lundi 24 juin 2019

Kit et sacre

Il n'est pas envisageable de terminer la saison sans l'illustration de ce moment de fête, de bonheur et de joie. D'extase, osons le mot. Champion du monde moins de vingt ans ne donne pas droit à une étoile... Mais des étoiles, ils en ont plein les yeux, ces Bleuets ! Sacrés d'affilée, et donc double exploit. Juste se rappeler à quelles sauces la formation française a été mangée, ici et là, piétinée même. Comme si l'outil de Marcoussis désormais délégué aux centres de formation des clubs d'élite n'était pas capable de faire éclore le meilleur de nos générations bleues.


C'est chose entendue, et je ne pense pas que des Cassandre oseront revenir là-dessus : la formation française se porte bien, merci pour elle. Les oiseaux de mauvais augure iront se percher ailleurs. Le boulot effectué, la nouvelle formule lancée, la façon d'extraire le talent des jeunes pousses n'a rien à envier à personne. C'est d'ailleurs ce que disent, unanimes, certains entraîneurs étrangers : Steve Hansen pour les All Blacks, Heyneke Meyer chez les Springboks, en particulier, pour ne parler que des plus contemporains avec lesquelles j'ai évoqué le sujet.


Une fois ce constat gravé dans le marbre des carrières en devenir, la question reste entière : que vont-ils devenir ? Le DTN et ancien entraîneur-adjoint du XV de France, Didier Retière, dont les deux fils - Arthur et Edgar - pratiquent ce jeu à haut niveau, a souligné depuis quelques années déjà que le principal problème du rugby français et de sa relève se situait au moment où les jeunes joueurs quittaient la gangue formatrice - à vingt ans - pour devenir professionnels à plein temps.


Cette période de quatre saisons durant laquelle la quasi totalité de ces juniors passe sous les radars, Didier Retière l'a nommé "le trou noir". Lutter contre est compliqué, considérant la structure du rugby français. Nos meilleurs pousses préfèrent un salaire juteux dans un grand club même s'ils doivent cirer le banc (au mieux) à un début de carrière plus contraignant et moins lucratif en ProD2 ou dans le haut du tableau de Fédérale 1 : le temps de jeu ne contrebalance pas les émoluments. C'est dommageable.


Ceux qui brillent dans leur catégorie - c'est le cas des Français depuis deux saisons - manque cruellement de densité, de dureté, d'habitude au combat pour espérer, à un âge où pourraient s'ouvrir en grand les portes du XV de France, s'exprimer dans le Tournoi, les tests de novembre ou les tournées. Prenons le cas de Louis Carbonel et de Jordan Joseph, pour ne prendre qu'eux. Si les choses étaient bien faites, ils seraient déjà en partance pour le Japon.


Un qui n'y sera pas, c'est Mathieu Bastareaud. Franchement, à titre personnel, je pense que ça fait déjà un bout de temps qu'il ne devrait plus jouer en équipe de France. Si ça n'avait tenu qu'à moi, depuis 2009 et son mensonge pour protéger une table de nuit, lequel a quand même mobilisé deux Premiers Ministres et flouté l'image du rugby, je l'aurai laissé se consacrer aux joutes domestiques.


On tombe toujours par où on péche. Que l'entraîneur en chef tricolore, Jacques Brunel, n'appelle pas celui qui fut son capitaine en 2018 est d'une nullité affligeante. Ce staff de peu d'égards est désormais partagé sur une ligne de front : vitesse d'un côté, force de l'autre; l'option mouvement prônée par Galthié entré dans la bergerie, et l'approche conservatrice car rassurante maintenue par Brunel. Que François Cros, meilleur joueur de la dernière finale, ne soit pas dans les trente-et-un est pour moi péché.


Mardi débute la phase de préparation de la Coupe du monde 2019. Toutes les autres nations sont d'attaque. Pendant ce temps-là, à Marcoussis, ils n'étaient que huit pour aborder cette ligne droite. Huit parce que le Top 14 s'est éternisé et que priment les vacances. Il y a, comme ça, des raccourcis saisissants, des associations qui fâchent, des moments embarrassants, des visions qui s'entrechoquent que nous aimerions effacer : au moment où les Bleuets fêtent de retour en France leur double sacre, le groupe tricolore choisi pour disputer le Mondial au Japon pousse, dispersé, la grille de Marcoussis.

181 commentaires:

  1. C'est exactement ça ton constat. On a des doubles champions du monde U20, l'avenir quasiment assuré pour n'importe quelle structure sportive qui s'est donnée les moyens d'y arriver. Et là, on dirait que ces moyens ne justifient pas la faim, au niveau niveau au dessus, senior. Et on reste toujours sans trop de franche perspective sur ce devenir, parce que là, la faim c'est surtout le bizness, le pognon, le flouz, l'oreille. Et les moyens doivent être livrés clé en main, prêt à l'utilisation dans la pompe à fric. On est dans la globalisation et plus dans l'identitaire ou l'incarnation. Et ça reste préjudiciable, à mon sens.
    Sauf, si un certain change la recette sur le grill.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les clubs d'élite veulent de la main d'œuvre expérimentée et corvéable. Il devrait un avoir un moyen (modus operandi) de placer sur la feuille de match de Top 14 des champions du monde juniors quand même non ?

      Supprimer
    2. Et pas seulement à partir de la bonne volonté des coaches concernés.

      Supprimer
    3. Personnellement je suis meme surpris que a titre d apprentissage on ne mele pas les jeunes a la prepa de la cdm. Juste pour voir. Ceux qui ont la determination adequate trouveront d eux meme la motivation pour la suite de leur carriere.

      Supprimer
    4. Perso j emets juste un bemol: la maturite physique face a des joueurs confirmés.
      J ai d ailleurs un souvenir des golgoths anglais moins de 20 assez surpris.
      Mais passons.
      Je repense au cas de Samuel Ezeala par exemple ou la montee au creneau generale avait plombé l ambiance. Mis de cote une technique de placage pas forcement eprouvée.
      Ensuite je pense a Jonny Wilkinson qui s est mis a rythme dement au niveau physique et qui en a payé le pris a un moment.

      Supprimer
  2. D'abord bravo à tous ces joueurs. J'ai exulté au coup de sifflet final! Mais passé ce moment les problèmes structurels du rugby français viennent un peu plomber l'ambiance... Je résume: 2 titres en U20 en 2 ans et 8 doubles champions du monde. Suis-je fou en disant que dans n'importe qu'elle nation correctement structurée ces 8 joueurs (ou presque) auraient tous leur place en A? Voire seraient prioritaires? Étant donné les résultats du XV de France ces dernières années de plus en plus de personnes prônent "Place aux jeunes!". Donc si ces 8 joueurs ne se retrouvent pas tous ou presque titulaires indiscutables dans leurs clubs et en bleu, c'est qu'il y a un problème... C'est le lot du rugby français ces dernières années: on a tellement de problèmes qu'à chaque fois qu'on pense en avoir réglé un les autres nous sautent à la figure presque immédiatement. De quoi aurons nous l'air si avec tous ces talents nous ne sommes pas capables de faire quoi que ce soit lors des tournois à venir et en 2023?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait d'accord avec toi. A 20 ans en équipe de France ! Et zou... Pas de discussion, pas d'atermoiements, pas de mais...

      Supprimer
    2. C est pas l age a peu de choses pret de Rieko Ioane par exemple ?

      Supprimer
  3. En astrophysique, "un trou noir est un objet céleste si compact que l'intensité de son champ gravitationnel empêche toute forme de matière ou de rayonnement de s'en échapper". Pris dans cette nasse, nos joueurs si talentueux soient-ils n'ont donc aucune chance de faire carrière . Et pour rester dans le champ céleste nous avons donc le privilège d'assister à une pluie de comètes extraordinaires qui finiront perdues dans les étoiles . Leur gloire tend à rester éphémère ...
    Revenons sur Terre : confrontés très tôt aux dures réalités du Top14/ ProD2 pour la plupart d'entre eux, nos jeunes ont du mal à survivre à la 1ere année chez les grands ; regardez la blessure de Demba Bamba par exemple ( hernie cervicale) celle de Coville aussi . Comme si l'univers protecteur, le cocon dont ils sont entourés pendant leur année U20 ne suffisait pas . On a parlé en commentant la chronique précédente de la nécessité d'avoir un récit fondateur ( base des AB) il faut bien reconnaître que ce récit demeure chez nous une "short story", et que rien n'existe pour passer de leur dimension à la suivante .
    Bref il faut travailler un art difficile, celui de la transition .


    PS : André c'est OK pour la pensée vagabonde à Peyrins

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Short story pour un passage de la 4e à la 5e dimension, après une love story initiatique de début d'été.
      Dépucelés, mais reste l'expérience à engranger...

      Supprimer
  4. .... ben oui Richard, tellement évident ...
    ... bien sûr que notre formation n'a rien à envier aux autres, ..mais avant la sélection des meilleurs et le succès de U20, (de la responsabilité fédérale), il faut saluer le "travail", l'investissement, la compétence, de nombreux éducateurs très souvent bénévoles (malgré les limites de la formation fédérale et en clubs chez les plus jeunes notamment).
    Le problème majeur, c'est que la formation du joueur n'est pas terminée à 20 ans, et que les entraîneurs du Top 14 n'en ont rien à foutre de former des joueurs.
    Former , ce n'est pas le même "métier", la même passion, ne fait pas appel aux mêmes compétences, ... et surtout pas la même rémunération !!!
    Il faut savoir les faire "éclore" au plus haut niveau, et il n'y a qu'à travers le jeu, le terrain, la compétition, la situation réelle, pour franchir le dernier palier, souvent plus difficile pour un avant qu'un 3/4 dans sa dimension physique.
    Plus possible aujourd'hui (comme hier , à part quelques exceptions ) pour un jeune de montrer ses aptitudes, son talent, ...de le promouvoir par obligation (manque d'effectif, blessures des titulaires,...)
    Et donc, je pense que le fameux "trou noir" risque de durer encore un peu , malheureusement, ... que ceux qui partent au Japon prennent exemple sur ces jeunes !!!

    RépondreSupprimer
  5. "Kit et sacre"?
    Kit= trousse = ensemble de prêt à monter...
    Kit et Kat = biscuit enrobé de chocolat = douceur...Mais aussi bouffe pour chat...
    Alors? Formation clé en main? Techniques exportables, reproductibles? Le résultat semble bien être là.
    J'avoue, chaque fois que je l'ai vu, entendu, beaucoup apprécié la personnalité, la personne, le discours de l'entraîneur principal, Sébastien Piqueronnies. Il part, si j'ai bien compris à Mont-de-Marsan...Nous verrons ce que cela donnera. J'ai le souovenir de Deleplace entraînant la première du P.U.C. sans résultats notables.
    Comme le dit parfaitement Christian les capacités d'éducation, de formation et celles de manager, d'entraîneur dans le but de gagner essentiellement sont sensiblement différentes.
    A suivre, donc.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sinon, dans sa trousse, il a déjà un joli kit de formation. Je citerai que le lycée Jolimont et le pôle espoirs à Toulouse où il a vu passer les Bézy, Doussain, Galan, Palis, Iribaren, Dupont, Verhaeghe ou Romain Ntamack. Avant de prendre les U19 et dans la foulée les U 20 pendant 2 ans. Dommage, que les entraineurs se succèdent aussi rapidement.
      Allez, kit à quitter, autant être champions du monde !

      Supprimer
    2. Iribaren, c'est pas le 9 qui a une jolie droite, euhh, une jolie passe ?



      (spéciale cadeau pour Georges...)

      Supprimer
  6. Parmi tous ces champions du monde, il y en a quand même un certain nombre qui se sont frotté au haut niveau dès cette saison, il y'en aura même au Japon. Donc tout n'est pas noir non plus.
    Que les règlement évolue pour rendre obligatoire sur les feuille de match des sélectionnables me semble une piste intelligente, plus que la limitation des "étranger" qui se heurtera au droit du travail.
    Ritchie, je te trouve étrangement intransigeant avec Bastareaud. S'il fallait lourder le moindre international qui fait une connerie, on n'aurait pas grand monde à aligner... et puis personne n'a obligé les politiques de l'époque à se pointer au balcon et ensuite passer pour des cons il me semble.

    RépondreSupprimer
  7. "Une vie violente", film sur la Corse, ce soir, sur "OCS Choc". Çà, ce sont des Iliens ou je ne m'y connais pas!

    RépondreSupprimer
  8. Pardonnez moi les mots mais c'est quand même un foutu bordel cette EDF : 8 joueurs présents d'après l'Equipe (Poirot, Setiano, Gabrillagues, Serin, Fickou, Ollivon, Belleau et Guirado ) Cette préparation-sic ! mêlera des sessions à effectif variable et du rattrapage pour les absents . Autant dire du bricolage .
    Encore et toujours .
    Sans doute est-ce l'explication du terme "kit" qui je l'avoue me laissait perplexe ! Une EDF en kit, assemblée par petits bouts et surtout pas aux mêmes dates . EDF Meccano ou Ikea choisissez votre peine !! Et s'il n'y avait cette deadline de la CDM, on arriverait probablement à nous présenter cette ânerie comme le nec plus ultra de la préparation .
    Quid du liant, de la cohésion du vivre ensemble et jouer ensemble des équipes ?
    Je ne doute pas des joueurs : ils feront de leur mieux mais si les Toulousains se trouveront sans peine sur le terrain ou les Clermontois, qu'en est-il de la liaison avec les autres ? Et sur un plan plus psychologique quelle façon stupide de traiter cette équipe, quel manque de considération, certainement pas la meilleure méthode pour renforcer l'estime de soi .
    En creux, ça donne une image peu flatteuse du nouveau staff ; peu inspiré, agissant par à coups, au doigt mouillé, sans vista ou alors elle est bien cachée . Vite un stage de kaizen ou de n'importe quoi mais qui soit productif et emballant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors ikea, normalement y a un plan qui te mene a bon port avec ton kit. T es censé commencer avec un jeu de pieces complets en plus. La a priori t as ni toutes les pieces, ni le plan.
      Un stage Kaizen ? Faut commencer par u. 5S... jeter tout ce qui ne sert pas,ranger, ordonner, tout ca tout ca. Apres on vise l amelioration continue.
      Avec de la chance et sans accident industriel, t es en excellznce operationnel un jour

      Supprimer
    2. EDF : Equipe DUPLO France

      Supprimer
  9. bravo pour les U20 même si leur victoire tient beaucoup à la défaillance des buteurs australiens. Mais ne cachons pas notre joie.
    Toutefois, les mettre dans le grand bain aussi vite me paraît prématuré dans la mesure où les coaches des championnats pro et F1 sont tout de même portés sur un jeu de probabilité basé sur l'usure de l'autre.
    les mettre dans le grand bain à à peine 20 ans, c'est une fin de carrière à 25, un ras-le-bol, des blessures à répétition. Je pense au contraire, qu'il est urgent d'attendre la maturité physique ou bien demander aux présidents de club de cesser de passer par la martingale fidjienne pour assurer le coup.
    les lignes arrières clermontoises ont été pitoyables à la finale dans le jeu de mouvement, ce n'est pas la solution.
    quant à l'équipe de France, il vaut préserver les jeunes de tout ce bordel où l'on voit bien que malgré le casting digne d'une superproduction hollywoodienne, on fait une préparation pour rentrer vite à la maison après le premier tour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les préserver, oui, pas les réserver trop longtemps quand même. Quant au jeu de probabilité basé sur le jeu de quilles et d'usure de l'autre, va bien falloir trouver autre chose qui correspond à ce qu'ils ont appris en formation. Sinon, ils iront tout droit en déformation.

      Supprimer
    2. Il me semble quand même que ceux qui ont tenu la baraque lors de cette Coupe du Monde U20 sont aussi ceux qui avaient un certain vécu Top 14 (Carbonel, Joseph, Géraci, Delbouis). Lequel Top 14 commence peut-être un peu à changer; ce n'est pas un hasard si les 2 derniers finalistes sont les clubs qui proposent le plus de jeu, pas un hasard si justement plus de jeunes joueurs sont intégrés en première. On a eu les "années stars" du RCT, du Racing ou de Montpellier, mais n'y aurait-il pas décrue ? La (dys)symétrie des parcours du RCT et du Stade Toulousain est intéressante à ce titre.
      Il faut voir si la tendance au jeu et au jeunisme va se confirmer dans les 2-3 années qui viennent.

      Supprimer
  10. Pas tout a fait d'accord sur la qualité de notre relève au plus haut niveau, on y reviendra, mais pour faire court, des Geraci et des Carbonel, tu balances un coup de pied dans la porte du vestiaire a Christchurch ou Durban,il en sort quatre !
    Sinon, vitesse et force, bien sur , le cocktail si délicat a doser, la pierre philosophale, l'arme absolue du Rugby.
    La puissance qu'on appelle ça, mais c'est comme le camembert, pas toujours bien fait, trop gras, puis trop sec, un vrai casse-tête !
    Nous , au pays de la bonne bouffe, on a choisi le roboratif, on a avalé de la fonte, du coup on passait plus les plats, le service prenait du retard.
    On a pris un chef adjoint, mais maintenant on cherche des produits allégés, pas facile, surtout qu'il reste peu de temps pour faire mijoter, les autres sont déjà à table, le couteau entre les dents.
    Allez, Lepetit Président.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Surtout que pour l'instant sur le grill il n'y a que 8 saucisses. Les autres sont encore au congélo, en récup
      Allez,sont encore pas sortis de l'auberge

      Supprimer
    2. ... et pas mal de fayots aussi parmi les saucisses !!🍛🍨🍲😉

      Supprimer
  11. Vous allez me faire repartir sur les iliens....J'en ai encore sous le coude.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. André
      Dommage que je n'ai pas cette chaine et que je vois ce film , j'aurais pu donner mon avis ; mais je me méfie un peu de tous ces clichés que véhicule mon île même si souvent c'est "chaud", je le concède mais je ne crois pas que ce soit plus chaud que le 93 ou certaines banlieu de marseille ou grandes villes !
      L'insularité donne des sentiments et des attitudes souvent absentes au continent ( partout dans le monde et pas spécifiquement ici )
      être insulaire c'est savoir que ou que tu te tourne , tu vois la mer et que tu en es prisonnier , et même si "Kalliste" est la plus belle , quand il y n'y a pas de moyen de transports; tu deviens comme le lion en cage et donc un peu plus agressif !
      Le sang est chaud car qui ne peu quitter sa cellule tourne en rond et fais bouillir son cerveau ..
      bonne soirée , tu me racontera demain
      Bises à tous

      Supprimer
    2. Mais moi non plus je n'ai pas cette chaîne. J'ai les T.N.T. + quelques autres par l'offre de Free. C'est juste que j'ai toujours eu l'habitude de "lire la télé", de laisser passer mon œil sur les pages et m'arrêter à ce qui peut l'accrocher; parce que çà m'intéresse ou bien parce que çà me fait penser à d'autres gens ou choses et puis parce que j'aime faire des liens (pas toujours réussis) et transmettre à gauche à droite. Comme ce documentaire "Zone d'ombre" sur la 2, ce soir, à 23h20, que j'ai signalé à Benoit. C'est un coin de son pays...

      Supprimer
  12. Vu sur l'équipe, la photo du bureau de l'opposition : Blanco, pas très concerné pour enfoncer le bélier dans la porte...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Positionné en extrémité de table... il n a pas du apprécier

      Supprimer
    2. Bah ... il échange des sms avec Bernie :

      Bernie - Demain derrière l'église . J'aurai un témoin, mon copain Simon.Et toi ?Qui sera ton témoin ? Blanco - Florian Grill
      Bernie - Qui ? Connais pas ...
      Blanco - T'inquiète, tu vas bientôt entendre parler de lui !!!

      A noter que tous ont leur portable sur la table à portée de main, je serais leur prof, ils seraient tous collés ! Non mais ...

      Supprimer
  13. ... ah ces jeunes !!! ... bon courage à toi Gariguette !

    RépondreSupprimer
  14. deux points mélangés.
    -Sur une chaine de télé, cet imprimatur de B. Laporte:" c'est qui M. Grill, qui le connait à part sa mère?" ça commence bien la campagne electorale pour la FFR en 2020.
    -QQuns ici ont rétorqué que maintenat bcp de Head coach ne s'occupaient plus à faire grandir les jeunes pro, je contre en signalant qu'il y a maintenant dans bcp de clubs presque autant de spécialiste que de postes, du lanceur de pizza, au conseiller pour le pied, pour les skills, pour la touche, pour la melé, et parfois pour la passe....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah, les têtes de coach, ils font ce que dit le patron, c'est pas des rebelles non plus !
      Des staffs pléthoriques ça les rassure mais c'est pas forcément gage de qualité, d'intégration encore moins.
      Allez Chevreuse

      Supprimer
  15. N'empêche ... il est fort ce Florian : s'appeler Grill et annoncer sa candidature pendant la canicule !!! 😅😉

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui mais il vient avec du Champ !🍸
      Allez Chevreuse

      Supprimer
  16. Suis je donc le seul à ne pas partager votre enthousiasme pour ce titre en U20. J'ai essentiellement vu des individualités, et sur des faibles temps de jeu en raison de remplacements permanents. Cela est sans doute suffisant pour être champion en U20 , mais au niveau supérieur cela ne suffit pas. Au niveau supérieur c'est un jeu en équipe qui fait la différence, et non le cumul de talents. Un jeu en équipe selon un jeu défini.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suis non plus pas convaincu que ces deux succès consécutifs attestent de l'excellence de notre formation, et j'attends que celle-ci remplisse d'abord les écoles de Rugby.
      Les commentaires de notre DTN me font penser a une opération commando qu'on pousserait idealement jusqu'à 2023, et ce n'est pas ma conception d'une équipe nationale.
      Pour autant je te trouve bien sourcilleux envers cette équipe, double CDM, ce qui ne peut être un hasard.
      Leurs qualités d'adaptation, de défense et d'optimisation des temps forts, face à deux équipes très différentes fût remarquable.
      Un simple assemblage d'individualités, même brillantes, n'aurait pas pu réaliser ça, il fallait une équipe, c'en était une .
      Allez Chevreuse

      Supprimer
    2. Lulure , je les ai trouvé bien ces jeunes , état d'esprit , sang froid , ( ça envoyait coté Australie ) quelques très belles combinaisons entre Carbonnel et la paire de centre qui ont échoué à pas grand chose , ne se sont jamais reniés , ont envoyé , pris des risques , un poil trop , ce 9 est un sacré poison , on en reparlera , bon ok les buteurs australiens... mais la chance se provoque , ils l'ont eu et ne sont pas champions par hasard
      Piqueronies et son staff ont fait du bon boulot , c'est une évidence , suis pas assez connaisseur de la détection /formation pour porter un jugement ou en apprécier le fondement . Le seul bémol c'est Josef je l'ai trouvé en deçà de l'année dernière ... son passage au Racing ? Une année en effectif pro et ... j'ai trouvé ça inquiétant

      On revient à cette idée que les plus talentueux rejoignent les clubs ( franchises ? ) qui savent polir des diamants et qui jouent sur la vitesse et l'intensité

      Carbonel a dit qu'il avait progresser sur la gestion des temps faibles car ça joue plus lent et dur en Top 14 , au niveau international , plus de vitesse et d'intensité donc important de progresser sur la rapidité de prise de décision ... Va se faire engueuler par MB et PC en rentrant ... mais c'est vrai d'ailleurs qu'il s'est fait coffrer deux ou trois fois à cause de ça , lucide le garçon

      Supprimer
  17. Je viens de voir ("28 minutes") un architecte méridional: Eric Ricciotti (stade Jean-Bouin entre autre...).... Il m'a particulièrement plu et intéressé par son discours argumenté sur une architecture régionale et non mondialisante, bien entendu. Ce discours peut parfaitement être transposé à la culture rugbystique telle que nos en parlons généralement et, plus particulièrement, dernièrement.
    Un moment, il a répondu à une question sur le beau:
    -"Le beau est toujours juste".
    Je ne trouve pas le rugby d'aujourd'hui particulièrement beau.

    RépondreSupprimer
  18. Je viens de voir ("28 minutes") un architecte méridional: Eric Ricciotti (stade Jean-Bouin entre autre...).... Il m'a particulièrement plu et intéressé par son discours argumenté sur une architecture régionale et non mondialisante, bien entendu. Ce discours peut parfaitement être transposé à la culture rugbystique telle que nos en parlons généralement et, plus particulièrement, dernièrement.
    Un moment, il a répondu à une question sur le beau:
    -"Le beau est toujours juste".
    Je ne trouve pas le rugby d'aujourd'hui particulièrement beau.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. " La beauté parle à voix basse , elle ne peut pénétrer que les plus éveillés " N

      Supprimer
  19. Tiens pour prendre l'air, ceci http://revuenawa.fr/odyssees/ ... avec Benoit en narrateur homérique ( histoire divisée en chants !! je jubile ...) avertissement faut bien connaître Paris parce que notre Ulysse navigue un peu partout au hasard ( ? ) de rencontres, musique et cinéma, mais tout est possible : on est à Paris et Paris c'est une jungle ! Allez bonne découverte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quelle belle jungle. Je ne connaissais pas cette revue avec Benoit au milieu, au top.

      Supprimer
  20. http://sport24.lefigaro.fr/rugby/pro-d2/actualites/rugby-les-poules-de-la-discorde-en-federale-1-963345 ... encore des mécontents !!

    RépondreSupprimer
  21. Après, pas forcément évident de bien conditionner les 4 poules§ Mais tous ont quelques derbys quand même.
    Après, le problème c'est que Ouest et Centre Midi-Py concentrent pas mal de clubs moins éloignés et donc plus de derby entre guillemets. Mais on ne peut pas les mettre en poule Nord ou Sud-Est Méditerrannée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sur le plan géographique c'est assez fendard : la poule Nord en particulier avec Chambéry, Vienne et Nantes Rennes ! Après le kit, on se lance dans le patchwork improbable ; je pense que le congrès fédéral va être houleux ... à moins que les rectifications souhaitées ne se fassent en coulisses ! En tout cas ça promet !

      Supprimer
    2. et puis Mazamet en poule sud-est méditerranée, j'ai regardé la carte, c'est quand même un peu capillotracté ... au passage la poule sud ouest, la plus cohérente, se nomme "poule centre midi pyrénées " ben alors on n'assume plus ? allez viens poupoule https://www.youtube.com/watch?v=T2VuZuPXLzc

      Supprimer
    3. Bah, les voyages forment la jeunesse (et de Mazamet tu descends attraper l'A61 et roule ma poule).



      (m'enfin, passer de Drancy à Mauléon -et inversement-, de Rennes à Rumilly ou de Bagnères à Issoire, ça fait un sacré dépaysement... Va falloir réviser le répertoire vocal pour les trajets !)

      Supprimer
    4. pas faux Pipiou mais les principales objections tournent autour du coût budgétaire de ces déplacements notamment pour les clubs promus sans compter que les supps ne se déplaceront pas aussi loin .

      Supprimer
    5. Difficile de satisfaire tout le monde! Lesdites poules ont-elles été organisées en fonction des facilités de transport (acces TGV par exemple) ou de manière arbitraire?

      Supprimer
    6. Lire aussi le blog de Frédéric Bonnet sur les délices de la Fédérale ...

      Supprimer
  22. Quels coûts budgétaires ?
    C'est pas la Fédé qui casque maintenant en aidant les petits clubs et le rugby amateur ?




    (Ou alors j'aurais mal compris le principal axe de la campagne de Laporte en 2016 ?)

    RépondreSupprimer
  23. Je ne sais pas mais à lire l'article ce n'est pas le cas ; ils ont peut être reçu une télé quand même ?

    RépondreSupprimer
  24. Avec le mois de juin arrive chaque année le rapport de la Cour des comptes . cette année c'est le sport qui est épinglé dans toutes ses composantes ou presque . Lu dans le Figaro :"Dans un rapport «provisoire", la Cour des comptes pointe du doigt une créance de 300.000 euros d'Areva, qui n'a jamais été réglée, la rémunération d'anciens athlètes au titre d'"ambassadeurs», entre 15.000 et 100.000 euros annuels selon le Canard Enchaîné, et la situation de l'ancien directeur financier de la Fédération, qui s'était constitué en société de consultants et facturait ses services entre 122.300 et 126.000 euros par an, faisant économiser 600.000 euros de cotisations sociales à la FFA, selon l'hebdomadaire satirique ."
    Par ailleurs le coin-coin vengeur clashe l'INSEP et sa gestion du haut niveau enfin ... last but not least il révèle les travers de l'Agence nationale du sport .
    Bref après celle de la Musique, voici la Fête du Sport .
    On se souvient des fantaisies de la Fédé de tennis sous le règne de Peter Pan, on connait la gestion transparente du rugby, je ne vais pas énumérer toutes les histoires croustillantes qui égayent les soirées des amateurs de sport, mais puisque ça commence à drôlement se voir, la ministre ne devrait-elle pas relever les manches et s'y coller un peu ??

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le politiquement correct comme les questions d'orientation et de stratégies est une chose. Mais comme tous les sportifs, c'est plutôt le terrain qu'ils connaissent le mieux. En l'occurrence son bassin d'eau douce, et en dehors, elle connait pas trop Roxana, trop policée par l'eau, Marie ché à nous. Habituée des médailles, elle a cédé à celle de la tentation Mac ronron le roi de la liposuccion. Faites du sport, on connait la musique... Bon, elle en est pas encore au stade de Platoche, que t'as oublié dans les magouilles le temps se brouille ! Et sinon, ben pour s'y coller, faut écoper d'abord.

      Supprimer
  25. Le post de Loucas me rappelle une scène du film l'aventure c'est l'aventure " ou Charles Gerard prend le micro au milieu des maximes révolutionnaires de ses camarades Ventura , Brel , Denner et devant la foule en délire s'exclame " j'ai à vendre une Mercedes 300 , 20000 km , état neuf "

    Allez pourquoi pas Loucas !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Clinique explosion Tunisie !
      C'est un bon lui....
      Sinon t'en veux combien de la Merco? 😁😁
      Allez Lino

      Supprimer
  26. T'as raison François, on sait jamais, sur un malentendu...
    Et puis ça me permet de me rendre compte que je dois subir une intervention de blepharoplastie: les paupières tombantes, bizarrement ça m'arrive très souvent après manger et un bon alcool fort. Faut régler ça !!

    (et "L'aventure c'est l'aventure", le meilleur film de Lelouch à cause du casting (mais pas de Lelouch). Rien que la dernière scène sur la plage...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi qui croyais que les paupières tombantes c’était la marque de fabrique de Georges 😬

      Supprimer
  27. Et bien, disons que pour la énième fois, mon petit texte s'est envolé dans les cieux...!
    En gros, chaleur, vélo, devoirs de vacances...
    J'attaque donc les miens en tentant de conclure mes réflexions "iliennes". Mais, avant, un petit test d'envoi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Envoie un coup d'éolienne, vont bien finir par arriver.
      Sinon, on se contentera du tour de France la semaine prochaine !

      Supprimer
  28. Ouaip, bon état des lieux en Fed 1 par Frédéric.
    En même temps c'est le carrefour entre deux mondes, peut il en être autrement ?
    Nous faisons le même constat sur la situation désastreuse du monde amateur et de ses bénévoles.
    Je vous les brise à longueur de blog , et compte bien y revenir, sur ce que devrait être la Fédération.
    D'abord une espèce de mutuelle à succursales multiples, sur le modèle des sociétés d'assurance par exemple,ou des banques.
    Qu'elle informatise les clubs d'abord, qu'elle leur offre et impose un outil de gestion commun et la formation qui va avec.
    Puis une action nationale relayée localement pour la pub, le marketing, le recrutement; c'est essentiel, nos écoles sont mortes ou en apnée.
    L'animation sportive pour les petits, l'apprentissage pour les ados et l'accompagnement vers les seniors,voir le monde pro pour les meilleurs sera le troisième pieds .
    Après seulement la Fédération pourra s' occuper de l'organisation des compétitions.
    Allez, c'est pas gagné, hein!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, mais ça déménage au talon. T'es prêt pour le Grill, toi. Y a pas que la pizza que t'envoie bien. Bon tempo pour l'amateurisme plutôt qu'amatourisme... La TV ça fait pas tout, non plus.

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

      Supprimer
    3. Jean Lou au top , à la pointe ( normal pour un talon ) Philou pourrait nous donner son avis sur le modèle " assureur " et ce que la FFR pourrait transférer dans son mode de gestion du monde amateur . Digitalisation aussi très bonne idée , j'ai dans le monde associatif une organisation qui a vraiment transformé son modèle éducatif auprès d'équipe présente dans 35 pays différents donc ... y compris dans le suivi des enfants , leur progrès dans le temps au moyen d'une application très bien
      conçu

      Pour nos écoles la gros pb d'image de ce rugby golgoth , dangereux jusqu'à l'issue fatale ... Vrai gros sujet qui va au de la de communication

      A propos de communication , Florian va devoir gérer le cas Blanco... pas facile mais je crains que le mec devienne un vrai boulet plus qu'un atout ... C'est Diabolo et Satanas qui ont du rigoler en lisant les interviews croisées de Blanco et Lievremont

      Allez Florian va falloir trancher et vite !

      Pour la Merco je vois ça avec Charlot

      Supprimer
    4. Ca on peut dire que question communication ça commence plutôt mal pour la liste rebelle ! D'abord le timing : ils auraient dû remettre leur annonce afin de régler leurs différends, et ce n'était pas non plus malin de se déclarer juste au moment du sacre des Bleuets, l'équipe Laporte ne peut que s'en glorifier .
      Ensuite comme le dit François, Blanco = boulet ( ça fait mal de l'écrire si on pense à sa carrière ...) Les défections de Lièvremont - tonitruant - et de Magne plus discret n'ont rien arrangé .
      Bref ça part dans tous les sens !
      En même temps, c'est aussi la preuve qu'ils ne cachent rien, contrairement à d'autres, et que dans le fond, toutes choses égales, c'est peut être finalement un atout , petit certes, mais un atout quand même . Buvez frais, restez à l'ombre . Bonne canicule à tous 😎🍹🍺🍓

      Supprimer
  29. Qui a donc marché.
    Je repars donc de l'effet "boomerang" qui me semble parlant et sur lequel je m'étais arrêté la semaine dernière.

    RépondreSupprimer
  30. Et voici les poules de Fed https://api.www.ffr.fr/wp-content/uploads/2019/06/Pre%CC%81sentation-Infocongre%CC%81s_Compe%CC%81titions-VF.pdf... donc plus d'appellations tordues mais des poules sobres 1- 2- 3 - 4 Nantes et Rennes ont rejoint l'ouest, bonne nouvelle pour les géographes ! Carte en couleur qui va certainement faire grincer les dents de bien des présidents ...
    Sinon le congrès de la FFR s'ouvre à 17h à Perpignan .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. non je blague, ça c'était l'année dernière ! Vous dire si le site de la FFR est à jour !! Donc le Congrès se tient à Nantes depuis hier ...

      Supprimer
    2. Ils ont trouvé la voie quand meme ?

      Supprimer
    3. Dans la prisooooon de Nantes

      Supprimer
  31. Et sinon Mapoe, Combrick au SF. On croit revoir le MHR.
    Ok que la direction tranche dans le vif. Mais la ça redevient une blague... pfff

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Capri c'est fini, mais Parisse aussi ...

      Nous n'irons plus jamais,
      Voir jouer Sergio Parisse
      Nous n'irons plus jamais,
      Hans vient de décider,
      Nous n'irons plus jamais,
      Ce soir c'est plus la peine,
      Nous n'irons plus jamais,
      Comme les autres années.

      Parisse, c'est fini,
      Et dire que c'était la ville
      De son premier raffut,
      Parisse, c'est fini,
      Et je crois bien
      Qu'il nous dit maintenant "salut" .
      Parisse, c'est fini,

      Il n'ira plus jamais,
      La ram'ner à Jean-Bouin,
      Il n'ira plus jamais,
      Sur le pré mettre l'bouzin ;
      Parfois on voudrait bien,
      Lui dire recommençons,
      Mais on perd le courage,
      Sachant qu'il dira non.

      Parisse, c'est fini,
      Et dire que c'était la ville
      De son premier raffut,
      Parisse, c'est fini,
      Et je crois bien
      Qu'il nous dit maintenant "salut" .
      Parisse, c'est fini,

      Il n'ira plus jamais,
      Ameuter le vestiaire,
      Brancher les adversaires,
      Pour mieux les fair' bisquer
      Il n'ira plus jamais,
      Enchanter l'Stade Français ,
      Il n'ira plus jamais,
      Faire des arrêt-buffet.


      Parisse, c'est fini,
      Et dire que c'était la ville
      De son premier raffut,
      Parisse, c'est fini,
      Et je crois bien
      Qu'il nous dit maintenant "salut" .
      Parisse, c'est fini,

      Supprimer
  32. Bon , revenons a nos moutons (!)
    Soyez rassurés braves gens, à Marcoussis on a pas oublié les haltères, ouf ....
    Allez, j'en dormais plus ! ( l'hiver ici, 20°la nuit, on a remis la couette 😆)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça te va super les couettes !! 😉😌

      Supprimer
    2. Mdr ouais ouais tu parles d un hiver. Et tu rechauffes a la pile plate ? :-p

      Supprimer
    3. Di rhum ec di sel li soignnnn toutttt !
      Sinon kikalu les confessions du gros Goze dans le Midol ?
      Un monument, il faudra bien lui dresser une statue, enfin si on à assez de mer....pardon, de matériau.
      Allez Chevreuse
      Allez

      Supprimer
    4. .... ben oui, j'ai lu ... tout va bien non ?.... c'est parfait, tout le monde bosse, à la ligue, à la fédé, ...la main dans la main non ?...on progresse...on améliore le quotidien...l'avenir s'annonce radieux.... vous allez voir,... on va être "pas loin" du titre au Japon !!!!

      Supprimer
  33. Revenons à nos moutonnnes. Rien à mitonne. Juste US plus fortes plus pro épicétou. Françaises pas
    des renardes, fallait juste s'y attendre. Le 2e se voyait juste gros comme 1 maison. 1 turn over US dans le style black mais surtout pas le pénalty qui aurait fait que. Juste une différence entre des vraies pros dans la gestion et des à peu prés pros, Réalisme et inefficacité. Et des médias (TF1 en l'occurence) qui voudraient faire croire que. Mais rien à faire croire que. Juste qu'elles étaient en dessous et qu'il faut encore avancer et travailler. Message qu'on connaît déjà.
    Juste que c'était que c'était courru d'avance. Il a pas manqué grand chose comme disent les médias mais encore beaucoup en terme de réalité. Donc résultat logique picétou.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. .... désolé Sergio, ..suis pas branché "foot", ...pas regardé...alors... même si je reste admiratif du talent (comme partout) type Messi, Ronaldo, Mbappé, Zidane...( sans remonter trop loin dans le passé )

      Supprimer
    2. A mon avis il y a un point FONDAMENTAL dans la diffèrence, chose que tu oublies: Les americaines étaient depuis au moins 6 mois sous la gestion , et payées, de leur fédération, nous on avait la moitié des titulaires, lyonnaises, qui faisaient des matchs décisifs jusqu'à fin mai. à rapprocher bien sur de notre rugby...
      C. Diacre, bof, avec un charisme huitre cuite, ça ne risque pas d'emballer les joueuses. Maintenir Le Sommer à gauche , surement une erreur, on ne l'a pas vu des 2 matchs, quant à Ka kouta, à ce qu'on dit, ce fut une grosse erreur de l'a laisser à la maison. Je crois aussi que les americaines n'iront pas au bout

      Supprimer
  34. Hello à toutes et tous,
    Ritchie en direct de Nantes !
    Jeudi : prise de bec (s) entre Laporte et Simon d'un coté, Grill et Blanco de l'autre. Catch à quatre. Sans compter que Blanco avait déjà eu une grosse séance d'engueulade avec Marc Lièvremont au téléphone. Bref. Chaud. 36 degres comme partout.
    Vendredi : Agora, à savoir BL au milieu d'un millier de dirigeants. Pas de question qui fâchent. Présentation du maillot des Samoa (un bleu électrique sombre bizarre) que porteront les Tricolores et annonce d'une marque commerciale "France Rugby" : un coq rouge avec une grosse queue qui regarde à gauche. La marque Simon ah ah...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Juste pour info, il n'y a que 360 clubs sur 1800.

      Supprimer
    2. Véritable meeting politique que le discours de Laporte ce samedi matin au 148e congres de la FFR.
      Critiques contre les medias et l'opposition, musique hollywoodienne pendant une partie de son discours, présence du double capitaine champion du monde U20...
      Et pour finir, standing ovation (pour moitié seulement de la salle)

      Supprimer
    3. C'est pas avec un gros coq qu'on sortira des poules ! Sinon sacré coup de Jarnac pour la liste rebelle, ce nouveau code électoral est un PAC ( piège à c...) on dirait du Pasqua ... Et personne n'a rien vu venir ?? Sont décidément bien trop naïfs pour les Rapetous !

      Supprimer
    4. Ce code électoral, effectivement, s'il est voté favorablement en décembre bloque l'accès à la liste des licenciés jusqu'au 1er avril 2020.

      Supprimer
    5. Sinon, la liste Grill dispose de 300 volontaires sur tout le territoire. 1900 divisé par 300, ça fait 6 clubs par personne : c'est tout à fait gérable.

      Supprimer
    6. 360 sur 1800 soit 20% des clubs. Pour une AG, il y a un quitus pour valider le rapport moral, le rapport financier ? Je présume que tout est conforme et qu'avec 20%, on ratifie l'avenir du rugby français. Hallucinant que Mr Grill ne dise rien y compris les médias
      sans parler du code électoral. BL est plus malin qu'HEC et consors.
      C'est un déni total de démocratie laissant place à l'autocratie mafieuse. Autant dire que le rugby français va continuer d'agoniser avec un BL qui se voit déjà à World Juice Rugby.
      Allez les Jaguares 🍾

      Supprimer
  35. Vu ceci https://www.lerugbynistere.fr/videos/super-rugby-chants-embrassades-la-sortie-a-lancienne-des-jaguares-avant-leur-demie-video-2906191032.php ... ben mon colon ! c'est pas eux que vont affronter les Bleus au Japon ? !

    RépondreSupprimer
  36. de Florian - mais pas Grill ...- cette fable :

    Le jeune homme et le vieillard

    « De grâce, apprenez-moi comment l'on fait fortune,
    Demandait à son père un jeune ambitieux.
    - Il est, dit le vieillard, un chemin glorieux :
    C'est de se rendre utile à la cause commune,
    De prodiguer ses jours, ses veilles, ses talents,
    Au service de la patrie.
    - Oh ! trop pénible est cette vie ;
    Je veux des moyens moins brillants.
    - Il en est de plus sûrs, l'intrigue... - Elle est trop vile ;
    Sans vice et sans travail je voudrais m'enrichir.
    - Eh bien ! sois un simple imbécile,
    J'en ai vu beaucoup réussir. »

    RépondreSupprimer
  37. et encore une, à l'attention du Guide Suprême de la FFR qui s'est exclamé :"
    « S'il vous plait, n'écoutez plus ceux qui nous critiquent par méconnaissance et par jalousie », stigmatisant une « certaine presse » qui relaie ces attaques, et préférant, lui, présenter « ses vérités, qui sont la vérité " Ben oui, rien que ça !! Donc ...

    LA FABLE ET LA VÉRITÉ

    La Vérité toute nue
    Sortit un jour de son puits.
    Ses attraits par le temps étaient un peu détruits ;
    Jeune et vieux fuyaient à sa vue.
    La pauvre Vérité restait là morfondue,
    Sans trouver un asile où pouvoir habiter.
    A ses yeux vient se présenter
    La Fable, richement vêtue,
    Portant plumes et diamants,
    La plupart faux, mais très brillants.
    Eh ! Vous voilà ! Bon jour, dit-elle :
    Que faites-vous ici seule sur un chemin ?
    La vérité répond : vous le voyez, je gêle ;
    Aux passants je demande en vain
    De me donner une retraite,
    Je leur fais peur à tous. Hélas ! je le vois bien,
    Vieille femme n'obtient plus rien.
    Vous êtes pourtant ma cadette,
    Dit la Fable, et, sans vanité,
    Partout je suis fort bien reçue :
    Mais aussi, dame Vérité,
    Pourquoi vous montrer toute nue ?
    Cela n'est pas adroit. Tenez, arrangeons-nous ;
    Qu'un même intérêt nous rassemble :
    Venez sous mon manteau, nous marcherons ensemble.
    Chez le sage, à cause de vous,
    Je ne serai point rebutée ;
    A cause de moi, chez les fous
    Vous ne serez point maltraitée.
    Servant, par ce moyen, chacun selon son goût,
    Grâce à votre raison, et grâce à ma folie,
    Vous verrez, ma soeur, que partout
    Nous passerons de compagnie.

    et c'est encore signé FLORIAN !

    RépondreSupprimer
  38. C'est pas un coq,C'est un Dodo !
    Sinon un code électoral, qui pourrait être contre, encore faudrait-il qu'il soit honnête, et vu les géniteurs. ....
    Vamos Jaguares.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non c'est un doudou d'un enfant qui apprend à marcher ovale over the world. Mais ya du boulot. Pas encore autonome le gars. Et les jaguars sont voraces...

      Supprimer
  39. Quelqu'un, dernièrement, nous a remis en tête l'effet "Stoddard" dans "L'Homme qui tua Liberty Valance".

    RépondreSupprimer

  40. Impressions sur le Congrès, la canicule, la vie en général ...
    Petits calculs matinaux pour les matheux : sachant que seulement 360 clubs étaient représentés sur 1900, sauras tu dire le pourcentage réel du soutien à la direction actuelle de la FFR sur le budget financier ( 83,8%) et le rapport moral ( 88,53) ? C'est pas bézef hein ?
    France 23 c'est bien joli mais ils vont rencontrer qui ? Ca existe ailleurs des Brits 23 ou des Blacks 23 ?
    Et puis le blog, arrêtez de dénigrer le rugby français, c'est le plus beau et le plus fort selon Bernie, tous les autres c'est rien que des menteurs !
    Bon, dialectique de maternelle, mise en scène à l'avenant et ça fonctionne encore ? Ben Magne ( et d'autres ) ont pas fini d'avoir mal à leur rugby !!
    Sinon ça se rafraîchit ici : seulement 36° prévus, après les 42° de jeudi c'est piece of cake ! Oops je voulais dire " fingers in the nose " !!

    RépondreSupprimer
  41. Sinon, l'effet "Stoddard" risque pas de vitrioler Bernie Valance. La liberté d'expression (la vraie pour faire avancer les choses) n'est pas pour demain. Faire croire que tout change alors que rien ne change...
    "La croyance que rien ne change provient soit d'une mauvaise vue, soit d'une mauvaise foi. La première se corrige, la seconde se combat"... Et pourtant, on demande que ça.
    Allez 38° à Valence, on range les fusils. Alors, piscine tranquille aujourd'hui, après un samedi ballade canyon des Gueulards (le matin), casse-croûte au moulin de la Pipe (25 km de Crest, patrie d'un autre radicaliste du j'y suis, j'y reste... à la mairie) et trempotage buttock in the water dans la Gervanne. Les contreforts du Vercors sont magnifiques par ces temps qui courent.

    RépondreSupprimer
  42. En un, l'année dernière, on élimine les Barbarians Français en les intégrant dans les compétitions officielles en guise de France B! Ce que ne sont absolument pas les équipes de Barbarians.
    En deux on les supprime définitivement en effaçant jusqu'à leur nom. Si j'ai bien compris...
    En fait, où est le problème? Qui empêcherait qui de recréer une nouvelle équipe ponctuelle à l'image et à l'esprit de ces ex. Barbarians? Peut-être des problèmes administratifs?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. André
      Bien intentionné de ta part que de croire que la nouvelle équipe de France II sera le réservoir pour 2023, un réservoir à fric qui ne coûte pas cher à mettre en place 😉. Et permettra de caser les copains et les rémunérer tant qu'à faire .... A voir dans le temps avec ou sans l'esprit Barbarians.

      Supprimer
  43. Réponses
    1. Tautor lit dans tes pensées, André ;-)

      Supprimer
    2. Tautor, l'esprit Barbarians français, ça fait un bout de temps qu'il a disparu. Depuis que les héritiers (Guazzini, Lombard, etc) choisi par Serge Kampf sans tenir compte de la démocratie interne se sont installés par commodité à Marcoussis.

      Supprimer
  44. L'équipe des Barbarians a de nouveau été repositionnée équipe exhibition (Toujours dans l'esprit Barbarians, à priori) depuis juin de cette année, et donc plus comme l'équipe de France réserve. La raison de ce retour en arrière ? certainement pas administrative, mais je connais pas le fond toujours trouble des décideurs FFR.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une équipe hors sol. Et là, la DTN reprend la main.

      Supprimer
  45. tiens une synthèse intéressante sur les disparus de l'ère Brunel http://sport24.lefigaro.fr/rugby/coupe-du-monde-2019/actualites/xv-de-france-les-disparus-de-l-ere-brunel-963793 ... j'aime bien la page rugby du Figaro mais au delà, je trouve hallucinant le nombre de joueurs écartés, JB aurait-il inventé le joueur-kleenex ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dadiv Reyrat, en plus d'être un homme d'excellente compagnie, est un bon journaliste, connaisseur et pratiquant du rugby.

      Supprimer
    2. et ça permet, surtout, à Canal+, de dire de tous ces noms" international" même s'il n'a joué qu'un bout de match

      Supprimer
  46. et puis sur les conseils de Janlou plus haut j'ai fini par lire l'itw de Paul Goze dans le Midol ; l'est très content de l'état du rugby, on a envie d'écrire le tas de rugby mais bon ... Si les joueurs du Top14 avaient le quart du dixième de l'envie qu'on a vu chez les Jaguares, je partagerais sans doute certaines de ses réflexions .Mais en l'état, mon cher Popaul, je me demande si vous n'avez pas un peu forcé sur les liqueurs ou la fraise Tagada .
    Sinon il fait quoi Quesada après le Japon ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quesada pourrait revenir au Racing 92 en juin 2020. Sauf à ce que le club de Lorenzetti soit champion de France ou champion d'Europe. Auquel cas l'avenir de Laurent Travers serait assuré ad vitam du coté du Plessis.

      Supprimer
    2. Du Plessis ?
      Encore un Sud-Af qui vient entraîner en France !!



      (Ah flûte, j'ai mal lu...)

      Supprimer
    3. Du plessis, c'est pas français ??!!

      Supprimer
  47. Bon allez, j'ai encore un peu de boulot avant de partir en vacances. En particulier, rédiger la dernière chronique de l'année ovale. Avant de vous retrouver début aout.

    RépondreSupprimer
  48. Illusoire de penser que tous les présidents de club puissent se déplacer.
    On peut aussi considérer que pour les célèbres gros porteurs de procurations,on a donné , longtemps !
    Faudrait inventer un truc nouveau, pour voter à distance, genre Minitel, mais en plus moderne, si ça se trouve ça existe, va savoir!
    Et aussi un nombre de voix attribué par club en fonction de ses effectifs.
    Allez, fô rêver.

    RépondreSupprimer
  49. Rève beau merle ! Allez c'est parti pour la prépa 2019/2020. 8 semaines de chantier par les temps qui courent, tu cherches plutôt la clim. Démarrage 26 août et l'impression que la finale c'était hier. Pas là même notion du temps. Et pendant ce temps à Mar couffis sont 15 maintenant. Peuvent s'entraîner contre les barbarians... Galthié, pas encore là non plus. Il cherche la porte, par St Simon. Cherche beau merle. Tu siffleras après.

    RépondreSupprimer
  50. Parisse à Toulon, ça va faire 2 grandes gueules sur la Rade ! Mais je trouve qu'il va bien au RCT, dans le genre extraverti ...
    Sinon Janlou, plus moderne que le Minitel ? C'est pas demain la veille !

    RépondreSupprimer
  51. Entendu une chronique sur France info à propos d'Urios, un livre lui sera consacré, sortie en Septembre ... C'est écrit par un spécialiste du management qui a étudié son ascension . A écouter ici https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/on-s-y-emploie-de-philippe-duport/on-s-y-emploie-comment-le-rugby-peut-inspirer-l-entreprise_3491799.html
    En relation avec le bouquin sur les AB, au fait le titre US c'est "Legacy " bien meilleur ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Legacy au-si !
      Allez Chevreuse

      Supprimer
    2. Laporte aussi frayait pas mal au début avec le management entreprenarial. Mais son carrousel de manège ment fonctionne plus trop bien, depuis.

      Supprimer
    3. Je vois ce que vous voulez dire ... en fait vous en avez gardé sur l'estomac ...

      J'pris un homard sauce tomate
      Il avait du poil au pattes
      Paulo Goze aussi
      Puis une sorte de plat aux nouilles
      On aurait dit une andouille
      Serge Simon aussi
      Je m'offris une gibelotte
      Elle embaumait l'échalote
      Claude Atcher aussi
      Puis une poire et des gaufrettes
      Seulement la poire était blette
      Bernard Laporte aussi

      Merci Fernandel 😇😉🏈

      Supprimer
    4. Ben oilà, y avait qu'a demander 😁
      Allez -ritage

      Supprimer
    5. Bernie, Serge, J.Paul, Claude et la clique, attention, (o)Féli scie aussi...!!

      Supprimer
    6. Finalement quelques mois de pause et de silence, pour réanimer notre blog, merci Sylvie

      Supprimer
  52. http://sport24.lefigaro.fr/rugby/top-14/actualites/thomas-castaignede-au-figaro-le-rugby-francais-ne-realise-pas-le-danger-dans-lequel-il-vit-963992
    Regard intéressant sur le rugby toulousain voir français ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Inquiétant, si même Toulouse se sent fragile !! Ou alors Castaignède est anxieux par nature ?

      Supprimer
    2. Interview passionnante, je trouve.
      Qui confirme ce qui se dit ici depuis quelques temps, sur cette prééminence d'un modèle économique qui structure le rugby français depuis 10 ans. C'est en ce sens que l'arrivée des Boudjellal, Lorenzetti ou Altrad, hors toute opinion sur les hommes, a fondamentalement changé les choses. Il y a eu une inflation financière pour faire venir les grands noms, artificielle comme au foot où les montants des transferts n'ont plus aucune réalité concrète, qui a gonflé les budgets, obligé tous les clubs à s'aligner, et structuré le rugby sur une base uniquement financière; d'où cette notion d'équilibre à rechercher constamment, ces clubs de plus en plus nombreux en déficit chronique cherchant par tous les moyens à rester à flot, quitte à trouver n'importe quel partenaire ou sponsor pas très fiable (sur la durée, la solidité financière -ou même la seule réalité de l'investissement...-), d'où ces exigences uniquement budgétaires conditionnant le sportif (le million obligatoire des clubs de Fédérale 1).
      Le sportif est donc devenu accessoire. Entendre Castaignède le dire ("Le sportif est très important, il permet au club de reluire. Les objectifs structurels et financiers le sont tout autant"), et affirmer tranquillement qu'il faudrait au moins 5 titres de rang pour que le sportif seul assure la pérennité économique du Stade Toulousain, ça fait peur.

      Supprimer
    3. Lu dans le Midol que Romain Bardet le cycliste faisait des études de management en parallèle avec sa carrière ; décidément le sport c'est encore et toujours du business ! (TB itw par ailleurs )
      Lu aussi un article à la gloire de Tonton Ferrasse, oui vous avez bien lu "à la gloire" !! et le Midol annonce d'ailleurs une série estivale sur les gros pardessus . Histoire de rappeler les fondamentaux à l'équipe Grill ? Curieuse de connaître vos avis sur cet article ...

      Supprimer
    4. "la gloire" de ferrasse faudra en parler à Christian B ou Max B

      Supprimer
    5. je sais bien c'est la raison pour laquelle cet article est stupéfiant, qu'en as-tu pensé ?

      Supprimer
  53. .... anxieux Castaignède ?... normal pour un assureur ! ... après la canicule, les chéquiers qui brûlent, ..maintenant ça grêle.... qu'est-ce qui va arriver bientôt ???... hein...?...
    ...il est aux finances au ST aujourd'hui, alors, il est bien placé pour en parler, ....le terrain c'est une chose, mais le nerf de la guerre, ...c'est le pognon, (comme partout j'allais dire!!!...)... et bien dommage pour notre rugby, sur le chemin du foot, ...mais on ne reviendra pas en arrière....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je me souvenais surtout du joueur, vif, intelligent ... dommage que le souci des finances ait éteint son impétuosité naturelle .. en tout cas il sait très bien faire toucher du doigt les difficultés d'un club, y compris les difficultés à venir !!

      Supprimer
  54. Sincèrement, qui pensait que le professionnalisme nous apporterait bonheur, vertu et le sourire de la crémière?
    Mais sauf à devenir l'Albanie du monde ovale, on avait pas trop le choix, et l'amateurisme marron de tonton Albert avait atteint ses limites.
    Alors l'histoire de Toto nous fait pas rigoler mais ne saurait trop nous surprendre.
    Je préfère en retenir la fin, ça cause à mon petit coeur d'amateur, à mes souvenirs d'enfance aussi :

    "En fait, nous avons décidé de revenir à la source du succès du club, c’est-à-dire la transmission par les générations passées. C’était le moment pour nous de rendre au rugby ce que le rugby nous a donné"

    Les clubs qui respectent ce principe, et surtout les plus modestes, ne meurent jamais.
    Allez, si on les aide un peu, quand-même!

    RépondreSupprimer
  55. En attendant Richard Godot, jetez donc un cil sur ce descriptif d'une équipe de rugby ... https://twitter.com/ph_kallenbrunn?lang=fr ... alors c'est qui le beau gosse du blog ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Caricaturellement parlant, c'est 1 peu ça, jusqu'en fédérale 2, voire 1. Faut il considérer que c'est satisfaisant ou pas ? Ça dépend d'où qu'on se place. Côté Charlie Hebdo, ou côté sponsors...

      Supprimer
    2. ça me dit toujours pas qui est le BEAU GOSSE! Allez courage au besoin dénoncez vous les uns les autres ...

      Supprimer
    3. Est il vraiment nécessaire d'apporter une réponse circonstanciée et pertinente?
      Indice, c'est pas un 2eme ligne
      Allez Arnaud 😆😆

      Supprimer
    4. En tous cas c'est pas moi (n°2, + combinaison avec le 3 et le 8...).

      Supprimer
    5. Je note que les talonneurs ( même combinés ) sont nettement plus courageux que le reste de la bande ! Personne n'a joué 15 ? Même une seule fois ça fait un pied dans la beau gossitude ...

      Supprimer
    6. Bon ok, j'ai joué 15...
      Mais 14 aussi. Du coup je suis pas sur que ca compte vraiment. :-)

      Supprimer
    7. un peu que ça compte ! donc un beau gosse ... quel genre ? Alain Delon ( jeune ) ou Alain de loin ?

      Supprimer
    8. Heu, Alain terieur, ca irait? pour un 15...

      Supprimer
    9. @Gob : Bon ben, y’en a un qu’est un beau gosse : il écrit sur ce blog et a joué, lui, au plus haut niveau. N’y aurait-il vraiment de la veine que pour la canaille ? :-)

      Supprimer
    10. J'ai joué 15..., en minimmes/cadets. Pas plus beau Goze que maintenant.

      Supprimer
    11. mais oui Pom, on l'a reconnu ... sinon ça vient d'où cette idée que le 15 est le beau gosse ?

      Supprimer
  56. Tout çà est globalement bien satisfaisant.

    RépondreSupprimer
  57. On en a eu un, le croisement entre Einstein et Delon,avec p'têt même des bouts de Roco Sifredi dedans!
    Sympa et bon joueur en plus...
    On l'a pas gardé, fô pas deconner, il nous aurait piqué nos gonzesses ce con la !
    Bon, on en avait pas, mais principe de précaution, on rigole pas avec ça, non mais.
    Allez Vassiliu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qui c'est celui là, Pierre ?

      Supprimer
    2. Complètement toqué, ce mec-là, complètement gaga
      Il a une drôle de tête ce type-là
      Qu'est-ce qu'il fait, qu'est-ce qu'il a ?
      T'en foutrait des bô gosses. ..
      Sinon :
      Baisse des licenciés -8 ans = 15%, -12 ans 10%
      Bon je sais, c'est moins grave que d'oublier un coup de fil à Bastareau, mais quand même!
      Allez Chevreuse

      Supprimer
    3. Comme je disais plus haut, ça dépend comment tu te places.
      Sinon, je cherche encore une fille qui voudrait bien de moi ce soir un 1/4 d'heure...
      Superbe face B de qui ç'est celui-la

      Supprimer
    4. 1/4 d'heure ? c'est court pour un scrabble ...

      Supprimer
    5. Les bonnes lettres au bon endroit...

      Supprimer
    6. + 1 Sergio,irremplaçable Vassiliu!
      Chère Madame du Dauphiné, même hors canicule, 1/4 d'heure pour un scrabble c'est court, mais dans les bras d'un brésilien le long d'une allée obscure de Boulogne , c'est long 😨
      Allez Chevreuse

      Supprimer
    7. Fille perdue, fille paumée, je reviendrai vous voir demain

      Supprimer
  58. Réponses
    1. Pour le beau gosse, Tautor au 15, ça compte?

      Supprimer
    2. Chiffre 15 : Magnétisme, comportement passionnel, orgueil, tentation... Ça peut le faire... Responsabilité recherche de plénitude permettront d'affiner, mais pas de recherche effrénée de rapports physiques qui compromettraient l'accord (juste éventuellement les 15 du mois).
      Bon, ça fait 75 € la visite dans la boule de cristal. Et c'est pas remboursée par la sécu.

      Supprimer
    3. Tautor au 15 c'est pas le numéro des urgences ?

      Supprimer
    4. trouvé ceci,https://www.lerugbynistere.fr/news/les-12-types-joueurs-croise-terrains-rugby-amateur-0712152115.php....
      alors ok l'article ( passage "beau gosse" obligatoire ) mais bien plus marrants, ce sont les commentaires qui suivent ... ça sent le vécu et finalement c'est bien plus drôle et parfois émouvant ... tiens je vous en mets un bout signé Gilles 31 :
      "On ne peut pas cumuler ?
      Perso, je me verrais bien vétéran (j'ai entraîné les cadets et, non seulement je sais où sont les fûts, mais en plus j'ai la clé) et fêtard (puisque je sais où sont les fûts...)
      Pour ce qui est du Rugby d'Avant©, c'était mieux avant car j'étais mieux avant.
      Du surnom de "TGV", je suis passé à celui de "Massey Ferguson" ou "John Deere" (probablement de grands joueurs Britanniques !) ou "semi-remorque" (toujours en rapport avec les fûts). J'ai, peu à peu, troqué ma pointe de vitesse contre un "capot moteur avancé" et, lorsque j'ai un ballon (au jeu à toucher, faut pas déconner non plus) mes co-équipiers me conseillent de courir dans le sens de la descente ou de dételer la remorque."
      Bien vu le temps qui passe non ?

      Supprimer
  59. Oui Guariguette, je faisais allusion au SAMU. Bien que sauf erreur, pour Tautor, c'était plutôt le 17

    RépondreSupprimer
  60. J'en connais qui ont fait de belles carrières de 7-14-21, aussi.
    Allez Chevreuse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et pendant ce temps à Vera Cruz ... euh non à Beppu http://sport24.lefigaro.fr/le-scan-sport/2019/07/04/27001-20190704ARTFIG00019-coupe-du-monde-de-rugby-une-ville-japonaise-promeut-le-ballon-ovale-dans-une-video-insolite.php
      sont chauds bouillants les Nippons !

      Supprimer
  61. Pour André et autres vélocipédistes bien sûr, j'ai lu un article sensass sur la BTR pas encore pu le retrouver sur le web ( mais je vais persister ...) en attendant voici quelques billes : https://bike-cafe.fr/2018/06/born-to-ride-ou-comment-vivre-differemment-la-meme-aventure/

    RépondreSupprimer
  62. Et 1 décriptage sur la liste des 38 anglais. Un discours un peu plus convaincant que JB et surtout entretien individuel avec chaque joueur avant de faire son choix...
    ttps://www.lequipe.fr/Rugby/Actualites/Eddie-jones-et-les-six-verres-de-rouge-afin-de-composer-la-liste-de-l-angleterre-pour-la-coupe-du-monde/1036969

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. les 6 verres c'est juste pour Marler ou avant chaque joueur ? sinon ça fait 6x38 ... gonflé Papy Eddie !

      Supprimer
  63. Le site "Bike Café" est le pendant informatique de la revue papier "200" dont je parle de temps en temps. En particulier et entre autre pour les articles du philosophe Yann Kerninon. Cette revue qui parait 4 fois par an (une fois par trimestre, donc) et qui tient le coup. Contrairement à "Flair Play" et son philosophe, Christophe Schaeffer, qui n'a pas réussi à obtenir un lectorat suffisant pour perdurer. Il faut croire que les lecteurs cyclistes sont plus passionnés et acceptent mieux les évolutions de leur sport que le public du rugby. La question mériterait d'être développée à l'image de ce développement que je repousse constamment sur ces sacrés iliens. Le nombre de pistes, comme on dit dans certains milieux, est suffisamment important pour y rester un bon moment. Et ces pistes sont, pour continuer à utiliser les mêmes vocables, suffisamment riches pour alimenter quelques blogs...
    Ainsi, la réflexion sur les sports dits individuels et ceux dits collectifs... La puissance de l'historique dans ces sports et, donc, de la tradition chez les uns et les autres...Les développements de ces sports hors des régions d'origines et les conséquences sur les modifications en retour (ou l'on retombe sur les iliens); en particulier le problème économique avec le passage entre un certain amateurisme et le professionnalisme actuel ...
    Bref, pas mal de pain sur la planche en guise de devoirs de vacances pour toutes et tous les bonnes plumes de "Côté Ouvert". Par exemple:
    "Influence des iliens sur les règles d'origine.
    Évolutions de ces dernières, en comparaison de l'évolution de ces dites règles depuis l'après guerre (1945) jusqu'au début (1995) du professionnalisme. Et ce qu'il en advint à partir de ce moment.
    Avec, en corollaire, les conséquences sur le Jeu...Modifications physiques, mentales, culturelles, psychologiques...Et transformations des techniques individuelles et collectives."

    Poètes (à) vos papiers...Et n'oubliez surtout pas que le problème des iliens, c'est qu'ils sont parmi nous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Ainsi, la réflexion sur les sports dits individuels et ceux dits collectifs..." dans Télérama (?) il me semble avoir lu un truc là dessus ou peu s'en faut, une remarque était frappante : "on joue au foot, au tennis, ( j'ajoute au rugby) mais on ne JOUE pas au vélo " .
      Télérama encore Guillaume Martin cycliste philosophe est interrogé : C’est une vision très individualiste. Vous écrivez que, chez Nietzsche, « la volonté de puissance […] sert à décrire la tendance naturelle qui pousse chaque être à s’accroître » et que « le concurrent n’est qu’un moyen pour cela ». Peut-on voir l’autre comme un partenaire ?
      - Il faut faire attention aux termes. Dans l’aïkido, on parle de « partenaires » parce que la recherche est commune. Mais dans le cyclisme je parle « d’adversaires » car la recherche est individuelle. L’autre est un outil, un aiguillon pour me dépasser moi-même, et je me dépasse en le battant. Il ne faut pas avoir honte de dire que, dans la compétition, la finalité est de battre l’autre."
      Voilà André à partir de ces 2 réflexions, on peut peut-être commencer à défricher un peu le terrain .Pour moi l'idée de jeu = partenaires donc collectif .Ah oui mais le gars qui marque, il est seul ( même si dans la tradition rugbystique on parle d'essai collectif, c'est un seul mec qui aplatit) . Dans le cyclisme l'idée d'équipe est primordiale, mais il n'y aura qu'un vainqueur ... sport donc individuel ah oui mais non car on court en équipe ...
      Allez débrouillez vous avec ça ... euh ya-t-il des Iliens dans le cyclisme ?

      Supprimer
    2. En Martinique, il y en a pas mal qui se sont mis au cyclisme. Il y a le tour de Martinique il me semble. En Afrique aussi il me semble mais c'est continent

      Supprimer
    3. "on ne joue pas au vélo".
      Ça me fait penser à cette récente interview de Romain Bardet où il explique que ses plus beaux souvenirs de vélo ne sont pas liés à la compétition, mais à ses ballades dans sa région, avec un lien très fort et personnel entre pratique du cyclisme et paysages dans lesquels il pédale.

      Ce qui rapproche de la pratique (forcément sportive) de la rando ou même de l'alpinisme qui va bien au-delà du jeu (et du sport); comme un retour sur soi (et l'essentiel) dans un environnement brut sur lequel notre empreinte est furtive et momentanée.

      Supprimer
  64. Je cogite, je cogite. Avant de rédiger. Mais il fait 38 degrés. Et pas d'ombre...

    RépondreSupprimer
  65. Quant au beau gosse qui a joué au plus haut niveau je m'inquiète que vous cherchiez toujours...
    A l'évidence cest Christian

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si, je pense que tout le monde avait compris.
      Il avait les cheveux bouclés à l'époque, il me semble...

      Supprimer
  66. Tout chamboulé par les vacances des profs et ses lointaines origines argentines, mon pote Boris qui grâce à un savant bidouillage capte un bouquet Sud Af nous invite pour la finale.
    11h 35, pour nous, la bonne heure.
    Forcément on vient en avance, on tape dans le rosé et les samoussas,et on lui intime à 11h 40 de lâcher la zapette vu que c'est Samedi, le match!
    Avant de nous voir reconvoqués pour demain, nous fûmes quand-même baptisés copieusement, rien que des noms en é !
    Allez, André, tranche de vie chez les iliens !

    RépondreSupprimer