mercredi 8 novembre 2017

Haere whakamua

Davantage que l'Angleterre - c'est un défi viscéral surnommé The Crunch - ou que l'Afrique du Sud - longtemps aux antipodes de nos canons, c'est face à la Nouvelle-Zélande que le XV de France passe de plus en plus régulièrement son test de solidité. Et nous sommes tous à la fois inquiets et intrigués avant l'annonce du résultat.

Samedi soir, nous saurons donc si la chute de la maison bleue s'intensifie, si nous amorçons un redressement notable, ou si les All Blacks en fin de saison n'apprécient pas le froid sibérien de la plaine Saint-Denis au point de lâcher une rencontre internationale. Ce dont ils ne sont pas coutumiers, il faut bien l'avouer.

Cette chronique de transition nous permet d'attendre au chaud le bilan des trois rencontres organisées sur quatre jours par la FFR. Soixante-neuf joueurs sont de la revue, certains d'entre eux ayant regagné leurs pénates depuis longtemps sur blessures, preuve que notre jeunesse pratique la dissimulation, celle des microtraumatismes de toutes sortes.

Depuis 1999, les anciens joueurs, les dirigeants et les leaders de jeu néo-zélandais n'ont eu de cesse d'améliorer leurs outils. De John Kirwan à Richie McCaw, quatre générations successives de All Blacks ont cogité pour reconnecter tactique, stratégie, physique, mental mais aussi culture et management. Tout a été refondu puis écrit. Noir sur blanc.

Tout y compris le haka, celui d'une tribu maori ayant été supplanté par une nouvelle version inventée de toute pièces par les joueurs eux-mêmes pour s'approprier le mythe dont ils sont les garants et les messagers. Ca vous en dit beaucoup sur leur investissement. On dépasse là le simple cadre du jeu de balle ovale pour aller vers une quête de sens.

Il arrive aux All Blacks de ne pas gagner des matches. Une fois toutes les dix rencontres. Mais ils ne perdent pas au jeu. Chaque échec est l'occasion pour eux d'avancer vers l'excellence. Il suffit de voir comment ils ont renouvelé leurs formes de jeu et engagé une nouvelle génération après avoir concédé une défaite à Wellington face aux Lions britanniques et irlandais.

Notre histoire récente et la leur sont intimement liées. Depuis la demi-finale de Coupe du monde 1999, d'ailleurs, et l'humiliation de Twickenham. Puis en  2007 à Cardiff, en quart de finale. Deux brasiers qui furent mis à profit pour brûler de vieilles certitudes et renforcer la conviction que - c'est Wilson Whineray qui l'affirmait à François Moncla dès 1961 - les grandes équipes ne meurent jamais.

Avons-nous la charité de croire que le XV de France qui dépérit sur son lit d'hôpital depuis 2012 va pouvoir se lever et marcher ? La naïveté d'imaginer Gabrillagues, Cancoriet, Dupont, Belleau et Doumayrou, lancés par obligation fédérale et injonction du président Laporte quoi qu'on en dise, ré-enchanter une triste réalité qui nous abime depuis maintenant six ans ?

Va de l'avant. Tel est le titre de cette chronique. C'est un des mantras des All Blacks. Pratiquer ce sport fait de solidarité, de dureté mentale, de sacrifices et d'intelligence, et pas seulement au plus haut niveau, c'est se définir en tant qu'être. Le match de Saint-Denis n'est pas simplement une rencontre internationale entre une nation double championne du monde et un XV de France constitué par hasard et nécessité. Non, c'est  un test de caractère.

201 commentaires:

  1. "Cogito ergo sum "

    nos petits penseront ils suffisamment pour être à la hauteur ?

    Difficile à dire , mais l'espoir est source du monde ...

    RépondreSupprimer
  2. C'est très bien résumé et bien conclu ! C'est un test de caractère au de la du résultat ... A ce propos dans les divers interviews de la génération 96 que tu as conduit , est ce que tu les as senti prêts pour ce test de caractère ?
    Je ne sais pas si on force la main de GN avec les jeunes mais sur le peu d'image vu , il semble très souriant et à l'aise avec ces jeunes ... Dumayrou à la place de Penaud donc ? Il n'est pas en forme Penaud ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En tout cas ils sont décontractés les gamins...

      Supprimer
  3. Il aurait été souriant plus tôt avec les jeunes,le master tolosan, on aurait gagné deux ans, non?
    Parce que la, à mi mandat on repart à zéro.
    Toujours pensé qu'avec le boulet N°14 il ne ferait pas de miracles, mais le choix des joueurs, la continuité du groupe, c'est quand même sa responsabilité, pas celle de Camou, Laporte ou Kim Jong un, non plus.
    Allez les bleuets, quand même.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exact de zéro nous repartons
      Moins que zéro même après 3 claques en afsud
      Alors il faut croire à l'élan de la jeunesse...

      Supprimer
    2. Et que les "Marie Louise" ne soient pas des "Marie couche toi là"...

      Supprimer
  4. C'est vrai , c'est de sa responsabilité , après il y a deux ans Dupont , Beleau , Cancoriet , bref je vais pas refaire la liste etc... ils avaient 18/19 ans ? J'essaie d'être objectif , prenons l'éclosion de ces jeunes comme une bonne nouvelle ( à confirmer ) , meme Dumayrou ( 28 ans ) qui a été blessé et qui pour le coup a du caractère -))
    Bref toutes les explications de pourquoi on est la ont été données , débattues et on a presque tous bien compris qu'avec un peu de bol sur les talents d'une nouvelle génération et des reformes au moins sur le boulet , on fera mieux mais on aura du mal à figurer dans le dernier carré en 2023 si on continue sur ce jeu de collusion qui fait qu'on a 18 blessés si j'ai bien compris ...

    RépondreSupprimer
  5. En parlant de tournées, je viens de revoir, sur ARTE, celle de Léonard Cohen de 1972, en l'honneur de l'anniversaire de son décès de l'année dernière. Merveilleux et littéralement envoutant.
    Espérons que celle-ci, celle des All-Blacks, le soit tout autant.

    RépondreSupprimer
  6. Parfois, tu te demandes si aller de l'avant,
    C'est contourner la montagne
    Ou y mettre un grand coup de pied dedans,
    Même si elle est belle...
    Mais on peut se l'imaginer.

    C'est une maison bleue
    Adossée à la colline
    Soit Saint-Denis s'embrume
    Soit Saint-Denis s'allume
    Mais à Marcoussis où en êtes vous ?
    Nageant dans le brouillard
    La gloire accrochée à sa mémoire
    Sera t'elle dernière à rester debout
    Ou la colline va t'elle tomber lui tomber dessus ?

    Car déjà ses jours étaient comptés
    Quand elle a mis ce coup de pied
    Dans la montagne
    A-t-on idée de tout casser
    De tout brûler
    De tout changer
    Depuis le temps que la montagne s'est dressée ?
    A-t-on idée de lui donner
    Un coup de pied ?
    Demain seront peut être guillotinés
    Ces fous qui mettent des coups de pied
    Dans la montagne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien vu
      Bien joué
      Bien écrit
      Les All Blacks c'est le montagne et demie

      Supprimer
  7. Chaque match perdu est l’occasion pour les blacks de franchir un nouveau cap. Nos glorieuses victoires de 1999 et 2007 sont mises en avant par certains comme la preuve d'un réveil de notre XV de France actuel mais relève aujourd'hui d'une lointaine nostalgie parfumée à la madeleine de Proust.
    Le long et douloureux déclin est plus ancien que 2012. Notre finale 2011 relève du miracle (cf phase de poule). En 2011 notre crédo était celui de Michel Blanc "oublie que t'as aucune chance, vas-y, fonce, on sait jamais, sur un malentendu, ça peut marcher".
    Aujourd'hui, il faut arrêter de foncer tête baissée et plutôt refonder notre identité en tant que nation : de la formation de nos minots jusqu'aux combinaisons de notre XV de France

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Plutôt bien noircir la page blanche que noircir le tableau...

      Supprimer
  8. La fréquence des rencontres, très souvent sans enjeu, avec les équipes de l'hémisphère sud me pose problème. A ce rythme, pourquoi pas un Nouvelle-Zélande-France tous les mois pour vérifier l'état de forme de Bastareaud, la maturité de Couilloud ou la convalescence de Slimani ? Bleus-Blacks, c'était la magie, le prestige du rare et, peut-être, du mérité. Le foie gras toutes les semaines n'a pas la saveur du foie gras de Noël.
    Et des p'tits gars dont je doute encore qu'ils aient la pointure internationale auront rencontré trois-quatre fois les AB dans leur jeune carrière sans avoir pu démontrer grand'chose de plus que face à l'Italie.
    Mais le haka sur la pelouse, ça rapporte plus que Giovinezza dans les virages.
    Quant à l'arrivée de p'tits jeunes due au sélectionneur Laporte-Novès, attendons samedi soir en brûlant des cierges pour qu'ils ne se brûlent pas les ailes. Même en admettant qu'ils soient au mieux, ils ne forment pas une équipe. Sinon à quoi bon réunir les gars plusieurs semaines avent la rencontre, à quoi bon jouer Château-Gaillard à Marcoussis, à quoi bon vilipender PSA et tresser des louanges à Novès.
    L'affiche est théoriquement belle, mais le marketing est perfectible.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas mieux, Charly, et le( grand) yaka qui sert à vendre des assurances ou des tocantes c'est un peu dommage aussi.
      Dites les z'enfants, lu le décompte previsionnel des voix dans Midol,aie!
      Allez de l'avant .

      Supprimer
    2. De toute façon, le plus important, c'est la billetterie.
      C'est même la raison d'être de ces tournées de novembre parfaitement inutiles sportivement.
      Comme le dit Charles, tout ce que l'on peut espérer c'est que les petits jeunes lancés dans le grand bain ne soient pas grillés par un match raté ou même simplement perdu. On peut avoir du caractère ou de la décontraction et sortir du terrain avec 50 points dans la musette. Surtout contre les Blacks.
      De toute façon, en France le problème se pose à l'envers: on a de jeunes joueurs de talent auxquels on donne du temps de rassemblement en EDF (en tous cas bien plus qu'auparavant) pour apprendre -théoriquement- le plus haut niveau et les y amener. Ensuite tout ce travail de formation sera abandonné et perdu quand ils retrouveront le jeu restrictif de leurs clubs en Top 14.
      Les néo-zélandais font l'inverse, pour toutes les raisons données dans les mois qui ont précédé et que Michel nous a détaillées par le menu: ils forment d'abord les jeunes dans les clubs et franchises, selon des consignes partout identiques données du plus haut niveau, pour se retrouver ensuite sans heurts dans le grand bain international. Pas de césure, pas de contradiction, une logique identique de performance tout au long de la chaîne, tout le monde tirant dans le même sens. L'écart actuellement manifeste entre les All Blacks et l'EDF n'a plus rien de surprenant, tant sur le plan de la technique individuelle que sur le jeu collectif. Par moments, le talent individuel peut être l'arbre qui cache la forêt, mais sur le plan collectif, le masque tombe tout de suite.
      C'est ce qui me fait penser que l'on va donc perdre les 3 tests contre les Blacks et l'Afrique du Sud. Sans avoir le cynisme de l'espérer juste pour avoir raison.

      Supprimer
    3. Très branché arbres cachotiers en ce moment, le Pipiou.
      Pour le reste, sommes évidemment d'accord, à un détail près toutefois.
      Le rythme actuel du calendrier international me va bien, perso.
      Tournoi, tournée exter d'été , réception de novembre, si on gardait gravé dans le marbre trois matchs en trois semaines çà serait parfait.
      Allez Chevreuse

      Supprimer
  9. C'est comme les légumes de saison que tu trouves maintenant toute l'année...

    RépondreSupprimer
  10. Pour info, un livre "Rugby d'hommes à hommes" Michel Tortelli éditions Cairn, 24€

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux nous en dire davantage ?

      Supprimer
    2. Jouer, se construire, gagner, perdre même mais batailler, mais vivre bordel. Voilà ici couchés quelques-uns des moments de vie de ces endroits singuliers, ces minutes fortes qui précédaient le coup d’envoi ! Vivre à fond l’instant présent et se souvenir des belles choses. Joueur de rugby, obligatoirement, tu fais un sale vieux. Tu couines du genou, ton nez n’est plus complètement au milieu de la figure, tes radios peuvent faire l’objet d’une étude de cas dans un congrès de médecins et parfois la nuit, quelqu’un te tape sur l’épaule mais de l’intérieur et t’oblige à te tourner. Mais quand la tête est capable de se souvenir de ces expériences-là, alors là, alors là papa, il n’y aura jamais de maux assez forts, assez douloureux plus intenses que le plaisir que tu as pris en les vivant. Et de t’empêcher de sourire béatement comme un con. Un con qui sait. Je salue les rhumatismes des mecs qui me comprennent et j’embrasse tous mes frères de vestiaires avec qui j’ai pu partager ces p’tits bonheurs. Des lingots aujourd’hui… Et à vie !

      Tortelli fut entraîneur à Grenade sur Garonne, limitrophe de la Lomagne avec des derbys parfois houleux qui finissaient à la tireuse !

      Supprimer
  11. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  12. non les blacks ne sont pas notre etalonmetre
    face a l ITALIE l ECOSSE on note egalement nos carences
    les battre releve chaque fois d un exploit d une sublimation
    et non d une reelle superiorite
    grace a une epidemie de lesions NOVES se voit force de lancer des jeunes
    tant mieux je suis sur de leurs prestations et de leurs allant
    pourvu que LAPORTOUS nous fasse une saillie
    ce secretaire des sports qui se cru ministre
    c est pas un peu la fable de la grenouille

    RépondreSupprimer
  13. Notez le bon goût des AB qui nous mettent la plus grosse équipe possible du moment.
    Superbe interview de Dan Carter qui livre quelques informations de première main si d'aventure un projet pour le rugby français venait à se dessiner.
    Mettre des jeunes. Je suis pour mais pour aller où? J'espère que dans les 15 derniers jours le staff leur en a parlé.
    La montagne s'est déplacée. Va falloir la grimper. Sans trop s'essoufler car après,il faudra encore réfléchir pour continuer ce que l'on aura compris en montant au sommet.

    RépondreSupprimer
  14. je suis assez dubitatif pour cette semaine à venir.
    D'abord sur cet apport de sang frais que représentent les Dupont, Belleau et consorts. Sans la casse du Flop14 et sur leur seul talent, ils n'y seraient pas. Parce que trop jeunes, trop ceci, trop cela, des cadres "installés", etc..
    On aura donc 3 équipes expérimentales qui vont se succéder face à la NZ et le seul enseignement potentiel sera la qualité du réservoir de joueurs français dont on a eu un aperçu éloquent en juin.
    Dubitatif aussi quant à la place qu'ils vont avoir ces jeunes garçons : ils sont là par hasard et par accident pour remplacer des cadres au pied levé mais quid lors du retour des dits cadres ? Fofana remis, Penaud out ? le seul qui peut raisonnablement espérer c'est encore Belleau, vu le niveau de nos 10 !
    Et puis malgré leur talent et leur envie, comme cela a déjà été dit, ils vont affronter une équipe. Un équipe dont tous les membres sont biberonés au même projet de jeu depuis toujours ce qui fait qu'un jeune AB n'a pas à se fondre dans un style spécifique quand les notre semblent devoir oublier le Flop14 pour "se hisser au très haut niveau" selon la formule consacrée qui en dit long sur notre championnat domestique.
    Dubitatif aussi sur les AB, que j'ai trouvé cet été un peu en dessous des 2 années précédentes. Je ne miserai pas sur un malentendu en notre faveur pour autant mais je les vois plutôt assurer une victoire à pas cher face à notre indigente EDF (sur la foi de ses derniers résultats). Le temps où notre talent allié à leur suffisance nous permettant des victoires me semble oublié, plus par manque de talent que de suffisance de leur part.
    Enfin, et surtout, dubitatif sur le match de Lyon, pour lequel j'ai claqué la modique somme de .. et donc les compos d'équipes ainsi que le contexte me font dire que je me suis bien fait avoir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dubitatif aussi, car en face y a les meilleurs des meilleurs. C'est le seul match visé par les blacks en France. A part si possible, chercher de l'expérience, je vois rien d'autre.
      En terme de cyclisme, en montagne, un col hors catégorie, entre autre pour l'EDF...
      Sinon, dans l'avenir, un tournoi Altrad 6 nations ? pour l'instant, les dirigeants du 6 nations sont encore hésitants sur sa candidature de sponsoring, vu qu'il a faitout pour faire partie des casseroles BL ! Bof, je sors.

      Supprimer
  15. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  16. O, hommes de peu de foi ! Vous doutez ? Mais pourquoi donc ?
    En vérité je vous le dis : Les Bleus vont gagner, les Blacks seront ridicules, la Fédé va gagner plein de pognon, on aura la CDM, Laporte se remplira les poches et Altrad sera nommé Empereur .
    J'oubliais : subjugués par les exploits de nos Schtroumpfs, les puissances étrangères s'arracheront nos joueurs, Dupont ira en NZ, Belleau en AfSud et Penaud en Australie .
    On gagnera dans la foulée le Tournoi en humiliant les Rosbifs, on décidera alors que la CDM se jouera tous les deux ans dont une fois obligatoirement en France ( capitale Montpellier) . Le président Macron épousera Isabelle Ithurburu - oui il a droit à deux épouses, c'est qui le chef ? - Canal réengagera François Trillo en doublant son salaire, la bière sera gratuite sur tous les stades, Serge Simon deviendra pom pom girl .
    Voilà pour l'instant je n'ai vu que ça dans ma boule de cristal ... Bon OK je l'ai achetée d'occase mais c'est pas une raison pour rêver petit !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime bien cette vision , surtout pour François Trillo , on a effectivement le droit de rêver grand -))

      Supprimer
    2. Moi aussi, mais fô qu'elle fasse tourner, ça a l'air d'être de la bonne quand même !
      Allez Grenoble

      Supprimer
    3. hmmm ! une boule de cristal d'occase que du bonheur !

      Supprimer
  17. Bonsoir, un peu curieux et excité de voir les jeunes coqs et comment donc qu'y vont provoquer les NZ, comment, avec quelle philosophie, quelle continuité dans les intentions et les réalisations, quel fil conducteur, parce que la grande révolution qu'on allait voir avec GN on en cherche encore le début d'un prémice !!!!!
    Ce qui paraît regrettable c'est que l'on ne peut s'empécher de penser que les choix faits pour ce test de samedi sont des choix par défauts, principalement pour les jeunes titularisés, bel effet d'annonce certes, mais si on enlève les blessures et indispositions des uns et des autres, quelle chance avaient-ils de jouer ce match ???
    Bon maintenant faut être à fond derrière nos jeunes coquelets, espérer qu'ils ne vont pas passer à côté, et quand bien même que l'on saura leur redonner une et plusieurs chances. Comme le dit -si bien- B.Barrett à eux de se réaliser, d'emmagasiner de l'expérience, et à travers les rencontres devenir un vrai bon joueur international, maîtrisant son jeu, le jeu, dans toutes les dimensions de leurs postes. Alors pour ça et enfin sourire devant notre EDF, je crois urgent pour notre encadrement tricolore d'avoir des idées de continuité avec ce groupe rajeuni, maintenant que des évènements fortuits les ont obligés à faire d'autres choix que leurs certitudes passées leur interdisaient -par cécité ou va savoir d'autres paramètres ...- et bien laissons mûrir ces jeunes gens, et on s'en fout qu'ils battent ou pas les NZ, si juste ils arrivaient à nous faire honneur, à se faire plaisir, à jouer pour ne rien regretter, à sortir un match complet, avec de l'envie des initiatives des duels.
    Sur ces tournées, dont la litanique répétition sent trop le mercantilisme et l'aspirateur à pognon, beaucoup à dire aussi, les dindons de la farce sont d'abord les joueurs, épuisés et à la santé de plus en plus précaire, ensuite nous cochons de payants, qui se font avoir dans les grandes largeurs pour payer un max un spectacle de seconde zone, genre match du mardi, ou voir les "champions" à l'agonie d'une fin de saison juste jouée pour honorer le contrat.
    Car dans ces tournées (qui ne sont plus qu'une au final, avec une saison de 12 mois par an …..) quel est l'enjeu, où est l'âme, quelle magie de s'enfiler le sempiternel HAKA, devenu à force tube télévisuel dans lequel il ne manque que les pom-pom girls (patience, ça viendra) ????.
    Ils ont fait du rugby, Lapasset et les autres, une juteuse affaire pour eux, mais si l'on regarde bien ce qui s'y pase dans notre ovalie, une CDM tous les 4 ans, une tournée chaque année, lancinante répétition de rencontres qui ont perdu de leur intérêt en même temps que les fédérations perdaient des licenciés, et puis combien de pays dans ce landerneau ??
    Depuis l'avènement du rugby pro, 1995 quand-même, ormis les nations déjà à ce moment bien établies dans ce sport, quelle évolution, quels territoires de conquêtes, le rugby liant et ciment des hommes, le rugby partage et collectif, le rugby fête et débordements, intervalles et décalages, les luttes pour 1 mètre carré côté fermé et le crochet qui déchire l'espace côté ouvert, ce rugby l'est passé où ?????
    Sans doute pas si loin, juste un peu de courage des dirigeants, juste remettre le jeu au centre du terrain, juste dire que le rugby n'est pas un mlétier, pas un système de placements et retours sur bénéfices, un jeu, pas si difficile, non ??? Si ???

    RépondreSupprimer
  18. L'imminence du choc menace nos neurones de commotion. A l'instar du délicieux Patrick Evra, qui a lamentablement échoué dans sa tentative de nettoyer les tribunes, nos p'tits gars sont hors jeu avant même le grand haka. Laissons leur la possibilité de se montrer pendant, sinon 80, du moins 60 minutes (le rugby est un sport qui se pratique à 23 pendant grosso modo une heure (dont 40 mn de jeu, 10 de soins, le reste étant la propriété personnelle de l'arbitre).
    Beaucoup a été dit/écrit sur la composition du Quinze de France, ainsi que sur les fiches d'entrée des hôpitaux de campagne, mais pas assez sur les Blacks. Outre le fait que cette période de l'année n'est pas leur meilleure, notons qu'ils débarquent sans leurs piliers, sans un deuxième ligne, mais avec des interrogations sur l'identité de leurs flankers et de quelques arrières. Ils ont un réservoir inépuisable ? Pourquoi donc plusieurs titulaires tournent autour des 100 sélections ? En outre, l'impassibilité surhumaine des Meads, Tremain, Lochore et consorts se retrouve-t-elle chez des Barrett, McKenzie ou Williams, soumis à une pipolisation qui va si mal avec l'identité de l'équipe ? En fait, de tous les nouveaux, arrivés après le titre de 2015, je n'en vois qu'un, Crotty, qui soit entré entièrement dans le costume de son prédécesseur.
    Nous avons nos interrogations, ils ont les leurs. Nous les étalons, ils les dissimulent. Mais à Canterbury ou à Wellington, on n'a pas digéré le triomphe raté face aux Lions. Incident de parcours ou prémisses d'un déclin ?
    Samedi, d'entrée, il conviendrait de les faire douter. Si on peut. C'est-à-dire en envoyant au large. A tort ou à raison, ils craignent encore et toujours le 'french flair', pas du tout notre supposée invincible mêlée. On dit souvent qu'ils marquent davantage de points qu'ils n'en encaissent, commençons donc par les faire encaisser. Je trouverais savoureux que Bastareaud soit l'homme du match.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Prémices d'un déclin" ?
      Purée, j'aimerais bien décliner comme ça...

      Je ne crois pas que les Blacks aient de grosses interrogations en ce moment (et en général, d'ailleurs). Depuis la CDM 2015, ils ont quand même perdu des cadres d'importance, mais les ont remplacés sans heurts. On peut toujours chercher la petite bête sur le jeu des centres moins huilé qu'avant, la perte du capitaine "fédérateur" McCaw, mais SB Williams, Lienert-Brown ou Crotty ont été très solides, et Kieran Read ne dépare pas dans la lignée des grands capitaines All Blacks. Même l'atypique McKenzie s'est intégré au jeu mis en place (à moins que ce ne soit le jeu mis en place qui n'ait "intégré" McKenzie...) alors que Ben Smith blessé on pouvait s'attendre à perdre quelque chose.
      C'est la grande force des Blacks que d'intégrer de nouveaux joueurs dans le moule en les tirant vers le haut.
      Alors que nous on le fait avec nos petits jeunes en ne pensant qu'aux risques éventuels.

      Pour Bastareaud, ça me fait plaisir pour le bonhomme, mais je trouve que Novès a perdu sa logique initiale (les qualités du bonhomme ne cadrant pas avec le jeu mis en place); l'impression de maintenant naviguer à vue, et de sélectionner selon la forme du moment. Pas de quoi donner confiance à un Serin qui ne démérite pas avec l'UBB, à un Penaud qui n'a besoin que d'être confirmé, pareil pour Taofifenua ou Le Devedec, par exemple.
      Et si 2 mois avant la Coupe du monde un parfait inconnu jusqu'alors perfore l'écran, on oubliera tout le travail qu'ont fait les autres ?
      Cette absence de patience dans la formation d'un groupe compétitif pour l'avenir est bien dommageable.

      Supprimer
  19. C'est vrai ça que des vieux centenaires chez les AB hormis 3 ou 4 jeunes , alors que chez nous on en a au moins ... 5 avec Penaud sur le banc ... Bref tout est possible y compris le retour de François Trillo , ses boucles et son humour
    On est sur d'une chose c'est d'avoir un Mathieu aux commentaires et ça m'énerve déjà que l'autre Mathieu soit l'homme du match montrerait que travail , remise en question et perte de poids font des merveilles
    A ce propos est ce quelqu'un pourrait me dire si Damien Penaud a démérité à ce point pour ne pas être sur la feuille de match ou est ce que Dumayrou ce jeune de 28 ans lui est largement supérieur ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heu, si je peux respectueusement avancer l'ombre du début d'une pré -réflexion dans la famille Trillo,c'est plutôt le père pour moi, perso je pense.
      Sinon, le jeune et élégant Dumayrou semble performer pas mal depuis quelques temps, non ?
      Sans remettre en cause l'evidente progression du gars Mathieu, l'aurais bien vu avec son binôme Aguillon,au moins aussi bon, perso, je pense.
      Allez savoir ce qu'en pensent, perso, nos Rochelaisirois de service ?

      Supprimer
    2. Mais Penaud tu me dis pas ? Je vois bien que tu veux aiguillonner mais sinon va pour le Pere dans la famille Trillo
      En tout cas la question qui vaut c'est la complémentarité , ayant vu peu de match , saurait pas dire si Dumayrou , Bastaraud le sont complémentaires ...

      Supprimer
    3. complémentaires Dumayrou Bastaraud.. sisi ... à la campagne on appelle cela, une paire de bœufs sous un joug !!! Et tu traces ton sillon les deux doigts dans le nez quelque soit le terrain .... les centres AB vont comprendre ce que c'est que le caractère et la dureté mentale .... par contre pour la vitesse, pas besoin de mettre le ralenti, tu as le temps de te faire une tisane !

      Supprimer
  20. Globalement tous les joueurs actuels, en partie, sont là par défaut suite à des blessures, c'est dire si notre réservoir est riche ! Et à cet amalgame de dentiste ("rien de plus menteur qu'un arracheur de dents" dit-on !), on ajoute du tendron de veau à la demande de Bernardo ou de Saint Sermonerie ! Et tu obtiens, comme en cuisine, un assortiment de tout et de rien en émulsion de façon à masquer les lacunes du chef et faire croire que c'est goûteux ! GN louvoie dans le marigot pour la bonne cause de l'EDF mais aussi pour son portefeuille nul n'est dupe. Pour "Aller de l'avant", il va falloir revoir noblement nos fondamentaux mais aussi la reconstruction de notre chapelle. L'argent n'est le moteur de rien mais le fruit du travail ne l'oublions pas. Aujourd'hui, nous allons à contre courant culturel des AB et le témoignage de Michel qui a passé quelques mois là-bas est affligeant de réalités. Notre rugby est détricoté de haut en bas, les failles sont cimentées par de l'argent qui fait le bonheur d'initiés mais surement pas de la "patrie rugby". Le caractère, la dureté, nous l'avons perdu au profit de la lâcheté et de la cupidité. Nous sommes devenus plus qu'un "poker menteur" "un rugby de menteurs", un "rugby de tricheurs", "un rugby de voleurs" ou les acrimonieux distillent l'argent à certains affables pour mieux se répartir le butin. Le verdict sera pour ses prochaines semaines ou dès demain avec autant de défaites ou de victoires que d'espérance d'avoir 2023 ! "Aere Whakamua" aux Quinconces

    RépondreSupprimer
  21. Et oui difficile de gouverner , on va appeler ça le syndrome Hulot ( que tu aimes citer ) qui à l'honnêteté de reconnaitre que l'activisme ( o combien nécéssaire ) est plus facile que gouverner et être en charge . Pour GN c'est un peu pareil , pourtant il a un Patron posé , au soutien , lucide , mesuré , des clubs compréhensifs qui économisent les joueurs Français jusqu'à mettre plus de 18 étrangers sur la feuille de match , le Top 14 propose un jeu rapide ou les préparations physiques sont au top et les skills préférés à la fonte ... Non franchement il a un job facile , comprend pas qu'on est pas encore gagné un tournoi et qu'on discute l'objectif atteignable de 3/4 .
    Allez changeons le coach surtout pas le systéme hein ...

    RépondreSupprimer
  22. Hulot par ci Hulot par là mais demain ce n'est pas dimanche ! Heureusement pour GN que le Boss soit un calme qui gouverne dans la sérénité avec son homme de paille Saint Saturnin que Guy apprécie particulièrement ! Par contre dimanche on va gagner ça c'est sûr c'est écrit dans la boule de cristal d'occase !!!! Demande à notre cartomancière des Quinconces, je crois savoir qu'elle connait le résultat mais chutttttt !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui ben moi dans la famille Hulot je préfère Jacques,quitte à être un peu Tati-llon.
      Suis un peu de ton avis, Lomagnol ordonnancier, les deux bagnards, voir Bastareau /Penaud à la rigueur, ça semblerait plus complémentaire, mais que ça reste entre nous, hein, on fait un peu sélectionneurs de coin du bar sur ce coup.
      Allez Guigou.

      Supprimer
    2. Lu dans le Midol qu'Eric Champ a esquissé une stratégie pour la victoire des Bleus ; selon lui pour battre les AB il faudrait "leur gratter les yeux et leur écraser les couilles" ... Je ne sais pas si les deux manoeuvres doivent être simultanées pour une meilleure efficacité mais j'aime assez l'idée . 😉🏈😈

      Supprimer
  23. Attendons de voir passer Belleau sous Dupont....

    RépondreSupprimer
  24. http://www.lerugbynistere.fr/news/france-all-blacks-pour-steve-hansen-le-top-14-est-responsable-du-declin-du-rugby-tricolore-1011171539.php
    Depuis 2004 S Hansen en parle, nous sommes en 2017 ... 13 ans, le chiffre 13 ça va nous porter malheur ... Vite allô la boule de cristal ... Que vois tu dans 13 ans ?

    RépondreSupprimer
  25. http://www.minutesports.fr/index.php/2017/11/10/ministre-sports-nappuiera-candidature-de-france/
    Aïe ...méchante limonade ou de mauvais augure 🤔👍

    RépondreSupprimer
  26. A propos d'interview, celle de Mike Cron le coach des avants NZ dans l'Equipe d'aujourd'hui est particulièrement éclairante (sur l'écart qui nous sépare d'eux dans nombre de domaines !).

    RépondreSupprimer
  27. Et celle de Bauden ... en fait ce n'est pas un rictus , ce mec sourit tout le temps , heureux de jouer , d'être la et grosse confiance hein , se met pas la tête a l'envers pour des coups de pied ratés .. no body is perfect à part Eales bien sur ...

    RépondreSupprimer
  28. HULOT dax d avouer que les promesses restent en l etat
    tout comme NOVES on attend le changement d heurts
    qu importe le defaite pourvu que l on retrouve l ivresse
    tiens LAPORTOUS fais un test avec les meilleurs joueurs etrangers oeuvrant sur nos terres
    et appele cette equipe AOC FLOP 14

    RépondreSupprimer
  29. Même si je n'approuve pas la main mise de la fédé sur les "Babas" , ce soir on a eu un match avec des jeunes plein de promesses ,mais surtout je suis ravi et très content pour Aurelien Rougerie qui avait eu sa première cape le 10 nov 2001 ; quelle superbe carrière !
    La victoire n'est pas un augure pour demain mais fait du bien au moral !
    bonne nuit à tous

    RépondreSupprimer
  30. Assez beau et bon match de rugby hier soir, de bons fondamentaux, de la cohésion dans toutes les situations....
    Pour Richard, si tu connais le commentateur, faudrait lui dire qu'il n'était pas en radio diffusion, j'ai du couper le son!

    RépondreSupprimer
  31. La victoire méritée des babas devrait donner de la vigilance aux blacks, et de l'envie à l'EDF... Match intéressant de ces jeunes qui se sont livrés jusqu'au bout pour honorer la der de Rougerie, même après cet écart d'arbitrage (carton jaune et essai de pénalité) qui pouvaient les faire rire jaune. Extraordinaire Rebbadj, que j'avais sélectionné dans l'équipe type... et qui mérite bien d'aller plus loin.
    Non contents d'être au top de son jeu, la NZ se penche sur sa vitrine, symbole et produit commercial obligent. Rapport à l'augmentation des écarts de conduite de certains joueurs, en dehors du terrain. Le problème n'étant d'ailleurs pas révélateur que chez eux. Si on en doutait encore, rien n'est laissé au hasard, chez eux !
    http://www.lemonde.fr/rugby/article/2017/11/11/rugby-les-ecarts-de-conduite-des-all-blacks-embarrassent-la-nouvelle-zelande_5213508_1616937.html
    Espérons un moral aux beau fixe, et pas comme le temps... incertain. Quoi que dans la vallée dur rhône, y a du soleil... En tout cas, pas un moral de cristal, pour mettre les boules !!!

    RépondreSupprimer
  32. D'aucun aurait la compo des Baa-Baas, because l'Équipe ou Midol web, zob !
    Vrai, Mike Cron est passionné et passionnant, et ce qu'il nous dit sur la mêlée me rappelle nos 15 ans.
    Pile poil la recette éternelle qui nous permettait d'accrocher les violets, les bleu et blancs,bien d'autres sur les bords de l'Yvette.
    C'est trois /quatre ans plus tard qu'on découvrait le vice, la triche et la bêtise , il à bien fallu s' adapter mais c'est dommage.
    Allez Chevreuse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Titulaires : 15. Ramos; 14. Pourailly, 13. Aguillon, 12. Rougerie, 11. Dubié; 10. Ntamack, 9. Couilloud; 7. Chouzenoux, 8. Devergie, 6. Diaby; 5. Flanquart, 4. Rebbadj; 3. Gomes Sa, 2. Pelissié, 1. S.Taofifenua
      Remplaçants : 16. Etrillard, 17. Tichit, 18. Setiano, 19. Verhaeghe,20. Babillot, 21. Iribaren, 22.Jalibert, 23. Dupichot
      Elle était sur rugbyrama il y a 4 jours je ne sais pas s'il y a eu des changements, pas vu le match ...

      Supprimer
    2. Merci m' zelle.
      Allez Chevreuse

      Supprimer
  33. Gardons espoir pour ce soir ,Rébirochioulet était bien allé gagner à Pinsaguel ,à la surprise générale en 1974,et dieu sais que personne n'y croyait ...

    RépondreSupprimer
  34. Non 75 ,en 74 ils avaient encore un arriere argentin "Aribocanpodi",redoutable

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors la ça m'étonnerait, à l'époque avec Grocassou et Mandalin à la pile on allait pas gagner la bas.
      Allez, fô qu'j'y vais, y à les voyous au parking et le carri est pas chaud !

      Supprimer
  35. Salut à tous, alors la pression monte ?? En tous les cas ici depuis ce matin la pression dans la pompe à bière est à son maximum, d'ailleurs on prévoit une mise au verre cet après-midi, histoire de rester compétitif pour ce soir.
    Alors, z'avez vu les Barbarians ??? Bon, bien sûr les approximations dues à ce genre de rassemblement, m'enfin franchement pas si mal. Au point de se demander pourquoi ici il suffit de 4 jours ensemble et d'une grosse communion dans le collectif et les valeurs éternelles de notre rugby, quand à-côté de stages en préparations, de périodes bloquées en séminaires, on n'arrive qu'à produire de la bouillie d'ovale !!!!! Et si dans la philosophie simplissime du plaisir à donner et recevoir, se tenait la recette ????
    J'ai bien aimé quelques jeunes, Jalibert et Couilloud notamment, Rougerie l'a du avaler tout le tube de jeunesse éternelle, quel beau joueur, et croyez-moi venant d'un CABiste pas évident .....
    Le fils à son papa du ST, on ferait mieux de le laisser tranquille sur ses prestations, ce n'est à ce stade qu'un espoir prometteur, donnons-lui déjà du temps de jeu dans son club et laissons le grandir, mais qu'il joue le plus possible, c'est bizarre cette propension chez nous à tout de suite monter au pinacle des espoirs prometteurs pour mieux les assassiner ensuite, alors que chez nos voisins Anglo-Saxons ce serait plutôt la confiance donnée et à toit de leur prouver qu'ils avaient raison de te faire confiance, déchets et approximations inclus.
    Insupportables les commentateurs, ça devient la règle sur les petits écrans.
    Donc à tout à l'heure, Est-ce que l'on va broyer du noir, se faire concasser, se sublimer, et dans quel sens prendre ces mots ???? Impatient d'y être, et vous ???

    RépondreSupprimer
  36. Le Fagot, très au fait des choses du rugby, ce matin à la poursuite d'un petit ballon ovale aux couleurs du CAB, m'a d'une feinte de corps envoyé dans l'herbe tendre, pour aussitôt rejoindre l'en-but et se soulager sur une fougère d'automne aux couleurs déjà ternies, un signe ????

    RépondreSupprimer
  37. Je me souviens, qu'à une certaine époque, disons les années 60, le mois de novembre (et le 11 en particulier) était réservé aux rencontres contre la Roumanie....Et ce n'était ni du gâteau, ni gagné d'avance.
    Tiens! Ce 11 novembre 1962, défaite en Roumanie 3-0 (drop de l'arrière Penciu). Personne, je parle des Britanniques, ne voulait aller jouer là-bas...Pour cause officielle de "professionnalisme d'état"....Je crois surtout qu'ils craignaient la honte d'une bonne défaite. Seuls les français, dans le cadre de la F.I.R.A., allaient se frotter aux roumains, aux italiens, aux allemands etc. Pas du gâteau le plus souvent.
    Aujourd'hui, c'est nous qui sommes visités; qui sommes les petits qu'il faut aider à remonter la pente. J'espère que nous serons aussi pugnaces que ces fieffés roumains, empêcheurs de jouer en rond!

    RépondreSupprimer
  38. Moi ce que je n'aime pas chez Rougerie, en tant que Toulousain, c'est ça :"un essai d'Aurélien Rougerie, après une course de cinquante mètres, ponctuée d'un crochet intérieur sur Heymans et d'un raffût sur Poitrenaud". Sinon c'est un formidable joueur qui pour son dernier match international a encore était au sommet tant dans le jeu, que dans l'encadrement des jeunes. Du match d'hier, je pourrai retenir des décisions arbitrales étonnantes (pour autant le carton jaune et l'essai de pénalité ne me choquent pas, seul le temps de la décision est énorme), des maoris éteints, et pas que par l'enthousiasme et l'engagement des babarians. Mais en fait la seule chose à dire et que je dois retenir, c'est que je me suis régalé

    RépondreSupprimer
  39. Hello du blog
    suis en direct de la salle de presse du Stade de France. Au chaud. Dehors, il pleut. La FFR fait des économies, semble-t-il, puisqu'il n'y a plus de programme de match, parait-il. En tout cas, on n'en trouve pas...
    On suit France - Nouvelle-Zélande ensemble ?
    En tout cas, je vous ferais part de quelques impressions.
    A toute...

    RépondreSupprimer
  40. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  41. La claque dans la main de son fils Eden avant d'entrer sur le tatami, pour défendre son jardin. Et à l'ouest rien de nouveau, à part que Teddy Riner est toujours champion du monde, et pour la 10e fois. 10 fois qu'il va de l'avant. La Teddycima... Solaire, le mec. Forteresse du judo qui entre dans le panthéon du sport, l'autre montagne et demie. Ce soir, la marseillaise résonne quand même... Pourrais pas suivre sur le blog, mais verrai quand même le match. Peut être pas plus mal qu'il pleuve ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et bien il s'est arrêté de pleuvoir, Sergio. L'ambiance est à la sono dance (je pense que c'est même pire que ça). Pendant que les deux équipes s'échauffement encore. Mêlée pour la France à droite, courses pour les All Blacks à gauche. Prémonitoire?

      Supprimer
    2. Très chaude ambiance, stade plein, drapeaux tricolores distribués.

      Supprimer
    3. Entrée des joueurs à venir sur We will rock you.

      Supprimer
    4. Et Kapa O Pango, LEUR Haka, créé par les joueurs eux-mêmes, qui connecte toutes les composantes de la nation néo-zélandaise et pas seulement les maori.

      Supprimer
  42. Belle 1re page de l'Equipe : "chasser les idées noires"... Bonn, ben tant pis, la pluie aurait pu les chasser !
    Ca va être complet ? parce que hier soir, ça l'était pas.

    RépondreSupprimer
  43. Okapango sifflé, ça commence fort ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non non pas sifflé. Pas vraiment. C'est admiratif. Parce qu'après respect.

      Supprimer
  44. Et voilà pas besoin de la force pour marquer ... limpide

    RépondreSupprimer
  45. Ça va trop vite pour Guirado ... Merci Dupont

    RépondreSupprimer
  46. Heureusement Bastareaud (je pensais ne jamais écrire ça)... On voit qu'au bout de 4 temps de jeu les Français sont perdus sur le terrain et se mélangent les pinceaux et les passes et les angles de course. Ils vont s'en sortir sur des petits côtés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 20 mn soit le premier quart et les Tricolores n'ont été qu'une fois dans les 22 m AB, écopant d'une pénalité. Pas facile de marquer dans ces conditions...

      Supprimer
    2. Naholo marque en marchant. Les AB marchent sur l'eau et viennent de défoncer au passage la mêlée bleue.

      Supprimer
  47. Slimani tjs en travers comme du temps de Roncero ... pffff

    RépondreSupprimer
  48. La classe ou est l'ailier, l'arrière .... Les commentaires aussi nuls que l'EDF

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement ça part un peu en cacahouète bleue

      Supprimer
  49. Domination nzl presque totaleau bout de 30 mn. Je ne vois pas comment les Tricolores peuvent s'en sortir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Slimani out. Typiquement français. Pendant ce temps-là, les All Blacks jouent "à la Barrett"

      Supprimer
  50. Jaune mérité, prévenu par World Rugby, il y en a plein le cul de ces combines à 4 sous de top 14

    RépondreSupprimer
  51. Tiens Christian petit jeu au pied et essai qu'est ce qui disait Tautor l'autre jour CQFD

    RépondreSupprimer
  52. Des cagoles ces bleus ... Et le commentaire du même niveau

    RépondreSupprimer
  53. Ça sent la branlée ... Hormis Dupont au niveau international les autres sont des crêpes totales ... Est ce qu'on va battre les Japonais ?

    RépondreSupprimer

  54. Heureusement il pleut l'un des célèbres commentateurs a dit que ça nous aiderait ...
    C'est moi ou j'ai l'impression qu'ils , les AB ne forcent pas leur talent ?

    RépondreSupprimer
  55. boudu con !!!!! A part Dupont on dirait que tous les autres sont aux abonnés absents, non ??? Quel régal quand-même de les regarder jouer ces blacks. N'en peut plus de ces mêlées à refaire et refaire encore, pourquoi ce n'est qu'avec nous que c'est aussi bordélique cette phase de jeu ???

    RépondreSupprimer
  56. Heureusement qu'ils ne forcent pas ... règle ton ralenti qui n'est pas bon 😂😂😂

    RépondreSupprimer
  57. Non mais sans déconner , on a l'impression qu'ils déroulent tranquille et que chez nous il y a zero agressivité

    RépondreSupprimer
  58. Hélas, ce soir aussi je me régale. A ce niveau là, je ne comprends pas pourquoi les sélectionneurs laissent Slimani sur le terrain. Dès la deuxième pénalités, il fallait le sortir.

    RépondreSupprimer
  59. merci les blacks du jeu toujours du jeu
    JESUS MULTIPLIE DUPOND
    et dire que certains designe SLIMANI meilleur pilier du monde
    depuis le temps que je le dis c est un tricheur avere que nos arbitres le laissent sevir
    que sera la suite une branlee memorable meritee ou allons nous voir un soupson de rebellion

    RépondreSupprimer
  60. Ce qui est terrible, effectivement, c'est que l'on ne sent pas les NZ vraiment à fond, l'impression qu'ils déroulent, ça fout la trouille, bon faut dire aussi que les coqs sont déplumés, sans idée directrice, sans collectif visible, je me demande bien ce qu'ils concoctent notre encadrement tricolore dans les stages, regroupements, séminaires, séances vidéos, séances terrain, mise au vert et plan technique, se foutent de nous, ce soir des joueurs visiblement pas concernés, qui se branlent du jeu, des supporters, des types sans fierté qui me font honte. Mais ne pas rabaisser la perf des NZ au faible niveau de l'opposition, eux ils jouent et ça parait très limpide de simplement jouer au rugby !!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui mais comme tu le disais hier , l'enthousiasme , l'envie de jouer ne se sont pas liés à la longueur du rassemblement
      Bien entendu et bien sur , hier l'enjeu et le stress ne sont pas les mêmes mais quand meme ... C'est bien gentil de faire les malins et les cools dans les interviews mais merde qui est sur le terrain ???

      Supprimer
  61. Il y a de l agressivite mais les autres sont trop forts ,partout et de facon constante ;je n accable pas les français ils sont deux classes derrière.
    Bernard Landais triste

    RépondreSupprimer
  62. Et les commentateurs avec leurs anoraks en peau de chat ...Et GN avec la cravate noire il a anticipé 😉

    RépondreSupprimer
  63. La réaction d'orgueil des Blacks va être saignante ... Décision de l'arbitre est ce que vous avez compris ? Il y avait un avantage en cours ?

    RépondreSupprimer
  64. Finalement l'orgueil est français mais est ce suffisant ?

    RépondreSupprimer
  65. L'homme du match vient de sortir A. Dupont

    RépondreSupprimer
  66. Et voilà histoire de montrer que quand ils jouent ils marquent

    RépondreSupprimer
  67. Il y a une impuissance bleue à transpercer. Pas les techniques, les combinaisons, les courses.
    Bon allez je viens de laisser mon compte rendu sur le web et file dans les entrailles du SdF écouter ce qu'ils ont à dire...
    A demain

    RépondreSupprimer
  68. je vous trouve bien dur avec l'EDF , cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas produit un jeu pareil ; une très belle deuxième mi temps ! Moi qui suis dur avec elle , je l'ai trouvé en progression ; cela ne sera pas facile , mais les marie louise montrent le chemin !
    bonne nuit

    RépondreSupprimer
  69. Doumé
    Vois en urgence l'ophtalmo ... Une 2e mi-temps de jeu en l'emporte pièce sans fil directeur ni fond de jeu devant des AB en stand by après une démonstration en 1e mi-temps ...et enfin de match en 4 mn ils nous ont montré qu'ils étaient là ... Le meilleur AB A. Dupont

    RépondreSupprimer
  70. ils se sont trompes de bidons a la mi temps
    malmenes ebranles chahutes mais a la fin en 3 minutes la ressurection
    sacre blacks
    un grand bravo a super DUPONT

    RépondreSupprimer
  71. Comment peut-on tirer des enseignements crédibles d'un tel match ? Les Néo-Z conservent la coupe Gallaher en améliorant leurs propres records. Les Français n'avaient qu'un but : s'autocongratuler par l'entremise d'un certain Dupont, sorte de super-Serin en attendant d'être un sous-Couillout.
    Sinon, les deux ou trois qui pigent vraiment le jeu ont toujours autant de mal à être compris du reste de l'équipe. Peu de progrès depuis le départ de PSA.
    PS. Dans ce temple parisien de la mode, du goût et de l'art de recevoir, y a personne pour concevoir un maillot compatible avec le noir néo-z ? Qu'on perde, je veux bien, mais qu'on soit plouc, non !!!!!

    RépondreSupprimer
  72. Juste pas une équipe, des bons p'tits gars quoi , c'est pas assez.
    Un complotiste penseraient que les Kiwis ont écrit le scénario, laissé un peu , un tout petit peu d'intrigue pour qu'on reste la, y à quand même les pubs à amortir,
    Allez, bonne nouvelle quand même, nous on à joué collectif,dans l'ordre et ma cave à perdu un carton de rouge .

    RépondreSupprimer
  73. AB mains en haut du guidon en seconde mi-temps. Faut jouer mardi et c'est fin de saison.
    Capables d'humour sur penalité du jeune ouvreur qui joue avec son ballon dans son coin.
    Préparateur mental de pacotille
    Pas de capitaine (voir le boulot de Rougerie vendredi) donc pas de liant
    Pas de vision du jeu donc pas de suivi
    On est fort en mélée donc on perd les mélées importantes.
    On parle du temps avant le match et on pleure aprés. Pendant on n'est pas là.
    Les anglais avant le match on fait minute de silence pour le 11 novembre. Histoire et classe.
    Je propose à ffr de s'adjoindre les services du staff de Teddy Riner. Bon dimanche

    RépondreSupprimer
  74. Complètement d'accord avec Charles, Jan Lou et Michel.

    RépondreSupprimer
  75. Note d'ensemble du petit groupe de mes amis : « EDF une telle calamité que seule la perspective d'un mieux -puisque impossible d'envisager pire- nous empêche de leur interdire toute sélection ».

    RépondreSupprimer
  76. Note d'un du groupe vraiment en colère : « En soumission devant la montagne NZ, l'EDF, qui depuis bien longtemps a touché le fond, semble creuser encore pour trouver le zéro absolu... Patience, ça vient doucement, les soubresauts entrevus et qui n'existent que parce que l'adversaire a décidé de se reposer un peu ressemblent aux derniers râles d'un corps déjà cadavre ».

    RépondreSupprimer
  77. Chère, très chère EDF, au vu de votre prestation d'hier soir, permettez moi de vous dire, très modestement, qu'il n'y a, à mon sens que 2 solutions : soit votre encadrement est autiste et vous êtes sous influence de votre pôvre FLOP.14 - auquel cas j'aimerais bien que vous vous manifestiez en justifiant cette situation-, soit vous vous foutez ouvertement de nous, et dans ce cas la décence vous commande de laisser votre place à d'autres plus motivés par la représentation nationale et la fierté plus au coeur.

    RépondreSupprimer
  78. Teddy Riner a un coach mental ( une psy ) depuis ses débuts ; je crois qu'il n'avait pas 15 ans quand il a commencé à travailler avec elle . On voit les résultats . Pour nos Bleus je suis d'accord avec Michel aussi : pas de capitaine, pas de liant, tous se baladent sur le terrain sans but, Dupont ne peut pas tout faire ( il a souvent manqué de soutien, la 1ère fois on se dit pas de chance ensuite on se demande à quoi servent les coachs ) . Mon ami Rantanplan rapporte bien le ballon quand on lui dit que faire . Bref, c'est à l'image du rugby français : paumé, sans vista .
    PS : finalement Eric Champ avait vu juste, sans un minimum d'agressivité face aux AB ... c'est perdu d'avance .

    RépondreSupprimer
  79. ma première conclusion: vu au travers de ce qu'on fait les "petits" vendredi au travers des barbarians et de ce qu'on a dit de leur rassemblement de qq jours, c'est que ce n'est plus la peine de nous emme.... avec des listes et des stages en toutes sortes, et comme je l'ai dit il y a déjà longtemps , à se demander si ces stages ne sont là que pour justifier les émoluments du staf!

    RépondreSupprimer
  80. c est sur les joueurs sont pros super entraines
    3 jours de rassemblement sont amplement satisfaisants mais il ya tant de gens a faire manger
    NOVES a eut des resultats avec TOULOUSE seulement parceque le stade etait le club le plus riche
    quand je vois qu il selectionne toujours PICAMOLES incapable d assurer de la continuite au jeu un fossoyeur de ballons
    pourvu que cette girouette de NOVES ne change pas la charniere je redoute qu il nous refile son cher TRIN DUC
    et l innerable LAPORTE s est il mue en BUSTER KEATON

    RépondreSupprimer
  81. Chers amis, la douleur vous égare. Hier samedi, rien pourtant qui motive le moindre mouvement de sourcil. Ainsi, lors du dernier match à enjeu, y nous en mettent 60. Hier, dans un contexte à la con, y s'arrêtent à 30 et nous regardent en mettre un peu plus de 12. Ont-y fait des progrès depuis 2015 ? Je dubite. Et nous, et nous ? Vous dubitez. Y a pas d'quoi : si on dégobille quotidiennement sur le rugby français, y a ben une raison ! Et tout-à-coup, parce que des types presque en noir débarquent pour honorer Gallagher et onze autres braves, y faudrait que tout soit parfait... On a même foiré la minute de silence !
    En fait, notre grands frustration inexprimée, c'est que les AB n'aient pas joué à fond de la première à la dernière minute. Certes, on en aurait pris 75 (hommage à 14-18), mais quel spectacle, p....g, quel spectacle !

    RépondreSupprimer
  82. Charles
    les Barbarians sont un trompe l’œil devant un parring partner de qualité rien d'autre. Ce résultat montre tout au plus un bon état d'esprit des jeunes. Mais quand tu vois nos jeunes en EDF devant un champion du monde, l'histoire n'est plus la même excepté Dupont. Les Blacks suivent leur feuille de route sans se soucier des commentaires les résultats à l'appui. Attendons mardi pour la 2e lame ! Puis nous pourrons jubiler devant les Bocks (peut être) et les Japs. R este que nous jouons faux, que nous parlons faux et que nous vivons dans l'illusion totale et nauséabonde.

    RépondreSupprimer
  83. Les joueurs se mentent à eux même, c'est pitoyable. Ils devraient apprendre à jouer au golf. A ce jeu si tu te manques tu manges au moins tu n'emmerdes pas les autres!

    RépondreSupprimer
  84. Ce qui est excessif ....
    Mr. Hansen a fait mûrir un groupe de très haut niveau avec un capitaine et une charnière exceptionnels.
    Chez nous, un groupe disparate, avec des jeunes « à fort potentiel » bien masqué par un médiocre championnat, lequel a bien usé les rares cadres survivants et nourrit correctement la soldatesque basique.
    Tautor a raison de relativiser les espoirs Barbares : l’opposition était certes de qualité, mais surtout peu concernée.
    Par contre, si cela pouvait donner l’idee aux fonctionnaires sélectionneurs de conserver, pour les prochains matches et surtout le 6N, le meilleur des deux groupes... avec juste Roro pour faire le nombre (et un poil plus).
    Et surtout libérez les de Marcatraz !

    RépondreSupprimer
  85. C'est devant que l'écart est le plus saisissant , " les cadres " ne sont pas à la hauteur ! Effectivement Michel , comment peut on raconter à longueur d'interview ce qu'ils racontent pour délivrer ce qu'ils délivrent .
    Ne pas s'envoyer pendant 40' , subir les impacts à ce point c'est juste pas croyable ... les AB sont forts mais quand même , toutes les autres équipes les accrochent entre 50 et 60' , on se rend sans avoir livré la bataille , c'est ça plus que l'écart de classe qui est très decevant . Et je le redis les AB n'ont pas forcé leur talents , et non je n'ai pas regardé le match au ralenti Tautor
    Eux meme ont du être surpris du peu de résistance sur la première mi temps . Heureusement il pleuvait , sinon .....

    RépondreSupprimer
  86. Sinon on aurait eu un score fleuve 😂

    RépondreSupprimer
  87. Hello !
    nuit courte car débrief à 10h30
    Si on écoute les avis du staff, on a presque gagné le match.
    Non, j'déconne, mais il après vidéo durant nuit blanche, la première période n'est pas si mauaise que ça. Bon, on a pas dû voir le même match.
    Mais c'est difficile pour un staff de dire la vérité alors qu'il reste encore trois matches.
    Question prépa mentale j'ai posé la question et le prépa mental, c'est Guitou.

    RépondreSupprimer
  88. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  89. Non comme au ST ... Tout passe par lui et lui seul, pas de concurrence ni d'ombre, laissons la paranoïa faire

    RépondreSupprimer
  90. Bon, alors, quoi zut ! A la demande générale, je vais vous dire ce que je pense, non mais ! Foncièrement, y a pas une énorme diff' entre les All Grey-White et les Bleuets du 11-XI. Depuis cent-quinze ans, au casino ovale, y tirent le 25 quand y faut tirer le 25, tandis qu'on tire le 24 ou le 26. Avouez qu'on n'est pas loin, merde quoi ! D'ailleurs, même quand y sont sûrs que personne n'écoute, y disent des choses plutôt gentilles sur la France, beaucoup plus en tout cas que le blogueur de base. Faut dire qu'eux, y espèrent pas que la France devienne championne du monde. Gentils mais pas cons.
    Kentanou, on a attendu pas mal d'années pour gagner notre premier match dans le Tournoi, encore pas mal pour remporter le premier grand chelem, on a fait sauter les crèpes et les bouchons quand les coéquipiers de Prat puis ceux de Mias ont fait jeu égal avec les AB puis avec les Sud'Af. Mais faudrait pas nous prendre pour autant pour des pipes, non mais ! On a un très bon ratio (quelle horreur...) avec l'Italie, la Roumanie ou l'Argentine. Et y a même des provinces comme l'Ecosse qu'ont pas trop intérêt à la ramener, moi j'vous l'dis !
    A la mêlée, y zont Smith. On a Dupont. Vous voyez la différence ?
    Donc, merci monsieur Novès de laisser les lieux dans l'état où vous les avez trouvés. Le 8 mai, les Néo-Z reviennent pour le challenge Nutella (très richement doté et garanti sans huile de palme) ; je suggère, pour la qualité du suspense et la perrénité des commentaires, de nous laisser mener à la mi-temps.

    RépondreSupprimer
  91. D'accord, Éric, mais les vieilles recettes " nantaises" c'est plus possible et c'est tant mieux.
    Pour autant c'est vrai que nos petits sont un peu bleu tendre, flirter avec la limite,poser une ambiance détestable, notifier à nos invités qu'on aurait bien envie de leur bomber le portrait, être pénibles quoi, merde, on peut plus ?
    Sont polis, bien élevés, modestes dans la victoire ( pas souvent), dignes dans la défaite, lisses quoi, et ils me font yech, mais alors. ..
    Vous déplorez un capitanat mièvre chers amis, mais de de capitaine il n'y à plus, un passeur de consignes au mieux, mais que voulez vous, plus la laisse est courte, plus la soupe est bonne.
    C'est pas d'un psy comme Teddy dont ils manquent, c'est d'une tête de noeud, un ingérable capable de virer tout le monde du vestiaire, Rdv dans deux heures, pour l'instant foutez nous tranquille .
    Allez, je sais bien, ça existe plus !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben c'est à dire qu'on a rejeté la faute sur tout le monde et qu'il restait que le capitaine, alors y'a pas d'raison ! C'est son tour ! Et pis p't' être aussi que les shorts les serraient un peu trop et que les maillots grattaient ? Et la bouffe ? On y a pensé à la bouffe ? Z'avaient pas mangé une daube un peu pourrave ? Sinon vu l'extrême qualité de nos fiers joueurs .... je vois pas !😈😈

      Supprimer
    2. Non en fait, c'est le bus de la FFF qui les a accompagnés et en fait ils sont restés dans le bus, enfin, leur combativité.

      Supprimer
  92. au fait,ma question?
    Question revenus financiers pour les joueurs sélectionnés entre les Néo Z et les Français, à la fin de l'année quand ils font leur déclaration fiscale; A ce que je sais pour les français la majeure partie vient de leur club, qu'en est il exactement pour les néo z?

    RépondreSupprimer
  93. Au moins servons-nous du rendu de cette rencontre, de cette énième "défaite encourageante" (!!!!) pour en tirer les bonnes et évidentes leçons.
    Regardons sereinement les prestations de chacun et sa place dans le collectif, son engagement, son investissement avec et sans le ballon, dans ses courses, ses soutiens, ses replacements, sa disponibilité et son envie. D'emblée, et sans citer de noms, je me demande ce que sont venus faire dans cette partie certains joueurs, principalement parmi les plus anciens et confirmés, qui paraissent désabusés et s'en viennent pointer au stade de France avec encore moins d'enthousiasme que le métallo qui pointe à 3 heures du mat'.
    En re-regardant la rencontre, on s'aperçoit aussi que les joueurs créateurs et à la base d'initiatives de jeu, comme Dupont ou Gourdon, se retrouvent bien seuls dès lors qu'ils cherchent autour d'eux des soutiens à-même de prolonger le jeu dans le dispositif adverse, le déséquilibre positif ainsi créé se retrouve mort-né, et c'est bien dommage.
    Alors, certes ce sont les joueurs qui jouent, cependant il faudra bien un jour -avant la prochaine CDM ou la prochaine "défaite encourageante"- que GN et ses adjoints nous expliquent quel jeu ils veulent mettre en place (s'ils le savent), pourquoi ils choisissent tel ou tel joueur, en fonction de quoi (la forme du moment, la durée de l'apprentissage, les qualités intrinsèques, d'autres subjectifs éléments ???), et surtout quel est le contenu de toutes ces périodes où l'on bloque les "élus" ..... Pour quoi faire ???
    Le sondage de la semaine, intéressant, mais capitaine c'est être joueur indiscutable, une aura et un charisme qui peut être simplement un exemple à donner, un allant à insuffler, une envie à communiquer, et dans la liste à Richard, je ne vois que Gourdon.
    Enfin, j'espère qu'au-delà des résultats, dont il faudrait remiser quelque temps l'importance toute relative (il faut savoir ce que l'on veut, tout gagner ou bâtir un groupe pour les saisons à venir, et de ce socle donner de la continuité à notre rugby et notre EDF), nos sélectionneurs sauront et d'une se débarrasser des ceusses qu'ont pas envie d'y être et de deux conserver les débutants qui doivent grandir, et pour se faire ont besoin de jouer et jouer et jouer.

    RépondreSupprimer
  94. En fait à part cela j'ai rien d'autre trop dégouté.

    Tout est affaire de décor
    Changer de huit, écouter Tautor
    À quoi bon puisque c'est encore
    L’équipe de France qui me trahit
    Moi qui les aime et jamais ne brille
    Ils nous prennent pour des billes
    Et mon amour pour eux qui vacille
    Où j'ai cru retrouver mon pays.

    Cœur léger, cœur changeant, cœur lourd
    Le temps de rêver est bien court
    Ils jouent vraiment comme des balourds
    Une équipe qui m’ennuie
    J’avais tant d’amour mais au bout d’une heure
    J’ai vu notre jeu qui meurt
    Ce n’étais qu’une mauvaise tumeur
    Je m'endormais en vieil abruti

    C'était un temps déraisonnable
    On avait joué les blacks vénérables

    Une mêlée comme un château de sable
    On prenait nos joueurs pour des anciens
    Ils baissaient tous leurs épaules
    Le jeu était-il ou non drôle
    L’EDF ne tenait pas son rôle
    C'était de n'y comprendre rien

    Est-ce ainsi que les joueurs vivent
    Et leurs faiblesses au loin nous suivent

    Dans le quartier de Marcoussis
    Entre l’ignorance et l’oubli
    Des joueurs trop soumis
    Fleurissaient les passes de maçon
    Le jeu n’était même pas en selle
    Des abrutis dans ce bordel
    Un entraineur de crécelles
    En plus, ils ne sont pas bons


    Le ciel était gris de nuages
    Il y volait des noirs sauvages
    On n’y voyait la branlée au passage
    Au dessus du stade de France
    Notre équipe sentait le rance
    Ce n’était qu’un jeu de mal être
    Leur jeu triste entrait dans mon être
    Et je croyais y reconnaître
    Des chèvres qui aiment paitre

    Est-ce ainsi que le rugby vit
    La France devenu un p’tit pays

    Ils étaient vifs ils étaient black
    Et nos joueurs ont pris une grosse claque
    Et aucun jamais ne plaque
    Ils se retrouvaient tous sur le cul
    Pourtant nous avions eu de la patience
    Mais avec si peu de vaillance
    Que de vraies défaillance
    je n’en suis jamais revenu.

    On croyait à d’autres soldats en ville
    Mais ce n’était que des joueurs d’argile
    Bons à être haltérophiles
    encore des larmes à tes cils
    Novès s ‘en ira très bientôt
    Encore un super entraineur
    Qui a entrainé des heures
    On pris du top 14 des joueurs
    Encore on s’est vu trop beau

    Est-ce ainsi que les français vivent
    Leur beau rugby qui part à la dérive



    RépondreSupprimer
  95. De la nzru et des sponsors collectifs et...,particuliers + les franchises durant la saison de super rugby.

    RépondreSupprimer
  96. Beaucoup question de psy cette semaine, pas sûr, mais alors pas du tout que ce soit la solution, déjà que nos joueurs sont dans "l'intellectualisation" de leur rugby au lieu de s'y envoyer gaiement et simplement pendant les 80 minutes d'un match, un psy là-dessus, OUH LA !!!! Vont s'en aller psychoter et réflexionner sur leur carnet de "consignes/tactiques/schémas" à apprendre par cœur qui deviendra un gouffre abyssal de perplexité, pensez donc, psychologie, ce truc qui vient du Grec ancien et qui nous parle de SOUFFLE, d'ESPRIT et d'ÂME, autant de notions à-même de rendre patraque un pro du rugby non ????

    RépondreSupprimer
  97. Tiens, à peine posé la tablette,paf, Stade 2.
    Et le p'tit Dupont, très poli, pas un mot plus haut que l'autre, un robinet d' eau tiède, la révolte ça sera pas lui.
    Et puis en costard cravate s' il vous plaît, le gendre idéal, tain, un vieux jeans et un tee shirt marqué "fuck Berny", à vingt ans, c'est pas mieux ?
    Allez Chevreuse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah mais non les vieux jeans et le T shirt destroy c'était TES 20 ans ! aujourd'hui sont plus coquets nos gaminos : certes le jeans est troué mais c'est FAIT EXPRES, le T shirt est propre et fraîchement repassé, la coupe de cheveux est impeccable ... pfff ! y'a pas de valeurs trash au dessus mais au dedans va savoir ...

      Supprimer
  98. Pour Lyon, afin de brouiller les pistes et d'apporter de la confusion dans la continuité, seul Trinh Duc fera les 2 tests matchs ! Les autres, nouveaux et anciens, vont essayer de faire mieux que l'EDF (ça ne vous rappelle pas France A') devant l'équipe B des Blacks (Priso, Chat, Hamadache, Maestri, Taofifenua, Lauret, Tauleigne, Macalou, Lesgourgues, TD, Bonneval, Danty, Chavancy, Lacroix, Spedding). Moi je serais Dupont, je fais un doigt d'honneur au manager, demande à être promu Capitaine sinon je rentre à la maison !!! Jan Lou tu cherches une tête de nœud en voilà une idée là !
    Tiens, voilà la botte secrète de Lagardère : le ou la Psy ! ou pourquoi pas le coach mental, le ou la sophro ou la religieuse ou une infirmière ! Peut être aussi un gourou, un prédicateur ou un couille sécateur !!! Moi je propose une tournée au "bombe cul" rien de mieux pour évacuer les toxines et rien de plus vivifiant pour le tonus musculaire. Vous l'avez bien compris, Corps et Esprit, voilà ce qui manque à cette équipe avec quelques têtes de noeuds et quelques chahuteurs. Je regardais tous les joueurs, le staff, les commentateurs A2, on ne voyait que de la névrose d'angoisse dans leurs yeux, sur leur visage, des rictus de gens coincés qui ont peur de lâcher une loufe et du quand dira t-on de leur posture. Des manches à balais ambulants qui ont la tête farcie de pleins de combinaisons, du discours lénifiant du chef et du sous chef, et qui depuis 8 jours ont réfléchi à ce qu'ils allaient faire pour perturber le Haka : Avancer la main sur les épaules, la marguerite aux dents, et le pendentif entre les jambes ! A photographier dans toutes les écoles et à montrer pour comprendre qu'un match se gagne avant d'entrer sur le terrain ! Certes, il faut de la "traquante" à ce niveau mais il faut surtout un cerveau libre, léger, vif, inspiré, responsable ! Seul Antoine l'a compris et n'a pas eu besoin de la psy et Cie. Mais les autres ? pas de remèdes à l'horizon hélas .... Que dit notre boule de cristal ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ah! Tautor..... je me bidonne pas possible .... "une tournée bombe cul" ... ça m'éclate ! ... continues dans cette lignée, j'adore ces analyses... au moins, plus marrant que les difficiles explications de Guitou au micro !!!

      Supprimer
  99. un fait dejeu qui resume tout
    BELEAU met effectivement le ballon en jeu et seul un all black intrevient a juste propos
    c est dire l attention qui les anime toujours vigilants et attentifs
    meme l arbitre ne sut reagir

    RépondreSupprimer
  100. Bon, ben, comme je disais pour Teddy, à l'ouest rien de nouveau. A la différence que pour l'EDF contre les blacks c'est toujours dans la défaite. Pas de miracle donc, mais en attendiez vous un ??
    Toujours pas d'un vrai jeu en place. Un groupe de 30 environ, pas vraiment encore déterminer, puisqu'à Lyon, GN fait rouler. Et que nous sommes les seuls à procéder de la sorte, sans pour autant que cette méthode paraisse efficiente pour définir enfin, the group, avec un jeu qui lui
    devrait rouler, mais reste toujours très chaotique. Seule confirmation, la charnière, Gourdon. Après, pour les autres ça se discute...
    Des joueurs à la rue dès 4 temps de jeu, sachant que ça passe encore trop souvent par le sol. Et une ligne défensive qui n'a pas toujours été bonne aussi. Pas assez agressive dans le sens où les français ont laissé trop de marge de manoeuvre à l'attaque adverse, là où les blacks exercent constamment une pression. Idem autour des rucks. Une gestion des temps forts à la why. Là où les blacks prennent 3 pts de pénalités (après 2 essais), on va chercher la mélée ou la touche
    au lieu de rendre le score moins compliqué. Et c'est 6 ou 9 pts qui leur passent devant le nez, pour finalement en prendre 7 de plus dans la valise en fin de match.
    Si c'est ça aller de l'avant...
    Et des blacks qui m'ont paru être en tourisme, surtout au regard d'une 2e mi temps semi catastrophique. Mais avec la barre qu'ils savent redresser au moment
    opportun. Bref, une copie toute à revoir.

    RépondreSupprimer
  101. bon, comment passer de l'aviation de Louis Bleriot au Rafale ? ou comment passer du Top14 aux All Blacks ? Eh oui, ça va vite, un peu trop vite et ce que je ne comprends pas, mais ça n'étonnera personne, c'est l'abondance d'images que nous avons de l'hémisphère sud et je pense que nos petits coqs ont sans doute la télé et que, professionnellement, ils peuvent avoir une lecture guidée des matches des nz.
    Alors, comment être surpris à l'entame et prendre une quille dans les 8 premières minutes ?
    S'ils ont un peu de chance de se procurer les vidéos des matches où la France gagne, c'est quand on les empëche de jouer, et quand on commence à les recoller au score, comme en 1999. Alors, quand on commence à les bousculer, à les emmerder, on prend les points, on n'essaye pas de jouer Top14, avec des pilonnages d'autant stériles qu'ils sont attendus avec, au final, un découragement général qui débouche sur le 5ème essai.
    On ne va pas revenir sur la stratégie des présidents de club pro, mais des Dupont, il y en a, à chaque poste, chez les jeunes, et sans doute que ça secouerait les "cadres" qui tendent vers le Sénat actuellement et donner enfin un vrai spectacle dans nos stades, selon leur objectif affiché

    RépondreSupprimer
  102. Début de solution : En défense,faire exploser l'adversaire avec des plaquages appuyés, le faire reculer à l'impact, au moins pendant les 20 premières minutes (cf match des Babarians). En attaque, être au soutien, car nous avons des joueurs capables de franchir la ligne d'avantage. Garder en priorité les joueurs qui ont été bons lors des deux matchs et non pas faire tourner pour faire tourner

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faire jouer samedi un mec qui s' est envoyé mardi, est ce que ce monde est sérieux ?
      Allez, avec un bon psy, p'têt 😆

      Supprimer
  103. encore une boulette de la ffr denotant son grand profesionalisme
    le flocage du drapeau Neozelandais sur les maillots tricolores etait celui de l Australie
    et dire qu ils pretentent organiser une coupe du monde
    bonjour le betisier

    RépondreSupprimer
  104. À mon sens mon Capitaine Lulure, c'est trop simpliste pour être vrai ou applicable ... Pour tenir 4 temps de jeu ou plus, il faut être une rate et là nous n'avons que des veaux du top 14 à opposer. Et Hansen le sait bien ... Il a fait sortir K Read, le Capitaine, pour te dire le degré de confiance qu'il a en ses joueurs. Ils ont géré les affaires courantes en 2e mi-temps et en 4 minutes en fin de match, ils ont mis la 6e juste pour montrer qu'ils en ont sous la semelle CQFD. Alors Lulure, implore la divinité de trouver la ou les solutions pour retrouver du jeu et des joueurs de la trempe de Dupont

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exact, milles excuses matelot, avant que tu m'appelles pour m’offrir un caté. Je n'ai ps fait attention à la programmation des matchs. Pour autant, nous avons des veaux, certes, mais préparés! Attention!

      Supprimer
  105. Ok avec toi Tautor. Les Blacks ont géré du début à la fin ce match, aidé par l'entame catastrophique de l'EDF. J'ai eu la même pensée que toi, à la sortie de K. Read. Par contre, sont quand même tombés dans le panneau sur une 2e mi temps pour eux aussi catastrophique, qu'il a fallu redresser en fin de match. Et le seul danger, c'est l'Angleterre à venir, la cible est là. Il ne devrait pas y avoir pour ce prochain test, beaucoup de joueurs B prévu pour mardi.
    Les français ont déstabilisés 3 fois les blacks : sur l'essai de Thomas, sur celui refusé au même et sur l'action de Dupont. Sur l'essai de pénalité, le coup de pied à suivre ne se justifiait pas car SBW était en place, et à la main c'était du 1/1 au bout, donc mort normalement. Et la faute de SBW est presque faute professionnelle, car ne pas savoir que boxer le ballon hors terrain, c'est pas comme au XIII, mais pénalité et essai pénalité dans sa situation, c'est grave.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben oui, perso je vois mêlée à 5, un jaune c'est pas volé non plus, mais essai....
      Ce brave Gardner est australien, aussi, alors SBW, forcément pis si ça se trouve il se faisait un peu yech,tu sais un arbitre c'est un mammifère comme nous, hein ?

      Supprimer
  106. Coquets tu parles !
    J'ai plutôt l'impression que même pour choisir leur slip faut demander au chef !
    Ce petit ,vif argent, le seul à avoir essayé, se fait d'ailleurs rabrouer par Bru sous l'inoxydable principe qu'il n'a pas respecté les consignes, scrogneugneu.
    Allez, pis d'abord, de Grenob à la Réu,quand on aime on à toujours vingt ans, alors !

    RépondreSupprimer
  107. Sais pas si j'idéalise ma jeunesse ou le rugby d'avant l'ère pro, mais le « spectacle » de notre EDF m'inspire quelques réflexions que je vous livre en vrac -sans doute très désordonnées-, à vous de remettre de l'ordre dans tout ce pataquès.
    - Porter le mailot frappé du coq, c'est un honneur pas une récompense, une reconnaissance pas une rente, quoi de plus beau dans la vie d'n sportif que de rperésenter son pays dans une compét' ??
    - L'argent ne peut pas être un moteur, au contraire c'est un frein à toute évolution dès lors que ce n'est plus la suite logique de vos performances, mais le but premier de votre pratique.
    - La dimension « psy » du truc et tous les és-docteurs en prépa mentale et autres sophrologues ou sorciers de l'individu, m'en bats comme de l'an quarante. En ai connu tellement des joueurs une mousse à 11h un bon repas à 12h une bonne rigolade avec les copains et amis pendant les chicayas de la B puis le vestiaire, gai et recueilli en même temps, sérieux mais vivant, pas sclérosé par un gourou qui en appelle à ton âme et aux esprits des anciens, des réfractaires au caporalisme tellement en vogue aujourd'hui, et puis à 15h prèts au combat, motivés à donf, aptes au sacrifice, au tampon à la course à sauter plaquer percer donner courir, JOUER !!!!!
    - Toutes ces périodes bloquées de préparation d'étude de plans de jeu de schémas tactiques de courbes GPS, du temps perdu puisqu'il n'est jamais question de s'envoyer comme des malades et de JOUER !!!!!!
    - Les types d'aujourd'hui, comme les pensionnaires de Cayenne avant, au garde-à-vous tout le temps, pas penser, pas dire, pas proposer, pas contredire, pas faire de vague, être dans les petits papiers des 2 ou 3 gars qui dirigent le barnum, le contrat et ses clauses dans la poche, les agents en bordure pour que rien ne dépasse, doucettement se faire une place pour rester au chaud dans le nid (de vipères????).
    - Le FLOP.14 « meilleur championnat du monde » et nos Français plus mauvais arpètes sur la scène internationale, mais où donc que se situe le problème, docteur ????
    - Picamoles la saison dernière chez les autres perfides te prend une grande dimension, revenu chez nous, costume étriqué joueur en panne, transparent, ne sait plus faire, pourquoi ????

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. la psy de Riner ne doit pas être une quiche, c'est elle qui semble avoir sorti Bastareaud de son marasme personnel... elle n'est pas préparateur mentale mais psychologue du sport http://www.huffingtonpost.fr/meriem-salmi/riner-rio-mental-acier_b_11564054.html ... bien sûr c'est assez curieux pour les gros costauds de penser qu'ils peuvent avoir une faille mais si Riner l'a admis avec beaucoup d'intelligence, si Basta en ressent les bienfaits pourquoi ne pas penser que la psychologie a une utilité certaine dans le sport ?
      Les Brits ont obligé leur talonneur Dylan Hartley à se confier à un psy pour éviter qu'il dégoupille - ce qui coûtait des points à son équipe - Mais je te recommande surtout la lecture de cet article http://www.lexvnz.com/2013/12/06/all-blacks-gilbert-enoka/ et tu verras que finalement , ce coquin de psy parle exactement comme toi du maillot et des hommes !

      Supprimer
    2. et , comme je l'ai déjà dit, la 1ere chose que fait Lendl quand Murray lui demande d'être son coach, c'est: qui est ton psy?

      Supprimer
  108. Bon, ça y est, voté pour le capitaine, Gourdon, puisque de tous les nominés je ne garde que Guirado au talon dans l'équipe, tous les autres retour au bercail pour se spécialiser FLOP.14 et faire la place à d'autres plus en envie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nini,

      Guirado le pizzaiolo, tu galèjes !

      Il n'est pas bon quand je vois que Novès l'encense alors qui manque d'essence intellectuelle, il est responsable et coupable de jouer tête baissée. Je n'en reviens pas qu'il joue encore. Je préfère son remplaçant à Toulon.

      il faut que tous ses anciens s'en aillent, ils ont été élevés à l'argent facile, au " je suis français et comme ils ont besoin de JIFF, je n'ai pas à mettre de gifles pour rester sur le terrain."

      J'ai une question, je n'ai pas compris comment Cancoriet qui est très bon avec Clermont et surtout en Coupe d'Europe (où cela va plus vite), peut sombrer comme il l'a fait. On ne l'a pratiquement pas vu sauf en touche.

      Je soupçonne les entraineurs. Bru a été mauvais avec l'ancien entraineur il n'est pas mieux avec Novès.

      Changeons tout.

      Allons chercher un entraineur de NZ et prenons des jeunes qui seront formés par lui. Les autres doivent rester jouer dans le Flop 14.

      Le Geai déplumé non dépité

      Supprimer
    2. Pour Cancoriet comme pour les autres, je crois de plus en plus que les joueurs ne savant pas quoi faire, ni quand, ni comment, les fulgurances de Dupont sont une anomalie dans cette histoire, c'est bien ce qui est grave, et cette EDF manque cruellement de bons pédagogues, de bons entraîneurs, de bons serviteurs du rugby, mais qui, franchement, pour prendre ce groupe en mains, lui foutre des coups de pieds au cul, sans se soucier de son compte en banque, en sacrifiant 2 saisons de mise en place et basta les résultats, en prenant des joueurs qui ont envie, pas des noms à capitaliser, des clubs à récompenser, des relations à honorer ??? Moi je suis dispo, hein, s'ils le savent pas là-haut !!!!!!!!!!! AH MDR com'y disent les d'jeuns, tiens ma fille en est toute bouche bée et le Fagot roule sur le dos en agitant ses postérieurs et antérieurs d'une gigue chaloupée, toutes babines retroussées dans un rictus admiratif !!!!!!!!!!!!!!

      Supprimer
    3. modulation quand-même, Le Geai, pourquoi un de NZ ???? Z'ont pas tout seuls la science qui infuse, non ???

      Supprimer
    4. Bis modératum, Le Geai, Guirado joueur suis pas sûr qu'y ait vraiment au-dessus, mais pour ce poste comme pour d'autres, choisissons des jeunes, gardons les anciens qui visiblement s'y donnent et ont encore envie pour les tutorer, en-avant quoi, ce n'est pas dans les conférences de presse pressées que l'on va retrouver une âme et un cœur de jeu qui sont restés coincés derrière la vitre des partenaires et le barrages des experts et diffuseurs.

      Supprimer
    5. Regarde ce qu’a fait Vern en Ecosse et l’entraineur Des gallois et des Lions .
      De plus si tu prends des français ils ont été élevés au flop 14
      Alors vive la NZ

      Supprimer
  109. Vivement le retour du Top XIV pour que notre mauvaise humeur s'épanouisse en terrain connu.

    RépondreSupprimer
  110. Elle est bonne -))

    Justement je me demandai pourquoi ces histoires ne me mettaient pas de mauvaise humeur ...ça m'attriste , ca c'est sur , et certains comportements me mettent en colère je l'admet , mais de mauvaise humeur non ... Et puis il y a vos post comment être de mauvaise humeur avec ce mélange de drôlerie , de convictions voire de certitudes ... Attention quand même la -))

    En fait je ne m'attendais pas à autre chose .... Je ne crois pas à un redressement sans changements fondamentaux dans l'approche du Rugby Français , bien sur que nous avons des joueurs talentueux mais comme nous avons pu le constater cela ne fait pas un collectif ...

    Philippe a résumé plus haut dans sa metaphore avionesque qu'il est difficille de voler en Rafale quand on pilote un Bleriot à longueur d'année , que dire de plus ... sinon qu'il n'y a pas de cohérence entre le jeu pratiquer dans le TOP 14 et celui voulu par le staff .. De mon point de vue , les joueurs sont si peu habituer à la vitesse d'execution et les sorties rapides moins de 3" dans les Rucks pour les AB nous a répété Galthier à longueur de commentaires ... que nos avants subissent comme jamais et que les plus rapides du Top 14 se retrouvent sur le reculoir avec la défense agressive et rapide des AB , de mon modeste point de vue c'est la que l'on est collectivement très très très handicapes . La ligne de 3/4 ? on a tout changé , faut quand meme pas s'étonner qu'en subissant comme on a subi devant , hormis Dupont tout ce petit monde ait eu du mal ... Deux très beaux mouvements quand même ... Après les jeunes pour les jeunes pourquoi pas , bof , j'ai regretté Lopez , Fofana et Lamerat hier , je sais c''est pas tendance ..... Bien sur construire avec Belleau meme si ce gros défenseur annoncé c'est fait troué plus d'une fois
    Les centres ne m'ont pas convaincu du tout et on a beaucoup vu SBW transperce
    Nans tiens rien que pour le prénom et ses attitudes j'ai bien aimé , oui je sais une cagade qui coute cher...

    Bref si Bleriot ben on restera la ou on est 8'eme et si Rafale du sol au plafond ça prendra un peu de temps pour maitriser l'engin
    quand on en aura fini avec l'enquête fédérale , la CM 2023 , les faux semblants entre le staff , la Fede et la ligue

    Et tiens comme Gariguette je pense qu'avoir un préparateur mental digne de ce nom à haut niveau serait bien et je ne vois pas très bien pour quoi quand on voit le résultat sur d'autres grands champions nous n'essaierions pas ... Au point ou on en est ...

    Je dis tout ça avec un poil de conviction mais sans certitudes ... Tiens vais aller voir mon preparateur mental moi !

    Ah oui et Sam Cane tout le monde s'en fout ! Comme j'aimerai l'avoir chez nous celui la

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est clair que les rucks ont été le point clé du match... Pendant toute la première mi-temps, les blacks ont été dominateurs dans ce domaine, ils éjectaient très vite et notre défense n'avait pas le temps de se replacer, d'ailleurs elle n'avait même pas le temps d'essayer d'imaginer ce qui allait se passer en face ! et pendant les 30 premières minutes de la seconde mi-temps, les choses se sont un peu rééquilibrées parce que les blacks étaient un peu moins investis dans ces foutus rucks... Jusqu'à ce qu'ils s'agacent et qu'ils décident de montrer qui étaient les patrons !

      Supprimer
  111. Oui, un préparateur mental où madame Irma, tant qu'on y est, ça peut pas faire de mal.
    Soyons sérieux, le jour où on rivalisera presque, ou on aura un jeu décent et qu'on cherchera l'excellence peut-être.
    Mais pour l'instant qu'on réforme le top 14, qu'on forme des joueurs aux standards internationaux, qu'on s' occupe un peu à élargir la base, que les matelots reprennent le contrôle du bateau , déjà.
    Allez Chevreuse

    RépondreSupprimer
  112. Bonjour à tous...
    Que dire !? Une équipe au dessus dans tous les domaines, physique, technique, tactique, qui a déroulé sans se forcer en première mi-temps, et qui a regardé tourner la pendule pendant la seconde avant un petit retour de peps histoire de rappeler que c'est elle qui décide du match. Une autre équipe pleine de bonne volonté, mais dominée dans les impacts sauf quand les blacks ont décidé de faire service minimum pour éviter les blessures, avec un niveau technique accablant (à part Dupont, bien sur, mais aussi Bastareaud, mais oui !, et peut-être Thomas qui semble avoir retrouvé son sens de l'en-but), et une indigence tactique affligeante (pas de soutien comme si Dupont ne parlait pas le même rugby que ses coéquipiers, pas de gestion du match, ah ! ces pénalités non tentées !, une défense à trous)...
    Comme toujours depuis plusieurs années on a l'impression que les joueurs jouent avec le frein à main dès qu'ils arrivent en équipe de France. Alors, certes, notre top 14 a des défauts, mais quand même ! je regarde quelques matchs de temps à autre, on y voit des choses qu'on n'a pas vues ce samedi... Et si le problème était plutôt du côté de l'encadrement du XV de France et des dirigeants ?? Entre Laporte qui passe son temps à braire, Bru qui ne réussit pas mieux avec Novès qu'avec St André, et Novès lui même qui porte admirablement le costume cravate mais n'a pas l'air plus inventif que pendant ses dernières années toulousaines ?
    Allez, on rigole, pour les prochains matchs de la "tournée", on vire le staff et on laisse les joueurs se préparer et se débrouiller tout seuls ?
    Daniel

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A un moment .... Il faudra bien que les joueurs prennent les clefs, c'est normal, c'est la règle, une fois assimilé le rugby que l'on veut pratiquer après les propositions de l'encadrement, les retouches des joueurs et l'unité faite sur le truc où l'on veut aller, et comment et quand et pourquoi (là là là sûr qu'en ce moment y'a comme un défaut de ce côté-ci) encore faut-il avoir des personnalités, des leaders, des capitaines de vestiaires, des capitaines de terrain, et des caractères, des un peu timbrés, des un peu foufous, des un peu border-lines et d'autres un peu bordéliques, des sensés et des insensés des frileux dans les 40 adverses et des va-t'en guerre dans leurs propres 22, bref faut des mecs quoi,des joueurs, dans un collectif qui adoube l'individu.
      Mais oui, allez, chiche l'encadrement dans les tribunes, les joueurs sur le pré, pas de micros entre bancs et arrières-bancs, le premier remplaçant soigneur et porteur du tee et du seau à l'éponge magique ................ Epicétou !!!!!!!!!!!! CHICHE ???????????

      Supprimer
    2. et c'est pour ça qu'on laisse Iribaren sur la touche.....

      Supprimer
  113. Hé bin c'est déjà la Foire du Trône ?
    Parce qu'au stand de tir, purée, ça dézingue...

    Ça me rappelle une collègue de travail qui suit le Stade Toulousain: le lundi, après analyse du match, outre l'entraîneur et ses adjoints, faudrait virer à peu près une douzaine de joueurs. Et encore...
    Depuis samedi soir, c'est à peu près la même chose ici.

    M'enfin, vous pensiez vraiment qu'on pouvait les battre ?
    On est à notre niveau, c'est tout.
    Et pas la peine d'accabler les joueurs: ils font ce qu'on leur demande de faire à longueur d'année, et donc ce qu'ils sont capables de faire. Quand le rythme augmente, ils ne peuvent plus suivre, c'est tout.
    Encore ont-ils montré de ce caractère demandé par Ritchie en revenant en 2ème mi-temps (de toute façon, c'était ça ou ressortir du terrain avec une soixantaine de points dans la musette).

    C'est plutôt le staff qui devrait commencer à se remettre en question; le discours lénifiant depuis 2 ans, volontariste façon méthode Coué ("faut travailler, on est sur la bonne voie, on va y arriver"), ça ne passe plus. Et ce n'est pas l'absence de préparateur mental qui plombe; tant qu'il y aura cette rupture entre le mercantilisme du championnat domestique (et de ses dirigeants), la pauvreté conséquente de son jeu et les exigences du meilleur niveau international, on sera réduits à prendre des taules, avec quelques sursauts d'orgueil de temps en temps (mais de moins en moins...).

    On a beaucoup parlé ici de formation, voire d'éducation, pour tout ce qui serait susceptible d'améliorer le niveau du rugby français.
    Je ne suis pas sûr qu'en pointant à l'envie les carences de l'équipe de samedi, et en réinsistant tant et plus là-dessus, on donne à toute une génération les moyens d'atteindre à l'avenir ce haut-niveau.
    Et la confiance qui va avec. Un type comme Enoka a bien compris ce ressort en travaillant avec les néo-zélandais. Mais c'est tout un environnement qui travaille avec lui, pour la performance.

    Et pendant ce temps, nous, on bricole 2-3 entraînements avec une équipe de bric et de broc pour préparer un match international monté uniquement pour que la Fédé renfloue sa trésorerie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. dans l'ensemble d'accord avec toi, Pipiou. Toutefois, le staff est une composante, l'autre est l'attitude des joueurs sur le terrain. Depuis que je suis capable de lire l'Equipe et le Midol, j'ai toujours lu les témoignages des joueurs qui reprenaient la différence de rythme entre le championnat et un match international.
      Alors quand tu joues contre des fusées, tu essayes de te sortir un peu plus les doigts pour au moins contenir les débordements et éventuellement scorer sur les temps forts.
      à 31-18, si tu passes les 2 pénalités, tu reviens à 7 points et tu sais mieux que moi que tu te sens du feu dans les jambes.
      ça tient à un demi-talon en touche pour les faire douter et si on revient à 2 points, considérant un petit souci au pied pour Belleau, avec 80 000 personnes qui chantent la Marseillaise, tu peux envoyer du lourd.
      Après, psy ou pas psy, je ne sais pas mais si on rentre sur le terrain pour ne pas (trop) perdre, on n'est pas conquérant et on prend les premiers points en se disant que c'était prévu. Je ne pense pas que Novès ait un discours lénifiant et le discours d'un entraineur à ses joueurs n'est pas le mode de communication aux média.
      Peut-être qu'une préparation mentale individualisée n'est pas à exclure, certains en ont sans doute besoin, tellement ils sont abrutis par les enjeux de leurs présidents

      Supprimer
    2. Tu as raison pour les points à prendre, mais pour ça il aurait fallu un patron suffisamment lucide sur le match, et à ce moment-là ils avaient tous le capot ouvert.
      Si encore ils croyaient en eux malgré tout, ils auraient pu se sentir dans le match et revenir lentement mais surement mettre la pression puis le doute chez les Blacks.
      Mais Belleau n'est pas Lamaison, et il aurait aussi fallu qu'on prenne le dessus devant, au mental. Mais 1999 n'est pas 2017, tant sur le plan des hommes que du jeu.

      Sinon les Blacks ne sont pas plus des fusées que les p'tits gars de chez nous; sauf qu'eux ne jouent que pour mettre de la vitesse, et qu'après 4 temps de jeu à ce rythme, ils peuvent enchaîner alors que nous on est déjà en retard: au bout du compte on est percés ou à la rue.
      Le plus embêtant, c'est qu'à la mi-temps, on en avait pris 3 ou 4 sans pour autant avoir l'impression marquée d'être éteints ou complètement dépassés; c'est la dimension collective du jeu des Blacks qui nous largue, que tous les soutiens intérieurs symbolisent bien sur l'essai de Sam Cane (qui prend le volume d'un futur capitaine).
      Et équipe de France en face ou pas, voir une équipe jouer comme ça, c'est toujours le pied...
      (J'adore ton image sur nos joueurs "abrutis par les enjeux de leurs présidents". On ne pourrait mieux résumer nos carences)

      Supprimer
    3. Et oui Sam Cane , quelle efficacité et le tout dans la discrétion ... Il reprend notamment Dupond en lui sautant aux chevilles c'est un placage loin d'être gagné qui prouve à lui tout seul toute la determination de ce joueur et de sa technique de placage incroyable

      Supprimer
    4. Superbe placage déterminant, par derrière, pas évident.

      Supprimer
  114. On a pris une claque majeure
    Nos beaux joueurs sont en pleurs
    Et le pauvre Bru déprimé
    Les a habillé pour l’hiver et l’été
    les beaux blacks crient de bonheur
    Et ils répandent la terreur
    De beaux essais et débordements
    D’un autre âge d’un autre temps
    J'ai tout oublié du bonheur
    On a pris une claque majeure
    J'ai tout oublié du bonheur
    On a pris une claque majeure
    Voilà de nouveaux gladiateurs
    Du rugby ils font le bonheur
    Et le pauvre rugby français
    Tout le monde le prend pour un niais
    On a pris une claque majeure
    Laporte, Simon sont en pleurs
    J'entends comme une torpeur
    C'est la raclée de vingt trois heures
    J'ai tout oublié du bonheur
    On a pris une claque majeure
    J'ai tout oublié du bonheur
    On a pris une claque majeure
    Le geai mort (Schuman)

    RépondreSupprimer
  115. Sans parler de prendre les clefs du camion, on peut se poser la question de savoir comment une équipe (de jeunes essentiellementp) réunie 4 j. avant remporte leur match contre les maoris blacks. Alors que l'équipe nationale cherche toujours a gagner ses matchs, notamment contre ces tout noirs. Putain, et dire qu'on a dézingué PSA à l'époque !!...
    Bon, reste le rachat contre l'Afsud qui s'est également fait dézinguée, sur le pré des trèfles. Mais qui devrait se satisfaire de rafler la CPM 2023, devant la France... Ce qui pourrait être une source de motivation à susciter et exhorter auprès des joueurs, par Bernie déc(h)u, mais Maitre psy du vestiaire...
    Sinon, vous avez dit "Fier d'être en bleu" ???...

    RépondreSupprimer
  116. Je suis d'accord avec Pipiou. Nous jouons en seconde division.
    Notre staff ne peut pas comprendre ce qu'est l'intensité du jeu demandé par les AB ( et leurs collègues australiens). Sud Af et Argentins sont dépassés eux aussi.
    Cette intensité je ne sais pas la définir mais je sais exactement comment ils la créent. Alors pour esperer retrouver un semblant de liant il faut d'abord nettoyer les écuries du fumier déposé depuis 95. Nous ne sommes en rien professionnel dans le métier du rugby. C'est un jeu et l'on ne veut plus y jouer. Un jeu ne se pratique pas il se vit. Ici et maintenant. C'est là qu'un psy est important mais d'abord pour les dirigeants. Ils sont là pour autre chose que le jeu. Jamais cela ne peut marcher. Hansen ne vit que pour le projet des AB. Il dirige la manoeuvre complètement mais il n'oublie rien des delegations nécessaire a rester performant. Son ego est dans sa poche. Son projet est plus important.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait.
      L'encadrement des Blacks est comme l'équipe sur le terrain: avec une dimension collective où tout le monde, du coach des avants au coach mental, du "head manager" aux préparateurs physiques, travaille à tirer vers le haut, en étant curieux de tout ce qui peut apporter à l'équipe (l'interview de Mike Cron est formidable d'enseignements là-dessus). Rien que le travail de muscu, un truc qui pourrait pourtant se rapprocher de ce qui se fait chez nous, est pensé pour l'avenir et le jeu qu'ils veulent pratiquer.

      Supprimer
  117. Pipiou,
    On apprécie les mêmes lectures. Teddy Riner agit ainsi. Les handballeurs aussi. Pas possible d'être champion du monde à la petite semaine. Le niveau d'exigence est colossal pour espérer y parvenir.
    Lever de la fonte donne de la puissance difficile a employer si la vitesse est nulle entre les neurones.

    RépondreSupprimer
  118. D'accord avec les différentes interventions de Pipiou puis Philippe et Michel .On ne peut demander aux joueurs de pratiquer un jeu qu ils ne connaissent pas en top 14.Et personne ,contrairement a ce qu’écrit Michel pour les Blacks , ne tire dans le même sens ,sans compter -a voir ce que font nos adversaires-que lorsque l'on parait tirer dans un même sens ,ce n'est apparemment pas le bon.
    Bernard Landais

    RépondreSupprimer
  119. J'en viens à penser que ce n'est pas des psys, ou autres qu'il nous faudrait mais d'une nouvelle race d'entraineur dans le top 14. Ils ont été élevés au rugby Golgoth SudAF. Par mimétisme, les entraineurs des EDR jouent la même partition.

    Tant que nous n'aurons pas de nouveaux entraineurs en FLOP 14. Nous serons à nouveau déçus.

    Changeons tout à commencer par les entraineurs français vaccinés au jeu SUDAF.

    Le Gé

    RépondreSupprimer
  120. Qui a parlé d'un mental de biscotte et d'équipe en capilotade ? Et à propos de quoi ou qui ?

    RépondreSupprimer
  121. Merci à Ritchie pour son message qui m'a permis de revoir (une fois de plus) la finale de 2011.
    Avec les commentaires comme toujours bruts de décoffrage (mais si "nature") de Pascal Papé, vieux grognard qui ce jour-là avait fait, comme Rougerie ou Harinordoquy, un match énorme.
    Et Ritchie en plateau, pour le regard "médias" sur l'évènement...

    RépondreSupprimer
  122. Excellent moment en bonne compagnie (Ritchie, Papé, Dominici, ...) grâce au rappel reçu just in time.
    Merci Ritchie !

    RépondreSupprimer
  123. Ce soir j'ai vu la Finale de 2011 contre les AB sur l'équipe 21 avec notre Ritchie , Pascal Papé et Dominici aux commentaires !

    Je redis ce que j'ai déjà dit , Mc Caw tricheur et en plus drogué sur ce match , car en tant que professionnel de santé , on ne peut jouer un match de cette envergure avec fracture de fatigue du gros orteil sans avoir été dopé !

    J'ai 2 matchs qui ne passeront jamais France Allemagne 82 , un vol et une saloperie d'arbitre et France AB 2011 , un vol et une saloperie d'arbitre !

    Je suis désolé , je sais combien vous aimez tous les AB , mais pas moi , j'aime l’Irlande, l'Ecosse , les Gallois , mais pas les Blacks !
    J'oubliais , Les cotes de Pierre Villepreux en 67 si je ne m'abuse ....

    Je radote , mais ce fut une belle émission.
    Bonne nuit

    RépondreSupprimer
  124. Vintage mais révélateur, ce France/AB 2011 : Lièvremont n'a jamais su tirer la quintessence des joueurs utilisés pour arriver jusqu'à cette finale, et ce jour là, les français ont su trouver et donner la quintessence d'eux mêmes, jusqu'au bout pour faire de ce match une victoire, qui leur a échappé d'un petit poin(g)t... rageur ! Des sales gosses ayant su aller au bout d'eux même sur ce match. Alors qu'ils avaient été plutôt à voile et à vapeur jusque là, à part contre l'Angleterre.
    Les blacks n'avaient pas une défense de ligne aussi haute et à la limite du hors jeu, notamment sur les rucks, comme aujourd'hui. Harinordoquy a été énorme sur ce match, montrant qu'il a peut être été le dernier grand 8 français. Et exceptionnel dans les airs, comme d'autres français d'ailleurs. Ainsi qu'en touche. Ce qui n'est plus le cas aujourd'hui. Que de placages hauts blacks, d'entrées sur les côtés, et de jeu au sol avec des appuis sur d'autres joueurs,... Difficile d'extraire rapidement le ballon en 2e période pour l'EDF. Une belle force de pénétration française qu'on ne voit plus aujourd'hui.
    Où l'on s'aperçoit effectivement que depuis, la NZ a assis sa suprématie, les anglais ont révisé leurs gestion et management, et la France a périclité, en faisant l'autruche, sans se remettre en question. Se suffisant de ce résultat plus qu'honorable mais cachant la forêt de problèmes. Cette revisitation met le doigt où ça fait mal, à savoir qu'au delà cette courte victoire zélandaise indispensable au point de vue sociétal de ce pays (ceci pouvant expliquer cela), la France est restée depuis en carafe, hypothéquant son heure de gloire, pas prête d'arriver pour l'instant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Belle école berjalienne, à l'époque, sur laquelle le staff a pu s'appuyer.

      Supprimer
    2. Où l'on voit pourtant, que psy ou pas psy, les français ont pris ce jour là les clefs du camion pour se sublimer sur ce match.

      Supprimer
  125. Ravi de vous lire et de voir le sens commun de vos propos. Ce qu'il faut savoir "c'est qu'on ne fait jamais aussi bien que ce que l'on a appris mille fois" ... Les AB en sont un exemple parfait avec la culture des gammes depuis l'enfance et un programme national que tout le monde applique à l'unisson avec quelques variantes .... C'est un enjeu national. Chez nous, l'enjeu est individuel et surtout il faut toujours faire le contraire de son voisin ce qui est excellent pour une cohésion de groupe. De Blériot au Concorde on a su faire mais avec le rafale on est dépassé paradoxal non ?

    RépondreSupprimer
  126. François
    Je craignais d'être repris : c'est fait. Tu as raison, 'mauvaise humeur' n'était pas la juste expression, mais celles qui s'imposaient m'auraient fait taxer de vulgarité extrême.
    Es-tu vraiment sûr que nous ayons beaucoup de joueurs talentueux ? En revanche, leur manque de caractère est de plus en plus crispant.
    Cane. Cela fait quelques années maintenant que j'écris que ce gars sans charisme pipolisable est un tout bon. Si Hansen le voit en successeur de Read au capitanat, ce n'est pas uniquement pour l'étendue de son vocabulaire devant un micro.

    Pipiou
    OK, j'ai confessé 'mauvaise humeur', mais tu parles de dézingage. Donc, je remets mauvaise humeur.
    Peu de temps pour préparer un match. C'est peut-être le moins pire. Confer les Barbarians, victorieux sans homélie à la mi-temps et sans même s'en être rendus compte...
    Sympa de citer Lamaison, le seul ouvreur de dimension internationale depuis le dilemme Albaladéjo-Gachassin.

    Marc
    Le droit de ne pas aimer les AB est imprescriptible. Comme celui de ne pas aimer le rugby.
    Regarde encore plusieurs fois la finale de 2011 et tu pourras postuler à la succession de Novès.

    Sergio
    Les AB ont assis leur supériorité depuis ce match cher à Marc ? Et depuis le XIXème siècle, ils l'asseyaient sur quoi ?

    Michel
    Merci de rappeler le rôle central du 'jeu'.

    Daniel
    Salut ! On a apparemment vu le même match. Et tu as encore raison quand tu dis que même l'infâme Top XIV montre davantage de rugby que l'EdF de samedi.

    Mauvaise humeur
    Nous devons bien être trois ou quatre ici à conserver dans l'oeil et dans l'oreille les errements abyssaux de précédentes équipes nationales, par exemple quand Colombes unanime voulait dépecer le père Leroux. Les poètes nourris à Denis Lalanne savent bien que son 'Grand Combat' est devenu un best seller d'abord parce qu'aller gagner en Af'Sud était inenvisageable. Nous sommes abonnés aux creux de vagues, grâce tour à tour
    à un faible réservoir, à une absence de plan de jeu, une imbécillité crasse des dirigeants, les trois étant compatibles. Comme le rappelle Pipiou, on est à notre place. Mais on sera champions du monde...

    PS. Le match à venir m'excite davantage que le précédent. Même si le sélectionneur aurait pu se montrer plus hardi.
    Quelqu'un peut me dire à qui Guirado en veut le plus ? Aux abdominaux de ses vis-à-vis ou aux touffes de gazon ?
    A défaut de 2011, ai revu 'samedi'. Pas si mal le Basta ! Slimani serait peut-être un bon pilier, lui manquent les conseils d'un Mas. Arrêtons de mettre des juniors en deuxième ligne ! L'EdF est un judicieux mélange de pouponnière et de RPA. C'est une inépuisable source de mauvaise humeur.

    RépondreSupprimer
  127. C'est vrai que paradoxalement, le match de ce soir qu'on a tout fait pour rendre sans enjeu devient finalement plus intéressant, justement parce qu'il n'y a pas d'enjeu: 2 équipes de joueurs qui ne compteront pas une cape mais peuvent profiter de l'occasion pour se montrer en vue d'être intégrés dans l'équipe "première".
    L'occasion de comparer 2 équipes plutôt disparates avec 3 entraînements en commun, et de voir en quoi la culture commune d'un même jeu par les néo-zélandais dans leur formation, au-delà du talent naturel, peut faire la différence.

    un mot sur Slimani: tout le monde lui tombe dessus, tout le monde crie au pilier tricheur ciblé depuis longtemps par l'arbitrage international, moi samedi j'ai vu un pilier gauche néo-zélandais (que dis-je, tout un côté gauche néo-zélandais !) pousser clairement en travers, notamment sur la mêlée où Slimani prend le carton, sans que ça fasse remuer un seul cil du référé, dont l'opinion semblait déjà faite quoiqu'il arrive.
    En France, nous tenons Garuet ou Paparemborde pour de grands, de très grands piliers de mêlée. Dieu sait s'ils étaient pourtant filous dans l'exercice. Slimani, comme ses collègues, n'est pas exempt de cette filouterie (il n'y a que Nicolas Mas, trop gentil et honnête garçon, pour avoir pu à force de travail avec Didier Sanchez, de force pure et de technique, faire reculer tous ses opposants sans aucun vice); mais il ne mérite certainement pas d'être traité en bouc émissaire.

    RépondreSupprimer