lundi 22 mai 2017

Hic Sunt Leones

Il y a des hématomes et des commotions à prévoir. Des bleus à l'âme aussi. La loi des demies s'apparente à une dernière pesée avant la finale à Saint-Denis. Ils ne seront bientôt que deux après s'être lancés quatorze mi-août. L'année dernière. Déjà. Dans le dernier carré La Rochelle et Toulon, Clermont et le Racing, deux affiches pour le moins inattendues compte tenu de... Les savants de Marseille auront beau faire mousser leurs neurones à l'EPO (eau-pastis-olives) personne ne sait ce qui émergera de tels affrontements.
 
J'ai lâché l'azerty, direction l'Atlantique. Me voilà JOMO d'Ovalie (Joy of missing out) pour une semaine. D'observateur suis devenu supporteur. J'assume mon petit bout de maillot jaune et noir pour vivre l'histoire d'un club qui m'a fait connaître et aimer ce jeu à nul autre pareil. Voyage vers Marseille, donc, avec dans l'esprit un peu des éducateurs - Robert Puyfourcat, Claude Bas et Louis Courthès - qui m'inculquèrent le sens de la passe, du soutien, du replacement. Et le regard qui précède tout.
 
Ils me firent toucher du doigt la notion d'équipe. Beaucoup d'eau est passée sous les ponts depuis par Poitiers, Marsilly, Fontenay-aux-Roses et Palaiseau, jusqu'à entraîner un peu, mais on n'oublie jamais là où tout a commencé, ce petit vestiaire aux bancs de bois, aux patères rouillées, ce terrain sec comme du ciment ou boueux selon. Ce ballon que j'attendais de capter avec un mélange d'anxiété et d'excitation: peur de mal faire tant il était demandé précision technique et pertinence, désir de m'exprimer puisqu'il y avait de la place dans un assemblage de quinze pour le profil d'efflanqué qui était le mien.
 
Prendre la route, fort projet. Rejoindre les amis de La Rochelle pour goûter au Pineau des Charentes à l'ombre de la tonnelle chez Jean-Pierre qui occupait le flanc de la mêlée quand je gesticulais à l'ouverture, puis partager les viandes à la plancha avec Yves-Marie, Joël et Dadou, belles âmes ovales. Prolonger ensuite l'aventure vers Castelnaudary et Montpellier auprès des grands Claude, Spanghero et Saurel. Enfin direction Marseille, son vélodrome et ses places au plus près de la pelouse, là où suent l'engagement et l'effort, où ça tonne et ahane.
 
Comment La Rochelle, l'un des plus petits budgets du Top 14, parvient à surgir en demi-finale pour écrire la plus grande page de son histoire jusqu'à maintenant est une des raisons pour lesquelles il me faut absolument m'immerger dans l'essence de ces matches à la vie à la mort qui offrent tout au gagnant et ne laissent rien au perdant si ce n'est l'émotion à partager. J'en prendrais pour une fois ma part là où tout vibre à l'unisson et non dans le perchoir des plumitifs. Retour aux sources. Pour dire un jour j'y étais.
La dernière fois que j'ai ressenti la force de cette confluence, c'était au Newlands du Cap en 1995 pour le match d'ouverture du Mondial entre Springboks de retour sur la scène internationale après une décennie de boycott et Wallabies auréolées de leur titre de champions du monde. «J'y étais» était imprimé sur un tee-shirt qui se vendait en souvenir aux abords du stade avant même que Nelson Mandela n'adresse au public et au monde un message d'introduction Nous y serons. Des Quinconces retrouver samedi Bernard (Landais), Jean-Michel (Pomasson) et Eric (ASM) est aussi au programme.
 
Si les saillies de quelques présidents salissent la belle idée qu'on se fait de ce jeu, les passer sous silence me semble de salubrité publique. Dont acte. Restent à savourer les gestes artistiques de Ma'a Nonu, Joe Rokocoko et Leone Nakarawa. When the going get tough, only the tough get going. La phase finale est un lieu à part dans la topographie ovale. Elle révèle les purs talents, les génies, ceux qui se jouent de la tension qui éteint les autres. C'est l'heure et le lieu de vérité. La stratégie n'est rien sans les joueurs, premiers. Ne jamais l'oublier.
Qui seront les déclencheurs, vendredi et samedi, dans cet opéra de vélodrome ? Qui seront ceux d'entre les grands qui feront basculer ces demies ? Victor Vito, Duane Vermeulen, Leigh Halfpenny et Jason Eaton cette fois-ci ? Dan Carter ou Aurélien Rougerie ? Le chorus prévaudra sur la partition ? Qui marquera les esprits, qui aura le geste qui sauve, qui tranche et catapulte ? Toute une saison à s'infuser pour arriver enfin à ces apothéoses qui ne se laissent pas dompter et voir les grands fauves sortir en majesté s'abreuver.
 
Vous avez sûrement chez vous une carte d'explorateur. Enfant, elle me transportait. Les côtes étaient hâchées de traits rouges irréguliers. Plusieurs roses des vents ornaient mers et océans. Surtout, là où rien n'était dessiné apparaissait, mystérieuse, cette expression : Hic Sunt Leones. Ici sont les lions. Elle marque la frontière entre l'exploré et l'inconnu, et symbolise parfaitement l'esprit de ces demies sur lesquelles plane un rêve de surprises.

202 commentaires:

  1. Tranches de vie, et récompenses pour le chantre d'un certain rugby.
    Je lisais une interview de Loulou Blanc le capitaine de l'USM de 1967, qui disait entre autre ne pas avoir eu ni demandé de prime pour leur victoire. Il parlait aussi d'un groupe, tous ou presque issus de mon cher Tarn et gne qui quelques jours après le titre sont allés se recueillir avec le bouclier sur la tombe de Fontanié, jeune 2éme ligne d'avenir, décédé l'étè precedent au cours de ses travaux des champs( electrocution car en maniant les longs tuyaux d'arrosage il toucha une ligne de haute tension)
    Sur le CRC de hier soir, Presque tous les intervenants parlaient de FORMATION....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme quoi, hein ? Esprit d'équipe et prospective : vive les Quinconces !

      Supprimer
  2. (grossièrement repompé dans les carnets de Stevenson)
    En fait ici, la tactique est ultra simple : l’ouvreur doté de solides mollets arrose la partie d’un bout à l’autre sous des chandelles & pour faire la maille, ne pense qu’à remonter ses chaussettes entre 2 inspirations ; la cire qui s’écoule servant de sablier comme aux cachets de validation . Les supporteurs restant prêts & déterminés à tout supporter du moment que le calendrier est respecté, toujours fidèles dans le cône de projection qui leur sert de lumière comme de focale . Un peu comme les tenants du Gal au Pays Basque qui ont une foi toujours raffermie à la lecture de leur girouette pour mesurer le sens du vent .
    Ainsi, nous n’avons aucun retour après l’inéluctable défaite des bibendums face à ce qui se fait de mieux, sur ce qu’on pourrait appeler l’ennemi du bien qui a trouvé sans démériter à qui parler en demi-finale domestique dans un match tout simplement de qualité largement supérieure … On a pu voir que les Vunipola brothers, joueurs hors norme, la réintégraient quand ils étaient mis sur le dos, que le métronome Farrell perdait ses repères quand il était mis sous pression, qu’Itoge & Kruis, si on secouait l’auréole dont ils sont affublés, pouvaient laisser transparaître une trace d’huile sur laquelle venait glisser leur 3ème ligne, mais surtout, si en face on aligne un pack au charbon qui est la vedette, une charnière philatélique pour y coller du timbre en association avec une paire de centres toujours en piston entre attaque & défense, n’oubliant pas les appels à la cloche de leur triangle, le tout coulé dans un moral d’airain, ben, on peut défier n’importe qui en laissant aux Français le soin de jouer avec l’impossible .
    Et Mr Barnes a confirmé qu’il était un excellent directeur de jeu quand personne ne cherche à lui faire avaler des potions novésiennes .
    Dans l’autre demi, je n’ai pas reconnu les Wasp, comme contre le Munster, loin de leurs prestations du tournant de l’année ; faudra qu’ils retrouvent ce niveau, surtout dans la fluidité des mouvements pour espérer disputer le titre face à Exeter .
    Ce sera samedi, en attendant les Lions .
    Pendant ce temps, à Marseille, en plus des barbelés ceinturant le terrain comme dans toute communion qui se respecte, paraît que sont prévus des cages en tribune présidentielle & selon le voeu des entraîneurs, plus de brancardiers que de joueurs sur chaque feuille de match .
    Bôh ! Je plaisante .
    https://youtu.be/rx9fdAAby-c

    RépondreSupprimer
  3. "Gueule d'atmosphère"
    Masallia, le temps d'une fin de semaine ascensionnelle, va revivre les jeux du cirque ! Mais pour servir quelles causes ? Celle d'un public assoiffé par la chaleur antique des combats de gladiateurs, celle d'un trésorier qui fera mieux que le "Salinarius" ou celle de joueurs qui font "Casus Géli" sur la légion étrangère irrespectueuse des traditions françaises ?
    la suite plus tard ...

    RépondreSupprimer
  4. "Vogue la galère"
    J"ai bien peur que si l'armada de Toulon ne se saborde pas elle même, il reste peu de chance pour la flotte de La Rochelle. Mais devant l'émotion que ce rendez vous suscite chez Richard, je veux bien y croire...

    RépondreSupprimer
  5. "Here be dragons" devront se dire La Rochelle et Clermont à Marseille pour effrayer le retour des loups encore assoiffés de grandiloquence. Parce que les crocs sont là et pas que pour rayer la pelouse. Sur que s'imerger dans cette atmosphère, cette fusion évènementielle de sa ville, son club est alléchant, plutôt que converger vers la préférence d'une équipe ou d'un autre.
    Si ça pouvait être un peu plus "sea sex and sun", ça serait pas mal non plus, histoire d'apporter un peu de légèreté ambiante...
    Comme je disais dans ton post précédent, Richard, je serai aussi à Marseille les 26 et 27, mais pas pour les mêmes raisons. Ca n'empêche pas de pouvoir vous rencontrer. Il y a Michel qui doit normalement aussi assister à celui de vendredi.

    RépondreSupprimer
  6. Plus que des lions cette saison j'ai vu des hyènes et des chacals , des serpents et des scorpions, des loups et des requins .

    Mais de noblesse léonine nulle trace .

    Alors passons plutôt aux animaux fantastiques, ou fantasmés : des phenix, des dragons et deux licornes .

    Le dragon - "reptile ailé et armé de dents tranchantes, d’une carapace et de griffes acérées" - c'est Toulon, l'obstacle ultime chargé de défendre l'objet de toutes les convoitises dans l'imagerie médiévale .

    Le phénix "associé au cycle du soleil, il symbolise ainsi la force à la fois destructrice et féconde du feu qui, tour à tour, consume, purifie et régénère la vie" et toujours renaît de ses cendres ...
    c'est le Racing .

    Les deux licornes vertueuses - La Rochelle et Clermont - incarnent la pureté, elles ne seront vaincues que par la ruse, mais elles sont fortes, bien plus fortes que leur aspect tout de douceur ne le laisse penser .

    Alors si dans ton rêve de surprises tu vois un beau cheval blanc, laisse le passer ; que ce soit la licorne du bord de mer ou celle des volcans, elles seules peuvent triompher des animaux féroces .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Janet Leigh qui apparaît sans plâtre dans la fosse aux lions ?

      Supprimer
    2. Harry Keller, Ernst Mills, Janet Leigh .... Bon sang mais c'est ... bien sûr ! La soif du mal d'Orson Welles . J'ai bon ?

      Supprimer
    3. Seulement pour les esprits rapides cette fois, je recommence à la grue le plan séquence ; va falloir songer à remplacer le lion par Tiger, surtout si vous êtes en quête de romantisme dans le pré plutôt qu'au . Un peu comme Klaus d'avec Barbier .
      https://youtu.be/rx9fdAAby-c

      Supprimer
    4. Toutes mes confuses cher Maître, je n'avais pas ouvert le lien, n'empêche que j'avais trouvé ! Tiens toi qui sais tout ou presque, une licorne c'est toujours blanc ou bien c'est juste pour faire plus joli ?

      Supprimer
    5. Orson Welles adorait tourner en noir & blanc . Mais parfois, seule la vue d'une grue lui importait ; Jarmush aussi de nos jours, mais c'est plus compliqué .
      Demande à Tiger noch ein Mail !

      Supprimer
    6. Compliqué mais pas dead, man.

      Supprimer
    7. Nemerite toute notre attention .

      Supprimer
  7. Et l'histoire du cheval blanc chinois ou l'histoire chinoise du beau cheval blanc .. à lire ou relire pour relativiser ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour l'émule, comme disent les coiffeurs, le port de la barbe, mieux que la moustache ou la gâle, s'affiche selon le profil .

      Supprimer
  8. Tirer par les cheveux , l'emule ...
    Gariguette veut savoir si elle a bon plus important à mon avis

    RépondreSupprimer
  9. bienvenus dans l'économie réelle et le salary cap

    Montpellier vire 6 joueurs pour rester dans les clous et pouvoir surpayer les nouvelles stars.

    Ah Oups! les salaires n'allaient pas qu'augmenter pour tous.

    Non, si certains vont toucher gros d'autres seront virés pour libérer de la masse salariale.

    Les joueurs deviennent des variables d'ajustement.

    Voilà, certains vont s'apercevoir que si ils demandent des salaires astronomiques, certains devront payer. Les arbres ne montent pas jusqu'au ciel.

    Le temps de l'euphorie est passé, les réalités économiques vont en rattraper certains voire beaucoup. Et ils iront se plaindre dans le journal en disant "oh ce n'est pas juste". Ils oublieront de dire qu'ils étaient auparavant dans un club qui les a formé et qui ne payaient pas assez à leur gout. Moi, je n'ai pas de problème. Ils font un choix financier de travail (après tout, comme ils disent c'est un boulot).

    Mais ce nouveau "boulot" les verse dans le monde véritable de l'entreprise où tout se compare sans préjugés. Fini, les valeurs du rugby d'amateur. Ils veulent un rugby professionnel, en voici les nouvelles règles.

    Le Gé

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Des clubs épiciers... mais dans la grande distribution !!!

      Supprimer
    2. Gerard, arrête, tu te fais du mal...
      Quant à Montpellier, les licenciements avaient commencé bien avant ceux des joueurs, au niveau des simples salariés ...

      Supprimer
    3. Je suis d'accord avec toi. Malheureusement, les salariés ne peuvent rien alors que les joueurs, ils peuvent encore. Voir le SF.

      Supprimer
  10. La Rochelle / Toulon : 8ieme journée
    Score : 17/17
    Un Biterrois au sifflet.
    Toulon/ La Rochelle : 17 ieme journée Score : 20/23
    Un Biterrois au sifflet.
    Toulon/ La Rochelle : demi finales : ?
    Au cas où l'arbitre de champ serait à nouveau Biterrois, les supporters de La Rochelle, superstitieux, se devraient une prière en la Cathédrale Saint Nazaire de ...Beziers.

    RépondreSupprimer
  11. Sacrés Français ! On dirait pas que vous parlez d'un sport professionnel. Ou alors, pour le mélenchonner à la sauce Gouin-Queuille-Le Troquer.
    Allez les demies ! (pas glacées SVP) Pronostic : la météo, haut la main.

    RépondreSupprimer
  12. Sacrés Français ! On dirait pas que vous parlez d'un sport professionnel. Ou alors, pour le mélenchonner à la sauce Gouin-Queuille-Le Troquer.
    Allez les demies ! (pas glacées SVP) Pronostic : la météo, haut la main.

    RépondreSupprimer
  13. le jeu de rugby est en phase finale
    pas une nouvelle therapie pour endiguer l invasion des percussions
    on nettoie comme ils disent au karcher aux abords des regroupements
    on percute qui n a pas le ballon qui s approche est evince expulse je propose que les tetes pensantes de ce rubgycide equipent les joueurs de chenilles pour faire plus KOURK
    ces employes de club ne sont plus que de la chair a hematomes des commotiones en sursis
    dans cette longue agonie un eclair de ballon vite transmis et ecarte de belles courses redonnent foi mais cela n est qu un soubresautune fugace esperance
    Qui a tue le rugby qui est responsableet pourquoi est il mort
    c est pas moi dit.........

    RépondreSupprimer
  14. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  15. Mohed Altrad : "Moi, j’assume ce qu'il se passe, mais ce n’est pas moi qui décide"

    Ce n'est pas lui qui décide et bien qu'il parte alors si il ne décide de rien. Je serais actionnaire de la société Altrad, j'aurais quelques inquiétudes sur la capacité de son PDG. Pour quelqu'un qui a été nommé Dirigeant mondial de l'année 2016, c'est vraiment étonnant.

    Comme quoi, tous ces discours, c'est de la vaste fumisterie. Bien sûr qu'il est responsable et coupable et je le crois responsable et coupable car j'admire sa réussite. Je ne comprends pas. Il doit assumer et qu'il dise mon club est une entreprise ou une société de spectacle et je dois l'adapter comme tout autre société (financière). Ce n'est plus de l'amateurisme mais du professionnalisme avec tout ce que cela sous entend.

    mais là pour le rugby professionnel, on revient au

    "Je suis responsable mais pas coupable".

    J'ai de plus en plus l'impression que tous les travers s'abattent sur le rugby professionnel.

    En plus, si on continue dans le casse briques et le football américain, il va falloir revoir la philosophie de jeu du top 14 où bien nous ne sommes pas prêts de voir l'EDF en 1/4 de finale. je ne parle même plus de finale.

    Ce n'est pas le fait de faire rentrer plus de JIFF ou de joueurs des EDR françaises qui nous fera gagner. SI nous ne changeons pas et n'adoptons pas comme les NZ une nouvelle philosophie de l'EDR à l'équipe de France, nous aurions intérêt d'inscrire l'EDF à la NFL.

    Maintenant ce que j'espère c'est que Clermont va être champion pour nous montrer qu'une autre voie existe. Parce que les 3 autres, c'est du rugby Panzer.

    LE Gé

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne peux pas te laisser dire que La Rochelle est du rugby panzer.Ils s adapteront a une demi-finale certes mais si c est la première défense du top 14 c est aussi la 3° attaque .
      Bernard Landais

      Supprimer
    2. Je force le trait Bernard mais dans le royaume des aveugles, le borgne est roi. Alors 3ieme, je continue à penser que c'est du rugby Panzer. C'est le pack le plus lourd du TOP 14. Donc, désolé Bernard sans manque de respect, je réitère Rugby PANZER.
      Encore mille excuses
      Le Gé

      Supprimer
    3. Ne t'excuse pas puisque c'est ce que tu penses mais je ne partage pas cette opinion:Quovu et Atonio sont des 130 140 kgs c est vrai, mais regarde la 3°ligne,Gourdon ,Sazy et Vito et Eaton en 2° ligne des gringalets par rapport aux autres packs ! Et derriere ça joue tres bien aussi !Enfin on verra vendredi
      Bernard Landais

      Supprimer
  16. Un jeu pratiqué dangereux pour les joueurs , observateurs éclairés du corps médical , anciens joueurs , joueurs en activité le disent . La FFR ou la LNR n'ont pas montré d'intérêt à la chose .Se foutre sur la gueule sur les contrats , les matchs reportés oui , ce sujet la non ...ou alors j'ai mal lu , c'est possible

    Un jeu qui ne séduit pas , qui déforme et ça se voit des qu'on monte d'un cran , europe et international ... on se penche sur la formation mais doucement et surtout on ne change pas les règles qui pourraient réduire considérablement le danger évoqué plus haut et aéré le jeu , non on préfère le TMO , bien plus drôle

    Des Présidents qui ne sont pas sur le véritable sujet , santé des joueurs , formation et qualité du spectacle mais sur une communication pitoyable sur la fusion , les matchs reportés , les problèmes extra sportifs , les critiques de l'arbitrage et une gestion des " ressources humaines " ou il y a beaucoup à dire

    Alors bien sur on peut souhaiter à LR ou Clermont d'être champion , je crains que sans mesure drastique ou un accident fatal , rien ne bouge ...

    On entend pas ceux qui devrait avoir un vrai leadership mais on entend beaucoup 2/3 Présidents qui n'ont jamais joué de leur vie et n'ont aucune idée de ce que les mecs risquent , affligeant ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le gars qui croit que l'apôtre qui doit gérer 15 millions de budget, après avoir nommé un manager sportif, 5 entraîneurs, 8 spécialistes divers de la préparation, se soucie comme chez Orange de la mort d'un gonze ...

      Supprimer
    2. Tu as oublie les assureurs annonceurs

      Supprimer
  17. Le Français !
    Toujours en retard d’un train, sauf lorsqu’il s’agit de le remplir direction Vélodrome en hiver comme en été . Avec toujours aussi cette propension à trouver, efficacement !, des coupables aussitôt désignés plutôt que de s’interroger sur ses responsabilités même à échelon variable … sans doute un problème de formation, voire de mise en formation promue jusque dans son hymne national qui fait rigoler ou légitimement s’inquiéter les populations surtout hors frontières qui songent à un entonnoir dès qu’il est entonné, vas savoir pourquoi, quand ils considèrent les braillards débraillés incapables de la moindre discipline qui s’en gargarisent à en chavirer du chant du canon comme au champ du ballon . C’est la raison par laquelle sur le terrain, sauf accident, les Anglo-saxons nous seront toujours supérieurs, parce qu’ils commencent systématiquement par établir des règles pour ensuite mieux les modifier en vue de leur capacité d’adaptation, pendant que nous pensons en fonçant arcs boutés forcer une faille détectée pour tout emporter .
    Ce n’est pas d’hier, faut se rappeler que le Traité de Paris a été fêté par un feu d’artifices !
    Altrad est peut-être peu recommandable, mais quand on sait par quels chas est passé la famille Michelin qui a depuis longtemps un stade à son nom en plus d’une équipe de revendiqués « jaunards » qui n’ont jamais franchement faits l’unanimité du côté du maquis de Tulle comme dans la soie lyonnaise, ou la dentelle de l’Intraitable, voire non loin des boues rouges toulonnaises … faudrait se rappeler par quelle anarchie (au sens bourgeois) sont passés nos amis Anglais & Celtes au début du professionnalisme, pas loin de s’inspirer des guéguerres Trevisse-Milan-Parme où signaient pour l’amour du maillot des Costes, Villepreux, Lynagh, Campese, Kirwan, … , avant que tout ne soit posé bien à plat sur la table pour s’entendre, et sur la problématique de l’inflation mortelle, & sur la nécessaire implication de tous pour les enjeux de la Couronne à l’inter .
    Personne n’a été traité de Bédouin, si tant est que ce soit insultant, par contre, comme pour les déchets nucléaires, la gestion des camps de concentration ou la reprise du réseau pourri d’électricité, on a délégué aux amis Français le soin d’organiser les maisons de retraitement avec des managers du terroir . Des passionnés de l’embrouille, du combat dans l’emmêlée (d’ailleurs, ‘suis sûr que Vern n’est pour rien dans la charrette) .
    Et ça marche, comme disait l’autre de l’organisation Todt.
    https://youtu.be/4DzmkLEn3fA

    RépondreSupprimer
  18. "Gueule d'atmosphère"
    Masallia, le temps d'une fin de semaine ascensionnelle, va revivre les jeux du cirque ! Mais pour servir quelles causes ? Celle d'un public assoiffé par la chaleur antique de combats de gladiateurs, celle d'un trésorier qui fera mieux que le "Salinarius" ou celle de joueurs qui font "Casus Géli" sur la légion étrangère irrespectueuse des traditions françaises ? Autant dire, pour avoir été témoin infortuné ce jour d'une mise à pied d'un directeur (licenciement), nous sommes bien peu devant la lâcheté humaine et seule richesse que personne ne peut nous voler dans ce monde de misères reste la santé ! Du moins laquelle comme dit Tchale Watchou en arrêt maladie et viré par son employeur ! Ou sont les codes d'antan alors que le phare de Planier défit la pythie de Notre Dame de la Garde ce week end ? Bonne Mère si elle a la réponse la sardine qui a bouché le port ne sera plus qu'une momie ! Rien ne tourne plus rond dans ce sport c'est peut être pour ça qu'on l'appelle "Ovale" ! Était ce prémonitoire au XIXe que de voir le rugby sous cet angle ? Un siècle et demi plus tard, seul le ballon donne sa propre vérité sur le pré et sa raison d'exister encore. Au delà de la tradition so british du "reugbie" nous,les grenouilles des marais salants, donnons une image de moins en moins crédible sur l'éthique de ce sport .... n'est ce pas la cause pour laquelle les jeunes se détournent vers des valeurs plus simples, plus populaires et caricaturales loin du monde des affaires ? Et que dire de ces Romulus argentés sans compter qui étalent leur ingéniosité sportive au plus haut niveau sans avoir peur d'être d'un ridicule le plus absolu ou le plus notoire ? Ma foi seul "Merling l'enchanteur" garde une dimension humaine, terrienne et charismatique d'un rugby huitresque qui n'a rien à envier au rugby champêtre ! De Charybde en Scylla, nos mentors grisonnants sombrent dans la cupidité absolue. Serons nous capable demain de relever au détour des demi-finales de super welters le gant pour dénoncer toutes ces ignominies qui tuent notre sport favori au profit de dandy et nantis qui n'ont de finesse que le nom dont ils s'affublent "membres bienfaiteurs" ! Alors Masallia rendra son verdict dans l'ivresse la plus totale sans que Giono n'ait pu dire mots ou maux !

    RépondreSupprimer
  19. Si l'on veut s'en sortir effectivement ce n'est pas ce sport qui ne tourne pas rond mais toute notre société. Ce n'est pas l'argent qui pourrit tout mais les hommes et leurs croyances. Ces croyances dans la toute puissance de certains qui croient avec un peu d'argent mener leurs affaires comme ils l'entendent. Les entrepreneurs modernes cherchent (vraiment) à faire le "bonheur" de leurs employés. Ils ont pris conscience de l'importance de la chaîne des compétences.

    Après avoir fragmenté le travail, (Taylor - Ford) nous avons enrichi les tâches après 68... Puis la mondialisation est arrivée, elle demande d'autres qualités d'ouverture d'esprit mais nous n'y sommes toujours pas entrés, nous la subissons. Nous restons centrés sur notre petit nombril de France et nous nous plaignons.
    Très tôt, les britanniques ont inventé un mot d'une grande richesse "Club", le fonctionnement en est codifié et l'appartenance va bien au delà de la cravate et du blazer. Sorte de cocon réservé dans lequel la vie quotidienne se développe par choix. Question d'identité...
    Nous latins largement métissés pensons autrement, l'impression que tout se délite autour de nous, nos sensibilités nous égarent. Nous ne faisons toujours pas grand chose pour recoller des morceaux de société ou des partis politiques. Chacun sa chapelle! Nous ne connaissons pas l'effet colibri. Malgré son élévation, l'ascension du weekend rugby n'apportera aucune modification aux problèmes qui nous sont posés. Nous saurons juste qui jouera la finale. Et nous passerons l'été à côté des solutions qui sont a portée de main, elles sont pourtant nombreuses et bien moins compliquées que l'on veut le croire. "Il n'y a point de travail honteux" (Socrate), encore faut-i avoir envie de le commencer. Pour l'instant en écoutant les échos lugubres de Manchester nous attendons les élections comme il y a un mois. L'eau coule sous les ponts ..., et nous aussi.

    RépondreSupprimer
  20. Michel
    je vois que tu as toujours l'âme d'un forgeron pyrénéen ! Mais quand je regarde le visage de ces enfants de Manchester, je me pose des questions sur nos racines gréco-latines. Il y a club et club. Celui du golf donne l’accessit à un trou et celui du rugby stigmatise l'argent pour combler le trou !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben Tautor, en matière de trous tu t'y connais, du moins ça t'inspires !!
      Michel, on a pu lire et constater en matière RH et concernant la France, d'autres méthodes
      avec une autre ouverture d'esprit, mais encore trop peu répandues. Pour l'instant, on est trop dans la résilience et l'intérêt spéculatif, et sans corrélation avec l'esprit de groupe et le collectif d'une équipe. Où l'on voit au pire et sans étiquette, que les joueurs en viennent tout bonnement à gérer eux même la situation qui leur échappe totalement, en tant que pantins sur l'échiquier. Et qu'on le veuille ou non, gestion entreprise ou pas, c'est fort dommageable pour l'esprit de ce sport.
      Où est l'altruisme, le philantropisme, l'ami du peuple (pour le coup, plutôt stalinien) dans l'attitude de ces soit disants "bienfaiteurs" ? Faudrait chercher dans le passé difficile de Mohad les raisons de cette mauvaise interprétation de la rigueur, de ses préceptes ou comportements inharmoniques. En tout cas, pas des baguettes de tambour pour rassembler, ni celle d'un chef d'orchestre.
      Gé, le point de vue légitime d'Olivier Villepreux...
      http://renvoiaux22.fr/WordPress3/ressources-humaines/
      Et poussons derrière LR, pour un Regain...

      Supprimer
    2. J'ai lu et je suis d'accord avec lui et ce n'est pas loin de ce que j'ai écrit.

      Si tu veux du monde de l'entreprise et financier dans un sport, il ne faut pas se plaindre que tu deviennes une variable d'ajustement.

      Nous sommes passés de la direction du personnel à la direction des ressources humaines. Les salariés comme les joueurs deviennent des ressources qui se gèrent comme on gère un stock.

      C'est de la gestion mode anglo-saxon, tu es payé pour travailler, une fois que ton travail est terminé tu es payé suivant le contrat et l'entreprise ne doit rien au salarié comme le salarié ne doit rien à l'entreprise. Il n'y a pas ressenti dans cette gestion.

      C'est une gestion comme une autre. Je ne porte aucun jugement, je constate.

      Que ce soit le golf, le rugby ou autre, à la fin quand tu es dans la finance et le profit, tout fini par KPI (Key Performance Indicator) et comme tout indicateur, ce n'est que des nombres alignés qui ne portent aucune humanité.

      Alors les valeurs de rugby, l'amitié, je n'ai encore vu aucun indicateur les mesurant ou alors que du ressenti qui ne peut être que peu scientifique.

      Je ne crois pas que la France, est mieux ou moins bien. Peut être, nous sommes un peu plus romantiques ( ou Rome Antique, ou Rhum antique) et les français pensent qu'il existe encore de l'amour dans la comptabilité.

      Sauf que les chiffres n'ont ni odeur, ni gout. Ils sont juste binaires.

      LE Gé

      Supprimer
    3. le métier Sergio !!! écoute ...
      https://www.youtube.com/watch?v=Or66XEGPgbE

      Supprimer
    4. et un souvenir du bon temps
      https://www.youtube.com/watch?v=gZEfHn6SjSs

      Supprimer
    5. Putain, être et avoir été !! l'est à la cortisone le Ritchie (Blackmore, bien sur) ou quoi ??

      Supprimer
  21. Oh ben dis donc, tout va mal,putain d'époque!
    Sinon vous ça va les z'enfants?
    Allez.....

    RépondreSupprimer
  22. mot rose
    l optisme etant pour moi incongru
    SERGE KAMPF il me semble etait un genereux donateur
    quand on a tellement il faut rendre peut etre pour s acheter une place VIP au paradis tel est le but des fondations
    pourquoi l entraineur au bord du terrain ne saurait il pas muni d une eponge pour la jeter et proteger ses joueurs lors des ko
    les joueurs pointant au chomage rien de plus normal ce ne sont que des salaries (CUP)
    economie liberale adieu le social et l humain au plus loin
    il faut bien que la reussite de certains se fasse lau detriment de beaucoup d autres
    le match TOULON LA ROCHELLE aurait du se jouer a AUBAGNE en souvenirs du passe commun des 2 villes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A propos de mot rose, retrouvé ça dans mes annales binaires...
      https://www.youtube.com/watch?v=FxsSw-bp--c
      ah, c'est plus tout jeune, ou plutôt je l'étais à ce moment là. Pas le bagne, encore cocagne.

      Supprimer
  23. Bonsoir, je ne sais pas trop comment vous avez fait votre vie les uns et les autres mais enfin ici personne n'est un perdreau de l'année je ne vous apprends donc rien en affirmant qu'on peut rencontrer des patrons sympas et des prolos complètement cons, qu'il en est de même partout et que tel dirigeant de rugby voué aux gémonies parce que patron donc riche donc forcément oppresseur des pauvres c'est quand même assez réducteur . ( pareil bien sûr en face) . J'ai donc eu affaire par exemple à des chefs d'entreprise ouverts, intelligents ( si! si !) qui ont parfois accepté de nous prendre en stage des jeunes pas bien doués mais en qui ils croyaient . Ben oui des fois ils ont même une âme !!
    Je ne crois plus au tout blanc tout noir ; j'ai la faiblesse de penser qu'en la pire des crapules on peut trouver du bon et que le meilleur des hommes a parfois des accès de moins bien .
    L'important est je crois d'arriver à équilibrer les forces ( se reporter utilement au chapitre précédent sur le balancier ) Tout le reste y compris mon histoire de licornes c'est pour se remonter le moral quand les forces du mal semblent l'emporter quitte ensuite à se raconter des histoires horrifiques d'équipes valeureuses qui perdraient ...
    "Nous sommes de l'étoffe dont sont faits les rêves, et notre petite vie est entourée de sommeil." voilà endormons-nous et rêvons comme le conseille le grand Will, cette citation je la répète ici chaque année au moment des phases finales lorsque je sens qu'on commence à partir en sucette, les uns baissant les bras trop vite, les autres commençant à chercher des raisons et des boucs émissaires ...Ca prouve qu'on a un coeur qui bat, qu'on n'est pas encore complètement racorni sous le poids des ans, qu'on se berce sans doute d'illusions aussi mais qu'importe ? Si le rêve est beau et qu'il y passe des licornes ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un coup de pied de recentrage certes, malheureusement qu'on ne voit pas assez. Trop peu nombreux à mon goût. Et puis même si... en attendant les faits sont là mais on va imaginer la veille que ça matchera (super tendance en ce moment) bien demain. Ni blanc, ni noir, et pas grise mine, donc.

      Supprimer
    2. bonjour Gariguette,... et merci, ..... pour moi, c'est toujours : blanc...et noir! (bien évidemment) A+

      Supprimer
  24. Voila qui est bien dit , bien écrit ( comme d'habitude ) un magnifique coup de pied de recentrage ..
    N'étant pas un perdreau de l'année , ni une blanche colombe , c'est davantage l'expression d'une frustration ou tu vois bien ce qu'il faudrait faire évoluer sur le plan du jeu , de la formation et que rien ne bouge ou si peu pour retrouver du plaisir comme on a eu que rarement cette année
    Sans rêve , on est foutu , tiens rien que pour le Rugby , qui n'a pas rêvé son match la veille de le jouer et que ça jouait bien ...

    RépondreSupprimer
  25. Gariguette,
    Je savoure ce coup de sifflet monumental qui remet la beuchigue au centre du terrain ! Ma foi qu'importe ce qui gravite autour, du bon, du mauvais, l''équilibre reste l'épicentre du jeu. Néanmoins, comme tu le soulignes fort justement, nous ne sommes pas les perdreaux de l’année bien que nous soyons en avance sur la saison et que la ponte bat son plein ! Qu'elle soit grise ou rouge, elle reste monogame mais groupir .... Marc de Saint Sernin rappelle que "les règles de ce sport sont vraiment très chrétiennes" et souligne la métaphore de l'Eglise "censée nous mener en terre promise comme au rugby" ... Pourquoi alors parler de la perdrix et du curé ? Même La Fontaine n'y avait pas pensé ! Tout simplement par mémoire de Madeleine Cinquin "Dieu est avec nous"! Surement une illumination de ma part mais pas que. Aux "Quinconces", même en étant partisane grenobloise, distribuant les noix à bon escient, tu sais toujours tirer la quintessence de nous tous. Pour preuve, tu arrives à confesser Roger, la plume la plus diatribe, la plus cynique mais aussi parfois la plus empreinte à nous pendre pour des truffes locales! Le Sanctuaire résume bien ce qui transpire en toi " Ah l'Amour, c'est le genre de joie qu'il n'est souvent pas permis de nommer! Ça ne se comprend pas. Ça se respire. Ça vous pousse à toutes les audaces. Comme ce rugby, peut être ..."
    Oublie les licornes du mal fais comme Ulysse destination Ithaque !
    Mais pour conclure, je retiendrai la devise de Madeleine " éduquer un homme c'est éduquer un individu, éduquer une femme, c'est éduquer un peuple ».



    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon ami,

      Comme Proust, tu as pris goût à la Madeleine, je pourrais être cynique et dire que vu l'état du monde, les femmes doivent être très mal éduquées donc de fait les hommes.

      Je voudrais répondre à Gariguette que je suis toujours aussi optimiste pour notre société et notre rugby.

      Il faut juste que les acteurs(rices) s'adaptent aux nouvelles règles de la finance et du professionnalisme. 3 règles à respecter, Profit, Image, Hobby.

      Soit le club de rugby est là pour générer du profit, donc les joueurs sont des variables financières.

      Soit le club de rugby est là pour générer une bonne image, alors les joueurs sont là pour montrer la bonne image de l'entreprise donc il dit et se comporte comme l'image du club le demande.

      Soit le club de rugby est là comme un hobby du président sorte de danseuse, alors les joueurs sont le jouet du président.

      Une fois, ces règles établies, les valeurs du rugby pour moi ne sont pas incompatibles avec ces différentes règles. Il va y avoir un moment d'adaptation mais je pense que le rugby en sortira, grandi. En effet pour bien jouer à ce sport, il faut une certaine intelligence, et les joueurs s'adapteront et le rugby partira de plus belle.

      Pour le moment, certains n'ont pas compris que le rugby était dans une nouvelle ère et agissent comme le rugby d'antan.
      Mais tout cela va changer.

      Je suis prêt à parier que l'année 2018 verra un rugby de mouvement gagner, nous sommes au bout du rugby Panzer.

      "la vie est belle, la balle à l'aile" et pas au centre :-)

      Pour répondre au sujet de Madeleine, je préfère Marilyn
      « La femme qui cherche à être l’égale de l’homme manque d’ambition. »
      Je dirais même plus, elle régresse.

      LE Gé

      Supprimer
    2. Ah mon avis tu peux oublier la première ( profit )
      Le jour où mon montera un mec qui a fait de l'argent avec le Rugby je voudrai voir les preuves ou savoir qui s'est fait avoir autour
      La 3'eme pour quelques uns ( 3)
      J'en ajouterai les passionnés à ancrage local fort avec toute une région et son " peuple derrière

      Supprimer
    3. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    4. François,

      Je réitère le profit, désolé, je sais je suis chiant mais le ST est 12ieme donc j’ai le droit :-)

      Pour Preuve :

      1) Mourad, quand il vendra le RCT je te parie qu’il se fera de l’argent, un stade tout neuf payé par la mairie. De plus, ses interventions vont valoir beaucoup plus chères, il était inconnu avant, maintenant les télés se battent pour l’avoir. Donc profit et de un.

      2) Bouscatel 15k€ par mois. De deux ☺

      3) Altrad, il a eu son son stade pour rien et son club dans quatre ans se revendra plus cher qu’il a acheté même avec ce qu’il a mis. Pour rappel, le prix de l’immobilier ne fait qu’augmenter. Et pour appuyer mon propos, 10 secondes de pub, c’est 156k€. Alors 90 mn de maillot d’Altrad, plus son interview 10 mn, plus les reportages sur lui. Je ne te fais pas le calcul. Et de trois :-)

      4) Lorenzetti le roi de l’immobilier, tu crois qu’une fois que son stade va être réalisé avec les aides de l’état plus de la commune de Nanterre qu’il lui a vendu les terrains pour rien, il ne va pas se faire un super profit à la revente. Et de quatre :-)

      5) Savare, il a peut être perdu mais en fait comme il devait payé 33% sur ces profits, il a déjà avec les pertes du SF des profits moins taxés. Mais il ne faut oublier qu’il est super connu maintenant et je suis sûr qu’il a obtenu des deals grâce à ses connaissances. D’ailleurs la mairie lui a refait son stade gratuitement. De même qui ne connaît pas maintenant la famille Savare. Même Richard connaît bien sa fille :-)

      Bon même Merling, grâce à La rochelle, tout le monde connaît son café.

      Alors !

      Le Gé pas trop de bonne foi



      Supprimer
    5. 😉😉😉 vu comme ça ..,.mais moi aussi de mauvaise fois , je voudrai voir net de leur investissement les propriétaires ( pas les salariés ) auront à la fin du bal ... même ce bon Savare si c'est si intéressant pourquoi partir hein ...
      Merling j'espère pour lui que son café est plus connu mais il paie ( j'espère ) comme les autres sponsor
      Bref même si j'en avais ( des sous ) je ne les mettrai pas la 👍👍

      Supprimer
    6. la dernière maxime d'Alain me rappele un certain Mazarik

      Supprimer
    7. Mazaryk ou Mazarin pas pareil 😉

      Supprimer
    8. "Laisse Madelaine" comme dans le sketch de Coluche, non ? une autre forme d'évangélisme sur la place publique .
      Si je devais comme un vétérinaire à l’abattage me mettre à pendre les Tartuffe locaux, je crois que je n’aurais jamais de temps à songer à jean-jacquer des confessions, ce qu’heureusement ma religion m’interdit .
      Mais je dois bien avouer succomber à de la séduction en vérifiant le registre mammouthien style fonctionnaire d’élite qui se met en branle pour promouvoir la sauvegarde des espèces en faisant appel directement sur leur portable à l’humanité économique d’un Ghosh, d’un Bolloré ou d’un Hernand, afin qu’il organise une visite guidée en atelier dans son entreprise toute affaire cessante pour montrer à des gars des Zup ce que l’amour du savoir artisanal peut réaliser en termes d’accomplissement personnel . Et voir l’enthousiasme de ces philanthropes à manquer quelques jetons à un conseil d’administration dans le 9-2 pour se focaliser sur l’insertion des d’jeûnes en fredonnant du NTM conduit résolument à revoir pas mal d’idées toutes faites préconçues par des esprits manquant, eux, de la plus petite ouverture d’esprit pour sombrer dans les platitudes & autres niaiseries manichéennes du scientisme pompeux syncrétique ruinant le savoir-faire du tour de main .
      Cela me rappelle ce bon Kampf mobilisant des ingénieurs informaticiens Indiens pour leur vanter leur statut d’ intouchables dans leur beau pays qu’il irriguait de son mécénat .
      A n’en pas douter, la préservation du mammouth comme de l’évolution passe par le conformisme . Si je peux me permettre cet accord de quinte à usage consonant pour qui n’en sera pas affecté, les oreilles plutôt stétoscopiquement affectées à l’usage .
      “Les dangers visibles nous causent moins d'effroi que les dangers imaginaires .” King Lear .

      Supprimer
    9. entre deux dangers, the "King Lear" et le "Prince Probus", mon choix est fait en toute confession ! Rien de plus exaltant que d'être un Tartufe !

      Supprimer
  26. Gott mit uns, tout va bien de ce côté la, l'es toujours du bon côté, fastoche !
    Par contre les forces du mal, alors la ça fout les jetons, hein, brrr, fô pas rigoler .
    Pis des sounoises en plus, bien cachées dans les valises à Mourad, le sourire de Jacky, le regard de l'echafaudagiste.
    Même ma oisine des fois elle m'inquiète, une tête à avoir bossé à la banque Rotechilde !
    Le docteur Zoulou vous prédit donc une diète sévère de Goze 14, avec un peu de phases finales, quand même, s' il fait pas beau.
    A remplacer par un soupçon de tournoi, de super 18 si possible, et beaucoup de Lacapelle-Marival/Varacieux, du Lavernose-Lacasse/Arcangues,voir de Buzet/Saint Junien, au plus près de la talenquere sinon ça compte pas.
    Et si les symptômes persistent, une dose de Gilberto Gill,un verre de Chambertin, et les seins de Sophie Marceau ( ah la non, lisez pas ça m'à horsdecontrôlé )
    Après ça vous pouvez passer sans crainte ni appréhension sous les persiennes de Zaza en chantant les sucettes à l'Anis, peut rien vous arriver
    Allez les forces du bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qu'importe le flacon ... mais la pour le coup , ça donne envie le tout accompagné de truffe locale pour etre en bonne compagnie
      Merci Docteur (s)

      Supprimer
    2. Gaffe quand même aux pigeons qui picorent sur les rebords de fenêtres ou aux mégots pas éteints dans les cols de chemise .

      Supprimer
  27. Zan Lou
    ça sent le rhum arrangé un pur malt bien fait promu à une dégustation ou le bien effacera le mal .😉

    RépondreSupprimer
  28. Ben non,suis à 10.000 km de mes diaboliques mixtures; le manque plutôt😆
    Allez, Capri Sun , beurq...

    RépondreSupprimer
  29. Sinon sur la gestion des joueurs par le manager, mais forcément cautionné par le président, édifiante celle de Montpellier, dixit le témoignage du talonneur Gely, tenu la plupart du temps à l'écart du groupe. Au point de se poser la question s'il était là pour apprendre l'anglais, dans un club étranger. Pas étonnant les atermoiements de ce groupe, surtout quand il y a des blessés plus que de raison (qu'on se pose aussi la question de leurs causes, surtout sur toutes celle ligamentairess ou musculaires) et qu'on réintègre les exclus. Là y a de la gestion RH d'envergure !! White n'a pas lavé toujours très blanc dans sa gestion à la sud africaine. Quand en plus, Mohad fait ressortir que le groupe a eu forcément du mal parce qu'il ne possédait pas le joueur supérieur pour faire pencher la balance pour tout bonnement justifier l'engagement de Cruden et le limogeage d'autres joueurs (sources Midol). Du boulot sur le planchot pour V. Cotter afin de remmettre de l'ordre dans une application raisonnée, juste, humaine de la gestion du futur groupe, si son président n'interfère pas.

    RépondreSupprimer
  30. Je rebondis sur l'optimisme du rugby de demain...J'y crois aussi. Le monde court, change, bouge devient divers même chaotique et le rugby ne devrait pas évoluer!
    Après tout la finance fait partie des systèmes comme patrons et employés. Comme nantis et démunis.
    Ce sont nos enfants qui jouent en ce moment. Ce sont des employés qui n'écoutent plus parce que l'individualisme mis à jour vers 1970 (par nous) fait que nous avons changé de mode de vie. Nous avons perdu des valeurs que nous allons chercher où elle existent encore aujourd'hui. A l'est pays ouverts il y a peu de temps, aux antipodes pays de culture encore, chez les îliens de tout poil qui trouvent une sortie de leur système maritime et consanguin.
    Alors je me dis que les présidents dont on parle si abruptement ne sont-ils pas visionnaires? Je mets mon argent pour me faire un nom , je paie des gens pour un spectacle et voilà qu'ils s'ennuient un travail. Ils vont au boulot comme des employés de l'hôpital, de l'école ou des impôts. Ils râlent parce qu'ils ne veulent plus travailler le weekend alors on va les vendre.
    Le coup de pied dans la fourmilière a marché à Paris, à Toulon aussi après quelques tâtonnements. MB a réussi assez rapidement a trouver un autre Laporte semble-t-il. Montpellier est en cours de chantier. Tout n'est pas encore en place mais la "cotterisation" est en cours. Evolution à prévoir rapidement. A Montpellier on ne lavera plus blanc à l'automne.
    Encore une fois Paris donne l'exemple à la Province, rageant mais efficace. LR et ASM, les sages de la classe ont pris les devants. Voila que la bourrasque arrive, seront-ils lauréats jusqu'au bout?
    Jour de match, on va savoir. Pas d'amateur, pas de professionnel, jour de jeu, jour de cirque et de contre-pied. Allons au débordement.
    Demain sera un autre jour mais on aura encore à débattre. Vive le blog!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Michel,
      avant d'attaquer un 18 trous, je te répondrai par Marivaux sur le jeu de l'Amour et du Hasard ! Et oui, tout mène au rugby en particulier l'Amour ! L'ordre établi et les préjugés sociaux sont ils de nature à dire que les présidents sont des visionnaires ? Tout dépend du costume que l'on s'attribue celui de Lisette ou celui de Bourguignon. Selon l'angle d'attaque ou l'anglet de vue, le champ d'action ne sera pas le même, le marivaudage ne conduit pas forcément au mariage et le travestissement de l'individu n'est qu'une parade pour découvrir les faiblesses de son prétendant. Autrement dit, les présidents jouent de leur besace et de leurs écus pour accoupler l'improbable avec plus ou moins de bonheur ! Ce qu'ils oublient, dans leur quête amoureuse, c'est que le sentiment amoureux ne s'achète pas et que la trivialité pécuniaire ne rend pas obligatoirement heureux. Le hasard n'est point une vertu cardinale de cet amour pour le jeu ! Tous ces présidents ne sont pas là par hasard chacun en est convaincu. D'ailleurs, en forçant le trait, on pourrait retrouver quelque part dans leur vision du rugby du Don Quichotte pour les moins expérimentés, du Hamlet pour les plus dramaturges, du Hannibal pour les plus guerriers mais rien de César, roi des Gaules hélas ! Je tairai par pudeur ou par pitié le cas de nos présidents de la FFR et de la LNR ou la consanguinité a rien à voir avec les îliens. Alors Silvia et Dorante, Lisette et Arlequin ce n'est pas pour demain non plus que nous vivrons cela dans le rugby contrairement à Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux qui retombe sur ses pieds pour que l'Amour triomphe du jeu et du hasard. Alors que le jeu soit, que l'Amour brille à Massilia et que chacun se souvienne de cette maxime "Va, dans ce monde, il faut être un peu trop bon pour l'être assez".

      Supprimer
  31. En réponse à un édito du 06 février 2007 (Merci Flair play), entre Cyrano de Bergerac et "le livret de compétences" : la mentalité de "valeureux perdant" de Catherine KINZLER (http://lachoule.hautetfort.com/about.html), Philosophe, je répondrai ceci :
    Si le rugby se résumait à Cyrano de Bergerac, mon nez ne serait ni un cap ni un détroit mais un continent ! Hélas, nous nous affublons constamment au travers des échecs de gratifications positives qui font croire que le meilleur est à venir ! Tromperie sur la marchandise et sur l'état d'esprit de 15 hommes hétérogènes qui n'ont que la culture qu'on a bien voulu leurs enseigner. Pas plus le staff que les hommes de terrain sont à blâmer tellement la médiocrité des résultats laisse penser qu'en dehors du top 14, ils sont une coquille vide du rugby mondial dont on a peine à croire qu'elle est pleine ! Cyrano restera Cyrano, une belle anaphore de l'écriture ou la cohérence des mots rythme avec l’héroïsme consensuel propre à l'auteur ! Hélas, le rugby ne s'appelle pas Edmond Rostand, ni Alexandre Dumas et 20 ans plus tard nous serons toujours dans la dramaturge du perdant celui qui se donne tous les moyens pour ne pas gagner !

    RépondreSupprimer
  32. Et donc il faudra inventer une autre manière d'éduquer car on ne vit qu'avec notre passé...mais alors comment innover? Pas avec du vieux, peu de monde comprend le "ici et maintenant" que nous apprend le golf. Avant d'aller au stade , j'irai au port voir la sardine...

    RépondreSupprimer
  33. Pousse jusqu'au Musem ...
    Oui oubliez le coup d'avant pour penser à celui la maintenant !
    Tu es aligné avec Einstein repris à toutes les sauces et notamment dans les séminaires sur l'innovation
    " imagination is more important than knowledge . For knowledge is limited to all we know now and understand , while imagination embraces the entire world , and all there ever will be to know and understand "
    Bonne balade à Marseille et passez tous un bon moment !

    RépondreSupprimer
  34. Quant à lui, ô ronce avec son piquant habituel, prône un détour par la matrice plutôt que de scruter les 7 piliers de la sagesse .

    RépondreSupprimer
  35. Pour Bernard,

    A part avoir vu du Rugby Panzer de nos amis rochelais, je ne vois pas bien.

    :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je découvre ton post . De ttes manières j voulais t écrire: tu as entièrement raison des panzers. Vito absent rouge mérité . J étais à Deux personnes de ....ritchie himself apres l avoir vu à LR 48h avant ! J espère que le SR ne va pas conserver sa panzermania

      Supprimer
    2. Bernard landais bien sûr

      Supprimer
    3. Va, je ne te hais point :-)
      Tu vois, il ne reste plus que Clermont pour proposer du jeu intelligent.
      On en reparle ce soir.
      A ce soir donc pour tes commentaires avisés.
      Le Gé qui fait le malin car pour une fois, il ne s'est pas trompé :-)

      Supprimer
    4. Bernard
      Désolé pour LR faire autant de km pour voir des autos tamponneuses... Heureusement que les "Quinconces" sont à Massilia pour relever le niveau 😉 vu la tribune officielle de panzerclastes ... Allez un peu de 51 pour oublier ... Et un petit café noir signé M 😉

      Supprimer
    5. Je vais à un barbecue chez Eric ou je retrouverai Pom et BenjiAsm et cet aprèm l autre demie !

      Supprimer
    6. Embrasse les et dis leur de nous faire un clin d'oeil de temps en temps ... Une petite photo souvenir pour les Quinconces 😎
      Amusez vous bien plus que hier soir 😊

      Supprimer
    7. la bise à tous de ma part aussi, du coup là on va soutenir Clermont à donf surtout contre les Parigots têtes de veaux 🍓💋

      Supprimer
  36. Je ne reconnais pas ce sport que j'ai aimé !
    Quelle violence dans le jeu !
    carton rouge surement mérité mais je suis sur que dans le feu de l'action et la violence des plaquages , les joueurs ne peuvent pas se maitriser !
    score indécis jusqu'au bout !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Marc,

      Pourquoi j'ai, tu l'aimes encore où tu ne viendrais sur ce blog.

      Ce, notre sport va s'adapter.Demain sera un autre jour où l'évitement et lever la tête seront à nouveau l'alpha et l'oméga.

      Ne nous quitte pas
      Il faut oublier
      Ce rugby à péter
      Qui s'enfuit déjà,
      Oublier le temps
      Des golgoths sangsues
      Et le temps perdu
      A voir des manants
      Oublier ces heures
      de passes en avant
      A coups de casques
      A la fin du jeu des basques
      Ne nous quitte pas
      Ne nous quitte pas
      Ne nous quitte pas
      Ne nous quitte pas

      Nous t'offrirons
      Du beau jeu de Clermont
      Venues de pays
      Où le jeu est roi
      Nous verrons des passes
      Qui jusqu’à ton cerveau
      te fera aimer le beau
      Pour couvrir tes yeux
      D'or et de lumière

      Nous ferons un domaine
      Où le jeu sera roi
      Où le jeu sera roi
      Où sortira ta peine
      Ne nous quitte pas
      Ne nous quitte pas
      Ne nous quitte pas
      Ne nous quitte pas

      Ne nous quitte pas
      Nous t’inventerons
      Des matchs insensés
      Que tu comprendras
      Nous te parlerons
      De ces joueurs là
      Qui ont vu deux fois
      des passes dans leurs mains arrivées

      Nous te raconterons
      L'histoire de ce joueur
      qui sans aucune peur
      a pris la balle et l’a passée
      Ne nous quitte pas
      Ne nous quitte pas
      Ne nous quitte pas
      Ne nous quitte pas

      Supprimer
  37. Nul pas de passe et si il y a des passes et sont en avant. Le 9 de Toulon à part aller péter il ne lève pas la tête

    RépondreSupprimer
  38. Même si je suis supporteur du RCT je suis très déçu pour La Rochelle ! Ils méritaient vraiment ,
    j'espère que l'ASM demain gagnera !
    bonne soirée à tous

    RépondreSupprimer
  39. Le drop l'arme fatale qui privé LR d'une finale ... au lieu de piloner à chercher la faute il fallait positionner Zack Holmes pour un drop ... Quelle erreur ... manque de lucidité probablement

    RépondreSupprimer
  40. les percussions succederent aux percussions
    dommage pour le SR UN PEU PLUS ENTREPRENANT en 1 mi temps
    le var est dans le fruit
    un grand bravo aux jeunes arrieres francais du stade rochelais
    mais pourquoi diable ont ils toujours engages sur l ailier caterpillar de toulon

    RépondreSupprimer
  41. Aie ! " on y va sans pression " avait dit Colazzo ben non forcément elle est la , la pression ... et pas facile à gérer dans les matchs eliminatoires , vrai pour tout le monde ... sûrement le truc à mieux gérer l'année prochaine
    Allez ca n'enlève rien à cette très belle saison
    Guirado touchant par sa tristesse pour le SR comme si au fond de lui il pensait que Toulon n'aurait pas dû passer , en fait au fond de lui il le pense

    RépondreSupprimer
  42. Quel gâchis pour les équipes : La Rochelle s'évertue à jouer au pire de la méthode toulonnaise et Toulon opiniâtre dans la médiocrité tamponnière, comme les zautos du même composite,
    Quelle purge derrière les TV !
    Et au stade? Pas de suicides massifs style temple du soleil, j'espère.
    Vivement demain ! Si seulement Montferrand pouvait jouer contre sa réserve ... juste pour voir un peu de jeu ce we...

    RépondreSupprimer
  43. avant de lire vos commentaires.
    EATON or not EATON? Jusqu'à ce jour je le considère comme l'un des piliers de La Rochelle, et surtout comme preneur de balles en touche. Vous avez vu , comme moi, que sur ce plan le SR a plutôt été déficient, donc qq manques de munitions et on connait le reste. Je ne suis pas au plus prés de l'équipe, donc je ne sais rien sur son état de forme.
    Sur Collazo, un entraineur qui préfére les buldozers, je ne peux pas cautionner ce genre de rugby, même si on fait avec ce dont on dispose.

    RépondreSupprimer
  44. J'ai été spécialement chez un copain pour voir le match.

    Quel regret ?

    Collazo n'a pas bien compris que jouer du rugby Panzer contre des spécialistes, c'était se saborder. Le RCT a été élevé pendant cinq ans à ce jeu de casse briques. La seule façon de gagner contre eux, c'est jouer l'évitement. En plus, l'entraineur du RCT avait donné le scénario du film.

    Ce n'était pas La Rochelle mais la Roche Tarpéienne, ils se sont condamnés à leurs propres morts en se précipitant dans le vide sidérale du jeu.

    Le plus grave, c'est que chaque équipe était juste incapable de faire 3 passes de suite. Pas un joueur qui levait la tête pour faire vivre le ballon.

    Je ne regratte en rien d'avoir arrêté Canal plus. C'est désolant comme spectacle.

    Pour Richard, Mille excuses mais La Rochelle, ce n'est vraiment pas ma tasse de thé. non de café pour Merling.

    Nous avons plus qu'à espérer que nos amis Clermontois soient à la hauteur pour aller en finale et proposer du jeu. Plein de petits jeunes dans cette équipe, je suis donc optimiste pour la suite. Merci Clermont.

    Je ne sais pas comment Galletier va changer le jeu du RCT si il ne change pas une grande partie de l'effectif.

    AH si un point positif, je suis certain que nous avons plein de jeunes excellents numéro 10 comme le petit Belleau, il suffit de les laisser jouer.

    Le Gé l'optimiste

    RépondreSupprimer
  45. Hello
    Grosse déception
    Première demie de faible niveau technique et stratégique
    J'ai aussi eu honte de voir les micmacs de composition d'équipe rochelais avant le match
    Grotesque
    J'étais juste à côté de Bernard (Landais) dans le stade.
    Le hasard fait bien les choses.
    Serai supporteur du Racing cet aprem.
    En espérant voir 2 ou 3 coups de génie. Ce qui a cruellement manqué hier
    À plus et amities

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le plaisir aussi de partager un moment avec Michel (Prieu) sur le Prado. Au milieu de mes amis rochelais. Et d'accepter son invitation à Lyon la saison prochaine

      Supprimer
    2. ICI !ICI ! C'EST CLERMONT 🍓😉🏈💨

      Supprimer
    3. Tu ne vas pas au barbecue 🤔

      Supprimer
  46. Hi honey! May I dare ? Ici c'est Mont-fer-rand !
    Much more than Clermont...
    Je me souviens de la demi vs Sarries à Sainté : 120 mn au moins sur cet unique antienne hurlée par 98% des 42000 spectateurs : ca rendait presque Ashton et Farrell sympathiques ... ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hi my dare friend so let's keep it this way ! 🍓😉

      Supprimer
    2. Don't worry Sweetie, Be happy!
      Montferrand (pas Klermont!) a dû rabibocher les Quinconces avé le Rrrrugby et les Altisequaniens se sont révélés de bons sparring-partners, sur la fin ... Too bad que le chef debilou avec sa grosse écharpe pyjama se soit senti obligé de venir mendier un peu de la reconnaissance des supporters en traînant Chris Masoe par la main.
      This guy's only a disgrace ...

      Supprimer
    3. Btw, Luv, don't be afraid by my dare ...err my daring mania : "I'm just a jaleous guy..."

      Supprimer
  47. Orange Vélodrome en mode ASM.

    RépondreSupprimer
  48. l'essentiel est que le jeu passe au vert !

    RépondreSupprimer
  49. Plus d'intention au jeu ouvert

    RépondreSupprimer
  50. Comme du bon pain Jacquet 😉 miam j'adore

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On se régale et des jeunes Francais au top la !
      Grand plaisir !

      Supprimer
  51. Ils ont pris leçon des Sarries ... Efficace et plaisant

    RépondreSupprimer
  52. Si on continue sur ce tempo ça sent la fessée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si les ciels et blanc ne se ressaisissent pas ... je crains comme toi le pan pan cul cul
      Vive le Rugby en tout cas

      Supprimer
  53. Juste pour le mauvais geste de Laurent Travers non sanctionné 👹👹👹

    RépondreSupprimer
  54. Bon ça va être dur mais j'ai confiance

    RépondreSupprimer
  55. Réponses
    1. Lopez a franchi un palier , devenu patron en une saison ..

      Supprimer
  56. Que jaune le carton hallucinant 🤣

    RépondreSupprimer
  57. Lopez effectivement taille XXL

    RépondreSupprimer
  58. Leçon...grande leçon de rugby dans tous les compartiments de jeu ...Mr Raynal parfait et sobre

    RépondreSupprimer
  59. La coke, les corticoïdes, l'alcool, l'addition est lourde mais ô combien méritée à mon avis

    RépondreSupprimer
  60. Réponses
    1. Big Masoe pour une fin de carrière Chapeau Mr Chris

      Supprimer
    2. Du jeu , un gros coup de stress , du jeu et du beau jeu
      Bravo Clermont ou Montferrand ou les deux !

      Allez l'ASM pour la semaine prochaine

      Supprimer
  61. Des places vides dans les tribunes 😉

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'impression d'avoir vécu le match avec toi !

      Sympa !

      Supprimer
    2. Moi aussi du plaisir à l'état pur en ta compagnie 😉

      Supprimer
  62. La logique est respectée malgré le baroudeur d'honneur en trompe l'oeil du Racing ... Haie d'honneur pour Monsieur Masoe pour tout ce qu'il a donné de positif au rugby

    RépondreSupprimer
  63. Recueil de tous les iliens avec Dan ... Belle image

    RépondreSupprimer
  64. Yesssss l'ASM en finale , je suis content et quelque soit le gagnant la semaine prochaine , je serai ravi car j'aime ces deux clubs , le RCT depuis 71 et cette finale contre l'ASB et Clermont depuis 70 depuis sa finale perdue contre la Voulte ( 3 à 0 )!
    Et c'est juste mérité car ces deux clubs sont au top depuis des années , surtout l'ASM !
    C'est dommage que je ne puisse mettre une photo car j'en ai une avec le grand Chris Masoe prise l'été dernier à Honolulu !! Et oui j'ai fait la groupie du pianiste .....
    Bises à tous et bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je n ai pu voir que les 30 premieres minutes
      enfin PARRA liberant rapidement
      des coups d envoi effectues en zone pour les disputes
      un LOPEZ rayonnant
      PENAUD du bel ouvrage
      toute lequipe de L ASM TONIQUE
      du rythme du spectacle bravo

      Supprimer
  65. Pour notre moral à tous, espérons que Montferrand imposera le rythme et le volume du jeu Dimanche! Si les deux locks survivants peuvent tenir la durée ...

    Toulon montre que quand il est poussé hors des limites du concassage restrictif y a des talents qui se libèrent : hier O'Connor a été excellent en défense et le seul créatif - Pas compris que Cockerill le sorte aussi vite.

    RépondreSupprimer
  66. Le système du médecin indépendant pour les commotions fonctionne bien un plus indéniable à voir dans la durée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ok dont acte! souhaitons lui alors d'être autorisé à jouer la finale, sans prise de risque.
      Qui donne le feu vert (ou rouge) médical : un indépendant ou un staff ?

      Supprimer
    2. Un neurologue ou neurochirurgien référent

      Supprimer
    3. Référent à qui ? Au Club, a la LNR/FFR ou à Hippocrate ?

      Supprimer
    4. Référent de la FFR et de la LNR, Hippocrate ne connaissait pas le rugby 😉😎

      Supprimer
    5. une grande famille le rugby !

      Supprimer
  67. Question : Halfpenny va-t-il jouer la finale ou bien part-il avec les Lions ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non il part lundi avec les Lions dommage

      Supprimer
  68. Avec une heure de recul (je regarde toujours en differè pour zapper les déchets et revoir les belles séquences) outre le plaisir immédiat du jeu et de la gestion du match par les jaunards, ce qui m'a vraiment ravi (pas au sens provençal...) c'est comment moralement et tactiquement joueurs et encadrement ont su s'appuyer sur la frustration et l'échec en Hcup.
    Chapeau, parce qu'un groupe ordinaire en aurait été traumatisé. Bravo Azema et son staff, donc.
    Cockerill/Giteau aussi ont grandi avec le Rct en 2 WE, même si hier la place du jeu a été la dernière de leur préoccupations/consignes.
    Quant aux coaches des perdants, ils ont montré leurs limites en ne sachant pas donner (redonner en cours de partie) les clés à leur joueurs

    RépondreSupprimer
  69. Bon bernard trop fort les Clermontois ça c'est du jeu des passes bon je suis super heureux ce genre de match me donne un petit regret mais petit de m être désabonne .
    Il faut que Clermont joue comme cela dimanche stp monsieur azema 😊😊😊
    C'est ce rugby là qui se jouera la saison prochaine 😆😆😆😆

    RépondreSupprimer
  70. Magnifiques clermontois ! Tt le monde vibre effectivement et se réconcilie avec le rugby . Bon faut revenir au camp de base maintenant et oublier la bouillabaisse ...du Vieux Port!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. à la manière du Gé, une version de la Javanaise de Gainsbourg :

      J'avoue j'en ai bavé pas vous ? Mon amour
      Avant d'avoir eu vent de vous mon amour
      J'en suis pantoise
      En dansant la Clermontoise
      Nous nous aimions
      Le temps d'une saison

      À votre avis qu'avons-nous vu de l'amour?
      De vous à moi vous m'avez eu mon amour
      J'en suis pantoise
      En dansant la Clermontoise
      Nous nous aimions
      Le temps d'une saison

      Enfin le mois de juin me voue à l'amour
      J'ai très envie de voir en vous cet amour
      J'en suis pantoise
      En dansant la Clermontoise
      Nous nous aimions
      Le temps d'une saison


      Le jeu ne vaut d'être vécu sans amour
      C'est vous qui jouez juste, mon amour
      J'en suis pantoise
      Et dans'rai la Clermontoise
      Nous nous aim'rons
      Encore tout' les saisons

      Supprimer
  71. Hier les Racingmen avaient un Grobler, les Clermontois un gros flair...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. le Racing avait aussi un Chat mais ça ne leur a pas souri

      Supprimer
    2. Vous êtes fabuleux, tous les deux !
      C'est dans ces brèves qu'on retrouve l'esprit du rugby et ses vraies valeurs (bcp plus que celle qui sont d'autant plus auto proclamées que bafouées quotidiennement)

      Supprimer

  72. Bon ben voilà, le gentil contre le méchant, quand je vous le disais qu'on allait adorer détester Toulon ( et son pilou de mes deux )
    N'empêche , z'ont rien volé à personne les Cokeriliens,pas leur faute si les Uriotistes, les Colazeurs pourtant vendus plus joueurs ( on nous aurait menti !) sont tombés dans le frontal, ça prouvait pas rêver mieux du côté de Mayol.
    C'est pour l'instant tout ce qui leur reste, aux Varois,avec la fierté, et ça suffit pour le top 14, tant mieux pour eux, tant pis pour nous.
    Par pure charité , respect de Mame Collazo mère aujourd'hui surtout, zappons pudiquement la "Noves" d'apprenti, l'emotion sans doute , mais pour le reste on frise la faute professionnelle , chez moi on dit plutôt "couillonisse".
    Pour le reste,bof,la bande à Trabit, bien contente d'être la , à plutôt joué le jeu, sans illusions, juste pour remettre les jaunards dans le bain, déjà , et ça suffit pour le top 14, tant mieux pour... ( bon, comprendo !)
    Le jeune Teddy mériterait quand même un blâme pour avoir ostensiblement tiré la langue vers Grenoble, à la 5' 17" précisément, malotrus 😆😆
    Allez, du serieux sur les bords de l'Yvette cette aprèm : Arpajon / Nanterre , suivi du rdv des vieilles gloires locales au club house, suis inquiet!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui je l'ai vu Rantanplan ; brave bête on peut pas lui en vouloir ... sinon Iturria tu en dis quoi ? je lui ai trouvé un galop joyeux tel un Etzebeth au pâturage ...

      Supprimer
  73. Etzebeth comme ses pieds les deux !
    A 22/23 printemps le jeune Tutur à du futur en tout cas.
    Allez , on devait les voir se frictionner sous peu, ces deux la, m' semble.

    RépondreSupprimer
  74. Tant d'enthousiasme pour cette équipe de Clermont est sans doute justifié. Malheureusement hier j'ai tenté d’imiter Pimprenelle à Treignac, et je suis tellement bon dans ce rôle, que je me suis endormi dans le canapé. Aussi je viens de regarder la première mi-temps en Replay. Effectivement superbe jeu, avec un bémol toutefois. Une seule équipe sur le terrain, et pas uniquement en raison du jeu irrésistible des jaunards. Montée tardive défensive, manque d'agressivité dans les regroupements, plaquages manqués ou après vingt mètres de course de l'adversaire, pas d’arrêts buffet ou de tampons (il en faut un peu quand même), voir des positions défensives pas toujours de circonstance. Tout est relatif bien sur, et encore une fois je n'ai jamais pratiqué.
    Je me suis aussi interrogé sur une des raisons possibles de l'échec des Rochelais. Cette équipe que je n'ai pas suivi de la saison, me semble capable d’envoyer du jeu. Mais au bout- de 3 à 4 tentatives d’envergures, stoppées par la défense de Toulonj, plus rien ou presque. Les Rochelais ont fini par jouer là où Toulon les attendait. Plus subtile, Toulon a fait jouer les Rochelais comme il le souhaitait.
    Ce qui arrive souvent avec Toulon, pas forcément agréable à regarder, mais en mode gagne, qu’importe l'ivresse.
    C'est pourquoi, si Dimanche les premières envolées de Clermont échouent sur le rempart erigé par Toulon, j'ai bien peur d'assister à un nouveau match de bulldozers, et le vainqueur risque de ne pas être celui que vous attendez.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. la subtilité de Toulon n'aurait pas exister si LR au lieu de chercher la pénalité au 35/40 mètres en fin de match avait su mettre son 1/2 d'ouverture en position de drop, le RCT aurait coulé à pic ! Tant mieux pour eux, tant pis pour LR qui apprendra que de gagner ça se joue d'abord avec la tête banc de touche compris. Il faudra apprendre à lire dans le mar de café ! peut être que Merlin l'enchanteur retiendra la leçon !

      Supprimer
    2. Oui mais la subtilité n'est elle pas justement d'empêcher l'équipe adverse de jouer avec sa tête. Si en plus l’entraîneur n'apporte pas des solutions, c'est tout bénéf

      Supprimer
    3. Facile Tautor Facile de dire ce qu il fallait faire plutôt que ....On verra dimanche comment Clermont se sortira de la machine à concasser toulonnaises comment ils s adapteront au découpage des extérieurs .Bien entendu je suis pour ce rugby vu hier mais il faudra que l'ASM puisse l annihiler .
      Enfin je rappelle aux détracteurs de plus en plus nombreux- ce n est pas pour toi Gérard- qu' il y a trois ans le SR montait de Pro D2 et qu'il jouait une 1/2 finale de top 14 il y a 48h .Alors laissez-leur le temps de grandir ,d apprendre encore et d acquérir de l'expérience Des 4 clubs a Marseille combien y avait-il de joueurs d expérience de ce niveau ? A Lr Vito Eaton et James et les autres ? Une dizaine ...Voila .

      Supprimer
    4. C'est l'air de la Rade : Collazo s'est revu minot en train de dézinguer comme les copains du RCT sauf qu'il n'avait pas les troupes pour effectivement, il s'est senti pousser des ailes et s'est coupé les siennes ( ses ailes hein ? What did you expect ? ) là il doit se les mordre ( les doigts ! non mais ça suffit hein ? ) .
      Te laisse pas impressionner Bernard surtout par des tracteurs ; c'est des envieux, des pisse-vinaigre . Mauvais Français va ! Pôôôvre France ! ( coucou Benoit )
      Parce que Clermont .🏆🏆🏆🏆🏈

      Supprimer
    5. En vieux français tu confonds avec l'épine vinette baie comestible qui rend l'urine acide 😉d'ou pisse vinaigre 😂 je crois que le sel méditerranéen n'a pas le même goût que les salines charentaises ... L'an prochain à Lyon avec un bouchon salé ça passera mieux 😉

      Supprimer
    6. savais pas que tu maniais l'épine si hardiment vilain cachottier ! 😈😉

      Supprimer
    7. Je plussoie et très immodestement avais espéré voir du jeu samedi mais en précisant qu'il faudrait pour cela que Montferrand joue conte sa réserve ... pas si loin: c'était la maison de retraite du 92 (plutôt chic, sauf le prezz) nettement moins joueuse, est-ce que le jeu à sens unique à à voir avec l'onanisme? On dit que c'est le plaisir des dieux... et c'est pas Max et son calendrier qui diront le contraire, methinks ...

      Supprimer
    8. Lulure, je te rassure on peut aussi me trouver vautree sur un canapé ou je perfectionne mon jeu et adresse au pied pour palier à ma soif ou au désir de changer de chaîne. Un mimétisme que j'aurai pu parfaire en regardant jouer Toulon ce vendredi surtout en première mi- temps, à ma grande stupéfaction....

      Supprimer
  75. Je vais vous dire ce qu il fallait faire pour battre Toulon;une seule chose relativement simple:ne pas prendre de carton rouge.Et LR passait, tout le monde en est d accord. .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Regarde l'ASM carton rouge aussi ... Avec 2 pénalités cartésiennes 7 points de retard et une valise au final ....l'incertitude de l'ovale

      Supprimer
    2. Effectivement Bernard
      15-6 à la 51e à 15 contre 15.
      En revanche mauvaise gestion du money time.

      Supprimer
    3. Pas que, me semble t il : rentrer dans le jeu et le lard de Toulon (depusi l'debut, Mr Referee!) n'était pas une dilution sauf à proposer de l'alternance ce qui n'a pas été le cas...

      Et pour Landais (ou Rochellais plutôt) sans le carton cela aurait été un autre match, comme un renvoi aux 22 plutot qu'au centre selon qu'une pénalité est rentrée ou pas ...

      Supprimer
    4. Richard et Bernard, je ne suis pas d'accord avec vous. Le carton rouge n'a rien changé. Ils étaient morts les Rochelais. Je l'ai déjà écrit. ils ont voulu jouer à la manière des toulonnais mais tu ne gagnes pas contre maitre Yoda. Désolé, ils ont voulu jouer contre nature et bien dommage pour eux.
      Les clermontois même à quatorze, ils ont joué. c'était le seul crédo.
      Le Gé Bernard ne m'en veut pas :-)

      Supprimer
    5. Alors tu n es pas d accord avec Guirado et le Midol qui eux y voient le tournant du match mais ce n est pas grave .

      Supprimer
  76. Bernard
    Tu as le coeur saigné à vif ce que je comprends ... Je partage ton analyse devant le mammouth toulonnais rompu aux combats et aux phases finales depuis quelques années ...allez quelques huitres pour digérer le méchoui 😉
    Amitiés stadistes

    RépondreSupprimer
  77. Autre sujet : les ciseaux du forum de l'équipe : pitoyable ! J'ai eu cinq coups de rabot sur 7 envoyés ... dont le dernier à l'instant à propos du sujet traité par dessus la jambe sur Baabas (skippés par Dussautoir qd même!) contre ENG... je vous le donne:
    Sympa l'article: pour des détails il doit falloir aller sur PR ... dommage de ne pas donner le lien ...
    Aller un tuyo : Googlez planet et rugby et ca devrait le faire
    (Sauf si les ciseaux ... ce ne serait que la 5eme fois depuis hier : 2 seulement ont réchappé ! L'esprit du jeu, sûrement...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. http://www.planetrugby.com/news/england-young-guns-see-off-barbarians/

      Supprimer
  78. http://www.actu-rugby.fr/mourad-boudjellal-dezingue-le-staff-de-la-rochelle-apres-la-victoire-du-rc-toulon/
    Quand Mourad joue La Fontaine ! ça va plaire à Bernard ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je lirai cela demain pour attaquer la semaine de bonne humeur !

      Supprimer
    2. Bon j ai lu et m attendais a pire .Le vainqueur peut tout se permettre !

      Bernard Landais

      Supprimer
    3. Oui mais Mourad se permet dans tous les cas de figures d'ouvrir sa boubouche

      Supprimer
  79. Sans le carton rouge la Maison de retraite du Plessis Colombes prenait une grosse fessee
    On verra pour la finale , à chaque match son scénario
    mais au moins qu'il y ait un match de Rugby

    RépondreSupprimer
  80. bon, faut arreter avec ces considérations du genre"on va retenir la leçon ou on prend de l'expérience collective" vu que la saison suivante t'as plus de 50% de nouveaux joueurs dans l'équipe et souvent un nouveau staf.
    Pour Tautor , faut pas confondre Mazarik et Mazarin! Faut savoir aussi qu'il fut un grand ou trés grand féministe , et respectueux de la femme, qui, que je sache est toujours la MERE comme il le rappela lors de ses voeux de nouvel an au début des années 20. Il se fit appeler après son mariage Garrigues Mazarik, Garrigues, d'origine française , étant son épouse

    RépondreSupprimer
  81. une fois n'est pas coutume hommage au ballon rond avec Francesco Totti, 25 ans de fidélité au même club l'A.S Roma! un rêve à l'état pur et l'hommage d'un club et de ses supporters à faire pâlir beaucoup de grandes vedettes ....
    https://www.youtube.com/watch?v=O-GfPZsqBsc

    RépondreSupprimer
  82. Hello
    de retour au bureau après cinq jours de voyage ovale...
    J'espère que vous allez tous et toutes bien !
    Dimanche, finale inédite. A suivre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dimanche en fin d'après midi, deux équipes s'affronteront aussi pour match unique. Un seul joueur aux crampons plus que féminins déjouera sur un terrain ou l'herbe se fera rare 6 Bastareaud chaussés pour l'occasion de sabots. Un combat sous l'œil vigilant du Cheval Blanc dont les valeurs ressemblent à celles défendues, pour partie, sur ce lieu d'échanges.

      Supprimer
  83. Le carton contre les bagnards est bien le tournant du match, mais n'aurait jamais du l' être.
    Manque de maîtrise, d'expérience, aucune solution face à une équipe plus lente mais qui coupait bien les extérieurs, 20mn d'abscence, 2 pénalités de 50m plutôt que des penal touches quand ça commençait à aller mieux, voila les raisons de la défaite.
    A 14, il restait largement la place.
    Allez Chevreuse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jan Lou, nous sommes d'accord.

      Supprimer
    2. en tant que Bagnards, ils auraient peut être gagné à la balle aux prisonniers :-)
      quoique comme ils ne couraient pas trop après 60 mn, ils auraient aussi perdu.
      Bon d'accord carton rouge pour Le Gé, comme j'ai de l'empathie, je le laisse aux bagnards.
      Le Gé

      Supprimer
    3. Jan Lou
      Quelle analyse de sioux 😉 ... en te lisant je pensais aux Daltons bagnards à l'occasion bien connus de Mourad mais Collazo c'est pas encore Lucky Luke ... Et qui va endosser le rôle de Rantanplan 🤔

      Supprimer
  84. Pas se laisser pourrir les sorties de balles sera le gros challenge pour l'ASM sinon les espaces seront dur à trouver .... et puis le gunner du RCt'T ne sera pas la comme l'a souligné Gariguette , c'est lui qui garde le RCT dans le match , bien aide par LR mais lui pas la ... les statistiques devraient baisser

    Allez le jeu

    RépondreSupprimer
  85. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer