dimanche 21 janvier 2018

Limiter la casse

Un seul club anglais en phase finale de Coupe d'Europe, donc. Si ça avait été le cas des Français - qui seront quatre - que n'aurait-on pas entendu ici et là sur le déclin de notre rugby à deux semaines du coup d'envoi du Tournoi... C'est bien pour cela qu'il faut se méfier des raccourcis trop saisissants. Ne pas ironiser ni juger ni blâmer mais comprendre écrivait Baruch. Aussi ne pas communiquer dans la vase même s'il y a des vases communicants, en considèrant la qualité actuelle du XV d'Angleterre.

Aujourd'hui, pour ce que j'en sais, certains membres de staff impliqués dans le Top 14 s'alarment de l'état d'usure physique de leurs joueurs à mi-saison. Les voyants sont au rouge et les mères de famille ne veulent plus envoyer leurs enfants à l'abattoir. Seuls quelques pères qui vivent par procuration poussent leurs gamins casqués à foncer droit dans la défense adverse en hurlant leurs encouragements depuis le bord de touche.

Naguère illustration de l'intelligence en mouvement, de la grâce collective et de l'art royal de se passer le ballon en trouvant des espaces, le rugby français est devenu aujourd'hui et pas seulement en Top 14 une caricature facile pour ceux qui n'en ont jamais saisi les arcanes et qui restent, hargneux et confis de certitudes, à gratter la surface d'un jeu qu'ils n'ont jamais pratiqué pour mieux le ridiculiser, et c'est bien ce qui me chagrine le plus que de savoir ce sport ainsi dénigré.

Il faut dire qu'en envoyant des boules de muscles agresser la ligne d'avantage et déquiller des adversaires aussi compacts qu'eux, il fallait bien que le rapport de force tourne à l'avantage de l'imbécillité frontale. Devenu percussions, voire collisions, le rugby s'épuise, c'est une évidence. Ca ne date pas d'aujourd'hui, mais il y avait toujours ce «plus un» en bout de ligne pour apporter la rime riche et faire pencher la balance du côté de la finesse.

C'est comme avec les accidents : une fois le constat rédigé, signé et envoyé, il faut penser à effectuer les réparations ou changer de voiture. Après les chocs, le rugby va s'autoréguler. A force de casser, les «gros» vont finir par manquer et les espoirs surgir. Petit à petit, une autre forme de jeu va se dessiner : l'esquisse est déjà commencée. Regardez les Sud-Africains, les Australiens, les Ecossais, les Irlandais... Peu de commotions. Et je ne parle pas des All Blacks, ce serait trop facile.
Sur sa surface synthétique, le Racing 92 a déjà entamé cette mutation. Les attaquants, devant comme derrière, ont modifié leurs appuis pour rechercher en de petites foulées les épaules extérieures des défenseurs, mis sur les talons. Le terrain, c'est-à-dire l'environnement, change la donne : avec vingt pour cent de jeu effectif en plus, il n'y aura bientôt pas de place pour les courses de brontosaures. Rien ne se perd, tout se transforme...

Pierre Villepreux, avec lequel j'échangeais il y a peu, m'avouait regretter le temps du «tenu debout» qui rendait l'initiative au camp défendant si l'attaquant avait été immobilisé avec le ballon en mains. Il était alors fortement déconseillé d'être arrêté en possession de la balle, d'où la culture de l'évitement en attaque, de la passe avant contact, de la recherche d'intervalle et surtout de sa création. Alors que World Rugby a décidé d'alléger le règlement, il serait peut-être bon de revenir à cet impératif catégorique pour limiter la casse.

Ancien membre, entre autres distinctions, de l'International Board en charge du développement du rugby en Europe, Pierre Villepreux sera notre invité, samedi 14 avril, à Treignac, non loin de Brive où il a débuté en Première Division, à l'arrière, et je compterai bientôt sur vous, bloggeurs, pour que nous dégagions ensemble les quelques thèmes que nous souhaitons que Pierrot de Pompadour évoque et approfondisse afin de nous éclairer sur les enjeux ovales.

Dernier penseur en date du rugby français, Pierre Villepreux s'inscrit dans la lignée des disciples de feu René Deleplace, sans doute aucun son vulgarisateur le plus distingué, que ce soit à Tahiti, à Toulouse, à Brive, à Trévise, avec l'Italie, l'Angleterre ou bien l'équipe de France. Penser le jeu, c'est bien ce qui manque le plus à ce sport lui aussi rattrapé par l'immédiateté et l'impérieux besoin de résultats à la petite semaine.

79 commentaires:

  1. Quelle belle nouvelle pour les participants du prochain Treignac...J'avoue que je m'en doutais un peu...Malheureusement, pour moi, il y a peu de chance pour que je puisse y participer.
    Bravo donc pour cette nouvelle et, au-delà, pour le texte qui le précède et va avec. Il me semble être un parfait résumé de la situation.

    RépondreSupprimer
  2. Une nouvelle fois un texte qui est allé dans les limbes...

    RépondreSupprimer
  3. Richard, tu nous invites en fait à résumer nos échanges sur ce blog en quelques questions à l'excellent Villepreux. Blagapar - et pour contourner la difficulté - je suis fasciné par la photo dans l'article. Elle dit beaucoup. Par exemple qu'il fut un temps où la France sortait (entre autres) Benoit, Walter et Guy, trois gaziers que les entraîneurs actuels aimeraient bien 'améliorer'. Donc tuer. Par exemple, cela me fait penser à Cory Jane, dont je suis un inconditionnel. Souvent, lorsqu'il recevait le ballon (des mains de Conrad, Israël, Ma'a... !), l'essai était loin d'être acquis. Pourtant, bien que moins rapide que maints ailiers ou moins déroutant que Ben Smith, il y allait. Son arme absolue : le raffut. Décisif face à un vis-à-vis lancé comme un Rafale ou un flanker aux doigts crochus. Qui lui avait appris ? Comment appliquait-il en une fraction de seconde la règle des fameux trois P ?
    Donc, question à Pierre Villepreux : comment laisser s'épanouir les qualités de l'élite, celle qui porte le maillot bleu, formidable machine à allumer comme à éteindre ?

    RépondreSupprimer
  4. Clairvoyance et Avenir ce dont à le plus besoin le rugby français ! Voilà deux thèmes pour réflexion sur notre week-end ovalesque. Merci "Monsieur Pierrot de Pompadour" de votre présence, l'illumination sera totale pour nous amateurs que nous sommes et la lumière va briller sur les Quinconces. Faire du rugby synthétique n'est pas à mon avis la solution d'avenir au risque de devenir très vite du football américain comme on peut le voir à la U Arena ! 20% de jeu effectif en plus n'effacera pas nos lacunes actuelles. Ne nous trompons pas de registre et ne nous prenons pas les pieds dans le tapis argenté ! Les nations majeures sont restées à l'herbe pour mieux montrer que le rugby fait appel aux qualités naturelles de l'individu et non à un registre artificiel. Réponse dans 15 jours pour nos racingmans de l'EDF ou le changement de sol risque de mettre en exergue leurs carences. A la lumière du match de La Rochelle ou le public s'enflamme pour Botia qui joue le plus souvent perforateur et qui fut l'homme du match, je ne peux que regretter le temps ou "Pierrot" enflammait les Ponts Jumeaux par ses courses intercalées ! Les schémas de jeux actuels ont éteints ces pratiques qui sont devenues anecdotiques. A force de prôner un jeu obsolète sur le plan tactique, on passe une après-midi à bailler. L'esquisse du jeu moderne sur une passe vient encore une fois de plus de l'hémisphère sud ou les cousins anglo axons ont su tirer la leçon. Bien entendu, le Coq, gallinacé de salon, n'a pas su prendre le virage et continue dans le rugby spectacle. Pour combien de temps encore alors la fonte des licenciés continue au même rythme que le glacier du Mont Blanc. Autant dire que bientôt de l’aiguille rouge du Midi, on pourra rejoindre la crémaillère à pieds et on parlera toujours de "la vallée blanche" mais laquelle ? La Maladetta n'a plus de glacier, ce jour il pleut à 22OO m d'altitude et personne ne bouge. Le rugby français en est là, appauvri de matières grises, miné par une cohorte de fantassins étrangers, ivre d'un passé qui n'est plus, tétanisé par les affaires cafres au point que d'ici peu il sera peut être contraint au hara kiri. Penser le jeu mérite une certaine forme d'intelligence et nous serons aux loges à Treignac avec Pierrot. Je m'en réjouis d'avance.

    RépondreSupprimer
  5. "Limiter la casse", "imiter la classe" l'imiter sans jamais l'égaler ................
    Superbe texte, Ritchie, qui rassemble et ressemble tellement bien à ce que nous disons ici, mais écrit et dit avec ce style et cette manière magnifiques, qui est peut-être un détail pour vous mais pour moi ça veut dire beaucoup, même si désespérant de ne pas parvenir à seulement la moitié de ces hauteurs.
    Et puis magique cette présence annoncée aux Quinconces d'un tel représentant du rugby, joueur innovateur, technicien, tacticien, penseur, ce fantôme venu de nulle part et qui arrivait dans la ligne par alchimie de course, anticipation, placement, en avance sur les défenseurs, en avance sur son temps, en avance sur le jeu, et puis, hein, quand-même, l'a porté la tunique blanche et noire du CAB, comme Christian et tant de mes idoles, et ça, ça, et bien voilà épicétou !!!!!!!!!!!!!!
    Ah la belle fusée que tu viens de tirer là, dans le ciel des Quinconces, n'a pas finie d'éclairer nos débats. Merci.

    RépondreSupprimer
  6. Penser le jeu, et non pas panser le jeu de l'EDF, voir panser les joueurs du TOP 14, voilà une part de réflexion.
    En voyant "des boules de muscles agresser la ligne d'avantage" on peut tout de même se demander qu'elle est la part de l'intelligence dans le rugby actuel. Doit on être intelligent pour jouer au rugby? J'ai l'ambition de croire que oui, cela ne fait il pas la différence entre un bon et un très bon joueur?
    Autre réflexion, vous vous êtes demandé si on peut jouer en top 14 à 18 ans. Il me semble que dans d'autres hémisphères, cela ne pose pas de problème. Moi, je demande plutôt si jouer au rugby avant 10 ans est prudent, en fonction de l'évolution de ce sport. Pourquoi ne pas commencer par la gym, par exemple. Plus de problème d'infrastructure, et acquisition du positionnement dans l’espace en même temps.

    RépondreSupprimer
  7. Et voila , je suis fort marri .....une assemblée générale de la ligue que je préside le 13/4 et hop fini treignac pour moi et ne pas rencontrer une de mes idoles de jeunesse !
    J'espère que Pierre de Pompadour sera charmé par les quinconces comme il nous charme depuis longtemps !
    Bises à tous

    RépondreSupprimer
  8. Président
    Une date ça se change, tu as 3 mois 😜
    Bises Doumé

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. NON pas possible , la ligue nationale contre le cancer impose a ses comités départementaux la date butoir du 15 avril pour faire les AG , comme le comptable ne peut pas sortir le bilan avant début avril , je suis coincé par la date du 13 malheureusement !
      et je le regrette vraiment fortement !

      Supprimer
    2. fusille le comptable, pour l'exemple !

      Supprimer
  9. Nini,
    Ce n'est pas pour te consoler, mais... Je tape un texte, puis sur 'publier' ; le texte apparaît sous celui du précédent contributeur. OK, ça colle. Quelques heures plus trad, je reviens, avide de partager une nouvelle géniale idée. Patatras ! L'ancien texte a disparu, poil au nez. Quatre fois que ça se produit, mon bon monsieur. Dont une rattrapée jensaiscomment par Gariguette. Ah ben ça alors !

    RépondreSupprimer
  10. Bon, Richard, comparer le nb de clubs anglais et de France qualifiés pour les quarts sans integrer dans la reflexion le nb de joueurs respectivement sélectionables pour leur nation, c'est aller un peu vite pour tirer des conclusions.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est justement ce que j'écris, Georges...

      Supprimer
  11. villepreux, souvenirs de 1971 pour le centenaire de la RFU à Twickenam, j'y étais, il avait été choisi avec Maso dans la sélection "reste du monde", je crois, ... sont pas si c o n s que ça les Anglais....

    RépondreSupprimer
  12. Dans l'envoi disparu dans la mer des Sarcasmes, je disais que j'aimais beaucoup la photo. Benoit, Walter et Guy font très 'Quinconces', pas vrai Pierrot la Science ?

    RépondreSupprimer
  13. J’avais bien espéré que Pierrot ne fasse pas le chemin de Pompadour à Treignac ... cette année. Loupé et bonheur pour ceux qui y seront ! Juste à vous de le convaincre de devenir l’invité permanent.

    Il est venu nous voir 2 ou 3 fois à Sainté vers le milieu des roaring nineties : parler du jeu, en débat devant les éducateurs du Lyonnais avec Dany Herrero (! : ils ne se sont pas battus et même fait la bise)
    Et même de passes croisées entre rugby et entreprises -ce n’etait pas encore la mode et Camou &co ne leur avaient pas encore laissé les clefs du bus.
    Il est revenu aussi nous parler formation avec Don Rutherford (et Sue) le DTN anglais, Ian Mc Geechan (ex SCO, ex Lions victorieux, coach de Northampton - par K7 interposée que j’avais récupérée sur place à l'occasion d’un match contre Leicester et Bob Dwyer et Ruth (ex AUS, ex PUC, et coach de ..Leicester) ...
    Pierrot que j’hebergeais avait emmené avec lui JC Skrela et Max Godemet - ie le trio de coaches qui 6 mois plus tard ont emmené l'EDF battre les blacks a Twickers en demi de RWC ‘99 .

    Max, le moins connu d’entre eux s’est révélé d’une humanité rare : peut être car Kiné de profession, n'est-ce pas Marc ?

    Bien sûr, tous avaient pris la route de Sainté par pur intérêt : on était en en 1ere série !
    Pire: j’avais même infligé aux anglo-saxons et assimilés une visite commentée du musée gallo-romain de fourviere, par un érudit de numismatique et statuaire ...

    Wonderful mémories ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. un bon kiné se doit d'avoir une humanité certaine mais ce n'est pas un gage d'humanité que d'être kiné car dans les nouvelles générations , j'en connais qui sont venus a la profession pour autre chose que le don de son savoir aux malades , et aussi dans les vieilles générations ahahahahah
      Thierry lacroix , notre bon arrière du RCT Jérome Bianchi ensuite kiné des tennisman dont , il me semble jean louis Berot du stade T et bien d'autres furent de très bons rugbymen et surement kinés humains ....

      Supprimer
    2. T'as raison, Marc.
      Mon fils vient de terminer ses études de kiné et commence à exercer.
      Naïvement je me disais qu'il allait pouvoir s'occuper de son vieux paternel revenant perclus de douleurs variées de ses entraînements ovales.
      Que nenni, le bougre se fait prier, prétendant ne dispenser désormais ses compétences nouvelles qu'à des patients... payants !

      Je sais bien que, comme le disait Victor Hugo, "Il faut battre son père quand il est chauve", mais tout de même, l'ingratitude est sans limites chez les jeunes générations.

      Supprimer
    3. cher ami , il est sain parfois que les pères ne soignent pas leurs enfants ( mon père médecin ne le faisait jamais ) et il est aussi sain que les enfants ne soignent pas les parents , car le lien filial est mauvais dans la relation patient / soignant !
      Donc ton fils est un bon kiné ...

      Supprimer
  14. ... "bien joué" Ritchie, pour la présence de PV aux Quinconces 2018 !!! .... les thèmes de débats ne vont pas manquer !
    Tu écris ci-dessus :" ..à force de casser...petit à petit, une autre forme de jeu va se dessiner"...! tout se transforme " dis-tu !
    ... on va espérer! ( tous ensemble, tous ensemble! )
    ...suis un peu sceptique sur la mutation des attaquants du Racing 92 !...à voir
    ...20% de jeu effectif en plus, quel jeu?.. pour faire quoi?.... l'intelligence de jeu (situationnelle, salut Pierrot) doit apporter de l'efficacité (où jouer ?, comment jouer ? pour franchir )... pas du temps de jeu supplémentaire !
    Pourquoi faire long ?... faire long, c'est une preuve d'échecs répétés, une succession de mauvais choix surtout, quelque fois de mauvais gestes !
    Faire court est une preuve de moyens mis en oeuvre, certes,.. mais au service de l'intelligence de jeu d'abord !
    "je vois"(prise d'infos) "je décide"(de mon action) "je joue"(réalisation)
    POURQUOI avant COMMENT
    Peu d'entraîneurs (et d'éducateurs) travaillent sur les 2 pôles (informatif et décisionnel) qui précèdent la réalisation.
    On "formate", on répète des combinaisons, qui réussissent quelque fois, mais sans savoir pourquoi on échoue (souvent), mais aussi pourquoi on a réussi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui,des Max Godemet,discrets et compétents, on en souhaiterais plus.
      Sinon, Monsieur Pierre, voila un bien beau cadeau, merci Ritchie.
      Allez, s'il fourre toujours les doigts dans son pif il mange à l'office!

      Supprimer
  15. À mi saison, T Mûrie, Vice Président de la FFR, chargé du rugby amateur, s'aperçoit que la fédérale 1 Élite est un cimetière des ambitieux et que 3 clubs vont être rétrogrades en fédérale 2 ! Et ce à mi saison. En vue la poursuite de l'élite ou de reconstruire le championnat. Un foutage de gueule qui frise l'amateurisme total et déplacé vis à vis des joueurs et des clubs. Et Parra blessé, nième de la liste.... Vu le nombre incalculable de blessures à l'ASM, je commencerai à me poser certaines questions sur la préparation physique et sur le suivi médical. Enfin pour le dopage tout va bien, accord tacite AFLD et Provale pour le dispositif de localisation des sportifs, entre 8h et 17h 👍😂😂😂, super ils vont avoir du temps de libre ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tautor,
      j'ai lu quelque part que, peut-être,... la nouvelle pelouse de Michelin.... mélange de synthé , d'herbe,... et de je ne sais quoi,.... ça commencerait donc à inquiéter toutes ces blessures, .... bizarre, vous avez dit bizarre?... peut-être pas que la prépa et le suivi médical ??? .... on va attendre encore un peu, hein...

      Supprimer
    2. Foutage de gueule : pas d’accord ! Les dirigeants fédéraux ne sont pour rien -au contraire puisqu’ils ont proposé de réserver l’accession en proD2 à des clubs disposant (ou mettant en œuvre les moyens pour disposer) des structures capables de gérer le changement de braquet.

      Certains ont pu se tromper, avec peut être excès d’optimisme ou ne pas être suivis par leur mairie (Chambéry), ou ... mais c’est trop facile et Français de fustiger l’échec de ceux qui tentent ...

      Supprimer
    3. Je ne fustige rien, je lis et je m'interroge sur la clairvoyance des individus ... C'est au milieu du gué que tu te rends compte que tu ne sais pas nager ...aller Vincent un peu de lucidité 😜

      Supprimer
  16. Dommage de ne pas pouvoir faire le déplacement en avril !

    Il faut en effet se garder des chiffres, on peut tout leur faire dire.
    Les clubs anglais n'ont que les Sarries en 1/4, ne payeraient-ils pas la tournée des Lions et les méthode Jones, qui casse du joueur plus vite que Woodward en son temps ?
    je suis assez dubitatif sur la hausse du temps de jeu effectif parce que ce chiffre ne dit rien de l'utilisation de ce temps. Une séance de pick&go stérile comptera plus de "jeu" effectif que l'essai du bout du monde. le flacon est plus gros mais la liqueur est incomparable.
    Plus de temps de jeu et plus d'essais, qu'on nous dit. Mais quel jeu ? l'écart avec le standard international est-il pour autant réduit ou au moins en passe de l'être ?

    A mes yeux, perfectibles, l'écart ne se situe peut-être pas tellement dans le jeu lui même mais dans la façon de le pratiquer : la "norme" internationale privilégie vitesse et intensité (donc sur courtes périodes) quand notre FLOP14 dure 11 mois et fait la part belle aux performances au long court.
    C'est comme si on s'entrainait au marathon pour espérer gagner des 800 m : on se plante.
    L'hécatombe actuelle vient peut-être de là : vouloir jouer à l'internationale (avec rythme et intensité) mais pendant 11 mois. le corps humain a des limites, même les rugbymen.

    Une autre réflexion concernant le jeu lui même, c'est que la préparation physique des joueurs actuelles en a fait des athlètes accomplis. Se faisant, même les "gros" peuvent couvrir le terrain et les intervalles ne courent plus trop les terrains pro. Le jeu d'évitement se heurte plus qu'avant à cette densification de la défense : il y a toujours 15 gusses mais la surface qu'ils couvrent s'est nettement améliorée et désormais les trous dans la raquettes sont peu nombreux. La tentation de les agrandir à coups d'épaules est alors grande et on ne s'étonnera plus de voir des Nadolo ou autres Tuisova truster les ailes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bravo pour ton analyse Lulu !
      Puisqu’il serait compliqué d’agrandir les terrains, deplacons de 90 degrés les lignes d’enbut ;-)
      (Jacky serait ravi ...)

      Supprimer
  17. Ou des gars capables de déstabiliser les défenses comme Earle , Nowell , Mac Kenzie , Loane , Lacroix , Penaud , Hogg et j'en oublie surement . Mais c'est vrai que les défenses sont sacrement efficaces
    La chance avec la venue de Pierre Villepreux !!!
    La dernière fois que les Anglais ont eu un seul club qualifié en coupe d'Europe , c'était en 2012 , ils finissent 2'eme du tournoi ... On verra ou ils finissent cette année et nous avec ...

    Parra bléssé , decidement ..... Dullin aussi ... Bonneval appelé supérieur à Ramos ? ou y a un truc avec la remarque de Mola , du genre " gardes tes joueurs "

    RépondreSupprimer
  18. C'est quoi la photo n°2?
    Je pencherais pour un France-Irlande 1968 à Colombes (victoire 16 à 6).
    J'y reconnais:
    Bernard Duprat, Benoit Dauga, Pierre Villepreux, le capitaine Christian Carrère, Walter Spanghero, Élie Cester et, au fond, peut-être Aldo Gruarin et Jean-Michel Cabanié...? a confirmer.

    RépondreSupprimer
  19. Ah la la, ces blogueurs, jamais contents... (je taquine...)

    Bonneval ne fait que réintégrer un groupe qu'il connaît déjà, Ramos est certes en forme mais c'est surtout sa régularité de buteur qui le rend si indispensable à Toulouse en ce moment. pour le reste (et surtout le niveau international), il doit encore prouver.
    Même chose pour Serin, même si j'en connais un qui va encore venir ici nous dire tout le talent étincelant d'Iribaren (étincelles qui à mon goût alternent aussi avec de jolies cagades dans les matchs du Racing, ceci expliquant cela...).

    RépondreSupprimer
  20. Veinards que ceux des quinconces de Treignac d'avoir la chance de rencontrer Pierre Villepreux, pour ma part j’étais,adolescent,émerveillé par ses courses d’arrière intercalé sur le terrain que je ne manquais pas à la télé noir et blanc comme la belle photo illustrant l'article. Quand il est revenu de Tahiti il a rempilé avec la nationale B du stade Toulousain d'abord avant de finir en 1ere évidemment. Un dimanche de 78 ou 79 la nationale B du ST joue un match éliminatoire en lever de rideau du grand match (peut être un 16me de finale) chez moi à Périgueux, j'ai du avaler le poulet pommes de terre sarladaises preparé avec soins par ma mére ( genre Félicie la mère de San Antonio) en vitesse pour ne pas rater le 1er matche , il jouait demi d'ouverture pour rendre service à l’équipe quel festival !quelle vision du jeu ! il se baladait feintes,valises,passes,jeu au pied toute la panoplie. un grand plaisir pour moi d'avoir vu sur le pré un si grand joueur. Et il revient à ma mémoire des souvenirs que je croyais oubliés...Douce France

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tiens, quelle bonne idée :

      Il revient à ma mémoire
      Des souvenirs familiers
      Je revois mon short noir
      Lorsque j'étais encore cadet
      Sur le chemin de l'école
      Je chantais à pleine voix
      Des romances sans paroles
      Chansons du rugby d'autrefois

      (refrain)
      Equip' de France
      Chère équipe de mon enfance
      Bercée de tendre insouciance
      Je t'ai gardée dans mon coeur !
      Mon village aux joueurs jamais très sages
      Où les enfants de mon âge
      Ont partagé mon bonheur
      Oui, je t'aime
      Et je te donn' ce poème
      Oui, je t'aime
      Dans la joie ou la douleur.
      Equip' de France
      Chère équipe de mon enfance
      Bercée de tendre insouciance
      Je t'ai gardée dans mon coeur.

      J'ai connu des paysages
      Et des soleils merveilleux
      Au cours de lointains voyages
      Tout là-bas sous d'autres cieux
      Mais combien je leur préfère
      Mon maillot bleu mon horizon
      Mes talenquères et ma rivière
      Ma prairie et ma maison.


      (refrain)
      Equip' de France
      Chère équipe de mon enfance
      Bercée de tendre insouciance
      Je t'ai gardée dans mon coeur !
      Mon village aux joueurs jamais très sages
      Où les enfants de mon âge
      Ont partagé mon bonheur
      Oui, je t'aime
      Et je te donn' ce poème
      Oui, je t'aime
      Dans la joie ou la douleur.
      Equip' de France
      Chère équipe de mon enfance
      Bercée de tendre insouciance
      Je t'ai gardée dans mon coeur.


      Supprimer
    2. Trop forte gariguette !!!
      tes inspirations rugbystico-lyriques me font penser à l'oreille en coin émission du dimanche matin sur France inter années 70 comme Villepreux ; après une victoire française à Twickenham elle avait été chantée sur l'air de a Amsterdam avec l'imitation de la voix de Guy Beart ; a Amsterdam y'avait Romeu y'avait Bertranne...

      Supprimer
    3. Jean Luc
      Tu es le bienvenue à Treignac

      Supprimer
    4. Merci pour l'invitation Ritchie, je suis flatté mais cela ne sera pas possible pour moi de venir dans ce beau coin des monédieres; because obligations familiales.

      Supprimer
  21. Hé ben, il y en a qui vont se régaler ! Quel bonheur c'était de regarder ce joueur... Et un gars aussi intelligent sur le terrain doit l'être encore plus autour d'une bouteille de cahors !
    Après, je suis assez d'accord avec Lulu de Paname (je connaissais Lulu la nantaise grâce à Audiard, voila que mes connaissances s'élargissent !), on essaie de mettre en oeuvre sur 11 mois une intensité de jeu équivalente à celle de gens qui le font 6 mois par an. Pas étonnant que ça casse... Je serais curieux de savoir ce qu'en pense Villepreux...
    Par contre, ça n'est pas ça qui explique le manque de technique et de sens du jeu !

    RépondreSupprimer
  22. Petit détournement du sieur Cyrano, mais avant, en guise d'excuse préalable adressée à tous ces grands bonshommes que nous tambouillons allègrement, petite intro avec B.Vian :
    Tout a été dit cent fois
    Tout a été dit mille fois,
    Et beaucoup mieux que par moi.
    Aussi quand je détourne des textes
    C’est que ça m’amuse
    C’est que ça m’amuse
    C’est que ça m’amuse et j'en suis bien content.
    Et donc ............... LE PANACHE
    Que dites-vous ? C est illusoire ?
    J'en doute ! Et puis on ne se bat pas sans l'espoir du succès !
    Non ! non, c est bien plus beau lorsque ça semble perdu d'avance !
    Qu'est ce que c est que tous ceux-là ! Vous êtes nombreux ?
    Ah ! je vous reconnais, vieux ennemis de l'ovale !
    Les affaires ? Tiens, tiens !
    Ha ! ha ! les Compromis, Petites bassesses, sournois arrangements, Soumissions et Lâchetés !
    Que je pactise ? Jamais, jamais !
    Ah ! te voilà, toi, la Sottise !
    Vous croyez qu'à la fin vous me mettrez à bas ;
    N'importe : je me bats ! je me bats ! je me bats !
    Oui, vous m'arrachez tout, jeu plaisir et envie !
    Arrachez ! Il y a malgré vous quelque chose
    Que j'emporte, et chaque fois que j'entre dans un vestiaire,
    Ces odeurs d'hier d'aujourd'hui, de demain balayent mes doutes,
    Le rugby respire, sans un pli, sans une tache,
    Son cœur palpite et l'emporte, malgré vous, et c est...
    Son panache !
    Le panache n'est pas la grandeur,
    Mais quelque chose de voltigeant, d'excessif, tout dans le désordre...
    Le panache c'est l'esprit de bravoure
    Attaquer depuis son en-but une suprême politesse,
    Un délicat refus de se prendre au sérieux
    Le panache est alors la grandeur de l'acte gratuit,
    Comme le sourire par lequel on s'excuse d'être sublime."

    ps: j'attaque le 3° cahier de 100 pages des doléances ovales à présenter à PV !!!!! Au fait le recueil des propositions initié ici est-il toujours d'actualité, peut-être ensemble avoir un résumé de tout ceci ????

    RépondreSupprimer
  23. qu est donc devenu mon rugby
    que j avais de si pres tenu
    et tant aime
    il a ete trop mal mene
    je crois meme denature
    l essence est morte

    un homme de relance
    son flair pour s intercaler
    un entraineur efficace
    un selectionneur avise avec Skrela
    un BOCUSE en comparation
    du MAC DONALD toque 14
    tel est VILLEPREUX

    RépondreSupprimer
  24. Je ne vais peut être pas a Treignac me régaler avec vous , mais pour me consoler avec mes amis j'organise un repas jeudi soir et ce soir j'ai mis un cuissot de sanglier de 5 kgs a mariner !
    Il m'a fallu 3 litres et demi de vin pour le couvrir ....
    en entrée ce sera juste un foie gras ariégeois , comme vin , cos Laborie (st estèphe ) 2011 et un rouge de balagne pour le fromage ....
    ET TOC !!!
    Bises à tous

    RépondreSupprimer
  25. Il faudrait peut-être changer le titre de cette chronique, "Limiter la casse", au vu des derniers évènements, par:
    - Limiter le casse!

    RépondreSupprimer
  26. Du coup avec ce changement de date pour Treignac, faudrait peut étre revoir qui vient ou pas ?
    Enfin, je dis ça...
    Perso, ça reste OK.

    RépondreSupprimer
  27. Jeanluc, salut d'un périgourdin à un autre, moi né dans cette belle ville et jusqu'à la petite enfance, j'y reviens toujours -même pour quelques heures et surtout les jours de marché !!!!!- respirer mon enfance, quand je "famille" en Corrèze puisque c'est là-bas que sont tous les miens.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci nini de cet amical clin d'oeil, ah le marché de la clautre ! C'est le charme de toutes ces petites villes de province du sud ouest et autres.

      Supprimer
  28. 'Jour à tous, le monde du rugby est en effervescence, la police s'en vient dès potron-minet perquisitionner à Marcatraz et chez les présidents de fédération et de clubs, pendant ce temps, entre 2 flics entrant et sortant JB met la main à sa première EDF, les gens de terrain entraineurs et managers comme joueurs, si prompts à l'habitude à se faire luire et reluire dans tous les médias qui se présentent, silence assourdissant !!!!!!!!!! Et même ici ça roupille sec, bon les "affaires" pas obligés non plus d'en faire une tonne, mais en cette semaine ou Ritchie nous annonce PV à Treignac d'aucuns devraient développer des réflexions à n'en plus finir de se causer et d'échanger, sur le jeu, le championnat, la formation, le FLOP.14, l'EDF, le passé entraînant le présent emmerdant et le futur espérant.
    Certes y'a la vie aussi la vraie, avec ses contingences, mais ça s'essouffle au même rythme que l' EDF passé le premier 1/4 d'heure à essuyer les largeurs, allez qui à la relance pour remonter le terrain et les ouailles à la manière de PV venu du diable vauvert faire respirer le jeu, éclater les lignes, semer le désordre et donc le débat ?????

    RépondreSupprimer
  29. Parfois, encore quelques pensées envolées dans les cieux....!

    RépondreSupprimer
  30. Je disais juste qu'au train ou vont les choses, le titre de la chronique devrait se transformer en "limiter le casse"...

    RépondreSupprimer
  31. Marc,
    Je n'ai pas le plaisir de connaître le 2011, mais a priori un saint-estèphe un peu tanique devrait s"accommoder d'un gibier mariné. Tu n'as pas besoin de mes conseils, mais je ne peux pas m'empêcher de préciser qu'il faudra l'ouvrir trois-quatre heures avent dégustation et le mettre en carafe. S'il te reste quelques neurones le lendemain, cause-nous du Laborie, parfois à la hauteur de son illustre voisin, Cos d'Estournel.

    RépondreSupprimer
  32. quand les maths s'invitent dans le sport, notamment les sports de stratégie comme le rugby où certains clubs pro engagent des statisticiens pour calculer l'espérance mathématique de tel système de jeu ou de tel autre.
    pour cela, les statisticiens doivent emmagasiner une grande quantité d'informations et d'images pour établir leurs probabilités. Ces images sont détenues par des sociétés privées qui disposent des codes permettant de "ranger" les images selon certains critères.
    ces codes sont demandés par nombre de clubs et constituent un véritable marché et s'achètent donc très cher, puisque ces données rassemblent aussi les données GPS des joueurs.
    Et comme tout le monde pro possède les infos plus ou moins, on ressort la fable de l'aigrette et du renard :
    l'aigrette a soif, si elle boit, elle ne voit pas le renard arriver. si elle surveille les alentours, elle ne boit pas. si elle boit à intervalles réguliers, le renard calcule le moment où il pourra s'en saisir. Alors, elle coupe le rythme de ses intervalles et le renard ne sait plus à quel moment il doit attaquer.
    en rugby, les statisticiens le retrouvent à la touche: des dizaines de combinaisons, avec des noms qui changent régulièrement pour éviter le piratage.
    on est loin de l'intelligence situationnelle et l'intelligence artificielle a pris le dessus. Résultat, la stratégie la moins risquée demande un nombre de passes limité. alors autant prende du muscle, et on en arrive là où nous en sommes.
    ce qui m'interpelle, c'est que l'on présente le remplaçant de Camille Chat comme un joueur de ballon parce qu'il couvre une distance de 175 m par match ballon en main. La stat ne dit pas ce qu'il en fait, du ballon...
    Rencontrer Pierre VILLEPREUX, un rêve, inassouvi parce que le 13 avril tombe au milieu des vacances, un couple d'amis a décidé de se marier, ma femme est témoin et il me paraît improbable de décliner parce que le week end des Quinconces tombe ce jour également.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Allez, un petit effort quoi, peuvent pas se marier à Treignac, le curé super sympa, je propose même une banda, et les Quinconces en haie d'honneur avec les ballons, alors ....
      Qu'est-ce qu'on attend pour être heureux
      Qu'Est-ce qu'on attend pour se marier
      Et' y'aura même Villepreux
      Qu'Est-ce qu'on attend pour être heureux !!!!!!!!!!!!!

      Supprimer
    2. ah Nini, je leur ai bien dit que le mariage supposait une intelligence situationnelle de tous les instants et un mariage à Treignac leur permettrait d'avoir toutes les ficelles du Maître du concept mais rien n'y fait,ni les bandas, ni les ballons, ni les Quinconces n'emportent la moindre adhésion.
      la seule solution est de se facher et dire qu'on n'y va pas mais là il faut qu'un Palmier ou consort vienne m'expliquer l'encaissement du bourre-pif parce que ma femme va s'y employer fermement

      Supprimer
  33. Le RUGBY avec l'aimable et désintéressée participation de Pierre Perret

    Afin de nous ôter nos envies
    Ô gué, ô gué
    On nous donn' des cours sur le rugby
    Ô gué, ô gué
    On apprend la vie épique
    Des angoissés du grand large
    De ceux pour qui l'moindre risque
    Est annonciateur de naufrage
    Des coachs vraiment très sympathiques
    Nous en expliquent la mécanique
    Ils disent on va vous expliquer
    Pas gai, pas gai
    Les grands principes à appliquer
    Pas gai, pas gai
    Ils s'approchent du tableau noir
    On va p' têt' enfin savoir
    Comment d'ce sport passionnant
    Ils l'ont rendu si emmerdant
    Et sans hésiter ils nous infligent
    Les dernières stat's de la salle de gy'yme

    Tout tout tout
    Vous saurez tout sur le rugby
    L'modern, le faux
    Le laid, pas beau
    Le dur, le mou
    Qui manque de goût
    Le pick touffu
    Le go joufflu
    Le jeu au sol
    Pas un bémol
    Tout tout tout tout
    J'vous dirai tout sur le rugby

    Des rugby pourtant il y'en a tant
    Très gais, très gais
    De Lourdes jusqu'à Mont de Marsan
    Très gais, très gais
    J'en ai vu des flamboyants
    Qui transperçaient le plein champ
    J'en ai vu avec la balle
    S'enfoncer dans l'intervalle
    Çui d'une équipe bien patraque
    Ressusciter dans la contre attaque
    Y a le rugby d'devant ey c'lui de derrière
    Très gai, très gai
    C'lui qui finit dans la pomp' à bière
    Très gai, très gai
    J'ai vu le rugby du CAB
    Et son attaque ricochet
    Atteindre plus vite que Moïse
    Là-bas la terre promise
    Un match de rugby au p'tit matin
    Pour le plaisir fou de trente gamins

    Tout tout tout
    Vous saurez tout sur le rugby
    L'ancien, le vrai
    Le mien, le beau
    Le dur, le fou
    tellement de goût
    Cadrer fixer
    Passer donner
    Le jeu debout
    Sans faute de goût
    Tout tout tout tout
    J'vous dirai tout sur le rugby

    Le rugby musclé professionnel
    Pas gai, pas gai
    Se r'connaît au jeu qui s'ensommeille
    Pas gai, pas gai
    J'ai vu le rugby aseptisé
    Dans une arène toute fermée
    Où l'public face à un mur l'écran géant r'gardait
    Les forçats en-bas sur l'synthétique
    l'GPS dans l'dos pour seul viatique
    J'ai vu le p'tit rugby d'nos grands camelots
    Pas gai, pas gai
    Qui pourrait se jouer les mains dans l'dos
    Pas gai, pas gai
    Celui de ces maquignons
    Qui nous prennent pour des couillons
    Et qui pensent que leur pognon
    leur permet même d'être cons
    Celui qu'est dans l'ambulance
    Et qu'est dev'nu un cas d'urgence

    Mais il reste l'rugby des aristos
    Si gai, si vrai
    Celui de Dédé et de Pierrot
    Si vrai, si gai
    Celui qui donne tout son sel
    A une simpl' passe à hauteur
    Un débordement sur l'aile
    Une croisée venue d'ailleurs
    Sur ces terrains de jeu pleins de désir
    J'ai même vu des joueurs prendr' plaisir


    Tout tout tout
    Vous saurez tout sur le rugby
    L'ancien, le vrai
    Le mien, le beau
    Le dur, le fou
    tellement de goût
    Cadrer fixer
    Passer donner
    Le jeu debout
    Sans faute de goût
    Tout tout tout tout
    J'vous dirai tout sur le rugby

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. le barde NINI
      t es qualifie pour l eurovision

      Supprimer
  34. Tout va bien 👍👍👍
    Harcèlement sexuel à Marcatraz ... Un nième blessé en EDF .... Perquisitions chez les VIP et les instances du rugby ... Défections en cascade pour Treignac .... Tout ça manque de classe, de panache, de .... Le rugby est vraiment très malade ... Je vais m'intéresser au hand ball... plus sobre, plus moderne, plus kitch, plus jeune. Allez place aux discours 😉😉😉

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Allez France ( EDF handball of course ce soir 18h contre l'Espagne )

      Supprimer
  35. Nini,
    👍👏
    Bravo très impressionné
    Le Gé

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ouais , va falloir qu'on s'accroche hein ? Allez le Gé sûr qu'on n'a pas dit notre dernier mot ! 😉😉😉

      Supprimer
    2. Là ça va être très dur
      Nini pourquoi tu es venu dans nos 22.
      😭

      Supprimer
  36. Tout va mal, dans tous les domaines dans tous les sens, rien ne tourne plus vraiment rond dans ce monde que nous avons laissé transformer par des apprentis sorciers sans opposer la résistance qu'il aurait fallu.
    De petites concessions en minces abandons, de minuscules reculades en minimes évitements, le jeu en travers s'est installé, le mouvement qui n'avance plus et tape de plus en plus fort sur la ligne d'affrontement a installé le combat perpétuel dans lequel les règles n'existent plus, sont bafouées -parfois par ceux chargés de les faire appliquer-, aucun arbitre n'a la stature suffisante pour proposer de reprendre la partie dans les grands principes et les valeurs de l'humanité, du sol au plafond rien n'est à repeindre car les murs sont pourris, les fondations gangrénées, comment croire que sur les terrains d'ovalie comme partout sur notre planète, un remède existe pour venir à bout de tout ce mal qui se répand ????
    C'est quoi c't'histoire sexuelle à Marcatraz ??? Allez, balance ton porc !!!!!!!!!!!!
    EDF la liste des blessés trop longue, on devrait se concentrer sur le petit noyau de valides qui se préparent à l'on ne sait plus très bien quoi. Ce qui serait réconfortant c'est que les survivants du FLO.14 s'affirment une vraie équipe en devenir et que JB et ses adjoints continuent avec ceux-là, et rien qu'eux.
    La classe et le panache sont morts depuis que le rugby est passé pro, chaque rencontre est un enterrement et il n'y a plus de famille derrière le cercueil.
    Treignac, difficile d'y voir clair avec ces changements de dates, bon Ritchie va faire les comptes et on verra bien.
    Le hand, oui pourquoi pas, mais pas se leurrer non plus, ce sera plus long à gangréner mais ça arrivera, pour l'instant les succès sportifs le portent, à voir quand les résultats seront à la baisse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et sinon, Fagot, ça va ?
      Allez les valeurs de l'humanité, pas moins !

      Supprimer
  37. du rififi a MARCOUSSIS
    un roman D AUGUSTE LE BRETON
    UN PEU DE GUY DES CARS
    pour tancer les grands ecarts
    un soupson de MADOFF
    un fonds de corruption
    tout pour decrocher un oscar sacre bernard avec ton
    IL ETAIT UNE FOIS LA PROBITE

    RépondreSupprimer
  38. Bon anniversaire Janlou et (sauf erreur) André ! 🎂🎆🎇🎶 https://www.youtube.com/watch?v=F0YoyVuoS48

    RépondreSupprimer
  39. Jan Lou, André
    Ben alors on nous dit rien !!!
    Joyeux Anniversaire les idoles des Quinconces 👏👏👏👍👍🏈🏈🏈🍾🍾🍾
    🍓🍓🍓🍓

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et bien merci, braves gens.
      Du bon , du beau, dubôjeu,voilà mon souhait
      Hier les copains m'ont offert "Peur sur le Rugby", du sieur Kallenbrunn, j'ose pas l'ouvrir !
      Allons à Treignac.....

      Supprimer
    2. Excellent roman policier ! Allez je spoile un peu : c'est le prez qui a fait le coup ! mouhahahaha !

      Supprimer
    3. Pas que 😆😆💲💲💉💉💉💉🏨🏨

      Supprimer
  40. Hello du blog,
    j'entends parler de défection à Treignac alors que l'occasion est belle d'échanger avec Pierre Villepreux, mais que les contingences de la vie sont plus fortes que la passion ovale ? Ah. Les présents n'en seront que plus chers, comme ce qui est rare.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Richard . Les défections ont suivi l'annonce du changement de dates, elles étaient donc prévisibles . Cela dit les" contingences de vie" des uns valent bien "un événement familial de la plus haute importance " qui t'a amené à effectuer ce changement, non ? Pour ma part je passerai ces deux we en compagnie des toubibs du CHU -- ils sont charmants- ; à ton avis n'aurais je point préféré celle de Pierre Villepreux ?

      Supprimer
    2. Je serai également absent a Treignac(changement de date).Bien à vous tous et toutes.
      Bernard Landais

      Supprimer
    3. Désolé si le changement de date vous contrarie. Mais impossible pour moi de faire autrement. Et surtout ce changement permet à Pierre Villepreux de se joindre à nous, ce qu'il ne pouvait pas faire une semaine plus tard.

      Supprimer
  41. Juste un petit truc ,rien à voir avec ce qui précède ,un brin comment dire ,pas trop bien (ma femme hospitalisée et en attente de résultats),je suis allé au stade Toulousain ,pensant voir l'entrainement .Hélas tout était fini ,et donc je suis allé boire un café à la brasserie .Là donc j'ai vu quatre colosses,le pilier all blacks ( dont le nom m'échappe),Tekori, T Grai ,et un ailier aussi fidjien ou par la bas ,au moment de partir ,se lever tout ramasser sur la table et le poser sur le bar,comme si c'était naturel .Je sais pas vous mais moi,de me dire que ces gens, sont des gens biens ,attentifs aux autres ,respectueux ,(la serveuse une ratignolle ,une stagière de 15 ans,pas une bombasse sur laquelle ils auraient pu avoir des vues) et donc que j'ai fait le même sport qu'eux et bien çà m'a fait un bien fou ,le rugby est plein de gens bien les gars et j'en avait besoin .J'aurais aimé le leur dire mais en fidjien je suis un peu faible des pattes de derriere

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bartolico,
      rien de pire que d'attendre et de songer mais à cet instant, quel bonheur de te lire et de voir que le rugby, dans un moment de solitude, est porteur de symbole et puisse te donner la force pour chasser les mauvaises pensées. Belle transmission entre l'ancien et les modernes sur des valeurs que nous avons tendance à oublier .... Ravi de savoir que le rugby t'a rendu aujourd'hui ce que jadis il t'a donné. Pour ta femme, si tu as besoin, je suis là au soutien.

      Supprimer
  42. C'est arrivé ! ça devait arriver .. statistiquement. On ne reste pas au sommet mondial sans retomber de son pied d'estale ! La France a perdu devant l'Espagne en hand-ball une première depuis bien longtemps. Est ce le signe indien d'une discipline ou certains marqueurs ont disparu ? Onesta retraité, Bernat Salles non élu, beaucoup de jeunes, les vieux grognards en fin de cycle ... Est ce qu'en tirant le fil de la pelote de laine le hand ball ne va t-il pas subir les affres du rugby ? A vria dire, je n'en sais rien, n'étant pas spécialiste de ce sport. Néanmoins, la pyramide laissé par Onesta ne va pas s'effriter du jour au lendemain et je pense qu'il doit roder dans l'arrière scène pour distiller de la sagesse et du combat. Alors, rien de grave, déçu pour cette équipe made in Dinart, marée basse le temps d'un match mais c'est dans les défaites que l'on construit les victoires! Guy Novès le savait en habitué du jeu. Hélas, ce qu'il ne savait pas ou feignait de ne pas savoir, c'est que notre rugby héxagonal est exsangue de tout et que personne aujourd'hui ne connait la profondeur de l'abîme. Même l'ami Pierrot, fin technicien,libre penseur et essayiste à ses heures, ne sait jusqu'ou ira la gangrène ! Notre sport est plombé à tous les niveaux et poursuit inexorablement sa décadence dans une euphorie mensongère. L'argent est roi, le jeu est factice, l'esprit est vicié, l'honneur n'est plus, le maillot n'a plus de coq mais à un € et non un héros, seul le ballon reste ovale, fidèle à lui-même, mais pour combien de temps encore ? Le tournoi va donner bientôt sa réponse en attendant que la justice sonne le glas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sur, Tautor, c'est les All Black du petit ballon,eux, et dans une discipline largement plus concurrentielle que la notre!
      C'est pas malsain qu'ils perdent de temps en temps.
      Et puis chez eux les filles sauvent l'honneur.
      Allez, ils exagèrent.

      Supprimer
    2. oui en tout cas ils n'ont pas tardé à faire un bilan-examen de conscience plus que lucide ( voir déclas de Valentin Porte entre autres ) d'accord avec vous sur la nécessité de l'échec sinon on s'endort ... du coup l'EDF rugby garde toutes ses chances de vaincre .... un jour ... sur un malentendu ?

      Supprimer
    3. J'aime bien quand tu me vouvoie,j'me dit tiens, enfin adulte,c'est mon Madam qui va être contente,elle y croyait plus 😃
      Sinon, au rayon des prix Nobel, notre ami Lauret nous explique que monsieur Novés ne savait pas s' y prendre avec les joueurs, tout s' explique 😆😆
      Allez Wen, encore une .

      Supprimer
  43. Merci Tautor pour le moment des pics and go ,mais sîtôt que l'état de ma femme ,et le mien le permettront ,on relancera même de loin ,on t'embrasse.

    RépondreSupprimer