lundi 20 août 2018

Ceux qui vont mourir

Il y a cette forme ovale prédisposée au parallèle saisissant, voire à la métaphore pour peu qu'on «moule la Gothique», comme il en était question à l'époque des caractères de plomb. Du pain et des jeux, devenu sandwich à la ventrêche et algarades entre avants : l'analogie entre le cirque romain et les feux du stade ne cesse de nous parler et, depuis peu, de nous heurter. Ca fait honte à voir.

Les combats de gladiateurs n'ont jamais été porteurs de valeurs, ou alors peut-être de vertus, je ne sais. En regardant pour la énième fois Gladiator, réalisé en 2000 par Ridley Scott, avec Russell Crowe dans le rôle principal, néo-zélandais d'origine parti investir dans le rugby à XIII en Australie - quel sacrilège pour les puristes ;-) - on touche, si l'on veut forcer le trait, à l'art de fédérer dans l'arène des individus qui ne pensent qu'à leur survie.

Dans ce registre péplum qui sied aux hommes transpirants, couverts de terre et armés de biceps saillants placés autour de pecs proéminents et de «six-pack» version Chippendales, il a surtout la référence 300. Ou le sacrifice des Spartiates soudés par un cri de ralliement remonté des entrailles pour la défense d'un idéal devant l'envahisseur. Le XV de France du capitaine Dusautoir s'était motivé à l'exploit en passant ce film (Zack Snyder, 2007) en boucle avant le fameux quart de finale de Cardiff contre les All Blacks.

Plutôt que l'étroit passage qui caractérise la bataille des Thermopyles, une agence de communication a décidé que la campagne de publicité qui accompagnera le Stade Rochelais, cette saison, se situerait dans une arène, celle de Saintes en l'occurrence, ville voisine à l'intérieur des terres, célèbre pour son histoire gallo-romaine, ses thermes et son petit colisée. En soi, l'idée de couvrir les joueurs de protections et de les armer est aussi originale que celle qu'eut un jour Max Guazzini d'offrir mois après mois l'effeuillage des icones.

Malheureusement pour les Rochelais, le timing bat la campagne. La semaine où le rugby français pleure Louis Fajfrowski et s'interroge sur les dangers d'un durcissement des phases de contacts, voilà que les créateurs et leurs commanditaires sont obligés de se justifier par presse interposée. Passée cette première réflexion née de la caricature, penser que le rugby n'a jamais considéré comme un spectacle la mise à mort, et s'il est un combat, son lot reste collectif. Pas individuel.

Morituri te salutant. Ceux qui vont mourir te saluent. Prononcée par les gladiateurs, esclaves élevés au rang de chair à trident avant de s'étriper pour le plus grand plaisir d'une foule venue se délecter de sang. La modernité ovale a maintenant rattrapé la friction et me rappelle cette scène tirée de The Square (Ruben Ostlund, 2017, Palme d'or) : pour booster le clip de promotion d'une exposition d'art contemporain sur le thème de la solidarité, des communicants décident de faire littéralement exploser une petite fille qui traine son malheur dans la rue en mendiant. A voir, si ce n'est déjà fait.

Ah ça, l'exposition est maximale ! Tout le monde parle du Stade Rochelais. Même ceux qui ne s'intéressent pas au rugby sont au courant de cette campagne de pub. Effet garanti, réussite totale. Connaissant ce club, je m'interroge : le comité directeur n'a pas été consulté pour valider (ou pas) ce concept, le découvrant via la presse, et personne, parmi les décideurs du secteur pro, principalement le président Vincent Merling et le directeur-général Pierre Venayre, n'a imaginé les effets pervers que l'association «jeux du cirque-Top 14» pourrait produire sur les esprits.

Aujourd'hui, fraternité, soutien, solidarité, humilité, discrétion, empathie sont autant de valeurs éculées qui n'intéressent pas les annonceurs. Elles ne touchent qu'une poignée d'entre nous, ce qui n'est vraiment pas suffisant pour remplir les travées. Le néo-public est attiré par la buzz comme les mouches sur l'étron. Pas facile de faire de la promotion avec autre chose que du sang, des stars, des ambitions, du blingbling échafaudé et des déclarations outrancières.

Pour toutes ces raisons me revient une petite musique en clé de sol : le parcours et le succès du Castres Olympique. Une réussite qui doit beaucoup, si j'en crois mon ami Jean Guibert, au trousseau de clés que porte Christophe Urios. «Il a amené les individus au maximum de leurs possibilités, me souffle ce sophrologue. Les joueurs sont allés au bout d'eux-mêmes et il a su les gérer.» Et l'ancien coach de Tyrosse et de Dax d'ajouter : «Les autres clubs ont connu des échecs humains. Les joueurs n'acceptent pas de fournir, à titre individuel, un effort maximal pour atteindre un objectif collectif

Il y a ceux qui vont mourir, donc, et ceux qui meurent. Louis Fajfrowski. Et aussi Jean-François Marchal. Vendredi 10 août. Hommages pour l'un, silence pour l'autre. Peu de lignes accompagnent la disparition de cet ancien deuxième-ligne lourdais, cinq fois international en 1979 et 1980. Oublié de la grande famille du rugby. Malade, handicapé, brisé, isolé, écœuré. Décédé à 68 ans. Qui était présent lors de ses funérailles ? Ses ex-coéquipiers, Berbizier, Caussade, Garuet, Rancoule, Lafforgue, quelques dirigeants autour de Hauser... En tout, une vingtaine de personnes. Abandonné, il a vécu trente ans de calvaire. Tu étais tout seul, Jeff...

158 commentaires:

  1. Mais alors jamais entendu parler de https://www.staderochelais.com/actualites/news/les-joueurs-incarnent-les-sportifs-de-haut-niveau-de-l-epoque-romaine
    Il a fallu que je cherche à comprendre et j'ai trouvé que ça.... je veux bien plus de liens pour mieux apprécier du coup ce billet.
    Pas plus entendu parler du calvaire de Jeff Marchal ....Pour le coup c'est bien plus grave et consternant. Merci Richard de procéder à ce recadrage. Beaucoup auront compris ton hommage et c'est bien pour ça que ce blog existe... nous déranger dans nos certitudes et nos habitudes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Letiophe, tu avais aussi Renvoiaux22 quand j'ai vu le titre "horresco referens" ( "je frémis en le racontant " c'est de Virgile dans l'Enéide)ça veut dire qu'on va te parler d'un truc horrible, faut dire que la semaine a été dure ... Alors oui cette campagne de pub du SR tombe mal mais la référence aux gladiateurs est courante en effet lorsqu'on parle de ces sports extrêmes, presque banale ... et le rugby qu'on le veuille ou non est devenu un sport extrême .
      http://sport24.lefigaro.fr/rugby/top-14/actualites/A-mayol-une-entree-de-gladiateurs-728661
      http://mental-sport.com/fr/gladiateurs/
      à vrai dire si tu tapes "rugby + gladiateurs" sur ton navigateur tu vas crouler sous les références . De nombreux sports avant le rugby sont passés par les mêmes affres et ont su se réformer ( la F1, la boxe ) il semblerait pourtant que l'on tarde à réformer le rugby, comme si l'on en attendait encore plus de sensations . Le frisson de la proximité de la mort doit exciter certains je pense.
      Quant à moi je m'éloigne chaque jour davantage et vais puiser ailleurs - surtout dans les livres - ce petit "plus" qui rend la vie aimable .
      Ritchie, j'ai été frappée par ton illustration : en août 2017 tu m'avais donné carte blanche et j'avais parlé des pierres, évoquant ainsi notre culture gréco-latine ... la boucle est bouclée, sauf que les circonstances sont beaucoup plus dramatiques aujourd'hui . Penses-tu que ce goût des combats, DU combat en général soit dans nos gènes ? A-t-on au fil des siècles été imprégné ? Après tout la tauromachie aussi relève de cette culture non ?

      Supprimer
    2. Merci pour ton petit mot, Letiophe. D'autant que Cote Ouvert est lu par quelques dirigeants. J'espère qu'eux aussi vont ouvrir les yeux et tourner avant de foncer dans le mur...
      Hello Sylvie, toi aussi toujours vive et prompte à enrichir le débat, ce qui est un vrai bonheur. J'avais lu hier soir le blog des 22 mais ma chronique était déjà lancée dans ma tête, déjà structurée. Et puis le texte d'Antoine est assez complémentaire du mien, ou l'inverse d'ailleurs, si on s'est tient à la chronologie...
      La pierre, oui, ancienne. Boucle bouclée mais trop serrée... Quant à (re)lancer le débat sur la tauromachie, je ne pense pas que ce soit une bonne idée. Nous sommes dans autre chose, là, avec Gladiator, tu es trop fine pour ne pas le savoir. Je ne mords pas à ta feinte de passe en direction de l'arbitre de touche ;-). Biz

      Supprimer
    3. C'est surtout le thème du combat qui m'intéressait ; je vous ai déjà raconté je crois ma rencontre avec Russell Crowe- très sympathique, fin et cultivé - et surtout la foule de fans présents, subjugués par le "gladiator", récitant - psalmodiant serait plus juste- des tirades entières du film, notamment la présentation à l'Empereur : "my name is Maximus ...." Je vous assure ça fait bizarre de se retrouver au milieu de fidèles ! Plus tard, même succès auprès de mes élèves qui apprenaient sans rechigner ces phrases ( plus sexy que Kevin is in the kitchen ) .
      Bref ... l'intérêt pour le passé, ce passé-là surtout, ne cesse jamais . Ca peut partir de l'esthétique - beauté des armes anciennes, des casques, des armures - et "philosophie" d'une vie entière vouée à la mort, là c'est plus compliqué et même le Dictionnaire des penseurs ne m'aide pas ! ( plus de penseurs célèbrent la vie malgré parfois même à cause de ses imperfections )
      On peut aussi se dire que les gladiateurs n'avaient pas le choix, mais nos rugbymen ont-ils le choix ? On sait que certains ont jeté l'éponge - Warburton - Vous imaginez une cohorte entière de rugbymen déclamant : ceux qui ne veulent plus mourir vous saluent ?

      Supprimer
    4. Excellent. Pour le combat et l'agression, je te propose de lire Lorenz dans le dico.

      Supprimer
    5. Gobetween, tes derniers mots me font penser à une idée que j'ai en tête depuis 3 ans environ: Le rugby ne survivra que si il devient régressif.... Les règles devront imposer des placages bas, interdiction formelle de foncer tête en avant, plus de nettoyage dans les rucks, etc... je me disais que je devais rester discret, car peut etre fou!!? Mais je sens un vent de renouveau arriver, nos idées de valeurs et de respect revenir!! Peut être même ! Du jeu total. Plus de coups de pieds offensifs.
      Tiens, je viens de sortir de ma sieste, c'était un rêve... on l'a dans l'os, faudra s'abonner à ESPN Classic...

      Supprimer
  2. Richard
    Tu as raison de dire que cette campagne de pub tombe on ne plus mal ; car comparer les joueurs aux gladiateurs avec cette maxime si forte que ceux qui nous saluent vont mourir est malheureusement d'actualité ...Je ne sais si le SR a une assurance mais la campagne va prendre du plomb dans l'aile .. il y a un gladiateur qui est DCD si jeune et qui s'il avait joué a un autre rugby aurait peut être survécu ...mais cela personne ne peut le dire puisque on ne connait pas les causes réelles de son décès...bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De toute façon, Marc, timing ou pas, elle est déplacée. Va voir The Square, c'est à tomber. Magnifiques plans, questions toutes les dix minutes, sur nous, l'art, la solidarité, le buzz, l'éducation, le courage, etc...

      Supprimer
  3. Petit à petit la voie royale de l' argent fait sa place au détriment de la voie ovale, malheureusement. Et le SR( j'avais pas vu cette démarche) y pique le nez en plein dedans. Dommage pour l'image qu'il était parti de nous donner. On possède suffisamment de trace de la civilisation romaine, mais marcher sur celle des gladiateurs n' est pas là meilleur référence dans un monde censé être éduqué comme le nôtre. Ils sont fous ces romaine, où plutôt ces rochelais. Et Tu fais bien Richard de faire le rapprochement avec le décès de Jeff Marchal, ex international, l'oublié lourdais. De père polonais et mère lituanienne et naturalisé français, il avait pu intégrer le XV (en chiffre romain j'vous f'rai remarquer : prémice ?) français pour quelques capes. Il n'a jamais pu faire valoir 1 handicap, suite à une blessure au cours d'un match. Curieux clin d'oeil avec le décès du jeune aurillacois qui fait couler les larmes mais l'encre, depuis. Et Jeff jusqu'au bout oublié, puisque tout le monde s'est déplacé à Aurillac et pour P.Camou. Même pas décédé au bon moment. Mais exemple d'un sport et d'une fédé (je ne parle pas des assurances !!) qui ferment peu glorieusement les yeux au même titre que tous les chacals ayant professionalisé ce sport et cherchant à se partager le butin. Genre les oiseaux devraient se cacher pour mourir.
    Si le cas de Jeff Marchal pouvait aussi servir d'exemple. Le jour où les valeurs humaines détroneront celle de l argent...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fajfrowsji, Camou, Marchal : trois disparitions qui nous parlent de notre rugby lancé dans le mur...

      Supprimer
  4. Et oui Ritchie
    Simple constations
    Il semble que ce qui était un JEU collectif dans lequel on retenais surtout les feintes de passés et les esquives ne se résume plus qu'à un combat où on mémorise surtout les caramels et autres placages que la beauté du geste. C'est peut-être aussi la cause au gros plan qui envahi nos écrans et qui emplifie les moments
    Chocs!!!
    Je souhaite que la lecture de tes articles amène certains responsables à réfléchir le mur n'est pas loin
    et pas seulement celui des avants.
    Gavach

    RépondreSupprimer
  5. Jean-françois Marchal est décédé le 10 août dernier. apparemment tout s'est ligué contre lui après son accident au cours d'un match, la fédé, les assurances, le ministere des sports, et j'en passe....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il dit lui meme avoir pleuré de l'aide d'anciens joueurs, en vain....

      Supprimer
  6. Pour mémoire
    Tautor13 août 2018 à 19:10
    https://www.ladepeche.fr/article-amp/2010/12/26/977687-lourdes-le-calvaire-de-jeff-dure-depuis-trente-ans.html?__twitter_impression=true

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement Tautor. C'est en lien dans la chronique.

      Supprimer
  7. suite pour Jeff Marchal décédé le 10août dernier. Sur le "plus" de l'Obs(faut être abonné), article /interview en date du 9/11/2011.donc je transcrit qq élèments
    mon cas médical fut un petit peu médiatisé, au grand dam de Lapasset.. et se ses acolytes qui craignaient que ma situation ne fasse jurisprudence.
    lapasset est venu me rendre visite un jour, je l'ai reçu habillé d'un corset et d'une minerve, il n'a même pas jeté un coup d'oeil à mon dossier médical
    pour le centenaire de la fédé , des internatinaux furent invités, et pas lui....

    RépondreSupprimer
  8. Je n'avais pas remarqué la campagne du SR... Mais j'adhère totalement à toutes les remarques ci-dessus, elle est déplorable et en plus elle est particulièrement mal tombée ! Les gens de la pub voudraient modeler la vie selon leurs fantaisies, mais la vie (et la mort, malheureusement pour le jeune d'Aurillac) est là pour leur rappeler qu'ils rêvent.
    Le discours sur les gladiateurs ''athlètes de l'antiquité'' est une caricature de cet état d'esprit. Pour faire passer l'idée d'une campagne, on tord le cou à la réalité pour la faire coïncider avec le message qu'on veut faire passer... Non les gladiateurs n'étaient pas des athlètes de haut niveau ! c'étaient de pauvres bougres qui s'étaient trouvés du mauvais côté dans une bataille ou qui n'avaient pas pu rembourser une dette (tiens une lecture : Daniel Graeber, histoire de la dette) et qu'on avait réduit en esclavage. Ils se battaient dans l'arène parce qu'ils n'avaient pas le choix et parce que, crever pour crever, autant le faire vite et sous les vivats...
    Tout ça en dit long sur l'évolution de ce sport que nous aimons. Finalement, ça n'est peut-être pas l'argent qui est le pire. C'est le basculement insidieux, pour plaire au plus grand nombre, vers les jeux du cirque...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Caricature tu as raison. Je vais le rajouter dans ma chronique

      Supprimer
  9. Bonjour mes amis. J'ai lu le papier à réception de l'alarme de Richard. J'ai laissé la nuit porter son conseil...
    J'ai pour ainsi dire "décroché" du rugby pro (comme spectateur) pour ces 2 choses dont tu parles Richard : combat et affrontements trop violents, et hypocrisie du monde du rugby. On m'a volé en reichel, alors pourtant voué à continuer le plus haut possible le rugby dans les années 90, au SBUC, le maillot de mon père que je portais scrupuleusement aux entraînements depuis 15 ans. Ca m'a rendu simplement malheureux... j'étais effondré. C'est con hein, ce à quoi ca tient? En tout cas c'est véridique.
    Et puis le loisir m'a fait sentir le goût du vestiaire et de la fusion collective d'un groupe de copains. Un autre rugby, celui des barbarians, en mode barbares riants!
    Depuis 3 ou 4 ans, je ne connais plus ce rugby, où il suffit d'apposer ses mains pour créer une faute adverse dans un ruck, et où un centre rentre plein fer, plein torse, dans la tronche du 8 d'en face. En reste ce qu'il en reste à l'arrivée.
    Ce combat m'écoueur, même si il est vrai que certaines bagarres d'autre fois étaient véritablement épouvantables!
    En grand patriote que je suis, le XV de France, comme le radeau de la Méduse, médusée depuis 10 ans, reste ma madeleine.
    L'avenir que je cru ambitieux des sujets nous occupants, lorsque la "nouvelle direction" arriva, vient de tomber en déconfiture chez Cyril Hanouna, Bernard: tu fais mal à mes instances bonté divine de gourgandine...
    Bonne journée pour ceux, et celles, qui ont repris.

    J'aime mon 8.

    RépondreSupprimer
  10. Je vous propose une autre lecture de la campagne du SR:
    en lien (je ne sais pas si vous pourrez l'ouvrir car obtenu a partir de mon abonnement sud-ouest)un article paru ce jour a La Rochelle concernant cette campagne:
    file:///C:/Users/bernard/Downloads/2018-08-20_18AB.pdf
    Si vous ne pouvez pas l'ouvrir allez lire impérativement pour mieux en juger Sud-Ouest du jour,édition Charente-Maritime p 17 (évidemment!)
    Vous y apprendrez que :
    1/ cette campagne a été décidée il y a plusieurs mois
    2/ il y a eu une sorte de conseiller culturel venant de Saintes (ville a 70 km de Lr )pour ne pas dire n'importe quoi.Richard a rappelé le rôle de Saintes dans la région
    3/ Saintes a été du temps des Romains une très grande capitale,bien plus que régionale,et a été fêtée en tant que telle tout ce mois d'août
    4/ D'après cet expert les gladiateurs ne seraient pas pas ce qu'en retiennent la majorité des gens (dont moi)
    J ajoute enfin que je ne suis pas du tout Richie lors qu il dit que le comité directeur n’était pas au courant ou n'a pas valide ce choix ;je ne connais pas le rôle du comité directeur à Lr mais Pierre Venayre n°2 du SR lui etait au courant (voir SO) et on ne me fera pas croire que V Merling ne l’était pas non plus:qui paye cette campagne ?
    Pour tout cela je suis loin d’être aussi tranché que vous tous même si je reconnais que la sortie de cette pub tombe mal.
    Bernard Landais de La Rochelle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Bernard, oui, cette campagne a été préparée, validée, etc... mais il eut été tout à l'honneur de La Rochelle de décaler de quelques jours cette campagne. Qui utilise clairement les codes de la violence.
      Ils auraient de plus pu communiquer adroitement sur ce décalage et donc etre gagnants.
      Mais sur le fond, le rugby spectacle d'aujourd'hui porte aux nues la violence, en fait un acte de courage et de valeur, alors qu'il ne s agit désormais que de types surdimensionnés, hors normes, qui se rentrent dans la viande comme des taureaux de combats sans toreros.
      Si mon gamin fait du rugby je serai inquiet et heureux. Si il a l'opportunité d'être à haut niveau, je me battrais contre ça.
      Je garde en tete les multiples KO (comment le laisse t on encore jouer) de jonnhy sexton, et le pire, la cartouche de Lawes sur Plisson. Un pur scandale de rugby, sur lequel tout le monde baisse les yeux. Pourquoi? Youtube (donc les autres aussi, ceux qui se gavent) ne cesse de diffuser les images.

      Supprimer
    2. Bernard, Merling et Venayre ont décidé, c'est certain. Mais j'ai des amis au comité directeur du DStade Rochelais et ils n'étaient pas au courant si ce n'est via Sud-Ouest...

      Supprimer
    3. Mais peu importe au final qui a validé ou non cette campagne : elle montre l'image exacte de ce qu'est devenu le rugby aujourd'hui ! Et qui plus est : pour le plus grand plaisir des spectateurs . C'est ça que les gens viennent voir : un affrontement . Sont-ils seulement conscients des dangers de ce sport ?
      Il y avait aussi des gladiatrices pendant l'Antiquité ; il en est fait peu mention sauf d'une célèbre jeune fille, morte à 17 ans et 9 mois elle s'appelait Valeria Lucunda et avait commencé sa carrière à 14 ans .
      Le rugby féminin semble échapper - pour l'instant - à la comparaison ; peut être parce qu'elles jouent et favorisent l'évitement ?

      Supprimer
    4. Tu sais,j' ai hésite cette année a reprendre mon abonnement ,pas pour une histoire de coût ni pour une question de disponibilité mais pour le spectacle offert;commotions, croisés...
      Et encore le rugby rochelais est-il agréable à regarder même si l'on y voit aussi des bulldozers.Mais j en ai assez de ce que je vois ,non pas des équipes qui viennent pour gagner mais les équipes parisiennes entre autres viennent pour faire perdre.1° match amical contre le SF :Morne Steyn a allume deux chandelles en 1° mi temps,je suppose qu il répétait ses gammes... Donc je me détache petit a petit...

      Supprimer
  11. Le rugby est dans le mur depuis déjà quelques longues saisons, à l'inter comme à l'hexagonal on voit bien que les maçons/gladiateurs tapent dans le dur sans arrêt, quand deux pas de côté et hop seraient déjà dans l'espace les CONS, papillons éclos dans le côté ouvert, mais tellement de maquignons/entrepreneurs qui alimentent la machine et leurs comptes en banque que la bataille n'aura pas lieu, et il faudra se résoudre à transporter son intérêt vers d'autres activités.
    Pour l'instant ici et ailleurs aussi sans doute, îlots de résistance perdus dans l'immensité du sport/spectacle/buzz/rapport et bénéfices, on se révolte, on vitupère et même on propose et on argumente, mais ne prêche t'on pas dans le désert ???
    Les responsables, et pas seulement au niveau national, dans nos comités et nos clubs, la grande majorité se fout comme de l'an quarante du jeu, de l'ovale du ballon, des intervalles et des débordements ailés, chacun dans sa petite ou grande épicerie gère au mieux ses intérêts, à l'enseigne "Au bon beurre" sans complexe affichée !!!!!
    Une semaine après le décès du jeune Aurillacois, émotion passée et reprise des affaires, le drame rangé dans les faits divers, les "responsables" retour aux affaires, les cleubs/entraineurs/joueurs/supporteurs reprise des affaires, au prochain !!!!!!!!!!!
    Hier soir vu avec amis NZ/AUS, avec retard je vous l'accorde. Connaissez mes réserves devant la NZ, ce match ne les a pas chassées, les thuriféraires des joueurs à la fougère me pardonneront, mais il faut qu'on m'explique comment une seule équipe parvient, match après match, à subir pendant une mi-temps, avec la dépense qui va avec, à être dominée et se dépenser sans compter pour défendre son en-but, puis au retour des vestiaires, soudain retrouver de l'allant du rythme de la vitesse, sans vraiment construire offensivement mais plutôt bâtir DEFENSIVEMENT pour contrer et marquer, donc faudra m'expliquer, mais avec des arguments convaincants autres que la culture et l'éducation iliennes, pourquoi ces messieurs y arrivent quand les autres nations, toutes idem professionnelles et le rugby comme métier, restent largués à des encablures derrière le vaisseau NZ qui fend la mer et les flots pour toujours plus de victoires ….. Sont donc tellement bêtes les joueurs qui pas NZ ???? Dans les gênes ??? Dans autres choses ???
    S'il suffisait de naître en NZ pour courir plus longtemps, se fatiguer toujours un temps plus loin, et commencer à jouer quand l'adversaire s'est éreinté en vain 40 minutes, et à ce moment-là soudain sortir de la torpeur attentiste élaborée comme méthode de jeu (règle des 3 P: Pas se presser / Patienter / Prendre son temps), et terrasser les imbéciles qui croyaient qu'il suffisait de transporter le ballon pour jouer, quand, au contraire, on se fatigue bien moins sans ballon à attendre l'adversaire qui, il faut bien le dire, manque d'imagination, ou trop imprégné de légende peut-être, oui si ça suffisait ça se saurait non ?????
    Bon, le TAUPE.D2 c'est parti, des gladiateurs mot bien choisi, des mercenaires étrangers à la douzaine, du jeu réduit au minimum, si t'es pas mordu et supporter mordicus d'une équipe tu te fais ch..., ma fifille, CABiste indubitable et COUJOU insoupçonnable, spectatrice de AB/CAB, la fibre briviste mise de côté, se demande encore aujourd'hui où le jeu de rugby était dans cette rencontre, le ballon ovale au milieu comme une incongruité !!!!!!!!!!!


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Donc si mon Nini écrit n'est point trop rouillé, tu conjectures que leur potion est meilleure que les autres?
      Par Toutatis tu insultes Panoramix et toute sa descendance, imprudent impudent !
      Je les verrais plutôt abreuvés à la même mamelle quelque soit la couleur du maillot, y à que la langue de la notice qui change.
      Donc,toutes choses égales sur ce plan, ben.....ils restent les meilleurs!
      P'têt qu'en plus ils jouent mieux, ils s' entraînent mieux, ils vivent mieux le Rugby.
      Mais sur le fonds, sommes raccords sur cette gangrène , Ninix,en parler toujours serait fastidieux, l'oublier serait crapuleux.
      Allez, j'aime bien tes 3P .

      Supprimer
  12. Je viens de relire l'article.
    Excellent, absolument, sur le fond des choses, je le répète. Surtout, et d'autant plus, qu'il n'est pas à charge. Qu'il est dans le contrôle, la retenue; pas dans "l'outrancier" comme dit en fin de §.
    Pour reprendre ce paragraphe, je vais citer à nouveau (je l'ai déjà fait...) ce que m'a dit le directeur d'un journal de Québec rencontré lors d'un séjour dans cette ville.
    -"Pour vendre du papier il suffit d'appliquer la règle des trois "S", c'est-à-dire: SANG, SEXE et SPORT!".
    Aujourd'hui le rugby reprend à son compte cette règle comme le dit bien Richard:
    -"Le néo-public est attiré par le buzz comme les mouches par l'étron ("merde" lui ferait trop d'honneur à mon avis). Effectivement, Max Guazzini avait déjà commencé du côté du sexe...A l'époque, André Boniface avait relevé que, pour lui, le rugby n'avait rien à voir avec les "Pom Pom Girls" et les ballons descendant du ciel...!
    Et puis, par une coïncidence totale, j'ai eu l'occasion de côtoyer -pas de connaître- Jean-François Marchal en au moins deux occasions:
    - Avec Michel Scob, avec qui je roulais dans les années 60/70..Il avait créé les "jeudis populaires" à Vincennes sur la piste de la Cipale.
    - Lors d'un match amical entre les Juniors du Racing et notre équipe "Sup de Co" du P.U.C.
    Il faut dire aussi que les équipes parisiennes ratissaient large et que l'on croisait énormément de joueurs de diverses équipes, attendant le départ pour les matches autour d'un café, "Au Trois Obus", porte de Saint-Cloud, par exemple. Il arrivait que l'on retrouve de vieilles connaissances, comme mon ami Tesseyre, seconde ligne connu au lycée Berthelot et au T.O.E.C. et venu jouer au Racing...
    Bref un rugby disparu, du moins dans ses hautes sphères.
    Du coup, pour suivre la conclusion de Richard, j'ai écouté, dans l'ordre, Fernand, Jef et Jojo...Et réécouté..Superbe et rare.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les All Blacks ont peut-être un truc....?
      Mais, si je me souviens bien, les Gallois, à la fin des années 60 ont inventé et, surtout, appliqué le "squad", sorte de nouvel ère du rugby. En s'éloignant doucement de l'amateurisme classique et en se rapprochant d'une certaine forme de professionnalisme; sans véritablement tricher ni, donc, être sanctionnés par l'International Board.
      Et ils ont écrasés le rugby européen et mondial durant dix ans.

      Supprimer
    2. Merci, André, pour ton commentaire dans l'esprit. Tu as tout compris. Réécouter Jacques parler de Jeff. Et surtout voir The Square d'urgence...

      Supprimer
    3. Des souvenirs qui se télescopent, André!
      Émettre l'ombre d'un début de moue dubitative devant l'oeuvre de Max le Magnifique n'etait pas aisé à cette époque, ah les cons !
      Un soir de finale , au détour d'un comptoir rue Princesse ou pas loin, un grand blond solitaire nous confiait sa mélancolie.
      Pas plus que Denis, mon pote, mon binôme , je n'ai oublié Jean François.
      Allez à La Rochelle, c'est joli, mais pas à Deflandre, ils osent tout la bas.

      Supprimer
    4. Dommage j'aurais eu plaisir à t'y accueillir !
      Bernard

      Supprimer
  13. Va t on voir ou entendre une réaction de provale au sujet des gladiateurs....?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. à part Spartacus, vois pas qui serait capable de mener la révolte ...

      Supprimer
  14. A vous lire je ne sais si je dois pleurer ou rire. Je compatis au malheur du jeune centre et me desole du manque de solidarité des membres de notre sport favori. Nous savons tous que la ffr est la République des copains. M. Camou était un homme bon , le meilleur depuis qu'il est mortmais quid de sa mission? Quand je regarde un match de quelque sport ou corrida que ce soit je ne suis pas les jeux du cirque. Je savoure ou pas mon choix du moment. Les gladiateurs sont dépassés le rugby à d'autres vertus que nous avons perdues.LR a fait un mauvais choix de communication en dehors des circonstances de la sortie de sa pub. La pression monte pour pouvoir exister après la non qualif de la saison passée. Au passage avez vous trouvé facile le choix des 6 qualifiés de l'exercice qui cva commencer? Moi pas Nous n'avons que ce que nous méritons. Nous anciens joueurs nous avons laissé mourir notre jeu. Moi le premier dégouté de voir comment j'étais entraîné par un monsieur hautement respecté je n'ai pas fait pour ce sport ce que j'ai fait pour les autres: appris progressé et transmis. Ce dont le tennis et le golf m'ont permis. Sports individuels sans doute plus facile à combattre que les compromis du rugby.
    Je suis désolé de voir des entraîneurs qui ont des idées pour jouer et gagner cantonnés au placard et forcés de la fermer ou de s'expatrier. Constatez comme moi comment un Ledesma salement viré de Montpellier peut en quelques semaines redresset l'Australie de Cheika. Ensuite les Jaguares en attendant les Pumas. J'ai pris soin de vous dire ce que je ne savais pas identifier, l'intensité de jeu proposée par les AB. Seules 4 equipes semblent avoir compris dans le Super rugby. Toutes en demi de la compétition. Une seule en Europe s'est donnée une stratégie pour contrer tout cela par un autre choix. L'Irlande et ses deux bastions du Leinter et du Munster. Quand on sait qui l'on est en tant qu'équipe on peut effectivement mettre en place une stratégie pour attendre l'adversaire le fatiguer. Un certain Novés ou Berbizier savait le faire. Urios n'est pas si mal sur le sujet. Alors je redis il faut revoir la manière de concevoir le jeu à l'Européenne et revenir a ce que proposait Pierre Villepreux. L'adapter aux normes physiques des hommes du moment. Il n'y a pas de régression possible mais de l'intelligence de situation. Avez vous remarqué comment samedi les joueurs du sud plaquaient bas? Meilleur moyen pour stopper l'avancée. A un autre de récupérer le ballon pour assurer la possession. Action proactice sans cesse repetée à l'entraînement,un basique. Les AB n'en ont rien à secouer de ce que l'on peut penser, ils sont sûrs de ce qu'ils font. On a le droit de penser qu'ils sont dopés. Le penser c'est se cacher derriére son petit doigt pour ne pas remettre en cause l'opportunité de refléchir à comment mieux élaborer son jeu. Ce n'est pas le talent qui manque c'est la volonté de remettre en cause sa façon de travailler son métier. Mo'unga a cassé la barraque en play off avec Crusaders. Il doit patienter il n'a pas encore sa place en AB. Apprendre l'humilité chez les meilleurs c'est aussi une qualité.

    RépondreSupprimer
  15. D’evidence mal tombée cette campagne , les campagnes précèdentes bien meilleures notamment celle filant la métaphore culinaire , bien dans l’esprit Rugby
    Je vais m’empresser de regarder Squaee dans un monde ou tout n’est pas «  square «  normal puisque ça ne tourne pas rond , voire tourne en rond sur notre sujet Rugby , ça en est lassant , pas encore désespérant mais vraiment , vraiment pas loin ...

    Oui Michel l’humilite chez les AB peut être un ingrédient qui manque à notre potion , puisque potion il y a et que d’après notre ami Nini il n’y a que les AB qui en prenne ....

    J’ai lu dans la pressz NZ que Mo’unga était clairement rassuré par le staff à être dans les plans ( le mec est jeune ) et qu’il jouerait l’argentine pour engranger de l’experience ... et d’ailleurs au nom de quoi virer Barret

    L’inquietant par contre c’est de se dire que pour la prochaine coupe du monde il risque d’y avoir peu de suspense sauf à leur voler leur potion mais attention les skills , la justesse , les attitudes , les placages bas comme tu le soulignes bref , toutes ces qualités venant d’un sytème bien rodée ne sont pas contenu dans la potion .... on est pas dans le conjoncturel ou la potion avec presque une siècle de dominition . Respect quand même non ?

    RépondreSupprimer
  16. Globalement, je suis d'accord avec toi, Michel. J 'ai donc regardé aussi NZ/Australie avec retard, pour pas rester idiot. Les blacks essaient toujours de jouer plus debout, et avec le soutien, bien sûr. De bons gestes aux bons moments, l'analyse de l'instant (c'est pour changer de l'intelligence situationnelle !), comme la feinte de passe de Retallick n°4, sur Foley n° 10, excusez du peu, et personne à l'intérieur pour le reprendre. Avec aussi le long coup de pied à suivre de B.B. pour Naolo. Et je ne parle pas des cad déb de ce dernier. Les blacks savent très bien jouer sur leur temps faible. Ce sont les plus forts également sur ce plan. C'est ce qui a fait la différence sur leur premier match à mon avis. Quant aux aussies, ils n'ont pas su bien gérer leurs temps forts. Après, effectivement, ils restent fringants jusqu'à la fin... Mais les australiens ne m'ont pas paru sur les rotules non plus. Ce qui leur fait mal, ce sont les 2 essais qu'ils prennent en contre. Ce que j'ai du mal à identifier, c'est cette intensité surtout côté vitesse et vivacité d'un certain nombre (Et il en arrive tjrs de nouveaux) en plus de la rapidité d'exécution des gestes, style leur 1er essai. Après, l'humilité, oui, parce qu'il y a concurrence, mais ils ne la possèdent pas tous au même degré, quand on voit ce qu'il se passe en dehors, voire sur le terrain aussi. En Europe, je ne pense pas que le jeu pratiqué par les Irlandais soit l'avenir. Ils réussissent à appliquer une stratégie qui va trop dans la percussion et passe
    beaucoup par le sol. Mais ils ont les joueurs pour ce jeu et ça leur va bien. Est ce que ça durera ?...
    Sinon, on a tous (plus ou moins ?...) regardé benoitement (Jantément !) à l'époque, les spectacles avant match grandguignolesques organisés par Guazzini. Sur le terrain, ça allait encore. On pouvait aussi regarder les péplum sur C+. Mais depuis, c'est arrivé depuis, sur le terrain et on est tous un peu responsable, quelque part. Et il y a des Louis, Jeff ou Jojo... Et là, il faut s'offusquer, Bernard (Landais). Peu importe sur la forme, qui a été au courant ou pas de cette opération de pub et l'image de Saintes (beau site gallo romain entre autre). Sur le fond, on ne peut pas laisser passer ce genre d'initiative restant de mauvais goût pour l'image de ce sport. Puisqu'on aborde la chair à canon, et la mise à mort... comme la corrida. Mais l'argent, c'est l'argent !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ben le problème c'est que ça fait un moment qu'on laisse passer : je me souviens avoir vu Brice Mach en gladiateur lors d'un reportage de France 2 ( ? ) et comme je le disais ce matin tu n'as qu'à taper "rugby ° gladiateur" et ça défile les pages Google ... une différence cependant : les gladiateurs eux avaient des casques et des protections ( cotes de maille, jambières, épaulières ) . Celles des joueurs actuels c'est peanuts à côté .
      Ne pas se leurrer : le rugby c'est ça, ils ont raison les gens de la com'( sauf sur le timing) . Le problème est ailleurs mon cher Mulder .

      Supprimer
    2. Oh combien d'accord, et ça fait bien longtemps qu'on dénonce ici l'aliénation du sport, sa dérive vers le spectacle, le bizness, pour être surpris par un barnum de plus.
      Heureusement nos modestes talenqueres étaient, sont toujours je veux le croire un peu préservées , c'est des petits clubs que viendra le salut, la ou il n'y à rien à gagner, juste une belle jeunesse.
      Allez Bernard, p'têt un de ces jours quand même !

      Supprimer
  17. ces gladiateurs modernes constituent une legion de plus en plus etrangere
    au choeur de la reine pour les faveurs des cachets ou sous l effet d autres cachets
    ils se meuvent en char d assaut de fait c est plus une croisade pour atteindre la terre promise de l en but

    RépondreSupprimer
  18. Tiens, premiers résultats de la préparation estivo/musculo/fonte et haltères de notre élite, voilà le jeunot Jalibert, dont la musculature est devenue exponentielle en une année, bobo genou et peut-être saison terminée avant que de commencer !!!!!!!!!!!!!!
    Donc, comme déjà dissertés z'ici, les muscles gonflent et s'alourdissent, aidés dans leur développement anormal par des tas d'eau claire ou plus ou moins opaques, et d'autres produits dangereux mais autorisés par ailleurs (!!!!).
    Seulement les ligaments, tas de fainéants, et bin restent en plan, malgré pourtant qu'on leur avait bien dit que c'était eux les porteurs de muscles, oubliant au passage qu'ils ne pouvaient porter et supporter que le muscle naturel, pas son hybride !!!!!!
    AH le naturel, tout est là, tout est dit. Non ?????.
    Espoir pro, prise de 10 kg, contrat pro, + 5 kg ........... Pas diaboliser le rugby qu'y nous dit le Popol Goze, ouf me voilà rassuré !!!!!! Pas vous ?????????

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. faîtes du surf ! retrouvé cet article de 2010 assez édifiant https://blog.surf-prevention.com/2010/03/17/surf-tennis-rugby-sports-arthrose/

      Supprimer
    2. Si mes sources sont bonnes, il n'a pas voulu se faire opéré du LCP comme Sadourny a l'époque, le résultat ne s'est pas fait attendre fin de carrière internationale et le reste. Comme souvent mauvais conseilleur, mauvais payeur... Il est mal parti Jalibert à 19 ans

      Supprimer
    3. Gariguette, mon fils, perdu pour le rugby en raison d'un dos fragile s'est tourné vers le surf, la natation et le sauvetage sportif (natation, paddle board, kayak de mer), il ne souffre plus du dos, développe une belle capacité thoracique et franchement, ça fait des beaux mecs et des belles nanas, ce qui ne gache rien. Difficile de pratiquer partout, surtout le surf, mais pour le reste, le sauvetage sportif se développe un peu partout en France, du fait des épreuves en piscine

      Supprimer
  19. Nini, autre préparation au C.O. plutôt que d'aller courir à Durban et y laisser un genou : fin et participation aux olympiades de Castres avec au programme, course port de jambons de 10 kg, amener des pavés d'une rive à l'autre (de la rivière...machin), tir de précision pétanque lacaunaise (connaît pas), transport de jeunes femmes en brouette, exercices culinaires au marché avec produits régionaux,... Et fin en chansons. Moins gladiatisant quand même, non ?!! Et le grand sachem qui surveille sa troupe en attendant qu'on le prie (voudrait bien mais ne se présentera pas pour l'instant !...) de bien vouloir remplacer Jacquou qui croque plus rien, au point d'avoir rencontré N. Porte Sky (pour les produits ?!!), et de vouloir enchaîner avec D.D. pour la recette de la gagne. Pourrait aussi voir avec Onesta, qui est libre ?... L'a aussi envoyé 1 fusée sur la pauvreté en piliers droits, en 8, la faiblesse en 10, l'axe ailiers/arrière, sachant qu'il y est pour rien. Cherchez l'erreur !
    Petit apparté poétique pour Gariguette : "les papillons ne sont que des fleurs envolées un jour de fête où la nature était en veine d'invention et de fécondité" (G.Sand). L'EDF reste chenille, la nymphose ne prenant pas. La promesse de la chenille n'engageant pas le papillon !
    Allez, bel envol pour ce jour encore chaud.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. sans doute parce que la biodiversité recule partout te diraient les naturalistes, et Tesson d'ajouter : " la vie vaut-elle la peine dans un monde déserté par l'azuré de l'esparcette, la dectique des brandes et l'hespérie des potentilles ? " pas de la poésie ... quoique ...
      Plus prosaïquement il s'étonne de la disparition de ces pique-nique des années 80 avec les raids de guêpes et les colonnes de fourmis ... moi je me demande où sont passés les hannetons, bon dieu !

      Supprimer
    2. Salut. Oui, dans le cadre du challenge Armand Vaquerin (natif Séverac le Château), qui sert tous les ans au mois d'août, de terme de préparation à quelques équipes du FLOP.14 et maintenant étrangères aussi. Dans ce cadre, effectivement beaucoup d'animations ludiques organisées, instants de fraîcheur et de détente pour des joueurs par ailleurs très éprouvés physiquement par le contenu des préparations, essentiellement basées sur du physique, du physique, et …………. Du physique !!!!!!
      J'en cause en connaissance de cause, ayant séjourné quelques années en Aveyron et entrainé Saint-Affrique, club organisateur du challenge -avec d'autres-.
      Nicolix.Porterix, grand connaisseur en potions magiques dit-on depuis très longtemps dans les vallées et sur les rives de la Sorgues, l'Abraracourcix du CO par ailleurs même faux-cul que ses confrères, au royaume du "tous les autres coupables mais moi pas responsable", sont tous égaux égo !!!!!!!!!!!!

      Supprimer
  20. Sur tes conseils Ritchie, j'ai relu l'article sur Lorentz et le caractère indispensable de l'agressivité, "la pulsion agressive a besoin d'un exutoire " trouvé dans l'art ou le sport ...J'ai donc recherché des sports un peu exotiques qui permettent l'expression de cette pulsion ; j'ai trouvé d'ailleurs les deux -art et sport- ensemble dans le calcio storico de Florence ( coucou Bernard !) https://www.youtube.com/watch?v=1_bMrTysuJs pas facile à comprendre les règles mais se laisser porter par cette langue si belle à l'oreille, en fin de reportage quelques paroles étonnantes sur la fonction du maillot, ce qu'il représente ... Pour le jeu on dirait une générale de rugby qui durerait 50 minutes, bien que ce soit du foot ( ? ) on peut utiliser les mains, les poings et pas que sur le ballon . Naturellement les joueurs se voient comme des gladiateurs ... de la Renaissance ! Ca cogne fort, ça pisse le sang mais ils aiment ça ! Une précision : ils ne jouent qu'une fois par an ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    3. Pour ceux qui n'apprécie pas les simulations dans le foot...!!

      Supprimer
    4. Pour le calcio de Florence un joli docu de Manu Hererro " à quoi tu joue", se mettent grave les ragazzis,mais des horions quoi,un détours par la pharmacie, rayon Urgo et Arnica, voyez caisse et on en cause plus.
      Allez surfer, t'as l'humour mordant, et les squales! 🐟🏄

      Supprimer
    5. Exact, j'avais vu ce reportage de Manu il y à quelques temps maintenant. Il y avait d'ailleurs participé en temps qu'invité.

      Supprimer
    6. Vous êtes trop forts... savez vous que le premier tableau que l'on admire au musée du rugby de Twickenham est une reproduction d une scène de Calcio au xv ème siecle

      Supprimer
  21. J ai vu un autre reportage il y a deux trois mois sur cette compétition qui se déroule sur le parvis de la basilique Santa Croce :me demande ou il planque la statue de Dante!
    Bernard

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dante ? Aux Enfers bien sûr ! sinon wiki dit "En 1968 elle fut déplacée à son emplacement actuel pour laisser la place aux manifestations du calcio storico." elle serait sur le côté gauche du parvis pour pas gêner ...

      Supprimer
    2. Exact:sur mes deux premières photos tu vois la statue a gauche au devant de l entrée de Santa Croce.

      Supprimer
  22. Au fait Georges, àpropos d Jeff j'avais oublié que Dubois avait atterri à Montauban entant qu'entraineur des arrières.
    Et du coup, les problèmes avec la DNCG sont résolus ?
    Puisqu'ils ont repris le championnat.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. vendredi soir dernier,entendu que cette arrivée en laisse qq'uns dubitatifs....

      Supprimer
  23. Gariguette, le hanneton victime de sa réputation : trop nuisible. Monsento est passé par là.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je croyais que c'était Monsanto le nuisible !

      Supprimer
    2. Oui, et peut s'en sortir même traîné devant les tribunaux. Que le hanneton...

      Supprimer
    3. l'azuré de l'esparcette, la dectique des brandes et l'hespérie des potentilles , d'accord, mais il eradiquait aussi le Gozillé de perpignette et le Joubertie des pietermaristilles, M'sieur monsanto, tout est pardonné.
      Allez les nuisibles.

      Supprimer
  24. https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=1791026617868418&id=1523444384626644&_rdr

    RépondreSupprimer
  25. Et voilà, une larme de plus, le coeur ne vieillit jamais. .

    RépondreSupprimer
  26. Tenez ! Que les gladiateurs aillent se rhabiller, la finance détricotée ... tres intéressant
    http://rugby-en-melee.com/largent-tue-glorieuse-incertitude-rugby/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A conseiller, plus les articles classés dans l'onglet"santé des joueurs". Précisions: je crois que c'est plutôt l'URSSAF à l'origine de la lutte contre l'amateurisme marron au début des années 90

      Supprimer
    2. Si tu voulais lancer des contrôles, s'étaient facile à bicher. Aujourd'hui encore, y a des pratiques amateures.

      Supprimer
  27. Tiens le Figaro doit lire "Cote Ouvert" 👍
    http://sport24.lefigaro.fr/le-scan-sport/2018/08/21/27001-20180821ARTFIG00120-les-nouvelles-affiches-du-stade-rochelais-font-polemique.php

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te le confirme ;-) David Reyrat eSt un lecteur de CO. Arnaud Coudry je ne sais pas...

      Supprimer
  28. On vit quand même dans le monde béat des supporteurs. Je prends une sacrée raclée sur les forums rochelais... Forum, colisée... manque juste la ciguë

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Laisse la ciguë pour le Colisée ... La grandeur d'un homme se mesure dans le combat, l'écriture est sa force et l'ignorance celle du buveur de grenouilles.

      Supprimer
  29. Alipate Ratini fait parler encore de lui pendant la féria de Béziers ...nième ivresse qui permet un nième licenciement. Personne pour lui tendre la main, l'aider à se désintoxiquer ..qu'a fait la médicale des clubs ou il est passé ? Il est mis en pâture par la presse comme par les clubs ... Pauvre garçon livré à lui même face au démon. Ou est Provale ? Ca me rappelle Cécilion ... Tout le monde savait .
    http://tribunesports.net/pro-d2-beziers-alipate-ratini-le-derapage-de-trop-pendant-la-feria/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Va falloir créer la cellule pardon la commission de dégrisement. Plus sérieusement les addictions daujourdhui (cf
      Cipriani) n'ont plus le charme des verres de pastis de Puig-Aubert

      Supprimer
    2. Et je ne parle pas ici des journalistes ah ah Y aurait il aujourd'hui de la place pour un Blondin dans une caravane du tour ?

      Supprimer
    3. Ou des frasques de Marc Sallefranque ou Richard Doute aux ferias de Dax... Ô tempora Ô Mauresque

      Supprimer
    4. Je voulais écrire : Ô tempura Ô Mauresque
      Mais vous aviez déjà corrigé de vous même nest-ce pas ?

      Supprimer
    5. Allez tenez je me reverse un petit fond de Redbreast pour finir mon Macanudo... Et hop ! Y'a pas de raison...

      Supprimer
    6. Non non, doute, très bien 😆
      Sinon des mon petit réveil, des gros mots, "provale", "forums","supporteurs ", vous n'avez donc aucune pitié !
      Bon, Redbreast rattrape le coup, tiens ça me nostalgique grave, Maureen, Single, la St Patrick.
      Allez, Bonne journée

      Supprimer
  30. Formidable film que « The Square ». Mais puisque l’on est dans la parabole cinématographique, « Le Prix du Danger » de Boisset, ce n’est pas mal aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Belle manière de traiter les thèmes abordés ( un poil clichet ) acteur formidables , musique parfaite pour scander le rythme du film !

      Supprimer
  31. Puisque nous évoquions les addictions j'ai appris que Toulon recuperait un joueur dont le staff All Black n'est pas mécontent de se séparer considérant son goût pour la dive bouteille.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Après les JIFF, un classement Gamma GT.
      Les quotas devraient être atteints plus facilement.

      Supprimer
    2. Lu ce matin dans la presse locale :
      ”Fekitoa se fait une joie d’accueillir ses copains all black. Il compte bien leur faire découvrir très vite les endroits où l’on mange bien et où l’on boit du bon vin”.
      Bon, on ne se moque pas, hein, sinon je développe ici ma théorie sur le choix de la frontière espagnole comme point de chute à l’ineffable Paddy J.
      Et que ceux qui sur ce blog n’ont jamais fait joyeuse bombance leur jettent la première pierre :-)

      Supprimer
    3. Faudrait pas qu'il fasse une "Collins", le Julian.

      Supprimer
  32. Un caillou dans la chaussure après la finale perdue par la MHC, dixit Vern Cotter.
    Après lecture de l'article de Richard (l'équipe), La Rochelle à t'il enlevé le sien avec le départ de Collazzo ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    2. Avec ce fameux petit caillou dans la chaussure, on rejoint les glad... non les Romains car en latin une petite pierre pointue se dit "scrupulus". Les légionnaires romains portaient des sandales. Lorsqu’une petite pierre entrait entre le cuir et la peau elle gênait la progression du soldat. D’où, aujourd’hui, ce sens figuré du scrupule qui taraude l’esprit l’empêchant d’avancer « sentiment d'inquiétude, embarras, souci »... Le Romain qui avait un scrupulus dans la caliga perturbait le bon alignement et la marche de ses congénères ; Cotter et ses finales perdues à Clermont ou au MHR fait de même . A la place du Grand Brouetteur je le virerais illico presto, sinon c'est toute la cohorte qui va traîner la patte . 👣👣👣👣

      Supprimer
    3. Tautor tu en sais des choses !

      Supprimer
    4. Il a de bons amis rochelais qui sont dans le secret des vieux et qui partagent avec lui à condition de rester discret. Ce qui n'est pas toujours le cas...

      Supprimer
    5. Le rugby à la petite semelle àaurait donc des scrupules ?

      Supprimer
    6. tu voulais, surement, plutôt dire à la grosse godasse....

      Supprimer
    7. Et Dieu créa la femme 😂😭

      Supprimer
  33. Rien à dire sur le rugby, son jeu, ses serviteurs et son folklore, puisque le premier est aux abonnés absents, le second objet d'un avis de recherche et le dernier tombé dans les catacombes et les griffes des diffuseurs. Alors reste plus que l'actualité médicale pour alimenter le terrain ovale, heureusement là chaque jour est friand de nouvelles: ainsi un centre de Colomiers nouvelle victime d'une désormais habituelle rupture d'un ligament, le croisé antérieur gauche. Saison terminée avant que de commencer, bon, se profile alors la venue d'un joker médical, lequel j'en prends le pari, sera un second couteau pré-retraité d'un pays du sud !!!!!!!!!!!
    Tiens, retour sur les papillons, sais pas si Monsanto coupable, mais le joli lépidoptère des polices municipales ou nationale ne se posera plus sur nos pare brises, engloutis mangés avalés par le nouveau PV électronique, tellement plus propre et écologique. Tout fout le camp, mes pôvres amis !!!!!!!!!!!

    RépondreSupprimer
  34. En tout cas le monde change et les AB s'adaptent. Rentrée des Hurricanes Laudmapé et Jordie Barrett. 100ème pour Owens Franck. Respect pour un pilier. Hansen parle de progrès et...d'intensité. En matinée samedi à Auckland on va regarder en attendant l'ouverture du marathon Top14. Marant que la publicité ne parle pas de rugby.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon ben tiens je vais m'adapter aussi.
      Départ Auckland mi février , je sens que M. Hansen a besoin de conseils
      Plus serieusement, suis preneur de tuyaux.
      Allez Chevreuse

      Supprimer
  35. Bon l'hémisphère Nord à disparu dans une faille spacio-temporelle ou le debut du grand barnum vous dėsaligne les chacras.
    C'est sur, Perpign/Capri-Sun ou Labo Fabre /Montpelfontein, c'est un coup à vous glacer l'azerty.
    Allez, Pas facile tous les jours.....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 1 azerty en vaut 2 !
      Pas facile pour les flops 14, où déjà s'alignent 1 certain nombre de blessés (qui tapent à l'infirmerie ou qui y étaient déjà).
      A croire qu'ils veulent pas mourir à la 1re sortie des tranchées !
      Et les arbitres qui vont devenir intraitables, comme l'autre traiteur ! Tjrs du plâtre pour cacher les fissures, alors qu'il y aurait à revoir sur le jeu et certaines règles, qui protègeraient davantage les joueurs sur le fond que des sanctions exemplaires pour la forme. Mais c'est comme la politique !
      Et une plus grande co gestion des bleus (joueurs, je précise) entre le staff national et ceux des clubs. Vont nous la faire socialo. Et pour la gestion du jeu, qu'est ce qu'il y a dans l'assiette, à part la chair à saucisse ?...

      Supprimer
    2. Une vraie question cette histoire de règles.
      Serais plutôt, comme Pimprenelle, partisan d'une application optimale de l'existant.
      Sinon ce jeu d'une prétendue élite , déjà bien défiguré par l'arbitrage vidéo va encore s' éloigner de la base.
      Urgent par contre de revoir ce qu'on va proposer aux enfants, comme d'autres l'ont fait avec des versions éducatives.
      Allez Chevreuse

      Supprimer
  36. Par ailleurs, j'ai reçu dans ma boite au lettre le (gros) livre de notre ami Michel Prieu. Pour ceux que ça intéresse : 22 euros en chèque à l'adresse de Michel, à Suze-la-Rousse.
    Michel, si tu nous lis : 1- Merci ; 2- Peux-tu redonner à toutes et tous ton adresse postale ?
    Je vais le dévorer mercredi et jeudi prochains (jours de repos) et reviendrai vers toi. Sans doute via une chronique, car je pense que ça le mérite.
    Amitiés

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux redire Richie le sujet et le titre du livre de Michel ?j'ai un trou de mémoire Michel,désolé.
      Bernard

      Supprimer
    2. Merci Richie pour la pub. Je n'avais pa osé pour reqpecter le blog et ses abonnés. Le livre c'est "Forger sa vie (Oser savoir)" histoire d'une vie pour dire aux enfants que rien n'est impossible. La préface dans tribunepourtout.blogspot.com Page A41. 435 chemin de la Verdiére 26790 Suze le Rousse. Je serai de retour en France le 2 septembre pour un peu plus d'un mois.

      Supprimer
    3. Michelavishnu, ou l'investigation de la vie pour un investissement profitable et salutaire.
      ..

      Supprimer
    4. Michel
      Ce blog est aussi pour que les Quinconces fasse part de leurs projets. Et les fassent partager

      Supprimer
  37. L'es bô not Ritchie dan tablett,mais moi mi bad Zulie,mi préfèr.
    L' Éden, juste à l'heure de l'apéro, pile poil.
    Allez Chevreuse

    RépondreSupprimer
  38. Des AB chez eux entame plus efficace. Des australiens qui ne sont pas dans le bon tempo à la passe. Dommage

    RépondreSupprimer
  39. Pas si ridicule que ça ces Wallabies pour l'instant

    RépondreSupprimer
  40. Quel joueur Ben Smith relanceur hors pair surtout en contre magnifique

    RépondreSupprimer
  41. Ouaip, sereins mais un peu "main gauche"les noirs quand même, ,à leur niveau hein, tout est relatif.
    Si les jaunes plaquaient un peu mieux, aussi.
    En plus savent même pas jouer, le Genia il préfère marquer des essais au lieu d'attendre la pénoche !
    Allez, pas prêt de jouer chez nous celui la !

    RépondreSupprimer
  42. allez zou je m'intercale : Vu The Square ... et je n'ai pas encore pu décider si j'aimais ou non ! Un poil trop long ( 2h25 prévoyez des vivres) un poil trop intello, un poil trop pessimiste . Mais plein d'arguments "pour" aussi, d'abord les acteurs - avec une préférence pour le chimpanzé dessinateur - un sens de l'étirement du temps par l'image qui fascine, belle lumière, des problématiques nombreuses et toutes abordées avec la même acuité ( on pourrait faire 3 voire 4 excellents films en détaillant chacune d'elles) . C'est aussi très drôle quoique féroce .
    Dans le genre "expérience de psychologie" j'avais beaucoup aimé en son temps "Mon oncle d'Amérique" d'Alain Resnais, avec ses références scientifiques et cinématographiques ... Là rien à quoi se raccrocher si ce n'est son propre vécu et du coup le malaise n'est jamais bien loin . C'est très dérangeant donc si vous aimez votre confort- et on a le droit aussi ! - inutile de le regarder, vous vous feriez du mal .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bonjour et merci Gariguette, je vais suivre ton conseil et rester dans mon confort, pas envie de me faire du mal à mon âge !... et puis, 2h25 ... ouahh ! (..c'est un peu long pour mes vieux genoux en position assise.)

      Supprimer
    2. Pour quelle étrange raison se regarder le nombril deviendrait-il désagréable ?
      C’est portant fondamental de saisir ce qui...me meut :-)
      Platon prétendait qu’une vie sans examen ne vaut d’être vécue.
      Et cela, le tandem Resnais-Laborit le fait formidablement, quand bien même le parallèle avec des rats en cage n’est, je vous l’accorde, guère réjouissant :-)

      Supprimer
    3. Bonsoir Christian, le film passe sur Canal tu peux donc fractionner pour soulager tes genoux ; il vaut quand même le coup et puis pour toi qui peins, l'une des problématiques est l'art contemporain ( mais pas que ... l'homme en général ramasse aussi pas mal !)
      Pas faux Pom, ça me meut aussi ... meuh meuh beaucoup même ! Contente que tu te fasses moins rare ici

      Supprimer
    4. Merci @gobetween :-). Tu sais, les choses de la vie...

      Supprimer
  43. La science du jeu et de la course. Quel joueur! Et de 4 quand même!

    RépondreSupprimer
  44. Rien de changé sous le ciel d'ovalie, des NZ à la limite de l'ennui en 1° mi-temps, 2 ballons et 2 essais, donc efficacité maximum, des AUS beaucoup producteurs, pas beaucoup de rentabilité dans leurs investissements, la mi-temps, youpiiiiii passage d'on ne sait trop quoi dans les vestiaires, les têtes et les estomacs des uns et des autres, reprise du jeu, AUS aux abonnés absents, y'a plus d'jus dans les lignes et es gambettes, pas pris les bonnes fioles, de la friture dans le collectif, NZ regénérés par la pause qui envoient et renvoient encore, pas de fatigue chez ces gens-là, monsieur, pas de fatigue, de l'allant sans cesse renouvelé, BB très fort, le noir est mis sur l'écran panoramique du rugby es-mondialisé, pas les Blacks qui portent le deuil de leurs adversaires, légende tout ça, le noir conviendrait mieux et plus seyant aux arpét' de l'ovale qui rencontrent les gens du pays au long nuage blanc.

    Encore une fois, sans vous offenser, même rencontre de rugby avec mêmes ingrédients, mêmes péripéties et scénario cousu de fil noir que tant d'autres depuis des saisons, oui du mouvement, oui du jeu à mille lieux d'avance sur notre FLOP.14 qui démarre tout à l'heure, oui quelques monstres du jeu plein les pattes, les mains et les pieds, et aussi dans la tête, du spectacle et une mise en scène irréprochables, à mon sens lisse et convenu -mais merde dans les yeux ou comprenoire bouchée ???-, très humblement je ne suis pas sûr que la répétition de ce genre de rencontres fasse vraiment avancer et plussoyer notre sport, les tenants du "spectacle" applaudissent, les humbles amoureux du "jeu de rugby" y trouvent-ils leur compte ou se résignent-ils ?????

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. au moins le rugby n'est pas mort, de l'art et des artistes, 50 points et puis c'est tout

      Supprimer
  45. Plus qu'une suprématie, plus qu'un engagement, plus qu'une vertu, plus que du rugby, du jeu du jeu et encore du jeu loin des standards imaginés par W.W.Ellis .... Merveilleux de rêveries, de poésie et d'humanité. Merci les All Blacks

    RépondreSupprimer
  46. Oui, des angles de course laser,l'accoutumance des situations d'urgence, l'impression encore et toujours que le temps défile plus lentement pour eux, comme d'hab quoi.
    Ne cherchez pas pourquoi le grand Brodie hante les nuits de ses adversaires , il est la avant son ombre!
    C'mon Owen.

    RépondreSupprimer
  47. allons, un peu de Pro D2... et je mettrais bien une pièce sur Béziers, d'autant que , et perçu déjà depuis qq temps, leur 10, Suchier pourrait bien prétendre vers le XV national

    RépondreSupprimer
  48. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  49. Dans un mois, dans un an, comment souffrirons-nous,
    Seigneurs, que tant de mers nous séparent de vous ?
    Que le jour recommence et que le jour finisse
    Sans que jamais Brunel puisse boire son calice,
    Sans que des All Blacks il puisse voir le rictus ?
    Mais quelle est son erreur, et que de soins perdus !
    Ces jours, si longs pour nous, leur sembleront trop courts.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Allez, Bérénice à la mêlée et Titus au talon, on te va leur faire avaler leur rictus, pour ce qui est de notre grand prêtre l'abbé JB, depuis le temps que le nectar du calice tourne au vinaigre, faudrait changer de cuvée, l'ancienne est frelatée et la lie sonne l'hallali !!!!!!!!

      Supprimer
  50. Match correct des AB contre Aussies. 2 fois qu'ils jouent par à coup, tout en maîtrisant l'ensemble du match. Mais bon, on plussoie par défaut effectivement. Record de points (30sur les 40 pts du jour) et d'essais (4) pour B.B. Et encore, il est privé d'un 5e sur en-avant préalable de Savéa, jugement bricoleur de l'arbitrage. Barnes tout aussi bricoleur en 1re mt, sur plusieurs mélées écroulées par des blacks chahutés, qui auraient mérité carton. Jordie Barrett, mouais, dans la mouvance de la famille, kmais Mc Kenzie semble supérieur, plus vif et rapide. Ferait quand même l'affaire chez nous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et surtout Retallick pour moi homme du match pour son intensité dans le jeu à tous les niveaux.

      Supprimer
  51. Repéré ce jour dans les tribunes d’Aimé Giral, ce sponsor d’un genre qui colle au marché : Pompes funèbres Guizard.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon chef cousin je vous assure que vous avez dit Guizard
      Allez, comme c'est étrange. ....

      Supprimer
    2. Guizard le funèbre aiguisé...

      Supprimer
  52. ils n ont pas renouvele le contrat des jardiniers a TOULON
    bonjour secheresse
    pour le moins ils n ont pas perdu sur tapis vert

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pareil à A. Giral ou le terrain girole mal aussi. Champignon destructeur paraît il...


      Supprimer
  53. Très empruntés ces Boks voir absents bizarre non 🤔

    RépondreSupprimer
  54. C'est la journee des demis d'ouverture Barrett, Russel et Sanchez

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Plus belle s'ils avaient été français !!

      Supprimer
    2. Vu Barret ... un artiste ce mec là , lui , Ben Smith , Retialik sont sortie d’un lot déjà très relevé sans parler des 10/15’ du feu follet Mac Kenzie
      L’Australie va bientôt nous rejoindre au classement IRB hormis les deux poisons de la troisième ligne ils n’ont plus grand monde .....

      Supprimer
  55. synthèse : http://www.lefigaro.fr/sciences/2018/08/24/01008-20180824ARTFIG00173-gabarits-hors-normes-blessures-une-histoire-scientifique-et-medicale-du-rugby.php

    RépondreSupprimer
  56. Pour les Pumas, il me semble que l'effet Ledesma est déjà trés présent. Complément du boulot fait chez les Jaguares. En fait comme les AB, Ledesma et Quesada ont pris ce qui est bon chez nous et l'adaptent à leur identité pendant que nous on se démolit pour tenter d'avoir raison. Combat de clocher dépassé qau lieu d'essayer de s'unir pour mettre en valeur le tas de talent sur lequel on est. Qui va-t-on déléguer pour étudier dans le détail le jeu de ceux qui ont une envie et des résultats non pas dans le spectacle mais simplement le jeu de rugby?

    RépondreSupprimer
  57. Article de Richard sur Toulon/R92... et si Iribaren avait étè présent... à mince il n'en parle même pas, je dis bizarre....

    RépondreSupprimer
  58. Les journaux AB disent ce matin que Beauden Barrett respire un air différent et qu'il aime le jeu demandé par Hansen. Comme Tiger Woods ce coach joue mour l'histoire. Bizarre les homme d'avoir un esprit si léger et si puissant dans un corps si lourd...

    RépondreSupprimer
  59. Vrai ! Bon présage pour Christophe Urios ? 😉

    RépondreSupprimer
  60. Juste fini "Petite histoire du rugby" de Xavier Lacarce (éditions Cairn).
    Petit livre très recommandable qui balaie le rugby sous un angle historique avec un regard "global", tout comme est devenu le rugby. On y apprend des tas de choses fort instructives, et cette vision synthétique du rugby "institutionnel", tant sur le plan historique que géographique, en donne une perspective qui sort quelque peu des sentiers battus. Notamment l'insistance de l'auteur à faire un parallèle entre rugby à XV et à XIII, très éclairante parfois.
    Le livre a aussi ceci d'intéressant qu'il donne en note beaucoup de références sur le net (notamment "Côté Ouvert", "blog d'humeurs").

    Coïncidence: au moment où je le lisais, les Dragons Catalans gagnaient enfin la Challenge Cup à Wembley. Faisant une infidélité au XV et à l'USAP redécouvrant le Top14 dans la douleur, j'ai donc basculé sur cette finale, censée témoigner du meilleur niveau à XIII en Europe.
    Quelle plaie !
    On se plaint d'un Top 14 de tampons et de rentre-dedans, mais au moins, de temps en temps (de temps en temps...) on écarte un ballon. Ici, que nenni; la notion d'intervalle semble inexistante pour des joueurs qui foncent droit devant systématiquement, le rythme est nécessairement hâché et en tous cas la notion de volume de jeu est absente puisqu'il n'y a aucune continuité.
    Même un Oyonnax-Brive sous une pluie battante un 15 décembre doit produire plus de jeu...
    Les adeptes du XIII auront beau jeu de nous montrer les meilleurs moments du championnat australien, le meilleur du monde, j'aimerais plutôt en voir les temps "faibles" autrement plus caractéristiques du niveau pratiqué. Ce serait comme promouvoir le Top 14 ("Le meilleur championnat du monde")en nous montrant uniquement les plus belles actions, passes et essais, en nous épargnant les 90 % de rucks, mêlées, mêlées refaites et re-refaites, empilages, rentre-dedans, etc...

    On en revient d'ailleurs à Lacarce parlant du rugby à 7 qu'il compare justement à une compilation Youtube d'actions spectaculaires sur un temps limité. Avec au moins pour lui de jouer pleinement la carte du spectacle sur et hors du terrain, rugby-spectacle assumé au rebours de l'hypocrisie d'un rugby à XV ancré sur ses mythes fondateurs du XIXème et XXème siècles alors qu'en se professionnalisant en 1995 il les a de facto mises au rebut pour privilégier lui-aussi un sport de spectacle dans une société globalisée de spectacle (spectacle payant, ça va sans dire).

    RépondreSupprimer
  61. Merci à vous mes amis du blog pour votre soutien au moment du départ de ma "petite femme"elle était un soleil ,petillante ,élégante ,belle,toujours en perpétuel mouvement ,toujours sur un "truc" d'après alors que je suis plutot un contemplatif .Une belle personne comme tout le monde s'accordait à le dire.Elle a choisi de partir parce que la douleur était devenue insupportable ,déterminée comme toujours . Maintenant c'est le silence ,le vide ,plus personne ne passe devant la télé,que je regarde sans trop la voir .Je sais bien d'autres y sont passés avant moi ,mais à vivre c'est pire que tout.Merci particulier à Ritchie et Tautor pour leurs coups de fil,et rdv vendredi à Unjat Christian ,je vous embrasse Michel

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Désolé Barto, je suis forfait pour le golf vendredi. Je souffre depuis quelques temps de douleurs arthrosiques récurrentes (doigts - poignets), et aujourd'hui, je suis en pleine crise. Je viens de prévenir Henri. Impossible de tenir un club correctement. Dommage, j'étais content de te retrouver, rien que pour échanger et partager un bel instant d'amitié. Partie remise à l'année prochaine à Unjat, à moins que tu viennes à Treignac. De tout coeur avec toi.

      Supprimer
    2. Au soutien, Barto, au soutien...

      Supprimer
    3. Ah ! cette arthrose ... du sérum de lièvre voir du lapin de Garenne ... viens faire mouillette à Lourdes ! Allez une pastille et tu seras guéri !! Lous viels un bonheur !

      Supprimer
    4. Tautor ,merci,.... mais si tu as la solution, je suis preneur, je ferai le déplacement pour récupérer l'ordonnance !!!...
      d'après tes confrères, il n'y a (pratiquement) rien à faire ! ..alors...? il y a t-il les BONS médecins, ... et les MAUVAIS.. ?(comme les chasseurs, chers à Macron !) ..non, là, je déc.....

      Supprimer
    5. Il y a toujours quelque chose à faire Cricri, même avec un placebo qui peut être surprenant ... Toulouse meilleur CHU de France ... Viens tu seras soigné 👍, ne désespère pas, regarde Brigitte, pas selle de la haie ni le sein, elles se portent bien : question de poignets c'est pas mal et pour les mains avec du talc ça devrait le faire! Les chasseurs, un parc animalier de 1,8 millions de votants pour un rabais de 200€ sur le permis mais CSG augmentée, retraites figées, bonjour les dindons 😂 un bon chasseur tu le fus non ?🏈

      Supprimer
    6. ... ah! non, pas de ça chez nous !....
      .... pour le placebo, je me renseigne sur la BIO RESONANCE ENERGETIQUE ? ... c'est déjà BIO ( à la mode), ça résonne, ....et c'est énergétique, ... ça devrait le faire non????... tu dois connaître ?

      Supprimer
    7. A l'heure de la retraite un mal chasse l'autre. C'est la dure, dure loi de la vieillesse, avec aussi une réduction programmée de la revalorisation des retraites☠. Faut donc être chasseur pour récupérer la perte.
      A c't âge , on ne vaut plus grand chose 😥. Sinon le don d'être dindon ? Beau rôle donné à la plupart part par Macron ! Un maximum de figurants pour 1 best seller national, dont il a eu don... Bon chasseur aussi, du coup, non ? 🤠🔫🏹

      Supprimer
  62. Pas de mots sur les maux, juste au soutien pour que le mouvement ne s'arrête pas, combler le silence et le vide seulement par le fait de savoir que nous sommes là, dans l'axe, pour la continuité, dans le temps qu'il nous reste, de la vie nos échanges et rencontres autour de ce ballon ovale fédérateur et rassembleur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant que les maux restent des mots, c'est toujours mieux que l'inverse ! Qu'est ce qui est plus dur, le silence des maux ou celui des mots ? Peut être éviter celui des agneaux ?
      Mais si le vide dans ce gazon de la vie se comble en partie par une présence en quinconces...

      Supprimer