mercredi 30 août 2017

Bonheur dans le prêt

Alors que la plupart des grandes activités sportives versent dans le libéralisme, le rugby français n'est pas encore vraiment prêt à s'y vautrer. Cela dit, au train où sortent les affaires, il n'en sera bientôt pas loin. Bien sûr, tout s'achète, et l'activité de chaque être à son prix : pour Neymar, ce sera 220 millions d'euros made in Qatar. Laporte, lui, se contentait des 150.000 euros d'un homme du bâtiment. Concernant Mbappé, allons-y pour 180 millions, mais attention, hein, sous forme de prêt... Parce que c'est vraiment plus pratique pour contourner le fair-play financier, cet oxymore footballistique.

On le sait depuis qu'il a monté des affaires avec les membres du staff du XV de France quand il l'entraînait, Bernard Laporte était prêt à actionner pour accéder au pouvoir fédéral, puis une fois roi de Marcoussis se maintenir sur le trône. Comme un président de Fédérale 3 plongeant son vote dans l'urne en décembre dernier, puis aménageant son club-house pour y installer un écran plat HD avec décodeur intégré, il fallait être naïf pour imaginer le contraire. C'était juste une affaire de temps. Neuf mois. Et voilà le bébé.

Altrad qui veut tout acheter, des Springboks, de la notoriété, de la légitimité, le maillot du XV de France et que sais-je encore, avait compris qu'il pouvait se faire prêter un ouvreur - sud-africain de préférence - pour terminer la saison dernière ; mais il n'a pas pensé, lui l'homme pourtant d'affaires, à consentir un prêt à Laporte, président bénévole dans le besoin. C'était pourtant la solution, plutôt que de le rémunérer à causer jambon et œufs fêlés face des cadres encravatés. Au passage, on notera  que le mensonge fait partie des échafaudages altradiens dès lors qu'il s'agit de servir sa cause. Il faut dire que d'autres avant lui, citons juste Lorenzetti, Savare et Bouscatel, ça va leur faire plaisir, lui avaient montré la voie.

Le lien dangereux entre Altrad et Laporte existe. Pour preuves les dénégations maladroites de l'un balayées récemment par le renoncement de l'autre à ses émoluments. Qu'on se le dise, le reste n'est que mensonges des journalistes, tonne Laporte, et vous êtes priés d'y croire, sinon vous serez privés de télé. J'attends néanmoins de voir comment Altrad sortira de cette tempête médiatique dans laquelle il s'est plongé tout seul, Narcisse regardant de trop près son reflet dans le marigot. Parce que si Bernie le Dingue bénéficie d'un petit crédit, Mohed Altrad a déjà ravi à Mourad Boudjellal le titre de président le plus décrié du Top 14. Et c'était loin d'être gagné, n'est-ce pas Leigh ?

Ca ne vous aura pas échappé, quand la convention FFR/LNR a été signée pour donner entre autres dix semaines de repos-préparation aux internationaux dont le nombre permet de constituer trois équipes de France, Louis Picamoles, qui était bien calé en Angleterre, est rentré illico au bercail. Chez qui ? Chez Mohed. Un prêt ? Non, un rachat. Alors qu'on sait maintenant qu'un prêt, c'est plus sympa, plus léger, ça n'entre pas dans le salary cap, c'est indolore et on peut étaler les versements sur deux, trois ou quatre ans. Déjà experts dans l'art de détourner le plafond, certains présidents ne vont pas se gêner pour suivre l'exemple du PSG et de ses princes de l'usine à gaz pour se refiler des joueurs comme de vulgaires prêteurs sur gages.

Parce qu'ils sont prêts, les recrutés ! Aaron Cruden s'est illustré d'entrée, Cheslin Kolbe, Chris Ashton et Fa' asiu Fuatuai aussi. D'autres vont briller dans la suivante. Pendant ce temps, quarante-cinq internationaux n'y étaient pas, ou alors remplaçants, et pas vraiment concernés par le Championnat, eux qui sortaient la veille de tests physiques et physiologiques à Marcoussis. Pas terribles, ces tests, d'ailleurs, si j'en crois un copain qui assistait à la remise des diplômes. Quelques joueurs ont profité de l'été pour bien bosser seuls dans leur coin, mais ils sont loin d'être une majorité. Inquiétant à deux mois du premier rendez-vous face aux All Blacks.

Car le bonheur était dans le pré de Dunedin, samedi dernier. Putaing de feu d'artifice comme on en voit un tous les deux ans entre deux équipes composées de techniciens de grande surface. Je sais, on écrit Rugby Championship, mais c'est aussi naze que World Rugby pour rebaptiser l'International Rugby Board, alors je reste sur Four Nations et c'est tout. On regrettera donc que ce week-end, le Four Nations fasse relâche tant on a pris l'habitude, depuis deux semaines, d'apprécier un jeu sans artifices comme on (re)prend la route de l'été vers le sud.

117 commentaires:

  1. Riche tribune ....
    Il me souvient ( comme écrirait Verdier ) qu'on lui a prêté beaucoup de bonnes intentions au Bernie ....
    A l'aune ( comme écrirait Verdier ) de ces affaires on peut comprendre que l'on ne peut que lui prêter sa confiance au Bernie qu' au risque de ne pas être rembourser
    Honnêtement je ne savais ni quand ni comment ça allait arriver mais j'étais sur qu'il se passerait un truc , plutôt dans son passé que dans son présent ... la on approche le record , de cette croyance qu'avec le pouvoir on est intouchable et pan sur les mains prises dans le sac à Momo qui lui aussi pense que l'on peut tout acheter .. il s'est trompé lourfement trompé Momo ... il gère apparement mieux ses affaires que celles qu'il crée dans le microcosme du Rugby ... 40000€ pour une intervention d'une journee pour écouter qui dire quoi ? Un Président bénévole expliquant les vertus du Rugby ... ouf les cadres cravates l'ont échappé belle
    Ah on peut accuser l'armée des ombres mais il s'y est collé tout seul comme un grand dans la m....
    Il aurait dû revoir Le Parrain Bernie , l'aurait pas commis cette bourde énorme , quand on accepte quelque chose c'est bien rare que le service en retour ne soit pas demande
    J'ai rien contre lui hein comme dirait Don Corleone " it is not personal , it is about business "
    Tu gères tes affaires comme un manche Bernie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exactement ça, François. Il est prez de la FFR, présente la candidature 2023, et a mis un peu de pognon de côté. Depuis le temps qu'il fait des affaires (casinos, débits de boissons, coach au RCT), il a mis un peu de pognon de côté, j'imagine, pour vivre tranquille 4 ans sans se fourvoyer dans un conflit d'interet avec un prez de Top 14 dont on sait qu'il rêve de tout acheter et si le bouclier de Brennus pouvait s'acheter il aurait été le premier, mohed, à faire un offre impossible à dépasser. Bref. 150.000 euros versés par Altrad, c'est nullissime. Ethiquement parlant. Mais aussi pour l'homme d'affaires qu'il dit être. Cela dit, franchement, depuis l'affaire de la reprise merdique du Stade Français par un fond canadien flou, on sait tous qu'il est mauvais, Bernie. Mais là, président de la FFR, c'est vraiment le clou de la nullité. Et plus il cherche à se justifier plus il s'embourbe et le rugby français avec lui.

      Supprimer
    2. Que vient faire le rôle de Coach du RCT parmi les affaires ?
      Parce qu'ici, le terme "affaires" est clairement péjoratif, non ?
      Pour une fois, justement, que Laporte officiait dans son champ réel de compétences...

      Supprimer
  2. 150 keuro tous frais payés pendant 4 ans. Ce genre de contrat se renouvelle.
    Le rugby s'embourbe depuis l amateurisme marron. Et maintenant nous sommes marrons grâce à tous ces amateurs.
    Je pense qu'il se croyait intouchable. Déjà tous ses petits copains (coquins) ont crié au complot.
    Un coup de balai est nécessaire si vous voulez comme c'est la mode. Je le prête et vous le remboursez à notre prochain meeting.
    Au fait Richard, qui allez chercher pour nous sauver ?

    RépondreSupprimer
  3. Et que dire de l'ITW Essclusive accordée au Parisien, dans laquelle il admet avoir appelé le président de la commission... d'appel, oh pas pour faire pression sur le bonhomme, non, Bernie ne se permettrait jamais môssieur. Non, juste pour lui rappeler les enjeux de la décision. Et pas une seule question subsidiaire du "journaliste" pour lui faire remarquer l'incongruité de cette situation et de cet appel...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faut dire que le président de la commission est un peu neu-neu. Faut tout lui expliquer.
      Pas étonnant. Nommé par l'équipe précédente.

      Supprimer
    2. Ah Le Tigre, tu as raison. Mais bon de la même façon, pas un article sur les affaires de Laporte (un rappel) depuis le temps qu'il en fait avec tout le monde... Ce serait pourtant un éclairage intéressant.

      Supprimer
  4. Du bien tondu, Ritchie, dans ce gazon ovale ou poussent de plus en plus de mauvaises herbes. Au secours Monsanto !!!

    RépondreSupprimer
  5. le BERNIE VOL du rugby amateur se retrouve comme sa fameuse tortue sur le dos sa carapace de hableur et magouilleur ne lui servent plus a rien
    comment va t il se retourner
    la suite a decouvrir dans midol un media si servile organe supreme du clan des federaux

    RépondreSupprimer
  6. Ritchie disait dans sa précédente chronique que Laporte plombait son éventuelle réélection, mais au train où vont les choses (et depuis hier ça accélère autant qu'une prise d'intervalle de Barrett !), je me demande même s'il sera encore en place pour virer Novès après les tests de novembre... En tous cas ça en prend le chemin.

    Je trouve néanmoins que les déclarations des présidents du Top 14 sont un peu faux derche; "en sport on ne peut pas tout acheter" (Marti), "le rugby ne peut pas être que du business" (Merling), "servir le rugby, ce n'est pas qu'une question de finances" (De Cromières). Belles phrases, très justes, mais qui sonnent un peu faux dans la bouche de présidents qui participent, qu'ils le veuillent ou non, à un Top 14 dont l'économie s'est "financiarisée" depuis 10 ans avec le ST comme précurseur puis Boudjellal comme accélérateur, les autres clubs (notamment Clermont) lui emboitant le pas, (plus ou moins) contraints et forcés.
    Ainsi, je n'ai pas souvenir avoir entendu des réactions aussi vives quand la Fédé a signé le contrat maillot avec Altrad. Le conflit d'intérêts crevait les yeux, le contrat "perso" symétrique de Laporte n'était que la partie cachée de l'iceberg, et dans le milieu des affaires, la règle d'or, c'est toujours donnant-donnant.
    Ce qui est décourageant, c'est que tout le monde a une forme d'intérêt dans l'affaire, et donc personne ne dit crûment ce que tout le monde sait et pense. Avec les conséquences qui devraient suivre.
    Le pouvoir corrompt, le pouvoir absolu corrompt absolument.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dixit Mourad, cela a le mérite d'être clair.
      "Les joueurs ne m’appartiennent pas. Nous ne sommes ni amis ni parents. Notre relation n’est que contractuelle. C’est une relation d’argent et il ne faut pas être surpris si d’autres relations d’argent viennent interférer dessus. Partant de là, rien ne me choque. Je suis même plutôt interpellé par ceux qui se pensent propriétaires de leurs joueurs (Waisea, qui souhaitait rejoindre le RCT un an avant la fin de son contrat, a été retenu par les dirigeants parisiens, N.D.L.R.). Moi, quand un joueur à qui il reste un an de contrat souhaite partir, je le libère contre de l’argent. Car je préfère le libérer et gagner de l’argent plutôt qu’attendre un an, qu’il fasse la gueule des mois durant et qu’au final, je touche zéro… »

      "Le jeu des transferts, le jeu des annonces : mais tout ça est bon pour tout le monde, les médias comme la compétition ! Cela passionne les gens ! Cela crée du buzz ! Cela fait vendre mais aussi parler ! Il serait donc dommage de s’en priver… On ne peut rêver d’un Top 14 inodore, incolore. Et franchement, comment empêcher un président d’anticiper sur la saison suivante ? Est-il également souhaitable qu’un joueur, à trois mois du terme de son contrat, ne sache toujours pas où il ira par la suite ?"

      Voilà, tout est une question d'argent, de buzz,.. en revanche le jeu ?????

      Le TOP 14 ce n'est pas du rugby mais est devenu une société de spectacle avec de nouvelles règles. Des magouilles, alcooliques, dopés, bagarreurs du dimanche, des harcèlements, des fusions ratés, des conflits d'intérêts, ... Tout pour faire du papier et faire venir les gogos.
      En fait, je ne suis un gogo aveuglé par ma passion. Argh
      Le Gé le gros GOGO ou Bobo.

      Supprimer
    2. Vrai Pipiou , ça crevait les yeux mais fallait attendre sûrement un peu pour que l'échafaudage se mette à trembler , on y est
      Il y a bien sûr une forme d'hypocrisie chez les autres mais ils savent etre patients me semble t il
      On ne connaîtra pas la source mais il y a soit chez Altrad soit chez BL event une taupe qui a fait passer l'information sur le contrat de Bernie ... ambiance ....

      Supprimer
    3. Et Labit l'avait dit ça leur coûter cher !

      Supprimer
  7. a quand la publication du contrat de fatal + et de BERNIE VOL pour la fourniture de decodeurs dans tous les clubs house amateurs
    LAPORTE ca grince mets de l huile

    RépondreSupprimer
  8. Le bal des faux culs,on devait s' y attendre.
    Si la fédé, par faiblesse ou intérêt à perdu tout contrôle sur la ligue depuis longtemps , celle ci est quand-même responsable du triste spectacle topquatorzesque.
    Et tout ces braves ligueurs, la main sur le coeur mais l'autre bien serrée sur le morlingue n'allaient pas se laisser dépouiller sans rien dire.
    Si on rajoute pour faire bon poids que l'echafaudagiste, plus fort thuné qu'eux les inquiète au niveau du vécu, c'est tout bénef,d'une pierre deux coups, belle manoeuvre.
    Vu que tout le monde connaissait le point faible du gaillacois dont on cause,y avait juste à attendre, ça n'aura pas été trop long !
    Allez, ça lui retire rien à ce pauvre prolo qui bouffe plus que des nouilles des le 15 du mois, mais les autres enfoires me font gerber, et j'aime pas .

    RépondreSupprimer
  9. Un champion du monde d'athlétisme tabassé sans déclencher une seule réaction des zotorités (z'ont p't'êt raison d'attendre la vérité vraie en cours d'écriture au commissariat), deux députés des "Français de l'étranger" qui se maillochent sur le trottoir en comptant leurs jours d'incapacité : et vous voudriez que les aventures du piqueur de billes à la récré me passionnent ? !
    Juste une question : par quel miracle le rugby échapperait à la voyoucratie galopante ? Le sieur Laporte a-t-il ou non été très confortablement élu par une assemblée composée d'escrocs ou de crétins congénitaux ? Montpellier, patrie des bienfaiteurs Fraysse, Nicollin et autres protecteurs de moindre envergure, pouvait-elle résister au crissement des billets dans les poches d'un merveilleux exemple d'ascension sociale ?
    Pauvre Flessel - à condition que ses intentions soient pures - elle va découvrir que le fleuret n'est pas un outil dangereux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben oui, Charles, le Rugby n'est pas dans une tour d'Ivoire et nos sacro-saintes valeurs qui devaient nous protéger de la grêle et du mildiou c'était du pipeau, mais on le sait depuis un bout déjà.
      L'histoire dont tu est je crois amateur éclairé regorge d'exemples : après de longues périodes d'immobilisme, de vaches maigres, j'en passe...., le bon peuple excédé se jette dans les bras du plus fort en gueule, et en plus il reçoit la double peine, déjà abusé il se fait traiter au premier nuage d'abruti sur l'air du "je vous l'avait bien dit "
      Les vrais responsables de ce bordel sont à chercher avant cette élection,et j'attends avec impatience les commentaires sur la comparaison du rusé Altrad avec Kampf.
      Allez Chevreuse.

      Supprimer
    2. Tu seras pas déçu apparement y inclus sur les ruses grosses ficelles
      On en revient toujours à cette lutte voire haine ente la FFR , quelques Presidents du Top 14 ( 2 ) sur la personne de Paul Goze en particulier
      Ceci ne doit pas faire oublier les faits , de la relation Business d'un Président de la FFR et d'un propriétaire d'un club de Top 14 , d'un mensonge sur l'existence de ce contrat et d'ailleurs c'était tellement normal que le bénéficiaire du contrat l'annule tout de suite ...
      Pour l'influence sur la commission on verra
      Cette " haine " les différentes personnalités et leur mode de fonctionnement n'arrangent en rien notre pauvre Tugby qui n'avait pas besoin de ça
      Vivement le week-end prochain pour le 4 Nations

      Supprimer
  10. Ah non pas surpris , mais nous n'avons pas hérité des voyous les plus habiles , jouent en série inférieure la ...
    Ils me font passez au film de Woody Allen " Small time crook " ou les mecs creusent un tunnel pour voler dans une banque et atterrissent dans le commissariat
    Non , ce qui est désolant c'est le manque de talent à tout les niveaux 😉
    Altrad apparement réveille les morts , Otello et Kampf ( Serge pas meine ) pour se justifier et se victimiser
    À défaut d'être passionnant ça peut être drôle et pathétique
    Allez vivement le week-end prochains pour parler Rugby

    RépondreSupprimer
  11. Les vieux qui, comme moi, ont suivi l'irrésistible ascension des mafias après la chute des bolchos n'ont qu'à changer les noms. L'histoire a déjà été écrite.

    RépondreSupprimer
  12. bof , et la recherche de reconnaissances, surtout pour qqun qui n'est pas né dans l'hexagone, ça peut faire faire des bêtises et encore que... après à l'analyse globale d'un parcours de vie faut relativiser

    RépondreSupprimer
  13. Demain, des matches de Top 14 intéressants à suivre : Agen-Racing, Lyon-Brive, Castres-UBB, Toulouse-Pau et dimanche Clermont-Toulon ainsi que Colomiers-Bayonne (ProD2). Voilà qui devrait nous donner l'occasion d'évoquer un peu le terrain. Avant mon départ pour Dax.

    RépondreSupprimer
  14. Bonjour à tous, mon bonheur ovale reste lié au pré, champ de patates ou gazon coupé artiste peu importe, mon bonheur ovale a toujours été de jouer au large comme au près, près des partenaires, près de la gonfle, être prêt à actionner et réactionner selon le rebond de l'ovale, selon l'avance ou le retard du partenaire, du défenseur, aujourd'hui z'ont volé mon bonheur ovale tous ces couillons affairistes qui marigaudent dans un milieu qu'ils ont pollué, dénaturé, vidé de sa substantifique moelle, et saison après saison, journée après journée, match après match mon bonheur ovale a été écrasé, vilipendé, terni par le spectacle mis en place entre tous les copains-coquins, les dirigeants les diffuseurs les agents, et même les joueurs qui tacitement obéissent à la loi du marché, pas un dont la petite voix pourrait sembler dissonante, non non, allelluïa gens de l'ovalie tous unis derrière la bannière du marché et en ordre serré derrière les maquignons, certes on court à l'abattoir mais qui s'en soucie ???
    Et maintenant cette affaire ce corne-cul dans laquelle se mélangent au grand jour un président de fédé, dans un coin plus obscur d'anonymes membres d'une commission qui démissionnent à la chaîne, dans les vases nauséabondes des fonds un sous-marin piloté par le président de la ligue -bien caché comme lorsqu'il distribuait des pains gratis chaque dimanche sous le maillot sang et or- missiles armés et torpilles tirés, des présidents faux-culs de première qui naviguent en surface toutes voiles affalées, parmi ceux-ci le grand argentier Momo qui échafaude des plans tout juste bons à figurer dans un film de Coppola, bref c'est le bordel dans le landernau ovale mon colon, et franchement je suis assez désespéré par tout ceci, ces petits hommes qui jouent à avoir la plus grosse et qui se foutent bien de moi et mes semblables.
    Bien-sûr faut attendre encore un peu avant de voir clairement les sous et dessous du dossier, mais que ce sport bascule dans ce cloaque montre bien combien il a épousé son époque, regrettable mais incontournable.
    Les gardiens du temple ont ouvert la porte aux marchands, penser qu'on pourrait la refermer, les zigouiller tous et rouvrir les portes sur des prés et des horizons bleutés n'est qu'illusion.
    Alors ??? Et bien perso j'avais déjà peu d'appétence à m'intéresser à notre rugby hexagonal depuis quelques saisons, un malaise à regarder le rugby international et ces dithyrambiques joueurs NZ élevés à l'on ne sait quelle farine et dont le monde entier tresse des louanges, quand ils ne sont que l'image future de ce que le rugby pourrait devenir, c'est à dire un spectacle joué par des sortes de ... ( de quoi donc ??? ) ... qui jamais ne se fatiguent, jamais ne se blessent, jamais n'ont le souffle court, jamais ne se reposent, jolis bébés d'un monde à l'Aldous Huxley qui ne me font rêver, mais alors pas du tout.
    Demain journée de FLOP.14, sans doute d'autres révélations sur les bas-fonds du rugby français, demain on annonce aussi la pluie et les champignons vont sortir, et ça c'est vraiment une bonne nouvelle !!!!!!

    RépondreSupprimer
  15. Monde de fous, monde fou, pas de répit dans la crasse de notre époque pas si épique que ça !!!!! Après les politiques qui s'écharpent sur la voie publique à coups de casque (pas les coups de casque des Dintrans, Paco et autres poëtes de ce jeu -dont d'aucuns présents sur ce forum me souffle Fagot- Voyous !!!!!!...............), les instances donc de notre rugby de chez nous, voilà les révolutionnaires insoumis qui cherchent à se bâtir un siège pharaonique chez la bonne mère, et encore les bestiaux du ballon rond -primés et côtés comme le taureau du salon de l'année- qui se vendent/s'achètent/se bradent à coups de M€, enfin le code du travail détricoté par tous ces gens qui ne connaissent de la notion de travail que le mot, bin mon poto comment qu'vous voulez donc que j'aïe bien ????
    Retour au rugby, mon CAB (et aussi celui de quelques autres, certes ...) a bien mal débuté cette session, croire qu'à Lyon les Coujoux vont réagir ??? J'aimerais bien, mais je crois que le club a perdu un élan qui les saisons précédentes les portait (N'en pense quoi Christian ???), peut-être un peu prématuré mais perdre Méla (salut Gariguette, amicalement) et Péjoine dans la structure du groupe c'est pas rien, en plus Irribaren côté terrain pas anodin non plus, mais bon blanc et noir en bandoulière toujours supporter, même et malgré ce FLOP.14 de bas étage il reste ce chauvinisme (ou cette fibre pour être plus exact) pour continuer, envers et contre tous, à aimer ce Putain de jeu de couillons !!!!!
    Question aux zootorités médicales du blog : c'est quoi ces blessures musculaires, tendineuses et autres tartufferies d'internat, qui affectent les joueurs à la première journée du championnat après 1 mois de repos 1 mois de préparation et 1 mois d'affinage ??? Même les fromages chez nous supportent mieux le traîtement !!!!!
    Allez, à bientôt de vous lire pour toujours plus de plaisir, après de longue semaines de pénitence et retraîte dues à acquisition appartement et travaux travaux travaux !!!!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Excellent Nini. Je plussoie.

      Supprimer
    2. Hello Nini Come Back,
      Effectivement, beaucoup de ruptures ligamentaires, de fractures et tout le reste de la panoplie traumatique. La prise de masse musculaire n'est, à mon avis, pas étrangère à ce fléau, mais pas que ? Les charges de travail (puissance, vitesse) au delà d'un ratio muscles /charpente osseuse, comme un arc en fait, aboutissent à la rupture. A cela s'ajoute, l'hygiène de vie (récupération, alimentation, alcool, etc...) non contrôlable quand tu vois certains qui défraient la chronique sur la vie nocturne ou autres ... Le travail raisonnable et raisonné paie toujours à condition que ce soit tous les jours .... Hors Novès nous révèle que les résultats des tests sont mitigés, ceux qui progressent, ceux qui stagnent .. et Landreau souligne la fracture qui existe entre la préparation top 14 et celle de l'EDF ! une inadéquation totale, décalée et délétère pour le moral donc pour le physique. Ceux qui se blessent rarement sont ceux qui travaillent régulièrement, les autres sont dans des mécanismes compensatoires générant de l'excès donc des blessures .... Depuis 2000 que je côtoie le monde pro, les excès sont cachés, plus ou moins connus et tus .... une sorte d'omerta .... un accident de voiture n'est jamais le fruit du hasard mais la résultante d'une conjonction de faits, les blessures c'est pareil. Reste la question du dopage ! Là aussi c'est l'omerta bien sûr ... anabolisants, corticoïdes, diurétiques, amphétamines, cannabis, cocaïne, caisson hypobare, PRP,transfusions, insuline, hormone de croissance, immunothérapie, .... regarde la métamorphose de Wisniewski à Toulon depuis Grenoble, pas nourri avec des sardines et de l'huile de l'olive ! Moi qui l' ait connu à Colomiers, beaucoup plus frêle que maintenant !! et excellent buteur.

      Supprimer
  16. Bonjour Nini,

    Je trouve ton commentaire de bon ton avec tes racines et je suis assez d'accord avec toi. Je le suis moins sur ta suspicion concernant ce que mangent les All Blacks pour être les meilleurs.
    Ce que j'ai pu repérer ici c'est qu'il y a une organisation du rugby à nulle autre pareille. C'est sûrement une arme politique ou économique pour exister, une conspiration nationale.Et ils ont réussi. Ce dont je peux témoigner pour les gens de ce blog est en entier dans les miens. Le rugby de Nouvelle Zélande c'est de l'amour du jeu, un amateurisme certain au niveau des clubs et même au national. Pour les franchises et les 45 joueurs de chacune c'est beaucoup de travail, physique et mental. Je ne suis pas dupe de ce qu'ils peuvent faire pour encaisser leurs charges de travail, j'ai joué pendant 15 ans et j'ai même coupé mon plaisir pour étudier. Pour encaisser les charges de travail aucun sportif de haut niveau n'est à la farine de blé. D'ailleurs dès le premier dimanche certains se sont cassés en France où on a du mal à comprendre ce que c'est que de travailler.
    A Rotorua je viens de voir Bay of Plenty- Wellington (2ème division pro) et Auckland-Canterbury. Deux moments de plaisir en attendant samedi prochain Blacks et Argentins. Bonne nuit, je vais au musée maori, je vous raconterai aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ................. " L'AMOUR DU JEU " !!!!!!!!!!!!!!! Et si c'était tout bêtement ça qu'il nous manquait dans notre rugby hexagonal, mâtiné peut-être d'un peu (beaucoup ??) de culture commune, de fierté d'être ce que nous sommes, de racines profondes, de ce qui n'est pas toujours définissable mais qui fait un pays, des valeurs, une collectivité, une force, toutes choses que semble-t'il nous avons égaré sur les chemins de la vie ????
      La magie des tout noir m'a toujours accompagnée depuis tout gamin, elle est moins brillante depuis l'invasion des vestiaires par l'argent, qu'ils aient compris là-dedans tout le bénéfice qu'ils pouvaient en retirer pour leur petite île perdue là-bas dans le Pacifique est une évidence, je comprends l'admiration qu'ils peuvent susciter à la seule vision des prestations du terrain, je m'interroge sur les moyens mis en œuvre pour atteindre ce niveau, c'est tout, c'est déjà beaucoup. Que leur éducation rugbystique soit faite dans "l'amour du jeu", pas de doute, mais les buts à atteindre valent-ils de se fourvoyer dans des approches opaques et douteuses ??? Pas sûr.

      Supprimer
    2. Il faut arrêter de nous faire croire qu'il y a les bons all black avec "l'amour du jeu" "l'amour du rugby" les bons entraineurs, les gentils éducateurs, les gentils joueurs qui font passer leur équipe devant le "bon argent qui l'est bon".

      Comme dans tous sports et pays, la seule façon de s'en sortir sportivement en NZ c'est de jouer au rugby. C'est le Brésil du rugby. Soit tu joues au rugby ou tu n'es rien.

      Pour la France, le c'était mieux avant, je n'y crois guère. Le rugby en France a toujours été incestueux, mariage entre cousins, dessous de table. Cela sort au grand jour maintenant car avec la presse, internet, les vidéos, les smartphones, youtube, à peine tu signes un contrat ou tu lèves le petit doigt, tout se sait. Donc les affaires incestueuses se révèlent au grand jour. Ce qui était impossible auparavant puisque tout était verrouillé.

      Alors maintenant, lisez l'article sur FEKITOA qui dit être venu en FRANCE pour gagner du "beau pognon" pour que sa famille ne vive pas dans le besoin.

      Alors All Black, Français, Anglais, Fidjiens ou autres, la tune, la fraiche d'abord puis l'esprit d'équipe après.

      L'homme veut avant tout protéger sa famille.

      Alors nettoyons chez nous, sortons les magouilleurs, et les escrocs de la bonne parole et vous verrez que la France sera championne du monde de rugby.

      Moi, j'y crois. Toutes cette consanguinité doit cesser.

      Supprimer
  17. http://www.rugbyrama.fr/rugby/laporte-sils-font-zero-sur-quatre-je-ne-vais-pas-virer-guy_sto6314262/story.shtml#fr-fb-sh
    Ou quand l'hypocrisie atteint son paroxysme 😎

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Alors Guitou, la forme ???"
      "COOOOOL, Bernie, et toi ???"
      "Nickel, quelques remous agités par la ligue et de la merde sur mes souliers, mais rien de grave"
      "On continue alors ???"
      "Et comment, de toute façon t'as pas trop le choix, hein ???"
      "Oui, on va continuer de ramer, de toute façon mon objectif reste que le ST continue de décrépir, ça devrait me laisser le temps pour le ramasser sans souci, me faut juste quelques résultats"
      "Bah, sur 2 3 saisons tu glaneras bien quelques victoires, je te ferai des louanges dans les médias, tu diras le soutien indéfectible que je t'apporte, et puis roule ma poule"
      "T'aurais pas quelques piécettes à placer pour une OPA sur le ST dans quelque temps ???"
      "Là, sur moi, non, j'ai que des grosses coupures, faut que je bigophone à mon banquier .. Allo Momo ??? .........."
      "Allez faut donner la liste des sélectionnés, P.......... ça me gave ce boulot !!!!"

      Supprimer
  18. Quand je vous disais que la ProD2 c'est pas mal... Avez-vous vu l'essai du jeune Grenoblois Gervais Cordin à la 65e du match vs. Mont-de-Marsan hier soir. 18 ans, le môme. Issu de l'école de rugby de Nuits-Saint-Georges (je vous laisse développer...). Ca se trouve facilement sur You Tube. Une merveille. Et on n'a pas de talents en France ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ... tiens? un bourguignon ! "Joyeux enfants de la Bourgogne".... et je suis fier d'être bourguignon !!!!

      Supprimer
  19. j'ai regardé un bout de Racing-Agen.
    C'est une bouillie de rugby.
    Je pense que la proD2 est meilleure comme le dit mon ami Richard. Mais là, en avant sur en avant. Donc je quitte.
    Et je vais sur mon blog préféré pour protester.
    Quelle honte.
    LE Gé

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me suis évité la purge ageno-francilienne et suis devant Paris-la Rochelle. Je ne sais pas combien de mètres ils font mais ça joue. La Rochelle risque de prendre cher. 30-7 avant la pause, ça monte...

      Supprimer
    2. je te fais confiance je vais regarder.

      Supprimer
    3. il n'y a pas grand monde dans le stade

      Supprimer
    4. Etonnant Gourdon 3/4, il s'est fait prendre par Danty ?
      Qu'en penses tu ?

      Supprimer
    5. Tout le monde s'est fait prendre par Danty, même le solide Aguillon. Ca doit être le seul "bleu" à qui profite la préparation FFR. Faut dire que la saison dernière, il était aux abonnées absents (blessure, méforme, etc...).

      Supprimer
  20. "Contre les Pumas en Argentine, on était à plus de 100 m/mn. C’était très intense. On est revenu, et contre Clermont, on est tombé à 80 m. Malheureusement, contre Lyon, on est encore tombé à 54 m/mn." dixit Landrau
    voici une explication de la lenteur de notre TOP 14 et pourquoi dès que cela s'accélère, les français sont dans le rouge et font des en avants ou une bouillie infâme de rugby.

    Je ne pensais pas que c'était du simple au double. Je ne sais pas, ils font pour tenir le rythme.

    they're slaves to the rhythm
    they're slaves to the rhythm of
    They're slave to the rhythm
    slaves to the rhythm of
    The rhythm of rugby, the rhythm of rugby

    Pour Tautor, tu penses à 100m/mn, ils peuvent le tenir sans .... ricard :-)

    Le Gé en fait, j'allais aussi vite qu'un escargot quand j'y pense :-( :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La question, Gé, n'est pas de savoir si tu cours vite en rugby (sinon tu fais de l'athlétisme) mais combien d'adversaires tu peux arrêter.

      Supprimer
    2. Pour cela j'en ai arrêté en troisième ligne (surtout des dix, pour t'énerver :-)
      Mais questions courir vite pour déborder, c'était une autre question. :-) Même si quelque fois, j'ai joué ailier (je t'assure).
      Mais être dans une équipe qui joue dans du 100m/m. J'aurais joué 4 minutes :-)
      Le Gé

      Supprimer
    3. Vous vous faites du mal les gars 😆
      Sinon, Ritchie la vitesse quand même,p'têt pas toujours indispensable, mais nécessaire,non ?
      Allez Chevreuse

      Supprimer
    4. Le Gé, je pensais "arrêter" sur des crochets, des feintes, des leurres, pas de tampons, ah ah ah...
      Jan Lou, la vitesse, elle est indispensable si tu veux jouer au plus haut niveau. Moi je me suis arrêté en deuxième division, à Poitiers (oui, je sais, comme d'autres avant moi... ah ah aussi). Je n'avais pas les cannes pour viser plus haut.

      Supprimer
  21. Match intéréssant d'Agen, mais non match du Racing, déjà en difficulté sur la 1re journée. Carter/Irribaren n'ont jamais pesé. Des racingmen à l'image d'un fonds de pension. Tu assures un placement sur une notoriété pour un rapport tranquille assuré. Sauf que la valeur est à la baisse depuis quelques temps, que les 2 lolos n'arrivent plus à trouver les ingrédients pour remonter la sauce natixisée.
    Et tiens vlà que La Rochelle prend l'eau aussi...
    On mettra ça sur la préparation des internationnaux. Un son de cloche plutôt genre "Pour qui sonne le glas". J'arrive pas trop à croire à cette pseudo argumentation...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le Glas, le joueur ou l'entraineur :-)
      Le Glas belle, le beau joueur
      Désolé Sergio fatigué :-)

      Supprimer
  22. Toulouse , Le chantier est ouvert avec un gros travail de reconstruction ... que dis je énorme ....
    j'attend de les voir contre un gros mais sur ce que j'ai vu aujourd'hui je ne les vois pas dans le carré final , franchement trembler comme ça jusqu'au bout ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas vu le match car je ne voulais pas être dégouté.

      J'ai entendu Mola encore satisfait alors que Pau a failli faire match nul.

      la seule chance du ST, c'est qu'il ne joue pas la coupe d'Europe.

      J'ai regardé du coin de l'oeil, les différents match du crotte 14, c'est déprimant. Malheureusement je n'ai pas vu la première mi-temps de SF La Rochelle, mais la deuxième n'était pas terrible.

      Espérons que RCT Clermont va montrer un autre jeu.

      Supprimer
    2. Pas une grosse journée, effectivement. Lyon et Castres en seconde période. Tous nos espoirs sur Clermont-Toulon, donc...

      Supprimer
  23. Au fait, quelqu'un aurait-il des nouvelles de Gariguette et de Pimprenelle ? Où sont les filles ???

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. T"as soulevé la nappe ?

      Bon, je jouerai plus en Grand Chelem.

      Supprimer
    2. Effectivement pas d'une grande élégance.

      Supprimer
    3. Gariguette disparition récente , enquêterait elle sur Testudo ou hypothèse plus crédible de Sergio préparation rentree ?

      Pimprenelle cela fait très longtemps donc peut-être etre un avis de recherche ?

      En même temps j'avais bien aimé ta remarque " on peut passer au club house , écouter les conversations en sirotant tranquille sans forcément intervenir "
      Ce que j'aurai pu m'abstenir de faire mais effectivement les incises de l'une et de l'autre manquent ....

      Supprimer
  24. "le bonheur est dans le pré"
    après l'étable et ses affres, voici le temps du Gers et de ses bienfaits ! Personne n'a oublié Francis heureux, à la campagne, loin de la cupidité du monde de l'entreprise, avec sa nouvelle famille, ivre de bonheur, partageant l'apéro, le foie gras, le magret, le vin et l'amitié sans arrière pensée ... Autant dire que cette image d'Epinal n'est qu'un leurre rafraîchissant tant le monde est bien différent ! Jacques Fauroux a payé cher quelque part sa crédulité lui le "Caporal" et fils adulé d'Albert .... Le rugby est une pieuvre sensuelle ou beaucoup ont joué les Icares sans savoir que l'air était vicié. Le rugby des champs n'a malheureusement rien compris aux chimères de la ville se laissant acheter pour une poignée de sel par des promoteurs immobiliers ou des gens du BTP qui continuent à faire fortune au mépris des règles édictées par le rugby. Questions de prêts, il sont champions, cassant les codes, les prix et les valeurs fondamentales, ciment et garant de l'esprit amateur, si tenté qu'il existe encore ? Trop nombreux parmi les joueurs sont devenus des fonds de pension que l'on rentabilise au gré du marché. L'autorité de tutelle, partie prenante, est absente des débats comme toujours ! La cupidité a gagné la fédération, voyant par la même, après des élections minutieusement préparées, le moyen de s'enrichir sans rien faire ou presque ! A faire des prêts gagés nécessite un retour sur parole. A contrario de Jupiter, Testudo, self made man de l'ombre, a bien mal compris les règles du jeu mais la soif honoraire de Président l'a précipité vers la cupidité naturelle de sa personne. En cela, le BTP et quelques autres n'ont pas attendu de jouer au rugby pour apprendre les règles de l'art en matière d'affaires. Aujourd'hui, notre rugby est hypothéqué par des hommes prêteurs et non bretteurs comme les Cadets de Gascogne qui ne servent pas sa cause. Bien au contraire, il devient la manne inexorable d'une poignée d'hommes, plus préoccupés à s'enrichir qu'à promouvoir le rugby français. Sans besoin de connaitre les arcanes du système, on comprend bien que les conflits d'intérêts, le copinage, l'argent, le pouvoir ne font que "le bonheur des prêteurs" et que les prêcheurs continuent de tendre insensiblement la main au lieu de se retrousser les manches. Le grand vainqueur est le joueur qui s'enrichit sans trop rien faire laissant la patrie pour compte. Faire des prêts n'est pas forcément synonyme de bonheur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le petit Caporal pour l'avoir un peu fréquente à l'épouse du " club des amis de JF " ( sorte de BL évent ) je l'ai aime sans réserve avec sa faconde , ses excès , ses outrances . Sa passion , son amour de ce sport , son leadership , son affection voire plus pour ses hommes , son humour faisait oublier le reste ..... ah les canards de Pologne , Le club de la vigne et du vin , moderne le Jacques à beaucoup de point de vue
      J'ai adore cette période et avoir cette chance de Le côtoyer , de Le voir faire , raconter , un conteur hors pair ...

      Supprimer
    2. Et pourtant qu'est-ce qu'il a magouillé. Du business, il ne faisait que ça une fois sa carrière rugbystique terminée. Un exemple, un seul : il vendait des foie-gras de Pologne dans le Gers, il n'avait peur de rien. Comme Laporte, il était mauvais en affaires. Il a fini ruiné, seul, obèse et épuisé à cinquante ans. Terrible. Tous ses amis, ou presque, lui avait tourné le dos.
      Mais c'est vrai qu'il était bon pour raconter des histoires et tenir son auditoire en haleine. Et après il allait tondre la laine.

      Supprimer
  25. Édifiant de voir sur le résumé "anal plus" que les tribunes sont à moitié pleine ou à moitié vide selon ! Le spectacle fut médiocre globalement et pour avoir vu les 20 dernières minutes du ST, nous allons nous fendre d'un bas de tableau à coup sûr malgré les leurres des uns et des autres ! Heureusement que Ramos est un excellent buteur ! ASM / RCT ne va rien faire de plus avec une armada étrangère omni présente .... Tristesse et ennui dominent avant tout même s'il existe des éclairs de lumière avec l'essai de Gervais Cordin !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tautor,

      Tout à fait pour Toulouse et les tribunes à moitié vides.

      Mais pour Clermont Toulon, j'ai bien aimé la première mi-temps. Je trouve le seconde ligne de Toulon excellent à suivre.

      Pour François, je suis un peu plus circonspect pour Fouroux. Je me souviens de sa tentative d'implanter le XIII professionnel à Paris en voulant imiter le SF. Cela n'a pas été brillant. Je pense aussi qu'il a beaucoup profiter de son aura pour faire des affaires aussi. Je trouve que Laporte et lui se ressemblent beaucoup. Cette façon d'aboyer, ainsi que sa verve.
      Quand j'étais jeune, je le voyais souvent à Auch sur le marché. C'était vraiment un petit coq fier de lui. Mais il y avait de quoi aussi. Il était très copain avec Daguin de l'hotel de France (sacré bonhomme aussi Daguin).

      Tautor, le rugby de notre temps était aussi pris par des patrons de PME, beaucoup de présidents étaient des patrons de PME certes, et peut être pas aussi riches que ceux de maintenant et peut être beaucoup plus discrets. Mais je l'ai déjà écrit. Le culte du secret a toujours été dans notre ADN et maintenant plus difficile.

      LE GÉ




      Supprimer
    2. André Daguin, longtemps président indétrônable du syndicat des hôteliers restaurateurs. Meilleur derrière les fourneaux qu'en politique...
      Discours à ses pairs lors de l'université du MEDEF le 30 août 2004 : « Vous devez être ceux qui menacent, pas ceux qui sont menacés. Vos dents doivent rayer le parquet. L'indulgence est comme la pitié, elle vous déshonore et elle déshonore aussi ceux qui en bénéficient. La société a besoin de durs, pas de mous. L'ennui, c'est qu'il y en a beaucoup, des mous, beaucoup trop. Il faut arrêter de reculer le moment de l'effort. Ne soyez pas indulgents avec vos salariés. Il y a tout plein de "bacs + 12" qui sont infoutus de travailler, ils ne sont même pas capables de trouver un balai pour faire le ménage. Quand on doit licencier quelqu'un, il ne faut pas cacher la vérité. Vous savez, c'est aussi difficile pour celui qui coupe que pour celui qui est coupé. Moi, je préfère les assassins aux escrocs : les escrocs, les gens les trouvent sympas. Les assassins, non, évidemment ; mais pourtant, ils ont un grand mérite, c'est de ne pas être hypocrites. » ...

      Supprimer
    3. Ben moi Sergio c'est "ni assassins ni escrocs". Et concernant l'indulgence, ce proverbe : "Il faut être exigeant avec soi et tolérant avec les autres. Alors que les gens, la plupart du temps, font l'inverse." Si tout le monde se l'applique, eh bien ça va tout de suite mieux.

      Supprimer
  26. Je comprend il etait clivant c'est le moins qu'on puisse dire mais on était loin de l'affairisme ambiant ....
    Encore une fois dans l'intimité une fois le masque du petit coq tombé .....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fouroux, Berbizier, Laporte, effectivement des clivants qui font qu'à un moment donné ça ne fonctionne plus. L'affairisme, lui fonctionne toujours. Seules les têtes des loups se mangeant entre eux changent. Tiens parait que Bernie serait aussi intervenu au tél pour 2 joueurs de La Seyne qui n'avaient pas leur licence en règle, afin qu'ils puissent jouer une rencontre de nationale B.
      6 internationnaux en préparation ont joué 80 mn et c'est Clermont le plus touché. Clermont qui a eu du mal pour venir à bout d'un Toulon semblant vouloir faire évoluer son jeu vers plus de jeu, avec un Facundo Isa très bon ballon en main, mais Bastareaud capitaine... ?
      Sinon un peu trop de bruit sur les soi disant contrecoups au retours en club.

      Supprimer
    2. Question mise en Seyne, laporte se pose là ☺☺☺

      Supprimer
  27. Ouaip, Ritchie, tu parles de vivacité, Et même si ça se travaille, faut un don, comme pour la vitesse de pointe d'un ailier.
    Mais même en première série, avec le matos bien hétérogène dont tu dispose, bien en ordre seulement devant la pompe à mousse, tu bosses un peu moins la conquête, ce qu'ils préfèrent, un peu plus le tempo, ca marche,
    Allez Palaiseau.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jan Lou, j'ai adoré le premier essai de colomiers face à bayonne, dimanche. Quel tempo de passes. Quand j'entrainais, je faisais faire une course sur cinquante mètres. Et je mettais à part celui qui arrivait le premier, souvent un ailier.
      Et ensuite je plaçais tous les joueurs sur une ligne, de l'en-but aux cinquante. Aux joueurs à se passer le ballon, au plus rapide de l'équipe de courir pour tenter d'arriver aux cinquante avant le ballon. Et jamais je n'ai trouvé quelqu'un qui y arrive.
      Et donc c'était facile ensuite de travailler la technique de passe durant toute la saison car le ballon va toujours plus vite que le joueur. Peut-être que Bolt... Mais bon il n'a jamais joué au rugby...

      Supprimer
  28. Question : qui est l'avisé(e) qui a répondu "2" au vote concernant le nombre de clubs invaincus après deux journées ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi, j'avais voté 3, misant sur La Rochelle ou le Racing pour l'emporter en déplacement...

      Supprimer
    2. invaincu n'est pas le terme exact sinon il faudrait ajouter Toulouse. Non, c'était 2 victoires.

      Supprimer
    3. Ben c'est moi, le toulonnais de service qui ai voté 2. Quand bien même j'eus préféré en voir 3....Mais mon équipe favorite a préféré se faire Mamuku en Auvergne.
      Ceci dit, c'est moi aussi qui avais, un poil bravache, donné OYO premier leader. On ne peut pas toujours être clairvoyant :-)

      Supprimer
    4. Bien joué Jean-Michel, tu es notre pronostiqueur!

      Supprimer
    5. Bravo Pom ... un nez affiné et avisé 😉

      Supprimer
  29. peut être moi mais j'ai un doute entre 2 et 3 ne me souviens plus ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca ne peut être que 3 puisqu'il n'y a qu'un seul vote pour 2 victoires...

      Supprimer
  30. Salut à tous,... de retour sur le blog, après des vacances "interminables" et le retour du Top 14(après LYONS-NZ ET NZ-AFSUD, il va être dur à avaler le Top14 ), j'ai passé un peu de temps à vous lire. Bravos à Gariguette, c'est vrai, "il suffit de quelques mots... " c'était super, très joli texte ! (à quand le bouquin?). Réponse à Nini : "n'en pense pas grand'chose" du CAB 2017 2018. J'ai "décroché" depuis quelques saisons, plus le même jeu, (attention : je ne suis pas de ceux qui disent que c'était mieux avant), plus les mêmes rapports, les mêmes comportements, les mêmes relations, non, tout a changé et je ne me reconnais plus dans tout ça. Je regarde quelques matches à la TV, je "sélectionne", mais je ne vais plus au stade!...... mais j'ai toujours beaucoup de plaisir à vous lire tous, vos analyses comme vos commentaires souvent très justes sur le jeu, les joueurs, les dirigeants, auxquels je n'ai pas grand chose à rajouter, d'où ma discrétion.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai même lu quelque part que Cassadeï et Carbonneau étaient devenus des pères tranquilles, non mais oussanousava comme on dit chez nous !
      Sinon, article 1 du blog, y à pas besoin d'avoir quelque chose à dire pour l'ouvrir, hein !
      Allez, un bon Brive / Oyo,fin Décembre, en nocturne.....non ?

      Supprimer
    2. .... "pères tranquilles", je ne sais pas, mais ils vont avoir du mal cette saison avec un effectif un peu juste en qualité, et sans baguette magique.... , peu d'espoir .... et on sera fixé fin décembre... alors, en nocturne, pourquoi pas, ... mais à La Charette ou au Cardinal (boîtes de nuit locales)

      Supprimer
  31. Salut Christian
    Comment c'était à Labastide de Serou avec tes amis golfeurs ? 😂😂😂🥂😎

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tautor ,tu as vu ce que font les Anglais pour les commotions? Tu avais signale qu une commotion de sages ,non commission que dis-je, allait se réunir le 5 avec un seul médecin !On est loin de Birmingham!
      Voir L'Equipe.fr du jour
      Bernard Landais

      Supprimer
    2. Mieux, cette commission, ce Grenelle des blessures, ne verra pas le jour puisque la FFR n'envoie personne demain 5 septembre date de la première réunion et qu'elle va monter son "observatoire des chocs".
      Désolant.
      Manquerait plus qu'on obtienne le Mondial 2023 !!!

      Supprimer
    3. Bonjour Tautor,
      bon, question golf, c'était pas "terrible", et je n'ai pas pu rester pour le débat BL / GN et la soirée festive. Dommage mais j'étais venu avec mon gendre (C Heymans pour ceux qui ne le savent pas) et qui devait rentrer rapidement. Mais j'ai rencontré un bloggeur du coin (il se reconnaîtra) super sympa et qui m'a accompagné sur quelques trous.

      Supprimer
    4. Un copain de Jean-Mi Aguirre me semble-t-il, Christian ? Quelle dommage que tu ne sois pas resté mais bon, l'essentiel est dans les deux premières pages du Midol...

      Supprimer
    5. oui, Jean Mi, copain de jeu bien sûr !
      dommage pour le débat effectivement, je vais lire Midol car j'ai mangé à midi avec Pierrot Villepreux au golf et il m'a dit qu'il irait assister au débat. Est-il intervenu?.. il devait être dans la salle avec le public.

      Supprimer
  32. Bernard
    J'ai transmis le papier à Richard et j'avais déjà parlé des marqueurs de la commotion cérébrale sur le blog ... L'avantage des Anglais et que l'étude est étendue au monde amateur et que donc nous avons pris un énorme retard. Le Grenelle de la santé 3 médecins sur 15 personnes ne va pas changer la face du monde ni celle du rugby Français hélas. Les Australiens ont des prototypes de casque qui enregistrent les chocs afin de déterminer à quel moment on peut définir une commotion cérébrale ... Les néo zelandais instituer le carton bleu. Attendons les premiers cas de leucoencéphalite post-traumatique qui permettront peut-être Dr NIR plus de rigueur dans la prise en charge de la commotion cérébrale et autres traumatisme cervico pour lesquels actuellement rien n'est publié en particulier pour les myélopathies... Vaste chantier qui va demander beaucoup de temps ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est déjà sur L'equipe.fr, les copains.

      Supprimer
  33. Je suis allé jusqu'à la fin de l'interview croisée (et je n'y ai pas lu que des conneries, loin de là) : il y a cette phrase qui résume tout, et nous le savons ici à Côté Ouvert. Là voici : "Il y a deux éléments clés, deux faiblesses majeures : la formation et le trop grand nombre d'étrangers dans le Top 14". Dixit Novès.
    Il faut résoudre ces deux soucis. La formation, c'est le boulot de Didier Retière. Les "non sélectionnables" (c'est mieux qu'étranger qui ne veut plus rien dire), c'est l'effort de la LNR avec les JIFF. C'est pas la panacée mais c'est mieux que rien. On voir sortir des Belleau, Reilhac, Ramos, Batlle, Retière, Regard, Couilloud, Lambey, Hériteau, Lacroix, Goillot, Priso, Millet, Macalou, Gabrillagues, Belan, Crétin, Etrillard, Pourailly, Lespiaucq, Dupichot, Chauveau, Chouzenoux, Palu, Baubigny, Colombe, Paris, Jelonch, Cassang, Farré. Sans oublier ce Cordin de Grenoble. Et Pimienta de Colomiers...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    2. Si j'étais président (bonne idée de France Info), je me déciderais sélectionneur (comme 60 millions de Français) et je composerais mon équipe de France pour affronter le Japon à Lille et lancer cette génération, non mais...
      Cordin (Grenoble) - Dupichot (Racing), Reilhac (Montpellier), Regard (Lyon), Lacoix (La Rochelle) - (o) Belleau (Toulon), (m) Couilloud (Lyon) - Macalou (Stade Français), Palu (Racing), Crétin (Lyon) - Gabrillagues (Stade Français), Lambey (Lyon) - Colombe (Racing), Baubigny (Racing), Priso (La Rochelle).
      Voilà. Et puis c'est tout.

      Supprimer
    3. Mis à part les erreurs de jeunesse qui vont avec, s'il y un futur bon meneur d'hommes la dedans, certainement pas plus cons que les autres !!

      Supprimer
    4. le jeune deuxième ligne Swan Rebbadj dans la liste aussi

      Supprimer
  34. Bon, faudrait les confronter aux rosbifs ou aux kiwis de leur âge mais on sent quand même l'ombre du début d'un frémissement,ou bien ?
    Et ces garçons, rajoutons Gourdon, Penaud,Ituria , déjà reconnus,semblent portés vers le jeu.
    Le susnommé Lambey , entre autres,serait un vif argent ;vrai ?
    Allez Chevreuse

    RépondreSupprimer
  35. Je vous envie, les gens d'ici, l'un a connu le Caporal du Gers, l'autre a le téléphone de P.Villepreux, un autre encore a un jour revêtu la tunique frappée du coq -et c'est pas grand chose avant de savoir qu'il a défendu un jour les couleurs Brivistes-, un suivant dresse des ordonnances carabinées sur l'état du grand malade qu'est le rugby français, et tous les autres vous m'espantez comme on dit en Bigorre que c'en est pas croyable.
    Je vote pour la sélection de Ritchie, sans hésitation, et si ces jeunots prennent quelques coups de pieds aux fesses (et rien n'est moins sûr ...), ça les fera grandir et mûrir, et puis à lire cette sélection on a de l'envie et de l'appétit, on ne subodore déjà pas l'ennui qui se dégage aujourd'hui de notre XV.
    Je vois que l'on recause de formation, mais certes on en cause et recause, le contenu les filières les programmes les principes ....etc, mais si on englobait dans cette formation le rugby auquel on destine ces pousses que l'on éduque. Former des joueurs certes, mais pour quel jeu ???
    Les joueurs non-sélectionnables, gros handicap sur la selle de la mobylette FFR, entre les quotas et la ségrégation quelle solution ???
    Bien aimé tous les mots sur les courses, les passes, le mouvement, le tempo, bien regardé les extraits des rencontres du ouiquinde pas vu le jeu que ces mots promettent, c'est moi ou ????
    Pour finir sur toutes ces idoles que vous avez cotoyé, le Nini y'a un demi-siècle est parti en pèlerinage à Mt-de-Marsan, juste pour dire à André Boni l'admiration qu'il lui portait. Camping, cache-cache vers le terrain, arpentage du bitume devant le magasin de sport, pas osé le Nini, croisé son icône plusieurs fois jamais pu dire un mot, quelques regards de l'aîné en passant comme une piqure paralysante, plié les gaules et la tente, retour maison, 50 berges plus tard même émotion en y pensant, c'est couillon non ????
    Plus tard vivant à Auch idem avec Fourroux, mais là, dans le café de France transformé en terrain de rugby par le type, pas moyen d'en placer une, côté ouvert ou côté fermé, des toilettes au comptoir, le petit caporal occupait tout l'espace, pas le plus petit trou pour prendre un intervalle, pas de contre-pied possible, lui tout seul et tous les autres à la poursuite, P..... sacré bonhomme.
    C.Heymans, AH oui, pas Toulousain hein, a débuté au CAB mon n'veu, oui oui, après son éducation rugbystique au pays des Coujoux l'essentiel était fait hein !!!!!!!!!!!!!
    Voilà, AH AH je rigole tout seul. A bientôt de vous lire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ..pas au CAB non, il a débuté à Meyssac, juste à côté de Brive, à 10 ans, il jouait à toucher, évitant les uns et les autres, y compris les séniors qui participaient et qui avaient bien du mal face à un gamin qui déjà crochetait, feintait, et qui a (presque )tout appris dans cet apprentissage "sauvage" du jeu, aujourd'hui (presque) disparu.....

      Supprimer
  36. Une deuxième affaire Laporte ?
    Intervenu téléphoniquement depuis Singapour où il était en déplacement le 16 avril dernier pour ordonner la qualification de deux joueurs du club de La Seyne-sur-Mer (Var) face à Lavaur (Tarn). Etrange coincidence : l'un des deux joueurs, Julien Ory, est directeur général de la société Juber, qui travaille dans la restauration rapide sur la Côte d'Azur, et dont le président est... Bernard Laporte ! Le secrétaire général du club de Lavaur, Dominique Host, avait déposé une réclamation à l'issue du match, perdu par les Tarnais, réclamation rejetée, comme il l'a raconté sur RMC. Le club de Lavaur n'a pas fait appel. Il faut dire que son président à l'époque des faits était Alexandre Martinez, le nouveau trésorier de la FFR, élu sur la liste de... Bernard Laporte !
    Non de Diu, ça sent l'arnaque à tous les étages 🤔 STOP aux carambouilles en tous genres ... Comment être légitime vis à vis des jeunes pousses en montrant que tout est magouille et affaires entre amis dans notre monde de l'ovale ? Rien ne tourne plus rond dans les valeurs que devrait être mon sport de cœur, rien de ce que mon père m'a inculqué depuis le bord du terrain quand j'avais 5 ans, rien de tout ce que le rugby m'a offert par la sueur, par le respect, par l'amitié et par la passion, rien de plus légitime qu'un code d'honneur, rien de pire que de baffouer sa parole, rien de plus beau que de partager le respect des autres, rien de plus grandiose que de jouer ensemble et de partager ce qu'aucun autre sport n'est capable de donner quand on est quinze.

    RépondreSupprimer
  37. Sous laporte le coco coule la Seyne
    Et notre rugby
    Faut-il qu'il m'en souvienne
    La joie venait toujours après la peine

    Vienne la nuit sonne le téléphone
    De Singapour Laporte tonne

    De mains en les mains que le ballon s'efface
    Tandis que sous
    le terrain, nos bras passent
    Ces éternels regrets du rugby nous lassent

    Vienne la nuit sonne l'heure
    Sans ce beau rugby je me meure

    Le rugby s'en va comme cette eau courante
    Le rugby s'en va
    Comme la vie est lente
    Et comme l'Espérance est violente

    Vienne la nuit sonne l'heure
    Sans ce beau rugby je me meure

    Passent les jours et passent les semaines
    Mi-temps passées
    Les magouilles reviennent
    Sous laporte le coco coule la Seyne

    Vienne la nuit sonne l'heure
    Sans ce beau rugby je me meure

    Le Gé Ah manque de po Lit naire

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je leve mon vers vers l haine que suscite ces nantis

      Supprimer
  38. Effarant et effrayant l'article sur le " grennelle de la santé des joueurs " !!!!
    Ça dépasse l'entendement ...:. Que fait la police ? Le (s) ministères , les sociétés d'assurances doivent monter les primes pour obliger ces gens là à se parler sinon rien ne bougera , et Provale ??? Pas plus vindicatif que ça ????

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai cru lire qu'ils vont créer leur propre commission médicale chez Provale.
      Allez Chevreuse

      Supprimer
  39. Ne croyez pas l'ami Christian Badin,il n'a pas mal joué vendredi au golf de Labastide de Serou et sur les qqs coups un peu moins bien joués ,pas un gros mot ,la classe quoi!Je ne sais pas comment il fait ...Concernant la soirée du midol je ne suis pas resté jusqu'à la fin ,vu que le vol de Laporte avait une heure et demi de retard ,par contre j'ai vu l'arrivée et déjà avec Novès ,ils ne s'embrassent pas ,bien que soit à la mode dans le rugby actuellement ,au golf aussi d'ailleurs ..Après tout a tourné autour du xv de France bien sûr et pour parler franchement on n'y a pas appris grand chose ,Novès a essayé de défendre son bilan ,il a expliqué que l'an dernier on est allé battre les Argentins chez eux alors que tout le monde les voyait gros comme des maisons ,après la tournée d'automne le match des all blacks perdu de peu ,celui des Australiens perdu avec un essai qui n'y était pas ,donc on est d'après lui pas loin du niveau. Son staff et lui y croient et il positive en permanence .Voilà le peu que je peux vous en dire ,çà a tourné en rond autour de qqs sujets toujours les mêmes la formation ,les étrangers ,tout le monde etait d'accord pour dire qu'il y en avait trop ,donc logiquement quelque chose devrait se passer .Le midol doit vous expliquer tout çà plus en détail .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut à toi Bartolico, c'était sympa de m'accompagner et merci pour tes conseils sur la géographie du parcours; Bon ,je vois que je n'ai rien raté (j'ai lu Midol) d'un énième débat qui ne va guère faire avancer les choses à la FFR. J'attend quand même avec curiosité (c'est peu dire) comment le Bernard, il va s'y prendre pour faire bosser 200 cadres techniques dans les clubs et pénétrer le milieu scolaire!!! .... pas facile l'éducation nationale, hein? Gariguette ...

      Supprimer
    2. C'est pourtant la solution, on parle de formation, jamais de recrutement, un secteur faible du Rugby.
      C'est des contrats entre les clubs et l'école qu'il faudrait créer, pour former des profs d'Eps, faire de l'entrisme , c'est pas un gros mot !
      Allez Nini, revenu en pleine bourre !

      Supprimer
  40. Si une haute tautorité médicinale trainait dans les couloirs du grenelle de la santé des joueurs de rugby, je suppose qu'elle prononcerait immédiatement l'arrêt de toutes fonctions des responsables z'irresponsables tant du côté de l'équipe de la fédé que de la ligue, en y englobant provale qui ne vaut pas mieux, et tout ce monde en protocole commotion, sans retour dans le rugby avant d'avoir prouvé sa bonne santé physique et mentale, ce qui devrait nous faire de longues et paisibles vacances !!!!
    Y sont fous, vraiment, plus de 100 protocoles commotion la saison dernière, j'entendais cet ap-m un docteur Dufour de la commission médicale ffr je crois qui disait que tout le monde et les joueurs en premiers étaient bien conscients que l'on allait trop loin dans les développements des corps, des chocs et du danger y afférent ...... tout le monde ...... mais ..... le show et le spectacle (sic !!!!) ....... mais mais mais qu'on en discutait !!!!!!!!!! Assassins !!!!!!

    RépondreSupprimer
  41. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  42. Les hommes deviennent ripoux une fois au pouvoir OU seuls les hommes ripoux accèdent au pouvoir RITCHIE ?
    Le cas de Laporte n'est malheureusement même plus choquant. Ces quelques déclarations maladroites n'argumentent point son propos, bien au contraire. Je ne suis même pas sûr qu'il sera condamné ou destitué de ses fonctions, c'est bien cela le pire. Si jamais il s'en sort, et c'est possible, je serai juste un observateur curieux des quelques ritournelles administrativo-judicaires !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Vincent, et bienvenue au club-house. Parle-nous un peu de toi.
      Quant à ta question, de la poule ou de l'œuf toujours compliqué de savoir. Mais en tout cas pouvoir et corruption semblent intimement liés, c'est une évidence.

      Supprimer
    2. Inscris toi parmi les abonnés, on t'offrira un coup à boire...

      Supprimer
    3. Je suis inscrit ! A bientôt pour une bière ou un Perrier ;)

      Supprimer
  43. Christian
    Parmi les 200 CT, il y en a un qui a du prendre Laporte 😎 Valentin le fils de Jacky Courrent, responsable de la formation à la FFR 👏👏👏 lui même qui reprochait le copinage du temps de P. Camou, là c'est la filiation directe sans conflit d'intérêt 🤔 Ah la vache du Limousin pas près de s'éteindre ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, pas mal, Tautor. Les fils des amis de mes amis, donc... Mais bon c'est valable pour tout, y compris les stages de classe de troisième à L'Equipe...

      Supprimer
    2. .... bon, c'est vrai, mais Valentin, je le connais un peu pour l'avoir suivi dans le cadre de sa formation BE au comité, ce n'est certainement pas un mauvais choix, il a été un très bon joueur qui plus est, son analyse sur le jeu en général est plutôt bonne, et il a une bonne attitude pédagogique, ce qui augure un bon éducateur en devenir! Si les 199 autres nouveaux cadres techniques sont de son niveau, y'a rien à dire sur les choix et le "copinage"... attendons les résultats???? DANS 10 ANS !!!!

      Supprimer
    3. C'est juste le principe, me semble-t-il. Mais bon tu as sans doute raison, ça ne doit pas être un mauvais éducateur le Valentin. J'ai eu Pierrot au téléphone hier mardi. Bascule sur la chronique suivante. A +

      Supprimer
  44. Bons, les ami(e)s, je file ce matin vers Limeuil passer la journée avec Jacky Adole, puis direction Dax chez Jean Guibert, inauguration de la statue de Pierre Albaladejo vendredi matin et remontée sur La Rochelle (qui sera sous la pluie me dit-on) pour assister, si j'y arrive, à La Rochelle-Clermont (mais c'est sold out et je ne veux pas utiliser ma carte de presse alors que je ne bosse pas...)
    Bernard Landais, on se voit ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Normalement, vous devriez avoir la nouvelle chronique soit ce soir soit demain matin.

      Supprimer
    2. Et bien non finalement, la voici, avant de partir. Amicalement.

      Supprimer