lundi 15 août 2016

Et pourtant elle tourne

La rentrée d'élite bouge et se place sous le moulin (un sacré "décalage", reconnaît le pole Goze), tandis que les capitaines - ils n'étaient que huit sur douze ce mardi midi - sont priés d'être en jambes, et si possible de lever le plus de doutes possibles sur leurs ambitions. Nous y étions conviés. Entre autres grains à moudre, la création à l'horizon 2023 d'une D3 et d'un circuit à 7 professionnel. Pour autant, l'ambiance reste au tir aux pigeons depuis l'AG de la LNR, houleuse, marquée par le vote négatif de certains présidents de forcément grands clubs, touchés par la nouvelle convention qui fait part belle au XV de France, pour une fois. La roue tourne mais grince.

Si vous avez suivi, il est question du changements de maillot d'une poignée d'internationaux, dont Michalak, Lamerat, Trinh-Duc et Clerc, pour ne citer qu'eux ; et de l'arrivée du lot habituel de stars étrangères (Nadolo, Nakarawa, Tomane, Madigan...). Ainsi va le flux et pas un mot sur les chômeurs du reflux. C'est la loi du marché, ce rugby libéral qui vend ses matches au plus offrant et va nous occuper du jeudi au dimanche, Top 14 et ProD2 proposés par de multiples diffuseurs dans 190 pays du globe qui s'ovalise.

La spectaculaire, joyeuse et émouvante médaille d'or des Fidjiens très bientôt oubliée comme un slow d'été vite passé une fois la rentrée, le jeu d'ici va se tourner vers le courant alternatif. Même s'il y a 13 % d'augmentation du nombre d'essais, apprend-on à Pigalle... D'autant que les arbitres ont décidé de resserrer leurs mailles. Les mauls sont donc réorganisés, les rucks délimités, la touche ancrée au sol. Vont pleuvoir les cartons pour percussion au coude (jaune) et attitude déplacée envers le siffleur (rouge). De quoi fluidifier ? Pas sûr.

En attendant, cette douzième édition du Top 14 débute dans l'anonymat le plus complet pendant le déroulement des J.O. de Rio, où il est impossible de faire passer son mécontentement devant les écrans de télévision. Rio endetté par ce spectacle outrancier aux pieds des favellas, insulte à la dignité des plus pauvres. Ainsi va le spectacle, ainsi tourne l'univers professionnel, le moulin à vent. C'est parti pour dix mois non-stop. J'espère que vous êtes en forme(s). Si non, il vous reste quelques jours pour affiner votre condition à l'EPO, eau-pastis-olives. Santé, les ami(e)s !

75 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  2. En fait de bure il s'agit plutôt de la tenue de Spiderman. Normal, c'est pour séduire la toile.

    RépondreSupprimer
  3. Ritchie
    Pour faire suite à cette réponse de ta part
    http://coteouvert.blogspot.fr/2016/08/avatar-pas-avorton.html?showComment=1471178083341#c5910020764624696045
    Qu'est ce qui empêche l'équipe de publier dans le Chrono Rugby une Chronique décalée de Richard Escot...qui ressemblerait peu ou prou à ce type d'article écrit ici ou avant sur le blog?
    Pourquoi ce qui est possible sur le journal papier (humeur, billet, coup de sang) ne serait il pas possible une fois par semaine dans le chrono rugby....??
    Ce qui n'enlève rien à cet espace actuel mais ne donnerait pas l'impression étrange qu'un journaliste qui a une bonne plume et une expérience certaine doive s'exiler sur une autre île pour trouver un espace de liberté.... Mais moins de lecteurs et de contributeurs...
    On écrit pas un bouquin juste parce que la maison d'édition est super sympa, et qu'on peut y venir en tongs mais pour être lu non?
    J'ai loupé un épisode?
    L'équipe fait partie du groupe Bollore et la reprise en main est donc à la hauteur de ce qui se fait à Canal +?
    À suivre.... Car cet "entre deux" ne peut pas tenir la route à mon avis.
    Ce sera soit un "entre nous", soit un "avis qui compte" et qui sera donc observé (par l'équipe et d'autre) comme ce que pense et écrit RE quand il se sent plus libre.....
    Et moi des gens qui ont pu écrire sur des blogs persos des avis qu'ils ne pouvaient écrire que par leur expérience professionnelle (mardi midi au moulin rouge j'étais pas invité :-) j'en ai connu qui ont eu quelques "inquiétudes"... Bon ils étaient plus jeunes ....

    RépondreSupprimer
  4. Les chroniques sont réservées au print, avec habillage spéciale type dessin, Christophe. Le blog sur lequipe.fr, c'est terminé. Sans doute pour mieux identifier les chroniqueurs patentés et ils sont nombreux en der et dans les pages intérieurs du quotidien. Voilà. Rien de grave. L'aventure continue.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On va aussi trouver un rythme, un style, peut-être y introduire des papiers, type interview décalé, des drôleries, une fréquence plus élevée, que sais-je. Les idées viennent en écrivant, en échangeant, en écoutant. L'Equipe va effectuer un transfert direct de l'ancien vers le nouveau blog, en m'aidant pour l'habillage. A suivre donc...

      Supprimer
    2. Que de bonnes nouvelles...
      Entendons nous bien Ritchie. Certains d'entre nous s'accommodent guère de la brièveté de Twitter, et beaucoup d'autres lecteurs s'accommodent mal de la longueur de nos commentaires et de nos digressions et "private joke" multiples. Certes c'est de bonne tenue et respectueux, et on peut se réjouir de ne pas voir les débordements des réseaux sociaux ou commentaires dans les articles, mais il faut peut être voir dans certaines piques et provocations de la bande des loups en particulier le résultat de ce que j'appelle notre "quand à nous".
      Donc cet espace plus restreint et confidentiel convient mieux à notre génération...c'est indiscutable....
      Pourtant même si je ne suis pas le style à être le fan de quiconque (Mais de quinconces) , l'avantage de tes articles un peu différents, gratuits, visibles d'un plus grand nombre depuis le chrono c'est qu'ils donnaient à lire une matière "abordable" mais plus soutenue qu'un simple compte rendu sportif. Ça me semble important de pouvoir écrire en imaginant qu'on peut au détour, amener quelqu'un qui n'en a pas l'habitude à lire gratuitement, l'air de rien un texte en francais un peu plus "chiadé" sans qu'il ait l'impression qu'on cherche à l'humilier (il y a vraiment plusieurs manières d'humilier quelqu'un, pes juste avec des sifflets)
      Il me semble que ton blog http://commefou.blogspot.fr est là pour combler les plus exigeants et ambitieux.
      Donc en résumé si l'équipe a la volonté de réaliser une certaine prouesse technique (j'attends de voir le résultat avant d'applaudir des deux mains), ils devraient être intéressés à continuer à mettre en lien dans le chrono ta livraison décalée hebdomadaire.....Et en effet il n'y a jamais eu besoin d'avoir une plateforme de blog wordpress pour faire cela (un canon pour tuer une mouche)
      Mais ils auraient dû alors te conseiller dès l'annonce de la fermeture de migrer (et de t'y aider ) vers une solution gratuite chez
      https://wordpress.com/pricing/

      Supprimer
  5. Quand on en est à mettre plus de paillettes, c'est que le spectacle manque de créativité ... donc le Moulin Rouge ... Et des paillettes il y en a : parce que créer des équipes de 7 ok mais il y en a déjà - pas partout non mais je suppose que les grosses écuries en manque de 7 pourront se payer l'équipe la plus proche pareil pour le rugby féminin - ça va encore appauvrir les pauvres et enrichir les riches ( mon côté social ) La D3 c'est pas un peu la federale 1 ? Et le rugby régional aussi ça fait cheap... M'enfin ça mange pas de pain, on met 2 ou 3 filles emplumées et on balance les paillettes et les projos et roule, ma poule, roule mon Paulo !
    Et qui c'est qui va être de la revue ? ...
    Se sont trompés de moulin, c'était au Moulin de la Galette qu'il fallait aller parce que là ça va tomber dru je cite : "Pourquoi 2026 ? Parce que cette période couvre deux cycles de Coupe du monde et de négociation des droits télévisuels"
    Ah les droits télévisuels ... bien sûr ... c'est l'évidence ... la course au poképognon s'emballe..Oh je râle pas hein ? Y'en faut mais bon... si en plus il y avait juste un zeste d'enthousiasme, une pincée d'idées exaltantes, un rien d'envie... Bon Paulo on met encore 20 kilos de paillettes ? Faut que ça brille ! Ou alors des plumes ? Des fois la plume c'est créatif https://www.youtube.com/watch?v=fi6-0jT39oM

    RépondreSupprimer
  6. Ah zut, miss, merci de me remettre sur les bons rails, sûrement l'air du pays, j'ai pû ma teuté, pas vu le nouvel opus!
    Bon, je refais pas un copier/ coller , on a assez gaussé sur le microgoze, d'autant qu'un tournoi de 7 ( qui ne supporte que ce format)itinérant, sur le modèle du World Rugby Seven me semble une putain de bonne idée.
    Allez Grenoble, suis tout émotionné de voir samedi tes fiers compatriotes jackmanisés de frais dans ce bel écrin ou la main de Zan Lou n'a pas encore posé le pied ( vont p'tet faire un tifo de bienvenue )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. émotion partagée : imagine, mes grenoblois face au grand Zanlou !! pour la jackmanisation sais pas encore ce que ça va donner ... en plus pas moyen de voir le match en entier ils font un multiplex ( j'ai horreur de ça )

      Supprimer
  7. Bonjour à tous, été, vacances, bbq, sardinades, soleil et farniente, pas propices à foison de commentaires sur rugby et monde comme il vont … ou pas !!! Quelques nouvelles relevées ici et là qui alimentent un peu le creux des ovales digressions :
    - Fabrice Landreau quitte Grenoble sur une rupture anticipée de contrat pour "ne pas brouiller le discours'' … ''content d'avoir trouvé un successeur en Bernard Jackman" ..."meilleure solution pour la pérennité du club'' … ''ma situation est devenue délicate, je ne voulais pas devenir un poids pour le staff et les joueurs", quelle hypocrisie, bon il est poussé dehors pour faire la place aux canons du jour, il ne rentre plus du tout dans le marketing/sponsoring de l'évolution de l'affaire FCG épicétou, mauvaise nouvelle en tous cas pour le rugby, l'est plus à l'entrée du tunnel où il pourrait encore freiner et revenir aux valeurs, l'est au milieu et plus moyen de faire demi-tour, que des gars comme Landreau prennent en catimini les sorties de secours, ça sent pas bon. Encore quelques saisons et tous nos techniciens seront au chômage, on aura le championnat du Mooonnndeeeee, quel pied on prendra sur les chaînes des organisateurs/Partenaires/Diffuseurs, allez creusons la tombe en chantant !!!!!!

    RépondreSupprimer
  8. … Rebonjour, fractionnement pour éviter trop longue lecture et pas fâcher le logiciel qui veille au nombre de caractères, non mais, manquerait plus que l'on soit disert en plus d'être prolixe …..... Effet des élections à venir ou fin de l'hibernation entre deux tours, on ne sait mais voilà la LNR qui renait de son long sommeil avec un « plan stratégique 2016/2023 » et de grandes et belles idées fortes : - Création d'un circuit professionnel à 7 avec les 14 clubs FLOP.14 et un 15è invité (qui, comment, pourquoi, critères??) comprenant 4 joueurs du groupe pro et des joueurs Espoirs (disent quoi les clubs?), organisée sur 7 étapes dans 7 villes (Bonjour le calendrier déjà inepte, plus de doublons mais des triplettes, on va rigoler). - Une équipe de rugby féminin inscrite aux compétitions fédérales dans chaque club FLOP.14 Pro.D2. De prime abord ça ne paraît pas idiot, en creusant un peu on entrevoit des difficultés d'organisation et d'encadrement gigantesques, quand on voit chaque saison le bricolage des championnats féminins on espère que les responsables ne sont pas là dans des effets d'annonces électorales !!! - Intégration d'une ''Wild Card'' (peuvent pas causer Français??) en PRO.D2 pendant 3 saisons, c'est à dire 4 à 5 clubs amateurs (notez bien le terme …) de Fédérale 1 à fort potentiel et alors les critères pardon c'est recherché : agglomération située dans la partie nord de la France (pourquoi ??), projet de développement structuré et inscrit dans le long terme (ce n'est pas le lot de tout cleubeu??), bassin économique et démographique propice au développement d’un club professionnel (on ne peut pas dire plus clairement que ce rugby doit appartenir aux forces économiques épicétou!!!). - Compétition fédérale.1 revue avec sa poule unique de clubs à « fort potentiel » (c'est une obsession).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quel râleur ce Nini!
      Et le pire c'est qu'il a raison, ça gigote dans tout les sens, ça promet n'importe quoi n'importe comment, fô sauver le soldat Camou ( et surtout ses alimentaires amis)
      Exemple parfait avec le circuit à 7, plutôt une bonne idée dans un format type World Seven, dont ils vont faire une usine à gaz, genre " voyez, ça marche pas, fait yech tout le monde ( Le monde, en language gozie, c'est les présidendants, sauf le toulouzizin ), vous l'avait bien dit"
      Allez Grenoble, j'en veux pour ma thune, non mais....

      Supprimer
  9. … Re-rebonjour, bis-fractionnement donc pour raisons impérieuses …..... Z'avez vu les nouvelles règles ??? Je ne sais pas comment elles seront déclinées dans les couches amateur de notre rugby hexagonal, mais quelques réflexions sur une première lecture: - L’arbitre peut laisser l’avantage après une mêlée écroulée, s'il n'y a pas de risque pour la sécurité des joueurs. C'est jugé comment ça???), les équipes doivent jouer les mêlées en moins de 30 secondes (Merci pour les piliers, se préparent de joyeux dimanches en perspective!!!), mêlée à rejouer après avoir tourné de 90 degrés : balle réintroduite par l'équipe qui vient de la jouer (c'était clairement à la gueule du client, maintenant ça va inciter encore plus les coups tordus), mêlée introduction adverse : le 9 ne peut plus se positionner entre le flanker et numéro huit (on formate le jeu, on l'édulcore de tout ce qui amène de la réflexion et de l'intelligence au-profit d'un jeu pré-positionné avec la pensée unique de la seule tactique qui vaille, la tamponnade. Sur une mêlée, ballon dans les pieds du 8 entre 3 et 5 secondes ( pfuuuiiii précis les types, hein), l'arbitre ordonnera «Jouez-la» et l'équipe attaquante devra utiliser le ballon immédiatement (ça va être duraille de marquer un essai sur mêlée à 5 mètres). - La guerre contre les «simulateurs» est déclarée !!!!! ….. Mais ….......... La sanction exacte -pas précisée- sera à l'appréciation (youpiiiiii) de l'arbitre de champ. - Enfin le remplacement d'un joueur blessé suite à un « acte de jeu déloyal » ne comptera pas/plus dans le nombre de remplacements autorisés par équipe. Sans doute imaginée pour empécher les mauvais gestes, cette nouvelle règle est bien trop vague.
    Petites interrogations perso sur ces nouvelles règles : quand on regarde les morphologies des joueurs d'aujourd'hui, on se demande où se situera la notion d'évitement et quels espaces existeront pour donner de la vie et du mouvement au jeu. On ressent bien la teneur de ces réformes continuelles pour amener plus de spectacle, de spectateurs, et donc de recettes, mais le jeu de rugby là-dedans vous le situez où ???? La protection des joueurs est enterrée, comme avec ces mêlées que l'on peut effondrer si difficulté (avec les dangers de ces écroulements) et les refaire en gardant l'intro, comme ces 30 secondes idiotes établies sans doute par quelques béotiens en manque de dessert à la fin du banquet. Z'ont pas pensé à supprimer carrément la mêlée ????
    Bref, c'est un peu le 49.3 de la LNR, comme pour la loi travail on SIMPLIFIE en additionnant de nouveaux articles et compliquant un peu plus la jungle d'une réglementation déjà touffue dans laquelle le quidam/le joueur de base est perdu.

    RépondreSupprimer
  10. Bon tout ça https://coteouvert.blogspot.fr/2016/08/et-pourtant-il-tourne.html?showComment=1471447326895#c3524122984874484980
    ne sont que points de vue personnels plus ou moins discutables (sur le dernier je pense avoir une certaine légitimité et expérience à en débattre...."pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple"... Même si je trouve par ailleurs pleins d'avantages à blogger dans notre cas)
    Pour le top 14, j'ai rien à en dire sinon que ça pourra attendre quelques semaines.
    Car moi d'ici le 8 octobre il y a un événement post coupe du monde qui va m'intéresser bien plus et dont encore moins de personnes parlent c'est http://www.lequipe.fr/Rugby/RES_TRIN.html
    Et franchement, là on va encore se régaler, voir si les Lions déteignent sur l'équipe Nationale, voir si les Aussies sont redevenus quelconques après leurs trois défaites contre les Anglais, et si les Argentins battus par nos surprenants guerriers ont vraiment un coup de "moins bien".
    Alors moi mon premier match de la saison devant un écran , ce samedi, ce sera à midi sur canal + sport et certainement pas le soir un multiplexe infâme qui est assez pertinent en foot mais pas du tout en rugby..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. http://www.lequipe.fr/Rugby/Actualites/Four-nations-face-a-l-australie-les-all-blacks-impressionnent/719190
      Quand on voit qu'à la fin ils continuent de tenter de marquer un essai pour remplir ce challenge, on comprend bien que le format court, tronqué et truqué de l'été dernier remporté donc par l'Australie, ne sera bientôt qu'une lointaine anicroche.... Encore trois maths de perdus contre une même équipe en perspective pour l'Australie, cf https://fr.wikipedia.org/wiki/Bledisloe_Cup
      Avec en prime nos trois "frenchies" bien pâles dont un qui se blesse
      Ah oui, j'oubliais, penser au top 14, ne serait ce que pour la bonne cause, puisque ça donne un peu de boulot à notre hôte...

      Supprimer
  11. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. eh oui Zarma, créative la plume ! https://www.youtube.com/watch?v=BQfNwYG0HwU

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    3. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    4. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  12. face a l endettement des clubs la fede ou la ligue je ne sais plus qui commande prevoit l instauration d une D3 pro
    vu la faillite cet ete de 2 ou 3 clubs qui eurent la pretention de se faire plus gros que le boeuf
    enfin cela me rapelle la course aux armenents L URSS du abdiquer
    l escalade a ses limites
    l EVEREST est unique
    les joueurs du top 14 avec peu de repos repartent aux champs de bataille
    prevoir un bon hopital de campagne
    chers joeurs
    chaire blessures
    une armee de jokers medicaux se rassemble a nos frontieres
    GOZE TOUJOURS TU M INTERESSES

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  13. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  14. j'ai lu que la LNR voulait un hymne joué avant chaque match de Top 14 et Pro D2 - qui a dit qu'il n'y avait pas d'idées là haut ?
    Pour rendre service, en utilisant un générateur d'hymnes - en fait ils compilent les paroles de tous les hymnes nationaux et le zinzin mélange le tout - j'ai composé celui ci et le propose humblement à votre adoration ... euh excusez moi quand on fait dans l'hymne on devient grandiose ! Le voici le voilà, accrochez vous :
    Le peuple renaît par une liberté libre.
    Notre naissance meurt dans notre seul tyran.
    Ô nation, réveille-toi avec nous avec nos pâturages.
    Ô nation, réveille-toi avec nous avec nos pâturages.

    Le soldat périt devant la victoire cruelle.
    Une patrie meurt avec notre beau frère.
    Ô nation, réveille-toi avec nous avec nos pâturages.
    Ô nation, réveille-toi avec nous avec nos pâturages. ....


    Et débrouillez vous pour la musique . Au passage remarquez mon sens de la famille, pas hésité à vous refourguer mon beau frère !! Allez la bise, suis en pleine fièvre de composition, je vous prépare un 2e couplet ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. sur l air de je chante de CHARLES TRENET (en route)
      je percute
      c est ma facon d avancer
      je plaque
      c est ma raison de t arreter
      je saute
      c est ma faconde le capter
      je cadre
      c es ma facon d attaquer
      je chante e je bois
      c est ma facon de celebrer
      ce satane ballon oval

      Supprimer
    2. Hymne des résistants, avec la pleine et entière collaboration de Georges.B, composée auprès de mon chène:
      Z'ont changé l'ovale
      Comme des saligauds,
      Mon copain de balle,
      Mon alter ego,
      On portait les mêmes valeurs
      Un peu rustiques, un peu fortes,
      Des trucs à faire batt' les coeurs
      Sauf, bien sûr, ceux des p'tites fiottes ...
      Maint'nant dans l'arène,
      C'est combats d'gogols,
      Tous de mauvaise graine,
      Poussées par les fioles ...
      Mais, toi, tu manques à l'appel,
      Mon vieil' ovale de campagne,
      Mon seul arbre de Noël,
      Mon mât de cocagne !

      Auprès d'mon ovale,
      Je vivais heureux,
      J'aurais jamais dû m'éloigner d'l'ovale ...
      Auprès d'mon ovale,
      Je vivais heureux,
      J'aurais jamais dû le quitter des yeux...

      Je suis un pauv' type,
      J'éprouve plus d'allant
      A r'garder ces pipes
      Se rentrer dedans
      Je rêve souvent des Boni,
      Qui en prenant l'intervalle
      Mettaient l'rosbif sur la paille
      Et la France tout' esbaubie...
      J'vois des matchs ineptes
      Ornés d'tamponnades,
      De ces matchs si bêtes
      drole de limonade,
      Mais je retrouv' plus, messires,
      Le goût de ces matchs épiques,
      Où qu'on prenait du plaisir
      A défaut de prendr' du fric !

      Le surnom d'infâmes
      Leur va comme un gant :
      D'mon rugby plein d'allant
      Z'ont chassé le charme,
      Parc' que, depuis tant d'saisons,
      C'est une drole de sinécure
      De voir c'qui ont fait mon bon
      D'not' joli jeu d'épicure...
      Je zappe sur les chaînes
      Pour dénicher la
      Partie à l'ancienne
      Jeu de ce temps-là,
      Qui, bien sûr, allait moins vite
      Mais jouait une symphonie,
      Où mêm' l'plus modeste solistes
      Envoyait sa poésie !

      J'avais un vestiaire
      Pour tout logement,
      Avec des fenêtres
      Sur le firmament,
      Odeurs fortes de synthol
      Parfums ambrés d'huile camphrée
      On s'prenait pour nos idoles
      En s'précipitant sur'l'pré …

      J'habit' plus l'vestiaire,
      Il peut désormais
      Tomber des hall'bardes,
      Je m'en bats l'œil mais,
      Mais si quelqu'un aime ce jeu
      Plus que moi, pour pas une thune
      Alors j'l'amène sur la lune
      Et on f'ra de jolis vieux !!!!!

      Supprimer
    3. Le temps des poètes... Côté Ouvert n'est vraiment pas un blog ordinaire.

      Supprimer
    4. alors là messieurs, vous m'épatâtes !

      Supprimer
  15. Ah oui, les hymnes, tous la main sur le coeur, Barack si tu me lis....
    Et attention hein, j'ai dit tous, pas de mauvais supporter , sinon, la tonte, direct
    Allez, beur. ..

    RépondreSupprimer
  16. Etais hier à la fête du jus de houblon sur les frontières de l'est à Haguenau, la banda d'Objat (19 tout à côté du CAB ...) a mis le feu dans toute la ville avec pena-baïona Pitchouli et les sardines du Patrick (encore CAB le fait pas exprès...), ça me donne à penser qu'une musique de banda sur cet hymne aux accents et fortes odeurs de terroir devrait sans souci emporter le bon peuple de l'ovale dans l'ivresse, pas besoin d'opium, et pour plus d'efficacité et de réseaunance tout devant la troupe les solistes pipeaux et flûtes FFR/LNR encadrés par les grosses caisses vides mais si pleines de promesses des prétendants. Alors, la mélodie à placer là-dessus, ça s'annonce coton pour le compositeur, peut-être une idée https://www.youtube.com/watch?v=qT-KXRgARus&list=PLC1FBC3A7ABB57E2D&index=13 à moins que https://www.youtube.com/watch?v=GxtwzU0-wPM&list=PLC1FBC3A7ABB57E2D&index=16 ???

    RépondreSupprimer
  17. Reseaunance, la vie et l'oeuvre de Lapasset en un seul mot, sublime !
    Allez Grenoble

    RépondreSupprimer
  18. un micro espion découvert dans la salle de réunion des All Blacks à Sydney ! quand je vous dis que ça bosse à la Fédé ^^ Vas-y 00,7 !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. S'en moquent comme de leur première Granny Smith, les kid's, causent en code : vitesse, soutien, placement, rythme. ...., absolument incompréhensible pour de top 14 esgourdes, définitively
      Allez les 3P

      Supprimer
    2. Moi qui revient de Lembras pour des affaires de famille, je dirais que ce sont les trois Pécharmant

      Supprimer
  19. "Lettres de mon Moulin"
    jadis habitué au ronronnement d'un championnat séculaire, traditionnel et habité par des tontons pardessus d'une France rugbystique vieillissante, je m'amusais à lire les quelques rares nouvelles de Gringoire qui auraient pu égayer un quotidien champêtre sur la vie des clubs, sur l'éclosion de nouveaux talents ou sur l'arrivée improbable d'icônes venues d'ailleurs ... hélas le temps a lissé la nonchalance du quotidien pour laisser place à des escogriffes nouvelle génération prêts à en découdre avec le destin d'un rugby sclérosé. Mr Seguin avait fait son temps et la chèvre ne comptait pas en rester là. Foi divine et idéatoire d'un conte de fées aussi naïf qu'amusant pour lequel elle fût croquée pars les grands méchants loups ("E piei lou matin lou loup la mangé"). Eh ! oui Gringoirre, comme le blog, la chèvre a succombé ! Point d'arlésienne ou son contraire, le rugby professionnel, "moderne" se substitua aussi élégamment qu'informellement aux arcanes d'un système corrompu et dictatorial. Les nouveaux despotes, pointant leur museau et fiers de leur prise, n'avaient rien de tartarins. Nonobstant l'archaïsme de notre rugby, ils firent en sorte que l'argent coula à flots. Ainsi naquirent les nouveaux riches du rugby mais pas forcément les joueurs à quelques exceptions près. Après des débuts heureux, comme pour tout mariage entre gens de bonnes familles, les cumulus s'amoncelèrent à tel point que le ciel ne brillait plus de une et mille étoiles. Adieu, veaux, vaches, cochons couvés, point de pets de nonnes sans cracher au bassinet ! En cette terre de lavande ou il fait bon butiner les abeilles, le miel coulait trop à flots sans que des ours mal léchés ne furent attirés par cette mine sucrée. Ô diables les loups, à chacun son territoire et que St Pierre, comme à Cucugnan, puisse donner aux ouailles la clef du paradis afin d'accéder au grand livre celui des vérités. Aujourd'hui, il n'y a plus de cigales, rares sont les fourmis, et plus rares encore sont les moutons à tondre. La montagne de mes ancêtres ne regorgent plus d'étoiles, les pâtres ont disparu, le moulin est devenu un champ de ruines ou subsiste le squelette des voiles d'antan, le chemin muletier n'est plus qu'un éboulis de cailloux et la bas dans la plaine, le blé s'est transformé en or dur laissant le bio aux affamés. C'est la que le mirage de l'espoir pourrait redonner vie à une nature morte en faisant croire que de cultiver de nouveaux blés dorés le pain en sera que meilleur ! Hélas, la ficelle est trop grosse pour que le meunier redore son moulin, que les chèvres retrouvent le goût du pastre et que le chemin nous guide vers ces verts pâturages ...
    Si Alphonse était là, j'aurais pu l'écrire en occitan et dédier cette lettre à Frédéric !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon cher Alphonse, j'ai trouvé un extrait de lettre de Frédéric ( Mistral mais il pourrait être notre Frédéric ! )

      "Siés toujour lou meme, escrivan finet, compli e engaubia, calignaire savènt de la nature, emé simplesso, gràci e tendresso de jouvènt, e de biais jusqu’au bout dis ounglo, ço que fas se recounèis entre milo ...
      La proumiero de toun moulin me doune envejo de legi aquéli que seguiran.... Aro, fasèn coume li gènt d’eici, passoun i coumplimen ...saludo di tout moun cor ti bràvi gènt, e digo à ta gento mouié que sien un pau de sis ami, d’alord que sian lou tiéu toujour que mai.
      F. Mistral

      P.S. Descacheta ma letro per te dire que sian ravi de la Cabro de M. Seguin. S’es jamai rèn fa de tant
      poulit en prouvençau, ni à plus forto rejoun en francés..."

      provençal ou occitan, ça se comprend assez bien non ? et le portrait de Tautor/ Alphonse est plutôt bien vu ! Adelante Frederi ! Forza !

      Supprimer
    2. Ah le joli duo que vous fête ! "la ficelle est trop grosse". Du talent il a ce Tautor/Alain.

      Supprimer
  20. JO obligent, j'ouvre encore "L'Equipe". Et lis aussi le papier sur la première manche de la Bledisloe. Ritchie, peux-tu m'expliquer comment et pourquoi quelqu'un a rajouté RE à la fin d'un texte qui a pu être rédigé à Tananarive ! De mon temps (oui, je sais, vieux con), une signature, même de simples initiales, signifiait une appropriation justifiée. Détail certes, mais qui m'a vraiment tiré par le maillot. Sinon, Beauden embrasse Gariguette.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Restriction budgétaire oblige, nous ne nous déplaçons plus à l'autre bout du monde pour couvrir un test match fut le remake de la finale d'une Coupe du monde. Et encore moins pour un feuillet et demi, qui est au compte-rendu ce qu'une carte postale est à une nouvelle. Nous sommes devenus journalistes-écran, comme on parle des leurres en attaque. Le rugby vient à nous en multiplex, neuf matches en quelques heures, Top 14 et Four Nations compris. Et pour ce qui est de la rédaction depuis Tananarive, plus la distance est courte moins le style est apprécié. Désolé de n'avoir pas su justifier mes initiales à vos yeux, Charles. D'autant que j'ai commis une erreur en si peu de signes : il s'agissait de Suzy et non de Nelly.

      Supprimer
  21. 6 rencontres 12 équipes 18 essais (7 dans le même match) 1 essai et demi par rencontre, des pénalités à foison, 3 rencontres sans aucun essai, on est rentré enthousiastement et pleinement dans notre championnat, socle sur lequel les meilleurs seront appelés à constituer notre XV national appelé aux plus grandes destinées, si l'on en croit toutes les déclarations d'intention de nos instances FFR/LNR et celles des candidats au poste de caïd pour faire tourner rond ce P..... de monde ovale, candidats aux appétits gourmands qui s'emploient à nous faire croire que le suppositoire qu'ils s'apprètent à nous fourguer fera glisser notre ovale vers plus de fluidité, de poésie, de plaisir et de pleine réussite sur le terrain !!!! Merveilleux.
    Pendant ce temps-là le B.BARRET loin de notre épicerie aux rideaux à moitié baissés s'éclate en pleine lumière comme s'il était là pour s'amuser et nous donner de la joie …... Attends un peu qu'un gros investisseur te me le fasse rappliquer dans une écurie de notre FLOP.14, va voir avec sa poésie ilienne que sous nos latitudes pas facile de garder la magie.
    A part ça, même si pas la joie, le CAB quand-même ramène le nul du LOU, pas si mal, on se contente de tellement si peu sous notre ciel qu'est déjà à l'automne. Du côté de La-Rochelle ça souffle fort déjà entre les tours, MHR et FCG ça patouille sans doute pas encore même langue pour communiquer, bon c'est que le début et ça promet déjà pas beaucoup, huuuummmm ????
    Le micro sous la chaise chez lez NZ, sans doute un coup tordu, genre rainbow-warrior, de nos très discrets besogneux de la DTN, veulent comprendre pourquoi le vaisseau NZ file sous le vent, son équipage flibustier en pleine ivresse du large, et va plus vite que nous alors qu'on fait ramer dans la cale comme des fous les licenciés d'chez nous !!!!!!!!!! M'enfin, pas pleurer, et si nos têtes chercheuses ne nous promettent pas pour demain des rames révolutionnaires, le réservoir de rameurs tricolores est vaste, il est même quelques hurluberlus allant jusqu'à penser que balancer à la flotte l'équipage de mercenaires qui encombre le pont allègerait la barque et gonflerait les voiles de notre bateau ovale, AH y'en a j'vous jure, hein, mais où qu'on va où qu'on va ???????

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé bien moi comme si le multplex ne suffisait pas je me suis rajoutée la finale de hand féminin ! Le plus gros combat hier soir ce fut de loin celui des handballeuses ; bon elles finissent 2e mais on peut dire qu'elles auront mouillé le maillot . Pour le reste je pense qu'après le Four nations du matin, c'était difficile de faire passer le Top 14 pour autre chose qu'un laborieux entraînement de reprise ... Mais toujours sympa de revoir nos héros tout bronzés avec leur nouveau cartable et leurs maillots tout neufs . J'ai flashé sur LR/ ASM parce que c'était très engagé, et très contente de voir mes Rouge et Bleu si véloces !.... sauf qu'il m'a fallu un moment pour réaliser que ce n'était pas le FCG qui jouait avec ses couleurs habituelles :-( z'étaient tout pimpants au SF avec les pompom girls en mode Moulin Rose - ah vivement des pompom boys ... - ambiance festive à la télé, l'en dit quoi Zanlou ?

      Supprimer
    2. Zan Lou l'en dit qu'il à fait sa BA, et qu'il peut passer au Sud tranquille. Pas ce genre de match qui va me réconcilier avec le rugby d'ici, je me demande ce qu'y font des mecs comme Aplon, Pyle, à part gagner le sourire de leur banquier !
      Dans un match facile, le p'tit gars Julot nous confirme un potentiel mal exploité. Ce garçon devrait aller se forger un mental dans l'adversité une paire d'années du côté des boers ou des perfides albionnesques, tant pis pour son comptable.
      Sinon, un joli petit stade, une bonne surprise, vraiment, malheureusement aux deux tiers vide, l'effet JO, sûrement.
      Et un public bon enfant, sinon connaisseur, je m'attendais à pire.
      Allez, finalement une bonne soirée, et un petit tour rue Princesse, comme un pèlerinage, bien calme, faudrait me réveiller tout ça!

      Supprimer
    3. Seul le Stade Français semble prêt à attaquer d'entrée. Pour le reste, par bribes moi aussi, le début de saison arrive tôt. Personne n'a une heure quarante de rugby dans les jambes. Et c'est sans doute pas si mal que ça car il faudra tenir dix mois.

      Supprimer
    4. Ça n'allait pas très vite, quand même, mais les stadistes finissent fort, en " négative split"
      Voudraient attaquer la saison en " positive split"( pas m'en vouloir, c'est le marathon, tout de suite, la)?
      Allez, au fait, si ton affaire de famille à une soeur, tu Lembras pour nous, hein !

      Supprimer
    5. La soeur va bien mais sa jumelle est décédée d'un accident de circulation. Lembras m'en sont tombés.

      Supprimer
    6. Terrible. En descendant de trottoir, à Bergerac... Fauchée par une camionnette. 67 ans. Une beauté détruite par un type qui fonçait sans regarder. L'horreur. Mais ça a rapproché la famille. Nous étions tous là, presque tous. Une famille de 8 frères et soeurs, cousins, petits-enfants, etc... Soixante-dix personnes au soutien. Lembras, mes racines.

      Supprimer
  22. Comme j'ai tout vu, mais par bribes, j'ai des questions : pourquoi certains joueurs du MHR avaient-ils la tête rasée ? Qu'a fait Kockott pour mériter un carton rouge ? Où était Serin ? Globalement les nouvelles règles ont-elles été mises en application, avec quelles conséquences ? Merci d'avance pour vos commentaires éclairés et salut fraternel à Charles qui nous rejoint enfin !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tête rasée ? J'image comme Letiophe qu'il est question d'un Christian.
      Kockott, il vise les articulations sur un joueur au sol. C'est le tarif.
      Serin était remplaçant car de retour de vacances, la nouvelle obligation des internationaux français après les tests de juin.
      Les nouvelles règles ? Etant donné que nous n'avons eu que des bouts de matches via le Multiplex, franchement je n'en sais fichtre rien. A suivre ce dimanche soir...
      La biz

      Supprimer
    2. les têtes rasées je demande à Abdel avec qui je me suis longuement entretenu hier soir ... (nous avons bien ri) ... pour les règles, faudrait-il des arbitres à la hauteur des enjeux ? Hier soir, à Wallon, ce fut un arbitrage de fédérale ou les hors jeux, les gestes d'anti-jeux, les fautes techniques au sol furent légions ne laissant que peu de place à l'esprit ! Sorti du match des AB du matin, j'a voue que j'ai regardé un match de fédérale ... le public d'ailleurs n'était pas au rendez vous ... A côté de J White quasiment tout le match, j'avoue que cet homme est assez énigmatique, introverti, griffonnant quelques notes au crayon à papier soit 2 feuilles ... Heureusement j'ai retrouvé les copains, vu le nouveau médecin du stade, réduit une luxation, et bu une petite mousse pour oublier que je me suis emmerdé grave !!
      Les règlements "sai pas aquo" je me demande si même l'arbitre les avait en tête !!
      Je confirme Huget faisait l'interview devant une caméra sans journaliste en lien direct avec les studios de Canal + ..; sensation bizarre de le voir parler seul devant une caméra sans personne ..... Journaliste, c'est un métier non ?

      Supprimer
  23. 1 pas qu'au mhr.... Par solidarité avec http://www.rugbyrama.fr/rugby/l-international-australien-lealiifano-atteint-d-une-leucemie_sto5709813/story.shtml
    Idem que certains joueurs australiens dont Giteau
    2 il a marché sur cheville du 9 adverse (ps enregistre ou regarde jour de rugby...avant qu'ils nous la supprime aussi cette émission
    3 plusieurs réponses au choix
    - tu le trouves pas bon Lesgourgues ?
    - parce que Serin doit se reposer
    - parce qu'il couvre deux postes sur le banc
    - parce que se priver de Lesgourgues est aussi idiot que de se priver de Serin
    Allez Bayonne!

    RépondreSupprimer
  24. Merci soeurette, c'est gentil. Serin ? Il se demande s'il est bien raisonnable de jouer avec Chat et Goujon. Ne connaissant de la première journée que vos commentaires, je redoute une année longue, propice aux dégagements dont vous êtes capables, entre zizique, philo et littérature. A noter que Zarmaou m'a promis de ne plus boire et Nini de s'y mettre. J'ai peur.
    En fait, entre la perte d'identité des SudAf, le creux d'effectifs qui frappe périodiquement les Aussies, les petits réservoirs écossais, gallois et irlandais, le profond ennui que m'inspire la machine anglaise, l'embellie du 7 et la "lomufication" venue des îles, j'ai surtout peur que l'absolue domination néo-zélandaise ne soit décourageante pour les autres. Un journal australien a qualifié la Bledisloe Cup d' "enterrement annuel" : le constat sera t'il mondial ?
    Très franchement et sans effet de style, je me convainc un peu plus chaque jour que le rugby est soluble dans le "liquide".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Déjà retombé le soufflé coupe du monde, c'hti?
      Année post Cup, tout le monde se reconstruit ( enfin sauf qui vous savez, jamais détruits, eux ), pas d'impatience.
      Allez, Charly, Charly, t'iras pas au paradis

      Supprimer
  25. Après le festival AB, tout parait fade, incongru, déroutant, comme si on n’assistait pas à un match mais à une pièce de théâtre en 2 actes loin des classiques d'antan .... je vais écouter l'intro musicale ce soir pour ne revenir voir que le résultat ... tellement je suis motivé ! j'ai discuté au bar avec des jeunes de 14 ans recueillant leurs impressions ... pas enthousiaste pour deux sous mis à part de venir de l’Ariège pour être à Wallon ..... Ce n'est pas avec des prestations de cette envergure que la jeunesse va bivouaquer sur les terrains de rugby ... et quand on regarde les JO, on comprend que certains sports créent de l'engouement et recrutent des jeunes ... ces mêmes jeunes sont amusés par le 7 mais sans plus croyant beaucoup plus aux valeurs du XV ce n'est pas dans la culture locale pour l'instant ... Peut être que le passage du "Barnum" dans les écoles va réveiller des vocations ????
    Comme Charles, je crois au mélange des genres mais reste sur des 3 principes fondamentaux ceux de du gaz, de l'air et du liquide

    RépondreSupprimer
  26. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dommage, faut pas partir comme ça, Zarma...

      Supprimer
    2. surtout que c'était intéressant ... coup de mou Zarmaou un peu de Marie Brizard !! et ça repart ...

      Supprimer
  27. Et Giteau out fracture bimalléolaire de la cheville (si j'interprète les propos journalistiques) autant dire que ça sent pas bon pour lui ... On n'a pas fini d'entendre Mourad pleurer et de rechercher un joker médical !!!! Le problème, les soldes sont finies et les pointures sont épuisées .... faudrait qu'il regarde chez les jeunes, pas chers, un investissement durable et une ouverture d'esprit loin de la fracture du crâne ! Et ce n'est que le début des festivités ....
    Tautor en direct de Tananarive Beach

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tautor, fracture de la cheville, c'est combien de temps ?

      Supprimer
    2. ça dépend si c'est articulaire ou non ... si c'est articulaire autant dire que la carrière est en croix .... dans le cas contraire en fonction de la fracture au bas mot 3 mois ......

      Supprimer
    3. voir le temps qu'a mis Clément Poitrenaud pour revenir .....avant sa retraite

      Supprimer
  28. Picamoles aime le roastbeef : ’Angleterre, c’est mieux pour les joueurs,» assène l’ex-Montpelliérain, avant d’ajouter : «C’est la première fois que j’ai une aussi longue intersaison pour me préparer. C’est mieux pour moi et mon corps.» Bon pourquoi pas ? Mais j'attire votre attention sur l'expression employée " moi et mon corps" ils sont donc deux ? Bizarre cette dichotomie ... Je me demande même s'ils ne seraient pas .. trois : "moi, mon corps et mon cerveau " ! ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quatre... son coeur aussi...

      Supprimer
    2. Que-oi ? IL n'a pas laissé son coeur en France ? ;-)

      Supprimer
    3. ... au Moulin bien sûr ! https://www.youtube.com/watch?v=UANLvlQKYcI

      Supprimer
  29. Il avait des soucis respiratoires. En fait, c'était pas le coeur mais les poumons, autant pour moi...

    RépondreSupprimer
  30. Demain lundi, de quoi parler ? Des All Blacks ? Des écoutes à Sydney ? Du Top 14 ? J'ai envie de vous parler de Steve Hansen, de son style de management. Du pourquoi du comment des All Blacks... ca vous va ?

    RépondreSupprimer
  31. Pourquoi les AB, Hansen ou pas, sont sur le toit du monde depuis plus d"un siècle ? Toujours un temps d'avance par quelle magie ? Le travail, la culture, le melting-pot ilien, le savoir faire, le savoir dire, le savoir pratiquer .... autant de mystères qui conduisent à l'espionnage !

    RépondreSupprimer
  32. Bon ben allez, c'est parti. Ici se termine notre session hebdomadaire.

    RépondreSupprimer
  33. Il y a des soirs où l'on est plus près de Lembras que de Wallon.
    Les sujets abordés ces dernières heures peuvent occuper le blog pendant un moment. Que Ritchie se tourne vers Wellington est un indice. Valeur-refuge. Ce que je crois : 1. toute personne aimant le rugby adore les Néo-Z ; 2. on peut les observer tant qu'on voudra, on ne sera jamais comme eux (les Aussies ou les Sud'Af non plus); 3. ils ont dominé avec des équipes 100 % "british" comme avec des équipes à forte coloration maorie ; 4. ils savent que l'intelligence doit autant prendre le pas sur la bourrinade que la vitesse sur la lenteur, l'adresse sur la maladresse (Retallick, Owens, Coles, Moody et consorts mettent plus de matière grise dans leur jeu qu'un ouvreur français); 5. leur liberté vient de leur discipline, leur inventivité de leur respect; 6. ils mettent la barre très haut parce qu'ils savent que c'est possible, tout simplement : ils ont été éduqués à l'excellence ; 7. la pyramide, du dirigeant suprême au tenancier de la buvette, partage la même conception, issue à parts égales de l'amour du jeu et de la fierté nationale ; 8. ils n'ont pas l'esprit embrumé par des considérations parasites, de celles dont nous Français raffolons. 9. etc., etc.
    Parenthèse : répondre au haka par une quelconque singerie est une démonstration publique de stupidité et d'ignorance. Hélas, Français et Irlandais s'y sont illustrés.
    On tengentait le journalisme à propos de détails, mais je rêve d'une interview longue et fouillée de Conrad Smith, que la Section nous apporte sur un plateau. Karl Hayman aurait son mot à dire. Victor Vito aussi probablement.
    Toutes les qualités du monde, en admettant qu'ils les possèdent, ne sauraient expliquer à elles seules l'éclosion à répétition de purs talents, introuvables ailleurs. Nous n'avons pas, planqués dans un coin, des Barrett, Ben Smith, McKenzie, McFaddes et leurs équivalents du paquet d'avants.
    Pardon pour le ton un peu docte, je n'ai pas eu le temps de faire court.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer