dimanche 24 décembre 2017

A l'ouest, rien de Novès

On ne peut que s'en désoler. Car il n'y a rien de réjouissant à voir Guy Novès quitter la plus haute fonction sportive par une porte dérobée, comme un pestiféré. Après Philippe Saint-André, c'est au tour du manager toulousain multi-titré de constater à ses dépends à quel point il est difficile pour le XV de France d'exister dans un contexte presque tout entier tourné vers les clubs d'élite. On ne lutte pas contre une entité économique de cette puissance, qui a son propre mode de fonctionnement et même un style estampillé qui alterne le jeu debout virevoltant et celui à une passe franchement lénifiant.

Que Novès, qui est grand-père, soit remplacé par plus ancien que lui ne place donc pas l'explication de ses échecs sur le terrain de l'abîme générationnel. On peut seulement considérer que depuis la Coupe du monde 2011 que lâcha Marc Lièvremont en proie à des soucis personnels bien plus épais que la défense tongienne, le XV de France est en roue libre, sans projet novateur susceptible d'intéresser les internationaux qui le composent et se coltinent tous les jours en club des plans de jeu bien mieux dessinés.

Marcoussis, formidable outil, n'a pas su actualiser son mode d'emploi et le mettre au goût d'une modernité qui avance plus vite qu'un ballon porté au pas de charge. Il y a trop de retard dans les méthodes de management et de préparation, dans la réflexion autour des tactiques bleues depuis huit ans pour qu'un homme, aussi charismatique soit-il - et Guy Novès en est l'illustration - puisse inverser le courant devenu contraire. Comme ses prédécesseurs, celui que ses pairs avaient considéré comme le meilleur entraîneur d'Europe, a ramé.

Son échec, six défaites et un match nul depuis juin dernier, est le nôtre, tous autant que nous sommes. Il est celui du rugby français : des bénévoles qui déforment des mômes à force de rentre-dedans jusqu'aux médias qui volent au secours de la victoire et font du premier gamin un peu doué une star à la une pour attirer le lecteur lambda de la télé réalité.

Il convient  ici d'éviter l'ingratitude et, en cette période troublée, - une de plus - rendre au championnat de France ce que l'équipe nationale lui doit. De 1910 à 1990, c'est parce que les clubs français étaient structurés, culturellement ancrés, formateurs et riches de fortes personnalités et de particularités tactiques bien comprises que les Tricolores, à savoir la crème de cette émulsion, purent exister dans le concert international et s'illustrer à de nombreuses reprises.

Des leaders hors normes - citons Marcel Communeau, Jean Prat, Lucien Mias, François Moncla, Michel Crauste, Walter Spanghero, Jacques Fouroux, Jean-Pierre Rives, Serge Blanco - surent fédérer un amalgame autour d'une haute idée de ce que pouvait représenter le XV de France, le Tournoi des Cinq nations, Colombes puis le Parc des Princes. Aujourd'hui, pour les deux dernières générations qui se sont succédées pour porter le coq sur le cœur, une pintade aurait tout aussi bien pu faire l'affaire.

Quelque chose s'est brisé, une certaine idée de la sélection nationale, de l'équipe de France, de l'engagement, de l'honneur et de la fierté qui vont avec, la capacité à se sublimer dans ces moments privilégiés. Fred Michalak s'en est allé, il avait débuté en 2001, et avec lui part l'insouciance et la joie de jouer. Il était le dernier du genre. Depuis, sont arrivés à Marcoussis des joueurs soucieux de leur image avant même d'avoir réussi quelque chose de remarquable sur le terrain.

Le nouveau manager tricolore et son staff de pigistes pourront-ils changer cet état d'esprit ? Auront-ils le temps de construire un plan tactique viable d'ici le coup d'envoi de France-Irlande ? Outre choisir quinze joueurs compatibles et conscients du haut niveau, le problème reste structurel, pas conjoncturel. Tant que LNR et FFR, clubs et équipe nationale, ne travailleront pas en bonne intelligence sur un projet commun, les fusibles sauteront les uns après les autres sans que la lumière soit.

Si tout cela, et d'autres choses encore, nous lassent profondément, nous restons néanmoins attachés à ce sport et à sa culture, aux vertus qu'il véhicule, aux traits qui le caractérisent. Il reste tant à transmettre... Les être creux et veules qui tournent autour de son axe ne viendront pas à bout d'une idée ovale dont la forme pointe bien au-dessus des petites magouilles, des calculs d'apothicaires et des propos de basse cour.

En attendant de vous retrouver pour une nouvelle chronique lundi 16 janvier 2018 (peut-être avant, selon inspiration), je vous souhaite tout le bonheur du monde pour la nouvelle année !

258 commentaires:

  1. ..merci Richard et bon Noël !
    ....la période des voeux approche alors, pour notre rugby, on va lui souhaiter qu'il retrouve un peu d'éclat et nous sorte de la nostalgie !
    .. et bon courage au nouveau manager !!!!
    (NB : pour moi, retour sur le blog le 15/01 -vacances sur la Riviera)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi, c'est Bari (Italie) et Lampol (Bretagne).

      Supprimer
    2. Salut à tous, joyeuses fêtes, que le pied de vos sapins soit bien garni ainsi que les poteaux de notre rugby de France.
      Fin d'année, nouvelle année, fin de cycle et nouveau départ, contre-attaque de l'en-but pour porter la bonne nouvelle en terre promise, tout là-bas de l'autre côté, au bout du bout du terrain et du monde.
      Oui belles et bonnes fêtes, joyeux noël et bonne année, suis au chaud dans la neige et le vent des Vosges, ma corrézienne de fille arrive avec un triste CAB en bandoulière mais une joie de vivre très coujou, tout va bien, heureux de partager ici de belles et bonnes choses et la partie est loin d'être finie !!!!!

      Supprimer
  2. Je vous souhaite à tous des joyeuses fêtes de noel.
    Et que l’amour de vos proches et du rugby rejaillissent sur vous
    Richard bonnes vacances
    Et à tous champagne pour tout le monde et caviar pour les autres
    Le gé

    RépondreSupprimer
  3. Bonnes fêtes à tous.
    Et pour toi, RIchard, bon voyage.
    Champagne pour tout le monde et caviar pour les autres.
    Le Gé

    RépondreSupprimer
  4. Lampaul Guimiliau, Lampaul PLoudalmezau ou Lampaul Ouessant ?

    RépondreSupprimer
  5. Si Laporte est insupportable, même s'il a été élu, Novés est une personne Clivante par ailleurs .
    Je ne me résoudrais jamais à oublier de faire le ratio budget/réussite pour comparer les uns aux autres.
    Un petit mot pour Christian, pour lui dire que Cédric H est un consultant qui apporte le plus dans cette activité, je m'appuie par exemple sur le match MHR/Lou que j'ai écouté de façon plus attentive et j'ai beaucoup apprécié.
    Pour le futur capitaine du XV de France mon intuition me guide vers Jedraziak, et je l'ai déjà dit il y a plusieurs mois.
    Et à tous, bonnes fêtes de fin d'année sans oublier le foie, gras et le vôtre, et la foi en l'avenir

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ... je vais lui transmettre ton appréciation ! ..merci pour lui, ça lui fera plaisir !

      Supprimer
    2. et la mienne aussi ! je suis très fan ! Joyeux Noël 🍓🍓

      Supprimer
    3. ... c'est noté ! ... merci Gariguette, ...et Noyeux Joël !!!

      Supprimer
  6. Bonsoir à tous ,
    Fréquentant un peu des sans grades du Rugby dans mon cabinet , je ne les trouve pas perturbé par les malheurs du XV de France ; ils aiment leur jeu ,leur sport et c'est eux que nous aimons a travers ce sport ; ce sont bien les individus qui jouent qui sont importants car c'est eux qui font vivre le jeu !
    Le XV de France intéresse les people, les financiers du type Altrad , et des gens qui pensent pouvoir en tirer profit , il n'intéresse plus la base , car le jeu s'est perdu depuis que le contact s'est perdu avec les clubs !
    Il est symptomatique de voir comment les joueurs se connaissent, se respectent en top 14 , ils font un métier et se connaissent tous entre chaque usine qui fait le même produit ; de temps en temps il y a quelques "bouffes" qui partent comme ce jeune pilier géorgien , pas encore moulé dans le top 14 mais qui a gardé sa fierté originelle et qui fait que de temps en temps on doit se faire respecter , non en se serrant la main ou s'aidant a se relever des rucks !
    le Rugby des champs que nous aimons n'est plus dans les hautes sphères , il est devenu rugby des villes , des nantis et des pro !
    Où sont les Biemouret et autres Spanghero qui quittaient la ferme pour honorer la Patrie , je ne suis pas cocardier ou coq-ardier a outrance , mais l'amour du maillot ( pas celui qu'on épile ) n'est plus , ils ont beaux chanter la Marseillaise , la patrie n'est plus en danger ...et ils le savent bien eux qui matelassent leur compte en banque !
    Le top 14 ne m'intéresse plus , le XV de France bof , je regarde parfois pour voir jouer nos adversaires , et c'est tout ! comment s'intéresser a un sport dont certains entraineurs de clubs sont les "pu.." des télés et les autres qui attendent la place !
    Je ne suis pas triste car je m'en fout !
    Christian Badin a dit dans un autre post , que nous vivons une autre époque avec un autre jeu , il a cent fois raisons , et c'est pour cela que je reste attaché à mon époque et tant pis pour le jeu ; je ne veux pas perdre les valeurs inculqués par mes parents pour vivre une époque ou es valeurs essentielles disparaissent au profit du fric !

    a part cela comment voulez vous aimer Noël quand la tradition d'entraide , de partage , de famille, a disparu pour la course aux cadeaux ?

    Joyeux Noël a tous ceux qui seront seuls , a tous ceux qui seront oubliés car le seigneur ne les oubliera pas s'il existe ......
    Quand aux autres , je sais que la magie de Noël passera par les huitres te foie gras ....

    Bises à tous et sachez que ce coup de gueule m'est surtout destiné ....car même si j'ai fait mon devoir, je trouve que je n'en ai pas assez fait ....

    RépondreSupprimer
  7. Excellent...Je me trouve assez proche de cette constatation, de ces réflexions. Je ne ressens pas de coup de gueule, juste une pensée qui s'écoule au plus juste de ses sentiments.

    RépondreSupprimer
  8. En guise de cadeau de Noël je vous propose une formule originale pour révolutionner la gestion de l’EDF.
    C’est le fruit d’une réflexion intense :-) au vu de la prépondérance du top 14 et du fric rugby. Et des observations qu’on peut faire quand on suit depuis quelques années les barbarians, dont la formule pourrait être « surtout ne pas se prendre la tête, se préparer dans l’urgence avec un staff souvent renouvelé et des joueurs super contents d’être là à constituer une équipe improbable avec des moments festifs avant et après ».
    Ma solution est simple et remet en question le principe d’un staff unique et permanent….
    Rappel dans Wikipédia on peut lire : « ….Le tableau ci-contre donne la liste des entraîneurs du XV de France qui se sont succédé depuis 1963. Auparavant, l'équipe de France n'a pas d'entraîneur à proprement parler, le capitaine de l'équipe tenant ce rôle. »
    Pour chaque match de l’edf ou tournoi ou tournée (à définir) on choisit un staff de top 14, qui va construire prioritairement son équipe de France avec ses joueurs du cru et la possibilité de se servir pour compléter le tout dans les autres clubs. Bien sûr pas de doublons matchs edf et top 14.
    Utopiste, idiot, incohérent… Certes, mais assurément une formule qui produirait de meilleurs résultats.
    En plus ça générerait du fun, de la curiosité, de la variété… On n’aurait plus besoin de choisir des staffs, ou d’en défaire certains ou en créer un autre qui ne réussit pas forcément très bien.
    On pourrait donner une prime au staff qui arrive à classer son équipe au plus haut du top 14 avec un maximum de joueurs Jiff.
    Sinon en attendant le 16 janvier et la prochaine chronique du maître de ces lieux, je vous propose quelques infidélités de lecture que je vous ai signalées il y a déjà quelque temps.
    Un journaliste sportif, mélomane, cultivé, musicien, écrivain, qui a envie de nous faire partager ses passions dans ses blogs, ça devient une exception…
    Un enseignant d’école primaire, éducateur de rugby, c’est une exception. Qui tient un blog ? Une « étrangeté » : http://rugby-en-melee.com/

    Ne parlons pas des profs d’EPS, dont le plus célèbre va se faire virer https://www.rugbyrama.fr/rugby/6-nations/2016/xv-de-france-mon-prof-de-sport-s-appelait-guy-noves_sto5319402/story.shtml
    et un autre non moins célèbre qui n’a jamais voulu exercer ayant mieux à faire et plus à gagner et qui s’est fait remarquer dernièrement sur un petit fait divers fiscal : http://sport24.lefigaro.fr/le-scan-sport/2017/02/28/27001-20170228ARTFIG00233-philippe-sella-implique-dans-l-affaire-des-panama-papers.php
    comme si finalement, même si on donne sa vie au rugby (Noves Toulouse, FFR ; Sella Canal+, Agen) c’est forcément pour beaucoup plus d’argent que du temps de l’amateurisme marron : http://www.lerugbynistere.fr/dictionnaire/amateurisme-marron.php
    Ma petite sélection donc :
    1 http://rugby-en-melee.com/lintroduction-rugby-a-5-ecoles-primaires-chance-ffr-leducation-nationale/
    2 http://rugby-en-melee.com/reussite-all-blacks-7-lecons/
    3 http://rugby-en-melee.com/lechec-modele-bicephale-aveugle-rugby-francais/
    Bonnes fêtes

    RépondreSupprimer
  9. La réussite des All Blacks est en creux la défaite du rugby français. Larrivée du professionnalisme déjà réclamété dans les années 30 puis 50 par les clubs français à tué l'esprit du jeu de rugby français. La gouvernance bicéphale ffr et lnr laisse le rugby français dans un immobilisme permanent qui n'est finalement qu'une lente plongée dans le néant. Dépourvu de sens le xv de france coule inexorablement. Il faut que les néo internationaux inventé leur histoire du xv de france. Pour cela il faut qu'ils s'appuient sur leurs illustres prédécesseurs sur la dimension symbolique du maillot bleu. Ensemble ils doivent répondre à cette simple question fondamentale : pourquoi joue t on ensemble sous ce maillot frappé du coq. Amitiés ovales à tous les camarades du jeu de rugby. Frédéric bonnet

    RépondreSupprimer
  10. Roi de cette fin d'année le back office de ces lieux, qui doit se gave de mots, de mes vœux en passant, alors en croisant les doigts pour que l'action arrive au bout, meilleurs vœux à tous, à notre rugby et notre EDF, après tout pour les deux derniers tant qu'un mince espoir -au delà de toute raison- perdure ça entretient la petite flamme vacillante qui flambe encore en nous, même si en ces temps d'hiver elle ne nos réchauffe plus guère !!!
    Joyeuse fêtes, pour moi dans les Vosges réfrigérées avec ma corrézienne de fille qui arrive avec le CAB triste mine en bandoulière mais la foi de Coujou dans le maintien en oriflamme !!!!!

    RépondreSupprimer
  11. Noël, les commentaires ne sont pas au pied du sapin ni même sur ce blog, mais versés manu-militari dans le back office, nouveau roi d'ici. M'enfin, que font les arbitres experts et autres zélés acteurs, devant ces hors-jeu manifestes et fautes répétées, l'arrive le carton rouge ????

    RépondreSupprimer
  12. Joyeux Noël familial en Quinconces à vous toutes et tous !
    Merci Richard pour ce cadeau venu de l'Ouest et à tous les contributeurs de ce blog. La preuve même qu'à Noël le rugby est dans nos cœurs.
    Le rugby français fut toujours la danseuse de quelques pardessus au détriment du plus grand nombre. En ralliant les amateurs à lui, BL est devenu le nouveau pardessus français. L'idée n'est pas que de lui mais surtout du Cardinal Saint Simon, aussi âcre et pourpre que fût Mazarin. Les pouvoirs sont concentrés entre ces deux personnes, Claude Atcher, les frères Mohed et Mourad. Mourad, longtemps marginal du rugby français, attend patiemment la présidence de la LNR. Car tout est mis en oeuvre pour faire tomber Paul Goze et avoir le champ libre pendant deux législatures pour s'enrichir. Bien sûr, pour que cela fonctionne, il faut que le Duc de Nottingham arrose ses vassaux, comptez sur lui et buvez du rosé de Gaillac ! Mais Richard, tu nous cites les hors normes du rugby français, ceux qui ont construit cette image forte du "french flair". Mais ou sont-ils exceptés Serge et Fabien, simples marionnettes du système fédéral actuel ? "Qui ne dit mot consent" et ce n'est pas parce que JPR s'émeut de la tournure prise par les Barbarians que pour autant il sonne la rébellion. Que sont devenus ces hommes de caractère, partis de rien, qui se sont construits avec le rugby et qui ont laissé une empreinte indélébile ? Absents mais pour combien de temps ? Le machiavélique cardinal déroule sa stratégie qui va finir de ruiner notre rugby. Pour une fois qu'il est en passe de réussir quelque chose professionnellement, nous avons que des mots et des souvenirs à lui opposer. Pauvre Jacques Bru Brunel, réduit au titre de l'esclavage amitiée, qui est venu parfaire son CV. Et Azéma, prêt à trahir l'ASM pour un aura qui reste à démontrer. Le fond de la toile n'est qu'argent, conflits d'intérêts et pouvoirs. Rien de nouveau finalement si on fait un parallèle à la politique. Je suis comme Marc, plus près de ce rugby des champs, patriote, qui vit son plaisir sans attendre un euro. La fracture est profonde, les valeurs ancestrales sont bannies, la culture est sonnante et trébuchante mais l'ovale reste ovale et le rebond incertain qu'ils n'oublient pas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un peu de temps devant moi cette après-midi, alors j'ai lu tous les sites conseillés par Lethiope et, comme Frédéric Bonnet, je dis: bravo! Je constate par ailleurs que ce dit F.Bonnet est le signataire des trois derniers articles passionnants de "Rugby en mêlée".
      Tout me semble dit d'une façon très claire et nette, sans critique particulière mais absolument comme un constat implacable et, par dessus tout, avec une volonté d'évoluer, de redresser la barre en proposant quelques pistes, malheureusement pas près d'être suivies avant la catastrophe annoncée.
      Complètement autre chose.
      Mon père, Breton, né à Brest, élevé à Landerneau,...vacances à la plage -et son phare- du Minou, un peu sinistre soi dit en passant,...et moi, allant souvent à l'Aber Vrac'h (bon restaurant de fruits de mer)..et ne connaissant pas le village de Richard, ce Lampol Ploudelmezeau...! Comment arrive-t-on à Ploudelmezeau?
      Aller, bonnes suites de fêtes...

      Supprimer
  13. Nouvelle disparition telle les précédentes de la petite musique bleue dont les libellés contenaient aventure, DISPARITION et musique. Petite musique un peu nostalgique.
    Aujourd'hui, plus d'optimisme, d'espoir, de dynamisme avec ces termes de construction, d'entraîneur et de PROJET...Qui dit projet dit espérance dans l'avenir, n'est-ce-pas! Mais quel avenir, là est la question.
    Je jette mon papier à l'eau...Qu'il puisse voguer jusqu’à vous...
    Bonne fin -et début, dans le mouvement- d'année.

    RépondreSupprimer
  14. André
    À 64 ans, comment veux tu avoir un projet, quand, dans toute ta vie, tu as un seul titre de Champion de France et tu as été sélectionneur improbable de la Squadra avec quelques résultats anecdotiques. Enfin, à l'UBB, le classement parle pour lui. "On ne choisit pas ses amis" dit-on mais de là à lâcher au milieu du gué le président Marti et les joueurs, de débaucher son élève Azéma, les codes du rugby sont baffoués et le sens de l'honneur ne veut plus rien dire. Quelle crédibilité auront ils près des joueurs dans les mois à venir hormis celui de l'argent à proposer comme les mercenaires pour les sortir du merdier dans lequel ils se sont engouffrés ? Le terrain donnera la réponse. Vae victis ! Merci à Christophe de nous rappeler que le rugby est la somme de toutes les compétences. Le monde amateur devrait ne pas l'oublier.

    RépondreSupprimer
  15. Non, bien sûr, mais c'était pour le coup d'enthousiasme...En général..Pas spécialement la situation actuelle..
    D'ailleurs, dans mon petit mot disparu je saluais Lethiope et le rédacteur Frédéric Bonnet pour ses excellents articles.
    D'ailleurs encore, et malheureusement, l'observation du Jeu à XIII -hors contexte un peu différent et sans entrer dans un tas d'explication- m'a toujours frappé. Age d'or des années 1950 - 1970 avec une tournée 1981 plaçant quasiment le France en n¨1, deux fois finaliste de la Coupe du Monde 1954 et 1968 (comme nos quinziste en 2011), et puis, plus rien...
    J'ai, depuis 1995 et le passage au professionnalisme sous la coupe des anglo-saxons, eu immédiatement peur d'une courbe similaire. Le contexte général n'est pas le même, la puissance matérielle et financière n'est pas équivalente, mais, pour ce qui est de l'équipe de France, je crains une décrépitude un peu semblable.
    Bien, j'arrête là mes visions de mauvais augure...j'espère encore un peu quand même.

    RépondreSupprimer
  16. Un peu de Quintonine André dans ton moteur 😉🎅🍾

    RépondreSupprimer
  17. Tournée 1951, évidemment, avec Puig-Aubert etc.

    RépondreSupprimer
  18. mais que diable Azema va t il faire dans cette galere
    que Brunel ligote a la camaraderie se soumette soit
    le chatelain de GAILLAC croit avoir resolu le probleme
    il n a que suspendu l avenir de l EDF a sa seule personne
    un petit coup d etat

    RépondreSupprimer
  19. ..." à l'ouest, rien de Novès".. nous dit Richard ! .....
    .... c'est vrai, bilan de GN difficile à défendre, mais la forme de son éviction n'est pas très élégante, c'est peu dire. (de la part de BL, rien de surprenant sur la méthode employée.)
    J'ai toujours pensé qu'il avait tort de venir dans cette galère, qu'il serait en échec malgré sa réputation et ses résultats au ST.

    Mais je pense qu'il va réagir, ..son silence n'est du qu'au fait qu'il n'est pas encore (directement) prévenu de son éviction, malgré ses demandes (ce que j'ai appris de mes "sources")....
    .....donc, attendons un peu, il m'étonnerait fort que l'affaire se termine ainsi, dans le calme et sans explications de sa part!.... à moins qu'un arrangement entre (faux) amis......

    RépondreSupprimer
  20. Christian,
    rassure toi et tu le sais Guy Novès est un homme d'honneur contrairement à BL sans foi ni loi malgré les arrangements financiers qui ne feraient qu'adoucir la communication ! A moins que cela finisse aux prudhommes une première aussi pas impossible ! Néanmoins, son image est ternie avec cet échec cuisant avec l'EDF et l'histoire ne retiendra que ça hélas.

    RépondreSupprimer
  21. Cela fait des années que, semaine après semaine, deux cents tributeurs psalmodient les mille et une raisons de la décrépitude du rugby français, parfaitement conscients que l'identité de l'entraîneur-sélectionneur-côtche de l'EdF est anecdotique. Peut-être parce qu'il en est lui-même conscient, Guy Novès accepte le poste, jolie fève dans sa couronne. Parce qu'il est plus conscient que quiconque de l'ampleur du chantier, Bernard Laporte choisit de changer de fusible sur l'air de Tosca. Et nos bons supporters de défendre GN, de moquer Delmas, de mettre en garde Azéma ou Colazzo ou Roumégous ou Bordenave ! Il est où, le supposé esprit Quinconces, celui qui voit tout, sait tout, transmet tout (sur l'air de la Veuve Joyeuse) ?

    RépondreSupprimer
  22. ... l'image, son crédit, sa stature, son histoire, son vécu, sa réputation, ce qu'il représentait dans le monde du rugby, .... tout ça pour ça ???? ... tu me parles Tautor d'un homme d'honneur?.... je m'interroge !

    ... comment n'a-t-il pas vu, senti, réalisé, ...où il mettait les pieds, ... surtout après l'arrivée à la présidence de BL....
    ....il devait démissionner dès l'arrivée au pouvoir de celui qui en off , disait partout qu'il le virerait s'il était élu....

    ....alors, pourquoi est-t-il resté en poste?,... pour quelles raisons?... seulement financières ??? ...
    ....attendons un peu, mais si c'est ça.... si ce n'est seulement que pour ça, c'est encore pire que ce que je pensais !
    (oui, je sais, il m'arrive d'être encore un peu naïf de temps en temps )

    RépondreSupprimer
  23. Camou ne se voyait pas battu, loin s'en faut. Il l'a réalisé trop tard et Guy, fort de son aura, de son palmarès, etc.. a cru qu'il pourrait relever le challenge. Les joueurs lui ont donné tort. A croire qu'il a été torpillé en interne par des vents contraires. Pour un licenciement, il faut de la matière et dans ce domaine, BL team sait faire. Quant à l'honneur, tout dépend de quel côté on se place bien entendu sans faire d'angélisme !
    Attendons les déclaratifs à venir ... surement du croustillant quoique pas évident.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ... je pense qu'il a des "billes" GN, (et certainement "des appuis" )... mais ira-t-il à l'affrontement, dans quel but ?,... dans quel intérêt ? ... :

      - ...juste pour "l'honneur" ?... ou pour justifier ses positions, son fonctionnement, ses choix, ?....
      - ...ou pour faire avancer "le schmilblic"/ rugby national, (et son avenir ), dans la bonne direction ?... pour son (ses) successeur ?

      Supprimer
    2. Bonsoir Christian
      Guy Novés est arrivé 10 ans trop tard , d'ailleurs le ST sur la fin de son mandat n'allait pas très fort !
      je pense qu'il a tout calculé et comment refuser cette manne financière a son âge , ce qui peut lui permettre de mettre le pied a l'étrier a ses petits enfants sans problèmes ! peut être que BL ne donne pas une image très favorable , mais c'est le rôle d'un chef de couper les têtes comme le chirurgien coupe le membre atteint pour sauver le patient , et j'en ai malheureusement vu trop ....
      Personne n'est tout blanc et personne n'est tout noir , seule la situation fait que certains apparaissent plus blancs que d'autres mais je ne suis pas sur que GN soit le perdreau de l'année !
      a part cela , si tu veux à Bastia il fait 15 c'est mieux que - 4 non ?
      Bises à tous

      Supprimer
    3. ... veinard, mais je vais me rapprocher un peu de toi bientôt ! (15 premiers jours de l'année sur la Riviera)

      Supprimer
  24. Hello, le back office, y'a quelqu'un ???? Sûrement quelques commentaires retenus à l'insu de leur plein gré dans ce cul de basse fosse, serait bien que quelqu'un fasse le ménage là-dedans et remonte à la surface des textes malheureusement et certainement usés par les rebondissements incessants des gens d'ici, m'enfin franchement c'est à désespérer, mais que fait la police ????

    RépondreSupprimer
  25. Bonjour Monsieur
    Descendez du back Office, nous reviendrons sur vos propos nous allons procéder à un contrôle d'alcoolémie."Soufflez Monsieur" ...bizarre Chef taux zéro ...c'est notre back Office qui déconne euh !!!
    Bon circulez Mr c'est bon pour cette fois ci

    RépondreSupprimer
  26. Bah, les turpitudes Laporto/Novesiennes,les prud'homme ou la prime de départ,ça vous pollue le neurone, vous ?
    Non, le pur scandale c'est le côté bricolage,les vaines tentatives de débauchage , on les sent dans les cordes, sonnés debout, un plan B, oui, comme Bordel plus que Brunel, Bruno, Bonnaire!
    Vont faire quoi ces braves garçons en quelques semaines, transformer nos balourds quatorzesques en flèches acérées perçant le coeur de Cardiff ou Twick,pas in the pocket!
    Le gentil Jacquot, l'ombrageux Fab et les deux soutiers vont donc assurer les affaires courantes, que faire d'autre , et qui ferait mieux au point ou on en est ?
    Allez, bonsoir les amis, Marco je te dis pas combien il fait ici, c'est indécent.


    RépondreSupprimer
  27. ... non non Jan Lou, ça ne nous pollue rien du tout et le plan B n'a rien de scandaleux ! ??? c'est dans le droit fil du début de l'histoire des hommes en place !
    Perso, je regarde ça de loin mais avec quand même un peu de tristesse eu égard avec mon passé ! Je connais maintenant (à mon âge) tellement les hommes, que plus ça va .... plus j'aime mon chien !!!

    RépondreSupprimer
  28. Ravi qu'Azema et Collazo aient décliné l'offre, Merling de Cromieres un axe fort pour l'avenir Mourad devra y penser !
    Bonnaire rime avec galère que vient-il faire dans ce circuit sans CV notoire qui plus est ? Affreux ..
    Bon qui sera le futur commentateur d'A2 ? Faites vos jeux, j'offre la tournée 😂😂

    RépondreSupprimer
  29. on a decouvert le point G
    les B sont jetes
    quelle chance nous avons a faire palir de jalousie Canal
    avec galtier on aura les consignes en direct du vestiaire il est pas cumulard le gars et en plus avec l hyppocrite service public de la 2
    aussi public que M itterand fut socialiste
    le climat de l EDF sera bien meilleut avec BON AIR

    RépondreSupprimer
  30. http://www.lerugbynistere.fr/news/pourquoi-les-indemnites-de-formation-sont-elles-en-train-de-tuer-le-rugby-amateur-2612171434.php

    RépondreSupprimer
  31. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  32. BL n'a pas parlé que les anciens internationaux montent au créneau ...le début de la contre révolution 🤔🤔🤔🎅
    http://rmcsport.bfmtv.com/rugby/xv-de-france-berbizier-est-ce-que-le-manager-ne-sera-pas-bernard-laporte-avec-jacques-brunel-1335885.html#xtor=AL-68

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. le Graal, d'aprés HIra, quoi qu'il en soit les précédents manager entraineurs du XV de France ne peuvent pas trop se prévaloir de cette fonction, donc...
      A part ça y a t il une grosse différence dans les salaires?
      Brunel prends parcequ'il est en fin de carrière, parceque surement il a subi une forte pression de Laporte, parceque, comme bcp, il pense avoir des solutions, des vues

      Supprimer
  33. Oh les filles, ces emois sur la méthode commencent à me courir la courge
    En plus je suis déçu de trouver aux Quinconces -sauf le chef etqq rares bémols- des positions populistes quasi unanimes dans le brave peuple du Rrrrugby ...
    Alors comme je suis un gros feignant (surtout entre les fêtes et dans les deux sens du terme) je vous livre, brut de decoffrage un extrait de mon dialogue Zapzap de soirée avec mes fils :

    EDF : faut arrêter de pleurer sur la méthode ... Novès qui a raté sa sortie au Stade - bien affaibli grâce aussi à lui- n’était pas demandeur de l’EDF ... confiée par Camou et ses affidés
    Il y a appliqué ses méthodes archaïques avec des moyens en temps, homme etc, inégalés... donnés par Bernie et Simon.
    En plus de perdre de façon parfois inexcusables par manque d’envie, il a réussi le tour de génie que les joueurs y vont à reculons, y deviennent médiocres (cf Dupont, serin, gourdon, slimani, Picamoles -lui il était déjà cuit- ou même inventent des blessures pour ne pas y aller...
    Les a priori explicites de Bernie contre lui et les pires résultats possibles auraient dû l’inciter à démissionner avec ou sans golden parachute!
    Là, il sait que lui et son staff vont toucher le maxi (2 ans de salaire + clauses contractuelles) et vont pouvoir négocier (ou réclamer aux prud’hommes ) la compensation du préjudice moral lié à la « méthode » ...
    Tout ça c’est qd même moins pire que le cul de Yoko ... pô vré ?

    Quant à Brunel, à part un intérim pour le tournoi et recruter NZed ou Lancaster pour sauver les meubles en 2019 et je le vois mal cohabiter avec Azema ou Galthié ... lequel me paraît plus fouteur de merde que meneur de commando ...
    En plus faudrait qu’il évite de faire un 2eme infarctus ...

    Bon ok, je datais d’une guerre de l’info puisque je n’etais pas dans le délit d’initié des trois B qui me paraissent une solution raisonnable pour ne pas trop cafouiller le tournoi ... et préparer une tournee d’ete Samoa , Uruguay, Brésil .

    Ok, je termine mon auto citation
    Z’avez pas vu à quelle heure vous me faites coucher ! Petits cons! (C’est à mes fils que je m’adressais, pas à vous, vénérables quinconces dont je baise les pieds avec déférence et même servilité)

    Allez j’attrape mes gouttes, j’pose mon dentier dans le bol du petit déjeuner et au pieu, miladzeu !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas d'accord pour une démission, se faire virer est bien plus lucratif et pourquoi leur faire des cadeaux ? Ce sont des pros non ? A pas tenu ses objectifs ( euh enfin ceux de Bernie surtout ...) hé ben dehors le vieux ! Et avec des des indemnités de rupture de contrat balèzes histoire d'améliorer sa retraite . Pour le choix de Galthié en fouteur de merde je t'approuve des quatre mains .
      La méthode maintenant ...Je vais pas te faire un discours, surtout que ça a déjà été fait et que là j'ai pas le temps . Venant de Laporte/ Simon je m'attends toujours au pire et je dois bien reconnaître que je ne suis jamais déçue . Arriver à trouver le bon subterfuge pour virer Novès a dû leur prendre pas mal de temps et de réflexions . Dame ! Il s'agissait de donner une apparence de raison et d'honorabilité à une décision qui ne pourrait susciter que l'opprobre ... ben tu vois moi j'aurais encore préféré qu'ils y aillent carrément en chefs, allez zou ! toi dehors ! Là cet audit a mis tout le monde dans le bain, les pour et les contre ont dû se manifester, au passage SS a pu se faire une idée de ses alliés et ennemis potentiels .... Bref ! la grande famille du rugby montre une fois de plus qu'elle est comme le poisson : elle pourrit par la tête .
      Alors je ne sais pas si les Quinconces sont populistes - pouah ! - et trop nostalgiques - repouah ! - mais ce qu'ils ont exprimé me touche profondément ; ce sont des gens de coeur, ce vieux machin qui ne peut s'empêcher de battre malgré tout . Bonne méthode ? Mauvaise méthode ? Je n'en sais rien, mais moi je n'ai pas aimé ce moment ; c'était pénible .
      “La vie n'est en soi ni bien ni mal : c'est la place du bien et du mal selon que vous la leur faites.” écrivait Montaigne . Je crois qu'il faut garder l'idée d'une morale, d'un souverain bien pour que tout s'articule correctement . Et, qui sait ? ça pourrait même nous conduire à améliorer ce sport et sa gouvernance .

      Supprimer
    2. Je ne comprends pas trop ce que tu veux dire.
      (Je réitère car le précédent, bien qu'enregistré, s'est à nouveau envolé...!).

      Supprimer
  34. Je ne saisis pas très bien ce que tu veux dire.

    RépondreSupprimer
  35. Chouette! J’ai trouvé un moyen pour que Gariguette ramène sa fraise !
    Ça fait toujours monter le niveau du débat d’un paquet de crans. On passe de Bernie à Montaigne ... manquerait plus que Céline ramène la sienne (de fraise, pour les cancres qui s’endorment contre le radiateur dans les remugles post-reveillonesques).

    Y a paraît il déjà le beau Serge qui se prend pour Voltaire, exilé à Ferney Branca, et repandant ses conclusions definitives, sous tranxene depuis qu’il s’est presque rendu compte de ce que les sinistres Revol, les inconsistants Bouscatel a.s.o. et les fats de Cromiere et Lorenzetti ont fait de cette LNR qui aurait pu être l’outil ingénieux et essentiel du développement du rugby d’excellence et de sa vitrine...

    Et n’est encore qu’une machine à brûler du cash comme les Kempf, Guazzini, Savare, Tingaud, Martinet, Hafner, Afflelou et tant d’autres peuvent en témoigner.

    Ayant perdu toute vision stratégique sauf celle de Polo de s’assurer un gagne-pain, de ceux, sans cesse substituables, qui croient décrocher la queue du Mickey, un jour... , de Mohed ayant trouvé une super agence de com à-pas-cher, de Mourad s’amusant comme un fou et la galerie aussi , avec son joujoux, et de Jacky qui s’est payé sa salle de spectacle au cœur de la Defonce sur le dos du rugby...

    Et vous vous offusquer sur les mauvaises manières de Bernie et de son spadassin, prêt à épouser n’importe quelle cause pourvue qu’il y ait chicaille, droit de cuissage et de puisage.

    Mais Bernie est l’un des seuls qui soit lucide et qui se bouge ! Un peu à tort et à travers parfois mais reste globalement positif, comme disait abusivement Georges Marchais.

    Alors soyons peut être moins sévères sur les incidents conjoncturels : les bleus à l’ame de Guitou sauront se faire prescrire un bon antalgique avec plein de zéros à droite du chiffre significatif ...

    Et continuons à réfléchir sur les raisons structurelles de l’echec Gallique (au hasard, le dévoiement de la LNR, l'alliance Infernale clubs-médias, au détriment de la pratique populaire et amateurs, le désintérêt total de l’education nationale, l’inadéquation des règles du jeu avec les infrastructures (taille des terrains...) et surtout santé des (jeunes) joueurs...

    Il est qd même bizarre que celles qui réussissent (à XV ou à 7, soient complètement absentes du débat et l’aisée dans un dénuement indigne ... d’ici à ce qu’on nous explique sur cettte ascèse est la raison même de leur succès ...

    Bon allez ! Joyeuses agapes d’entre deux et même de fin d’année


    RépondreSupprimer
  36. Bonjour à tous, donc exit GN et les siens, vous avouerai que si je n'en suis pas du tout mécontent, suis quand-même navré de la manière dont tout ça se passe.
    Je pense quand-même fortement que que ça fait un bon bout de temps, depuis le début de leur "mandat" quasiment, que tout le monde voyait bien que ça ne marchait pas, pas la peine de se la raconter, ce qui est grave c'est que pas bêtes les GN Y.B et JF.D les premiers devaient le sentir, mais la place et les émoluments ainsi que les termes des contrats sont trop lucratifs pour que l'on ait encore dans ce milieu des attitudes responsables.
    Je parle pas des joueurs qui sont devenus des petits robots atones et décérébrés soumis aux mêmes lois et pesanteurs du marché qui annihilent la comprenoire.
    Donc je ne vais pas pleurer, mais maintenant quoi qu'y va faire JB à temps complet et ses 3 assesseurs à temps partiels ???
    Peut pas faire pire, déjà ça d'acquis, mais j'espère quand-même de fortes décisions particulièrement dans le choix des sélectionnés, dehors les sans envie, dehors ceux qui capitalisent sur leur nom et une prestation de temps en temps, dehors les individualistes de tout âge, si au minimum on pouvait retrouver un groupe composé de personnalités, mélangeant jeunes ambitieux et pleins de promesses de jeu à quelques vieux routards animés de la seule philosophie du partage.
    Je rêve ??? Peut-être ..... Peut-être pas, si le Gersois au cuir battu par toutes les campagnes arrivait au moins à redonner de l'humain dans cette EDF, une âme dans le collectif avec le ballon au milieu, si les 3 pieds-nickelés se fondaient, égos mis de côté, dans une aventure épaisse, humaine, ovale, moi ça me suffirait. D'autant que me paraît raisonnable la mission de redonner du corps et de l'âme à notre EDF à travers le tournoi des 6 Nations 2018, la tournée du mois de juin en Nouvelle-Zélande, et que l'avenir de cet encadrement dépende des résultats sur les huit prochains matchs me semble pertinent.

    RépondreSupprimer
  37. Si on continue c'est des impôts de Florent Pagny ou de la meuf au p'tit prince des Rosbifs qu'on va disserter ici !
    Plus que les hommes c'est l'Équipe qui mérite notre compassion, le malade c'est elle.
    Et je confirme, le traitement qu'elle subit aujourd'hui , mais ça date pas d'hier, me colle le spleen

    "Il est un pays superbe, un pays de Cocagne, dit-on, que je rêve de visiter avec une vieille amie. Pays singulier, noyé dans les brumes de notre Nord, et qu'on pourrait appeler l'Orient de l'Occident, la Chine "......Et ou l'adjoint de l'entraineur remplace l'entraîneur, depuis toujours et pour toujours.
    Et puis nostalgique c'est déjà pas trop le genre de la maison, alors les décennies Lapasset/Camou, perso j'ai du mal à trouver pire.
    Allez, j'ai pas de chien, j' peux rester quand même?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Laporte ne m'a jamais passionné, cependant on ne peut pas lui reprocher de ne pas être cohérent avec lui-même.
      Et, quoiqu'il en soit, je trouve amusant tous ces changements...
      C'est bien connu: "changement d'herbage réjouit les veaux"...
      A voir tout çà dans quelques temps.

      Supprimer
    2. Je plussoie, Zan Lou ! Et qd tu dis l’Equipe, en plus de l’EdF y’a aussi le canard qui nous couve une p’tite grippe mediatico-aviaire ... confondre l’investigation et l’instruction entièrement à charge, c’est passer de la rue de Valois à la Place Vendôme en ayant de mauvaises fréquentations au Quai ...
      ça doit pas être amusant tous les jours pour le tôlier de céans, qui a toujours conservé une position reflechie et fondée sur du factuel sur ces sujets oú les procès d’intention et les crises d’urticaire remplacent souvent la réflexion .
      Je redis que la solution Brunel est la moins détectable pour sauver notre comportement dans le tournoi !
      Après, à Bernie et Saint Simon de montrer que leurs options stratégiques existent et vont au-delà du court terme. Malgré toutes les critiques, leur parcours récent me donne plutôt confiance, y compris avec les erreurs (Altrad...) et les scories laissées en route, car on peut espérer qu’elles ne se répéteront pas - même si on est sûr aussi qu’il y en aura d’autres, ne serait-ce que pour donner raison à notre Fraisounnette préférée

      Supprimer
    3. La moins detestable ! Pas détectable, basically !

      Supprimer
    4. y'a pas que moi Vincent, lis Renvoiaux22, intitulé "Bricolage" ... alors "options stratéqiques " ... mouais .... sinon Majorelle ça te dit quelque chose ?

      Supprimer
    5. et puis je l'aime bien Bernie moi, même que je lui ai écrit une chanson d'amour honteusement copiée par les Rolling Stones ! https://www.youtube.com/watch?v=RcZn2-bGXqQ
      Ca s'appelle "Bernie "

      Bernie, Beeernie, when will those clouds all disappear?
      Bernie, Beeernie, where will it lead us from here?
      With no loving in your soul and too much money in your coat,
      I can't say I'm satisfied
      But Bernie, Beeernie, you can't say you never lied
      Bernie, you're just awful, ain't it time to say goodbye?
      Bernie, I still love rugby, remember all those games and tries ?
      All the dreams I held so close seemed to all go up in smoke
      Let me yell it in your ear; " Bernie, Bernie, where will it lead us from here?"
      🍓😈🏈💋😉

      Supprimer
    6. Gariguette,
      Je suis jaloux, je ne peux plus publier aucune de mes chansons je me sentirais ridicule.
      Bravo trop forte
      Je ne ramène plus ma fraise
      :-)

      Supprimer
    7. C’est marrant, Gobe, j’ai massacré Angie hier, unplugged. Si j’avais eu Bernie, je l’aurai simplement exécutée ... jusqu’à ce que mort s’ensuive (faut pas deconner non plus!)
      Ce n’est que partie remise (je ne peux pas dépasser le seuil de tolérance conjugal et du voisinage...)
      Bizarrement, j’ai abîmé aussi Get Back et Paint It Black ... prémonition ?

      Supprimer
    8. le Gé, c'est pas du jeu si tu ne publies plus ! Ecoute la situation est tellement minable qu'il n'y a qu'en chansons détournées qu'on pourra la supporter . Allez tu as quoi dans tes cartons ?

      Supprimer
  38. Comme le back-office a encore sévi, je me fends d'un second envoi du petit texte ci-dessous, en espérant, contre toute évidence, la publication du dit.
    Bonjour à tous, donc exit GN et les siens, vous avouerai que si je n'en suis pas du tout mécontent, suis quand-même navré de la manière dont tout ça se passe.
    Je pense quand-même fortement que ça fait un bon bout de temps, depuis le début de leur "mandat" quasiment, que tout le monde voyait bien que ça ne marchait pas, pas la peine de se la raconter, ce qui est grave c'est que pas bêtes les GN Y.B et JF.D les premiers devaient le sentir, mais la place et les émoluments ainsi que les termes des contrats sont trop lucratifs pour que l'on ait encore dans ce milieu des attitudes responsables. Je parle pas des joueurs qui sont devenus des petits robots atones et décérébrés soumis aux mêmes lois et pesanteurs du marché qui annihilent la comprenoire.
    Donc je ne vais pas pleurer, mais maintenant quoi qu'y va faire JB à temps complet et ses 3 assesseurs à temps partiels ??? Peut pas faire pire, déjà ça d'acquis, mais j'espère quand-même de fortes décisions particulièrement dans le choix des sélectionnés, dehors les sans envie, dehors ceux qui capitalisent sur leur nom et une prestation de temps en temps, dehors les individualistes de tout âge, si au minimum on pouvait retrouver un groupe composé de personnalités, mélangeant jeunes ambitieux et pleins de promesses de jeu à quelques vieux routards animés de la seule philosophie du partage.
    Je rêve ??? Peut-être pas, si le Gersois au cuir battu par toutes les campagnes arrivait au moins à redonner de l'humain dans cette EDF, une âme dans le collectif avec le ballon au milieu, si les 3 pieds-nickelés se fondaient, égos mis de côté, dans une aventure épaisse, humaine, ovale, moi ça me suffirait. D'autant que me paraît raisonnable la mission de redonner du corps et de l'âme à notre EDF à travers le tournoi des 6 Nations 2018, la tournée du mois de juin en Nouvelle-Zélande, et que l'avenir de cet encadrement dépende des résultats sur les huit prochains matchs me semble pertinent.

    RépondreSupprimer
  39. Bonjour à tous, 4° tentative épistolière ceci devient désespérant, le back-office n'est pas le diable, si tant de commentaires s'y versent c'est qu'il y un loup dans la bergerie, alors Ritchie sus au loup !!!!!
    Donc exit GN et les siens, vous avouerai que si je n'en suis pas du tout mécontent, suis quand-même navré de la manière dont tout ça se passe. Je pense quand-même fortement que que ça fait un bon bout de temps, depuis le début de leur "mandat" quasiment, que tout le monde voyait bien que ça ne marchait pas, pas la peine de se la raconter, ce qui est grave c'est que pas bêtes les GN Y.B et JF.D les premiers devaient le sentir, mais la place et les émoluments ainsi que les termes des contrats sont trop lucratifs pour que l'on ait encore dans ce milieu des attitudes responsables. Je parle pas des joueurs qui sont devenus des petits robots atones et décérébrés soumis aux mêmes lois et pesanteurs du marché qui annihilent la comprenoire.
    Donc je ne vais pas pleurer, mais maintenant quoi qu'y va faire JB à temps complet et ses 3 assesseurs à temps partiels ??? Peut pas faire pire, déjà ça d'acquis, mais j'espère quand-même de fortes décisions particulièrement dans le choix des sélectionnés, dehors les sans envie, dehors ceux qui capitalisent sur leur nom et une prestation de temps en temps, dehors les individualistes de tout âge, si au minimum on pouvait retrouver un groupe composé de personnalités, mélangeant jeunes ambitieux et pleins de promesses de jeu à quelques vieux routards animés de la seule philosophie du partage. Je rêve ??? Peut-être pas, si le Gersois au cuir battu par toutes les campagnes arrivait au moins à redonner de l'humain dans cette EDF, une âme dans le collectif avec le ballon au milieu, si les 3 pieds-nickelés se fondaient, égos mis de côté, dans une aventure épaisse, humaine, ovale, moi ça me suffirait. D'autant que me paraît raisonnable la mission de redonner du corps et de l'âme à notre EDF à travers le tournoi des 6 Nations 2018, la tournée du mois de juin en Nouvelle-Zélande, et que l'avenir de cet encadrement dépende des résultats sur les huit prochains matchs me semble pertinent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Y'es publié qu'y m'dit le logiciel intello, info intox ???

      Supprimer
  40. La vie c’est la lutte du bien contre le mal... Et en la matière, Il y a de quoi faire pour éradiquer le mal qui ronge notre rugby. Désarroi, désuétude, déshérence, désordre, dérangement sont les termes, entre autres, qu’on peut employer sur sa gestion actuelle. J’vais pas la jouer Jonasz , “y a quelque chose qui cloche, d’accord, mais y faut savoir quoi sans s’ énerver, quelque chose est devenu moche et s’ est cassé, va savoir quand...”
    Le mal est souvent dans la tête, c’est pour ça qu’il faut toujours la viser !
    En matière de coaching, comme dans toute bonne politique, mieux vaut choisir ses acolytes du côté de la complaisance. C’est bien connu. Le choix de la souveraineté actuelle se prenant pour Jupiter comme son supèrieur politique, ayant de l’aile en attendant la cuisse, reste donc celui d’un aficionado et non d’un novillero, sans être la Brunel de ses yeux. Allez, reste plus que quelques banderilles pour le descabello et découanage de Paulo.
    J’aimerai pouvoir affirmer que tout ça est pour le bien du rugby français. Mais c’est difficile à sortir de ma bouche, car ma pensée ne suit pas vraiment. D’autant plus que côté joueurs, l’humilité est plutôt côté portefeuille que du rapport humain, vu le tremplin que représente la soi disante (dans leur bouche) valeur du maillot frappé du coq... Migration du rugby des champs vers celui des villes. Les buildings se sont élevés, mais pas le rugby (français). Recadrage d’envergure, pas retour vers le futur mais vers le passé. Mais plutôt déplacé pour le biseness...
    Sinon tout ce que je peux vous souhaiter c’est le plaisir d’un match, de temps à autre, si ça existe, en attendant une régénération douteuse pour l’instant. Mais il y a la vie, pas celle de chien, à laquelle il faut prêter toujours plus d’attention. Alors à vos (bonnes) bouteilles pour trinquer à une nouvelle année, pour plus de bulles et pétiller, frétiller (...) plus que la précédente, et donc mes meilleurs vœux. Gardez en pour demain...
    PS : tjrs en panne d’ordi, j’ai pu taxer la tablette à ma wife pour ce petit post !

    RépondreSupprimer
  41. hello dans ma boîte mail j'ai reçu un bout du back office là il y a un beau texte de Sergio que je me permets de vous restituer en son nom c'est d'aujourd'hui à 17h18 :
    "La vie c’est la lutte du bien contre le mal... Et en la matière, Il y a de quoi faire pour éradiquer le mal qui ronge notre rugby. Désarroi, désuétude, déshérence, désordre, dérangement sont les termes, entre autres, qu’on peut employer sur sa gestion actuelle. J’vais pas la jouer Jonasz , “y a quelque chose qui cloche, d’accord, mais y faut savoir quoi sans s’ énerver, quelque chose est devenu moche et s’ est cassé, va savoir quand...”
    Le mal est souvent dans la tête, c’est pour ça qu’il faut toujours la viser !
    En matière de coaching, comme dans toute bonne politique, mieux vaut choisir ses acolytes du côté de la complaisance. C’est bien connu. Le choix de la souveraineté actuelle se prenant pour Jupiter comme son supèrieur politique, ayant de l’aile en attendant la cuisse, reste donc celui d’un aficionado et non d’un novillero, sans être la Brunel de ses yeux. Allez, reste plus que quelques banderilles pour le descabello et découanage de Paulo.
    J’aimerai pouvoir affirmer que tout ça est pour le bien du rugby français. Mais c’est difficile à sortir de ma bouche, car ma pensée ne suit pas vraiment. D’autant plus que côté joueurs, l’humilité est plutôt côté portefeuille que du rapport humain, vu le tremplin que représente la soi disante (dans leur bouche) valeur du maillot frappé du coq... Migration du rugby des champs vers celui des villes. Les buildings se sont élevés, mais pas le rugby (français). Recadrage d’envergure, pas retour vers le futur mais vers le passé. Mais plutôt déplacé pour le biseness...
    Sinon tout ce que je peux vous souhaiter c’est le plaisir d’un match, de temps à autre, si ça existe, en attendant une régénération douteuse pour l’instant. Mais il y a la vie, pas celle de chien, à laquelle il faut prêter toujours plus d’attention. Alors à vos (bonnes) bouteilles pour trinquer à une nouvelle année, pour plus de bulles et pétiller, frétiller (...) plus que la précédente, et donc mes meilleurs vœux. Gardez en pour demain...
    PS : tjrs en panne d’ordi, j’ai pu taxer la tablette à ma wife pour ce petit post !"

    RépondreSupprimer
  42. Le truc qui me gêne, c'est que Brunel est nommé sans avoir encore précisé quels sont ses adjoints. A un mois et des poussières du début du Tournoi.
    De plus, ses "pigistes" vont "tourner". Tout sera donc organisé au coup par coup.
    Cela dit, entre nous, vu que rien ne fonctionne quand tout est programmé à l'avance, au point où en est le XV de France, pourquoi ne pas essayer effectivement l'intervention ponctuelle...
    Ce France-Irlande commence à prendre une drôle de saveur. En tout cas, j'ai hâte d'être à Marcoussis.
    J'espère juste qu'on ne m'interdira pas l'entrée du CNR.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourquoi ?
      Tu es devenu persona non grata.

      Tous les posts de mes amis du quinconce sont trop pessimistes et je crois que nous sommes dans la dure réalité de la finance.

      pas de No Pain no gain but no win no contract.

      Nous avons voulu gouter au rugby professionnel et bien nous l'avons avec les bonnes et les mauvaises choses que nous n'apprécions pas trop.

      Je ne pense pas que Novès était entraineur de l'EDF que pour la gloire du rugby et de la France mais aussi (et peut être surtout) pour la gloire de son portefeuille.

      Donc je ne m'en fais pas pour lui, il y a bien plus de gens à plaindre que lui.

      Et puis comme le dit Laporte, la parole est à la défense non aux avocats. Dans ce genre de situation, il n'y a pas d'humanité mais juste du droit et des tribunaux.

      Pour Laporte, je m'étonne que cela vous étonne. Dans toute société, pour être sûr de pas se faire tirer dans le dos, on emmène ses copains. Alors que Laporte le fasse, il connaissait le copinage des pardessus et comme il savait que tous les anciens allaient lui savonner la planche, il a pris les devants, il place ces gens.

      Depuis que le monde est monde, cela s'est toujours fait, et qui dans ce blog n'a pas favorisé un ami.

      Alors adjoints, pigistes, table ronde, Arthur ou les autres, la cape et la paix, nous verrons bien, cela ne pourra pas être pire.

      J'attends la prochaine révolution :-)

      Alors mes meilleurs voeux de rugby à tous mes amis du quinconce

      Le Gé et je suis toujours optimiste pour la suite

      Supprimer
    2. Ritchie, les adjoints est-ce vraiment la question? N’est ce pas surtout de sauver le tournoi, sinon le classement au moins la manière? À l’ancienne - pas d’autre choix- et ainsi de sauver l’Equipe et l’esprit du jeu.
      Mais il faut que ça soit la base d’autres ingrédients et d’une stratégie avec des hommes plus neufs et probablement étrangers ...
      il y a plus de chance que ceux ci se mettent au service du projet général plutôt que l’inverse, dans une synergie bien comprise.
      Alors que quel acteur franco français du jeu, immergé dans un système perverti par le laissez-aller féodal et le dévoiement de la LNR post Blanco/Dagorne serait capable de prendre la hauteur suffisante. On ne se décrète pas DeGaulle et faut il encore faire le chemin de Londres ... (Désolé toutefois pour la disproportion de la métaphore, c’est juste pour illustrer l’esprit).

      Ta connaissance historique et philosophique de notre champ de réflexion, national et mondial, te désigne, me semble t il, pour en dresser le cahier des charges et même un peu plus, n’est ce pas, Ritchie ?

      Supprimer
    3. Le Gé
      J'ai entendu que les confs de presse étaient sur invitation et que mon journal n'en avait pas alors...
      Vincent
      Il semble que la FFR lise mon blog et que Agir Maintenant avait été pour certains édiles inspirant... Ça au départ il s'agissait de recruter un coach étranger.
      Mais pour autant pas question de porter ailleurs que sur mon blog le fer dans la plaie.

      Supprimer
    4. Et puis de toute façon on ne me le demande pas...

      Supprimer
  43. Que notre rugby est devenu vil, faisandé, sans codes ni valeurs .. à croire que dans les écoles de rugby, on n'apprend plus le civisme le devoir et la droiture. Lettre recommandée avec accusé de réception pour faute grave 😂😂. La première faute grave commise est celle du Président élu Mr BL. Il aurait du faire table rase sur le passé. Pas courageux, peu honnête et trop cupide (manager au RCT pour 100 00€ par mois) et surtout pas assez lumineux pour procéder de la sorte. Il a eu besoin de Saint Saturnin et de sa pensée glauque pour virer les gens. Certains même prétendent que la planche était savonnée avant les matchs de l'EDF avec des joueurs soudoyés par les instances en place en contre partie d'émoluments gagnés sur le dos de Guy. Pour vous dire le puritanisme angélique de Bernardo et Saturnin pour dénoncer une faute grave! Car comment expliquer des contre-performances chroniques de joueurs aguéris ? Cette éviction aura eu pour effet de faire sortir de leurs retraites certains internationaux absents depuis trop longtemps du rugby français. Un début de révolution de palais peut être ? Mais quelle opinion a le peuple rugby de France sur cette commotion inattendue ? On peut tout essayer pour faire gagner la France mais si Brunel était un monstre on l'aurait su depuis bien longtemps. À ses admirateurs patentés du blog, je leurs conseille de ne point faire de raccourcis trop rapides sur cette crise car demain ils seront les premiers à encenser un nouveau. Boris Vian a écrit un livre que j'avais lu à l'âge de 13-14 ans "J'irai cracher sur vos tombes" une ode au bonheur, à la joie et à la vie. Ce qui nous manque le plus dans notre rugby national actuel !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tautor, ne perd pas ton énergie à vilipender Bernie et à collecter tous les ragots du camp des battus pendant leur sommeil : ils confondent rêves, cauchemar et réalité.
      Quelle alternative à Bernie ? Zéro, Nuts, Nada ... pour la durée de son mandat ...
      Préparer la suite a du sens mais ce n’est pour l’heure pas le choix des hommes mais peser sur l’evolution des conditions du jeu et concevoir celles du futur puisque le constat est que la gestion Lapasset /Revol/Camou nous a envoyé dans le mur !
      Guitou est le premier à être sorti de route, pas avec l’EDF, ce n’est qu’une conséquence logique, mais avec le Stade où il a manqué de clairvoyance ou de capacité de conviction...
      Bernie et Simon, d’une façon certes parfois déplaisante et maladroite, ont le mérite de tenter de forcer le changement, avec l’appui des dirigeants de la base. À mon avis, il est plus positif d’essayer, dans nos domaines de prédilection, de les aider (même si ce n’est qu’a ne pas faire de conneries) plutôt que de les contrer systématiquement... pour aboutir à un immobilisme de fait, comme leurs prédécesseurs ...

      Supprimer
  44. J'apprends que bernie a décidé de ne pas payer et fait peser sur GN l'idée de "faute grave" , comme notre bernie n'est pas un oisillon , il doit avoir une idée derrière la tête !
    Pas d'argent aujourd'hui pour payer , il va donc être obligé par la justice de le faire et donc cela ne sera pas de son fait et il pourra se dédouaner vis à vis de la FFR de ne pas gaspiller l'argent , ce qui lui aurait été reproché s'il avait versé les indemnités.
    C'est retors mais cousu de fil blanc.
    Personne ne pourra accuser GN de faute grave à moins de démontrer qu'il na pas sélectionné les meilleurs , qu'il a avait une volonté de faire perdre l'EDF , donc tout cela est ridicule et ne tiendra pas !
    Je me régale , car Dallas est fini depuis longtemps mais les scénaristes américains ont trouvé une suite ...........
    bonne journée à tous

    RépondreSupprimer
  45. M'inquiète un peu Bernie,il a des oublis, hier il était désolé pour GN et il n'a pas pensé à nous dire qu'ils le licenciaient pour faute grave .J'ai eu même peur qu'il se mette à pleurer ,quel acteur... Des fois quand je joue un coup impossible au golf (souvent raté),je dis à mes partenaires ,"qui aurait pu imaginer que Laporte soit un jour ministre" et la çà calme.Rien contre Brunel ,bon joueur ,bon entraineur ,mais en cette période de voeux il faut lui souhaiter que la maffre des blessures contre l'equipe de France se termine .Et puis dans cette équipe il y a Simon bonne bouille ,je le sens honnête ,sincère pas vous ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bartolico
      Pas de blasphème, Simon a prêté serment devant Hippocrite ! Un docteur bien franchouillard comme dans nos campagnes, beau parleur, bien à table, droit dans ses bottes, humaniste en toutes circonstances, politicar pour la bonne cause, le tube de vaseline dans la canadienne, toujours prêt pour un DAC, quoi! le gendre idéal dont rêve toute belle-mère 🤔👍
      Et Bernard, magnifique escroc en gants blanc, le style Rocquencourt, très jet set, beau parleur, souriant, jamais à court d'arguments, jamais de tune dans les poches, toujours prêt à rendre service, ami de l'ami, bref le frère de lait d'Hippocrite !
      Invite les à un parcours de golf, tu vas t'enrichir et te faire de nouveaux amis gratis, crois moi mieux qu'un match de rugby et surtout prévois une bonne table avec des produits locaux à plumer, ils en sont très friands 😉👍

      Supprimer
  46. decidement un grand acteur ce BL comme tout escroc qui se respecte
    il annonce un fait et chaque fois n oublie pas de dire oui moi ausssi je les aies connu ces situations donc je suis le mieux place pour en parler
    bonjour les proces en attente
    Noves economise et ne depense pas le pactole que tu revais
    l EDF n a que faire d entraineurs un selectioneur suffit
    avec BRUMMEL les joueurs ne manqueront pas de classe

    RépondreSupprimer
  47. Dans le rugby que j'aime il y avait un certain esprit de respect des êtres humains : on se castagne sur le pré et on boit un coup ensemble à la fin du matche ; aujourd'hui on vire un entraîneur du 15 de france multi-titré en club sans le moindre respect pour l'homme et pour son travail en faisant fuiter l'info dans les médias.Il avait des problèmes avec la nouvelle génération de joueurs qui pense d'abord finances (comme c'est la norme aujourd'hui dans la société mondialisée) cela n'est pas sans rappeler les soucis du foot français dans le rapports joueurs,clubs, edf. Bon un nouvel entraîneur nommé sans staff à un mois de france irlande quel beau bordel ! mais n'est ce pas dans la désorganisation que nous sommes les meilleurs ? à suivre Bonne chance Mr Brunel

    RépondreSupprimer
  48. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  49. Finalement, en vous lisant, il me semble comprendre que les magouilleurs de l'ère post 1995 sont absolument identiques aux précédents, style le duo Ferrasse/Batigne. A ceci près que les anciens vivaient dans un monde réduit, aisément contrôlable, si je puis dire, à dimension encore humaine et que ceux d'aujourd'hui, grâce -ou sous couvert de...- au soi-disant professionnalisme, on multiplié les tares du système par des coefficients à plusieurs zéros. Je dis les tares, parce que, pour le moment, la qualité du jeu fourni -pour ne parler que de cet aspect- a plutôt baissé en proportion inverse des gains engrangés par les sieurs susnommés.
    A voir un prochain rééquilibrage dont je doute, pour ma part, énormément.
    Surprise, surprise et moult analyses si, soudain et comme par miracle, on retrouvait un jeu digne des sommes manipulées...!

    RépondreSupprimer
  50. J'me présente, je m'appelle Brunel
    J' voudrais bien qu'il me pousse des ailes
    Etre aimé
    Être beau, gagner de l'argent
    Puis surtout être intelligent
    Mais pour tout ça il faudrait que je bosse à plein temps

    Je suis coach, j'entraîne pour les copains
    J'veux faire du blé et que ça tourne bien, tourne bien
    Et je veux gagner le Tournoi
    Et qu'enfin on parle de moi
    Dans Midol, je serai le meilleur papy du rugby

    Et partout dans la rue
    Je veux qu'on parle de moi
    Que les filles soient nues
    Qu'elles se jettent sur moi
    Qu'elles m'admirent, qu'elles me tuent

    HO MAIS CA VA PAS LA TETE ! m'enfin Jacques, c'est quoi ce melon ??? 😉😈🍓

    RépondreSupprimer
  51. Bon, mes impressions:
    Licenciement pour faute grave????? va falloir trouver une juridiction qui l'approuve, à mon avis faudra aller jusqu'à la Cour de Cassation. Résultats, surement beaucoup beaucoup plus de dépenses pour la FFR qu'une simple application du contrat initial. Ce qui me fait pense que cette précipitation de BL traduit pour moi une incompétence incommensurable (faut être fou pour prendre une telle initiative), associée à des capacités juridiques de la fédé du niveau du 36 éme dessous, mais pas surpris il y a longtemps que ça doit être comme cela, peut être depuis son début d'existence.
    Il est possible que le ministère de tutelle puisse intervenir pour incompétence du président(sans majuscule), et même s'il est élu, à voir.
    Hier, rencontré un cousin germain de mon épouse, qui a bien connu et pratiqué professionnellement GN, profs de gym tous les 2, et pas moyen de lui faire dire autre chose que GN est un homme bien

    RépondreSupprimer
  52. La cerise sur le gâteau : Paul Goze qui souffle dans les voiles de Bernard pour mettre du liant 😂😂😂 pour soutenir l'EDF. Il prépare son élection contre Mourad ou signe sa sortie ? Jusqu'où va la fraternité en rugby ? Ça ressemble à un thriller avec des acteurs de rang B mais surtout ça pue le mec qui a pas un rond en poche, qui continue à nourrir ses affaires et qui veut jouer à l'énarque ... Que font la justice et le Procureur ? Mme "La Guêpe", il est grand temps que vous remettiez le rugby au centre du village car pour des fêtes de fin d'année nous sommes loin d'avoir des mets raffinés. Le vrai visage de BL se dessine de plus en plus mais ne peut être dans la forme ou dans l'esprit celui du rugby traditionnel. Pendant ce temps, Marc Dalmaso file en Angleterre très astucieux ..
    Finalement, Christian tu as raison pour le chien "les animaux ont un mérite: ils ne déçoivent jamais".

    RépondreSupprimer
  53. gaffe quand même Georges, le Bernard a du prévoir, (en amont) au cas ou....c'est pas un gamin,
    .....il avait fait déjà envoyer une LR à GN , par son fidèle Simon, lui signifiant (1er avertissement) qu'il était "responsable" du comportement de ses adjoints, suite à "l'accrochage" entre Bru et le préparateur physique!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement Christian
      Il me semble que les insultes et le début de bagarre entre Déloire et Bru puisse être considéré comme faute grave s'il a été caché

      Supprimer
    2. Bru ce n'"est pas Guy Novès. S'ils se sont cravatés, en quoi est ce la faute de Guy ? Et si la faute grave c'est ça, cela montre bien le machiavélisme mafieux de l'individu ... Pas bon pour l'esprit ...il semblerait que les anciens internationaux, voir des joueurs soient interpellés par ces nouvelles pratiques ?

      Supprimer
  54. Je viens de lire "Série Bleue" dans "Attention chérie, ça va trancher...".
    J'ai beaucoup ri.

    RépondreSupprimer
  55. BL porteur de tous les maux, donc, et à fusiller sans autre forme de procès, sur les talanquères, dans les coulisses et tard aux comptoirs des bistrots de nuit et des club-house, bon, mais ici aussi et à longueur de post c'est plus surprenant, même si bien sûr tout peut se dire et se commenter, tant que les conditions du dialogue sont maintenues, parce-que trop de sectarisme dans les propos au final ça n'incite pas à échanger.
    Comparer et mettre en contradiction le personnage au RCT et à la FFR pas pertinent, après tout à Toulon il était là pour faire gagner le club -et pas si mal réussi-, s'il avait commenté l’EDF que n'aurait t'on entendu !!!! Il était dans son rôle, son job, l'argent qu'on lui versait pas de procès non plus à lui faire, l'a plutôt bien gagné et pas fait un casse dans l'agence bancaire de Mayol. Le mal de notre rugby, ce qui nous fait mal à nous, bien plus important que telle ou telle personne, est bien plus profond et nous le savons bien, au risque de nous redire et nous re-répéter il est impératif que FFR et LNR prennent le problème par le bon bout ..... La suite à venir, puisque sait pas faire concis.

    RépondreSupprimer
  56. suggestions dans cette suite:
    ** notre championnat est une joute à enjeux exclusivement financiers d'où le jeu est absent, devient un combat de golgoths qui casse les joueurs et ne forme plus de jeunes assurant la relève, mais à travers son marché de maquignons planétaires alimente un circuit commercial à l'appétit jamais rassasié.
    ** nos joueurs sont devenus des ouvriers qualifiés, les entraîneurs des contremaitres -les termes ne sont pas péjoratifs- mais quel rapport avec le sport ???? De plus nos joueurs sont des tricheurs, cf Atonio qui se bourre la gueule pour 200 € alors qu'il est en sélection.
    ** l'arbitrage de notre championnat est « « adapté », sectaire, rigoriste, abracadabrant, la preuve nos meilleurs arbitres dès lors qu'ils officient au niveau international sont unanimement appréciés quand dans nos joutes hexagonales ils sont quasi unanimement vilipendés !!!!!!!
    ** la présence massive de joueurs étrangers, du FLOP.14 au niveau des fédérales, voire même en-dessous, contrairement aux attentes, n'élève pas le niveau de nos nationaux loin s'en faut. De plus, corollaire, la formation est abandonnée ou réduite à sa plus simple expression, pourquoi former pendant des années un petit jeune qui promet quand sur le marché on peut acheter une valeur confirmée, même pré-retraîté ou pigiste ?????
    ** la notion de spectacle a entraîné à sa suite l'arrivée de « supporters » ne connaissant rien au jeu du rugby, ses , ses codes et son folklore, les ambiances autour des terrains même dans le niveau territorial sont déléterres, de nombreux ex-joueurs ou entraîneurs ont oublié ce qu'étaient les valeurs de leur sport, et devenus experts, consultants, commentateurs, ils sacrifient à la sacro-sainte économie et au mercantilisme abouti.
    ** plus grave, cette manière de faire de la politique avec ce sport, assembler les copains/coquins, mélanger les genres, remuer chaque jour quelque fond nauséabond qui titre une semaine avant que de se dégonfler, et au final pour que rien ne change, cette sensation que le système est plus fort que les hommes, que les quelques porteurs d'idées novatrices ne se font entendre que dans un désert réduit à quelques disciples, ceci sans conséquence aucune, nous fait désespérer.
    ** alors, des idées, des solutions, des évolutions, des directions à prendre ??? Oui, sûrement, et ici il en est à foison, qui les écoutera, qui les prendra à bras le corps et les portera en débats devant les pratiquants, les dirigeants, les supporters, et qui écoute ça à la LNR et la FFR, leur image les aveugle quand c'est l'image de l'EDF l'important, et comment le minot qui débute la reçoit, la magnifie, la prend dans son entier et la continue, la poursuit dans son parcours de joueur, de dirigeant, d'arbitre, de supporter …... Pour que là-bas, dans tous les villages où 15 types chaque semaine et chaque dimanche cultivent le rugby et son terroir, il y ait des petits qui aient envie de jouer à ce drôle de jeu, des grands qui aient envie de devenir éducateurs, envie de partir le dimanche soir en virée jusqu'au lundi matin, victoire ou défaite du dimanche comprise, rester au club-house parlant de la croisée ou de la sautée qu'on a tenté sans encore y réussir vraiment, et puis perdre la voix dans les chansons de l'ovale, retrouver notre rugby, quoi. Des voix plus qu'autorisées semblent porter des solutions, comment les rendre audibles au-delà du cercle des tenants qui cadenasse à tours de bras ?????

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  57. Ouaip,mieux vaut en rire, surtout qu'on tombe dans le sordide.
    Mais bon,si l'avisé Pipiou n'était pas disparu dans une faille spacio-temporelle d'entre réveillons que j'imagine gourmande,il nous évoquerais a juste raison que c'est l'arbre qui cache la forêt.
    Scandaleux bricolage écrivions nous plus haut pour l'EDF,joueurs et entraîneurs apparaissant, disparaissant sans logique apparente, monde amateur en déshérence, licenciés ( pas Guy, fô suivre )en baisse, pardon en chute libre.....
    Pour ce soir je vous fait grâce du délicieux top 14, me remerciez pas.
    Et ne collez pas tout sur le compte de Berny, non plus, vingt ans que ça dure, hors taxes, accusés levez vous on à un grand prétoire , il reste des places devant.
    Allez Chevreuse

    RépondreSupprimer
  58. Et si dans tout ça Marty de l'ubb songeait à compléter son staff 100% étranger avec Stuart Lancaster je pense que ça aurait de la gueule et même des résultats...et moins de risques de se le faire piquer à nouveau...
    Sinon pour le reste, faute grave, staff provisoire au coup par coup je pensais pas que ça bricolerait/megoterait à ce point pour économiser des sous ...pire que mon idée farfelue.
    Quand au fidèle second (Laporte Ibanez)qui devient par défaut un premier choix je ne comprends pas pourquoi il n'a pas annoncé un grand chelem tant qu'il y était. Je sais que la méthode Coué revient à la mode mais un peu de modestie serait de mise.
    On joue pour gagner évidemment. Mais arrêtons d'imaginer l'impossible (parler de gagner la coupe du monde en 2023... Ben pardi... c'est sûr que les autres nations n'en auront pas envie...)
    Des fois il me prend à imaginer zéro victoire dans le prochain tournoi ...Pas impossible, si comble d'ironie pour Jacques Brunel une première victoire de l'Italie sur le sol français venait définitivement plonger le rugby français en deuxième division européenne.

    RépondreSupprimer
  59. Bon et si malgré tout Jacques Brunel faisait gagner le XV de France ...2 ou 3 matches dans le tournoi...et rendait la confiance en eux qui manque aux joueurs c'est rien de le dire au vu des derniers matches. Victoires à grand coup, non de beau rugby comme on aime, mais avec énergie, être vaillantards à la Jacques Fouroux avec les mecs en forme du moment..pas un projet de jeu tourné vers l'avenir, non seul objectif les 80 minutes à venir et la victoire .Une fois la confiance retrouvée bâtir un alors un vrai projet de jeu et construire une reforme en profondeur du rugby français..celle la même que les membres des quinconces ici présents appellent de leurs vœux à longueur de semaine.C'est Noël ..on peut rêver non ? Bonnes Fêtes à tous

    RépondreSupprimer
  60. Pour information !

    D'après un prof de Droit toulousain réputé, avisé et connu, qui a écrit un livre sur le licenciement, les avocats de GN auraient du caviar en mains ...
    Petit conseil de lecture à Bernard Laporte... une édition ancienne pour un livre que j'ai publié en 1997 mais dont le contenu sur la définition de la faute grave n'a pas changé. La vraie question sera le montant des dommages et intérêts que la FFR devra verser pour licenciement abusif.
    Ref. Jean-Michel LATTES, Le licenciement, Editions L'Hermès, 1997.
    Et pour compléter mon analyse, la position de la Cour de cassation sur le licenciement pour insuffisance de résultats... les avocats de Guy Noves vont se régaler. Les avocats de la FFR ne pourront, eux, que tenter de limiter les dégâts.
    https://www.infoprudhommes.fr/portail/info-prud-hommes/la-reglementation/rupture-du-contrat-de-travail/licenciement/le-licenciement-pour-insuffisance-de-resultats-ppsrv1_343689

    Cher Nini,
    le rugby a pris une dimension industrielle ou l'on raisonne en mode entreprise, loin de la pratique du club house local bien entendu. Tout ce remue ménage nous choque parce que nous ne sommes pas habitués dans le rugby à ces procédés et c'est une grande première qui plus est avec GN. Cela fait donc débat sur l'esprit et la matière. Nous sommes très loin du jeu et de ce que nous espérons en l'espèce. Néanmoins, un président doit donner l'exemple s'il veut que ses ouvriers le suivent dans sa logique d'entreprise. Pour l'instant, à mon sens, le tact et la mesure ne sont pas au rendez-vous et cela va laisser des traces indélébiles qui vont faire changer les mentalités à vitesse grand V donnant des idées aux Présidents de club, à la Ligue et aux sponsors. Le premier avoir eu recours à ces procédés arbitraux voir judiciaires fut M. Altrad avec le dénommé Galthié qui a laissé des plumes mais pas le goudron ! Si BL veut gérer la FFR et le rugby français comme une entreprise il faut qu'il le dise de suite, ouvertement, de façon que chacun puisse prendre ses responsabilités. Tu comprends bien que les entraîneurs de top 14 ne vont pas d'une part accepter de faire une pige avec l'EDF gratos ou au rabais et d'autre part de prendre le risque d'un recommandé pour faute grave ! Il vaut mieux rester peinard dans son club . Personne n'a mesuré ou n'a vu l'homme d'affaires qu'il est, conforté par par Mohed et Mourad qui pousse à la roue et à la consommation pour faire avancer leurs projets communs et leurs business personnels. Sachant cela, les joueurs, payés avant tout par les clubs, ne vont se défoncer pour l'EDF, surtout si les primes sont réduites avec le risque de blessures et de se retrouver dans une situation délicate .... Donc l'atmosphère est loin d'une sérénité totale comme parmi les propos de chacun d'entre nous sur le blog ou nos visions diffèrent sur les indicvidus mais restent intactes et unanimes sur notre rugby. Et c'est bien là l'essentiel !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. licenciement de Guy Noves pour faute grave...

      Pour enseigner le droit du licenciement à mes étudiants de l'Université Toulouse Capitole, je ne peux qu'être stupéfait par cette qualification. Je pensais qu'une rupture conventionnelle avec l'accord des deux parties serait recherchée. La voie du licenciement semblant privilégiée, rien ne me semble pouvoir ramener cette rupture à la qualification de faute grave. Les avocats de la FFR sont soit incompétents, soit remplis d'illusions. Les juristes sont prudents par nature... pourtant, je me risque à prédire un licenciement qualifié d'abusif après recours au Conseil de Prud'hommes. La FFR assumera donc des dommages et intérêts pour compenser le dommage subi par Monsieur Noves et son équipe. J'en serai ravi !

      Supprimer
    2. http://www.sports.fr/rugby/xv-de-france/articles/neuf-fois-sur-dix-la-faute-grave-n-est-pas-consideree-2043368/

      Supprimer
    3. la dernière polissée, très rugby...
      http://www.actu-rugby.fr/quand-une-ancienne-gloire-du-racing-craque-et-demonte-bernard-laporte/

      Supprimer
  61. Vous aimez Serge Reggiani ? Vous rappelez vous de sa chanson "les loups sont entrés dans Paris " ? Un vrai conte, avec une morale et une interprétation puissante ( ce "alors ! " qui ponctue chaque épisode ....- âmes sensibles allez jusqu'au bout : ça finit bien cette histoire légèrement remaniée ...

    Les hommes avaient perdu le goût
    Du jeu, et se foutaient de tout
    Leurs mères, leurs frangins, leurs nanas
    Pour eux c'était qu'du cinéma
    Le ciel redevenait sauvage,
    Le pognon bouffait l'paysage… alors

    Les loups, ououh! ououououh!
    Les loups étaient loin du rugby
    En Aveyron, dans le Midi,
    Les loups étaient loin de Paris
    J'aimais vos rires, charmants amis
    Les loups étaient loin du rugby

    Mais ça fait cinquante lieues
    Dans une nuit à queue leu leu
    Dès que ça flaire une fortune
    Et des morts sur un champ de thunes
    Dès que l'envie hante les rues
    Les loups s'en viennent la nuit venue… alors

    Les loups, ououh! ououououh!
    Les loups ont regardé vers l'rugby
    De l'Aveyron ou du Midi
    Les loups ont regardé vers l'rugby
    On peut sourire, mes bons amis
    Les loups regardent vers le rugby.

    Et v'là que tout devint amer
    Cent commotions en faits divers
    Sur les terrains, on grinçait des dents
    Même dans les beaux arrondissements
    Et personne n'osait plus le soir
    Affronter la colère du boulevard… alors

    Des loups ououh! ououououh!
    Des loups sont entrés dans l'rugby
    L'un par Issy, l'autre par Ivry
    Deux loups sont entrés dans l'rugby
    Ah on peut rire, charmants amis
    Deux loups sont entrés dans l'rugby.

    Le premier avait encore la gnaque
    C'était un vieux mâle de Gaillac
    Il installa ses dix femelles
    Dans le maigre square de Grenelle
    Et nourrit ses deux cents petits
    Avec les joueurs de Massy… alors

    Cent loups, ououh! ououououh!
    Cent loups sont entrés dans l'rugby
    Soit par Issy, soit par Ivry
    Cent loups sont entrés dans l'rugby
    Cessez de rire, charmants amis
    Cent loups sont entrés dans l'rugby

    Le deuxième avait joué pilier
    Devenu loup gris bordelais
    Qu'on appelait le Rapetou
    Il fit faire gras à ses p'tits bouts
    Et leur offrit six ministères
    Et tous les gardiens des fourrières… alors

    Les loups ououh! ououououh!
    Les loups ont envahi l'rugby
    Soit par Issy, soit par Ivry
    Les loups ont envahi l'rugby
    Cessez de rire, charmants amis
    Les loups ont envahi l'rugby

    Attirés par l'odeur des sous
    Il en vint bientôt de partout
    Manger du pèze et d'la finance
    Dans ce foutu pays de France
    Jusqu'à c'que les hommes aient retrouvé
    L'amour et la fraternité… alors

    Les loups ououh! ououououh!
    Les loups sont sortis du rugby
    Soit par Issy, soit par Ivry
    Les loups sont sortis du rugby
    Il faut sourire, charmants amis
    Les loups sont sortis du rugby
    J'aime vos rires, charmants amis
    Les loups sont sortis du rugby

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Magnifique Gariguette, j'adore ! ....(.sauf que je crois qu'ils sont bien rentrés dans le rugby, les loups, les chacals ...)

      Supprimer
    2. Bravo Gariguette,

      Mais je pense qu'ils y étaient déjà sauf que c'était petit meurtre entre amis et en ce temps là les loups ne se mangeaient pas entre eux, ils se partageaient le festin mais maintenant ils se l'arrachent car ils sont trop.

      C'était un temps déraisonnable
      On avait mis les loups à table
      On construisais le rugby sur du sable
      On prenait les loups pour des chiens
      Tous chargeaient seulement à l'épaule
      Des jeunes n'allaient plus au pôle
      Le jeu n'avait rien de drôle
      Moi je trouvais, c'était pas de bol
      C'était de n'y comprendre rien

      Est-ce ainsi que les hommes vivent
      Les billets, ils les suivent

      Allez un chanteur de Saint Etienne.

      Supprimer
    3. https://www.youtube.com/watch?v=46DvGwjExrM
      Merci Gariguette

      Supprimer
    4. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  62. Encore une fois Bravo 👍👏👏👏

    RépondreSupprimer
  63. Oui ben nous comme Serge on à Simon,chienne de vie !
    Allez, il suffirait de quelques riens 🎶🎶

    RépondreSupprimer
  64. Poutine - Medvedev...5 ans, Medvedev - Poutine...5 ans, Poutine - Medvedev 5 ans etc.
    Laporte - Brunel...8 ans, Brunel - Laporte...?

    RépondreSupprimer
  65. Si pas de résultats 4 ans et on recommence avec le suivant !

    RépondreSupprimer
  66. Si pas de résultats 4 ans et on recommence avec le suivant !

    RépondreSupprimer
  67. AH les loups ouh, les loups !!!!!!!!!!!!!!! Savez-vous que ces chers loups communiquent par messages:(ndlr : toute analogie, ressemblance ou parralléle avec notre monde du rugby, comme d'aucun/d'aucune pourrait le penser, ne serait due qu'à un hasard et aléa sans rapport avec ka réalité, of course)
    "BONJOUR CHEF " Quand un loup salue un de ses chefs, il lui renifle le museau. Mais pas n'importe comment ! Il a la queue basse et les oreilles en arrière. Le message est clair : Il respecte l'autorité de son chef. Le chef, lui, a les oreilles dressées et la queue horizontale.
    "AÏE, AÏE, AÏE, J'AI PEUR ! " Pour se faire respecter, le chef a parfois besoin de montrer ses dents. Sa queue légèrement relevée, il dresse ses oreilles et retourne ses babines. Aussitôt le loup du rang inférieur prend peur. Pour montrer qu'il accepte d'obéir, il se fait tout petit. Il rentre sa queue entre ses pattes et plaque ses oreilles sur la tête.
    "D'ACCORD, JE ME RENDS " Une fois par an, pendant la saison des amours, certains loups de la meute essaient de prendre la place du mâle dominant. Des bagarres éclatent. Quand le plus faible perd la bataille, il se couche sur le dos, les pattes écartées. Le vainqueur comprend tout de suite que son adversaire abandonne et il s'en va. Mais il revient un peu plus tard pour faire pipi sur le lieu de sa victoire.
      

    RépondreSupprimer
  68. L'ère (l'air) Lapporte, où entre chiens et loups, parole de coyote !
    Le moment où on ne distingue plus trop bien les hommes, les objets, où l'erreur est possiblement possible..
    Bernie, Serge, Paul et leurs acolytes sont ils des erreurs électorales (Emmmanuel aussi...) ? Jacques ne l'est pas vraiment, sur le papier, même si papy, et compte tenu des options qui ne sont pas pléthore. Encore moins de ses sbires, vu la tournante envisagée, qui ne devra pas se transformer en tourmente !
    Question RH, c'est du lourd niveau inadéquation et incompétence de gestion. Là, c'est clair, personne posséde les bagages qui vont bien. Au pied du mur et dans l'expectative et au regard de l'histoire, l'EDF pourrait se transcender, pourquoi pas 1 foi(s) de plus, mais pas sur 5 matchs !! Il a de la brume dans la cataracte, l'ancien ? La meilleure chose qui pourrait arriver à l'EDF, indépendamment d'un plan de jeu efficace et de son appropriation par le groupe, c'est que l'équipe se prenne en main au travers d'un leader (ou 2...) suffisamment charismatique aux yeux des autres (mais qui dans ce désert ?), et d'avoir une marge de manoeuvre d'une manière ou d'une autre. Sinon, c'est le chemin vers la 2e div., bien qu'il y aura toujours quelqu'un dans la World rugby pour sauver le soldat Ryan, tant que le T 14 ne décline pas. On en est pas là non plus, mais...

    RépondreSupprimer
  69. J'attends de connaître, si on peut, le montant de la prime de match pour chaque victoire lors du 6 nations, j'ai comme l'idée quelle pourrait être trés conséquente.... suivez mon idée....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas certain que l'appât du gain les sorte de l'ornière des fautes graves de jeu...

      Supprimer
  70. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  71. À lire 😉
    http://contre-pied.blog.lemonde.fr/2017/12/28/le-rugby-francais-dans-la-panade/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, vient de lire le pavé d'O.Villepreux, très intéressant, sans doute plus à charge qu'à décharge et visiblement pour l'auteur pas grand chose de bon à attendre des dirigeants en place, de toute façon quelque action qu'ils entreprennent rien n'en est à attendre de bon, GN méritait 2 ans de plus (pour quoi faire de plus, ça on ne le sait pas) le suivant est "respectable" mais pas un génie non plus, l'organisation envisagée bonne à jeter aux orties (ça marchait lieux avant, entre membres du staff à temps complet, genre prépa physique et Bru ???), tout est politique et le rugby, sport de compétition, absent de toute action des impétrants !!!!!
      Bon, c'est bien ce que je dis depuis un bout de temps, à écouter tous les Cassandre y'a plus qu'à se mettre sur la pointe des crampons sous les poteaux et avec les derniers haillons du maillot frappé du coq se pendre aux poteaux.
      Plus sérieusement, je constate aussi que tous s'émerveillaient ici, et ailleurs, des Barbarians, 3 jours 3 bières et de l'envie à revendre pour une rencontre de haut niveau, aujourd'hui que l'on envisage pour l'EDF ce mode de fonctionnement ou approchant, il ne rencontre plus que pessimisme et non-adaptation au rugby moderne, m'enfin, quand on voit ce que séminaire de rentrée, stages bloqués, périodes de repos obligatoires et phases préparatoires imposés ont donné, hein !!!!!!!!!!!!!!

      Supprimer
    2. Bien vu Nini ! Je ne partage pas toujours toute tes thèses mais déjà quelqu’un qui argumente une prise de position librement différente, donc parfois à contre courant du rugbystiquement correct me va bien ...

      Je n’ai pas lu O Villepreux qui me tombe souvent des mains : n’ayant rien que la légitimité du terrain (joueur et entraîneur) confère mondialement à Pierre de Pompadour, il n’en a pourtant pas la moitié de l’humilité, nous délivrant abondamment des réflexions et jugements définitif.ve.s dans divers domaines sportifs, societaux et même politiques.

      C’est toutefois son droit, comme pour d’autres de ne lui apporter qu’une attention minime.

      Les faits divers para sportifs (financiers, juridiques, médiatiques, médicaux entre autres) ont pris le pas sur la réalité sportive du rugby.
      Sociologiquement, celui ci est passé d’un cénacle de connaisseurs parfois un peu folkloriques ou prétentieux, amateurs marrons donneurs de leçon d’éthique, entre autres, à une sorte d’entreprise spéculative. On n’est pas aux conséquences de la folie des dérèglements de Lawes mais j’y trouve quelques similitudes.

      Ce qui me désole c’est qu’on a, en France plus qu’ailleurs, bien galvaudé l’ouverture de notre sport familial à l’economie et à la consommation de masse.

      Et cela surtout par fainéantise intellectuelle et fatuité repue de gros pardessus parvenus. Alors qu’on avait pourtant plutôt bien commencé:

      Lapasset avait intelligemmrnnt déclaré open le rugby mondial et jeté les bases avec la LNR d’une organisation performante de l’elite Pro au sein (et au service) de la famille; Guazzini malgré l'urticaire qu’il filait à bcp de vieux grognard était beaucoup plus dans l’esprit qu’un Lorenzetti ou un de Cromiere.

      Les outils existaient pour contrôler et maîtriser le rôle de l’economie, donc aussi des médias et des nouveaux publics au service de l’interet général qui est celui d’une Pratique amateur et des jeunes optimisée .

      Notre bêtise et paresse de dirigeants ont abouti à tout l’inverse et comme le rappelait Gariguette, à une pourriture par la tête (EDF, T14, perversion de l’elite Jeune ...)

      Mais la chanson de Reggianni se termine bien : les loups sont ressortis de Paris ...
      En plus d’amour et fraternité faudrait juste un peu plus de lucidité, d’humilité (surtout des « vieux experts » comme nous) et des barils d’huile de coude (les jeunes en ont plus qu’on ne croit et dit...)

      Et on remettra l’économie au service de l’homo rugbysticus ...

      Supprimer
  72. zarma
    28 décembre 2017, Le Monde

    Misère … le contributeur précédant semble oublier qu’un citoyen a d’abord des devoirs s’il veut jouir de droits, et aucune légitimité dans l’inverse s’il prétend au seul cumul . Dans une manipulation toujours ancrée à leur seul profit de s’autolégitimer & d’asseoir leur pouvoir depuis la seule révolution copiée au final sur l’anglaise à une époque récente (la Convention), nos élites ont toujours oeuvrées en ce sens ; la politique, cette façon d’inscrire le corps du peuple au sein du lien social, de sa manière d’être comme de se projeter, à l’intérieur comme à l’extérieur, de vouloir comme d’astreindre, a toujours échappé à ce qui en fait l’essence, le peuple . Au fait depuis la nuit des temps, que veut-il ? Et comment on le manipule ?

    Pour Noves, j’ai dit ici en 15 lors de sa nomination ce que j’en pensais en argumentant ; rien que sur l’année écoulée, qu’il fasse massacrer Laidlow, ou couvrir d’opprobres Mr Barnes pour à la mesure de ses idéaux, viser une 8ème place au tirage de la CdM, sortir la tête haute d’Af’Sud, ou rappeler Basta, comme ne pas reconnaître en tout bien tout honneur, le rat qui rit dans les travées de l’aréna en se réfugiant en bon Girondin derrière un contrat … pour comme en 3ème MT goûter toute la saveur de la mousse …
    Brunel ?
    Le seul gars à avoir travaillé en parfaite harmonie autant avec Goze que Laporte ; un ersatz quand on a pas du beau Brummell sous la main, sans doute .
    Mais tant que tout baigne jusqu’aux orteils dans le pognon, on se passe l’éponge, hein Guy ? & même les sels comme la Charlotte (Simon) !

    RépondreSupprimer
  73. Zarma...?
    Zarma, le kebab revisité. (Dans Le Parisien).
    Grand Marché Stalingrad
    6-8, place de la Bataille-de-Stalingrad
    Paris XIX ième.

    RépondreSupprimer
  74. Je m'interroge sur la façon de fonctionner,Brunel entraineur en chef ,donc qui va définir une méthode ,une façon de jouer ,et puis des consultants ponctuels qui vont arriver avec leurs bagages ,leurs styles leurs idées .Le xv de France va t'il adopter le style Galthié un samedi ,celui d'Azema une semaine et un autre un peu plus tard ?La compo de Brunel va t elle leur convenir ? Après et s'ils y vont pour "fermer leur gueule",c'est à dire mettre en application les idées de Brunel ,n'importe qui peut faire l'affaire (même moi si j'avais pas autre chose à faire).

    RépondreSupprimer
  75. Franchement, y'a t-il de quoi être surpris ?
    Vu le fiasco de novembre (plus la manière), Laporte devait réagir. Peut-être a-t-il attendu que Novès parte de lui-même, et qu'obligé d'être le premier à débarquer un entraîneur du XV de France en cours de mandat, il lui balance en retour une procédure de licenciement après l'avoir encensé la veille ?
    Mais ça aussi, c'était couru: on est dans le rugby pro, le fric avant tout (même si on est presque sûr de perdre: une goutte d'eau à côté de l'abandon du Grand Stade, et de toute façon, la procédure prendra du temps, on aura le temps d'avoir oublié l'infamie d'ici-là...)
    Une remarque à ce sujet, tiens, mais ô combien symbolique: contrairement à ce que dit plus haut Tautor, Altrad n'est pas le 1er à avoir lancé une telle procédure de licenciement, non, le premier, c'était il y a plus de 10 ans (déjà), le Président du ... RCT, un certain Mourad Boudjellal, qui l'avait fait pour Gilbert Doucet qui co-entraînait le club alors. Depuis, licenciement, droit du travail, indemnités compensatoires, masse salariale, contrats d'image, audits, DNACG, que sais-je encore, tous ces mots sont devenus familiers. Dans le foot on y fait même plus attention, c'est entré dans les moeurs, le rugby en prend le chemin à marches redoublées depuis que Laporte et son équipe sont en place.
    Les Moeurs...
    Avant, quand un poulet y travaillait, ça signifiait du croustillant et du pas joli-joli au quotidien; voire une frontière floue entre le légal et le pas légal, l'intégrité et le corrompu, style mélange des genres. On y arrive tout droit...

    Et Brunel, dans tout ça ?
    Impavide, le Jacques: "on va essayer de gagner le Tournoi", qu'il nous dit. "La Coupe du Monde c'est encore loin", "Moi le potentiel de cette équipe, j'y crois".
    Un ancien viticulteur, Brunel; je ne sais pas s'il faisait vieillir son pinard en fûts neufs, mais question langue de bois, on dirait du Novès...
    Je sens que le premier match du Tournoi contre les Irlandais va remettre l'église de Courrensan au centre du village...

    RépondreSupprimer
  76. Probablement, mais considérer que le seul match important est le suivant , surtout dans le merdier actuel,c'est la seule solution, non ?
    Allez Chevreuse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non.
      Même en ne s'attachant qu'au seul jeu actuel de l'EDF et en mettant de côté les problèmes du rugby français en général (mais ça va forcément de pair), gagner un match contre l'Irlande, l'Angleterre ou les Gallois, ou même faire un Tournoi honorable ne résoudra rien et ne sera pas de nature à apporter des certitudes pour l'avenir.
      Je sais bien que certains comme Olivier Villepreux pensent qu'en laissant Novès en place, la mayonnaise aurait peut-être pu prendre avec 2 ans de travail en plus.
      Mais la faiblesse générale du jeu, sa pauvreté et nonobstant son déchet technique, plus des lacunes physiques incompatibles avec le haut-niveau actuel, tout ça me fait dire, exactement comme il y a 2 ans (donc avec 2 ans de perdus), qu'il faut mettre en place quelque chose sur le long terme, quitte à prendre des branlées au début, puis montrer autre chose ensuite.
      2 ans après, non seulement on attend toujours autre chose, mais on continue de prendre des branlées avec un niveau de jeu et de condition physique encore inférieur à ce qu'il était alors. Cherchez l'erreur.

      Et quand je parle du long terme, ça passera forcément par une déprise du Top 14 et des clubs sur le rugby français. La professionnalisation du rugby en France n'a mis en avant que tous les mauvais côtés de la chose, poussés jusqu'à la caricature. L'oeil rivé sur les bilans, les affiches planétaires tous les dimanches en prime time, les transferts de stars et les négociations salariales, on a laissé le jeu de côté, et les valeurs qui le fondent avec.
      Plutôt que de baver sur le rugby néo-zélandais, trop éloigné de nous culturellement (j'allais dire sociétalement), on ferait mieux de regarder ce qu'ont fait les anglais depuis 20 ans, eux dont le championnat de clubs ressemble le plus au nôtre, voire-même comment les Gallois ont révolutionné le leur pour pouvoir survivre.

      Supprimer
    2. Yesssss Sir !
      J’aime bien ton expression « déprise du T14 et des clubs » mais je pense qu'une attitude de judoka est nécessaire : utiliser la force (le poids et la dynamique) de l’adversaire à son profit.

      C’est encore rattrapable !

      L'observation de nos proches, RFU en particulier est toujours utile et indispensable mais attention aux risques de copie servile.

      Le Grand Stade et son fiasco annoncé, depuis le début M. l’Arbitre, -avec la pantalonnade des debentures- en est une caricature pédagogique. En résumé: la RFU est riche et puissante grâce aux Twickers; construisons le notre et on sera... en dépôt de bilan.

      On est excellent sur ce blog et ailleurs pour démonter tout ce qui ne va pas bien : la matière première et les procédés ne manquent pas, ni les responsables ...

      Pourquoi ne le serait on pas pour bâtir, ou en tous cas guider ceux à qui une grande majorité a confié le chantier.

      Et la grande majorité, ce n’est ni les intello (nécessaires), ni les licenciés de la base (sans qui rien etc...) mais les dirigeants de clubs, petits (un peu), moyens (énormément) ou grands amateurs.

      Pourquoi ? parce que ces bénévoles, passionnés, surinvestis, étaient de plus en plus désespérés de voir les ploutocrate marcatraziens, bien relayés par les grands duchés territoriaux, les envoyer dans le mur pendant qu’ils couchaient dans les orgies élitaires avec les pompoms girls (ou boys) du T14 ..,


      Supprimer
  77. OUF place au jeu avec à nouveau un terrain un ballon et 15 types de chaque côté pour se le disputer. On attend monts et merveilles de ST/RCT qui promet vu l'affiche, sans doute se dirige t 'on plutôt vers une jolie guerre de tranchées, les troupes ramassées en tas pour gagner ici et reperdre là un mètre de pré, le fantassin guilleret qui voudrait voir sur les extérieurs ce qui s'y passe vite rattrapé par la patrouille, pas de ça chez nous mon poto, ici c'est du gros, du comptable, du rapport, on s'étale pas, on va de pick en go, de tas en ruck épicétou !!!!!!!.
    Je miserai bien 3 sous sur le CAB pour terrasser le monstre à 16 pattes du MHR, allez, en retrouvant cette qualité de jeu que la France nous enviait avec la renommée "attaque ricochet", celle des Marot et Besson brothers, du lutin M.Puget, du métronome JC.Roques et du fantôme de l'arrière P.Villepreux, cultivée ensuite avec Christian et les autres, et en sommeil depuis quelque temps. Mais pas se tromper, des poètes y'en avait aussi devant, de Fite à Rossignol ça "ricochait" aussi, de droite comme de gauche ça partait de partout, devant en petit comité restreint derrière dans les grandes largeurs, AH nostalgie !!!!!!!!!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Nini
      N'oublie pas 1995-1998 à Brive
      Ça jouait bien
      Faut pas faire remonter la nostalgie briviste trop en amont. .. Penaud Heymans les frères Carrat Viars lamaison arbizu... whaou

      Supprimer
  78. Non !
    Bon ben tant pis, mais si un peu quand-même.
    Vous voyez dans la situation actuelle le p'tit nouveau , l'homme providentiel comme on les aime nous autres depuis Jeanne la pucelle annoncer benoîtement la préparation encore une fois d'objectifs lointains?
    "J'entends déjà les commentaires " aurait chanté Monsieur Serge.
    Parce que ça ne vous aura échappé nous n'avons pas vraiment les conditions requises à l'épanouissement de nos petits coqs.
    Dans un monde idéal, avec une fédération en ordre de marche indispensable pour une équipe nationale sereine, le pillier de ma formation serait la continuité;jamais de grande lessive mais une évolution douce de l'effectif au gré d' indisponibilité diverse,blessure, méforme ....ou pour donner du temps de jeu au numéro deux du poste.
    Et bien sur un chef d'orchestre supplée par son adjoint à la fin de son mandat.
    De cette façon, Pipiou il serait possible, nécessaire même de ne penser qu'au prochain match (qui le vaux bien autant qu'un autre !)tout en préparant l'avenir, c'est pas contradictoire.
    Mais aujourd'hui à part les mâles déclaration d'auto persuasion, que veux tu qu'ils inventent ?
    Allez Chevreuse

    RépondreSupprimer
  79. J'ai vu le match de La Rochelle, vraiment bien, oh les vilains ils n'ont pas voulu porter le pull obligatoire Boxing Day ! Collazo aaurait même dit - ça devait être après l'épisode "blazer" - que si on leur demandait de porter une plume quelque part, ils ne le feraient pas ... On passe ensuite au match SF-UBB , les 2 équipes portaient le "ridipull" ça n'empêche pas l'un des entraîneurs de déclarer gracieusement à son interviouveur que c'est un match de m ... au bout de 20 mn de jeu ( il avait raison, j'ai assez vite lâché l'affaire) ... ah zut j'ai raté le début de Brive- MHR alors je ne sais pas pour les pulls mais chouette match dans les labours ; c'est simple ceux qui jouaient sur le synthétique à Oyo sont sortis tout propres tandis qu'à Brive c'était la coupe crados . (me demande si les pulls tout neufs quoique très laids ne pourraient pas servir à nettoyer les crampons ? ) ... Bon là on attend les prochains pulls de Toulouse et Toulon ... quel suspense !
    PS : pourquoi y prennent pas Ibanez pour épauler Brunel ? Il fait rien en ce moment et il est pas mauvais non ? Et puis franchement distribuer des pullovers ça doit pas être bien compliqué !

    RépondreSupprimer
  80. Pas de pull a LR effectivement contrairement aux agenais qui ont été habillés pour l hiver.Je ne sais pas si le CAB portait pull mais pas le MHR me semble-t-il.Faut dire que fêter Noel le 30...

    RépondreSupprimer
  81. J’espère que ce stade Français UBB n’augure pas des futurs matchs de l’edf..... beurk sortie ratée pour le nouveau sauveur ....
    Quand à ce futur tournoi particulièrement favorable vu qu’on reçoit trois fois. C’est sûr que l’Irlande et l’Angleterre vont venir la peur au ventre... Je me marre... on a oublié comment « on » a gagné difficilement contre une équipe de Galles manifestement en déclin par rapport aux trois autres.... Atonio a dû se saouler de honte dans sa chambre en afds pour cette tromperie en fin de match.

    RépondreSupprimer
  82. Ambiance surréaliste à Ernest-Wallon : rébellion à tous les étages ! Des banderoles pro-Novès et la foule qui scande "Laporte démission" en plein match . Jusqu'à Thomas Lombard qui y va de son couplet sur le retour aux valeurs et qui s'aventure - pauvre garçon ! - à demander aux joueurs d'être "irréprochables" . Mais le pire , le pire : aucune équipe n'a porté le pull et ça, c'est rédhibitoire .
    Vilains matches, vilains pulls, vilain rugby . Mais heureusement dans la tourmente le CAB a gagné ( sans Mela snif ...) alors pulls, valeurs, président et tutti quanti au final ... https://www.youtube.com/watch?v=qWDLI9H70KY

    RépondreSupprimer
  83. Je vous souhaite d'excellents sujets de mécontentement pour 2018.

    RépondreSupprimer
  84. Un boxing date grosso modo de "merde" avec un rugby de mauvais goût, pauvre techniquement, d'une lenteur effroyable à un mois du tournoi, avec des fautes de mains trop nombreuses, une vision de jeu pauvre, des internationaux insignifiants, Brunel déjà dans la spirale de l'échec, des commentaires qui sonnent faux sur Novès, l'histoire des pulls à dormir debout, bref rien de gégène en vue du tournoi. Bel hommage du gendre à son beau père.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'espère que tu as apprécié les "lenteurs " des passes d'Iribaren.... quelles merveilles, j'en pleurais presque

      Supprimer
  85. L’hommage était à l’entraineur, pas au beau-père.
    Et comme il est general et, comme la plupart, occulte la réalité de l’echec des dernières années, pourquoi ne pas nommer comme coach et adjoints les statues en bronze de nos chers disparus ?
    La décence musellerait toute contestation et critique ...

    RépondreSupprimer
  86. J'ai trouvé dans ma boîte mail 2 messages non publiés par le back office les voici ...
    un de Letiophe, hier à 22h10 :
    *"J’espère que ce stade Français UBB n’augure pas des futurs matchs de l’edf..... beurk sortie ratée pour le nouveau sauveur ....
    Quand à ce futur tournoi particulièrement favorable vu qu’on reçoit trois fois. C’est sûr que l’Irlande et l’Angleterre vont venir la peur au ventre... Je me marre... on a oublié comment « on » a gagné difficilement contre une équipe de Galles manifestement en déclin par rapport aux trois autres.... Atonio a dû se saouler de honte dans sa chambre en afds pour cette tromperie en fin de match. "

    et un de Charles à 00h32 :
    *"Je vous souhaite d'excellents sujets de mécontentement pour 2018."

    RépondreSupprimer
  87. Allez CAB, hé ho pour un supporter Coujou sans trop de raisons de s'enthousiasmer depuis le début de saison, alors pour une fois que ça y va bien hein !!!!!
    Sans ça ST/RCT regardé des extraits, quelle bouillie, comme prévu du rentre-dedans à toi à moi, le Fritz dans le bêtisier de l'année et le public palme d'or du mauvais goût et chauvinisme le plus idiot.
    De se plaindre et réclamer tout le temps, dans les stades comme ailleurs, on en perd le sens des réalités, les banderoles pro truc muche passe encore pour remerciements et regrets éternels, les anti machin chose pas de bon goût, se croirait dans ces "républiques" qui refusent le résultat des urnes systématiquement ou ces "partis" qui croient qu'il y a un tour de plus qu'a pas été joué, genre les insoumis, m'enfin on vit quand-même une drôle d'époque, pas si épique que ça.
    Le pull si j'ai bien compris, c'est l'idée phare de la LNR ??? Au premier abord c'est vrai que ça parait un tantinet bizarroïde et naïf, après les staff et joueurs sont bien contents du pognon qui ruisselle de partout -et toujours d'odeur proprette ??-, z'ont voulu être pro qu'ils assument, les cris d'orfraie des Collazo et autres ça me fait marrer, peut-être un peu de honte d'avoir adhéré à fond à la machinerie du spectacle ??? Fallait réfléchir avant d'y aller, c'est pas seulement si ça te plait !!!!!
    EDF, comme c'est prendre des risques d'y aller faire un tour, chacun de se trouver de bonnes raisons de pas y aller en se précipitant, mais ça va se faire, faudra bien. Par contre ceux qui font des offres de leur personne pour la sauvegarde de la République, à écarter manu-militari sans concessions ni faux-semblant, Molla en EDF on toucherait là le fond de la bêtise, tiens plutôt Collazo au moins là le mettrait le blazer, et le pull, et la cravate, non mais !!!!!!

    RépondreSupprimer
  88. Pour Méla manager du SC Albi, ça se passe pas mal, 3° et reçoivent le second Chambéry après les fêtes, semble avoir redonné une âme à la triste troupe de la saison dernière, dans le contexte du rugby d'aujourd'hui on pourrait apparenter ça la plus grande victoire obtenue.

    RépondreSupprimer
  89. Un délice pour le réveillon, que ceux qui en doutent essaient ������

    Le sens du suppo
    Le monde médical l’a révélé récemment. Une étude … canadienne en a fait la démonstration : on ne place pas l’extrémité pointue de forme ovoïde en premier lors de l’administration d’un suppositoire même si Bernard Laporte est un adepte de la méthode ! L’introduction par l’extrémité plate a les avantages suivants : le suppositoire reste et fond juste au-dessus du canal anal, dans la partie supérieure du rectum, et il n’est pas poussé par les contractions de l’intestin qui agissent dans le sens de la descente de l’objet.
    L’introduction du suppositoire par son extrémité pointue a pour inconvénient le fait que le suppositoire a tendance à sortir naturellement mais a l’avantage de passer dans la vascularisation de la partie moyenne et inférieure du rectum, c’est-à-dire la vascularisation qui se jette dans la branche antérieure de la veine iliaque interne, rejoignant la veine iliaque commune, puis la veine cave inférieure. Et des caves, il y en a ! Il n’y aura donc pas de premier passage hépatique avec cette technique. D’ailleurs, le Docteur Serge Simon pratiquerait couramment ce type d’actes avec succès depuis quelques mois…
    Il faut bien voir que la vascularisation du rectum est très variable d’une personne à l’autre. Les effets du sens d’introduction sont donc relatifs à la personne et peuvent être tenus comme vrais seulement pour la majorité des cas. D’autre part, aucune étude médicale en double aveugle (pour les tordus je préfère être clair : « la double aveugle est une situation dans laquelle ni le soignant ni la personne qui se prête à l’étude ne connaissent le traitement qui a été tiré au sort) n’a été menée pour vérifier l’intérêt comparatif des différents sens d’introduction. Il est bon de préciser que les 400 000 licenciés du rugby français sont donc autant de cas différents même si la méthode dite « de l’ovale en avant par l’arrière » serait de mise depuis les élections fédérales ! Avec pour effet placébo, l’écran -de fumée- de 125 cm qui nous empêche de voir que les matchs de Top 14 ont toujours lieu le dimanche, plaçant du coup, pour chacun d’entre nous, la promesse électorale sur le sujet au même endroit que le suppo.
    Ceux de Satan !
    Vous l’aurez compris, ayant fait moins d’années avant le bac que Serge Simon après, je suis assurément moins en mesure que lui pour parler d’orifice anal et de la façon dont on s’en sert. N’ayant fait latin que le temps de traverser le quartier éponyme, je sais juste que suppositoire est un dérivé du verbe supponere qui voulait dire « placer dessous ». On y est …
    On sait par contre que Satan est cet être malfaisant à cause duquel il se passe dans notre monde plein de choses désagréables comme la faim dans le monde, des maladies graves, des guerres et un rugby français en souffrance. Mais comme Satan n’agit pas seul, plein de démons pourrissent la vie des humains et donc des amoureux du rugby, ce sont donc ces fameux suppôts de Satan. Pour en revenir à la région du corps dont on parlait plus haut (va de rectum Satanas !) et pour parler de notre rugby, la douleur à cet endroit est bien réelle et il semblerait encore que le médicament soit plus nocif que le mal lui-même ! Et la position assise -sans rien faire- n’en est que plus douloureuse !
    Et un pied plutôt non ?
    Qui se reconnait dans ces méthodes quasi féodales qui licencient les entraineurs en cours comme s’ils étaient les seuls maux liés au mal être ambiant ? Les médias, les spécialistes liquides du zinc, les perroquets, crachent, graillonnent, escupient, vocifèrent, glaviotent sur la formation, les étrangers dans le championnat et les calendriers ! Pourquoi pas, il y a peut-être des vérités à améliorer dans ces secteurs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Tautor de cet excellent et instructif billet ... en résumé lapidaire... ce sont les trous du cul qui parfois commandent..

      Supprimer
  90. Le sens du suppo (suite)

    Mais à quelle heure on fout un pied au cul à ceux qui ont le privilège de représenter le pays coq sur le poitrail, de servir l’honneur de la patrie ovale ? Sella, Dintrans, Rives et consorts auraient-il accepté de subir autant et si longtemps face à l’enthousiasme nippon de novembre ? L’argument peut paraitre court, à ras des pâquerettes même. Mais la vérité qui compte se joue bien à ce niveau-là, là où se disputent les ballons chauds ! De celui par exemple qui permit à Serge Blanco de marquer celui de la demi-finale de 1987 contre l’Australie. Mais, dans le désordre, Ondartz, Lorieux, Garuet, Rodriguez et combien d’autres avaient eux autorisé cet exploit ?! Et ils sont dépositaires, autant que les Codorniou, Charvet et quantité d’autres seigneurs esthètes de ce jeu, de ce fameux French Flair !



    Le -mauvais- sens politique prend le dessus sur la valeur de l’Homme dans la société et, de fait, dans le rugby. Acceptons que l’argent, aujourd’hui passe-droit à tout y compris les comportements les plus déviants, redevienne un outil qui sert la cause rugby plus qu’il ne le détruit comme c’est le cas depuis trop de saisons. Alors, au-delà de nos différences, recouvrons nos valeurs, acceptons de nous soigner avec les méthodes traditionnelles et qu’importe le sens du suppo, pourvu qu’il ne soit pas de Satan.

    En cette période de vœux, je nous souhaite que, plus que notre séant, le foie redevienne notre principal souci, ça voudra dire que la 3ème mi-temps de 2017 aura été belle et vraie !



    Miga Latapi

    RépondreSupprimer
  91. http://www.blog-rugby.com/le-sens-du-suppo/

    RépondreSupprimer
  92. Intéressant...Mais çà part de loin...Et ton opinion, en temps que médecin toi-même.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Andre
      Quand tu nais trou du cul tu restes trou du cul toute ta vie

      Supprimer
    2. Et pourtant naître sans trou duc fait sûrement regretté d’etre né, ne fait-il pas ?

      Supprimer
    3. Au moins tu ne risque pas la Sodome c'est un atout voir un destin que dis je une chance inouïe : une vie sans suppo !

      Supprimer
  93. Ànalyse anale intéressante sur le sens du suppo, en attendant le sens du devoir qui permettrait d'éviter de devenir le trou du c ul du monde du rugby ! Sinon, reste le sens de la fête à appliquer ce soir sans modération avant de préparer les mouchoirs pour 2018.
    Garriguette, ça m'étonnerait que Raphou ait grande envie de converger dans le méme sens que Brunel, à qui on a donné son poste suite à une pseudo démission cousue de fil blanc. Question suppo, il a déja donné, ou plutôt reçu !
    Allez, bonne continuation.pour le sens obligatoire vers ce passage annuel traditionnel et bienvenue de l'autre côté en 2018.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout est prêt ! Les bouchons et les suppos, Raphou ou pas ... Nous ne sommes pas loin de l'apogée de l'abime, un suppo ou plus ne changera rien, ni un vin de paille vieilli dans un clavelin pour faire de l'Arbois, ni même la grippe qui ne touche que les organes nobles en cette période d'épidémie 👍 Autant dire que le suppo, artéfact médical s'il en est un, permet d'illusionner les amateurs mais pas les médecins aguéris qui sont peu nombreux à rester le cul entre deux chaises des heures durant à se demander quelle est la vertu première du suppo ?
      Réveillonne bien avec la tablette de ta femme, ici les carafons 1e crus sont alignés pour une honorable dégustation .

      Supprimer
    2. Oui, vaut mieux débouchonner que suppositer, plus agréable au palais !

      Supprimer
  94. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  95. Pitoyable cet arbitrage ASM CO. À quoi sert la vidéo ?

    RépondreSupprimer
  96. Belle victoire du CO devant un arbitrage plus que cahotique ....J'ai cru revivre Pays de Galles France ....

    RépondreSupprimer
  97. Un peu vexé le staff de Castres que leurs noms n’aient pas circulé ?

    RépondreSupprimer
  98. Je vous souhaite à tous mes meilleurs voeux de santé de bonheur et de joie.
    Et que ce que tout ce que vous souhaitez, se réalise.
    Et pour notre sport favori, des changements profonds à l'image du handball.

    RépondreSupprimer
  99. Bonne et heureuse année pour vous, vos proches et tout les autres.
    Allez 2018

    RépondreSupprimer
  100. Je vous souhaite une bonne et belle année et bien sur plus qu'une année...
    Quant aux changements esperés, il se pourrait bien qu'il n'y en aient pas ou si peu, vu qu'on va gagner au moins 3 match du Tournoi masculin

    RépondreSupprimer
  101. Ce matin la tête en quinconce. Ce qui ne m’empêche pas de vous souhaiter à tous et à toutes une Bonne Année.

    RépondreSupprimer
  102. Compagnons des "Quinconces"
    2018 une année pas bissexe t-il hélas ? Donc Famille et Ovale ou Famille Ovale au choix selon l'état de maturité du cerveau en cette fin de matinée !! Santé, Bonheur et Joies, une triade du quotidien pour chacun d'entre vous et vos proches, que la concorde soit ovale à l'ensemble du rugby français et que notre coq retrouve sa plume d'antan tel Charles de Batz de Castelmore ! Longue vie au blog, que nous puissions partager le meilleur et le pire dans la joie et la bonne humeur avant tout ..... Le reste n'est que littérature, rien n'est écrit sur le marbre, seul reste gravé l'année de naissance et l'année de décès. Bon je vais à table ou quelques bouteilles millésimées sont prêtes ...... Santé

    RépondreSupprimer
  103. Petit Jésus, Bonne Mère, cher Ange Gardien, donnez-nous deux ou trois matches qui fassent parler du (beau) jeu, pas de l'arbitrage, ni de Laporte, ou Simon, ou de Boudjaltrad, ou des Jiff, des Jaff et des Juff. juste un peu de rugby pour commentateurs zeureux. Donnez-nous un p'tit miracle.

    RépondreSupprimer
  104. Que du bon et du meilleur
    A tous les fantassins du blog

    RépondreSupprimer
  105. Une nouvelle année c'est comme un suppo : c'est à prendre dans le bon sens . Meilleurs voeux à tous et que le rugby retrouve un peu de bon sens aussi, ça ne peut pas faire de mal .
    🎇🎇☀🍓🎆💋🎶🎺🎻🎼🎸🏈

    RépondreSupprimer
  106. ... à mon tour de vous souhaiter à tous, une bonne année 2018, (ainsi qu'à notre rugby, on va y croire un peu, malgré tout),
    ... avant de "déconnecter" jusqu'au 14 ! (pour quelques jours au soleil de la Riviera)

    RépondreSupprimer
  107. Bonjour Quinconces, un peu de guigois mais 2018 est là. Je vous souhaite la meilleure vision du jeu. Des objectifs lucides et lumineux pour ce sport engagé. Nous avons fait pour le mieux. Le résultat ne dépend pas de nous.
    Quand on est au fond de la piscine on sait que pour se sauver pas le moment d'apprendre à nager. Faut pousser et travailler bras et jambes à l'unisson. A nous de décider. Je vous embrasse en attendant Treignac. Un peu au ski et beaucoup au golf pour cette nouvelle année. Pour le rugby je n'ai plus tout suivi.

    RépondreSupprimer
  108. Que du bon et du meilleur
    Pour tous les fantassins du blog

    RépondreSupprimer
  109. Pleins de bons moments, de surprises qui colorent la vie, l'envie aussi, et éclairent vos chemins. De la sérénité (n'est ce pas Michel) et de l'ovale en quinconces. De la parole mais pas que parole, parole, parole ! Et que vos palais de gourmets, d'éicuriens continuent d'être charmés par ces bons produits du terroir. Terroir, terre, un rugby moins terre à terre, plus éthéré, tautorterré !

    RépondreSupprimer
  110. A vous tous et toutes , aussi, Bonne Année 2018.
    Se voir...?

    RépondreSupprimer
  111. Moi aussi tout pareil mes voeux comme vous tous + 10 pour cent ( je l'écris comme çà parce que je ne sais quelle est la bonne touche et ma femme est au téléphone).

    RépondreSupprimer
  112. Je viens de le trouver % c'est une touche toute prête ,j'attaque mal l'année ,pourtant si çà n'est pas l'apero ,du blanc doux et sec ,du rouge ,du champagne ,une vague gnole ,on peut pas dire que l'on a exagéré pour le révèillon . Un passage à vide ,comme l'EDF...

    RépondreSupprimer
  113. Mot perdu dans les limbes...Rien de sensationnel..

    RépondreSupprimer
  114. Tautor, si tu veux faire 1 pige à et après Treignac, tu peux y rester. Suite à départ en retraite, z'ont plus qu'une médecin (sortable) pour faire l'affaire (Vu s/TF1 13 h)... et trouvent personne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le Président du club de rugby de Treignac, Mr Courent, devrait demander au savant Saint Simon et à son assistant Brubru de s'installer près du bistrot du village, à côté de la belle pharmacienne qui t'a si bien soignée. Nous irons les saluer religieusement 😉

      Supprimer
    2. Pour l'instant, je salue cette prescription à faire au maire, histoire que l'archange St Simon désinhibe la maîtresse du lieu. Amen !

      Supprimer
    3. Pour l'instant, je salue cette prescription à faire au maire, histoire que l'archange St Simon désinhibe la maîtresse du lieu. Amen !

      Supprimer
  115. Ah docteur, j'ai tout bien sucé vos suppositoires, ça m'a rien fait du tout ?
    J'me les serait collés dans le derche ça aurait été pareil !
    Allez, ici on dit bonbon la fesse,mignon non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. https://www.youtube.com/watch?v=LWPl5hDjhoo

      Supprimer
    2. C'est qui ce Brel ?
      Avec un nom comme ça, m'étonnerait qu'il fasse carrière!
      Allez les Belges

      Supprimer
    3. Tiens Môssieur "Bonbon la Fesse en l'air" !

      Le seul fait de rêver est déjà très important. Je vous souhaite des rêves à n’en plus finir et l’envie furieuse d’en réaliser quelques uns. Je vous souhaite d’aimer ce qu’il faut aimer et d’oublier ce qu’il faut oublier. Je vous souhaite des passions, je vous souhaite des silences. Je vous souhaite des chants d’oiseaux au réveil et des rires d’enfants. Je vous souhaite de respecter les différences des autres, parce que le mérite et la valeur de chacun sont souvent à découvrir. Je vous souhaite de résister à l’enlisement, à l’indifférence et aux vertus négatives de notre époque. Je vous souhaite enfin de ne jamais renoncer à la recherche, à l’aventure, à la vie, à l’amour, car la vie est une magnifique aventure et nul de raisonnable ne doit y renoncer sans livrer une rude bataille. Je vous souhaite surtout d’être vous, fier de l’être et heureux, car le bonheur est notre destin véritable.

      J. Brel

      Supprimer
  116. Des vœux, n'en vœux tu et bin n'en voilà donc, mes vœux pour 2018, à tous ceux d'ici pour que vole toujours au-dessus de nos débats la passion, l'envie, le partage, l'échange et l'amitié, avec cet épais tissu humain que seul notre jeu de rugby peut générer.
    Des vœux aussi pour que notre rugby et particulièrement notre EDF soit touchée par ces mêmes valeurs, retrouve les vertus essentielles du jeu de rugby et redonne de l'enthousiasme à tous ceux qui aiment ce P..... de jeu de couillons, trait d'union d'une vie, comme une attaque partie de l'en-but et traversant le terrain comme une comète le ciel, pour aller pointer l'ovale en terre promise, de l'autre côté du monde, du terrain, du pré, de la cour de récréation, de la place du village, là-bas !!!!!

    RépondreSupprimer
  117. Le jeune Elissalde au chevet de l'EDF qu'en finit plus de voir des entraîneurs ne pas vouloir y mettre le petit bout de leurs crampons, alors au début c'était pour organiser une tournante entre les staff du FLOP.14, ensuite on savait plus vraiment, maintenant on va chercher les chômeurs, à mon avis le JB va pas tarder à passer une petite annonce su le bon coin. En tous les cas, Nini libre de tout engagement depuis peu attend sereinement que JB se retrouve tout seul et alors les Quinconces au pouvoir !!!!!!!! Une question subsidiaire, pour les joueurs, le triptyque FFR/LNR/JB même démarche, c à d tu veux ou tu veux pas ??? T'as envie ou pas ??? Oui t'es qu'en fédérale.3 mais le niveau international tu sais c'est surfait ??? Quoi le prés de ton club de M.... de 3° série il t'allonge 100 balles le dimanche ?? Et bien nous on te donne 110, alors ???
    Allez, quoi, sois sympa, essaye au moins, et puis t'a jamais pris l'avion, alors, hein !!!!!

    RépondreSupprimer
  118. Je proteste en cette nouvelle année de la recrudescence des textes tombés dans le back-office, sans que le délégué administratif, le délégué sportif, l'arbitre de champ, les arbitres de touche, les arbitres d'en-but, l'arbitre suppléant, l'arbitre vidéo, et tous les encadrements dont on se demande bien à quoi qu'ils servent, donc sans que tous ces beaux messieurs atteints de cécité précoce ne se soucient de remettre le fautif dans le droit chemin.
    Je demande un protocole no-motion pour lutter contre ces abus !!!!!!!

    RépondreSupprimer
  119. Au sujet d'Elissalde, ce qui est magnifique c'est qu'il vient d'intégrer la sphère fédérale, avec une mission que nos responsables doivent juger secondaire, puisqu'il était chargé de mener les réformes de la formation française, en repensant toute la pyramide, c à d à partir du plus jeune âge. Ph-Rougé-Thomas, en charge du dossier et qui était allé le chercher, doit être enchanté, en tous les cas ça montre bien l'intérêt que l'on porte à cette fichue FORMATION, dont qu'on cause ici et plutôt moins idiotement que les instances, non ?????.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nini,
      Tout à fait d’accord avec toi.
      Depuis qu’il est élu, je n’ai absolument rien entendu ou lu à propos de la formation.
      Je ne sais pas ce qu’il prévoit.
      A part discuter du XV de France qui n’est pas l’alpha et l’omega Du rugby, quelles sont les autres réformes.
      De même il a été élu par les clubs amateurs mais à part donner des deconeurs oups décodeurs qu’a t’il fait ?
      En plus, quand on voit l’annonce pour l’EDF, je comprends pourquoi il a été élu par des amateurs

      Supprimer
  120. Ritchie ,en regardant les commentaires que j'ai déjà faits ,pour ne pas dire deux fois la même chose,ici on dit "repiépiéger",je me rends compte que je n'ai pas répondu à une question que tu m'as posé le lendemain d'un de mes mails .Tu me demandais si Aldo Quaglio etait parti à treize pour découvrir autre chose ,alors à part découvrir un compte en banque plus garni ,le connaissant un peu et sachant à quel point il aimait sa région et les gens ,je ne l'imagine pas partir à Roanne à 500 bornes de chez lui juste pour l'envie de jouer à treize .Il avait à peu près tout vu à xv ,et au pire si vraiment il avait attiré par autre chose ,je pense que Carcassonne ou Lézignan auraient étés interessés .La preuve de son attachement à sa région sa carriere terminée il est vite revenu à Lavelanet

    RépondreSupprimer
  121. Ne jamais désespérer !!! Ce midi France.3 infos des régions, Bastia son club et son école de rugby, des ballons, de l'herbe un tantinet pelée, des gamins comme tous les gamins du monde, enthousiastes, et des éducateurs au discours passionné et passionnant, pleins d'empathie, et sans doute au discours juste quand tu entends les gosses répondre à c'est quoi alors le rugby, pour l'un "c'est le groupe, le collectif, ce que l'on peut faire ensemble" pour l'autre "je suis un peu bourrin, tout droit et puis j'aime les contacts, mais c'est vrai que l'on nous dit tout le temps de regarder les autres pour jouer". Et à la fin le traditionnel goûter, bon et beau bain de jouvence pour nous rappeler que tant qu'il y aura des gosses et des éducateurs et un ballon pour tout ce petit monde, dans quelque coin de France ou du monde, l'ovale vivra !!! Bonne année et meilleurs vœux à l'EDR de Bastia qui m'a redonné du cœur au ventre, et à toutes les EDR dans lesquelles se transmet cette magie du jeu, aventure et chemin par

    RépondreSupprimer
  122. Faudra leur dire que le but, dans le Tournoi, n'est pas de finir dans les six premiers.

    RépondreSupprimer
  123. Allo allo, mais allo quoi !!!!!
    Nouveau staff, l'océan des Quinconces calme plat, aucune vaguelette, pas de remous, rien, la vie qui passe, qui lasse, et l'ovale aussi .....
    Bon, OK, alors sont désignés les types, d'aucun pour dire "et bien montrez nous maintenant ce que vous allez faire, comment, avec qui, pourquoi faire, ce qui va changer peut-être", d'aucun pour dire ...... " Rien, rien à dire, m'en fous de ce jeu qui ne me ressemble pas/plus" ????? Oui oui oui, mais qu'on en cause.
    Frappant également l'atonie des joueurs, petits soldats de plomb (cervelles comprises) bien rangs, bien coiffés, contrats des sponsors en poche, douches et casse-dalle gratuits chaque jour et défraiements conséquents, sont prêts à avaler toutes les couleuvres du moment qu'ils soient parmi les "élus" (terme qui devrait rejoindre les limbes de l'ovale avec et dans la besace du faux prophète GN).
    Me tarde de voir le fonctionnement et le rendu côté terrain -les guéguerres de coulisses je crois qu'il faut les mettre de côté un moment -, je me suis tellement ennuyé et désespéré depuis des années avec cette EDF que j'aime et supporte au-delà de toute raison, que malgré tout, tout au fond de moi, j'en attends toujours un sursaut, un message, une transmission à travers le jeu qu'elle pratiquerait et le plaisir qu'elle partagerait, après ces sisons de désillusion et tristesse pas raisonnable me direz-vous, bin oui, on ne se refait pas, ovale un jour ovale toujours, même si c'est duraille parfois.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais Nini, puisque Bernie te dit qu'il va fédérer via se nouveau staff et projet et au delà tous les égos (égaux !!)...
      Bon, à part Brunel, les autres avec leurs faible ou pas de références au plus haut niveau, faudrait pas que ça fédére l'incompréhension !
      Sachant que la rose et le charbon ça pique qu'on risque de faire le poireau des plombes pour trouver du trèfle à 4 feuilles porte bonheur. Restent les pastas... pour se tenir propres, depuis que Brunel est parti !



      Supprimer
  124. bonne année à tous et je formule le voeu qu'on ne sacrifie pas les jeunes sur l'autel de la rentabilité immédiate.
    je formule le voeu que les présidents de club, pas seulement ceux du top14 et de la pro d2, mais ceux des fédérales qui n'ont que des contrats pro dans leur effectif, qu'ils arrêtent de se foutre des jeunes joueurs, en leur versant des salaires de misère compensés par des indemnités kilométriques factices, des logements non déclarés, etc, etc, tout pour éviter d'avoir des additions salées devant les prudhommes.
    Notre rugby est malade de l'orgueil, du pognon, du dopage, du foutage de gueule et je formalise le voeu qu'on en sorte afin d'arrêter l'hémorragie des licenciés

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vœu pieu .. écris à Saint Simon le prélat de BL

      Supprimer
  125. Il n'est plus guère question ici que des méchants dirigeants et des méchants entraîneurs (sauf quelques cranes rasés). Le jeu, tant prôné, a disparu. Le plaisir s'est réduit à 'j'aime pas Laporte'. Personnellement, ceux qui ont murmuré pendant cinq ou dix ans 'Hitler c'est pas bien' m'emmerdent. Où allons-nous ? Comment revenir à l'esprit ?
    Par exemple, on cite à foison le cas de l'ado trop bien ou trop vite doté par le nature, le double cheese et l'admiration maternelle qui 'fonce tout droit'. Que faire ? Lui inculquer que le jeu est ailleurs... Ne plus lui passer le ballon... L'exclure... Apprendre aux chétifs à foncer tout droit...
    Par exemple encore, quelle est la part réelle de la formation ? Comme j'en ai déjà témoigné ici, aucun des grands joueurs côtoyés et interrogés n'a jamais insisté sur sa formation et surtout pas sur ses formateurs. A la rigueur, quelques transmetteurs d'expérience : 'noue tes lacets comme ça', 'ne bois pas de Verigoud avant un match', 'quand on traite ton père d'enc..., ça ne veut pas dire qu'on le connait', etc. En revanche, beaucoup de témoignages sur des braves gars pas avares de félicitations et vigilants sur les chevilles qui enflent.
    En fait, je tiens à savoir si le joueur reste au centre des préoccupations. Sinon, rendez-vous un mercredi matin dans un stade désert et gueulons pendant 80 mn (plus les arrêts de jeu) "Laporte enfoiré", dans le plus pur esprit Quinconces, ça va de soi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Charles,
      ravi de te lire et de soulever la question fondamentale de l'apprentissage ? Comment faire face à des gamins qui sont déjà en difficultés scolaires (lire et écrire sauf pour le smartphone ou la nitendo ou xbox ..), qui ne jouent plus au ballon ovale dans la cour de récréation (dans l'école mitoyenne chez moi, un terrain synthétique, des poteaux de baskets, des cages de hand et tous les jours l'Atsem joue au foot avec les gosses ou au basket mais jamais avec un ballon de rugby, encore moins les maitresses qui font des jeux collectifs de reflexion !)). Ou sont passés tous ses anciens du rugby, retraités ou pas, pour donner du temps à nos jeunes pousses ? A Beaumont, ils sont toujours là pour le repas de gala ou dans les tribunes lors des gros matchs mais jamais à l'école de rugby ce qe déplore Dupont et Barrau. Alors le problème se répète de villages en villages, de villes en villes. La jachère est immense et les leurres fédéraux du Président ne sont que des fantômes. Alors oui plaidons coupables, soyons honnête avec nous même pour dire qu'on est à côté de nos pompes. Le salut ne passera pas par de simples réformes. Tout un pan de culture a disparu, le reconstruire va demander beaucoup de temps.

      Supprimer
  126. Play it again, Charlie ! Moi, ça me va bien ...

    Et au fait, Bonne année a tutti !
    (Comme l’avait mentionné un gentil journaliste qui en parlant de «deuxième ligne au grand rayon d’action» raillait mon fréquent retard sur les regroupements, je suis aussi en retard pour les vœux.)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils n'en sont pas moins joyeusement acceptés (et réciproqués).

      Supprimer
  127. Salut les Quinconces, nuit agitée chez Nini, alors petit mot pour passer le temps et oublier l'eau qui coule.
    Pace-que ce sont les grandes eaux ici, cave inondée, rue inondée, de l'eau de l'eau, de l'eau partout et pas un pastagas pour en profiter.
    Je viens de pomper avec les pompiers de service, n'en peuvent plus non plus de ce pays qui est tout inondé vous pouvez pas vous imaginer.
    Et dans la cave, au moment d'envoyer le jus à la pompe, un ballon ovale qu'a traversé la cave sur l'onde frémissante, alors bien sûr un l'a attrapé l'a passé, un autre a fait de même et arrivé à moi, j'ai sauté dans la flotte et je vous jure l'ai marqué l'essai, dans une grande gerbe d'eau, on a passé un bon moment et puis bon hein fallait pompe quand-même.
    Viennent de partir et en remontant l'escalier ont remonté aussi le ballon en se marrant, en haut c'est fagot qui l'a intercepté, va dormir avec je crois, pas le cœur de lui enlever.
    Allez bonne nuit, vive les pompiers !!!!!!!!!!

    RépondreSupprimer
  128. allez courage ! le 18 une équipe toujours gagnante !

    RépondreSupprimer
  129. Bonne année, La Fougère, tout est dit
    Allez, ne serait-ce pas aussi le constat d'une société un peu matraque ?

    RépondreSupprimer