lundi 29 août 2016

L'incurie coupe

Ou comment parvenir à susciter en deux ans à peine de l'indifférence au mieux, du dégoût au pire. Dimanche, pour ses débuts à l'Altrad Stadium cette saison, Montpellier s'est incliné face à Clermont et sort des clous. J'ai entendu comme un énorme éclat de rire, des persifflements aussi. Ca taille et ça coupe. Cette défaite s'inscrit dans un chemin de croix, le genre de station où le battu se fait poser une couronne d'épines et, regardant autour de lui pour trouver un linge afin de sécher ses plaies, ne peut qu'essuyer des quolibets.

A Rennes, lors des demi-finales de la saison passée encore toute proche, personne en tribune autour de moi n'avait envie que les Héraultais déboulent à Barcelone. En cherchant un peu, la raison de ce rejet finit par apparaitre : le MHR si peu Du-Manoir personnifie l'extrémité du rugby professionnel telle que les nostalgiques du ballon en cuir beige la craignent. A l'évidence sa destination sur la voie empruntée depuis 1995 et la renaissance du Stade Français associé pour la gangue au CASG.

Il a fallu que Toulon recrute une équipe internationale de Barbarians en fin de carrière pour parvenir au titre de champion de France après avoir d'abord laminé trois fois l'Europe en guise d'apéritif s'éternisant. Le Stade Français de Max Guazzini l'avait fait avant lui, mais dans un autre registre, récupérant d'abord autour de Laporte les laissés pour compte, les bannis, les oubliés, puis la crème du vieux continent, Dominguez, Parisse, Haskell (par exemple) avant de faire éclore sous Savare le repreneur une très belle génération bleue capable de soulever Brennus. Rien ne se perd.

En juin, ce fut au tour du Racing d'être sacré à l'issue de dix saisons d'investissements recrutés tous azimuts, de Chabal à Carter, de Berbizier aux Lolos pour finalement trouver la martingale qui consiste à jouer à quatorze avec un demi de mêlée néophyte et finir avec un droitier à gauche, ce que d'aucuns coquins exploiteraient en métaphore si le temps n'était pas au politiquement correct. Il se dit, du côté du Plessis-Robinson, que ce titre offre enfin au président-contributeur le sommeil de la reconnaissance.

Alors imaginez la tête de Mohed Altrad. Lui aussi a sauvé par ses deniers un club en péril, lui aussi a recruté et dégraissé comme rarement on l'a vu dans le rugby français, lui aussi rêve du bouclier pour se donner légitimité, et d'abord celle de l'entrepreneur. Comme ses prédécesseurs. Tout engagement financier mérite récompense, croit-il, précepte capital. Car libéralisé, avec son hymne, sa constitution (on dit convention en langue d'ov), sa planification stratégique à sept ans, et pourquoi pas bientôt son drapeau, le rugby pro souhaite valoriser les actions. Altrad, qui a fait signer de conserve des sévèrement burnés, attend donc avec impatience que la bourse lui soit favorable.

La défaite de Montpellier fait jaser. C'est de bonne guerre et j'avoue m'être enrôlé dimanche soir. Mais il y a quelque chose d'inéluctable dans l'injection d'euros, nonobstant cet accroc en ouverture à domicile. Après le Stade Français glamour, Toulon barbarian et le Racing béton, Montpellier est le modèle quatrième génération qui a choisi une veine pour s'imposer, sud-africaine du coach au capitaine au prénom de chancelier impérial que l'on ne nomme pas mais qui règne dans le vestiaire et au cul des ballons portés.

Montpellier sera champion de France, c'est inscrit sur les tables de multiplication. Cette saison, ou la suivante, après l'incurie, quand débarquera le successeur de Jake White. Qu'après, satisfait, repu et las, Mohed Altrad quitte son stade pour une autre aventure est dans l'ordre des choses, et Montpellier deviendra alors le Biarritz de la Méditerranée, menacé par la police Fédérale. Carrières rugbystiques refermées, Trinh-Duc, Tomas, Picamoles et Ouedraogo seront consultants pour la télévision, et on se demandera entre nous en les écoutant ce dont le MHR des piqués de Saint-Loup aurait été capable avec eux conservés.

109 commentaires:

  1. Bon sang, mais c'est bien sûr ! Montpellier et l'innommable Bismarck vont avoir du mal à se faire adopter par le bon peuple. Trop grosse la ficelle d'Altrad, trop jeune le MHR. Haïr les Afrikaans, c'est jouissif. Au moins, Boudjellal pouvait compter sur la tradition toulonnaise et le rempart d'acier de Mayol.
    Tandis que Bayonne, La Rochelle, Pau, Clermont, Brive, ça sent si bon la France. Nakataici ou Vahaamina, ça sonne tout de même mieux que Du Plessis !
    Avec le bonjour de Franks.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Là Charles, tu déconnes. Vahaamahina, que je sache est Français. Ce n'est pas le sujet, qui plus est, mais je précise. Et haïr n'est pas le sujet de ce blog. Juste souligner vers quoi nous allons. Tous. Des écuries qui peuvent écoeurer, comme l'écrit Alain Tautor ci-dessous. Que Altrad recrute tous le font. Mais il n'y a pas de "veine" comme disent les mineurs. Pas de choix délibéré d'une nationalité. Pour quel résultat ? Des ballons portés ? La belle affaire. Tout ça pour ça, pour être champion de France sans transe, champion de rance ? A vous dégouter, non ? cdlt

      Supprimer
    2. ou alors tu étais dans le troisième degré et c'est moi qui passe à côté...

      Supprimer
    3. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  2. "Incurie" ou "Ec(oe)urie"
    Nul doute qu'aujourd'hui le rugby a changé de cap, d'épée et d'aventuriers ! Fini Stevenson, Dickens, Conan Doyle, Verne, Gautier, Dumas etc. qui ont nourri notre enfance ou notre adolescence ... Aujourd'hui place à Jean Bourse, Jean Grosse, Jean Balance et Jean Vie, nobles écrivains du Caca 40, personnages fictifs venus de la planète "Fric and Stars" qui en dehors de manucures n'ont jamais touché le cuir de leur vie mais ont fait la peau lisse pour le plus grand bien de leurs effigies. Sommes nous prêts culturellement à ce changement d'incurie qui oppose une LNR argentière à une FFR banquière ? Nul doute que chacun connait la réponse ! Nous sommes revenus au temps de "Rome Circus" ou chaque empereur laissait son nom et ses frasques au détriment d'une légitimité acquise au peuple .... Bref, Toulon le "Gladiateur", Racing 92 le "Couteau Suisse", Paris le "Gay Luron" et Montpellier la "Pierre tombale", tous écrivent une histoire d'une page d'un roman sans lendemain dans notre cher rugby français ... Qui se souviendra d'eux dans quelques années ... quasiment personne car ils n'ont pas la stature de Francois 1er pour dénicher des Léonard de Vinci, Cellini,Michel Ange, Titien ou Raphaël ... La "Renaissance" du rugby français ne passera pas des nouveaux riches mais bien pas un retour au socle qui a fait nos jours de gloire. Aujourd'hui l'incurie règne en maître et les écuries foisonnent de malandrins qui n'ont cure de l'ovale si ce n'est pour leur aura. Rome et ses jeux sont le passé, l'avenir sera au sillon, à comprendre que la terre ne peut donner que si elle est travaillée avec amour, passion, détermination et sagesse. Une écurie ne se gère pas à coup de billets ! Essayez de faire manger de l'euro à un cheval, il va hennir de colère préférant l'avoine du champ et son herbe fraîche que du blé volégagné sur la misère des pauvres. Les Jeux Olympiques de Rio en sont le plus bel exemple confondant "Misère et Richesse" dans des feux d'artifice de paillettes et de strass ...
    "Ecoeuré" plutôt qu'"Ecurie" de voir depuis plusieurs années laisser en jachère notre patrimoine rugbystique à la mâne de jet-setters apparatchiks de la finance qui font des yeux de Chimère à nos anciens soldats qui pour une poignée de dollars vendraient père et mère pour s'autoproclamer Manager Général ou Grand Chambellant de notre ovale rustique !
    "Terre ovale" réveillez vous devant cette incurie flagrande qui ne profitera à personne au bout du compte ... les favellas du rugbyville sont en place question de temps et pas d'argent

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca c'est une deuxième chronique. Tu me fais de l'ombre ;-)

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    3. Tautor c'est notre Hercule, voilà qu'il va nettoyer les écuries d'Augias du rugby, "Augias possédait 3 000 bœufs, mais les écuries de ses animaux étaient tellement sales qu'on ne pouvait plus y entrer, elles n'avaient plus été nettoyées depuis trente ans." Oui il s'agit bien de boeufs, on aurait préféré des pur sang à défaut quelques mustangs ... mais non, des boeufs ... Alors le boeuf c'est une brave bête mais faut pas lui demander autre chose que creuser son sillon ( demandez à mme Bovary ) et Nini qui veut de la créativité et de l'invention... pourquoi pas de la folie ?
      Quand on les a vus hier à l'étable, les grands boeufs de Montpellier tiraient une gueule pas possible, on les envoyait au boucher ? Mais non c'était des joueurs de rugby sans aucune envie à l'approche du match ! Pas d'excitation, pas de peur non plus, non un immense ennui . Ces gars-là s'emmerdent sur le terrain, et ça se voit . Donnez leur la fougue et la lueur dans les yeux de Raphael Poulain entrevu aux Tontons Flankers - qu'est ce qu'il porte bien son nom celui-là ! - Même assis il caracole ....
      Bref ... Tautor, tu as un Karcher ? et tant que tu y es, un petit coup à la Fédé et à la Ligue ...

      Supprimer
    4. Richard
      Ce n'est pas une chronique mais un billet d'humeur plus courtoisement. Nettoyer Augias ne sera pas une incurie et aussi simple qu'une saignée en cas d'apoplexie. Le don du sang fait appel aux volontaires et Bayard "sans peur et sans reproches" ne peut pas d'un coup de plume nettoyer les écuries en étant seul dans son village. La consanguinité démasque les tarés et les tares question de temps. D'ici là le rugby sera moribond et les transfusions ne seront que palliatives même si on a recours à l'EPO ... L'incurie et les boeufs ont de beaux jours devant eux mais personne ne s'en doute sauf ceux qui font du foin !

      Supprimer
    5. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    6. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  3. Bonjour, joli tour d'horizon des pratiques du rugby pro et de son parcours initiatique à travers ses plus zélés serviteurs, certes on va vers de violentes sorties de routes, sorties des clous, plongeons et faillites de trésorerie et de matière humaine, mais la planète tourne et tourne toujours, celle plus petite du rugby également, jusqu'au bing-bang qui risque cependant de venir plus rapidement côté ovale que côté univers, à suivre ..............
    Petit retour sur la journée de TOP.14 et PRO.D2, j'ai zappé par ci par là, visionné pas mal de rencontres à travers quelques séquences, je suis épaté, espanté comme y disent vers le gave de Pau, car j'ai vu partout les mêmes lancements "offensifs" et les mêmes schémas "défensifs" qui y répondaient. Très clairement tout le monde pratique le même jeu, au point que tout semble automatisé, mais où ça devient débile c'est que l'on voit bien qu'à telle option prise par les possesseurs du ballon, les partenaires automatiquement se positionnent pour le temps suivant (AH les temps de jeu, comme si leur addition faisait du jeu !!!) mais aussi qu'en face c'est itou tout pareil on se positionne également en fonction, tout le monde récite la partition apprise dans les séances vidéos et les mises en place terrain, et PERSONNE, je dis bien PERSONNE n'a l'intelligence de comprendre que le seul fait de ne pas aller là où tout le monde fatalement va aller, de ne pas enchaîner par l'option que chacun connait et qui va inévitablement se traduire par un nouveau combat petit périmètre, donc que le seul fait de NE PAS FAIRE CE QUI EST PREVU va créer de l'imprévu, des opportunités immenses et inconnues, bref du JEU et un développement de phases dynamiques et créatrices non seulement de jeu mais d'intelligence, d'appétit, d'envie et de satisfactions pour le cochon de payant. C'est si difficile de penser que joueur de rugby on est un individu libre de ses choix, dès lors qu'ils ne trahissent ni le jeu ni l'équipe, mais qu'au contraire ils entraînent du rythme, du désordre, du mouvement et DU PLAISIR nom ded'leu !!!!!!!!!!!

    RépondreSupprimer
  4. Il y a bien Murimurivalu (premier essai de La Rochelle), Aplon (le superisérois), Dulin, Huget, Mermoz, quand même, nini... Allez quoi, on relance !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah ! quand même ! tu l'as vu l'Aplon je finissais par désespérer !! tu peux l'appeler Dauphinois même, de tous nos étrangers c'est le plus sympa, le plus committed aussi comme y disent ... si on descend - et c'est plus que probable - je suis bien certaine qu'il nous fera honneur - Ah mince, l'honneur ça doit faire vieux con mais tant pis, j'assume .
      J'aime bien ta liste j'ajoute Irribaren parce que lui il est complètement barge - sur un malentendu ça peut payer - et le jeune Dupichot . J'ai mis Castres moi pour le Brennus, je continue à croire qu'ils ont le supplément de foutraquerie pour que ça passe .

      Supprimer
    2. Tu as raison Sylvie
      Y en a des barjots du jeu
      Ce laulala ho la la !
      Deux cad deb et passe dans le dos des autres
      Naka aussi qui ramasse d'une main
      En cherchant bien
      Bon la il est tard mais demain hein ?

      Supprimer
  5. Ben les gars, OK, ça fait quand même un bout qu'on en discute, non, d'aucuns auraient matière à nous traiter de vieux nostalgiques radoteurs en bout de course ......
    Alors on renverse la table, on dégage tous les ultra - présidents , leurs pompes, leurs oeuvres , leurs immenses compétences et leurs petits comptables ( perso, j'avais préconisé de les regrouper dans un championnat d' Europe à leur mesure, entre nababs,pour qu'ils nous lâchent un peu le championnat ), mais on va pas se faire que des potes, et pas seulement dans les couloirs de canal.
    Faudra aussi calculer les consommateurs, les porteurs d ' étendard, de maillot réplica, d'echarpe blanc/bleu, tous les sportifs par procuration, pas dans la poché, hein.
    Z'ont cassé notre petit jouet exagonal, ces enfoirés la, sont trop forts, ben oui, mais bon, c'est pas comme les impôts, on est pas encore obligés de se faire du mal, fô pas s'acharner.
    Je connais des pays où on à remplacé Dan ou Patricio, oublié Bismarck, récupéré Sexton , en attendant le grand soir, qu'est pas pour d ' main matin, ça console
    Allez Charly, mais c'est vrai, m'semble que tu déconne un brin, sur ce coup !

    RépondreSupprimer
  6. Tout cet argent, ça ne fait pas que des euros.

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour, alors le Nini et ce pseudo inquiétant jamais content, bon OK c'est vrai qu'à s'indigner toujours et faire ressortir tous les aspects pas glop c'est pas bien, dont acte et hourra pour les quelques zigomars qui courent encore avec le ballon pour pas péter plein buffet le zig d'en-face mais surtout pour pas se faire attraper, et ainsi, tracer des fulgurances échappatoires qui dessinent à nos yeux des images d'antan.
    Quand on aime on aime, et qui aime bien châtie bien, pas non plus avoir les yeux de Chimène pour ces rencontres qui au final ne nous donnent quand-même pas matière à trop s'enthousiasmer. Tiens savez comme je l'aime le CAB, mais bon, tamponnades en stock et Germain en zorro justicier, ça va un moment, sans compter tous ces cartons jaunes qui laissent à penser que faire la faute puis tendre un peu le dos et resserrer le combat (si c'est encore possible !!!!!) ça va l'faire.
    Bon je cause CAB mais sur les autres terrains c'est aussi souvent la même mayonnaise ....... Mais voilà que je vais encore vilipender nos FLOP/TOP, STOP.
    Positivons et voilà nos arbitres qui à lprès la 2° journée vont modifier leur(s) façon(s) de siffler, pouvaient pas y penser avant ???? S'ils avaient lu ce blog attentivement z'auraient vu que beaucoup préconisaient des changements qu'ils sont en train (dooooooooouuuuucement, hein, faut pas non plus pousser ...) de vouloir adopter. Mais les plus grands changements à faire, à mon sens, c'est de créer une formation continue pour tous -arbitres, entraîneurs et hommes de terrain de l'élite pro-ovale- histoire de leur apprendre ou ré-apprendre les fondements de ce jeu, leur laver le cerveau de toutes ces vérités sûres et établies de leur rugby-pourcentage, de leur faire relire à la fois le Petit Prince et Conquet/Dévaluez, enchaîner un petit stage au collège de pataphysique et une tournée dans les club-houses de 4° série pour assimiler les chansons Gauloises et paillardes qui parlent mieux de notre sport que tous les agents/Sponsors/Partenaires/Diffuseurs phagocyteurs de l'ovale.
    A part ça parait que le nombre de chômeurs ovales explose, comprend pas que personne (pourquoi pas FFR/LNR par ex) ne songe à regrouper ce troupeau avec quelques bergers en quête de pâturages -genre Galthié par ex- pour venir brouter avec appétit les vertes prairies (AH M.... non c'est même plus du gazon, tout fout l'camp !!!!).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ben oui, mais quand on aime, plus, on aime plus, que veux tu...
      Sinon, quand ça veut sourire, hein:
      Vendredi, Soles d'Etaples grillées avec un pinot blanc de Pfaff chez mon pote Roro, un pur bonheur, et ce matin, le nirvana, je cite:
      "Le graphisme moderne figurant à l’avant du maillot, aux formes géométriques rouges, représentant un hexagone éclaté, symbolise les interactions instinctives voyant le jour entre les joueurs, et qui sont à la base de la création du French Flair. Cette volonté de jouer au rugby à l’intuition, grâce à une capacité à s’adapter à l’incertitude supérieure à celle de ses adversaires, qui fait partie intégrante de l’histoire du XV de France. Un style de jeu capable de toutes les surprises, associé dans la mémoire collective aux plus grands moments de gloire du XV de France et aux plus belles émotions des supporters. Ce nouveau blason, inattendu, et ne laissant personne indifférent, retranscrit cet état d’esprit unique."
      ni plus Nini moins!
      Quand tu penses qui y a un mec payé pour écrire cette merveille, au pays de Zarmaou, en plus,la vie mérite d’être vécue,non?
      Allez,et comme aurait pu dire le grand Michel " j'ai été 20 ans bistrot et 30 à la FFR, c'est dire si j'en ai entendu, des conneries !

      Supprimer
    2. z'avaient dû mettre le maillot à l'envers alors ....

      Supprimer
  8. Nouvelle de là-bas, le Beauden Barrett prolonge son contrat 3 ans de + avec les Hurricanes. M.... !!!!! Moi qui le voyait déjà en rouge et noir, ou bleu et blanc, ou noir et rouge, enfin en couleurs dans notre joli FLOP, et bin voilà-t'y qu'y décide de pas traverser l'océan, froussard, mais c'est bien, hein ???? Déjà on est sûr de le voir évoluer à la Coupe du monde 2019, c'est bien aussi, non ????.
    Fête du rugby tout à côté de chez moi, tour au stade, plein de gamins tous déguisés de pied en cape aux couleurs de la fougère, du puma ou de la gazelle, les coqs se cachent derrière le grillage.

    RépondreSupprimer
  9. Le jeu de Barrett ferait du bien à nos mains...
    Il vie drame dans le Trop 14 qu'à d il aura 32 ans
    D'ici la...

    RépondreSupprimer
  10. Le jeu de Barrett ferait du bien à nos mains...
    Il vie drame dans le Trop 14 qu'à d il aura 32 ans
    D'ici la...

    RépondreSupprimer
  11. On chiale dès le soir de la première journée (je m'inclue). La faculté va nous interdire le rugby.

    RépondreSupprimer
  12. Maintenant, j'attends quelques commentaires de Gérard, Benoit, Pierre, Pipiou, Bruno, François, Frédéric, Michel, Jean-François, Philippe, Eric, Nico, Dag, Mathieu, Denis, Vincent et Bernard, qui font partie de l'équipe "officielle" mais ne sont pas beaucoup venus aux entraînements, cet été... Hé, les gars, la saison est lancée depuis deux semaines, quand même. Vous ne vous êtes pas inscrit au club pour faire de la figuration en tribune... Faudrait voir à chausser les crampons parce que question temps de jeu, y'en a qui alignent les matches et les commentaires pendant que d'autres arrivent à peine sur le parking...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et en plus j'ai oublié les crampons ! Décidément ....
      Bon effectivement on est dans les premières journées et à part Clermont ... En leur souhaitant une meilleure fin que d'habitude ....et puis avoir accès au IV nations en même temps que le début du Top XIV ça n'aide pas ...
      J'ai lu que les arbitres voulaient se concentrer sur les montées défensives à partir des Rucks il est grand temps si l'on veut voir à nouveau des attaques qui avancent plus vite que les défenses !!! Toutes les équipes n'ont pas 15 mecs capables de faire une passe instantanée qui arrive impeccable au destinataire qui lui est lancé bien sûr ! Toutes les équipes n'ont surtout pas des Avants qui ont une technique individuelle supérieure à beaucoup de nos 3/4 ! Pas qu'une question de talent mais de travail répétitif ! J'ai hâte d'être en Novembre pour voir si on fera mieux qu'à la dernière coupe du Monde contre les AB , ce qui est bien c'est que l'on pourra s'étalonner avant contre l'´ Australie , méconnaissable depuis la coupe du Monde
      Ça ira pour un début !

      Supprimer
    2. Que les arbitres valorisent le travail de l'équipe qui attaque est une bonne chose. Enfin. Didier Mené restera-t-il dans les annales comme le premier arbitre "philosophe" ? C'est possible.
      François, je te trouve affuté pour un retour. Allez, zou, titulaire pour le prochain match !

      Supprimer
    3. Le travail qu'on faisait a dix ans, François, on savait pas encore si on aurait un ou deux chiffres dans le dos.
      Quinze ans plus tard, un centre n'avait pas peur de mettre la tête, un pillard de faire une passe, et pas à Colombe ou Cardiff, hein, en série régionale.
      Philou de Tyrosse sur le précédent blog, mes potes de Chevreuse la semaine dernière nous confirment travailler dans ce sens c'est après que ça merdoie, quand ils leurs posent un gps dans le culte ( oh pardon), et de la fonte au p'tit de.
      Allez Didier, fô pas molir!

      Supprimer
    4. Sacré Ritchie, plus filou encore qu'Altrad; quand j'ai signé, m'avait pas dit qu'on s'entraînait aussi l'été. Pire qu'une équipe du Top 14... (ne manque plus que le gros chèque en fin de mois, quoi)
      De toute façon, l'actualité rugby, en juillet-août... A part le 7 aux JO où l'EDF perd misérablement par trouille de gagner (même dans le 7 on retrouve l'esprit Top 14...) mais les Fidjiens réconcilient avec le jeu.
      Pour ce qui est de la reprise, j'ai pas vu un match. A vrai dire je m'en fous un peu; C+ nous fait le coup des grosses affiches depuis des années, mais à multiplier les "grands" clubs (grands = riches), on y a droit chaque week-end, aux "chocs"; alors forcément, on devient blasé. De toute façon en tout début de championnat ça se rode, c'est plus intéressant plus tard quand les collectifs se trouvent mieux.
      Si on veut du rugby sans prise de tête, on peut regarder le championnat domestique NZ comme moi hier soir: temps local exécrable, vent et pluie, et ça joue comme ça joue là-bas, au large s'il y a de l'espace, au pied en utilisant intelligemment le vent, sans se mettre martel en tête. J'ai pas les stats, mais je ne suis pas sûr que les fautes de main aient été supérieures à celle d'un match du Top 14 disputé en conditions standard.

      Sinon, petite réflexion sur le billet du jour: les résultats et destinées des grosses écuries du Top 14 m'importent moins que le devenir des "petits" clubs de ce même championnat, obligés d'en passer par les mêmes fourches caudines financières que les gros, mais avec des moyens moindres; le risque est permanent de subir le même sort que les clubs historiques du rugby français, l'Usap, Bourgoin, Agen, le Stado tarbais, Béziers, Narbonne, pour ne pas parler de Lourdes, Mazamet, ou Bagnères. Soit faire le yoyo entre Top14 et ProD2, ou végéter ad vitam aeternam dans les divisions inférieures, quand les montages financiers aléatoires ne finissent pas par vous faire descendre aux oubliettes de la Fédérale.
      Et finalement, on se demande si le "vrai" rugby (en tous cas les valeurs, bonnes ou mauvaises, qu'on lui prête) ne survit pas dans les toutes petites séries du rugby français.

      Supprimer
    5. Et Dax Pipiou ,l'USD ! Que serait le Stado sans Dax ?
      Landais

      Supprimer
    6. Hé bin, ce que Dax (et pour cause !) n'a jamais réussi à faire...

      (désolé -à 43 ans de distance- d'enfoncer encore le clou...)

      Supprimer
    7. Landais et Pipiou, y sont là. Bon, ça commence à prendre forme. Dimanche, on a de quoi constituer une équipe compétitive. Pour l'été, Pipiou, sorry, mais j'avais laissé des consignes. Un peu de footing et beaucoup d'EPO (eau pastis olives)...

      Supprimer
    8. Désolé coach, j'ai dû zapper les consignes, c'est mon côté élève planqué au fond près du radiateur, qui persifle quand il n'a pas la tête en altitude.
      Vélo quand même un peu, montagne idem, mais surtout pas de pastis: ça gâte le goût du vin après. De toute façon comme d'hab' j'ai pas perdu un gramme: fait pas bon habiter le Sud-Ouest, quand on aime les bonnes choses.

      Supprimer
  13. Coucou
    A défaut de regarder le top 14 de prés , je lis " 100 ans de France All Blacks" et je peux vus dire que les noms sentent le rugby , la gonfle , le vestiaire et l'amour du maillot !
    J'avoue avor été enchanté de la victoire de l'ASM du fait que je les aime bien et aussi du fait qu'ils ont gagné a Montpellier, je sais c'est pas beau !
    Mais être parfait c'est chiant !!!!
    Bises à tous de Bastia

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Marc, tout le monde semble satisfait du résultat de l'ASM. Et en plus Altrad-White viennent de recruter encore un Springok. Ruan Pienaar. Ils vont finir par disputer la Currie Cup, je vous le dis...

      Supprimer
    2. Au fait, cent ans de France All Blacks, signé Ian Borthwick un régal de témoignage. Quand tu auras fini, je te ferai passer "Rugby Land".

      Supprimer
    3. Ou mieux, tu viendras le chercher à Paris.

      Supprimer
  14. Ritchie
    on dirait que les brebis égarées reviennent "Côté ouvert" , question d'herbe fraîche !!! La Béotie se fédère Sergio !! St Jacques n'est plus loin !! Zarma, pour les calculs prend du Calgon tu nous feras plaisir !!
    quant aux arbitres, voyons les faits sur les matchs à venir car ce n'est pas flagrant ! exemple Mr Ruiz ce we !! Il faudrait un cyclope pour aider les arbitres de touche ! A quoi servent -ils hormis la touche, les transformations et signaler quelques brutalités ..... la vidéo pourrait les remplacer avantageusement non ? Et la LNR ferait des bénéfices !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas autant égaré que ça j'ai suivi les vacances espagnoles , les post en espagnol , les menus et les cigares , les réponses qui n'en méritaient pas à des post qui se veulent provocateurs etc ... etc ...

      Ç'est pour te dire ...

      Supprimer
    2. François Barbier
      "le dernier des Mohicans" James Fenimore Cooper ... ravi que tu sois de retour tout comme "Marco Cortésé" après son tour du monde en 80 jours ! Notre sélectionneur Don Riri de la Rochebelle retrouve des couleurs avec vos retours .... vous avez failli recevoir une LRAR en béton ! Et je pèse mes mots ... Dire que ça sentait la dépression de fin d'été, l'anticyclone a bouleversé le bonhomme ....
      Toute réponse a le mérite d'exister ne serait ce que pour dire que le "corps et l'esprit" ne font pas toujours un !

      Supprimer
    3. Tautor, il est plus facile de fédérer la béotie, que les affairistes taupes XIV pour un rugby de mouvement. Pour St Jacques, j'envisageais même d'ouvrir aux zestérieurs, grand large, quoi. A fond vers une béatitude mémorable !

      Supprimer
    4. Sergio, fédérer la béotie, j'aime... Titulaire à l'arrière, pour relancer tous les ballons. Tautor, lui, il joue en numéro huit. Au triage. Notre Matabiau. Et Sylvie ? Tu veux joueur à quel poste ? Cela dit, tu es toujours à l'honneur.

      Supprimer
  15. Arbitrage. Ca y est : les piliers sont N° 1 ailleurs que dans le dos. Ils sont les plus pénalisés. La mêlée-type, c'est un coup-franc. Généralement contre celle qui recule. Un renouvellement de la double peine en quelque sorte. La triple si le buteur d'en face trouve les barres, la quadruple si le carton est de sortie. Au moins une fois sur deux, désaccord sur le motif du coup de sifflet. Derrière, il y a la condamnation de la mêlée en tant que phase de jeu, un pas de plus vers le VII et le XIII, vers la perte d'identité du XV. Foncièrement, pourquoi ne pas siffler désormais un trois-quarts qui manque sa passe ou un flanker qui loupe son placage ? Où est la faute professionnelle ?...
    En clair, les piliers ne sont pas arbitrés à l'égal des autres joueurs. Tous font des figures libres sauf eux, contraints aux figures imposées. La sécurité ? Tartufferie supplémentaire, digne de celle qui consiste à comparer des gars de 80 kg qui se rentraient dedans à 20 km/h avec des gars de 100 kg qui se percutent à 30 km/h. Regardez bein les prochaines mêlées, ce sont peut-être les dernières.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Charles,
      tu déprimes toi aussi ... Bois une mousse .... sans premières lignes il n'y a plus de spectacle et la présence de l'arbitre n'est plus légitime il peut rester sur un fauteuil en bord de touche et faire banquette de veau .... En fait, pour échapper au trucage manifeste des pilars, il faudrait un petit collier avec des décharges électriques sous le contrôle de l'arbitre vidéo et dont l'intensité serait modulée en fonction du score et de l'ennui de la plèbe !!! Pourquoi a t-on inventé la clôture électrique ? Pour les beuhsssss
      sans rancune !

      Supprimer
    2. Il n'a pas tort Charles
      C'est même une bonne question à poser
      Pourquoi les premiers lignes sont davantage rage pénalisés que les centres ou les ouvreurs ?
      Bien vu

      Supprimer
    3. Pourquoi ? Parce qu il y a moins de melees au centre quoique ...
      On a quand même vu de très beaux essais ce we.Si celui d'Aplon est le plus beau individuellement,collectivement-et c'est ce que je préfère- c est celui de Zeno Kieft de La Rochelle qui est parti de sous les poteaux rochelais. Quels progrès d ailleurs ce Kieft depuis la mi-saison dernière)!Tout le monde aime le jeu de l'ASM ,dont moi,mais je vous invite a bien regarder l'ASR: vous devriez voir de jolies choses (peut-être pas des ce we aCastres mais la mayonnaise monte bien)
      Bernard Landais

      Supprimer
    4. Bernard, tu as raison mais l'inspiration de Murimurivalu est essentielle dans ce processus. Kieft est au soutien, bravo à lui, mais Barry au relais est décisif. Alors pour moi "MuriBarryvontloin"

      Supprimer
    5. Et comme toi je Kieft cet essai

      Supprimer
  16. ici http://coteouvert.blogspot.fr/2016/08/tous-hansen.html?showComment=1471863296102#c275387554147384577
    j'avais écrit:
    "Donc la seule question qui va me tarauder cette année est de savoir quels sont les deux clubs que j'accepterais de voir descendre en pro D2 afin que l'Aviron soit sauvé...
    J'en ai pas, car dans chaque club, j'ai une bonne raison de le voir rester en top 14, puisque la pro D2 est un enfer dont on ne peut jamais revenir..."
    L'article de Richard m'oblige à faire mon coming out. J'ai de la peine pour les deux ou trois joueurs français titulaires dans l'équipe du MHR l'autre jour, mais si j'osais, j'avoue qu'une descente du MHR cette année, ne serait pas pour me déplaire, car elle mettrait à mal bien des certitudes.. Mais bon quand je vois ces groupés pénétrants, je m'inquiète plus de la résistance de l'UBB sur leur terrain. Car non seulement le MHR ne leur réussit pas, mais en plus un MHR à 0 victoire, ça va faire vilain dimanche....
    N'empêche que je ne comprends pas pourquoi le MHR ne pourrait pas intégrer le super 18, conférence sud af.... ça nous ferait des vacances et ça permettrait à deux ou trois joueurs français de s'aguerrir, comme du temps de Lacroix, Roumat, Michalak.
    Après relativisons, c'est pas nouveau de tenter de faire venir des "estrangers" ... N'empêche qu'à une époque, ça avait une autre "gueule": http://www.leparisien.fr/sports/mont-de-marsan-ou-la-filiere-fidjienne-24-11-2001-2002608055.php

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon petit doigt me dit que Montpellier risque de bientôt dechanter

      Supprimer
    2. Jake White va vouloir soigner le mal par le maul.

      Supprimer
  17. "Dura lex sed lex"
    telles sont les consignes de D. Mené lors du stage arbitral au pays des toys ! Résultats : 30 jaunes dans le cornet ce we ! Autant dire que j'ai bu l'ivresse jusqu'à l'halali ... à Wallon un match des plus stériles si l'en est un .... pas une attaque malgré 2 essais ... du gâchis parmentier de bœuf ou les défenses ont excellées n'ayons pas peur des mots ! aucun rendu au jeu de passes et de vitesse .... et Mr Ruiz pas forcément dans ses baskets sur certaines décisions, ne parlons pas des facteurs en bords de touches !! Le jaune ne leurs réussit pas très bien ! Donc, espérons que ces réformes en profondeur porteront leurs fruits pour les phases finales avant le prochain séminaire à Lourdes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce que à quoi le talonneur s'adressant à son demi de mêlée dirait : amène !

      Supprimer
  18. Ce serait intéressant de comparer avec les autres championnat le nombre de mêlées pénalisées et où est ce qu'il y a quelque chose de culturel chez nous
    Dans tout les cas les statistiques font peur et on y passe un temps fou et on s'ennuie , c'est un understatement comme dirait nos meilleurs ennemis

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Déjà que je suis surbooké à mettre en ligne les recrues sud-africaines du MHR qui défilent comme des cartons jaunes...

      Supprimer
    2. Suggéré le à ton ami Eric Bayle , je me demande si il ne l'avait pas fait d'ailleurs et on était loin devant si je puis dire

      Supprimer
    3. Mon confrère Eric Bayle se remet doucement d'une opération aux yeux.

      Supprimer
  19. La mêlée c'est plus c'que c'était, mon pôvre monsieur, fondement de ce jeu aux racines de combats et d'affrontements. Le législateur, par petites touches de catimini, fourbes et répétées, obéissant au grand vent de l'entreprenariat triomphant et des diffuseurs sonnants, a décidé de supprimer du rugby tout ce qui nuisait à l'esprit du temps, alors voir 16 gros balourds se lier en un tas informe, sans que l'on puisse lire tous les messages publicitaires inscrits sur les maillots, les shorts, les casques, les chaussettes, vous n'y pensez pas !!!! On est là pour voir du spectacle, pour que le cochon de payant grimpant aux échafaudages (partenaire) montés juste derrière la travée de béton (partenaire) à laquelle on accède en montrant son pneumatique (partenaire), puisse s'égosiller à loisir tout en brandissant la bannière qu'il a trouvée sous son strapontin (partenaire), consommant la potion magique (partenaire) et tout habillé de réplica chamarré (partenaire).
    D'avoir dénaturé ainsi ce sport, on devrait condamner à perpét' nos brillants édiles réformateurs à disputer sine die des entrées en mêlée répétées à l'infini, sur desjougzautomatiques ou des pilars nourris aux grains de l'ancien temps -quand les farines animales n'existaient pas- pour bien s'imprégner de la valeur de ces combats, combat premier ne l'oublions pas, même si l'on veut nous faire croire le contraire.
    D'aillleurs c'est bizarre, ils n'ont de cesse d'araser notre sport en lui otant tout ce qui lui donnait du caractère, de la profondeur, du gouleyant et de la poésie, en même temps ils n'arrètent pas de tenir des discours sur la grandeur du spectacle à honorer, légifèrent saison après saison en modifiant des règles qui n'obéissent plus qu'aux marketing et rendement, au détriment bien entendu du contenu sportif qui s'étiole et dont ces édiles se foutent éperdument, la puissance de leur argent et de leurs réseaux qui se sont appropriés l'ovale laissent peu d'espoir aux vrais amoureux de ce sport, qui est pourtant tellement plus que ça, aventure humaine et philosophie de la vie.
    .............. A suivre, because taille !!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand même nini pour en avoir parlé avec le Big Ben du Racing pas plus tard que mardi, la mêlée reste une sacrée situation lourde (oui, je sais c'est facile mais c'est Tautor qui a commencé) de sens et de poussées.

      Supprimer
    2. Facile c'est pas moi c'est l'autre !!
      Big Ben celui qui fait de l'industriel pur porc avec un couteau suisse est de retour après le Brexit on aura tout vu ... Comment veux tu que nos jeunes et nos éducateurs chevronnés puissent s'identifier à quelque chose quand les valeurs et les codes sont inversées voir baffouées ... ils sont obligés de réapprendre totalement le poste ce qui retarde leur maturité .... Ravi de voir Tolofua filer à l'anglaise à 22 ans ... un nième coup de pied à l'âne ...

      Supprimer
    3. Le talon de Toulouse ? Si c'est lui je le trouve doué mais feignant peut être ? Quel dommage ! Déçu que Servat ne le coache pas mieux ... D'ailleurs je garde une grande admiration pour le joueur moins pour l'entraîneur ..

      Supprimer
    4. Pas forcément fainéant mais pas dans les papiers du staff .. de Servat, de EsMola, de Pelous ou du Président qui fait des concessions pour garder son strapontin ... Williams est un taiseux mais sait attendre son heure ...

      Supprimer
    5. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    6. Bien dommage ! Pour WS tu as sûrement raison
      J'avoue que je suis dubitatif sur certains recrutements . Flood ne nous a pas innonde de son talent , si je puis dire , Mac Alsister souvent blessé et en fin de course et Doussain sur courant alternatif
      L'EDF n'a pas eu un effet très bénéfique sur Bezy , bref la charnière grince un peu , ça va être compliqué pour l'animation offensive et qui pour palier à Fickou quand il sera en EDF ? J'ai du rater un épisode ou alors je crains que l'année soit difficile

      Supprimer
    7. François,
      Bouscatel, en forme, prêt pour 2 ans de plus !!! l'effectif actuel est l'héritage de GN avec des contrats signés et des choix hasardeux ... Actuellement le ST n'a pas l'assise financière pour faire plus comme ses homologues .... Mac Allister blessé fréquente trop son aîné Kelleher ! ou alors il fait trop de muscu !! Flood c'est Waterloo, Doussain n'a pas la carrure d'un grand mais le poids et derrière nous attendons le miracle avec Elissalde toujours là sans aucun bénéfice ajouté .... Il faut redonner de l'espace aux joueurs instinctifs comme Bezy, s'abrutir de tableau noir et de combinaisons est contre productif au jeu et à la vitesse ... il faut connaître ses classiques certes mais pas que sous peine de faire un jeu stéréotypé qui inonde notre rugby français

      Supprimer
    8. On est bien d'accord et ça me peine ,! Je ne suis pas Toulousain mais y est vécu 3 ans de 13 à 16 ans et retour 6 mois pour le service militaire
      Ce furent des années bonheur à jamais et avec un attachement fort à cette ville et ce club
      La déception est à la hauteur de l'investissement affectif ...

      Supprimer
  20. ............. Suite !!!!!
    Alors vogue la galère, on dispute la dernière journée dans des conditions climatiques dantesques, mettant en danger les pratiquants, les arbitres appliquent au pif les dernières consignes qui vont changer du tout au tout dès la prochaine journée, nos meilleurs jeunes espoirs de la saison dernière ont disparu des écrans et ne sont pas près d'y apparaître, les compétitions maintenant s'étalent et s'ajoutent en continu, joueurs de clubs et de sélections nationales sont élevés en batteries, ne voient plus la lumière du jeu, tiennent ces cadences à coups de on ne sait trop quoi, et au milieu de tout ça on se demande mais z'en pensent quoi les joueurs, n'ont pas un brin de jugeotte, un sens de la réflexion qui dépasserait le droit à l'image et le compte en banque ??? Bien sûr les dirigeants sont les premiers coupables de la dérive, m'enfin on dirait que tout le monde prend le mouvement avec la vague de la mode du moment, on pagaïe dur dans les rapides, on essaie de pas se casser la gueule dans les rochers, on profite de temps en temps d'une accalmie que quelques succès permettent de savourer, puis illico on reprend la course vers les objectifs établis/fixés/quantifiés/chiffrés. Je ne joue pas non plus au naïf, on est là dans le monde des affaires, le rugby est le produit dont les joueurs sont les outils, tous les autres sont soit des financiers soit des spectateurs, à chacun d'assurer son rôle, sauf que les premiers valorisent et encaissent et que les seconds payent et n'y trouvent rien -ou pas grand chose-. Quant aux joueurs ils s'échinent à suivre les règles du marché et sortir le produit qu'on leur demande, nouveaux esclaves des temps modernes, bon tant que le consommateur achète ça peut durer, mais encaissés les bénéfices pas sûr que les marchands ne laisseront pas le produit dans les poubelles de l'histoire pour se tourner vers un autre plus rentable.
    Alors, pessimiste incorrigible le Nini ??? Pas si sûr, d'ailleurs bientôt les élections FFR/LNR, le vent de jeunesse qui souffle sur ces événement à venir me remplit d'espoir, comme une bonne mêlée relevée qui redonnerait du souffle au jeu et mettant au dodo l'empêcheur de talonner d'en-face, en attendant et pour bien comprendre dans quel monde on évolue, fin de saison dernière, rencontre de série agitée, équipe adverse un peu âgée, joueurs locaux novices venus au rugby depuis peu, un ancien au milieu regroupe son monde « prochaine mêlée on relève ». La mêlée se met en place, l'ancien envoie son message et …... toute la mêlée se relève et attend, joueurs debout, adversaires interloqués arbitre interdit ….. Mais où qu'on va, où qu'on va ?????

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les élections ? Salviac absent, Doucet esseulé, Laporte essoufflé. Reste Camou, qui va récolter 50 % minimum. Donc 19 membres de sa liste. Plus la moitié du reste. Soit 9 minimum. Cela fera 28. Resteront 7 sièges. Pour Doucet et Laporte. Soit 5 à pourvoir pour leurs listiers. C'est-à-dire quasiment un statu quo. Et après Camou choisira son bureau directeur parmi ses listiers. Et hop, le tour est joué ! Ca fait envie, non ?

      Supprimer
    2. Et Aix en Provence ? sur le pont d'Avignon ?

      Supprimer
    3. Simon ? Je l'ai croise une fois à l'occasion d'un dîner avec les nouveaux actionnaires et maintenant dirigeants du club
      Connaît tout le monde ou presque ... Ai eu du mal à me faire une idée du fond mais pas eu un bon feeling , ce qui ne préjuge de rien

      Supprimer
  21. Tautor dit que j'déprime et Richard que j'déconne. Bon. Non mais, z'avez vu la première journée ? Z'avez vu les académies de l'attaque toulousaine et bordelaise ? Z'arrivent à jouer aussi bien que des Sud'Af, sans le sceau d'infamie du MHR ! Z'avez pas les oreilles qui sifflent comme un arbitre du Top XIV ? Allez Camou, tes rivaux ne méritent pas de prendre ta place !
    De plus en plus convaincu que pour vaincre l'actuel rugby de tronchées, faut cent ans de maillot noir sur le dos.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. l'académie toulousaine et néotouloubordelaise est virussée grave !! J'étais là pour voir un écrasé de patates sans saveur ni odeur, pire "le Jaune" servi par la Poste n’était pas estampillé "AOC" loin s'en faut, tout juste de l'IGP de grandes surfaces !!!

      Supprimer
    2. Nous sommes donc bien d'accord. Toi et ton jaune, moi et mon p'tit noir.

      Supprimer
    3. on dirait les daltons s'évadant d'une prison dorée !

      Supprimer
  22. "On découpe le rugby en tranches " excellente analyse de Pierrot sur le rugby moderne engendré par les vicissitudes de l'argent et du rendement sur le Midol...

    RépondreSupprimer
  23. L'interview de Poirot est représentative du problème du Rugby Français , joueur de l'Equipe de France peu utilisé ou discute dans leur club mais ce qu'il décrit du mode de management me dépasse sauf si bien sûr on est clair avec lui en lui disant tu es notre deuxieme choix pour devenir notre premier tu dois bosser sur ça ! Mais ce n'est pas ce qu'il dit .... Bref pas terrible tout ça d'autant plus qu'il met le club sous pression avec son interview quand à la gestion de sa carrière
    Tres ambigu tout ça mais bon pas surprenant vu le niveau d'amateurisme du Rugby pro

    RépondreSupprimer
  24. L'incurie cup continue. 1 Sudaf de plus à Lyon comme joker médical, ainsi qu'à Montpellier probablement. En plus du marché hallal, il y maintenant le marché "gazhellal". Ouais, je sais, un peu juste (encore en mode vacances). Sauf à l'IRFU (Irlande) qui souhaite privilégier les joueurs irlandais.
    Sinon nouvelle tranche de rugby : y a pas que chez nous que des problèmes de calendrier et tournées se pose. Puisque l'égal Britannique du futur président LNR Mourad (?), voudrait faire annuler la tournées des Lions qui seront réunis le 20 mai prochain, chevauchant la fin de la premiership et de la ligue Celte ainsi que celle du Top 14.
    Allez tournée tautor, du blanc et de l'appellation STP.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si Mourad il avait un égal, il le tuerait pour rester le seul égal!
      Et y à pas de raison pour que des mecs qui ont voté le Brexit et bouffent de la viande bouillie possèdent un patron de ligue moins concerné que le nôtre, non mais !
      Allez, ces engences sont ils encore des créatures de Dieu, this is the quoueschion.

      Supprimer
    2. Si si mais le 8'eme jour ... Là il y a eu un gros laisser aller !

      Supprimer
  25. Tenez !
    offrez vous un rêve à 360° gratuit !
    http://grandstaderugby.fr/actualites/deux-nouveaux-visuels-du-stade-a-360/

    RépondreSupprimer
  26. Il n'est pas encore construit, ce stade. En attendant, merci docteur. Belle visite. Avec mon ami Antoine, nous aimerions bien que la FFR y installe un musée du rugby. A suivre...

    RépondreSupprimer
  27. Bon, on en avait parlé. Voulez-vous que "Côté Ouvert" accélère son rythme de croisière et à l'occasion, selon inspiration et arrivage, augmente sa fréquence de chroniques ? Parce que j'en ai une toute prête. Si ça vous fait envie. A vous de me dire. Sinon, on attend lundi.

    RépondreSupprimer
  28. Ritchie,
    la semaine dernière c'était je réfléchis jusqu'en décembre et aujourd'hui c'est deux par semaine ! Tu as du te faire piquer par le Zika à l'Albufera !
    allez quel est le sujet croustillant qui te titille tant que ça ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est la très grande forme ! Début de saison remarquable avec relance de qualité et des 4 coins du blog !!!

      Supprimer
  29. Bonjour, à mon avis la fréquence plus rapide de tribunes ça va être un vrai casse-tête pour nous, humbles contributeurs, va falloir zapper ici puis là, lire les commentaires qui s'additionnent et y répondre à l'occasion, proposer ses digressions, tout ceci au risque de survoler les sujets sans pouvoir y rentrer franc jeu comme maintenant, plein pot dans les intervalles tête haute et torse altier, ou fléchi-boulé-ramassé type FLOP.14 pour percuter plein fer les gros du centre en ignorant les espaces sur les ailes. Mais abondance de biens ne nuit pas toujours, si ça permet de faire avancer le schmilblick de l'ovale et si les contributeurs d'ici trouvent le temps d'alimenter la machine, allonz'y et commençons donc par ce sujet tout prêt qui nous fait saliver et que l'on ne voit pas venir, comme une combi des frangins de Montfort ou une biscouette de Barry, qui va nous surprendre, nous prendre à contre-ligne et ouvrir encore une fois l'horizon sur des profondeurs inimaginables et des réflexions interminables, go go Richard !!!!!!!!!!!!!!!

    RépondreSupprimer
  30. Nini, souvent parfois les contributeurs étant tellement prompts le sujet lancé le lundi est épuisé le jeudi d'avoir tellement relancé. Et puis ça dépend tellement de l'inspiration du moment. Là c'est plutôt drôle et ça nous permettrait d'attendre samedi et dimanche en déconnant un peu...

    RépondreSupprimer
  31. ALLEZ ALLEZ, à "m'ment donné" (comme y disent à Brive) l'arbitre doit prendre ses responsabilités et pas s'abriter le C.. derrière son assesseur vidéo, ses comparse de touches, ses adjoints d'en-but, et donner le coup de sifflet salvateur !!!!!!!!!!! Alors il vient cet article ????

    RépondreSupprimer
  32. Réponses
    1. Bonjour à tous,

      J’ai lu très souvent votre côté ouvert et je l’ai toujours trouvé très intéressant (un peu trop nostalgique certaines fois).

      J’ai voulu souvent répondre mais je ne me trouvais pas assez perspicace par rapport à Tautor ou autres pour oser écrire quelques lignes.

      Alors, cette fois-ci je me lance comme Armstrong.

      Je suis un fervent supporter du stade toulousain depuis mon enfance

      J’aimerais faire 4 remarques :

      Avantager les jeunes français face aux étrangers, je suis viscéralement contre. Si nous voulons les meilleurs, ils doivent se confronter à tous et sortir du lot eux-mêmes par leur travail. Quand vous voyez le petit Dupont de Castres, il va bientôt plumer Rory. Je ne crois pas que les protéger les rendra meilleurs. Qu’ils sortent du lot maintenant et nous serons champions du monde autrement nous ferons que de la figuration.

      Etant pourtant pour le ST, j’ai toujours admiré ce qu’a réalisé le Stade Français avec son président au Max (c’est lui qui a changé les mentalités). Vive tous ces présidents qui investissent dans notre sport. Le rugby enfin se renouvelle.

      Je ne supporte plus ces remarques incessantes sur les arbitres et l’arbitrage voire ces insultes du corps arbitral. Ce que j’ai toujours aimé dans mon sport. C’est ce respect profond qu’il y avait de l’arbitre. J’approuverai toutes sanctions extrêmes pour toutes remarques ou gestes déplacés envers l’arbitre. Gardons le respect de ces hommes qui prouvent que notre sport ne ressemble à aucun autre.

      Quand je vois les gabarits des joueurs, 100 kg minimum, des pointes de vitesses dignes de l’athlétisme et surtout le nombre de plaquages par match (10 à 16 en moyenne) pour les très bons. Comment font ils ? Pour être plus clair, je ne veux en aucun cas parler de dopage. Mais je m’interroge sur la préparation de ces athlètes pour encaisser ces charges répétitives. Quand atteindrons nous le maximum de ce qu’ils peuvent supporter. J’ai peur que nous devenions comme le football américain (pas pour le dopage) mais pour les traumatismes invalidants des joueurs. Je veux que ce jeu nous laisse des bons petits vieux de troisième mi-temps et pas des handicapés. Qu’en pensez vous ?

      Richard, pour moi, ce jeu est une passion et je vous remercie de la partager avec nous 

Gégé


      Supprimer
    2. je suis désolé je ne sais pas comment mettre mon pseudo

      Supprimer
    3. Bienvenue, Gégé, et bien de ton avis concernant les arbitres. On ne peut pas dire que l'exemple vienne du haut quand on écoute un pro de la Bd ou de l'immobilier expliquer son boulot à un arbitre.
      En ce qui concerne le dopage, encore bravo, qu'est ce que ça serait si tu voulais en parler ! Tout le monde s'en doute, peu en parlent, beaucoup s'en moquent , notre "affaire Festina " est sans doute pour bientôt.
      En ce qui concerne les étrangers, par contre, on peut nuancer un peu.
      Que les meilleurs évoluent chez nous, parfait pour tout le monde, mais le choix systématique d'un vieux guerrier boers ou kiwi à la place d'un espoir pour des raisons de rentabilité immédiate, je suis pas sur qu'on y trouve notre compte à terme.
      Et le phénomène contamine les amateurs, je peux te montrer des clubs de Fed 2 avec trois Géorgiens et un Fidjien qui dévorent un tiers du budget pour satisfaire l'ambition d'un président. ...
      Allez, on est pas des handicapés de la troisième!

      Supprimer
    4. bonjour, c'est la voiture-balai : le mois d'août étant terminé nous invitons tous nos joyeux blogueurs à rejoindre illico le mois de Septembre sur le nouvel article !

      Supprimer
    5. Hello Gérard, sympa de vous lire. Vos choix vous honorent. Et immédiatement vous trouvez du soutien dans l'intervalle, Jan Lou aime faire la différence. Mais pas que lui (comme on dit sur la rade). L'échange est l'ADN de ce blog. Comme vous pouvez le lire.
      Gariguette, on ne ferme pas l'étape, il y a encore du retard dans le col de Phébus.

      Supprimer
    6. Gégé Armstrong
      Bienvenue du "Côté Ouvert" ... ici le coeur à sa raison que la raison ne connaît pas ! Place aux mémés qui aiment la castagne, à la brique rose gasconne et féconde d'histoires ovalesques bien plus qu'un discours présidentiel!

      Supprimer
    7. Merci à tous pour vos encouragements, les gascons Auch Le Droff très grand joueur. Dur au mal. et sa tournée en Afrique du Sud.

      Supprimer
  33. enfin un carton rouge pour un pseudo deblayage destiné à éliminer

    RépondreSupprimer