lundi 26 septembre 2016

Faire sans eux

C'est un entraîneur d'un club de Top 14 qui discute avec son président des axes de recrutement pour la saison prochaine et il lui dit en conclusion : «Il faut faire sans eux...» Prononcée fin mars, avant l'annonce (c'était début juillet, non ?) de la liste Elite, celle des trente internationaux protégés plus Vakatawa, cette phrase raconte en creux l'écart creusé saison après saison entre les clubs et le XV de France, même si l'actuelle convention FFR/LNR renégocié souhaite au contraire relier les deux poles du rugby français.

Cent jours, voilà le temps que passeront les internationaux tricolores à Marcoussis et sur le terrain des test-matches de novembre, du Tournoi des Six Nations et des tournées d'été. Cent jours, c'est quinze de mieux que durant la période PSA passée. Une avancée, certes, qui s'est ouverte dimanche avec l'arrivée des stagiaires dans l'Essonne pour quatre jours de rassemblement. Cent jours, c'est un espoir, pense-t-on, mais finalement ce n'est pas tant que ça.

Cette convention, pour laquelle Guy Novès a beaucoup oeuvré depuis un an en coulisses et en réunion, ajoute deux semaines de stages bleus à Marcoussis, mais ne met la France qu'à hauteur de l'Afrique du sud, soit la nation la plus mal lotie de l'hémisphère sud. Pendant ce temps, la Nouvelle-Zélande tourne à cent soixante jours, soit deux mois de plus que le XV de France. L'Angleterre, elle, roule à cent trente. Une fois ce constat effectué, on se rassurera en constatant que les heures de présence ne servent pas obligatoirement à éclairer le jeu.
 
Faire sans eux signifie que les clubs qui fournissent du bleu ont recruté pour palier les absences de leurs meilleurs joueurs. Le niveau du XV de France devrait donc gagner ce que perdront les cadors du Top 14. Il n'y a pas de place pour eux. Pas de place pour deux. Ce qui fonctionne très bien dans l'hémisphère sud - les internationaux sont remplacés numériquement par des Colts, des "poulains", c'est-à-dire des internationaux de moins de 19 ans - va maintenant s'établir en France mais avec des seconds couteaux immigrés en solde.
 
Comme l'Afrique du sud ne peut pas payer au juste prix ses meilleurs joueurs, les voilà qui signent en France, et si possible là où il y a du soleil neuf mois dans l'année. Seconde couche, débarquent maintenant les autres, ceux qui n'ont même pas le pedigree international. On va leur mettre des JIFF dans la gueule. Mais ils seront toujours moins cher que des Bleuets. Et mieux (on écrirait "plus", non ?) corvéables. Il faut faire avec.
 
Aujourd'hui cent jours, cent quinze avant le Mondial 2019, cent trente ensuite. Et après ? Il faudra rémunérer les joueurs sur douze mois. Aura-t-on besoin d'un Stade FFR à Evry pour épaissir la trésorerie ? Vous l'entendez, c'est déjà l'enjeu de l'élection fédérale à venir. Celle pour laquelle Pierre Salviac (qui ne sait même pas ce qu'est une licence) a tapé miteusement en touche du mauvais pied ; celle pour laquelle Lucien Simon (il était la lumière d'Alain Doucet avant d'entrer dans l'ombre) se déliste ; celle qui nous inflige hebdomadairement les saillies de Bernie le Dingue devenu par magie docteur ès-éthique...
 
J'entends votre rire quand vous avez appris, dimanche soir, que Mourad Boudjellal en avait marre d'être président mais qu'il souhaitait quand même garder ses actions au sein du RCT et nommer un homme lige. Lui, c'est différent : même s'il part il n'ira pas très loin et il faudra de toute façon faire avec. Sa boite vocale l'annonce : "Bonjour. Je ne suis pas là. Merci de me rappeler. Au revoir."

203 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  2. Ben oui, ils ont les Colts, nous même plus les Famas, mais où qu'on va!
    Simon se désiste, dommage tant ce monsieur semblait avoir les idées claires, sinon, la candidature du dirigeant réunionnais fantôme, qui y a cru une seconde ?
    Allez Chevreuse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh est ce qu'on peut trouver les idées claires de Lucien Simon ?

      Supprimer
  3. Ah ben en cliquant sur l'icône d'à côté, celle avec un É, une drôle d'info concernant Simon et Mourad!
    Allez, est ce que ce monde est sérieux?

    RépondreSupprimer
  4. Cent jours n'est ce pas tout un symbole affiché comme Napoléon ? Le problème de nos internationaux est plus profond que ça ! Pensez qu'ils vont avoir le niveau de l'hémisphère sud avec 15 jours de plus ? Eh bien non. Il suffit de suivre le top 14 pour s'en convaincre. En observant les staffs anglophiles pour beaucoup, j'ai été surpris de voir ce we qu'on suit la fréquence cardiaque des joueurs pour donner une indication au manager sur l'état de fraîcheur du joueur ! Comme si c'était le seul critère objectif ! Ce qui est certain et instructif c'est que beaucoup d'entre eux ont du mal à récupérer sur des temps de jeux prolongés ce qui pourrait plaider pour un manque de foncier certain.Au moins d'avoir une constante peut être le début d'une réflexion collective sur la préparation des joueurs ! Et donc arrivés en EDF au top niveau et non pas en petite forme car l'objectif c'est de tenir au moins 50 minutes !!! telle est la norme actuelle fixée par les AB. Sur ce point, l'informaticien de service m'a donné raison et m'a avoué qu'il n'est que lambda dans le staff !!! Quand vous voyez ces staffs, de 3 à 6 personnes, en train de cogiter sur les hommes de terrain, la clope au bec, la Vittel dans les doigts, le portable à la main, il n'est pas difficile d'avoir une image d'Epinal sur l'intérêt d'un si grand nombre.Guy Novès, en bon chasseur qu'il est, sait que la gibecière ne se remplit que s'il y a du gibier, un bon chien et un bon fusil! Hors aujourd’hui, le gibier se fait de plus en plus rare, le chien manque de pédigré et le fusil s'enraye beaucoup trop souvent ! La faute à la cartouche mal bourrée, au viseur mal placé et à la crosse mal adaptée au tireur! Le XV est devenu est un concours de ball-trap ou les pigeons sont très nombreux et les assiettes trop bétonnées pour pouvoir s'afficher de la sorte ! Ne parlons pas du grand stade, des manants présidentiables à la queue courte, encore moins des JIFF et des mercenaires, symbole même d'une anarchie pragmatique ou les intérêts personnels passent avant la chasuble tricolore. Finissons par une galéjade avec Mourad, soit il abuse du pilou pilou soit la BD (bande d'encul...) a besoin de lui, à moins qu'il ne soit malade ce qui est différent .... Bref "faire sans œufs" une omelette relève de la prestidigitation.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah là, c'est du super Tautor. Un de tes meilleurs textes. Une chronique, quoi. Je vais finir par être jaloux... ;-)

      Supprimer
    2. Flatteur Maître Renard 😚

      Supprimer
  5. mourad alias poutine s echangeant le siege de president avec medvedev
    comment peut on concilier une absence de 100 jours avec ce top 14
    premier chantier reduire la duree du championnat tout pour l ete
    doter la basse cour de 2 poules le coq en sera ravi
    pour salviac la cabanne lui est enfin tombee dessus
    j ai cru entendre les toulonnais s essayer a un nouvel hymne
    pour releguer leurs minable pilou pilou au musee de la marine parfait

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Allan
      ce n'est pas gentil de parler du pilou pilou ainsi !
      Moi qui suis supporter du RCT , j'aime ce chant guerrier à la gloire des rouges et noirs , c'est ce qui fait que mayol est particulier !
      quand à Mourad , je veux bien croire qu'il ait un coup de blues et pourquoi critiquer un homme qui a mit ses deniers dans une aventure qui lui tenait à coeur !
      Il a ses défauts , mais il a aussi ses qualités comme nous tous !
      alors pas trop d’à priori contre Toulon !
      moi j'aime et j'aime tous les clubs de Top 4 et ceux des divisions inférieures qui m'ont fait rêver ; seul aujourd'hui Montpellier pourrait trouver défaut à mes yeux car cette volonté de faire un club sud af en France n'est pas vraiment une bonne idée ; si on veut des étrangers , il faut de la diversité afin que cela ressemble à une mosaïque ; car seul l'arc en ciel est beau , le ciel gris est monotone !
      Bises à tous
      Corto de bastia

      Supprimer
    2. pour moi le pilou pilou n est qu un cri de flibustiers et n a pas l entrain ni le lyrisme du vino griego ou de mon prefere flowers of scotland
      le mayol sans pilou c est toujours une rude campagne pour les grognards
      100 jours qui immortaliserent la ou les routes NAPOLEON
      les cents jours de marcoussis quelle route a inscrire au`patrimoine national
      une epopee bien tortueuse pour s approcher des blacks qui chaque saison nous distance plus

      Supprimer
  6. 100 jours de mise à disposition, c'est quand même pas mal; de toute façon, c'est moins le nombre qui importe que ce que l'on en fait; il serait intéressant sur ce point de savoir ce que les All Blacks font "sportivement" de leurs 160 jours et les anglais de leurs 130.
    Parler de réduire la durée du Championnat induit de diminuer le nombre de clubs; ce que demandent depuis longtemps les présidents des plus gros d'entre eux. Rien que cette coïncidence me fait déjà penser que ce n'est pas une bonne chose...

    Culturellement nous avons en France un rugby de clubs, réduire l'Elite signifierait accentuer l'écart (et l'écart économique) entre les heureux élus du sommet et le reste du monde du rugby; ce qui a déjà été fait, par exemple, au niveau du foot européen, sorte de club très fermé des très riches avec un écart qui ne cesse d'augmenter et des dérives financières intolérables (et pourtant tolérées), voire des transferts positivement indécents qui ne reposent plus sur aucune réalité (la similitude avec notre société économique est là flagrante, et si le rugby échappe encore à ce délire, on constate que s'y installe déjà une sorte de mansuétude "politique" envers les arrangements économiques et fiscaux qui permettent aux gros clubs d'engager toujours plus de grands joueurs alors-même que les règles en vigueur existent pour limiter cette gabegie: encore le parallèle avec la financiarisation de l'économie...)

    Je pencherai donc plus pour une solution limitant les matchs internationaux dont l'intérêt sportif ne me semble pas flagrant (c'est une litote). Il fut un temps -certes lointain- où nos matchs internationaux se limitaient au Tournoi, un match annuel contre les roumains ou les italiens et une tournée consistante dans l'hémisphère sud tous les 2-3 ans. Les tournées d'automne n'ont maintenant plus d'autre sens que de permettre aux fédés d'engranger du fric, supprimons-les donc pour garder un Top 14 qui ne sera interrompu que par la parenthèse du Tournoi où les internationaux seront mis à disposition de l'EDF sans doublons.
    De même, qu'on le veuille ou non, la Coupe du Monde est devenue la référence sportive. Engranger des séries impressionnantes de tests sans défaites n'a pas empêché les Néo-Zélandais d'être frustrés pendant 20 ans de ne pas la gagner. Les Bledisloe Cup et le Four Nations ne suffisent plus. Partant de ce constat, limitons les tournées internationales, revenons au modèle ancien (ou des Lions britanniques), soit une tournée conséquente dans l'hémisphère sud tous les 2 ou 3 ans, ou la venue des nations du sud en Europe sur le même schéma, avec une vraie valeur sportive ajoutée pour les tests qui en résulteront. Quitte à adapter le Top 14 pour qu'il se termine plus tôt et partir avec un groupe réellement représentatif.
    Autre piste: des mini-tournées contre des nations "émergentes" qui sont demandeuses (Japon, Géorgie, Etats-Unis-Canada, Nations du Pacifique), avec un groupe intégrant de jeunes pousses, sur le modèle de ce qui a été fait en Argentine l'été dernier, et qui a permis l'éclosion de certains talents que l'on n'aurait pas vu sinon.
    Il est sûr que tout ça n'est pas dans l'air du temps, mais il n'est pas interdit de se démarquer. En tout état de cause, vouloir changer notre identité pour rester à niveau serait couper la branche des valeurs sur lesquelles ce jeu est assis.

    N'ayons pas peur du WorldRugbyxit !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pipiou, plein de bonnes idées dans ton textes. Très positif, interessant. J'aime bien la piste nations émergentes mais il parait que ça ne rapporte pas assez. En fait, le G8 + les Lions se partagent le gateau en tests aller-retour sur juin et nomvembre. Il faut remplir les stades et satisfaires les sponsors et les télés...
      Money, money, money, it's a rich men's world

      Supprimer
    2. Pipiou que tu proposes n'a d'intérêt que si l'on voit un impact sur le niveau de jeu de notre Rugby pour l'instant nous n'avons ni l'un ni l'autre ... Ceci expliquant sûrement cela
      Notre identité dis tu ? Celle du Rugby amateur ? Nous ne sommes pas les seuls me semble t il a avoir un ancrage amateur
      Par contre nous sommes peut être les seuls à ne pas avoir décidé quel est le jeu qui correspond à notre identité et quelle formation doit être mise en place dans les clubs amateurs pour que les jeunes talentueux arrivent pour ceux qui le peuvent et le veulent avec un bagage technique irréprochable
      Mon impression , seulement une impression c'est que notre problème est davantage lie à la qualité de la formation au service d'un jeu , que sur des histoires de calendrier qu'il faut régler par ailleurs
      En attendant et comme beaucoup je me régale avec le 4 Nations , les tournées et la coupe du Monde donc avant de voir ce calendrier international réduit j'aimerai être bien sûr de voir du beau Rugby chez nous et être sur que l'on s'attaque à la racine du mal
      Pour le feuilleton de Toulon c'est la fameuse technique de la carte postale cher à un ancien futur Président pour maintenir l'attention et ça marche !
      Pire que le feuilleton de Toulon ou les malheurs du petit Mourad ( il aurait dû regarder les jeux paralympiques) pour moi c'est le déni de Bouscatel sur la qualité du recrutement depuis 3/4 ans ...
      Le Rugby professionnel semble magnanime pour les Présidents , un manque de résultats Sur autant d'année aurait déjà été sanctionné dans d'autres activités professionnelles

      Supprimer
    3. Comme j'ai déjà eu l'occasion de le dire, il me semble évident que l'identité de notre rugby n'est pas une mais multiple, c'est l'addition d'identités locales très enracinées dans des villes, villages, terroirs, je dirai presque des paysages. Je ne trouve que le Pays de Galles qui puisse nous ressembler, et encore, avant qu'il ne se révolutionne pour survivre.
      Je ne faisais que donner des pistes qui me semblent viables sur le problème de la compatibilité du calendrier international avec le calendrier du championnat domestique.
      Pour ce qui est du jeu lui-même et de son niveau, nombreux sont ceux qui ici-même ont montré la corrélation entre les exigences sportives du Top 14 (qui découlent de ses exigences économiques) et l'appauvrissement technique (et tactique) du rugby français entièrement tourné vers la culture du résultat à tout prix, au détriment de la formation et de l'émergence des jeunes talents. C'est ce paradoxe entre un vivier que tout le monde pourrait nous envier et un niveau de jeu si pauvre qu'il nous faut résoudre.

      Les talents et les éducateurs de qualité ne manquent pas en France, maintenant comme il y a 20 ou 30 ans, mais à quoi sert désormais ce travail si au plus haut niveau ne s'était mis en place avec le rugby pro un travail de "déformation" qui finit peu à peu par descendre dans les étages inférieurs ?
      Il ne s'agit pas de partir de la formation pour penser changer le haut-niveau voire le jeu de l'EDF, il faut d'abord changer les règles du haut-niveau, soit la belle fleur du Top 14 magnifiée par C+ pour couper la source du mal qui descend ensuite aux racines.

      Et le mal, c'est le fric. Pas le fric en soi (faut pas être manichéen), mais le souhait d'en avoir le plus, celui de le rentabiliser, d'avoir un retour sur investissement, pour parler comme un président huppé de Top 14, bref d'en faire une valeur première alors que ce n'est qu'un moyen.
      Et dans l'économie du rugby, pour ce faire, il faut mettre en place ou appliquer des règles qui vont contrecarrer cette logique purement financière. Quitte à être dirigiste, se faire traiter de dictateur nord-coréen ou être totalement à contre-courant de la doxa actuelle.
      Certaines compétitions de sport se disputent à armes égales, par exemple en voile. Bateaux identiques, rien qu'un équipage financièrement mieux armé puisse mettre sur la table pour déséquilibrer le rapport des forces.
      Pourquoi ne pas appliquer une telle logique au rugby, en faisant en sorte que des règles d'équité soient strictement respectées, et donc en se donnant les moyens de les faire respecter. Par exemple en imposant aux clubs une structure juridique qui empêcherait les liens avec des sociétés intermédiaires (écrans ?) qui permettent de reverser aux joueurs en droits d'image ou boîtes de merchandising ce que le salary cap interdit de faire en salaires purs.
      Le droit est une chose, le droit commercial aussi, mais les règles internes à une fédération sportive en sont une autre.
      Parallèlement, et parce qu'il faut être logique jusqu'au bout, on se donnerait aussi les moyens d'appliquer une politique de "santé publique" du rugby qui comporterait un vrai volet de lutte contre le dopage. Parce qu'on évite le sujet, mais sa logique est aussi inhérente de la primauté du résultat à tout prix que le reste. Mais c'est un sujet tabou, alors-même qu'on évoque -et à juste titre- le problème des commotions à répétition dont le nombre est grandissant. J'ai toujours dit que le jour où un joueur au-dessus de tout soupçon avouera ne pas avoir uniquement marché à la bière de 3ème mi-temps, le monde du rugby tombera de très très haut, comme celui du cyclisme en 1998, et même pire encore. Autant ne pas se voiler la face, se draper dans son honneur bafoué (sans oublier d'appeler son avocat) et regarder la réalité en face: ça aussi c'est travailler à sauvegarder les valeurs éducatives et formatrices du rugby qui nous sont chères.

      Supprimer
    4. Pipiou oui bien sûr et d'accord avec toi sur beaucoup de point mais je vois arriver des jeunes qui n'ont pas les techniques de base et là ils n'ont pas été déformés par les Centre de formation des clubs pro puisque ils y arrivent à 17 ans , nos ouvreurs par exemple ou la maîtrise technique de certains de nos Avants dans la passe ou le replacement , les réceptions de ballons aériens etc....
      On a déjà parlé mais dans les écoles de Rugby un gros que personne n'arrive à arrête et qui va s'écrouler dans l'en-but rend tout le monde content , je l'ai vu avec mes petits fils bon d'accord ils ont 7 ans mais quand même j'ai du voir 3 passes en toute une après midi -(((
      Je pense qu'un travail de remise en question doit être fait à ce niveau aussi et bien sûr ce que tu évoques aussi doit être mis à plat comme
      dirait le Cantalou

      Supprimer
  7. J'avoue que tu nous l'a scotché l'azerty, Tautor. Même réflexe comparatif avec Napo. (homonymie d'ailleurs avec Napo films, bandes dessinées sur la prévention des risques en milieu du travail (glissades, trébuchements, stress,...). T'as tué le sujet d'entrée de jeu. T'as tout résumé, y a plus rien à dire. Ritchie on passe au suivant ?
    Juste que 100 j. pour la reconquête du rugby français, sera ce suffisant. Parce que pour le p'tit Corse ça a débouché sur Waterloo. Et pareillement,le French Flair, ça reviendra pas comme ça même à coup de Bernie le dingue ou de myto de la rade. Parce qu'après un pseudo second empire, on a eu 2 guerres mondiales !
    Bref, sans oeufs ou avec, faudra posséder le sacré coup de main pour la faire bonne l'omelette française.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    2. Sergio

      il y a eu pleut être Waterloo , mais plus de 100 ans après "Napo le grand" reste la référence dans le monde et ces 100 jours ont été flamboyants ; s'il n'avait pas été trahi , l'histoire du monde aurait été autre !
      bises

      Supprimer
    3. il y a déjà longtemps que Napoléon 1er n'est plus une réference de part toutes les conneries qu'il a fait, voir seulement la campagne de Russie, ou la guerre en Espagne. Faudrait aussi s'interesser à tous ces soldats morts et la chute démographique de nos campagnes à cette époque. l'histoire officielle est en perpetuel recommencement....

      Supprimer
  8. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour mes amis,

    Tous les soirs je me rends sur ce blog pour apprécier vos commentaires et vos réflexions.
    J'aime ce petit moment de rugby que je ne trouve nulle part ailleurs.
    Merci à richard pour ce blog.
    J'ai composé un petit hymne:

    Aux armes, Bloguiens,
    Taillez vos crayons
    Ecrivons, écrivons
    Qu’un cent impur
    Abreuve notre réflexions

    Allons enfants du blog rugby
    le jour de gloire est arrivé
    Nous avons plus de 3 000 amis
    Notre ami Ritchie nous a élevé
    Notre ami Ritchie nous a élevé

    Voyez vous dans nos journaux
    Mugir ces féroces idées
    Elles viennent jusqu’à vos yeux
    satisfaire vos souhaits de courageux

    Aux armes, Bloguiens,
    Taillez vos crayons
    Ecrivons, écrivons
    Qu’un cent impur
    Abreuve notre réflexion

    Nous entrerons dans notre blog
    Pour nous défendre comme des dogues
    Nous y trouverons des milliers de discours

    pour former des bêtes de concours
    Pour Former des bêtes de concours

    Bien moins jaloux des Four Nations
    Ne pas mettre la France en cercueil
    Dans nos textes le sublime orgueil
    Afin d’être une usine à champions

    Aux armes, Bloguiens,
    Taillez vos crayons
    Ecrivons, écrivons
    Qu’un cent impur
    Abreuve notre réflexions

    Ce qu'est que peu de chose par rapport au plaisir
    Le Gé

    RépondreSupprimer
  10. Cent jours, il suffit d'y mettre les bons ingrédients pour qu'ils valent 160 jours.
    Petite anecdote de fan de Toulouse.
    Quand je vois le jeu des arrières de Toulouse, ils s'entrainent depuis plus de cents et snif, je ne vois rien.

    Donc l'intelligence remplacera toujours le nombre de jours de présence et heureusement.
    Ce ne sont pas des machines mais des hommes et tant mieux
    Le Gé

    RépondreSupprimer
  11. Bonsoir à tous,
    On part tranquille au boulot, tout va bien, le rugby français trottine gentiment dans son pré carré du Top14, et on revient c'est les guerres napoléoniennes, la Vieille Garde qui meurt mais ne se rend pas, les pontonniers, la charge d'Eylau, Eylau on rentre du boulot !! - pardon je la ferai plus ... Amis de l'Histoire et du Rugby que s'est-il donc passé entre hier soir et ce matin ? J'ai dormi certes mais de là à convoquer tous les maréchaux de l'Empire ?! Comme d'habitude c'est la faute à Ritchie : il balance les Cent jours et paf ! Ca démarre au quart de tour .
    Bien obligée alors de lire tous les commentaires- en diagonale à la JanLou foufou de la -
    Donc l'Empereur de la Rade, Mourad Boujnaparte a décidé de quitter le trône du Royaume Côtier de Toulon et comme tout Napo qui se respecte il n'oublie pas de savonner la planche à son Lucien . C'est plus les frères de la Côte ; on tend plutôt vers les chiens de Faïence . Après ça se brouille un peu : l'EDF partirait à Sainte Hélène en stage d'oxygénation pour péter la g ... aux All Blacks, lesquels ont déjà commencé leur stage - bande de gagne-petit ! mauvais joueurs ! tricheurs ! - le tout sous le regard sportélectrisé de Bernie le Dingue flanqué de son Lucien aussi ... ah non je me trompe lui son Simon c'est pas Lucien c'est Docteur qu'il se prénomme . Mais pourquoi cet affolement ? M'enfin ! Nous on a Napoléon avec nous - un type dont on enseigne toujours la tagadatactique à l'école de guerre non à l'Ecole de Guerre et dans les Universités US - alors les kiwis mal repeints : camenbert !
    Publicité : le Jeantet, c'est bon pour la santé !

    RépondreSupprimer
  12. Faire sans euh ???
    Pfff impossible non ? Simon Templar n'est pas un "Saint" et Mourad n'a rien d'une truffe ! Manque "Margarita" pour faire du billard à 3 bandes ! Et là pour passer le bleu sur l'embout, les gentlemans "doigts sur la couture" auront fort à faire et ce sera pire que pour le cochonnet à la pétanque ! Une chose est certaine,en cas de véracité de l'info, n'est ce pas Riri ! cela montre que Lulu qui roulait pour Doudou, plutôt que de mettre un doigt là ou il faux pas, préfère une reine claude fourrée de la chaîne du "Soleil" pour son goût "sucré salé" . Avec de l'imagination, on siffle le pizzaïolo "Labrune" pour qu'il nous fasse une kebab sans mousse chantilly ! Loin de la chronique de ce matin !!

    RépondreSupprimer
  13. Alors là, mes lapinous, bravo ! Quand Richard dit être jaloux, on peut le comprendre. Question commentaires "à la française", on ratisse les Kiwis.
    Reste le rugby. Pipiou est cohérent. Il sait parfaitement qu'il n'existe pas de mesure qui à elle seule règlerait toutes les tares, mais rendre ses lettres de noblesse à une rencontre internationale, galvaudée par une pléthore de matches sans autre signification que d'engranger du pognon, c'est excellent à tous égards. Lors de la célébrissime tournée en AfSud, il a fallu attendre la sortie du bouquin de Denis Lalanne pour avoir une idée de ce qui s'y était passé. Et la virée est devenu un mythe fondateur.
    Cent jours ! Qu'est-ce que vous nous pompez l'air avec vos gosses qui savent rien faire ! En 100 jours avec les meilleurs entraîneurs du monde, ils auront tout appris. Les Blacks meublent leurs 130 days à poser avec des playmates, à signer des autographes, à jouer avec les bambins des écoles, à apprendre un nouveau haka et à déchiffrer le pilou-pilou.
    Y a des jours où je comprends Mourad.

    RépondreSupprimer
  14. "Sans eux"
    c'est le cas de le dire, non ? On ne peut être que très dubitatif sur les temps de jeu des 30 sélectionnés ! Sur 6 matchs de top 14, seuls 17% ont 5 matchs dans les jambes ! Pour grossir le trait et l'interrogation, 36% d'entre eux ont entre 4 et 5 matchs à l'aube d'une préparation internationale .... et 14 (47%) ont entre 1 à 3,5 matchs dans les pattes ! Nous avons donc un groupe hétérogène à la base. Alors 100, 130, 156 jours est ce que cela changera le problème ? Bien sûr que non ! La condition synequanone c'est que tout le monde soit au même niveau sur la préparation physique et sur le temps de jeu. On comprend beaucoup mieux les carences sur le terrain et le déchet technique lors d'un match de haut niveau. Avant donc de commencer, nous sommes boiteux ! Je m’étonne qu'un staff aussi expérimenté puisse être aussi naïf et amateur sur un tel recrutement. Vous me direz faute de caviar on mange des rutabagas ! Et c'est tout le paradoxe français on vante le foie gras, la truffe, le St Emilion, nos chefs trois étoiles et on fait de la tambouille à 3 sous ! Et tout le monde est heureux ! Force de croire finalement qu'on aime bien se contenter de peu et que c'est devenu notre marque de fabrique !


    RépondreSupprimer
  15. Philippe Guillard viré de Canal c'est un peu triste et puis pas tant que ça ; il n'était pas du tout dans le ton du CRC - que je déteste - j'espère que les Tontons Flankers vont l'alpaguer vite fait . Les Tontons sont de grands sentimentaux et de vrais amoureux du rugby, bons connaisseurs des vestiaires en plus, ça donne des répliques croustillantes et une émission sympatoche .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sylvie, j'avais envie d'évoquer ça, effectivement. Philippe Guillard. Petits bruis de couloirs. Et le petit journal du rugby. L'orchestration Brazil de Quincy Jones. Les claques dans la gueule, les rires. Fous, les rires, bien sûr. Et surtout la dérision. Voilà. Maintenant, la dérision c'est terminé. Faut du sérieux, de la tête de gondole. Quand j'entends Sébastien Chabal se prendre pour un journaliste et interviewer Michalak, je pleure. En fait, ça doit être ça le nouvel humour : Chabal se prenant pour Chancel.
      J'ai eu la Guille ce matin au téléphone. Il ne s'attendait pas au buzz. Mais se faire virer de Canal Plus le jour où tu reçois un prix prestigieux pour ta carrière sportivo-médiatique, ça a de quoi interroger.
      La Guille viré, c'est un moment charnière. Après les délires humoristiques et les délices de l'ironie, 2016, l'ère du lisse. Tu as raison, Sylvie, il serait parfait pour les Tontons Flankers.

      Supprimer
    2. S'attendait pas au buzz, le Guillard, mais il a lui-même choisi le bon moment pour son annonce.
      En tous cas, il devait s'attendre à se faire virer, vu le virage cinématographique qu'il a pris il y a quelques années, et la nouvelle donne actuelle de Canal. Reste plus que De Caunes, et on aura plié la grande époque.
      Quant à Guillard, c'était pas toujours profond, mais jamais méchant, et très esprit "rugby". Un signe des temps, un de plus...

      Supprimer
  16. Cohérent, Pipiou, ben oui, pas un scoop.
    Mais peut être un peu éloigné des terrains, parce que du talent chez les éducateurs, je ne sais pas s'il en manque, mais des infrastructures fédérales, de la formation, de l'aide, un cadre précis pour l’enseignement des bases, des compétitions cohérentes ( classement par poids et non par âge,des journées de challenges à la place d'un championnat chez les plus petits....),ça serait pas de refus.
    Mais bon, Murdoch à son Sky, Canal son top 14, les routes et les stades sont pleins de "supporters" , de quoi qu'on s'plaint ?
    Mam z'elle Gariguette, être foufou est un honneur que j’espère garder longtemps, tant les sérieux, les cravatés de frais, les z'importants et les sachants de tout bord me font yech, mais la diagonale c'est pas mon truc, sauf vent de face. D'abord quand on faisait du travers ça vocalisait sévère sur la touche, mais surtout l'autre Paganini du fractionné, à l'entrainement qui hurlait " grande diago, à fonds, jan Lou, j'ai dit à fonds", je l'entends encore ...
    Allez Chevreuse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "éloigné des terrains" pas trop Jan Lou, j'ai encore la chance de pouvoir m'essouffler sur le pré à essayer d'attraper les p'tits jeunes qui font rien qu'à courir trop vite, entouré de copains éducs et dirigeants.
      Le boulot qu'ils font avec les gamins me semble très bon, leurs soucis sont ceux que l'on retrouve le plus souvent dans le bénévolat sportif: l'assiduité des gamins et plus encore les contacts avec certains parents. Bon an mal an ça fonctionne, mais les problèmes viennent après: quand un gamin sort clairement du lot, l'appel du grand club local (maillot rouge et noir et sponsor aéronautique) est irrésistible. Et là, on entre dans un univers différent: attentes élevées, pression et musculation; certains ne digèrent pas le passage, et s'ils sont bien entourés, comprendront qu'ils prendront finalement plus de plaisir à jouer avec une équipe de copains. Mais ce n'est pas toujours le cas.
      C'est donc ce qui me fait dire que pour modifier les structures dont tu parles, il faut d'abord infléchir le but qui les sous-tend: l'exigence absolue du haut-niveau.
      Etudiant, j'ai été pion à Jolimont, Villepreux dirigeait encore la section sport-études rugby. Les élèves, quelquefois recrutés large (de mémoire Milou Ntamack venait de Lyon ou pas loin), s'entraînaient tous les jours et de ce fait surclassaient toutes les équipes de club d'âge équivalent; mais le physique n'était pas la priorité: leur niveau était simplement dû à la combinaison entre les aptitudes naturelles qui les avaient fait sélectionner et un entraînement quotidien où le travail sur le terrain, les automatismes et tout ce qui s'ensuit était la règle. Beaucoup de ceux que j'ai connus ont ensuite intégré "naturellement" l'équipe première du Stade avec des carrières diverses (Ntamack, Christophe Guiter, Bruno Dalla-Riva, Dispagne, Marfaing, Pelous -tout de suite capitaine de son équipe-, David Berty, etc...).
      Je crois que maintenant cette intégration naturelle n'a plus cours, les exigences du haut-niveau se font sur une culture du résultat et non plus de la transmission. Le fossé entre le rugby amateur des "éducateurs" et le rugby du Top 14 est de plus en plus béant, et les exigences destructrices que se donne ce haut-niveau descendent petit à petit aux échelons inférieurs de la Fédérale voire en Série.

      Supprimer
    2. Tu n'y couperas pas Pipiou, raconte-nous Jolimont . Quand on a été écuyer avec les Chevaliers de la Table Ovale, faut transmettre :-)

      Supprimer
    3. Pipiou, vous êtes rejoint par Guy Novés
      "Le mieux serait que nos joueurs aient joué au rugby depuis l'âge de 7 ans, presque tous les jours, comme en Nouvelle-Zélande. Mais ce n'est pas le cas. On a un peu plus de temps qu'avant mais on part de tellement loin qu'il ne faut pas s'attendre à ce qu'on fasse comme les All Blacks".
      A quand les sports études ?
      Pour Cotter, je pense que Goût Vern n'aille pas plus loin que les résultats immédiats. Je ne sais pas si son rugby sera AFSUD compliant comme disent les anglais

      Supprimer
    4. Les preux chevaliers devenus n'étaient que de grands ados à l'époque, et moi pas bien plus vieux... De toute façon j'étais à l'époque entièrement tourné montagne, jazz et cinéma, avec du coup des études à rallonge, plus une année à faire le pioupiou (Pipiou-Pioupiou).
      J'avais quand même emprunté à Villepreux son mémoire sur la technique des coups de pied, et j'étais sur la même longueur d'ondes rugby que les internes de la section sports-études. Elle avait été montée par le proviseur du LEP (je crois qu'il faisait partie du directoire du Stade ou un truc de ce genre); moi j'étais au Lycée qui jouxtait, dont le propre proviseur (paix à son âme, il est décédé depuis), qui s'étant un peu fait imposer le bébé, avait toujours les sport-études dans le viseur; donc quand y'avait une couille quelque part, c'était toujours de leur faute.
      En fait côté lycée l'internat était plutôt tranquille, les sport-études cohabitaient avec des BTA automobile, plus âgés motivés qui reprenaient des études après avoir commencé à bosser; le soir après leur journée de boulot, ils bossaient tranquilles et ne bringuaient pas. Certains jouaient d'ailleurs au rugby à un bon niveau sans être entré dans la section sport-études (Hervé Dalgalarrondo qui jouait centre et a fait une belle carrière à Auch ensuite). Tout ça calmait l'ambiance, et de toute façon, les sport-études avaient aussi des journées bien chargées et n'étaient pas des branleurs qui ne pensaient qu'à foutre le souk et monter chez les filles à l'étage (comme au LEP à côté...)
      Comme dit plus haut, les sports-études avaient un très fort niveau dû à leurs entraînements quotidiens qui mixaient nécessairement le physico-tactique et surtout le jeu. C'était en plein accord avec la philosophie de Villepreux et du Stade, l'intégration y était naturelle ensuite.
      Après Villepreux, je crois que c'est Christian Gajan qui a repris la section, puis Claude Debat qui était un arbitre de haut niveau (c'est lui qui a arbitré la célèbre finale "pourrie" entre Agen et le Racing en 1990; à quelqu'un qui lui avait ensuite demandé pourquoi il n'avait pas exclu de joueurs, il avait répondu que le match se serait alors terminé à 5 ou 6 contre 5 ou 6. C'est la finale où Genet avait demandé aux dirigeants agenais le droit de jouer alors qu'il avait été exclu en demie, autorisation accordée suite à quoi il avait été de toutes les échauffourées en finale. Y'avait quand même du répondant dans les 2 équipes, Tachdjian et Serrière ou Blond au Racing, Erbani, Tolot ou Laurent Seigne à Agen, avec ça tu pouvais voyager sans crainte -fin de la parenthèse-).

      Il y a sur Jolimont cet excellent article (http://www.liberation.fr/sports/1995/11/25/l-ecole-du-jeu-a-xv-a-la-francaisele-lycee-jolimont-a-toulouse-alimente-l-elite-du-rugby-tricolore_148820) paru il y a déjà 20 ans aux tous débuts du rugby pro et dont les 2 derniers paragraphes résonnent de manière ô combien prémonitoire avec les problèmes du rugby pro tel qu'il est devenu...

      Les seul joueur avec lequel j'avais gardé un peu contact était Emile Ntamack qu'on avait monté trop vite et trop jeune au pinacle (Salviac n'arrêtait pas de parler du nouveau Blanco); il a ensuite dû patienter une paire d'années à cause de blessures avant de faire la carrière que l'on sait.


      Supprimer
    5. Pipiou, aurais tu connu Pierre Delcros?

      Supprimer
  17. Bonjour à tous,
    Petite semaine ouacances à Sète (où même pas le courage d'aller voir le CAB sur les échafaudages du MHR), lecture du blog et alors du contenu, de l'épais, du léger, de la percussion plein fer et des rebondissements vers les ailes du désir, des intervalles ennivrants et des envolées de poètes, que du bonheur, le rugby com'on l'aime balle à l'aile, percée hénaurme de l'ouvreur Tautor, toujours bien guidé/cornaqué/optionné de la meilleure des façons, toujours dans l'avancée et l'à-propos par ce morpion de demi de Gariguette, et tout autour ces soutiens au près au large main-main devant derrière, c'est beau ce sport …... Et puis, et puis …... A peine le temps de s'enthousiasmer devant le public venu plus nombreux que jamais dans cette arène, que le simple survol de l'actualité du rugby signifie retour sur terre et pesanteur. Comme je me sens interpellé par plusieurs petits épi-phénomènes récents mais que j'ai pas mis mon grain de sel là-dedans, voilà je me rattrape, d'avance pardon si la longueur et le phrasé vous font le même effet qu'un discours de politique et donc vous endorment.
    **L'harmonisation du calendrier international entre hémisphères nord et sud c'est pas gagné, hein, les NZ en la matière nous montrent bien qu'ils sont d'aussi habiles marchands que de graciles joueurs. Money is money, quoi d'autre ??? AH oui notre jeu, certes m'enfin pas oublier que fougère ou coq sur la poitrine (pas le cœur...) le but est de se vendre au plus offrant, quitte à mettre exit ces sempiternelles tournées. Donc je te vends mes rencontres, selon le pataquès monté autour et le niveau de la confrontation, on adapte les tarifs de pub, des joueurs, des partenaires, les heures de diffusion …. Chacun y va de son idée, 'le coach NZ ayant bien résumé la philosophie des affaires : «le rugby a besoin du produit le plus attractif possible». Ah bin merde, alors l'aménagement des calendriers Nord/Sud est repoussé aux calendes grecques et …........ Je ne comprends pas, et vous ???
    **Philippe Guillard canal-plusexit, ça ne va certes pas changer la face du monde ni celle du rugby, mais ça montre combien notre sport a vécu, et comme pour les infos, les magazines de ceci ou cela, les vrais/faux débats et autres émissions d'investigation (!!!!)
    on nivelle tout en mettant partout les mêmes passeurs de plats démunis d'idées personnelles et juste bons à maintenir la soupe à bonne température et le filon rentable, pas glop …........ Je ne comprends pas, et vous ???
    **Z'avez vu toutes les mutations qui s'amoncellent pour la saison suivante, et tout ça à 9 mois de la fin de la présente saison, m'enfin sont fous ou débiles les gens, les présidents les agents les joueurs les épiciers et maquignons, jusqu'au Pointud de mon CAB en espérance de ST, quend je lisais hier encore combien le CAB l'avait transformé, bonifié, combien le groupe était fort et chaque membre une partie de cette force, faut croire que j'avais rien compris, maintenant je lis et …........ Je ne comprends pas, et vous ???
    **Quelqu'un peut m'expliquer les pourquoi du report des élections, de Boudjellal qui veut vendre son RCT, de Simon qui veut bien lui racheter, de Boudjellal qui veut pas le vendre à Simon, des opérations vente/Achat en LOA de joueurs JIFF (et pas les anonymes) simplement pour être raccord aux obligations règlementaires, et pourquoi on s'obstine à toujours aller chercher des coachs/Adjoint défense/Adjoint attaque/Adjoints buteurs hors de l'hexagone, et si FFR/LNR cautionnent tout ça n'est-ce pas l'aveu implicite que nos filières de formation sont déficientes  …........ Je ne comprends pas, et vous ???

    RépondreSupprimer
  18. Bonjour à tous, petite suite because toujours trop gros appétit de mots, de maux

    **Rassemblement des 29 élus à Marcoussis = deux 2 DEUX !!!!! Séances terrain, grandiose et Bru sérieusement : « … c'est une remise à zéro que nous constatons, il n'y aura pas de révision magistrale ». Super, si à chaque période on remet à ZERO on va vite progresser !!!!! Pour avoir un peu-beaucoup-passionnément-à la folie pratiqué et entraîné je reste pantois devant le programme : « Nous voulons des joueurs acteurs du projet de jeu, alors nous les répartissons en plusieurs groupes, le staff consacre une demi-heure pour chaque groupe, répondant aux questions posées (!!!!) puis mardi et mercredi matins ateliers techniques sur le thème de la vitesse car -… Nous sommes un peu déficients dans le secteur du replacement offensif et défensif, dans l'anticipation, nous voudrions un collectif plus prompt, plus rapide, plus réactif ». On a peur pour eux, meuh non, puisque «  … ces ateliers se déroulent en opposition raisonnée afin de ne pas éprouver les organismes des joueurs ... ».…........ Je ne comprends pas, et vous ???
    **Lu un papier sur la stratégie des équipes FLOP.14, j'en retiens ceci : ne pas se découvrir, déstabiliser l'adversaire dans les phases de combat, le distancer au planchot par les pieds des buteurs, puis encore moins se découvrir. Eviter de porter le ballon, de trop courir avec mais occuper au pied et envoyer la pression !!!!. Moins t'as la gonfle en mains mieux c'est, parce-que si tu joues tu t'exposes (!!!!), en plus tu te laisses aller et c'est l'indiscipline parce-que côté maîtrise technique c'est pas ça par chez nous !!!!!!!! Mais qu'est-ce que je suis con, je suis là-dedans depuis 50 ans et finalement je faisais tout le contraire, non mais quel con !!!!!!!!!!!!!!

    RépondreSupprimer
  19. Nini
    tu n'as rien compris mais nous non plus , en tout les cas pas moi !
    Nous sommes les derniers Grognards de la garde mais nous n’empêcherons pas Waterloo car Blucher qui a un nom qui sonne bien les sud afs de Montpellier , aura toujours la peau de Grouchy qui arrivera encore et encore trop tard !

    Notre sport faute d'une Fédé aux ordres du pognon va devenir orphelin du beau jeu , il sera à la solde du fric et notre EDF sera relégué en seconde division !
    quand je lis que les NZ se foutent de l'harmonisation , ils me font penser aux anglais qui se foutent de l’Europe ! Ils ont leur politique et "emmerd...." le monde qui suit tel des chiots de la SPA qui espèrent trouver un foyer !
    Nos "politiciens" de la fédé ne sont que des pales copies de nos vrais politiciens , et quand on voit ce que sont les vrais , ça donne froid dans le dos et n'encourage pas à l'optimisme !
    Restera le rugby des champs de la 1ère à la 4ème série pour nous donner un peu d'émotions !

    Quand a Guillard , il fait partie lui aussi de l'ancien rugby , donc à mettre aux oubliettes puisqu'il ne "rapporte" rien , que ce soit en fric ou en image !

    a part cela , tout va bien Mme la Marquise
    Bises à tous de Bastia et une à notre Gariguette , ne jamais oublier les femmes qui sont l'avenir de l'homme , et oui jean Ferrat c'est encore mieux que david guetta
    Corso

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. une petite guillardise ? https://www.youtube.com/watch?v=9sWdKS6s0yc&list=PLl6cdsNGmaxbiRQ1zKWSxio2rlP2Qlp87&index=1 à la tienne !

      Supprimer
  20. Quand je vois notre rugby actuel, j’ai l’impression d’être dans les « dix petits nègres » d’Agatha Christie. personne ne peut sortir de cette hexagone entouré d’une tempête d’équipes de plus en plus compétitives.

    Et au lieu de mettre leur force en commun (comme nous le faisons dans ce blog) pour trouver une solution, chacun préfère se faire tuer.

    Question d’égo, celui de tout président de top 14 ou pro D2 et celui des pardessus de la FFR. Aucun se dit suis je encore utile à mon sport qui m’a donné ces joies voire mon métier et ou ma notoriété.

    Voilà tuons nous tous. Après moi le déluge.

    Mon club en premier puis l’intérêt général après. Ce n’est pas un problème d’économie ou d’argent, mais bien un problème de valeurs. Le fric, certainement, ne fait que mettre au nu ou catalyse les atermoiements des décideurs.

    Pourquoi nos amis anglais sont devenus la deuxième équipe au monde car ils ont su aller au dessous de leurs égos respectifs pour le bien de leur sport.

    Je suis interloqué que deux présidents de la FFR et du ST ne se disent pas, « je n’ai plus les résultats escomptés , je dois m’en aller » « si je n’ai pas de solution, c’est que je fais partie du problème « 

    "On ne résout pas les problèmes avec les modes de pensée qui les ont engendrés" (Albert Einstein)

    J’aime ce que dit Mourad, si je ne fais plus avancer Toulon ou je deviens le problème pour le RCT alors je m’en irai.

    De plus, tous ces petites scories, les JIff, les budgets, le nombre d’étrangers sont pour moi insignifiants par rapport à la grandeur de notre sport. Tous ces gens qui prétendre l’aimer mais qui ne font rien pour régler aux mieux ces petits problèmes m’exaspèrent. On se noie dans un verre d’eau.

    René Char
    "L'essentiel est sans cesse menacé par l'insignifiant"

    L’essentiel, c’est notre sport, ses 400 000 licenciés, ces terrains disséminés dans les plus petits villages. Pas la situation de certains qui profitent de la bête. Ouvrons nous, ouvrons nous et écoutons ceux qui ont trouvé les solutions. Et surtout qu'ils lisent ce blog.

    Le Gé

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comment ne pas être d'accord avec toi et j'adore les deux citations
      Le pouvoir est addictatif surtout pour les gros égos qui sont dans le déni voire le mensonge confère le débat hier soir dans l'élection américaine

      Supprimer
  21. Le léger aménagement de cette convention EDF, un confort vous dis Novès. Confort rime t'il avec effort ?? Les rendra t'il plus forts ? Faudra voir, faut qu'ils y goutent. Mais faudra bien avoir ce qu'il faut en bandoulière pour partir en chasse vers un succès qui ne soit pas dané.
    Pendant ce temps, chacun refait ses comptes, tire des plans sur la comète avant que la marée ne monte. Faudra bien surfer pour se taper de bons rouleaux. Sinon c'est râteaux, les cheveux en carottes et du sable plein la combi. Et bon vent à la Guille qui a senti ce vent d'autan, souffle le vent.

    RépondreSupprimer
  22. @François Barbier : pour les idées de Lucien Simon j'ai trouvé ceci http://www.lerugbynistere.fr/news/presidence-ffr-lucien-simon-campagne-expose-idees-3103161155.php bonne lecture !

    RépondreSupprimer
  23. Merci Gariguette
    Tres sympa ! Je m'y plonge !

    RépondreSupprimer
  24. Complètement toqué et perdu dans mes recherches sur les trucs à visionner et entendre que nous suggère Gariguette, je viens de lire un joli texte de Jacques Verdier, que je pratique depuis toujours, faisant l'apologie du candidat/ou peut-être/ou peut-être pas candidat Lucien Simon, lequel je l'avoue, à ce jour je ne soupçonnais de rien, même pas d'exister. Notre ami journaleux ne tarit pas d'éloges, appellant Fouroux à la barre -et certes on trouve plus mécréant comme témoin- , pérorérant sur les qualités de notre pré-supposé-ex-probable candidat, « … ses répliques aphoristiques, son humour incandescent, sa politesse de diplomate asiatique, son côté solaire, méditerranéen, révolté et plus que tout, peut-être, son amour inconsolable du rugby d’autrefois ... » … OUF n'en jetez plus !! Bref, LE candidat idéal, papa ancien président du RCT, lui-même ancien président d’Aix-en-Provence, aujourd'hui vice-président de la LNR, et de plus sa démarche n’a rien de politique non non pas de ça chez nous, il ne se reconnaît dans aucune guerre de clans, se refuse à l’invective, voue considération et respect à ses rivaux supposés et sa démarche n’est mue que par une seule idée : préserver, autant que faire se peut, les valeurs de ce jeu. Alors que je me dis mais qu'est-ce qu'on attend pour l'élire .... Et puis .... Aussi .... Je me dis mais vice-roi LNR l'a fait quoi pour faire triompher ses idées, en plus avocat l'avait le bagage et le bagout pour soliloquer dans les prétoires des cleubouzes, des diffuseurs, faire avancer ses idées et ses valeurs, pourquoi donc attendre juste le temps des élections pour sortir la tête du trou bien confortable dans lequel il nichait ??? Comprend pas tous ces gens, notre prés' de la Nation qui promet de régler tous nos petits soucis du quotidien que 5 ans de pouvoir ne lui avaient même pas fait soupçonner qu'ils nous empoisonnaient la vie !!!! Et dans notre rugby tous ces hommes du vivier qui comprennent aujourd'hui que ce dont ils ont vécu, et bien c'est pas ça la vie, faut changer, je vais changer, on va changer, ils vont changer, MDR com'y'diz les djeun's. Dimanche match honneur pas loin, des gamins à l'écart avec un ballon, je m'immisce dans le jeu et puis on se met à causer, l'ovale, la passe, je demande ce qu'ils aiment dans ce jeu, comme des gosses qu'ils sont ils ont des réponses partielles, incomplètes mais qui se tiennent bien, et puis un petit morpion innocent mais sincère : « dans les tournois le coach (!!!) il nous demande de passer vite la balle à Laurent, l'est fort et costaud, va vite, on gagne tous les tournois, les autres sur le cul, on a rien perdu depuis le début ». Je n'ai même pas regardé la fin du match des seniors, mais bien vu que d'autres Laurent et d'autres coach y officiaient, va en falloir des gonzes aux répliques aphoristiques au coin de la bouche, à l'humour incandescent, à la politesse de diplomate asiatique en bandoulière, au côté solaire et méditerranéen, révoltés et amoureux du rugby d’autrefois, pour changer tout ça !!!!!!!!!!!
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors j'ai plongé dans le programme de Simon et j'ai très vite touche le fond , heureusement sans me faire mal à la tête heureusement -)) y a pas de quoi mais bon l'interview est courte et maintenant il est sur 2 courses à la fois ! Qui trop embrasse mal étreint ! Aie je me prend pour Sancho Panza qui proverbise à tout bout de champs , à force de lire les interviews des Don Quichotte qui vivent dans des mondes parallèles ça devait m'arriver
      Sinon Nini comme je l'ai dit plus haut meme punition avec mes petits fils , je les adore mais je me suis fait .... Toute l'après midi , j'ai vu trois passes
      Regardes la vidéo ( en entier ) de Chicago Doyle jeune NZ de 10 ans , j'insiste sur le en entier

      Supprimer
    2. Chicago Doyle c'est de l'intox, c'est un faux enfant - un robot en fait- que les All Blacks ont créé pour dégoûter les autres un peu comme nous au judo avec Teddy Riner, il n'existe pas c'est un leurre pour entamer le moral des Japonais . Tout ça c'est de la guerre spy-co-lo-gique . Mais on sera plus forts qu'eux parce que Napoléon is on our side, yes ! 😇

      Supprimer
    3. 😂😂😂 Yep ! A robot and both sophisticated isn't
      It looks they have even feelings those robots , and the little Chicago has even style and elegance ...
      Amazing ! But as you said it is time for us to remember we have Napoleon on our side ! Victories are arm reached !
      Cheers

      Supprimer
    4. D'après un site consacré à Napoléon, Les trois piliers ( ha ha ha .... déjà le rugby ! ) de la stratégie militaire de Napoléon 1er sont:

      "La volonté constante de manoeuvrer l'ennemi.( FAIRE DEJOUER EN FACE )
      La réactivité et la capacité de s'adapter aux dispositions prises pas l'ennemi.(INTELLIGENCE SITUATIONNELLE )
      La recherche de ce qu'appelait Napoléon lui même "l'événement" ( INTERVALLE DECALAGE ), en ce qu'il gardait toujours sous la main d'importantes réserves ( LE BANC ) qu'il lançait sur ce qui s'avérait être le point faible de l'ennemi.On peut ajouter aussi la rapidité de déplacement, l'attaque perpétuelle, l'innovation autour des armes, etc..."
      Tu remplaces "ennemi" par adversaire, les armes par le ballon, la conquête et on ne devrait pas être loin du compte . J'ajoute que le joueur Napoléon a commencé très tôt l'entraînement ( entré à l'Ecole militaire de Brienne à 10 ans ) très bon mathématicien ( le rugby c'est de la géométrie disait je ne sais plus qui ) de 10 à 15 ans il apprend à faire des passes ( d'armes) bref Napo c'était un All Black avant l'heure . ������

      Supprimer
    5. Tu exagères ! Napoléon c'est un Corto avant tout pas vrai Marco ! Pour le reste ce fut un vrai stratège qui a su s'entourer de génies militaires, civils et médicaux .... un homme éclectique, équilibré, fusionnel, épicurien un vrai coach qui aurait trouvé normal d'avoir S Hansen dans son staff 😉🍓🍓 Yes Sir

      Supprimer
    6. "génies médicaux "....oh toi je sens que tu vas nous parler de Larrey ... Me trompé-je ? Napoléon l'a fait Baron, mais on aurait plus rigolé s'il avait fait Larrey, duc .

      Supprimer
    7. Marquise,
      question raie duc cérébrale tu frises le "génie" ! Bien entendu, je pensais à Larrey pour plusieurs raisons. Tout d'abord parce qu'il était Pyrénéen et fut le père de la Médecine d'Urgence sur les champs de bataille. Non seulement inventeur de l'amputation, il est à l'origine des ambulances mobiles (bien avant le SAMU du Pr Lareng autre Pyrénéen) et chose moins connue, il utilisait l'asticothérapie à défaut d'antibiotiques pour soigner les plaies infectées aujourd'hui remplacés par les sangsues. Ensuite, pour avoir séjourné à l'hôpital militaire de Larrey proche du lycée Fermat et détruit pour faire place à des immeubles, j'y ai fait mes 3 jours avant de faire la quille ! L'établissement était vétuste et je partageais la piaule avec un légionnaire ! 3 jours inoubliables ou j'ai failli mourir dans les mains d'un médecin qui testait mon inaptitude et 3 journées passées avec des marines, des légionnaires et des paras aussi géniaux que rustres ! Là il y avait des lascars je les aurais bien recrutés pour jouer devant histoire de jouer au coiffeur pour que tu ais le temps de faire Larrey duc derrière !! Mais aussi j'ai une pensée pour Corvisart, Médecin personnel de Napoléon et membre de l'Académie de Médecine ou il eut pour contemporain Laennec, Bichat, Dupuytren, Bouillaud, des génies de la Médecine Française ! 🍓🍓🍓

      Supprimer
    8. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    9. https://www.youtube.com/watch?v=a6Ji-KDLG8Y

      Supprimer
    10. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    11. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    12. un électrochoc ! Oui le rugby en a surement besoin d'un vrai ... les SDF avec le nombre de mercenaires ne vont que croître histoire de peupler les fédérales en faillite pour faire place au caviar, aux laids en tout genre et aux palmes acadé"niques" ... du "something in the night" à J.S. BAch, il n'y a qu'un océan !

      Supprimer
    13. un électrochoc ! Oui le rugby en a surement besoin d'un vrai ... les SDF avec le nombre de mercenaires ne vont que croître histoire de peupler les fédérales en faillite pour faire place au caviar, aux laids en tout genre et aux palmes acadé"niques" ... du "something in the night" à J.S. BAch, il n'y a qu'un océan !

      Supprimer
    14. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  25. Nini Francois Gariguette et les autres ..
    Facile de comprendre que c'est donnant donnant je te fais la place chaude à la LNR,la Présidence, pas plus pas moins et je récupère la suite du Papé au RCT ... on dirait Manon des Sources 😉 .... vous imaginez la suite des tractations! "Eh Lulu tu savonnes la planche à Doudou qui bosse en sous main pour Cacamou afin que Nanar puisse être Président et hop à nous trois les affaires ... un ou deux mandats pour s'en mettre plein les fouilles et après retraite sur la côte en ramassant les dividendes ! Fan de chichoune ça tourne plus rond qu'ovale !" "Et après on dézingue Momo et sa bande on saupoudre à la chaux vive comme ça pas de trace de béton et on termine avec le Suisse pour en faire de la raclette" .... Après à nous les gonzesses et le whisky comme Riri😉 toute ressemblance avec un personnage ayant existé est fortuite ce n'est que de la BD de boulevard

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quel scénario ! Et qui sait dans ce petit monde !
      Serait pas surpris de connaître un des investisseurs de Lulu , attendons voir .... Vamos a ver ...

      Supprimer
  26. Vern Cotter au MHRC ... Voilà quand je vous disais l'autre jour que je trouvais J White éteint cqfd .... 140 k€ par mois Laporte doit se les mordre 😂 mais bon Président pour les affaires c'est pas mal avec un bon avocat fiscaliste fortune assurée ! Et les mecs des "Quinconces" des gaudillots, des guignols de l'info, des charlots du rugby "Sans Eux point d'affaires"

    RépondreSupprimer
  27. Ah là vous êtes lancés, hein ? Attention quand même avec les "notre ami journaleux", j'en suis un moi aussi. Respect on a dit. Pas les affaires, pas les lunettes.

    RépondreSupprimer
  28. Les "Quinconces" c'est pas Médiapart 😈Pour les lunettes vois AffeuLulu, pour les à faire composes le 86 à Moumoute. .."ne quittez pas une hôtesse va vous répondre" et là tu demandes à parler à Simon Boudjellal ... de la part de Mr Rirififi... À mon avis demain tu as un édito en béton !😂😂😂

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Affeutututé le Tautor en ce moment. Tu te dopes le cerveau ou quoi ? T'es dans le bastring ? Parce que c'est certainement pas si loin que ça ta version des jeux de chaises, plus haut. Même si ça ne devrait pas finir comme ça.

      Supprimer
    2. Je consulte la Bonne Mère tous les jours 😉 elle est de bons conseils fan de chichoune

      Supprimer
  29. Bonjour, le jour se lève et la nuit se tire doucement, sans faire de bruit, élégamment, je me demande bien pourquoi cette nuit me semble si lourde sur notre rugby, et peu désireuse de s'en aller voir ailleurs. Pour le "notre ami journaleux" je l'ai regretté en l'écrivant, d'autant que je tiens en grande estime J.Verdier, mais pas eu le réflexe de suite et après quand t'a pris le mauvais intervalle et bien tu te fais gaufrer et c'est tant pis pour ta pomme !!!!!!!!!!!! Donc sorry pour les confrères chatouillés dans leur fond de commerce, le ferai plus sauf bien sûr si le de qui qu'on cause le méritait.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ça oui Nina y en a des journaleux mais pas lui.
      Après tkt le plaquage n'était appuyé
      On est quand même entre nous
      Mais faut que ce blog maintienne un niveau d'exigence
      Cdlt

      Supprimer
    2. Le Midol n'est plus depuis longtemps la Pravda de l'ovale, quand même, et Verdier doit y avoir sa part.
      Sinon, Nini, t'as remarqué, quand le jour vacille, c'est la nuit qui tombe, bizarre...
      Allez, je sors.

      Supprimer
  30. Ah, Pipiou, le contact avec les parents, vaste problème, je m'y essouffle beaucoup.
    Nous sommes d'accord sur le dévouement, l'implication des éducateurs, mais, du moins pour les petits clubs, ça reste au felling.
    D'aucuns sur ce blog dénoncent d'ailleurs avec raison la championnite qui sévit déjà chez les plus petits.
    Je reproche à la Fédération le manque d'implication dans le début de vie du sportif, le plus important.
    Jolimont, l'apprentissage du haut niveau , c'est autre chose, d'autres choix, plus de moyens, mais c'est au début que ça pêche et je préférerais toujours 50 braves amateurs pétris des valeurs de notre sport à un champion bodybuildé, ça semble plus socialement rentable.
    Allez Guillard, le canexit,y a que ça de vrai!

    RépondreSupprimer
  31. Enfoncement de porte ouverte sur le thème du Capitole et de la Roche Tarpéienne : un jour nous partageons les béatitudes des grands moments offerts par ce sport, le lendemain nous plongeons à mains nues dans les entrailles puantes du système. Avec en toile de fond l'espoir plus ou moins avoué d'exercer ne serait-ce qu'une petite influence.
    L'élite nous déçoit, les prétendants à l'élite c'est idem en moins bien, les divisions inférieures justifient leur nom et les gamins nous désespèrent. Autour du terrain les dirigeants sont indignes, les entraîneurs des traîtres à la cause et le public d'une délicieuse vulgarité. Et pourtant tous les ingredients sont là pour appeler ça le plus beau sport du monde.
    En tout cas, il fait gamberger à tout va. Nous avons évoqué de très nombreux aspects, de l'évolution de la société en général au rôle écrasant du pognon. J'aimerais, (en marchant sur des œufs) évoquer un volet qui m'a toujours interrogé : l'homogénéité des équipes.
    Comme la plupart d'entre vous, j'ai fréquenté des XV formés de copains de classe ou de fac, des enfants du même quartier ou du même village, des zèbres quasiment cooptés, parlant la même langue, rigolant des mêmes blagues, évoquant les mêmes filles et finissant dans les mêmes "mauvais lieux". Il y avait une réelle unité culturelle, celle que j'imagine dans les Fidji ou Samoa comme dans les collèges british. A cette époque, les piliers basques faisaient ensemble du soka-tira l'été venu et les trois-quarts landais se retrouvaient à la feria. Evidemment, zéro pointé question mixité, brassage, métissage ou toute autre tentative de reconstitution du village mondial. On avait l'entraide, la passe vissée et la "générale" spontanées.
    Alors, forcément, quand le premier boulot d'un nouveau coéquipier est d'apprendre le français, ça déboussole et ça distend les liens. Quand les fils de l'apartheid doivent apprendre à former un bloc, le ciment se fissure vite et la motivation s'essouffle. Quand le puzzle hexagonal doit former une figure cohérente, on transpire et on se goure. Nos retours d'enthousiasme pour Bayonne, Brive, La Rochelle ou Pau sont aussi des bouffées d'air connu sur des sentiers balisés. Les problèmes déplorés ici chaque semaine sont aussi l'expression de notre difficulté à voir s'estomper le clocher. Douce France, cher pays de notre enfance...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Charles,
      tu nous fais dans le lyrisme total et séculaire celui du rugby des copains qui jouaient à cloche merle avec les nabots du village d'à côté ! Ce rugby inculqué à coup de pieds au cul par des entraîneurs passionnés qui étaient heureux de voir la marmaille s'esbouriffer n'existe quasiment plus ! Est ce utile d'avoir un clocher sur la place du village tant l'homogénéité n'existe plus : plus de curé, plus d'instituteur, plus de garde champêtre, plus de facteur, plus de boulanger, plus d'épicier, .. plus de docteur ..... Alors brassons, embrassons, qu'importe pour vu que le rugby demeurre

      Supprimer
  32. Ce dont tu parle, Charles, se rapproche de ce qu'à connu La Guille à Canal, pendant une époque ou la chaine cryptée avait une identité avec les De Caune, Gildas, les Nuls, le regretté thierry Gilardi (qui en avait fait le tour parti en 2005), les débuts Delarue. Puis Vivendi (vivons ensemble la bonne blague)y a mis son nez et ça a commencé à être nauséabond. Pourtant "ils" font tout pour aseptiser. Le blé a les dents acérées et a bien plus d'odeur que prévu. La vie n'a pas de prix, mais c'est pas ce qu'on voudrait nous faire croire. Ce qu'on évoque depuis un bout de temps sur ce blog, c'est la perte d'identité. Heureusement il y a encore des cigales indociles, poussées à la marge mais encore là. Mais Doucet franc ? Ca mouline ou La porte à côté, ça fait pas rêver. Ce qu'on vend c'est même pas du vrai rêve, du rêve virtuel c'est tout.

    RépondreSupprimer
  33. Guillard est bien capable de passer des messages subliminaux, Sergio.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais mixité, feeling, générale subliminaux. Mais ça reste des p'tits bruits de couloirs !

      Supprimer
  34. La Guille est lucide et toujours aussi drôle pour lier ses deux moments de gloire
    Il attribue l'arrêt de sa collaboration avec Canal aux changement de format d'émission et de tonalités
    Honnêtement on sentait qu'il n'avait plus la créativité qui nous a fait tant rire et il est passé bien naturellement à autre chose
    Ceci étant dit cela ne retire rien au propos de Sergio sur la perte d'identité et le mouvement d'´ aseptisation qui gagne la chaîne . Les hommes et femmes qui ont fait Canal sont passés à autre chose et force est de constater que le talent ne se trouve pas aussi aisément que ca ici comme ailleurs ... Aujourd'hui ce sont les youtubeurs qui ont la cote ... À chaque époque ces stars

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On se bat aussi contre la perte d'identité de notre rugby et ailleurs. Ca glisse ou ça fonds doucement mais surement comme les glaciers.

      Supprimer
  35. Quand on regardes les thèmes développés dans ses films, l'amitié, la loyauté, la transmission, le lien, il est évident qu'on est loin du système Bolloré. Maintenant, depuis qu'il est passé à la réalisation, La Guille n'était plus en CDI avec Canal mais en CDD. Il faisait un peu tâche devant la belle Isabelle, comme tous les mecs de sa génération. Il suffit de voir Blanc ou Lafont sur l'Equipe 21 ou allieurs pour voir que les mecs se sont burinés et ont déroulé du cable. on s'abonnait à Canal pour l'esprit, on se désabonne de Canal parce qu'on l'a gardé, cet esprit.
    les gamins de Jolimont se connaissaient, et en plus de leurs qualités, ils étaient fiers et heureux de jouer ensemble. C'est un peu l'histoire du showbiz du Racing de l'époque, les mecs se connaissaient des juniors, ils jouaient en sélection Ile de France, ils s'amusaient. Bref, l'affectif était le ciment qui reliait tout cela.
    à mon humble avis, la paire Mourad/Bernie a sans doute décroché avec les départs des Botha, Williams, Wilko, etc...équipe où on sentait cette osmose. C'est à la fois rassurant et triste dans la mesure où ce climat d'équipe fait figure d'exception. Après, j'imagine le rayon d'actions du gonze qui prendra la présidence du RCT avec Mourad au conseil de Surveillance.
    Enfin, j'aime l'idée que Noves puisse créer une sélection en mettant en avant l'affectif, de produire du jeu (cf la tournée en Argentine), et d'obtenir des résultats. Je reste persuadé qu'une équipe n'est pas un alignement de virtuoses mais un véritable orchestre où chacun écoute les autres.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Juste une précision, ils "etaient" la sélection IDF. Chasse gardée du racinge depuis cromagnon!
      Un ou 2 du PUC pour faire plaisir à Krotoff, un ou 2 du reste du monde pour pas que ça se voit trop, pis c'est tout, et de toute façon tu touchais pas le ballon.
      On les a battus deux fois en 8 ou 9 saisons, plus tripes à l'air que Chevreuse 's flair,ça restera mes meilleurs souvenirs.
      Allez, j'aime que tu aimes l'idée sur Noves et son orchestre.
      Ps:
      Charly, le clocher de Christchurch, t'es sur qu'il est toujours debout, sinon on trouvera un bistrot, Z'ont été reconstruits plus vite.

      Supprimer
    2. et Tachdjian arrivait de Clamart avec sa gueule et ses genoux bien hauts, je les ai rencontré une fois avec la sélection de Normandie, on a pris la branlée.

      Supprimer
    3. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  36. Tout-à-fait, Thierry. Il y eut le temps du rugby de clocher, il y eut le temps où Guillard faisait la Guille, il y eut le temps où des p... de personnages faisaient bander Mourad. Tout passe, tout lasse et le tour de nos propos ailés viendra.
    La prochaine réunion des Quinconces aura lieu à Christchurch. Sous le clocher, bien sûr.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A propos d'aseptise , de lissage , rien à voir avec le Rugby on vient de voir ici aux US des Journeaux notoirement républicains informer leurs lecteurs qu'ils supporteront Hillary
      Les talk-show de Bill Maher ou Jhon Oliver , je n'ai vu pas l'équivalent chez nous
      Bref ce que je veux dire c'est que ce n'est pas une fatalité
      Me suis un peu écarté du sujet rugby

      Supprimer
  37. Gill (titubant sur le terrain) et Ollivon qui reprennent pour jouer au vélodrome contre le MHRC! le couillon dans l'histoire c'est GN et l'EDF ! Priorité au club avant tout cqfd

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  38. bonjour à tous, je me pose intuitivement la question: combien de jours par an il faut aux selections françaises pour pallier au fait que ces joueurs , dans leurs clubs sont au contact d'un staff qui a de moins en moins la culture française ou de "collégues" etrangers qui eux aussi, of course, n'ont pas la même culture

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  39. Quand Mohad a montré la porte à Fabien, comme Rivière vient de le faire à Gelez et Benetton, Bolloré à Phifou, comme Mourad menace de le faire à Diéguito, ... ils ont fait aussi "le geste technique" ! Ca s'enseigne en tant que Président/PDG, responsable des RH. Ils l'apprennent et le répètent aussi. Quant à dire qu'il y a le geste à la toulonnaise, la toulousaine, l'agenaise, la landaise... Cette signification du renvoi, il faut le faire avec maitrise, éloquence, suprématie. Après, éventuellement on saupoudre d'un peu de diplomatie pour finaliser, pour être royal.

    RépondreSupprimer
  40. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  41. je n ai jamais compris le bien fonde des stages pour les internationaux
    physiquement ils travaillent assez avec leurs clubs
    alors pour peaufiner 2 ou 3 tactiques de lancement de jeu 2 jours avant le match me parait ideal
    stage pour stage equivaut au reunion pour une reunion dans le monde du travail revenons a l essentiel un selectionneur n est pas un entraineur et ce debat des 100 jours me semble ridicule

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Certes. Il me semble quand même que passer du temps ensemble sans parler de physique à proprement parlé, sur le fait de vivre un collectif et tout ce qui se rapporte aux compétitions à venir est essentiel à la cohésie. Maintenant, le temps ? ça dépend d'où tu pars, où tu vas ? 100 j. c'est pas ridicule puisque toutes les équipes en sont là. Mais comme cils ne sont pas en contrat avec la fédé...

      Supprimer
  42. Bonjour, bien d'accord avec Allan, sélectionneur c'est pas entraîneur, personne je pense ne se fait d'illusions sur ce que lui et tous les adjoints de devant de derrière du milieu de la défense ou de l'attaque apportent réellement en contenu du bagage technico-tactique des joueurs et du collectif. D'accord aussi et ce n'est pas contradictoire avec Sergio sur le collectif et la cohésion côté « humain », mais ça ne fait pas tout, je me souviens du grand Béziers dans le nid duquel les joueurs ne pratiquaient pas l'affectif pointu, voire ne s'appréciaient guère en tant qu'individus, et pourtant Barrière avait réussi l'alchimie de souder tous ces individus vers la quête d'un graal et tous sans rechigner adhéraient au projet dès lors qu'il leur permettait de se «réaliser». Bon n'est pas le sorcier de Sauclières qui veut, pour le reste et pour la bande à Guy, et avant celles de Philippe, Marc, Bernie, l'histoire passe les plats, claironne les insuffisances et gabegies d'un système qui ne veut surtout pas changer, et la dernière convention nous promet déjà de jolis lendemains sur ce blog comme au comptoir des cleubouzes, jugeons plutôt (et d'avance pardon si un peu rébarbatif d'énoncer des chiffres) :
    **Liste DEVELOPPEMENT sur 3O joueurs 12 à ZERO temps de jeu, 5 à 30 mn de jeu, les 13 restant en moyenne 54 mn de jeu ; pour se dévélopper va falloir qu'ils soient bons les types. **Liste ELITE 10 joueurs souvent titularisés (auteurs de prestations du niveau requis) Machenaud Lauret Serin Goujon Gourdon Trinh-Duc le collectif ASM en forme Chouly Lamerat Fofana Slimani 12 joueurs qui jouent beaucoup mais paraissent un peu en convalescence, assez loin du niveau international aujourd'hui, et pour diverses raisons (???) auteurs de prestations décevantes ou moyennes même évoluant au sein de collectifs (ST/RCT) en recherche d'identités ou en pleien bourre (ASR) Maestri Le Devedec Plisson Guirado Atonio Poirot Ben Arous Bézy Fickou Doussain Huget Médard 4 intermittents, au faible temps de jeu (concurrence au poste) Chat Vahaamahina Jedrasiak (ces deux-là même poste même club ...) Mermoz et déjà 4 blessés à avoir dû renoncer au premier stage: Spedding Le Roux Flanquart Camara. Tout ceci bien sûr juste reflet de notre championnat pro, allons plus avant, pour le FLOP.14 les clubs comptent sur un effectif moyen de 50 joueurs, une moyenne de 22 étrangers, le pompon pour MHR.33 RCT.30 SP.29, les temps de jeu moyens des joueurs Français répondent en écho 53% la palme à AB SF ST CO RAC avec plus de 60% cocorico et le pompon bien sûr aux mêmes MHR.32% RCT.40% SP.42%. Assez révélateur du monde de notre rugby dans ce qu'il est devenu, devient et deviendra. Et quand on va plus avant dans l'analyse, on voit des fortunes diverses difficilement compréhensibles, ex ST et ASM comprennent en leur sein 11 et 10 joueurs des listes ci-dessus, pour les résultats que l'on connait, quelle explication donner ??? Egalement dans la liste développement 3.FCG 3.MHR 3.RCT et en pro-D2 1.RCN 3.BO, quel avenir de les voir éclore ???

    RépondreSupprimer
  43. Suite et fin, encore désolé des longueurs.
    Donc on n'est pas sorti du tunnel, et avant d'attaquer à sa sortie y'a un long couloir sans trop de loupiotes qu'il va falloir traverser à tâtons, ça risque d'être un tantinet longuet ….... Bonne journée à tous, AH Jan Lou : ce matin le jour a lancé une offensive très violente sur la ligne de front et te m'a renversé la nuit qui s'étirait langoureusement et paresseusement dans sa tranchée à l'horizon. Ulcérée et surprise par cette traîtresse attaque la nuit s'est retirée sur des positions préparées à l'avance et vient de se réfugier parait-il chez nos amis NZ, même ça ils nous l'auront piqué !!!!!!!!!!!!!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. https://www.youtube.com/watch?v=Pr8ETbGz35Q 🍓🍓🍓

      Supprimer
    2. Et voilà, nous les gars on te se perd z'en conjectures bien fouillées, et en deux coups de QIR (Boris...) -et pas de bois- la gent féministe du comptoir te résume la chose en un raccourci sidéral, ramenant tes élucubrations au rang de blague de zinc un chouïa lourdaude. Mais pourquoi qu'on y a pas pensé avant, mais où qu'on va, où qu'on va ????? En tous les cas Bravo !!!!

      Supprimer
    3. toutes des hyènes, Nini, toutes des hyènes !!

      Supprimer
  44. Bon, ben n'empêche, à l'heure où ton laitier blafard cherche péniblement son chemin , Ao à déjà un pied sous la couette du côté des champs de Kiwis, mais pète la forme dans mon lacaz que c'en est indécent.
    Sinon, d'accord, pas la peine de s'embrasser sur la bouche pour bien jouer ensemble, en plus c'est dégueulasse, imagine y à un Lomagnol dans le lot, bonjour!
    Mais trouver de la cohésion, avoir envie de tirer dans le même sens, ça peut servir, m'semble, surtout quand les féroces soldats vont venir égorger nos centres et nos demis.
    Alors fô du temps, je comprends pas bien Alan sur ce coup.
    Allez Chevreuse

    RépondreSupprimer
  45. Au delà de problèmes réels de l'état de forme des troupes
    Le sélectionneur n'est pas entraîneur ??
    Un staff qui souhaite mettre un jeu en place sélectionné , effectivement les bleues capables de faire vivre cette ambition dans un état d'esprit attendu
    Ce dernier point étant pour GN , état d'esprit attitude , très important à ses yeux . Avoir les mecs ensemble pendant 3 jours pour qu'ils s'approprient le projet de jeu , préparent les gros RDV de Novembre , fassent un point individuel avec le staff en apprenant à mieux se connaître avec le staff ne me paraît pas du temps perdu . Je suis prêt à parier qu'ils sont positifs sur ce type de RDV , sortir trois jours de leur routine et de la salle de musculation pour parler , jeu , défi , envie , fierté d'être la , franchement je prend

    Allez les Bleus

    RépondreSupprimer
  46. On est bien d'accord, je ne dis pas que l'envie et le plaisir d'être ensemble et réunis dans un même groupe ne sont pas importants, je dis juste que ce plaisir est présent entre certains mais qu'il n'est pas forcément partagé par l'ensemble, ce qui n'empêche nullement l'adhésion au projet commun de tous, chacun avec sa sensibilité, ses accointances, ses amitiés s'il en est ou juste son relationnel lambda.
    Pour s'approprier le projet de jeu pas besoin non plus de partir en séminaire, on cause quand-même à des joueurs de haut niveau, aujourd'hui professionnels, les schémas de jeu sont les mêmes dans tous les clubs et nations, les préparations itou, et les moyens de communication suffisants pour ne pas répéter à l'envie quelques sessions dont on est en droit, parfois, de se poser la question de l'utilité.
    Je penserai même, sans trop exagérer (un peu faut bien alimenter la chaudière des intervenants !!!!) qu'une bonne respiration à l'écart du club et de Marcoussis, juste avec la bible -aujourd'hui de Guy hier de Philippe avant-hier de ......- serait un bon espace de préparation. A l'usine t'es content parfois de laisser l'atelier pour quelques intervalles sans pression concrète des contremaîtres et du rendement.
    De plus dans les clubs, parlent-ils d'autres choses que de jeu , de défi , d'envie , de fierté d'être la ???? Moi pas certain !!!! Quant à la salle de muscu la parenthèse du présent stage n'en prévoit effectivement pas (mais où qu'on va ...), mais vont voir dès la matinée du prochain stage bilan/courbes/graphiques/exercices, d'ailleurs on peut se poser la question du pourquoi la muscu serait nécessaire lors des préparations internationales quand les types la subissent toute l'année avec des objectifs (j'imagine) bien précis et une communication club/EDF nickel chrome ?? Et dans la poursuite de l'idée, y-a t'il vraiment une communication entre EDF/Clubs sur le contenu du jeu que l'on veut pratiquer, des identités de vues, des préparations individuelles et collectives des uns pour amener les joueurs chez l'autre au top et dans la même philosophie ???? Pas sûr non plus !!!!!!

    RépondreSupprimer
  47. Sortir de l'atelier bonne idée Nini !
    Après on parle de l'équipe de France donc un autre niveau de motivation que le Club quand même et pas besoin de traducteur mais du petit Noves illustre
    Je continue de trouver l'idée mais à la fin c'est aux premiers concernés de dire , tous des grands garçons !
    Sélectionné par le sélectionneur j'aurai été content d'y aller mais bon très personnel hein !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A pied en courant, déjà en short et chaussettes et comment que je m'y serais précipité, d'ailleurs j'ai été sélectionné une fois petiot pour le concours du jeune rugbyman, me suis gouré de stade !!!!!!

      Supprimer
    2. 😂😂😂😂 exceptionnelle celle la !!!!
      Tu as pris tout le monde de vitesse !!

      Supprimer
  48. Vu sur l'Equipe, dans les clubs y parlent en basque ou breton pour annoncer les combines. Plutôt, parlaient. Une combine qu'on trouve plus en T 14 vu la xénophilie ambiante des clubs. A Montpellier, c'est en Afrikaner of course. A Toulon y a plus que le pilou pilou, pas vraiment une combine. Perte d'identité toujours, à part dans les petits clubs où on peut trouver des vestiges. Suffit pas de le faire ressortir sur le maillot. Aseptisation jusque dans le langage bien sur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah que oui dans les "petits clubs", seul souci c'est que le préposé au lancer, une fois l'annonce faite, le ballon au bout des bras et les genoux fléchis il a les mirettes qui font TILT en se répétant que le nombre pair c'est t'y au fond ou devant, c'est t'y en avançant ou reculant, tout transpirant, sans se douter que les deux blocs de saut se font les mêmes nœuds au cervelet, alors glorieuse incertitude du sport un qui lance, des qui sautent, et .......... adishatz mon drole, toute la beauté du sport est là, palpante !!!!!!

      Supprimer
  49. Pour donner de l'épaisseur aux stages des joueurs de l'équipe de France, je rappellerai modestement cette jolie pensée de notre maître philosophe Confucius : "j'entends et j'oublie, je vois et je me souviens, je fais et je comprends ". Peut-être, dans cette pensée toute simple d'un maître en recherche d’harmonie dans les relations humaines, trouver une manière d'aborder les thèmes (le jeu???) objet(s) des futurs rassemblements de nos élites ovalistiques ???

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Deux autres pensées de Sun la Hyène "Le monde appartient à ceux dont les ouvriers se lèvent tôt." et aussi " Les bons comptes en banque font les bons amis." plus en rapport avec le paysage culturel ambiant non ? Sinon lire de toute urgence l'article intitulé "à qui appartient le Top 14 ? " .
      Ben c'est pas à nous . Une idée en passant : et si on le nationalisait le Top 14 hein ? Mais on les prévient pas, non à l'ancienne : tu te lèves tu crois que t'es toujours milliardaire.... hé ben non , dans la nuit on te l'a piqué c'est plus à toi ton jouet et toc !

      Supprimer
    2. Ça va coûter cher au contribuables tout ca !!!
      Pas grave on augmentera les impôts et la licence surtout celle de Salviac
      L'article est effectivement interressant surtout les remarques de Lorenzetti .....

      Supprimer
  50. Le grand jour, quoi!
    Allez, subversive....
    Ps:
    si on charge Goze, comme il se doit dans la première charrette, c'est pas moi qui la tire, enfin, bon, si y a personne.

    RépondreSupprimer
  51. Petite question, surtout pour les plus de 40. Disons 50. 60 c'est mieux : récapitulons tous les grands joueurs français que l'un ou l'autre parmi nous a cité en exemple depuis l'existence de ces blogs. Combien doivent leur carrière à un entraîneur (préparateur, sélectionneur, côtche...) ? Inutile d'attendre la réponse : quasiment aucun. Et aujourd'hui ? Je vois surtout des victimes.

    RépondreSupprimer
  52. Fouroux t'aurait sûrement dit Jean Lienard
    Je continue de réfléchir -)))

    RépondreSupprimer
  53. Beaucoup à leur instituteur, qui comprenait dans son travail d'éducation que le sport pouvait être un exhausteur de goûts et de couleurs, beaucoup à leurs parents très contents que l'instit s'occupe un peu de fatiguer ces drôles en jouant aux Longeverne et Velrans, beaucoup aussi sans doute à leur époque, pas si lointaine mais qui parait pourtant à des années lumière d'aujourd'hui, où qu'y'avait pas de pokemon, une télé pas envahissante, des consoles inexistantes, où que les gens se causaient et avaient soif de vie, et puis bien sûr un peu plus tard la rencontre d'entraîneurs qu'avaient pas les diplômes mais qui avaient le cœur et la passion.

    RépondreSupprimer
  54. Enfin, le coeur et la passion ont leurs raisons que la raison ignore... et qui nous filent des boutons ! Jaune or comme le soleil c'est plutôt passé à argenté.

    RépondreSupprimer
  55. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  56. A vous lire, je me demande si ce mini stage à un mois et demi d'une trilogie est ce bien utile ? N'est-ce pas une parenthèse livresque entre deux matchs de top 14, sorte de récréation marcousienne ou l'on essaie de s'intellectualiser plutôt que de jouer ! Est-ce que les efficients messages seront retenus d'ici les échéances internationales à venir ? Sont-ils soumis les joueurs au secret rugbystique de ne point divulguer les stratégies du staff de l'EDF auprès de leurs copains ou plus prosaïquement auprès des entraîneurs de clubs ? Que peut-on retenir de 3 jours quand on sait que le we ion va subir un lavage de cerveau différent du discours de début de semaine ? Bien pire, lorsqu'on dissèque les temps de jeu respectifs de chaque international (cf. plus haut) nous avons un groupe hétérogène. Existe-t-il aujourd'hui une recette trois étoiles à la MOF pour homogénéiser le groupe mis à part d'avoir recours au mixer, au blinder ou au batteur ? Point de Confucius dans cette philosophie managériale ou l'absurde côtoie la soi disante intelligence situationnelle. La technique, la tactique sont piètres par un manque de culture profond qui nous appauvrit de jour en jour sur notre jeu, sur notre essence même de l'esprit du rugby et sur nos relations humaines à tous les niveaux. Il suffit de lire les journaux, de se rendre au match et de voir les résultats pour s'en convaincre. Tout le monde n'est pas Comte d'Ormesson mais quand bien même, à l'annonce de combinaisons en langues locales, est ce que la qualité du jeu s'élève pour autant ? Non mais c'est plaisant de dire qu'il parle breton, catalan, basque ou patois ! Le manque du mot, le manque du geste, le manque de la vision, le manque d'esprit, le manque de jeu font que nous sommes devenus une petite nation du rugby planétaire et que nous nous leurrons avec un top 14 argenté qui s'appauvrit de jour en jour. Ce n'est pas parce qu'un idoine, étranger au rugby, ouvre son trésor que cela va cacher le misérabilisme notoire. Ainsi, lorsque vous êtes au contact de ces argentiers, sans parler de culture, l’ego, le sur moi et la réussite mettent en avant toutes les lacunes dont souffre notre rugby national. En faisant une similitude à notre république, tout est affaire d'une poignée de mains dans un microcosme ou l'indigent n'a pas sa place et pour cause ! Il n'est jamais invité, car pas assez argenté, et des fois qu'il serait cultivé, il serait la mouche sur le laid ! Il est grand temps d'avoir une réflexion globale, humaine et technique sur notre rugby d'opérette si on ne veut pas se retrouver sous peu dans les coulisses de la Scala de Milan. "Travaillez, prenez de la peine, c’est le fond qui manque le moins ... d’argent, point de caché, mais le père fut sage de leur montrer avant sa mort que le travail est un trésor".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien trouvé ce "rugby d'opérette" ! En commençant la saison au Moulin Rouge fallait pas s'attendre à un opéra autre que comique . Pourquoi s'en plaindre d'ailleurs ? A Toulouse vous allez bien nous jouer "Violettes impériales" d'autant que Grenoble en est encore à "Ciboulette" ( ouais s'ils font pas au moins 6 boulettes ça serait très étonnant ) . Alors entre "Les brigands", "Le marchand de soleil", "Hans le joueur de flûte" et bien sûr "La vie Parisienne" .. le Top 14 force un peu sur les paillettes comme prévu . Même que ça nourrit bien son homme, l'opéra-bouffe ! ����

      Supprimer
    2. et à propos du travail, lire l'article sur Lucas Pointud, pas facile son parcours ...

      Supprimer
  57. Un peu lourdingue, l'opérette, on serait plutôt dans le tâcheron, non?
    D'ailleurs, dans le concert international, on fait un peu tâche, aussi,pas de hasard
    Allez Chevreuse

    RépondreSupprimer
  58. Cent jours ensemble... Pour quoi faire, s'interroge justement Tautor. Papy Novès s'est posé la question en premier, qu'il soit ou non convaincu du bien-fondé de la chose. Son attitude pouvait aller de "chouette, je vais enfin avoir l'opportunité de transformer ces orang-outang en All Blues", à "p... trois mois ! ça va être long...", à la Chichi. D'où : il va falloir que Richard nous dégotte l'emploi du temps des condamnés. Je n'ai rien d'un très improbable entraîneur et voilà bien un domaine où mon aptitude à dire (et écrire) des conneries peut s'épanouir. Mais il me semble que la condition sine qua non est que le Novès d'astreinte aime ses p'tits gars. Trois mois ensemble indéfectiblement mus par des pensées positives, ça passe par le sentiment. Exhibé, démontré, partagé. Trois mois... un truc à décliner sa sélection, ça.

    RépondreSupprimer
  59. Un boxeur meurt pendant un combat un pilier arrête sa carrière suite à une commotion cérébrale et toutes celles que l'on voit le week-end ! Cudmore pense attaque Clermont ...
    Tautor qu'est ce qu'il faudrait décider et faire pour protéger l'intégrité physique des joueurs

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. François,
      j'ai un avis très différent sur la commotion cérébrale. Tout d'abord, comme pour les joueurs de l'EDF, il faut une homogénéité des théoriciens et des praticiens. Le terme de commotion cérébrale est un terme impropre en médecine d'urgence (SFUM ou SFAR, sociétés de médecine d'urgence ou d'anesthésie réanimation)), on parle de traumatisme crânien (TC) avec perte de connaissance (PC) ou coma ou TC sans PC. Pour évaluer l'état de conscience d'une victime dans le temps, on utilise le score de Glasgow (évaluation de la fonction cérébrale, http://www.sfmu.org/calculateurs/glasgow.htm). Ce score va de 3 (mort cérébrale à 15 état de conscience normal). Les tests HIA 1,2 et 3 ne sont que des tests d'interrogatoire à réaliser en un temps donné. Il n'y a pas d'examen clinique neurologique initial pour avoir assisté à plusieurs prises en charge de commotions cérébrales. En foncion des résultats des tests, le joueur reprend ou non (https://www.ffr.fr/Media/Files/Au-coeur-du-jeu/Medical/commotion_2HIA1;www.lnr.fr/IMG/pdf/IRB_HIA_2; https://www.ffr.fr/Media/Files/Au-coeur-du-jeu/Medical/commotion_2HIA3). Le Dr CHERMANN, un des premiers à s'être intéressé à cette pathologie a récemment dénoncé ce protocole car on s'aperçoit que les lésions initiales évoluent sous 24 à 48 h. Et donc, rien ne dit que quelqu'un qui est apte n'a pas des lésions secondaires qui évoluent sans qu'on le sache. Il est temps d'avoir un consensus unanime pondu par des personnes qui pratiquent le traumatisme crânien tous les jours et qui en connaissent la prise en charge. Pourquoi ne pas adapter ce qui existe en SAMU ou aux Urgences sur un terrain de rugby ? Voilà de façon abrégée pour la théorie, restes les praticiens. La prise en charge d'un traumatisme crânien avec PC (commotion cérébrale) doit être faite par un habitué et non par quelqu'un qui fait ça épisodiquement le dimanche après-midi. Si on arrive à faire comprendre que la multiplicité des compétences (comme pour les staffs d’entraîneurs) au bord d'un terrain serait salutaire pour le joueur, on aura fait un grand bond en avant. Il est grand temps aussi d'avoir une unicité des diplômes obligatoires à avoir pour exercer en bord de terrain ( mise en jeu de la responsabilité civile et pénale professionnelle du médecin).Enfin, il serait souhaitable d'avoir une infirmerie dédiée aux soins et à la surveillance des joueurs à proximité du terrain. Enfin, pour Cudmore, je ne sais pas le fin de mot de l'histoire, mais un pédiatre du CHU de Clermont Ferrand a utilisé la protéine S100 B comme marqueur biologique pour des traumatismes crâniens légers chez les enfants. Ce qui a été étendu aux adultes. Ce qui voudrait dire qu'il faudrait prélever de suite après la commotion cérébrale et à distance pour évaluer la variabilité du dosage... Donc beaucoup de pistes de réflexion sur le TC avec PC chez le rubyman.

      Supprimer
    2. Merci Alain pour ces éclairages ( sans rapport avec le post d'Allan ...)

      Supprimer
  60. une proposition pour le concours lepine top 14
    en equipant chaque joueur d un casque de protection muni de trois ampoules
    lumiere verte tout va bien
    lumiere rouge corps en etat preocupant
    lumiere orange clignotant remplacement du joueur et voila le suivi des joueurs garanti

    RépondreSupprimer
  61. Réponse lumineuse dans ce brouillard

    RépondreSupprimer
  62. La situation d'Ollivon peut rendre vert devant un pseudo scénario commotionnel noir. Au delà du constat physique qui est ce qu'il est, les médecins du club ne préfèrent pas l'envoyer en stage EDF où il ne se passera rien d'autre qu'entrainement léger et tableau noir, la seule ombre au tableau étant son absence. Par contre présence tolérée pour aller à la mine tâter de l'Afrikaner, alors que sa seule présence devrait être dans les tribunes. Lumineuse entourloupette au vert made in Mourad ? Décision médicale à sa solde ? du staff s'ils veulent toucher la leur ? Idem pour Gill uniquement remplaçant suite au retour de Vermeulen. Quid de l'irresponsabilité s'ils font jésus pour de bon ?? En tout cas carton rouge pour les médecins, le staff et MB qui devrait se reconvertir en blanchisserie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. vert, noir, rouge ... en attendant moi ça me fiche une trouille bleue ce truc ! ( revu hier soir "seul contre tous" pas un très bon film mais les faits évoqués te sautent à la figure et direct au foie assuré chaque fois )

      Supprimer
  63. Chaque fois que l'on ouvre ce blog, le regard tombe (colonne de gauche) sur des questions auxquelles tout un chacun est invité à répondre. Actuellement, en tête de gondole : quel est le plus mieux penseur du rugby français. Six sur dix des noms suggérés (nobles inconnus) recueillent 1 ou 0 % des avis, mais le médiatique Villepreux, le néo-ressuscité Peuchlestrade et surtout celui qui a plein de copains, Quilis, scorent. Quelle valeur, outre faire venir du monde, accorder à ça ? N'est-ce pas, cher Richard, souligner noir sur blanc l'étendue du chemin à parcourir, pour rester poli, tout en laissant entendre que les contributeurs sont les premiers votants. Bonne idée, n'en doutons pas. Médiocre résultat.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En même temps les noms des "penseurs" peuvent être d'illustres inconnus : J. Saby, H. Laffont, R. Poulain, J. Devaluez le sont pour moi. Des éclaireurs certes, au plus grand penseur à voir. Donc tu te tournes vers les plus jeunes (et en vie pour certains !). Dont tu as entendu parler aussi.

      Supprimer
    2. Ou alors tu cherches un peu, tu te documentes, tu lis, tu creuser et tu trouves parfois. Et pour tout vous dire, je regrette de ne pas avec mis Raymond Barthez.

      Supprimer
  64. Je t'avoue que la lecture de ces deux faits ajouté à ce que l'on voit notamment en Top 14 m'inquiete pour les joueurs ! On avait déjà parlé des dérives du football américain avec des drames humains terribles
    Ce serait bien que le Rugby n'attendent pas l'accident fatal !

    RépondreSupprimer
  65. Merci Tautor (Docteur Alain) pour l'intervention de 21h20 ce jour. Riche. A garder dans un coin de nos têtes, si je puis dire.
    Effectivement François, l'accident fatal semble se rapprocher de journées d'affrontements en journées de percussions.
    Charles, faire venir du monde ? Cinquante-huit votants. Pas de quoi faire recette. C'est juste un jeu, une indication, une tendance, parfois une idée à poursuivre. Boudjellal, Quilis... Ils pourraient bien intervenir un de ces jours sur ce blog pour commenter les votes les concernant. A suivre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui très enrichissant le diagnostic du doctor Tautor, enrichissant mais inquiétant quand on voit comment est organisé l'encadrement médical d'une rencontre sur beaucoup de terrains. Au niveau pro ça dérive de par les enjeux et la pression du milieu, en-dessous c'est un peu la débrouillardise, on fait plein de licences DAT (dirigeants accès terrain) pour remplir les obligations, avoir un gugus chargé de sécurité qui cherche à 14H45 la civière et les colliers cervicaux que le préposé à l'entretien a poussé dans un coin pour mettre la traceuse et les produits d'entretien du gazon, pour le tél des pompiers là ça va on connait, pour le soigneur c'est encore pire, pour le médecin, sur place c'est rare. Inévitablement on va vers le pépin majeur, alors tout ce joli monde poussera des cris d'effroi, avant que de renvoyer le lendemain leurs bons petits mercenaires vers la salle de muscu pour encore augmenter la puissance des bestiaux, the show must go on !!!!!!!!

      Supprimer
    2. Pour les sondages, je trouve ça plutôt rigolo, ça fait un peu phosphorer, ce n'est ni bête ni méchant, et tout à fait d'accord ça peut entraîner des débats entre nous voire avec les personnages de l'enquête. Pour les "penseurs du rugby", d'ailleurs, le résultat porte à discussion, autant Quilis et Villepreux ça me va -voir ce qu'ils laissent comme réflexions, documents et messages au sein de leurs associations d'enseignants, colloques et stages- autant pour Peuchlestrade ça me semble un ton en-dessous. Mais du moment que tous ces gens participent à faire évoluer notre sport vers toujours plus de mouvement et de plaisir, je prends tout le monde en bloc. En attendant le petit sondage permet d'avoir une réflexion intéressante, le vote bon le vote n'est qu'anecdotique, ni politique ni polémique, juste un clic en passant..

      Supprimer
  66. Je ne dirai rien sur Argentine NZ pour ne pas enlever le suspense et le plaisir à ceux qui voudraient le regarder ...
    bonne journée

    RépondreSupprimer
  67. Bonjour,
    Je suis nouveau et très nul, mon premier commentaire apparaît sur le papier précédent de Richard "remise à plat". Je ne sais pas le transférer...
    Re-message perso à M. ESCOT : je suis originaire du village où réside Charles JUILLET.
    Pascal

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bjr Pascal. Ah, Charles Juilet. Lambeaux. Entre autres. Est-il fêté chez lui ? Y a-t-il au moins une école qui porte son nom ? Une salle des fêtes ? Un stade peut-être ? Vous êtes donc de Jujurieux.

      Supprimer
    2. Pascal,
      être puceau ne veut pas dire être nul ! Bienvenue à la "Quinconce Académie du Rugby" (QAR) ou "Rugby Academy of Quinconces" (RAQ) aux contributeurs de dire !

      Supprimer
  68. Bonjour Pascal, il suffisait de faire un copié-collé ; je le fais pour toi . Bienvenue !

    "Bonjour,
    Lecteur assidu, je vais tenter de devenir contributeur régulier. A priori mes connaissances ne sont pas aussi étendues que bon nombre d'entre vous, malgré un bon nombre d'années de pratique en amateur. Néanmoins, je suis encore assez fou de ce sport pour regarder après minuit les "tout noirs". Et alors, quelle n'est pas ma surprise de prendre en flagrant délit de simulation M. LEGUIZAMON pour une poussette, certes donnée par un black qui avoisine les 100kg, mais qui se fait main ouverte sur l'épaule. Cette plaisanterie a encore interrompu le match (que l'arbitre avait stoppé déjà une dizaine de fois!). J'en suis sur le fût (sans caisse)... Déjà que le TOP quatorze me tape sur le système (je monte parfois à OYONNAX voir jouer une équipe que je ne supporte pas spécialement, mais pour rester en contact avec l'ambiance du terrain), m'ennuie car je n'y vois plus aucune intelligence situationnelle (chère à M. VILLEPREUX), si, en plus, je ne peux plus regarder la référence du rugby sans tomber sur des équipes pour lesquelles tous les moyens sont bons pour jouer à 15 contre 14 ou 13, alors là définitivement je renoncerai à ma passion.
    Message personnel pour M.ESCOT : je suis originaire du village bugiste où réside Charles JUILLET...
    Pascal Pucetome"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut Pascal, bienvenue dans ce comptoir d'échanges, 2 cartons pour les NZ c'est pas commun, peut-être une nouvelle tactique d'Hansen pour pimenter les débats ???? Pas vu le match m'enfin vu le score à la fin tu te dis que c'est bien pour les pumas que les blacks aient joué 20 mn à 14, sans ça l'addition aurait pu être encore plus sévère

      Supprimer
  69. ALLO ??? Mais ALLO quoi, le CAB a gagné hier soir mettant le Racing au rancard, et personne pour dire que c'était bien, que le Arnaud de Gariguettte a encore frappé fort et dur, que le jeu proposé pendant a moins 50 mn a été de bonne facture, non mais allo quoi, faudra-t'il attendre que le vaisseau de La-Rochelle cher au patron coule ici ou là un esquif du FLOP.14 pour envoyer des commentaires ??? Non mais je rêve !!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci Nini, enfin un vrai connaisseur, non je n'envoyais rien histoire de ne pas vous saturer avec les exploits d'Arnaud Le Grand 😁🏈 ... Oui c'était très bien avec en plus les commentaires de Trillo et Imanol, un vrai bonheur ces deux-là . Même l'arbitre M Charabas qui apprend vite ( et bien ) et pan ! je te les envoie à 10 m les causeurs ... Ce côté Fidjien du CAB c'est quand même épatant - ça se dit encore ça ? - bon alors grave kiffant !

      Supprimer
    2. Arnaud, en vieux briscard et filou qu'il est ne s'est pas privé d'une strangulation, de quelques ficelles pour ralentir le jeu voir empêcher la sortie du ballon, mis à par ça toujours vaillant, toujours présent, toujours content ! Pas belle la vie ! Gariguette doit être aux "anges" ! Et bonne prestation du CAB tant devant que derrière avec un homme central Koyamaibole et un buteur efficace Germain.

      Supprimer
    3. Elle était toute petite la strangulation, un câlin quoi ! Tu as vu comme les "vieux " tiennent bon ; Méla bien sûr mais Rougerie, Dupuy ...

      Supprimer
  70. Message à Jan Lou et les autres,
    Et bien le jour et le nuit ont fini de se battre ici, le ciel compatissant dans cette lutte incessante est descendu toucher la terre, les nuages ont pris leurs quartiers, et depuis hier on ne fait plus la différence entre les deux, l'est pas belle la vie ????

    RépondreSupprimer
  71. Belle intervention technique du consultant Tautor. Y a 3 semaines Bédarrides/Yheres-Carqueiranne. J'arrive en cours pour les réserves. Le 6 local fait KO jésus suite à une bonne droite du 8 carqueiran. Appel d'un Dr (assistance 150 p.) : néant. Y avait un camion de pompier à l'entrée quand je suis arrivé (déjà pour 1 intervention ?), personne. Le mec se relève, fait plus que tituber, ça discute. Va pas rejouer quand même ? Finalement, carton rouge pour les 2. Ben au moins il reprendra pas le match ! Bon c'était un uppercut. Commotion ou pas ?? personne pour le diagnostiquer. A la réception, il allait bien. J'imagine qu'il a dû rejouer le dimanche suivant.
    Sinon, pas bien changé ces derbys locaux du sud en Fédérales.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    2. La fédérale, l'honneur et les séries inférieures sont les parents pauvres du rugby encore plus les joueurs laissés en jachère sur le terrain. Quasiment chaque année, des drames se nouent avec des paraplégies ou des tétraplégies, aidées par la fondation Ferrasse plus que par la GMF certes mais laissant des handicapés et des familles dans la souffrance pour toute une vie. Nini faisait allusion aux 2 boxeurs décédés. Que s'est-il passé lors du combat ? N'a-t-on pas arrêté le match trop tard ? Et quid du suivi médical de ces champions ? En boxe française, le sportif a un passeport médical visé par l'ophtalmologue, le cardiologue et le médecin du sport ce qui n'est pas si mal que ça contrairement au rugby. Doit-on rajouter un avis neurologique ou neurochirurgical ? Je n'ai pas la réponse c’est à débattre. Ce qui est certain c'est que cela a un coût car les certificats médicaux de non contre-indication sont des actes de prévention non remboursés par la CPAM. Les contre-indications à la pratique de la boxe sont connues mais là où le bas blesse c'est lorsqu'on découvre par exemple lors d'une compétition des lésions rétiniennes qui ont subi du laser ! La rétine est le "miroir du cerveau" et lorsque les vaisseaux rétiniens sont lésés, on peut penser que ceux du cerveau peuvent l’être aussi .... Il faut donc interdire la boxe et j'en sais quelque chose pour avoir contre indiqué une championne d’Europe et m'être retrouvé au tribunal arbitral de Lausanne ou j'ai eu gain de cause avec la fédération ce qui rassure .... Le problème in fine donc est celui de qui va supporter le coût de tous ces examens de prévention ? Pas la fédération, ni la ligue bien sûr qui ne sont que le vérificateur de la conformité laissant la charge au joueur, aux clubs. Sommes-nous donc prêts, pour revenir au problème de fond sur les "commotions cérébrales" au fléau des ECT (Encéphalopathie post Traumatique Chronique) à l'origine de lésions irréversibles au niveau du cerveau comme on pourrait le supputer? (http://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/10842-Le-syndrome-du-boxeur-pourrait-concerner-le-rugby). Bien entendu que non, c'est un problème médical de responsabilité civile et pénale professionnelle mais pas que ! Quid du rôle de la médecine du travail étrangement absente dans les débats et de son engagement dans la protection du joueur ? Pour revenir vers toi Sergio, j'avais écrit un organigramme de prise en charge des "commotions cérébrales" à partir de la fédérale, soumis à Mr Simon, alors candidat sur la liste de Mr Doucet, ne soupçonnant point que son intérêt premier n'était pas le rugby mais le pouvoir et l'argent comme beaucoup de présidentiables toutes espèces confondues ! On ne peut plus indéfiniment, en terme de santé, faire un distinguo entre amateurs et professionnels, au titre que les priorités vont à celles-là ou est l'argent. Hippocrate n'avait pas anticipé sur les dangers du rugby.

      Supprimer
    3. Manifestement le problème n'est pas une priorité dans le rugby pro.
      Et quelles que soient les problématiques, on se retrouve devant la même logique: The show must go on...
      Mais rien n'interdirait que le règlement du rugby pro oblige les clubs à se doter d'une infrastructure médicale (locaux, moyens et personnels) proportionnelle au niveau d'engagement physique du rugby pratiqué et de ses risques (et que la Fédé pourrait contrôler au besoin).
      J'ai certainement moins de savoir que Tautor là-dessus, mais dans chaque grande place taurine en Espagne, c'est pas obligatoire, ça ?
      Pour ce qui est du rugby, ça serait autrement plus responsable que de mesurer une homologation de Top 14 au nombre de places dans le Stade, au nombre de lux de l'éclairage ou de savoir si le Wifi est partout dans le stade pour la presse...

      La plainte de Cudmore contre son ancien club, nonobstant ses raisons et la mini-polémique qui s'ensuit, est révélateur: on minimise l'affaire voire on l'enterre, quand pour les blessures de joueurs revenus de sélection on tripatouille (voir Ollivon inapte pour Marcoussis mais pas pour le match du RCT une petite semaine après) et on n'hésite pas à les "transformer" en salariés du club en mettant sur la table le droit du travail pour réclamer des indemnités.
      Quand le Droit sert les intérêts (financiers et sportifs) du club, ça va, quand il les dessert, bizarrement on l'oublie pour revenir aux valeurs de la "famille" du rugby.

      Même logique que pour le problème du dopage; actuellement on minimise les choses en se voilant la face (voir sur le sujet les réactions du milieu au bouquin de Bénézech), mais quand suite à commotion un joueur du Top 14 décèdera sur un terrain (comme c'est arrivé dans les heures sombres du rugby français fin des années 20 début des années 30), on tombera de très haut.

      Supprimer
  72. Moi j'attends Paris-La Rochelle en aveugle. Vous me raconterez. J'ai résilié Canal Plus et suis en vacances. Alors... Aller au stade Jean-Bouin me direz-vous. Oui. Mais en famille, je suis et reste.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je compte sur vous pour un résumé détaillé. Pour une fois c'est moi qui vais lire votre compte-rendu. Merci d'avance, ami(e)s.

      Supprimer
    2. Nous détaillerons rassures toi ! Reposes toi et occupes toi de qui tu sais ..... à propos le ST vous a piqués Zack Holmes un mal pour un bien non ? enfin peut être ....

      Supprimer
    3. Hello AlainTautor, oui oui demi-prothèse genou droit, tout va bien, belle cicatrice, progrès quotidiens, moral très haut. Bref, quinze jours de cocon. Se ressourcer.
      Zack Holmes. Après Jean-Baptiste Elissalde, un départ qui va faire mal. Mais bon, on espère que B James va donner le meilleur encore une saison. Sinon on a Le Bail, un p'tit gars du cru formé à Port Neuf.
      Puting, tiens, ça m'y fait penser. Jean-Pierre Elissalde m'a signalé qu'à une époque, le Stade Rochelais alignait en Première Division une attaque composée de joueurs nés dans le même quartier, Port Neuf. Le quartier où se situe le stade Marcel-Deflandre. Au bord de la mer, le long d'une baie un peu à l'écart du tourisme. Il y a un petit bar avec terrasse, un truc intime et connu uniquement des purs.
      Jean-Pierre et Lucien Elissalde en charnière. Désiré, Mahé, Roquier, Loyal, Morin, Camy, Néro... Le même quartier, tu imagines ? Et ils ont battu Brive, Béziers, Toulon dans les années 70.

      Supprimer
    4. Ben oui à force de chanter les louanges de La Rochelle Ritchie, tu as excité les convoitises ! Ca marche pour Brive aussi qui se fait piquer Pointud ! Faisons plutôt comme les Chinois autrefois : à la naissance d'un enfant il fallait dire des horreurs sur lui de peur d'attirer le regard des dieux jaloux ... Pour vivre heureux, vivons cachés en quelque sorte, perso la Rochelle, Brive connais pas ! :-))

      Supprimer
    5. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    6. Je viens d'avoir Jean-Pierre Elissalde.
      Lui et son frère Lucien en charnière, ça oui. Les deux frères Désiré, Jean-Jacques et Thierry, les deux frères Morin, Serge et Didier, mais aussi Mahé, Camy, Roquier et Calta. Entre 1973 et 1978. Je n'étais pas loin, de mémoire.
      Commentaire de JPE : "Le stade était proche et ouvert. C'était la seule activité du quartier hors contexte scolaire. Et nous n'avions pas ou peu de moyens de sortir de Port Neuf..."

      Supprimer
    7. Bon rétablissement Ritchie :-)

      Supprimer
    8. Ritchie,
      victoire des Parisiens 31 à 26 donc bonus défensif pour les maritimes voilà pour le score. L'esprit du match, plaisant jusqu'à la fin du suspens 82e ou les parisiens étaient dans leur petits souliers de peur de prendre l'essai de la défaite mais morts de faim en défense. Quelques belles actions construites des 2 côtés avec un jeu ouvert, des passes après contacts mais aussi des fautes récurrentes peu digne de pros. match plaisant au final avec 6 essais sous un beau soleil dominical ! Pas grand chose de plus à ajouter sauf le recours permanent au vidéo arbitrage ! Donc Port Neuf est 2e au général ce qui est mérité ! Retière excellent à la mêlée, nous allons avoir une méga pléiade de demis pour l'EDF, le choix sera cornélien pour GN enfin presque !!! Et une fois de plus, le rôle majeur du buteur qui aurait pu changer le résultat ! Tout le monde ne s'appelle pas pas Halfpenny !

      Supprimer
    9. Dense mais précis, survol à bonne hauteur. En résumé, un deuxième qui va commencer à descendre doucement, donc.

      Supprimer
    10. tout dépend de l'envergure des ailes ! un goéland ce n'est pas un aigle .....

      Supprimer
  73. Bon , ils ont fait des listes, et on commence à voir que ça ne sert presque à rien, et les nouveaux arrivants à y mettre, on en fait quoi. Comme toujours quel est le % de joueurs inscrits et qui seront là dans 2 ans ou en 2019, allez donnez des chiffres.
    IL Y A QUELQUES NOUVEAUX à INSCRIRE, moi j'y vois un n° 9 de Brive, Iribaren, et si sa "folie" ne l'envoie pas trop à l'infirmerie, je ne vois pas qui lui est actuellement supérieur, et comme il est jeune il va s'ameliorer, oh pas en défense là , pour sa taille- poids il est presque le meilleur du top 14, si si suivez le

    RépondreSupprimer
  74. Bien reçu, Nini 😊.
    Bienvenue au compatriotes de M'sieur Juillet, faudra qu'on cause long nuage blanc, hein !
    Toulon / Montpelljesburg, y avait p'tet à causer un peu ballon, non, ben Midol, l' Équipe, ça nous donne des doubles pages sur Fufu et Fanfan, copains d'école, et gna gna gna, un robinet d'eau tiède. ...
    Allez Paris Match
    PS:
    Résilié Canal, Ritchie, mauvais français!

    RépondreSupprimer
  75. A propos en souhaitant la bienvenue à Pascal, j'ai parlé de la "Quinconce Académie du Rugby" )QAR) ou du "Rugby Academy of Quinconces" (RAQ) traduit en français par (Responsable Assurance Qualité) ! Qu'en pensez vous les bloggeux et bloggeuses ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis déjà à la MGEN, chais pas si on a droit à 2 sectes mais ça me plairait bien de vite devenir membre, être tôt QAR 😁

      Supprimer
    2. Ah, j'aime pas quand tu dis ça, tu t'fais du mal!
      Sinon, pourquoi pas la Quinconce Académie des Tendres Amateurs de Rugby, la QATAR, et pis on prendrait Platini comme président d'honneur.
      Allez Chevreuse

      Supprimer
    3. plutôt la QATA que Platini !

      Supprimer
    4. ou rester TaüQAR ! 🍓🍓🍓

      Supprimer
    5. Tendresses Ovalesques de la Quinconce Académie de Rugby "TOQAR"

      Supprimer
    6. Moi aussi, même d'être RAQtou.

      Supprimer
    7. RAQam les Rouges ! et on les ferait tous RAQuer camarades mouahaha !

      Supprimer
    8. Bien vu Duchesse Castafiore

      Supprimer
    9. Pardon ! Marquise Castafiore

      Supprimer
    10. quelle forme !!!!!!!!!!!!!!!!!
      bravo a vous tous
      mais par pitié pas de Qatar , on les subit assez ailleurs
      Corto

      Supprimer
  76. Bien celle la'! À la fois La tendresse et la signification revendiquée de l'acronyme ! Preuve d'humour , de distanciation, de romantisme et de gentillesse

    RépondreSupprimer
  77. Des blacks toujours invulnérables poursuivant tranquilles, encore 5 essais (4 en 13 mn fin de 1re mi temps et 1 d'entrée en 2e MT, 2 fois à 14 et ont même failli finir à 13 à la 60e). Toujours mis au moins 30 pts depuis le début.
    T14, Grenoble sucre les fraises, Gariguette. La récolte du vin de noix ne sera pas bonne cette année. Sont bons pour la pro D2 à preuve du contraire. Même avec la rentrée des blessés j'y crois pas trop.
    Faudrait maintenant presque 4 bancs pour tourner. Les joueurs s'atomisent. Quid de la médecine du Travail, oui Tautor. Le CHSCT ça n'existe pas dans ce milieu. Là curieusement, on ne débloque aucune aide de financement. A peine du politiquement correct. On va pas se faire emmerder, non plus. Quel gachis en définitive avec la fin de l'ère Landreau. Mais le plus gros aura été Bourgoin. Avec tout ce que ce club a sorti comme joueurs dans les années 2000. il végète pour l'instant en pro D2. Copie du foot où les centres de formations de St Etienne, Auxerre, Nantes, Lens, Lille n'alimentent pas l'équipe 1. C'est pas la politique, à part l'OL actuellement. A peine servent ils pour la Gambardella.
    Reste plus grand monde dans le Sud Est. P't'être le LOU. Ah si, reste le RCT en difficulté pour faire teinter les clochettes.
    S'en sortent bien Toulouse (4e) avec le pâle rugby proposé en passant aux point devant l'UBB et Brive. Cette dernière encore dans un combat gagnant qui arrive à faire déjouer l'adversaire tout en assurant au pied. C'est la coujoux attitude du sieur Mélà. Mais faudra pas perdre le sieur Germain.
    Quant aux rochelais, j'entendais sur Canal qu'ils pouvaient s'en vouloir d'avoir raté la victoire. Faut il rappeler 31-12 à la 66e. Z'ont pris 4 essais. Si la fin de match a été pour les maritimes, le SF ne méritait pas non plus de rire jaune devant un scénario noir. Si Burban a été bon, Lakafia aussi en 2e mi temps. Et le jeune Retière a dû faire plaisir à son père.
    A part ça, pas de quoi sauter au plafond. Mais on s'habitue ou on se désabonne de Canal...

    RépondreSupprimer
  78. pour ce match SF/SR, agréable à regarder, assez varié, pas mal de vitesse Lakafia et Bonneval bien en jambes, Dupuy, hors concours, oui rendons à César ce qui est à César et bien dommage qu'une fourchette(soit disant) te sorte d'une grande carrière. pour le SR faudra continuer à pense à Lacroix...
    Quant au carton jaune du début de la première mi-temps, contre le 14 parisien, en seconde mi-temps pour cette même faute c'est carton rouge, M. Gauzere n'a pas voulu tuer le match ou arbitrage à la maison, qu'en pensez vous

    RépondreSupprimer
  79. J'ai regardé hier Clermont CO et je regarde RCT Montpellier et je suis effaré de toutes ces fautes de mains , on dirait que ce sont des eskimos qui jouent avec des moufles !!!
    quelle pitié de voir ça !!!! quel déchet dans le jeu !
    bon dimanche soir à tous
    Corto

    RépondreSupprimer
  80. je rectifie un peu le RCT essaye d'envoyer du jeu mais c'est difficile !

    RépondreSupprimer
  81. AH que c'est bien, enfin une équipe qui voit plus loin que la ligne d'avantage. Alors moi aussi je te me la la veux la licence pour être de l'équipe du TOQAR, si en plus on te se la pète avec Duchesse et Marquise ça promet de joyeux après-matchs, et la Castafiore pour vocaliser sur charlotte ou la p'tite Huguette ouaaaaaahh, allez c'est ma tournée.

    RépondreSupprimer
  82. Eh les copains et copines y'a Ritchie qui doit attendre impatiemment le compte-rendu de SF/ASR, je crois que nous devrions sous peu lui envoyer quelques lignes. Pour ma part je n'ai ni vu ni suivi la rencontre, juste regardé le résultat, mais je suis prêt à faire un CR dithyrambique sur la partie et l'abordage de haute mer réalisé par la frégate du SF sur le corsaire rochelais venu jusque dans la capitale en se camouflant dans les méandres de la Seine, et comment ils sont repartis sur le radeau juste maintenu à flot par la bouée bonus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'express Tautor de 14h47 est déjà passé Nini ...

      Supprimer
    2. OH !!!!! J'avais pas vu, bon, excellent papier de notre ami, dont acte. C'était pas un express hein l'aurais vu et entendu quand-même, plutôt un rapide, non ???

      Supprimer
  83. j'adore , c'est Mourad qui dit quoi faire sur les pénalités !!!!3 points ou touche !!!!
    Ce type est vraiment spécial mais j'aime bien !

    RépondreSupprimer
  84. Bon, si je capte bien, une journée comme les autres. Des fautes de mains grossières, voire grotesques. Des fonds de jeu à l'identique, genre conquête, balle au centre, percussion, ruck, même sens ou renversement. Des buteurs qui flanchent quand ça compte et d'autres qui passent tout pour compter. De l'arbitrage vidéo comme s'il en pleuvait. Un prez, LE prez (cf sondage ici même n'en déplaise à Charles) qui plait beaucoup mais commence à irriter autant qu'il buzzifie, des perdants qui croient en leurs chances et Clermont leader.
    Vous savez quoi, je ne regrette pas d'avoir gagné un week-end en famille sans Canal Puce. Et je crois bien que je vais faire la même chose le week-end prochain. En attendant, je vous concocte une chronique comme un voyage en imaginaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    2. les "TOQAR" ou les "RAQAM" à l'imaginaire fertile sont derrière toi !

      Supprimer
    3. Les RAQUAM, j'aime bien. Un club dans le club. Je vous vois bien refaire le monde ovale dans un coin du club-house, avec la bouteille de Lagavulin, les cigares, quelques ouvrages de référence sur la table basse, bien calés dans votre fauteuil en cuir. Et Tautor en maître de cérémonie.

      Supprimer
    4. euh !! le "U" ça me gène un peu !!! il y en a tellement !

      Supprimer
    5. Ok, ok, va pour les RAQAM. Encore que TOQAR, c'est sympa. Tu choisis, va...

      Supprimer
    6. c'est l'équipe qui va choisir non ? fais un vote à partir de propositions comme TOQAR, RAQAM, RAQUAM, etc .... mais il faut un rapport avec les "Quinconces" !

      Supprimer
    7. Pour l'instant TOQAR me va.

      Supprimer
  85. Mourad le factotum du RCT ! L'an prochain, il sera Director Coach Manager ("doigt au c.. mettable" pour ses détracteurs ) ! Pour l'ensemble de son oeuvre, on pourrait lui donner des diplômes ! Plus sérieusement, match fermé, lourd, pesant et sans imagination malgré 3 essais avec beaucoup de fautes techniques et du déchet au niveau des buteurs .... 40 000 spectateurs pas mal pour le sponsor qui a acheté le match pour un million d'euros !! bien payé bien vendu Merci le "Bon Coin" !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Enorme. Mourad c'est Fouroux moins les sélections dans le corps d'Andy Garcia. Vous l'avez plébiscité, hein ? C'est le président préféré du Côté Ouvert.

      Supprimer
    2. moi j'avais voté pour le Président Aucun : un modèle de sobriété dans la communication - il ne dit jamais rien - 😊😊

      Supprimer
    3. C'est le meilleur président du Top 14. Discret, met ses joueurs et son staff en avant. Tous devraient s'en inspirer.
      Bon, allez, rendez-vous à minuit pour la prochaine chronique. Littérature ovale.

      Supprimer
    4. Pas mal Ritchie la comparaison de Mourad. Une vraie casquette fourtoux (Présidents club/ligue/ffr, manager/entraineur/homme de terrain pas encore soigneur pas que je sache quoique l'influence sur les médecins...), dans un corps de Garce-ia, mais pas dandy. Perso, je l'ai pas plébiscité. Commence à être sérieusement irritant. Sa crédibilité est juste dans son portefeuille. Donc restons en là. Faut qu'il arrête son multi services malséant. Fait juste rire 5 minutes. Y va pas intervenir dans la littérature ovale aussi ??

      Supprimer
  86. Bonjour,
    Je passe toujours ici, et j'avais laissé ce commentaire à propos de formation au Rugby.
    Et c'est l'occasion de me présenter.

    Formation rugby, bof.

    Formation sportive oui. Me concernant, pendant les années 50 mon père me trouvait trop rachitique des épaules, je devais avoir 12 ans, alors il m'a mené dans un club le plus proche de la maison et inscrit.
    J'y ai vu dans l'ordre : Escrime, Gymnastique, Boxe, Basquet ... des sports en salle.
    J'ai commencé par la gymnastique (salle). Puis je me suis inscrit à l'athlétisme (plein air).
    Ce sont des sports individuels où il faut beaucoup apprendre et on y fait tout. Force, souplesse, équilibre, agrès ... pour la gym.
    Course, vitesse, endurance, saut, lancer ... pour l'athlétisme.
    J'ai fait de la compétition et côtoyé de très grands champions.

    Puis, à 14 ans, alors que j'étais bon élève, mon père me met en apprentissage. D'abord un métier, "Si tu veux faire des études ce sera pour après".
    Trois ans d'apprentissage et je suis devenu ouvrier ajusteur à 17 ans.
    C'est pendant ces années que j'ai découvert tous les autres sports d'équipe dont le Rugby.
    Le sport dans cette école était à la base de la formation. Il y avait une idole Toulonnaise qui était passée par là dont je côtoyais les performance sportives affichées en salle de sport; André Herrero.
    C'était à Toulon, l'école, la DCAN. André Herrero était charpentier Marine, son frère Daniel ( nous avons le même âge) lui était au Lycée.

    A 18 ans je ne joue qu'au rugby, nous jouions contre le RCT.
    Et c'est là que j'ai appris le Rugby en deuxième ligne.
    Et je continuais mes études le soir, ... suis monté à Paris, joué au PUC.
    Puis ailleurs, jusqu'à 40 ans.
    Alors, la formation Rugby dès le plus jeune âge, bof !

    RépondreSupprimer
  87. Papillonice,
    Bienvenue chez les"TOQAR" ... ce que je retiens de ta vie d'adolescent c'est que tu as fait dès l'âge de 12 ans du sport selon le souhait de ton père, sports individuels ou collectifs avant d'en arriver au rugby à 17 ans. Il est évident que tu avais les bases pour jouer et que ce n'était plus qu'une mise au point en terme de technique et d'esprit de jeu. 2 choses sont importantes dans ton témoigange, d'abord l’obéissance parentale quasi disparue de nos jours, secondo tu as travaillé très tôt pour t'en sortir tout en faisant du sport et de la compétition, donc inconsciemment tu as eu la formation et le rugby fut le catalyseur du bagage acquis. En plus, tu as côtoyé les frères Herrero quoi de mieux ! Voilà un parcours de vie riche à faire partager aux jeunes pour qu'ils colprennent que le rugby ce n'est jamais le fruit du hasard c'est une histoire qui commence plus ou moins tôt mais c'est du rugby ! Ô plaisir de te lire

    RépondreSupprimer
  88. j'ai écouté les déclarations de Mohed sur J. White, pas d'affect du côté du bédoin, un discours béton, lisse, sans charisme, digne d'un chef d'entreprise du CAC 40 ... nous sommes loin, très loin des fondamentaux du rugby et l'argent ne donnera pas à Montpellier son style ni ses racines ... même avec tout le sable du désert transformé en lingots, il ne possédera jamais cette culture faute de ne l'avoir jamais pratiquée ... tout le monde ne s'appelle pas "le Petit Prince" !

    RépondreSupprimer