lundi 16 octobre 2017

L'Europe enlevée

A l'heure où la Coupe libère sa vingt-troisième édition, l'Europe se redécoupe en morceaux. La Belgique et la Grande-Bretagne hier. Aujourd'hui la Catalogne. Et demain ? La Corse, le pays Basque, la Bretagne ? La compétition ovale et bancale qui nous occupe oppose clubs, provinces et franchises, propriétaires privés et fédérations, et donc ne repose que sur un découpage administratif aléatoire. C'est toute son original, ce que vous semblez, comme moi, apprécier.

Soyons précis, l'expression Coupe d'Europe n'existe plus : elle a été dégagée par un taureau nommé Champions Cup. De Dublin, elle a migré vers Genève. L'écrivain James Joyce l'avait fait avant elle, si mes souvenirs sont bons. En fait, c'était Zurich, mais qu'importe. Nous avons là un objet biscornu, aussi particulier et original que le sont les règles de ce jeu. C'est bien ce qui rend cette compétition attachante.

Un moine irlandais, un roi de Bohème, Montesquieu puis Saint-Simon se sont successivement penchés sur le berceau de l'Europe. Et enfin Victor Hugo, qui nimba ce rêve de romantisme et lui donna ses lettres. Je ne sais pas si ce sentiment continue de prévaloir à l'heure actuelle ou s'il faut lui préférer l'idée de «composition baroque», c'est-à-dire un assemblage hétéroclite mêlant différentes sensibilités.

Transpirait samedi une opposition marquée entre le Leinster et Montpellier à Dublin en ouverture de la première journée. Vitesse, vista et technicité face à poids, canevas et obstination. Contraste saisissant, différence notable: quatre essais à deux. Bonus offensif pour l'un, défensif pour l'autre. Un résumé qui raconte mieux qu'un long compte-rendu détaillé ce qu'il advint de l'ogre du Top 14 en terre irlandaise.

Au delà de la défaite, nette, et de la difficulté des Héraultais à s'imposer dans le mouvement général, nous interroge l'inspiration du frêle Benoît Paillaugue au milieu des géants surpuissants : ou comment un lutin est capable d'effacer en deux appuis intérieurs la défense adverse tout en électrisant sa propre organisation offensive jusque là figée dans ses plans. Cette capacité à sortir du cadre, voilà bien l'esprit du jeu cher à William Webb Ellis.

Mais pour cela, précision technique et prise de décision immédiate sont demandées. La preuve, c'est ainsi que le Racing 92, Toulon et Clermont construisirent leurs premiers essais pour l'emporter - certes difficilement - face à Leicester, les Scarlets et aux Ospreys, La Rochelle y ajoutant en continuité la conservation du ballon devant les Harlequins de Londres et deux grosses doses d'acharnement : dans l'axe et devant son en-but.

La désormais baptisée Champions Cup façon football est toujours un excellent baromètre de forme avant les très attendus tests internationaux de novembre. Elle montre surtout clairement les forces et les limites du Top 14, que plus aucun entraîneur étranger de nous envie, si ce n'est pour venir y négocier un gros salaire en s'amusant d'y retrouver certains de ses compatriotes en pré-retraite bien dorée sur tranches.

En termes de préparation mentale, de technologie et de managérat, le rugby français est en retard. On le sait et on le regrette, il lui manque une vision panoramique, un projet assez large pour englober toutes les composantes du haut niveau. On en revient aux initiatives culottées du lutin Paillaugue : elles sont l'exception qui malheureusement confirme la règle, si l'on met à part la performance maritime qui montre aux clubs topquatorziens une voie à suivre.

Les réussites rochelaises et clermontoises correspondent à la hiérarchie dessinée en fin de saison dernière. Il faut s'attendre à ce que le deuxième tour européen, le week-end prochain, nous livre d'autres d'enseignements à partager, avec la visite de l'Ulster à La Rochelle, de Northampton à Clermont et d'Exeter à Montpellier, tandis que le Racing 92 et Castres se rendront respectivement au Munster et à Leicester.

Ah, j'allais oublier mais en y réfléchissant bien, on peut s'en passer : la direction bicéphale de la FFR a décidé d'ouvrir davantage le XV de France aux supporteurs, aux partenaires et aux journalistes. En cette période de coqs maigres, il est vital de développer l'élan public, de faire entrer des sous dans les caisses et de communiquer positivement via les médias. A Marcoussis, Bernard et Serge présentent la gamme hiver de leurs produits cosmétiques. Ils servent à masquer les cernes sous les Bleus.

PS: Le Tour de France annonce son départ pour le 7 juillet depuis l'île de Noirmoutier. N'en croyez rien: il commencera en fait le 17, à Annecy.

164 commentaires:

  1. Ben oui, l'Europe ça bouge, et c'est bien.
    Perso une Europe des régions me conviendrait bien, ne rêvons pas trop....
    Déjà dans le sujet dont auquel qu'on cause ici, un vrai championnat continental, 4 celtes, british, froogys,2 nations émergentes et le plus mal classé par nation remplacé la saison suivante par le champion domestique m'obligerait.
    Parce qu'en vérité je vous le dis,on joue lent, on joue mal, mais on joue trop.
    Les entraîneurs conscients de nos lacunes, si par bonheur ils obtiennent l'aval de leur employeur ce qui est une autre histoire,n'ont de toute façon pas la possibilité matérielle, humaine, de faire jouer à l'intensité requise toute l'année.
    D'ou impasses, bricolages d'automne et apnée collective à l'heure de jeu.
    Allez, faire jouer des pré retraités comme des juniors, forcément!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Jan Lou, d'accord avec toi. J'aimerais voir des provinces ou des franchises, quitte à faire. On ne pourra pas demander aux clubs anglais et français qui fonctionnent bien de se réunir pour former des sélections régionales.
      Mais au moins on pourrait intégrer une franchise belge, georgienne, allemande, roumaine, espagnol, portugaise...
      Et bien tu sais quoi, c'est fait.
      Mais c'est la troisième division européenne, la Continental Shield.
      Avec Timisoara, Rovigo, Heidelberg, Viadana, Calvisano, Batumi (Georgie), Pétrarque et CDUL (Portugal). Le club qui aura remporté cette compétition rejoindra le vainqueur d'un match de qualification entre les deux clubs russes (Enisei et Krasny). Les deux finalistes du Continental Shield s'affronteront à Bilbao en main prochain, pour l'honneur, car ils seront certains de disputer la Challenge Cup la saison prochaine...

      Supprimer
  2. Nini

    http://p7tre.emv3.com/HS?b=lz2X8UjD9_ml_-Otn-LgUQW5VuRW6yd3zYOCz-iOT7Zv7hl-2-bm77T3DMgpi4ji&c=FBuz7wFQ8Yl_Sx4LCthl9A
    http://p7tre.emv3.com/HS?b=lz2X8UjD9_ml_-Otn-LgUTWE-NpQAqrpghR5rhXcUVn6wSxOBongm8irog2QICCH&c=FBuz7wFQ8Yl_Sx4LCthl9A

    pour suivre les compétitions

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir, Tautor, mon pc (particulier conversationnel) refuse obstinément -aussi têtu qu'un joueur du FLOP.14 dans une situation de 3 c 1 et qui percute plein fer le pôvre défenseur embourbé dans ses crampons sur la traître pelouse- de me faire la passe et d'aller consulter ces adresses pourtant tellement poétiques dans leurs intitulés !!!!!!!!!!!!!

      Supprimer
  3. Pas mieux Jean Lou ... allez du baroque ....." L'assemblage hétéroclite mêlant différentes sensibilités " me paraît être une force si l'on se concentre sur ce qui nous rassemblent et doit tous nous faire grandir ...

    Montesquieu , Victor Hugo et St Simon pour finir par l'autre sans le saint ... " communiquons communiquons il en restera toujours quelque chose ..." mais quoi ... that is the question ...

    RépondreSupprimer
  4. Bonsoir, provinces, franchises, x'pliquez moi ce qu'il y a de mieux et de meilleur pour notre jeu dans ces configurations ???
    La triste vérité c'est qu'on est englué dans un schéma investissements/gestion/bilans/rapports/pertes/profits et que pour en sortir il faudra autre chose que du bricolage, qui, même avec les meilleures intentions, finira par sacrifier au sacro-saint mercantilisme.

    RépondreSupprimer
  5. Salut, donc branle-bas de combat autour de l'EDF, message subliminal de S à N "mon p'tit gars faut sélectionner des d'jeuns de chez nous avecqueu la tournée qui s'annonce".
    Alors Nini dans son coin y pense "combien de ces jeunes en devenir et prometteurs ont joué de rencontres en FLOP.14 depuis le début de saison et combien de ces mêmes sur les terrains en CE ce wouiquindeu ???
    Et vous les Quinconces z'en pensez quoi de tout ça ???

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben justement ils ont tout l'espace commentaires du blog pour y répondre, à cette question centrale, comme on dit à Sceaux...

      Supprimer
  6. 23e coupe d'europe, déjà, si j'ose dire, sur le vieux continent. Ca m'en met un coup : dire que lorsque je pratiquais, elle n'existait pas...
    Si ovale rime avec bancal, c'est qu'Europe rime (presque) avec baroque. Maestrich a voulu des "Etats-Unis d'Europe". Mais difficile de développer et gérer une unité au travers des nations aux particularismes hétérogènes et ancestraux. Et à force de se pencher à son chevet, on a juste fait que tomber le bébé.
    L'ovale en fait partie, mais l'adhésion européenne à ce sport est loin d'être totale, laissant la popularité au ballon rond. Et pourtant, il y aurait certainement de quoi faire. Par contre, la finance a su trouver depuis, son intérêt et se diversifier en y investissant. La nouvelle appellation "Champions Cup" est là pour l'accréditer.
    Sans revenir plus sur cette 1re journée, les résultats français restent mi figue, mi raisin. Les raisons, on les connait, maintes fois développées sur ce blog. Reste que les Paillaugue, Serin, Dupont, Belleau; Retière, Bonneval; Lacroix, Rattez, Aguillon, Gourdon sont les cigales représentant cette maigre poésie vorace de jeu, sur laquelle on espère compter pour nous rendre plus "joïce". Car ce n'est pas uniquement en donnant l'EDF en pature pour la com qui changera quoi que ce soit dans son avenir rugbystique. Le vase va communiquer certes, mais la bicéphalité actuelle doit surtout oeuvrer pour une ouverture, pardon, réouverture, vers le jeu, uniquement le jeu...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais qui s'occupe du "JEU" dans les instances ?????????????????

      Supprimer
    2. Retiière pour la formation, avec Reigt pour le 7. Autrement, Novès et maintenant re-Laporte ;-)

      Supprimer
  7. Doumayrou, 28 ans, peut-être pas attendre qu'il sonne à la maison de retraîte pour voir ce qu'il peut exprimer au niveau international.
    Plus simplement, je crois que ces P..... de listes élite et développement c'est un gros piège à cons !!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nini, Piège oui mais sans ça pas de temps de préparation pour les internationaux. un mal pour un bien. Ou l'inverse.

      Supprimer
    2. Doumeyrou, peut être pas le meilleur exemple. Bon joueur de national, mais pas tjrs régulier. Maintenant, je trouve qu'en ce moment, un peu plus de jeune ont des temps de jeu... Quant aux listes "élites", à la place aux jeunes, et ben, on attend l'évolution de la nouveauté...

      Supprimer
    3. Doumeyrou, peut être pas le meilleur exemple. Bon joueur de national, mais pas tjrs régulier. Maintenant, je trouve qu'en ce moment, un peu plus de jeune ont des temps de jeu... Quant aux listes "élites", à la place aux jeunes, et ben, on attend l'évolution de la nouveauté...

      Supprimer
  8. Mogadiscio 300 morts et 300 blessés, 15 secondes aux infos, entre page de pub et bande annonce.
    Relativiser notre guerre des boutons, ovale ou autre.
    Somalie, grenier à blé de l'Afrique et premier marché d'échange de troupeaux de chameaux -vaisseaux du désert aujourd'hui désuets devant des pick-up équipés comme des porte-avions nucléaires-, exemple de notre mondialisation.
    Quel drôle de monde que le notre !!!!!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ............. grenier à blé et marché de chameaux, je voulais dire "AVANT" !!!!!!!!

      Supprimer
    2. Les Somaliens paient cher les attaques djihadistes dans une quasi indifférence par rapport à certains faits identiques en Europe...

      Supprimer
  9. Il y a suffisamment de joie, d'émotion et de gratitude à la lecture des billets de Richard pour que l'on puisse s'autoriser un amical désaccord.
    Les confrontations européennes ne doivent pas grand'chose aux moines irlandais ou à Saint-Simon - qui passe davantage de temps à tenter de régler des comptes personnels qu'à témoigner pour l'Histoire - certes, j'extrapole avec la mauvaise foi nécessaire, disons que je suis sous l'influence de millions de Catalans rapprochés des cinquante-deux Bretons.
    L'Europe des régions existe, même si les médias de référence ont la consigne de n'en jamais parler. L'Allemagne - fédérale - s'appuie au quotidien sur ses Länder, mais le palmarès sportif de ces régions tient sur un timbre poste.
    Quand on veut des franchises, inutile d'invoquer le continent. La Nouvelle-Zélande possède les meilleures, sans l'aide de la Nouvelle-Calédonie ou de la Terre Adélie.
    Paillaugues (excellent joueur) occupe le poste du "choix" par excellence où il est souvent plus rapide de suivre son instinct que de se remémorer un schéma.
    Nini, les p'tits jeunes sans vécu dans la Top XIV me font penser aux DRH qui déclarent vouloir embaucher un jeune diplômé possédant cinq ans d'expérience. Et si le Top XIV est si nul, qu'y apprendraient-ils donc qui ait l'heur de te plaire ?
    Mais ! Tu as bien raison d'évoquer Mogadiscio, baromètre de nos émois et raison supplémentaire pour ne pas trop taper sur l'Europe, dont les déboires sont davantage dus à notre passivité qu'à l'incurie des dirigeants.
    Simple suggestion : exiger de distribuer à tous les collégiens d'Europe, le même livre d'histoire, débarrassé des scories "régionalistes".

    RépondreSupprimer
  10. Et de contre vérités historiques cf nos amis Catalans dans leur livre d'histoire pour nourrir leur désir d'indépendance , ceci n'empêchant ni les particuralismes ni les sensibilités différentes

    RépondreSupprimer
  11. Perso, je n'ai pas évoqué de franchises concernant les bleus et les blancs ( en plus la perfide Albion, pensez donc!)
    Simplement la réunion des meilleurs quelque soit le format de leur championnat.
    Et c'est plutôt deux équipes nationales que les vainqueurs de la Continental Shield qu'il me semblerait utile de rajouter, Ritchie.
    Allez l'Europe.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense surtout que la Dtn à manque en 2005 l'occasion d'inscrire une équipe pole france en challenge

      Supprimer
  12. Mes bons (nes) amis(ies)

    Nous donnons beaucoup de leçons, moi le premier, mais qu'avons nous à la fin, proposé.

    Des anathèmes, des jugements,des idées à foison (des bonnes des moins bonnes) mais notre blog devrait être une force de proposition.

    Nous avons en la personne de Ritchie, un vecteur puissant pour relayer nos idées. Nous sommes tous (et toutes) des personnes intelligentes et capables d'écouter ou de lire les autres avec un franc intérêt alors proposons.

    Voilà mon idée.
    Nous publions une charte pour le rugby français qui sera actée et co-signée les Quinconces lors de notre rendez-vous annuel à Treignac.

    Cette charte ne devra pas être, on rase tout et ou recommence mais prendre en compte les spécificités du top 14 du proD2 des amateurs, de la formation avec bien sûr avec les présidents présents (même si certains ne les aiment pas). Nous ne pourrons que trouver des solutions avec l'environnement actuel. A nous de s'adapter et pas au rugby à s'adapter aux Quinconces.

    Alors je vous propose de donner dans ce blog des idées innovantes sous le code SPQR (comme les légions romaines). SPQR
    Solutions Pour les Quinconce et le Rugby. Notre légion va mener ce combat et enfin proposer une charte qui sera relayée par Ritchie et d'autres influenceurs de notre blog.

    Je serai le secrétaire si vous voulez et présenterai le document final en avril. Avec toutes les idées adoptées.

    Si quelqu'un veut faire une proposition.

    il met dans le texte

    Deb SPQR
    le texte
    Fin SPQR.
    Je classerai les SPQR en thèmes ou bien vous même, vous pouvez indiquer dans quel thème votre proposition peut être référencée.

    Donc je commence

    Deb SPQR.
    Thème EDR.
    régenter les catégories de jeune par poids jusqu'à 16 ans. Sachant qu'une catégorie peut avoir une amplitude de 15 kilos.

    Fin SPQR.

    Bien sûr, si quelqu'un trouve cela stupide ou inapproprié, il peut tout de suite réagir.

    Voilà, j'attends bien sûr l'aval de Richard qui est notre coordinateur suprême.

    LE Gé le secrétaire des Quinconces.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Deb SPQR
      une proposition d'amendement : des kilos mais au sein des catégories d'âge, en prenant le poids moyen constaté à tel âge par exemple et en mettant ceux qui sont au dessus et ceux qui sont au dessous. pour tenir compter malgré tout de la durée de développement des enfants sur les autres plans que le physique, notamment affectif, coordinations, capacité de raisonnement et d'analyse, etc...
      Je repense à une interview de P.Jédrasiak qui racontait l’accueil "chaleureux" que lui réservaient ses adversaire de 4/5 ans plus âgés..
      Fin SPQR

      Supprimer
    2. Impec, comme idée, Le Gé. Agir donc. Mais réfléchir avant.
      C'est mis à l'ordre du jour de Treignac.

      Supprimer
    3. Le Gé, tu es donc à l'unanimité de ma voix élu Secrétaire des Quinconces.

      Supprimer
    4. DEb SPQR "Fier de te connaitre le Gé :secrétaire des Quinconces whouahhh!"Fin SPQR A ne pas classer.
      Bernard Landais

      Supprimer
    5. Le Gé, il s'occupe aussi de compiler ses chansons pour la troisième mi-temps des Quinconces à Treignac. A ce rythme-là, je vais apporter mon piano électrique, si ça continue...
      Avec Tautor au casse-croute, le Gé aux chansons et Ritchie au clavier, on devrait bien se marrer, non ?
      Au fait, vous avez réservé ?

      Supprimer
    6. Ritchie,

      Nous devons réserver ou tu l'as déjà fait pour les noms que tu as cités plus haut.

      LE Gé

      Supprimer
    7. A preuve du contraire, Ritchie a réservé à l'Hôte du Lac pour ceux cités plus haut. Restera à définir qui couche avec qui, en tout bien tout honneur, bien sur.
      S'il y avait qu'un lit double, "hôtel des culs tournés" de rigueur, that's right of course !!

      Supprimer
  13. Sans se lancer dans de grandes considération géopolitiques de main-courante, les Catalans et les Ecossais sont bien plus europhiles que nombre de jacobins français. Le fédéralisme, ce gros mot chez nous, est pourtant le voie la plus sure vers une vraie Europe, qu'il s'agisse d'une union de régions ou de "pays centralisés". Il faut se départir de notre filtre franco-français qui nos fait abhorrer toute tentation régionaliste comme étant une vulgaire manifestation d'un égoïsme forcené.
    Et pourtant, c'est bien ce qui mine notre Flop14, ce regard nombriliste portés par les clubs. "moi, mes échéances propres, mes investissements (et leur retour attendus), mon plan de jeu et même ma culture de jeu, etc,..."
    Je maitrise mal l'approche anglo-saxonne et celte quant à la "coupe d’Europe" mais force est de constaté que le Flop14 n'y accorde d'intérêt qu'en ce qu'il y a 6 places d'assurées comme autant de garanties de garnir un peu plus tiroir caisse. J'attends avec impatience de voir les arbitrages de l'ASM entre leur place indigne d'eux en Flop14 et le rêve européen. Car la voilà la "french touch" : l’Europe, c'est 3 matchs de plus à la maison (avec parfois de belles affiches), à la buvette, en loges, à la boutique avec ces hideux maillots "third", etc... Mais sur le terrain, quel engagement ? Quelle volonté d'aller vraiment la chercher ?
    ce n'est pas le chalenge sportif qui les motive, c'est cette phase de poule ! on peut se moquer des pousse citrouilles mais le pli pris est le même : être dans les X qui seront à coups sur en LDC.
    Alors cela n'enlève rien au talent des Sarries et autres Leinstermen qui ont à leur tour régner sur cette Europe ovale mais il faut reconnaitre que bien souvent, le vainqueur est celui qui a bâcher son championnat domestique dans la dernière ligne droite. Combien de doublés ?
    Cette champions cup et son avatar ne sont que des demies mesures: ni assez "élitistes" pour être une vraie coupe des champions et pas assez larges pour ne peut obliger à sacrifier e Brennus pour la gagner.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ben dis donc, sans se lancer dans de grandes considérations. ..., Zan Lou + 1 !
      Par contre je m'élève avec véhémence contre les assertions outrancières de ce môssieur Gé , je cite " nous sommes tous intelligents "; Je signale qu'il y en a quand même qui jouaient devant, hein, fô pas déc, non plus !😂
      Allez Chevreuse

      Supprimer
    2. OK Jan,
      Deb SPQR.
      Thème ceux qui ont droit de l'ouvrir.
      Ceux de devant n'auront qu'un droit, écouter ceux de derrière.
      Fin SPQR
      Oups je blague ! quoique ? :-)
      Le Gé

      Supprimer
    3. Mince je jouait devant, en fait, Jan Lou tu as raison :-)

      Supprimer
  14. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  15. on a donc des catégories d'age, et qq uns voudraient y inclure des catégories de poids, mais c'est inbitable cette idée. On est bien dans le rugby à 15 avec les régles connues. Y a plus qu'a définir aussi des fourchettes de poids par poste, et pourquoi pas des fourchettes de rapidité, et tant qu'a faire des fourchettes de QI. la formation de base est pour savoir s'y prendre avec , en face un gars de 50kg ou de 80kg, et j'en passe

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir, je suis un peu d'accord avec le sens de cette réflexion, à trop vouloir édulcorer dès l'EFR le, jeu de rugby, on finira, dans l'absurde, à écarter le trop grand, le trop gros, le trop vite, et puis le trop trop quoi ???? Faut se méfier de ces solutions qui apparaissent la panacée, même si bien évidemment on peut phosphorer là-dessus pour trouver des solutions, et puis je vois trop d'attirances et de convergences vers le rugby NZ, sorte de bible moderne, je me méfie des messies et des zapôtres qu'il faut suivre, on finit souvent dans l'arène, dans le mur, et pas souvent dans l'en-but au final.
      DEB SPQR : Revoir le barème des points, la pénalité à 2 points, le drop à 4, l'essai à 7 et sa transformation à 1.
      FIN SPQR.

      Supprimer
    2. non nini et Georges,

      je ne parle pas d'écarter de les mettre dans des catégories où ils pourront réellement se mesurer avec des gamins de leur taille et poids.
      Si les NZ ont adopté cette règle, c'est bien qu'il y avait un problème de morphotype entre les différentes ethnies composant la NZ.
      Vous avez des ethnies qui à 14 ans, ont déjà le poids la taille d'un adulte, ce qui n'est pas le cas pour d'autres.
      Quelle est l'utilité d'avoir un gosse de 12 ans qui fait déjà 1m80 pur 80 ou 90 kilos de se battre contre des gamins de 1m50 pour 40 kilos. Si de prendre la balle de traverser tout le terrain et de dégouter l'ensemble des deux équipes.
      Pour le coup, je laisse Tautor trancher du point de vue d'un médecin.

      Supprimer
    3. Ok pour le nombre de point donné par Nini.

      Supprimer
    4. la réponse a déjà été donnée mais je vais développer mon propos : quel est l'objectif de l'EDR ? peut-être de former des joueurs et joueuses intelligent.e.s qui utilisent leur cerveau avant leurs muscles.
      mon propos est plus de pousser les physiques dominants à se diversifier dans leurs modes d'actions que placer sous cocon les petits gabarits.
      j'ai trop vu, sur des plateaux U10, des gamins pleurer parce que pour une fois en face il y avait aussi des tanks et qu'ils n'arrivaient plus à rien, faute de savoir aligner 2 passes : ils n'en n'avaient jamais eu besoin pour gagner.
      J'avais toujours eu à piloter des équipes de crevettes à qui j'ai toujours expliquer que la confrontation à plus fort que soit était inhérente au rugby mais depuis 2 ans on a des gabarits imposants et je prends bien soin de ne surtout pas les installer dans le confort.
      On ne doit refuser ou rejeter personne, y compris les plus forts et c'est un grand service à leur rendre que de les contraindre à une affronter une opposition à leur niveau.

      on se lamente sur le niveau technique des "grands", on bade les AB et la qualité technique de leurs avants ou leur "intelligence situationnelle" mais si tout petits on ne force pas les gosses à être technique et réfléchir, c'est trop tard après : soit le gosse abandonne face à l'effort demandé, soit il végète, et abandonnera aussi.

      Supprimer
  16. DEB SPQR : Qu'il y ait une sélection de poids (poids moyen/âge)sur les jeunes, au départ, OK. Mais je mettrais jusqu'à 10/12 ans. Après, comme le dit Georges, la formation doit passer pour savoir prendre des plus gros, et donc les plaquages.
    Lesquels à tous niveau ne devraient pas être tolérés hauts (pas plus haut que le bassin).
    Qu'il n'y ait pas de sélection sur qui joue devant ou derrière, jusqu'à 10/12 ans, toujours.
    FIN SPQR.

    RépondreSupprimer
  17. DEb SPQR "triple ban pour notre secrétaire of the Quinconces auto-proclamé HOURRAH HOURRAH HOURRAH!"
    Fin SPQR

    RépondreSupprimer
  18. Bon, je sais y'en a plusieurs en même temps, mais bon, hein !!!!!
    Deb SPQR "interdire tout acte de plaquage ou coup d'épaule au-dessus de la ceinture, interdiction de la cuiller (excessivement dangereuse, en-dehors des 22 adverses (possibilité d'aller dans l'en-but), si formation de maul l'arbitre doit demander à l'équipe en possession du ballon de sortir ce dernier après progression de 10m (aujourd'hui on ne peut plus défendre sur cette phase qu'à faire faute), interdire à l'équipe en possession du ballon à la sirène de sortir le ballon volontairement du terrain, que ce soit au pied ou à la main -en dehors des 22m-, sanction pénalité" (c'est d'un ridicule ces temps de non-jeu le regard sur le chrono pour dès le signal donné tataner l'ovale au-dessus des talanquères, tu parles d'une poésie..).
    Fin SPQR

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah non, hein, pas la cuillère!
      Toute la rouerie, le geste ultime et l'autre grand con, sourire du marqueur déjà affiché, fauché en pleine gloire, le menton dans la gadoue comme un soc et Bibi ( c'est pas de madame M dont on cause, Sylvie, fô suivre)faussement modeste, acceptant la p'tite tape sur le cul du cap'tain, c'est de ça que tu veux nous priver.
      Allez, faudra me passer sur le corps 😨

      Supprimer
    2. D'accord avec Jan Lou, la cuillère est un geste à garder.
      Et pour passer sur le corps, ça dépend de qui :-)
      Le Gé
      PS Tautor, Ritchie, Gariguette, voilà à vous de trancher.

      Supprimer
  19. Gérard, quand tu viendras en Gironde (casque colonial, encordé, à jour des vaccins, etc.) j'ouvrirai une bonne bouteille !
    Le problème des Quinconces, c'est qu'ils sont capables de passer trois mois sur les catégories de poids chez les jeunes. Ainsi, je crois qu'il faut responsabiliser clairement l'encadrement, car à ces âges, on prend vite les kilos qui pénalisent, surtout aidé par une arrière-pensée. On va vers la pesée hebdomadaire.
    Motion d'ordre : à qui serait destiné le petit Livre Ovale made in SPQR ?
    Remarques : 1. j'ai essayé de transposer l'idée chez d'autres disciplines ; dans le foot, ça donnerait a) apprendre à s'exprimer en français, b) ne fréquenter que des coiffeurs agréés par la FFF, c) se tordre de douleur uniquement quand on a bobo, etc. 2. Dites-moi si je me trompe, mais on dirait que la nouvelle génération, probablement lectrice, pratique un jeu beaucoup plus en accord avec nos préférences. Et si le renouvellement naturel résolvait le problème ? 3. Une charte, aussi généreuse, compétente et bienveillante soit-elle, risque - en cas d'adoption - de devenir un manuel déguisé, c'est-à-dire, à mon humble avis, l'exact contraire de l'esprit du jeu, où liberté et initiative épaulent discipline et sens du collectif.
    En revanche, je verrais bien une règle, modulée du Top XIV à la Fédérale 3, obligeant d'aligner un pourcentage de gars formés dans un rayon de 50 ? 100 ? km autour du club.
    Ayant passé plus de temps à enfreindre les règles qu'à les écrire, c'est tout pour aujourd'hui. A vous lire, bande de joyeux CRS !

    RépondreSupprimer
  20. Charles,
    Exact, je pense que cette charte serait surtout comme tu le dis sur nos amis du foot des règles simples.
    Tu peux tout à fait avoir l'esprit du jeu et donner quelques pensées/règles partagées.

    Mais tu as raison sur un point. Je vois que sur la formation, nous sommes loin d'être tous d'accord.

    Ce que je propose c'est que Tautor (pour la médecine), Ritchie (pour ses connaissances profondes de notre rugby) et Gariguette pour le côté éducation soient les ultimes décideurs quand une majorité ne se dessine pas.
    Bien sûr si l'ensemble du blog en est d'accord.
    Le Gé

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fayot!
      Allez les connaissances dans l'axe profond.

      Supprimer
    2. Ouh là là, on n'est est pas là encore. Voyons nous à Treignac et nous évoquerons tout cela là-bas. Ce sont les idées qui comptent. On fera le tri plus tard.

      Supprimer
  21. j'ai aussi une autre règle

    Deb SPQR
    Thème remplaçants.
    N'autoriser que les remplacements sur blessure avérée afin que les équipes à petit budget soit aussi capable de suivre.
    Pour le jeu, tactiquement il faudra s'économiser car tenir 80 minutes sera une autre manière.
    Fin SPQR
    Deb SPQR.
    Thème SPQR
    Thème point de bonus.
    Plus de Bonus défensif mais un bonus offensif pour 5 essais marqués.
    Fin SPQR
    Deb SPQR
    Thème Top 14
    Faire un TOP 12 pour éviter les doublons avec une seule descentes encore si le premier de ProD2 gagne en aller retour (retour chez le ProD2) contre le dernier du top 12.
    Fin SPQR
    Deb SPQR
    Thème joueurs qualifiables pour l'équipe de France.
    Sur la feuille de match d'un équipe de TOP 12 au minimum 10 qualifiables EDF.
    Est qualifiable EDF, si ils ne sont pas français, doivent avoir jouer avec une licence FFR depuis l'âge de 14 ans (EDR située en France, bien sûr).
    Fin SPQR

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. sur thème remplaçant début SPQR, j'en garderai au moins 4 possibles à faire rentrer sur blessure en priorité, avec pas plus de 2 en cours de jeu hors blessure. Si on demande du rythme, faut qu'ils tiennent les mecs.Fin SPQR
      sur thème Bonus, début SPQR, je laisserai le bonus offensif à 3 essais, sans bonus défensif.fin SPQR.
      sur thème top 14, début SPQR, conserverait ¨même p/Top 12, une descente/montée ProD2/Top14, avec l'avant dernier qui dispute le barrage AR avec finaliste ProD2

      Supprimer
  22. Voici pour les réservations à l'Hôte du lac :
    Primprenelle, Michel Prieu (peut partager), Lulure (peut partager), Ritchie (peut partager), Le Gé (peut partager), Sergio (peut partager).
    Voyez ça entre vous...
    La biz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et Pimprenelle, elle partage pas ?

      début SPQR
      Les filles partagent
      fin SPQR

      Supprimer
    2. Il en fallait un, ce fut Charly ....
      Allez Chevreuse

      Supprimer
  23. coucou pour treignac ; je ne partage pas de chambre , car il m'est impossible de dormir avec une personne a coté de moi !!! Désolé pour ceux qui ne verront pas mon corps d'Apollon sur le retour ahahahah

    RépondreSupprimer
  24. Message de Bernard Laporte sur mon télégraphe personnel (porteur spécial) : "Et quand Gariguette, Tautor et Richard ne seront pas d'accord, c'est toi qui tranchera".
    Fumiste, va !

    RépondreSupprimer
  25. Déjà des marchandages. On n'avance pas vraiment.

    RépondreSupprimer
  26. Déjà des marchandages. On n'avance pas vraiment.

    RépondreSupprimer
  27. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  28. Déjà des marchandages. On n'avance pas vraiment.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon ami Michel,

      Si tu pouvais m'envoyer dans un post tous tes spqr stp que je puisse le mettre dans mon document. Ce serait vraiment sympa.
      Je sais je pourrais relire tous tes blogs mais je ne sais si je suis capable comme toi d'en extraire la substantifique moelle.

      Merci de ton aide précieuse.

      Le Gé


      Supprimer
  29. Bonjour à toutes et tous,
    Pour les propositions "SPQR" je propose à Richard, maître de ballet ou balais, au choix, de faire une chronique intitulée, par exemple SPQR, où nous viendrons déposer nos idées et critiques et non pas qu'elles se noient au fur et à mesure des futures chroniques distillées par Richard.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Georges,

      Tous les SPQR sont enregistrés dans le document que je mets à jour pour le présenter à Treignac.
      Michel a raison pas de marchandage, nous nous rencontrerons à Treignac pour parler de tous les thèmes.
      J'ai essayé de lire tous les posts pour reprendre vos idées mais c'est franchement très long.
      Voilà ce que je vous propose, c'est de les mettre dans ce post ou d'autres pour que je puisse les compiler et les classer pour les présenter en Avril. (avec le SPQR bien sûr)
      Aucune de vos spqr et je vous le promets, ne sera enlevé.
      Nous aurons du pain sur la planche.
      Le Gé

      Supprimer
  30. 2 articles intéressants sur les’ jeunes et la formation sur l’equipe.fr
    Il y a des gens qui semblent faire du bon travail et avec des idées au niveau régional

    RépondreSupprimer
  31. L'alerte de François (L'Equipe) démontre qu'il y a davantage de médecins au chevet du rugby français que dans une pièce de Molière. C'est, peut-être, une bonne chose et souvenons-nous que Côté Ouvert n'a pas été le dernier à brandir son clystère.
    SPQR s'inscrit dans cette tendance (d'ores et déjà 'chapeau' aux synthétiseurs) menacée du trop-plein cher au Général. Par conséquent et compte tenu du fait qu'il me paraîtrait surprenant que les zinstances voient ces initiatives extérieures d'un bon oeil, il me semble qu'à l'heure où nous serons prêts à divulguer le fruit synthétique de nos génies cumulés, nous devrons simultanément faire preuve de pragmatisme, d'originalité, de modestie et d'une connaissance parfaite des propositions venues d'ailleurs. Ce qui revient en bonne logique à annoncer que je me vois dans la pénible obligation de me retirer du projet. Cette remarque toute personnelle et d'une importance fort relative exprimée, je m'autorise à mettre en garde contre toute tentation de réinventer le bidon de deux litres, comme disait le Méla vosgien Jack Lang.
    Je crois (mais d'ici Treignac j'ai le temps de changer quatorze fois d'avis) que nous devons faire court et simple, en insistant davantage sur l'esprit que sur la litanie des mesures dites concrètes.
    Pour ne rien vous cacher (je veux dire 'pour ne rien vous épargner'), je ne suis toujours pas convaincu qu'une charte, aussi brillante soit-elle, possède un avenir tangible. Par réflexe conditionné, j'ai imaginé un André Boniface (ou un Jean-Pierre Garuet si vous préférez) lisant une telle charte. Ils voudraient nous casser la gueule.
    Evidemment, on peut rêver que l'article I, adressé aux dirigeants, éducateurs, entraîneurs, soit sobrement rédigé ainsi : Arrêtez d'être cons. Mais le doute me saisit, tel Lavillenie devant une barre à 6,50 m.
    La solution serait belle si on s'appelait Saint-Exupéry résolu à écrire "Le Petit Prince joue au rugby". On serait transporté dans un monde où l'on peut regarder les All Blacks de haut. Mais Saint-Ex lui-même ne s'est jamais hasardé à baliser le chemin enchanté qui mène au merveilleux. Ne serait-ce pas ce que nous allons tenter de faire ?...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très drole et arriver à mettre en peu d’espace Boni , Garuche et Lavillenie me plait beaucoup
      Sinon quand même , une impression donc quelque chose de non calibre ... j’entends moins Mourad , je vois plus de jeunes ( bons ) apparement il y a plus de jeu , donc globalement plus de prises de risque de nos Présidents , bon on est pas encore au bout mais ça a l’air de frémir , et j’allais oublier le club d’ »de mon cœur semble être sur le chemin de la redemption , sacré Lacroix ...
      je sais ...le meilleur ( ou le pire ) est à venir ... les tests de Novembre qui comme ceux de Juin ne veulent pas grand dire ... mais bon la aussi nous sommes pas a l’abri que les poulets empruntent «  le chemin enchanté qui mène au merveilleux «  over the rainbow «  À Treignac la rénovation ou la transformation ( plus Rugby que Macron pour le coup ) va s’operer . Voilà plein de bonnes raisons d’etre optimiste
      Pour le Ge , Lethiope qui va et qui vient avait fait un super boulot de synthèse il y’a 18 mois ? 2 ans ? le temps passe vite ...

      Supprimer
  32. Le Gé et Jan Lou veulent garder la QIR, comme l'écrivait le grand Boris Vian, pourtant c'est une arme à double détente perfide et excessivement dangereuse sur le joueur en phase de relâchement, bien sûr que les quelques que l'on a su mettre sur le grand con qui se croyait déjà enterre promise restent de fameux souvenirs, mais je persiste. D'ailleurs je mets sur la table de nos nouvelles lois la cuiller sur le même plan que la fourchette, cette autre arme fatale de l'arsenal de ces morpions de talons et autres manants de seconde ligne quand il s'agissait d'éteindre la lumière de l'adversaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut, et bien on est deux, pour ma part tombé dedans grâce à un prof de français, suis jamais remonté, de poèmes en contributions au collège de pataphysie, de romans en guide germanopratin, de chansons en digressions sur le jazz, suis accro à tout !!!!!!!

      Supprimer
  33. Cher Gérard,

    Je suis emmerdé avec Android et Windows. Plus moyen de passer des messages sur ordinateur. Mais je n'ai pas de message à passer pour la Charte des Quinconces. Au Président élu et commerçant patenté de fédérer ses équipes. Nous avons le rugby que nous méritons. Nous avons des penseurs de droite et de gauche compétents. A la FFR d'y faire appel. A nous d'être patients en regardant ailleurs le jeu que nous aimons.

    RépondreSupprimer
  34. Je suis un enragé de la France, de voir nos qualités gaspillées. Je sais ce que les autres nous envient. Nous regardons souvent ailleurs alors que nous avons tout dedans pour pouvoir exister et être performant.
    Je prends plaisir à comparer les pays et les hommes. Au pays du rugby ils se trouvent défaillants en économie.Ils envoient leurs enfants chez nous pour les rendre plus compétents. Ils ne savent pas qu'ils ont chez une superbe machine a créer une élite. Reine du monde depuis 120 ans. Le bonheur n'est pas ailleurs. Il est ici et maintenant à chacun de le chercher pour mieux le partager. D'accord on n'est pas arrivé.

    RépondreSupprimer
  35. J'aime le rugby de la coupe d'Europe. Il nous sort du train train du top 14. Voir jouer les Saracens ce n'est pas si mal. Jouer on y est obligé. Toulon ne joue qu'une mi-temps. Ils se mentent quand ils pensent que ce n'est que mental. La Rochelle a dû travailler mieux pendant l'été. Au haut niveau tout se paie, il n'y a rien à negocier.
    L'Europe on n'en veut pas. C'est une erreur. 72 ans de paix on l'a oublié. Sans penser à nouveau à elle dans 30 ans nous n'existerons plus sur l'échiquier de ce monde emballé. Le rugby d'Europe oblige les équipes à jouer pour exister. Le weekend est là on va pouvoir regarder.

    RépondreSupprimer
  36. Je suis un enragé de la France, de voir nos qualités gaspillées. Je sais ce que les autres nous envient. Nous regardons souvent ailleurs alors que nous avons tout dedans pour pouvoir exister et être performant.
    Je prends plaisir à comparer les pays et les hommes. Au pays du rugby ils se trouvent défaillants en économie.Ils envoient leurs enfants chez nous pour les rendre plus compétents. Ils ne savent pas qu'ils ont chez une superbe machine a créer une élite. Reine du monde depuis 120 ans. Le bonheur n'est pas ailleurs. Il est ici et maintenant à chacun de le chercher pour mieux le partager. D'accord on n'est pas arrivé.

    RépondreSupprimer
  37. Cher Gérard,

    Je suis emmerdé avec Android et Windows. Plus moyen de passer des messages sur ordinateur. Mais je n'ai pas de message à passer pour la Charte des Quinconces. Au Président élu et commerçant patenté de fédérer ses équipes. Nous avons le rugby que nous méritons. Nous avons des penseurs de droite et de gauche compétents. A la FFR d'y faire appel. A nous d'être patients en regardant ailleurs le jeu que nous aimons.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heureux de voir que tu as repris place dans la club-house, Michel.

      Supprimer
    2. Cher Michel,

      Ton expérience est utile au quinconce et à notre rugby, toi qui est adepte de l'apprentissage et je le suis aussi, je crois au passage de témoin mais après le coureur court tout seul avec tes conseils.

      Alors je pense que toi comme les autres, toutes tes idées sont bonnes à discuter avec tout le monde.

      Et pour Charles, peut être que les instances et d'autres nous trouveront stupides, (et ils auront peut être raison). Mais je préfère me dire que nous aurons essayé. Peut être pour rien, pour eux, mais pas pour nous.
      Je trouve que vous avez de sacrées bonnes idées qui doivent être discutées et nous devons les partager en dehors de ce blog.
      Voilà mon sentiment
      LE Gé

      Supprimer
  38. Hello, je reviens en jeu après deux jours sur la touche (commotion zéro rugby. Tiens, on pourrait appeler ça Zero Dark Rugby, n'est-ce pas Cathryn ?)
    Ca avance. Le sujet "SPQR" me semble intéressant, constructif. Nous en sommes au début, alors laissons les idées flotter. Que chacun collationne les siennes et nous poserons tout ça sur la table à Treignac. Ca nous promet une belle journée d'échanges.
    Ce que nous en ferons pas la suite, je peux y réfléchir, ayant quelques leviers intéressants. Mais ça ne restera pas lettre morte, je vous l'assure.
    Ca peut même être remis en mains propres sous un forme qui reste à déterminer. D'où l'importance de Treignac.
    A plus

    RépondreSupprimer
  39. suis content, hier sur "late rugby club" Lombard évoque la problématique des remplacements en cours de match, pour lui, seulement la 1ere ligne plus 2 autres sur le banc et remplacement qu'au cas de blessure.
    Trés proche de ce que j'ai déjà écrit ici il y a qq semaines, mais ça n'avait pas été repris par nos blogueurs....grrr

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. georges,

      Je l'ai mis dans mes SPQR mais si tu veux le libeller autrement. Vas y je t'en prie.
      Deb SPQR
      Thème remplaçants.
      N'autoriser que les remplacements sur blessure avérée afin que les équipes à petit budget soit aussi capable de suivre.
      Pour le jeu, tactiquement il faudra s'économiser car tenir 80 minutes sera une autre manière.
      Fin SPQR
      SI tu es OK
      deb SPQR
      Thème remplaçant.
      seulement la 1ere ligne plus 2 autres sur le banc et remplacement qu'au cas de blessure.
      Fin SPQR.
      Si tu es d'accord je le rajoute.
      Le Ga

      Supprimer
    2. de toute façon qqsoit la formulation, il y aura bien un chapitre sur tout ce qui touche au remplacement en cours de match. Après on se mettra bien d'accord. Il y avait une règle ligue/ffr qui dit si temps de jeu inférieur à 60 minutes(je crois) ça permet de ne pas être considéré comme avoir fait un match et entre donc dans le nb de match à ne pas dépasser

      Supprimer
    3. Bonsoir, terrain des amateurs je crois qu'il ne faut pas dépasser 40 minutes de jeu par rencontre, mais quid du monde pro ça maîtrise pas.

      Supprimer
  40. "À nous d'etre patients en regardant ailleurs le jeu que nous aimons"
    Allez,pas mieux !

    RépondreSupprimer
  41. Gérard a raison de dire "au moins, on aura essayé". D'ailleurs, je regrette (un peu, pas plus) d'avoir émis un avis assez négatif sur l'idée de charte, du à un indécrottable besoin de liberté, sans loi, sans règlement, sans charte. Uniquement une éducation intransigeante sur les fondamentaux. Pas d'assistanat mais des personnes qui "assistent" spontanément leurs frères. Utopie ? Voire.
    Mais le projet de charte aurait pour mérite premier de clarifier nos échanges, passionnants mais bordéliques. Combien de fois je me suis dit "Richard nous propose des pistes et nous parlons d'autre chose...", alors que nos aperçus éclairés pouvaient attendre un moment opportun. Je me dis civilisé et je me comporte en cuistre.
    Alors, la charte ? Ne faudrait-il pas en un premier temps, établir les "statuts", s'accorder sur l'Objet,
    dresser une sorte de "Cahier des Charges", sérier les thèmes puis déterminer celui dont on va causer la semaine prochaine ? Chiant ? P'têt ben mais sans ce préalable, nous nous contenterons de nous faire plaisir, de sortir des vannes et des astuces, en fin de compte de ne servir à rien. La charte est un travail.
    J'ai donc besoin de savoir : une charte pour qui et pour quoi ? Un chapitre destiné aux bénéficiaires, les gamins ; un autre destiné aux transmetteurs, les éducateurs-formateurs-entraîneurs ; un aux garants, les dirigeants ?
    Le premier mérite de l'exercice sera de nous permettre de savoir si nous sommes dignes d'être "Quinconces".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ta présence sera appréciée, Charles.
      Mais laissons aussi un peu de légèreté nous envelopper d'ici avril.
      On comptera aussi sur Philippe (Tyrosse) et d'autres éducateurs pour creuser et planter.

      Supprimer
  42. C'est pas que je voudrais casser ce bel élan constitutionnaliste mais l'année dernière à la même époque ou à peu près, nous partîmes vaillamment à l'assaut de l'immobilisme ambiant, nous promettant de nous réunir à Treignac et de ne nous séparer qu'à la force des baïonnettes - euh non ça c'est une autre fois pardon ... Bref nous nous rencontrâmes, nous bavardâmes, certains se livrèrent à force libations et fumage de machins hétéroclites si bien qu'au moment de livrer à la postérité le fruit de nos réflexions, les esprits embrumés par l'alcool, la fumée et je ne sais quoi encore il n'y eut rien, non pire : que dalle ! Des impressions, des éclairs de génie, des pensées fulgurantes d'un soir autour d'un godet, des anecdotes salées, poivrées et épicées : tout plein . Mais de la bonne pensée romaine à la SPQR, avec des chartes des lois et règlements je n'en vis point la queue d'une ! ( et quelque part c'est tant mieux !)
    Donc mon conseil : si vous allez à Treignac allez-y pour vous marrer et vous rencontrer sans projet défini, ni plan de bataille et là peut être que l'esprit du rugby parlera . Sinon suis assez d'accord avec Michel : que les ceusses qui sont grassement payés pour penser, pensent . Nous aut' les feignants on a bien assez à faire comme ça .
    A vous lire ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gariguette,

      "Cent fois sur le métier remettez votre ouvrage"

      Même si Boileau, ce n'est pas terrible pour les rugbymen ou rugbywomen, je préfère voir si nous pouvons le faire cette fois-ci.

      Je ne désespère jamais de me lancer dans une bonne action. Pourquoi laisser nos idées dans ce blog, répandons notre parole. Tu vois je ne sais pas si elle est bonne mais c'est la notre.

      Il faut à un moment, rendre à ce sport ce qu'il nous a donné avec les anciens qui nous ont transmis cet esprit. Alors prenons le relais, même si seulement quelques uns suivront et bien au moins, nous ne l'aurons pas réalisé pour rien.

      J'aime ce sport pour ce qu'il m'a fait grandir et reconnaitre que tous ensemble nous pouvons réussir ou échouer (mais nous relèverons ensemble). Grâce à lui, j'ai compris comment coopérer avec les gens pour réussir.

      Alors, c'est le moins que je puisse faire.

      Tenter d'écrire une charte avec vous et nos pensées pour les autres.

      Voilà.

      Le Gé qui compte sur Gariguette et son esprit comme ceux de tout ce blog. La Rêve évolution vivra

      Supprimer
    2. Ouaip, assez d'accord la dessus, nous on doit être le poil à gratter, que ça fuse dans le désordre, si les chers zélus , j'en doute, s' emparent un jour d'une fulgurance, tant mieux, sinon on aura toujours donné notre avis.
      Pis les chartes, ça marche vachement bien, mais au pays de Candy seulement, ou y à que des gentils,pas de présidents, d'avocats.
      Allez Chevreuse

      Supprimer
    3. La jouer "le drapeau noir flotte sur la marmite", c'est ce qu'on pratique souvent sur ce blog. Mais mieux vaut quand même laisser flotter les idées en attendant notre prochaine rencontre. Saupoudrées de nourritures et breuvages terrestres, bio de préférence, en temps et heure, c'est bien.
      Pour apporter de la sémillance.On reste quand même dans la convivialité. Avec modération, notre hôte ancien gendarme pourra nous le rappeler, afin de ne pas altérer nos neuronnes...
      Et avec un peu de brillance, en apportant des pistes à discuter, synthétiser, et condenser. Juste des tranches d'expériences, de vécu, sur lesquelles s'appuyer pour développer des réflexions pouvant interpeller. Quant à parler de "charte" ou de grand livre blanc... Si ça peut un peu inspirer en haut lieu ceux qui sont censés l'être, ça serait une belle satisfaction d'ensemble.
      On sait tous que le malade n'est pas imaginaire. Mais il ne suffit pas de passer les habits de médecin pour passer pour grands érudits et parler comme tel.
      Un rêve évolution (et pas une rave évolution) pour une belle circonvolution (et pas un cirque-onvolution)...

      Supprimer
    4. A propos de poil à gratter et d'ex-gendarme je vous rappelle que parmi le choix ahurissant de confitures bio proposées au petit-déjeuner par l'hôte du lac, il y a précisément une gelée de cynorhodon c'est à dire de la confiote de gratte-culs ... elle est délicieuse non pardon : elle est sémillante ! 😋😋

      Supprimer
    5. Sylvie, c'est quand même plus beau de parler d'eglantier que de cynorhodon, d'autant que c'est bien sa pulpe qui sert à faire des confitures, en prenant soins d'enlever les akènes.
      Et cynorhodon c'est pour tous les rosacées

      Supprimer
    6. Personnellement, je trouve l'idée du Gé rassembleuse. L'année dernière, nous avons fait connaissance. Nous avons créé du lien. Et ça se lit sur le blog. On ne peut pas faire mieux pour un coup d'envoi.
      L'année prochaine ? Il y aura collation d'idées et réflexion sur le support à créer pour que le fruit de ces réflexions puisse porter.
      Juste vous signaler aussi que le prochain Flair-Play rendra compte de notre dernier séjour, qui ne restera pas lettre morte, Sylvie.

      Supprimer
  43. Gariguette, à l'instar de n'importe quel autre sujet, le projet charte confirme qu'il y a autant de façons que de blogueurs d'exprimer la même chose, mais aussi que ce qui les rapproche est infiniment plus puissant que ce qui les sépare. Donc, causer du projet dont à propos au sujet duquel nous écrivons est aussi révélateur et utile que de débattre autour de Lopez ou Plisson.
    Tu penches vers l'absentéisme, pécheresse, alors que Richard prône une participation légère, légère. Taper en touche ou taper à suivre ? Taper le carton ou sur le système ? J'ai trente-huit raisons de réfuter la charte et une de l'appuyer : tenter le jeu collectif avec les autres francs buveux.
    Et pourtant, je reste persuadé de n'avoir rien à dire, sinon de rappeler épisodiquement que le rugby recèle un capital secret dont, bien entendu, les Français connaissent la magie et possèdent la clé.
    Plus prosaïquement, quelque chose me dit que les générations à venir réservent de belles surprises, bien que n'ayant pas lu de charte. Etonnant, non ?
    PS. Pour Libourne, tourne à droite à la sortie de Honfleur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. UAL mon club quand j'étais très très jeune.

      Supprimer
  44. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  45. Bonjour, eu la -très- mauvaise idée hier soir, de regarder la seconde mi-temps de ST/Cardiff, pffffuuuuuiiiii une purge comme rarement, j'entends autour de moi dans les clubs partout une litanie sur les défections dans les EDR, qu'ils continuent les pros de l'ovale à se bidonner entre eux de cette façon et à nous prendre pour des couillons, y'aura bientôt plus de gamins et encore moins de parents qui pousseront le portillon d'un stade.
    Sur ce que le ST nous a montré ça frôle la faute de goût, la faute professionnelle et ça montre bien combien notre blog et ses semblables sont des espaces de respiration qu'il faut garder vierges de tous sponsors, partenaires et autres.
    Le Lombard tricheur truqueur dont qu'on parle, le même qui reste chez les Barbarians et qui expertise à longueur de plage serrée entre 2 pubs des partenaires, l'a des idées sur le jeu, grand bien lui fasse, ferait mieux de les garder pour lui et ses semblables, on ne peut pas demander du rab de rata et cracher dedans !!!!!!!!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nini,

      je n'ai pu que regarder qu'une mi-temps c'était nul sans fond de jeu.

      Argh, il ne faut pas que le ST tombe dans ses Travers comme dit le racing.

      Le Gé

      Supprimer
  46. AUS vient de terrasser les NZ ??? Comment ??? Pourquoi ??? M'enfin ??? Quelqu'un a vu ??? Et z'en disent quoi les thuriféraires des tout noir ???
    CAB de nouveau avec des couleurs, même dans ce petit tournoi bis de l'Europe, ça fait du bien.
    Saisi à la radio mais sans comprendre vraiment, une histoire de rugby avec Laporte, Simon, Montpellier, quelqu'un est au courant ???

    RépondreSupprimer
  47. Samedi et météo pourrie, coupe d'Europe de rugby, on pourrait s'attendre à de l'ébullition sur notre blog, bin non, plat comme le rugby du ST, calme comme on ne s'imagine même pas connaitre un calme comme ça, sont où donc les amis, au monoprix pour la foire aux vins ou bien ?????

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. SI Nini,

      J'ai un SPQR.
      J'en ai vraiment ras le bol des joueurs qui plongent comme à la piscine dans les rucks ou bien qui arrivent sur le côté qui bloque le ballon puis innocemment le lâche quand l'arbitre proteste.
      Alors
      DEB SPQR.
      Thème Ruck.
      Toute personne plongeant dans un ruck carton jaune. Tout joueur qui arrive dans un ruck ne pourra y participer si il a les deux jambes non appuyées sur le ruck.
      Voilà
      Fin SPQR.
      Je ne sais pas sui cela a du sens mais j'avoue que cela me gonfle.
      Je n'ai vu aucun match car je n'ai pas BEIN sport donc aucun commentaire.
      LE Gé

      Supprimer
  48. Ras le bol !
    Lopez : fracture luxation malléolaire voir bimalléolaire (au ralenti, décryptage du mécanisme, pied à 90° luxé, le joueur en lecture labiale "j'ai mal putain"), j'ai observé les secours : le seul geste à faire c'est réduire la luxation (plus de douleur, protection vasculonerveuse, réalignement et immobilisation)... pas vu faire ... à ce niveau soit le médecin de club en a la pratique soit il délègue à un urgentiste qui devrait savoir faire. insupportable visuellement, inadmissible à ce niveau professionnel.
    Nous sommes au tiers du championnat : ballet de signatures de joueurs impropre à l'esprit du club et du rugby, un ministère qui traîne le pied voir la savate pour BL, des blessures graves de plus en plus nombreuses avec appel à des jokers médicaux étrangers pour la plupart sans parler de l’énigmatique commotion cérébrale, les sélections jeunes en ligue décapitées (plus que les U 16 et les moins de 26), un ST morose sans banc de remplaçants de haut niveau, et toute vos contributions qui pointent du doigt que notre rugby est atteint du cancer et de la gangrène de véreux et de poilus tous moins couillus les uns que les autres pour vu qu'ils arrivent à se les gratter pour leur satisfaction personnelle.
    La cerise sur le gâteau, le nœud pap's, le fin du fin : la haute tenue de Mr Lombard porte drapeau de la crapulerie institutionnalisée bien loin de la moralité dont le RUGBY Français pourrait se draper. Les VALEURS sont balayées par les féconds argentées qui vont continuer à noyauter le système pour le plus grand bien de leur portefeuille !
    "Les Quinconces" une philosophie rugbystique ovalesque inégalée à ce jour, reflet de nos racines et de nos tripes, bien loin de l'argenterie actuelle, va soulever des montagnes, de la sueur, et de l'amitié pour que la patrie porte haut et fort notre "Coq" au firmament du rugby planétaire ! Victor Hugo disait “Rien n’est plus imminent que l’impossible”. A vos plumes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au top, le Tautor. Mais il faut penser aussi à ré-enchanter. Il n'y a pas de rugby qu'à Marcoussis et dans le Trop 14. Ne pas voir que la partie émergée. C'est aussi le but des Quinconces. Pas de lamento persistant.
      Je vous invite aussi chaque semaine à creuser un sujet, à aller au fond d'un thème : cette fois-ci c'était l'Europe. Elle est au cœur d'une réflexion qui va plus loin que le sport. Qui nous interroge sur nos racines, nos liens, l'union qui fait la force, ce qui nous rassemble davantage que ce qui nous sépare.
      J'aimerai beaucoup vous lire sur ce thème. Car j'ai l'impression qu'à force de critiquer l'état actuel du rugby pro français, on en vient à s'éloigner de ce qui fait le seul de ce blog, à savoir le décalage recherché.

      Supprimer
    2. "l'Europe enlevée" ça fait bien sûr penser à l'enlèvement d'Europe soit l'un des mythes fondateurs de la construction européenne ou plus exactement de l'idée européenne . Zeus tombe amoureux d'Europe princesse phénicienne, il lui apparaît sous la forme d'un taureau blanc, subjuguée la jeune fille monte sur son dos et il l'emporte dans un long voyage jusqu'en Crête, il la viole et de ce viol naît Minos futur roi de Crête ( Minotaure, fil d'Ariane labyrinthe etc)
      On est en pleine mythologie grecque donc il y a fatalement un sens à cette histoire étonnante ... Que-oi ? Un viol à l'origine de NOTRE Europe ??? Si quelqu'un a une explication ... ( J'en ai une mais je ne vais pas tout faire non plus ! )
      Sinon bien sûr Richard a joué sur "enlevé" soit plein d'entrain et de brio ... comme le jeu de LA Rochelle en somme .

      Supprimer
  49. Eh ben Tautor ! Je présume que tu sais ce que tu dois prendre quand tu te mets dans cet état. Et si tu choisis le bain de tilleul, tu peux secouer l'arbre !
    Evidemment, tout ce que tu dis est juste et reçois l'adhésion du moindre des honnêtes hommes. N'est-ce pas Yves Coppens qui disait que l'australopithèque avait une gueule de joker médical ? Sur le coup, on n'avait pas bien compris. N'est-ce pas l'Antoine qui disait rue Bonaparte 'Lombard, je lui vois un avenir dans la banque' ?
    Donc, arrive ce qui devait arriver, d'autant plus que les Kékéconces n'ont toujours pas sorti leur charte.
    A propos, quand le tilleul aura frappé, faudra qu'on m'explique ces histoires de jeunes, les U 2 et les P 38 disparus en plein ciel de gloire. C'est-y pas plutôt bien q'on renonce à embrigader les ados influençables, partagés entre Marcoussis et Dakka ?
    Visité le nouveau Vimy : la dernière dalle ne porte aucun nom. Interrogé, le gardien répond 'c'est pour les joueurs de rugby'. De qui se moque-t-on ? Que fait Laporte lisse ?

    RépondreSupprimer
  50. Nini, on vient de m'offrir un siècle de Brive 1910-2010 rugby au coeur. Beau pavé d'histoires....
    Bien sûr, j'ai vu les AB perdre mais j'ai surtout vu les wallabies gagner. Le haut niveau c'est un ensemble de détails. Parmi les grands joueurs j'aime bien ce morpion de Hooper.
    Je crois que pour les AB la saison tire a sa fin.
    Cependant de belles choses des wallabies en pression de défense d'où nouvelle interception en début de match.
    Assez remarquables plaquages directs et surtout pick ang go debout au lieu de plongé de notre top 14. Un moyen d'aérer le jeu jamais ennuyeux.on tente oour gagnerc'est plus marrant a jouer.
    L'Australie a joué pour ne pas perdre le ballon. Pas mal a étudier pour le mois de Novembre.
    Un contingent de joueurs AB en Espagne. Haka devant le roi. L'Espagne des Asturies s'équipe en rugby pour préparer mieux les jeux olympiques.
    En tuant les équipes de jeunes de notre rugby dans quelques temps elle aussi nous passera devant.
    Tautor est en colére mais ici aussi la corrida n'est pas que dans l'arène. Barcelone et Madrid en sont au bras de fer. Je vous dis on vit une époque formidable.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vrai, Rives,Back,Lièvremont entre autres, Hopper maintenant,des mecs de taille moyenne aux premiers appuis courts apportent beaucoup a l'équilibre d'une troisième ligne.
      Quand aux Kiwis leurs rares défaites font de l'ombre aux victoires adverses.
      Allez, on vérifie en Novembre?

      Supprimer
  51. Don Mitchel
    en parlant de corrida, le valencien Enrique Ponce vient de recevoir le "Trofeo Cossio" pour l'ensemble de sa prestation durant la temporada 2017 avec Victorino Martin meilleure ganaderia... Emplement mérité, un des derniers "classico" de la tauromachique espagnole avec José Tomás (en sommeil snif), à lire "José Tomás Román" par Jacques Durand 2007 édition Actes sud sinon https://youtu.be/7bp3wadAWdo monumental

    RépondreSupprimer
  52. N'eût été le plaisir de quelques amis trop rares,on aurait mieux fait d'aller aux champignons, y en à encore !
    Des champions à Michelin, déjà moins; un petit quart d'heure et puis extinction.
    Face à cette équipe à qui on en prédit 50 tous les samedis malgré notre vieux pote Hartley, à part les frères Mani, Sli et Ti, solides sur les fondamentaux comme on dit quand on à fréquenté Salviac, on s' est ingurgité une roborative bouillie ( un peu de trappiste aussi).
    Par pure charité je vous fait grâce d'un commentaire sur nos nouveaux amis de Beigne-Sports, ils ont un grand champ de progression devant eux !
    Bref, Gé t'as rien perdu
    Allez, Chevreuse /Vitry, gros navion , maison , et la bizz à tous, beau programme, non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quelle belle déclaration aborigène d'avant match pour dire qu'ils sont Australiens ! Respect ...les Catalans pourraient en prendre de la graine à mon sens Michel cette Blediloe's cup commence fort en différé 👍😉☀️🥂

      Supprimer
  53. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  54. pour le Ge, en SPQR, faudra ouvrir, je pense, un chapitre de reflexions pour les résultats financiers des joueurs formés en centre de formation et qui ensuite pérégrinent, un peu comme pour le foot

    RépondreSupprimer
  55. Pensons aussi à ré-enchanter. Il n'y a pas de rugby qu'à Marcoussis et dans le Trop 14.
    L'objet des Quinconces n'est pas de lamento persistant.
    Je vous invite chaque semaine à creuser un sujet, à aller au fond d'un thème : cette fois-ci c'était l'Europe.
    Elle est au cœur d'une réflexion, l'Europe, qui va plus loin que le sport. Elle nous interroge sur nos racines, nos liens, l'union qui fait la force, ce qui nous rassemble davantage que ce qui nous sépare.
    J'aimerais beaucoup vous lire sur ce thème. Car j'ai l'impression qu'à force de critiquer l'état actuel du rugby pro français, on en vient à s'éloigner de ce qui fait le seul de ce blog, à savoir le décalage recherché.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au moment où se dispute une Coupe d'Europe rebaptisée pour valoriser l'idée mercantile des champions télévisée sur une chaîne payante qatari qui limite sa visibilité en France (même si elle est superbement commentée par le duo Pires-Yachvili dans la lignée de Couderc-Albaladejo et c'est un compliment), l'Europe politique est fragilisée par des recherches d'indépendance sur fond d'histoire mal réglée.
      Ces moments parallèles sont une coïncidence troublante.

      Supprimer
    2. Et pour tout vous dire, je regarde d'un œil distrait (puisque je vous écris) Montpellier dont le jeu est assommant (sauf quand Paillaugue touche le ballon), préférant les inspirations anglaises d'Exeter.

      Supprimer
  56. Merci , gracias , danke , thank you ( Brexit pas encore fait ... ) Gracie etc....
    Jean Lou peux tu remettre ton idée sur une’ coupe d’Europe de haut niveau et ce que ça signifie en cascade , je trouve que c’est une bonne idée pour l’intérêt du Rugby et de nous pousser à hausser notre niveau de jeu ....

    RépondreSupprimer
  57. juste en parlant de l'Europe et tous ses indépendantistes.
    Que ce soit le Brexit ou les catalans.
    Dès qu'il a fallu prendre le pouvoir tous ceux qui crient à l'indépendance se déballonnent (de rugby).
    Alors que nous devrions nous réunir, tu as encore des gens qui dépendent leur pré-carré.
    ÇA ME DÉSOLE.
    Pour la formation.
    SPQR.
    Thème formation.
    Les EDR des internationaux auront (dans toute l'Europe) 10% du salaire du joueur versé par le club à se partager de l'age de 8 ans à 18 ans suivant le nombre d'année de présence dans l'EDR jusqu'à sa retraite.
    Fin SPQR.

    Et pour réduite le matchs un top 12.

    LE Gé

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. qui défendent leur pré-carré.
      Le catalan qui ne veut rien dire ni agir et qui attend que la situation pourrisse, c'est cela du courage.
      Le pire de ce que j'ai entendu 'c'est enfin avec ce vote pour le oui, je me sens plus libre"
      J'ai été souvent à Barcelone et j'y fréquente beaucoup d'espagnols, je n'avais vraiment senti que c'était une dictature. Quand je pense que le film l'auberge Espagnol a été tourné là bas. Une ode à l'Europe.

      Supprimer
  58. Pour le pilier Atonio il se traine par rapport au pilier gauche de la Rochelle il est superbe ce pilier.
    LE Gé

    RépondreSupprimer
  59. OK Richard, l'Europe. Un sujet qui va tester notre capacité à échanger en parfaits gentlemen. Ce dont je ne doute pas.
    Si la saison était bloquée à disons vingt-cinq matches de compétitions, non seulement cela ménagerait les cranes, les vertèbres et les tendons des gladiateurs, ainsi que les cordes vocales des insupporteurs, mais cela permettrait de meubler agréablement quelques weekends libres en jouant sans pression excessive les ambassadeurs chez des barbares vraiment riants.
    Ayant beaucoup fréquenté les pays de l'Est dans une autre vie et ayant toujours pris grand soin de leur parler "d'autre chose", j'y ai rencontré un intérêt pour le rugby méritant mieux que notre dédain. Certes, seul un petit quart des sportifs semblait concerné, soit guère moins que de par chez nous.
    Je rêvais alors d'une diplomatie ovale qui aurait bien valu le ping-pong sino-américain. De retour en France, je me lassais vite de provoquer les ricanements.

    PS. Victor Vito bien parti pour conserver son titre de meilleur joueur. Pas mal pour 'un pré-retraité venu chercher du pognon'.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah Charles, tu prends le sujet au rebond. J'apprécie. J'aimerais retrouver un peu plus "d'échanges" dans les commentaires de ce blog. C'est-à-dire prendre un sujet pour bien l'essorer.
      La prochaine chronique ? Aucune idée précise encore. J'attendrai mercredi, sans doute, pour mieux y travailler durant mon jour de repos. A voir.

      Supprimer
    2. je viens de lire quelque chose de très intéressant dans "Aurore" qui mériterait un développement sur Coté Ouvert.

      Supprimer
    3. encore que , je ne suis pas d'accord sur le match d'hier, car ce n'est pas Vito, qui rayonne mais Bothia en "7", faut pas se laisser prendre par les bateleurs commentateurs.

      Supprimer
  60. L'Europe l'impression d'y être au coeur au fin fond de l'Espagne. Ici on parle toutes les langues. Hier des Danois disaient que leur pays s'affaiblit. A vouloir trop donner ils oublient parfois de travailler pour gagner ce qu'il est prévu de distribuer.
    Avec toutes nos différences j'aime l'Europe mais c'est vrai il faudrait la dépoussiérer. Nous sommes en paix il faudrait construire. Et pour cela expliquer. Chinois et Américains ne sont pas des agneaux. Comment rivaliser. Sur l'échiquier du monde la France est un timbre poste.

    RépondreSupprimer
  61. Ce qui me fait râler c'est de voir que beaucoup de pays se sont nourris de nos idées, enfin celles de nos philosophes et de notre Histoire.
    LaFrance et individuellement les autres pays d'Europe ne peuvent rien contre les machines infernales d'asie et d'Amérique.
    La régionalisation existe et il faut en êtŕe fier. La choucroute est meilleure en alsace mais rien ne vaut un cassoulet toulousain (souvent empruntéa Castelnaudary). Je veux dire que l'on peu se nourrir de ça mais que piur fédérer l'Europe,c'est à penser au niveau des nations.
    Les choix ne sont pas si variés qu'on veut bien le croire. Il faudrait éduquer mais surtout faire naître l'envie de dépasser nos egocentrismes. Reparler d'amour(le vrai) entre les hommes au premier degré pour se rapprocher. On pourra en parler ça pourrait même apaiser des dizaines de guerre de clochers

    RépondreSupprimer
  62. Richie, on malméne tes sujets avec notre rugby, mais ce soir ton coeur de rochelais doit battre un peu plus fort avec la manièŕe dont il s ont tiré leur succés. Cela prouve au moins qu'un président et son équipe peuvent jouer au diapason.
    Pour devenir grand il faut rêver sans limite et pas à pas progresser. Pas la peine de copier mais s'inspirer.
    Pour l'Europe aussi il faut et penser qu'impossible n'est pas que Français.

    RépondreSupprimer
  63. Richie, on malméne tes sujets avec notre rugby, mais ce soir ton coeur de rochelais doit battre un peu plus fort avec la manièŕe dont il s ont tiré leur succés. Cela prouve au moins qu'un président et son équipe peuvent jouer au diapason.
    Pour devenir grand il faut rêver sans limite et pas à pas progresser. Pas la peine de copier mais s'inspirer.
    Pour l'Europe aussi il faut et penser qu'impossible n'est pas que Français.

    RépondreSupprimer
  64. Ce qui me fait râler c'est de voir que beaucoup de pays se sont nourris de nos idées, enfin celles de nos philosophes et de notre Histoire.
    LaFrance et individuellement les autres pays d'Europe ne peuvent rien contre les machines infernales d'asie et d'Amérique.
    La régionalisation existe et il faut en êtŕe fier. La choucroute est meilleure en alsace mais rien ne vaut un cassoulet toulousain (souvent empruntéa Castelnaudary). Je veux dire que l'on peu se nourrir de ça mais que piur fédérer l'Europe,c'est à penser au niveau des nations.
    Les choix ne sont pas si variés qu'on veut bien le croire. Il faudrait éduquer mais surtout faire naître l'envie de dépasser nos egocentrismes. Reparler d'amour(le vrai) entre les hommes au premier degré pour se rapprocher. On pourra en parler ça pourrait même apaiser des dizaines de guerre de clochers

    RépondreSupprimer
  65. Rien ne doit te faire 'râler', Michel. Ou alors, imagine combien les étrangers devaient râler quand la France était à maints égards la première puissance du monde. De même que je pense que notre rugby a de beaux jours pas très lointains devant lui, je suis convaincu que l'Europe doit se débarrasser de ses perpétuels vêtements de deuil. L'Europe, c'est parfois Côté Ouvert ! Pas mal de nostalgie, pas mal de pessimisme, pas mal d'inertie. Faisons une plus large place aux jeunes, en EdF comme à Bruxelles, ils vont nous recentrer sur l'essentiel tout en abordant le Village Monde avec des yeux neufs.
    Et puis, on a la Bombe, merde quoi !

    RépondreSupprimer
  66. Enlever ou élever l'Europe ? that's the question !
    Fort de ton commentaire, Richard, qui élargit la passe à l'outre manche et qui souhaite que nous soyons légions aux Quinconces à thématiser l'Europe, il faut dire que les résultats du we ne plaident pas pour un enthousiasme débordant à écrire une dithyrambique éloge faisant référence aux moines et à Saint Simon ! Peut être que Victor Hugo, qui écrivait toujours debout, aurait pu nous enflammer d'un romantisme débordant. Déjà que j'ai des difficultés à comprendre notre rugby français et sa philosophie, tu imagines bien que de parler de l'Europe reste un mystère pour moi ! En effet curieux paradoxe que d'en parler de ce rugby européen, dévolu aux riches à contrario du rugby des pauvres dont on ne parle jamais. Les exemples sont nombreux, la péninsule ibérique, l'europe centrale et du nord et celle du sud, fondatrice des Jeux Olympiques pour laquelle j'avoue ne connaître que l'Ouzo, le sirtaki et la Callas ! Je ne sais même pas s'ils ont un championnat de rugby ! Toujours est-il qu'en ouvrant ce soir le Code Civil de mon grand père (Dalloz édition 1905), la première page est titrée "lois constitutionnelles et lois organiques". Celle du 25 février 1875 stipule que le pouvoir législatif s'exerce par deux assemblées: la Chambre des députés et le Sénat. A vrai dire, 112 ans plus tard rien n'a changé et les mises à jour du Code Civil n'ont pas cessé d'être ! En est-il de même pour le rugby Européen ? Rendez vous dans 112 ans ! Car en feuilletant les dernières pages du Code Civil, je suis tombé, page 539, sur le chapitre de la possession. L'Art. 2228 dit que la possession est la détention ou la jouissance d'une chose ou d'un droit que nous tenons ou que nous exerçons par nous-mêmes ou par un autre qui la tient ou qui l'exerce en notre nom. L'Art. 2232, un peu plus loin, dit que les actes de pure faculté et ceux de simple tolérance ne peuvent fonder ni possession ni prescription ! Me voilà donc libre de parler du rugby européen, celui des pauvres qui œuvrent en silence et dans l'anonymat, loin de nos préoccupations élitistes. D'ailleurs, Bruxelles a t-elle une équipe de rugby ? Pourrait-elle légiférer le rugby européen comme celui du monde économique ou politique ? Faudra t-il être énarque pour finir international ? Vaste débat quand on voit qu'on ne respecte pas les quotas européens pour laisser place au rêve en faisant venir sous diverses artifices des légions étrangères (sans parler du 1er exportateur mondial de lait qu'est la NZ à l'origine de la pénurie de beurre !) qui passent leurs temps à défrayer la chronique de notre quotidien ! Je serai ravi de savoir si parmi nos lecteurs assidus du blog certains ont une idée de ce rugby européen que nous ignorons pour le plus grand nombre ? Bref, tu l'auras compris Richard que l'Europe enlevée n'est rien d'autre qu'un pis-aller dans lequel on se complaît faute d'autre chose ! Mais élever l'Europe au rugby est une autre gageure qui mettra 112 ans à aboutir ! Freud disait “L'humour a non seulement quelque chose de libérateur, mais encore quelque chose de sublime et d'élevé”

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. on va donc pousser par exemple pour que le tournoi des 6 nations intègre une descente /montée avec le championnat européen dit "B". Est on foutu de faire arbitrer les matchs internationaux européens, clubs et pays par d'autres que des britan"niques"?

      Supprimer
    2. Excellent Tautor... Bruxelles a une équipe de rugby et la Belgique se débrouille de mieux en mieux. A suivre...

      Supprimer
  67. http://www.leclubrugby.fr/2017/10/sante-des-joueurs-quatre-groupes-de-travail-constitue.html 4 groupes avec à chaque fois un seul médecin ... résultats au mieux en avril 2018 ... Que de longueurs et de méandres quand on n'est pas souverain dans sa discipline.

    RépondreSupprimer
  68. Sur l'Europe,
    j'ai eu la chance grâce à mon père et son travail de déménager tous les 3 ans de l'Est à L'Ouest du nord au sud de la France et grâce à mon travail de travailler dans des entreprises internationales qui étaient fortement implantées en Europe ou dans le monde (j'ai donc beaucoup voyagé).

    J'ai donc fréquenté à mon plus grand bonheur des gens de tous les horizons et je peux vous dire que dans le monde des affaires, quelque soit le pays, tous les gens que j'ai fréquentés, étaient tous géniaux et il y avait autant de personnes stupides/intelligentes (ce n'ai que mon avis en plus, parce qu'en fait, c'était peut être moi l'idiot) qu'en France ou En Europe. Il n'y a pas plus d'intelligence en France qu'en tout autre pays. Ce qui m'a en plus réconforté, c'est qu'il y avait plus de points qui nous unifiaient que de points qui nous différenciaient.

    La France doit beaucoup de son histoire et de ses acquis aux "étrangers" qui sont venus vivre dans ses frontières.

    Alors je n'ai jamais cru à une quelconque intelligence de la terre où nous sommes nées. Pour moi, c'est une vaste fumisterie, ces revendications régionales ou locales.

    Quand j'entends, "ah je me sens Catalan ou X, ou Y, ou Z" j'aimerais que quelqu'un m'explique ce que cela veut dire dans la mondialisation. Il y a autant de différences entre 2 catalans qu'entre un Catalan et un chinois. (je prends catalan, mais j'aurais pu prendre n'importe quelle région).

    Je crois surtout à l'instruction, la lecture, l'esprit ouvert, existe t'il un esprit européen, je n'y crois guère, en revanche ce que je crois, c'est que 350 millions de personnes sont bien plus fortes que 66 et l'intelligence de 350 m. accouchera certainement plus d'idées que 66 m. Alors imaginez 6 milliards.

    Je me sens Européen pas parce que c'est l'Europe mais par tout ce qu'elle m'a donné. Comme je me sens redevable à la France pout tout ce qu'elle m'a offert. Mais maintenant, si je pense à tous les livres que j'ai lus de tous ces auteurs chiliens, Brésiliens, chinois, Japonais,... En fait je me dis que je me sens redevable à toute l'humanité quelque soit le pays.

    Je ne me sens pas Français par droit ou par naissance sur le sol, mais par devoir parce que la France m'a tant donné.

    Je le suis donc redevable à vie.

    Voilà et pour le rugby, je parie que bientôt si l'Espagne s'en donne les moyens, ils seront meilleurs que nous, comme en tennis, en Football, en Basket, .... et j'en passe. J'ai vu l'Espagne avec Franco et sans. Et surtout son évolution, en 10 ans, elle nous avait presque rattrapé.

    RépondreSupprimer
  69. "tant que la France ne réformera pas en profondeur son approche de la formation et de la détection des numéros dix, elle restera tributaire des accidents comme celui qui a foudroyé le joueur auvergnat. Et la malédiction des ouvreurs se poursuivra."

    Une question à mes amis arrières, en quoi consiste ce changement en profondeur de la formation ou détection des numéros dix.

    J'avais entendu parler que la France laissait les clés du camion au numéro 9 et dans les autres pays au numéro 10. Ce qui explique notre large bassin de numéro 9. Qu'en pensez vous ?

    Le gé

    RépondreSupprimer
  70. Pour certains pays, comme l'Afrique du sud, c'est le 8. Idem pour la Nouvelle-Zélande.

    RépondreSupprimer
  71. On doit donner les cle(f)s du camion à celui qui a le permis poids lourd. Le meilleur capitaine sud'af de ces dernières années jouait trois-quart centre. Blanco, avec le 15, n'était pas mal du tout. Victor Vito, qui a un peu joué au rugby, vient de dire 'qu'importe le numéro'. Mais il est évident qu'occuper un poste stratégique facilite le job. C'est probablement pour ça que la France a privilégié des talonneurs, ceux qui ont encore le bec dans l'herbe quand l'essai est marqué. Meneur d'hommes ou meneur de jeu ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne confondons pas non plus capitaine et meneur de jeu.
      Les capitaines sont en charge de la stratégie globale, et doivent sentir si un changement s' impose; les talons sont bien placés pour savoir si on doit insister devant, par exemple, ou pas.
      "Les clés du camion" c'est un peu different, plus dans l'instant, le coup à jouer.
      Pas les mêmes qualités mais de la complémentarité.
      Allez Chevreuse.

      Supprimer
    2. Plutôt d'accord, pas confondre ni mélanger capitaine d'équipe, chef du groupe, et capitaine de jeu, guide et initiateur du rugby à développer, ça peut se cumuler cela étant mais pas obligatoire, et puis pas oublier le capitaine de la 3ème mi-temps, le chef de la chorale, l'incendiaire des cleubouzes.
      Pas oublier non plus que sur le terrain chaque joueur doit s'émanciper de ces tutelles de ceci ou cela, pour à travers initiatives, prises de risques, inspirations -même si parfois dans le ying et d'autres dans le yang, heureuse ou malheureuses- pour donner de la respiration et du volume au contenu, déséquilibrer la défense, et prenant adversaires et partenaires au contre-pied créer bêtement une situation à laquelle le plus vif répondra pour développer du jeu, tout bêtement, du jeu.
      Hé, ho, m'enfin, vous croyez que les talons, le nez au raz du gazon pelé comme le crâne d'Achille, les neurones en fusion entre les têtes des gros d'ici et de celles des gros d'en-face, les oreilles légumineuses à jamais closes aux annonces en touche, et en-dehors des mêlées traversant les phases de jeu en apnée regénératrice, z'en ont la comprenoire pour "sentir l'instant" ???? HE !!!! HO !!!! M'ENFIN .................
      Allez CAB.

      Supprimer
  72. Bon il y a du des célèbres et dans toutes les équipes des talons capitaine , vais pas commettre l’injure d’en faire la liste en Irlande , en Nouvelle Zélande , en Australie , en Angleterre ( choix discute d’ailleurs compte tenu de la réputation du mec )
    Bref si ces mecs la ont la personnalité , le leadership , et donc la crédibilité vis à vis du groupe ça pour se remettre la tête à l’endroit quand cela est nécessaire ça fait le fait non ? Alors j’ai pas la statistique mais Il semblerait que le talon ne soit pas rédhibitoire pour être un bon capitaine , mais à la fin c’est plus l’individu que le poste , il y a aussi eu des deuxième ligne qui ont été de grands capitaines
    Bref un des problèmes ou une opportunité pour l’Europe serait de se trouver le bon capitaine pour rectifier la trajectoire et rappeler l’essence de ce ( trop grand trop vite ) rassemblement . On est ou on est l’idee reste géniale il faut rappeler ce qui fonctionne bien et ce qui doit être améliorer pour le bénéfice de tous ..: Comme Charles plus haut je pense que la jeunesse qui la vit bien plus intensément que nous , ferons bouger les choses dans le bon sens
    «  it is your fucking Everest and you will get what you deserve «  Jim Telfer ( on a déjà fait les jeux de mots ) et «  demandez vous ce que vous pouvez faire pour l’europe au lieu de vous demander ce que l’europe peut faire pour vous «  je vole cette phrase à JFK qui l’avait prononcé pour son discours de nouveau Président des États Unis dans les deux cas ces deux Coach , Capitaine demandent une union des efforts et de prise de responsabilité

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui oui, tout d'accord, le petit aparté sur les talons, juste pour urticer un peu, vu qu'y'en a ici qui se réclament du poste et de ses valeurs, c'était juste pour m'amuser et s'amuser un peu.

      Supprimer
  73. Je relisais vos commentaires pour voir si je n'oubliais rien et j'ai lu le commentaire de Charles
    On mérite d'être "quinconces"
    voilà le slogan du BLOG qur je voudrais partager avec vous.

    JE PRÉFÈRE ÊTRE QUINCONCES QUE QUELCONQUE

    Voilà qu'en pensez vous ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas pour. Ca peut signifier que c'est un mal situé juste avant le pire. Genre, je préfère être aveugle que d'entendre ça (elle est bonne, non ?)

      Supprimer
    2. Je préfère : "Quinconces ? Une vraie disposition !"

      Supprimer
  74. Savez-vous, mes amis, que l'organisation du Collège de Pataphysique, cette société de recherches savantes et inutiles, dont notre ami B.Vian fut un éminent Satrape, comprend une section intitulée "L'Administration des Quinconces" ??? Fameux, non ???
    Et puis pas oublier que rapporté à notre rugby, loin des légions romaines ou des plantations de jardiniers inspirés, on pourrait très bien envisager notre équipe au coup d'envoi constituée de 3 blocs d'action, le fer qui s'enfonce dans les défenses adverses constitué par le 5 de devant -soc bélier et force sauvage-, une fois ce fer enfoncé les 5 de la troisième ligne -aériens et collés aux basques des 5 d'avant- et les deux demis -poètes inspirés, fleurs ramassées sur le gazon entre les dents et sourire rêveur permanent- renversent l'action dans le mouvement, sans ruck ou autre ineptie type "accident de jeu"-, pour qu'enfin la cavalerie -légère la cavalerie, et primesautière, gaie, insouciante, débordante- saute les obstacles et vienne poser aux pieds -oui de la princesse ce serait beau, hein- mais non, encore plus beau aux pieds des poteaux l'ovale cadeau.
    Avec quinconce, on anagramme coquine, encore un signe !!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien joué, Nini. Tu fais mon lundi. Voire même mon mardi...

      Supprimer
  75. Il y a bien un championnat d'Espagne de rugby. 12 équipes aller et retour puu 6 qualifiés en phase finale. Un contingent All Black mené par Israel Dagg était en clinic la semaine dernière dans les Asturies. Haka en soirée de gala devant le roi. La reine mère semblait ravie.
    Vu des matches à la tv nationale. Rugby confidentiel mais pas pauvre. Beaucoup d'enfants sur le stade. En progrès, attention en rugby à 7.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et oui et Aguire qui fait le lien avec les clubs français qui ont les internationaux dans leur effectif
      Les Filles sont bien classées me semblent ils ?

      Supprimer
    2. Dagg vient faire du PRP (injection de plaquettes en articulaires ou tendineux, c'est une filière connue des français) méthode à la limite du dopage entre autres choses .... rares sont les médecins français qui pratiquent, préfèrent envoyer au spécialiste bien connu à Vitoria, sait-on jamais qu'ils tombent sur la patrouille !!!!

      Supprimer
    3. le PRP se fait couramment pour les tendons en France maintenant .A visée dopante je ne sais pas.Il y a qqs années un biarrot de renom était allé en Espagne effectivement soigner une fissure intra tendineuse de l’aponévrose plantaire ou de l'Achille.
      Bernard Landais

      Supprimer
    4. Oui mais il est détourné de son usage pour des lésions cartilagineuses

      Supprimer
  76. T'inquiètes Nini, on avait compris la branchitude attitude ☺
    C'est pas comme la comparaison entre la sordide fourchette, ourdie dans l'ombre par un sinistre lâche et la facétieuse fourchette offerte au grand jour par un petit malin à ses partenaires et un public rigolard.
    Pour ta peine j'ai demandé à Fagot de hurler sept fois sept jours à la lune, d'engrosser toutes les copines du coin, et de pisser sur les champignons dans un rayon de trente bornes, il en jappe de joie.
    Allez Fagot 🐶

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Facétieuse cuillère , Fagot aura rectifié!
      Allez Chevreuse

      Supprimer
    2. Et la QIR, sordide ou facétieuse, on la met où dans tout ça ??????? OHHHH NOOOOOON .....
      Fagot vient de jeter un œil ici, l'est couché à mes pieds en rigolant, comme un talon qui par en-dessous aurait servi de suppléant à une justice divine un peu distraite, il attend impatiemment la sortie du soir, babines alléchées et mirettes affolées, me fait l'air de doucement de ressembler de plus en plus à un loup garou !!!!!!
      Bon pour les hurlements et les copines j'ai pas trop peur, pour les champignons quand-même ça m'embête un peu plus.

      Supprimer
    3. Bon, je vois que ça suit !!!!! Dont acte.

      Supprimer
  77. Rendez-vous ce soir, minuit, pour la prochaine chronique. Ca devrait chauffer. Moitié coup de gueule, moitié décryptage technique. Pour tous les goûts et toutes les couleurs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien essorée l'Europe ? Ca botte beaucoup en touche on dirait ...

      Supprimer
    2. Hello Sylvie,
      ben oui, ce qui est un peu bizarre, c'est que chacun fait son petit truc dans son coin. Bon, ya plein d'idées et tout et tout, mais pas grand chose sur le thème principal. On dirait une boite à idée davantage qu'un blog thématique. Mais bon... Liberté chérie.

      Supprimer
  78. Effectivement les filles du rugby espagnol sont aux portes des VI Nations. Qualifiées pour les JO et le championnat du monde. 2 victoires sur l'Ecosse. 3ème de poule.

    RépondreSupprimer