mardi 2 août 2016

Vous avez du courrier

En rentrant de Valencia une montagne d'enveloppes m'attendait. Après la coupure les factures. J'ai trouvé aussi votre courrier. Auquel je vais essayer de répondre.
 
"Que peut-on attendre des candidats déclarés à la présidentielle fédérale ? Lucien Simon a-t-il des chances de l'emporter ? Que devient Pierre Salviac ? " Tautor (Haute-Garonne).
Cher Alain, beaucoup de questions, à l'évidence, alors que je n'ai pas encore repris du service actif au desk de L'Equipe.fr (ça va attendre lundi 8, hein ?). Je prends tes interrogations à rebours, comme dirait Joris-Karl. Salviac, pas de nouvelles. On devait se voir à La Rochelle mais il est en vadrouille. Où ? Aucune idée. Mais tu me fais penser à l'appeler. Il aura certainement quelque chose à dire sur ce qui a gavé tout le monde à Pau et ses affluents. Lucien Simon ? Même avec Rives, Champ, Doucet et consorts, il lui sera difficile de faire entrer sa liste dans le comité directeur. Il manque de visibilité. Mais attention, il reste quatre mois et c'est souvent dans le dernier col que les écarts augmentent. Quant à espérer quelque chose des candidats pour le bien du rugby dans le climat délétère qui est le nôtre, pour ne pas être déçu, consiste à ne rien en attendre, justement.
 
"Je n'ai absolument rien suivi des événement ovales pendant ce mois de juillet. Est-ce grave, docteur Ritchie ?" Landais (Charente-Maritime)
Et bien nous sommes au moins deux, cher Bernard. Sur la plage, dans les arènes et les bars à tapas, durant mes siestes et mes lectures (Voltaire, Jeantet, Lorenz), impossible de me connecter rugby. J'en ai ressenti un intense plaisir. Pas de Super Rugby, de twitter, pas de mail bureau, aucune nouvelle (mis à part les mauvaises et violentes d'une civilisation anxiogène qui est la nôtre), pas de Pokémon non plus. Du coup, j'imagine (mais je n'en suis pas vraiment certain) que le retour du Top 14 le 20 août me sera agréable, agrémenté de Four Nations Championship. Je n'ai pas non plus l'impression d'avoir manqué quelque chose d'essentiel. Après tout, les internationaux prennent bien huit semaines de congés.
 
"Je suis particulièrement motivée pour suivre la compétition de rugby à sept durant les Jeux Olympiques. Pensez-vous que l'équipe de France a des chances de médaille ?" Gariguette (Isère)
Décrocher ne serait-ce que le bronze serait pour France 7 un exploit d'intensité tellurique, en tout cas supérieur dans l'échelle de Ritchie à un titre mondial à XV après lequel les Tricolores courent depuis 1987 sans succès. Le 7 français, onzième au classement IRB (désolé, World Rugby, ça ne passe pas) est plus bossa (voire dos d'âne) que nova. La lutte pour le podium sera aussi savoureuse qu'une caipirinha entre Fidji, Nouvelle-Zélande et Argentine. En outsiders, je mets une petite pièce (un string, quoi) sur l'Australie, le Kenya et les Etats-Unis. Alors la France, comme dire... Il faudrait monter à genoux et déposer un cierge Blanco au sommet du Corcovado pour que ça marche. Mais on va se régaler.
 
"Considérant la concussion orthotoxique comme une providence eu-topique, Kleos peut-il vaincre avec éclat(s) autre qu'obus obtus, voire jouer un rôle en toute hypo-crise, comédie ovale relancée tel l'acteur qui montre son masque et plante la plume dans le fondement de 1845 ? " Zarmaou (Lot)
Cher Roger, votre questionnement bétaphysique m'engage à ne jamais dérélicter. Restons dans l'espace dialectique diachronique et examinons sans dispute (j'étais à Valence, pas Valladolid) comment il est possible de s'ouvrir aux gonds sans renier notre sens du sacer quand on l'utilise.
 
"Depuis qu'il n'est plus hébergé sur L'Equipe.fr, comme se porte votre blog ? Plus ou moins de visiteurs ? Quelle visibilité ?  Reste que j'aimerais bien savoir comment et quand vous allez l'améliorer, ce nouveau Côté Ouvert..." Letiophe (Gironde) 
Difficile de comparer les époques, les hébergements, les visuels, cher Christophe. Premier constat, la fréquentation a baissé mais je m'en contrefiche : je ne suis pas payé au clic. Ce blog est un bonus, un supplément, un plaisir. Et parfois (souvent, même) un bonheur d'échange. Ceux qui étaient présents régulièrement à l'entrainement sont ici de nouveau sur la feuille de match ; nous formons une équipe soudée et solidaire même sans l'apport-support de L'Equipe, ce qui à mes yeux fait sens. L'an passé, en juillet, nous avions dépassé la barre des mille commentaires (à Gariguette le pompon), cette année nous en sommes loin, mais nous créons autre chose : notre propre univers. Il me faut maintenant valider vos écrits (car il y a des menaces de spam et donc le filtre automatique s'est mis en marche. Du coup, il y aura un délai entre votre envoi et la parution. Sorry, mais j'ai été piraté. La connerie humaine s'immisce partout. Ca doit être un coup des Pokémons). Quant à améliorer la page d'accueil et instituer la présence des derniers commentaires, mon back office est limité, mais j'y travaille.
 
" Je reviens d'un tour du monde et j'apprends qu'Agustin Pichot a été élu personnalité la plus marquante de l'année ? C'est mérité ? Cela signifie que le rugby a gagné son latin ?" Germain (Corse)
Hello Marc qui comme Ulysse retrouve son île et sa beauté... Le petit Napoléon (cf. photo prise à Paris à l'époque où il jouait au Stade Français et collectionnait les iguanes) est l'homme idoine pour faire bouger les lignes. Le jeu de Rugby penche au Sud depuis le milieu des années 80. Le Nord, lui, dispose de la monnaie. Plus longtemps pour les Anglais qui viennent de perdre gros en sélectionnant Brexit (il joue trop dans le côté fermé). Pichot, c'est certain, a une vision. Elle permet d'abord à l'Argentine de progresser. D'abord sportivement depuis 2005 (quand il jouait), ensuite politiquement. Il a bouffé Bill Beaumont (qui est pourtant épais) comme s'il s'agissait de son premier steak et se présente déjà comme le prochain président de l'IRB (encore désolé). Alors mérité, oui ! Sans hésiter. C'est Bernard Lapasset (qui va entrer au CIO prochainement) qui lui a habilement mis le pied à l'étrier histoire de miner l'hégémonie anglo-saxonne. C'est réussi. Vous ne me parlez pas de Paul Goze, cinquième de ce classement. Pour moi, elle est là, la grosse (je sais, c'est facile, et je vous prie de m'en excuser) surprise. Exit Camou et la FFR, place à la Ligue des clubs pros français. Cette position ouvre un questionnement.

103 commentaires:

  1. question de Sergio ; "Cher Ritchie, ne trouves-tu pas que le rugby en ce moment fait bigrement penser aux chansons de Creedence Clearwater Revival ? Ainsi de Camou qui s'étonne "Have you ever seen the rain ? " Laporte qui lui répond "Who'll stop the rain ? " Salviac qui "Run through the jungle" et pour Simon/ Doucet "Someday never comes"
    Allez on fait comme Mary on reste proud, quant à moi "Long as I can see the light " .... I'll be a "Fortunate son" yes it's true : I heard it through the grapeyard ....
    Question de JanLou: ouais tout ça c'est bien joli mais qu'est-ce qu'on boit ? Allez Chevreuse .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Yes Gariguette, mais j'aime mieux I heard it through the grapeVINE... ma préférée pour un rock extra langoureux.
      En tout cas , des "bad moon rising" en perspective pour la plupart. But "t's just a thought"...

      Supprimer
    2. bien mon Sergio, c'était pour voir si y'en a qui suivent .... :-))

      Supprimer
    3. Ah j aime aussi Born on the bayou mais étant born to be wild c est plus difficile de born to be alive

      Bernard Landais

      Supprimer
  2. Oh, j'ai pas le coeur à la boisson, on à perdu Salviac!
    Doit être en train de quémander un strapontin à Camou lequel, vu ce qu'il représente devrait l'éconduire d'un sourire poli.
    Allez, c'était une putain de bonne question , le retour de vacances, ça s'arrose, non ?

    RépondreSupprimer
  3. Richard,

    Quelle rencontre loin des tribunes, des supporters et des affres du quotidien ... Doit on attendre "el año que viene" pas certain ... mais bon le destin fera son oeuvre .... le meilleur est à venir ! Gracias de todo Companero

    Pour en revenir à tes interjections, je dirais que Messieurs Doucet et Simon ne sont que les vassaux du roi Camou avec leurs personnalités. La stratégie politique est d'affaiblir son rival au détriment des cocus et des électeurs. A ce jour, ce système électoral confiné, voir truqué n'est plus digne d'une démocratie et pour cause ! N'entrait pas à Versailles qui voulait !! Quant à Pierre Salviac, ce n'est pas Richelieu sinon on l'aurait su à Pau. Alors l'allégorie de croire que ça va Bardet dans le dernier col est une illusion Froomanesque ou plus simplement pour te prendre "A Rebours" je dirais que l’impressionnisme ou le naturalisme ne sont pas les toiles de fond de la FFR encore moins de la LNR.

    C'est bien connu "loin des yeux loin du cœur" mais "le cœur a ses raisons que la raison ne connait point"! tu as choisi Voltaire faute de Pascal !La finale du Super XV sera un tremplin psychologique majeur pour le Four Nations. Celui qui va gagner aura un ascendant physique et mental certain. "Malheur aux vaincus" donc ! Néanmoins quand on regarde la sélection AB conduite par K Read tu cherches le ou les points faibles ... de belles faenas en perspective. Moins amusant ou pittoresque, c'est la reprise du top 14 ou cette année nous ne verrons que trop peu de jeunes du fait des enjeux notoires! Soyons sans illusionle contraire sera une belle surprise surtout que je vais assister aux 4 premiers matchs ....

    Le JO, comme dit Fresa sur la com précédente, "c'est humain, c'est la plus belle des médailles" le Graal celui dont on rêve toute sa vie pour souvent jamais le voir ou l'avoir ... Lancelot était bien naïf d'aimer Guenièvre car la raison l'emportait sur le coeur ce qui est parfois injuste .... Notre VII Marcoussien sera t-il dans le dernier carré ? Ce qui serait une consécration à la vue de leur rang actuel ...le vainqueur c'est notre ex Président Mr Lapasset, noblement installé dans ses nouvelles fonctions au CIO pour décrocher les JO à Paris .... Peut être qu'il a le même coiffeur que François mais n'est pas Philippe Auguste qui veut ... en attendant les affaires continuent ! Je mise sur les Ab et les iliens, l' Argentine par coeur !

    Ah! Roger et son fondement de 1845 "de l'esprit humain et des institutions sociales à l'état de famille et à l'état de peuplade" ! Quelle concussion je dirais orthodromique en référence au rugby laissant à Zarmaou le soin de nous distiller (avec du ratafia) le conventionnement œcuménique de 1845 à l'origine du communisme ou de la commune ? ce qui n'est pas pareil ! rire

    Lethiophe, toujours aussi cartésien et anxieux pour que le meilleur de la substantifique moelle du blog ne s'évapore pas ailleurs ...Je partage ce sentiment, non point que je rejette quiconque, mais il est important que chacun sache que le rugby est bien vivant, qu'il a ses racines et que chaque vécu vaut tout l'or du monde. Soyons 15 ou plus coté ouvert reste le fondement même de ce jeu, le reste c'est de la littérature à 4 sous ...

    Pichot is Pichot, habile comme il le fut joueur, roule pour son pays avec l'appui de tous les latins. Le Commonwealth reste toujours une puissance occulte qui sera le moment voulu imposer sa loi et ses codes surtout l'hémisphère sud règne en maître en terme de résultats, mais attention au come back anglais,un Brexit déguisé !! Enfin, pour rire Paul Goze number five, le Mambo du rugby français, les temps changent ! Mon Dieu que je suis bien sur la Costa de Valencia

    https://www.youtube.com/watch?v=EK_LN3XEcnw

    Tautor


    RépondreSupprimer
  4. Riri,
    un clin d'oeil tellement c'est ouf !
    https://www.youtube.com/watch?v=qkP8SxnaG7E
    Tautor

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Tautor,
      effectivement, chouette duo. Il y a quelques temps, comme il y avait de l'attente à l'aéroport de Toulouse, je me suis amusé sur leur piano à queue, plutôt genre piano-bar jazz que boogie, que je garde pour les gares...
      Amitiés

      Supprimer
  5. Mohed et Mourad sont dans un bateau ... 2 solutions tous les deux tombent à l'eau ? Que reste t-il ? Un des deux tombent à l'eau ? Que va faire l'autre ?
    A vous lire !!!
    sachant que Fresa a déja repondu !
    Tautor

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Après l'expansion de la Momo company décrite précédemment pas Gariguette, la dite multinationale inonde le monde du rugby de ses jolies brouettes, mais les tenants de l'orthodoxie ovale manifestent leur opposition en organisant des manifestations géantes dans le monde entier. FFR et LNR sont les leaders de la fronde, à tous les niveaux, même si l'on trouve quelques individus plus modérés dans leur jugement :
      Les dirigeants, depuis le temps qu'ils se font traiter de brouettes, ont d'abord ressenti une certaine aversion envers l'engin en question, mais à l'issue du repas de rentrée le moment du calva a été comme une illumination sur le fait que, munies de ridelles, les outils avaient du coffre pour entasser les contrats des diffuseurs, partenaires, amis, copains, coquins ….
      Les soigneurs du FLOP.14 et de la PRO.D2 refusent absolument de rentrer sur les terrains avec la pharmacie posée sur la brouette honnie, et ne veulent pas entendre parler de l'installation d'une clochette type vache landaise.
      Les entraîneurs ne veulent pas de l'attribution d'une brouette siglée FFR/LNR, et munie d'un girophare bleu, pour amener le tee au buteur.
      Les arbitres sont opposés mordicus à leur entrée sur le terrain dressés, comme Ben-Hur sur son char, sur la brouette maudite peinte aux armes du sponsor arbitral du moment. De plus ils voient d'un mauvais œil (le même avec lequel ils jugent le jeu) leur sortie terrain, à la fin des rencontres, sur le maudit véhicule démuni de grilles.
      Les joueurs s'en foutent de la brouette, s'en foutent de tout depuis qu'ils sont passés professionnels, et puis se méfient depuis l'enfance de l'usage de cette «brouette» qui les a bloqué toute leur puberté adolescente. Mais si les partenaires et les diffuseurs ont une opinion sur la chose, ils la soutiendront mordicus épicétou.
      Les spectateurs, supporters ou simples quidams, trouvent que le choix de la brouette semble pertinent, en rapport avec la modernité et la vitesse mises dans l'organisation de notre rugby, et que ce véhicule reflètera de la meilleure des manières la qualité de nos instances dirigeantes.
      Les bénévoles de tous les cleubouzes applaudissent chaleureusement l'attribution de ce nouveau moyen roulant, apte à débarrasser, à l'heure de la fermeture, les équilibristes imbibés en villégiature sur les comptoirs vers les rivières jamais très loin des terrains de rugby.
      Une commission mixte FFR/LNR/Ministère des sports vient d'être créée, pour résoudre le problème de la taille de la roue de la brouette rugby, suffisamment grande pour s’adapter aux conditions de terrain mais rester limitée de façon à avoir une hauteur acceptable pour les différents chargements envisagés. La caisse doit être au plus près de la roue et le plus bas possible, pour la stabilité au roulage. Le déversement final doit être envisagé selon l'utilisateur mais dans tous les cas une position haute de la caisse rendra plus aisée le débarras du contenu et diminuera les risques d'accidents en cours de transport. Selon le budget des fédération et ligue, soit le modèle retenu sera entièrement automatisé (moteur peugeot, pneus michelin, poignées altrad et ridelles de la rade, carburant gaillac) soit les poignées installées devront l'être sans obliger le pousseur à lever les coudes au niveau des épaules, mais suffisamment écartées pour donner plus d’efficacité dans le maintien de l’équilibre. Le concours Lépine à venir devrait favoriser l'émergence d'un modèle adapté.

      Supprimer
    2. un modèle avec des roues ovales 😉

      Supprimer
    3. mourad passe dessus bord des bulles de BD remontent a la surface son equipier declare mo aide personne son passe BD ouin prenant le dessus il se dit ya pas une dune a gagner par ici et rejoint son eau a sixsous
      faisant appel a l altrad populaire il essaya d aller repecher mourad mais un audit financier lui conseilla de le laisser couler jusqu au grand fond des series inferieures

      Supprimer
  6. Ola
    Je lis avec une interrogation certaine quel intérêt pour les JO d'avoir des professionnels cyclistes, de tennis, de basket ball, de football ou de rugby qui gagnent beaucoup d'argent pour la plupart d'être à ce rendez vous sportif qui se veut être sur le papier "amateur" ? Et que pensez vous de ces performances hors normes, anecdotiques et peu médiatiques des sauts de wingsuit à 4500 m ou à 7500m sans parachute ? L'homme cherche toujours à repousser les limites de l'inutile mais est ce si vrai que cela ? Comme un industriel toulousain qui va traverser la Manche dans un sous marin à pédales pouvant descendre jusqu'à 300 m de profondeur alias le "Nemo" des temps modernes ? Est ce que ces sports ou performances aussi singulières soient elles ont un avenir pour un large public ? Et notre cher rugby est-il capable d'innover comme le propose P Cacamou ? Le rugby à 5 est ce l'avenir, une vitrine scolaire pour attirer les jeunes vers l'ovale ?

    RépondreSupprimer
  7. Une patate el Tautorés !
    Sauf p'tet sur le patronyme du ci devant président, moins classe, pas très Tautologique, ça fait forum, mais bon, selon la formule, comme pour la corida, d'ailleurs, je n'aime pas ça mais je me ........
    Ce M. Simon, posé, interessant, aux soutiens si prestigieux m'interpelle ( bon, pas autant que la nouvelle serveuse du bar de la plage, mais il m'interpelle )
    Serait il l'instrument en effet de Camou, desireux j'en jurerais de bousculer un peu ses si encombrants barons?
    Allez, direction la playa con tiburones, au fait j'vous ai pas dit, y a une nouvelle...

    RépondreSupprimer
  8. Jan Lou
    Mr Simon au dela des soutiens de qualité a une ouverture d'esprit differente des autres mais est ce suffisant aujourd'hui? Que lui a promis le Président ? Ne soyons pas aussi amateur que Salviac ! Même s'il a des idées. ... L'election se joue au niveau des comités qui donnent le la pour le vote. Si tu veux un susucre par la suiteil vaut mieux etre bien pensant sinon fuera ! P Camou se deplace beaucoup dans les clubs amateurs ou il donne de sa personne et de son temps... Quand tu passes la journée avec les dirigeants avec l'enveloppe garnie le vote est plus lisible ..... comme on dit ça grenouille grave au comité surtout avec le depqrt de notre Président. .. comme en politique rien de plus rien de moins 😉
    Je vais revenir à mon style ou stylo histoire de faire oublier le côté forum
    Ici toujours pas de tiburones mais des nouvelles oui 😂qui m'ont parlé de toi ! Juan Lou que guapo abuelo 😍
    Besos
    Tautor

    RépondreSupprimer
  9. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  10. Rire et sourire ….. Plus proche de nous que l'anecdote précédente, encore un joli dimanche. Quand ça «camphrait» un chouïa dur dans les contacts et que ça partait un peu dans tous les sens, il était de tradition que l'on repère le frappeur d'en-face pour glisser son numéro au joueur érigé en redresseur de torts de chez nous, en général un costaud de 2è ligne (ça se cultive là, dans ce bunker restreint, l'éventail des répliques, et c'est bien plus fort que dans tous les centres de crise d'aujourd'hui) genre obus de la grande guerre, charge creuse tête inerte !!!!!!!!. Le talon de chez nous, un tignous d'étudiant en médecine qui cherchait toujours et trouvait tout le temps matière à compliquer et enrichir les relations humaines, se fait sécher sévèrement dans ce grandiose méli-mélo que l'on appelait regroupement. Eponge magique, le soigneur glisse au « justicier » le numéro de l'infâme d'en-face «le 4», on reprend le jeu, mêlée, à peine la rentrée virile se déroule que la mine dégoupillée part sous la mêlée ….. Malheureusement sur le coup le bras vengeur se fait un peu court, dans l'affrontement mouvant le poing bien fermé arrive sur le pif de notre talon, qui sur ce coup du sort restera faire dodo le restant de la partie sur la touche. Bien entendu on cherche le coupable adversaire, ça engendrera encore quelques sautes d'humeur, et ce n'est que bien plus tard que le frappeur avouera son forfait ce qui lui coûtera cher en jus de houblon.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans un genre un peu différent, connu un en juniors pas manieur de ballon mais gros plaqueur et surtout myope. Fallait faire gaffe parfois suivant couleur des maillots. Il pouvait plaquer un équipier !

      Supprimer
  11. Ah que c'est bon quand ça sent le vécu!
    Vrai, on avait pas toujours besoin des enfoirés d'en face pour s'échymoser le portrait .
    J'en connais un, qui nous lit sûrement de la haut, et qui me manque, devant son statut de héros à une mauvaise glissade dans le vestiaire.
    Allez Chevreuse

    RépondreSupprimer
  12. pas de souvenir universitaire de générales mais souvenir d'enfance avec mon père, Médecin attitré de Beaumont qui soignait tout le monde en particulier les adversaires ... A chaque sortie de l'un d'entre eux, il était péremptoire et disait à l’entraîneur que le joueur était foutu pour le rugby il finissait à 13 ou 14 !! Et un jour comme cela se passait très mal, il a expliqué à l'arbitre qu'il vallait mieux donner quelques pénalités sous peine de finir à Gimone lynché à l'ail et à l'os !!! Et ça marchait surtout que le scénario était rodé !!!
    La dernière générale fut beaumontoise il y a 3 ou 4 ans contre Argelès Gazost 1e de poule que nous dominions nettement de la tête et des épaules .. c'est parti en sucette tournée générale sur le terrain, les 2 présidents en étaient aux mains, l'arbitre et le délégué aux fraises, les joueurs sont allés dans les tribunes pour régler les comptes aux chambreurs et le pesage fut des plus musclés.... résultats sutures à gogo, rapport du délégué qui avait retrouvé des couleurs au club house et que j'ai apostrophé ce qui m'a valu un rapport au comité qui a fini au panier ..... chut il y a prescription Merci surtout au Président, ancien international qui a tout arrangé en partie ..

    RépondreSupprimer
  13. Cette phrase de Boudjellal : «Le RCT, c'est comme une petite épicerie arabe. C'est ouvert sept jours sur sept, vingt-quatre heures sur vingt-quatre !»
    On pourrait rajouter, comme pour les sardines tu pêches et tu rejettes si elles font pas la maille...
    Quant à son compère Altrad qui veut Serin, très cher pour l'instant. Jusqu'où ça deviendrait du "mou... pour son serin" ? Pas le meilleur avenir pour le J.Ba à mon sens.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Honnêtement, la provocation de Mourad comme le mercantilisme de Mohed je m'en bas la sardine grave !
      Je préfère les requins et les naiades de Jan Lou et la philosophie quaternaire du chti du pasdecalais avec lesquels je suis plus en communion qu'avec les "Momo's Boys" !
      Par contre que nous sers tu de digeste sur les sardines ? Tout sauf du Boulaouane !
      Tautor

      Supprimer
    2. Faudrait le rapatrier céans notre Ch'ti d'autant qu'il est en verve sur tous les sujets ....

      Supprimer
  14. Il se dope à la testo des trappistes 🍺🍺🍻🍾

    RépondreSupprimer
  15. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  16. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  17. "Il y a quelque chose de pire que d'avoir une mauvaise pensée c'est d'avoir une pensée toute faite" C.Péguy
    Est ce transposable à l'ovale ? A vos avis ....
    Bon dia

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui c'est très clairement tranposable à l'ovale, y'a qu'à lire Nini et ses anecdotes de terrain : que celui qui y détecte une mauvaise pensée ou une pensée toute faite lui jette le ballon ! Ca respire l'impro euh non pardon l'intelligence situationnelle ... Sinon pas de Damian MacKenzie aux Four Nations ça c'est peut être de la connerie situationnelle non ? Votre avis ?

      Supprimer
    2. Bonjour, sur la question de Tautor portant sur la citation de C.Péguy « Il y a quelque chose de pire que d’avoir une mauvaise pensée. C’est d’avoir une pensée toute faite », il y a matière à digresser.
      La pensée toute faite c'est quand-même très sécurisant, même séduisant comme l'histoire nous montre le bien, privilégiée dans le déroulement des grands évènements qui secouent régulièrement notre planète, boule folle qui dérive tel un bateau ivre dans le vide sidéral qui nous entoure. Le moindre bon bretteur qui te nous invente un bon slogan, et hop voilà toute la moutonnerie qui bêle de concert et en-avant au pas de l'oie, ou de l'âne, derrière le chef, le leader, à qui il suffit de répéter le slogan à l'infini et le marteler manu-militari pour entraîner les foules dans des abîmes insondables. Mais cette pensée toute faite, d'un seul bloc, sans défaut ni faille ni brèche, qui ne donne prise à rien, cette pensée est-elle encore de la pensée, ou ne serait-elle plutôt son envers parfait ?? Pour ramener le propos à l'ovale, la citation de Péguy transposable ou pas ?? Je pense que oui, parce-que penser c'est chercher, c'est privilégier le mouvement, la vie, la prise d'initiative, ça t'invite à la discussion, au bien-fondé ou pas, ça te fait débattre, et si tu te gourres et que le trou béant dans la défense ne s'avère, 10 mètres plus loin, qu'un P..... de cul de sac, ça t'entraine illico dans la réflexion, la discussion, le pourquoi, comment, et à quel moment ça a merdé, et remontant le fil de la pensée, trouver des solutions, s'adapter, se servir de ses échecs pour construire autrement, développer différemment, positionner ses atouts en fonction des siens, des autres, bref penser et réfléchir, en évolution tout le temps, parce-que si tu penses alors ce n'est jamais vraiment totalement fait, mais ça se construit, doucement, étape après étape. Et si ton idée si étudiée, recherchée, construite, au final se révèle complètement erronée, il lui reste cette recherche du mouvement, de la vie, et puis pourquoi donc craindre la pensée, c'est une si belle invite au débat, à la contreverse, à la discussion, aux échanges, aux affirmations des différences donc aux rapprochements des êtres, tout le contraire de la pensée toute faite, quoi.

      Supprimer
  18. Rire et sourire ….. On avait aussi des codes plus compliqués que les algorythmes d'aujourd'hui pour les lancements de jeu sur touches et mêlées, des chiffres et des lettres, des trucs incroyablement compliqués que personne n'assimilait vraiment, c'était l'adaptation permanente, et bien en avance sur le Pierrot de Pompadour on cultivait l'intelligence situationnelle !!!!!! La tactique baptisée «en voiture simone» -que la france entière connaissait pour un fond de touche et jeu de destruction sur le 10 adverse- connaissait une variante dans ce beau club d'Ile de France qui m'a vu naître au rugby, variante apportée par un joueur parti quelques saisons au PUC et qui en était revenu avec des chansons mais aussi des idées bien dans la tradition de Charléty .... A cette époque, les arbitres étaient de grands serviteurs du jeu, anciens joueurs comprenant bien toutes les dimensions physiques inhérentes à l'ovale, et pas vraiment portés sur la condition nécessaire à l'arbitrage, aussi on les retrouvait souvent au long de la saison et ça créait de joyeuses inimitiés cultivées à l'excès. L'un de ces bedonnants adeptes du sifflet dominical avait toujours maille à partir avec quelques maraudeurs de chez nous, ne comprenant pas toujours la poésie d'un déblaiement atomique ou d'un piétinement frénétique .... Un joli dimanche encore, notre puciste revenant verrouillait la touche, ça faisait quelque temps que le rossignol dominical sifflait contre nous, sans doute à raison, mais bon, à siffler on s'expose ….. Donc «en voiture simone ….. rouge». Annoncé comme ça, ce rouge, l'aurait du se méfier ….. Lancer du talon tout sourire, la gonfle tout au fond là-bas sans tenir compte du couloir et des lois de la pesanteur, le transfuge de la porte d'Italie se retourne, sprinte comme un fou les épaules baissées et la tête au ras du gazon, ne paraît pas s'intéresser plus que ça au ballon et …... te m'emplafonne l'arbitre, qui trainait toujours derrière la touche, lui met un tampon, un caramel, bref collision hénaurme, et te lui imprime tout son bagage rugbystique …. Fini le concert !! Silencieux le merle siffleur !! Eponge magique, excuses et regrets, et puis le président de notre club, arbitre connu et reconnu, qui supplée avec grandeur d'âme l'accidenté, la partie enfin peut repartir sur de meilleures bases, me semble bien qu'on a gagné ce jour-là, le retour aux vestiaires fut une jolie corrida entre visiteurs et locaux, mais tout finit au siège en chansons !!!!!!!!!!!!!!!

    RépondreSupprimer
  19. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    2. Plus prosaïquement, Zarmaouf (parce que votre prose est folle et qu'on l'apprécie ainsi), 1845 comme le règlement, le premier, du jeu de Rugby. Nous sommes aussi sur un blog ovale, non ?

      Supprimer
    3. so sorry, un peu ridicule d'avoir écarté cette piste simplement parce qu'un pokeron me certifiait que le règlement datait du 2 septembre 46 !

      Supprimer
  20. Bonsoir, jeux olympiques, jeux de joie, de réunion, de communion, fête du sport et de la jeunesse, mélange de toutes les races, religions, cultures. France pays fondateur, toujours en première ligne de ces principes, il n'est qu'à voir le départ de tous nos sportifs sélectionnés dans toutes les disciplines, tel avion pour telle équipe tel jour à telle heure, telle autre compagnie pour cette catégorie d'athlètes un autre jour, encore d'autres vols et jours et heures différents pour les lanceurs, les tennismen, les footeux, les trucs, les machins, et je vous parle pas des entraineurs, préparateurs physiques et mentaux, kinés, soigneurs, agents, familles …..... Magiques moments !!!!!
    On se dit alors qu'heureusement notre rugby Gaulois, invité pour cet ersatz de rugby qu'est le jeu à 7, se distinguera avec ses notions de collectif, cohésion, humanité et autres valeurs de l'ovale. Las, voilà que l'on apprend que les filles ne participeront pas à la cérémonie d'ouverture, « …. comme elles l'ont décidé depuis de longues semaines » !!! Mais aussi que les garçons s'y rendront, mais aux deux tiers seulement puisque 4 d'entre eux ne s'y déplaceront pas « …. pour se préserver à la fois mentalement et physiquement à trois jours du début de leur tournoi » !!!! Magique on vous dit.
    Remarquez z'ont bien fait jouer les filles du fouteballe avant que les jeux ne débutent, c'est fort, hein, mais aux diffuseurs et partenaires rien d'impossible.
    Toujours dans ce monde du sport d'aujourd'hui, je vous recommande de regarder 2 documentaires diffusés il y a 2 jours sur Arte et visibles jusqu'au 15 septembre sur le site de la chaîne : « A la recherche du sportif parfait » et « sport : le revers de la médaille ». Edifiant et terriblement inquiétant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Nini, je n'ai vu que le 1er des deux films et je l'ai trouvé plus intéressant qu'inquiétant ; bon faut dire que le fonctionnement du cerveau ça me botte bien . Donc les neurones- miroirs et les neurones-trackers au programme, dit comme ça, ça peut paraître aride mais pas du tout ! On ne pourra plus râler après les jeunes et leurs jeux video après avoir compris à quoi ça sert dans le sport - pokémons go mis à part Ritchie - j'ai fait le petit test des neurones trackers et bien sûr j'ai tout loupé . Mais les jeunes footballeurs testés m'ont semblé bien tristes, appliqués et brillants certes mais bien tristes . J'espère que ça rigole plus au rugby . On aperçoit fugitivement un membre du staff toulousain qui utilise certaines des pratiques de neurosciences mais je me demande si le rugby va vers ce type d'entraînement ... Au passage je me souviens quand les skieurs utilisaient la prépa mentale de visualisation de leur parcours, on se marrait c'était du "chiqué! comédiens ! " .... comme quoi on apprend à tout âge .... à vous lire !

      Supprimer
    2. lien vers les deux films
      http://www.arte.tv/guide/fr/053419-000-A/a-la-recherche-du-sportif-parfait
      Il est bien visible jusqu'au 15/9
      Le deuxième s'il est bien passé le 3/8, il ne semble plus visible sur le site d'Arte
      http://www.arte.tv/guide/fr/049873-000-A/sport-le-revers-de-la-medaille/?vid=VOD#arte-header

      Mais on le trouve sur youtube à cette adresse: https://www.youtube.com/watch?v=eIZ6bCKVZCY
      Merci pour l'info en tout cas

      Supprimer
  21. En même temps, la cérémonie d'ouverture, on s'en fout, non;c'est fait pour les lecteurs de Paris Match et vendre de la pub.
    Celle de cloture, oui, quand un joyeux bordel mélange tous les participants sans notion de drapeau, de discipline, de couleur, juste le plaisir de faire durer encore un petit peu, d'echanger, de chercher dans la foule cette grande bringue de Belgrade aux si beaux yeux, ou ce Jamaïquen de bronze, la d'accord.
    Allez, si y a pas de caméras, c'est pas grave, c'est un truc de pratiquants.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. l'était de Split, pas de Belgrade Blanka Vlasic ( j'ai googlé "grande bringue + beaux yeux " et paf ! ) sinon j'aime bien le défilé des athlètes mais faudrait virer les officiels sont parfois plus nombreux que les sportifs ! et faudrait aussi qu'ils défilent dans la tenue de leur sport pas en pingouins ... surtout les nageurs :-) et aussi pas sur de la musique de m.... ouais bon finalement comme tu dis, un seul défilé à la fin et c'est marre !

      Supprimer
    2. Elle est belle , Blanka, hein, beaucoup plus que la serveuse de la playa cher Tautor, plutôt " gironde", celle ci, mais bon, ce qui est à la plage reste. ....
      Sinon, un édito de Verdier inspiré, sur l'avenir du XV, l'apport du 7, un bon récap de nos échanges d'il y à peu.
      Allez, faudrait Stan,Gilberto , Venicius.... pas d'la m...., quel langage, mais ou qu'on va?

      Supprimer
    3. au Brésil ! https://www.youtube.com/watch?v=YcxQFPa4Jno

      Supprimer
  22. Alors cette nouvelle à la plage ? sportive ?

    RépondreSupprimer
  23. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  24. Bonsoir,

    après une partie endiablée sur la plage avec les filles, je me plonge dans l'actualité ovalesque ! Cudmore qui parles des commotions cérébrales subies et qui accuse son ancien club de l'avoir fait joué en étant commotionné et de l'autre de Cromières qui a mis en place une commission médicale avec 12 bénévoles ! Nous sommes bien dans les années 70-80.
    La proteine S 100 béta permet de déceler de façon assez spécifique des lésions cérébrales contrairement à l'imagerie. Cette étude est menée en particulier chez les enfants au CHU de Clermont Ferrand pour des traumatismes crâniens bénins (http://www.biomnis.com/referentiel/liendoc/precis/PROTEINE_S_100_BETA.pdf).
    Une fois de plus, je m'insurge contre ce manque de rigueur des deux parties ou chacun se comporte comme de vulgaires amateurs en bafouant la trop perméable réglementation des commotions cérébrales. De l'amateurisme à une lésion cérébrale irréversible il n'y a qu'un pas celui de la plainte judiciaire qui permettra de mettre chacun devant ses responsabilités. Comme en NFL, un jour, un joueur ou ses ayants droits porteront plainte afin de demander réparation et explications.
    En attendant, soyons plus rigoureux avec des professionnels de l'urgence ... utilisons le score de Glasgow initialement pour évaluer la gravité de la ou les lésions, ayons donc recours au prélèvement sanguin immédiat et différé et a une imagerie de qualité (IRM en particulier). Le joueur est mis d'office au repos strict (entrainement nul, en arrêt de travail et vu par la médecine du travail pour une éventuelle reprise) 3 semaines après. Sans faire du macronisme, refondons les commissions médicales LNR / FFR en une seule et unique avec des gens compétents qui pratiquent au quotidien et assurons nous que les compétences soient acquises au bord des terrains. Arrêtons les faux semblants au détriment de la santé des joueurs ! Quels sont les candidats à la Présidence qui ont communiqué à ce propos à ce jour ? Aucun hélas semble t-il.
    Est ce raisonnable avec toutes les commotions subies de continuer à jouer à Oyo ? Je suis le Médecin du club je prends pas.
    La commission cuisine s'est réunie me signifiaant d'y aller !

    Tautor

    RépondreSupprimer
  25. http://www.copacamu.org/spip.php?article868 pour agrémenter le sujet
    http://www.lesjeudisdefleurus.org/uploads/files/page/PS100_Prof_V_Sapin

    Sapin et commotion comme quoi ça ne s'invente pas !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. dans le même ordre d'idée : la copacamou c'était pas mal non plus !

      Supprimer
    2. ou copacaLou !!! lol mdr

      Supprimer
    3. Copa...Canes, pour le coup !
      Pas la plus belle des finales, météo oblige, mais le soleil devait être jaloux de Beauden !
      Allez Chevreuse

      Supprimer
    4. ah la météo ... bien apprécié l'humour des dj locaux qui au pire moment de pluie ont passé ce morceau https://www.youtube.com/watch?v=ag8XcMG1EX4... on ne peut plus dire beau comme Bowie - hélas - on dira beau comme Beauden :-)

      Supprimer
  26. Pour information,
    si vous suivez les liens , vous découvrirez que la classification MASTERS date de 1990, qu'elle fait référence au GCS (score de GLASGOW) et que dans la commotion cérébrale ce score n'est toujours pas utilisé ! Que le TCL (traumatisme crânien léger) représente 90% de l'ensemble des TC, 6 à 7% de complications aigües, 20 à 30% de syndromes post commotionnels, que l'apport de la proteine S 100 béta permet de réduire de 30 % l'imagerie, etc. Il est grand temps d'établir un consensus comme beaucoup de sociétés savantes le font sur le traumatisé crânien, autour d'une commission médicale compétente, en demandant des avis sapiteurs payants (transparence, conflits d'intérêts) afin qu'on puisse avancer sur ce thème. Aux outsiders à la Présidence à se positionner sur ce thème ou "quand la chine s'éveillera" !
    Quid de ces matchs amicaux hormis la ou les blessures ? Beaucoup de jeunes à l'essai le temps des cerises !La Mayo italoargentinaise a prise à Mayol ou est ce un leurre ?
    Vivement le Four Nations pour voir ou en sont les Argentins (alias Pichot) ce qui permettra à G Novès de s'étalonner.
    Les JO, une cérémonie en trompe l'oeil ....
    Bonne finale pour ceux qui auront la chance de la regarder !
    Vamos à la playa à la recherche du requin blanc.
    Tautor

    RépondreSupprimer
  27. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  28. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  29. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  30. de l'eau au moulin en faisant une petite recherche scientifique .. Mr Beaudeux fait beaucoup de publications sur cette protéine ou il dit qu'avec des concentrations élevées initiales après un traumatisme crânien puisque l’évolution neurologique à 12 mois a montré des déficits cognitifs plus fréquents ! Alors quand vous accumulez plusieurs commotions cérébrales dans l'année ou à l'entrainement (non déclarée ou non sue!) le réveil va être cauchemardesque pour certains! Mais qui sera responsable ?
    http://www.jle.com/fr/revues/abc/e-docs/la_proteine_s100b_marqueur_biologique_de_tri_pour_le_diagnostic_du_traumatisme_cranien_leger_298549/article.phtml

    Quant à Mr Verdier & Laporte, avec tout le respect, je pense qu'ils s'inspirent des bloggers mais pas que heureusement.... Quant aux autres, ils peuvent faire copier coller c'est un don de Microsoft !! pour la science ....

    Allez Côté Ouvert

    RépondreSupprimer
  31. Congratulations to the "Hurricanes" and thanks Beauden ....
    https://www.youtube.com/watch?v=1FOlV1EYxmg

    Tautor

    RépondreSupprimer
  32. Tout ceci est bien inquiétant, mais pourquoi se préoccuper de la santé des acteurs, on se demande parfois si vous êtes bien sérieux. Nous sommes en plein dans la maxime «du pain et des jeux», et comme les empereurs romains, pas nés du dernier coup de tonnerre de Zeus par Toutatis, alternaient distributions de pain et organisation de jeux, et bien nos édiles continuent de flatter le bon peuple pour s'attirer sa bienveillance. Et dans notre période troublée où ça se relâche dur vers une sorte de décadence, on voit bien que la population se laisse facilement satisfaire par ces pains et ces jeux, se contentant de se nourrir et se divertir. Quid alors dans ce marasme ambiant des enjeux plus exigeants et à long terme sur nos vies, individuelle comme collective ??? C'est une grande manipulation des gens à laquelle nous participons, et le sport n'y échappe pas, cette image du sport utilisé comme un puissant moyen de déresponsabiliser et dépolitiser les masses ne laisse pas d'inquiéter. Rappelons-nous les jeux de 1936 et leur utilisation politique.
    Pour notre rugby, il est engagé dans cette spirale, il serait fou d'attendre de nos instances qu'elles se soucient de la santé des gladiateurs de leurs spectacles, s'en foutent comme de l'an 36 ou 40, seule une action qui viendrait de l'intérieur pourrait changer ces choses, malheureusement on voit bien que chacun gère ses petits intérêts épiciers (pardon pour les épiciers, c'est juste l'image) et que ce n'est pas la future élection qui va faire évoluer la situation.
    Placement / Action / Réaction / Adaptation qu'y disaient Conquet et Dévaluez ..... Et bien maintenant ce sera Placement / Rendement / Encaissement / Uniformisation ..... C'est'y mieux ???

    RépondreSupprimer
  33. Si telle est l'histoire du rugby à VII aux JO, chapeau bas Mr LAPASSET et greats thanks to JONAH LOMU ....
    se souvenir n'est jamais un vain mot !
    https://www.youtube.com/watch?v=ypff0vx2FZo

    Tautor

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rugby à 7, Tautor. A 7...

      Supprimer
    2. Comme les 7 mercenaires 😄🎰

      Supprimer
    3. Ou les 7 péchés capitaux, pieds levé, placage à retardement, ......
      Allez, et le premier d'entre tous, pas remettre la sienne!

      Supprimer
  34. Lu beaucoup d'articles critiques sur ces JO - contexte politique, économique, sociologique - et puis ... les 1ères épreuves démarrent et tout s'évanouit . C'est magnifique, tout simplement magnifique .

    RépondreSupprimer
  35. je ne sais pas si ta dernière phrase est ironique ou pas Gariguette mais je vais me laisser aller et regarder ces JO pour mettre en retrait (sans oublier)le quotidien et sans trop me poser de questions(sans les oublier)sur tel ou telle ,sans ignorer la situation Brésilienne.Je reviens pour un temps a Citius Altius Fortius et à Copacabana ...
    Landais

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. non, non aucune ironie ; parfaitement sincère déjà vu un TB match de hand féminin, avec les Brésiliennes qui battent les Norvégiennes championnes en titre ! on dirait que l'esprit sportif est là bien présent ....

      Supprimer
    2. l'esprit sportif ! presque ... il n'y a qu'à voir les révélations de dopage au sein de l'équipe d'athlétisme du Kénya .... et ce n'est que le début de la purge ... enfin je l'espère ! Et notre double féminin en tennis incapables d'avoir la même tenue ! du grand guignol !!! en judo out, en football défaite, .... en rugby à 7 qualifiées ! ouf !
      Pour Jean Mimi, un belge en or, pas de français, ni italien, encore moins un espagnol !!! Quant à Froome froufrou samba !
      Bises
      Tautor

      Supprimer
    3. oui mais l'élégance des épéistes, la volonté des footballeuses et des basketteuses, en fait français ou pas c'est pas grave juste le geste sportif Tautor c'est quand même les meilleurs athlètes au monde ! mon seul chagrin hier c'est cette horrible blessure en gym ...

      Supprimer
    4. Pour le tennis je n'ai pas suivi, juste lu en travers les récriminations de Madlenovic contre la Fédé ; ce ne sont quand même pas des perdrix de l'année non plus elle et Garcia alors venir chougner que sa Fédé ne connait pas le règlement !! Et ça aurait suffi à les sortir du match ? M'étonnerait que Riner nous fasse un sketch pour un kimono ! Bref je préfère les sports co au moins quand ils perdent ils savent se tenir et en tirer des leçons .

      Supprimer
    5. 2 h plus tard les espadres (espagnoles)ont joue et gagné avec des hauts dissemblables (un bordeaux et un rouge):le haut doit être "sensiblement" et non "strictement" semblables .a mon sens elles pouvaient jouer comme elles étaient.
      Landais

      Supprimer
  36. Lettre ouverte à un ami,

    Notre amitié a commencé un Dimanche soir où tu avais besoin d'aide. Je t'avais donné ma parole, et je l'ai tenue (question d'éducation). Cela aurait pu être une soirée de galère, ce fut une belle soirée, tant les personnes présentes avaient du cœur. Même à 2H00 du matin devant une bière je ne parvenais toujours pas à te tutoyer.
    Puis nous avons appris à nous connaitre jusqu'à qu'une leucémie m'atteigne en 2010. Tu as pris le temps d'expliquer à mon couple, à mes parents et beaux parents, et à mes enfants, avec des mots différents et adaptés, la situation.
    Après une consolidation complète et totale, la maladie m'a rattrapé en 2015, nécessitant une greffe de moelle osseuse.
    Nous avons discuté le soir au pied de mon immeuble, et la teneur de notre conversation nous appartient.
    Depuis toi aussi tu tiens ta parole, et tu t'occupes de mes deux garçons comme tes propres filles.

    Alors TAUTOR, puisque c'est de toi dont il s'agit, je tenais à te dire publiquement merci.

    J'espère ne pas te décevoir un jour, car je n'ai jamais su conserver les amis (sans doute un axe de travail pour moi).

    Quant à vous amis blogueurs, je viens de sortir de deux mois d'hospitalisation, et vous lire tous les jours m'a fait beaucoup de bien. Mais c'est sans doute la première fois et la dernière fois que vous me lirez.
    Je n'ai pas votre érudition, votre faconde, et surtout votre connaissance du rugby, sport que je n'ai jamais pratiqué.
    Je peux simplement rivaliser avec vous sur "la mange et sur la boive".

    Je ne vis pas le rugby comme vous, pour moi il est plutôt associé à des instants de vie.
    Ainsi, Toulousain pure souche, je passais mes vacances à Toulon chez mes grands parents. Tous les jours en allant à la plage du Mourillon nous passions devant le Stade Mayol. Moi Toulousain, j'adorais le jeu de Jérôme Gallion. Il m'aura fallu attendre 40 ans avant de voir un match à Mayol. Match quelconque mais l’arrivée des joueurs franchissant la foule est plutôt sympa.

    Puis vient le temps du Stade Toulousain. Grace à l'invitation de copines, j'ai pu assister à la finale Stade Brive au Parc des Princes. Plus trop de souvenir du match, mais les gradins rentrant en résonance sous nos sauts, quelles sensations! Je n'oublie pas non plus les fêtes après chaque sacre.

    Aujourd'hui j'ai transmis le virus à l'un de mes fils. On regarde les matchs les matchs à la télé. J'espère que je pourrai l'amener au Stade l'année prochaine, je lui ai promis.

    Vous pouvez critiquer l'argent des clubs, vous pouvez encore vous rendre à un match de rugby avec votre fils de 10 ans sans craindre pour son intégrité physique.
    Certes vous n'avez pas le même public à Ernest Wallon qu'au Stadium, au Stade Vélodrome qu'à Mayol, mais quelque soit l'endroit vous pouvez partager saucisses, frites avec les supporters adverses, en vous chambrant, sans que cela parte en bagarre.

    Alors, chers amis, un peu d'espoir....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah te voilà enfin Frédéric ! c'est vrai que question rugby on est pas mal, mais moi je suis meilleure en vélo, demande à JanLou ;-) Et avec les JO c'est simple : je suis carrément experte en tout ... Bon cela dit je ne vais pas rivaliser en cuisine - surtout pas avec Tautor, je sais pas moi il fait comment ? il a des journées de 48 h ? - Une seule chose me chiffonne : pourquoi dis-tu que tu ne reviendras pas ? Tu as largement ta place parmi nous et puis perso j'ai besoin de toi j'ai scanner le 19 et là je fais de l'huile, t'as pas idée ! Donc faut me changer les idées, et rien de mieux que le blog : sont complètement barges mais c'est tellement bon ! Donc à bientôt de te lire . Amitiés .
      PS : tu penses quoi d'Arnaud Méla ( 2e ligne de Brive )

      Supprimer
    2. Frédéric,
      Ravi de te lire et de te savoir avec nous ! C'est une première mêlée, on cherche toujours ses repères mais les copains poussent avec toi sois en certain ! Maintenant que tu as mis les doigts, la tête va suivre et bien sûr nous irons ensemble à Wallon .... L'amitié se donne et ne se perd jamais sois en certain ... Continues d'écrire, la guérison passera par là aussi ... je te le rabâcherai longtemps encore ... j'ai 2 filles qui sont amoureuses de l'ovale avec ton fils ça fera la triplette comme une première ligne, bouclier de tous les maux et mots ... Et ici nous avons quelques spécimens du genre "style vieux baron d'autrefois" marchepied et fripouille en tous genres pour désosser l'adversité ! Ils seront tous là pour t'épauler, ainsi que Gariguette et Pimprenelle, mais le reste de l'équipe sera là au soutien pour la passe afin de transformer le mal en bien et que tu puisses marquer l'essai de toute une vie.
      Réponds à Fresa sur Arnaud surtout en bien même barbu et là les anges seront avec vous !
      J'ai mis la bière au frais, la plancha est prête, les saucisses frites sont en commande, je vous attend pour la dégustation avec la fleur de vigne qui ira bien !
      Bises
      Tautor

      Supprimer
    3. Salut Frédo, ici c'est Nini, Nini parce-que Boni, parce que ovale, parce-que courir, percer, feinter, cadrer, déborder, marquer, tomber et se relever et repartir, et reprendre la course. Ici je révise tous les jours le jeu de ligne, le soutien au près, le soutien au large, la passe main-main et le collectif. Chaque jour une initiative, aussi loufoque pourrait-elle paraître aux non-initiés, crée une situation abracadabrantesque dans le dispositif adverse bien sûr, mais inédit, également dans notre collectif de l'ordre et du désordre mis en place par l'ami Richard. En tous cas , bienvenue ici, me tarde d'attaquer la ligne adverse avec vous -toi-, on va les faire tourner en bourrique, et pour respecter l'ordre des choses -puisque je crois comprendre que dans l'équipe d'en-face il y a quelques mauvaises engeances- dès le coup d'envoi on va te me leur faire comprendre qu'ici, ici on est chez nous et c'est pas quelques vauriens qui vont venir faire la loi ici !!!!!!!!!! J'attends aussi avec impatience le jugement sur A.Méla, gaffe quand-même, l'interrogatrice ayant posé la question me semble un tantinet de parti pris ............. Bonne journée et ..... BANZAÏÏÏÏÏϨ.

      Supprimer
    4. Hello Frédéric, toi le luttant avec les lutins et lutines d'ici. Bienvenue donc au soleil de Tautor l'Alain plein d'allant croisé à Favara il y a peu. Entre dans le cercle ovale des abonnés qui forment équipe sur le feuille de match. Nous serons bientôt trente et il sera possible de jouer...
      L'érudition n'est rien, le cœur est tout. Il est notre lien le plus solide ici. Alors à te lire, Fred.

      Supprimer
    5. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    6. Mais dans l'ensemble, ça pue le rugby... Et c'est ça qui est bon !

      Supprimer
    7. Roger,
      tu es là ! Ba pla ! Avec ta science, il va guérir encore plus vite même s'il ne comprend rien ! Rassures toi Frédéric, on est tous pareil seule Gariguette arrive à décoder, parfois la 1e ligne mais tu ne sais pas pourquoi ! Bref, avec le druide et sa potion magique, tu vas revenir au stade encore plus vite .... Ici c'est une équipe qui gagne quelque soit le terrain !
      Tautor

      Supprimer
  37. Merci n°7 de ton soutien ☺
    Bises

    RépondreSupprimer
  38. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  39. Rires et sourires …... Parler d'Arnaud MELA me fait penser au Cercle amical lannemezanais, où ce corsaire de seconde ligne favori de Gariguette a été formé . Pas que d'ailleurs, BERBIZIER a également fait ses classes dans ce club formateur, comme des générations de serviteurs de l'ovale, plus anonymes mais également passionnés et élevés aux valeurs -que l'on pensait éternelles- de notre joli jeu de couillons. A propos d'anecdote et du CAL, dans les années 1970 ce club aux fortes valeurs de terroir évoluait au plus haut niveau, entrepreneurs et investisseurs n'avaient pas encore investi nos vestiaires, ça sentait l'huile camphrée et le Synthol dans les douches et on se motivait gentiment dans les couloirs, non en se défonçant aux produits miracles, mais en défonçant l'armoire aux balais dont les bosses et cicatrices racontaient de la meilleure des manières le rugby d'ici et d'ailleurs.
    Donc un joli dimanche le calendrier proposait la venue de la Section Paloise au stade François Sarrat, et en 1° ligne de la section il y avait un certain Robert PAPAREMBORDE, alors au sommet de son art. Toute une semaine, chaque jour, des réunions de travail intensives se déroulèrent avec les avants, et des séances de joug jamais autant suivies eurent lieu de et jusqu'à point d'heure, car il s'agissait de mettre au point la mire, programmer l'exocet et que chacun au moment du tir soit prêt à toute éventualité, seule celle de voir le Patou encore flotter après l'impact n'étant pas dans les plans de jeu !!!!!!!!!!!!!!
    Et match, mêlée, comme quoi ça sert quand-même de s'entraîner, hein, Patou met au supplice son vis à vis dès l'intro, mais là tout le plan mûrement réfléchi et répété se met en branle, le missile part sous la mêlée et tout Patou qu'il soit, dodo, fin de partie, on éteint la lumière, la section perd son atout devant, je ne sais plus le résultat du match, mais il y a quelque temps l'un des ouvrageux de 1° ligne du CAL lors de ce match racontait encore l'histoire, et c'était comme la chanson de Roland, le missile prenait des airs de Durandal, sur le côteau gersois où nous étions quelques-uns à écouter passait ce joli souffle de poésie qui nous rappellait que ce P...... de rugby qu'était certes pas toujours dans les clous, quelquefois même carrément et passionnément bête et méchant, c'était l'ivresse de la vie, c'était la jeunesse qui passe, mais surtout c'est et ça reste l'amitié des hommes, cette histoire 40 ans après court les côteaux comme la légende de Mandrin survolait le Dauphiné, elle s'embellit à chaque fois, on dénombre aujourd'hui dans ceux qui ont envoyé le missile plus de joueurs que l'on peut en entasser sur une feuille de match, c'est beau, hein ….............

    RépondreSupprimer
  40. Bonjour Richard and co
    Je vais répondre à la réponse à ma question...(très bien cette idée de répondre au courrier des lecteurs)
    à l'intérieur de la réponse

    "Difficile de comparer les époques, les hébergements, les visuels, cher Christophe. Premier constat, la fréquentation a baissé mais je m'en contrefiche : je ne suis pas payé au clic. Ce blog est un bonus, un supplément, un plaisir. Et parfois (souvent, même) un bonheur d'échange. Ceux qui étaient présents régulièrement à l'entrainement sont ici de nouveau sur la feuille de match ; nous formons une équipe soudée et solidaire même sans l'apport-support de L'Equipe, ce qui à mes yeux fait sens."

    Moi, je trouvais que c'était malin de venir montrer aux médias traditionnels (et de s'appuyer sur leur visibilité) qu'il pouvait exister une espace d'échange un peu différent, adapté à une certaine catégorie qui n'arrive pas à respecter la règle des 140 caractère de twitter.
    Et puis hélas, m'étant éloigné du net, que non seulement l'équipe n'a rien fermé, puisque ça publie et échange encore au coeur de l'été, mais que sur le nouveau blog alors même qu'on ne pouvait publier sans être préalablement inscrit dans gmail ou blogger, il y a eu piratage et impossibilité de publication sans validation.>
    Alors c'est peut être un signe.
    Soit tu acceptes "autre chose, notre propre univers" et ça en passe par une lecture de ta part de chaque post pour validation, un peu fastidieux tout de même et manque de réactivité pour les impatients du clavier, soit tu trouves des solutions techniques, soit l'équipe qui menaçait de ne plus renouveler ta licence 4 finit par décider de t'ouvrir à nouveau ton bar. Je suis sûr qu'à l'heure actuelle tu peux toujours y ajouter un article si tu voulais...
    Moi tout me va, mais pas de passer d'un blog à l'autre pour voir ce qu'il y a de nouveau, car ça devient pour le coup difficile.
    "Quant à améliorer la page d'accueil et instituer la présence des derniers commentaires, mon back office est limité, mais j'y travaille."
    On s'en fout un peu finalement, c'est très bien comme ça, non?... Et les derniers commentaires encore plus.... En effet comme nous l'a expliqué Gariguette, il suffit de publier quelque chose à la suite d'un de tes articles et de cocher la case M'informer en bas à droite, avant de publier (en bas à gauche) et on est tenu informé en temps réel sur son adresse courriel des nouvelles publications... Du coup c'est mieux qu'avant sur l'équipe, si on veut, on ne loupe rien.
    On va pas tenter de rajouter du code, ou un trucmuch, alors même que le site se fait pirater juste à la publication.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  41. Je retente la publication...Ironie du sort, ce commentaire m'est signalé comme publié dans mon courriel
    voir image capturée: http://vrac.2cbl.fr/files/2016/08/perdu.jpg
    Mais pas de trace dans la liste des commentaires...
    Donc je copie/colle à nouveau:

    Bonjour Richard and co
    Je vais répondre à la réponse à ma question...(très bien cette idée de répondre au courrier des lecteurs)
    à l'intérieur de la réponse

    "Difficile de comparer les époques, les hébergements, les visuels, cher Christophe. Premier constat, la fréquentation a baissé mais je m'en contrefiche : je ne suis pas payé au clic. Ce blog est un bonus, un supplément, un plaisir. Et parfois (souvent, même) un bonheur d'échange. Ceux qui étaient présents régulièrement à l'entrainement sont ici de nouveau sur la feuille de match ; nous formons une équipe soudée et solidaire même sans l'apport-support de L'Equipe, ce qui à mes yeux fait sens."

    Moi, je trouvais que c'était malin de venir montrer aux médias traditionnels (et de s'appuyer sur leur visibilité) qu'il pouvait exister une espace d'échange un peu différent, adapté à une certaine catégorie qui n'arrive pas à respecter la règle des 140 caractère de twitter.
    Et puis hélas, m'étant éloigné du net, que non seulement l'équipe n'a rien fermé, puisque ça publie et échange encore au coeur de l'été, mais que sur le nouveau blog alors même qu'on ne pouvait publier sans être préalablement inscrit dans gmail ou blogger, il y a eu piratage et impossibilité de publication sans validation.>
    Alors c'est peut être un signe.
    Soit tu acceptes "autre chose, notre propre univers" et ça en passe par une lecture de ta part de chaque post pour validation, un peu fastidieux tout de même et manque de réactivité pour les impatients du clavier, soit tu trouves des solutions techniques, soit l'équipe qui menaçait de ne plus renouveler ta licence 4 finit par décider de t'ouvrir à nouveau ton bar. Je suis sûr qu'à l'heure actuelle tu peux toujours y ajouter un article si tu voulais...
    Moi tout me va, mais pas de passer d'un blog à l'autre pour voir ce qu'il y a de nouveau, car ça devient pour le coup difficile.
    "Quant à améliorer la page d'accueil et instituer la présence des derniers commentaires, mon back office est limité, mais j'y travaille."
    On s'en fout un peu finalement, c'est très bien comme ça, non?... Et les derniers commentaires encore plus.... En effet comme nous l'a expliqué Gariguette, il suffit de publier quelque chose à la suite d'un de tes articles et de cocher la case M'informer en bas à droite, avant de publier (en bas à gauche) et on est tenu informé en temps réel sur son adresse courriel des nouvelles publications... Du coup c'est mieux qu'avant sur l'équipe, si on veut, on ne loupe rien.
    On va pas tenter de rajouter du code, ou un trucmuch, alors même que le site se fait pirater juste à la publication.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  42. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  43. Pour comprendre mes déboires du moment sur le blog, messages que je supprime, message en test, et bien je ne vois que cette solution pour l'instant: https://lc.cx/4v6r

    RépondreSupprimer
  44. Joli comte rugbystique qui ont souvent agrémenté les soirées au café d'après match tout comme chacun se souvient d'exploits individuels qui ont éclairé la rencontre aussi maussade que sans enjeu ! Durandal et la brèche de Roland, une belle balade à faire par le cirque de Gavarnie mais il faut partir de bonne heure ! Et Mandrin, la légende qui fit mettre un pied à terre aux fermiers généraux mais qui fût trahi par les siens ! ça n'existe pas au rugby, c'est 15 gars qui vont se battre jusqu'au coup de sifflet final ! Comme tu dis Boniboni (tiens il y a longtemps ...) c'est "l'amitié des hommes" ....
    https://www.youtube.com/watch?v=mm4UjqWAVbU
    https://www.youtube.com/watch?v=hBHYnYdtvDg
    Tautor

    RépondreSupprimer
  45. Je vais donc vite repartir à d'autres activités sans faire un petit résumé des réflexions/interrogations du moment, hors fonctionnement du blog et hors JO
    1 C'est réjouissant, non? de voir une équipe de super 15 sud af, les lions, jouer "contre nature" et revenir des bas fonds du classement... L'équivalent en top 14, ce serait quelle équipe retombée en prod2, qui remonterait avec quel entraîneur, quel président, qui se risquerait à changer de stratégie, de plan de jeu, et s'appuyer sur des joueurs non bankable pour finir en finale?
    2 Je vous ai épargné la citation du Midol de ce lundi... Trop déprimant l'édito de Jacques Verdier... ET l'article interview de Boris Cyrulnik... Ah ben si je vous le colle quand même, vu que je l'ai trouvé e ligne, pas normal que je sois seul à déprimer sur l'avenir du rugby (bien futile par rapport à notre avenir tout court) https://www.midi-olympique.fr/article/23702-boris-cyrulnik-rugby-est-en-danger

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non je trouve que ce n'est pas déprimant de lire un avis aussi juste et mesuré, après tout à force d'avoir des lanceurs d'alerte ça va bien finir par atteindre les gens . J'aime bien ce qu'il dit sur nos héros du rugby "Chacun a le choix de ses héros. Ils nous parlent généralement de nos rêves et procèdent d’un sentiment d’identification." Prôner la tempérance et le retour à un certain rugby plus humain ça me plait bien et pour ce que j'en ai lu ici, nous sommes tous du même avis non ?

      Supprimer
    2. Letiophe,

      Merci pour Verdier et Cyrulnik et belle parabole de Thomas d'Aquin ... ma foi que choisir entre résilience et tempérance ? Le rugby est-il la somme des deux ou son contraire ? Et si ce n'était qu'un pis aller de psychiatre qui ne veut pas voir la vérité dans les deux cas en face et qui invente des termes pour encore plus se déresponsabiliser des principes de base que le rugby est censé nous donner ? Demander à certains comme Mitu atteint de SLA ce qui pense de la résilience quand on sait que cette maladie est incurable et que donc c'est une fin de vie sans issue ... le "bonheur en rugby" doit-il passer par la tempérance ? Surement quand la carrière est derrière soi mais avant ?
      Emettre des idées philosophiques ne résout en rien le quotidien des joueurs et les pratiques ... la réthorique fera place bientôt à l'enjeu faute de joueurs !
      Tautor

      Supprimer
    3. Hello Tautor, tu ne peux pas demander à un psy autre chose que des solutions de psy, -plus d'ailleurs philosophe que psy le monsieur dans cet entretien - même quand on est atteint d'une maladie incurable il reste .... le temps qu'il reste ! Il faut le vivre du mieux que l'on peut et puis qui sait ? si l'on est résilient ça va peut être aider à rallonger un peu cette durée de vie limitée, le temps que les toubibs trouvent un médoc, un traitement ... bref entretenir l'espoir et ne me dis pas qu'il est vain d'espérer, je ne te croirai pas . Tu vois je sais que pour toi "mon pays c'est la vie " https://www.youtube.com/watch?v=iZYrHDREkZM

      Supprimer
    4. Gariguette,
      je parlais de Mitu. La résilience (renaître de ses souffrances) ne peut être que mentale hélas chez lui dans le cadre de cette maladie ... La résilience est avant tout individuelle et propre à chaque maladie ... un bel exemple celui de LOMU en totale résilience avec la maladie ce qui lui a permis de donner le maximum de sa personne pour les autres mais aussi pour lui même ... tu te souviens lors de la coupe du monde l'an dernier du reportage en AFS sur WDW et JL, 2 formes de résilience diamétralement opposées car 2 maladies totalement différentes ... tiens un flash back..
      https://www.youtube.com/watch?v=QdF2lXRFCwk
      https://www.youtube.com/watch?v=UNhIfyF-kOI
      Alors gardes espoir je veille sur Toi comme pour Frédéric, je ne lâche jamais une forme de résilience quelque part ...
      Tautor

      Supprimer
  46. Ben oui, et ça fait même un bon peu qu'on radote sur ce blog ( enfin celui d'avant), sur les gladiateurs , la Nflisation du rugby, les affres de la fédé à s'assurer ( a s'assumer aussi, remarque),j'en passe....., on a pas attendu Boris.Mais bon, ça fait toujours plaisir de savoir qu'on est pas seul .
    Après, les héros, l'identification, si c'est pour acheter un maillot floqué Carter et brailler dans les tribunes, pas trop le truc à Zan Lou, çà, L'étape suivante c'est quoi, le bras tendu ?
    Allez,,un peu d'escrime, de tir à l'arc, de la voile, un doigt d'équitation. ..., et ce rugby à 7 qui va si bien aux filles, sympa non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bé non ! "héros" c'est pas forcément ça : regarde Arnaud ... Plutôt le mec "normal" , c'est moi qui ai flashé sur ce que je voulais voir en lui : l'obstination à continuer malgré les ans, l'engagement, dans le jeu etc ... les mômes de toute façon sont déjà à l'étape suivante, le super héros qu'a des pouvoirs alors s'il vole pas ou s'il arrive pas à transformer l'eau en glace en soufflant dessus, Carter peut aller se rhabiller .
      Sinon tu oublies le handball, là j'ai vu Suède- Allemagne ; un régal . Des joueurs qui jouent lancés ça va quand même plus vite, et des coachs hyper exigeants ça évite quand même le melon ( cf l'edf Volley ) . Onesta fait école partout !

      Supprimer
  47. Dans une heure et demi retour au desk rugby de l'équipe.fr. Sous les pavés la plage...

    RépondreSupprimer
  48. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  49. tiens nous au courant pour le blog l'équipe ... si tes boss ont changé d'avis !!! le sable reste caliente ... de jouer au rugby avec les filles intrigue et amuse beaucoup les espagnol(e)s .... il va falloir créer un cloub por nostro retiro !!! il y a du potentiel ....
    Besos
    Tautor

    RépondreSupprimer
  50. Quand tu regardes la fréquentation du blog, Alain, tu vois bien qu'il arrive à peine à mille visites par semaines. Il a eu des pointes à 50 000 visites par mois durant les périodes Tournoi, ce qui est plus de correct aux yeux des décideurs, mais il semble être circonscrit à une trentaine de personnes, sorte de "club" épistolaire pour ami(e)s du rugby.
    Ce petit comité ne répond visiblement pas au cahier des charges de L'Equipe.fr, en tout cas pas assez pour le garder, seul, et faire disparaitre les douze autres qui sont quasiment en jachère.
    Bon, cela dit, c'est l'été, juillet sans ovale et tout ça.
    Reste que L'Equipe ne fera pas machine arrière. La seule chose surprenante, c'est la présence de l'ancien blog, encore. Je vais me renseigner afin de savoir pourquoi il n'a pas été trappé. Sans doute les vacances... Je sais que le desk informatique voulait nous mettre sur clé l'intégrale des écrits.
    Voilà au moins deux explications. En attendant d'avoir (sans doute) la bonne.
    Hasta pronto

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. no hay ningún problema ... la vida ! L'intégrale sous clé est une excellente idée et à mettre en ligne sur un serveur avec un lien hypertexte pour le télécharger depuis chez soi ....
      sinon pour définir l'épistolaire "Aucun genre épistolaire n'est moins difficile que la lettre d'amour: il n'y est besoin que d'amour"....
      n'est ce pas vrai "Côté ouvert" ,
      Hasta luego

      Supprimer
    2. Hello Ritchie, je me demandais si tu ne pouvais pas conserver ton blog à titre "généraliste" et plus seulement rugby , vu qu'on est spécialistes de tout - et même n'importe quoi parfois ! - titre "le muscle et la plume " ... sinon bon courage pour la reprise, au début ça va tirer un peu dans les jambes et les bras et puis au bout de 3 articles t'auras le rythme, coco ;-)

      Supprimer
    3. Benga !
      un puro y mucho imagination por los artículos deportivos !
      Olé

      Supprimer
    4. Gariguette : la suppression touche tous les blogs de lequipe.fr. C'est le concept - trop individualisé et pas assez rentable - qui ne trouve plus sa place sur le site, visiblement.

      Supprimer