mardi 20 juin 2017

La tête bleue


Samedi c'est rugby. De la même façon, noir c'est noir, et il y a peu d'espoirs pour les Lions britanniques et irlandais de remporter ce premier rendez-vous tellement la performance néo-zélandaise face aux Samoa, vendredi dernier, fut digne d'une démonstration de science physique, technique et stratégique au tableau. Pendant ce temps-là, le XV de France remonte sur les hauts plateaux du Veld pour affronter une troisième et dernière fois des Springboks qui viennent de remporter à ses dépens la série de tests, et tout le monde s'en fout.

La consolante, c'est bon pour les perdants, histoire de leur passer un peu de baume sur la bosse. Alors bien sûr on regardera ça mais d'un oeil distant. Il y aura deux gamins prometteurs à suivre - Antoine Dupont et Damian Penaud - et ça fait peu. On craint surtout qu'une troisième déculottée nous éloigne un peu plus de cette équipe composée de joueurs qui ne savent pas prendre la bonne décision dans l'instant et à intensité maximum - ce qui est la marque du haut niveau. Des joueurs qui font des promesses et ne savent pas les tenir.

Ils ne peuvent pas les tenir, ces promesses, car ils ne savent pas à quoi ils jouent. Tautor, qui accompagne les sélections de jeunes en Midi-Pyrénées, nous avait alerté sur ce sujet lors du Quinconces de Trignac, il y a peu, surpris et déçu qu'il était de voir des gamins s'exprimer en sabir, réfléchir à moitié et ne pas savoir ce qu'ils faisaient et surtout pourquoi ils le faisaient.

Voilà qui nous ramène au travail de fond effectué par les dirigeants néo-zélandais en direction de leurs formateurs bénévoles en créant Small Blacks, guide spécifique destiné à l'encadrement des jeunes pousses kiwis dès l'âge de six ans. Toutes ces incidences cruciales, nous les évoquons en détail sur Côté Ouvert depuis plus d'un an. C'est pourquoi le fiasco bleu nous fait mal, d'autant plus mal que mis à part la finale de Coupe du monde 2011 qui cache la misère, le XV de France va de naufrages en déroutes depuis sept saisons.

Les All Blacks, qui ont su lier les cultures maori et anglo-saxonne, le combat et l'organisation, pour en faire un cocktail détonnant dominent, eux, le rugby mondial depuis plus d'un siècle. A l'exception de l'après-guerre, la seconde, trou noir qu'ils mirent à profit pour créer, via Charlie Saxton et Fred Allen, la règle des trois P si précise qu'elle reste encore aujourd'hui d'actualité : maîtrise du ballon, placement des joueurs, rythme partout. Nous, en France, ce serait plutôt les trois pètes : pète aux cervicales, pète au casque et pet dans l'eau.

Pour les meilleurs joueurs du monde, il n'y a pas de petite tâche, et l'humilité se niche partout à tout moment. Jamais ils ne se satisfont de ce qui fonctionne et cherchent toujours de nouvelles formes de jeu afin de rester en position de force. Aux questions «Qui, quoi, quand, où et comment ?», ils préfèrent «pourquoi», générateur de réflexion. Quand ils s'entraînent, ce n'est pas pour réciter les combinaisons proposées et apprises mais pour se préparer à gagner. En toute occasion, ils gardent le contrôle de leurs émotions : ce qu'ils appellent avoir «la tête bleue».

Ce dont souffrent les Tricolores depuis plusieurs saisons, c'est un déficit d'identité, de croyances en eux-mêmes et sans doute aussi de respect d'eux-mêmes. Savent-ils au moins pourquoi ils portent le maillot bleu-blanc-rouge ? Quel est leur but, sur le terrain ? Quelle responsabilité leur incombe ? Ont-ils le courage d'écouter leur coeur, de suivre leur intuition ? Ont-ils même une aspiration ? J'ai plutôt l'impression que dans leur grande majorité ils s'intéressent à ce qu'on dit d'eux, à ce qu'on écrit sur eux, à ce qu'on voit d'eux. Ils sont en surface, ne savent pas grand choses des profondeurs.

Jouer au rugby ne se différencie pas vraiment de notre chemin de vie, quel qu'il soit. Nous avons toutes et tous un objectif, un rêve, une étoile à laquelle accrocher notre charrue ou vers laquelle se diriger. Et quand nous avons bien entamé ce voyage, nous nous apercevons que le plus important n'est pas d'atteindre notre idéal mais d'y rester le plus fidèle possible compte tenu des vicissitudes, des écueils et des barrières qui nous entourent ou se placent sur notre passage au long de l'existence.
Cette existence, profitons-en à chaque instant. Cueillons le jour. Apprivoisons l'éphémère, fugace par définition. Il avait cinquante-cinq ans et vient de partir. Eric Melville. Le plus agréable des hommes, le plus dur des avants que je connaisse. Son coeur a lâché d'un seul coup. Il en avait pour mille, du coeur, et pour mille ans. Altruiste, généreux, il ne se payait pas de mots. Premier Sud-Africain à avoir porté le maillot tricolore - c'était en 1990 - il avait finalement choisi Toulon parce que mont Faron lui rappelait la Table Mountain et le jeu du RCT celui des Afrikaans, rugueux, jeu de défis à relever.

Le concernant, personne ne s'est jamais posé la question de savoir s'il chantait ou pas La Marseillaise, s'il était «étranger» d'ici ou de là. Il a naturellement joué pour le XV de France. Daniel Herrero puis Jacques Fouroux avaient vu ce qu'il pouvait apporter. «Le meilleur», a toujours reconnu Eric Champ. Hier encore, ému, le Grand me rappelait ce qu'Eric représentait pour sa génération, championne de France en 1987, et la suivante, celle de 1992. De Manu Diaz à Yann Delaigue, tous pleurent plus qu'un coéquipier, un ami. Champ ajoute : «On se dit frère, entre nous, sur la rade, quand on a joué au rugby et porté le maillot du ErCéTé... Je crois bien que ce mot, frère, a été choisi pour Eric Melville.»

Eric Melville, surnommé Barabbas, vivait le rugby pleinement, sans fard, mais ne rêvait que d'une chose : affronter l'Afrique du Sud, son pays d'origine. Ca tombe bien, ils y sont, les Tricolores, en Afrique du Sud. Ils y sont mals, sans doute, mais ils y sont. Alors s'ils ne savent pas à quoi jouer, au moins qu'ils sachent pour qui jouer. Ce serait bien. En mémoire d'un mec qui aurait tellement aimé être à leur place, plein de vie et de sève, coeur battant. Et sa grosse pogne sur le ballon.


250 commentaires:

  1. On dirait l'Afsud

    C'est un endroit qui ressemble à DURBAN
    A l'Italie
    Il y a des terrains OÙ ON NOUS PREND POUR DES BANANES
    Et c'est joli

    On dirait l’AFSud
    Les raclées durent longtemps
    Et le rugby sûrement
    Plus rapides que nos empâtés
    Et toujours en été.

    Il y a plein d'en avant qui roulent sur la pelouse
    pas fait pour nos praticiens
    Il y a même un Chat, une tortue, des grosses bouses
    Il nous manque rien

    On dirait l’Afsud
    La raclée dure longtemps
    Plus forts que nos emplumés
    Plus d'un million d'années


    Et toujours en été.

    Un jour ou l'autre il y aura la guerre
    On le sait bien
    On n'aime pas ça, mais on joue comme des grands pères
    Notre rugby, ça ne mange pas de pain.

    Tant pis pour l’Afsud
    Nos défaites, c’est bien
    On aurait pu jouer
    Plus d'un million d'années
    Et la raclée assurée.

    Le Gé

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah toi, tu nous fais chanter. On va se faire un calepin de chansons pour le prochain Quinconces. Note-les. Et la prochaine fois tu apportes le recueil...

      Supprimer
    2. j'en ai fait une autre version peut être plus optimiste ? et merci pour l'idée le Gé

      Le Rugby (de Nino Ferrer mais pas que ...)

      C'est un endroit qui ressemble à Twickenham
      À Armandie
      y'a plein d'chaussettes étendues sur la terrasse
      Et c'est joli

      On dirait le rugby
      Le temps dure longtemps
      Et la vie sûrement
      Plus d'un million d'années
      Et toujours en été

      Il y a plein d'enfants qui se roulent sur la pelouse
      Il y a plein de vieux
      Y' a même des filles, des cadets c'est pas la lose
      Ils sont heureux

      On dirait le rugby
      Le temps dure longtemps
      Et la vie sûrement
      Plus d'un million d'années
      Et toujours en été

      Un jour ou l'autre il faudra qu'il s'régénère
      On le sait bien
      On n'aime pas ça, mais on ne sait pas quoi faire
      On dit c'est son destin

      Tant pis pour le rugby
      C'était pourtant bien
      On aurait pu vivre
      Plus d'un million d'années
      Et toujours en été

      Supprimer
    3. Mimi, Gariguette, mimi tout plein. J'arrête pas de chanter au desk de L'Equipe...

      Supprimer
    4. Joli Gariguette, Je m'incline. C'est bien meilleur. Bravo

      Supprimer
    5. Tu sais Gérard sur le blog Nino Ferrer a un statut particulier, je crois qu'on l'a tous évoqué au moins une fois
      Quant à Tautor, il l'a rencontré en vrai et en dresse un portrait magnifique, alors le Sud c'est notre Pena Baiona, et puis c'est aussi un peu mélancolique pour saluer le départ d'Eric Melville ; avec lui s'en vont encore quelques atomes de ce rugby qu'on aime tant .

      Supprimer
  2. L' Afsud

    C'est un joueur qui ressemblait à une montagne
    Au vrai rugby
    Il représentait la France et toujours la gagne
    Et c'est joli

    C'était un AFSud
    Un joueur d'il y a bien longtemps
    Et le rugby sûrement
    Avec lui la France a souvent gagné
    Et surtout le RCT

    Quand tu le voyais si beau rentré sur pelouse
    Ce très beau gladiateur
    Il a même jouer avec le RCT contre Toulouse
    toujours en vainqueur

    C'était un Afsud
    SI bien intégré
    Et le rugby d'antan
    Sans lui comme avant
    Va toujours nous manquer

    RépondreSupprimer
  3. Deficit d'identité, ben oui, comment peut il en être autrement.
    Ces bons petits soldats entrent et sortent de la caserne à heure fixe, y travaillant nombre de manoeuvres savantes, encadrés par pléthore d'officiers sourcilleux.
    Comprendre c'est désobéir et l'initiative est une faute professionnelle.
    Déficit de vitesse disions nous, certes, de liberté plus encore !
    Allez les frères de la rade

    RépondreSupprimer
  4. C'est l'apanage des "étrangers", ceux qui venus de loin ont aimé nous représenter, avec leur foi et leurs exigences. Celles que l'on n'a pas toujours, nos petites lâchetés traduites par plus de paroles que par des gestes ou un engagement fort. Jaune, blanc ou noir, pour en arriver là, ils en ont vu de toutes les couleurs, subi des vexations souvent et s'ils sont restés c'est parce qu'ils ont trouvé chez nous une façon de vivre qui leur convenait, une fratrie du sport ou du travail qu'ils ont trouvé. Humbles pour la plupart ils louent les lieux et les gens qui les ont accueillis et sans fard ils rendent au centuple le peu que l'on a fait.
    Parfois je me dis qu'on ne les mérite pas...

    RépondreSupprimer
  5. https://www.lequipe.fr/Rugby/Actualites/Test-matches-comment-les-anglais-et-les-ecossais-parviennent-ils-a-faire-tomber-les-nations-du-sud/811793
    Excellent
    Je suis d'accord avec toi.
    Les deux équipes ont joué autant que les top14ziens et sans leurs meilleurs joueurs.
    Donc ,c'est que nous sommes très mauvais. Plus d'excuses Bidon.
    De là à penser que les entraineurs sont pour quelques choses, il n'y a pas loin
    Comme seule Gariguette l'a lu dans le précédent post.

    L’ENTRAINEUR ET L’ÂNE

    En ce monde il se faut l'un l'autre secourir.
    Si ton rugby vient à mourir,
    C'est sur toi que le fardeau tombe.

    Un Âne accompagnait un entraineur peu courtois,
    Celui-ci entrainait une équipe de joueurs pantois,
    Et le pauvre Baudet si imbu qu’il se la raconte,
    De son avion sort comme un gros ponte
    Il pria l’entraineur de les faire jouer quelque peu :
    Autrement il mourrait car trop peu de finance.
    La prière, dit-il, n'en est pas si intense :
    Moitié plus d’essais ce sera déjà si peu
    L’entraineur refusa, fit une estocade ;
    Pas avec des joueurs du top 14 et fit gueuler son camarade,
    Et reconnut qu'il avait tort.
    Du Baudet, en cette aventure,
    changea pour le beau Galthier,
    Et l’entraineur fut sans ménagement viré

    RépondreSupprimer
  6. Fan des joueurs U20

    Dans un voyage en Géorgie
    Que les U20 quatrième on finit,
    Je les ai imaginés sans complexe
    Mais en fait, ils n’avaient pas de cortex
    Mais je vivais l’étrange drame
    Des U20, j ‘étais fan

    Fan des joueurs U20
    Mais Fan jusqu’à plus faim
    Ayant réussi l’amalgame
    Des jeunes et du top 14 infâme

    Fan des joueurs U20
    Mais une raclée contre les africains
    J’ai cru z’étaient pas des top14ziens
    Mais je me suis trompé, pas très malin

    Du top 14, cette superbe formation
    Etre un joueur avec des malformations
    Se prendre pour un général d’infanterie
    Alors que tu n’as pas une once de génie

    Quand on a vu leur talonneur
    Ce joueur NZ qu’avait du cœur
    Il a dépassé tous nos ailiers
    Pas un qu’a pu le faire tomber

    Quand on a parlé de la formation
    Avant c’était de la promotion
    Maintenant tu ne peux plus regarder
    Ces U20 sans rigoler

    Mais maintenant, il y un président
    Qui gueule et pour lui c’est bandant.
    Il croit qu’avec sa grande bouche
    Les joueurs vont envoyer des cartouches

    Fan des joueurs U20
    Mais Fan jusqu’à plus faim
    Bon je vais en Nouvelle Zélande
    Pour ce jeu, tu chantes

    Fan des joueurs U20
    Mais pas des Européens
    Je vais regarder les all black
    Car la France elle me braque

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'ai cette vieille chose qui traînait dans un tiroir, ce John Lennon quel visionnaire ! je mets la zique au cas où vous auriez oublié https://www.youtube.com/watch?v=9vPDI5PfWs4

      You've Got to Hide Your team Away by The Beatles et un peu mézigue

      Here I stand head in hand
      Turn my face to the wall
      If they're gone I can't go on
      Feeling two foot small
      Everywhere people stare
      Each and every day
      I can see them laugh at us
      And I hear them say

      Hey you've got to hide your team away
      Hey you've got to hide your team away

      How can they even try?
      They can never win
      Hearing them, seeing them
      In the state we're in
      How could you say to me
      "Rugby will find a way?"
      Gather round all you clowns
      Let me hear you say

      Hey you've got to hide your team away
      Hey you've got to hide your team away

      Supprimer
  7. "savent ils pourquoi ils portent ce maillot" tu disais, à mon avis pour un certain nombre ils savent qu'il le portent qqfois parcequ'on fait des essais de possibilités, comptons le nb de joueurs à 5 selections ou moins depuis une dizaine d'années.

    Laporte au lieu de venir faire un discours/voyage pour soit disant les motiver, s'il veut changer qq chose(on commence à douter), doit faire, et pour intégrer plus de jeunes, dans le championnat dit d'élites, une seule solution pas plus de 2 ou 3 étrangers sur la feuille de match.On verra bien après.
    A quoi ça sert la formation, si possible de haut niveau, si le débouché n'est qu'en Fédérale

    RépondreSupprimer
  8. 3 voitures se suivent pour se rendre à un match de rugby.
    Embouteillage monstre et vraiment pas très en avance les compères.
    Au volant de la première voiture, un impatient qui étudie rapidement l'affaire. Il finit par voir un trou, si engouffre, met aussitôt le clignotant et tourne à la première sortie persuadé de pouvoir gruger en récupérant la route plus loin.
    Les deux autres conducteurs dans leurs voitures respectives : "il nous fait quoi, l'autre ? "
    Ils tentent d'embrayer le pas rapidement mais le temps qu'ils prennent la sortie : "il est passé ou , l'autre ?"
    La certitude de rater le début de la partie...
    L'intuition c'est bien, mais il dans une équipe, il faut : soit avoir tous la même au même moment, soit pouvoir tous se comprendre au premier "indice" et sans l'ombre d'une toute autre communication, soit avoir tous une très grande vitesse de réaction...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Là, à la propulsion, vu le sus'panse, on jurerait de l'Agatha qui s'tire .
      Sinon pour Melville, digne d'Herman comme de Jean-Pierre s'ils avaient tâté de la beuchigue pour faire oeuvre, il était français lorsqu'il endossa le maillot bleu . Le 1er Sud'Af' fût Dries Van Herdeen . Pas piqué des vers non plus .

      Supprimer
    2. Oui Zarma, Eric était Français lorsqu'il porta le coq. Mais il était Sud-Africain aussi. Et puis ce qu'il y a de bien c'est que tout le monde s'en foutait. Eric, il était rugby. Droit du sol. Même s'il a versé son sang sur les terrains.

      Supprimer
    3. Richard, ce gars là était d'une espèce rare, et personne pour essayer de lui enlever quoi que ce soit, mais pas sûr qu'à l'époque, il n'y ait pas eu débats & des bas , d'autant qu'archétype du 8 bok, y'avait un autre gars en rouge & noir plus dans le style néo-zed, plus aérien au mastic, qui lui, est passé à la trappe à l'inter . Comme quoi, le débat sur le jeu la tête lévée en EDF n'est pas neuf .

      Supprimer
    4. Ben non, pas trop de polemisses à l'époque vu qu'avec les flankers qui l'entouraient, un peu de sudafricaineté ne prouvait pas nuire, question de complémentarité.
      Sinon les bouchons de Pimpin et l'article 3 du Gé,ça m'interpelle au niveau du vécu,on en r'cause ....
      Allez Chevreuse

      Supprimer
    5. C'est sûr ... la seule fois où il a joué 8 titulaire, c'était contre la NZ, sinon, lui jouait flanker, même open side une fois, avec des collègues en 3ème ligne qui s'appelaient Deflandres, Benetton & même Roumat, bonne réponse à un souci de complémentarité pour des regroupement choisis .

      Supprimer
    6. C'est bien ce match qui me revient en mémoire, pour le reste c'est un peu loin et je ne suis pas trop wilkipedestre , donc Zaza 1/ Zan Lou 0!
      Le concept d'" open side" me rappelle de savoureux souvenirs :considérant qu'il change en fonction de l'emplacement de la mêlée il convenait d'intervertir les flankers en fonction, mes deux lascars, très appliqués, tenaient conciliabule à chaque fois !L'expérience tourna court, dommage.
      Allez Chevreuse

      Supprimer
    7. Tu m'as fait rire avec ta mémoire sélective, parce qu'à Nantes, revisitation expresse de la boucherie de 86, en hommage à un autre Z (orphelin), la marée noire a littéralement massacré notre 3ème ligne, mais dans les règles du toilettage, comme du devoir (de mémoire ?) accompli . Perdant pas de temps, tu me diras, on imaginait déjà Noves sur son scout toujours, proposant que "le culturisme, c'est ce qui perdure quand on a oublié tout le reste".

      Supprimer
  9. J'ai connu Dries, super garçon également, pas connu Eric, dommage, me plaisait bien ce joueur, Eric Melville : ça "sonne" bien français non? ... quelques cousins huguenots certainement non?

    RépondreSupprimer
  10. Champ,Melville et Louvet pour le R.C.T. contre Blond, Atcher et Cabannes pour le Racing C.F. Pas mal...!

    RépondreSupprimer
  11. Oui, Eric Melville était un merveilleux bonhomme et merci - si je puis me permettre - de l'avoir si bien dit.
    55 ans. Insupportable.

    RépondreSupprimer
  12. Oui, Eric Melville était un merveilleux bonhomme et merci - si je puis me permettre - de l'avoir si bien dit.
    55 ans. Insupportable.

    RépondreSupprimer
  13. Oui quelqu'un de bien en bien plus encore, à preuve :
    https://www.youtube.com/watch?v=TWe6e-rPEMA

    RépondreSupprimer
  14. j'ai trouvé la différence entre Blue Head et Red Head ( soit les deux états d'esprit entre lesquels les All Blacks naviguent et ont appris à circuler de façon à revenir au plus vite vers "la tête bleue ") Ils travaillent leur mental comme un skill c'est ici et c'est drôlement intéressant but it is in English, ben oui quoi : nobody's perfect !
    http://thetalentcode.com/2014/09/25/a-mental-trick-from-the-worlds-best-team/
    bonne lecture !

    RépondreSupprimer
  15. Ce travail mental ne sert pas que pour le rugby. Pour les AB, Enoka se sert de cela depuis pas mal de temps. Il a revu le Haka il n'y a pas si longtemps. Les skills qu'il a bâti au plan individuel et collectif (plusieurs cerveaux sont plus intelligents qu'un seul pour traiter un projet commun) aboutissent à des techniques de visualisation individuelles qui se révèlent extrêmement efficaces.
    Les joueurs (et les gens) ont des blessures qu'il faut apprendre à gérer. Cela se traite par des techniques de psychologie énergétique. Cela commence a être utilisé en France, le centre principal est à Lyon. Ces techniques viennent de chez les chinois et sont d'une grande efficacité mais bien sûr sont encore reléguées au rang ésotérique, elles ont des noms comme EMDR, EFT, EcoMeditation... Une grande spécialiste à Montauban mais de nombreux thérapeutes un peu partout maintenant. Pas du flan, j'ai des exemples frappants,en sport mais pas que... Personnellement j'utilise l'EFT pour ceux qui viennent s'entraîner au golf avec moi. Les origines sont américaines à partir de travaux du Dr Callahan relayé par Gary Craig. Vous trouverez des informations en cherchant sous Jean-Michel Guret, Noëlle Cassan, Maria Anel...Pour gérer les émotions, il faut se faire aider, les méthodes classiques sont en train d'être complétées.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il s'agit plus d'améliorer les performances sportives que de gérer les blessures individuelles de ce que j'en ai lu, je recherchais la réponse à la question "pourquoi les Brits y arrivent et pas nous ? " je pense avoir une partie de la réponse dans les commentaires associés à l'article, où il est fait allusion à Gazing Perdormance Systems Ltd un organisme qui s'occupe des All Blacks entre autres ....un des blogueurs écrit ceci : "English Rugby Union in 2001 to 2004 where it formed a core platform of their National Academy programme and remains as a key element of their elite coach development programme." Il me semble que cette approche "Blue Head" a déclenché quelque chose chez les Rosbeefs .... Bon ce n'est qu'une supputation de ma part ! Je lis aussi que Richard cherche ces mêmes réponses dans l'Equipe, ici https://www.lequipe.fr/Rugby/Actualites/Test-matches-comment-les-anglais-et-les-ecossais-parviennent-ils-a-faire-tomber-les-nations-du-sud/811793
      j'espère qu'il nous fera part de ses conclusions . Bonne canicule à tous 😎

      Supprimer
    2. Gazing PerFormance Systems Ltd ; oops ! plus d'infos ici http://www.gazing.com/gazing-in-sport ... bon c'est peut être très bien mais je trouve que ça fait un peu scientologue non ?
      Apparemment c'est utilisé dans le sport et l'entreprise - ça va de pair et de plus en plus ! quant à savoir si c'est souhaitable ... Oui vous aurez compris que le développement personnel- et surtout ses dérives - ça a tendance à me hérisser, désolée Michel mais not my cup of tea ! Mais je lis volontiers (d'un oeil critique ) ce qu'on me propose ...

      Supprimer
    3. Salut Michel, ... bon, si je n'avais que les émotions à gérer clubs en mains, ..... mais le travail mental, toutes ces techniques qu'il faut connaître, qu'il faut utiliser, tous ces spécialistes chinois, indous, etc... oui bien sûr, il faut trouver autre chose pour comprendre ou justifier d'autres faiblesses que techniques ou tactiques, mais même si tout à évolué et qu'il est toujours difficile (et dangereux) de comparer les époques, je pense que de tout temps, "c'est celui qui a plus faim qui mange le bifteck" comme se plaisait à nous dire le regretté Jacques Fouroux!

      Supprimer
    4. Precision salutaire, Christian, qu'on commence par essayer de bien jouer au Rugby avant d'aller chercher plus loin, car ce n'est que du Rugby.
      Ce que font nos adversaires.
      Voir l'Équipe de ce jour, page 15, un dénommé Giroud , c'est si juste à mon humble avis qu'on dirait du Zan Lou😆
      En gros, qu'on adapte les préparations de nos joueurs vers moins de force et plus d'explosivité,plus de vitesse aussi.
      Je vous parie mon double boggey tout pourri au 6 de ce matin contre le lumineux birdie loupé de peu au 17 que la compréhension du jeu ira déjà beaucoup mieux.
      Nos joueurs ne sont pas plus cons ni pataquès que les autres, ils sont simplement plus mal entraînés, alors commençons par le début.
      Allez Chevreuse

      Supprimer
    5. ... bien sûr Jan Lou, d'accord avec toi, mais "bien jouer" ( ou jouer juste) s'apprend ... alors il est où le problème??? ... la formation? ... le staff?... les clubs?... que sais-je...
      ...mais pour bien jouer au golf, t'es seul avec tes clubs, et si tu peux jouer comme un pro malgré tout, sur un coup bien sûr, (pas sur 18 trous, non quand même, faut pas rêver!), ...alors qu'au rugby, si les copains ne sont pas au niveau et toi non plus, tu ne peux pas rivaliser avec les meilleurs !
      ... tu dis : "pas plus cons".. pas sûr, si j'en crois les infos qui circulent autour de ces garçons ! (enfin, tout dépend où on situe la connerie hein?)

      Supprimer
    6. Ce qui fait plaisir chez les AB ou les Anglais, mais aussi chez les Ecossais, c'est qu'ils montrent une cohérence dans leur jeu. Les joueurs ont forcément une vision commune qu'ils partagent à l'entraînement et qu'ils se sont appropriés. Leurs intentions sont lisibles sur l'ensemble de la partie, quand un joueur prend un trou le jeu s'organise autour plus rapidement que chez nos français. On a l'impression qu'ils ne sont pas sur la même longueur d'onde, le jeu manque de liant parce qu'ils ne jouent pas collectivement. La responsabilité est individuelle (les joueurs ne me paraissent pas au même niveau d'implication technique, physique et mentale) et collective (le plan de jeu n'est pas compris, mal partagé). Trop complexe? Pas discuté avec les joueurs? Pas approprié par chacun? Cette incohérence persiste depuis des années.
      Il me semble que les torts sont partagés. Quand on voit les jeunes Blacks jouer, ils jouent comme leurs aînés (idem chez les anglais), cela montre que cela vient de loin comme l'a précisé Richard dans son papier. L'idée directrice du jeu est ancrée depuis leur EDR.
      En France le premier apprentissage ne se fait plus correctement et les lacunes ne sont pas comblées par la suite dans les clubs sous la pression du résultat, car elle existe chez les jeunes aussi.
      L'an dernier en NZ, j'ai regardé des matches entre amateurs, ils jouent pareil le samedi. Des matches avec des scores supérieurs à 25 points, des essais de chaque côté, beaucoup moins de collisions que chez nous. L'impression que les gars sont plus véloces, moins puissants, plus agiles.
      C'est cette vision d'ensemble que nos entraîneurs ne savent pas transmettre depuis trop longtemps.

      Supprimer
    7. Je ne suis pas sûr que nos internationaux soient naturellement plus "cons" que les anglais ou néo-zélandais du même âge. Je suis même persuadé qu'il n'y a pas grande différence.
      Pour autant j'en viens à me demander si l'écart qui se creuse de plus en plus ne vient pas, hors toute référence au rugby lui-même pris comme sport, de la différence de culture entre nous et les anglo-saxons, de l'Ecosse à la Nouvelle-Zélande en passant par l'Afrique du Sud.
      Cette différence a toujours existé, mais tant que le rugby est resté "amateur", soit sans contraintes économiques par essence, le rugby français pouvait donner le change (et vu son réservoir, de joueurs, de compétences, peut continuer à le donner de temps à autres).
      A partir du moment où le rugby est devenu professionnel, les contraintes économiques se sont peu à peu imposées. Et c'est là où la différence culturelle joue: les anglo-saxons ont en commun une culture éducative dans laquelle le sport, ou plus généralement l'épanouissement physique, donc complet, est partie prenante. Chez nous, pas du tout, malgré tout l'investissement de nos profs d'EPS + éducateurs.Et le rugby pro devenant de plus en plus contraignant, il me semble que cette éducation anglo-saxonne les prédispose bien plus que nous à s'adapter, à en accepter les contraintes et à les intégrer dans leur formation, leur apprentissage et leur développement. Et c'est quelque chose qui déborde plus largement du cadre purement formateur pour toucher les instances qui gèrent le sport, qui ont su, sans nécessairement perdre leur âme, intégrer les nécessités du professionnalisme (la Nouvelle-Zélande étant l'exemple le plus typique, mais aussi, de manière différente, le rugby anglais et des îles britanniques, certains pourtant très réticents en 1995...).

      Supprimer
    8. ...

      Les néo-zélandais ont en plus l'"avantage" d'une culture du rugby commune partagée par tous des pros aux amateurs, comme le dit Michel. La question d'"intégrer" un système de jeu ne se pose du coup pas vraiment, puisque que le rugby lui-même (et le sport en général) est déjà "intégré" en soi, et de toute façon, même si cette culture commune est bien ancrée, l'évolution est parfaitement acceptée; je ne sais pas si les Sud-Afs vont continuer à jouer comme ils le font en ce moment, mais ils viennent de montrer qu'ils peuvent non seulement garder leurs valeurs rugbystiques culturelles (le combat et l'affrontement) tout en y ajoutant la vitesse et le mouvement qui leur faisaient un peu défaut auparavant. En France, on peine depuis presque 20 ans, entraîneur après entraîneur, à mettre en place et à ancrer un rugby aussi complet et varié qui est maintenant devenu la norme du meilleur rugby international.
      Même si on peut être d'accord avec Charles sur le fait qu'il faut maintenant distinguer entre rugbys pros et rugby amateur (et je suis le premier à dire en rigolant -mais à peine- que si on veut voir du "vrai" rugby, il faut aller en séries). Mais en ayant à l'esprit que les travers qui imprègnent de plus en plus le rugby pro (perte de valeurs, éducatives, communes, finalité du jeu dévoyée, simplification à outrance, contestations systématiques, absence de respect) commencent à descendre de plus en plus les couches du rugby pour finir par déteindre sur le rugby amateur et ses comportements. Et dans le sens inverse, tout le travail éducatif réalisé chez les jeunes qui apprennent le rugby devient lettre morte dès lors que le gamin doué se retrouve dans le club de renom local où la seule chose qui compte avant tout c'est la performance et tout ce qu'il faut pour y arriver, donc le primat du physique, du gabarit et de la muscu pour satisfaire aux standards du rugby tel qu'il est pratiqué au plus haut niveau, et non pas du rugby tout court. Et encore, même dans les équipes de jeunes cette impératif de la performance ressort, comme nous le montre régulièrement Philippe Glatigny et ses petites chroniques d'"en bas".

      Supprimer
  16. tenez une pépite du dernier match contre les Samoas ... revu en boucle tellement c'est une orgie que ça laisse rêveur ....
    https://www.youtube.com/watch?v=GZNCNnQcTXw
    et pour corrober vos commentaires, un baby bien frais sans glaçons du pur black and white !
    https://www.youtube.com/watch?v=p2XuDKEH_mg
    Quant à Mr Melville esprit rugby avant tout.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je n'avais pas vu ! impressionnant !!! no comment !

      Supprimer
  17. et pour les nostalgiques d'Astérix et les Gaulois images !!
    https://www.youtube.com/watch?v=D2HoTvPtfXI&t=388s

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. t'as vu le gars qui se fait découper, est soigné par une éponge magique et une bombe de froid je crois. C'était mon rugby, une éponge, une bombe de froid, et bien sûr un quart de citron ou d'orange à la mi-temps. Et ça ne durait que cinq minutes sur le terrain et souvent dans le froid l'hiver.
      Pour les nostalgiques sur les terrains à Stains. :-)

      Supprimer
  18. Tiens Mourad ne perd de temps dans les déclarations : actionnaire du club à 93%, 7% pour l'Assos ou la sauce ! Merci la DNACG .... un coup de pouce de la FFR pour faire prendre la sauce !!!

    RépondreSupprimer
  19. Achtung, polémique !
    Je vous estime assez pour ne pas vous raconter des kraks (de "kraken", le dragon). On va pas se mentir, comme disait l'artiste. Toujours est-il que le très bon billet de Richard ne semblait susciter chez vouz'ôtes qu'un désespoir caniculaire, une sorte de summerbok dessicant (cherchez pas dans le dico).
    Et puis voilà t'y pas que le mot "formation" réapparaît !
    Va falloir se mettre d'accord. Quels sont les joueurs enchantant nos souvenirs, lointains ou récents, qui doivent l'essentiel de leur carrière et particulièrement les dernières marches, à leur "formateur" ?
    La remarque vaut pour tous les sports. Quel "formateur" croisant un pingouin dans la rue ou même sur un stade, lui a dit "je vais faire de toi un John McEnroe, un Al Oerter, un Garrincha, un Eddy Merckx"...
    Certes, le rôle de guide, d'accompagnant, de facilitateur est important et certains s'en acquittent parfaitement. Mais j'attends le gourou qui dira à un des députés novices "je vais faire de toi un de Gaulle".
    Tout au contraire, la quasi totalité des "grands" avec lesquels le sujet a été abordé m'ont dit, ou laissé entendre : "j'espérais surtout qu'il me foute la paix".
    Nous sommes ici, c'est une conviction, au coeur d'un débat débordant largement du rugby et du sport. La redéfinition claire de "l'individu", de "la personne", du "groupe", de leur cohabitation et de leur entr'aide au profit de chacun et de tous conditionnera une large part de notre avenir.
    Il ne faudrait pas grand'chose pour me faire dire que ce sont les "formateurs" les principaux responsables de nos déboires. Et particulièrement lorsque des intérêts extra sportifs interfèrent.
    Très conscient d'être injuste vis-à-vis de la plupart de ceux qui s'occupent de plus de 200.000 licenciés, je souhaite que l'on fasse une distinction nette entre les jeux avec un ballon ovale et les réalités de l'élite. Les questions dont nous débattons à longueur d'année ne concernent que quelques centaines de joueurs. On n'est plus dans la formation, même si on feint de croire que la transmutation des métaux a toujours cours dans nos clubs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Charles, je ne suis pas trop d'accord. Certainement que les très doués n'ont pas besoin de formateurs. quoique mais combien de très doués vas tu découvrir si tu n'as pas dEDR ? et pour 2 doués ou 3 dans une équipe combien tu as de besogneux comme Johnny Wilkinson (toujours deux fois).
      Et je n'irai pas sur le pré. :-)
      Le Gé

      Supprimer
  20. Le sang bleu,
    celui de nos hypothétiques descendants n'a de bleu que la couleur ! Autant dire que la dite "tête bleu" n'a rien de royale encore moins d'aristocratique. En ce jour de musique populaire, rien de plus incroyable que d'écouter, par ci par là, des amateurs au talent insoupçonnable pour certains ! Il en va de même dans notre rugby, plus bleu que vert, même si nous nous rapprochons des moissons et que les semailles sont synonymes de paille ! Oui nous y sommes sur la paille, bien loin du noble tapis rouge qu'on aimerait voir dérouler devant notre équipe de France. Mais ne soyons pas plus royaliste que le roi ! L'évidence est un crève cœur pour lequel chacun d'entre nous essaie de mettre un ou des mots voir des maux sur un mal qui n'est ni bleu ni blanc ni rouge mais noir. Oui le sang noir flotte sur la marmite ! Quel est cette étrange maladie pour laquelle nous n'avons aucun remède ... bien pire, quel est l'idiot qui a développé cette peste elle qui évolue depuis des années à bas bruit au nez et à la barbe de nos instances Ligue et Fédération. Comme quoi la consanguinité n'est pas usurpée à voir les résultats actuels. "Tout n'est que question de temps" mais ce coup ci ce n'est plus la petite vérole qu'on a choppé mais bien la grande connerie collective ou les plus idiots règnent en Rois. La tête ne deviendra bleu que dans un corps bleu avec un sang bleu régénéré et non dégénéré. Mais ou sont les donneurs de leçons ? Pas ici, mais chez les Boers, histoire de passer des vacances en famille et de trinquer à notre santé ! Avouons qu'aujourd'hui avoir le sang et la tête bleu n'est plus une référence mais une tare trop évidente ! Alors le sang bleu a fait son oeuvre tout naturellement donnant raison au Dr Guillotin qui a compris qu'une bonne hémorragie était plus salutaire que de bonnes paroles ! Charles pointe du doigt la formation dédiée à quelques privilégiés de bonnes familles alors que la jachère touche le plus grand nombre ! Je crois que le mal est profond, multifactoriel et que nous sommes a des années lumière d'un génotype"bleu" estampillé "NF" label d'un jeu de mouvement cohésif indiscutable tellement les autres nations nous le montrent. Pour ma part, je ne crois pas au miracle subi d'une nouvelle tête bleu alors que pleins de chromosomes circulent librement et contre toute attente. Reconstruire un royaume prend des décennies et cent ans de rugby black devrait nous en convaincre encore plus ... En attendant, un 3e test, comme chez Gilette, va nous dire si le sang impur va continuer à couler à flots ou pas. De garder la "tête bleu" finit mal bien souvent ! A bon entendeur salut !
    Mais comme c'est la fête de la Musique je n'ai pu m’empêcher de vous livrer ce morceau qui n'est autre que la traduction de l'envie de gagner ... écoutez c'est défrisant ! https://www.youtube.com/watch?v=8yOgI9-Z9K0&index=6&list=RDAKzN5CUil0c
    je finirai par cette citation amusante "Le sang bleu se retrouve parfois dans les veines d'un demeuré ou dans la trompe d'un moustique".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lis le blog des Niçois 'à toutes celles et ceux que le rugby désespère" ...le rugby sert encore à quelque chose ...

      Supprimer
  21. Tautor !
    Demain matin, 6 heures, derrière l'église !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Excuse moi je suis en avance ... la bonne du curé 😎

      Supprimer
  22. les maux des bleus
    I
    l est six heures au clocher de l'église
    Dans le blog, les blogueurs poétisent
    Un rugby va sortir de la prairie
    Comme chaque soir je l'attends
    il me sourit
    Il faudrait que je lui parle
    A tout prix

    Je lui dirai les maux des bleus
    Les maux que racontent les vieux
    Parler me semble ridicule
    Je m'élance et puis je recule
    Devant une phase inutile
    Qui briserait ce rugby fragile
    D'une rencontre
    D'une rencontre

    Je lui dirai les maux des bleus
    Ceux qui rendent les joueurs malheureux
    Je l'appellerai sans le nommer


    Je suis peut-être démodé
    La formation des EDR me semble inutile
    J'aime les NZ et le rugby mobile
    D'une rencontre
    D'une rencontre

    Il n'y a plus de mouvements, de passes lobées
    Sur le terrains les joueurs sont souvent couchés
    Je reviens mon ancien rugby
    Les français le voient
    Qui leurs sourit
    Il faudra bien qu'ils comprennent
    A tout prix

    Je lui dirai les maux des bleus
    Les maux que racontent les vieux
    Toutes les excuses que l'on donne
    Le top 14 la formation on en fait des tonnes
    Il reste une rancœur subtile
    Qui gâcherait l'instant fragile
    Du flair des français
    Du flair des français

    Je lui dirai les maux des bleus
    Les maux que racontent les vieux
    Une histoire d'amour sans paroles
    N'a plus besoin du protocole
    Et toutes ces images de commotions inutiles
    Ternissent quelque peu son style
    Du flair des français
    Du flair des français

    Je lui dirai les maux des bleus
    Les maux que racontent les vieux
    Je lui dirai tous les maux des bleus
    Tous ceux qui rendent les joueurs malheureux
    Tous les maux des bleus


    les maux des bleus de Christ Stop !

    RépondreSupprimer
  23. Tautor !
    Demain matin, 6 heures, derrière l'église !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En attendant repose toi, prie et bois 💥💥👅

      Supprimer
  24. Dupont pas titulaire...?!?!?!
    Je ne comprends pas
    Ou alors le staff fait de ce 3e test une grosse affaire d'honneur
    Tellement grosse qu'elle dépasse l'enjeu sportif

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Même pas remplaçant ...quelle fin de règne pour GN .... Souhaitons lui de gagner pour masquer la misère .. depuis 2012 aucun titre à son actif hélas une discrète embellie automnale vite ternie par le tournoi et cette victoire volée sur commotion aux gallois se soldant par un blâme ... D'avoir triché se paye aujourd'hui j'espère que l'addition sera salée ce WE ...le Grenelle est En Marche 😎💥💥💥

      Supprimer
    2. ... moi non plus ! ... surprenant, bizarre, mais comment le staff justifie-t-il cette non sélection?... qui a décidé et pourquoi? ... DUBOIS?, ... NOVÈS?.... peut-être LAPORTE? (non, je déconne!) ... allez, sérieusement, je pense que ce garçon est certainement l'avenir à ce poste, dommage qu'il aille à Toulouse qui vient de se séparer de Elissade, cherchez l'erreur !... parce que Mola, c'est pas terrible ! erreur de casting Mr Peloux....

      Supprimer
  25. Comme Gariguette je vous conseille d'aller lire le blog Nice Rugby et la chronique écrite tout en sobriété par Michel Desfontaines, un ancien de L'Equipe (tout comme Julien Schramm). Ça booste...

    RépondreSupprimer
  26. Un ami me faisait remarque qu'après l'interview d'Olivier magne sur le jeu , la compréhension o combien importante de ce jeu et donc etre équipe de cette intelligence du jeu ... et bien dans la page d'après on voit des mecs ( Toulousains ) en plein travail de fonte ... la solution dans les deux pages d'interview et Le probleme dans l'autre page ... tout est dit non ?
    D'autres part certains bénévoles disent que ça se gâte à partir de 12 ans ou les gamins et certains éducateurs rentrerait dans le mimétisme professionnel , spécialisation à un poste et adoption du jeu type top 14 , sélectivité d'après le physique
    Je met tout ça au conditionnel mais si c'est vrai " on est pas rendu " comme y disent

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ... parfaitement exact, mon cher François !!! ....ce n'est pas une surprise ni une découverte!

      Supprimer
    2. Non bien sûr mais c'est la mise en page dans le journal qui etait " saisissante et j'avoue ma méconnaissance sur les gamins de 12 ans ou je pensai sincèrement que l'on etait encore dans le jeu / plaisir

      Supprimer
  27. pour moi noves est du meme accabit que PSA
    s obstiner a faire de faire de picamoles un homme indispensable
    alors que derriere ces chargessystematiques il ne libere aucun ballon
    et dire que goujon est sur le banc
    quelle foutaise
    il faur le reconnaitre noves n est pas a sa place qu il aille vivre sa retraite a toulouse
    on va au devant d une raclee memorable
    plisson si peu fait pour ce jeu
    ilfallait oser associer dupont et serin
    encore heureux que MAGNE s est rebelle et affranchi des ses liens enfin une voix dissonante
    safari de la peur
    park kruger cimetierre des vieux elephants (ffr)
    le male est profond
    que l on passe a une vraie tournee de ricard
    plus propice aux grandes envolees

    RépondreSupprimer
  28. Je dis BRAVO a toutes ces chansons ....

    Je me demande si nous n'allons pas reformer "LES COMPAGNONS DE LA CHANSON "

    Bises a tous et attention les vieux à la canicule ........ahahahahah

    RépondreSupprimer
  29. Réponses
    1. un chiffre avant celui du diable ........................voix caverneuse

      Supprimer
  30. Finalement on est tous à peu près d'accords, notre Rugby est dans une impasse "securitaire", et une refonte profonde s' impose.
    Mais quel Danton ira dire à Mohed , Jackie,etc..., sans compter le teuton qui arrive ,en substance 《 paye, fait ce qu'on te dis et ferme ta gueule 》, le tout dans le respect des lois, du code du travail, j'en passe ?
    J'avais plus avant proposé de les exfiltrer vers un championnat d'Europe, pour qu'ils nous foutent la paix, qu'ils soient contraints par le niveau rencontré à envisager le jeu que nous souhaitons tous, mais ou est le Talleyrand qui va convaincre les Celtes et les Rosbifs ?
    Allez, c'est pas dans la poche....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Con gourou ? fais comme Walter, Serge, Jean-Pierre, Jacques, ou Eric ... mets toi à la sophrologie !
      https://youtu.be/oeMu9M5Tr-g

      Supprimer
    2. Rien à voir pour les pleutres, les un temps pestifs ou les larmoyants de parfaite mauvaise foi, d'avec la souffre ou soufre idéologie .

      Supprimer
  31. Réception de Flair Play 4
    Intense
    Lumineux
    Le rugby dans ce qu'il a de plus profond
    Valeur(s)
    Avec Betsen, Lalanne, Guillard, Mayens, Rougerie, Chalmin, Chalvet, Tabacco, de Rougemont, Aguillon, Blondeau...
    C'est beau
    Et dans le 5 les Quinconces à Treignac. ..
    A vos kiosques...
    Amitiés

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Savoir ce que les vrais Gracques fumaient rendrait patraque . Pour le pet traque, on cherchera plus loin que Laure ait repris de la valeur rugbystique .
      https://youtu.be/YLifesfP8ts

      Supprimer
  32. Eh, les gars, vous z'y êtes pas du tout ! Monsieur Novès, qui s'inscrit dans la glorieuse lignée des trois-quarts aile sélectionneurs, a vu de grands progrès, lui. Arrêtez de faire de l'anti-France, bande d'insoumis. C'est pas parce que les Quinconces vont faire un groupe à l'Assemblée qu'il faut nier la vérité révélée. Allez Ducuing !

    RépondreSupprimer
  33. A la vue du 1e quart d'heure pas étonnant que le chardon soit sorti vainqueur des wallabies .... Cotter a laissé un capital qui semble t-il va porter ses fruits avec des jeunes ... Ça veut dire aussi que le terreau ou la tourbe écossaise a su se renouveler en profondeur en allant chercher chez les coloniaux le pragmatisme qui nous fait tant défaut. Nous sommes latins et là est notre tare. Faisons un grenelle mais de quoi finalement ?
    Les Quinconces sont-ils en mesure d'initier le changement attendu ? A vos plumes et fourchettes !!

    RépondreSupprimer
  34. je note que Christian intervient de plus en plus, j'y vois comme un signe..... trés positif pour notre aéropage en quête de changements et d'initiatives.
    pour sauver ce qui peut l'être
    ah les filles au basket, agressivité, technique même si un peu de tirs manqués et surtout interchangeabilité

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sais tu le point commun qu’il y a entre ces groupes de gars,
      - J.P. Mir, L. Bidart, L. Loppy & R. Barrière (1)
      - T. Monterola, J.M. Capendeguy, H. Claverie & R. Fite (2)
      - C. Portolan, T. Janeczek, P. Cazals & L. Cazaux (3)
      - H. Chabowski, J.C. Roques, M. Sallefranque & H. Cabrol (4) ?

      À mon avis, tous ces gonzes à moins de 5 sélections seraient pour l’état d’esprit (à tous les sens du terme) et par charité, sans oser parler de technique ou de disponibilité dans le jeu, pas loin d’être des indispensables s’ils chaussaient aujourd’hui . Et pas qu’en baskets comme des gonzesses .

      Supprimer
    2. pour la plupart tou a fait d'accord

      Supprimer
  35. Fête de la Musique ( suite ) en hommage à nos pauvres Bleus et pour les encourager, on ne sait jamais, sur un malentendu ... Donc de France Galle(s) sur l'air d'il jouait du piano debout :

    Ne dites pas que ces garçons étaient fous
    Ils ne vivaient pas comme les autres, c'est tout
    Et pour quelles raisons étranges
    Les gens qui n'sont pas comme nous,
    Ça nous dérange


    Ne dites pas que ces garçons n'valaient rien
    Ils avaient choisi un autre chemin
    Et pour quelles raisons étranges
    Les gens qui pensent autrement
    Ça nous dérange
    Ça nous dérange

    Ils jouaient au rugby debout
    C'est peut-être un détail pour vous
    Mais pour moi, ça veut dire beaucoup
    Ça veut dire qu'ils étaient libres
    Heureux d'être là malgré tout
    Ils jouaient au rugby debout
    Quand les trouillards sont à genoux
    Et les soldats au garde à vous
    Simplement sur leurs deux pieds,
    Ils voulaient être des All Blacks vous comprenez

    Il n'y a que pour le jeu, qu'ils étaient patriotes
    Ils s'raient morts au champ d'honneur pour faire un'cocotte
    Et pour quelles raisons étranges,
    Les gens qui tiennent à leurs rêves,
    Ça nous dérange

    Avec leurs copains ils pleuraient quelques fois
    Mais c'est quand les autres n'étaient pas là
    Et pour quelles raisons bizarres,
    cette image a marqué ma mémoire,
    Ma mémoire..

    Ils jouaient au rugby debout
    C'est peut-être un détail pour vous
    Mais pour moi, ça veut dire beaucoup
    Ça veut dire qu'ils étaient libres
    Heureux d'être là malgré tout


    Ils jouaient au rugby debout
    En courant sur des rythmes fous
    Et pour moi ça veut dire beaucoup
    Marquer un essai pour vivre
    Ou pour être heureux,
    Ça vaut le coup.

    Ils jouaient au rugby debout
    C'est peut-être un détail pour vous
    Mais pour moi, ça veut dire beaucoup
    Ça veut dire qu'ils étaient libres
    Heureux d'être là malgré tout
    Ils jouaient au rugby debout
    Quand les trouillards sont à genoux
    Et les soldats au garde à vous
    Simplement sur leurs deux pieds,
    Ils voulaient être des All Blacks vous comprenez

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La fronce galeuse, ça fait pas un pneu un sous mi pour donner le la ?

      Supprimer
    2. Si, si la mi mais on fait ce qu'on pneu 🎼🎶😉

      Supprimer
    3. Tiens ! pour les prochaines manifs interdites macronhygiènement en toute céérèsitude .
      https://youtu.be/1wfamPW3Eaw?t=52s

      Supprimer
  36. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  37. Fête de la musique, donc :
    De tous les sports
    Pratiqués en France
    Le Rugby est des plus connus.
    Pour y jouer il faut des la vaillance
    Vif, adroit, bien balancé
    Nous avons pour ce faire à Chevreuse
    Le Club Athlétique Chevrotain
    Ses équipes ,des plus valeureuses
    sont des bandes de joyeux lutins ( on disait plutôt de sacs à vin, petits salopards!)
    Tout les athlètes du CAC
    Ont du Rugby le feu sacré
    Voilà, voilà le C-A-C
    Allez, auteur inconnu, années 30/35 🎶🎶

    RépondreSupprimer
  38. Hello du blog
    rendez-vous demain 9h30 pour échanger en direct sur AB vs Lions
    D'ici là, good evening...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vois surtout que vous avez drôlement anticipé la fête de la musique. On va monter un groupe, ça c'est sûr...

      Supprimer
  39. Spéciale Marco
    Bastia en N'A ... Il est descendu Doumé au siège .. hélas un contrôle par les douaniers... Vous n'avez rien à déclarer demandent les douaniers !!?? Non non, rien du tout, mis à part quelques calculatrices dans le coffre... Des calculatrices !!! S'exclament les douaniers.... Oui quelques unes dit le corse... Ouvrez moi le coffre svp... Le coffre ouvert les douaniers aperçoivent un arsenal de flingues, fusils d'assaut, grenade etc... Vous appelez ça dès calculatrices!!! Marco répond : oui c'est comme ça que je règle les comptes...
    Ùn sentimenti forti

    RépondreSupprimer
  40. Coucou mon Tautor
    je la connaissais et elle n'est pas trop mauvaise ....

    quand au Sporting , tout le monde ici dit que c'est une bonne chose que la rétrogradation en Nationale car les dirigeants actuels devraient être foutu à la porte et il y a un repreneur ( corse) qui est prêt a injecter de l'argent ( pas mal) et donc nous reviendrons en L1 d'ici 3 ans !
    Pour la connaissance ; les dirigeants actuels s'étaient salariés au club et pomper le fric directement à la caisse , ce sont les seuls au monde a faire cela ...et tu te doute que le salaire n'était pas le smic !
    A bastia , ce n'est pas une mauvaise nouvelle, car nous le savions, la dette du club si celui ci descendait était trop importante pour qu'ils restent en L2 !
    Bonne journée et bon match cet après midi

    RépondreSupprimer
  41. Salut,

    cet après midi au stade pour la Jubilee Cup, rugby de tous les jours, équipe du rugby non finance entre Petone et Wainuiomata. Temps pluvieux , terrain boueux. Grosses défenses, 8 à 10, les buteurs ont fait défaut.
    Dans 10 minutes en Fan zone, les journaux sont plein de l'événement profil bas, expectative totale...Mardi et samedi prochain je serai au stade , la chasse aux billets a donné...A tout de suite

    RépondreSupprimer
  42. Test de vitesse hier soir dans le match Barbarians/Boks "A" : le pilier Bok court plus vite que les arrières français, ça donne déjà une idée des progrès à faire ! Sinon match très sympa esprit Beerbarians , des essais en tout cas des essais d'essais de la bonne humeur et Arnaud Méla !

    RépondreSupprimer
  43. Monsieur Barret une coiffe suivie d'un geste de classe ...

    RépondreSupprimer
  44. Incroyable le nombre de ballons relâchés mais déjà du Hugh tech

    RépondreSupprimer
  45. Réponses
    1. On a même pas le temps d'écrire c'est pour dire !!!!
      Quel rythme !!!

      Supprimer
    2. même pour lacer les chaussures sont bons !! 😵😵😵

      Supprimer
  46. Réponses
    1. hé ben ... s'ils se mettent à jongler en plus avec la balle !! en plus sont pas blasés toujours aussi heureux de jouer !!!

      Supprimer
  47. Instantanéité des passes, une vitesse incroyable, Pas eu de panique, gain de terrain à chaque impact. Les lions paraissent lourds...Machine lancée!

    RépondreSupprimer
  48. L'addition risque d'être salée 😎 Gatland va pouvoir revenir en stage au pays ...

    RépondreSupprimer
  49. Comme les Français un rugby européen de contact et au pied sans vitesse ... sans génie ... On est resté au siècle dernier hélas

    RépondreSupprimer
  50. Superbe ! Ça relance et ça crée le suspense ...
    Voyons la réaction des Blacks ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On a vu plus de Rugby en une mi temps qu'en une année ! J'exagère un peu mais quelle intensité des deux côtés
      Merci les gars !

      Supprimer
  51. Superbe essai de soutien de O'Brien, ponctuation de relance? les fans Lions ont mis le rouge!

    RépondreSupprimer
  52. Lions très pragmatiques capables d'utiliser à leur profit les quelques minutes de réorganisation des AB suite aux blessures, ça nous on ne sait pas faire !

    RépondreSupprimer
  53. que d exces de vitesse des prises de balles incroyables de l adresse
    le rugby caresse l art
    les lions se rebiffent
    on ne peut perdre la foi devant tant d evidences merci a vous les all bons

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les Lions rugissent et jouent tout les ballons
      Ça repart sur de Le très haute intensité
      Prennent confiance les Lions et les Black sur les back feet !

      Supprimer
  54. Réponses
    1. sont tous "blue head" pas d'affolement, des solutions partout ... ça peut être très serré au bout ...

      Supprimer
  55. Super Williams, Halpenny semble n'être qu'une moitié. Retallick au four et au moulin. Des deux côtés jeu au sol d'exception.

    RépondreSupprimer
  56. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fantastique rencontre. Du niveau de la finale de 2015. Très haut niveau. Bcp de fautes de mains mais le jeu le demande. All Blacks et Lions nous régalent.
      La saison a été longue dans les Iles Britanniques, les Lions sont depuis 3 semaines à tournée. Et eux, ils jouent à fond, sans retenue, s'engagent. Et ils ont les jambes et le souffle. Comme quoi c'est possible quand tu as le talent et l'envie.
      Seuls dommages pour les Lions : une transformation manquée et une occasion en or en deux temps mais vendangée.
      Pour battre les AB, il faut être efficace sur TOUS tes temps forts.

      Supprimer
  57. La patience, la vertu des AB, est payante avec la manière

    RépondreSupprimer
  58. Mêlées très propres, la dynamique AB permet d'y dominer, une synchronisation de l'effort remarquable, le talon est en or..

    RépondreSupprimer
  59. Et le public quelle communion 👏👏👏

    RépondreSupprimer
  60. 60 minutes à ce rythme les Rouges sont de la même couleur devant...le banc va entrer! Incroyable rythme de jeu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La digue ...la digue ... ramener du ciment vite !!

      Supprimer
    2. Reste que le marchand de sable 😉

      Supprimer
  61. Itoje le seul All Black des Lions 🤔

    RépondreSupprimer
  62. Les Rouges dans le rouge ( red head pour ceux qui ont suivi les épisodes précédents) même Williams se fait avoir ...

    RépondreSupprimer
  63. AB ingéniosité de l'attaque mais science de la défense, comment jouer contre eux?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En étant ingénieux en défense et avoir la science de l'attaque 😉🤔😎

      Supprimer
  64. Lentement mais sûrement l'addition devient salée ... La vertu, la patience, le travail,la technique, la vitesse, l'anticipation, l'envie, la sobriété font qu'ils sont Champion du Monde

    RépondreSupprimer
  65. Notre rugby européen ne fait illusion que par instant hélas cqfd avec Webb

    RépondreSupprimer
  66. Reste un test en kiwiland pour maintenir le suspense. Mais quel premier choc ! La barre est placée haut.

    RépondreSupprimer
  67. On sent que les Blacks en ont encore sous la semelle ... 1e test un régal de jeu de haut niveau .. on mesure encore mieux le gouffre qui existe avec le rugby français

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. les Lions ont pourtant tenu le coup, à quel moment lâchent-ils le morceau selon vous ?

      Supprimer
    2. Environ à la 50e au moment de l'essai Black

      Supprimer
    3. Ils n'ont jamais vraiment lâché, les Lions, et c'est pas une surprise, mais les changements de rythme ont fait très mal.
      Vrai, Tautor,les noirs semblent imposer les temps forts à volonté, décourageant!
      Et puis un bon petit Peyper, limite laxiste par moments, mais ça vaux mieux que le contraire, non ?
      Allez, à ce soir, on est débordés, hein, on finira par plus avoir de vie d'homme 😍

      Supprimer
    4. un arbitrage Pépère en somme ...

      Supprimer
  68. J'aurai un beau match à wellington samedi prochain.

    Gatland a fait quelques erreurs de casting, Etoje en particulier. Hansen égal à lui même, bon choix de l'ailier Ioane. Pas de panique chez AB, vrai travail mental.

    A vous lire, prenez soin de vous. Bonne journée

    RépondreSupprimer
  69. les lions n ont pas craques bien au contraire je les aies trouves constants
    quel match
    pas de melees denaturant la continuite du jeu
    pas de piliers au sol
    sans cesse le desir d ecarter de transmettre
    pas de percussions repetitives et inutiles
    du spectacle en somme
    du plaisir en apotheose
    vivement le prochain
    longue vie a cet ADN

    RépondreSupprimer
  70. L'ordre règne au pays du Rugby.
    Une nation, restée fidèle à l'esprit du jeu: et le reste s'accroche à leurs basques. Basques qui, malheureusement, n'existent plus chez nous...
    L'Afrique du Sud devrait revenir...Les pays Britanniques se maintenir...Avec les variations classiques et d'usage. De même pour l'Argentine.
    Dans le monde actuel -tel qu'il est- nous ne sommes plus une nation de rugby telle que je l'entends...Alors? Misère, misère, misère...
    Et l'Australie me direz-vous? Et bien, malgré ses deux titres de Champion du monde,ce pays n'a jamais été un réel peuple du rugby à 15. Ils ont développé un jeu extrêmement particulier grâce à des managers originaux issus de sphères tout autre que venant du jeu traditionnel et classique...Et puis des générations de surdoués...Apparemment, aujourd'hui, plus d'innovations particulières et déstabilisantes et, peut-être, pour des raisons que j'ignore, moins de joueurs exceptionnels?
    J'attends cet après-midi, après un petit tour de vélo pour "prendre l'air", pour vérifier mes impressions. En espérant, bien sûr, un sursaut d'espoir...
    Mais je pense, profondément, que l'ordre règne dans le monde du rugby.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me trompe ou il y aurait comme une légère nuance de déception dans ta formule ? ( j'ai pensé au calamiteux "l'ordre règne à Varsovie" ...)

      Supprimer
    2. L'ordre règne dans le Top 14 ou MB n'a pas goûté les commentaires sur le fameux Top 14 par le staff français .... et a réagi à sa manière dans l'Equipe
      J'espère qu'il a vu le match et reverra sa posistion
      Ce type est une contradiction permanente qui ne se remet jamais en question et ne s'applique jamais ce qu'il reproche aux autres

      Supprimer
    3. Il y a certainement une once de déception dans le constat....Mais pas forcément là où on pourrait le penser.

      Supprimer
  71. De l'ordre capable de semer le désordre sur le terrain ..
    On pardonne le déchet ( ballons tombes ) quand l'envie d'envoyer du jeu est la ..

    Quelle maîtrise et encore fois quasiment pas de fautes de goût , la passe au bon moment et au mec le mieux situe . Pffffffffff

    RépondreSupprimer
  72. jeu et technique sans faille ou presque des joueurs qui récitent les gammes apprises depuis l'enfance ... Quel est le plus de Steve Hansen apporté à cette équipe dont les joueurs sont passés dans les mains des plus grands staffs de Rugby Championship ?

    RépondreSupprimer
  73. Lions un poil meilleurs que prévu, Blacks un poil moins bons (à leur niveau...), mais comme toujours quand il y a risque d'équilibre, la qualité supérieure de leurs individualités fait la différence.
    Le faut-il ? Alors leur mêlée enfonce celle d'en face, leurs sauteurs chipent les bons ballons, les troisièmes lignes passent la tondeuse et les passes après contact arrivent. Leur coffre à jouets est inépuisable.
    Mais, en dépit d'un très beau match opposant les indiscutables n° 1 et 2 mondiaux, chacun peut faire mieux encore. Surtout l'un des deux. Sauras-tu deviner lequel, petit lapinou ?

    RépondreSupprimer
  74. Culture et éducation au service du jeu. Ils ont automatisé tous leurs gestes, ils se "sentent" sur le terrain , c'est hallucinant. Vivement mardi soir, Hurricanes aura 7 Blacks remplaçants (sauf si remplacement avec les blessé de ce soir). A la télévision pas de flan, profil bas des commentateurs Kirwan, Melaamu, Marshall menés par Wilson..., Je vais aller voir les entraînements de la semaine, je vous dirai...

    RépondreSupprimer
  75. Hansen ? Avis stricto perso, l'intéressé refusant de me faire ses confidences.
    Comme tous les grands, Hansen c'est la modestie des orgueilleux. Il sait que le rugby néo-zélandais est plus grand que lui... et il veut rester à la hauteur.
    Surtout, ne rien chambouler, ne rien imposer, demeurer persuadé que le mérite revient toujours au joueur et jamais au sélectionneur. Eviter toute erreur sur la forme et l'envie des mecs (le n° 11 cette fois, écarter Savea au profit de Ioane fallait le faire), connaître sur le bout des doigts et au jour le jour les sélectionnables et maintenir ce climat de confiance réciproque sans équivalant.
    Disposant de 25 des 30 meilleurs joueurs du monde, Hansen n'a qu'un impératif : éviter les gaffes. Il lui reste donc du temps pour préparer sa succession tout en affûtant doucement la lame qu'on lui a confiée.
    Autrement dit, prenez la situation de la France, imaginez le contraire : c'est ça.

    RépondreSupprimer
  76. Lions un poil meilleurs que prévu, Blacks un poil moins bons (à leur niveau...), mais comme toujours quand il y a risque d'équilibre, la qualité supérieure de leurs individualités fait la différence.
    Le faut-il ? Alors leur mêlée enfonce celle d'en face, leurs sauteurs chipent les bons ballons, les troisièmes lignes passent la tondeuse et les passes après contact arrivent. Leur coffre à jouets est inépuisable.
    Mais, en dépit d'un très beau match opposant les indiscutables n° 1 et 2 mondiaux, chacun peut faire mieux encore. Surtout l'un des deux. Sauras-tu deviner lequel, petit lapinou ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon cher Charles,

      Je regarde les faits et me tiens au présent. qu'un patron sache conserver des équilibres parmi ses équipes est de mon point de vue (et par expérience personnelle) un must.
      Pour samedi prochain , si les Lions montent leur niveau de jeu d'un cran, les Blacks hausseront le leur. C'est une croyance perso pas une vision de l'avenir. Leur histoire parle pour eux mais un match est un match Il se joue au présent. Ce que nous oublions trop souvent.

      Supprimer
  77. Charles,
    pour la France, attendons 17h pour affûter la lame ou le couperet ! Mais ça ne va être trop compliqué sauf si une pluie tropicale s'abat sur le stade et encore ! On pourrait boire le bouillon de 11h ... Mourad parle déjà de libérer Galthié pour Bernard et l'EDF et Didier attend le retour de Novès .... un jeu de chaises musicales imaginaire mais peut être pas si loin de la vérité ... sinon en cas de défaite on attendra la suivante ! Je crois que la FFR a intérêt d'offrir aux jeunes espoirs et leurs encadrements des colonies de vacances au pays du long nuage blanc pour qu'ils découvrent la méthode Rose !

    RépondreSupprimer
  78. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. pour moi le plus beau geste du match c'est Beauden Barrett cueillant le ballon d'une main sans ralentir sa course c'était somptueux

      Supprimer
  79. Hello du blog !
    De l'envie offensive ce matin, du déchet technique (surtout à l'impact et au sol, des deux côtés) mais du rythme, des initiatives. Du jeu pour provoquer, y compris des fautes chez l'adversaires. Et à l'arrivée, un beau premier test, avec au moins un essai d'anthologie, celui de O'Brien, à verser dans le best of.
    Maintenant nous sommes à moins d'une heure du troisième test des Tricolores.
    Trois d'entre vous avaient misé sur un "zéro succès" en Afrique du sud (cf notre votre en haut à gauche) et trois sur un succès, dont moi.
    Voyons lesquels d'entre nous ont été clairvoyants.
    Qu'ils se présentent...
    A toute...

    RépondreSupprimer
  80. Premières attaques bleues devant l'en but : rien
    première attaque bok : 30 m de gain et trois points
    Cherchez l'erreur !!!

    RépondreSupprimer
  81. 7e. Fickou, Ducuing, Vakatawa : quelle séquence de merde !

    RépondreSupprimer
  82. Les bleus n'ont rien appris, rien compris. Je suis anéanti...
    10-0 à la 7e...
    Bon allez, je me casse...

    RépondreSupprimer
  83. Quand tu vois les séquences de jeu des afsud et celles des bleu, il faut revoir nos schémas techniques

    RépondreSupprimer
  84. Reviens Ritchie on a les meme à la maison

    RépondreSupprimer
  85. Richie tu vas jouer du piano ou de la panique

    RépondreSupprimer
  86. comme pour Bastia , redescendre pour mieux remonter un jour avec une politique nouvelle et de nouveaux dirigeants !
    ces fautes de mains sont affligeantes ...dommage

    RépondreSupprimer
  87. Ce qui est quand même étonnant c'est le jeu à une passe sans continuité des français je fonce tête baissée sans schéma

    RépondreSupprimer
  88. Je pense que cette équipe de France est composée de joueurs qui ne pompent rien à ce que le rugby a de contemporain.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. en plus qu'est ce que ça les emmerde ! toutes proportions gardées les Barbarians avaient plus d'entrain et de joie de jouer hier soir !!

      Supprimer
  89. Quelle daube, ce match Boks-Bleus. Deuxième division internationale.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison pas le moindre schéma de jeu c'est nul archi nul quelle infamie

      Supprimer
  90. La dernière remarque de Richard - 24 juin 2017 à 17h52 - a été écrite en 2014, repostée en 2015, rerepostée en 2016, rererepostée en 2017. Mais ! Il a eu quatre fois raison.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. cher Charles , you are un great coquinou !

      Supprimer
  91. non rien de rien
    rien n est bien
    seul noves a encore vu des ameliorations
    le soubirou du rugby

    RépondreSupprimer
  92. couillons vs brouillons, ce 3e test. Si on attaque novembre avec ce jeu-là, daté, vieillot, qui n'est même pas pratiqué par les Samoans, c'est dire, jeu de défi frontal aveugle, ça va faire très très mal. Aux stats de Novès, mais aux têtes, surtout...

    RépondreSupprimer
  93. c'est quand même bizarre que Guy Novés ait été si bon avec le ST et que là il n'arrive pas a dégager un jeu de passe ?
    A t'il vieillit et ne sais plus ce dont l'EDF a besoin ?

    RépondreSupprimer
  94. Je suis devant le sacré-cœur pour la profession de foi de ma fille et je vais demander au Seigneur qui leur filer un coup de pied au cul ainsi qu'au staff tellement vous me fait pleurer à vous lire... Je demande au curé d'entonner l'hymne à la joie 😉😎😂👏👏😎😎

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. le Dies Irae me semble plus approprié https://www.youtube.com/watch?v=ePRZC_OulYc

      Supprimer
  95. Que c'était bien ce matin je plains votre souffrance n'hésitez pas à boire une mousse le Seigneur vous l'offre tellement vous faites pénitence ça vous apprendra à regarder n'importe quoi 😂😂😂😂😂

    RépondreSupprimer
  96. Bon allez, je vous laisse pour l'instant, j'ai un peu de boulot. Ca va brûler...

    RépondreSupprimer
  97. les dernières minutes vont encore être très longues ...ce que je ne comprends pas , c'est cette appétence des centres a repiquer au milieu des avants ?

    RépondreSupprimer
  98. le springbok n'est pas sympa , ce n'est pas un bon hôte et ne sait pas recevoir, il est sans imagination , toujours 35 points aux Français .....

    RépondreSupprimer
  99. Allez vive les vacances ! Les seuls joueurs avec du peps sont Poirot , Camara et Penaud au deuxieme test
    Comme par hasard ils n'ont quasiment pas jouer cette saison
    Les autres tout les autres sont rincés et ce jeu ne ressemble en rien à ce que nous avions vu pendant le Tournoi si ce n'est le probleme d'efficacité
    Les absents ont raison , joueurs et staff en embuscade
    La décision pour Laporte c'est de mettre en place maintenant ce à quoi il croit pour 2023 , Staff , projet de jeu et joueurs . 2019 sera un galop d'essai
    Faut arrêter de se raconter des conneries et réformer très vite aussi le Top 14 n'en déplaise à Boudjedal

    Allez jeunesse !

    RépondreSupprimer
  100. C'est en ligne, si ça vous chante...
    https://www.lequipe.fr/Rugby/Actualites/Xv-de-france-fanny-au-troisieme-test-face-aux-boks/813264

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de télé; pas vu le match! Mais lu ton compte rendu.
      Il me semble excellent..C'est comme si j'ai vu le match que j'avais imaginé en te lisant. Une pensée m'est venue à l'esprit:
      - Qu'est-ce que c'est que ces tournées "sèches" sans matches du mercredi contre des provinces comme les Lions le font actuellement?
      Il me semble que le rythme de deux matches par semaine était formateur...Mais je me trompe peut-être..Et puis, si ces tournées n’existent plus que pour des raisons économiques...?!
      L'idée était de créer une cohésion, un esprit de groupe avec le risque contraire de scinder les deux groupes? J'ai le souvenir de pratiquement toutes les premières tournées et elles restent "mythiques" dans ma mémoire, dans mon imaginaire. Celle de 1961, très dure, très pénible pour "x" raisons...Celle de 1968, extraordinaire par la densité incroyable de grands joueurs entraînant de nombreuses possibilités aussi bien le mercredi que la samedi.
      Et puis, à un moment donné, cette systématisation des tournées, dans un sens comme dans l’autre, et de juillet à celles de novembre m'a rendu le brouet inacceptable, imbuvable et, pour tout dire invisible, fantomatique et oubliable.
      Ce qui est rare est cher, n'est-ce-pas?

      Supprimer
  101. Ecoutez, je trouve que le Top 14 a bon dos. Le Top 14 c'est aussi Serin brillant et là terne en bleu. C'est Penaud en révélation, c'est Poirot et Gourdon qui jouent tout et tout le temps.
    Là, on parle de l'équipe de France en tournée pendant un mois depuis son rassemblement à Marcoussis. Merde, un mois et ça ? Cette bouse de test ? Le 3e, alors que normalement tu dois monter en puissance - physique, tactique, stratégique ? Arrêtez avec le Top 14, laissez-le là où il est. Ne cherchons pas d'excuses faciles.
    Cette génération (Guirado, Maestri, Picamoles, Taofifenua, Trinh-Duc, Plisson, Dulin, Spedding and co) est médiocre. Juste moyenne. Pas un joueur qui tranche. Sinon Penaud et Dupont. Un fond de jeu transparent : pas de combinaison derrière mêlée ou touche. Et ça c'est le pb du staff.
    Nous sommes au niveau de l'Italie et du Japon. Point barre.
    Et je ne vous raconte pas novembre avec deux tests face aux All Blacks...
    Ce n'est pas non plus systématiquement du coté de la formation qu'il faut aller chercher.
    Mais de ça je vous parlerai lundi dans la prochaine chronique.
    A plus

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais ce n'est pas le Top 14 en soi qui est en cause; c'est le Top 14 comme partie émergée de l'iceberg du rugby français. Un rugby où l'aspect sportif devient secondaire (on a surtout parlé de quoi, cette année ?) où les présidents ont pris le pas sur les entraîneurs, et qui se préoccupent surtout des joueurs à signer (et à piquer aux autres) ou des finances à trouver pour maintenir leur club à flots avant de commencer à éventuellement penser au jeu à pratiquer sur le terrain.
      Pourquoi donc n'y aurait-il donc qu'en France que nous trouvions une génération médiocre en soi et pas ailleurs ? ce serait défier les lois de la statistique. Franchement, Farrell il y a quelques années, on le trouvait plus doué que Trinh Duc, avec moins de melon et un bon comportement sur le terrain ?
      Les joueurs de l'EDF ne sont au départ ni moins doués ni plus cons que les autres. Ils vivent dans le même type de société que les jeunes joueurs anglais, irlandais, sud-africains ou australiens et néo-zélandais, qui leur fait faire le même genre éventuel de connerie. Que je sache, ce ne sont pas des français qui se sont fait gauler bourrés en pleins Champs-Elysées après quelques achats illicites, ou dans des WC d'aéroport pour une joyeuse turlute.
      Par contre, en France, ces jeunes joueurs ont été formés, déformés par un milieu du rugby pro qui est organisé de façon à ce que systématiquement, on leur ôte sur le terrain toute autonomie et donc toute intelligence de jeu; par contre on en fait de plus en plus des dieux du stade en les caressant dans le sens du poil et du portefeuille, sans aucune frustration et donc sans révolte possible (sauf avec les méchants journalistes...).
      Ce 3ème test calamiteux, ils ne l'ont même pas joués pour eux-mêmes, en copains, en équipe. Un truc m'a frappé tout à l'heure, c'est le nombre de joueurs qui foncent tous seuls tête baissée droit devant (quelquefois même dans un intervalle, mais c'est plus rare) sans même se préoccuper de voir s'il y a un copain pas loin ou au soutien; les autres équipes jettent un oeil, au moins, (sauf les Blacks: pas la peine, ils savent déjà qu'il y a quelqu'un au cul ou à côté).

      Après, il est clair que nombre de joueurs devraient aujourd'hui avoir perdu leur crédit (et leur place); Maestri, Trinh Duc, Picamoles, etc..., et qu'il y a un vrai manque d'intelligence "évidente" (notamment ces ballons perdus quand on choisit de venir cogner -Vakatawa, Dulin 2 fois- sur les plus grands et les plus forts), ce rugby si basique et que les joueurs ne sont pourtant même pas capables de lancer correctement.
      Le dernier essai sud-Af est pitoyable, ça ne défend même plus sur le 9 qui marque au milieu de 4 joueurs qui ont déjà baissé les bras (dont Machenaud qui vient pourtant de rentrer).

      Alors il y a évidemment plein de bonnes raisons de taper sur les joueurs, mais si on fait une grosse lessive pour tabler sur des joueurs jeunes, ça ne servira à rien si rien n'est fait en amont: on prendra les "mêmes" et on recommencera.

      Supprimer
    2. Ben voilà , il n'y a jamais qu'une seule raison a un grave probleme et qu'on le veuille ou non le Top 14 en fait parti . Certes il n'explique pas tout mais jouer aux auto tampons toute l'année rend difficile de pratiquer un autre jeu . Je n'ai pas vu de génies chez l'AS mais des garçons appliques à mettre un schéma en place . Chez nous retour à ce jeu à une passe ou quasi ... Pourquoi ?

      Supprimer
  102. Je reviens, je vois, je compatis.
    Mes petits 30 km en 1 heure et demie m'ont permis de m’oxygéner et de réfléchir au match qui se déroulait. Malgré quelques espoirs sur un coup de folie de la part des français que j'essayais d'imaginer, mes pensées réalistes prenaient le pas à peu près d'une façon aussi inéluctable que ce que je prévoyais en 2015 avant la rencontre contre les N.Z.
    A l'inverse de l'Australie qui n'est pas un véritable pays de Rugby, à mon avis, (mais qui compte quand même deux titres de C.du M.!), la France, trois fois finaliste malheureuse, n'est plus qu'un EX pays dans le monde du rugby d'aujourd'hui...A l'image du XIII en son temps.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avant, on avait des Pipette, aujourd'hui seulement des pipes...

      Supprimer
  103. Richard,
    Tu viens à la maison quand tu veux. La table est très correcte, la cave girondine, le jardin un assez bon composé d'ombre et de soleil, le chat discret et les sujets de conversation variés. Normalement, tu devrais retrouver la santé assez vite.
    Le retour du mot "Barbarians" me plaît. A l'époque où Jean-Claude Van Damme (ou Luciano Pavaroti, je m'souviens plus très bien) entraînait l'EdF, j'émettais le voeu qu'on f... la paix aux joueurs qui, quand ils revêtaient le maillot des "Sauvageons", devenaient adroits, inspirés, joyeux. C'est pourquoi, en dépit du fond de sympathie qu'il continue de m'inspirer, Boudjellal (donc Laporte) m'effraie quand il est question de Galthié. Un changement d'entraîneur aurait le même effet que le choix d'un arbitre de l'hémisphère nord ou d'un stade à la bonne altitude : aucun.
    Donnons à Guirado, Poirot, Vaha, Gourdon, Picamoles, Serin, Lamerat et beaucoup d'autres l'occasion de montrer qui ils sont vraiment. Ce ne sera peut-être pas les Blacks, mais ce sera infiniment mieux que cette tournée.
    Nous n'avons pas de génies, mais ce n'est pas une raison pour leur faire subir le sort déjà réservé à Doussain. Ils savent mieux que nous tous ce qui ne va pas et ce qu'ils devraient tenter de faire. Leur en donne t'on l'opportunité ? Personnellement, je crois dur comme fer à la dignité d'un sportif. Que leurs "mentors" ne la bafouent pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je suis d'accord Charles plus un gosse a du mal, plus il faut le soutenir enfin moi c'est mon credo - ah ben v'la que j'ai des credos moi !!! - et effectivement changer de coach n'y fera rien, faut de la patience et du travail ...

      Supprimer
  104. Douce Dauphinoise, le drame est qu'on s'extasie sur le geste du beau Beauden comme d'un exploit!
    D'aucuns te le confirmeront ici, demandes à tes frangins, ça faisait partie des indispensables qu'on travaillait en minimes ,pas de quoi en faire une pendule!
    Allez, plus le temps, fô travailler les deltoides ( aux stéroïdes? )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je sais bien Zanlou, c'est juste que je me demandais par quel miracle les AB savent encore faire cela, vivraient-ils dans une autre dimension ? pas vu faire ça en Top14 en tout cas ... depuis le temps que je vous dis que cette génération a des lacunes très importantes !

      Supprimer
    2. Tout-à-fait d'accord avec Jan Lou...Et avec Gariguette de par le fait.

      Supprimer
    3. Oui mais à pleine vitesse comme ça en revenant dans son camp apres un coup de pied contre j'en ai pas vu beaucoup ....
      mais bon bien sûr on le travaillait

      Supprimer
  105. Demain matin dimanche à l'heure du café chaud et des tartines beurrées, je dois échanger avec un des grands noms du rugby français. Pas un penseur à proprement parler, mais un grand entraîneur. A voir ce qu'il pense de cette tournée, des causes du déclin bleu et des solutions à trouver...
    Au fait, j'ai pas dû bien lire ou ça m'a échappé, mais quel sont les 3 bloggeurs qui ont imaginez trois défaites ?

    RépondreSupprimer
  106. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer