mardi 14 novembre 2017

Rongé au mythe

Une Marseillaise monte dans la nuit de Saint-Denis, des drapeaux tricolores volent dans le vent sibérien venu de la plaine pour envelopper trois essais : accepté, refusé et de pénalité. Puis quitter le Stade de France sans être transformé, partir comme on est venu, ni subjugué, ni transporté ni même rempli. Peut-être un peu gonflé. Il n'y a qu'un compte-rendu à écrire. Pas de récit.

Il nous manque un pilier droit qui ne serait pas cartonné, une touche d'élévation dans l'alignement, du rôle dans le ruck et une ouverture symphonique. Il nous manque, ô mon capitaine, un leader majuscule qui saurait mettre du baume sur les mots. Sans doute aussi une partition qui éviterait de trop faire sonner les percussions. Nous sommes d'accord.

Après tout qu'importe le score quand on a l'ivresse. Car ce qui fait le plus défaut au rugby français ce n'est pas un titre mondial mais bien une épopée épique qu'on moulerait dans la gothique, une histoire bien illustrée à se transmettre sur un pas, une chanson de geste pour lier l'obus et l'aigu, le pré et le large, celui qu'on croyait frêle et celui qui n'y croyait pas.

Bordeaux, Saint-Denis, Lyon, Nanterre... Nous traverserons l'automne en novembre sans avoir vibré autrement qu'en découvrant ces petits Barbarians se livrer sans retenue dans le sillage vintage d'Aurélien Rougerie, perçant au centre et s'envoyant comme à ses plus belles heures, je veux parler d'un certain soir de finale à Auckland. C'était en 2011. Déjà si loin.

Je n'ai pas l'impression que nous ayons beaucoup vibré depuis l'essai de Thierry Dusautoir au pied des poteaux de l'Eden Park. Six ans d'une traversée du désert, de Marc Lièvremont à Guy Novès en passant par Philippe Saint-André. Aucune remède au bleu pâle. De courtes victoires en lourdes défaites, les test-matches s'enchaînent sans être reliés à un dessein unique qui ferait sens.

Esprits chagrins et chroniqueurs critiques se gaussent depuis une décennie du French Flair. Peut-on leur donner tort ? Pour autant l'abandon de ce qui était encore craint par nos adversaire entre 1994 et 2009 - pour ne parler que de la période récente qui va de Thomas Castaignède à Cédric Heymans - signale la fin d'un savoir-faire, d'une marque, d'un label. Aussi d'une exigence autant que d'une lignée.

Ce récit, j'ai essayé de le tracer et de le transmettre pendant plus de trente ans, de le mettre en musique tout au long d'une rangée de livres. Voilà qu'ils moisissent maintenant dans ma cave entre une caisse de Château La Lagune 2000 et des maillots en épais coton. L'âge, sans doute. Mais je n'ai plus envie d'écrire d'ouvrages sur le XV de France. Il ne m'inspire plus.

Il suffirait pourtant que Teddy Thomas ou Gabriel Lacroix continuent de déborder, qu'Antoine Dupont, Baptiste Couilloud et Sekou Macalou percent encore pour qu'une étincelle jaillisse d'un brandon qu'on croyait éteint. Mais aucun retour de flamme n'a jamais alimenté durablement un feu de joie. Il faut davantage que des sursauts, des réactions d'orgueil et d'amour-propre, des engueulades à la mi-temps dans le vestiaire pour reconstruire un identité.

Coupe du monde 2023 ou pas, Novès, Galthié ou Tartempion, le rugby français a d'abord besoin d'être régénéré. Vous avez entendu le coup de gueule de Rougerie à l'issue de la victoire des Barbarians français sur les Maori All Blacks ? «Faites-les jouer !» Il s'adressait aux clubs de Top 14 en parlant des jeunes talents qui l'entouraient. De quoi nous mettre l'alarme à l'œil.

Mais les faire jouer à quoi ? Au concours de démonte défense ? Le XV de France manque d'essence et d'idées. Aveuglé, il n'a pas de projet, malgré ce qu'on entend à longueur de conférences de stress, et ce n'est pas un cahier de combinaisons enregistré sur le disque dur des ordinateurs de la Résidence à Marcoussis qui lui redonnera corps et âme.

La seule question qui vaille désormais dans le marasme dans lequel s'enlise le rugby de France, c'est le pourquoi?. Pourquoi je joue au rugby et pourquoi suis-je sélectionné en équipe nationale ? Quel sens je donne à mon investissement personnel ? Comment puis-je, grâce à ce formidable levier qu'est le rugby, devenir une meilleure personne ?

Cent chantiers s'ouvriraient pour relancer un jeu «à la française». Tous les jours chaque joueur consentira ne serait-ce qu'à améliorer de 1% chacune des composantes de sa performance individuelle, chaque entraîneur 1% de son management et de son rôle d'éducateur, chaque dirigeant 1% du contenu de ses tâches administratives, marketing et stratégiques.

Les All Blacks, littéralement tombés dans le caniveau en 2004, sont parvenus à se réinventer, s'enfermant à huit (dont Henry, Hansen, Smith, Umaga, McCaw et Lochore) pendant trois jours à Wellington pour repartir d'une page presque blanche. Sont sortis de leur brain storming le Kapa O Pango, de nouveaux commandements, une charte éthique, des rituels fédérateurs, un cadre de vie et un management participatif qu'ils questionnent et font évoluer chaque saison.

Homère propose des dieux et des mythes, des métaphores et des symboles, des aspirations et des tâches. Un récit double propre à forger notre imagination mais aussi notre âme humaine. D'autres auteurs ont ensuite creusé cette veine pour nous laisser en héritage douze travaux. Il n'est pas anodin que l'un d'eux consiste à nettoyer les écuries d'Augias.

298 commentaires:

  1. Leur fond du sceau était quand même solide,leurs clubs en bon état, leur formation, leur organisation éternelle bien en place.
    Il à juste fallu dépoussiérer tout ça.
    On part de plus loin, avec une base délaissée, des espoirs en déshérence, des compétitions mal fagottees et au sommet un monstre, une méduse.
    C'est pas un brainstorming de trois jours qui va suffire, nous faut qu'on détourne le fleuve des abrutis etendardisés brailleurs d'alonzenfants, qu'on noie les chéquiers qui naviguent dessus, aussi.
    Vaste programme, comme disait l'autre, celui qui avait franchi le Channel.
    Allez, justement c'est par la qu'on devrait regarder, je sais c'est dur !

    RépondreSupprimer
  2. seau , banane.
    tiens pour un coup je tombe sur les sondages, j'aime pas les sondages !
    73% pensent que c'est la faute des joueurs, z'ettes sur les garçons ?
    pensez pas que Picamolle était meilleur chez les rosbifs, que Slimani serait plus dans les clous s'il était né vers Wellington, que Dupont, .....
    Allez Chevreuse

    RépondreSupprimer
  3. Bel élan vers une quête qu'on aimerait maitriser, Ritchie !
    Sinon Charles, quand je parlais de la supériorité des Blacks, bien sur qu'elle a plus de 100 ans. Je voulais juste parler de leur renouveau de ces dernières années, où ils enchainent de grosses séries de victoires, en four nations, tests, CPM. Et nous on trempe toujours, mais en déliquessence.

    RépondreSupprimer
  4. Ce n'est pas à Paris 2023 mais a Paris 2004 qu'il faudrait songer.Ainsi notre chantre Ritchie retrouverait-il de l'envie pour reprendre sa plume et écrire a nouveau ,non comme Homère mais Virgile "Arma virunque cano,Troiae qui ...."
    Bernard Landais

    RépondreSupprimer
  5. Les blacks se sont enfermés à huit... Si nous devions le faire, qui imagines-tu Richie dans ce club des 8 ? Bala ? Villepreux ? Michalak ? Collazo et Garba ? ...

    RépondreSupprimer
  6. Au fait, la France a choisi le rugby des clubs avec leur président et leur ego surdimensionné.

    Est ce qu'un club s'est déjà posé la question, comment vais je travailler pour la France ?

    Est ce qu'un entraineur payé par son président s'est déjà posé la question que dois je faire pour l'EDF ?

    Est ce qu'une EDR s'est posé la question comment vais je former pour l'équipe de France de rugby ?

    Je ne crois pas, quoi que nous disions, nous avons un rugby de chapelle, chacun se disputant le titre de meilleur président, entraineur DE FRANCE, et se moquant comme de sa première chaussette de l'EDF.

    Je pense comme mon ami Tautor. beaucoup de blessés, j'y vois des blessures diplomatiques. Le joueur préfère se réserver pour le club que pour l'EDF.

    Les joueurs black n'ont que la notoriété que grâce aux Black pas par leur club.

    Les Français que grâce au club, en étant pragmatique, le joueur préfère son club et les primes que l'hypothétique EDF.ÊTRE À L'EDF n'est plus bankable tant pour la notoriété que l'argent.

    ÇA NE RAPPORTE RIEN DE PRENDRE DES RACLÉES EN EDF. (si d'être pris pour une bille). la preuve SLIMANI, quand il joue en club même l'équipe dit que c'est l'un des meilleurs du monde. Et en EDF, une bille.

    Le joueur préfèrera toujours d'être champion d'Europe que champion de rien du tout avec l'EDF.

    L'EDF ne fait plus rêver et ce n'est pas les Bru, Laporte, SIMON, NOVÈS qui vont faire que les joueurs vont s'y rendre. Les anciens qui ne se remettent jamais en question. Quand je vois les commentaires de BRu, cela me fait penser "C'est pas moi, c'est de leur faute". Super comme responsabilité.

    Autre preuve.
    Presque aucun de la liste élite ne sait améliorer, ni s'est cassé le c... pendant la préparation EDF, ils ont presque tous dit, c'est chiant de ne pas m'entrainer avec mes copains de club. Une autre : Bastaraud a changé car il voulait jouer dans l'équipe de Toulon et que Galthier lui a demandé d'être un autre joueur, il ne l'a jamais fait pour l'EDF.

    Le seul point qui pourrait nous faire changer, c'est une sorte de management participatif (joueurs, entraineurs, présidents, arbitres) prod2, top 14 qui définissent ensemble ce qu'il souhaite faire pour l'EF et qu'ils prennent des engagements.
    Le reste c'est du pipeau, des paroles en l'air.

    LE Gé viva la revolutionne.


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gérard , tu es en train dire que les joueurs se foutent de l'EDF , je ne peux y croire; être sélectionner est un véritable honneur et tu pense que nos joueurs actuels préfère le chèque de fin de moi à l'honneur ?
      pas possible !
      Je pense que nos joueurs viennent de trop d'horizons différents , qu'ils n'ont pas le même sens du jeu ensemble ; que les entraineurs français ne voit pas le jeu de la même manière ; donc ce n'est pas quelques rassemblement qui crée une entité qui pense pareil !
      Le mal vient du fait que nous nous gargarisons du top 14 mais plus de l'EDF , là ou tu as raison, les blacks vivent pour la fougère , nous nous ne vivons plus pour le coq ; mais cela ne vient pas de joueurs mais de notre société qui s'est abandonné au fur et a mesure du temps passé a je ne sais quels fondamentaux autre que ceux du sport !

      Les joueurs sont éduqués autrement que nous ne l'avons été , moi comme toi et des milliers d'autres aurions payé pour jouer sous le maillot frappé du coq , mais que veux tu nos valeurs n'ont plus court aujourd'hui ! elles sont différentes !
      bref , on va se faire une raison et battre les blacks ne sera plus possible a moins d'une lessive des mentalités de tous !

      Supprimer
    2. Tu vois Marc, je ne suis pas sûr.
      Les Joueurs de maintenant sont comme nous. Je ne vois pas de différence en plus ils sont professionnels ce qui n'a rien à voir avec l'amateurisme marron de nos années.
      Avant avec 80 clubs, le joueur n'était connu que lorsqu'il jouait en équipe de France. Donc nous tous nous voulions jouer en équipe de France, est ce pour la France (peut être) ou est ce le fait que c'était la seule façon d'avoir son nom dans le journal.
      Je ne me permettrait pas de juger les plus jeunes. J'aime mon pays pour tout ce qu'il m'a donné et je sais ce que je lui dois.
      Mais pour la FFR, je pense que vu les pardessus, je ne suis même pas sûr que j'y aurais été (hypothèse stupide en soi puisque je n'ai jamais eu le niveau).

      J'ai connu personnellement un international (enfin mon père), il dormait chez nous et je peux te dire que cela ne m'a jamais donné envie de jouer pour la FFR (je ne parle pas de l'équipe de France) je parle bien de la FFR.

      CE n'est pas une lessive qu'il faut mais bien un business plan. Toute affaire humaine n'est que comptabilité malheureusement avec des débits et des crédits. J'ai lu le livre de Michel Serres, c'était mieux avant un agenais en plus. Et j'ai aimé cette phrase du "c'était mieux avant" "C'était bien les pères qui amenaient leurs fils à l'abattoir" Ils parlaient des deux grandes guerres.

      Supprimer
  7. H& bien le gé tu as dit , en plus long, ce que je disais l'autre jour; J'attends toujours la réponse au sujet de savoir combien gagnent les blacks (money) et comment.
    finalement j'en veux aux Blacks de samedi soir, ils ne sont pas sérieux, ils n'ont pas respecté l'adversaire pendant 30 minutes. Ce qui a fait donner qq commentaires sur une pseudo révolte. Ils devaient penser aux Anglais du prochain match , ils sont aussi en fin de saison Finalement et souvent tout est presque faussé.....ici comme ailleurs

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les néo-Zélandais ne rencontrent pas l'Angleterre cet automne...

      Supprimer
    2. ils ne croisent plus les anglais depuis longtemps, Eddie Jones ne veut pas les voir avant 2019 pour ménager le moral de ses troupes qu'il veut invincibles

      Supprimer
  8. Au théme précedent, vient sur le tapis, tout ce qui tourne autour du psy et des psychologues et autres, certains doutent un peu sur ces reflexions... faut pas , car vous savez tous que notre cerveau ne travaille, pour la plupart, qu'à 20% de ses capacités, donc il y a de la marge...

    RépondreSupprimer
  9. Vrai quand-même que notre rugby a quand-même toujours fonctionné avec "ses sursauts, ses réactions d'orgueil et d'amour-propre, ses engueulades à la mi-temps dans le vestiaire", par contre vrai aussi que ces à-coups ne sont pas les meilleurs moyens pour "construire une identité".
    Mais ce qui fait qu'on l'aimait, ce rugby, c'est qu'il était joué par nos semblables, on pouvait s'identifier à tel ou tel joueur, et même leurs manques de technique ou de sens tactique nous les rendait plus proches, et puis cette liberté qui transpirait dans le défi des uns, les courses des autres, les percées et les débordements, plein fer ou tout là-bas sur les ailes déployées, le rugby respirait, le jeu commandait.
    Il faudrait une thèse pour comprendre comment le bateau France s'est laissé emboucaner par des vents changeants et tourbillonnants, pour s'en aller voguer sur la mer démontée, plus de commandant à la barre, des matelots égarés et des soutiers épuisés, comment et pourquoi personne dans l'équipage n'est monté en haut de la dunette pour souffler la révolte, mettre aux fers le commandant et ses lieutenants, et reprendre le cap de la bonne espérance.
    Pour ce parallèle avec les NZ, pays merveilleux où que le p'tit gars en sortant du ventre de sa maman réclamerait illico l'ovale du peuple, bien que je ne sois pas trop admirateur de leur rugby sociétal unitaire et unanimiste, doctrinal et par la-même à mon goût un peu trop sectaire, vrai qu'il faut s'interroger surtout sur, évidemment, cette P..... de formation reçue par les uns et les autres.
    J'entends qu'en NZ les gosses se trouvent un ballon dans les mains dès le plus jeune âge, qu'on les fait courir dans l'espace le plus grand possible, qu'ils jouent à toucher, à crocheter, à feinter, à s'éviter, avec donc toujours le ballon dans les mains, et que bien plus tard on leur fait découvrir la mêlée, la touche, les mauls et les rucks. Jeu de liberté, et développement naturel des aptitudes et attitudes, dans le plaisir et l'envie et la liberté de créer, d'inventer, d'innover.
    Là existe sans doute avec nous LA différence d'apprentissage. je vois sur les plateaux des EDR les « éducateurs » brider leurs gamins, glorifier le plus fort ou le plus rapide qui leur fera gagner un petit match sans importance dont le résultat devrait être le dernier objectif. Puis très rapidement on voit les gamins se casquer, se strapper, se rembourrer, se corseter, se vaseliner, et alors que la croissance est en cours, on s'affronte dans des mêlées sauvages, on lance et saute en touche, on fait des pompes et des abdos comme les grands
    Tenter des trucs, être créatif, laisser libre cours à ses envies, dans le ludique, et à partir de ce jeu progresser petit à petit vers l'apprentissage des techniques, pas trop de place pour ça !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    Sans doute ces différences, qui se font au moment de l'apprentissage, se creusent-elles encore un peu plus au fur et à mesure que le joueur grandit, et plus on élève le niveau des compétitions plus cet écart grandit, peut-être ….....
    Alors, un grenelle de la formation ??????

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Complètement d'accord avec ton analyse sur la formation... Quand j'étais gosse, j'ai été initié au rugby par un copain qui arrivait de Narbonne. A Nîmes, pays de foot, il faisait figure de Huron !!! Alors on jouait entre nous, à 4 ou 6 sur un terrain de basket (!), et comme le terrain était dur on jouait à touché. Un prof de gym nous regardait du coin de l'oeil et trouvait (déjà !) que c'était pas sérieux et il a décidé d'organiser un match de "vrai" rugby, avec placages , mêlées, et tout et tout ! quelle rigolade !!! ses élèves nous ont couru après pendant toute l'heure sans attraper le ballon tellement on était habitués par notre jeu à éviter l'adversaire et à donner le ballon !
      C'est par ça que commence le rugby, et si je ne sais pas comment ça se passe en N-Z, je suis prêt à parier que c'est comme ça que leurs jeunes découvrent le rugby. Cette façon de voir les failles de la défense plutôt que de rentrer dedans, puis, quand on va être pris,de toujours donner la balle au copain qui est toujours là d'un côté ou de l'autre, ça s'apprend depuis tout petit ou ça s'apprend pas...

      Supprimer
  10. La supériorité mesquine du retraité qui tapote son clavier sur le journaliste environné de contraintes est que le premier n'a pas à s'encombrer des marseillaises dégueulées des tribunes.
    Cette violente et définitive mise au point faite (j'économise un Aspegic 1000), j'ai oscillé à ta lecture entre le pur plaisir et le discutable sentiment d'ouvrir un testament. Cette dernière impression vite chassée par l'évocation du château La Lagune (2000 ? mouais...), qui possède la caractéristique unique de savoir de temps en temps allier médoc et graves - d'ailleurs, je proclame à la face du monde mon désir d'en être quand tu en ouvriras une, à bon dégustateur salut - cette impression néfaste chassée disais-je, je voulais faire part d'un mini malaise né de l'évocation compulsive du microcosme néo-zélandais. Il me semble qu'une fois arrêtées les différences constatées entre une Ferrari F1 et un Renault Magnum de 40 tonnes, on peut passer à autre chose. Ce qui n'empêche pas de se pencher tour à tour sur les univers des bolides puis des maxi-code.
    Ainsi, laisser entendre que Read est moins Crusaders que Slimani n'est Racingman m'apparaît comme un non-sens. Les cinq franchises sont davantage porteuses de notoriété que les Quatorze réunis.
    De même, la transposition du club des Huit en France est irréelle. Huit voix néo-zélandaises parmi les plus autorisées ont infiniment plus de poids et d'influence que leurs improbables équivalents hexagonaux. Exercice de style, cher Richard : écrire les minutes d'un colloque secret entre Mias, Prat, Boniface, Fouroux, Simon, Magne, Villepreux et Albaladéjo. J'en ris et j'en transpire.
    Décidément, 'Rongé aux mythes' était le seul titre possible.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour faire court au cul d'un texte qui mérite davantage les 8 sont le coach et ses adjoints le cap et son vice cap et une figure.
      Quant à regrouper des penseurs français ça a été fait par mezigue en 2007 pour le mag. Édifiant autant que riche. En faire la prochaine chronique ? Pourquoi pas.
      Pour le Lagune ? Faut monter à Paris

      Supprimer
    2. Charles a raison.
      Imaginer les 8 "français" se réunir pour repenser le rugby français, repartir de zéro et bâtir là-dessus est impensable: la Fédé imposerait de chapeauter tout ça (quand ça ne serait pas le Ministre en exercice !), le Président de la LNR crierait à la déclaration de guerre parce que les clubs ne seraient pas consultés, et Provale réclamerait son strapontin pour que le paritarisme soit respecté.

      Ne resterait plus alors qu'à pondre une Commission histoire de respecter la maxime de Clemenceau et ainsi, d'enterrer proprement tout changement.

      Supprimer
    3. Pour répondre à Charles qui vaut le plus cher un joueur des provinces ou un black. Qui connait les joueurs des provinces ? Moi je connais à peu près tous les joueurs Black mais aucun des provinces.
      Bastareaud n'a joué depuis un moment qu'avec Toulon, cela ne l' a pas empêché d'être connu, reconnu et bien payé (un contrat de cinq ans).
      SI le joueur sort de l'équipe des blacks sa côte descend d'autant, si une Français sort de l'EDF, il s'en contrefoue. Ce n'est pas un jugement de valeur c'est juste un constat.
      Les NZ ne sont pas mieux que les français ou anglais ou autres, je voudrais juste que nous arrêtions de penser qu'il joue pour la fougère juste pour le bonheur et la foi dans leur pays. Ils y jouent parce que cela rapporte et quand ils sont sûrs de plus y être et bien ils se barrent pour plus de pognon et une fois de plus je les comprends (ex FIKITOA).
      Ces gars sont comme nous à la fin ce n'est pas des médailles et des honneurs qui nourrissent ta famille mais de l'argent sonnant et trébuchant.

      Supprimer
  11. Merci pour cette chronique chargée d'émotions, "C'est peut-être pour ça qu'on te dit journaliste".
    Pour Le Gé : "c'est pas moi, c'est ma sœur qui a cassé la machine à jouer"
    Encore une fois beaucoup d'analyses, alors que je maintiens que les choses sont simples : Dupont capitaine avec pour devise : "que ceux qui m'aiment me suivent"

    RépondreSupprimer
  12. les nouveaux pardessus de la fede ( EDEN park ) sont bien mites
    revetus par des arrivistes ou les menhirs
    ils ne soucient guere du bien qu il gere
    pourvu qu ils puissent continuer a boire et manger gratis aux frais des licencies
    que leur importe le jeu
    pour eux c est casino
    il faudrait prendre la bastille de marcousis
    quand a reclamer une reunion de sages ah quoi bon
    ils ne pourront dire mieux que ce que notre blog apporte
    et le besoin d un psy et quoi encore
    dans ce cas un psy pour chaque travailleur avant d entamer sa journee de travail
    ces joueurs pro a part dupont gourdon n ont pas de plaisir a jouer il faut qu ils se martellent la tete pour entrer dans l arene
    mais enfin il ny a pas de lions en face
    seulement soi meme

    RépondreSupprimer
  13. Bravo pour ce beau texte -en forme de constat- clair et lucide.
    Merci, aussi, de ton "alerte" hier, pour cette soirée "Vintage", non prévue apparemment. Très intéressante et éclairante à divers titres.
    Je n'en soulignerais qu'un:
    - Celui d'avoir vu un match de rugby de haut vol. Et de vrai rugby. Éternel pourrais-je dire! Bien au-delà des variations dues à certains changements de règles ou autres modifications diverses et variées liées au professionnalisme débutant....
    2017 - 2011 = 6 ans. C'est extrêmement court. Que s'est-il passé entre temps pour en arriver là où nous en sommes, c'est-à-dire à un quasi mélange Football Américain/Jeu à XIII?

    RépondreSupprimer
  14. Bonjour à toutes et tous

    A vous lire, les joueurs n'aimeraient pas l'équipe de France.
    Que dites vous des larmes de Bastaraud ?

    RépondreSupprimer
  15. Richard Escot : Vous réalisez une percée majuscule , vous vous êtes vu marquer ?
    Antoine Dupont : Non, j'ai très vite vu qu'il y avait un troisième rideau offensif. Mais je vais revoir la video car je pense que j'aurai pu mieux terminer mon coup et peut être marquer.
    Alors c'est l'histoire de 3 voitures prises dans les embouteillages ...au final, personne n'a vu le match.
    A cela, probablement plusieurs explications possibles, concomitantes ou pas.

    RépondreSupprimer
  16. Nettoyer les écuries d'Augias.
    De tous les travaux demandés à Heracles, ce dernier est de loin le plus fastidieux mais aussi le plus dégradant. De quoi mettre à mal son amour propre. Heracles et l'estime de soi ...
    Toute ressemblance avec certains protagonistes du rugby français aujourd'hui n'est que pure fiction....

    RépondreSupprimer
  17. Gérard, il est certainement des joueurs qui n'éprouvent rien ou pas grand'chose en revêtant le maillot national. On pourrait citer des noms, mais ce n'est pas notre genre. En revanche, il reste assez de mecs qui ont une obstruction dans le gosier, même à la cinquantième cap, pour que leur chaleureuse présence soit prise en considération. Et cela n'a aucun rapport avec le montant du chèque. Je remets mon col cassé et mon huit-reflets pour rappeler que le constat était le même dans les années 60.
    Je ne connais le cas Fekitoa (pourquoi stigmatiser et lui plus qu'un autre ?), qu'à travers un seul témoignage. Il se dirait là-bas que le néo-Rochelais, après avoir compris que SBW serait blanchi de tout et du reste et après s'être entendu dire que plusieurs p'tits jeunes frappaient à la porte, aurait eu un coup de sang lui faisant choisir l'expatriement. Cela n'exclue pas a priori son amour de la fougère, ce serait même plutôt le contraire. Et ce n'est pas Fekitoa qui fixe les tarifs du Top XIV. Quelque chose me dit que Vito confirmerait mot pour mot.

    RépondreSupprimer
  18. un regard sur la rencontre du jour, du déjà vu des FR qui enchainent et ne marquent pas, un turn-over plus tard et les NZ marquent !!!!!

    RépondreSupprimer
  19. les commentateurs sont bien gentils, voudraient peut-être supprimer les contacts et plaquages ??? Jolie action et Lacroix dans l'en-but, tout bien et simplement fait, de la profondeur, des passes dans le bon temps (même Speeding alors) ce Lacroix avec un peu d'espace ça pédale, hein !!!!!!! Je trouve des 2 côtés beaucoup plus de jeu, de questions posées par le possesseur et de réponses données par les défenseurs très pertinentes, de l'engagement et un rythme supérieur à bien des rencontres.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'action de Tuipolatu sur Tauleigne qui lui vaudra KO et protocole commotion, pas des plus régulier. Et pas de carton. Sera cité part la France.

      Supprimer
  20. Sans doute cet horaire ou trop tôt ou trop tard pour les Quinconces, alors bonne soirée à toutes et tous, bon match, à plus tard

    RépondreSupprimer
  21. Une marseillaise de moins en moins à l'aise. Où sont passés nos armes et nos bataillons. Plus rien n'abreuve nos sillons, ni mon verre d'ailleurs, si ce n'est au pire, des larmes de déception, rongées sang.
    Plus de piliers pour tenir la baraque de notre rugby, qui n'est plus qu'un chateau de cartons, s'envolant dans le ciel de St Denis ou ailleurs, de percussions en commotions.
    Pour l'ivresse, on a encore le pinard. Mais c'est bien parce que c'est obligatoire. Pour combien de temps ? Par les climats qui courent, on aura bientôt plus de vignes, si ça continue. Et par ces temps automnaux, on le sait bien, c'est pas avec les tests de beaujolpif rouge clair qu'on va satisfaire chaque année,la demande de qualité exigée. C'est pas les mêmes valeurs. juste des tests de vogue.
    Du coup, de french flair à red noise, il n'y a qu'un pas que je ne franchirai pas. Mais par ces temps sociétaux, si l'on a pas réussi à en mettre à gauche chez Paradise papers, on peut vite prendre chaud aux fesses et finir au fond du ruisseau.
    Quand l'autre chantait "Il suffirait de presque rien", faudra quand même bien 10 années de plus au moins pour retrouver dans notrre azur ovale, un bleu plus électrique, plus céleste, plutôt que ce bleu canard, ou charrette en face de ce noir, sur son nuage depuis bien trop longtemps. Taddy Dupont, j'suis comme Thomas : j'attends de voir quand il va y avoir enfin, un pilote dans l'avion qui saura utiliser les bons boutons pour le refaire voler, le Concorde.
    Le mythe est pour l'instant plutôt amer, comme son ministère, Pour qu'il soit homérique, va falloir qu'Hercule (Poirot, trop facile !!) Laporte se sorte les doigts du ... pour envoyer ses 12 travaux. Aérez et Waka muera. Faudra déjà nettoyer les casserolles...
    Impossible n'est pas français, mais "lorsque vous avez éliminé l'impossible, ce qui reste, si improbable soit il, est nécessairement la vérité"...

    RépondreSupprimer
  22. mi-temps, c'est pas mal comme rencontre, je sais pas trop la valeur de cette équipe NZ par rapport à l'équipe type des titulaires, on voit bien que c'est un peu en-dessous, nous ça pourrait fort bien être la grande équipe, je vois pas samedi dernier de joueur vraiment supérieur, poste par poste, aux titulaires du jour -sinon Dupont avec son match xxl-, c'est d'ailleurs ce qui concourt -sans doute/peut-être- à nos faibles performances depuis des saisons sur la scène internationale. Bien sûr faudrait voir cette EDF là contre les équipes nationales pour étalonner sa valeur réelle, m'enfin au vu des prestations de la grande EDF depuis quelque temps, ne déparerait certainement pas.
    Fait marquant, pour moi, on ressent de l'envie et le désir de jouer, de s'y envoyer sans calcul, on verra le résultat mais déjà en ces temps de disette émotionnelle ovale c'est pas si mal !!!!!!

    RépondreSupprimer
  23. Ritchie, l'Hydre de Lerne avait de 5 à 9 têtes, donc 8 serait plausible. Mais il est aussi dit qu'elle est née de Typhon (et Echidna) et que seule la tête centrale, faîte d'or, dirigeait ce corps. Est-ce là un autre signe qui ferait Pythie et re-rendrait fou Héraclès?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah là Yann, je vais avoir besoin d'un peu de temps pour répondre. Je file à Londres pour un tirage. Rendez-vous demain au grattage.

      Supprimer
  24. C'est fini, je dirai "défaite encourageante", si si !!!!!!!!!!!!!! D'ailleurs j'vous l'donne en mille Emile, que croyez-vous qu'y vont tirer d'autre, et de leur vocabulaire et des conclusions de ce match, le tricolore encadrement ????
    Allez je rends l'antenne, à vous Cognacq jay.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben qu'ils n'ont pas forcément pris les bons en EDF. Makalou, Lacroix, voire Hamedache ce soir et Rebabdj avec les barbarians, notamment ont certainement plus prouvés que ceux choisis aux mêmes postes samedi dernier. A temps faire de s'essayer dans la nouveauté...
      Même Maestri s'en est bien tiré face à une équipe black bis certes mais bien montée quand même, et que je n'ai pas trouvé très fair play d'ailleurs.
      Question : comment se fait il que barbarians et EDF bis arrive à trouver les sources de motivation, d'envie sur des temps de préparation très courts, au contraire de leurs ainés qui se marchent sur les chaussettes ?
      Face à une équipe qui a eu plus la maitrise de la possession, un jeu par à coups mais qui a eu pour effet de faire douter les kiwis jusqu'au bout.

      Supprimer
  25. Demain mercredi. London. Je vous raconterai. Rendez-vous ici après dîner pour échanger. Ca promet d'être copieux. A plus... And good night sleep.

    RépondreSupprimer
  26. J'aime bien cette chronique, Ritchie - tu es décidément très en verve en ce moment ! Héraclès est un héros purificateur, ses douze travaux visent à débarrasser le monde de ses monstres et donc de préserver l'harmonie terrestre ( on en a déjà parlé de l'harmonie non ? ) Certains érudits disent qu'Heraclès accomplit une mission civilisatrice sans doute la 1ère fois que "la barbarie primitive était éliminée au profit de l'idéal grec de la vie en cité " ( V Marie ) .
    C'est à cela que servent les mythes : à édifier les peuples ( édifier dans le sens d'instruire, éclairer, expliquer) . Parallèlement l'histoire d'Héraclès est aussi une histoire personnelle ; celle d'un type pas très clair, un peu assassin sur les bords ! Donc un héros qui a des défauts - ça déjà c'est pas banal - et qui doit maîtriser ses pulsions en traversant ces épreuves l'une après l'autre afin de se purifier . Un travail personnel sur soi eh oui, comme avec des psys .
    Si le rugby est mythique c'est sans doute parce que c'est un sport de combat : celui d'une équipe, et celui d'un homme ( multiplié par 15 ) . On va du mythe collectif au mythe individuel . Les deux se construisent simultanément . J'y ai pensé hier soir en vous écoutant, notamment en voyant Papé prendre conscience sous nos yeux de ses progrès personnels avec ceux de l'équipe .
    Des 12 travaux mon préféré est celui de la capture de la biche de Cérynie ; Héraclès doit s'en emparer - elle est très rapide à la course - mais il ne doit ni la tuer ni la blesser car elle est protégée par la déesse Artémis . Alors il l'épuise à la course et l'attrape après une année entière de poursuite . C'est pour moi le mythe parfait du beau jeu : de la réflexion , de la ruse et la victoire sans violence . Mais du travail .
    Pour rester dans les mythes, Ulysse ... il ferait un super capitaine pour le XV non ?

    RépondreSupprimer
  27. Ce qui est certain en vous lisant sur un coin de table c'est que les hiéroglyphes de Richard sont propices à la mythologie et que la courte défaite amicale de France A' concédée à des Blacks de second rang ne vous laissent pas indifférent ...je m'en réjouis d'autant plus que de nouveaux contributeurs se mêlent à la sagacité des Quinconces.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben oui, nous manque plus qu'un therapeuticien,comme Hercule ☺
      Allez, pis p'têt aussi une cellule de crise, ça peut pas nuire.

      Supprimer
    2. Héraclès, Ogma ou Hercule (Poirot ou Poivrot selon l'horaire) originaire de Persée (prémonitoire pour le rugby), est connu pour ses 12 travaux. Mais en fait, en relisant la mythologie, ce fût un grand thérapeuticien comme dit Jan Lou ! A son actif, une pléiade de règlements de compte à faire pâlir Al Capone dont voici un aperçu : il tua Erginos le roi des Minyens d'Orchomène, tua le roi égyptien Busiris, tua le Centaure Eurytion, tua Cycnos fils d'Arès, tua Mégara, sa femme, avec leurs enfants communs dans un accès de folie ! Pour pénitence, il eut à s'affranchir des 12 travaux d'intérêt général avant d'entrer à l'Olympe ou il devint immortel ! Autant dire que le jour ou le rugby français aura trouver son Hercule nous serons Champion du Monde de facto, travaux ou pas ! Et si à midi plein, la France obtient la coupe du Monde, Bernardo va se transformer en Hercule mais pour le bien de qui ? Et pour les 12 travaux, ça va devenir "mytho" !

      Supprimer
    3. Des All Black de second rang, ce qui suppose qu'il n'y en a pas de 3éme rang,ça ne veut rien dire, cela supposerait qu'il n'y en a que 23 de bons plus qq blessés laissés à la maison

      Supprimer
  28. Je voudrais remercier chaudement Ritchie d'avoir qualifié dans l'Equipe Gabriel Lacroix de joueur "filiforme", avec ses mensurations d'1,71 m pour 80 Kg.
    Il se trouve que ce sont exactement les miennes.

    Pourtant, le dernier qualificatif dont on m'a affublé était celui de "petit gros".

    La vie est injuste et les gens sont méchants...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et de "gracile " , c'est la que tu peux clouer le bec aux gens qui sont méchants -)))

      Supprimer
  29. Oh ! Caliméro, laisse dire et écoute .....
    https://www.youtube.com/watch?v=juqyzgnbspY

    RépondreSupprimer
  30. La tension monte dans la hall du Royal Garden Hotel qui bruisse de discussions de plus en plus animée. Croisé à l'instant Jean de Villiers, l'élégant centre et ex-capitaine des Springboks. Désœuvrement (ou pas) jusqu'à 14h00. Je pars à la chasse aux fuites...

    RépondreSupprimer
  31. Réponses
    1. La gueule de Beaumont. On dirait qu'il a pris tout un pack sur la gueule.

      Supprimer
  32. Pour la jeunesse à venir et en cours un formidable leimotiv ! Maintenant réunion à 8 clos ! Avec une feuille blanche et un nouveau chemin pour le rugby français ... Les Quinconces au boulot 😉👍👍👍🥂

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu veux plutôt dire un enterrement de 1ère classe.
      Laporte va parader (je vois mal le rapport de l'IGJS venir maintenant le mettre sur la sellette), et rien ne va changer puisqu'il faut que tout change.

      En attendant d'en apprendre des vertes et des pas mûres sur le dessous des votes de cette attribution...

      Supprimer
    2. On sait tout ça Pipiou, et rien que le sourire d'Atcher me donne des boutons.
      Pour autant il s' agit quand-même d'une belle victoire française, la balance sera positive.
      On aura forcément une grosse exposition médiatique, d'inevitables retombées pour la base .
      Il faudrait que tout change,ô combien, exigeons l'impossible, mais pour le Grand soir va sûrement devoir attendre un peu.
      Allez, savourons la tronche de Beaumont, la délicieuse Thérèsa aussi !

      Supprimer
    3. Espérons, que la balance sera positive, parce que les rats vont se servir !

      Supprimer
    4. Simon déclare à qui veut l'entendre que c'est le rugby amateur qui bénéficiera des retombées de cette Coupe du Monde. On est prié de ne pas rigoler au fond de la salle.

      Sinon c'est pas Ritchie qu'avait parié sur la victoire de la France ?
      Connaît bien son monde du rugby, l'animal, encore plus fort que Mitterrand qui connaissait sa France électorale sur le bout des doigts, canton par canton.

      Supprimer
  33. Bien que nous n'en soyons qu'à la mi-temps de ces quatre rencontres d'automne, je les trouve d'ores et déjà très intéressantes (Baa-Bas inclus) et en tout cas supérieures à ce qu'on pouvait craindre. En grande partie grâce à ces formidables révélateurs en noir. Espérons que l'Af'Sud malgré sa 'performance' irlandaise et le Japon, toujours un peu méprisé, confirment. Au delà des scores, il y a beaucoup de positif à retenir, ne serait-ce qu'un début de clarification sur les hiérarchies. Si on a le nez sur le guidon, l'équipe type susceptible d'émerger avant le Tournoi risque fort d'être différente de nos habituels préjugés. Comme si un quinze 'en marche' arrivait... Mais n'oublions pas que, grâce au Top XIV et au calendrier, les vainqueurs de novembre ne seront pas forcément les vainqueurs du printemps.
    Pour m'amuser, j'ai imaginé un quinze 2018 où auraient pris place des Pirso, Chat, Hamadache, Taofifenua, Jedrasiak, Macalou, Sanconnie, Tauleigne, Dupont, Belleau, Chavancy, Danty, Lacroix, Ducuing (liste ouverte), très éloigné des poncifs, même si certains étaient plébiscités depuis longtemps.
    Certes, peu sont en droit de revendiquer aujourd'hui le label mondial, mais n'était-ce pas déjà le cas des titulaires d'hier ? En fait, le virage que nous attendons tous est peut-être en train de s'ébaucher.
    Mais, de l'avalanche de commentaires des derniers jours, je retiens d'abord la mise en garde de Mannix sur notre faible densité physique, qui s'ajoute à la difficulté de trouver des gars performants sur 80 mn. Non seulement certains fréquentent trop la salle de muscu, mais ils n'y font rien de bon !
    Sinon, du plaisir à revisiter (comme on dit au Figaro Madame) la mythologie grecque, en dépit des relents d'homme providentiel, forcément herculéen, tellement français et tellement incompatibles avec l'esprit du rugby.
    Pipiou petit gros ? Et Charles moyen gras.

    RépondreSupprimer
  34. Un gros jambon bien gras ne se refuse pas avec la quille qui va bien ... Pas besoin d'être un hercule!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour les véganes, je préfère les poireaux avec Hercule. En plus son vrai nom à hercule c'est Les raclées, nous sommes dans le bons dans les gens bons.
      De plus à Hercule, Créon (du jeu) a donné la main de sa fille. Sauf qu'elle s'appelait Mégara et ce qu'a fait notre Rugby, il s'est égaré.
      Donc attention à Hercule.

      Le geai sans tord non Centaure je ne sais plus.

      Supprimer
  35. Altrad qui s'est investi en tant que partenaire pour la candidature de la France à la coupe du monde se réjouit du résultat des votes.
    Lorsqu'on sait que son groupe est présent dans 120 pays, que son ambassadeur dans le monde n'est autre qu'un entraîneur de rugby réputé Sud Africain.
    Lorsqu'on connaît ses accointances avec certains hauts dirigeants américains.
    Lorsqu'on sait que cet été le groupe s'est offert, selon sa volonté de réorientation vers des services pour l'industrie pétrolière une entreprise Anglaise évoluant dans ce domaine, on est en droit de se poser la question si les votes n'ont pas été guidés par ce monstre des affaires et si derrière l'obtention de la coupe du monde en France ne se cachent pas de grosses tractations mondiales pétrolières.
    Bien loin d'un simple flocage de maillot.
    La finalité sera t elle : gagnant/ gagnant et pour son groupe et pour notre pays ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très intéressantes précisions, Pimprenelle, même si nous n'en sommes qu'aux conjectures. Un phylactère pour noter que Boudjellal et ses petits Mickey sont mignons tout plein comparativement. En fait, la World Company ne serait-elle pas concernée ? Je dubite à tours de bras. Investigue, Pimp, investigue !

      Supprimer
    2. Salut, bon alors on fait quoi, tous pourris épicétou, on laisse tomber, on ne fait plus rien, on mets les barbelés autour du stade, pour y rentrer un certificat de bonne moralité attribué par ..........??? Oui par qui, quelle autorité morale, toi, moi, nous, eux, qui, quels critères ?????
      Bon, mais si nous ne nous réjouissons pas de ce vote, ne pensons pas que c'est un vrai bonheur d'avoir cette CDM, et ne gardons en mémoire que tout ceci n'est qu'une antépénultième manœuvre des exploitants qui vivent sur not'dos, mon pôv'monsieur, alors plus qu'à s'flinguer ???? Quoique, ultime manœuvre des coquins qui nous gouvernent sûr que la poudre qu'ils nous vendront sera mouillée !!!!!!!!!!!!!!

      Supprimer
  36. Bonsoir, et bien suis super content d'avoir cette CDM chez nous, au-delà des hommes dont on pense ce que l'on veut. De l'unanimité dans le bonheur de cette attribution mes semble plus de mise que d'ergoter à tout propos sur celui-ci ou celui-là, qui on sait bien ...... Et puis qui a un jour ........... Et puis qu'est un coquin ............... Et puis qu'j'aime pas ............... Bon, allez la France quoi, pour notre pays réjouissons-nous ensemble en ce jour, sera temps, n'en doutons pas tant ça va vite, de prolonger le débat par des trucs moins beaux et reluisants, mais savourons !!!!!!!!!!!!!

    RépondreSupprimer
  37. Alors la , je n'avais pas connaissance d'un pouvoir si étendu du célèbre Badawi de Montpellier .... Au de la des hommes et de ce que nous en pensons ( pas d'affinités pour moi mais on s'en fout , enfin surtout eux ... ) le dossier est solide et notre beau pays a de belles infrastructures etc..etc... etc...

    Bref ... Il faudra quand même un jour que d'autres Continents que l'Europe et l'Austral soient aidés pour organiser les CdM pour que ce sport arrive à devenir vraiment mondial et être présent lui aussi , à un bon niveau dans plus de 120 pays .... Peut -être d'ailleurs aurions nous pu en profiter pour mettre quelques ( belles affiches ) en Espagne et en Italie et aider ces deux Fédérations dans la promotion de ce sport , mais je m'égare , coco rico sinon pan pan cul cul

    Maintenant qu'on a eu la queue du Mickey ( merci Charles pour le " phylactère " ) que fait on pour que nos talents bruts ( si si j'insiste nous avons des joueurs de talents .. ) soient champions en 2023 ( je fais l'impasse sur 2019 ) et ne pas revivre le debut et le final de 2007 dont l'inoubliable lecture de la lettre de Guy Mocquet demandé par le secrétaire d'état au sport /coach de l'Equipe de France ; que nous retrouvions une équipe capable de s'envoyer quand il y a de l'enjeu et les vrais en face ...

    6 ans c'est long et c'est court à la fois , si l'obtention de ce mondial pouvait servir de déclencheurs aux bonnes décisions ce serait pour moi toute son utilité , allez on y croit !

    RépondreSupprimer
  38. Hello du blog.
    Debout depuis quatre heures trente du mat', je ne vais pas être long à fermer mes yeux. Entred le web et le print, j'ai moulé l'azerty mes ami(e)s.
    Alors je reviens vers vous pour un dernier texte. Last but not least.
    La surprise c'est que tout le monde soit surpris par la victoire de la France qui avait le meilleur dossier mais sans doute pas assez de réponses précises aux questions nombreuses de World Rugby. Je viens d'en débattre en direct sur RFI avec, deveniez qui, Daniel Herrero lui-même. Comme quoi tout est possible.
    Confidence : certains dirigeants de WR étaient même surpris de voir qu'au final la candidature de l'Afsud dépassait celle de la France. De peu, certes, mais quand même.
    Vous auriez vu la tête des Irlandais. En colère, comme jamais. Et les Sud-Africains meurtris, pensant avoir été grugés.
    Mais vous le lirez demain dans votre quotidien sportif préféré et de toute façon il n'y en a qu'un : la victoire de la France c'est le résultat du vote donné aux confédérations émergentes. A savoir l'Asie, l'Afrique, l'Océanie et l'Amérique du Sud. Soit huit voix. C'est la parole aux nations qui montent : Géorgie, Roumanie et Japon. Soit quatre voix. C'est ce que doivent les Italiens à la France au moment où il a fallu peser pour entrer dans le Tournoi. Trois voix. Et les trois voix de l'Ecosse au motif que Nice va accueillir les jeunes pousses calédoniens. Trois voix. Total : 18 au premier tour.
    Au deuxième tour, le Canada, les Etats-Unis, l'Angleterre (en partageant ses voix) et l'Amérique du Nord n'ont pas voulu disputer une Coupe du monde en Afrique du sud pour deux raisons majeures : sécurité et instabilité politique. Sans oublier une forme de solidarité nordhémisphérienne.
    Victoire sobre du clan Laporte, c'est à noter. Dans un hôtel exigu, pas du tout adapté à ce genre de manifestation. Mais bon, il parait que World Rugby y a négocié des prix...
    Pour 2027, ne vous prenez pas la tête: direction La Pampa.
    Samedi, je vous annonce un test d'enfer entre les vainqueurs et les perdants. Le XV de France a interet à réaliser un très grand match. Pour cela, y mettre ce que les Barbarians et France B sont allés chercher : des tripes, du cœur, des couilles, du mental, de l'envie, de la joie, de l'allant, de l'élan, de la solidarité, de l'abnégation. Bref, tout ce qu'il faut et que le XV de France a perdu. Si en plus ils peuvent placer un peu d'intelligence (faut pas trop demander) tactique, on sera bien content.
    Je pense que Bernie va rester à Marcoussis cette semaine.
    En tout cas, qu'on l'aime ou pas, champion de France comme joueur (et il n'était pas bon mais savait fédérer autour de lui), champion de France et d'Europe comme entraîneur dans deux clubs différents, secrétaire d'Etat certes éphémère mais quand même, président de la FFR et un Mondial dans la poche en six mois à l'arrache, je dis respect.
    Allez, souhaitez moi bonne nuit.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. BONNE NUIT !!!!!!!!!!!!!!!

      Supprimer
    2. et donc on dialogue toujours quand on a du respect....reste plus qu'a se diriger vers les grandes manoeuvres de la formation pour capitaliser.

      Supprimer
    3. Bonne nuit, err sieste Ritchie.
      Ok avec toi pour Laporte sauf un bémol sur « il n’etait pas bon »: sa gestuelle n’etait a l’evidence pas la meilleure mais pour le reste du poste (vision et orientation du jeu, en plus d'aboyeur) il rivalisait avec beaucoup.
      Je crois qu’on peut aussi, même si ça arrache la gueule, saluer l'efficacité d’Atcher. Sans contester la réalité des casseroles que lui attachent les médias « qui ne se trompent jamais », je l’ai un peu pratiqué sur le site de GG ou j’avais en charge les 2 bases liées (SCO et POR) : des qualités exceptionnelles de monteur et animateur de projet.
      Concernant bill Beaumont, ce n’est pas à un roastbeef qu’on enseigne l’hypocrisie, est-ce ?
      Sa prise de position pro Suffies était d’autant plus blatante qu’il fallait absolument dédouaner la World Juice de leur échec programmé. (Et justifié par l’evolution plus qu’inquietante de l’Afsud post Madiba : sécurité, corruption ...)

      Enfin,un peu désespéré par les réactions négatives et dépréciatives d’une majorité de forumeurs. A croire que la fonction première des forums est de dégueuloir de bile et de déversoir à frustrations ... ce qui n’a rien à voir avec les objections constructives qu’on peu lire ici, sauf rares exceptions

      Supprimer
  39. Confidence pour confidence (je suis sûr que vous vous passionnez pour ma vie privée de rugby) : je 'travaille' ces derniers temps sur le PC, donc, en un clic, je viens vous abreuver d'aperçus originaux et d'apartés surprenants. Quand vous verrez Nini, dites-lui bien que son bonheur fait plaisir à lire. Personnellement, je suis resté marmoréen. Si on m'avait donné les pleins pouvoirs qui me reviennent, je vous l'aurais foutue en Islande, c'te coupée du monde ! Richard, dont le professionnalisme humilie notre amateurisme, a foutralement raison d'avoir déjà un oeil sur Hexagone-Arc en Ciel de samedi. Les Boers et leurs nouveaux amis nés natifs n'auront pas besoin d'un préparateur en hémisphéres droit et gauche pour nous rentrer dans le chou. Inutile de leur parler de Bourgarel...
    Richard E. annonce que le dénommé Laporte va rester à Marcoussis cette semaine. P....g, j'ai eu peur de lire Altrad ! N'empêche que c'est ça la combine : on vire pas Novès, mais on lui colle Laporte dans le havresac. Notre cher Guy conservera le droit de répondre à la blonde à la mi-temps.
    Cela dit, l'est pas mal mon Lesgourgues (applaudissements) et zut pour la blessure de Tauleignes (larmes). Que voulez-vous, c'est plus fort que moi : quand Richard dort, je défends l'UBB (qui s'en fout).

    RépondreSupprimer
  40. c est dingue la reussite de ce Laporte
    ce succes va sans doute lui servir de bouclier au sujet de ses magouilles
    mais n oublions pas que comme pour les jeux olympiques la designation dela ville vainqueur est un cadeau financier empoisonne

    RépondreSupprimer
  41. Vous m'connaissiez, hein, pas le genre à escagacer le borderline, pardon le bordelinaisien, mais suis pas sur que le sémillant Lesgourrrrrgues fût l' homme du match.Le gars Tauleigne, par contre j'aimerais le revoir.
    Sinon, sur radio cocotiers, ici, ça commence souvent par " mi appel à ou pou coup de gueule ", et c'est pile poil mon sentiment.
    Laporte, il à été élu, fô vous y faire, et l'histoire regorge d'incompetents remplacés par des batteleurs.
    Pas plus que vous je n'apprécie la manière dont la grosse commission d'évaluation à précisé que le compte n'y était pas, et comment Laporte , Atcher et consorts ont saisi le message,normal, c'est leur spécialité.
    Mais le lobbying de Beaumont ( z'auraient dû prendre Coé )est il plus vertueux que celui de Laporte, les sousous de la famille Gupta plus propres que ceux d' Altrad ?
    Et devons nous souscrire à la grande famille des anti-tout( l'intuitif me propose nantis, j'aurais du le laisser)?
    Cette coupe du monde, avec son cortège de filouteries sera quand même profitable au pays et à son Rugby.
    Allez, tiens,les All Blacks devraient y faire bonne figure 😀

    RépondreSupprimer
  42. 2007 victoire personnelle pour avoir participé et contre toute attente à la 1e coupe du monde de rugby, qu'en reste t-il aujourd'hui ? Le souvenir de ce 1/4 de finale à Nantes de Fidji Pays de Galles ou les iliens ont inondé les tribunes de ola avec un suspens insoutenable et un jeu flamboyant plein d'ivresse, les larmes d'Henry Broncan à Chaban Delmas après la victoire volée aux Géorgiens contre l'Irlande dans les arrêts de jeu ... assis à coté de lui, j'ai eu droit tout le match à des commentaires rugbystiques d'une humanité sans pareille avec cette gouaille gersoise qui le caractérise et Toulouse, ma ville de cœur, celle de mes études et du ST, devenue cité du soleil levant le temps d'un match, ou le passage éclair de l'EDF me laissa circonspect sur nos chances de gagner la coupe du monde et la venue des AB que j'attendais depuis 1995 comme un rêve d'enfant .... enfin, un match d'honneur avait retenu mon attention Roumanie Portugal, certes insipide à souhait, mais très franchouillard et 3e mi-temps dans l'esprit. 2023, y serai je comme beaucoup d'entre nous ? Surement devant ma télé ou en tribunes avec mes filles pour une communion d'esprit.

    RépondreSupprimer
  43. Le Mondial 2023 attribué à la France, résultat du vote donné aux nations émergentes ?
    Certes, mais les Sud-Afs ne sont pas des perdreaux de l'année et savaient aussi que l'enjeu était là.
    La question devient donc: quelles sont les raisons, légitimes ou moins avouables, qui ont fait pencher la balance pour la France ?

    Ceci étant, je n'aime pas cette sorte de "concorde" nationale qui s'installe maintenant que la Coupe du Monde nous a été attribuée. Et encore moins que du coup on mette une auréole à Laporte avec une amnésie subite pour tout ce qui continue à ne pas sentir bon autour de lui. Il va encore crier au complot, menacer de porter plainte (?), mais ce ne sont pas les journalistes ou ceux qui creusent qui inventent l'odeur.

    On débat beaucoup ici de l'avenir du rugby français et du rugby tout court; rendez-vous dans 7 ou 8 ans pour voir si la présidence de Laporte (voire celle qui suivra) et l'organisation de la CDM chez nous aura positivement amélioré le rugby du Landerneau, celui du rugby français en général et de son lustre sportif au niveau international.

    RépondreSupprimer
  44. Ben la raison légitime, Pipiou , c'est que la 5/6 ème puissance économique mondiale, 1ere destination touristique planétaire, organisatrice d'un euro de foot récent, titulaire en cours des JO, recevant annuellement la plus populaire des courses de velo,patrie de Pascal, Napoleon et zanlou,devrait quand-même arriver à organiser le raout d'un sport confidentiel , ou bien ?
    Allez Landerneau.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah, les Sud-Afs sont au moins autant aptes et légitimes que nous pour l'organiser.
      Des raisons légitimes, y'en a d'ailleurs: renvoi d'ascenseur pour les italiens, francophilie et défiance envers l'Af-Sud pour les pays africains, partenariats avec la Fédé pour le développement, choix de la France tout simplement, etc...
      Mais ça me chagrinerait fort d'apprendre par suite que ça s'est aussi joué avec des dessous de table moins reluisants. Vu tout ce que l'on apprend depuis quelques années pour les Jo, les Coupes du monde de foot, hand, etc..., faudra pas faire semblant d'être surpris. Surtout que la plupart des fédés de ces zones sont financièrement précaires (voir les Samoa récemment).
      Et encore, je n'évoque même pas le billard à 3 bandes éventuel dont parle Pimprenelle au sujet des affaires d'Altrad.

      Un truc qui m'a fait marrer, ce sont les voix partagées de l'Angleterre; quand on pense que la candidature de l'Af-sud était celle que Beaumont prônait, ça fait un peu réfléchir. Et à part ça, les anglais ne sont pas hypocrites...

      Sinon pour répondre à Nini, en quoi organiser la CDM en France serait en soi un "bonheur" ?
      Ça m'énerve un peu cette consensualité autour du sportif savamment entretenue par les politiques, comme si allait gommer tout le reste. Surtout que ça risque de se traduire concrètement par quoi ? voir des matchs à la télé, parce que les places dans les stades, va déjà falloir les trouver (on peut faire confiance à la Fédé pour essayer d'abord d'engranger le max de blé -et d'ailleurs Laporte ne s'en cache pas-), et point de vue horaires de diffusion, l'attribution à l'Af-Sud ou aux irlandais n'aurait rien changé pour nous.

      Voilà, c'est pas pour faire le grincheux systématique de service (on regardera autant de matchs que possible et on gueulera devant sa télé comme d'hab' !), mais pousser des cocoricos cocardiers, certainement pas.
      L'essentiel, pour le rugby comme pour le reste, est ailleurs.

      Supprimer
  45. La France se réjouit d'accueillir la CDM, bon c'est quand-même bien, non ???? Que l'on réalise la concorde avec cette désignation, on en est loin cependant, il n'est qu'à lire les contributions de quelques Quinconces pour s'en rendre compte.
    M'enfin, hein, ces derniers jours, on voyait plutôt la CDM chez nous sous la forme de mirage propre à nos filer le bourdon, et puis cette dernière rafale lors du vote, pour renverser Beaumont (l'Anglais, hein, pas le Lomagnol) et l'envol de la France dans un dernier vol (non non, pas de sous-entendu, on n'est pas chez les rapetou z'ici) pour que cette CDM atterrisse chez nous, y'a pire en ces jours comme actualité.
    Après, pas ignorer bien entendu que ça ne doit pas servir d'anesthésiant pour d'autres affaires, les odeurs nauséabondes ne sont effectivement pas sans quelque pourritures, cachées ou pas, mais franchement, après les indignations et les réserves émises, on ne pourrait pas simplement être contents et satisfaits de ce tout petit bonheur ????
    A force de malaxer dans la morosité ambiante et l'époque anxiogène tous nos sentiments, prenons garde à ne pas englober tout dans le marasme et la mélancolie propres à tuer la plus petite joie qui passerait à portée.

    RépondreSupprimer
  46. Bon, bravo , on va avoir la CM 2023, cocorico.Pour être objectif, mondialement ce n'est pas le tournoi le plus interessant pour le commun des mortels de nos 7 milliards de congénères. même pas au niveau du hockey sur glace par exemple.
    Maintenant la Direction veut capitaliser, comment? aider les clubs, les soit disants grands gagnants.... Ils pensent sans doute à la venue des enfants, mais si c'est pour ne proposer que du rentre dedans ça va pas être bien attirant.
    Aider les clubs? en continuant à autoriser les vagues monstrueuses de joueurs/mercenaires non éligibles à la sélection nationale.
    C'est donc maintenant on va voir si cette Direction nationale parle sérieusement ou nous enfume, si elle va faire qq chose sur ces 2 points cruciaux.
    Réponse à qq msg précedents: la densité physique? c'est quoi? le pack français qui pèse plus , autour de 20kg, que le pack néo z
    Pour Sylvie, oui Bourdelle est de Montauban
    Pour Michel, y a t il un championnat de hockey sur glace en Nouvelle Zélande.
    A plus...

    RépondreSupprimer
  47. En postant la réponse à notre vénéré Ritchie, je n’avais pas vu que vous aviez abondé de façon aussi prolixe qu’usuelle.
    Comme votre condition physique aussi déplorable que la mienne vous interdira sûrement de remonter aussi haut et que je ne vois aucune bonne raison de vous dispenser de punition, j’ai donc redescendu ladite réponse :

    Bonne nuit, err sieste Ritchie.
    Ok avec toi pour Laporte sauf un bémol sur « il n’etait pas bon »: sa gestuelle n’etait a l’evidence pas la meilleure mais pour le reste du poste (vision et orientation du jeu, en plus d'aboyeur) il rivalisait avec beaucoup.
    Je crois qu’on peut aussi, même si ça arrache la gueule, saluer l'efficacité d’Atcher. Sans contester la réalité des casseroles que lui attachent les médias « qui ne se trompent jamais », je l’ai un peu pratiqué sur le site de GG ou j’avais en charge les 2 bases liées (SCO et POR) : des qualités exceptionnelles de monteur et animateur de projet.

    Concernant bill Beaumont, ce n’est pas à un roastbeef qu’on enseigne l’hypocrisie, est-ce ?
    Sa prise de position pro Saffies était d’autant plus blatante qu’il fallait absolument dédouaner la World Juice de leur échec programmé. (Et justifié par l’evolution plus qu’inquietante de l’Afsud post Madiba : sécurité, corruption ...)

    Enfin,un peu désespéré par les réactions négatives et dépréciatives d’une majorité de forumeurs. A croire que la fonction première des forums est de dégueuloir de bile et de déversoir à frustrations ... ce qui n’a rien à voir avec les objections constructives qu’on peu lire ici, sauf rares exceptions

    RépondreSupprimer
  48. Mon cher Georges il y a un beau championnat de hockey sur gazon et du patin à glace même pour les enfants. Du ski et surtout du foot. Beaucoup de foot. Le nombre de joueurs de rugby est tout petit 145000 dont 85000 jeunes pour4,5 millions d'habitants. Les AB sont un outil politique. Super fonctionnel car le peuple y adhére. Sans copier des leçons à tirer.
    Quant à l'affairiste qui mène la fédération une fois de plus il a mené son équipe à gagner. Il a un secret dont on pourrait essayer de comprendre les ressorts. Il a gagné dabs tous les postes occupés. Faudrait decrypter,peut etre que Bernie le dingue est un surdoué
    Voyons comment il va s'occuper du rugby amateur

    RépondreSupprimer
  49. Aucune vocation ni talent pour défendre Bernie :
    Mais affairiste est il l’épithète le mieux approprié :
    Ok porteur, monteur et animateur de projets manque trop de concision. Il y a sûrement des projets perso (je sais, c’est moins bien vu de gagner sa vie en solo que d’etre appointé par une entité publique) qui n’ont pas marché et/ou trop borderline pour respirer une intégrité absolue... mais un 9 pas roublard, ça peut pas exister ...
    Bravo de reconnaître que tout ce qui était important de ses projets publics a été accompli.
    Alors pourquoi ? Tu donnes toi même la réponse : «Bernie le dingue est un surdoué » et c’est justement « dingue » qui allié au talent fait la différence

    Quant au rugby amateur son intérêt (et je pense aussi ses racines) est de ne pas le maltraiter ; comment pourrait il faire plus mal que Lapasset dont la priorité a été d’officialiser et organiser le professionnalisme et au roi fainéant qui lui a succédé qui a lâché la bride aux dits pros ?

    De toute façon, tant que l’on ne sera pas allé au bout de la démarche (franchises et tout le reste, dont formation sous giron féodal) on ne réussira rien ni chez les pro ni chez les amateurs oú on voit même des fidjiens en séries...

    RépondreSupprimer
  50. "franchises et tout le reste, dont formation sous giron féodal"

    Le Roi est mort, vive le Roi !!


    'fin, tant que ces bouseux du rugby amateur ne ressortent pas les fourches, hein...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dsl, Mr. Pipiou, j’ai dû, comme souvent, mal m’exprimer :
      Les franchises au Medef ovale et tout le reste, y compris toute la formation, l’arbitrage, la prévention et le rugby amateur (yc semi pro) sous gestion et contrôle federal (oooouups, féodal m’avait échappé).

      E claro, também ?

      Supprimer
    2. Claro, si, claro...



      (et c'était donc bien un lapsus !)

      Supprimer
  51. la renaissance de l'EDF en temps que place forte du rugby mondial, qu'acteur majeur et respecté et en tant que vitrine de la FFR ne peut venir qu'avec dictateur aux commandes.
    Premièrement parce que nous, français, n'avons pas la culture du compromis, de la coalition, du rassemblement autour d'un projet commun transcendant les intérêts particuliers.
    C'est un cliché que nous entretenons savamment (lire à ce propos une étude sur les managers français expatriés : le compromis dans une négo est vu comme un échec de principe, comme une reculade) est une réalité.
    Donc le rassemblement kiwi évoqué par Ritchie en 2004, nous ne le verront pas. Tant par ce manque de la culture du consensus que par un facteur national : hors des All Blacks, la NZ ce n'est rien ( j'exagère bien sur et je sais que Michel Prieu me contredira) mais c'est un fait que cette équipe est leur meilleur bien d'exportation (avec le lait en poudre mais je m'égare..) Donc tout est forcément fait pour le valoriser.
    Quand on dit Nouvelle Zélande au quidam français, il répond All Black. Faites l'inverse à Dunedin ou Napier, c'est pas "Les Bleus" qui va arriver en tête des réponses;

    Et deuxièmement, il ne peut être fait abstraction de environnement économique du rugby français : les clubs pro ont tout le pouvoir. Gérard évoquait les forfaits diplomatiques (on parle de Fulgence ? de Lopez l'an dernier ? etc...) mais c'est un fait : on ne mord pas la main qui nous nourrit. Et je ne jette pas la pierre aux joueurs, j'en ferais sans doute autant.
    Il est facile de mettre en avant l'amour du maillot bleu des anciens mais ceux ci ne "perdaient" rien à y aller, comme dit plus haut, c'était même le seul moyen de se faire connaitre et trouver un job intéressant.
    Chaque voit midi à sa porte, cela à toujours été le cas : est-ce que Béziers 70's a beaucoup contribué au soit-disant french flair et au "beau jeu" de l'EDF ? j'ai des doutes.... Nos clubs ont leur identités propres et fortes, ils sont ancrés dans des territoires depuis TRES longtemps et ont acquis un poids économique proportionnel à ceux qui président aux destinées de la LNR (j'admets volontiers la comparaison douteuse ...)
    Et l'argent , c'est le pouvoir. le payeur décide.
    Le parallèle avec la NZ là encore : la différence de niveau de vie générale entre NZ et France que j'ai constatée il y a 10 ans (toujours d'actualité Michel ?) ne permet pas aux clubs locaux de d'avoir du poids face une fédé NZ abreuvée des € d'Adidas lui permettant d'imposer sa loi aux franchises et clubs.
    Je n'ai aucun doute sur les talents de dictateur du Kaizer mais j'ai quand même des doutes sur leur mise en œuvre pour que mes filles puissent, comme je l'ai fait à leur age, sauter sur le canapé le samedi après midi en février - mars.

    RépondreSupprimer
  52. Perso, pas de cocoricos particulier. Elle se passera en France en 2023. Tant mieux pour les joueurs à qui il ne restera plus qu'à apprendre la motivation, à se bouger les fesses pour porter cet étendard, bien planté mais dans un terreau pas très propre. Que s'est il passé depuis 2007 ? RIEN puisqu'on est 8e nation mondiale actuellement (si je ne m'abuse Dr Tautor !). Qu'a t'on fait en matière de formation, lutte anti dopage, lutte contre le jeu dur et commotions ? Du vent, essentiellement. Et on va crier Youpi, tout va bien se passer pour notre rugby qui va retrouver des couleurs ? Qu'il retrouve déjà le bleu/blanc/rouge sur le terrain. Quand on voit la main mise et le pouvoir financier (voir Altrad et vrai que finalement son homologue Boudjellal n'est qu'un pantin de vogue, finalement) qui dicte la gestion de ce sport et les autres, on se pose la question du bien fondé de la candidature. Je pense que les retombées ne seront certainement pas énormes vers la FFR et nos jeunes pousses du moment. Faut pas nous prendre pour des buses. Mais certains de ceux qui auront contribué à ce choix sous la table, dans la manche,... s'en mettront à coup sur plein les fouilles. C'est la dure dure loi de la finance !!!
    Je rappelle que les russes sanctionnés pour dopage aux JO ont de grandes chances de participer aux prochains, alors qu'ils ne devraient y avoir aucune levée de sanction. Tractation, quand tu nous tiens...
    Alors, pas de coco Rico. Juste Allez les bleus quand même, en espérant une remise en question sur la gestion EDF par Bernie and Co (et une vraie entente et un vrai travail de groupe entre FFR et LNR, mais est ce possible ?), d'ici là, ne serait ce que pour les joueurs qui auront l'honneur et la joie de défendre nos couleurs. Allez, la coupe est pleine !!

    RépondreSupprimer
  53. Tu fais trop de crédit à Bernie d’etre Le responsable de l’etat du rugby français (EDF clubs fédé commotions etc ...) et ton optimisme sur le résultat d’une vraie coopération fédé - ligue tient du rêve.
    Tant que les propriétaires du top14 (et aussi qq’uns de proD2) resteront crispés sur l’obligation de ne pas perdre plutôt que prendre le risque du plaisir de gagner, le rugby français restera malade du haut en bas EDF comprise

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, pas de crédit, que du débit. Je parlais de l'après 2007, l'avant Bernie. Aujourd'hui, il l'est, responsable du rugby français. Mais je n'attends pas grand chose sur une éventuelle révolution de l'ovale français. Quant à la coopération fédé/ligue, pas de rêve, juste ce qu'on pourrait attendre, une hypothèse... qui pourrait d'ailleurs déboucher sur le déboulonnage de P. Goze, pour quels tripatouillages machiavéliques entre propriétaires T 14 et lobbying ??

      Supprimer
  54. Le personnage Bernard Laporte ne peut laisser sans réactions (il les provoque lui-même au besoin), mais j'estime que lui attribuer 'l'honneur' de l'obtention, bien sûr ô combien discutable, de la CdM est un choix indigne des Quinconces. Disons qu'au bal des Rapetou, il a mieux dansé que Beaumont (autre symbole commode) et tentons de parler d'autre chose. Qui peut douter en effet que la 'négociation' ait été une foire d'empoigne ? Qui prétendrait que le gouvernement s'est contenté de tenir le planchot ? Qui peut assurer que le ou les véritables responsables de cette 'victoire' ne soient des gens dont on ignore jusqu'aux noms ?
    On est bien d'accord : ceci n'est pas un plaidoyer pro Bernie, juste un ras-le-bol des boucs émissaires fastoches style Laporte est infréquentable, Goze un gros veau, Parra une relique, Bastareaud un coffre à ballons, Doussain indigne de la Fédérale, etc., etc. La réalité est infiniment plus complexe et les borgnes ne règnent que chez les aveugles.
    Dans le même ordre d'idées, l'approche de la Nouvelle-Zélande, malgré quelques mises au point, reste simpliste. Dans ce pays de moins de cinq millions d'habitants, les sports tiennent une place peut-être démesurée, mais où le rugby n'est que le phare le plus brillant. Il fut un temps pas si lointain où la France sportive mettait en avant à tout bout de champ la qualité de son demi-fond : Jazy, Bernard, Wadoux ou Ladoumègue étaient notre (juste) fierté. Mais étaient-ils supérieurs à Walker, Snell, Halberg ou Lovelock ? Le Huit kiwi médaillé d'or était-il inférieur à notre Deux médaillé d'argent ? Je parle d'athlétisme et d'aviron, pas de cricket ou de badminton. Evitons les clichés et, sans bader ces p..... d'antipodistes, mettons un peu de sérénité dans le discours.
    Lulu de Paname, qui nous dit plein de choses que je m'autorise à qualifier de sensées, remet volontiers quelques pendules à l'heure, même s'il saute l'étape de l'organisation globale du rugby néo-z, condition sine qua non de la rentabilisation des sous d'Adidas. Mais peut-on reprocher à des pros d'être des pros ? Commençons par constater que nous sommes restés des amateurs, et pas dans le meilleur sens du terme. Donc, au royaume des amateurs, Laporte vous salue bien.

    RépondreSupprimer
  55. Débat sur France2023 et le rugby français avec Daniel Herrero sur RFI. Tout arrive... A l'invitation de Guillaume Naudin, excellent confrère.
    http://www.rfi.fr/emission/20171115-le-rugby-francais-est-il-niveau-auquel-il-pretend

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et j'ai bien aimé sa référence au blog "Coté Ouvert". Je n'avais rien demandé...

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    3. snaileater16 novembre 2017 à 22:19
      Vraiment ravi que Dany et toi ayez rétabli le dialogue : toujours chiant quand deux de tes potes se chicaillent trop longtemps, ça fait désordre !
      Je vais m’empresser d’ecouter votre débat !

      Supprimer
  56. Quelques mots.
    Historiquement, je l'ai déjà dit, le choix de l'Afrique du Sud ne me choquait pas. Un peu comme pour la Coupe de Monde de Foot et ses alternances entre l'Europe et l'Amérique du Sud avant un choix plus diversifié en 1994, U.S.A., 2002, Corée/Japon et 2010, Afrique du Sud.
    Pour le rugby, nettement moins mondialisé, trois grand pôles d'attraction: l'Europe, le bloc Nouvelle-Zélande /Australie et l'Afrique du sud. Résultat: 4 EUR., 3 NZ/AUS et 1 AFRSUD! C'est peu pour ces derniers. Et le choix du Japon, plus pour l'ouverture économique à mon avis que pour une tradition rugbystique nettement plus performante du côté de l'Amérique du Sud et l'Argentine en particulier.
    Par ailleurs, et pour toutes ces tractations plus ou moins louches, d'un côté comme de l'autre,je suppose, pour cette Coupe du Monde 2023 comme pour tous les autres évènements identiques mondiaux, ils me laissent quasi indifférent. C'est la loi de la compétition telle que je l'apprécie assez peu car elle ne privilégie que la victoire avant tout et par tous les moyens afin d'obtenir Gloire, Pouvoir et Argent. Et que l'on ne me parle pas de développement du jeu, de jeunesse, d'amateurisme de partage etc. Foutaises et fariboles! Armstrong a été, finalement, débouté de ses sept victoires au Tour de France pour moins que çà. Et, du coup, pour reparler du dopage comme Sergio, je trouve que l'on devrait plus souvent se pencher sur les magouilles de toutes les classes dirigeantes, celles du rugby comprises, plutôt que de crier au loup à la moindre entourloupe de quelque misérable sportif se devant d'être, lui et seulement lui, impeccable, parfait, exemplaire....car représentant son pays, étant une image pour les jeunes etc.!
    Pour parler d'autre chose:
    - Cette tournée 2017 me rappelle un petit peu celle de 1964 qui avait révélée toute une génération d'avants remarquables: Bérejnoï, Cabanié, Menthillier, Gruarin, Dauga, Lira, Sitjar, Rupert, Herrero...autour des anciens Fabre et Crauste.
    - Et je trouve que les All Blacks, au-delà de toutes leurs immenses qualités sont quand même sérieusement tricheurs et magouilleurs dans divers domaines techniques: dans le jeu sans ballon, des passages à vides, des tendances à perturber les joueurs adverses au soutien, des comportement limites en général et dans les rucks en particulier, des attitudes plutôt suffisantes et une perte de sang froid (avec les erreurs allant avec) si leur horlogerie est mise à mal: manifestement, si leur supériorité est mise en doute, ils le supportent péniblement et le font savoir! J'ai noté que, sur les remises de balle à l'intérieur dans un quasi main à main -ce qu'ils ont fait près d'une dizaine de fois lors de leur match à Lyon- réalisées à grande vitesse, au moins cinq d'entre elles m'ont parus en-avant. A vérifier.
    Je termine par un O.K. pour ce que dit Charles, globalement. Ne pas oublier Herb Elliott, même si Australien!


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'eut été quand même de sérieuses interrogations sur la stabilité politique, le choix de la rainbow nation n'avait rien de choquant;un vrai pays de Rugby avec des infrastructures de qualité.
      Et qui peut prétendre que ces merveilleux compagnons de la saint Patrick n’auraient pas fait souffler un vent de fraîcheur et d'enthousiasme sur la timbale, ils étaient mes préférés de coeur?
      Magouilles, corruption, peut être, luttes d'influence et renvois d’ascenseur assurément , et pour avoir souvent perdu à ce jeu la on ne doit surtout pas être trop fiers de cette victoire, mais sauf à s'enfermer dans sa tour d'ivoire ( j'entends déjà les commentaires sur la grandeur perdue, ....)il faut en passer par la pour exister encore sur la scène sportive planétaire.
      Alors cocorico surement pas, c'est pas le genre de la maison,mais on ne va quand même pas se plaindre de recevoir le monde du Rugby , de placer un temps notre sport et notre pays sous l'expo médiatique.
      Les retombées ne seront pas ce qu'elles devraient, peut être, surement même, mais attendons un peu avant de faire le procès, c'est un peu tôt, non?
      Allez France, pour le coup !

      Supprimer
    2. et a temps que faire Ron Clarke l'australien , à qui le grand Emyl a offert une de ses médailles d'or

      Supprimer
  57. Je vous ai demandé, ainsi qu'à quelques amis choisi par Montaigne et La Boétie de me livrer vos questions concernant l'attribution de l'organisation du Mondial 2023 à la France.
    Une grande partie d'entre elles vont être publiées d'ici peu sur Lequipe.fr.
    Il en restait un paquet. Voici donc, comme dans les Blu Ray, les bonus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourquoi Pierre Camou a-t-il laissé tomber le projet de candidature après l’avoir déposé ?

      Parce qu'il s'est rendu compte qu'il n'avait pas les épaules assez solides pour mener à bien cette tâche, qu'il n'avait pas assez de puissance de feu à l'international, et sans doute pas autour de lui les dirigeants capables de l'aider, mis à part Serge Blanco. Surtout pour rédiger un dossier complet de 800 pages.
      Sous l'ère Camou très franco-française, la France est devenu un nain au regard du monde. En neuf mois, Laporte lui a redonné une stature, un standing, une place. Pour moi, l'exploit est là. Et beaucoup de pays et de continents attendaient que la France reprenne place à la table des très grands.

      Supprimer
    2. Pourquoi Bill Beaumont a fait appel à des sociétés extérieures pour établir une recommandation et n’a pas présenté lui-même le dossier ?

      Le choix de la recommandation était voulu par Bernard Lapasset, critiqué par plusieurs nations, mais soutenu par l’Afrique du Sud. Cette option a failli être annulée au dernier moment. Bill Beaumont et le bureau de World Rugby souhaitaient proposer un avis neutre, même si plusieurs dirigeants de l’instante mondiale ont participé à l’élaboration de cette recommandation, bien trop complexe pour être traitée par des personnes pas habituées à effectuer des audits.

      Supprimer
    3. Cette attribution va-t-elle changer la suite des choses pour Bernard Laporte ?

      J'ai dans l'idée, puisque le rapport du ministère des Sports concernant l'affaire Laporte-Altrad est semble-t-il déjà rédigé, que l'admonestation (car il y a faute, sinon de goût du moins de déontologie) sera de faible amplitude après la victoire de #France2023.

      Supprimer
    4. Comment une instance peut-elle donner un avis et être déjugée ensuite ?

      Et bien par une pirouette, en évoquant la transparence, la démocratie, etc. Beaumont était très mal à l'aise et j'avoue avoir été vicieux en lui demandant en direct s'il n'avait pas le sentiment d'avoir été peu pertinent quand il a poussé en avant le résultat de la recommandation dès sa diffusion aux médias et aux trois comités de candidatures. Il a répondu comme il a pu et je n'avais jamais vu depuis John Eales un deuxième-ligne taper aussi bien en touche...

      Supprimer
    5. Y a-t-il eu des promesses faites par les candidats et du lobbying qui dépasse les bornes ?

      Je ne sais pas. Franchement. Mais le milieu du rugby est tout petit. Tout se sait un jour ou l'autre et si BL et CA avaient commis cette erreur, elle sera vite mise sur la place publique. En revanche, depuis un demi-siècle, le XV de France se propose pour disputer des test-matches dans les pays émergents et ça va continuer. Mais du sonnant et trébuchant, je n'ai pas entendu parler de ça et Dieu sait (ou pas) si les médias tabloïds anglais se délecteraient d'aller chercher ça si jamais c'était le cas...

      Supprimer
    6. La recommandation était-elle bien construite ?

      Non. Entrer dans le détail serait long, mais les pourcentages concernant les 5 points, le choix des 23 critères, le contenu des conclusions, tout cela était très technocratique. Trop. On aurait dit Bruxelles.

      Supprimer
    7. Si World Rugby avait présenté les trois candidatures, qu’elle aurait été sa conclusion ?

      En coulisses, les dirigeants de World Rugby considéraient le dossier français, même incomplet dans quelques domaines (dopage, stades), comme le meilleur. Certains ont même été surpris que la conclusion des six sociétés d’audit indépendantes place l’Afrique du Sud en tête.

      Supprimer
    8. Y aura-t-il des délocalisations de matches en Ecosse et en Italie ?

      Trop tôt pour le dire. Mais je ne suis pas persuadé que la France puisse avoir la possibilité de changer son projet 2023 tel que validé par World Rugby puis par les votants. Il restera en l'état et les rencontres se dérouleront dans les neuf stades choisis.

      Supprimer
    9. Ceci clos mon intervention de ce jeudi. Il est temps pour moi de retrouver ma petite famille. Hasta luego, amigos y amigas.

      Supprimer
    10. Merci pour cette "grosse " intervention éclairante , comme souvent d'ailleurs

      Supprimer
  58. Je viens d'écouter la discussion Richard, Daniel Herrero sur RFI, avec Guillaume Bourdin. Intéressant, clair et, au final, un bon résumé de la situation.

    RépondreSupprimer
  59. Pas eu le temps de discuter au delà de ce "non" laconique qui a fait (un peu) sursauter Charles ; mais après tout je poste assez souvent pour me permettre ce raccourci, vous connaissez mon aversion pour Bernie et sa clique, je ne vais donc pas pavoiser . Cependant dans ma boule d'occase j'avais vu la CDM pour la France : c'était donc écrit . Ce qui ne l'était pas et qui m'étonne c'est cet afflux d'opinions enthousiastes des Quinconces : bien sûr on peut être ravi d'avoir la CDM - c'est mon cas - mais j'ai toujours ce même pincement au coeur qui vient assombrir ma joie . Non ! Pas lui !
    C'était déjà mon exclamation lors de l'élection en décembre dernier et je maintiens que les événements des derniers mois n'ont fait que conforter mon opinion . Que l'attribution de la CDM vienne le confirmer à la tête du rugby français serait grave pour l'idée que je me fais du rugby, (idée dont je pensais qu'elle nous était commune, il n'en est rien apparemment mais c'est un autre débat) . Et comme on y va tout droit inutile de vous dire combien il me sera difficile à présent de trouver un quelconque intérêt à ce jeu ... pardon à ce business car c'est bien de cela dont il s'agit n'est ce pas ? Du business et rien que ça . Vous observerez que les commentaires des medias portent surtout sur les bénéfices éventuels de l'événement . Personne n'a abordé le côté sportif : c'est très secondaire . Et très significatif .
    Je n'ai aucune fascination pour les bandits de grand chemin, les mafias, les combinazione, les coups tordus . Je peux m'amuser de la roublardise et de la filouterie de certains joueurs dans des phases de jeu un peu compliquées mais le spectacle de l'entourloupe à ce niveau ... tout ce cynisme me fait gerber . Les Sudafs s'inquièteraient des conditions douteuses de l'attribution ; qui s'en étonne ? Plus personne . "On" s'en fout, "On "l'a .
    Désolée mais il m'en faut davantage, je parle d'éthique . Si ce mot a encore une signification ici . ( par "ici" je désigne ce pays, pas le blog où je l'espère, il reste encore un peu d'âme )
    Bonne soirée .


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A mes yeux, la première des quatre cent soixante-dix-huit qualités de Gariguette est une sincérité traduisant une probité intellectuelle rare. Peut pas saquer Bernie, la môme. Pas de périphrase, c'est 'l'aversion'. "Laporte ? " "Non". L'inébranlable donzelle est à sa façon une bonne illustration de l'apport du féminin dans un monde masculin. Roc est masculin, roche est féminine, mais parfois, c'est le contraire.
      Evidemment, traduire le sentiment de maints Quinconceux par 'on s'en fout, on l'a' relève de cette délicieuse mauvaise foi qui nous entraînerait loin des objectifs déclarés de ce faux rhum (Côté Ouvert, quel tafia !), mais la bougresse a déjà paré le coup 'm'en faut davantage, je parle d'éthique'. La botte de Nevers ! Que rétorquer, sinon se retourner vers Jan Lou embarqué vers d'improbables cythères irlandaises ou sudafieuses. Mon bon Nini, la patriotisme fout le camp...
      En bref, sur le thème, vous dites tous rien que des conneries ! Merde quoi. Heureusement, Charles est là pour rappeler que la proportion de putes est la même dans chacun des pays candidats et que, dans ce domaine aussi, on est les meilleurs.
      Enfin la CdM, c'est loin. Parce que si nos p'tits gaziers entraient sur le terrain avec vos appréciations dans les oreilles... Tiens, je préfère même pas y penser.

      Supprimer
    2. En fait, la France était placée en tête par les six sociétés d'audit indépendantes mais Laporte a téléphoné à son copain Beaumont pourqu'il dise le contraire afin de crédibilisé la candidature Sud Africaine. Maintenant Laporte est tranquille juridiquement jusqu'en 2023 et GN pourra faire ses valises en cas de défaite Samedi. Plus sérieusement, moi ce qui m'intéresse c'est de savoir si l’émergence des jeunes talents actuels est le fruit de la CDM de 2007. Dans l'affirmative, je ne peux que me réjouir de cette attribution, et de pouvoir avec mon fils rejoindre Tautor et ses filles au Stade.

      Supprimer
    3. Olà Gobe! Content aussi de te lire un peu plus en longueur même si je regrette tant d’amertume, que je comprends pourtant.

      Les WC (dsl) de rugby, de soccer ou autres ne sont que la mondialisation du panem circenses-que des romains : le pain pour la World Juice et ses affidés et le cirque -avec une odeur de sang- pour le(s) peuple(s). La qualité du jeu et la sincérité des acteurs et l’honnêteté de la compétition n’y ont aucune place, ou presque.

      Pour Bernie, le succès dont il a été un artisan essentiel ne lui garantit rien, à mon avis.
      Ritchie nous infirme que ni le ministre (Madame le) ni même l’ambassadeur n’ont honoré ce raout de leur présence...
      La France n’aime rien tant que les martyrs ou en tous cas faire chuter ceux qui se haussent trop vite du col.
      Au-delà des montages financiers mal échafaudés qui lui sont reprochés, il pourrait exister, « selon les milieux bien informés  » d’autres fruits defendus très mûrs.
      Ceux qui ont à instruire les différents dossiers sont probablement sociologiquement moins enclins à apprécier avec mansuétude des pratiques plus banalisees dans le business (ou qui l’etaient...)
      Cette RWC acquise, Bernie n’est pas irremplaçable pour la préparer et la gérer.

      Je pense personnellement et tout jugement moral pour lequel je n’ai aucun goût et surtout légitimité mis à part, que s’il devzit être viré par la Macronie ce serait surtout dommageable par la désorganisation accélérée du petit monde du rugby déjà bien déstabilisé par la création des ligues régionales et la disparition des comités.

      Enfin, quand tu parles de cynisme roublardise et entourloupe au sujet de cette attribution, je pense que tu fais référence aussi à celle de Beaumont et son Board qui ont construit et fait semblant de publier une recommandation purement factice pour les Saffies. A moyen terme, il est important pour eux d’ancrer l’Afsud dans le camp anglo-saxon dont l’hegemonie est menacée.

      Supprimer
    4. (A la fin : ... et fait semblant de soutenir ... ´scuses)

      Supprimer
    5. C'est, malheureusement, ce que je ressens.
      Et malheureusement, encore et un peu plus, et depuis bien plus longtemps que cette attribution.
      Et, d'ailleurs, pour le troisième malheureusement, dans pleins d'autres domaines dont le rugby n'est que le reflet.
      Cependant, je pense que je continuerais à regarder les matches pour ce qui reste de jeu et de passion, de technique individuelle et collective, à observer et à comparer disons, historiquement; à réfléchir sur l'évolution de tout çà: garder le plaisir de penser. Le plaisir de penser et d'observer les parts d'humanité, de liberté, d'intelligence, peut-être de folie... qui resteront de temps en temps, de point en point, de match en match.
      Et quelque soit le lieu où il se joue.

      Supprimer
    6. ... bien sûr André, "garder le plaisir de penser", heureusement , parce que "qui pense peu se trompe souvent !" Léonard de Vinci !

      Supprimer
    7. Gariguette, faut relativiser: Laporte n'a tué personne, les français ont été plus convaincants que les autres dans l'exposé de leur dossier. Traduction (que l'on peut d'ailleurs lire dans le Times ou Le Monde): la candidature française apportait plus de garanties financières à World Rugby, qui ne vit que des retombées des Coupes du Monde. Ce dualisme travail sérieux-coulisses moins reluisantes étant bien symbolisé par Claude Atcher.
      On parle beaucoup du vent de "fraîcheur" qui souffle sur la Fédé depuis l'éviction de Camou et du système en place; mais les pratiques restent les mêmes, et là-encore, la présence d'Atcher, qui a commencé à faire des "affaires" sous Lapasset puis Camou avant de continuer avec Laporte, en est le signe. Simplement, là où il y avait avant une forme de "corruption passive" (je profite du gâteau), il y a maintenant une forme de "corruption active" décomplexée (je profite du gâteau et je fais des affaires avec mes amis).
      Tout ceci démontre malheureusement que le sportif est finalement devenu tout à fait secondaire dans la gestion du monde du rugby, et encore plus pour ce qui est de l'organisation d'une Coupe du Monde.
      Je suggérais à Ritchie une question sur la pertinence de modifier les critères de World Rugby pour les dossiers de candidature vers plus de "sportif", mais je m'aperçois ce faisant que c'est finalement faire preuve d'une grande naïveté.


      Au fait, une dernière remarque: on est vraiment faux-cul en France quand on met en avant l'"insécurité" de l'Afrique du Sud. Pour un pays qui a (bien malheureusement) subi de si graves attentats depuis quelques années (et notamment à l'occasion-même d'un évènement sportif), on est particulièrement mal placés pour donner des leçons. Ça fleurerait même presque ce vieux fond de colonialisme qui resurgit encore chez nous de temps en temps envers les pays africains...

      Supprimer
    8. Quand tu parles d'un vent de fraîcheur Pipiou, tu veux bien sûr parler de "fraîche" ? �� C'est à dire de pognon. mais ça je n'en doute pas ... De la fraîche il y en a eu et il y en aura : beaucoup !
      Laporte n'a tué personne c'est clair mais il a étouffé une certaine idée du rugby .
      Et devoir en parler sur ce fil à la suite d'une chronique splendide sur les mythes c'est presque un sacrilège .
      Rugby rongé au mythe, rongé aux mites, rugby mythique ou rugby miteux ?
      Tout cela finira sans mythes mais au mitard pour tous ces mythomanes .
      Signé la mite au logis

      Supprimer
  60. Je pense qu'il reste beaucoup d'âme et d'éthique et ces actes sont souvent l'oeuvre d'un petit nombre ... c'est mon sentiment Mais que tu as raison Gariguette de rappeler que l'on peut se réjouir d'avoir la coupe du monde sans dire " on s'en fout " de la clique et du reste . D'ailleurs , souvenons nous un peu pour parler d'un passé tout proche ,... le contrat de prestation de conference avec Altrad cie ... imaginez deux secondes que le(s ) journaliste(s) qui ont sorti le dossier le fasse au moment ou les deux parties auraient matérialisés le contrat par une prestation et une facture .. Est ce que l'on parlerait d'une erreur ? D'une admonestation ??? Non on parlerait de loi , de conflit d'intérêt avéré etc... et donc d'instruction , l'intention était bien la , sans le dossier sorti le contrat aurait été activé ...Ce n'est pas acceptable

    Donc effectivement la CDM , super ! genial ! d'ailleurs au fond qui mieux que nous avec les critères ? Objectivement ?
    mais pour la suite ... je conseille vivement , un système d'attribution des contrats d'organisation , de communication , de marketing de billetterie etc... par un conseil de surveillance du Ministère pour s'assurer que les appels d'offres soient ouverts , et les attributions de contrats , conformes et indiscutables . Ce serait bien pour les personnes en question et le Rugby Français ...
    Content , certes mais pas naif et oui effectivement on ne s'en fout pas . Je connais mieux les résultats sportifs de BL que les dossiers qui contiennent des zones d'ombre , celui évoqué plus haut me suffit pour ne pas faire confiance

    Et puisqu'on parle de business , que l'on loue les qualités et le professionnalisme des uns et des autres nous savons tous que dans la plupart des entreprises , un fait comme celui la se termine par un licenciement pour faute grave

    Bon , pour en revenir au Rugby , qu'est ce que l'on va faire pour être au top dans 6 ans ? Pour Samedi on prend les mêmes , z'ont droit au rachat ... la gâcher pas les gars cette opportunité , on a pas trois fois la possibilité de faire une première bonne impression

    RépondreSupprimer
  61. Pour te rassurer un peu, la precente édition a été préparée et réalisée si je me souviens bien par un GIP (groupement d’interet Public) dirigé par un énarque etranger au monde du rugby et designé par l’Etat, ce dernier étant caution auprès de la World Juice et des banques.
    Je n’imagine pas que les garanties du dossier 2023 soient en retrait, d’autant plus qu’un très gros redressement de TVA ( extension du champ d’application à posteriori) était venu écorner les bénéfices attribués par le GIP à la fédé.

    RépondreSupprimer
  62. Enfin n'oubliez pas que la coupe d'Europe de football s'est faite sans Platini dans l'indifférence la plus totale. Le rugby devrait s'en méfier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lequel avait travaillé avec le Préfet Lambert pour la Coupe du Monde de 98 ... Ce GIP avait attiré des gens extrêmement compétents , je ne sais pourquoi mais l'absence de BL si elle devait se produire ne m'inquiété pas le moins du monde pour le sérieux de l'organisation de cet événement , c'est dans 6 ans , on a quand même un peu le temps de se retourner .....

      Supprimer
  63. ... tiens, un avis "totalement" perso, comme une intuition, si défaite samedi, départ de Bru ! (et non virement de Novès par Laporte )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un peu comme Elissalde à Toulouse, tu veux dire ?
      Technique éprouvée: y'a toujours un lampiste pour trinquer à la place du chef.
      On verra...

      Supprimer
    2. Mon petit doigt me dit que JB Elissalde pourrait intégrer le staff sous peu...

      Supprimer
    3. petit meurtres entre amis. COLLISION ET COLLUSION.

      Cela me rappelle le rugby du pardessus, tout se fait entre bons amis.

      Supprimer
    4. Spéciale dédicace le Gé :

      Ils s'étaient préparés
      Comme des stars de ciné
      Accoudés au joug box
      la la la la
      Ils rêvaient qu'ils couraient
      et mettaient des essais
      A l'Aviva Stadium
      la la la la
      Ils semblaient bien dans leur peau
      Leurs yeux couleur mythe à l'eau
      Cherchaient du regard un spot
      Pour leur pote buteur
      Et moi je n'en pouvais plus
      Bien sûr ils ne m'ont pas vu
      Perdus dans leur mégalo
      Moi j'étais de trop

      Ils marchaient comme des chats
      Qui méprisent leur proie
      En frôlant les flankers
      La la la la
      Le rugby leur disait
      Tous les mots qu'ils aimaient
      Pour regonfler leur cœur
      La la la la
      Ils en faisaient un peu trop
      Eux et leurs yeux mythe à l'eau
      L'Eden Park est dans leur tête
      Tout seuls ils répétent
      Leur entrée près des poteaux
      Décor couleur mythe à l'eau
      Perdus dans leur megalo
      Moi je suis de trop

      Mais un type est entré
      Et le charme est tombé
      C'était lui le botteur
      la la la la
      Ses yeux noirs ont lancé
      De l'agressivité
      Sur les pauvres Bleuets
      La la la la
      Les gars couleur mythe à l'eau
      Ont range leur mégalo
      Se sont soumis aux yeux noirs
      Couleur de trottoir
      Et moi je n'en pouvais plus
      Ils n' en ont jamais rien su
      Les plus jolis des mythos
      Couleur mythe à l'eau

      Merci Eddy !

      Supprimer

    5. Je m'incline devant ta poésie, tu es mon guide. Le Gé Très impressionné.

      Moi je voulais partager avec toi, une chanson que j'écoutais quand j'étais jeune, c'était mon groupe préféré TELEPHONE.

      J'ai toujours eu cette impression de ce monde éloigné entre le jeu de rugby et cet esprit d'équipe qu'il faut avoir et les instances dirigeantes de la FFR et leurs magouilles.

      Quand je jouais au rugby et que le match était terminé avec tous ces moments intenses que nous avions tous partagés. Ce combat, ces coups, ces souffrances, ces bonheurs, cette unité.

      Comme dit SPINOZA les amis sont ceux avec lesquels tu partages la vertu. La vertu du combat que nous partagions puis l'arbitre sifflait et chacun rentrait dans son monde et je montais dans la voiture et j’écoutais Téléphone

      Quand je pense à tes mots sur l'éthique et les valeurs du rugby, j'ai repensé à cette chanson. Oui l'éthique et la vertu du combat, les valeurs durant le match puis le sifflet retentit et "nous habitons tous des planètes éloignées".

      Voici les paroles de la chanson

      A ta façon de parler, a ta manière d'expliquer
      On voit que tu connais au moins le monde entier
      Tu décides pour moi, tu décides pour nous
      Mais nous habitons tous des planètes éloignées non non non
      Des planètes éloignées

      Tu ne vois qu'a travers tes désirs de pouvoir
      Et je ne suis qu'un pion sur ton grand échiquier
      Je n'te connais pas, tu n'me ressemble pas
      Et tu voudrais pourtant m'empêcher de rêver non non non
      M'empêcher de rêver

      Prends ce que tu peut la ou tu le peut
      Ne compte que sur toi pour qu'on te donnes mieux
      Prends ce que tu peut la ou tu le peut
      Et laisse moi aller ou je veux, ou je veux
      Ou je veux, ou je veux, ou je veux

      Tu entre dans ma vie comme un cambrioleur
      Tu compte me voler c'que j'ai de plus sacre
      Mais tous jeunes oiseaux, ont les ailes casser
      Mais méfie toi bien d'eux ils apprennent a parler, a parler
      Ils apprennent a parler

      Si tu pouvait entendre, si tu pouvait comprendre
      On pourrait devenir de bons amis tu sais
      Mais tu ne vois que toi, et ta réalité
      Et je ne sais vraiment pas ou ça va nous mener, nous mener

      Ou ça va nous mener

      Prends ce que tu veux la ou tu le peut
      Ne compte que sur toi pour qu'on te parle mieux
      Prends ce que tu peut la ou tu le peut
      Et laisse moi aller ou je veux, ou je veux
      ou je veux...



      Supprimer
    6. et donc tu rêvais d'un autre monde où la terre serait .... ovale ? Amitiés 🏈😉

      Supprimer
  64. ... oui, on verra, ce n'est qu'une intuition, mais le connaissant un peu, je pense qu'il peut partir de lui-même, par l'accumulation des échecs, la difficulté à mettre en place le jeu qu'il voudrait, sa relation pour le moins "ambiguë" avec Novès (il a quitté le Stade en "froid"avec lui et pourtant il a été le chercher pour manager l'équipe de France). Bizarre comme situation, ceci pouvant expliquer celà ! ... mais, ce n'est que supputation, alors ...wait and see

    RépondreSupprimer
  65. Bonne emission sur RFI, claire, conçue, avec presque tous les pbs dont nous parlons ici, évoqués.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Georges. En direct. Pas facile d'être à la hauteur du flux verbal du Dany de la Pivotte mais bon, c'est un bon exercice.

      Supprimer
  66. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sur les réseaux sociaux, y compris de la part de journalistes, s'exprime une suspicion concernant la façon dont la France a "retourné" les votants.

      Avant que sorte la recommandation de WR donnant l'Afrique du Sud en tête, les votants étaient en grand nombre favorables à la candidature française. Le Japon, l'Asie, Océanie, l'Angleterre, l'Afrique, Roumanie, Amérique du Sud et Italie donnaient une voix. L'Ecosse trois dès le début (ce qui a pesé). La Géorgie était partagée entre l'Irlande et la France.
      Fin septembre, quand les votants ont reçu les dossiers et entendu les présentations, le résultat était tel : Afrique du sud (14), France (15) et Irlande (10).

      Le Japon partageait ses 2 voix entre la France et l'Irlande, l'Italie donnait 2 voix à l'Irlande et 1 à la France, l'Angleterre 2 voix à l'Irlande et une à la France.
      L'Afrique partageait ses 2 voix entre Afsud (cœur) et France (raison). Ou l'inverse. L'Amérique du Sud et l'Océanie aussi. L'Australie avait un doute et l'Argentine aussi, splittant 1 voix pour la France et 2 pour l'Afrique du sud.
      La force de la candidature française ? L'assurance bénéfices pour WR et donc pour l'ensemble du rugby mondial ensuite, les "petites" nations et confédérations étant irriguées financièrement pendant 4 ans via WR.
      Ensuite, Bernard Lapasset (8 ans à la tête de l'IRB et défenseur de ces nations et confédérations émergeantes depuis toujours, tout comme Ferrasse avant lui) est intervenu en passant quelques coups de fil pour rappeler à quelques uns ce qu'ils devaient aux interventions de la France au sein de l'IRBB depuis vingt ans.
      Alors le Japon a mis ses deux voix pour la France, tout comme l'Asie, l'Amérique du Sud et l'Océanie. L'Italie en a mis 3 au lieu d'une.

      Par ailleurs, l'Angleterre, elle, a finalement voté à fond pour l'Irlande, défiant l'autorité morale de Bill Beaumont, qui avait promis son soutien à l'Afrique du Sud quand il était président de la RFU... L'Australie et l'Argentine, elles, ont été approchées par Pretoria pour soutenir l'Afrique du Sud à fond.

      Le lobbying de l'Afrique du Sud sur l'Australie et l'Argentine a bien fonctionné, solidarité des Four nations, mais on voit bien que celui de la France lui a été supérieur.

      L'Irlande a perdu deux voix (son dossier n'était vraiment pas bon : problèmes de stades, de transports et d'hôtellerie. Ca fait beaucoup), la France en a gagné trois et l'Afrique du sud en a perdu une.

      Les Sud-Africains sont en colère parce qu'"on" (Bill et Agustin, vous êtes toujours là ?) leur avait promis que le poids de World Rugby était tel que la recommandation serait suivie, le doigt sur la couture. Erreur funeste. Le vote et donc la démocratie l'ont emporté. Plutôt une bonne nouvelle. Jamais cela ne s'était produit avant. Il faut croire que l'analyse sociétale chez World Rugby n'est pas un point fort.

      L'Irlande a les boules parce que ni l'Ecosse ni le Pays de Galles ni l'Italie n'ont été à leurs cotés. Pas de solidarité Ligue Celte. Faut dire que leur candidature était faible, sauf à vouloir faire du Mondial une destination uniquement touristique, et encore, comment se loger ?

      Si les votants s'étaient alignés sur les consignes WR et les solidarités politico-hémisphèriques, l'Afrique du sud aurait eu 15 voix, l'Irlande 13 voix et la France 11. Et ensuite, l'Irlande l'aurait emporté avec le report des voix françaises 20 à 19.

      C'est justement parce que les nations (Japon, Roumanie, Géorgie, Italie) et les confédérations émergentes (Asie, Afrique, Océanie, Europe, Amérique du Sud) ont voulu avoir leur mot à dire face à l'aura anglo-saxonne que la France l'a emporté. Elle est là, la dimension historique de ce vote défiant l'autorité d'une institution qui doit maintenant écouter ce que la base a à dire et non plus tout diriger à sa guise depuis Dublin.

      Supprimer
    2. J'en reviens à la présentation des dossiers où à priori, j'avais cru comprendre via les médias qu'il ressortait plutôt une lutte entre France et Irlande qui talonnait, mais rien de précis pour l'Afsud, dernière. Puis est survenue cette recommandation WorldBeaumont de derrière les fagots... Etait ce une manoeuvre pour affaiblir l'Irlande et derrière oeuvrer pour la France, via les nations mineures en récupérant toute leurs voix ?

      Supprimer
    3. hé bien, si on pouvait puvait continuer à forcer World rugby a faire de sérieuses réformes, d'abord sur la protection des joueurs , au niveau des rucks, sur les placages en dessous du sternum. je pense que les placages en dessous du sternum vont ouvrir la voie à bcp plus de jeux notamment en continuation et ça fera baisser la pratique du golgoth, et j'en passe.
      Ensuite , revoir la formule tournoi des 6 nations/ tournoi "B" européen avec une descente montée, même si dans ce cas le jeu pourrait en souffrir.

      Supprimer
  67. Il m'a semblé que le fait d'être au téléphone et non en face à face t'a permis d'être plus serein et, grâce au beau travail de G.Naudin, de pouvoir t'exprimer, plus précisément et clairement que l'ami Daniel; un peu parti parfois dans ses limbes.
    Je le dis en toute sincérité étant plutôt attentif et d'accord, en général, à ses propos.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Daniel n'étant pas journaliste mais chroniqueur il n'avait pas, à sa décharge, les éléments utiles pour décrypter à chaud ce vote. en particulier le fait que les confédérations avaient maintenant deux voix et non plus une seule. Mais son débit chantant et rapide fait la différence sur tous les autres chroniqueurs.
      En tout cas André, merci de ton retour.
      PS : être en face ou pas de Daniel ne change rien. Je n'ai pas l'habitude d'être impressionné.

      Supprimer
    2. Ce n'était pas une question "d'être impressionné" par l'un ou par l'autre -Daniel Herrero en l’occurrence- dans mon esprit. Non, plutôt le sentiment de temps et d'espace non pollué par l'autre. Surtout quand l'autre vibrionne à la façon de D.H. et, comme tu le dis plus haut, son "flux verbal" est certainement difficile à contrôler, associé à sa présence elle aussi débordante et, il me semble, pas suffisamment contrôlée. Est-il à l'écoute des autres? Je me pose parfois la question.

      Supprimer
    3. Je vois que tu as tout compris du personnage, André.

      Supprimer
    4. Tout d'abord 'scuses de réagir tardivement: un bug a annulé mon post, après écoute tard hier soir. Comme je disais que j'avais bien aimé de façon très banale, je ne l'ai pas recomposé.

      Effectivement chacun dans son rôle a été très bien : l'animateur a posé des questions basiques, incontournables pour une émission de commentaire d'actualité pour non-spécialistes; il a aussi veillé à ce que Dany ne monologue pas pendant 20'.

      Dany a fait du DH sur des topics qui ne sont pas ses préférés mais, sans avoir ta science, ne s'est pas mis non plus offside, pour autant. Pour un chroniqueur-poète méridional, le sujet ni la période, au moins du point de vue gallique, mais-pas-que, ne porte pas vraiment au lyrisme mais il a fait le job...

      Quant à toi, tu as aussi fait du Ritchie, très pro avec à chaque question un exposé analytique riche amenant très naturellement conclusion et/ou jugement "d'évidence". J'ai apprécié en outre la clarté de ton expression et aussi la courtoisie de tes adresses. J'aurais apprécié aussi que Dany s'adresse plus directement à toi, mais on va mettre cela sur le dos du multiplex qu'il maîtrise surement moins...

      Supprimer
  68. Si l'analyse de Richard est pertinente (et pourquoi pas, bande de faux amis), l'accroc dans l'hégémonie anglo-saxonne, déjà affaiblie par la double candidature Irlande-Af'Sud, est effectivement un virage. De là à ce qu'il soit négocié jusqu'au bout... En tout cas, le 'style Beaumont' en a pris un coup. Ce qui continue à me tirer par le maillot, c'est que, France ou pas, il est difficile d'assurer que le vrai vainqueur n'est pas le pognon, qui n'a ni odeur ni patrie. Bon, je me répète : tirons un trait sur un épisode qui, de toute façon, ne pouvait être blanc-bleu et donnez-moi vos avis sur Dumayrou (ou un autre).
    Samedi : comme beaucoup de Français n'arriveront jamais à admettre que les AB ont une très bonne mêlée, penchons-nous sur celle des Boks pour tenter d'en déduire la vraie valeur de la nôtre. Donc, de déterminer parmi l'apparente surabondance actuelle de candidats, quelle est notre meilleure première ligne. D'autant plus important que, après la chute de la maison Guirado, plus personne ne s'impose. Bien que vous soyez assez inamicaux pour vous en ficher, sachez que je regrette l'indisponibilité de Chaume et l'absence de Pirso. Un trio Pirso-Pélissié-Chaume m'aurait intéressé.
    Sinon, les ennuis récurrents du harcèlement sexuel me laissant des loisirs, je serai peut-être à Treignac (ou à Godewarsvelde).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ben tu feras la bizz à Raoul, Charly !
      Un épisode qui ne peut être blanc bleu, ben oui,c'est de la politique un peu, quand même, fallait pas s' attendre à Bambi et les 7 nains, mis en image par Laurent Romejko.
      Dumayrou, pas trop compris, tant qu'a prendre rochelais j'aurais choisi l'autre, question de complémentarité avec le gros.
      Devant c'est plutôt Ben Arrous qui me manque;Et j'avoue un petit faible depuis longtemps pour votre talon bordelais qui à bien profité des leçons d'Avei,semble t'il.
      Allez Cythere,embarquons dans le même Watteau.

      Supprimer
    2. au moins voilà qui est reconnu et affiché par toi Jean lou, Avei pour moi l'un des plus grands , sur une longue période, et en plus une allure disons un peu "spéciale"

      Supprimer
  69. Sergio
    La surprise factice de Beaumont à l'annonce de la France pour 2023 c'est l'arrivée plausible et sournoise de Woodward à la tête de l'EDF à la demande de BL 😉 ... à suivre

    RépondreSupprimer
  70. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  71. J'avais pas vu la commotion de Tauleigne...faire sortir le joueur en marchant avec juste un collier cervical me laisse dubitatif ... Que dit WRC de cette pratique médicale quand on voit comment font les Anglo-Saxons et ceux de l'hémisphère sud sur cette prise en charge bien spécifique ????

    RépondreSupprimer
  72. demain tout sur le neuf bleu joue et gagne
    l equipe vaincue se prepare de mauvais moments
    l insolente reussite de Laporte finira au meme accabit que le sauveur Tapie
    bientot on connaitra le prix du vote et des larmes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dis Allan, Poujade, ça te parle ? (non, pas l'homme-tronc de la TV : l'inventeur du poujadisme)

      Les arguments, même radicalement exprimés mais construits, c'est toujours intéressant ! les invectives ou prédictions crépusculaires, ce n'est pas le lieu (il y en a, beaucoup!) et ça lasse...

      (Désolé, j'aurais pas du goûter le beaujolais : aigreur d'estomac ?)

      Supprimer
    2. monsieur le censeur
      je ne sais de quelle autorite tu te reclames
      pour m interdire d exprimer mes penseesqu importe si elle te froisse ou t irrite
      mais il ya un moment que je te vois agir en correcteurpretentieux
      je crois que l enthousiasme et toi ne vont pas de paire
      bois ton fiel et evite moi

      Supprimer
    3. On vient d'avoir 2023 et ça commence ! 😂😂😂😂😂 Soyez Ovale et buvez du Gaillac ça va vous réconcilier 👍

      Supprimer
    4. Môssieur l’Allan,
      Ta retro-réaction confirme exactement mon ressenti ... mais peut être a-t’on toujours besoin d’un imprécateur !
      Pour ta gouverne (j’enfonce le clou!), je ne revendique aucune autorité mais exprime un simple souhait : celui que nous puissions continuer, grâce au blog de Ritchie, à bénéficier d’echanges d'idées argumentées, plutôt que d’invectives entres passionnés de rugby, de bonne compagnie (pléonasme, par principe).
      Quant à ton évaluation du déficit d’enthousiasme et de l’excedent de suffisance que tu me prêtes, elle pourrait en faire sourire quelques uns, pour terminer sur une note positive !
      Excellent week end savoyard, Allan, ou bien millésimé

      Supprimer
  73. Une famille à un projet, celui de " faire construire"
    Elle passe devant le terrain de ses rêves depuis des années dans un petit village. Non constructible. Faire changer le PLU, obtenir le permis de construire, va falloir s'engager pour la commune...C'est fait.
    La famille peut alors réfléchir à son financement : la mise en concurrence des banques pour les prêts ; elle choisira celle pour ses taux préférentiels mais déplacera ses comptes courants dans son établissement.
    Viendra ensuite le choix des entreprises . Le plombier qui remportera tous les suffrages proposera gratuitement de faire le puit pour arroser la pelouse. Et quand bien même sans cela, employant de la main d'œuvre étrangère, ses prix sont déjà des plus compétitifs. Il paraît que par ailleurs, il serait compétent.
    La maison prend forme mais les surcoûts sont importants et le budget vient rapidement à manquer.
    Le recours au "sans facture" devient alors une évidence pour les moindres travaux qui marqueront la fin du projet.

    Construire une maison à titre individuel; obtenir le troisième événement sportif au monde .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. comme tu le dis, "les moindres travaux", donc pas vitaux pour la solidité de l'entreprise ou oeuvre

      Supprimer
  74. Un projet sans factures bien vu pour l'occulte ...la paroisse va s'enrichir

    RépondreSupprimer
  75. .... alors là, Richard, JB Elissade avec Novès en équipe de France ? .... ça m'étonnerai ! .... mais bon, y'a tellement de choses qui m'échappent, j'ai quelque fois beaucoup de mal à comprendre" le fonctionnement " de certains , (le pouvoir, le poste, la place, les relations, les intérêts, l'argent, les honneurs, .... ) alors .... ? ... peut-être que ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une chose est certaine, le ST est une bonne filière mais pourquoi ?

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    3. Et Woodward au dessus de Noves est ce conciliable où est ce le moyen élégant de le faire partir qu'en penses tu Christian ?

      Supprimer
    4. mais tu le sais trés bien pourquoi, c'est l'oseille récoltée. Quant à mettre un étranger à la tête de la sélection nationale, va falloir faire face à beaucoup de réactions en tout genre, donc....

      Supprimer
    5. Woodward ????.... après les entraîneurs de clubs étrangers, on est dans la logique de la gestion de notre rugby,..... mais va falloir aller jusqu'au bout de cette logique, c'est à dire un président étranger à la tête de la fédé !!! ... alors Bernard ?... on y va ?

      Supprimer
    6. Combien dans notre sport vénéré y a t-il de têtes de noeuds capables de fédérer et de faire tomber la nomenclatura en place ? Trop de faisans tue le faisan mais la mixomatose n'atteint que les lapins.

      Supprimer
    7. Bernard, comme Tapie, du moment qu'il pourra se gargariser d'oseille et finir à WRC il pourrait lâcher c'est dans ses cordes

      Supprimer
  76. Bruits de couloirs, bruits de chiottes, ça bruisse de partout et tout s'ébruite, et quand la courbe des résultats ressemble à celle d'un encéphalogramme agité, alors tout se dit, tout se subodore, tout s'énonce, ou se dessine, et rien ne transparait mais tout est possible. Sérieusement, ou c'est le moment de changer et il faut changer non pas une ou deux têtes mais l'ensemble de l'équipe qui visiblement n'y arrive pas, ou on les conforte dans leurs à-peu-près et leurs tâtonnements -m'enfin ça fait 2 ans que ça tâtonne- et on répète toutes les erreurs passées qui n'auront donc pas servies de leçons (contrat jusqu'à la prochaine CDM ....), et il sera malvenu de se plaindre. Comme dans d'autres domaines, à'm'ment donné, comme y disent à Brive, il faut avoir le courage de prendre des décisions qui vont dans le sens du mieux, à tout le moins du moins pire.
    Plus général, après le texte de Pimprenelle, se complaire dans la morosité et entretenir à tout propos le gris et la fatalité, en rajoutant une couche à chaque fois sur la terne et le noir, pas glop !!!!!

    RépondreSupprimer
  77. Est ce que la victoire ou la défaite devant les Boers va t-elle foncièrement changer le marasme dans lequel notre rugby est englué ? Et pire, mis à part l'aspect financier pour lequel certains se frottent deja les mains pour 2023, sommes nous capable en 6 ans d'éradiquer la vérole et de se refaire une virginité pour être Champion du Monde ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. « Je suis pessimiste avec l'intelligence, mais optimiste par la volonté » écrivait Gramsci ... à méditer mais sa citation la plus connue demeure celle sur la crise "La crise consiste justement dans le fait que l'ancien meurt et que le nouveau ne peut pas naître : pendant cet interrègne on observe les phénomènes morbides les plus variés "
      Considérons que nous sommes au coeur même de cette problématique : se débarrasser des vieux démons, en utilisant l'optimisme de notre volonté .Version rugby ça donne : nous gagnerons parce que nous sommes les plus forts !

      Supprimer
  78. Mes bons amis et amies,

    Vous me semblez tous bien pessimistes. Ce n'est pas l'enfer, des Dupont ou d'autres jeunes qui n'en veulent, il y a a des tonnes. Il suffit du déclic.
    J'ai une confiance totale pas aux dirigeants mais aux joueurs, la révolution est en marche.
    Je suis content que nous en ayons la coupe du monde et même si l'éthique est toque, je préfère me régaler à Nice que faire 12H d'avions, oui je sais c'est un peu égoÏste.

    Pour ce soir, nous verrons bien et si l'Afsud gagne et bien ce sera une juste récompense.

    Peut être que nous allons revoir notre façon de jouer.

    J'aime ce jeu et ce n'est pas certains hommes dirigeants anciens ou nouveaux qui me le feront détester.

    Les dirigeants passent le rugby reste et si nous ne sommes pas capables d'avoir les premiers rôles, c'est que nous ne le méritons pas.

    Et puis le rugby c'est aussi les quinconces alors pourquoi désespérer.

    Tant que le rugby le jeu vivra l'espoir sera toujours là, ce n'est pas ce qui nous fait écrire dans ce blog.

    Donc soyons optimistes. rions ensemble, tous ensemble, la vie est trop courte pour être pessimiste.
    Le Gé

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon ça va, on est raccord :

      Je rêvais d'la Coupe du Monde
      Où la Terre serait ovale
      Et la lune sans rivale
      Et la vie, un festival

      Je dormais à poings fermés
      Avec mes crampons aux pieds
      Le rugby était sauvé
      De l'indignité

      Je rêvais d'un autre sport
      Qui serait un réconfort
      Sans vue sur le coffre-fort
      Oui je voulais qu'il reste fort

      Je marchais les yeux fermés
      Je ne voyais plus mes pieds
      Je rêvais frugalité
      Pas fatalité
      Fatalité



      Je rêvais d'la Coupe du Monde
      Pour que la joie nous inonde
      Tout'les filles seraient girondes
      Pour fêter la Coupe du monde

      A la rêver dans nos stades
      Sans aucune bousculade
      Mon rêve est réalité
      Réalité
      Mon rêve est réalisé
      Réalisé


      Jouez les équipes du monde
      Jouez les équipes du monde
      Jouez les équipes du monde
      Jouez les équipes du monde

      Hé ! Hé !

      Jouez, jouez , jouez, jouez .....

      Supprimer
    2. Gariguette,
      Pourquoi une fois de plus tu montres que tu es meilleure que moi :-)
      Merci en tout cas.
      Le Geai je vais arrêter de chanter

      Supprimer
    3. Pas meilleure, le Gé, juste différente ... et ne t'arrête surtout pas, c'est toi qui m'inspires, je n'avais pas du tout pensé à Téléphone ... et c'est très marrant à faire .

      Supprimer
    4. Merci Le Gé ! En particulier pour ton débriefing un peu plus haut auquel je plussoie en achetant à crédit (et à Laporte ;-) le complément d’enthousiasme qui me ferait défaut...
      Question chansons, je me languis de vos adaptations (Gobe et toi) de Paul Simon, Bobby le Zim ou du regretté Cohen. Tiens, pour rester in the mood, pourquoi pas un cover de Desolation Row ou de Sad Eyed Lady of the Lowlands ?
      Si mes petites garotas d’a côté d’Ipanema me donnent un bon de sortie pour Treignac, on essaiera de les exécuter ... jusqu’a ce que mort s’ensuive, comme il est d’usage pour un midnight choir.
      Ciao, je vais visionner en accéléré le Montferrand Lou qui a dû nous replonger dans les orgasmes du T14

      Supprimer
  79. Vincent
    Pas d'orgasme mais très plaisant je ne t'en dis pas plus .... Mention très bien à l'ASM qui a mis à disposition une voiture électrique avec une équipe secouriste efficiente qui a eu recours au protoxyde d'azote je suppose pour la luxation de la rotule de Fernandez : une première en France me semble t-il sur le terrain et une évacuation propre de la commotion cérébrale ce qui devrait être un standard en top 14 et pro D2 mais aussi en EDF depuis longtemps ....l'effet 2023 🤔 peut être ou la prise de conscience qu'il faut être Pro avec des Pros ? À poursuivre, pour une fois le ST est en retard ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon petit, si j'en juge par ton avatar, tu ne dois pas avoir plus de 10 ans, sache que ce blog est réservé aux adultes - enfin ceux qui font semblant de l'être alors qu'au fond nous savons tous que ce sont de grands enfants ! - tu ne peux pas venir ici parler avec les grands de choses que tu ne connais pas, ainsi lorsque tu parles d'orgasme, sais-tu bien de quoi tu parles ? Bon ok, tonton Ritchie va t'expliquer tout ça avec les mots que tu peux comprendre à ton âge . Sois bien sage avec lui et il t'offrira peut être un gros cigare .
      Mémé Gariguette 🍓😉👵

      Supprimer
  80. Comme vous devant ma télé après avoir vu cinq matches internationaux dont Galles-Georgie et Irlande-Fidji très Top 14
    Avec le pack Georgien et les trois-quarts fidjiens on peut espérer quelque chose...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Allez, bon match. On se cause...

      Supprimer
    2. Sept minutes et déjà un essai encaissé... Ca commence bien !

      Supprimer
  81. Physiquement ça va être dur, les Boers ne sont pas venus pour enfiler des perles .... Mémé prends une tisane myorelaxants un conseil du petit 👍

    RépondreSupprimer
  82. On touche pas un ballon, on avance en défendant, on est puni dans tous les compartiments et Slimani pousse en travers .... la totale en 15 mn

    RépondreSupprimer
  83. Nous sommes battus à l'impact. Et face aux Boks, c'est le début de la fin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une conne garée devant le bus France peut être et les conséquences épuisantes d'une marche forcée quelques minutes avant le match !!

      Supprimer
    2. Heureusement qu'ils ne sont pas très bons, ces Boks. Sinon, on ne voit pas le jour. Ils nous traitent comme s'ils affrontaient des juniors.

      Supprimer
  84. Heureusement que le buteur est moyen et les sifflets de retour ...il y a du boulot pour 2023

    RépondreSupprimer
  85. 1° mi-temps "encourageante/désespérante" (barrez le mot obsolète), merci le buteur SA, à quelques trucs on croit sentir que c'est là, que ça peut le faire, et puis des fautes idiotes, un pas de trop pour le porteur ou un pas de moins pour le soutien et tout est à refaire, alors qu'en-face pas des premiers de cordée me semble-t'il, de pépères gestionnaires bien au fait du rugby pro et de ses cadences.

    RépondreSupprimer
  86. En plus comme tu es bien jeune et que tu te trompes tu auras tôt tord

    RépondreSupprimer
  87. Guiradeau tête baissée en quoi il est là capitaine il faudrait lui dire que le but c’est de passer le ballon et pas de l’enterrer.

    RépondreSupprimer
  88. En plus Dumerou il est souvent pris dans les filets sud africain

    RépondreSupprimer
  89. Le Geai le bonbon mot de la pie qui chante 😂😂😂😂

    RépondreSupprimer
  90. Et bin voilà, le Geai tu peux chanter, on mène;
    Quand même, un peu plus d'initiatives qui ne sont pas très payante par 1 essai. Alors on bute...

    RépondreSupprimer
  91. 2, 4, 5 SA, ça avance à l'impact.

    RépondreSupprimer
  92. A Marcousis il n’y a pas un atelier passes
    Quoique vu le jeu c’est des impers et passe
    Va falloir changer de Pollar

    RépondreSupprimer