vendredi 28 juillet 2017

L'ouvreur des pistes

Après le 30 juillet et le Grand Prix de Hongrie dans la campagne de Budapest, le Championnat du monde de F1 déposera ses bidons jusqu’au 27 août, reprise qui coïncide avec celle, toute aussi ronflante, du Top 14. Sauf que le coup d'envoi sera donné à Spa ; le Grand Prix de Belgique est l'équivalent d'une finale, de l'avis des pilotes un authentique juge de paix. Cette saison, et les suivantes, ce sera sans Nico Rosberg, champion du monde en titre, qui s’est retiré à la surprise générale et à 31 ans. Nico Rosberg lancé en 2006 par Franck Williams. Comme son père avant lui.

A cette occasion, l’écurie Williams fêtera ses quarante ans. Elle existe depuis 1977 sous son appellation actuelle mais Sir Franck a fait courir des F1 dès 1969. A 75 ans, il reste propriétaire majoritaire à 52 % de son écurie éponyme, 692 Grands Prix au compteur. Respect. Quand je suivais la F1 pour L'Equipe Mag entre 2004 et 2008, j'ai eu très envie de rencontrer ce grand monsieur. L'occasion m'en fut donnée. Mais le résultat jamais publié.

Onze ans plus tard, j'ai trouvé dommage de ne pas donner quelques lecteurs de choix à cet entretien remastérisé pour l'occasion. D'autant que je sais parmi vous trouver des passionnés d'automobile. Comme on compte beaucoup de rugbymen dans le paddock, à commencer par David Coulthard (qui fut talonneur en cadet. "Ma pire expérience du rugby. Après, on m'a déplacé à l'aile..."), Ross Brawn - ancien pilier du côté de Reading -, Eddie Jordan, supporteur assidu du XV du Trèfle, Mark Webber (qui fut un temps soutenu financièrement par David Campese), mais aussi de nombreux mécaniciens, anglais ou écossais, chez McLaren et Williams, et aussi autour des moteurs Renault.

Nous sommes en juin 2006, au Nurburgring. Rendez-vous a été pris pour la fin de journée dans le paddock, au motor-home Williams, pour évoquer les débuts du fils de Keke. Sir Frank prend son repas, au fond de la vaste aire d’accueil. Il lit les pages économiques et financières du Times, tandis que son majordome lui présente la nourriture au bout d’une fourchette et lui essuie régulièrement la bouche. Sir Frank tente de tourner les pages et doit, là aussi, se fait aider.

Difficile d’imaginer que depuis son fauteuil roulant, cet homme chétif dirige d’une main de fer l’une des écuries historiques de la F1. Son dîner terminé, il nous invite à nous approcher. Sa voix, fluette, est quasi inaudible. Son visage, osseux et décharné, est étonnement lisse. Comme le professeur Xavier, mentor des X-Men, Frank Williams dégage une énergie palpable. A sa demande, l’interview se déroule en français, qu’il maîtrise parfaitement.

«Sir Frank, être anglais signifie encore quelque chose, aujourd’hui, en F1 ?
Je pourrais vous parlez d’une époque, il y a longtemps, où la plupart des écuries étaient anglaises mais la F1 s’est internationalisée, même s’il y a encore une grosse présence anglaise au sein de diverses écuries. Honnêtement, je ne suis pas persuadé qu’être de nationalité anglaise fasse une grande différence. Il n’y a plus, comme avant, un savoir-faire qui nous soit propre.

Peu de gens savent que vous avez été un rugbyman avant d’être fasciné par la course automobile. Comment cela se peut-il ?
Après le décès de mon père, ma mère m’a envoyé très jeune à Dumfries, en Ecosse, chez les Frères Maristes. Là-bas, le rugby était au programme. J’ai joué demi d’ouverture, ou fly-half, comme on dit en Angleterre. Les Ecossais, eux, appellent le numéro dix stand-off, ce qu’on peut traduire par demi de fermeture (sourire)…

Quels souvenirs gardez-vous de cette époque ?
J’ai reçu une éducation très dure. La plupart du temps, il n’y a avait que de l’eau froide pour se laver. Les Frères ne mettaient la chaudière en marche que lorsque la température descendait en dessous de zéro. Jusqu’à huit heures du soir, nous étions à l’étude. J’ai appris à parler beaucoup de langues étrangères, à commencer par le français. Je me souviens aussi que pour les châtiments corporels, les Maristes utilisaient une lanière de cuir. J’en ai encore le souvenir douloureux dans ma chair.

Quelles valeurs reconnaissez-vous au rugby ?
C’est avant tout un sport collectif, et sans esprit d’équipe il n’y a pas de jeu possible. En rugby, il faut toujours avoir présent à l’esprit que tout seul, on n’est rien : on existe avec les autres. On ne peut pas jouer pour soi, on ne peut pas se reposer uniquement sur des exploits individuels : il faut penser à jouer avec ceux qui vous entourent.

C’est un état d’esprit que vous tentez d’insuffler dans votre écurie ?
Une écurie est bien plus importante, en termes d’effectif, qu’une équipe de rugby. Mais nous avons, je crois, un véritable esprit d’équipe. Cela dit, en F1, nous ne sommes pas les seuls.

La plupart des observateurs regrette que la F1, qui était un sport, soit devenue une industrie. A vos yeux, est-elle seulement cela ?
Il y a trente ans que le monde de la F1 est en permanente évolution. Il n’est pas figé, alors forcément, ce qui était n’est plus. Le business sert à faire vivre une écurie et, au-delà de ça, sert à faire vivre la course automobile. Et ça, c’est incontournable. Cet aspect business est très important: il fait partie intégrante de la F1. Mais il y a encore et toujours ce besoin vital de gagner la course à laquelle on participe.

Au milieu de grands constructeurs automobiles, comme Ferrari, Mercedes, BMW, Renault, Honda, vous êtes aujourd’hui le dernier des artisans. Est-ce un statut difficile à maintenir ?
Chez Williams, nous avons toujours voulu rester un peu à part. C’est notre oxygène ! Mais il ne faut pas oublier de garder un très haut niveau de technologie. Malheureusement, il se trouve que si on veut rester complètement et totalement indépendant, on s’affaiblit. Mon travail consiste donc à chercher des nouveaux partenaires qui voudront bien nous accompagner, et qui sont prêts à respecter notre philosophie et notre indépendance. Grâce à nos investissements sur ces dernières années, nous avons maintenant de grandes et belles installations. Nous avons une soufflerie moderne (deux maintenant, dont une louée à d'autres écuries), des bureaux d’études très performants… C’est ça, aussi, la compétition automobile. Tout ne se résume pas à ce qui se déroule en piste, même si seule la course m’intéresse…»

Son majordome s’approche discrètement et dépose devant Sir Frank un verre de boisson fraîche, dans lequel il glisse une paille. Frank Williams se désaltère quelques secondes puis nous indique qu’il est prêt à reprendre la conversation.

«Des neuf titres de champion du monde des constructeurs que vous avez obtenus, y en a-t-il un qui vous touche plus particulièrement ?
(Il réfléchit longuement). Pas un mais plusieurs, en fait. J’en vois au moins quatre. Le premier, évidemment, en 1980, mais aussi celui de 1986, qui est aussi l’année de mon accident. J’ai été impressionné par la façon dont toute l’écurie avait réagi pendant que je n’étais pas là… Tout le monde avait répondu présent à deux cent pour cent (silence). C’était superbe. Je retiens aussi les années 1992 et 1993, où nous avons gagné parce que nous avions produit des voitures extraordinaires, quelle que soit la qualité des pilotes qui les conduisaient, que ce soit Nigel (Mansell) ou Alain (Prost).

Après plus de cinquante passés en F1, vous n’avez jamais eu la tentation de mettre la clé sous la porte et de passer à autre chose ?
J’adore la F1, j’adore la course automobile. Depuis l’âge de quinze ans. Et ça n’a pas changé. Evidemment, quand je serais trop vieux (il a 75 ans) pour travailler, que je ne pourrais plus rien apporter de positif à l’écurie, je partirais en vendant mes parts, certainement. Mais ce temps n’est pas encore arrivé.

Où trouvez-vous l’énergie dont vous faites preuve ?
Ne croyez pas que j’ai beaucoup d’énergie. Il se trouve simplement que j’aime ce que je fais.

Depuis votre accident, votre vision de la vie a-t-elle changé ?
Ce qui m’est arrivé (De retour d’une séance d’essais privés sur le circuit du Castellet dans le Var en 1986, Franck Williams, au volant, victime d’un accident, est grièvement touché aux vertèbres. Il se déplace depuis sur un fauteuil roulant) n’a pas changé ma vision de l’existence et des hommes. Ça n’a pas changé non plus ma façon d’être. Je n’aime pas rester reclus. Je suis quelqu’un d’actif. J’aime la vie et j’aime être en bonne compagnie.»

286 commentaires:

  1. Réponses
    1. Souvenirs pas tous partis en fumée... John Player Special vs Rothmans. Avec ou sans filtre, ah ah.

      Supprimer
  2. En tout cas, un de mes meilleurs moments en F1. Avec les entretiens de Michael Schumacher et Jean Todt. Personnage assez impressionnant que Franck Williams. J'ai encore en stock ce qu'il me disait de Nico Rosberg à ses débuts donc, comment il l'avait recruté, le test qu'il lui avait fait passer, l'influence de Bernie Ecclestone sur l'entrée du fils de Keke dans son écurie. Curieusement (ou pas), cet entretien - dont tu as là, Antoine - qu'une partie (disons un peu plus de la moitié) n'a pas trouvé écho à l'époque. Ce que je n'ai toujours pas compris. Dix ans plus tard, Nico était championnat du monde...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà ce que Williams disait de Nico Rosberg en 2006, dix ans avant son sacre.
      "Nico dispose d’un esprit logique assez impressionnant et d’une intelligence vive. Il est doué pour le pilotage et j’aime, en particulier, la façon dont il est capable de doubler un concurrent en course. Il l’a démontré à Bahreïn, pour le premier Grand Prix de la saison. Ca aurait dû continuer ensuite mais sa voiture a connu des problèmes de moteur. Il a trop souvent cassé. Il faut dire que nous n’avons pas été assez compétitif à ce moment-là de la saison. Nous devons absolument lui donner la voiture qu’il mérite, une voiture pour gagner. Je suis persuadé que la saison prochaine, avec une nouvelle aérodynamique et un nouveau moteur, il pourra se battre pour des podiums.

      Il se dit, dans le paddock, que Bernie Ecclestone aurait appuyé fortement sa candidature afin qu’il intègre votre écurie. Vous confirmez ?

      Nous avons testé Nico et Nelson Piquet Junior. Pas seulement en piste, mais aussi avec un questionnaire technique spécifique à la F1 que nous avons élaboré avec Sam Michael, notre directeur technique, il y a six ans. Nico a eu plus de quatre-vingt pour cent de bonnes réponses alors que les autres n’ont pas dépassé trente pour cent… Après deux ou trois courses de GP2, l’an passé, Sam (Michael) m’a dit qu’il fallait faire signer Nico alors que moi, je trouvais Scott Speed, l’Américain, plus rapide. J’avais tort ! Il a insisté pour que je contacte Keke et que je signe un contrat avec Nico. Ce que j’ai fait."

      Supprimer
    2. C'était de la confiture cet ITW. Et ces cochons n'en ont pas voulu. Merci de nous avoir permis d'y accéder.

      Supprimer
  3. j'aime bien la mécanique auto et moto, ascendance oblige...peut être les meilleurs mécanos au monde, même Porsche, (malgré ses défauts philosophiques), est né prés de Liberec.
    Donc merci pour ton article. Pour les anciens j'ai appris , tout seul vers mes 10 ans, à régler l'allumage avec la magneto indépendante.
    Cependant depuis des années on nous donne à penser que les pilotes sont souvent imposés par des sponsorts....et donc un doute sur la qualité d'ensemble du plateau.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Georges, il y a les pilotes rapides comme le vent et ceux qui sont rapides comme Crésus. Mais souvent un gros sponsor aide aussi les meilleurs, ça arrive, ah ah... En tout cas, je ne savais pas que tu étais amateur de bolides. Né à Liberec ? Parle nous de ce mécano...

      Supprimer
  4. Avant l'ère fabuleuse que tu décris, je me souviens de James Hunt chez Hesketh ça avait de la gueule ; en accord avec une période un peu barge et décontractée . J'aimais bien le personnage . Sa rivalité ensuite avec Lauda avait un panache incroyable .
    PS : hé ben ça rigolait pas chez les maristes ! A Dumfries c'est la Legion of Mary, pfff encore des légionnaires ! Décidément ....

    RépondreSupprimer
  5. Belle leçon de vie de la part de ce grand monsieur de l'automobile. Grand monsieur tout court...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Ritchie, avec ce bel hommage à Sir Frank, tu as réveillé chez moi une ancienne passion pour la F1.
      Passion initiée par un tonton pilote amateur de karting. Aussi tous les étés en vacances à Toulon,pèlerinage oblige aux 24 Heures de Brignoles (course de karting).
      Par ricochets, séances grands prix dans le canapé, rythmées par le bruit des cigales.
      Aussi, dès 9 ans, forte émotion à la mort de Ronnie Peterson, le 10 septembre 1978.
      Par la suite si ma sœur a pleuré à la mort de Claude François, je me suis caché pour pleurer à la mort de Gilles Villeneuve. Ça va pas non, on ne pleure pas pour un pilote de F1....
      Je ne parle même pas de l'accident de Lauda.
      Puis j'ai eu une véritable admiration pour Didier Pironi. Bien m'en a pris, accident avec Prost, jambes broyées, pour finalement mourir lors d'un accident de offshore.
      Pour Senna, je ne suis pas responsable, bien qu'excellent pilote, je n'étais pas un de ses fans.
      Avec Jules Bianchi, qui a justement fait ses armes sur le circuit de Brignoles, pour moi la boucle est bouclée.
      J'en oubli tant d'autres qui ont donné leur vie pour ce sport.
      C'est peut être pour ça que Nico Rosberg a mis un terme à sa carrière.

      Supprimer
    2. Et moi, Lulure, c'est François Cevert. J'étais jeune, 14 ans, mais ça m'a marqué. C'est à lui que je m'étais identifié, ado. Car ma première passion n'est pas le rugby mais la F1. Avec des copains, tous les samedi aprem, dans mon garage, nous organisions des courses avec des minibolides. Chacun avait son pilote. J'ai commencé avec Jim Clark. Mon sang écossais sans doute... Je dessinais une piste dans le garage à la craie et avec des capsules de bouteilles nous faisons avancer nos bolides pendant plus d'une heure...

      Supprimer
  6. Sir Franck nous dit en filigrane qu'une éducation à la dure (même chez les Marist') permet tout de même de rêver et d'aimer ce que l'on fait, de quoi avoir des projets et de les réaliser. Et en F1 ils sont rudement compliqués et diablement dangereux. Dommage qu'aujourd'hui le spectacle soit le samedi au moment des essais...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Michel,
      je trouve que tu exagères un peu; il y a de belles courses... Car le spectacle, c'est quand même la compétition pas la recherche du tour le plus rapide. Même si c'est spectaculaire. Quant aux Maristes, rugby obligatoire. En Nouvelle-Zélande, ça paye. John Kirwan est sorti des mains des Maristes...

      Supprimer
  7. La finance, je m'aperçois que dès que la F1 a passé des accords avec les chaines cryptées, son aura a considérablement baissé.
    J'ai peur que le rugby subisse les même conséquences.
    Comme tu le dis, les finances ont certainement emporté ce sport populaire. Je me souviens des conversations du lundi matin (quand j'avais 20 ans) sur le grand prix de la veille.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gérard, d'après ce que je sais d'un ami producteur d'émission automobile, TF1 a laissé les droits à Canal parce que ça marchait moins. Ce n'est donc pas l'inverse ;-)
      C'est surtout que les ingénieurs (avec leurs ordis) ont pris le pas sur les mécanos (et leurs clés de 12). C'est du moins ce que m'affirme Jacques Laffitte, qui en connait sur le sujet...

      Supprimer
    2. alors je m'incline, tu es beaucoup mieux renseigné que moi.
      Comme quoi on se fait des idées et souvent elles sont fausses.
      "NE fais jamais aucune supposition"
      ÇA M'APPRENDRA.
      LE GÉ

      Supprimer
  8. Je n'ai jamais été particulièrement fan de F1. Je ne sais même pas qui les pilotait et ne me souviens pas de leurs performances. Mais je garde encore et toujours un souvenir ému des JPS, de leur robe noire au lettrage enlacé, doré.
    Du style. Encore du style. Voilà qui, tel un JM Hernandez, m'a durablement marqué.
    Je n'ajouterai pas ( mais si quand même ! ) qu'ayant voyagé il y peu, tout près d'un certain Numéro 6 à la crinière blonde, j'ai vu là encore défiler ma jeunesse...
    Le style, une certaine idée des choses, romantique, c'est ce qui (me) reste, bien au-delà des résultats.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Pom,
      concernant "le Blond", d'après ce que j'en sais, il n'est pas très très bien, question santé. Tu confirmes ou pas ?

      Supprimer
    2. Hello Ritchie,
      Ayant pour mon Rodrigue rugbystique les yeux de Chimène, il ne m'a pas paru que notre Don Gonzalo d'Ulloa, "terreur du britton qu'il a réduit à merci ” fut particulièrement mal en point. Fatigué mais, qu'en sais-je ?
      Qu'importe, un Gonzalo d'Uloa du ruck ne s'éteint pas; il réapparaît sous l'apparence de la statue qui, d'essence divine, est l'exécutant de la justice du jeu. Tel Don Diego, Il châtie les Sergents Garcia de l'époque pour leur prouver que le joueur ne peut défier impunément les lois du French flair et du don de soi.
      Vaya con Díos.

      Supprimer
  9. Pour Gariguette, et en attendant la suite, je retire ma remarque précédente.
    J'avais lu trop vite et mal, donc. je n'avais pas vu que les Druides étaient reçus à l’Élysée pendant que les autres étaient bien à Marcoussis...
    Avec toutes les excuses.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ne t'inquiète pas André, en plus tu m'as donné une idée pour la suite ...

      Supprimer
  10. Pour rester dans les vapeurs d'essence, et pour ceux qui sont pas loin de Paris une expo à ne pas rater http://galeriejoseph.com/2017/07/06/steve-mcqueen-style-exposition-paris/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiens Sylvie puisqu'on parle de Steve j'ai visionné pour la première fois Le Mans en 2004 un soir dans le moto home BAR Honda avec Jacques Villeneuve et Jensen Button, leur équipe et un dizaine de journalistes cinephiles en dégustant bières et hamburgers maison. What a night !

      Supprimer
    2. c'est écrit dessus ! jusqu'au 30 août, on parie que Lagacherie l'a déjà vue ?

      Supprimer
    3. je parle du berty blog et de cet article : http://bertyrules.over-blog.com/article-steve-mcqueen-bordel-109328212.html

      Supprimer
    4. Sylvie, si tu le veux bien, nous éviterons d'évoquer cette personne sur mon blog, pour diverses raisons sur lesquelles je ne veux rien préciser ici mais qui sont pour moi éliminatoires.

      Supprimer
    5. Garriguette p/illustration musicale : https://www.youtube.com/watch?v=dlFyqniT34U

      Supprimer
  11. A part p'têt un Brive / Grenoble en décembre quoi de plus siestant qu'une procession de F1 un dimanche après la tarte rhum-papaye ?
    Du pilotage, de l'action, cherchez plutôt du côté de Rossi, Marquez et ce petit Zarco qui n'en veux !
    Allez sur deux roues.

    RépondreSupprimer
  12. La F1 nous a jadis tellement donné qu'il est bien difficile de se passionner pour ce que Jan Lou appelle les processions. C'est comme si on mettait en balance le peloton et la caravane.
    J'avais une grand'mère d'origine lombarde et ce n'est pas sa carte d'identité française qui l'a retenu de m'inculquer la passion pour le rouge de Modène. Même quand Jean Behra ou Pétoulet tenaient le volant, je votais rouge (je parle toujours d'autos), c'est-à-dire Commendatore.
    Il n'empêche : Williams est un sacré bonhomme et, même si un red'chef n'appréciait ni le contenu de l'ITW ni l'ovale de Monthléry, il se devait de la passer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ce que je pense aussi... dont acte !

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  13. Deux souvenirs gravés dans ma mémoire.
    LA Tyrell à 6 roues et le premier moteur turbo de Renault.
    J'étais jeune et un fervent admirateur de Renault en compétition.
    Le Gé (Quand j'étais jeune (très jeune) mon papa était chez Renault et j'avais pu tourner sur le circuit de Reims avec Jean Ragnoti et son Alpine A110). Le pied intégral.

    RépondreSupprimer
  14. Jantjies face à qui Vous savez, tiens pour le coup, la grosse côte, paf, les Lions, pis c'est tout !
    Lions gaan....

    RépondreSupprimer
  15. Comme en terre des Gaules I, 18

    Jupiter acheva de se débarrasser de ses sandales à crampons, il avait souffert toute la journée, comment faisaient les légionnaires ? Il demanda de l'eau fraîche pour s'y délasser les pieds et de quoi calmer sa migraine . Ca devait être à cause du casque .
    Brigitta chantonnait gaiement l'une des chansons à boire des druides
    "Compagnons de la table ovaleuh ! Goûtons voir si le vin est bon ...Goûtons voir, oui oui oui ! Goûtons voir, non non non " ... à chaque "oui" et "non" elle frappait en rythme du talon, un vacarme insupportable pour qui a mal à la tête mais elle n'en avait cure de la migraine divine ...
    - Ah quelle bonne journée ! Ces druides sont adorables ... Tu as eu une idée de génie de les faire venir ! J'ai hâte de les revoir à Marcoussis !
    - Tu comptes te rendre à Marcoussis ?
    - Mais oui ! Je crois que je peux t'aider à conquérir ces Ovaliens définitivement .
    - Tu as raison Brigitta, ma déesse, nous allons ensemble faire de grandes choses . Parce que non l'Ovalie n’est pas une somme d’individus, non l'Ovalie n’est pas une somme de clans . Non, l'Ovalie ce n’est pas une mosaïque fragile ou une somme de territoires. Depuis des siècles, l'Ovalie se tient comme un peuple uni par sa langue, uni par sa culture, uni par son jeu, uni par son Histoire, uni par cette volonté forte et farouche de faire Nation, en aspirant toujours à quelque chose d’autre, à l’universel et à ce qui la dépasse. C’est cela, l'Ovalie et rien d’autre. Et nous nous battrons contre tous ceux qui veulent la réduire....
    - Ne t'enflamme pas Jupiter, garde ton discours pour Marcoussis
    - Je m'entraînais, Brigitta, si je ne répète pas mes scènes je ne suis pas très bon, je n'arrive pas à atteindre ce degré de sincérité si important pour la conduite des peuples .
    - Ne t'inquiète pas ; ces Ovaliens sont bon public, tu les amadoueras sans problème .
    - Ne les sous-estime pas, ils sont d'un abord facile mais quand tu les vois jouer, tu te rends compte qu'ils ont des tactiques, une discipline ... Certains ont fait des carrières plus qu'honnêtes sur les champs de bataille : ils n'ont peur de rien, savent envelopper un ennemi, le contourner, élaborer des ruses ... Non, non Brigitta, je dois moi-aussi me préparer sérieusement à les affronter .
    - Mais enfin Jupiter, le Proconsul n'a qu'à régler cela, tu n'es pas obligé d'intervenir
    - Tu sais si je ne fais pas tout moi-même c'est le chaos en Gaule, je ne peux compter sur personne, même Ferrandus n'arrive pas à contrôler le Sénat pourtant c'est une main d'airain dans un gant de fer, Jupiter plongea tristement ses pieds douloureux dans un baquet d'eau froide, et appliqua un linge sur son front brûlant . Il souffrait, se sentait aux portes de l'Hadès, la présence réconfortante des Druides avec leurs histoires de rugby et leur sagesse ancestrale lui manquait déjà .
    Brigitta avait tout compris la fine mouche, :" Ne t'inquiète pas Jupiter, après tout, demain est un autre jour ! "

    RépondreSupprimer
  16. Comme en terre des Gaules I, 19

    A Marcoussis un coursier spécial de l'Elysée se présenta devant Testudo, il lui tendit un cylindre . Testudo fut charmé que ce ne soit pas une vulgaire tablette de cire mais du papyrus beaucoup plus précieux ; son correspondant voulait l'honorer . Le coursier portait la marque de Jupiter : Testudo lut à voix haute le message, le Maître des Sabliers arrivait avec les Druides pour rencontrer l'assemblée des consuls !
    - Non mais c'est quoi encore ce bazar ! Putain ! Je n'ai pas que ça à faire moi, et mes Olympiens ? Qui va les entraîner ?
    - Nous en sommes tous là, fit observer Mouradinus, mais dis-moi Urios, si tu pars avant son arrivée, es-tu prêt à affronter le courroux de notre Maître ?
    - Mon ami, je ne voudrais pas te paraître vieux jeu ni encore moins grossier. L’homme de la Pampa parfois rude reste toujours courtois, mais la vérité m’oblige à te le dire Testudo, ton submarinus commence à me les briser menu !
    - Tu es bougon Urios, releva Testudo, mais je te pardonne . Tu connais Mouradinus, il est taquin mais c'est un gentil garçon . D'ailleurs nous sommes tous de gentils garçons, ici c'est la Famille, on se dit tout, on ne se cache rien . J'espère que nous pourrons donner à Jupiter l'image d'une assemblée heureuse, bon maintenant les gars vous avez carte bleue, faîtes vous jolis que ça fera bien dans le decorum .
    Les consuls s'éparpillèrent dans Marcoussis, avant de se préparer à l'audience divine ils voulaient quand même aller voir la Légion Bleue et peut être échanger avec leurs champions . Ils discutaient aussi de l'annonce de la venue de Jupiter, ils étaient assez excités car peu d'entre eux l'avaient rencontré . On disait que le nouveau dieu était très jeune - une bêtise car Jupiter est sans âge, nous le savons tous - qu'il avait des idées étonnantes sur tout : l'organisation des Légions romaines, la distribution des impôts, la recette de la ratatouille et même il savait comment vaincre les Zélandais !
    D'autres se racontaient des histoires : " Tu connais les deux Lolos ? Ben oui les Instructeurs de la XCIIe ... Et tu connais les deux Fafas ? Attends que je réfléchisse, ah oui c'est facile, les nouveaux Instructeurs de Mouradinus à Telo : Fabianus et Fabrizius ... Hé ben nous, nous avons Conradus et Constantin, on les appelle les deux Concons ! "
    - Oh regardez... les voici !
    Les gladiateurs Bleus sortaient à l'instant . Beaux comme des dieux, non des demi-dieux, très Romains d'apparence, ayant rasé tout poil superflu à la dernière mode de Lutèce, sauf deux ou trois irréductibles qui ne reniant pas leurs racines gauloises, arboraient une longue barbe de Druide ! Ils étaient aimables mais peu diserts encore sous le coup des défaites africaines . Ils furent vite rassurés par les acclamations des Consuls . Ils étaient heureux de les revoir après leur longue absence, heureux aussi les propriétaires car leur cheptel avait l'air en bonne santé et affûté . Le régime de Scipion avait déjà produit certains effets, ils se déplaçaient avec souplesse et surtout gardaient la tête droite, les épaules bien ouvertes . Des vaincus ces juvenii ? Non ! Des vainqueurs !
    L'ambiance était à la légèreté, Testudo avait bien manoeuvré : tous étaient satisfaits de ses réponses .
    Tous ? Peut être pas ...



    RépondreSupprimer
  17. Perso, j'ai toujours eu du mal à accrocher avec la F 1 et les courses sur circuits (à part à une époque les 24 h du Mans avec les Porsches, Matras, Alpines Renault, les Lolas, etcterra...). Je préfère les rallyes. La F 1 s'est damnée avec l'argent, bien qu'il en faille. J'ai entendu hier que Mercèdès se retirait des courses endurance (essence à priori), après Audi, pour se recentrer sur les courses de F 1 électrique. Enfin, du pognon à prendre !!! Et dire que l'ovale en prend le chemin, pas affriolant... Difficile de maitriser cette sphère financière spéculative. Sinon, mon meilleur moment ovale de l'année, restera quand même le toucher (ovale bien sur !) au bord du lac de Treignac. Avec Garriguette et Pimprenelle au ravitaillement. Plus de 20 ans que j'en n'avais pas fait un et j'ai bien pris du plaisir. J'aurai aimé ne pas attendre 18 mois (comme on a convenu à priori) pour se retrouver et en faire un autre, éventuellement. L'année prochaine, vers la même époque me serait très bien allé... Mais c'est perso.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui un toucher avec des foulards ! ludique et amical pour notre plus grand bonheur, je mettrai le réveil cette fois-ci ! Sinon, Porsche arrête au Mans ... un circuit ou j'ai passé 24h de rêves à faire des photos en plus de mon job ...

      Supprimer
  18. Un soupçon de Brigitmania et un nostalgiaque parfum de Lino Venturus,ou bien ?
    Allez Granitopolis

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien vu, Brigitta je l'aime bien, alors là elle faisait Scarlett O Hara dans "Autant en emporte le vent", - scène du bal où elle tape du pied puis réplique finale - quant aux Tontons Flingueurs attendez vous à en trouver d'autres fragments (ainsi que d'autres films) dans les épisodes à venir ... Bon là y'a entr'acte Bonbons? Eskimos ?

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    3. Comme quoi la soixantaine joue de son charme 😎

      Supprimer
    4. Un métier, Tautor, comme le talon 😙
      Allez, z'avez vu, Jantjies, aux points sans contestation

      Supprimer
  19. Ah! la FI ... un pan de vie de l'enfance à Magny Cours et Monaco. Dès 5 ans, le Père Noël m'avait offert une Ferrari à pédales, rouge bien sûr sur laquelle j'effectuais des tours de jardin à m'éclater la rate. J'entendais parler de Fangio, Ascari, Trintignant comme des as du volant, j'étais surtout fasciné par la conduite agile et rapide de mes parents. J'ai le souvenir des Cooper S (carbu Weber, 2 réservoirs d'essence) dont la dernière de mon père que j'ai pu conduire jusqu'à rendre l'âme! Fasciné par le rallye de Monté Carlo (3 fois gagnés par Cooper 64,65,67), je ne voyais que par Cooper et les exploits des pilotes norvégiens. Très vite, avec "Amicalement Votre" (the Persuaders) 1972, je suis tombé amoureux de l'Aston Martin DBS et surtout de la Ferrari Dino 246 GT. Le destin a fait qu'en allant médicaliser Monaco, la veille du Grand Prix, à Cannes, mon rêve allait se réaliser, la Dino jaune se posait sous mes yeux. Je regardais cet homme élégant manipuler avec précaution ce joyau. Un V6 de 2,4 de cylindrés, 12 soupapes en V, 3 carbu double corps, disques ventilés, tout cuir, boite 5, signé bien sûr par Pinifarina, aux courbes rondes et majestueuses,dans un parfait état pour mon plus grand bonheur. Ce gentleman a compris très vite que j'étais en admiration et nous entamâmes la conversation. Pas avare de détails sur la voiture, notre complicité se concrétisait par la proposition de monter à bord ! Là, plus que le frisson de la FI, le rêve au bout de mes doigts avec cette odeur de cuir, une extase. Un clic et j'écoute religieusement le concert des 12 soupapes, une mélodie plus attendrissante que le V12 de Michael, l'explosion des sens sur la Croisette. Hélas, ce fut de courte durée car mon complice avait un rendez vous galant, Danny oblige ! Et le lendemain, 3 événements sur le circuit son SAS, Sainte Dévote et Schumacher family ! Poignée de mains avec son SAS le Prince Albert en présence du responsable de la Croix Rouge (italien), un fou rire après tout ce qu'il m'avait raconté sur son Altesse ..... Puis le départ, vu de Sainte Dévote, carrément en bord de piste, les voitures passent devant nous à un mètre le rail de sécurité nous séparant ! De l'adrénaline, du silence au vrombissement des V12, une chevauchée fantastique de furieux à qui se jette le premier dans le virage, des touchettes, des freinages et tel un serpent l'envolée vers "Beau Rivage" .... puis l'accident Ralph Schumacher va tout droit dans le rail, course interrompue, nous passons sur la piste, et commence l’extraction du pilote qui souffre... De suite, des pare à vents sont dressés, l'évacuation se déroule vite et bien. Fracture ouverte de jambe, transfert vers l'hôpital Princesse Grâce ... la course reprend ses droits et Ralph rassure Michael en course sur son téléphone ! Alors que je repartais sur le circuit, le casque était resté dans l'ambulance .... moment diabolique dans ma tête ou la tentation du trophée surgit ... finalement je le rends à son mentor ... retour sur le circuit, abandon de Michael et victoire de Coulthard, je récupère mon attirail photo, revient au RAC, enivré par cette folle aventure .... Mais Monaco ce n'est pas que le circuit pendant le Grand Prix ... peut être je vous en dirai plus ou pas tellement cet univers est impitoyable ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. hé ben ça dépote ! Raconte encore tonton Fangio 💨💨💨💨

      Supprimer
    2. Quel conteur (compteur) ce Tautor. J'en veux bien une autre...

      Supprimer
  20. Juste une parenthèse perso et je vous laisse reprendre le cours de vos essais libres : quelque chose me dit que je vais me ficher verticalement, longitudinalement et tangentiellement du Top XIV à venir. Déjà que l'an dernier...
    PS Richard. Eaton fut un coup de génie, Vito un coup de maître, mais Ranger... un coup de trop ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sans doute, mais ça peut être aussi la saison de rédemption pour René...

      Supprimer
  21. plus passionné par "Comme en terre des Gaules" que le rugby actuel .... au moins on rêve ! Ranger un coup pour rien comme à Montpellier ?

    RépondreSupprimer
  22. Pour Sergio.
    Dans la continuité des deux livres d'Olivier Haralambon, "Le coureur et son ombre" et "Le versant féroce de la joie", biographie de Frank Vandenbroucke, je viens de finir un bouquin, dans la même lignée stylistique, sur la boxe, d’Élie Robert-Nicoud, "Scènes de boxe". Intéressant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais m'y pencher sur les cordes mais pas trop. A propos de cordes, il y a aussi celui qui est culte "la brulure des cordes" de F.X. Toole, nouvelles dont est tiré "Billion dollars baby".
      " survivre et gagner, c'est ce qui nous fait bander. On appelle ça se faire respecter. »

      Supprimer
  23. Michel, j'ai lu l'ouvrage que tu m'as offert sur Hélène Grimaud. Dévoré serait le mot. Et je l'ai offert derechef à ma fille Mina qui vient de partir au Costa Rica s'occuper de félins dans une réserve.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'amour et la passion font des ravages mais rendent attentif aux choses importantes de la vie, Mozart est mort de la folie de son père, List a fait un peu mieux mais Hélène s'est sauvée en trouvant sa voie...Et l'important c'est toujours son chemin de vie et si c'est très tôt c'est encore mieux...

      Supprimer
    2. Suis sur Targ. Riche. Sur tout le dernier chapitre "pourquoi s'interesser à la PES", d'une très grande richesse.

      Supprimer
  24. Monaco, c'est les filles, l'argent, les belles voitures, le vernis posé sur des lèvres sans âme .. Arrivé au RAC, je découvrais un nouveau monde ! D'abord émerveillé de voir autant de belles voitures au kilomètre carré, la panoplie de tout ce dont on rêve enfant ou adulte, Porsche, Ferrari, Lamborghini, AC Cobra, RR, Bentley, Jaguar, Range, Aston Martin, et un cran en dessous BMW Audi, .... A y regarder de plus près, vous sentez de suite que vous entrez dans une autre planète, celle des paillettes, de la mode, de la maroquinerie, du parfum, des montres et du collector ou de la pièce rare que vous ne voyez qu'en photos généralement. Tout est là, comme sur le Vieux Port de Marseille, sardines, anchois, daurades, rascasses, loups de mer, loubines, raies, bref tout ce qui rend fou un pêcheur confirmé Bonne Mère ! Pas besoin d'hameçons, ni de pâtée, ni d'attirail sophistiqué, une Golden Card et quelques gros billets bien en vue avec la voiture adéquate !! Autant dire que pour flamber au sens propre et figuré, un ballon de rugby et une bouteille de rosé ne suffisent pas ! Muni de billets (tribunes officielles sur la ligne de départ) offerts par le RAC pour tout défraiement des 4 jours, sur les conseils avisés d'anciens qui ont tenté de me détrousser de mes places, je me rendais donc sur la place à l'entrée des paddocks en bleu de travail ! Après un temps d'observation nécessaire, je levais la main avec les billets ! Pas le temps d'avoir une crampe, j'étais repéré depuis bien longtemps et je vis arriver les dealers comme les mouches sur la bouse de vache !!! Speak english, italian, espagnol, me voilà l'instant fugace devenu trader ! On comprend de suite pourquoi la bourse ça rend fou ! Les propositions étaient alléchantes mais je doutais sur la valeur des faux billets prévenu que je fus ! Alors, après l'agitation des frelons, je jouais l'impassible attendant la bonne pioche comme au poker. Il est arrivé, décontracté, sans faim notoire mais déterminé ! A l'écart, il me fit des propositions comme un maquignon mais il ne savait pas que j'arrivais de la Lomagne !!! Finalement, en quelques minutes, je devins riche de quelques billets, heureux d'avoir eu gain de cause. Avec ça j'ai pu flamber à Cannes avec ma future femme ! Royal Casino !!! Mais le pire était à venir, le matin du Grand Prix ! Arrivé en train, à 6h du matin, avec tout mon attirail de photographe et ma tenue mauve serti de la casquette du RAC, j'arpentais les paddocks entre les essais et les courses Porsche Cup et Formule 3. Je me fixais chaque année des thèmes et cette année là c'était les museaux de FI . Discrètement, je passais derrière ou tous les museaux étaient entreposés comme des porte manteaux ! Bien sûr, je me suis délecté avec le rouge flamboyant du Cavallino Rampante ! Pris la main dans le sac, ma tenue me sauva d'ennui plus grave pour espionnage industriel .... revenu devant, je retrouvais quelques mécanos que je cotoyais à Magny Cours ce qui me permit d'entrer dans le secret des Dieux ! El Dorado de l'informatique, d'ingénieurs zélés, de mécaniciens plus propres que propres, gantés, et d'une amabilité très respectueuse. De retour à Sainte Dévote, je découvrais le ballet incessant des traiteurs qui livraient dans tous les étages des immeubles, en balcon, ou les réceptions allaient bon train !! Epoustouflant spectacle d'opulence, de gabegies, de jolies filles (intérêt du zoom !) alors que j'attendais mon sandwich et ma bouteille d'eau sous une chaleur torride !!!! Pas de miracle à Sainte Dévote, le riche et le pauvre font bon ménage mais pas pour la même cause ! Bref, Monaco est un écrin ou chacun trouve son bijou simplement question de carats ! Le mien était resté à Cannes pour mon plus grand bonheur ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans ta description de la poissonnerie manquent les morues et les maquereaux or il me semble que ça devait pulluler ! 😈
      https://www.youtube.com/watch?v=MVtzQHaLmUM avec le zoom !

      Supprimer
    2. Attends nous sommes à Monaco le gratin SAS ! pas au pays des gourgandines !

      Supprimer
    3. c'est bien ce que je dis : du gratin de morues 😁 SAS veut dire : sans arêtes siouplait 😁

      Supprimer
  25. Jan Lou
    n'est pas talon qui veut !! écoute
    https://www.youtube.com/watch?v=YzTYmHRpKXM

    RépondreSupprimer
  26. Perso, je ne suis pas très "voitures". Et puis les rugbymen et les bagnoles, ça n'a jamais fait de belles histoires...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et oui...Raymond Albaladejo, Jean Othas, Émile Carrère...Guy Boniface...Jean-Michel Capendéguy...entre autres...

      Supprimer
    2. Mis à part Jérôme Thion, grand amateur de F1. Et Monsieur Ligier, quand même...

      Supprimer
  27. Tiens Wisniewski fracture du bras regardez la métamorphose physique en passant à Toulon étrange non, après FTD...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Encore un mec qui pense avec les bras ! 😎
      Pourtant ils ont changé de préparateur physique, Stridgeon a été remercié par Boudjellal fin juin parce qu'il le trouvait trop cool avec les joueurs, il avait d'ailleurs annoncé que le nouveau prépa serait intransigeant sur l'état de forme au retour des vacances . Surveillance renforcée du poids notamment . Il faut dire que certains avaient pris de la joue : 10 à 15 kgs l'année dernière à la reprise !

      Supprimer
    2. MB, un gars qui a le bras long pour recruter les gros bras, mais qui sont pas trous des cobras !!

      Supprimer
    3. Alors que Laporte a facturé le sien à la FFR.

      Supprimer
    4. Si la fracture de Wisniewski te semble "étrange", que penser de la double-fracture du petit Noble de La Rochelle ?

      Supprimer
  28. Regardes Tuisova le avant / apres .... mais on est rassure car " j'ai plein d'idées " nous dit MB
    Espérons que la vision de jeu de FG est une influence positive sur la préparation physique des joueurs
    L'impression de se répéter ça doit être l'âge ( je parle pour moi )

    RépondreSupprimer
  29. Comme en terre des Gaules I, 20

    Les Druides avaient passé une courte nuit et les plus âgés se faisaient transporter en litière Uber jusqu'à Marcoussis : ils pourraient ainsi dormir un peu . Quelques uns étaient à cheval et trottinaient, d'autres encore avaient choisi la marche à pied qui ouvre l'esprit et l'horizon .
    - Ho ! Herrero ! C'est quoi ce cheval ?
    - C'est mon cheval, Cornelius, mais je l'appelle Coco .
    - Et pourquoi tu montes pas dessus ?
    - Il est trop vieux ça le fatigue .
    - Tu aurais dû le laisser à la maison alors !
    - Hé non collègue, tu comprends Coco il aime bien la campagne et il n'a jamais visité Lutèce alors je le promène . Tiens regarde Coco, ça c'est l'Elysée, tu sais bien j'étais invité hier, et là ce sont des insulae de 7 étages ...
    - Tu parles à ton cheval ?
    - Hé bé et pourquoi je lui parlerais pas ? Oui Môssieu je parle à mon cheval, écoute collègue, le cheval c'est la plus belle conquête de l'homme . Tu sais, quand dans les Anciens Temps l'humain n'avait que ses jambes pour se déplacer, il n'allait pas bien loin l'humain, il restait collé à sa terre natale sans découvrir l'horizon . Le cheval c'est le début de l'aventure humaine ! Et puis quelle élégance ! L'élégance c'est une manière délicate d'être au monde ... Ho tiens regarde ça Coco, c'est amusant ...
    Herrero désignait à sa monture la façade d'une domus, des graffiti* y étaient tracés en nombre ; on pouvait lire que Marcus était l'amant de Spendusa, Spendusa est une charogne, Tiber tu es cocu, Spendusa = saleté, va te faire crucifier et beaucoup d'autres amabilités . Il y avait aussi des dessins montrant Spendusa et Marcus dans leurs ébats et Tiber avec des cornes ...
    - Allez Coco je vais laisser ta trace pour les siècles à venir, et Herrero écrivit " Danius aime Coco " sur les murs de la Ville .
    Encouragés, les Druides firent de même et bientôt on put savoir que les Olympiens étaient des couillons . Il y avait aussi des prières pour que Mars aide à la victoire des Arvernes, des Tolosains ou des Brivains . Pour couronner le tout Herrero grava TELO VICTOR** ! Et on put reprendre la route .


    * graffiti découverts à Pompéi ; en abondance aussi sur les murs de Rome
    ** Victoire pour Toulon


    RépondreSupprimer
  30. C'est quand meme l'occasion d'évoquer Jean Pierre Beltoise. peut être qu'ici qq uns et toi Richard peuvent nous en parler.
    Liberec c'est une ville du nord de la Bohême un peu avant le sautoir de Harrachov. C'est dans les années 1880 qu'est né à coté Ferdinand Porsche , comme beaucoup de langue allemande dans ces Sudètes. Comme sa grand-mére, née dans ce coin, je le rappelais à mon neveu quand il est entré chez Porsche à Bordeaux l'an dernier suite à ses débuts chez Renault. Recrutement effectué par un cabinet spécial. Mais il n'est pas resté chez Porsche, car , en fait , il n'y a rien à y faire pour un grand mécano, il a quitté pour aller chez Audi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Georges, je n'ai pas vraiment bcp approché Jean-Pierre Beltoise. Un gentleman. Audi vs Porsche. Ah ! Moi, je suis Jaguar.

      Supprimer
  31. Comme en terre des Gaules I, 21

    A Marcoussis, les Consuls reprenaient courage : la Légion Bleue au complet était sur le stade, à l'instruction . Les centurions encadraient les manoeuvres :
    - Appliquez-vous ! allez petit... Enchaîne, enchaîne ! Récupérez là-bas ... jeu ! Allez, redémarrez, redémarrez ... Ho l'instruit là, j'ai dit quoi ? Ecoute petit, si tu m'écoutes pas, si tu écoutes pas tes copains, tu fais quoi là ? Bon . Jeu !
    Testudo appréciait en connaisseur et se mit à houspiller les légionnaires :
    - Les gars si on est plaqué, on essaye de rester debout ! Et toi là, oui toi le musclé des bras mais pas de la tête : isole toi si tu veux mais jamais seul ! Quand tu relances, tu vas pas vers l'exter'. Plus tu t'isoles, plus tu es seul. Et à la fin tu es dehors ! Et bougez vos fesses que là même ma Mémé elle court plus vite ...
    Soucieux, il se retourna vers Scipion :
    - Il faut les remonter comme des baraques à frites, ils sont trop gentils, trop mous ... ils vont se faire bouffer par les Zélandais tes poussins !
    - Ce ne sont pas des adolescents, ni des enfants, ils vont se responsabiliser mais il faut du temps ...
    - Du temps mais putain on n'a pas le temps, Gaius ! Bon je m'échauffe un peu excuse-moi, mais quand je vois ces limaces ... Eh toi là, le coton-tige, tu vas me le plaquer ton vis à vis ? Et les gros ? Ils sont où les gros ? Allez au joug ! Et on pousse, on pousse et on tient ... Allez on travaille tout ça, le combat, le jeu déployé et le jeu au pied.... Et je veux voir des coups de pied gas -tro-no-miques !
    - Ecoute Testudo, si tu veux diriger l'instruction, tu n'as qu'à le dire ! commença Scipion
    - Non, non je ne veux pas interférer mais bon tu sais ce que c'est ... Je ne peux pas m'en empêcher !

    Les Consuls comparaient les légionnaires, suggéraient des améliorations, certains montraient même des mouvements . Les propriétaires s'étaient installés un peu à l'écart, et observaient à la dérobée ceux qu'ils convoitaient pour leur écurie . Mouradinus lisait une tablette, il grimaça de dépit : sa nouvelle recrue Wiwiius s'était blessé et serait indisponible pendant plusieurs semaines . Ca tombait très mal car les 14 Légions Invincibles allaient bientôt commencer le combat .
    - Il s'est fait ça comment ? interrogea Testudo .
    - En jouant avec son puma : tu sais comment sont les gladiateurs, et je t'achète un crocodile ou une girafe pour faire le kékétus, ben lui il a voulu un puma ....
    - C'est ça ou alors les chars, soupira le Proconsul, ils sont fous des chars et plus ça va vite, plus ils aiment ... Ah ça y va les Lamborghini et les Ferrari ... Mais sur le terrain pas plus que du deux à l'heure ... Va comprendre ...


    RépondreSupprimer
  32. https://www.youtube.com/watch?v=HZ4uzD_hLds
    Pour une soirée romantique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et avec un rhum antique ça peut être pas mal ...

      Supprimer
    2. ron antic, c'est encore plus mieux...

      Supprimer
    3. Avec le Saint Luis Rey (Tautor, c'est pour toi) qui va bien avec.

      Supprimer
    4. Juste un D4 au bord de la piscine dans un silence de religieuse

      Supprimer
    5. Je vais tester Macanudo demain soir, aussi au bord de la piscine, au dessus de la mer.

      Supprimer
    6. Connais pas ... sûrement dominicain ma religion me l'interdit ... Demain un Bolivar Churchill ... toujours au bord de la piscine sans la mère 😂🥂

      Supprimer
    7. Ah moi maintenant j'ai basculé amérique centrale. Macanudiste. Un régal. Doux, parfumé. Je n'ai d'ailleurs jamais signé pour être Fidel tout ma vie...

      Supprimer
    8. Fidel ... toute une histoire vécue sur place ! je goûte par épicurisme mais demeure foncièrement attaché à la cuisse cubaine question sentimentale ... et le puro argentin tu as essayé ?

      Supprimer
  33. Bon allez faîtes votre choix, mention spéciale à Wilko et Jamie Roberts http://www.lesderapages.com/news/les-voitures-des-rugbymen-6364.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils sont au niveau d'une Lada les rugbymen par rapport aux footballeurs. Ce n'est pas le même prix ben ça non Hein !

      Supprimer
  34. Juste Standing Ovation à nos rugbymans fauteuil à XIII Champion du Monde en battant l'Angleterre 38/34 ... On oublie trop souvent le handicap ❤️🏈🏈🏈
    Et Hourra pour Camille Lacourt Champion du Monde pour clôturer sa brillantissime carrière ... Heureux de voir que certains y arrivent ... À transmettre à Testeuse 😎

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. t'as raison génial
      C'est de la bombe Bébé

      Supprimer
    2. Transmettre à Testudo 😂😂😂🥂

      Supprimer
  35. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ferrari, soupirait le Proconsul. Doublé à Budapest ce dimanche.
      Mais qu'est-ce donc qu'une Ferrari ?
      J'ai visité il y a un peu plus de dix ans le bureau d'Enzo. Savoir qu'il est situé au bord de la piste d'essais de Maranello. Petit bureau. Minuscule à l'échelle de la marque.
      Deux choses : une petit fenêtre sur la droite du fauteuil, à portée de mains. Et une belle collection de 33 tours qui va de Tallis à Xenakis.
      Précision : Enzo Ferrari ouvrait cette fenêtre chaque fois que des modèles étaient testés.
      Ross Brawn m'a raconté l'anecdote qui est évoquée chaque fois qu'un ingénieur intègre Ferrari. "Un jour, tourne un nouveau modèle. Au termes des tours, le concepteur et l'ingénieur en chefs de ce modèle sont convoqués presto dans le bureau du Commendatore. Sans un mot, le seigneur des lieux regarde les plans pendant sur les deux gars sont debout devant lui. Il les fait assoir. Et leur dit : "il faut enlever cela et cela et ceci et aussi cela, etc... Cette voiture n'est pas une Ferrari". Les deux gus se regardent interloqués. Et demandent pourquoi ce n'est pas une Ferrari. Enzo répond : "Elle n'a pas le son d'un Ferrari." Silence. Et ajoute. Elle pèse 100 kilos de trop!"
      Voilà.
      Je vous laisse imaginer quel compositeur se rapprochait le plus de ce que Enzo appelait "une Ferrari." J'ai ma petite idée là-dessus.
      Au fait, pour ceux qui s'interrogent (ou pas), la couleur de Ferrari, c'est jaune. Pas rouge ;-)

      Supprimer
    2. tiens une curiosité https://www.youtube.com/watch?v=Wszq3iyVm7M ... alors quel compositeur ?
      Otto Mobil ?

      Supprimer
  36. Réponses
    1. Jaune = couleur de la ville de Modène, pourquoi Ferrari passe du jaune au rouge ? Ca serait lié à l'entrée des Ferrari en compétition, ils arrêtent le jaune ( couleur des Lamborghini) pour passer au rouge ... mais bon je n'en sais vraiment rien et de toute façon je préfère le rouge !
      forza la fresa ! 🏁🏈🏆🍓

      Supprimer
    2. Oui, le jaune "Modene" est la couleur Ferrari et le rouge celle des voitures italiennes en compétition.
      Fut une époque ou le client n'avait le choix qu'entre ces seules ces deux couleurs .
      J'ai toujours ma GTB 4, en 50 ans pas un pet de jeu , bon version Dinky Toy !
      Forza Ferrari.

      Supprimer
    3. Fut une époque ou le client n'avait le choix qu'entre ces deux seules couleurs .
      J'ai toujours ma GTB 4, en 50 ans pas un pet de jeu , bon, version Dinky Toy !
      Allez, avant le rhum du matin, j'ai pas ma teuté !

      Supprimer
    4. Le rouge pour la carrosserie, c'est un pied de nez à la lune. C'est la couleur qui tient le moins face aux rayons lunaires, mais pour ces véhicules trés particuliers ils sont entreposés dans un garage bien fermé, et donc ne sont pas exposés

      Supprimer
    5. Ferrari, la voiture de l'homme Modène

      Supprimer
  37. Le rouge symbolisait une des couleurs du drapeau national en compétition, sinon le gris, le bleu, le rouge de plus en plus tendance, le noir et le jaune collector (Dino GT 😎), en jaune ou noir, elles sont magnifiques les 246 GT

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 3 à vendre à Paris, comptez 400 000 € l'équivalent de stock options 😂😂😂

      Supprimer
  38. Comme en terre des Gaules I, 22

    A l'Elysée, Jupiter s'était levé de mauvaise humeur, il avait toujours les pieds endoloris et sa migraine de la veille s'était transformée en gueule de bois . Brigitta aux petits soins comme toujours frappa dans les mains et demanda sa trousse de soins . La Grande Vestale avait des pouvoirs curatifs car elle avait étudié avec les plus grands maîtres . Elle avait déjà proposé à Jupiter de lui faire un cataplasme de persea (Cordia myxa), dont les feuilles sont souveraines contre le mal de tête c'est du moins ce que prétendait Galien . Mais Jupiter avait refusé : Galien soignait les gladiateurs pas les dieux ! Elle avait aussi de l'onguent de morue monégasque, très puissant en cas de baisse de moral. Mais Jupiter avait refusé : son moral était intact . Elle fouilla alors sa trousse et brandit l'éponge magique .
    - Non, enfin quoi .... Brigitta , tu ne vas pas me dire que tu crois à ces âneries ?
    - Laisse moi faire, je connais un procédé unique pour utiliser cette éponge, je le tiens de Janloupater, le grand sorcier ... Bon c'est un peu barbare mais il faut que tu sois en forme n'est-ce pas ? Allonge toi . Voilà . Alors tu seras peut être surpris mais je dois dire les paroles magiques sinon le sortilège n'aura pas lieu ... " Lève toi feignant ! ", hurla-t-elle en lui passant l'éponge gorgée d'eau sur le visage, " allez, allez, lève toi feignant ! " Jupiter se releva donc, elle lui décocha illico un coup de pied magistral dans l'arrière train .
    Le miracle eut lieu, instantanément le mal de tête s'évanouit !
    - Brigitta c'est incroyable : je n'ai plus mal aux pieds non plus !
    - Je vais noter ça tout de suite : l'éponge magique agit sur la tête ET les pieds ... Bon tu m'excuseras mais je dois me préparer pour aller voir les gladiateurs ... Toge de campagne je suppose ?
    - Oui bien sûr, il faut aussi que je pense à emporter mes caligae à crampons s'il leur prenait l'envie de m'initier au rugby ...
    - Sérieusement Jupiter cette manie de te déguiser ... Si tu allais voir fabriquer un char de course, tu t'habillerais en aurige ?
    Les yeux de Jupiter brillèrent ; comment as-tu deviné ? C'est mon voeu le plus cher !
    Brigitta loin de se désoler de sa réponse en tira une vérité, "une leçon d'existence" comme elle se plaisait à nommer ces moments là :
    - Bah .... Maman disait toujours : la vie, c'est comme une boîte de chocolats, on ne sait jamais sur quoi on va tomber.


    RépondreSupprimer
  39. Au milieu des ronronnements ambiants émanant de ces fiers matous vus appréciant caressés dans le sens du poil la digestion de leurs pâtées, je me dis que quand même ! Il est heureux qu’en cette morne fin de saison, il a eu été possible d’enfin voir de vrais Lions partis en chasse-patate en 1ère mt, en mettre 40 rien qu’en seconde à des Néo-Z , virant à la pause avec 20 points d’avance ! Tout simplement du jamais vu, à moins que snow white nous livre l’Oerstadt local qu’ a refait le coup de 95 … enfin, des Lions en rouge de surcroît, on en avait pas vu rugir beaucoup cette année, & la bande à Marx avec son sens de la praxis avec une vraie propension à l’ouverture, est peut-être en train de renverser le cours de l’histoire .
    Cela aurait du faire plaisir à tous les frères d’âmes, s’il y en a encore, de Villon à Taizé en passant par Tuck & Ours, sans oublier tous ceux de toutes les côtes défiant toujours & encore ceux de la coterie ; un peu comme Ligier dans un esprit de 3ème mi-temps inondant de Formule moins 1 sans permis les routes de France vombrissant de furieux du volant se prenant pour Ayrton commençant & finissant sa carrière en fidèle Toleman au châssis en forme d’éprouvette de savant fou . Tout pareil en rugby, Charles, quand par delà le pognon qui rend fou, c’est une espèce de prise en charge démultipliée & complètement irresponsable dans son acceptation qui te lance à 300 pour vérifier si tu peux survivre à une rotule qui pète au mauvais moment ; bon les drapeaux, grues & autres urgentistes sont tous bien huilés . Moi, c’est ce qui me fait pas niquer . Ni bander à l’heure des godasses multicolores qui fleurissent aseptisée sur les terrains .
    Tu finis par te demander ce qui se passe en tribune, non ? Quand à la synesthésie d’un Berlioz ou d’un Rimski-Korsakov, succède le « faire le chien » des éducateurs élyséens .
    http://madame.lefigaro.fr/beaute/paillettes-dans-le-vagin-la-tendance-glitter-va-trop-loin-120717-133262

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Zarma,
      personne n'a pensé à l'altitude ou à prendre de la hauteur pour comprendre que de jouer à 1500/1800 ça ne s'improvise pas ... même les argentins l'ont appris à leur dépend .... Essaie en partant du Causse d'aller faire une course à 1800 sans préparation tu vas trouver le temps long ! Un lion sur ses terres reste le roi des animaux. Qu'en sera t-il pour la finale en bord de mer ? L'addition risque d'être salée mais pour qui ? Mais pour bander pour la finale, quelques paillettes seront de circonstances, sans en abuser car dangereux ! Tiens les premières truffes espagnoles (Huesca) sont arrivées, magnifiques....

      Supprimer
    2. T'aimes pas en fumant un Montezuma te rappeler les histoires du Cap & d'épais ? les guptaleaks, quand y'a trop de pognon sur le circuit, c'est un peu l'histoire de l'institut de la valsique déradicalisation pour se ménager un trésor de guerre onthologue, non ? Disons que je ménage ma monture à 3000 . Après les ressources macromycètes du mycélium m'empêchent pas de songer aux porcs qu'on dresse aux pezizes pour accompagner les salades .
      Le Réunionais, quel talent pour souker .

      Supprimer
    3. Si je pouvais fumer j'irai plutôt à Vinales, le fameux triangle .... ou pour une cape et un pet tu voyages en Monte Cristo ou en Roméo et Juliette ! Question salade, tu es le Roi ! Point besoin d'assaisonnement avec des champignons de près ! Le Réunionnais, à mon avis est plus fort pour la diagonale du Fou que pour aller au souk en paillettes ! A mon avis, les croisés vont venir avec leurs caissons pour jouer les trompettes de la mort. Heureusement que le lion est carnivore !

      Supprimer
  40. La finale, Tautor , si moi mi gagne pas un zéreur, c'est à jo'Burg, dans la tanière du félin et en effet l'altitude risque encore d'avoir son grain de sel à ajouter.
    Et surement pas que, comme nous le suggère Zaza, mais ça vaut aussi pour les croisés qui doivent pas carburer à l'eau bénite, o/o balle au centre !
    En tout cas les Lions ont depuis deux saisons pris la bonne habitude de casser un peu le monopole de la fougère et c'est tant mieux.
    Un peu inquiet l'an dernier, témoin de vilains propos de retour sur fonds de haine revancharde, et pas que chez les vieux nostalgiques de club house, je ne peux personnellement que me réjouir de cette facétie de l'histoire Arc en ciel : si l'apport des colored's entraîne les avant-derniers retardataires vers un jeu plus moderne, quand même, quel symbole, hein!
    Come on, a seagull wings across the sea.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'oublie pas tout ce que rugbystiquement tant & tant doivent à Morne . Un arc en ciel à lui seul .

      Supprimer
    2. Comment oublier le Grand,beaucoup lui doivent bien au delà du cercle ovale.
      Du côté de Maccauvlei,au bord de la rivière Vaal , si tu dis Rugby, tu dis Du Plessis !
      Allez , pour la diag, je t'arrange le coup Tautor, reste un ou deux dossards 😠

      Supprimer
  41. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  42. Cher Zarma, je suis content...Je pense avoir à peu près tout compris dans un premier temps et d'être quasiment d'accord sur cet à peu près tout en un second...!
    Cette sorte de conjugaison entre ton expression à moi accessible cette fois-ci et, peut-être, un état légèrement meilleur de mes neurones fait que cette amélioration de compréhension entre nos langues a pu me permettre d'apprécier ta prose à sa juste valeur. Par pitié ne change rien ou peu...Comme on dit du côté de chez moi:
    -"Surtout ne bouge pas ou si tu bouges, bouge guère!"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Serais-tu devenu Mc Crow chaud départisan de la réforme du code du travail ?
      Même les de Villiers d'oss ou du puy du fou des fils ont honte de tant de surexploitation .
      https://youtu.be/HL1UzIK-flA

      Supprimer
  43. On dirait que ça bouge du côté du CO, avec une édition particulièrement riche des "Olympiades" cette série d'épreuves imaginées par le staff pour remettre les joueurs dans et sur le terrain, cette année une innovation intéressante ; ils ont fait du théâtre . Ils ont travaillé comme une troupe, à écrire, jouer, trouver les costumes et les décors et enfin présenter en public leur pièce . Christophe Urios en attend beaucoup pour la cohésion mais pas que ... Qu'en pensez-vous ?
    PS : Pour le plaisir de revoir Cholley leur clip : https://www.youtube.com/watch?v=xSZscIxFqLM

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cholley marrons chauds☺
      Et c'est lui qui aurait tapé les 3 coups pour le levé de rideau.

      Supprimer
    2. Ou taper les 12 coups sous le cholley de minuit.
      Il était imbuvable le beau cholley.
      En Angleterre il jouait au cholley ball.
      Sous le Cholley exactement pas en dessous pas en dessous sous le cholley exactement

      Supprimer
    3. oh toi tu as passé le lundi au Cholley !

      Supprimer
    4. CHOLLEY CE JOUEUR DU PÉRIGORD EST UN HOMME DE L'OIE ET AUSSI UN HOMME DE FOIE

      Supprimer
    5. Le théâtre ! Bonne idée. Si au moins ça pouvait permettre aux joueurs de sortir naturellement autre chose que des banalités, du type "on va se remettre au travail" après une défaite, ou "le groupe vit bien" quand il y a une crise interne, ce serait déjà pas mal...
      La vie est un théâtre, disait le grand Bill (pas Beaumont, l'autre), et chacun y joue un rôle, voire plusieurs.

      Supprimer
    6. je ne sais pas si cela a été filmé mais la dépêche en a rendu compte http://www.ladepeche.fr/article/2017/07/15/2612619-le-co-brule-les-planches.html je serais curieuse de voir ou entendre l'équipe de Caminati ...

      Supprimer
    7. ou comment tirer les marrons du feu...

      Supprimer
    8. Ritchie a raison, j'imagine déjà les itw :
      * après une victoire inespérée "Oui, je vois bien que vous ne m'y attendiez pas et vous êtes surpris, à la vérité, mais tout autrement que je ne l'espérais "
      * commentant un match sans attaque "Je hais ces cœurs pusillanimes qui, pour trop prévoir les suites des choses, n'osent rien entreprendre. "
      * un joueur en pleine auto-analyse : "Mon plus grand ennemi se rencontre en moi-même."
      * un président déçu par ses joueurs : "De l'argent, de l'argent de l'argent ! Ah ! ils n'ont que ce mot à la bouche ! de l'argent ! toujours de l'argent !. "
      * interview d'un 2e latte : "Il est bon de pacifier et d'adoucir toujours les choses. "
      *le même précisant sa pensée : "Tout le secret des armes ne consiste qu'en deux choses, à donner et à ne point recevoir."
      * le coach résumant le match : "Il faut du haut et du bas dans la vie ; et les difficultés qui se mêlent aux choses réveillent les ardeurs, augmentent les plaisirs. "
      * l'entraîneur des avants :"On n'exécute pas tout ce qui se propose ; Et le chemin est long du projet à la chose. "
      *le joueur parlant au ballon : "Le bonheur de vous posséder est à mes regards la plus belle de toutes les fortunes ; c'est où j'attache toute mon ambition. "
      *l'arbitre de touche : "Je l'ai vu, dis-je, vu, de mes propres yeux vu, Ce qu'on appelle vu. "
      Et un grand merci à Molière pour le coup de main !

      Supprimer
    9. Excellent encore une fois....

      Supprimer
    10. Ah cette Gariguette
      Un regal

      Supprimer
  44. Un grand philosophe cholley
    Il a dit
    Les philosophes aiment l'ascèse moi aussi mais bien fraîche
    Et aussi
    Quoi que ce pastis ?

    RépondreSupprimer
  45. Heureusement qu'Iélosubmarine & Idéfix se dévouent pour vérifier les emballages .

    RépondreSupprimer
  46. Le Bondieuquessigentil n'est pas toujours facile à suivre, hein : des fois il crée des Du Plessis, d'autres des Cholley, va comprendre Charles. ....
    Allez, sûrement pour compenser.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oerstadt nous avouerait volontiers comme un spécialiste des fights napoléoniens que y'a pas que CSNY ou Bieber qui peuvent se lancer dans "Déjà vu"
      https://youtu.be/n7X94dxYmAc

      Supprimer
    2. Même la chatte qu'est rat !!

      Supprimer
  47. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  48. Tenez, juste comme ça en passant. En un an, seul dans son coin, entouré de bloggeurs fidèles, le noyau des Quinconces, anciens ou à venir, Côté Ouvert a triplé son volume de visites depuis l'époque où il était hébergé sur un site de sports. D'un juillet à l'autre. Ce blog est maintenant bien ancré, me semble-t-il.
    Une idée :
    l'étape suivante consisterait à vous proposer, quand vous avez une idée (géniale mais pas obligatoirement) de chronique sur un sujet d'actualité ou d'anticipation, un coup de gueule ou du cœur, quelque chose d'important à écrire et transmettre susceptible d'intéresser notre communauté de me la faire parvenir par mail afin de savoir si elle peut faire l'objet d'une publication.
    Vous avez mon adresse mail, et vous m'envoyez un petit sms pour me prévenir en amont du sujet, de la façon dont vous voulez le traiter.
    Ca vous branche ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On commencerait à la rentrée, cad mi-aout.

      Supprimer
    2. Dans un premier temps, cette offre n'est valable que pour les membres des Quinconces dont j'ai le numéro de portable. Cad 26 personnes.

      Supprimer
    3. excellent je valide ! continue à être Pâquenudiste ! la fumée t'inspire ...cf. plus haut la réponse

      Supprimer
  49. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une idée à creuser, ça, le quake system avec carte sim à puce en version quoique pour réinventer le squad system en l’actualisant ! Clive Rowlands & Catwyn James pourraient aller jusqu’à se fendre d’un « j’aime leur insouciance, leur calme, leur fraîcheur et le détachement avec lesquels ils dévastent tout. Certains sentent les coups, eux les ont créés. » . Et qui sait ? Dans la lignée des petites sélections, on verrait des Derek ou autre Ripley venir aiguillonner des Merwyn pour se mesurer au Grand ou à Brian ; peut-êt’ même qu’un parfum d’époque donnerait aux Scarlet bien plus envie de taquiner à la tarir la bonne mousse que de goûter à celle artificielle & compostée de nos starlettes actuelles qui organisent de drôles de nuits d’ivresse . Avec d’affreuses gueules & langues de bois .
      J. Goodman finira-t-il par incarner Ignatius sur les écrans ?
      https://youtu.be/hWtugydBz-Y

      Supprimer
    2. Charles, plus que 3 nuits avant que ce message ne s'auto-détruise.

      Supprimer
  50. Mauger entraîneur des Otago Highlanders après être passé assistant aux Cruisaders et aux Tigers .... autant dire qu'à 36 ans il a déjà quelques références en plus d'être AB .... Je présume que les diplômes ne sont pas bradés pour services rendus à la nation ... Michel va surement nous éclairer sur le devenir des internationaux dans la reconversion comme entraîneur et quelles en sont les exigences ?

    RépondreSupprimer
  51. Au lieu de t'occuper des p'tits gars d'Otago, Tautor, tu ferais mieux de t'en trouver un bon de coateche, il te reste peu de temps!
    J'ai en effet le plaisir de te confirmer ton inscription au Grand Raid, dit Diag des Fous, dossard 82500, catégorie juniors.
    Nous savons que tu auras à cœur de représenter dignement les Quinconces sur nos sentiers et t'assurerons de notre meilleur accueil.
    Merci à tous d'encourager notre champion comme il se doit.
    Allez, je pourrais pas t'accompagner, je jouais devant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    2. Merci c'est gentil Elton ! pour l'accueil réservé, j'aime bien et je ferai honneur au n° du dossard je mettrai le T shirt "PAN TINTAT"et le soir la chemise 2 étoiles (UFAR) pour aller ensemble au cabanon à la plage ! Il me faudra des barres de "Lions" (importées du Coca Cola Park, 1800 m) vu le dénivelé (9000 m je crois) ! Comme tu seras devant je t'attendrais !
      Allez, chauffe Jan-tjies !

      Supprimer
    3. Oui, presque 10000 , y a un peu plus, je vous le met quand même? 😧
      Et le pire c'est que ces esclavagistes n'ont aucune honte à envoyer des p'tits vieux vérifier les sentiers !
      Entre temps, une sympa pour la route :
      2002 ou 3, Muisenberg au Sud de Cape Town ; mon grand africaan de giteur nous reluque comme
      si on sentait le coca ce matin, il à peur qu'on parte avec l'argenterie ou quoi !
      Ben non, il est bien malheureux de nous annoncer la victoire de Londres aux JO , le pôvre.
      On noyera la déception le soir même avant de s' oublier une grosse décennie et ce matin, paf, un texto, "y love Paris 2024 "
      Allez, pas belle la vie ?

      Supprimer
  52. Tiens ! amusé par Testudo qui parlait d'une coopérative pour les clubs amateurs ! A par le perlé, il n'a rien inventé .... Cela existe depuis 11 ans
    https://clubs.misterugby.com/
    peut être un maillot "Quinconces" à personnaliser pour Treignac ?????

    RépondreSupprimer
  53. je n'ai pu résister à la foule .... pas le cas sur le blog !
    http://www.insolyte.fr/instant-magique-offert-jeune-pianiste/

    RépondreSupprimer
  54. J'ai visionné Lions Hurricanes ... pas un problème d'altitude et de fatigue Michel ! .. le tournant du match le jaune de Barett qui n'est pas si évident que ça (29 à 22 pour les Hurricanes), la défense individuelle plus difficile avec des placages manqués qui coûtent chers .... A mon avis relâchement mental avec 22 points d'avance et des Lions qui ont rugi du début à la fin malgré le score .... Les Crusaders vont l'avoir dur et surtout le Four Nations entre les 2 pays risque de mettre en exergue nos cuisantes défaites quel qu’en soient les causes ... les Boks sont revenus au jeu très vite avec la manière laissant le top 14 aux vieux lions avant une retraite dorée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est marrant : j'ai fait comme toi et regardé ce match que je me réservais pour la canicule quand il m'est impossible de sortir ... C'est quand même assez encourageant de voir que les Boks dont le jeu s'était perdu depuis la CM ont pu revenir à un tel niveau très vite, nous qui sommes en recherche de solutions rapides et efficaces, peut être du grain à moudre de ce côté ?

      Supprimer
  55. Comme en terre des Gaules I, 23

    Testudo avait quitté le stade , il devait se pomponner un peu pour la venue de Jupiter . Il retrouva Simonus dans le péristyle :
    - Ah te voilà toi ! Où étais tu passé ?
    - J'étais ici j'attendais que tu aies terminé de faire le joli coeur avec Scipion ...
    - Le joli coeur ? Tu es jaloux de Scipion c'est ça ? Quel mauvais caractère ...
    - J'ai bon caractère mais j'ai le glaive vengeur et le bras séculier . L'aigle va fondre sur la vieille buse .
    - C'est chouette ça comme métaphore .
    - C'est pas une métaphore c'est une périphrase .
    - Fais pas chier
    - Ca c'est une métaphore .
    - Bon allez vas-y dis moi ce qui te titille le teston .
    - Je me demande ce que Jupiter vient faire ici ... quoi ? qu'est ce qu'il y a ? ....
    Testudo était très agité, il lui désignait le plafond avec insistance ...
    - Tu veux dire Simonus que ... TU TE REJOUIS DE LA VENUE DE JUPITER NOTRE DIEU VENERE QUI VOIT ET ENTEND TOUT !!
    - Mais oui tu m'as bien compris, c'est un tel honneur ... Il faudrait lui faire rencontrer quelques Zélandais, après tout nous en avons quelques spécimens ici même . Si tu veux ô Testudo mon cher ami, je peux aller leur parler, je maîtrise assez bien leur langage .
    - Si tu veux, mais avant viens m'aider à choisir ma toge, je veux faire bonne impression .
    Deux toges étaient dépliées sur le lit .
    - Alors laquelle ?
    - Mais elles sont blanches toutes les deux !
    - Regarde bien il y a une différence ... Tiens ...là ...et il lui désigna de minuscules tortues brodées sur l'étoffe ... Elles sont mignonnes ! ( Il en était tout attendri) Ce sont des testudo hermanni, elles ne vivent qu'autour de la Méditerranée et si tu regardes de près elles ont une carapace ovale ! C'est un signe, non ? Je vais en mettre partout : sur mes toges , mes caligae, je pense même à en mettre sur la tunique de la Légion Bleue .
    - Alors les Bretons mettent des lions ou des dragons sur leurs bannières et nous on va mettre des tortues ? Remarque notre Légion est si lente que ça s'impose en effet ! Bon on en reparle plus tard si tu le veux bien, je dois aussi changer de toge ...
    En quittant les lieux il grommelait : Des tortues .... N'importe quoi !
    Il appela un esclave qui passait, l'allure nonchalante ; il avait envie de passer sa colère sur quelqu'un, il ferait l'affaire .
    - Ho toi l'homme ! Viens ici ...
    - Je ne suis pas un homme, je suis Cantona .
    Simonus en resta interdit . Mais qu'avaient-ils tous ? Etait-il le seul être sensé à la ronde ? O Jupiter viens à mon aide !

    RépondreSupprimer
  56. Assez d'accord avec toi Tautor, quelques pertes de balles Hurricanes et de la précipitation d'où le jugement de Boyd à la fin : Ce qui a manqué ce ne sont pas les jambes mais la tête. Ceci étant une fois de plus l'arbitrage de Pepper est un peu dilettante surtout avec un juge de ligne Sud Africain. Je dirai un mot (enfin plusieurs) la semaine prochaine sur les défauts du Super Rugby qui se termine...et qui va recommencer à 15. Les Staff se bouclent.
    Je pense effectivement que les confrontations AFS-AB du Four Nations vont faire apparaître des changements notoires en AFS. Dans Rugby News de ce mois-ci Steve Hansen attend autre chose des Blacks que la fin du Lions Tour.
    Les joueurs sont déjà à l'entraînement pour le championnat national Metro 10 (ex NPC). Début le 17 août.
    Je vous ai préparé une fiche entraîneur classique Boyd (en ligne demain) Pour Mauger Il a passé ses degrés alors qu'il jouait encore et était coach de High School Old Boys à Christchurch et pour l'academy de Canterbury. Toujours surveillé par la NZRU. Le maillage de contrôle est très serré. Les Highlanders vont modifier sans doute un peu leur jeu, pas assez incisifs devant avec le climat du sud. On l'a vu en demi finale ici.
    Les Crusaders sont moins joueurs et plus difficiles à prendre en défense que Hurricanes, l'équipe est très équilibrée. Les lions ne pourront pas jouer de la même façon que contre les Hurricanes.

    RépondreSupprimer
  57. Un article qui va plaire à Ritchie et tous ses amis
    http://www.lerugbynistere.fr/blog/2017/08/02/rugby-et-langue-de-bois/

    une petite chanson pour les quinconces (sous l'air de Bunny)


    C'est l'grand soir, le rugby
    C'est Ritchie et ses amis
    Les quinconces réunis ne nous font pas peur
    Nous savons chanter par cœur
    Ouvrez grand le beau blog
    Et vos yeux et les idéologues
    Venez tous voir Ritchie
    Ritchie et tous ses amis

    A Treignac, les quinconces, le pasti'
    C'est Ritchie et ses amis
    Gariguette, Pimprenelle, et les anciens joueurs
    Nous savons écrire sans peur
    Savourez nos belles critiques
    Du beau Tautor et toute la clique
    Venez tous voir Ritchie
    Ritchie et tous ses amis

    Voilà notre hymne avec les maillots de Tautor

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Article intéressant sur la langue et le bois. Où l'on dit aussi avoir un boeuf sur la langue quand on bièse pour éviter de faire feu de tout bois. Peut être mieux que langue de pute... En tennis, on peux boiser son coup et la balle part dans les choux. Dans la discussion ce boiser là pourrait la faire partir en vrille. Sinon,on peut aussi "avoir la langue de veau (avoir la pépie) après un gros effort ou par ces temps d'été. En oenologie on préfèrera dans le verre un boisé fondu d'un vin passé plusieurs années en cave. Et pour les queues, pas besoin d'être en queue de pie pour s'exprimer ou être en queue
      de file si on a rien de spécial à dire. A moins de se faire une queue de cheval avec la langue ! Sachant qu'avecc un protège dent, on comprend queue dalle. Enfin, tout ça ne vaut que queues de cerises.

      Supprimer
    2. « Le rythme d’une phrase au sujet d’un acte ou même d’un objet n’a de sens que s’il les imite, et, figuré sur le papier, repris par la lettre à l’estampe originelle, n’en sait rendre, malgré tout, quelque chose . »
      https://youtu.be/fvmty7mqwMI?list=PLfTVZJeCgP_uGSmbAt0wbSH3s26URaYwz

      Supprimer
  58. Assez d'accord itou, mais quand même, pertes de balles,précipitation,placages manqués sont les symptômes d'un déficit de vitesse.
    Réduire la défaite des Canes à l'altitude serait malvenu et peu flatteur pour les vainqueurs, mais ça à du aider un peu, quand même.
    Sans compter la vidéo qui à du chauffer, les p'tits gars de Christchurch devraient en effet avoir un peu de marge en conquête.
    Allez Chevreuse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. de la vitesse, il y en a eu mais de l'impact surtout qui t'épuise peut être plus que la vitesse en altitude ....je me documente .... on note des fautes inhabituelles de passes à l'aveugle et de ballons tombés à l'origine d'essais en contre .... le carton jaune le tournant de la défaite, 28 bras en altitude ce n'est pas 30 ! Et ça pique en fin de match ... regarde la Pikes Peak 4300 m avec Loeb pas de fatigue, moins de 9 mn, plus de 140 km de moyenne .... record absolu
      http://www.turbo.fr/videos-voiture/435796-pikes-peak-2013-la-montee-de-sebastien-loeb-en-camera-embarquee.html

      Supprimer
  59. Tiens d’évoquer Boyd me fait penser à la loi de Boyle et a ce texte que vous connaissez surement (il a près de 10 ans). Si vous arrivez au bout vous gagnez votre Paradis !
    Splendide !!!!!!!
    Voici la version d'une question "bonus" de chimie posée à l'université de Nanterre.
    La réponse d'un étudiant a été si loufoque que le professeur l'a partagée avec ses collègues, via Internet, et c'est pourquoi vous avez le plaisir de la lire ....

    Question Bonus : « l'enfer est-il exothermique1 ou endothermique2 »
    (1 : évacue la chaleur, 2 : absorbe la chaleur)

    La plupart des étudiants ont exprimé leur croyance en utilisant la loi de Boyle (si un gaz se dilate il se refroidit et inversement) ou ses variantes.
    Cependant, un étudiant eut la réponse suivante :

    Premièrement, nous avons besoin de connaître comment varie la masse de l'enfer avec le temps. Nous avons besoin de connaître à quel taux les âmes entrent et sortent de l'enfer. Je pense que nous pouvons assumer sans risque qu'une fois entrées en enfer, les âmes n’en ressortiront plus. Du coup aucune âme ne sort.

    De même pour le calcul du nombre d'entrées des âmes en enfer, nous devons regarder le fonctionnement des différentes religions qui existent de par le monde aujourd'hui.

    La plupart de ces religions affirment que si vous n'êtes pas membre de leur religion, vous irez en enfer. Comme il existe plus d'une religion exprimant cette règle, et comme les gens n'appartiennent pas à plus d'une religion, nous pouvons projeter que toutes les âmes vont en enfer...

    Maintenant, regardons la vitesse de changement de volume de l'enfer parce que la Loi de Boyle spécifie que « pour que la pression et la température restent identiques en enfer, le volume de l'enfer doit se dilater proportionnellement à l'entrée des âmes». Par conséquent cela donne deux possibilités :

    1) Si l'enfer se dilate à une moindre vitesse que l'entrée des âmes en enfer, alors la température et la pression en enfer augmenteront indéfiniment jusqu’à ce que l'enfer éclate.

    2) Si l'enfer se dilate à une vitesse supérieure à la vitesse d'entrée des âmes en enfer, alors la température diminuera jusqu'à ce que l'enfer gèle.

    Laquelle choisir ?

    Si nous acceptons le postulat de ma camarade de classe Jessica m’ayant affirmé durant ma première année d'étudiant «Il fera froid en enfer avant que je couche avec toi», et en tenant compte du fait que j'ai couché avec elle la nuit dernière, alors l'hypothèse doit être vraie. Ainsi, je suis sûr que l'enfer est exothermique et a déjà gelé… Le corollaire de cette théorie c'est que comme l'enfer a déjà gelé, il s'ensuit qu'il n'accepte plus aucune âme et du coup qu'il n'existe plus... Laissant ainsi seul le Paradis, et prouvant l'existence d’un Etre divin ce qui explique pourquoi, la nuit dernière, Jessica n'arrêtait pas de crier "Oh.... Mon Dieu ! ..."
    (Cet étudiant est le seul ayant reçu la note 20/20)

    RépondreSupprimer
  60. mercredi 26 juillet 2017 06:38
    USA-SANTÉ-NEUROLOGIE-SPORT-FOOTBALL-AMÉRICAIN

    Lien conforté entre football américain et dégénérescence cérébrale
    L'autopsie de plus d'une centaine de cerveaux d'anciens joueurs professionnels de football américain a révélé que la quasi-totalité souffraient d'une dégéné- rescence cérébrale chronique liée à des chocs répétés sur la tête, selon une étude publiée mardi.
    C'est la plus étendue réalisée à ce jour sur le lien entre des commotions céré- brales subies en pratiquant le sport le plus populaire aux Etats-Unis et l'encé- phalopathie traumatique chronique (ETC), selon ses auteurs dont les conclu- sions sont parues dans le Journal of the American Medical Association (JAMA).
    Au total, les scientifiques ont analysé les tissus cérébraux de 202 anciens joueurs de foot américain ayant pratiqué à titre professionnel (aux Etats-Unis et au Canada), au lycée, à l'université ou en tant que semi-professionnels.
    Ils ont diagnostiqué l'ETC chez 177 d'entre eux soit 87% du groupe examiné. Leur âge médian était de 66 ans au moment de leur décès et ils avaient pratiqué ce sport pendant quinze ans en moyenne.
    Parmi eux figuraient 111 anciens professionnels de la National Football League (NFL, la ligue professionnelle américaine). Cette pathologie cérébrale a été détectée chez 110 d'entre eux.
    La sévérité neuropathologique de cette encéphalopathie traumatique était nettement plus marquée chez les joueurs professionnels au plus haut niveau, que chez les amateurs comme ceux ayant joué au lycée, ont noté les cher- cheurs de l'université de Boston.
    56% des ex-joueurs universitaires et semi-professionnels souffraient des formes les plus aiguës. Une proportion qui atteignait 86% chez les anciens professionnels.
    Parmi les 27 sujets souffrant d'une forme modérée de cette pathologie, 96%
    présentaient des troubles du comportement ou de l'humeur (dépression...),
    85% avaient des problèmes cognitifs (difficultés de concentration) et 33%
    montraient des signes de démence.

    RépondreSupprimer
  61. suite

    Chez les 84 anciens joueurs ayant une forme sévère, 95% avaient des pro- blèmes cognitifs et 85% des symptômes de démence.
    - Dégénération progressive -
    L'ETC étant une dégénération neurologique progressive liée à des chocs crâ- niens répétés, les joueurs de football américain "pourraient avoir un risque ac- cru à long terme de souffrir de cette pathologie", ont résumé les scientifiques.
    Ils ont également relevé que plusieurs facteurs pouvaient déterminer le risque de développer cette pathologie et sa sévérité: âge de début et nombre d'années de pratique, position sur le terrain, accumulation des chocs sur la tête.
    "Le fait d'avoir détecté un aussi grand nombre de cas dans cet échantillon sug- gère que cette maladie n'est pas rare", a relevé le docteur Ann McKee. "En fait, je pense que c'est beaucoup plus courant qu'on ne le pense".
    Selon elle, cette étude ne visait pas à déterminer le taux d'ETC parmi les joueurs.
    D'autant que les cerveaux avaient pour la plupart été donnés par des familles désireuses d'en savoir davantage sur l'état de leur proche, et ne sont de ce fait pas forcément représentatifs de la totalité des pratiquants de ce sport.
    Reste que, a-t-elle souligné, ces travaux fournissent "de solides preuves indi- rectes que cette pathologie est liée au football américain".
    "La communauté médicale et scientifique va bénéficier de cette étude et la NFL continuera à travailler avec de nombreux experts pour améliorer la santé des athlètes de la ligue", a déclaré Brian McCarthy, porte parole de la NFL.
    "Comme le soulignent les auteurs, il reste de nombreuses questions sur la cause, la fréquence et les effets durables des traumatismes cérébraux comme l'ETC", a-t-il ajouté.
    La NFL a pris des mesures pour limiter le risque, en particulier chez les en- fants, et s'est engagée en septembre 2016 à consacrer 100 millions de dollars à la recherche médicale et à améliorer les casques des joueurs.
    Ces initiatives ont été motivées par la recherche médicale et des actions en justice depuis une dizaine d'années.

    Washington (AFP) ■

    RépondreSupprimer
  62. Donc ce sont les résultats récents d'une étude ? parce qu'effectivement ça fait plusieurs années que des actions en justice sont menées avec en support des preuves d'examens accusateurs que je sache. Et la NFL doit avoir le porte monnaie qui commence à chauffer.
    Et pour les boxeurs t'as quelque chose ??

    RépondreSupprimer
  63. est-ce que la SLA est à rapprocher de cette maladie ? ou bien rien à voir ?

    RépondreSupprimer
  64. Sergio,
    dans la boxe française ou anglaise, amateur ou professionnel, le suivi est très contrôlé par rapport à l'époque de Mohamed Ali du moins dans les pays dignes d'un système de santé performant et de fédérations attentives. Je peux en témoigner pour la boxe française et savate. La NFL a provisionné tous ces accidents comme le font les compagnies d'assurances !! La FFR ne risque rien c'est la GMF qui trinque ou trinquera !!!
    Gariguette,
    à mon avis, la SLA doit avoir un rapport avec les lésions initiales mais aussi avec le dopage et la conjonction des deux fait basculer vers la SLA plus que vers l'ETC. Seuls les joueurs peuvent répondre à cette question parce qu'ils savent, exemple Mitu ....
    le dopage entraîne des process métaboliques à l'origine de pathologies irréversibles mais les sportifs à l'instant ne le savent pas ou n'ont pas envie de le savoir ou le savent et espèrent échapper au pire parce qu'ils sont justement sportif . Rares sont ceux qui sont honnêtes dans ce domaine pour dire s'ils ont été dopés ou non ! Je me souviens d'un témoignage poignant d'un lanceur de poids ou décathlonien, décédé d'un cancer, qui disait qu'il se dopait pour faire vivre sa famille car seuls les bonnes performances lui permettaient de toucher des primes ++++ son fils, de mémoire, a joué au rugby ...
    Si nous avions 100 millions d'euros pour la médicale, le rugby français se porterait beaucoup mieux à commencer par les enfants .... on peut rêver. Il vaut mieux un bon arrangement qu'un mauvais procès dit-on !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui Yves Brouzet lanceur de poids

      Supprimer
    2. J'ai joué au rugby avec son second en athlétisme à la fac de Nanterre et au P.U.C., Lefebvre: 1m 87; 118 kg et en licence d'histoire si je me souviens bien. Il trouvait que les rugbymen étaient "légers" en préparation physique, mais il ne m'a jamais parlé de dopage. De plus, il était parfaitement sincère et se plaignait souvent de la "faiblesse" de ses jambes, trop maigres à son avis. Il jouait de temps en temps au P.U.C. en pilier et, avec nous, à la Fac, 3ème ligne centre. Il déménageait pas mal...

      Supprimer
  65. Allez, tenez un chef d'oeuvre dans Paris signé Lelouch pilote 05h30 avec Brigitte à l'arrivée !! "Pour un rendez vous" au Sacré Cœur
    https://vimeo.com/92541091
    Ferrari ou pas sans tricher !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ce n'est pas une ferrari une GT40

      Supprimer
    2. non pas du tout ! pas ce bruit là

      Supprimer
    3. encore 2 réponses et je donne la solution !

      Supprimer
    4. Mercedes-Benz 450SEL 6.9, grise. enfin pour la couleur j'hésite un peu ...🏁 🏁

      Supprimer
    5. MB 450 SEL 6,9 L, vous voulez la couleur ?
      Sinon un docu terrible ( Complément d'enquête je crois), l'an dernier sur la NFL qui confirme tes propos , Tautor.
      C'est vraiment LE gros cadavre dans le placard et tous les décideurs concernés, complices ou complaisants juste parce que "the show must go on "sont des ordures.
      Allez, je sais pas ou,mais on y va ....

      Supprimer
    6. effectivement tournage sur une MB 450 SEL 6,9 l exact mon Loulou (pointe jusqu'à 200km/h sur certains tronçons), mais la bande son a été remixée le lendemain avec une Ferrari 275 GTB (V12, 3,2 l, 3 carbu double corps Weber) pour une mélodie à couper le souffle, mais moins bien que la Dino 246 GT !! Danny oblige
      te casse pas la tête pour les ordures, ne les entasse pas, un point c'est tout !

      Supprimer
    7. tous les chats sont gris la nuit y compris la MB !

      Supprimer
  66. et le meilleur Bullit SMQ Ford Mustang GT waoh !
    https://www.dailymotion.com/video/x1ugyk_bullitt-course-poursuite_shortfilms

    RépondreSupprimer
  67. Sur les histoires de casse-tête, quid du problème chez les footballeurs acharnés?

    RépondreSupprimer
  68. Hooper, 25 ans, 68 capes, vice capitaine depuis 3 ans, capitaine des Wallabies autant dire que sauf blessure il va entrer dans le gotha des meilleurs mondiaux ... en France, avons nous un vice Capitaine de 25 ans, 68 capes ? Pas tous à la fois !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben si, nous on à Bibi,à peu prés pareil, 65 ans et vice capitaine.
      Vu le climat du Touquet, doit avoir quelques capes dans l'armoire,aussi 😆💑🌂☔
      Allez Chevreuse

      Supprimer
    2. Au fait, celle de Lelouch,de Brigitte, si ça se trouve.....
      Allez, sur la vidéo on voit pas bien 😆

      Supprimer
  69. Comme promis, j'ai mis quelques pages de plus en bibliothèque Quinconces ce matin...Six semaines de voyages et pas encore à la moitié. J'avais besoin de faire un point, je vous plains mais je me régale, j'ai rajeuni vous ne pouvez savoir comment!
    Pour les images de voyage c'est : nouvellezelandeleretour.blogspot.com. Pour le spécial réservé rugby vous avez le choix de débrancher sur le blog images à: LE RUGBY EN NOUVELLE ZELANDE ou aller directement sur variationsetideesrugby.blogspot.com

    Maintenant je passe et je m'occupe du vin. Pas mal non plus...et ce n'est pas fini. Je vous embrasse.

    RépondreSupprimer
  70. Comme en terre des Gaules I, 24

    Pendant ce temps Herrero cheminait avec Coco et les Druides, il faisait beau et chaud ou l'inverse . C'était une belle journée de Sextilis et la Via Marcoussa était calme, quelques chars de course revenaient de Montlhéry où les auriges avaient fait donner les chevaux . On approchait du terme du voyage car Coco s'agitait, remuait les oreilles, ça sentait l'écurie et le laurier camphrier, ce baume des gladiateurs . Pour un peu Herrero en eût remué les oreilles aussi ...
    - Tu sens ce parfum, Coco ? C'est celui de ma jeunesse, oh écoute ... C'est le son des crampons et les cris des centurions ... Ah je revis les amis !
    Les Druides pressaient le pas tandis que Marcoussis, le camp de la Légion Bleue, s'offrait à leur vue . Les gladiateurs étaient encore à l'exercice, sous les yeux des Consuls et de quelques Druides, ceux venus à cheval ou en litière . Après mille recommandations aux esclaves des écuries Herrero leur confia Coco et se hâta vers le terrain . Tous le reconnaissaient et venaient le saluer .
    - Tu es déjà arrivé Pierrot ? Alors qu'en penses-tu ? Ils sont comment ces minots ?
    Villeprix qui avait observé attentivement les évolutions des légionnaires émit un avis prudent :
    - On ne peut rien leur reprocher ... A l'exercice, ils font ce qu'il faut mais à la bataille, je ne sais pas quelle sera leur conduite .
    Tandis qu'il parlait Herrero suivait des yeux les combattants, on aurait dit un chien de chasse guettant le gibier.
    - J'ai l'impression qu'il y en a quelques uns très bien équipés du bocal ... et la cohésion ? Ca va comment ? Tu comprends garçon, j'ai quand même le sentiment que cette cohorte dans l'affrontement elle peut grandir ... Bon c'est vrai l'adversaire peut être un peu pénible, mais c'est l'importance du trajet dans l'aventure humaine, il vaut mieux être avec des gens que tu aimes bien, avec qui tu partages des valeurs communes ... Eh oui s'ils veulent continuer à avancer il leur faudra du courage et du coeur, bienvenue chez les hommes !
    - Salve Danius, Scipion venait à son tour saluer le Druide de Telo .
    - Tiens voilà le taulier ! Hé avé camarade, alors es-tu bien remis de tes aventures africaines ?
    - Je suis marqué tu le sais, mais on retire bien plus d'enseignements de ses échecs que de ses victoires . Bon laissons cela, tu as vu Jupiter ? Comment est-il ?
    - Ah Jupiter... Jupiter .... que te dire collègue ? Il ne connait rien au rugby ça c'est sûr mais il apprend vite, on pourrait avoir quelques surprises . Mais bon tu sais il a plus de soucis avec la Gaule qu'avec l'Ovalie en ce moment . Il est déjà arrivé ?
    - Non nous l'attendons . Allez viens Danius, il faut que tu rencontres mes gladiateurs, je vais te les présenter .
    - Oui bien sûr mais avant cela il faut que je me rafraîchisse la gargante, que la route c'est un séchoir de langue ... Ho toi l'homme là, viens me donner de ton eau !
    - Je ne suis pas un homme, je suis Cantona .
    - Donne moi quand même à boire !

    RépondreSupprimer
  71. Ecoutez ! du caviar
    https://www.youtube.com/watch?v=D9LrEXF3USs
    et si vous n'êtes pas convaincu, voici
    https://www.youtube.com/watch?v=qfGggAGITwg

    RépondreSupprimer
  72. salut à tous
    un peu absent car occupé par le déménagement de ma fille vers paris pour septembre ; mais de toutes les façons , je suis aujourd'hui dégouté par le sport fric , que ce soit les JO qui vont faire dépenser un argent qui serait plus utile ailleurs ( et je ne suis pas du tout gauchiste mais pragmatique sur les finances publiques ) et par ce transfert de Neymar qui est une honte aux 3 millions de gens qui vivent sous le seuil de pauvreté !
    Le PSG est un club de merde gouverné par des gens de merde ; désolé si je choque , mais je suis vraiment en colère !
    Le sport n'a plus rien a voir avec ces gens là qui ont préparé le flocage d'un maillot de neymar a 1 million d'exemplaire ! quelle vergogne !!!
    allez , je retourne faire le ménage , cela va me calmer !!!!
    bises à tous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ouais Corso moi aussi j'en Neymar !

      Supprimer
    2. depuis que tu es en Nationale je ne te reconnais plus Doumé ! Pour les transferts à Paris ça y va ! Elle joue au foot ta fille ?
      Avec les JO, les prix vont flamber grave .... Quant à ناصر بن غانم الخليفي, il devrait offrir (lui fils de pêcheur) tout un virage du Parc des Princes aux pauvres pour chaque match, au prix de la cotis Bein sports, il peut ....
      Il faut faire le ménage je suis d'accord !!! mais ne force pas trop avec les outils c'est comme ça qu'on se fait une élongation ou un claquage !
      pense à faire la sieste salutaire !

      Supprimer
    3. réponses groupir :
      Pour le Sporting, je les aurait rétrogradé en nationale 3 , les dirigeants actuels , des voleurs et des incapables donc des ordures .....et ensuite repartir sur un vrai projet avec de vrais dirigeants !
      Pour ma fille , transfert de haut niveau , elle passe d'un petit lycée de province a Louis le grand , l'agent que je suis a touché très gros en terme de satisfaction et de fierté pour elle !
      Pour le ménage , pas de soucis , des années de pratiques qui font qu eje suis devenu athlète de haut niveau sur l'aspirateur et la serpillière ...
      quand à la sieste , tu t'adresse quand même a un champion du monde ....

      bises

      Supprimer
    4. eh ! Pierre
      Oui Doumé
      tu peux me baisser la braguette que j'ai un besoin pressant
      Eh ! Non t'as vu l'heure je fais la sieste
      Tan pis je pisserai demain !!!

      Supprimer
  73. un petit morceau de plus je suis sûr que vous connaissez !
    https://www.youtube.com/watch?v=DcFpvolRN3w

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. https://www.youtube.com/watch?v=74CYIdYoQ5w ... ça s'impose ... sympas les deux beaux gosses

      Supprimer
  74. Y a des jours comme ça. J'ai beurré la tartine sur les deux côtés en lisant les commentaires de mes temporains sur les deux événements de portée intergalactique : l'arrivée d'un analphabète brésilien chez les analphabètes parisiens et la désignation d'un arbitre sud-africain pour une finale où une équipe sud-africaine est qualifiée.
    Déchaînements ! Fricage et Arbitrage ! Les deux mamelles du sportif français. A tèter avec jaune, olives et cacahuètes.
    Marc Germain, je t'embrasse. Et tous les bonheurs pour ta fifille.
    Y a des placages cathédrale (gothique de préférence, avec la nef à 42 mètres) qui se perdent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. le clocher est à 45 mètres, la nef à 28 pas mieux que ta cathédrale ! finalement rien de rare à l'ouest, lers affaires courantes ... n'oublie pas Zarma il attend depuis 2 jours ... le message s'autodétruira à J3

      Supprimer
    2. Assez révélateur que tu confondes Lecucq & Cotin ... d'un autre côté, pour ne pas voir que le sieur Jaco a donné des gages la semaine passée et que s'imaginer que c'est à l'échelon Currie pareil de s'irradier d'un côté avec un Coca Cola Stadium et de l'autre en donnant un nom de ville à Miss Hobhouse, c'est comme par chez nous s'imaginer l'assos des Maires organiser une grande fête la nuit prochaîne !

      Supprimer
    3. Charles , moi aussi je t’envoie des bises de Corse , mais je les passe d'abord par le frigo car sinon , elles pourraient bruler tes joues ....
      quand aux tartines beurrés , de quels cotés que nous les beurrions, elles tombent toujours par terre coté beurre..........

      Supprimer
    4. Cotin ou Lecucq c'est pareil c'est Charles dans les 2 cas comme la tartine beurrée des 2 cotées ! Jaco & Jaco c'est toujours Jaco en finale !
      Bois un Coca offert par l'assos des Maires !
      sans rancune

      Supprimer
  75. Garriguette, ma play vintage pour la route des Gaules :
    https://www.youtube.com/watch?v=2u3Cg2oiess
    https://www.youtube.com/watch?v=BERLiLAfCaY
    https://www.youtube.com/watch?v=xaX9gMt6sXg
    https://www.youtube.com/watch?v=nK8HWMrAEUg
    https://www.youtube.com/watch?v=4caTw8YRE28
    https://www.youtube.com/watch?v=5MEPMInySGU
    https://www.youtube.com/watch?v=a2h81gYbW_8
    https://www.youtube.com/watch?v=KISNDP9lD7A
    https://www.youtube.com/watch?v=ztIEogFr9j4
    https://www.youtube.com/watch?v=HmIPtXA78_o
    https://www.youtube.com/watch?v=Mg9mlMnQAVM

    et aussi ;

    https://www.youtube.com/watch?v=yqd5eW2DLP8
    https://www.youtube.com/watch?v=E9TrQU4ytv8
    https://www.youtube.com/watch?v=A1azLHZ8Tvg

    Ca va encore faire mal aux seins au Gé, ya pas de Led !!!

    RépondreSupprimer
  76. Les Blacks seraient avisés de ne pas trop se plaindre de l'arbitrage, surtout Sudaf.
    Notons au passage que la situation était inverse l'an dernier.
    Allez, comme dit créole, ne faisons pas la boue avant la pluie.

    RépondreSupprimer
  77. un peu d'humour !!
    https://www.youtube.com/watch?v=_s-NEiNXh00

    RépondreSupprimer
  78. Merci Sergio pour toutes les références, je les ai sur ma boîte mail mais pas pu les trouver ici ( ?!)

    RépondreSupprimer
  79. Mr N. rachète son contrat... 220 millions perso posés sur la table au FC Barcelone quand le budget de la FFR plafonne à 130/140 M€ ... Un seul joueur d'un côté, 440 000 licenciés de l'autre 🤔🤔🤔 ... Et je ne parle pas du nombre de gens sous le seuil de la pauvreté 3M ou plus .... C'est pas demain que j'achète un billet de foot et paraît il que certains salaires à l'arcade sont mieux ou aussi bien que celui de 1e ministre ou président ...Charles je vais beurrer Martine demain matin des 2 côtés en signe de solidarité .. je comprends mieux pourquoi le ballon est ovale 🤔😉

    RépondreSupprimer