dimanche 27 mai 2018

Faim de match

Ce coup de rein ! La jambe d'appui en piston, l'épaule qui s'efface, la respiration retenue, le ballon tenu côté opposé au plaqueur, le regard porté loin, vers l'en-but. Juste cette percée majuscule de Juan Imhoff devant moi, imprimée en mémoire. Attaque en première main sur fond de touche, combinaison millimétrée impulsée par l'oublié Rémi Talès titularisé pour colmater l'épidémie de trous d'air à l'ouverture du Racing avant de filer à Mont-de-Marsan boucler sa carrière. Il y a du Dédé Boni, du Patrick Nadal, dans cet éclair même sens et passe intérieure.

Une autre aussi, de ces remises derrière l'alignement, devait envoyer Teddy Iribaren à l'essai entre les poteaux et sans doute sceller la victoire francilienne sur une équipe de Castres qui survit dans le championnat des métropoles (Paris, Clermont, Bordeaux, Toulouse, Montpellier, Toulon, Lyon), qualifiée in extremis après vingt-six journées de bataille et de doutes. Mais le mano a mano était filmé en-avant, obligeant le Racing à déballer son manque de lucidité et de justesse tactique dans une fin de match crispante et pourtant toute à son avantage.

Autant Montpellier, leader du Top 14, a été à la hauteur de son standing au point de ne pas avoir à forcer son talent collectif devant un LOU qui avait tout donné le week-end précédent à Mayol pour obtenir la possibilité de marquer d'un tour de terrain au Groupama de Lyon la fin de carrière de l'inégalable Frédéric Michalak, autant Castres s'est employé à puiser dans sa bourse aux valeurs, abattant ses atouts les uns après les autres, pour finir par sa carte maîtresse - l'esprit de sacrifice - sans lequel il n'y a pas d'équipe et sans doute pas de rugby.

Ce n'est pas assez pour sortir satisfait après avoir payé vendredi soir et samedi après-midi à chaque fois cent euros la place. La frustration m'habitait et je n'étais pas le seul : nous étions quelques uns du blog dans ce cas - Pimprenelle, Michel Prieu, Lulu de Paname, Allan et Snaileater - mais aussi mes copains ovales Jean-Luc, Claude et Jean-Charles. Floués par le déséquilibre flagrant qui présida à la première demi-finale entre Montpellier et Lyon. Et par le tempo largo de la seconde entre Castres et le Racing au rythme des arbitrages vidéos, des accrochages puérils, des conciliabules avant les remises en jeu et pour finir des mêlées rejouées.

Mais on l'écrit et s'il faut le souligner de nouveau nous n'hésiterons pas, le regard porté sur le rugby dans ce blog ne l'est pas uniquement sur le jeu - souvent crispé en phase finale, on le sait - mais aussi et surtout sur tout ce qu'il génère de rencontres, d'échanges. En somme sa transversalité, son horizontalité, l'immanence puisqu'il est parfois question de philosophie. Et nous rendant au stade et en en revenant, en apprenant le décès de trois rugbymen venus de Beaucaire assister, samedi, à une des demies, nous tentons de répondre à certaines questions existentielles et nos avis mis en commun parlent de nos expériences de vie. C'est ainsi que nous avons traversé trois jours dans la campagne lyonnaise sous le capitanat de Michel.

Décines-moi un champion... Le modeste départ de deux d'entre eux - Frédéric Michalak et Yannick Nyanga - à l'issue d'une défaite était une épure touchante qui nous parle de la place du leader charismatique aujourd'hui, du porteur de valeurs puis du transmetteur. Fred aide Blagnac à construire un modèle semi-professionnel ancré sur la formation et l'implication dans la cité ; Yannick va endosser dès la semaine prochaine le costume de manager général pour assurer le lien entre les joueurs et le reste du monde, à savoir staff, dirigeants, partenaires, institutions, médias...

Samedi s'annonce une finale d'extrêmes et on sait que Montpellier et Castres iront jusqu'au bout de leurs logiques respectives pour brandir le bouclier de Brennus. Pas d'éblouissement au programme de cet affrontement, pas entre ces deux équipes dont les ressorts sont opposés. Montpellier est possédé par un homme d'affaire cynique et résolu qui a tissé tous les liens possibles et imaginables avec un monde qui lui est étranger et dont il ne connait pas les arcanes, mais qui lui donnent accès aux réseaux ovales utiles. L'argent achète tout et chaque homme a son prix.

Naguère titré (1949 et 1950), Castres s'est rebâtit sur la bonne fortune d'un industriel, Pierre Fabre, résolu à faire vivre une ville et une région grâce au lien social qu'est dans le Tarn le rugby. Cet héritage se prolonge autant que faire se peut, identifié durant l'époque amateur (1993) puis l'ère professionnelle (2013) par deux sacres. Les joueurs de Castres, d'horizons différents, ont capté et enrichi l'âme d'une irréductible tribu enclavée, quand ceux de Montpellier, d'orientation sud-africaine, s'inscrivent dans une logique entrepreneuriale tenace dont l'apogée est inéluctable, avant de s'éteindre d'elle-même une fois son but atteint, le Racing, Clermont et le Stade Français en sont les meilleurs exemples.

Comme Toulon l'était face à Lyon, ou le Racing devant Castres, Montpellier s'avance en favori. Tout sauf un gage de réussite. Ces deux finalistes disposent des mêmes points forts, sauf au centre et en mêlée. Les Héraultais sont frais dans leurs corps, les Tarnais dans leurs têtes et ça va cogiter dur à l'impact. Montpellier ne peut pas, ne doit pas perdre : remporter le bouclier de Brennus est un plan échafaudé il y a sept ans et l'élection de Mohed Altrad à la président du club. Castres pourra se remettre d'une défaite ; son adversaire, lui, sortirait diminué d'un échec. En cas de succès héraultais, en revanche, je gage qu'à l'instar de Béziers, de Toulouse, du Stade Français ou de Toulon qui eurent leur heure, Montpellier marquera durablement son époque. On espère pour le meilleur...

142 commentaires:

  1. Merci Richie pour ce voyage entre terre et ciel. Le rugby c'est la vie Claude nous l'a dit. On aurait aimé plus de vivacité intellectuelle sur le terrain.
    Plus d'idées pour engager l'avenir vers un meilleur.
    Fred Michalak va vers son projet entre le LOU et Blagnac. Novateur dans sa destinée. A ne pas lâcher. Il semble plein d'idées. Il a encore montré qu'il aime le jeu décalé. Si cette iniltiative pouvait enfin donner aux joueurs une faim de jeu nous pourrions changer d'idée et accepter d'en payer le prix et les regarder au lieu de philosopher. On ne demande qu'à s'enthousiasmer.
    Allez Montpellier, Vern a bien avancé vers sa destinée. Rappel une finale cela se gagne. Les dés sont jetés

    RépondreSupprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  3. Faim du fin
    Des demi finales pour Sodome et Gomorrhe au mieux, au pire pour David et Goliath. Que retenir des deux prestations qui s'opposent en tout genre ? Vendredi soir, un melting pot de joueurs sauce Mohed ou je me demande ce qu'est venu faire Vern hormis pour de l'argent. Lui dont on parlait pour succéder à Hansen ... autant dire que de s'être marié avec la fille du désert à fait que la porte de l'église s'est refermée. Pris au piège, il se doit de gagner somme toute question d'honneur. Samedi, une autre philosophie celle de Pierre, pharmacien, dont son fils spirituel Pierre Yves, fidèle parmi les fideles, besogneux et discret, a montré qu'il ne faut pas être suisse ou chiche pour connaitre le rugby et que les remèdes sont mieux que les maux ou les mots. Reste que le LOU est encore trop efflanqué et jeune pour se frotter à la rigueur du désert. Quant au Racing, pour porter la collerette de MOF, il faudra inventer de nouvelles saveurs exception faite Imhoff sur un essai de classe. Ce que je retiens, c'est une fin inattendue pour Nyanga une sorte de sortie par la petite porte dommage du gâchis signé Lolo's and Jacky. Reste le meilleur pour la fin Frederic Michalak une œuvre de rugby comme l'avait dit Chirac. Et diable il ne s'est pas trompé. Du talent a l'état pur, du génie dans la conduite du jeu, de la simplicité et de la bonne humeur pour la faim. Vous l'aurez compris mon favori le CO, 15 ans de partage et de confiance avec Pierre Yves. Et maintenant le top, c'est les moins de 20 ans.Je vais me régaler le fin sans faim.

    RépondreSupprimer
  4. Tiens pour une fois qu'un médecin l'ouvre, Mourad devrait consulter 😂
    http://www.blog-rct.com/le-medecin-du-rct-exprime-publiquement-son-desaccord-avec-le-management-de-boudjellal/

    RépondreSupprimer
  5. Vern Cotter de ce que j’ai lu depuis un moment dans la presse NZ n’est pas le favori , son ex adjoint est loin devant et probablement comme ils aiment le faire pour assurer la continuité , il se peut que ce soit l’adjoint de Steve Hansen ... donc l’argent sûrement comme tout le monde mais de la marge de manœuvre pour recruter à sa main pour les saisons qui viennent surtout si ils gagnent le titre
    Effectivement hormis les deux éclairs du Racing qui ont égayé le ciel sombre des ces 1/2 on a pas vu beaucoup de jeu ou en tout cas très lent
    Comme l’a dit Jean Lou , au niveau local ça passe à l’export pas vraiment , on va vite être fixé ...

    RépondreSupprimer
  6. je ne sais ce qui m'afflige le plus suite à ce weekend: le contenu proposé sur la pelouse ou celui en "zone mixte".
    des matchs au contenu certes conforme aux phases finales et aux philosophies des clubs présents mais j'avais le secret espoir que peut-être, tel un Froome se lançant dans 80 km en solitaire, des coups de Trafalgar seraient tentés. Tant pis. Les montpelliérains à l'économie n'avaient certes aucune raison de tenter autre chose, l'adversaire n'était pas au niveau.
    Mais le RM92, quelle bêtise ..... de fautes stupides en entêtements stériles en passant par des maladresses indignes, la panoplie complète du ratage XXL.

    Mais à lire les déclarations reprises ce matin et hier, les bras m'en tombent :
    - le Pierre-Yves qui ne doit sa place qu'a "son" mécène, peut-être visionnaire avant l'heure en la matière, qui se présente "soutenu par la France du rugby", héraut du rugby des campagnes .... comment dire, sa charnière à qui il doit tout, elle ne me semble pas trop tarnaises et payée en crèmes de jour (notamment Kockott !). Leur ex-capitaine emblématique Rodrigo Capo Ortega, Wulf, etc... de grands noms "tarnais du sud" ont permis à ce club de se développer, d'être présent régulièrement en phase finale. Le CO ne tire pas dans la même catégorie budgétaire mais quand même, un peu d'honnêteté intellectuelle ne nuit pas, ce n'est pas la sous-préfecture contre les métropoles : le MHRC, le RM92, et même le LOU, ce n'est pas des clubs de métropoles, ce sont des clubs de mécène (pour l'instant au moins) : sans Jacky, Mohed ou Olivier, ils s'effondrent. De même que sans Pierre, le CO disparait.
    C'est le mal du rugby pro actuel, de trop nombreux clubs ne dépendent que d'une homme/entreprise et trop ont l'honnêteté de le reconnaitre.

    - quant au Jacky et Lolo qui dézinguent leurs joueurs et leurs vainqueurs du jour dans des interview lunaire, comment dire, tous les freins ont lâchés on dirait. j'avais déjà une TRES piètre estime des Lolos (notamment depuis le pillage en règle de Montauban et leur "destruction" de Machenaud) mais ils arrivent encore à me surprendre.

    Vivement la saison prochaine ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lulu,
      Les mécènes ne sont là que pour peaufiner leurs réseaux même si ça coûte un peu d'argent afin de s'ouvrir d'autres marchés et d'être médiatiquement connus et reconnus. Il est des fédérations ou ils ne pourraient pas entrer car chasses gardées alors qu'au rugby le terreau est abondant. Le CO de 1993 avec Garry Wheaton pour seul étranger ne pourrait pas aujourd'hui répondre aux standards imposés par les capitaines d'industrie. Urios jouait, Labit était arrière pour cette finale ! Qu'en reste t-il aujourd'hui ? Rien. Quant à Jacky et Lolo's boys, des opportunistes en peine !

      Supprimer
  7. A mort les consignes des entraineurs(????) surtout du coté du Racing; Va falloir refaire 1968....

    RépondreSupprimer
  8. Le fin du fin, Tautor, c'est qu'on a tjrs une faim immanente à un jeu jubilatoire, que le T 14 ne nous propose qu'avec modération. Comme si c'était dangereux à la santé. Alors que c'est bien ce qu'il nous propose régulièrement qui l'est.
    Heureusement que transversalement ou horizontalement, cette propriété, providence métabolique de ce sport reste d'actualité plutôt que délitée comme le jeu trop souvent pratiqué. Alors une immanence style à la Deleuze ou mai 68 ?...
    Quant à la fine hâle qui pourrait se dessiner samedi prochain sur nos visages par cette rencontre du sud, je vous laisse seuls juges, arbitres, en fonction des prédictions échafau...dés sur les rôles du bourreau et du con...damné !
    Sinon, question EDF la facture pourrait être salée, si la consommation de joueurs prétendus pour cette fumeuse tournée AB n'est pas plus maîtrisée. Maitrisée, au final la mayonnaise du groupe le sera t'elle pour concourir dans le carré final 2019 ? Quand on voit cette cascade de forfaits ou soi disants, tous les ingrédients ne seront pas dans les mains des chefs pour réaliser la recette qui tue.

    RépondreSupprimer
  9. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  10. Les gens, les entités, les équipes, les pays qui "vont au bout de leur logique",ça finit pas souvent bien, genre Berlin 1945.
    Pour rester dans notre pré carré, si la logique du CO c'est juste d'avoir des. ...bien accrochées, j'ai bien peur que ça reste un peu réducteur et que ça ne les emmènera pas sur le toit de l'Ovale.
    Quand à celle de Montpellier, de logique,le jour où le patron va se lasser, on en verra le bout.
    Allez Chevreuse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour le moment, l'a du téléphoner à Bernard à propos de Bismark du Plessis. Mais chut... les murs ont même pas besoin d'oreilles pour entendre que Bismark du Plessis ne sera pas cité par la Commission de discipline (ou plutôt commission de dispense) et jouera bien la finale dimanche. Merci qui ??👁🤑✌👏

      Supprimer
  11. Bonsoir , j'ai regardé la 2eme mi-temps de castres Racing , je me suis cru revenir à un seizième de finale des années 70-80 ou l'enjeu prenait trop souvent le pas sur le jeu.Castres a étouffé le Racing dans du non jeu ou on s'ennuie grave: occupation du terrain ,défense et combat féroces,jouer la montre,arbitrage discutable...le Racing est tombé dans le panneau et les minutes ont passées. Si Castres arrive vidé en finale comme le Lou en demi Montpellier et ses 4 français sera largement champion ...de France ah bon.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. quand la moitié du public passe plus de temps à lancer des "ola" qu'à encourager les équipes, c'est que le spectacle proposé est à la "hauteur" !

      Supprimer
    2. Ou bien que la moitié du public représente les néo-supporters qui ne comprennent pas grand chose au rugby...

      Supprimer
  12. Peut-être par simple voyeurisme, j'ai revu la phase suspecte qui permettrait à une kommission, française monsieur, d'écarter Bismarck (ou Jamie, ou Willemse pour faire bon poids). Jubilatoire non, voire éjaculatoire. 1. Rien d'évident, vitesse réelle ou ralenti. 2. Serait-il moral, juste et iquite d'autoriser un tank huguenot, probablement nostalgique de l'apartheid et membre d'honneur du Vlaams Block de faire la même chose que nos chères idoles d'hier ou d'avant-hier, nées à l'ombre du clocher et à jour de la cotisation au parti radical-socialiste ? Insurgeons-nous, diantre, ne laissons pas des Afrikaners s'arroger unilatéralement le droit de copier nos fourchettes ! Et puis tout ça, c'est la faute à Laporte, qui veut laminer les délicats humanistes castrais.
    Pauvre France. Planqués derrière Ronsard, Le Nain et Charpentier, les veaux prennent le pouvoir.

    RépondreSupprimer
  13. Ah,,ouf, le BO est sauvé.
    D'aucuns, aigris et rageux souligneraient des capitaux plus ou moins "exotiques ", qu'importe, comme on dit en Basque "the show must go one ", non ?
    Les mêmes, décidément très rabat-joie, s' inquiétaient des sympathies de l'impétrant pour un parti politique bien connu pour son ouverture d'esprit, son humanisme. ...
    Allez , qu'importe, comme dit le sponsor principal du ST, "the ...., bon,on à compris!

    RépondreSupprimer
  14. BO moribond, AB en apnée, mais tout pognon, qu'il pue ou pas, bon à prendre pour que les affaires continuent. Après tout, dans notre époque pas si épique que ça, rien d'étonnant, juste constater que le rugby se détricote, le rugby de son village, avec son folklore, ses couleurs de maillots, sa réunion de gens soudés par une simple idée de jeu et de collectif, une envie de partage.
    Se demander à quoi, à qui, va ressembler notre beau jeu de couillons, et sans cultiver nostalgie, jeunesse partie, souvenirs enfuis, se questionner sur ce que devient le rugby, sur les valeurs qu'il porte, sur les personnes qu'il entraine dans son sillage flamboyant fait de contrats, experts, partenaires, sans édulcorer non plus quels individus sont attirés par les affaires à faire voire à défaire, pour jouer ou diriger.
    Basques bondissants ou Landais transperçants, Lourdais académiques ou Brivistes à l'attaque mitraillette, passez votre chemin, pouvez bouffer vos bérets et casser vos échasses, rentrer vos envies de grand large, votre jeu de liberté simple prétexte à faire jouer à votre jeunesse des prolongations n'est plus de mise, les seules mises dans ce casino qu'est devenu l'ovale de Ô niveau sont les pépettes des grands argentiers, qui tuent petit à petit le rugby aussi sûrement que l'homme aujourd'hui massacre sa planète.
    Nouvelles ovales: Périgueux remonte en fédérale.2, glop, le meilleur moyen de couler le club financièrement pas glop, EDF en tournée si réussite sportive on va faire quoi des blessés/inaptes/fatigués/pas envie restés à la maison ?? Remarquez avec les Lolo's et un autre je crois (Oyo ??) les chances de voir les garçons s'éclater, heu, hein, même pas peur !!!!!!

    RépondreSupprimer
  15. Le mondial des U 20 démarre , couverture médiatique ?? C’est pourtant la qu’on devrait voir l’avenir en faire un véritable événement avec la FFR à la manœuvre .... dommage

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je couvre l'événement...j'espère voir les futurs pour 2023

      Supprimer
    2. Ouf ! C’est France 4 qui diffuse ? Ou ils ont droit à France 2/3 ?

      Supprimer
  16. L’abonnement est hors de prix ! Et les commentaires ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui mais quelles options ! Conseils santé, vins, cigares, lifestyle, histoires drôles et parfois des pronos de ouf sur les matchs !!! Aucun regret ; vas-y fonce, Télé Tautor c'est la télé en or ! 😉🏈🙆

      Supprimer
  17. Ah la madame devant de tels arguments je souscris !
    Quant au slogan , il va cartonner ! Télé Tautor la première télé holistique !

    RépondreSupprimer
  18. Nul doute que l’athlète se doit à quelques sacrifices s’il veut s’élever au rang de champion; certains d’entre eux peuvent toutefois s’avérer extrêmement dangereux pour son intégrité physique et mentale tant sa relation avec la victoire peut être forte.
    Dans un sport d’équipe, lorsqu’il est ponctuel, le sacrifice de soi est un mouvement d'entraide nécessaire. Mais il faut être vigilant à ce que ce fonctionnement sacrificiel ne deviennent pas permanent. Il serait alors la marque d’une autre problématique avec des conséquences souvent désastreuses : celle des « sauveurs » qui renoncent à leurs talents ou inhibent leur désirs pour satisfaire le besoin ou le plaisir des autres.

    RépondreSupprimer
  19. Télé Tautor
    Voici le programme, ce soir je serai à Narbonne avec les AB hmmmm
    https://www.ffr.fr/FFR/Organisation/Actualites/Championnat-du-monde-moins-20-ans-Le-programme-complet

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est à la télé sur France 4 ( France-Irlande à 21h ) j'aurais préféré Angleterre-Argentine mais bon ... toi tu verras AB- Japon veinard !!

      Supprimer
  20. Tautor plutôt Georges Briquet ou plutôt Pierre Salviac ,je suis impatient ,savoir si la cabanne a changé d'âne ,et les mouches sur le chien ...

    RépondreSupprimer
  21. Programme du jour Angleterre Argentine Japon et New Zeland .... Excite de voir la planète jeune, celle qui va nous faire rêver en 2023, excité de retrouver tous mes complices de 2007, excité de relever le challenge WRC et FFR, excité de vivre ma passion et de vous transmettre cette page d'ovalie.
    Sur la table, en guise d'agapes, règle 1 Minervois pour commencer

    RépondreSupprimer
  22. 👏👏👏👍👍👍 tu partages magnifiquement ta passion ! Allez roulez jeunesse !!!

    RépondreSupprimer
  23. il pleut ... alors vite fait une chanson inspirée par les délires et déboires du RCT, ça s'appelle "C'est la Rade" musique ici https://www.youtube.com/watch?v=01jK2yQg-0w ... et les paroles ici aussi :

    Batailleuse
    Par naissance elle est batailleuse
    Est-elle vengeresse ?
    Ou est-elle une ogresse ?...
    Apparemment elle est coléreuse
    C'est la plus véreuse des coléreuses

    De toutes les manières
    C'est la Rade qu'ils préfèrent
    Elle est si possessive
    Elle ne les lâche pas
    C'est la Rade
    De toutes les manières
    C'est la Rade qu'ils préfèrent
    Elle peut être impulsive
    Faut croire qu'ils aiment ça !
    C'est la Rade

    Concasseuse
    Tous les managers s'usent
    Elle s'en fout, elle les balance
    Tous ces mecs avec insouciance
    Elle s'en fout, ell' s'en balance
    De savoir ce que les autres pensent

    De toutes les manières
    C'est la Rade qu'ils préfèrent
    Elle est si possessive
    Elle ne les lâche pas
    C'est la Rade
    De toutes les manières
    C'est la Rade qu'ils préfèrent
    Elle peut être impulsive
    Faut croire qu'ils aiment ça !
    C'est la Rade

    Elle aime les plaquages
    de tous les managers
    Et aime faire des essais
    jamais transformés
    Galthié dans l'cratère
    et Landreau par terre
    En d'autres mots
    elle ne laisse rien faire

    De toutes les manières
    C'est la Rade qu'ils préfèrent
    Elle est si possessive
    Elle ne les lâche pas
    C'est la Rade
    De toutes les manières
    C'est la Rade qu'ils préfèrent
    Elle peut être impulsive
    Faut croire qu'ils aiment ça !
    C'est la Rade

    RépondreSupprimer
  24. Télé Tautor
    Bienvenue à Narbonne, sous un soleil estival, 24°, site activé, entrainement sérieux des jeunes avec des gabarits plus que matures ... ambiance coupe du monde ça sent bon, des argentins, des japonais, des britishs of course et des all blacks !! Tout le monde a le sourire, la vraie kermesse celle qu'on aimerait sentir tous les dimanches ... planète passion rugby

    RépondreSupprimer
  25. Vive la pluie alors ! La rade semble avoir quelques dérades . Dans leur ADN , leur sociologie comme nous a dit Charles ... être née la , être d’ici suffit il ... je ne le crois pas , il faut être RCT et Mouraldo compatible comme BL l’a été et où tout simplement gagner des titres ...

    RépondreSupprimer
  26. Argentine Angleterre pour ouvrir le bal !! essai argentin sur interception ça commence fort !! la vitesse est au rendez vous

    RépondreSupprimer
  27. essai anglais ! ballon à l'aile en toute simplicité le match est lancé .... beaucoup d'écoles de rugby en tribunes sympa !!! 7/7

    RépondreSupprimer
  28. 10/7 Argentine pénalité pour faute au sol classique du top 14 ... pénalité again ! puting on n'en sortira pas de ces mauvaises manières

    RépondreSupprimer
  29. 14/9 essai anglais ...la machine se met en route, poids, puissance, vitesse, efficacité: limpide so rugby !

    RépondreSupprimer
  30. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  31. 15/14 sur essai argentin, petite friture excès de testostérone ... le printemps quoi !

    RépondreSupprimer
  32. essai scud so british à montrer au lolo's et Cie ;;; nous on dit "aller à dame" !!

    RépondreSupprimer
  33. mi-temps ... la Géorgie devant les Boks à la mi-temps (info Pedro Delgado) de même les rosbeefs .... match ouvert, engagé ou tour à tour les avants prennent le dessus ... derrière de la simplicité jusqu'à l'aile ... une piécette pour la grinta

    RépondreSupprimer
  34. reprise et pénalité faute au sol des gauchos 22/15

    RépondreSupprimer
  35. essai de la rose 29/15 ... teop tango les jeunes il va falloir qu'ils s'y filent

    RépondreSupprimer
  36. 29/18 sur faute au sol rien de palpitant beaucoup de turn over ...32/18 faute au sol ...pfff

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. télé Tautor, coupure pub ! https://www.youtube.com/watch?v=OcLaVMCumi0

      Supprimer
    2. allez encore une ! https://www.youtube.com/watch?v=lcfaoqVOTpc

      Supprimer
    3. une dernière et je vous rends l'antenne, télé Tautor https://www.youtube.com/watch?v=4dXt3VE81EE

      Supprimer
    4. Sport Elec sport Envie ! tiens les anglais ont envie!!! essai magnifique sur renversement grand côté 39/18 ça sent le gaspacho !!!
      Fin de match ou l'Angleterre gagne logiquement .... maintenant les Baby Blacks plat de résistance !

      Supprimer
  37. A la cafétéria, Etienne dit à Pierre:
    - Mon coude me fait mal à mourir. Je crois que je vais devoir aller consulter mon médecin.
    Pierre lui répond:
    - Écoute, chez Auchan il y a un comptoir pour les diagnostics. Tu n'as qu'à fournir un échantillon d'urine, et 10 euros . C'est plus rapide et moins cher que chez le docteur.
    Etienne se rend chez Auchan et dépose son échantillon d'urine, son argent, et il attend le résultat...
    Trente secondes plus tard, l'ordinateur imprime le résultat:
    1. Vous avez un « Tennis Elbow » : (Épicondylite).
    2. Trempez votre coude dans de l'eau tiède, et évitez les travaux lourds.
    3. Tout ira mieux dans environ deux semaines.
    Merci de faire vos courses chez Auchan !
    Etienne se demande comment un ordinateur peut être aussi fort.
    Alors, il apporte un échantillon d'eau du robinet, il y mélange de l'urine de son chien, de sa femme et de sa fille, avec un peu de son sperme.
    Il se rend chez Auchan et dépose l'échantillon, 10 EUR et attend le résultat.
    Au bout de trente secondes, l'ordinateur imprime ce qui suit:
    1. L 'eau de votre robinet est trop dure. Achetez un adoucisseur d'eau. (Rangée 9)
    2. Votre chien a des puces. Lavez-le avec un shampooing contre les puces. (Rangée 7)
    3. Votre fille a des problèmes avec la cocaïne. Faites-la entrer en désintoxication.
    4. Votre femme attend des jumeaux et vous n'êtes pas le père. Trouvez-vous un avocat.
    5. Si vous n'arrêtez pas de vous masturber, votre coude ne guérira jamais.
    Merci de faire vos courses chez Auchan !

    RépondreSupprimer
  38. pause publicitaire : https://www.youtube.com/watch?v=5w2mBzgmUIo

    RépondreSupprimer
  39. AB Japon panne de réseau
    déjà 3 essais ou les japonnais sont petits parring partners .... et voilà le 4e essai que du plaisir déguster sans modération même si l'opposition n'est pas au rendez vous

    RépondreSupprimer
  40. Yes essai made in Japan ! ben non TMO oblige!

    RépondreSupprimer
  41. « J’ai décidé de prendre du recul par rapport au rugby pour passer du temps avec ma famille et évaluer mes options pour l’avenir. Ma famille et moi tenons à remercier tous ceux qui nous ont soutenus pendant nos trois saisons au Rugby Club Toulonnais, dont le président, Mourad Boudjellal et le reste du personnel du club. Je me sens privilégié d’avoir porté le maillot RCT aux côtés de grands noms du rugby et d’avoir joué dans un stade aussi passionné que Mayol. Merci aux fans qui ont toujours montré un soutien inconditionnel. Toulon et ses habitants occuperont toujours une place spéciale dans mon cœur. » Ma'a Nonu

    RépondreSupprimer
  42. Ce que j'aime dans les billets de Richard c'est qu'il y a plusieurs niveaux de lecture... Avec même de l'humour subliminal. L'aviez vous noté celui là : "remporter le bouclier de Brennus est un plan échafaudé il y a sept ans et l'élection de Mohed Altrad"
    Ben moi j'espère que le Mohed roi des échafaudages va être échaudé... j'aime bien Vern...mais que les Castrés mettent leurs couilles sur la table pour déjouer un plan écrit depuis quelques mois ça me ferait rudement plaisir. Ne serait-ce que parce que ça comblerait de joie un Castrais qui a planté la bonne graine comme il faut et va donc me rendre pour la première fois grand père dans au plus tard 29 jours d'un petit gars bien couillu. Bon match mon gendre!

    RépondreSupprimer
  43. 6e essai ... rien à dire .... reprise sous la pluie toujours dans le même sens !

    RépondreSupprimer
  44. Sinon va falloir que les p'tits gars bleus mettent les leurs aussi sur le terrain. Et un peu plus de rigueur ds le jeu. Dommage car y z'ont les qualités pour gagner ce match.
    Allez, Tautor bouton d'or

    RépondreSupprimer
  45. Apparition de Bernie à la mi temps. Venu remplir sa cave ?? Du coup l'Irlande laisse la porte ouverte et prennent 3 essais dans la musette.

    RépondreSupprimer
  46. bon big news essai ..... des japonais vaillants mais bien loin du high level

    RépondreSupprimer
  47. 62/0 ça déroule bon enfant rien à rajouter ....

    RépondreSupprimer
  48. Des baby qui lissent le chaud et le froid. Mais victoire. Quelques blackys de bon ton dont Joseph qui vient de signer au Racing. Risque de s'y emboucaner... Attention. Sinon, pas mauvais non plus au centre l'homonyme à Bernie.
    Allez, du beau jus de raisin bien frais en attendant que les ceps viellissent et donnent dans la profondeur...























    RépondreSupprimer
  49. Fin du premier épisode, MB manifeste de jouvence où les Baby black ont écrasé la concurrence dans tous les compartiments de jeu. Télé Tautor vous la souhaite bonne.

    RépondreSupprimer
  50. Merci Tautor. Pendant ce temps Mourad punit Fabien pour faute de management. Pour conduire un beau projet ne jamais penser à l'argent.
    Mourad dans ces choix semble de moins en moins pertinent. Faute de management

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais, plus fort dans l'impertinence par tchat. Plutôt du manège ment !
      Sergio qu'à pas tort.
      La joue + fine qu'Altrad. Pas licencié mais relégué en n°2. Faut d'abord prévoir les indemnités de M. Edmonds et F. Landreau. Après on verra...
      Mais le beau projet reste en rade. Irradiera t'elle à nouveau 1 jour ?

      Supprimer
  51. Bonne chance au prochain coach du RCT , quand MB se remet en question c’est toujours la faute des autres
    Ceci étant dit ce ńest pas la première fois que ce reproche de faiblesse mangeriale est fait à FG , il’est pas si vieux , peut bosser le sujet ...MB a consulte d’autres entraîneurs ( BL ? ) ah la confrérie ... et des joueurs , ah le vestiaire et sa franchise ... Au moins à Toulon , le vestiaire connaît son pouvoir ....

    Jaques Brunel a apporté une variante à son maintenant célèbre «  on est pas loin « 
    c’est « on va voir si on est près «  ( des AB ) je dis près et non prêt

    RépondreSupprimer
  52. Info d'importance : au beeromètre, les Castrais font fort, un patron de bar dévoile que la conso hebdomadaire est d'un fût de bière en "temps normal", la semaine dernière ils en ont éclusé 9 et il prévoit d'en liquider 15 pour la Finale ... houla ! z'ont pris la confiance là !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ben voila une bien bonne nouvelle comme on aimerait en avoir plus souvent!
      Mais Tautor TV prépare un reportage sur l'augmentation spectaculaire des ventes d'aspirine du côté de la rade.
      Allez les bleuets ( tain, les p'tits Kiwis! )

      Supprimer
  53. La finale arrive, MHR/CO ça promet de la tamponnade et du protocole commotion à foison.
    MHR/Vern Cotter, bon sang ne saurait mentir, les bonnes vieilles recettes de Charlie Saxton et Fred Allen, concoctées en 1967 avec leur fameuse règle des 3 P «Pace, Possession, Position», seront sans nul doute le leitmotiv de la tactique imaginée pour ce match, même si, pragmatisme oblige, on peut penser que bien que gardant les P ce sera plutôt «Percussions, Pilonnage, Protocole commotion», pas sûr que les deux anciens cités plus haut trouvent dans la soupe aux sous du jour, les ingrédients qu'ils avaient jadis si harmonieusement mélangés !!!!
    CO/Urios c'est quand-même un peu kif kif la bourrique côté jeu, donc et d'une ça ne devrait pas les surprendre, et de deux plutôt leur plaire de jouer aux auto-tamponneuses en soirée.
    Que l'un ou l'autre des prétendants à Brennus ait travaillé dans la semaine l'adaptation situationnelle qu'il conviendrait de penser selon la tournure des événements m'étonnerait fort, je lis ce jour que Vern pense que ce sera le match du physique quand Christophe mise sur les vertus couillues de ses gars.
    Lors de la tournée 1967 des NZ menés par les libres penseurs cités plus avant, amateurs de rugby, de beau jeu, entraîneurs et techniciens français, tous découvrirent une nouvelle façon de pratiquer le rugby, d'envisager sa teneur, à partir principalement de ballons de récupérations dans le plein champ du jeu, pour alimenter un jeu de mouvement pendulaire, qui balance et re-balance le ballon de joueur à joueur en balayant le terrain dans tout l'espace entre les deux lignes de touche.
    Le rugby se réinventait par la grâce de ces aventuriers d'un nouveau monde, un peu plus tard nos penseurs de chez nous allaient pousser le jeu vers son mouvement ininterrompu, de marée haute en marée haute, les vagues succédant aux vagues, aujourd'hui les enfants de Saxton et Allen viennent dans notre ancien monde enterrer les préceptes de leurs aînés et réduire le rugby à moins de choses et de consistance qu'il en avait avant eux, le jeu encalminé à marée basse, les de chez nous ont réduit le rugby à la consistance des couilles de leurs joueurs, et ça c'est pas glop, pas glop du tout !!!

    RépondreSupprimer
  54. Hello
    Je lis l'actualité du top 14, des transferts, des coups de gueule des présidents, de la finale ... Eh bien trop content d'être loin de tout ça et d"avoir retrouvé le rugby pueril, simple et efficace. Tiens, la punition cela aurait pu être d'imposer à tout ce magma professionnel de venir se purger de leurs ingestats en venant réapprendre les fondamentaux du rugby. Cette jeunesse est séduisante malgré les écarts ... de la spontanéité, de la vitesse, des avants très mobiles, des essais bien léchés, de la simplicité ... Bref, apres match, j'ai croisé les Baby's Blacks, sobres, sans le blazer, courtois, avec des chaussettes au dessus des genoux ...quel Bonheur ! malgré une organisation un peu fébrile. La cerise sur le gâteau, le Haka New Look

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quoi, les chaussettes au dessus du genoux, mais ou qu'on va !
      Sont coatechés par Lagerfeld ,salauds de d'jeun's...
      Allez Tautor le junior.

      Supprimer
    2. https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=640190539664028&id=100010192623116

      Supprimer
  55. A 16 berges, pour emballer la petite boulotte de 1ere S, j'aurais bien voulu moi inventer les perles de pluie ou l'encre de tes yeux , ben la pareil : le jeu est devenu
    " ce voyage triste du plaisir au devoir"!
    C'est bô comme du Lalanne hein ( non, pas Denis, l'autre abruti), ben ce n'est que du Eduardo Galeano, relayé par Verdier.
    Allez, un Uruguayen qui jouait pas au CO.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Galeano a plutôt écrit sur le football (un fort beau livre, d'ailleurs, dont le titre plairait à Tautor -"Le Football : Ombre et lumière"-)

      Supprimer
    2. Raté pour le football ... Plutôt tauromachie ... Lis ce qui suit 20 passes, rien d'autre
      http://vingt-passes-pas-plus.over-blog.org/2015/05/ordonez-1960-ombre-et-lumiere.html

      Supprimer
    3. Je savais bien que "Sol y sombra", ça te ferait réagir, hombre !

      Merci pour le renvoi, effectivement, la vraie aficion, c'est venir malgré tout ce qui a pu précéder pour une telle faena, celle qui ne s'oublie pas de toute une vie.

      (inutile je suppose de te demander si tu as chez toi le livre de Benassar...)

      Supprimer
    4. Pipiou
      je vais te décevoir je ne connaissais pas Benassar mais Pat Benatar ouiiiii
      https://www.youtube.com/watch?v=Un35T2TQ0EY

      Supprimer
  56. Hello du blog,
    un peu pris par la finale, le Ritchie. Alors il vous lit mais n'écrit pas bcp. Ca peut se comprendre.
    Concernant Toulon, il va arriver un moment, très prochainement, où personne ne voudra se rendre sur la rade pour entraîner. Alors MB va découvrir, forcé, qu'il a de bons techniciens du cru. Ou pas.
    Quant à la finale, après dix minutes de folies balle en mains à jouer dans tous les sens pour leurrer les foules, le MHR va se mettre à ses fondamentaux et Castres résistera tant bien que mal avant de craquer. Voilà mon scenario.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Prends des risques, le Ritchie.
      Scénario perso: je verrais plutôt Montpellier rééditer (en tous cas essayer) leur match contre Lyon, tellement ils sont sûrs de leur force.
      Et comme Vern Cotter n'est pas un perdreau de l'année, il n'aura pas manqué de noter qu'après une entame de match pleine de rythme et de jeu au large, le Stade Toulousain était mené 10-0 au bout d'un quart d'heure, avec un essai castrais sur un ballon de récup' après touche foirée plein de cette intelligence et adaptation situationnelle qui faisait justement la force du Stade auparavant...
      Comme quoi les Castrais savent faire autre chose que défendre.

      L'inconnue du match sera pour moi de voir dans quelle mesure les Castrais vont répondre à la puissance de toutes les lignes montpelliéraines drivées par une charnière intelligente, et combien de temps, jusqu'à arriver à les faire aussi déjouer faute d'arriver à conclure. Le plus pour Montpellier, c'est qu'en plus de cette puissance ils ont les joueurs (Pienaar, Mogg) pour un excellent jeu au pied de déplacement ou de pression qui accentue encore leur emprise. Donc ça pose aussi la question de la partie que feront Dumora et ses ailiers.
      Ne négligeons pas néanmoins l'essentiel: quelle bière vais-je choisir dans le bistrot où que je vais voir le match avé les Kopins ? (pasque samedi dernier la charcutaille du bistrot était pas fraîche et additionnée à la bière choisie, mon dimanche en a été digestivement perturbé...)

      Supprimer
  57. Entre 1 entraîneur qui n'est pas 1 perdreau de l'année et l'autre, braconnier chevronné ayant déjà à son tableau de chasse plusieurs rhinocéros, certes dont l'acuité visuelle n'est pas là qualité principale, quelle est la raison que la raison n'ignorerait pas pour déterminer 1 vainqueur ? En tout cas la charcuterie est meilleure du côté de Castres que de Montpellier, plus fort sur la moule. Et la moule faut aussi en avoir à ce stade là. C'était plutôt Castres qui l'avait. Bon, ben faut rebattre les cartes... Il est l'or, monseignor. Allez, 1 Louis d'or à Tautor pour le C.O....

    RépondreSupprimer
  58. Madame Irma,
    Je vous sollicite parce que les copains se masturbent grave sur l'hypothétique gagnant de la finale. Chacun y va de ses convictions, de son expérience, de ses certitudes et de ses intuitions. Que dit votre boule de cristal à quelques jours de l'évènement ? Je doute beaucoup des Quinconces dans la victoire annoncée de l'un ou de l'autre. Car cette finale sera culturelle avant tout et n'aura rien de cocardier. Et je voudrais savoir ce que dit votre beau cristal ? Est ce une finale du top 14 ou du top Mondial ? Pour ma part mon regard a changé depuis Mardi. Voir ce vivier de jeunes talents m'interpelle sur cette nébuleuse finale ? Peu importe le résultat d'ailleurs je pense aux nippons, de voir la qualite du jeu proposé, mains et pieds, me fait dire que présidents et managers font fausses routes sur le recrutement et sur le fond de jeu. Si votre boule de cristal pourrait me dire ce qui se passe dans la tête formatée du joueur, je vous en serais gré. Quant au radeau de la Méduse, Mourad devrait se rapprocher de vous juste pour entendre la bonne aventure et ne plus nous casser les burnes avec son attitude destructrice envers l'ovale.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En tout cas, Irma ou pas, nous serons là pour le commenter en direct, non ?

      Supprimer
    2. Ouais, on sera là pour brailler euh commenter devant notre écran.


      (et pas de mauvais esprit, j'ai bien dit "brailler" et pas "bailler". Comme disait Rabelais, une finale, c'est une finale, merdre !!)


      Supprimer
    3. Je pense qu'on devrait se marrer... J'adore la règle des 3 P revisitée : Percussion, Pilonnage, Protocole commotion...

      Supprimer
  59. En direct non mais je me délecte des commentaires ici à l’avance ....
    Tout va se jouer sur la vitesse de libération dans les rucks , si on est à 4 sec 30 on va bien s’ennuyer quelque soit le vainqueur

    Tout le problème du Top 14 est la ( ou presque ) qui conjugue le verbe lambiner à tous les temps

    J’ai entendu ou lu que le temps de jeu effectif Lyon MHR avait été de 26’ .......

    RépondreSupprimer
  60. C'etait bien à propos du foot, Pipiou, mais le texte est beau et ô combien en phase avec notre top 14 à nous qu'on a , non ?
    Comme François j'ai lu les stats des deux matchs, (tapez pas sur la tête, je sais, ça dit pas tout mais ça à le mérite d'exister )les temps de jeu, le nombre de passes, c'est famélique.
    Allez le tiers monde du Rugby.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Foot peut-être, mais on s'en fout. L'important c'est la passion qu'on transmet dans le texte, à partir de là ça devient effectivement beau, puisque on est entré étymologiquement dans le champ esthétique.
      De toute façon, le foot en Amérique du Sud, comme dans les pays méditerranéens ou même en Angleterre, c'est une culture qui n'existe pas chez nous, ni en nature ni en degré. Galeano montre bien à quel point ça peut entrer dans une forme d'irrationnel qui en devient magnifique.
      Du temps où l'Equipe publiait le blog de Ritchie, il y en avait un autre sur le foot anglais des divisions inférieures qui bien que n'étant pas ovale était néanmoins passionnant.

      Supprimer
    2. Ben oui, quand c'est bô c'est bô pis c'est tout et cet irrationnel me va bien.
      L'irrationnel des supporters par contre, j'aurais tendance à employer un mot plus court,pas mon truc !
      Allez, m'en veuillez pas, je jouais d'vant, les deux pieds enfoncés dans la gadoue.

      Supprimer
  61. A force d'entendre que les bourrins des villes affrontent les bourrins des champs en soirée, j'ai failli oublier que Castres et Montpellier comptent trente ou quarante joueurs de grande qualité, qui parviennent plus ou moins à concilier les consignes, les humeurs, les comptes en banque et les rumeurs. Jusqu'à présent, à part les deux "9" emblématiques brandis comme des oriflammes, ils ont avancé masqués. Restent environ 80 mn pour se réapproprier le devant de la scène en étant autre chose que des stéréotypes. Sinon, je finirai mon album à colorier, cadeau dédicacé des Quinconces.

    RépondreSupprimer
  62. Effectivement du beau monde sur l’an piste !
    Vu en replay les U20 , jeu de mouvement , libération rapide , des joueurs lancés , intercalés , de beaux essaies d’ailier , je me suis régalé ... il y a des joueurs vraiment intéressants dont un Joseph de Massy en 3’eme ligne surclassé de surcroît , juste époustouflant ! Pourvu que ça dure ! Allez les bleuets prenez le pouvoir et en route pour 2023 !

    RépondreSupprimer
  63. Urios très sollicité , Vern silencieux , Urios parle pour lui et donc Castres parle de Montpellier ...
    En part de voix , Castres domine largement , écrase son adversaire
    Reste plus qu’a le faire sur le terrain ...

    RépondreSupprimer
  64. Petit à petit le CO fait son nid ... Objectif affiché neutraliser Picamoles et Pienar...

    RépondreSupprimer
  65. Je ne sais pas ce que mon pote Eric Blondeau a fait, ou pas, mais ils sont sacrément coincés les Héraultais en ce début de finale...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si le CO marque un but de plus et passe à 12-3 autour de la demi-heure, le MHR va commencer à douter...

      Supprimer
    2. Ils courent dans tous les sens et commettent des erreurs pas croyables, les Héraultais.

      Supprimer
    3. Il leur faut un bon vieux ballon porté sur pénaltouche pour espérer commencer à jouer...

      Supprimer
  66. Friture sur la ligne, fautes techniques : le MHR est complétement à côté de la plaque. Le doute va leur bouffer la tronche d'ici peu...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pienaar, Steyn et maintenant Fall : ils sont détraqués...

      Supprimer
    2. On dirait des Clermontois dans une finale...

      Supprimer
    3. Je sais, c'est pas gentil. Désolé. Je sors.

      Supprimer
    4. Reste que les Héraultais jouent comme des bourriques. Presque une caricature.

      Supprimer
    5. Là maintenant ils jouent comme des nazes.

      Supprimer
    6. J'ai l'impression qu'il n'y a pas d'âme dans cette finale. Ça se déroule sans passion.
      Ritchie ? Juste ou c'est moi ?

      Supprimer
    7. Et face à un Castres qui n’a pas son pareil pour faire déjouer l’adversaire...ils ont intérêt à se remettre la tête à l’endroit en début de seconde mi-temps. Sinon...

      Supprimer
  67. Échafaudé plutôt qu'échafaudage. Encore 1 coup de Mme Irma.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Échafaud plutôt qu'échafaudage

      Supprimer
    2. Castres montre l'exemple au MHR

      Supprimer
  68. Marceau Ambal disait "Petit le rugby ça commence dans la tête" cf. Dumora

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'après Urios c'est plutôt dans les c .... bref z'ont drôlement la niaque les Castrais !

      Supprimer
  69. Il y croient à peine du non match MHR pour l'instant.

    RépondreSupprimer
  70. Avec ces histoires de c........ Urios leur a vraiment mis la pression. Côté MHR elles sont plutôt frippées!

    RépondreSupprimer
  71. Bon allez, je vous laisse, j'ai un peu de boulot devant moi et surtout la nuit castraise dans Paris by light...

    RépondreSupprimer
  72. Kockott chiatique quand même.

    RépondreSupprimer
  73. Castrés dans tous les compartiments le MHR

    RépondreSupprimer
  74. L'échafaudage sudafs tombé sur la gueule d'Altrad, homme soit disant influent, Mme Irma en a décidé autrement. Chapeau Capo. Et que dire d'Urios, véritable Abraracourcix de ce village rebelle face à l'armada De Jules Altrad.

    RépondreSupprimer
  75. Soudés, solidarité, identité, maîtres mots, au delà de c.....és, bien sûr.

    RépondreSupprimer
  76. Le stade de France n'est définitivement pas un stade de rugby.

    RépondreSupprimer
  77. Et voilà, la phrase du jour d'Urios : une façon d'aborder le rugby d'une manière différente...
    Lui, Capo Ortéga, À. Bias, Y. Cabalero, Kockott, les vieux briscard & C.O.

    RépondreSupprimer
  78. Et les Crabos de Grenoble champion de France, Gariguette 🤔✌👍👍👏👏

    RépondreSupprimer
  79. Ravi que mon chouchou gagne avec la manière ..trop forte Mme Irma 👍 Cette victoire est un pamphlet aux chevaliers de l'industrie et aux managers, une gifle aux gladiateurs cousus d'or, un coup de pied au top 14 et au rugby français, l'argent ne fait plus la force. Cette finale ne serait elle pas le signal de la rébellion vers un rugby en Quinconces...le proche avenir nous le dira à commencer par nos moins de 20 ans. Bravo le CO.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tautor,
      Fabre c'est 1,2 milliards de CA, chevalier important de l'industrie Française ou capitaine voire général...
      Mettez PF à Perigueux (même couleurs) et vous aurez le même résultat, non?
      Le signal de la rébellion ne viendrait il pas des crabos de Grenoble plutôt ?

      Supprimer
    2. Frédéric
      En terme de budget top 14, le CO n'est pas le mieux doté et Mr PF accordait une valeur fondamentale au travail avant toute chose. Et son fils spirituel PY Revol est sur la même longueur d'onde. C'est une culture, loin des achats dispendieux d'autres chevaliers d'industrie avec les résultats que l'on connait. Les Lolo's boys doivent se mordre les couilles comme leur Président et c'est tant mieux. Bravo aux Crabos de Grenoble et à toute une jeunesse en pleine éclosion qui risque de faire éclater le systeme permissif actuel je m'en rejouis.

      Supprimer
    3. http://www.blog-rct.com/fier-pierre-yves-revol-nargue-les-grosses-ecuries-du-top-14-qui-depensent-des-millions/

      Supprimer
  80. Content pour mon pote Matthias Rolland, pour Christophe Urios et le bon président Revol. Sincèrement. On se retrouve plus tard pour la prochaine chronique. Sur Castres ? Pas certain.

    RépondreSupprimer
  81. Donc les cou...., pardon l'engagement est devenu la vertu car finale. ( sacrée écriture intuitive, joli, je le laisse)
    Nous connumes un certain WS pour qui ce n'était que la moindre des choses, juste un préalable requis.
    Je connais aussi une langue de vipère affirmant que Leinster ou Sarries auraient trouvé des solutions, heureusement c'est que des estrangers, ouf !
    Allez, scramble avec un enfant de Massane ce matin, ambiance!

    RépondreSupprimer
  82. Je suis un peu perdu ,sont devenus fous? Pas une seule video,rien pas le moindre petit controle,comme avant quoi,et un cadrage débordement magnifique,on repart en arriere,mais çà me va .Heureux pour les castrais .

    RépondreSupprimer
  83. J'explique pour les "djeuns" qui ne sauraient pas ce qu'est un cadrage débordement ,c'est qqe chose de très sournois et douloureux ,et çà fait plus mal à la tête qu'un protocole commotion (il m'est arrivé bien sûr d'en souffrir) .Au départ c'est souvent comme si on allait percuter,et puis non ,comme à la corrida ,le taureau fonce et on l'esquive.La aussi vaut mieux avoir le ballon sous le bon bras ,ce que l'on voit pas toujours hélas.Vous pouvez prendre toutes les aspirines que vous voulez ,çà ne passe pas ,surtout si c'est réactivé à l'occasion de rencontres avec des anciens partenaires qui ne se privent pas pour en reparler ,et on a intéret d'avoir des dossiers sur les "provocateurs.Ouedraougo en a été victime hier soir ,il ne s'attendait pas à ce que l'on cherche à l'esquiver pourtant lui la défense il connait..

    RépondreSupprimer
  84. Le cad dèb c'est toute l'équipe de Castres qui l'a planté face au MHR médusé, du sable dans les chaussures et aveuglé par les solaires castrais.
    Rugby de sous préfecture oui, mais pas non plus de petit budget, puisque ça reste parmi les plus gros. Mais démarqué de ces présidents requins marteaux nombrilliques aux tweets trop souvent agressifs sournois et inappropriés.
    Bref où l'humain ressemble à 1 biffeton.

    RépondreSupprimer
  85. ah l'abus de Pienaar ça peut être terrible !! Bien contente de cette finale ; je me suis particulièrement intéressée à Thomas Combezou, devenu guerrier castrais après ses escapades dans le calendrier des Dieux du Stade, on le voyait alors bel éphèbe blondinet - si ! si ! - exposant une musculature déjà impressionnante ...https://www.youtube.com/watch?v=f4ibm91xxws ... drôle de voir aujourd'hui cet Attila moustachu être VRAIMENT un dieu du Stade, et que je te plaque à tour de bras ... je le trouvais sans caractère et pour tout dire un peu gnangnan ; à force d'avoir l'air d'un dieu voilà qu'il en est un pour de bon, en plus pas la grosse tête ; bref il a tout bon Zouzou !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon ben, Mella a trouvé son remplaçant ��

      Supprimer
    2. Remplacer Mela ? Jamais !!

      Supprimer
  86. Un peu en vrac. Se payer un coach new-z pour s'occuper de sud -af, c'est pas la même culture....
    se payer, sans doute, trés cher, un coach pour une indigestion d'up and under çà fait cher l'heure d'entrainement!
    Par contre faire débuter Tulou, un peu ou beaucoup rejeté de Montpellier, c'est de la gestion de motivations du plus haut niveau.
    Est ce que qq'un a vu le"10" de Montpellier?
    Finalementle grand perdant c'est d'abord Altrad, est il bien conseillé? ou croit il détenir la science spéciale. Spécialiste de l'echafaudage, en général pour monter des murs, mais pas pour les franchir....

    RépondreSupprimer
  87. "Achille combat Hector, le surpasse et traîne sa dépouille derrière son char sous les remparts de Troie." Voilà qui avait de la gueule, on a joué petit bras hier soir question mise en scène . J'aurais bien vu le chef de guerre Urios traîner - non pas Vern Cotter mais Altrad derrière son char en un tour d'honneur éclatant sous les vivats de la foule .
    Après avoir commencé la saison par une étonnante session de théâtre afin de souder familles, staff et joueurs, mais si rappelez vous "les Olympiades d'Urios" je m'en étais étonnée ici même https://www.ladepeche.fr/article/2017/06/27/2601810-joueurs-co-mettent-theatre-travailler-cohesion.html ... il me semblerait normal de continuer dans cette veine finalement astucieuse pour mener les troupes à la victoire . Bon OK on n'a pas trouvé de casque à la taille d'Urios mais c'est pas une raison !
    Urios en chef grec, romain ou troyen je vous l'ai déjà fait je sais, et ça se confirme, c'est une figure épique . Mais au delà de la force physique du personnage, de son charisme, il y a du tacticien dans cet homme, plus Ulysse qu'Achille ?

    RépondreSupprimer
  88. En réponse à Christian Badin...
    Moi j'y connais pas grand chose mais je me suis régalé aussi de cette première mi temps des bleuets...et aurais pu/dû me régaler de cette deuxième mi temps si ce n'était pas l'edf qui trinque en face.
    Vous avez entendu parler de la méthode Singapour pour apprendre les maths?
    Ils étaient très mal classés dans le classement mondial. Ils ont décidé de prendre le taureau par les cornes, d'observer dans le monde ce qui marchait bien, de tester, modéliser et d'appliquer, avec un gros volant de formation pour les profs. plus de détails ici https://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9thode_de_Singapour
    Et bien voilà, il faudrait sûrement 15 ans aussi, mais il faut révolutionner la formation.
    Après il est évident que l'aspect "génétique" et "culturel" a son importance sans compter la "pharmacopée"...
    Peut être arrêter de bader le top 14 et à l'inverse de bouder le super rugby et sa philosophie.
    Oui, oui, je sais aussi, on ne manque pas de talents...
    Qui a dit "la meilleure défense c'est le spectacle"... heu je voulais dire l'attaque...
    Je me souviens combien Saint André s'était fait "promener" quand il avait demandé à ses joueurs d'emmener un ballon dans le coffre de la voiture pendant les vacances? ça pas non? Les vacances c'est pour se reposer du travail!
    Là bas, ils ont tous un ballon dans les mains, grand, gros, petit et ils jouent quoi...
    En tout cas ce jour on a compris pourquoi ils ont laissé venir Fekitoa dans notre top 14....
    Sinon, je maintiens mes deux idées saugrenues.
    Promouvoir un Erasmus du rugby pour faire prendre l'air pendant un an à nos espoirs pour apprendre l'anglais parlé dans leur club de top 14 et se confronter à d'autres méthodes d'entrainement et de jeu.Une petite pensée pour Peyo Crus qui à 17 ans avait eu la bonne idée d'aller étudier en NZ pour y jouer au rugby et qui y est malheureusement décédé dans un accident de voiture.
    Il aurait mieux valu convaincre il y a quelque temps, payer très cher Guy Noves, et lui donner des moyens importants, pour ré-ensemencer les collèges de France et de Navarre pour que la pratique du rugby redevienne plus habituelle pour les filles et les garçons.
    Même gagner une coupe du monde c'est quoi, comparé à une reconquête massive des établissements scolaires pour que le rugby devienne un sport aussi pratiqué par tous les élèves dans leur cursus, que le handball.
    Allez, mardi soir s'annonce un match qui va soit nous redonner un peu d'espoir, soit finir de plomber notre moral.

    RépondreSupprimer