dimanche 9 juillet 2017

Fin, et caetera...

Nous devons nous résoudre à considérer que rien n'est parfaitement d'aplomb dans ce bas monde. Non pas que les acteurs ne sachent pas leurs rôles, ou que le metteur en scène déraille, non. Le problème, c'est qu'il y aura toujours quelqu'un - souvent ils sont plusieurs - pour ne pas apprécier que l'esprit ne se fonde pas toujours dans la lettre, que la faute vénielle ne soit pas sanctionnée comme un manquement grave à tel ou tel règlement. S'y résoudre donc, sans que cela nous gâche le plaisir.

Samedi 8 juillet à Auckland, Romain Poite a fait honneur à l'arbitrage français qui, depuis Georges Domercq et le mythique Barbarians britanniques - All Blacks de 1973 à Cardiff, préserve ce qu'il y a d'équité et d'évidence sportive dans un sport de plus en plus difficile à arbitrer. On ne peut pas trouver meilleur verbe : arbitrer; choisir après avoir pesé l'avantage et les inconvénients à décider de pénaliser. Ou pas, dans le cas de Poite, en laissant deux monstres dos à dos.

Parfois, nous avons le cœur plus gros que le cerveau. C'est à cela d'ailleurs que j'étalonne mes ami(e)s. J'aime que ce qui a privé les Ecossais coachés par Eric Blondeau - retrouvez-le dans Flair Play - d'une demi-finale méritée de Coupe du monde en 2015 ne fausse pas un test-match à suspense entre All Blacks et Lions. Tout comme j'ai apprécié que Romain Poite ne sorte pas un rouge envers Kaino, et souligné aussi le courage de Jérôme Garcès à Wellington, expulsant définitivement Sonny Bill Williams.

Ils ont beau jeu, les supporteurs néo-zélandais, de râler, voire de vilipender Romain Poite, traitant sa performance de "French Farce". Je n'oublie pas que lors de la tournée de 1968, le XV de France de Cester, Spanghero, Carrère, Dauga, Bérot, Maso, Trillo, Bonal, Dourthe, Lux et Villepreux avait été consciencieusement volé par des arbitres kiwis trois tests durant alors qu'il avait mené le jeu et même proposé sur la fin un spectacle offensif de toute beauté. Notre époque à décidément la mémoire courte.

Ce sont les mêmes qui voulaient aussi trucider Wayne Barnes en 2007 quand il a oublié à Cardiff un avantage et ignoré un en-avant, renvoyant au cimetière des prétentieux des All Blacks bien trop sûrs d'eux. Au fait, puisque c'était déjà de ça dont il s'agissait à l'époque, avez-vous lu une seule critique concernant Beauden Barrett, ses tirs manqués et son drop oublié en fin de troisième test, pour la gagne ? Moi non. L'arbitre est un bouc-émissaire idéal, on ne le sait que trop.
Si le désarroi des foules kiwis de plus en plus hystériques est associé aux coups de sifflets de deux arbitres français du moment, l'histoire du redressement des All Blacks en 2008 est intimement lié à la France, là aussi. Remember Twickenham 1999, la morgue du coach John Hart et la faiblesse hormonale de son pack. Huit ans plus tard, ce sont encore les Tricolores qui punissaient Richie McCaw et son orchestre. C'est à partir de ces deux tremblements de terre ovale que les All Blacks ont décidé de repartir sur de nouvelles bases, et d'abord comportementales. Smith fut leur guide.

Demi d'ouverture des années quatre-vingt, Wayne Smith n'a laissé aucun souvenir impérissable dans l'histoire du rugby néo-zélandais. Mais comme entraîneur, à l'égal de Charlie Saxton, le sourcier de Dunedin (cf photo), les All Blacks lui doivent beaucoup. Imaginer que son ascension prend sa source à Toulouse diffuse un sentiment mitigé en ces temps bleus troublés. Son honnête carrière de joueur terminée, il embarqua son épouse en vacances, direction le Championnat de France et les Sept Deniers, pour s'imbiber des trouvailles de son ami Pierre Villepreux.

Que le jeu et la vie des All Blacks doivent indirectement quelque chose à la théorie de René Deleplace sur la polyvalence des joueurs a de quoi nous faire rager au moment où le rugby français s'embourbe sans pouvoir accrocher sa charrue à une étoile. Wayne Smith, lui, a synthétisé la version toulousaine de "rugby de mouvement, rugby total" pour la relooker au service d'une équipe qui désormais domine ce jeu depuis sept ans. Mais il n'a pas fait que cela.

J'ai rencontré Wayne Smith en 2001 à Palmerston North, considéré à l'époque comme le Marcoussis néo-zélandais. A l'entrée du bâtiment principal en forme de fougère construit au milieu de champs peuplés de moutons vous accueille toujours la photo grandeur nature de Wayne Shelford en plein haka. Symbole du mana - l'âme des guerriers - "Buck" n'a plus aujourd'hui que peu à voir avec l'esprit des All Blacks génération Smith, lutin souriant, affable, cultivé, qui parle d'une voix douce et mesurée. Et dit beaucoup de choses sensées.

Passe encore l'arbitrage et ses scories, ses débats et ses passions autour d'un coup de sifflet de plus ou de moins : le théâtre encercle ce jeu et l'écrin est rarement à la hauteur du joyau. Mais je perçois que le lien entre Néo-Zélandais et Français se détériore et, à mesure que nous chutons, les All Blacks se hissent de plus en plus haut avec des Smith premiers de cordée. Il est loin le temps où l'image déplorable que nous avions laissée au pays du long nuage blanc depuis les essais nucléaires et le Rainbow Warrior était adoucie par notre French Flair.

Les Néo-Zélandais savent recycler. Le rugby, le reste aussi. Le Rainbow Warrior, ils le font visiter. Il vous faut pour cela plonger. Le symbole de l'activisme écologique miné est désormais une épave engloutie. L'art de retourner la pire ignominie en activité récréative est une marque d'intelligence. Situationnelle. C'est donc par les grandes profondeurs que je vous quitte. Pour l'instant. De l'amer à la mer. Qui sait, d'ici la reprise du 26 août, l'été sera peut-être chroniqué ovale... Quoi qu'il en soit, restons connectés. Même si parfois ce blog bloque.

308 commentaires:

  1. J'ai bien aimé le score aussi : 15 à 15 comme un symbole de ce jeu . Le Nord et le Sud de nouveau face à face, prêts à rivaliser au lieu d'être soumis à l'hégémonie sudiste . Un match d'un rugby retrouvé, non pas un rugby léché et parfait mais un rugby d'amateurs au sens premier du terme : Personne qui a du goût pour quelque chose, l'apprécie, le recherche et en possède une certaine connaissance. Bref des gens qui aiment .
    Et qui font aimer .

    Je vois que tu n'hésites pas à entamer quelque peu l'aura des NeoZeds et c'est vrai qu'à lire la presse NZ nos arbitres français en prennent pour leur grade :
    " idiots, what a shame ....

    he( Romain Poite) panicked and didn't know what to do basically.

    "Those two guys - and I don't think the one last week [Jerome Garces] was much better - ended up deciding the series.

    "I don't know if they go out to deliberately shaft us, but I never rated French referees for quite a few years, to be honest. There hasn't been a decent one come out of there and it's ironic that it's a Frenchman running world referees at the moment."

    Loin des admirations kiwis de Michel tout ça ... Nos joueurs sont dans les choux et nos arbitres ne vont pas tarder à les rejoindre ... Idéale fin de saison pour obtenir la tabula rasa que certains réclamaient ici, afin de refonder le rugby national . J'avoue que je suis dubitative, nous ne méritons pas d'honneurs certes mais pas non plus ces excès d'indignités !
    Peut être faire un pas de côté serait -il salvateur : ne plus lorgner vers la perfection ( hum ! hm ! ) All Blacks mais regarder outre Manche les progrès des Brits qui inquiètent à bon droit les NeoZeds, en étudier le pourquoi mais surtout le comment ...
    Ca va bien nous occuper Ritchie, peut être même tout l'été ! Bonnes vacances .🏊🎹🎼🎶🏈

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Sylvie, toi aussi... Je pars demain midi. Direction Tolède et Valencia. Olé !

      Supprimer
    2. Bonne vacances Ritchie ! Pas loin de Valencia des le 13 Août ..avec mon Ibere d'épouse et sa famille
      Vamos et je viendrai la chercher la carte de Kiwi land -))

      Supprimer
  2. tout d'abord , passe d'excellentes vacances , repose corps , âme et plume pour mieux nous revenir !
    en second , ma fille étant à Paris à partir de septembre et son papa ne voulant pas la laisser seule trop longtemps viendra très souvent sur paris et nous pourrons enfin boire ces verres de l'amitié attendus depuis un certains temps !

    et pour finir , j'ai été enfin ravi d'un arbitrage intelligent qui laisse aux équipes le score mérité par le jeu et non par une décision imbécile !
    La chance des NZ est d'habité un pays lointain et ils font donc des efforts de toutes parts pour que les échanges avec les autres peuples soient productifs , de plus le pays est beau , les gens surement accueillants ( je n'ai pas eu encore cette chance d'y aller )
    Ils ont aussi la chance de ne pas être nombreux et donc de cultiver leur insularité comme une aubaine positive ( ce que nous ne faisons pas forcément ici en Corse) !
    Leur rugby est dans leur vie ce que le foot est au Brésil , une façon de vivre, un art de vivre , une joie de vivre !
    Je pense que l'on peut absolument comparer nos deux civilisations , la notre bi millénaire donc vieillissante et la leur qui n'a que quelques petits siècles donc en pleine expansion !

    Bonne vacances à tous et bises de Bastia

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'y a pas de bons becs qu'à Paris, Marc, mais c'est quand même un carrefour et donc rendez-vous est pris sur Odéon ou Luxembourg, mes points de chute sous le ballon...

      Supprimer
    2. parfait car Camille (ma fille ) va habiter rue st jacques ! profite de l'espagne et de ses trésors !

      Supprimer
  3. La médiocrité de certains plumitifs kiwis - sans parler de supporters qui s'estiment autorisés à se poser en autorité du ballon ovale au seul motif d'être né au pays du long nuage blanc, contraste avec le recul dont savent faire preuve les All Blacks et leur encadrement.
    Je note que les critiques envers les arbitres ou les adversaires des Blacks ne sont jamais aussi fortes que lorsque ces derniers jouent sinon médiocrement du moins très en deça de leurs standards habituels.
    Comme quoi, si on les traitent souvent d'extra-terrestres du rugby, leurs fans appartiennent bien au commun des mortels terriens...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien dit, Antoine. Bien écrit aussi.

      Supprimer
    2. Par certains côtés, je trouve qu'Aaron Smith par exemple est humain, terriblement humain ...

      Supprimer
  4. Tiens une info N'Tamack Manager général en lieu et place de Pelous retour du tandem Lacroix Émile du temps où ils entraînaient la réserve du Stade sous l'oeil bienveillant de GN ... Une autre époque, une génération dorée .. bref Émile va t-il rééditer la même chose qu'à l'UBB ?

    RépondreSupprimer
  5. Directeur sportif, effectivement... Ça couvait.

    RépondreSupprimer
  6. Je remets ici ce dernier post de l article précédent ;je n avais pas encore lu et les commentaires:
    cbl 179 juillet 2017 à 16:04

    Je ne crois pas une seconde a l’impartialité des medias neo-z :je m étais abstenu de répondre a Michel lorsqu il évoquait la retenue des medias devant la performance moyenne de B Barrett (2° test) pensant que les All Blacks gagnaient suffisamment souvent pour faire abstraction de cet échec.
    En 2011 je lisais la presse rugby internet du NZ Herald je crois ;on sentait bien que les Black devaient absolument gagner et le courrier des lecteurs auquel j ai participe n’était pas mieux que celui de L’Équipe..
    Maintenant Michel c'est toi qui est la-bas et qui peut lire quotidiennement la presse donnant un avis bien plus autorisé que le mien.
    Bernard Landais

    RépondreSupprimer
  7. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  8. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  9. "France"
    de Sardou à Ferrat en passant par Polnareff, la chanson fut prolixe sur notre patrie ! A quoi bon de s'égosiller à chanter "la Marseillaise" pour honorer le Coq alors que ce dernier se déplume de match en match ? Chauvin, cocardier mais jusqu’où ? Quand on voit vingt mille Lion's à l'autre bout de la planète tout est dit dans les valeurs que peut véhiculer ce message des supporters ! Gatland peut s'en nourrir à bon escient et peut être fier du résultat lui qui a su tirer la quintessence du "Poireau" ! Ne rêvons pas des Deleplace, Villepreux, Domerq, Poite qui font partie du "cimetière des Éléphants" ceux qu'on a point su protéger et dont on s'est fait dépouiller leurs attributs. Etre penseur, intellectuel n'a pas sa place dans le rugby français qui se méfie toujours de l'espèce ! Le début significatif de ce que nous sommes aujourd'hui en plus du reste ! En effet, regardez notre Président, rien de Jupitérien ! Il a un Cardinal, éminence pourpre plus que grise, qui comme Mazarin pense plus a sa raison et à son portefeuille qu'au rugby .... Mais, bon qu'importe d'ailleurs au point ou nous en sommes. Dans nos échanges avec Michel, le dernier ce matin, il ressort que nous sommes à l'âge de la charrue et du joug ce qui explique que le rendement soit aussi faible en terme de résultats.Plutôt que penser piastres et fortune, Mazarin et son Roi n'ont-ils pas un devoir de mémoire envers la jeunesse ? Eux qui sont passés par là ? Pire de savoir qu'on s'est fait piller notre savoir et notre patrimoine intellectuel est encore plus honteux ! Mais bon encore une fois, rien n'est perdu, ne soyons pas toujours victime redevenons créateur en se servant de nos aînés ! Je suis que Pierrot est partant mille fois et quelques autres, loin des arcanes de la FFR et de la LNR tout comme Christian .... Il est grand temps de réfléchir, de penser et d'écrire un modèle ou un conte moderne issu de l'intelligence situationnelle mais aussi de la pratique et de la réalité du quotidien ? Comment faire revenir des jeunes qui ne rêvent plus devant un écran ou sur un terrain ? Comment réintroduire la culture de l'ovale à l'école voir à l'école buissonnière ? Sans être prophète, la tâche reste complexe. Comment Cotter, Gatland, Schmidt ont-ils réussi à sortir du "fog"alors que le même Cotter en 8 ans a ramené un seul titre de Champion de France et un en challenge européen avec l'ASM ? Pour en revenir aux AB, comme toute nation dominante, comme le Brésil en foot, ils restent chauvins avant tout, aveugles des lacunes de leur équipe préférant stigmatiser les autres pour mieux digérer la défaite et ne pas entacher l'adoration qu'ils ont pour leurs idoles ! Tout un été ou les "Quinconces" vont rugir leur plaisir d'écrire cette nouvelle page de rugby !
    https://www.youtube.com/watch?v=NYvRp8VVxNU
    Bonnes vacances

    RépondreSupprimer
  10. Oui, les Néo-Zélandais ne sont que des hommes. Comme nous (pardon Gariguette et Pimprenelle). Ils n'en ont que plus de mérite. Leur presse, pourtant souvent fort mesurée, a un peu craqué face à l'énorme pression que la venue des Lions a fait monter dans le pays depuis des mois et que l'on a pu mesurer, entre autres, par le comportement de certains sur le terrain.
    Quant à nous, n'ayant plus de joueurs à défendre, il nous reste nos arbitres. On fait avec c'qu'on a. Cela n'atténue en rien la mauvaise foi de journaux néo-z, triste constat qui, n'est-il pas, nous a toujours été épargné, même quand Joubert aurait pu déclencher les passions. Continuons de donner des leçons, n'est-ce pas la vocation d'une civilisation deux fois millénaire ?

    "Nous avons parfois le coeur plus gros que le cerveau", constate Richard, tandis que Tautor déplore l'accueil que le rugby réserve traditionnellement à la matière grise. Voilà un bon thème de devoirs de vacances, souvent effleuré, mais toujours victime d'un cad'déb... très à propos.

    Bonnes vacances à ceux qui en prennent ! Bon été à ceux qui n'en prennent pas. Et, pour les doux dingues dans mon genre qui n'ont jamais su s'ils étaient en vacances ou au travail, bonne continuation !

    PS. Tautor, t'aurais pu citer Trenet, merde quoi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà Charles le fou chantant !
      https://www.youtube.com/watch?v=kbQ5e5wt60s

      Supprimer
  11. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  12. Tenez et après on dit que les clubs de top 14 ne s'occupent pas des jeunes ! avec la bénédiction de Notre Dame de Garaison, une vieille connaissance !! Mais aussi appel à des familles d'accueil !
    http://www.stadetoulousain.asso.fr/fr/actualites/2017/05/stage-d-ete-a-garaison-887/
    écrivez au préparateur physique bbaisse@stadetoulousain.fr si vous êtes étudiant de niveaux L3-M1
    vous avez le pdf avec tout le programme à télécharger, suivez le lien !

    RépondreSupprimer
  13. De ce que j'ai pu lire et entendre des interviews de Steve Hansen rien ne lui a échappé des lacunes du jeu au pied de ce beau joueur qu'est Barret , impardonnable de laisser 5 pts en route à ce niveau la et dans des match de ce niveau la . De la même façon les déchets techniques empêchant de finir les actions à ete souligne . Ce qu'il a dit par contre c'est qu'il trouvait que dire que les AB etait en recul sur cette série était un manque de respect à la fois pour eux et à l'opposition qui a été fourni par les Lions
    C'est cela qui compte , apres j'ai quand même du mal à croire que les supporters NZ soient autant chauvins et n'aient pas vu ce que l'on a vu ... Sur la presse peux pas dire pas assez lu pour me faire une idée
    Ah dernière chose sur la succession de Hansen sur laquelle lorgne Garland , il est dit clairement que de ne pas travailler dans le cadre du système NZ était un lourd handicap , ce qui corrobore ce que Michel nous dit ... Allez bonnes vacances à tous et vivement le Four nations ... on verra ou ils en sont nos AB avec les rentrées de Dan Cole , Ben Smith et quelques ailiers , centres de derrière Fagot

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hansen est certainement un gars très bien élevé et conscient du rôle qu'il se doit de tenir, mais il est clair que ses AB n'ont pas livré les trois meilleurs matches de leur histoire. En revanche, les Lions ont été supérieurs à ce que l'on attendait.
      Comme beaucoup d'autres avant lui, Hansen semble avoir du mal à se séparer de ses vieux fidèles. L'exemple de Kaino est frappant, celui de Dagg presque autant.
      Etant un fan absolu de Ben Smith, j'ai deux regrets : sa blessure et ses trente ans. Cela fait penser au problème du renouvellement qui, quoi qu'un en dise, n'épargnera pas perpétuellement les Blacks. En quelques mois, ils perdent Conrad Smith, M'ma Nonu, Cory Jane, inégalables match winners, contre l'avènement du seul Beauden Barrett. Beaucoup de jeunes, mais aucun nouveau titulaire indiscutable, même pas les Savea. Exception : Fekitoa (associé à Crotty) à un poste de second 5/8ème où ils sont légion. Quand Read, Whitelock et donc Dagg, Kaino et Crockett lâcheront la rampe, le successeur de Hansen (Foster ?) aura du travail. Cela ressemblera un peu aux années 80, quand Mexted avait intérêt à être bigrement intelligent.
      Partout, les "monstres" se raréfient. Ainsi, si l'on reprend les dix-sept premières années du siècle, on constate que la litanie des triomphes néo-zélandais doit beaucoup à une palanquée de joueurs d'exception, dont la valeur ne dépendait pas seulement du rugby-religion ou d'une méthode exclusive. Ils étaient "le" talent, d'abord et avant tout. Avant eux déjà, un Cullen, un Robertson, un Wilson, un Kirwan ou un Batty ne sortaient pas d'une usine à champions, même s'il vallait mieux s'épanouir en Nouvelle-Zélande que n'importe où ailleurs.
      Désormais, l'exception néo-zélandaise connaît son heure de vérité. L'évolution du ratio Européens/Maoris (rarement évoquée...) est un indice parmi d'autres, non pas d'une perte de qualité, mais d'un inexorable changement de nature. Les Springboks vont peut-être devenir des gazelles et les All Blacks des rhinos (il y a des rhinos noirs et des rhinos blancs, non ?).

      Supprimer
  14. Salut,

    je vous ai dit en live l'attitude des gens qui étaient devant le grand écran du Petone rugby club. Pas un mot en fin de partie. Voici ce que me dit le Président du club Wayne Smith en réponse à mes questions:
    "I don't believe Romain had a good game. In particular the decision at the end was diabolical, Even the Lions player knew it was a penalty. However the All Blacks should have had the game won by then but didn't.
    You can't blame the referee all the time. We all have bad days.
    I cannot comment on our journalists, because rugby means so much to us everybody will have their opinions on what happened. By the end of the week new challenges will presented like Super Rugby etc."
    Pour ce qui concerne Barrett et ses manquements, ce ne sont pas les joueurs qui vont le condamner. Cependant je ne crois pas que Hansen ne lui ait pas fait de remarque où qu'il n'en aura pas en venant demain à l'entraînement.
    Ce que j'ai vu ici est assez formidable de la part et des joueurs et des supporters Lions. Ici à Wellington , je vous ai dit que le Westpack était rouge. Les joueurs sans arrêt se sont améliorés. Voyez Sexton strappé à la cheville qui repart jouer...
    Il n'est pas nouveau que les Blacks lorsqu'ils sont acculés, contrés commettent des fautes, tous nous avons su les faire déjouer quand nos équipes voulaient se transcender.
    Les lions ont fait très fort donc et c'est ce qu'il faut reconnaître, je pense qu'ils ont beaucoup bossé durant la tournée. pour contrer les Blacks il faut monter le niveau et ils on su le faire. Maintenant c'est une sélection des meilleurs joueurs des Îles Britanniques. Un garçon comme Halfpenny n'a pas existé. Les deux écossais ont été rapidement blessés...
    Il reste Irlande, Galles et Angleterre pour donner un mix qui permet de rivaliser.
    Mes enthousiasmes ont une raison, c'est que comme vous le verrez , hier matin dans le froid, dans le petit village que j'habite en ce moment 10 terrains de rubgy étaient utilisés par des gamins de 6 à 13 ans. Les blacks ne sont que le sommet pointu d'un iceberg dont les fondations sont assez solides pour sortir de nouveaux joueurs quand il faudra remplacer les vieux.
    Vous verrez que les Hurricanes ne s'occupaient il y a deux ans que des U18. Maintenant ils ont les U20 sous contrôle un changement pour préparer un peu plus la relève. nous verrons dès la fin de semaine comment se comportent les joueurs, les phases finales du Super 18 vont débuter. Puis ce sera le championnat des provinces et nous aurons les réponses à quelques unes de nos questions le jour ou commencera le Top 14 avec la première sélection d'un nouveau cycle à Dunedin...La saga ne se termine pas avec l'égalité que Romain Poite a choisi de garder.
    J'ai découvert ici un rugby amateur et un rugby professionnel. Les deux sont sérieux et produisent du jeu. Et ils sont dans la continuité l'un de l'autre, ils s'aident et se tirent vers le haut. C'est cela que nous devrions prendre en exemple. La Fédération fait son boulot de cohésion de bas en haut. Vous pouvez lire tout ça dans ce que j'ai trouvé. Vous aurez aussi le premier bilan que je me suis fait avant d'aller voir ce qui se passe à Christchurch après le match de samedi prochain contre les Crusaders. J'ai juste des photos à coller avant de l'envoyer.

    RépondreSupprimer
  15. Et pour notre Gé:
    Ne faites pas de Rugby-rugby
    avant les haltéres du soir
    pas de Rugby-rugby
    pas de Rugby-rugby
    Ne faites pas de Rugby-rugby
    avant les haltéres du soir
    pas de Rugby-rugby
    Maintenant que le jeu est d'venu péché capital
    ne provoquez pas le pére Boudjedal
    pas de Rugby-rugby
    avant les haltéres du soir
    Allez, me remercie pas, c'est cadeau

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bon je vais faire payer un copyright :-)
      en tous les cas bravo
      Le Gé

      Supprimer
  16. Salut,

    je viens de lire la presse de mon village (Dominion post), il faut dire qu'à Wellington il y a moins de chahut et d'hystérie qu'à Auckland. Je ne lis pas d'insulte ni de haut cris.Je vous signale en passant que l'incident SBW concernant le camouflage de son sponsor sur le maillot ne vient pas de NZ. Ici sur le sujet nous en avons parlé dernièrement c'est le calme plat. Il y a des choses plus importantes. ce sont ses qualités de joueur par contre qui sont mises en cause.
    Hansen dans la presse que j'ai lue dit calmement que les Lions ont été bien meilleurs qu'attendu. Que les All Blacks n'ont pas su gagner quand il le fallait. Quelques blessures ont compté, Smith et surtout Cole. Quant a Barrett il a sa responsabilité et devra progresser.Il a pris des risques dans le jeu où il était surveillé mais n'a pas concrétisé au pied. Bon mais pas exceptionnel comme chacun le dit. Son jeune frère Jordie a marqué des points, comme Laumape.
    Il n'est pas impossible que les Joueurs Hurricanes aient la tête ailleurs. Un titre à défendre cela vous dit quoi?
    Les coaches d'ici, même quand ils sont en France ou en Europe sont lucides et sans concession, pas des marrants, voir Cotter et Mannix. Vous comprenez ce que cela peut être ici.
    Dominion Post était déjà tourné vers Bledisloe cup soit le 26 août. Le rugby est un jeu semble-t-il à Wellington.
    Aujourd'hui, les joueurs AB étaient en récupération avec les Hurricanes. demain 13H30 rugby total. Jeudi 13H45 séparation avant 3/4 pour travail spécifique et ensuite rugby total. Comptez sur moi pour vous donner les détails (je ne sais pas traduire rugby total).
    Vous avez en ligne tout ce que j'ai sous la main en rugby NZ depuis 15 jours. Demain vous aurez Jardin botanique, même en hiver sous le soleil , vachement bien de s'y balader, ça repose. Je vous embrasse

    RépondreSupprimer
  17. les kiwis sont TRES mauvais perdants, gavés de victoires (fruit d'un travail patient et bien organisé) ils tolèrent très mal la défaite ou ce qui y est assimilé.
    J'ai le souvenir de la fin du match de 2009 à Dunedin où les gobelets et les bouteilles en plastiques, volaient sur le terrain après une victoire française (la dernière là bas je crois)
    ils sont tellement surs de leur équipes que si elle perd, ce ne peut pas être de sa faute.
    et pourtant ..

    S'ils en ont été réduits à attendre une décision arbitrale pour gagner, c'est à cause des Lions, qui les ont empêché de jouer et leur ont mis une pression constante qui ne leur a pas permis de développer leur jeu, les poussant à des fautes que je n'ai que rarement vu en aussi grands nombre sur trois matchs de leur part.

    Je suis un peu plus inquiet sur le message que cette tournée adresse au monde du rugby : pour battre les blacks, cachez le ballon (stat de la possession à voir) , taper dans le mur et misez sur le buteur.
    Les Lions n'ont pas gagné par le jeu mais par l'impact et en tuant le jeu. Un gros match, ils ont eu le mérite de réussir leur pari mais c'est pas ma came.
    La finale de CDM 2015 avait un gros enjeu aussi et pourtant le jeu pratiqué par les 2 équipes n'avait rien çà voir avec ce match.
    Le "trou" générationnel avancé par certains post me semble souligné par cette tournée : les AB n’avaient pas les joueurs de talents pour malgré tout s'impose face à du défi physico-physique. Dommage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gatland en un mois et demi a su hisser le rugby européen au niveau mondial ce que ne sait pas faire GN et son staff en 2 ans ... Sa tactique de fragiliser les Blacks en attaque a failli payer, came ou pas, le rugby mondial était là pour nous le rappeler.... Prenons conscience de nos grandes lacunes car le chemin de croix ne fait que commencer

      Supprimer
    2. non, je ne suis pas du tout d'accord : Gatland n'a rien fait en 1 mois en demi, il a juste tiré tout le bénéfice de ce qu'on fait les 2 derniers staffs anglais et du "trou" de l'effectif AB qui semble peiner à remplacer les gros calibre qui ont arrêté (McCaw, Carter, Nonu/Smith,...)
      S'il était si fort, il ne serait pas en train de végéter au PdG mais entrainerait les AB.
      Il a fait comme tous les autres : en peu de temps, pas de jeu lécher mais du physique qui tape dedans parce que ça, même sans se connaitre, ça marche vite. Et faute d'une opposition des blacks au même niveau que les années précédentes, ça a suffit. Sans gros calibre mondial en face, du tape dedans fait déjouer et permet de tenter de gagner le patch au pied. Ils en gagnent 1 de 3 petits point en jouant à un de plus 60 minutes ! C'était clairement des "petits" blacks, on avait même faille les battre l'an dernier !!
      Le seul "mérite" de Gatland par rapport à Novès, c'est d'avoir des joueurs de classe mondiale, notamment pour jouer ce jeu de démolition, parce que Lancaster et Jones les lui ont préparé.

      Supprimer
    3. oui Lulu, c'est un peu aussi la théorie que je défends ici à propos de Lancaster mais comme on n'aime que ceux qui gagnent sans reconnaître le travail des pionniers, il n'est guère apprécié ... et pourtant ... bon là je profite un peu de mes vacances mais j'ai des billes sur le sujet ... keep posted !

      Supprimer
    4. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    5. Pour finir avec Lancaster, ce serait à mon plutôt Robshaw qui serait à blâmer, pour n'avoir pas pensé à jouer le match nul contre les Gallois.
      Et puis je déteste Jones en fait, donc le voir fanfaronner avec le GC 2016 alors qu'il n'y est pour rien, ça me gonfle.

      Supprimer
  18. Interessant " Le trou generationel " ça ne m'avait frappé autant car avec tout ces changements , d'accord ils ne gagnent pas la tournée mais quand même ... on ne prête qu'aux riches .. par contre j'ai trouvé que chaque fois qu'il'changeait de 9 ça posait problème notamment lors du deuxieme test où il commet une faute de défense grossière
    Ça va être très interessant de voir leur réaction dans la perspective de ce qui devrait être un sommet en Novembre avec l'Angleterre
    Ben Smith 30 ans , Joridie Barret 20 ans
    Kaîno qui dure et qui continue à jouer 80' c'est vrai qu'il y a une Kaino dépendance , qui n'en aurait pas avec un joueur pareil ...
    Michel ce serait interessant que tu poses la question sur cette impression de trou generationel . Est ce qu'ils le perçoivent ou est que connaissant mal Le super 18 et le championat des franchies on ne voit pas les sucusseurs ?

    RépondreSupprimer
  19. L'image du 3ème test qui synthétise le mieux les Blacks à mes yeux ? Au coup de sifflet de l'arbitre signifiant la mi-temps, Jordie Barrett ensuille tranquillou un drop de la ligne médiane en coin. Mais cette facilité technique, quand elle est agressée comme surent le faire les Lions, peut se retrouver sinon annihilée du moins inhibée. Suffisament parfois pour les battre en les forçant à un jeu restrictif.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça me rappelle les années 90/2000, en tout cas avant 2007 et le trauma de Cardiff, quand les 2 meilleures équipes contre eux étaient l'AFS et nous parce qu'on leur rentrait dans le chou à longueur de temps et qu'ils déjouaient.
      l'héritage McCaw a été, il me semble, de leur permettre de gagner même dans en condition dégradée et sur cette tournée, notamment samedi denier, j'ai revu ces blacks fébriles et maladroits sous la pression physique que les Lions se sont appliqué à leur mettre tout le match.

      Supprimer
  20. Le Black aime gagner car il est programmé que pour ça, son point faible reste "l'inattendu" où il est capable du meilleur comme du pire .. l'histoire nous l'a montré ... Ils devraient travailler leur mental dans ce sens comme un plan B ... Quant au trou generationnel, il n'existe pas vraiment simplement ils ont compris que pour garder les pépites il faut les faire jouer sous peine d'exil .... Des trous de cet acabit je les fais signer au ST de suite 😉😎😎

    RépondreSupprimer
  21. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  22. À propos 28 chômeurs à Provale plus quelques entraîneurs (Darricarrere) pourquoi ne pas construire une équipe parring partner de la fédérale 1 ? Regardez aussi toujours en fédérale 1 sur le Midol le nombre d'arrivées dans les clubs ... Est ce salutaire ou la marque d'une grande faiblesse des écoles de rugby ?

    RépondreSupprimer
  23. Se faire bouger ce n'est pas la première fois et ils ont fait des progrès de mon point de vue
    Par contre c'est une équipe habituée à scorer vite et c'est en première mi temps qu'ils ne font pas carton plein plus de leur faute que de l'agressivité des Lions et les 5 points de Barret il se les doit tout seul
    Mais bref ... deux très belles équipes , tant mieux pour le suspense que les Blacks soient perçus comme plus friables ( je n'irai pas jusqu'à fragile ) et que l'hémisphère Nord soit capable de rivaliser
    Quant à nous si notre marque de fabrique c'est " imprévisible " pourquoi ne pas en faire une force et etre en capacité de surprendre ( en bien )
    On a le droit de rêver non ?

    RépondreSupprimer
  24. Je ne comprends pas bien les commentaires sur la "surprise" du niveau de jeu des Lions.
    Ils ont toujours été à ce niveau dans leur tournée quadriennale, c'est à dire le meilleur, ou en tous cas, celui de leur adversaire.
    Je pense plus simplement que les All Blacks, inconsciemment, se sont vus trop vite arrivés.
    Champions du monde, avec un niveau de jeu clairement au-dessus de tout le monde depuis 3 ans, un 1er test gagné nettement sans bavure, un 2ème perdu de justesse après avoir joué une heure à 14, le 3ème décisif se jouant sur terrain sec, ils ont décidé de mettre du rythme dans le jeu (du rythme All Black...) en pensant casser la baraque. C'était d'ailleurs bien parti pour en 1ère mi-temps, mais voilà, quelques grains de sable dans la machine, des points perdus en route, quelques fautes de main, et les Lions ne sont qu'à 6 points à la pause, même avec 2 essais à rien.
    Puis ils perdent Kaino 10 mn et 3 points de plus, et la maîtrise du match leur semble leur échapper. Crispation, jeu du coup restreint des 2 côtés, et un nul logique au bout (on aurait dit un match de phase finale du Top 14 ! mais je m'égare...).

    Tactiquement, techniquement, mentalement, les Blacks sont depuis toujours habitués à maîtriser leurs matchs. Quand cette maîtrise cahote, elle sort de leurs têtes et ils deviennent friables, que ça soit parce qu'en face on leur rentre dedans comme les Springboks, parce qu'on leur résiste et qu'on crée l'incertitude comme les français l'ont souvent fait (exemple typique avec la demie de 99), ou parce qu'on arrive non seulement à résister mais à faire aussi bien, comme les Lions. Lulu de Paname leur a trouvé un jeu pauvre et physique, il oublie toutes les ouvertures exploitées par le trio ailiers-arrière qui a bien fait mal, et un Jonathan Davies au plus haut, un peu façon Conrad Smith, jamais très rapide, jamais tranchant, jamais désintégrant, mais toujours là au soutien, toujours là pour faire vivre le ballon ou défendre intelligemment. Grande tournée du bonhomme. Bref les Lions n'ont jamais fermé le jeu.

    Ensuite, s'en prendre à Poite serait mesquin de la part d'une équipe qui a un tel niveau de jeu qu'elle ne se grandirait pas en attendant une victoire d'une hypothétique pénalité de dernière minute (*). Encore une fois, comme une "vulgaire" équipe du Top 14 le ferait en phase finale...
    Certes, on me fera remarquer que c'est bien grâce à une pénalité en fin de match que les Lions ont égalisé dans la série au 2ème test. Mais la faute de Faumuina était d'une autre nature, encore une fois (j'insiste) dans le registre d'une défense "dure" qui frise avec le dangereux pour la santé des joueurs. Peut-être plus que les coups de pied manqués de Barrett, Steve Hansen devrait insister sur cette discipline qui leur a coûté très cher, et le travail sur une défense qui, sans perdre l'agressivité nécessaire à ce niveau-là, devrait arriver à rester en deçà de certaines limites, ce qui peut, avec l'arbitrage à 3 et la vidéo, coûter très cher -la preuve-...

    (*) et par bonté d'âme, je ne mentionnerai pas aux commentateurs de la "French Farce" la French Cagade de la 3ème minute qui donne indûment 3 points aux All Blacks...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je dis pas pauvre mais je dis physique. hormis 2/3 envolées , ils ont quand même plus souvent tapé dedans que chercher le trou. 15-15 score final et 0 essais sur terrain sec, c'est quand même pas le signe d'un jeu flamboyant. Notamment au regard de leur premier, match, la quête du résultat historique possible les a fait jouer à l'européenne : on bétonne, on conserve et on mise sur le botteur.
      c'est un jeu "comme un autre", qui leur a permis de ne pas perdre face à des blacks toutefois presque "quelconques", déstabilisés par l'engagement physique des Lions comme on ne les avait pas vus depuis quelques temps.

      Supprimer
    2. Lulure,
      pas d'accord avec toi car si toutes les équipes sont empruntées comme les blacks, je regarderais tous les matchs pour savoir s'ils vont perdre ou gagner ... autant dire aussi que les français étaient empruntés en Af du sud ! 2 styles de jeu s'opposent qui pointent du doigt la fragilité des Blacks quand ils ne peuvent pas dérouler leur rugby ... depuis la finale 2011 et le match perdu contre les irlandais à Chicago, ils n'avaient pas ou peu été mis en difficulté de façon si flagrante et nous ne sommes qu'en début de saison. A mon avis, pour le Four Nations, ces cagades seront gomées et Barret remis à sa place ....Si les Lions ont joué béton c'est qu'en face il y avait une défense à plat redoutable polyvalente, parfois hors jeu à mon avis qui ne permettait pas à des schémas de jeu classiques de faire la différence. Regarde les 2 essais blacks dans la construction, la vitesse d'exécution et le soutien là est la différence je ne vais pas te l'apprendre .... Les profils des joueurs à l'arrière sont différents excepté Williams, chez les Lions, plus athlétiques et moins félins, ce qui donne une défense plutôt imperméable et une attaque style panzer ! Les jeunes arrivés chez les anglais, écossais et irlandais style Rose, Benett, Taylor, Slade, James sont plus légers et vont devenir performants dans la vitesse d'exécution .... patience d'ici 2019 au Japon !

      Supprimer
    3. non, on n'était pas "empruntés" au AFS, on n'était pas au niveau, y'a même pas de débat !
      Au regard des tournées précédentes, j'ai vu une différence chez les AB c'est que d'habitude si leur premier match,voire le 2°, est entaché de fautes de mains de début de saison, en général sur le 3° ils repassent en mode "démo" et y'a plus match.
      Là, même sur le troisième match, je leur trouve un manque dans cette capacité qu'ils avaient d'outrepasser le défi physique (que leur ont mis les Lions) et gagner les match avec leur jeu traditionnel, complet, aéré etc...
      il y avait sur cette tournée, et il y'a souvent eu, une opposition de style et de profil de joueurs entre AB et Nord mais c'est la première fois depuis longtemps (même avant 2011, où le défi français ne les a pas fait dégoupiller comme avant) que je ne les vois pas arriver à faire fi de cette opposition.
      je suis donc impatient de voir ce que leurs adversaires du 4Nations vont leur opposer, et comment il vont le gérer

      Supprimer
  25. Vrai ! et oui a été superbe et énorme le J Davis .... la French cagade est suivi de la Barret merdouille non ? il la rate je crois ?

    RépondreSupprimer
  26. Yes, pan sur le bec ! (elle était trop facile pour lui !)

    RépondreSupprimer
  27. Un jeu flamboyant, Lulu, mais "complet "me suffirait,c'est pas le plus facile et ça demande du temps, c'est précisément ce qui manque aux Lions,mais pour compenser ils peuvent puiser dans un sacré réservoir, s' enrichir des complémentarités de quatre équipes, ça aide !
    Vu comme ça ils se sont adaptés au mieux mais c'est vrai, vu les pedigrees derrière et quand même un peu de bons ballons, y avait p'têt mieux à faire.
    Allez Chevreuse

    RépondreSupprimer
  28. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gé noze simaginé ceux ke seul à donnerait en thermes de copier-coller . blanco ah l'aède . Faim de cacahuetes ?

      Supprimer
  29. Je ne suis pas tout à fait d'accord avec certains. Sans minimiser les résultats des Lions, seule
    une sélection des meilleurs britanniques est capable de venir taquiner du kiwi en jouant les Rambos warriors.
    Et pas une équipe nationale. Il faudrait donc s'allier pour les battre... C'est un peu comme si une sélection hémisphère sud (AB, Iles, Australie, Afsud) venait faire une tournée en Europe. Ca risquerait de faire un peu typhon.
    Si nos coqs avaient dû jouer les Blacks, ils en auraient pris 60 sur chaque mactch. Je ne
    pense pas non plus comme Pipiou, Tautor ou Gariguette que les AB soient en perte générationnelle.
    Ls blacks peuvent aussi balbutier leur rugby devant un bloc solidaire comme celui présenté par les Lions. Ils ont glissé et la fougère a été ébranlée mais pas arrachée. Sa culture (dans tous les sens du terme) s'en remettra.
    Heureusement qu'on ne peut pas gérer forcément l'imprévisible, sinon il n'y aurait plus d'espoir.
    Mais comme dit Tautor, des joueurs de cet acabit, on veux bien les faire signer. Ils devraient répondre présent sur le four nations. Si l'Afsud devra confirmer qu'ils peuvent aller les chercher, je ne vois pas bien les wallabies et Pumas les inquiéter.
    Sur la question arbitrage, Ken Read comme Mc Caw discute pas mal avec les référés. Ils ont pris des cartons mérités. Mais ils préfèrent de loin les petits arrangements que les petits dérangements.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. carton de bien à 6 pour l'b'heure de cahuete dans le m'a fait ?

      Supprimer
    2. Je suis un peu étonnée Sergio parce que je n'ai pas parlé des AB que je juge hors de portée pour nous ! Je m'intéresse davantage aux équipes britanniques qui ont été capables de rivaliser avec eux ... il y a peu ils étaient comme nous, d'où vient ce changement ?

      Supprimer
    3. Même type de réponse: je vois mal comment on pourrait parler de "trou générationnel" avec les joueurs AB actuels. Vu leur système de formation, ils maintiennent une forme de continuité dans le jeu et dans le niveau de jeu.
      Disons que sur ces tests il leur a peut-être manqué un Richie McCaw pour resserrer les boulons mentalement, lui qui a énormément travaillé là-dessus après la défaite de 2007 contre nous. Et encore, c'est pas sûr.
      Sergio a raison d'insister sur l'aspect super-sélection que représentent les Lions: c'est quand même une forme d'"anomalie" au niveau international, qui ne reflète pas la vraie échelle de valeurs entre le Sud et le Nord (même si ça nous donne à nous amateurs un rugby somptueux).

      Pour en revenir à la continuité néo-zélandaise, une phrase du "head coach" des Hurricanes avec lequel discutait Michel est frappante: "Pour l’entraînement et le jeu, c’est facile, les All Blacks donnent les directives politiques, stratégiques et on fait comme ils le veulent". Bien sûr il n'y a pas uniformisation du jeu des franchises néo-zélandaises, et les Hurricanes ne jouent pas exactement le même rugby que les Crusaders, les Chiefs ou les Highlanders, mais il y a quand même un référentiel commun du jeu et de l'entraînement physique pour le pratiquer. Toutes choses qui non seulement n'existent pas en France où l'identité de notre rugby s'est toujours et d'abord construite sur la différence "culturelle" entre le rugby joué à Toulon, à Agen, à Toulouse ou Perpignan. Donc dès le départ les néo-zélandais ont une cohésion, qui se retrouve à tous les échelons de leur rugby (ce que nous montre très bien Michel), cohésion qui fera toujours défaut chez nous. Et quand leurs meilleurs joueurs néo-zélandais intègrent le squad des All Blacks, ils ne sont ni dépaysés par le rugby de haut-niveau, ni déstabilisés par le niveau d'exigence demandé; alors que chez nous il y a une adaptation nécessaire.

      Supprimer
    4. Merci Michel ! Bravo Pipiou pour ton pensum ... inutile de rappeler notre cocarderie devenue stupide au fil des ans .... Espérons que 2024 va dynamiser les jeunes sans être certain que le rugby soit un des bénéficiaires des JO de Paris.
      Ce que Michel devrait nous dire c'est de savoir le mode de rémunération des formateurs ? Qui paie ? Et existe-til une véritable dichotomie entre les clubs et la NZRU ?

      Supprimer
    5. plus de buteur fiable sous pression, plus de "papa mental", des centres qui peinent à forcer la décision sous la pression : il y a à mes yeux une baisse par rapport à ceux de 2015, ces 4 postes étaient tenus par des cadors mondiaux, qui ont une place dans l'Histoire du rugby, pas seulement les meilleurs à un instant T.
      Je ne m'inquiète pas pour la pérennité des AB au sommet du rugby mondial (vu les résultats des babyBlack) mais force est de constater qu'il ont pas dominé autant. c'est un trou de génération à leur échelle : d'exceptionnels et injouables ils sont passés à "juste meilleurs du monde".

      Supprimer
    6. si j'avais le même cheptel de joueurs en France, je pourrais faire la fine bouche ! Chez les Blacks, à chaque génération, 2 ou 3 joueurs ont marqué les esprits plus que d'autres et surtout ils ont été ou sont sur médiatisés en France par rapport à leurs pays ... Jadis O'Callaghan, Stensless au ST n'ont pas eu l'aura d'un Kelleher ou d'un Mc Alister et pourtant ils furent excellents mais discrets pour l'époque ... "O tempora O mores"

      Supprimer
  30. Quand même, quand tu vois tous ces connards s'extasier sur du jeu lambda que la moindre prestation de l'équipe à Fox aurait corrigé sévère, juste à XV ...

    RépondreSupprimer
  31. Ouaip,le "trou générationnel ", c'est un peu le concept à la mode....
    Bientôt la faille socio temporelle? 😊
    Allez Chevreuse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi je ne connais que "le trou normand" immuable depuis son invention !!

      Supprimer
    2. en tant que carabin, tu dois certainement connaître cette histoire, puisque nous en sommes aux trous de toutes sortes ...
      Quand le corps humain fut créé, toutes les parties voulaient être chef.

      Le cerveau disait : " Puisque je commande tout et que je pense pour tout le monde, je devrais être le chef ".

      Les pieds disaient : " Puisque nous transportons le corps là où il le désire et que nous permettons ainsi de faire ce que pense le cerveau nous devrions être chef ".

      Les mains disaient : " Puisque nous faisons tout le travail et gagnons de l'argent pour entretenir tout le corps, nous devrions être chef ".

      Et ainsi de suite pour le coeur, les yeux, Ies oreilles et les poumons.

      Enfin, le trou du cul se fit entendre et demanda à être choisi comme chef.

      Les autres parties du corps éclatèrent de rire à l'idée qu'un trou du cul puisse être chef.

      Le trou du cul se mit en colère et refusa de fonctionner.

      Bientôt, le cerveau devint fiévreux, les yeux, se vitrèrent, les pieds étaient trop faibles pour marcher, les mains pendaient sans force, et le coeur et les poumons luttaient pour survivre.

      Alors tous supplièrent le cerveau de se laisser fléchir et de permettre au trou du cul d'être chef.

      AINSI FUT FAIT.

      Toutes les autres parties du corps faisaient le travail, tandis que le trou du cul dirigeait tout le monde et s'occupait principalement de la merde, comme tout chef digne de ce titre.

      MORALITÉ :

      Il n'est nullement nécessaire d'être un cerveau pour devenir chef ; un trou du cul a nettement plus de chances. Regardez autour de vous et vous en serez convaincu.

      Supprimer
    3. comme je dis "il vaut mieux péter du cul que de la tête" sans être un TDC !

      Supprimer
    4. Ben oui pis en plus si ça monte à la tête on à des idées de merde !
      Allez Chevreuse

      Supprimer
    5. Pardon, c'est Lulu puis François qui parlait de "trou générationnel, pas Tautor, Pipiou et Gariguette.

      Supprimer
    6. Oui d'une impression et que Michel voit avec ses contacts si c'est réellement le cas
      Qui apres Read ? Est ce qu'ils ont trouvé la bonne formule au centre ?
      Je trouve aussi que le banc n'est pas aussi fort avec le 9 qui rentre , Crocket qui deconne un peu et en deuxieme latte qui derrière les deux magnifiques ... Pour autant je ne m'inquiète pas hein mais ils m'ont tellement mal habitué ....

      Supprimer
  32. tiens comme c'est bizarre, N'Tamack, Poitrenaud et Cazalbou de retour à Toulouse, une vraie esperance pour le futur....
    Et je dis souvent, ici et ailleurs,la nature, donc le naturel, a horreur du vide

    RépondreSupprimer
  33. Salut, c'est la nuit, sympa ce que vous avez écrit. D'abord, bonnes vacances à Richie, je crois qu'il est comme moi, quand les espagnols parlent difficile d'entendre la France, ça repose.
    Je vous au i déjà répondu en grande partie. Le blog principal gentiment mis en ligne sur la blogothèque débranche sur des données purement rugby "variations et idées rugby" Pour les spécialistes pour ne pas ennuyer les autres lecteurs . Vous y avez quelques réponses à vos questions.
    Je ne crois pas qu'il y ait un trou générationnel vu le nombre de joueurs qui attendent à la porte. Je crois que sur cette tournée Hansen et son équipe ont commis quelques erreurs. Pas faux de penser que des gars sur le toit du monde depuis trois ans s’essoufflent. Hansen a été bon dans ses choix de titulaires mais n'a pas été efficient sur son coaching tactique. Il a remanié son équipe correctement avec la sortie de SBW c'est tout.
    Les AB imposent un rythme qui sur une équipe "normale" fait craquer rapidement les défenses. Quand ils sont perturbés évidemment qu'ils ont des problèmes. c'est humain, Tautor à raison à mon sens le problème est mental. J'ai eu l'outrecuidance de leur proposer de débriefer leur dernier match (pour rire mais en vrai). Ils étaient à la limite parce que les Lions ont mis les barbelés.
    Pour ce qui concerne la formation, le point fort partout, c'est la cohésion, du sol au plafond. Cette cohésion comme dit Pipiou ne fait pas que les équipes jouent de la même façon (le terroir joue, le coach aussi)). Mais elle favorise l'interchangeabilité. J'essaierai de vous le montrer à Christchurch à partir de lundi.
    Les formateurs amateurs ne sont pas payés mais sont formés initialement et ensuite en formation continue par la fédération. Aux Hurricanes pareil sauf que ce sont des universitaires. Payés par la franchise, voiture de fonction à ce que je vois. Logos sur les capos impossible de les louper. Ils sont partout, tout le temps au boulot pour travailler puis superviser amateurs et scolaires.
    J'ai fait rire un membre du board de la wrfu, dont le fils joue à Valence, (Sergio on ira le voir) quand je lui ai dit qu'un entraîneur pouvait entraîner Petone ou Tawa au bout de 60 heures.
    Je vous promets d'autres informations plus précises sur le sujet de la formation. j'ai posé les questions
    j'attends des réponses.
    Cet après midi j'étais à l'entraînement des Hurricanes. Sans rien dire de mes papiers savez vous ce qu'ils ont fait? Ils ont "joué" au rugby "à toucher". Le coach (et son staff) a préparé des scénaris et ils ont répété la pièce de théâtre qu'ils veulent jouer samedi. Un vrai ballet à toute vitesse...bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 60h c'est pour commencer ou débuter en tant qu"entraineur" pour des écoles de rugby des petites séries

      Supprimer
    2. pour infos (ou confirmation), 60 h de formation avec 1h de certification en fin de formation pour valider le diplôme éducateur EDR ou entraîneur.... de 4° série.... jusqu'en Fédérale 2 !... en sachant que dés que tu es inscrit "en formation", tu peux intervenir auprès du groupe dont tu as la charge sous couvert d'un entraîneur déjà diplômé ! .... et oui... surprenant non?

      Supprimer
  34. Mon cher tautor,

    Je n'ai rien compris au nouvel organigramme du ST.

    Désolé, mes amis, peut être que cela n'a rien avoir avec le Post de Richard (à qui je souhaite bonnes vacances) mais je trouve que le ST reflète un peu le problème du rugby Français.

    On parle de formation mais rien n'est précisé entre le rôle de Pelous et N'Tamack. On ressort du Casalbou et du Poitrenaud. Je trouve que nous sommes encore au temps de petits meurtres entre amis comme l'ancien régime des pardessus.

    Je ne vois en rien l'articulation entre l'équipe première ni la formation. Quelle est l'ambition du club ?

    Quand tu vois ce que fait Boujedal, que tu l'aimes ou pas, il a précisé ce qu'il allait faire avec le RCT.

    Lacroix à part engager ses bons amis, je n'entends rien de la charte de jeu et de l'histoire future du club.
    Je suis très pessimiste sur mon club.
    Il en va ainsi de la FFR beaucoup d'annonces mais quel est exactement le concret pour la future saison. Je vois encore des doublons, des étrangers et des JIFF étrangers inutiles pour l'équipe de France. Si notre formation devient la succursale des fédérations étrangères, je ne comprends pas quelle est l'utilité d'élire un nouveau bureau fédéral.

    Le Gé

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fastoche Gé : N'Tamack, manager mais de la formation. Cazalbou, vice pdt de la formation. Poitrenaud DEVRAIT donner un coup demain à N'Tamack et Mola mais DEVRA passer ses diplômes d'entraineur... Servat entraineur avants, Bouilhou entraineur touche et P.H. Broncan entraineur défense et responsable recrutement. Quant à Monsieur Pélous il aura la charge d'assurer dans le cadre de la formation le lien entre le lycée sport études et le centre de formation (lacune à priori). Après, les oies ailles cherchent encore leurs oeufs. Poitrenaud qui doit aider à la fois à la formation et l'équipe première, Pelous qui est remisé pour assurer le lien avec le sport études qi était en pointillé, pas d'entraineur spéciifque pour les lignes arrières.

      Supprimer
    2. https://www.youtube.com/watch?v=BIYXDJXpmOw t'en penses quoi Sergio ?

      Supprimer
    3. Oui, j'aime bien ce DJ et cet album d'il y a 2 ans, ça :
      https://www.youtube.com/watch?v=zzjQg-JdwTg
      et surtout ça :
      https://www.youtube.com/watch?v=hqwU7nv3hTM&index=1&list=PL22Ic7qNpIyiEuLrHiovSqowo2USKm5SY
      Sa musicalité parle à mes tympans.

      Supprimer
    4. J'en étais sûre ! La chanteuse de Fade out lines ( Phoebe Killdeer) est excellente ! Tout l'album The anderings est vraiment très bon ...

      Supprimer
    5. Le Gé
      Poitrenaud revient pour photographier le ST sous toutes ses coutures, images transmises à Cazalbou qui va en faire un commentaire sobre, clair et précis ...jusque là tu suis le montage ...mais la ça se complique avec Momo, N'Tactac et Mr Loupé .... Le dernier,le plus capé, va former la jeunesse à la baballe, N'Tactac va passer son temps à faire perso et Momo va se gratter la barbe en pensant au Bouillou et à la Bronca du public 😉🤔 bref tu l'as compris Le Geai plus simple tu meurs 😂😂😂 maintenant je te conseille de faire le signe de Lacroix pour un miracle.

      Supprimer
    6. voilà mon ami Tautor,
      J'ai enfin compris, heureusement que tu es là pour rendre tout cela plus clair.

      Supprimer
    7. .... quelle usine à gaz !!!! ... Pelous : sur la voie de garage, pour faire croire qu'il n'est pas viré (111 sélections quand même ! respect, ça ne se fait pas) , N'tamack : dans les starting-blocks, dans l'attente du "dégagisme" de Mola à Noël, Poitrenaud : pour la photo, en attendant d'ouvrir sa boutique, avec un avenir incertain, Bouillou : pour l'instant spécialiste "touche", smicard (budget oblige) dans l'attente du départ de Servat, en fin de contrat, pas à la hauteur du formidable joueur qu'il fût !.. Broncan : un "gag", va gicler en fin de saison, erreur de casting, ... Cazalbou ? : mystère... homme et ancien joueur intelligent, caution de ce grand "barnum" ???

      Supprimer
  35. On peut aussi penser que nos différentes "écoles "étaient une richesse,une complémentarité des l'instant ou les fondamentaux etaient respectés.
    A l'exception notable de Clermont, voir un ou deux autres épisodiquement, on a aujourd'hui une impressionnante homogénéité dans le jeu de notre championnat domestique.
    C'est juste que c'est pas le bon !
    Allez, un retour des chercheurs, Agenais, Basques,enfants de Bitèrre,d'Aurillac ou de la'porte d'Auteuil, mais de la variété, bordel.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La variétoche reste la variétoche !!
      Certes ces identités ont permis de maintenir l'EDF au niveau où on l'a connu antérieurement. Bien qu'il fallait gérer parfois les querelles de clocher. Aujourd'hui dans l'évolution actuelle, il vaut mieux puiser une unité dans les alternatives proposées par nos quelques grands gouroux de la formation.
      Ca a été pratiquement pareil pour le foot. Avec la musique de la globalisation, fini les grands centres de formations de clubs comme Nantes, Lens, Lille,Auxerre, St Etienne,... Il y a tjrs des viviers mais qui alimente l'étranger où les très jeunes vont finir leur formation et qui rejaillissent aujourd'hui en EDF, sauf qu'ils n'ont jamais joués ensemble dans des centres de formation français.
      Tiens, autre sport qui remonte en France depuis environ 2 ans, le volley avec Laurent Tillie..

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    3. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  36. https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=1970596559624521&id=393406027343590
    Pour les aficions de la rade 😉😎

    RépondreSupprimer
  37. c'est sympa les propos de Michel, la tête en bas, et apporte beaucoup d'eau au moulin. Ce que j'en retire, c'est que le rugby est une chose sérieuse et on ne peut pas le confier à des imbéciles.
    j'entendais un 10, joueur de fédérale 1, dont le premier plaisir sur un terrain était de "mettre un cul" à son adversaire.
    les éducs des écoles de rugby apprennent d'abord aux enfants de 5 ans....à plaquer, pas courir, mais plaquer.on renchérit sur la position de la percussion, du placage offensif, de bien dégager sa tête,mais on oublie les courses, les coups de pied, la passe. On joue comme des cons, on entraine comme des cons, ce n'est pas étonnant que notre edf soit lobotomisée au milieu des antilopes.
    Quant aux Néozélandais, bah oui, les arbitres ne peuvent pas toujours leur servir le plat comme M Joubert. Un grand arbitre pour les néozélandais, sans doute, un escroc pour nous.
    je me demande d'ailleurs pourquoi sommes-nous tombés si bas en tant que joueurs et montés si haut en tant qu'arbitre ? Garcès, Poite, Gaüzères, sont actuellement les meilleurs arbitres du monde avec le grand Nigel, et le blond Barnes. parce que le jeu du top14 va tellement lentement qu'ils ont le temps d'analyser les situations face au petit livre bleu du réglement ?
    bon trève de taquinerie. On parle des 28 joueurs pro en panne de joueurs mais on ne parle pas des joueurs qui signent un contrat pro et qui sont payés 800 € par mois, dans des clubs pro, ça fait désordre

    RépondreSupprimer
  38. https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=1970596559624521&id=393406027343590
    match ST Champion du Monde 1998 quasi 20000 spectateurs superbe

    RépondreSupprimer
  39. Bonjour,

    Je vais encore prendre des coups aujourd'hui.

    Mais j'en ai marre des propos dithyrambiques sur le rugby NZ.

    Le pays ne mise que sur ce sport, à part le rugby et (peut être la voile) quoique à part l'america's cup, je ne vois pas dans quelle autre discipline, ils sont bons. Football alors qu'ils sont des descendants de nos amis anglais, ils sont 95iéme.

    Ils font comme nos amis britanniques, ils mettent tout leur savoir, leur finance, leurs universités sur le rugby pour être enfin reconnu (comme l'Iran avec la lutte). Je dis comme nos amis britanniques car pour les jeux olympiques, ils avaient misé sur tous les sports qui rapportent le plus de médaille comme le cyclisme en salle et avaient délaissé tous les autres fédérations.

    C'est un choix, mais si la France (ou un autre pays) met toutes ses universités, écoles d'ingénieurs et autres sur le rugby, dans 10 ans, nous sommes champions du monde pendant 100 ans. Rappelez vous de l'Allemagne de l'Est. En plus les meilleurs écoles pour analyser le "Big Data" sont en France et nous avons les meilleurs ingénieurs au monde dans cette discipline.

    A part, jouer au rugby, Ils font quoi nos amis NZ pour s'élever sportivement chez eux.

    Quand l'Allemagne a décidé de mettre le paquet sur sa formation sur le football (en imitant les français) ils sont devenus champions du monde.

    Et bien, moi je préfère que nous ayons plein de médailles dans plein de disciplines que d'être champion du monde éternel d'une seule discipline. Au fait à la pétanque, c'est toujours la France qui est championne du monde :-).

    Cela laisse aux petits français un choix immense, à eux de choisir.

    Maintenant je vous rejoins sur la formation française des EDR, la plus bête du monde.

    Mais je me dis aussi que dans le sud ouest de mon temps, à part jouer au rugby pour s'en sortir, il n'y avait rien d'autre, peut être le foot et encore.

    Maintenant, tu vois autant de terrains de basket, de Hand, de foot (voire plus) que de terrain de rugby. Je me souviens de mon enfance dans le Gers où pratiquement tous les gros bourgs avaient un terrain de rugby à leur entrée (et pis c'est tout) maintenant il y a au minimum un parc Omnisports avec toutes les activités. Donc le vivier de joueurs, c'est de fait rétréci.

    Donc vive la France.

    Le Gé Révolutionnaire mais franchouillard :-) faut pas non plus exagéré (l'international de France avant tout :-))

    PS : pour encore attraper des coups, à 7, les NZ, ils se sont faits tôler par les Fidji alors "la ferme mes tracteurs" :-)

    RépondreSupprimer
  40. Le Geai
    NZ 4.5 millions d'habitants, la France 69 M, l'Allemagne 81.4 M ... Sûr qu'ils ne peuvent pas être olympique partout 😉

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas faux,

      Mais nous sommes champions du monde de 12 fois plus de catégories qu'eux au moins.
      Je fais du Schopenhauer "l'art d'avoir toujours raison" "mutatio controversioe".
      En plus, j'ai lu qu'au nombre de médailles Olympiques par Habitants, ils sont la quatrième nation au monde (nous 30ième).
      Ça m'énerve.
      Ouais enfin, ils n'ont qu'à mettre tous les types de boules (pétanques, Lyonnaises,...) aux jeux Olympiques et là on est "CHAMPIONS DU MONDE" au moins 4 fois. et Si la FFA, fédération Française de l'Apéritif) est enfin reconnue par les instances Olympiques. Nous allons rafler toutes les médailles.
      Le Gé (quoi ? de mauvaise fois).

      Supprimer
  41. Tu broies du Noir Le Ge ... sans le Rugby est ce qu'on parlerai de la NZ , c'est bien joué de la part d'un petit Pays comme ça pour faire parler dans la durée mais c'est vrai que nous avons beaucoup d'atout chez nous et qu'on devrait avoir une bien meilleure estime de notre beau pays ... notre Rugby c'est malheureusement pas ça qui nous fait briller en ce moment ...

    RépondreSupprimer
  42. Tous ces doctes en quête d ‘annales génésique ou générique selon qu’ils soient cons ovationnés ou juste es res trictor, omettent juste de nous préciser qu’on en est à bouffer jusqu’à de l’oignon de NZ ! Et une place pour voir de l’amas de laine bouffer du Lion coûtait sur le pouce, selon l’endroit ou l ‘envers en tribune officiellement entre 150 a 450 $, pas de quoi rechigner au spectacle de 20 pénalités, 5 placages directement à la tête, un jeu de déplacement au pied de bambins, un florilège de lancer en touche digne des primes années de Guirado, et des arbitres plus impotents que finalement omni qui se prennent pour dieu le père chrétien dans l’exégèse du sablier en oubliant les règles trop ovales du 1er testament, pour privilégier la murdocherie à la petite semaine .
    Les jeunes que je cotoie, oublieux de la science bien infusée de leurs bénêts, mais surtout de leur silence sur ce qu’il, au final, vaut mieux taire en terme de lâcheté & autres compromissions, pour justifier de leur défection à rejoindre un club, sont capables d’argumenter avec des preuves un peu plus tangibles de commotions « à soigner » ou de chimio de « mammouth » à propos des causes de la décadence de l’empire romain .
    Eux ne se mettent pas sur les lèvres d’un air entendu de gourmet les doigts que d’autres se ne sortent que pour mieux les renifler .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu fréquentes des jeunes toi!
      Je te voyais plutôt soigner le chat Louis Ferdinand dans la ruelle puis clore les persiennes et tirer la courtepointe avant de moucher la chandelle dans l'espoir d'une nuit sans aile noire.
      Allez, Zaza, tout bien.

      Supprimer
    2. Sacré Roger
      La médecine te manque par excès ou par défaut ... Tu as regardé le match sur le mode ralenti ... Bien décortiqué et analysé ... Laisse le testament on a donné en Afdusud ... Pour les enfants de coeur, apprends leurs à siffler avec les doigts pour dénoncer la commotion dont le rugby se meurt. Bien à vous deux ...

      Supprimer
  43. L'été va être chaud, ici c'est la tempête, pas mal vous verrez ça la tête en bas. On s'exaspère de ne plus voir un jeu joué par des enfants...4,5 millions d'habitants et tenez vous bien 150000 licenciée à peu près pour 500 clubs. Parmi eux 85000 scolaire de moins de 18 ans aux soins de coaches bien formés et soutenus. Où est l'erreur? Heureusement que nous avons des médailles. Depuis que j'ai le plaisir de connaître ce blog, on se plaint de pas en avoir assez...mais pour en avoir plus demain faudrait bosser et d'abord intéresser, éduquer, motiver, sécuriser des valeurs, un esprit, un projet qui apportent un peu de plaisir, jouer quoi! on préfère attendre et ne rien faire, c'est mon regret.

    RépondreSupprimer
  44. Si ce n'était que pour le Rugby Michel , on serait malheureux mais on aurait de quoi se consoler ...
    l'impression que faire bouger les lignes est difficile et donc rare , en même temps ( expression à la mode )
    je reste convaincue que les prises de conscience s'opère et donc on est plus si loin de se mettre en mouvement dans la bonne direction .. et la ce n'est pas en marche mais en courant qu'il faut la prendre cette bonne direction

    RépondreSupprimer
  45. Lu ce matin l'autre blog de Michel, variationsetideesrugby, en parallèle l'interview de Guy Novès ... Vraiment 2 mondes différents, je me demande s'il y aura un jour compatibilité entre les 2 hémisphères .
    GN décrète la mobilisation générale, va falloir mériter sa place dans le XV de France dit-il, donc réathlétiser tout ça et gagner de la vitesse ... Comment faire avec des gamins habitués à la bienveillance toute leur vie, pour ne pas dire indulgence voire complaisance ? et peu enclins à l'effort extrême ? ...
    Lisez d'abord ici http://variationsetideesrugby.blogspot.fr/p/lesrencontres-faites-au-cours-de-ce.html ... avec aussi le commentaire de Lulu, et je crois qu'il y aura de bonnes bases de débat . Je crois qu'il nous faudra plus de 10 ans pour remettre de l'ordre dans la maison rugby ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Indulgence, complaisance, on pourrait rajouter manque d'ambition,individualisme,tu as certainement raison quand aux changements sociétaux.
      A modérer toutefois tant les sports "libres"connaissent aujourd'hui un grand intérêt.
      Mais pour ceux qui nous occupent sur ce blog en ce moment,les clients de M'sieur Guy,pas d'accord,ils ne sont pas la par hasard.
      Ce sont des bons,volontaires et ambitieux, durs au mal n'en doutes pas joli fruit croquant des Alpes.
      C'est juste que l'effort, l'entraînement, le jeu, pour pénible qu'ils supportent n'est pas le bon.
      Allez Chevreuse

      Supprimer
    2. Mes amis,

      Il n'y pas de mauvais enfants, il n'y a que des mauvais parents.

      Comme il n'y a pas de mauvais élèves mais que des mauvais éducateurs ou formateurs.

      Ce n'est pas l'élève qui décrète "vas y le gros défonce les" "passez au Golgoth et laissez le faire". Je suis désolé les joueurs qui sont actuellement sur le terrain ont été formés par des éducateurs de notre génération.

      Alors rendons nous responsables de ce désastre ? La facilité.

      Si comme les NZ, les formateurs respectent une autre pensée, les joueurs et les élèves suivront.

      Et pour le coup, je ne pense pas qu'il faille tant de temps que cela pour changer allez 2023 si on change les petits jeunes malléables de 14 à 16 ans, nous aurons une équipe capable de gagner.

      Le Gé

      Supprimer
  46. Gariguette, enfin Sylvie, je préfère le message est sérieux. Pour ceux qui aiment le rugby j'ai préparé avec ce que j'ai trouvé ici publié par la NZRFU, la formation des coaches de rugby. C'est d'une cohésion , d'une cohérence comme même Descartes ne l'aurait pas imaginé de la cave au grenier. Mais c'est d'un niveau, je ne te dis pas...
    Sous la tempête qui souffle on a rencontré une petite, joueuse du stade Toulousain, coach diplômé, érudit d'un métier nouveau. Elle aussi pour comprendre, trouver son chemin est venue ici. Elle aime le rugby comme on l'aime, elle vous le dit. Elle d'couvre ici un rugby comme gosse on l'a connu, ce n'est pas une utopie de rêver comme on le fait sur ce blog.
    Il suffirait de faire simple et de se dire que l'avenir pour les jeunes c'est de trouver du plaisir à jouer au rugby et pour les vieux de trouver du plaisir à regarder du jeu de rugby.
    Je vous passe ce lien épatant d'une jeune de 25 ans: www.stadetoulousainfeminin.com/rouge-noir-a-lautre-bout-monde/
    On pleure, on râle et pourtant quelque part en France un franc tireur tient et vit une vérité. Dupliquée elle pout rait tout régler et faute de cohésion , d'ouverture on va passer à côté d'une belle opportunité de se refaire une santé.

    RépondreSupprimer
  47. hé le Ge, tu t'embrouilles un peu, beaucoup, tu dis d'un coté que les NZ sont 4éme au classement médailles olympiques/hab et un peu auparavant qu'ils ne font les efforts qu'au niveau du rugby,olympique depuis peu d'ailleurs. Quant à comparer avec la France, elle ne doit ses prouesses sportives que grace à tous ceux qui sont venus d'ailleurs avec leurs descendants....et peut être des campagnes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon Ami,
      Je l'ai vu plus tard, et tu as raison , c'est pour cela que j'ai dit "ça m'énerve" (d'avoir tort).
      Mais comme je suis de très mauvaise foi, j'ai essayé d'arranger notre belle France.
      Et pour le NZ, c'est aussi les descendants de ... :-)
      Le Gé (tu vois comme je retombe sur mes papiers)

      Supprimer
  48. Ce qui frappe dans les infos que donne Michel c'est le nb de licenciés et de jeunes de moins de 18 et de clubs . Ce petit Pays à un grand nombre de licenciés
    Bernie disait que le vrai chiffre pour la France c'est 190000 ... pas de raison que nous puissions pas trouver une organisation de formation cohérente et constante ... sinon Sylvie a raison , ça prendra une éternité et nous n'avons pas ce capital temps devant nous ....
    ce serait bien que l'on se rende compte de la chance et de la richesse que l'on a sous les pieds dans notre beau Pays et que les hommes se mettent à la hauteur de cette belle mission . En fait c'est la ma grande crainte nous sommes dans l'émotion permanente , les jeux de pouvoirs , les égotismes et les égoïsmes ...
    ce n'est pas que nous n'ayons pas les moyens mais aujourd'hui je ne vois ni la volonté ni les hommes pour porter cette refonte O combien nécessaire ... en tout cas pour l'instant , les foucades et coup de menton des uns et le conservatisme protecteurs d'intérêts nous font peu avancer par rapport à la taille de l'enjeu

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. François,

      Voilà beaucoup de gens crient à FFR et tu as raison peu agissent. Si pour réclamer du budget mais on ne sait toujours pas pourquoi faire.
      Le Gé

      Supprimer
  49. Dans la série " y'en a marre c'est que les autres qui gagnent et pas nous ..." je vous présente les Raramuris, une tribu du Mexique dont quelques représentants remportent comme de rien les ultras trails ... vous savez bien ces courses de zinzins avec des dénivelés de oufs ... que même la Diagonale chère à Zanlou à côté c'est de la roupie de sansonnet !
    Ces gens-là - hommes, femmes, enfants - ne marchent jamais, ils courent ! Vite et longtemps y compris pour aller à l'école . Le meilleur d'entre eux a fini au sprint l'Ultra Run de 180 km en 25h et 24 mn battant d'une seconde un autre Rara .... le meilleur Français finit en 52h 53 mn . Snif ... Le génie français pardon Le Génie Français en prend encore plein les dents, envoyons rapidement Michel en mission d'observation ; il en va de la fierté nationale .
    PS : ils sont super équipés ; leurs chaussures sont taillées dans des pneus et tiennent sur le pied avec des lanières . et côté nutrition, sont top, exclusivement nourris de tortillas de farine de maïs ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Plutôt courir debout que vivre à genoux." Emilio Zapata :-)

      Supprimer
  50. Bien, soyons précis.
    L'Ultra trail ayant le vent en poupe, tout le monde veut sa part du gâteau et innover soit par une difficulté toujours plus grande, soit en rajoutant un côté "mystique "...etc
    C'est pour éviter ces dérives que les dix plus belles epreuves du monde se sont fédérées en créant le word tour.
    L'argumentaire Raramuri me rappelle quasi mots a mots les invincible Mafatais des années 2000 qui eux aussi courraient en sandales " 2 dwoits "et boufaient des lentilles !
    Quand les "pointures" sont arrivées , le génie réunionnais à ramassé grave.
    Pas la peine d'envoyer Michel, un de nos habitués l'à fait en 2016 et nous rapporte une belle épreuve avec un dénivelé et une distance comparable à nos courses, toutefois assez roulante genre Utmb (qui se gagne en 22h), mais avec 20 (!)concurrents au départ.
    Souhaitons longue vie à cette nouvelle course ou les nostalgiques des premiers ultra retrouveront pour un temps l'authenticité du trail que nos grosses organisations ont fatalement un peu perdu, et c'est tres bien comme ça mais par pitié évitons le côté Paris Match.
    Allez , bienvenue aux gazelles mexicaines.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non pas des gazelles plutôt des "mules " ... c'est en effet le rôle que leur réservent les narcotrafiquants ...eh oui toujours un revers à la médaille ! Janlou, je parlais des Raramuris car ils courent depuis des siècles - à l'origine pour fuir les Conquistadors qui ont cependant fini par les rattraper et les employer comme estafettes -
      Les spécificités de certains sportifs me semblent liées à leur Histoire nationale, c'est frappant de lire le blog de Michel et de retrouver en écho le "pourquoi" le rugby marche si bien là bas : un mode de vie séculaire en petites collectivités très soudées ; quoi de mieux pour favoriser les sports co fondés précisément sur l'esprit d'équipe . Et il doit y avoir d'autres facteurs encore .
      PS : pas Paris match, le Point ... ça ira comme référence ou encore trop populo ?

      Supprimer
    2. Et bien allons y pour le Point, mais dans ce cas précis ( et que je prétends connaître un peu ), ils nous ont fait de la télé réalité, et auraient d'ailleurs pu préciser que les fameuses sandalettes sont du dernier chic du côté de Miami.
      Après, le lien entre le sport et les spécificités locales , ben oui, les Boers contre le reste du monde, les magiciens des favelas, les kenyans des hauts plateaux. .....
      Des richesses, des patrimoines menacés bien souvent, mais les petites collectivités très soudées ça me fout un peu les jetons, moi, pas toi ?
      Allez, populo n'est pas un gros mot, Paris Match oui !

      Supprimer
    3. Maintenant que tu le dis ... c'est vrai que les communautés soudées c'est grave ..tiens les Lomagnols par exemple ils te fichent un peu la trouille : ils ont un sorcier-gourou-guérisseur qui te soigne dès qu'il te croise, après il te téléphone et il se soucie de ta santé et de ta vie, et même il te fait cuire des pâtes avec des magrets de canard en te racontant en plus plein d'histoires marrantes !!😎😉

      Supprimer
    4. 😂😂😂😈😈🍷🍽🍽🍷🍷🍷🍷

      Supprimer
    5. Ah oui mais la non, hein !
      Ceux qui font des pâtes ( à l'ail ?)ça compte pour du beurre 😎
      Sur ce, m'en vais aller dessouder un p'ti café à la plage moi, foutre les jetons aux squales
      Allez, have à Nice day, comme on dit en Lomagne.

      Supprimer
    6. A cause que la musique qui marche au pas, pareil, les jetons aussi !
      Allez, ces talons, tous des poules mouillées 😨

      Supprimer
    7. Connait pas plus que ça les ultras trail, mais rencontré dimanche un gars avec qui j'ai joué un peu au rugby (pas pates à l'ail mais plutôt pates hallal si vous voyez c'que j'veux dire), qui fait dans le triathlon ironman (Hawaî, Embrun, Nice, Vichy, Lanzarote,...) 60 berges. Je sais pas comment il fait. Ils sont une vingtaine ou trentaine de 60 ou un peu plus.Il tourne en 4 h 30/5h, suivant les épreuves. Mais y en quelques uns qui sont très largement en dessous et qui taquinent les plus jeunes, va savoir comment.... Mais bon, tournent pas qu'au café !
      En tout cas pas vu toucher une goutte d'alcool, surveille tout ce qu'il mange. Il se fait plaisir et s'en fout un peu des meilleurs. Il essaie juste de bien se classer dans sa catégorie, en restant naturel...

      Supprimer
    8. En Lomagne, on fait des t'ails le long de la Gimone en surveillant les canards qui pataugent, en sifflant les nouilles beurrées du coin avec une tartine de "PanTintat" !!

      Supprimer
    9. Au moins ça que les Blacks n'auront pas !!

      Supprimer
  51. Hoa Hi,

    Je suis d'accord avec vous et c'est là toute ma rage, En France nous avons des atouts (partout) et on les gaspille, pire on a fini par les ignorer dans certains secteurs.
    Le "métissage" NZ est devenu culture partagée. Les hommes politiques en ont tiré un projet pour le rugby et avoir un point d'honneur pour ne pas être complètement sous le joug des envahisseurs du Royaume Uni.
    Le Musée Te Papa où je retournerai cet après midi encore une dernière fois, est une mine d'information mais sans concession. Les Maoris et les colons sont cloués au pilori pour leurs conneries.
    Ce (petit) pays est capable de faire son autocritique...
    Une fois qu'ils ont une idée ils la mettent en pratique cette intégrité transparaît dans toute la société. On prépare une page pour ça sur Wellington (les villes ne se ressemblent pas) pour parler un peu économie.
    Demain vous aurez le cursus de formation des éducateurs Kiwi,concocté, préparé, diffusé, enseigné en pratique et en séminaire de l'école primaire à L'université en passant dans tous les clubs. C'est ludique et professionnel. On n'y parle jamais d'argent, mais de plaisir, de sécurité, de jeu en amateur par passion.
    Le tout est cohérent avec un seul but: que les All Blacks restent les meilleurs du monde dans leur spécialités le rugby et la voile. Avec ça, je vais m'amuser à comparer les cursus sur le terrain de Hansen , Boyd puis les coaches des Crusaders et des Blues (c'est Tana Umaga). C'est pas mal des vacances en hiver. Je vous embrasse. La journée commence quel plaisir!

    RépondreSupprimer
  52. tenez, en ce jour de douloureux anniversaire, quand pleins d'anonymes et innocents nous ont quitté à Nice, une première pensée pour tous les urgentistes et en particulier le notre qui en plus essaie de réparer notre rugby.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L"urgence, Georges, c'est d'avoir une pensée pour tous ceux qui sont morts injustement à Nice à Paris à Londres à Manchester mais aussi à tous les civils disparus au Moyen-Orient qui ne demandaient qu'à vivre en Paix ... Le rugby Français ne connaît pas d'urgence loin s'en faut

      Supprimer
    2. 👍👍👍 tu m'as nommé aux primes ... je salue cette pensée pour les populations auxquelles tu fais référence et oui quand même , l'horreur tout les jours dont on ne sait pas grand chose et que l'on imagine

      Supprimer
  53. On parle beaucoup des merveilleux All Blacks; d'accord. Je les aime a priori beaucoup aussi: globalement, pourquoi pas, et pour la qualité de leur rugby un petit peu plus. On parle aussi souvent du tournant qu'a été le passage au professionnalisme de 1995.
    Mais je trouve qu'on oublie un peu facilement la tournée des Cavaliers Néo-zélandais de 1986, initiée dès 1985, soit dix ans avant le professionnalisme officiel. Et, là, on devine déjà ce qui va se passer et qui, certainement, se passe d'ores et déjà...Et ce n'est pas bien joli, joli...
    Je vous laisse retourner sur cet épisode quand même bien révélateur d'un monde tout sauf amateur, cela va de soi, mais surtout, à mes yeux, particulièrement significatif de ses motivations profondes: rentabilité et finance prioritairement, à partir de n'importe quel support, le rugby ici, en l’occurrence.
    C'est la grande différence entre les anglo-saxons et nous. Et, je pense, ce qui pose problème. L'ordre du jeu, ses règles, voire les modifications de ces règles, ses structures, sa philosophie,....tout est organisé, régenté, maitrisé par ces dits anglo-saxons. Et nous essayons d'y trouver notre place, de nous y adapter. Un temps nous avons pu nous immiscer, trouver un créneau, qualifié de "french-flair" au mieux, de simples voyous -suivi de radiation un certain temps- au pire. Les restes de la Soule, par exemple, nous ont fait croire que ce Jeu/Sport de Rugby était aussi le notre. Mais non. Lentement la remise place, la reprise en main des institutions a tué toute velléité d'originalité. Il faut se plier aux normes dictées par les puissants et croire, en plus, que ce sont eux qui détiennent la vérité et, qu'hors leur giron et leur exemple, point de salut. Alors, nous sommes à genoux devant le Dieu All Black.
    Pouah!

    RépondreSupprimer
  54. Un cavalier, qui surgit hors de la nuit
    Il veut toujours son compte bien garni
    Son nom, il le signe d’une grosse claque
    D'un NZ qui veut dire All Black

    All Black , All Black
    Renard rusé qui fait sa loi
    All Black, All Black
    Vainqueur, tu touches à chaque fois
    All Black, All Black
    Par ici la monnaie et la coke
    All Black, All Black
    Et je déplume le gros coq

    Quand il paraît
    Les joueurs effrayés
    Fuient tremblants le nom de All Black
    Mais les rugbymen français ont pris une branlée
    Son signe, le signe de All Black

    All Black, All Black
    Renard rusé qui fait sa loi
    All Black, All Black
    Vainqueur, tu l'es à chaque fois
    All Black, All Black
    N’aime pas les arbitres français
    All Black, All Black
    Il les prend pour des gros niais

    Les financiers qui ne manquent pas d’air
    Au pays de la LNR
    Prient pour le retour d’ All Black
    S'il vient dans le championnat
    Les EDR seront au plus bas
    Au signe, le signe des All Black

    All Black, All Black
    Renard rusé qui fait sa loi
    All Black, All Black
    Vainqueur, tu l'es à chaque fois
    All Black, All Black
    Oui je vais sortir mon chéquier
    All Black, All Black
    Si je veux te voir courir sur mon pré


    All Black ! All Black ! All Black ! All Black ! ..

    RépondreSupprimer
  55. je vois la vie en noire
    quand sur le pre
    ils nous mettent la branlee

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui la vie en noir

      Quand je rentre sur ce grand terrain
      Les All Black avec leur muscle d’airain
      On ne prendra même pas en ballon en touche
      L’équipe auquel j'appartiens
      Les bleus de France petits bras
      Ils me plaquent au plus bas
      Je vois la vie en noire
      Il me dit mais enfin court
      Après ses maux, parle toujours
      Et ça me fait quelque chose
      Il est entré dans mes côtes
      Mon corps, c’est un biscotte
      Et j’en connais la cause
      C'est lui sur moi, moi sous lui au rugby
      Il me l'a dit, une branlée toute la vie
      Et dès que je l'aperçois
      Je me pisse sur moi
      Mon cœur qui bat
      Des contusions, des marrons à ne plus en finir
      Un grand chagrin qui prend sa place
      Et quand il court sur moi, je m’efface
      Heureux, heureux de pas à mourir
      Quand il me prend dans ses bras
      Il me plaque bien bas
      Je vois la vie en noire
      Il me dit reste donc dans ton bourg
      Tu joues comme un balourd
      Et ça me fait quelque chose
      Enfin il a sifflé et dans mon cœur
      Une part de bonheur
      Dont je connais la cause
      Je vais rentrer jouer en France jouer au rugby
      Pas trop vite le matin et surtout l’après-midi
      Il me l'a dit, l'a juré pour la vie
      Et dès que je t'aperçois
      Alors je me fais sur moi
      Mon cœur qui bat

      Supprimer
    2. Je vois que le Gé reste brillant dans ses variations sur un thème, plus ou moins soutenu par sa culture "variété française". Il a bien raison, car, d'une façon générale, parler de choses dites sérieuses à travers le prisme de la légèreté poétique est certainement le gage d'une justesse de vue rarement retrouvée dans les débats entre professionnels.
      De mon côté je suis aussi touché par le régime "vacances" et en profite pour musarder un peu à vélo, oui, mais également dans des lectures diverses, variées et hasardeuses au gré d'essais de rangements dans toute une paperasserie vieille, débordante....de bouquins, eux aussi complètement décatis... et devant laquelle -et lesquels- la question récurrente "garder ou jeter?" se pose pour la énième fois.
      Comme vous le savez vous-même, lorsque l'on met son nez dans ce genre d'endroit -vieux papiers, livres, dictionnaires, recherches informatique...- la route est buissonnière et l'avancement des travaux quasiment nuls. Les détours sont nombreux, les rêveries multiples et le temps passe vite et inexorablement. Bref, il y a quand même, et surtout, du contentement, de belles découvertes, redécouvertes...Ainsi,ce passage de Denis Lalanne dans "La peau des Springboks"...

      - "C'est que le rugby, d'une manière générale, et selon le cher souci de l'International Board, est resté le plus amateur, le plus dilettante des grands sports mondiaux: les plus grands joueurs de notre époque s'y préparent, à peu de choses près, comme s'y préparaient les champions du début du siècle. On ne voit rien là que de très sympathique, d'ailleurs, et l'on ne voudrait pas d'un rugby, dont la seule évocation nous fait frémir, qui se passerait entre "all star", phénomènes idéalement entraînés comme c'est le cas des professionnels du hockey canadien ou du football américain. C'en serait fait de ce merveilleux instrument d'éducation des futurs cadres de la nation britannique s'il devenait cette sorte de spectacle au sommet".

      Je vous laisse là à vos réflexions -si cet extrait vous en procure- et, si cela est le cas, comme le disait Jean-Christophe Averty, sinon "à vos cassettes", du moins, à vos claviers!
      Pour conclure, une petite question. Dans la page suivante, Denis Lalanne nomme les All Blacks de 1964 comme les "Cinquième All Blacks en Europe".
      - Pourriez-vous me dire quel sera le numéro d'ordre des prochains qui seront chez nous cet automne?
      - Et, subsidiairement, si cela a encore une quelconque importance dans l'intérêt sportif, historique, mental et affectif de ce genre d'évènement?
      Bonne vacances à tous.





      Supprimer
    3. André, du même auteur je viens de lire 'trois balles dans la peau". J'aime bien sa façon d'écrire. Je viens de commencer "les Cinq sens" de Michel Serres, de temps en temps j'aime bien faire le point. Bonnes vacances!

      Supprimer
  56. Hurricanes-Crusaders à Westpac Stadium: 31-22. Quel beau match!

    RépondreSupprimer
  57. en balayant l'actualité, 2e rupture des croisés au poste d'arrière au CO .... surentraînement, pas assez de temps de repos, produits illicites ... bref curieux

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les croisés sont ceux qui portent Lacroix.
      Ah je comprends pourquoi ça a pété au ST.
      :-)
      Avec le rugby, on est à la croisée des chemins (de croix) remarque si on a des points (de croix), on a arrivera à recoudre les maillots déchirés de notre rugby.

      Supprimer
  58. Ce Côté est de plus en plus ouvert. On se lâche. L'admiration passionnée que les All Blacks suscitent chez certains en deviendrait gênante. Certes, ce sont les derniers à montrer à quoi ce jeu peut ressembler, mais quand même, dénigrer les Bleus un XIV-Juillet ! Heureusement que nous savons tous qu'ils prennent (et eux seuls) des produits que la morale la plus élémentaire réprouve, alors que le régime anis-cassoulet est bien le meilleur pour les flatulences du cerveau. Sont cons, ces zorros.

    Bon, profitant du relâchement général, je vais vous raconter comment Oldendorf a barré le T au cap Engano. Ceux que ça n'intéresse pas se mettent au fond et travaillent en silence.

    Je crois que Lalanne parlait de cinquième tournée parce que, le pôvre, avait comme référence l'époque où l'on quittait l'autre côté de la Terre très rarement et pour deux mois. Le Boeing d'alors s'appelait HMS Empress of Burma et des titulaires déclaraient forfait parce qu'il n'était pas question d'abandonner la ferme aussi longtemps. "Très sympathique", comme écrivait le nostalgique Lalanne. Enfin, en steamer, en Constellation, en A 380 ou en téléportation, les Néo-Z gagnent. Salauds de drogués ! Salaud de Joubert ! Salaud de Laporte, salauds de Boudjellal-Altrad-Savare, salauds de JIFF, salauds d'étrangers qui viennent gagner nos Boucliers !

    Allons Z'enfants, la victoire n'est plus loin.

    RépondreSupprimer
  59. Rugby à 7 - Exeter : Les Français chutent face aux Portugais

    Ah ben oui Hein ! là ! il faut faire quelque chose. hein !

    Si on continue on va prendre des valises (et même pas en carton) continuellement.

    Deux valises en carton sur la terre d'Exeter
    Des Portugais viennent de quitter le terrain
    Et une fois de plus, les français ont le cul par par terre
    Comme toujours, les français sont toujours pas bien
    Notre rugby est partie dans la stratosphère

    Des valises en carton sur la terre de France
    Notre rugby sent un peu le rance
    C'est nos joueurs qui ne jouent plus à la balle
    Ces Portugais vainqueurs rentrent au Portugal
    Ces Portugais vainqueurs rentrent au Portugal

    Le Gé bon bien je vais regarder le rugby au Portugal (Michel, en revenant si tu pouvais voir leur EDR :-))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le Geai de mauvaise foi !
      tu oublies de dire que nous avons battus les Belges à plates frites ... une fois !!!


      Supprimer
  60. Les Blacks n'ont que ce qu'ils méritent. Ils sont juste dans leur identité. Nous on est incapable d'aller vers la convergence dans laquelle il sont et que nous décrit Michel. On est effectivement plus cassoulet, bonne bouffe et pinard. Ca on nous l'envie encore... On va dire qu'on s'en ravit encore.
    A propos d'identité, le football brésilien a perdu le sien. Entre autre, par manque d'organisation structurelle et pragmatique pour péréniser un sport qui reste une religion pour tous ces gamins tapant dans un ballon ou une balle de chiffon. A côté du fait qu'ils se font dévaliser régulièrement par le foot pro européen. Dur dur la globalisation à laquelle les blacks se sont largement plus acclimatés.

    RépondreSupprimer
  61. avec les blacks
    Avec les français tu les cassoulet brises.
    Bonne bouffe dans les côtes (mais pas du Rhône)
    :-)

    RépondreSupprimer
  62. Les côtes (du Rhône) restent toujours bien cotés
    Son rugby est devenu plutôt décoté (ou de côté, comme tu veux)

    RépondreSupprimer
  63. https://www.youtube.com/watch?v=o5-ssi3td7g
    https://www.youtube.com/watch?v=aIS247KX7f0 version 2016
    mention au saxophoniste y'a de quoi souffler !
    rugby, music, teuf, sex and glands !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tu as vu la série "Ballers " ? recommandée par PM Bonnot dans sa chronique, je la regarde en ce moment, c'est le foot US avec ses dérives hé ben le rugbeach ( rugbitch ? ) ça y ressemble furieusement et question glands, les footeux US en tiennent une sacrée couche ! tiens le générique pour te donner une idée de l'ambiance https://www.youtube.com/watch?v=V7KOpgskQUM après on ira mettre quelques cierges pour empêcher nos rugboeufs de trop céder aux sirènes du pognon et de la célébrité - sauf que vu le profil (très ) aérodynamique des sirènes c'est déjà fichu !
      PS : mauvaise foi du jour ; ont l'air très en forme les blessés yek! yek ! yek !

      Supprimer
    2. les blessés se régénèrent avec du sel marin c'est bien connu, l'hydrathérapie marine excellente pour les corps .. nichons trop tentant pour ne pas la faire !

      Supprimer
    3. c'est bien ce que je pensais : du rugby à mateurs 😎😂🏈

      Supprimer
    4. Ballers, produit manufacturé et marketing à mater, mais pas esprit kamaté. Les boulles !!!

      Supprimer
  64. RUGBY
    Le Portugal bat la France
    FOOTBALL
    La France bat le Portugal

    Bon, je vais aller me recoucher, moi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. prends un Porto blanc, rosé ou rouge qu'importe avant de sommeiller

      Supprimer
  65. .. bon les gars, (et toi aussi Gariguette), je me régale à vous lire( comme d'hab'), mais je pars en Espagne !... alors, je vais peut-être croiser Ritchie, mais RV fin août, le top 14 aura débuté, on parlera un peu plus rugby hein?... et encore et encore de l'avenir de ce jeu, celui qu'on a aimé ! Bises à tous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    2. Bonnes vacances Cricri ...profite 😎

      Supprimer
    3. Fais gaffe, c'est plein d'Espagnols.

      Supprimer
    4. il risque rien y a pas de portugais !

      Supprimer
    5. Ben Smith prend aussi des vacances , un an lui , m'a demandé de prévenir Charles en particulier et Christian car il fera peut-être etre un crochet ( encore un ) en Espagne mais pas sur que l'on y sera encore ...

      Supprimer
    6. Sinon Christian, y a du bon vin pas que pour faire de la sangria, et pas forcément cher. Faut chercher et tester... Perso, c'est déjà fait (à Blanès en juin) et les prochaines à St Martin de Ré. P'tre tomber sur les Rochelais en stage jusque vers le 12 août. Bonnes vacances

      Supprimer
    7. merci Sergio,pour un bourguignon, la sangria , pas terrible quand même, mais bon.... pour moi, c'est Altea, un peu plus bas que Blanes, .... et à St Martin, c'est le Clos Rhéa, famille Gillis, super sympa, mais pas cette année, dommage, alors bonnes vacances Rétaises !

      Supprimer
  66. Tiens une histoire récemment racontée par un belge(wallon) devant un amphi de 150 personnes(le gars prend la parole alors que l'on attend le résultat d une élection).
    "Quelle différence de trou du cul y a t il entre un chien flamand et un chien wallon ?
    réponse ;le trou du cul du chien wallon est sous la queue tandis que le trou du cul du chien flamand est au bout de la laisse"...
    Bernard Landais en pleine Francofolies.

    RépondreSupprimer
  67. Après Nadal, Federer is coming back ! Curieux l'impasse sur Roland Garros... comme s'il y avait un pact pour se partager le gâteau ... A presque 36 ans, toujours au sommet avec l'art et la manière, je n'ose croire que le fait d'avoir un tamis légèrement plus grand soit la source de la réussite .. peut être la sagesse : savoir écouter son corps, profiter de la famille, avoir un staff high level et une hygiène de vie, améliorer sa technique et se dire que tout ce qui arrive ne peut être que du bonheur total .... Ces come back de grands champions restent un mystère quelque part ... mais c'est bon de rêver et de les regarder .... Si nos rugbymans pouvaient vieillir de la sorte en champion !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. sans les contacts ça aide ...

      Supprimer
    2. Je ne te suis pas trop sur l'hypothèse d'un "pacte" gazon-terre battue. Federer, qui sait bien qu'il a plus joué qu'il ne jouera, ménage ses 36 ans en s'évitant le hard labour de Roland. Détestant la terre battue, j'ai applaudi à son choix. Et tu as raison d'évoquer la sagesse. Il sera passionnant de voir ce que ça donne sur synthétique : s'il gagne à New-York, ce sera encore plus fort qu'à Londres.

      Supprimer
    3. Autre question essentielle qui se pose quand même :
      Où sont les jeunes squales
      aux dents acérés
      mettant ces icônes à poils
      pour un nouvel intérêt ???

      Supprimer
    4. T'racasses pas le Lomagnol, tous ces gens qui parlent de pacte, des fées, sans rien connaître au prestige ignorent tout du secret de la magie ; c'est juste des "qui veulent voir" ... Pas des enfants du Bale qui croque du Pan Tintat en syncrétique !

      Supprimer
    5. pas de syncrétique dans le Pan Tintat !!! tout au plus une hostie ! faut y goûter Roger !

      Supprimer
    6. 'aurais plutôt tendance à me méfier du syncrétisme autour du pain, qui peut aller dans une certaine imagerie pieuse à être présenté comme "ceci est mon corps" ...
      http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/07/18/97001-20170718FILWWW00130-allemagne-547-enfants-victimes-d-abus-dans-un-choeur-catholique.php

      Supprimer
    7. Roger,
      la pureté du Pan Tintat n'a jamais défrayé la chronique contrairement à Ratisbonne que je condamne ... la comparaison est fumeuse dirons nous que c'est la canicule du causse !

      Supprimer
    8. Que veux-tu, même Napoléon s'y est vu tirer une balle dans le pied ! tu invoquais l'hostie, un vent d'oufti m'embrenna ... faisons confiance à Saint Joseph qui sait en remontrer si on le tient en garde, parfois à dieu le père pour l'accompagnement . Comme aux enfants que des parents confient à Baal pour que tout continue inlassablement .
      https://youtu.be/9vopaDE_9aE

      Supprimer
    9. je ne savais pas que Napoléon tirait des balles ! une bonne balle de foin c'est mieux non ? Mais bon, je choisis le Juste pour accompagner Marie qui doit mieux comprendre que toi !

      Supprimer
    10. Remarques un peu étonnantes pour qui parlait il y a peu de son admiration pour Larrey, de feindre d'ignorer l'asticothérapie comme la grammaire élémentaire .
      https://www.galerie-napoleon.com/Bataille-de-Ratisbonne-fr.html

      Supprimer
  68. Mais sans y paraître une énorme exigeance physique , d'un autre ordre et incomparable avec les contacts que s'infligent nos Rugbyman bien sûr et un mental énorme , personne pour prendre le relais la ...

    RépondreSupprimer
  69. Un Suisse sur le gazon, le Tour chez Wauquiez,mais où qu'on va ....
    Vu comme ça, la fuite en Espagne, je compatis.
    Sinon z'avez lu le Rochelais : péter dans des boucliers ça prépare autant à jouer au Rugby que des poupées gonflables au mariage!
    Allez, faut qu'j'y vais, z'avez pas vu mes rustines ?

    RépondreSupprimer
  70. Au fait Gariguette si ça t'intéresse, des ambiances pour tes écoutilles, si elles babillent, dans cette petite play list (tout sur Youtube) :
    Alabama shakes : future people et gimme all your love
    P. Doherty : last of the english roses
    Sporto Kantes : Mundo et Electric Sylvie...(feat. Yelena Neva)
    Suède : my insatiable one
    The Church : Under the milky way
    Waterboys : good news
    The Luyas : Too beautiful to work
    Black keys : Fever
    Belly : White be my
    The The : Uncertain smile
    Dolly : Bulles
    JJ Cale/E. Clapton : Hard to thrill
    Moderat : Bad kingdom
    New Young Pony Club : Oh cherie
    Queen's of the Stone Age : Make it wit chu
    Bror Gronnar Jansson : Butch
    Led Zeppellin : Bron y aur (méconnu)
    Et la grande Patti (Smith) : Maria

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Led Zeppellin : Bron y aur (méconnu)

      tu te moques de moi :-) Sergio : MÉCONNU TU VOULAIS DIRE MAIS CONNU :-)
      Argh je me meurs mon Groupe ULTRA Préféré MIEUX QUE LE ST.
      LED ET THE WHO voilà ma Playlist Gariguette quelque soit le morceau choisi, c'est génial. Le reste de la liste de Sergio t'enlève :-)
      Merci Sergio quand même pour la list j'aime aussi Death Cab for Cutie ou Metronomy.

      Supprimer
    2. non je n'enlève rien : je sais que Sergio a très bon goût ! Merci pour ta playlist je m'y mets tout de suite après la sieste 😎😪

      Supprimer
    3. https://www.youtube.com/watch?v=uQzAZ-U6uug

      ÇA C'EST DE LA BALLE, c'est mieux que la liste de Sergio :-) cela de venir culte.

      Yes, tu peux aussi l'écouter pendant la sieste :-)

      Supprimer
    4. La sieste, en pleine crise , alors qu'on à le pays sur les bras, le xv de France qui s' dilate, l'pib qu'est pas droit...
      Bon si reste un peu de place sur votre liste de dégénérés ,des p'tits bouts de Ella, de Nina,de Chuck, de Eddie,de Benny, de Keith, d'Oscar, de Birelli,de Al, de Stan, de Stéphane, de Gilberto...
      Allez, ok,ok, je sors de la boite de Jazz,histoire de reprendre un peu le cours de ma vie.

      Supprimer
    5. Gérard, on est sur côté... ouvert, sinon tu va finir comme ton ST !!!
      Sinon, pour L.Z. c'est le titre qui est méconnu (à part les ultras), pas le groupe bien sur.
      Gariguette, tu peux y mettre du Métronomy aussi... et Yes aussi pendant la sieste (Turn of the century).

      Supprimer
    6. j'y crois pas ! Papy Janlou a oublié Django !!!! je vous mets Djangology, LE disque de mon père ... jamais eu besoin d'un autre ; il subissait nos choix musicaux puis tout à coup il mettait SON disque et il était ailleurs https://www.youtube.com/watch?v=YPG1OnOrhis

      Supprimer
    7. Ahhh, le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est Jazz, on est Jazz, et pour te confier les tréfonds de mon âme,avec des morceaux de Bossa Nova dedans, c'est encore mieux, fait gaffe c'est contagieux !
      J'ai oublié, par contre,Toots et Baden ( pas le scout, fô suivre ), palais des glaces 80 et quelques,un grand souvenir !
      Allez , tournez les vinyles.

      Supprimer
    8. alors tu n'as pas dû louper cette émission de France Musique "jazz et rugby" : https://www.francemusique.fr/emissions/open-jazz/jazz-et-rugby-avec-daniel-herrero-emmanuel-bex-andy-emler-et-michel-portal-12289

      Supprimer
  71. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  72. Sergio, je me régale ....🎸🎺🎻🎼🎶🎵🎷♥

    RépondreSupprimer
  73. La musique c'est bien mais le rugby c'est mieux. :-) "Non pas la tête". Sergio va me haïr" :-) désolé Sergio, en plus ta liste est superbe.
    Vous avez vu que l'équipe d'Aukland s'est fait battre par l'équipe du Japon.
    Et KAINO a encore pris un jaune. Les placages à l'épaule vont être de plus en plus sanctionnés. "Nouveau Kaino gagnant à vie"
    pour les cartons jaunes.
    Le Gé

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand je dis "Kaino a pris un jaune" je ne parle pas du joueur ou de l'apéritif ou du syndiqué mais du carton comme la valise du même métal. Je confonds tout.
      Le Gé

      Supprimer
    2. Gé, faut tjrs viser la tête !!! https://www.youtube.com/watch?v=s9T6dEju4eE
      Mais M3D ne doit pas être ta tasse de thé...

      Supprimer
    3. Sergio,
      Pour te répondre j'adore M3D.

      Petite incartade sur ma vie, mon fils appelait son meilleur copain Mickey et moi je l'appelais Mickey 3 D, que ni mon fils ni son copain connaissaient.

      Donc pour ce groupe même goût que toi.

      Et pour tout te dire, voici la musique que je mets quand je perds mon optimiste.

      https://www.youtube.com/watch?v=_pqC563bX_w

      après l'avoir écouté, tout va mieux pour moi. La musique a toujours eu un effet énorme sur moi, donc je n'ai jamais eu besoin de me droguer. Ce morceau c'était du Prozac.

      Comme celle-ci, je la trouve super optimiste
      https://www.youtube.com/watch?v=ruf5I4eQHY8

      Elle appelle à la méditation.

      Debussy, j'adore. Comme Chopin. je peux les écouter, toute la nuit (surtout les Nocturnes) :-)

      Le Gé

      Supprimer
    4. d'un autre côté, viser une tête qui fait gondole .
      https://youtu.be/xnSN8mpzlBU

      Supprimer
  74. Pour Michel Prieu, JL Dupont fut un trés bon pilier pas un talonneur... Pas d'autres voies faciles pour le lui rappeler que celle-ci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon Cher Georges, a Treignac j'ai du mal écouter; Jean-louis Dupont a été présenté comme le remplaçant de Philippe Dintrans en équipe de France et celui là je le connais, il ne joue pas pilier. En fait ce qui m'intéresse chez Jean Louis, outre sa gentillesse et son humilité c'est son métier de producteur d'ail , non sucré. En toute amitié de Christchurch.

      Supprimer
    2. Tout à fait Michel , c'est en tout cas ce qui dit la littérature à son sujet . Dubroca lui a joué au deux postes ...
      Tiens ce sera intéressant de regarder l'évolution du jeune Christopher Tolofua qui évoluera aux Saracens cette saison

      Supprimer
    3. Tolufua,
      Bézy va prendre la même route. Grands espoirs toulousains qui ont sombré avec le club.
      A savoir si c'est les "faux" espoirs qui ont fait sombrer le club.
      Ou le club qui ont fait sombrer les espoirs.
      ALlez tous ensemble

      Les rencontrant dans un club de rugby
      Je lui dis : Eh, toulousains
      Que faites-vous donc dans la vie
      Eh bien, le cœur sur la main

      Je joue avec des pommes, en espoirs,
      Et des gros tout mou oui
      Pommes?... (pommes)
      EsPoirs?... (poires)
      Et des gros tout mou oui
      Et des gros tout mou.

      On a joué l’après midi
      Après avoir perdu, on est partis
      Chez moi... discuter de rugby
      De la LNR... et des joueurs cuits ...

      Comm´ ils se trouvaient bien, chez moi,
      Côté ouvert, il ouvra,
      Après avoir lu les discours
      M’a dit je veux changer de cour

      Ça n´pouvait pas durer longtemps
      Les Espoirs, c’est comme l’amour
      Faut en user modérément
      Sinon... ça joue des tours.
      Quand je lui dis : Faudrait mieux jouer...
      Aussitôt il s´écria :
      Mon pauvre ami, en Angleterre j’vais m’exiler
      Au moins les espoirs peuvent jouer

      Refrain

      La leçon que j´en ai tirée
      Est facile à deviner
      Espoir vaut mieux s’exiler
      Plutôt qu’au ST rester

      Supprimer
  75. Etape du Tour qui part de La Mure, pays de Pépé, ça défile les souvenirs ... les lacs où j'ai appris à nager comme un nageur de combat sans faire de bruit - Pépé nous tourne le dos et s'il nous entend, c'est perdu ! Là les coins à champignons, les coins à framboises, ceux à myrtilles ... Et puis les cols d'Ornon, de la Croix de Fer, du Télégraphe et du Galibier : expéditions de mon enfance devenues chemin de croix des coureurs ... bon excusez cette interruption du son et de l'image : je rentre chez moi . Vous venez ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gariguette,
      https://www.youtube.com/watch?v=Y7QtJIf4z1k
      A mettre dans la liste de mon bon ami Sergio :-)

      Supprimer
  76. Ben oui,on arrive,reste un fonds de confiture myrtilles ?
    J'ai souvenir d'un train touristique superbe.
    Allez, y a pire comme terrain de jeu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. https://www.youtube.com/watch?v=l4FFdH_GGQA .... le petit train est en gare ; un éboulement énorme a tout cassé, remise en route prévue vers 2020 ... y'en a qui courent sur la voie en attendant, faut pas laisser perdre !

      Supprimer
    2. Ah Gariguette, La Mure toujours La Mure

      Supprimer
    3. mais oui le Gé, La Mure est enfant de Bohème : https://www.youtube.com/watch?v=LH5qSdkpEOE

      Supprimer
    4. Ben Oui Gariguette, enfant de BM (w) ou Benz (benz benz)
      https://www.youtube.com/watch?v=HeOTHEnjxOo
      et là je me fais tuer par tout le blog :-)
      Tout le monde va me haïr.

      Supprimer
  77. Je ne sais pas si vous avez lu les commentaires sur le nouvel accord pour la préparation des joueurs de l'équipe de France.
    j'ai trouvé le concept assez génial et surtout que chaque équipe a l'air de jouer le jeu.
    Y aurait il un renouveau dans le rugby français.
    En plus, les entraineurs ont l'air d'adhérer au nouvel accord et même ont nommé un référent issu de chaque club.
    Le Gé un peu plus optimiste

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On ne peut nier que ça va dans le bon sens, mais un peu bricolé, quand même, ou bien ?
      Allez, fô y croire ....

      Supprimer
    2. À chaque fois que l'on constate un probleme ... la .. les mecs roulent sur la jente hop , rustine ... va peut être songer à tout remettre à plat ...
      ça doit être Le Tour de France et le besoin de vacances ...

      Supprimer
    3. Jante mais bon t'avais compris .... OUh la la décidément

      Supprimer
  78. Le Gé optimiste , allez tu l'es toujours au fond de toi et quand tu essaies de faire celui qui ne l'est pas , on sent le rôle à contre emploi -))

    RépondreSupprimer
  79. Début de cohésion, un front uni de début, pas si mal! La prise de conscience est nette, pas sur le fairway mais le bon chemin...

    Petite nouvelle locale toute fraîche. Les Kiwis attendent le plus gros match de l'Investec Championship à Auckland le 16 septembre prochain contre ...la "nouvelle équipe d'AFSUD".Je vous embrassse.

    A ce que je lis Bardet a été tenu en laisse dans son élan? Muselé sur un vélo, rouler avec le frein à main, ses patrons pourraient le regretter. Même à vélo on ne peut plus jouer...N'y aurait-il que M. Macron qui s'éclate?

    RépondreSupprimer
  80. "AMATEUR - Evoluant en Fédérale 2, le Stade niçois Rugby est sur le point d'être racheté par une société écossaise pour favoriser l'émergence des jeunes joueurs calédoniens.

    En partenariat avec la société d'assurance Allianz, société qui possède le naming du stade de Nice, le Stade niçois va être racheté d'ici le mois de septembre par une société écossaise qui bénéficie du soutien de la Scottish Rugby Union. Le but ? Permettre aux jeunes joueurs écossais de moins de 23 ans, qui n'ont pas de championnat spécifique, de venir s'aguerrir dans une compétition relevée. Chaque année, 8 à 9 joueurs évolueront ainsi dans l'effectif du Stade niçois. Le Maire de Nice, Christian Estrosi, a rencontré le Président de la Fédération écossaise et est partie prenante du projet. A noter enfin que les Ecossais installeront également à Nice leur camp d'entraînement de l'équipe nationale à 7." Article de Rugbyrama.

    Bon maintenant nos amis écossais viennent jouer chez nous pour aguerrir leurs jeunes joueurs et les jeunes français n'y arrivent pas dans le même championnat.

    "Il y a quelque chose de pourri dans mon royaume" Même le prince du Danemark va se retourner dans sa tombe.

    Donc si je comprends bien, toutes nos infrastructures rugbystiques servent aux autres équipes étrangères mais pas à la notre;

    LE GÉ OPTIMISTE Au moins on a des infrastructures au top. La France un si joli village avec son fromage qui pue et son vin qui pique :-)

    RépondreSupprimer
  81. Bennoui, Gé,pourtant adepte du partage, de l'echange,des voyages, je suis comme toi, cette initiative qui m'aurait enchantée voici quelques temps laisse dubitatif !
    Décidément le French Rugby nous fait perdre la juvénile fraîcheur qui fit tant briller les yeux des supportrice en robe légère !
    Come on Scotland,c'est Estrosi qui régale.

    RépondreSupprimer
  82. Vous allez rire, sur le Midol de cette semaine "Un programme et des questions" rassemblement au ST avec le boss GN de l'ensemble des staffs de préparation physique du top 14 pour la grande messe distillée par Messieurs Deloire et Dalla Riva, préparateurs en chef du XV de France. Le problème est entier entre les objectifs du début de saison demandés par les clubs pour être en forme et être en forme aussi en Novembre pour les tests matchs !! (3/4 à gagner). Programme obligatoire et copieux niveau coupe du monde pour l'élite (bien sûr) centré sur la vitesse, la perte de poids, l'endurance, et la force musculaire .... 4 mois pour le High Level sans garantie d'être sélectionné, sans contrôles, le choix va être cornélien entre le club ou l'EDF ..... Fini les sorties au bistrot avec les pots, les virées nocturnes, la vie de moine commence aujourd'hui ! Quelle concertation de l'inutile pour uniquement des tests matchs ou chacun est en droit de penser que dans 4 mois on verra, il fera jour ou pas ... "mieux vaut prendre un peu d'avance, engranger du foin compte tenu des moissons désastreuses de cet été africain". Les rosbeefs, très pragmatiques, ont mis un préparateur physique à disposition dans chaque club pendant qu'on va former 200 CTR ou CTN je ne sais plus en France. Bien d'abondance ne nuit pas ... Bien entendu, aucune référence à la médicale quand on parle de performance, ça ne s'invente pas d'être doué ça se pratique ! James Bond risque d'être un peu en avance pour la foire aux bestiaux cet automne !

    RépondreSupprimer