dimanche 4 février 2018

Année zéro

On a belle mine d'avoir ainsi trainé les pieds et laissé échapper cette victoire qui nous tendait les bras, samedi soir, à deux minutes de la fin d'un triste match seulement éclairé par le trait de génie de Teddy Thomas filant comme une étoile noire dans la nuit de Saint-Denis au milieu d'Irlandais un court instant éblouis. D'un point, le succès s'offrait à ce XV de France de petite envergure mais de gros cœur, de peu de talents mais de beaucoup d'efforts.

Peu de talents car seuls Mathieu Jalibert pendant ses trente premières minutes, Teddy Thomas sur cinquante mètres chrono et Antoine Dupont en neuf minutes avant son KO ont montré quelque chose d'intéressant. Les autres pas. Sébastien Vahaamahina a coûté six points, ce qui n'est pas rien dans une rencontre aussi serrée, et Belleau a manqué l'immanquable qui aurait scellé un succès gagné en défense face à des Irlandais qu'on a connu plus tranchants.

C'était sympa, Marcoussis, avant que ce XV de France version Brunel's Band ne se mette à jouer. On se plaignait des stratégies de Marc Lièvremont, de Philippe Saint-André et de Guy Novès, mais là, franchement, c'est le degré zéro de l'animation offensive. Une vraie purge. Pourtant, ce match restera dans les mémoires comme celui qui vit Thomas strier Saint-Denis comme un Blanco et Sexton crucifier les Tricolores d'un drop à la Wilko.

Savons-nous bien pourquoi nous jouons au rugby ? Je n'en suis pas persuadé. Si l'on en croit la nouvelle gouvernance fédérale, le rugby est une combat, c'est écrit sur les présentations de compositions d'équipes. Que signifie combat ? Pour les Irlandais, victorieux 13-15 d'un XV de France petite cuvée à ne surtout pas garder, il serait avant toute chose question d'intelligence tactique, de volonté collective, de précision et de persévérance.

Je suis sans doute un mauvais Français, pas assez supporteur ni chauvin, mais j'ai vraiment beaucoup aimé les quatre minutes de remontée de terrain irlandaises, quarante temps de jeu pour trente-cinq mètres gagnés, une fois le temps réglementaire terminé. Chrono dans le rouge, ils ont su se placer pour forcer le destin, ces Irlandais ; ce que nous, Français, ne savons plus faire depuis maintenant neuf saisons. Ca commence à faire long.

Ce qui me surprend, ce sont les 75 000 spectateurs qui ont payé leur billet pour revenir de la plaine Saint-Denis pétrifiés de froid et déçus. A ce rythme, huit matches sans victoire depuis juin dernier, ils vont finir par se fatiguer, les cochons de payeurs. Pour recevoir l'Angleterre, c'est déjà à guichets fermés, mais en novembre prochain, par exemple, il faudra sans doute se redécaler à la U Arena parce que seulement 30 000 supporteurs accepteront d'assister à de tristes performances.

La magie du Tournoi, visiblement, ne fait plus de miracles dans les rangs français. On sent juste poindre un élan populaire, ce qui est déjà pas si mal. Et il faudrait se rendre peut-être à Marseille pour éviter l'humiliante cuillère de bois ? Marseille, le Tournoi... Désolé, ça ne sonne pas. Ce sera sans moi. Demain, France-Irlande à Lille, France-Galles à Nantes, France-Ecosse à Clermont, France-Angleterre à Bordeaux ? Au train où avancent nos désillusions, c'est à envisager.

Dimanche midi, je suis allé écouter Jacques Brunel trouver des points positifs à cette défaite, défense, solidarité, etc... J'ai l'impression d'entendre ça depuis dix ans à chaque défaite. Ce qu'il y avait de bien avec Laporte entraîneur, c'est que les lendemains d'échec, il raclait les fautifs au gant de crin sans ménagement. Au moins, il ne prenait pas ses interlocuteurs pour des enfants de chœur. Voyez où j'en suis : regretter Bernie le Dingue...

Et puisqu'il faut revenir vers le futur au passé recomposée, voilà que coach Jack rappelle Lionel Beauxis. Ca doit faire plaisir à Boucherie Ovalie. Comme quoi, moquez-vous, il en reste toujours quelque chose. Beauxis donc, débuts en 2007, éclipse depuis 2012, joker médical relancé à Lyon, présenté comme un potentiel Wilkinson à ses débuts en 2003 à la sauce béarnaise. Je rêve ou bien ?

A l'usage de Jacques Brunel et de ses adjoints, nous composons un vivier de plus que trentenaires au cas où les blessures continueraient à décimer l'actuel groupe France. Médard - Clerc, Fritz, Mignardi, Andreu - (o) Michalak, (m) Kockott - Ouedraogo, Puricelli, Nyanga - Pierre, Lamboley - Poux, Kayser, Domingo. On ne sait jamais, ça peut servir d'ici la fin d'un Tournoi qui voit davantage de ruptures des ligaments que de passes croisées...

Le premier dimanche de février, pour moi depuis 1985, c'est Super Bowl. Depuis une dizaine d'années, rendez-vous était pris chez l'ami Nemer. Où nous fûmes reçus, ses amis, comme des princes jusqu'au petit matin pour accompagner cette finale remportée par les Eagles sur les Patriots de Tom Brady, lequel n'est pas entré dans la légende. N'est pas Sexton qui veut.

267 commentaires:

  1. Vois pas ce qu'un "débrief" de plus va rajouter au schmilblick, feraient mieux de rentrer chez eux, tous, câlins à chérie et aux gosses, promenades forêt, bon repas au resto et un bon jeu de société en soirée, plus penser au rugby, arrêter de lire et relire les stats sur les plaquages, les fautes, les rucks, le drop à l'autre enfoiré, mettre la vidéo en panne, faire marcher la pompe à bière plutôt que pomper sur les bras et la fonte, bref redevenir des gens, avec de la vie autour, s'évader de ces lieux fermés bouillon en vase-clos inhibant et sclérosant, comme notre jeu, revenir 3 jours avant le prochain match, se dire les choses et retour au terrain sans les consignes, les schémas, les présidents, les emplois du temps millimétrés, merde les gars du jeu du jeu du jeu, un ballon des joueurs le reste c'est de la zoubia, du rien, du vide, vous aime encore, au-delà même des réalités si frappantes, de vos insuffisances si flagrantes, mais pour combien de temps ???

    RépondreSupprimer
  2. et dire qu'on a failli gagner et j'aurai été content.
    Richard, tu parles d'animation offensive, et bien sur ça vient du 9, on l'a vu d'ailleurs avec l'entréé de Dupont, , à mon avis s'il ne sort pas avant la fin on gagne; reste toujours le pb du 9 malgré tout et vous connaissez ma position.
    Enfin un grand CONTENTEMENT en ce qui me concerne, et même si j'ai beaucoup zappé entre le pseudo derby basque et les féminines,j'ai vu évoluer une joueuse de CLASSE Mondiale à savoir Pauline BOURDON. J'ai mis en enregistrement le match sur EUrosport2 vers 11h 45

    RépondreSupprimer
  3. On a épuisé le dictionnaire des synonymes. La différence majeure entre nos commentaires réside dans la hiérarchie de nos détestations concrètes et nos amours abstraites. Peut-on dire une fois pour toutes que les instances sont aux mains de gougnafiers et le jeu aux mains de décérébrés ? Ensuite parler rugby.
    Hier samedi, l'ironie a enfin pris le dessus en auréolant d'un flash un certain Thomas, garçon certainement charmant mais exemplairement éloigné des canons du jeu. Revoyez l'ensemble de l'action, elle est presque rigolote. Sinon, une équipe qui ne sait que plaquer ne dépare pas la glorieuse dixième place du classement intergalactique.
    Confidence : fan aveugle de Ronan O'Gara, je suis prêt à souscrire pour la pose d'une plaque à la gloire de Sexton, merveilleux petit enfant de salaud.

    RépondreSupprimer
  4. Que dire que tout le monde a dit et pense ! Rien a rajouter seulement de constater que ce n'était pas forcément Noves qui n'était pas a place , mais que le mal est vraiment profond !

    je le dis depuis longtemps , nos gentils rugbymen ne sont que des sportifs de hauts niveaux mais pas des rugbymen élevés au biberon de la cour de ferme du lot et garonne ou des cours de récrés du pays basque ou des Pyrénées; ces jeunes de banlieue joue au rugby parce qu'ils sont trop costaud ou pas bon pour jouer au foot !
    Le foot continue a se jouer dans les cours d'école , dans la rue et c'est pour cela que nos gamins sont bons !
    Ce n'est même pas la faute des affairistes Laporte et Simon, c'est juste l'évolution de notre société qui n'est pas en phase avec notre sport !
    Comment concevoir que 3 millions de Gallois puissent sortir ces équipes fabuleuses et nous 65 millions n’arrivions pas a sortir 15 mecs capables de jouer ensemble , tout est dit , notre rugby n'existe plus tant que nous ne reviendront pas à la base de ce sport , c'est à dire "l'envie de jouer en passant la balle "
    Bon dimanche à tous

    RépondreSupprimer
  5. Salut et bon dimanche, si un de vous a accès aux profondeurs abyssales du "back-office", merci d'y repêcher quelques égarés.

    RépondreSupprimer
  6. Double précaution devant l'adversité, c't'e fois-ci en passant par l'aperçu, si un de vous a accès aux profondeurs abyssales du "back-office", merci d'y repêcher quelques égarés

    RépondreSupprimer
  7. avec un jeu trop timore
    des joueurs sans initiatives DUPPONT mis a part
    on ne repete que cette bouillie de rugby etiquettee flop 14
    a part une potion magique peu de solutions
    a moins de lancer sur le pre
    une horde avec comme devise
    pas de consigne

    RépondreSupprimer
  8. Pas fana du super-bowl, cirque sans attrait aucun pour ma pomme -mais ce n'est que de moi- par contre super-boules pour notre EDF, l'est bonne non ????
    Alors, et c4Matin on dit quoi, m'sieur JB et ses adjoints ???
    Sais pas ce qu'ils disent, mais moi ai questions pour ces sieurs: pourquoi placer Jalibert en 10, attaquant de ligne et initiateur de vitesse, pour l'associer à Machenaud, ralentisseur de jeu patenté, et laissant donc Dupont, le seul à-priori qui croit encore quelque part que le rugby est un jeu et qu'il faut s'y donner sans arrières pensées, pourquoi mettre au centre 2 gars qui, si jamais les 9 et 10 s'avisaient d'enclencher de la vitesse sont tillés pour moduler en douceur tout ce remue-ménage et revenir aux plus simples et rassurants retours intérieur et pesanteur physique ??
    Pas s'étonner alors de promener la gonfle de G à D et de D à G, d'autant que les 3° lignes-ailes ont tellement passé de temps à défendre que du soutien en attaque n'en était même pas question !!!!!!!
    Pas glop tout ça, j'en perds non pas mon latin mais mon rugby, suis en colère aussi devant l'inaction des dirigeants et encadrements en place, immobilisme à tous les étages, profils bas mais juste occasionnels, pas de révolution, pas d'évolution, pas de changements, pas de ................ Rien !!!!!!!!!!!! Fait chier !!!!!!!!!!!

    RépondreSupprimer
  9. Il est clair que la tac qui tique du gendarme entraîneur, c'était les barricades et s'il y a une possibilité, on pointe le nez et on en profite. Mais ils ne pourront pas toujours se défendre d'avoir tout donné et de s'être envoyé. La voile doit avoir une autre en envergure. Déjà maîtriser la possession et la conservation comme savent le faire les meilleures nations. Après l'instinct et l'intelligence de jeu pour faire la différence. Egalement une force de pénétration bien pâle. Les conditions climatiques ne permettait pas un jeu d'envergure, certes. Ce qui a nivelé les débats, avec une bonne dose d'abnégation. Et des irlandais pragmatiques mais sans ģénie pour faire bouillir. Mais les carences sont toujours là, montrant du doigt le travail en profondeur indispensable pour enfin ressembler à quelque chose et se regarder dans une glace en chantant "we are the champions". Et gommer les si... le ballon était passée, les pénalités évitées. 65' de possession irlandaise, Guirado le dit lui même, on perdait le fil du match", et une action de renard... Mais pas suffisamment. Et plus de 40 temps de jeu irlandais pour s'ouvrir une victoire laborieuse. Un match sans envergure comme on aimerait éviter de voir, et qui commence à plomber le remplissage des stades. Pas de quoi pavoiser sur le jeu... d'envergure.

    RépondreSupprimer
  10. M'suis régalé à vous lire, retenant tout particulièrement le crucial distinguo de Marc Germain entre sportifs de haut niveau et rugbymen nés quelque part. Les gentils petits soldats d'aujourd'hui 'qui marcheu t'au pas' n'ont en commun que la forme du ballon avec les Mias, Prat, Boni, Armary ou Ondarts (pour citer des noms) qui n'avaient pas besoin de la caserne Marcoussis pour savoir comment ramener les Irish devant leur Guiness. Bien sûr, ça ne marchait pas toujours, mais le spectateur n'avait gaspillé ni ses livres ni ses francs. Oui, je suis nostalgique d'une époque imbécile qui n'avait pas fait allégeance au formatage bodybuildé. Le rugby français, aux mains de gens drastiquement dénués d'amour-propre, de dignité et d'honneur, plus riches en euros qu'en neurones, est un grabataire ravagé par les maladies nosocomiales transmises par nos glorieux Trissotins. Ce n'est pas la vingtaine de braves bougres qui a perdu samedi, ce sont les Trissotins. Cela dit, à certains postes, on est en droit de s'inquiéter... Si les sympathiques Irlandais avaient trouvé des successeurs aux Kennedy, Molloy, Kavanagh, McBride ou Gibson (ou à l'actuel O'Brien), ils n'auraient pas eu besoin d'attendre le coup de génie de Sexton (qui en manque, pourtant), ils auraient mis en lumière la maladive pâleur de notre pack et les multiples insuffisances de nos arrières. Alors, Brunel, Novès, PSA, Lièvremont, mon voisin, qu'importe.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Charles , tu dois te souvenir de ces piliers avec lesquels j'ai joué début 70 en 3ème div , lourds , pensus , qui ne courraient pas beaucoup mais qui étaient des " piliers" et c'est à dire des joueurs qui étaient la fondation , ensuite ces deuxièmes lignes , arc de voute qui eux aussi s'ils courraient plus faisaient la police , et enfin nos chevaux légers qui déblayaient tout ceux qui emmerdaient ! tout le monde jouaient pour tous , ils parlaient rugby , ils sentaient rugby , ils étaient rugby ;et les 3ème mi temps étaient rugby ,pas de casque audio sur la tête , mais du partage entre potes ! On ne peut plus demander la même chose a nos athlètes car la plupart ne sont pas nés rugby ! Toi moi et les autres sommes tombés dans la marmite grâce à la famille , aux amis , aux éducateurs ; aujourd'hui ils sont repérés pour leur qualité athlétique et on ne peut leur en vouloir de ne pas avoir le neurone rugby greffé au coeur !
      je ne sais pas ce que sera le futur mais tant que tout restera ainsi , nous aurons erdu notre sport pour un ersatz de foot américain !
      a part cela , je vais aller faire des crêpes pour ma fille adorée
      bonne fin de dimanche

      Supprimer
  11. Georges, le probléme du 9 : oui. Machenaud confirme encore qu'il n'a pas la carrure, Et Dupont a certainement fini le tourno. Reste Serin mais l'est il ? Et Irribaren à découvrir à ce niveau, voire Couilloud
    Je voudrais aussi revenir sur le lancement de jeunes (18/19). Le privée n'est pas le salut de la nation pour aller dans les tranchée. Car c'est à ça que ça me fait penser. C'est limite faute professionnelle que de faire jouer des jeunes avec d'autres guère plus expérimentés. Ils ne peuvent s'appuyer sur rien ni personne sur le terrain
    Et vouloir forcer et s'exposer pour faire la différence et démontrer leurs qualités, et encourir la blessure. Exit Jalibert et Dupont, Thomas en si temps, voire Fickou qui s'en était bien sorti quand mère au départ. C'est pas la meilleure chance pour leur jeune carrière. Pour que l'intégration réussisse il faut pouvoir compte sur 1 groupe qui tienne la route et pas être tois livrés à la même enseigne. C'est mon avis. Mais on leur fait pas forcément 1 cadeau. Même si sur le principe je suis OK, Mais en respectant certaines conditions on respecte ces joueurs.









    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Désolé dans l'urgence je parle un peu maartiniquoué

      Supprimer
  12. Dupont ligament croisé antérieur et Jalibert ligament croisé postérieur tout aussi grave ... encore et toujours un nombre croissant de blessés longue durée ... vont-ils pouvoir revenir au même niveau physique, psychique ? Notre rugby est devenu un corps de fantassins sacrifiés sur l'autel de l'inutile ... Retour de Picamoles et de Beauxis en vacances à l'étranger pour ce dernier ! L'avenir se dessine de fulgurances mais non de certitudes hélas !

    RépondreSupprimer
  13. 3 mn un essai plein d'arabesques qui fait plaisir a voir .. tout sauf de l'improvisation

    RépondreSupprimer
  14. Un croise de plus et un essai en toute simplicite

    RépondreSupprimer
  15. Et les italiens qui s'y mettent aussi avec la maniere ..ca sent ll cueillère de bois

    RépondreSupprimer
  16. plus vu de jeu en une mi-temps de la part des rosbifs (ce qui est normal) mais aussi des italiens !!!

    RépondreSupprimer
  17. Surprenante cette Italie 2018, plaisante et joueuse

    RépondreSupprimer
  18. Le cochon payeur doit être content il y a du beau spectacle ...ça devrait nous inspirer mais bon nous on a décidé que pour reprendre confiance il fallait défendre et défendre et défendre
    L’etat d’esprit d’hier de ce point de vue était bon mais quoi qu’on en dise on a un pb de qualité de joueurs
    sans parler de la perte en ligne des gros talents , quand ça veut pas ça veut pas ....

    RépondreSupprimer
  19. Merci aux Italiens qui ont montré qu'on peut encore jouer au rugby en franchissant et en se faisant des passes... Bon, ils avaient plus forts qu'eux en face, mais au moins ils ont joué !
    Pour dire les choses autrement, on a vu beaucoup de petits tas comme hier, mais on sentait bien que l'objectif c'était de resserrer la défense pour attaquer alors qu'hier 'était juste pour ne pas prendre de risques... Je me demande ce qu'aurait fait l'EdF d'hier devant l'Italie d'aujourd'hui ?? Encore que, ils auraient peut-être bien été entrainés dans le jeu par les Italiens.
    Que faire, mon dieu, que faire ???

    RépondreSupprimer
  20. Nous voila prevpré avec les roosbeefs ... Mais attention à ces italiens loin d'être ridicules, ils risquent de nous faire màl

    RépondreSupprimer
  21. Suite du 'dialogue" avec Marc, que j'ai la faiblesse de croire pas trop inintéressant. Perso, ma famille c'était plutôt ski, escrime et cheval ; j'ai découvert le rugby à la télévision et étais immédiatement fasciné par cet improbable mélange harmonieux entre force et intelligence, obstination et adaptation, tellement à l'image de la vraie vie et, à mon humble avis, plus éloquent que le mix petit-gros-grand, cher à Montherland, qui passe à côté de l'essentiel. Si je voulais jouer au con, passe-temps pour lequel j'ai des dispositions, je dirais que les joueurs actuels n'aiment pas la vie.
    Bonnes crêpes (pas trop de rhum pour la petite, t'en rajoutera dans ton assiette).

    RépondreSupprimer
  22. Ah les crêpes, moi c'est plutôt sucre et gelée de groseille, parfois du miel, jamais d'alcool, faut pas gâcher !!!!!!
    La débrief de JB encore un grand moment, Ritchie nous en dira peut-être un peu plus sur l'ambiance et le ton ??? De ce que j'en lis, heu …. Est ce que JB est sérieux ?? Pas beaucoup d'écart entre l'IRL et l'EDF !!!! Hier, certes, l'IRL pas fabuleuse, mais quand-même la seule équipe sur le terrain à maîtriser la possession et dérouler son rugby, petitement et dans un petit jour certes, mais ... Bon … J'en connais chez nous qui s'en contenteraient !!!!!!!!!!!
    En face d'aimables faire-valoir qu'ont bossé dur dans une séance unique axée sur la seule défense, et qui n'ont pas proposé grand chose dès lors que le ballon leur revenait, à raison d'une fois toutes les 10 minutes.
    On nous annonce les retours de Picachou et Beauxis, en plein dans la continuité du discours d'hier et de celui de demain, pour le premier déjà s'assurer que ça l'intéresse vraiment ( ??? ), pour le second, là, j'avoue, je ne comprends rien à ce choix. Pour les deux, sont-ils des « jokers médicaux » ou des possibles/probables/titulaires en puissance ???
    Regardé ANG/ITA, pas mal de plaisir je dois dire, deux bémols :
    - les arbitres m'ont laissé perplexe, j'ai trouvé celui du centre très pro-ANG et « léger » dans sa conduite du match, et alors les arbitres de touche je confirme servent plus à rien, l'index insolemment dressé sur l'essai ITA belle prise de responsabilité !!!!!
    - Enfin supporte pas sur la plupart des actions ANG les courses de joueurs devant le porteur, les passages en écran, véritables obstructions et paravents très génants pour les défenseurs. Un peu comme les Biterrois de la grande époque, tous hors-jeu sur les jeux au pied de Cantoni ou Cabrol et qui mettaient les bras à la verticale en marchant, bête et innocente attitude qui condamnait les défenseurs à slalomer pour intervenir sur le ballon ….......
    A part tout ça, vu un peu les féminines, et bin, hein, en rugby comme ailleurs, la femme est l'avenir de l'homme, pas de doute …................... épicétou !!!!!!!!!!!

    RépondreSupprimer
  23. A l'horizontale, les bras des gros de Béziers, et ça fait de l'espace à contourner les biscottos à Palmier, Estève, Saisset, Buonomo, Sénal et consorts !!!!!!!!!!!

    RépondreSupprimer
  24. Bon j'ai souffert pendant ce France Irlande : équipe de France vaillante en défense on peut pas dire le contraire ,pas organisée pour attaquer malgré l’éclair Dupont Thomas, mais avions nous les moyens de faire plus ? l' équipe est malade psychologiquement il faut gagner même en jouant mal pour reprendre confiance c'est ça le challenge. c’était du rugby ennuyeux sous la pluie comme du mauvais top 14 , des irlandais jouant comme ils savent très bien le faire, des passes de 2 mètres un gars lancé,un petit tas ça repart..un peu chiant quand même comme les commentaires du duo de la 2 , "équipe de France résiliente...on est dans le momentum du matche" merci Fabien y 'a pas que des intellos qui ont suivi des stages de management qui regardent les matches ... ça aussi ça contribue à m’éloigner de ce jeu que j'aime tant.

    RépondreSupprimer
  25. Bon ben on est tous à peu près d'accords, on ne peut pas gagner en passant sa vie à défendre et bon sait ici pourquoi nos garçons issus du top 14 n'y arrivent pas.
    Après, c'est du détail,se prémunir d'une pénalité plutôt que d'un drop, ça se défend, la faute que dis-je , le crime,c'est d'avoir négligé la réception précédente.
    Un peu plus de mal avec Marco, ce soir, pour un coup !
    Parce que si on reste entre les ceusses qui sont nés quelque part, en l'occurrence dans la marmite ovale, ça va vite sentir la consanguinité!
    Le sport, le rugby surtout, c'est une chance pour les petits banlieusards de s' offrir une vie meilleure; Et la banlieue , c'est une chance pour le rugby d'élargir sa zone de chalandise, il en à bien besoin.
    Allez donc dire à Betsen,Lamboley........qu'ils ne sont pas Rugby.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Clichy , Gennevilliers , Bobigny , Sarcelles , Massy pour ne citer que ceux là .... les joueurs bien sûr mais aussi les éducateurs qui ont pour le coup éduqué ces jeunes , sont Rugby au sens complet
      Voir comment Camara en parle du mec qui a compte pour lui dans ses premiers pas ..
      Dire qu’on est pas loin d’Irlandais vert pale certes c’est presque manquer de respect à une équipe qui préforme régulièrement et aligne les’ victoires , même les moches ... on retombe dans le déni exactement comme il y a peu avec les défaites encourageantes contre les black , les australiens , les anglais en début de tournoi l’année dernière pour finalement sombres
      Tautor parle de construire l’avenir , on y revient ... qui sont les hommes ayant la compétence , l’autorité et la respectabilité pour réaliser la transformation au long cours du Rugby Français ? Ça commence par la et j’avoue manquer de connaissance pour risquer quelques noms
      Que les gens ne s’aiment pas dans ce sport ce n’est pas nouveau mais qu’il n’y est pas de respect est vraiment désastreux ...

      Supprimer
    2. jan Lou
      je t'ai répondu hier soir et ma réponse est parti dans les étoiles ...je te disais que Betsen est Basque et Lambolley est arrivé a Toulouse à 18 ans ;
      Je pense qu'au lieu de faire des sports études à Massy ou autre région parisienne , il vaudrait mieux les faire à Oloron ou Mauléon , histoire que nos sportifs voient autre chose que les tours de la défense et cela donnerai un plus a nos régions reculés ...c'est ce que j'appelle la décentralisation" ....De plus je suis pour que les jeunes de banlieue aient un ascenseur social mais encadré par des fédés compértentes ; voir le foot ou les ju*eunes de 18 ans gagnent des millions mais ne savent ni lire ni écrire ,esclave d'un monde nouveau ou leur valeur n'est que pécuniaire....
      il y a des tonnes de choses à dire là dessus ..
      bon lundi

      Supprimer
  26. "Avenir Nul"
    Je ne comprends plus cette hystérie collective du mensonge ou chacun pleure le rugby cocardier au détriment d'intérêts personnels peu fédératifs. Aujourd'hui le modèle de la FFR est a repensé de fond en comble. Pour cela faut-il faire un 1789 ? A croire les résultats sur le terrain, OUI. La vérole n'a plus de secret pour personne pire c'est devenue une institution ou certains sont les rois. Pour autant faut-il jeter l’opprobre ou l'eau du bébé ou les deux à tous les mentors du rugby français ? Probablement que non. A partir de quels éléments tangibles, à partir de quels constats connus ou pas, avec quelles forces et sur quel projet est-il licite de refonder la FFR ? J'ai lu vos pensées, vos interrogations, vos coups de gueule, vos désespoirs, vos inquiétudes mais rien d'écrit sur l'avenir ! Étrange que le passé soit une marque de fabrique nationale et que personne ne compose avec le futur ? Moi le premier ! Mais aujourd'hui je suis las de ce rugby ou je ne me reconnais plus, ou l'on joue au poker menteur en permanence et on veut faire croire que le meilleur va arriver. A tous les étages, tout le monde a pris l'habitude de tricher, de mentir pour garantir avant tout son salaire. Légitime attitude pourrait-on dire mais enfin quand on voit ce que l'on voit sur le terrain, effectivement, Charles a raison les joueurs n'aiment pas la vie, encore moins le ballon. J'ai regardé les autres matchs du tournoi. Même les italiens ont rendu une copie honorable malgré le score, eux qui ont un nombre de licenciés quasi ridicule. Alors oui Jan Lou la zone de chalandise est sortie de la jachère agricole et inonde les cités et les banlieues françaises. Mais pour jouer au rugby, il faudrait un terrain ou des éducateurs pour les initier à l'ovale au lieu de les laisser à la mane d'autres sports voir de la drogue. A Beaumont, avec l'équipe première qui caracole en tête de sa poule, 12 matchs gagnés, un nul sur 13 risque de descente en honneur, plus de jeunes en cadets minimes pour faire les matchs donc sanction probable. Etc. .... Peut être que Treignac, sous la houlette de Richard, de Pierrot et de Cricri va nous permettre de réfléchir à l'avenir fédératif de notre rugby et à celui de son rugby professionnel qui en est la résultante. Alors "l'avenir nul" du rugby français est bien là à commencer par le 10e rang mondial ce qui devrait chez les anciens internationaux créer un déclic d'amour propre voir plus !

    RépondreSupprimer
  27. jean Lou
    Betsen est basque et Lambolley arrivé a Toulouse a 18 ans , ces deux exemples sont bien les arbres qui cachent la forêt !
    Je ne veux en aucun cas privé les jeunes d'un ascenseur social , mais quand tu n'es pas élevé au biberon d'andré Herreo , de Lucien mias , de crauste , de sangalli, de codorniou de maso et autres , il te manque l'ADN nécessaire pour respirer rugby ! C'est sur qu'il y a des exceptions mais si rares !
    Les fédés sont responsables de ne pas prendre en compte l'éducation des gamins comme au foot ou les jeunes gagnent des millions d'euros a 18 ans mais ne savent ni lire ni écrire , les fédés sont responsables de cet état de fait , ils sont de la chair fraiche esclaves du système fric !
    ces joueurs font comme ils peuvent dans un sport découvert souvent par hasard !
    a part cela les crêpes au sucre et citron ...
    Bonne nuit

    RépondreSupprimer
  28. il faut batir batissons
    fin du top 14
    place au top 16 en 2 poules
    limitation des etrangers 2 par equipe
    stop aux changements durant le match
    tenons nous en a 3 par match
    interdit de tomber au sol sans contact
    interdire percussions sur les mauls
    regroupement des clubs vu le tsunami qui nous guette
    l essai paye 5 points
    drop 2 points
    penalite 1 point
    abolition des privileges pours les benevoles professionnels de la fede et des comites
    abolir en EDR le jeu de percussion
    que des attaques et des liberations de balle
    envoyer toutes ces pieces de musculation a la fonderie
    sauvegarder les ligaments

    RépondreSupprimer
  29. L'avenir n'est pas clair. Et va falloir résoudre l'énigme Ecosse, passée à côté de son match. Z'ont bien moins maturés que leur malt et ont du mal à sortir le bon single match. Donc, soit ils continuent à passer à travers le tournoi, soit ils se requinquent. Et l'EDF continue sur la déliquescence inspirée par ses nouveaux barons esclavagistes. Allez les petits, faut maronner pour échapper à ces béqués et cette situation devenue intolérable...





    RépondreSupprimer
  30. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  31. C'est vrai Tautor qu'on est en plein dans l'actualité, là, période de tournoi oblige.
    Plus avant on avait quand même pas mal exploré ce que devrait être notre fédé, notre formation. ..., on y reviendra sûrement après le désastre annoncé.
    Demain c'est le Chardon humilité et assurément revanchard , piegeux hein.
    A la place de Papy,en toute humilité (humidité aussi, sûrement à Edimbourg ),et malgré mon amour immodéré pour un jeu complètement complet, je pencherais bien pour un gros préliminaire de concassage.
    Allez Chevreuse

    RépondreSupprimer
  32. Petites histoires du lundi matin: match honneur hier, 2 équipes jouant les premières places. Les visiteurs se déplacent sans la réserve, objectif gagner pour rejoindre au classement les hôtes du jour. Résultat forfait en réserve ils perdent 41 à O en une. Sur la touche pratiquement une équipe réserve apte à jouer mais calcul de feuille de match à 22 objectif victoire. Tu parles Charles !!!!
    En discutant avec les uns et les autres, fonctionnent en catégories jeunes grâce à des ententes avec d'autres clubs aussi mal lotis, appliquent pour respecter les obligations fédérales l'envoi d'un entraîneur ou éducateur en formation, ce qui valide l'autorisation pour tous les autres de faire office de formateur et entraineur dans son club !!!!!!!!!!
    Sur le département des hôtes du jour, de 8 clubs il y a 10 ans on est aujourd'hui à 3 clubs, 2 n'ont pas d'EDR ni de réserve et sont en 4° série, le club phare est issu de la fusion de tous les autres qui étaient moribonds ce qui a permis un effectif pléthorique au départ mais ça s'effilochent au gré des forfaits des uns et des autres les joueurs se fatiguent et pour beaucoup se lassent.
    Les plateaux de jeunes sont de moins en moins fournis, les passionnés s'en vont voir ailleurs, le bateau rugby sur le territoire prend l'eau de toute part, mais on coule fièrement !!!!!!!

    RépondreSupprimer
  33. Nini
    Comme en Lomagne, le bateau coule inéxorablement .... Et pourtant Max Barrau, Jean Louis Dupond, Lionel Faure et Audrey Forlani, internationaux .. comme quoi nul n'est prophète en son pays.

    RépondreSupprimer
  34. Une idée comme ça, vu l'importance et la résonnance des réseaux sociaux, on ne pourrait pas lancer un truc genre "balance ton rugby", initier la discussion sur un état général de notre EDF, de notre championnat, des mœurs du rugby amateur, et laisser doucettement s'agréger les réactions, actions, réflexions, puis faire monter la mayonnaise ???? Quand je vois les milliers de réactions sur des pétitions au ras du gazon ou des sujets à plat d'intérêt, me dit que ça pourrait prendre de l'ampleur, et, qui sait, décadenasser les choses, les gens, les instances ............ Ou me trompe, c'est du lourd à faire ???? Qu'en pense le maître de céans ???

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonne idée. Tu lances le truc ?

      Supprimer
    2. N'imagine pas vraiment comment, suis pas un champion du machin-chose qui se diffuse et infuse partout partout partout, alors vais faire appel à la jeunesse, en l'occurrence celle de ma fille, savoir si l'idée est bonne et les moyens de mise en œuvre pas trop compliqués, vous tiens au courant, si d'aucuns pensent que ça laisse imaginer plus d'emmerd' que de satisfecit pour peu de prise sur la réalité, un peu comme pisser dans un violon, envoyer le message.

      Supprimer
  35. Je reviens au match de samedi, aprés re vision , il me semble fortement qu'il n'y a eu quasiment aucune passe entre le 12 et le 13 et inversement.Et ça , ça veut dire beaucoup, ou est ce de nouvelles tactiques....éclats de rire

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y en a bien eu quelques unes, mais si peu ! En fait la nouvelle tactique est simple ! Le 9 passe au 12 (comment, où est le 10 ?), le 12 va péter, le 10 (et oui, je ne l'avais pas oublié !) vient au soutien du 12 dans le ruck, le 13 déblaie, le 9 attend de bien voir où est tout le monde et ouvre vers le 1, le 2 ou le 3 qui sont derrière...
      Des 3/4 dans les rucks et les piliers au centre de l'attaque, reconnaissez que ça déroute l'adversaire !!!
      Bon, d'accord, je charrie, mais tant que ça au fond...

      Supprimer
  36. Neige et soleil ce matin, la montagne est jolie le ciel doucereux, m'en viens de balade avec Fagot qui adore la poudreuse, s'en met plein les narines de la blanche bien fraîche et avec le mini-ovale aux armes du CAB qui devient une loque affreuse (le ballon pas le CAB, hé ho !!!) s'en va tracer des arabesques et fulgurances dont nos guerriers de l'ovale pro seraient bien incapables.
    Pas recommencer sur la formation, m'enfin question à ceusses qui font autorités (PV, CB ...) et tiens même à ceusses qui s'autorisent sans vergogne (prenez l'alphabet entier trouverez bien entre EDF, FLOP.14 et TAUPE.D2 de quoi rassembler des encadrements): qu'est ce qu'on veut pratiquer comme JEU, comment, pourquoi, et donc avec quels joueurs, et re-donc de quelles manières axer la formation, a t'on besoin de théorie à gogo ou plutôt de pratiquer et mettre en pratique sur les terrains une simple animation de jeu à partir de phases de conquêtes simples lancements de JEU, et se focaliser surtout sur la CONTINUITE du JEU, et les formes d'apprentissage pour mieux y arriver et mieux les maîtriser ?????
    Je ne fais pas autorité en la matière, mais je suis navré de voir sur les plateaux EDR et dans les rencontres de U13 à U17 la place primordiale donnée AU RESULTAT et les miettes données à l'analyse, au sens tactique et à la correction des techniques individuelles, déficientes au possible et qui donnent de mauvaise habitudes que l'on retrouve ensuite adulte.
    Sais pas si vraiment le terroir ça veut encore dire quelque chose, le gamin qui vient au rugby, de Noisy-le-Sec ou de Beaumont-de-Lomagne c'est le même, vient pour apprendre, s'amuser, en même temps recevoir les valeurs de ce jeu, c'est le transmetteur l'important, l'essentiel, de Chevreuse ou Bastia peu importe, c'est le tissu associatif et l'abnégation de formateurs dans l'âme, peu intéressés pas la reconnaissance, qui ont fait et font encore que me bonheur est sur le pré, pour combien de temps encore, et de bons de vrais de convaincus éducateurs, encore beaucoup ??????

    RépondreSupprimer
  37. Nini
    tu as raison que le gamin vienne de Noisy ou Bastia pour apprendre c'est le même , sauf qu'a Noisy ou Bastia on respire pas rugby , et je peux en parler en connaissance de cause , car ici , ceux qui font du rugby sont des extra terrestres aux yeux du monde des footeux ...et d'ailleurs le rugby a un mal fout a vivre tout simplement car tout est pour le foot ... Alors la gamin qui vient a plus de mal que celui de Beaumont ou d'Agen ..
    je retourne au taf ...

    RépondreSupprimer
  38. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  39. il me semble qu'au delà des débats sur c'était mieux avant (ce que je ne partage absolument pas mais c'est pas l'objet), les anciens s'y connaissaient en rugby tout ça, tout est résumé dans le titre du billet : année 0.
    il suffit juste de comparer les 2 feuilles de match ou de grossir le trait sur les 2 charnières : Murray/Sexton contre Machenaud (Dupont ?)/Jallibert.
    comment peut-on espérer voir un vrai match ??? entre la 3° nation mondiale, qui joue ensemble depuis des lustres, qui muri en presque consanguinité entre 2 ou 3 franchises pilotée par la fédé dans le seul but de faire de l'équipe nationale un ensemble cohérent et une collection de joueurs éparpillés entre 14 club aux philosophies de jeu diverses et variées (voire antagonistes), sélectionnés pour beaucoup suite à des hécatombes à leurs postes et qui n'ont comme vécu commun qu'une dizaine de jours ??

    j'ai toujours entendu dire que le plus simple à mettre en place, c'est une défense. Force est de constater que pendant ces 10 jours, ils ont bossé un peu parce que les verts ne sont jamais passés et n'ont presque pas essayé, la jouant sur leur force (mais qui ne le ferait pas ?) : la conservation du ballon et un n°10 (qui faisait moins le malin quand il était résident en Ile de France plutôt que touriste mais c'est une autre histoire).
    A titre personnel, je n'ai pas été déçu le performance française. Faute de temps et d'huile dans les rouages, je ne m'attendais à aucune attaque d'envergure organisée, tout au plus à un ou deux malentendu initié par celui qui est là pour ça : Antoine Dupont. et ça n'a pas loupé.
    le match pourrait se résumer en une action (je n'ai plus le minutage, désolé) : un ballon arraché dans un ruck après X temps de jeu, transmission au 9 qui passe au 21 qui .... tape droit devant le rend aux verts 40 m plus loin. et rebelote.
    ET en même temps, qu'attendre d'autre de la part de joueurs qui se découvrent, qui n'ont aucune culture du jeu commune (faire jouer l'UBB/LA Rochelle avec le Racing ....) ? Une prise d'initiative personnelle ? encore faut-il que le soutien soit au diapason (toujours ce problème de culture commune)

    On discute, on discute, on regrette mais tout peut partir de ce match : pas qu'il y ai quelque chose de positif à en retirer en tant que tel mais parce que c'est le premier d'une nouvelle équipe. Woodward a commencé avec un magistral 0-72 en tournée avec une jeune 10 et on connait tous la suite.
    NO joueurs sont peut-être plus cons que les autres mais si au moins on leur laissait le temps de former une équipe, on pourrait enfin les juger.

    NB : la casse de Dupont nous aide pas....
    NB2 : il y a un médecin dans la salle pour éclairer ma lanterne sur l'épidémie de "croisés" ??

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lulu des cultures de clubs différentes, OK mais ça ne devrait pas nuire à l'EDF. Le soucism, c'est que la qualité we la technique individuelle, du soutien au porteur du ballon, de la possession et de la continuité du jeu, pose problème dans un certain nombre de ces clubs. Idem sur la qualité du replacement, la vitesse du jeu et donc une bonne dose de condition physique de fonds. Et je ne parle pas encore d intelligence situationnelle. Mais tout cela n'entre pas dans le style de de culture de jeu d'un club, puisque c'est la base du jeu. Sinon, tu t'exposes à.ne pas respecter ça. Après, les tactiques, techniques dans le jeu des uns ou des autres ou pour y arriver... Et nous en sommes encore loin en terme de formation, malheureusement. Faire le choix du physique sur la qualité et vitesse de jeu n'est pas identitaire d'un club mais la volonté FFR.
      Quant au croisés, sans être médecin, quand tu commences la muscu à 15 ans en pleine croissance, et que tu continues pouf augmenter le rapport poids vitesse, avec tous les appuis et torsion allant bien avec c'est sur que les ligamens ne suivent plus...

      Supprimer
    2. je ne suis pas d'accord, les styles de jeu différents nuisent à l'EDF parce qu'il y en deux que je qualifierais d'antagonistes qui cohabitent : les bourrins et les relanceurs. et pour me fâcher avec tout le monde, je les symboliseraient par les RCT/CO d'un coté et l'ASM/SR de l'autre.
      on l'a vu en fin de Flop14 l'an dernier, les uns créent pour gagner, les autres détruisent pour ne pas perdre (et peut-être gagner).
      ces clubs choisissent et recrutent les joueurs qui leurs correspondent, forment aussi des jeunes dans cet esprit là et c'est normal, c'est leur job en quelque sorte.
      mais faire jouer ensemble tous ces gars là, c'est plus dur et ça donne ce qu'on voit depuis quelques matchs : des relanceurs sans soutiens parce que personne ne pensent, en nombre suffisant, à venir à hauteur pour tenter le coup parce qu'ils n'y pensent même pas que le coup se tente.

      On s’ébahit devant des blacks parce qu'ils tirent tous dans le même sens, parce que leur fédé sait qu'elle a une tête de gondole en or massif à faire prospérer et a intimé l'ordre à tout le monde de jouer comme ça. Donc on forme des manieurs de balles qui quand ils se retrouvent sous le maillot noir sont habitués à tenter les coups donc à être prêts à tout à tout moment.
      j'ai jamais autant adorer l'EDF que quand elle était pleine de toulousains derrière parce qu'on savait que ça allait envoyer partout, en s'adaptant.

      Le boulot du staff de l'EDF se devrait être de fixer un cap de jeu et de prendre les mecs qui y colle, qui en sont capables. Et s'y tenir.

      Supprimer
  40. d’autant plus que si le muscle grossit , le ligament lui ne bouge jamais , il est fait pour un squelette précis , et si on change le squelette par de la muscu intensive , il ne suit plus ...ce qui je crois n'est pas le cas de jalibert ni de dupont qui me paraissent raisonnable ; pour eux c'est juste la faute aux appuis qui ont cédés ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jallibert prend un coup en effet, mais tout de même : les cuisses de Dupont ont un diamètre à faire pâlir certain cyclistes ! Se faire péter les croisés tout seul en un crochet, faut y aller fort quand même.

      Supprimer
  41. Lulu de Paname
    Je ne sais pas si c'était mieux avant, mais c'était différent. Cette différence, précisément, qui m'a fait aimer et pratiquer et me laisse sans argument quand une maman - ou un papa - ne souhaite pas que le fiston se mette à l'ovale (mais la fifille, oui), parce qu'ils font encore la différence entre sport et destruction, Olympe et Colisée. Je n'ai qu'un regret : qu'ils n'aient pas (encore) le droit d'être armés.
    All Blacks : ce n'est pas la tête de gondole qui est en 'or massif', c'est toute la gondole. Tu confonds l'effet et la cause.
    Petite idée personnelle sur les croisés : un mec de 80 kg lancé à 20 km/h ne m'a jamais fait mal, un de 110 kg à 3O, oui. Gaffe ! La nostalgie revient.

    RépondreSupprimer
  42. Dommage que l'équipe de France n'est pas fonctionné comme les Boni ,à l'époque on disait que le plus dangereux c'était celui qui n'avait pas le ballon ,et donc nous en première mi temps on aurait été drôlement dangereux .J'arrive pas à comprendre que sur le dernier renvoi ,il n'y est pas plus de monde à la reception .C'était sur que les Irlandais allaient jouer court pour essayer de récuperer le ballon ,m'on fait gueuler quand j'ai vu çà ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben oui ! Boni, il était en Italie...
      Enfin, au moins pour le nom !!!

      Supprimer
  43. Un peu de mauvais esprit ?
    La défaite contre l'Irlande est une bonne chose; s'ils avaient gagné, ce seraient les rois de la pampa, et ce ne sont pas les rois de la pampa.
    Tout juste une équipe qui se reconstruit autour de la défense (supers Guirado et Machenaud), mais qui n'a rien à proposer d'autre pour l'instant.
    Brunel disait qu'à avoir 1000 lancements de jeu on se paume soi-même, mais en avoir 3 ou 4 de basiques aiderait déjà pas mal. Rien de rare, hein, tout juste un ballon qui va à l'aile type je prends-je donne avec des mecs lancés. Mais on n'a même pas ça en magasin.
    Georges82 nous parle de la vitesse d'éjection d'Iribaren, mais à quoi ça sert d'avoir un pur-sang à la mêlée s'il ouvre sur des percherons qui arrivent à la vitesse du labour ? (de toute façon, l'aura jamais sa sélection: l'a pas un prénom qui fleure le 19ème siècle, l'animal...).
    Bref j'suis d'accord avec Ritchie: c'est d'une pauvreté désespérante.
    Et samedi prochain, on va défier chez eux des Ecossais revanchards qui pour ne pas marquer jouent toujours tous leurs ballons, eux. Avec un 10 imprévisible, même pour lui-même. J'imagine déjà les titres d'une presse morose en cas de défaite. Et dans notre monde devenu "médiatique" par nature, il n'y a qu'un pas vite franchi entre la morosité et la boucherie décomplexée.

    Les 4 genoux cassés interpellent, effectivement. On voudra bien noter que pour 2 d'entre eux (Dupont et Van Der Flier), c'est arrivé sans contact sur de simples appuis. Ça arrivait aussi avant, les croisés, mais bien plus rarement. Ça manquait pourtant pas, les gros appuis intérieurs, dans le rugby des années 60 ou 70. Sauf qu'il manquait un truc qui fait toute la différence: les 20 Kg de barbaque au-dessus. On peut multiplier les séances de muscu des cuisses et des mollets, mais le ligament reste le même au milieu. Et comme ça va plus vite et beaucoup plus fort, ça pète bien plus souvent.
    Non seulement on déforme une génération de talents, mais en plus on la sacrifie sur l'autel de la fonte.

    RépondreSupprimer
  44. Dans ton post Ritchie tu évoques le super bowl , j’ai eu du bowl car j’etais à Minneapolis et encore plus de bowl car c’etait une très belle finale , mes copains américains m’ont dit les défenses n’etaient pas bonnes ... je leur ai dit vous avez-vous sûrement raison mais les courses et les réceptions étaient magnifiques et malgré les pauses pub je ne me suis pas embête une seconde ... j’ai dit que j’avais regardé un match de Rugby ou les défenses étaient excellentes et que je m’y étais grandement emmerder ...
    Rien à rajouter aux commentaires entre les modernes et les anciens , sur les blessures et la pauvreté et la tristesse de ce qu’on nous donne à voir sur le terrain et en dehors ... Je vois que l’on veut faire des propositions , bâtir un projet ... formidable !!! Qui pour portez la transformation du Rugby Français ???

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Va falloir venir nous aider à Treignac, François...

      Supprimer
    2. J’adorerai mais je dois consacrer mon temps en France à ma famille , pour ne rien te cacher j’ai perdu mon Pere ce Noël et quand je rentre je prend le relais auprès de ma Mère pour soulager ma sœur ...
      Donc oui j’aurai adoré mais ce moment particulier et les dates ne marchent pas ... mais je ne fais pas de soucis y a de la comptence et de l’envie ...

      Supprimer
  45. Mais que peut on reconstruire sur la défense?
    Éviter de prendre cher,admettons, mais à quel prix s' il faut abdiquer toute prétention à prendre le jeu à son compte.
    C'est une impasse, même pas, juste un aveu d'impuissance alors des lancements de jeu dans ces conditions, n'y pensons pas.
    Si un entraîneur jeune, téméraire, lié à aucune cotterie et ne devant rien à personne prenait en charge les quelques pépites en magasin, les Priso, Lambey, Dupont, le petit talon de Pau, quelques autres ,avec pour programme de les desintoxiquer du top 14, d'accepter une ou deux saisons difficiles pour peu qu'on essaye de jouer, alors le début de l'ombre d'un espoir serait envisageable.
    Nous on à le brave monsieur du sérail qui voulait le Grand chelem
    Allez, fô du jeu pour çà!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La défense, c'est la base. Certes. Mais c'est comme allez à l'opéra et trouver les chœurs formidables. Et c'est tout...

      Supprimer
    2. Oui, et l'engagement c'est juste la moindre des choses.....and so what?
      Si on acceptait de prendre des essais pour aller en poser aussi !
      Allez Chevreuse

      Supprimer
    3. une vraie défense est indispensable mais insuffisante. Sans elle, on s'expose à devoir courir après le score et s'épuiser. Avec elle seule, on ne ,peut gagner que sur un malentendu ou un éclair individuel.
      Force est de constater que dans les circonstances actuelles, on ne peut rien faire d'autre en EDF : pas de force collective capable de mettre un gros volume de jeu alors on se replie et on croise les doigts.

      Supprimer
  46. Mais c'est qu'ils me ficheraient le bourdon ! Allez ambiance https://www.youtube.com/watch?v=gbhcVosLOlM
    du coup j'ai trafiqué les paroles ( au hasard )

    Qu'il est triste le rugby
    En ce temps du Tournoi
    Qu'il est triste le rugby
    Quand on ne l'aime plus

    On cherche encore des mots
    Mais l'ennui les emporte
    On voudrait bien pleurer
    Mais on ne le peut plus

    Que c'est triste le rugby
    Lorsque les banderoles
    Ne viennent rappeler
    Que des moments finis

    Et que le cœur se serre
    En voyant les cabrioles
    Infligées avec bonheur
    Par des joueurs heureux

    Qu'il est triste le rugby
    En ce temps du Tournoi
    Qu'il est triste le rugby
    Quand on ne l'aime plus


    Les stades endimanchés
    Ouvrent en vain leurs portes
    Inutile beauté
    Devant nos yeux déçus

    Qu'il est triste le rugby
    Les soirées de Tournoi
    Quand on cherche des amis
    Qui ne seront pas là

    Et que l'on ironise
    Devant le poste de télé
    Pour tenter d'oublier
    Ce qu'on ne se dit pas

    Adieu tous les bravos
    Qui nous ont fait escorte
    Adieu Stade de France
    Adieu rêves perdus

    C'est trop triste le rugby
    En ce temps de Tournoi
    C'est trop triste le rugby
    Quand on ne l'aime plus

    🏈😥😢😭😓

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Réunir quelques amis triés autour de bouteilles tout autant, ou trouver un pub sympa pour se faire trois potes éphémères c'est pas triste.
      Les bleus sont pas trop guillerets, Ok, mais d'autres le sont pour eux, bref c'est pas les mines de sel, non plus.
      Allez, haut les coeurs.😎🎶🍸🍻🍺🍰🚩🏈

      Supprimer
  47. Les blessures aux genoux sont statistiquement celles qui sont le plus fréquentes. Les joueurs de football, de hand, de basket, en font souvent les frais.
    Plusieurs chercheurs ont mis en évidence l' augmentation de l'intensité des entraînements quelques semaines avant ce type de blessures. La fatigue serait donc un facteur non négligeable de ces désordres étant entendu que chaque individu a besoin d'un temps différent de récupération entre deux matchs ou entraînements.
    Fatigue liée à la charge de travail mais pas seulement. Le manque de sommeil ou autre mauvaise alimentation y joueraient aussi un rôle.
    La durée de l'échauffement serait par ailleurs un facteur prépondérant engendrant ce genre de blessures étant bien entendu que la faiblesse musculaire en resterait la première raison.
    Les quelques probables entrechats d'Antoine Dupont sur le bord de touche ont ils été suffisants à son échauffement ? Le choix de son temps de récupération adapté ? A t il lu sous le manteau jusqu'à une heure indue de la nuit la veille du match ?
    Ou : sa faiblesse musculaire est elle la seule responsable de son désarrois ?

    RépondreSupprimer
  48. Très intéressant vos explications sur les blessures j'en apprends comme quoi pas besoin d'aller a la facultf, il suffit de lire ... Rires

    RépondreSupprimer
  49. J'avoue n'être toujours pas en accord avec ce groupe EDF de JB, la fédé, la formation actuelle, comme vous, mais de là à parler de cuillére de bois après 1 match perdu de justesse à la maison, méme s'il y a forcément à redire... Faut bien vendre du papier... J'espère quand même pas me tromper. Même si c'est
    Année zéro
    Pas de Zorro
    Pour nos taureaux
    Devenus tombereaux.

    RépondreSupprimer
  50. Sur les fondamentaux, comme dirait le sachant, où à la montpellieraine, ça va p'têt le faire pour les buveurs de malt et les bouffeurs de nouilles,et encore, mais pour le reste....
    Allez, changez tout, changez tout
    Pour des bleus qui vailllent le coup.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. mais oui Janlou, j'ai même revu le couplet de la chanson de Jonasz : https://www.youtube.com/watch?v=eJ8aMmTtY78&list=RDeJ8aMmTtY78

      Je veux aller où l'air est plus doux,
      Où les joueurs jouent par dessus
      Où le buteur drope un jour comme un fou,

      Vous saisit à revers,
      Au détour d'un match amer
      Et vous dit: "Ca va pas comme ça.
      Changez tout, changez tout.
      Vot' rugby tient pas debout.
      Changez tout, changez tout, changez tout."

      Je veux aller dans l'après-midi
      A l'entraînement des petits
      Où le bonheur, sans faire de comédie,
      Vous salue sans faire d' chichis
      Et vous parle à cœur ouvert
      Et vous dit "Qu'est-c' que t'as bien fait
      D'changer tout, changer tout,
      Pour un rugby qui vaille le coup.
      Changez tout, changez tout, changez tout.

      Supprimer
  51. Lever si tôt que même l'aurore est encore au lit, un bon café et survole un peu sur le net les nouvelles ovales, tiens voilà Eric Champ qui cause, et tout comme il était sur le terrain prend pas la largeur pour aller à la rencontre de l'adversaire, en l'occurence B.L. Et ses paroles me font du bien, elles vont à l'essentiel de notre sport, un peu tombé aux oubliettes en ces temps, elles parlent « des codes du rugby, sa loyauté, la notion de respect et d'amitié », notamment sur la manière d'évincer GN. Mais il rajoute « En plus, à côté de ça, on donne quelle image ? L'équipe de France ne gagne plus, on sort Novès de manière minable et parallèlement, la Fédération, qui dirige le monde amateur, signe un contrat avec BMW et tous les gros bonnets de la Fédé roulent en grosse bagnole. Dans le regard du rugby amateur, l'image que notre sport renvoie est "formidable"... C'est ce mélange des genres qui est révoltant.»
    Dans le silence asourdissant de tous les principaux acteurs du rugby de chez nous, rare d'entendre une telle parole bien haute et claire.
    Longtemps j'ai entretenu l'espoir que ces gens de FFR et LNR, au-delà de leurs différences et personnalités, avec leurs défauts tares et qualités, sauraient ensemble pour l'intérêt commun naviguer de concert, je me suis convaincu qu'il fallait pardonner et laisser de côté quelques dessous d'affairismes et conflits d'intérêts dès lors que le rugby Français avançait en ordre et que les acteurs terrain y trouvaient et leur compte et leur bonheur.
    Force de constater que je me suis gourré, planté comme un âne bien crédule, j'en fais ici mon acte de contrition, et je suis colère, contre moi et contre tous ces apprentis sorciers qui cassent mon beau jouet, dilapident ma jeunesse et enterrent mon jeu, ce que j'y ai vécu, les gens croisés, les amitiés établies, tout ce qui m'a construit, homme et joueur, voulez que je vous dise ???? Et bien tout ça me fait caguer, suis bien malheureux ce matin, même le jour refuse de se lever, je vous dis pas Fagot qu'a pas fini sa nuit et qui rouscaille sur la banquette.
    Allez, je te m'en vais étudier coment qu'on peut faire raisonner ce mécontentement, en attendant bonne journée à tous ici, joyeux et vigoureux survivants d'une époque épique que les moins de ( 20 ?? 30 ?? ) ans ne peuvent même pas imaginer !!!!!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. RESONNER pas RAISONNER ............QUOIQUE !!!!!!!!!!!

      Supprimer
  52. Lever si tôt que même l'aurore est encore au lit, un bon café et survole un peu sur le net les nouvelles ovales, tiens voilà Eric Champ qui cause, et tout comme il était sur le terrain prend pas la largeur pour aller à la rencontre de l'adversaire, en l'occurence B.L. Et ses paroles me font du bien, elles vont à l'essentiel de notre sport, un peu tombé aux oubliettes en ces temps, elles parlent « des codes du rugby, sa loyauté, la notion de respect et d'amitié », notamment sur la manière d'évincer GN. Mais il rajoute «En plus, à côté de ça, on donne quelle image ? L'équipe de France ne gagne plus, on sort Novès de manière minable et parallèlement, la Fédération, qui dirige le monde amateur, signe un contrat avec BMW et tous les gros bonnets de la Fédé roulent en grosse bagnole. Dans le regard du rugby amateur, l'image que notre sport renvoie est "formidable"... C'est ce mélange des genres qui est révoltant.»
    Dans le silence asourdissant de tous les principaux acteurs du rugby de chez nous, rare d'entendre une telle parole bien haute et claire.
    Longtemps j'ai entretenu l'espoir que ces gens de FFR et LNR, au-delà de leurs différences et personnalités, avec leurs défauts tares et qualités, sauraient ensemble pour l'intérêt commun naviguer de concert, je me suis convaincu qu'il fallait pardonner et laisser de côté quelques dessous d'affairismes et conflits d'intérêts dès lors que le rugby Français avançait en ordre et que les acteurs terrain y trouvaient et leur compte et leur bonheur.
    Force de constater que je me suis gourré, planté comme un âne bien crédule, j'en fais ici mon acte de contrition, et je suis colère, contre moi et contre tous ces apprentis sorciers qui cassent mon beau jouet, dilapident ma jeunesse et enterrent mon jeu, ce que j'y ai vécu, les gens croisés, les amitiés établies, tout ce qui m'a construit, homme et joueur, voulez que je vous dise ???? Et bien tout ça me fait caguer, suis bien malheureux ce matin, même le jour refuse de se lever, je vous dis pas Fagot qu'a pas fini sa nuit et qui rouscaille sur la banquette.
    Allez, je te m'en vais étudier coment qu'on peut faire raisonner ce mécontentement, en attendant bonne journée à tous ici, joyeux et vigoureux survivants d'une époque épique que les moins de ( 20 ?? 30 ?? ) ans ne peuvent même pas imaginer !!!!!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour te remonter le moral, va lire le Midol celui excellemment intitulé "La guerre des mondes" avec Sexton en couv' ( avant le match en plus ! ) et en dernière page il y a "le conteur de Ballyclare" , Willie John Mc Bride ... un régal !

      Supprimer
    2. Nini, j'aime bien Eric Champ et je partage son indignation sur la mise en scène du licenciement de Novès; mais pas au point de lui laisser dire des contre-vérités : le contrat des grosses BMW a été conclus par CAMOU/DOUCET plusieurs années avant les élections et les parkings de Marcatraz et de quelques gros comités territoriaux étaient déjà bien occupés par ces berlines bien logotées ...

      Supprimer
  53. ............ BIN OUI j'envoie tout en double, une fois direct une fois après aperçu, épicétou !!!!!!!!!!!!!!!!

    RépondreSupprimer
  54. Nini
    J'attendais ta contrition 👍 Bienvenue les pieds sur terre ...nous attendons
    " #balance ton rugby" ou plutôt " #aime ton rugby" comme tu aimes ton prochain par contrition 🏈🏈🏈

    RépondreSupprimer
  55. C’est bien l’equilibre qu’il faut trouver dans le jeu pour commencer ...dans le traitement médiatique où on passe de tout va mieux Madame la Marquise ( avant le match ) au fond du problème en se bornant aux faits
    Ne pas être dans le déni ou la langue de bois , d’abord ce n’est pas facile de parler avec une langue de bois , on se fatigue pour rien .... dire qu’on est prêt des Irlandais par exemple ... vrai au score faux quand on sait qu’ils ont fait un match pâle nos amis et semblaient venu pour se fatiguer le moins possible ... ils ont été un poil arrogants nos amis Irlandais et ça a failli leur coûter cher ...
    Les Écossais ? Chez eux , ébranlés ( en deux mots aussi ) par ce premier match , nous sûrement fatigués du premier passe à défendre , suis incapable de faire un pronostic ... Évidement la victoire mettrait un peu de baume au cœur mais ne règlerait en rien le problème de fond du Rugby Français , on a pris énormément de retard et je n’ai pas encore compris comment on allait le rattraper même avec une BMW
    L’echaffaudage vu l’ampleur du chantier me semble plus approprié 😱😱😱

    RépondreSupprimer
  56. Relu Richard. Cette "belle victoire qui nous tendait les bras" est ce qu'auraient écrit les Ritchie irlandais si Sexton était allé percuter comme un bon petit JIFF. Ce qui me fait penser (mal réveillé, ai pas les horaires de Nini today) que je n'ai pas souvenir d'une équipe de France autant privée de ballons que cette EdF en première mi-temps (guère mieux en seconde), ce qui revient à dire que si la victoire nous tendait les bras, c'est parce que les Irish ont été d'une nullité innommable. Nous avons donc été battus à domicile par quatorze gros cons et un bon buteur.
    Suis en train de soigner une éruption cutanée causée par les déclarations des Bleus, Brunel en tête, se félicitant de la qualité de notre défense. Misérables ! La défense est au rugby ce que le cahier à colorier est à la littérature, la preuve : j'étais bon défenseur. Le rugby, c'est le jeu et le jeu n'existe qu'avec le ballon en mains. Certes, le meilleur des deux Bonis était selon Haedens celui qui n'avait pas le ballon (discutable ô combien), mais au moins le ballon appartenait au bon camp. Quand l'adversaire avait le ballon, c'était lequel le meilleur des deux Bonis ? Notre jeu favori se consume aux tisons des petites phrases ciselées pour épater les donzelles. Samedi, notre mêlée a été médiocre, notre touche affligeante, notre capacité à récupérer des ballons disputés proche du néant et notre aptitude à rendre au pied nos maigrissimes munitions, intacte. Avec dix euros en poche, Brunel ne ramène pas plus de vaches du marché que Novès, PSA, ou qui vous voudrez.
    Le prochain match s'annonce au rythme convenu des commentaires : 'on va tomber sur des Ecossais revanchards'... Que fallait-il dire si les Scots avaient battu les Gallois ? Misérables !
    Le jeu de rugby se mesure à la capacité de jouer, comme n'importe quel sport. Notre handball, qu'il est chic de prôner, aurait-il un tel palmarès s'il ne valait que par les parades du gardien de but ? Nous n'avons aucune capacité à jouer et je n'ai jamais entendu un joueur ou un pseudo entraîneur aborder la question.
    Il est aussi chic de dénigrer le football américain que d'encenser le handball karabaticien. Désolé, mais à Minneapolis, j'ai vu du jeu. Le leur, certes, mais du jeu quand même et des deux côtés.
    Réformer l'organisation ? Faire un Top X ou un double Top VIII ? Soumettre Laporte à l'écartèlement public ? Mettre Goze aux biscottes ? Former des formateurs de formateurs ? Désigner un capitaine charismatique (et bon plaqueur, hein) ? Envoyer un commentaire vengeur sur un bon blog ? Se reservir un jaune ?
    Tant que je n'aurai pas entendu un joueur parler de jeu, même s'il concrétise mal sur le terrain (n'est-ce pas Lamerat), il n'y a aucune solution crédible. Mais, bien sûr, Boudjellal et Altrad leur interdisent de parler, se réservant cet ultime plaisir.

    RépondreSupprimer
  57. Trouvé ceci de Charles à 13h52 dans le back office ( mais pourquoi moi ? ) :
    "Relu Richard. Cette "belle victoire qui nous tendait les bras" est ce qu'auraient écrit les Ritchie irlandais si Sexton était allé percuter comme un bon petit JIFF. Ce qui me fait penser (mal réveillé, ai pas les horaires de Nini today) que je n'ai pas souvenir d'une équipe de France autant privée de ballons que cette EdF en première mi-temps (guère mieux en seconde), ce qui revient à dire que si la victoire nous tendait les bras, c'est parce que les Irish ont été d'une nullité innommable. Nous avons donc été battus à domicile par quatorze gros cons et un bon buteur.
    Suis en train de soigner une éruption cutanée causée par les déclarations des Bleus, Brunel en tête, se félicitant de la qualité de notre défense. Misérables ! La défense est au rugby ce que le cahier à colorier est à la littérature, la preuve : j'étais bon défenseur. Le rugby, c'est le jeu et le jeu n'existe qu'avec le ballon en mains. Certes, le meilleur des deux Bonis était selon Haedens celui qui n'avait pas le ballon (discutable ô combien), mais au moins le ballon appartenait au bon camp. Quand l'adversaire avait le ballon, c'était lequel le meilleur des deux Bonis ? Notre jeu favori se consume aux tisons des petites phrases ciselées pour épater les donzelles. Samedi, notre mêlée a été médiocre, notre touche affligeante, notre capacité à récupérer des ballons disputés proche du néant et notre aptitude à rendre au pied nos maigrissimes munitions, intacte. Avec dix euros en poche, Brunel ne ramène pas plus de vaches du marché que Novès, PSA, ou qui vous voudrez.
    Le prochain match s'annonce au rythme convenu des commentaires : 'on va tomber sur des Ecossais revanchards'... Que fallait-il dire si les Scots avaient battu les Gallois ? Misérables !
    Le jeu de rugby se mesure à la capacité de jouer, comme n'importe quel sport. Notre handball, qu'il est chic de prôner, aurait-il un tel palmarès s'il ne valait que par les parades du gardien de but ? Nous n'avons aucune capacité à jouer et je n'ai jamais entendu un joueur ou un pseudo entraîneur aborder la question.
    Il est aussi chic de dénigrer le football américain que d'encenser le handball karabaticien. Désolé, mais à Minneapolis, j'ai vu du jeu. Le leur, certes, mais du jeu quand même et des deux côtés.
    Réformer l'organisation ? Faire un Top X ou un double Top VIII ? Soumettre Laporte à l'écartèlement public ? Mettre Goze aux biscottes ? Former des formateurs de formateurs ? Désigner un capitaine charismatique (et bon plaqueur, hein) ? Envoyer un commentaire vengeur sur un bon blog ? Se reservir un jaune ?
    Tant que je n'aurai pas entendu un joueur parler de jeu, même s'il concrétise mal sur le terrain (n'est-ce pas Lamerat), il n'y a aucune solution crédible. Mais, bien sûr, Boudjellal et Altrad leur interdisent de parler, se réservant cet ultime plaisir."

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. le hand s'est construit sur la défense de fer portée notamment par l'actuel sélectionneur, Didier Dinard, bien plus que sur les bras de sa base arrière. Un exemple : la 1/2 contre l'Espagne, où 10 minutes de portes de saloon nous coute le match.

      Encore une fois, la seule défense ne fait rien mais sans elle point de salut. Même les Blacks défendent, c'est dire !

      Supprimer
  58. 43 secondes passees dans les 22 Irlandais
    mais diable et certains parlent de possible victoire
    affligeante sentence
    le constat
    un manque de talents et d envie
    mais bien payes
    alors pourquoi faire mieux
    donner de l enthousiasme
    offrir du spectacle
    livrer bataille
    privatisons l EDF
    VINCI BOUYGUES DEVRAIENT NOUS VENIR EN AIDE
    L EDF AU CAC 40
    TRIOMPHE DU BIT COIN
    ILS NOUS ONT VOLES NOTRE JEU

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais, Allan ! On peut et on doit le dire aussi comme ça ! Samedi, on n'a pas touché le fond, on a creusé ! La victoire nous tendais les bras... Pour nous en coller une, oui !

      Supprimer
  59. Charles ne lis surtout pas la déclaration de Danty .. ton éruption cutanée va doubler voire plus ! Il est comment dire , très Rugby Moderne ce garçon

    RépondreSupprimer
  60. Monsieur Charles,
    Avez vous pour habitude de prendre votre café en terrasse, aujourd'hui face à un square et il y a quelques années encore, face à un square et un moustachu ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour les explications concernant les blessures aux genoux, rien ne vaut un débat "scientifique" argumenté et impromptu autour d'un ( ou plusieurs) verre de Guinness.
      Tout le problème reste le " plusieurs" qui implique forcément la prudence quant à la retranscription des propos !!

      Supprimer
    2. Mademoiselle Pimprenelle,
      Mon désir le plus cher est de répondre à votre bien évidemment pertinente question, mais la nature m'ayant chichement doté, je n'y ai entravé que pouic.
      PS. Il y a disons quelques années, il m'arrivait de boire un café à la terrasse d'une brasserie située sur une place ornementée de la statue d'un général moustachu de Napoléon III. Effet retard ?

      Supprimer
    3. Si on fait le Grand chelem, le général on lui rase la moustache
      Allez Badinguet

      Supprimer

    4. M.Charles,
      Ayant considéré probablement à tord que M.C.Lecucq n'était pas votre vrai patronyme, je m'étais égarée à vous lire que vous auriez pu prendre votre café durant plusieurs années non loin d'un moustachu maintenant par sa seule présence l'ordre sous arcades de la ville et dont seul un débat impromptu sur les guerres Napoléoniennes ou les fastes d'un mariage devant un fut de bière aurait peut être poussé à revêtir le costume d'empereur.
      Il n'en reste pas moins que j'apprécie toute la clairvoyance de vos interventions....

      M.Jean Lou,
      1m90, 110kg le moustachu ( pas le Général, l'autre) ; manuel le rasoir ou électrique ?



      Supprimer
  61. Question à François : vaut il mieux la langue de bois ou la cuillère de bois ?....
    Sinon, une bonne préoccupation de l'équipe, sur les jeunes 18/19 à lancer dans le grand bain international sans plus de bouteille... d'oxygène que ça et sachant qu'ils ont vite fait de tomber à la mer, du catamaran. Perso, je reste persuadé comme je l'ai déjà dit, qu''il faut les laisser maturé dans leur club, surtout dans la situation actuelle oû ils vont plutôt à la boucherie.

    RépondreSupprimer
  62. Bonne question Sergio ... si l’une évitait l’autre , je me dirai pourquoi pas ... mais perso je préfère dire ce qui est pour mieux affronter , sans être négatif bien au contraire ... d’ailleurs JB le dit si on y fait bien attention y compris sans rien dire «  rien qu’a sa tête « 
    Pour les jeunes , c’est un peu comme au boulot faut qu’ils soient entourés par des tout bons et en l’espece pour le Rugby c’est eux que l’on pressent pour faire la diffrence «  être les sauveurs «  on attend beaucoup trop d’eux tout de suite , en ça je te rejoins et c’est dire ou en est en espérant que ces très jeunes nous remettent à l’endroit ....

    RépondreSupprimer
  63. Jeunesse... Je ne suis pas sûr que les derniers champions du monde (Angleterre, AfdSud, N-Z) avaient tout misé sur la jeunesse!
    Un 2-8-9-10-15 bien expérimenté ça aide !
    Guirado - Pica - 9 - Beauxis - Spedding...
    Oui oui j'essaye de vendre une place de titulaire pour Beauxis... Je suis peut-être trop passionné de jeu au pied (défectueux contre l'Irlande, mais pas pour l'Irlande!!!).

    RépondreSupprimer
  64. Au fait, Ritchie, Gaŕriguette, la nouvelle version "intercalé" (ex Flair Play) en est où ? Pour le coup, j'aurais bien vu une allusion en hommage à PV, grand intercalé qu'il était dans sa ligne de 3/4, non ??

    RépondreSupprimer
  65. Valeurs de nos terroirs

    Bonjour j'ai lu le Midol pardon le Pravdol ; bon j'explique, quand j'aime le contenu ( ex le conteur de Ballyclare ) ça sera le Midol et quand je n'aime pas .... ça sera le Pravdol . Voilà c'est dit .
    Donc p 13, cherchez bien parce que ce n'est pas écrit dessus mais à mon avis entre la p 12 et la p 14 ça devrait le faire .
    Y'a plein de photos et des titres ronflants "Des étoiles plein l'assiette ! " "Des partenaires aux anges ", pour la prose ce n'est pas signé ( a dû avoir honte ) mais bon ... ça fait penser à feu Jours de France de Pépé Dassault, l'actualité de la France heureuse ... vous voyez le genre ?
    Bon ça commence quand même très rugby "il y a 50 ans tout juste le XV de France fêtait royalement son premier GC ...." blablabla Rue de la Soif, blablabla la Marée ( avant ils y allaient, aujourd'hui ils la prennent NDLR) .... Bref tout joli ce compte rendu d'une soirée VIP - au demeurant ça serait pour une bonne cause ? pas bien clair l'article - Ils sont 650 "privilégiés" à avoir partagé un super repas pardon "un menu de rêêêve" . Bon dans le lien vous verrez le menu c'est clair qu'ils n'ont pas ménagé les truffes : y'en a partout ! "soupe d'artichaut à la truffe noire", oeuf volaille truffé... et en dessert un "Choc choco truffe poire à tout renverser ", y'avait aussi du caviar mais sans truffe ( snif !) . Sur les photos on voit les convives recevoir des trophées oops ! des truffés ! ; il ne s'est pas foulé Bernie, en retour il leur a refilé à tous un maillot France 2023 ... Ce raout s'appelle Rungis Rugby Gastronomie, je ne sais pas trop à quoi ça sert ...juste eu un peu l'impression qu'on prenait le public du rugby pour .... des truffes ?

    http://foodandsens.com/made-by-f-and-s/chefs-on-parle-de-vous/rungis-rugby-gastronomie-diner-douverture-tournois-6-nations/

    PS : phrase bientôt culte de ce succulent article " On n'y vient pas pour fêter les victoires mais plus paradoxalement pour les préparer" ah ben vu comme ça bien sûr !

    RépondreSupprimer
  66. Back office :

    Jeunesse... Je ne suis pas sûr que les derniers champions du monde (Angleterre, AfdSud, N-Z) avaient tout misé sur la jeunesse!
    Un 2-8-9-10-15 bien expérimenté ça aide !
    Guirado - Pica - 9 - Beauxis - Spedding...
    Oui oui j'essaye de vendre une place de titulaire pour Beauxis... Je suis peut-être trop passionné de jeu au pied (défectueux contre l'Irlande, mais pas pour l'Irlande!!!).

    Envoyé par Vincent BERNARD à Côté Ouvert le 7 février 2018 à 00:0

    Au fait, Ritchie, Gaŕriguette, la nouvelle version "intercalé" (ex Flair Play) en est où ? Pour le coup, j'aurais bien vu une allusion en hommage à PV, grand intercalé qu'il était dans sa ligne de 3/4, non ??

    Envoyé par Sergio à Côté Ouvert le 7 février 2018 à 01:42

    Voilà c'est tout, faudrait faire quelque chose pour ces posts perdus en route ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Complètement raccord avec Vincent et même plus, une vraie équipe ne devrait jamais connaître de grands changements mais juste des ajustements ( prévus en plus, pas subis) au gré des blessures, méforme, retraite,ou essais programmés , et idem pour l'encadrement.
      Les Blacks ne pratiquent pas autrement , sauf que nous, on est dans une impasse et qu'il faut repartir de zéro ou presque.
      Les Rosbifs ont osé, ça avait marché!
      Allez rue de la soif, la plus longue de Paris !

      Supprimer
  67. OUH LA LA !!!!! Me dis tiens, maintenant que j'ai parlé de pétition et que Ritchie aimablement m'ait sussuré « et bien pétitionne, pétitionne, on n'est jamais mieux pétitionné que par soi-même » - ou à peu près ...-, m'en vais voir donc comment que la rédiger et lui donner une moooondiâââle audience.
    Je navigue un peu et je découvre que la France entière pétitionne à qui mieux mieux, pensez donc, 4.000 pétitions – des plus loufoques aux plus sérieuses- mises en ligne chaque jour !!!!
    A vous dégoûter de se faire pétitionnaire, non ???? En tous les cas me vois pas, finalement, rajouter au fleuve des icelles une petite prose à Nini qui va récolter quoi, les avis des Quinconces ???? Mais je les lis déjà ici, dans ce joli salon feutré que nous offre Ritchie, alors ????
    Autre chose, Jacques Fort parti rejoindre tant d'autres, m'en rappelle très bien, d'abord jouait à Agen lors de la finale de 1965 et ça c'est pas glop pour le CAB que vous savez, mais je me souviens de l'international qu'il fut, notamment cette victoire à Johannesburg avec Cabanier, Trillo, et G.Cambérabéro qui enquillait comme à la fête foraine, tout ça dans miroir du rugby avec des textes et photos qui te faisaient rêver. Il passait à la demande de pilier à seconde ligne, t'imagine demander aux joueurs d'aujourd'hui « hyper-spécialisés » de faire pareil ???? LOL com' y disent les d'jeuns !!!!!

    RépondreSupprimer
  68. Bonsoir les copains ,
    j'ai peu lu le blog ces jours car notre président , pas Laporte , mais Macrounet est venu passer 2 jours de vacances en Corse ; après ses discours, je me dis qu'il serait bon à la tête de la FFR car il n'écoute personne, fait ce qu'il veut et surtout compose entre les anciens du style chevenement et les modernes. Ouf , il est reparti en nous laissant la merde pour demain; heureusement il y a France Ecosse samedi ...
    Bises à tous et n'oubliez vos passeports la prochaine fois que vous voulez venir me voir ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant qu'il transforme pas le Patrimonio en eau .....
      Allez Chevreuse

      Supprimer
    2. Dis donc Corso Maltese, tu en penses quoi de ma version du fameux tango corse de Fernandel ? Oui bon je l'ai un eu tripatouillé ....
      Musique ! https://www.youtube.com/watch?v=wJDpY6jdJa4
      Paroles : LE RUGBY CORSE

      Sous les poteaux à Ajaccio
      On ne joue pas comme les Lelos
      Ni com' les Blacks ou les Pumas
      Mais un vrai rugby de papas

      Le rugby Corse, c'est un rugby conditionné
      Le rugby Corse, c'est de la sieste organisée
      On se déplace pour être sûr qu'on ne dort pas
      On se prélasse, le rugby Corse c'est comme ça !

      Quand Dominique est fatigué
      De voir les autres s'escagasser
      Il s'accorde un peu de répit
      Juste le temps d'un petit rugby

      Le rugby Corse, c'est un rugby conditionné
      Le rugby Corse, c'est l'avant goût de l'oreiller
      Le Dominique a toujours joué en pyjama
      C'est magnifique, le rugby Corse c'est comme ça.

      Un jour des équipes du nord
      Ont joué trop vite et trop fort
      Un vrai rugby de salariés !
      On ne les a jamais retrouvés !

      Le rugby Corse, c'est un rugby sélectionné
      Le rugby Corse, pour les courageux fatigués
      Chacun s'étire en même temps que l'accordéon
      Et l'on soupire, le rugby Corse que c'est bon !

      Quand à bout de forces
      On va s'étendre une heure ou deux
      Le rugby Corse, c'est encore là
      Qu'on le jouera le mieux !

      Amicalement 🏈🍓😉

      Supprimer
    3. bonjour, vois tu beaucoup de Radars sur le bord des routes?

      Supprimer
  69. Monsieur le président
    Je vous fais une lettre
    Que vous lirez peut-être
    Si vous avez le temps.

    Je viens de regarder
    Notre équipe de France
    Fantômes en errance
    Et suis désespéré.

    Monsieur le président
    Je ne peux pas me faire
    Au spectacle affligeant
    De joueurs de misère.

    C'est pas pour vous fâcher,
    Mais faut que je vous dise,
    Ma décision est prise,
    Je m'en vais vous quitter .

    Depuis que j'ai foulé,
    Dans les pas de mon père,
    Un terrain tout pelé
    Le rugby est mon frère.

    Ce jeu a tant souffert
    Qu'il s'en va dans sa tombe
    Et pas même un arrière
    Pour relancer en trombe.

    Depuis que tout petit,
    De ce jeu qui m'a éduqué,
    Jamais mon appétit,
    N'a été rassasié.

    Demain aux coups d'envoi
    Je fermerai mon poste
    Au nez des années mortes,
    J'irai vers d'autres joies.

    J'irai par les Quinconces
    Entretenir la flamme,
    A grands cris de semonce
    Porter haut l'oriflamme.


    Refusons de tomber
    D'accepter sans combattre
    Que notre jeu fôlatre
    Devienne sans attraits.


    S'il faut des âmes pures,
    Pour semer l'aventure Je sais de bons apôtres,
    Mais ce n'sont pas les votres.

    Si vous me dédaignez,
    Prévenez vos complices
    Que dans le précipice
    Vous allez tous sombrer.

    RépondreSupprimer
  70. Je viens de bavarder un court instant avec JP Rives
    On a parlé golf. Pour le rugby il est très en colère. Il voulait Dupont titulaire et trouve que c'etait une connerie de la laisser remplaçant. Il le compare à Max Barrau et à Gallion. Et râle encore plus de le savoir blessé longue durée... Voilà. C'est tout. Bloque que je suis sous la neige.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah ... on s'habitue ...https://www.youtube.com/watch?v=_x3Jo3KhI2U bon là ils font fort : carrément un appart' avec 6 chambres et tout le confort moderne !

      Supprimer
  71. Dans la série des petites saloperies devenues monnaie courante dans le monde terrifiant du rugby, j'apprends que Rory G.( l'est toujours présumé innocent donc pas de nom !) a signé pour 2 ans de plus pour Fleury-Mero.... ah non le club c'est Oyo ! #balancetongrouik
    et que M. Brusque n'est pas content d'avoir été viré de la présidence du BO #Balancetonprez faut dire que la nouvelle gouvernance fait plus dans le jambon ( à l'os) que dans la dentelle #chabadabada
    Ainsi va le monde ovale ! Heureusement qu'il reste ... euh ... quoi au juste ?

    RépondreSupprimer
  72. Sais pas pourquoi je n'arrive pas à utiliser le lien ...

    Si les Gallois ont été bons la semaine dernière ils connaitront , leur "moment of truth " Samedi ... Les Ecossais ayant été particulièrement généreux en prise de risque et en manque d'efficacité sur des coups gagnants sauf que la concentration et l'application n'étaient pas la notamment pour le surdoué Russel et le 12 qui à mon avis ne sera pas aligné .... Sans parler d'un replacement défensif aléatoire ....
    Pas vu qu'ils se soient fait défoncer devant sans être effectivement puissants , peut-être sommes nous plus costauds que les Gallois ? Tout ça pour dire qu'à mon humble avis , suis pas sur que ce match contre les Gallois soit révélateur de la valeur de ses Ecossais ,en tout cas mieux vaut s'en méfier car ils vont très vite et adorent les situations de désordre . Espérons que" Yionel " soit aussi un bon défenseur .... Yionel va nous faire jouer chez eux... et après ?

    RépondreSupprimer
  73. Chère Gariguette
    Le tango du Rugby Corse , c'est parfait , j'entends les cigales chanter avec Fernandel ..quel bonheur !
    Quand a la lettre à Mr le Président Parfait aussi .....

    Ritchie , tu peux pas tout avoir , les folies parisiennes et la chaleur ...je t'organise compet de golf avec le Grand Rives en Corse quand tu veux ...
    Bises à tous

    RépondreSupprimer
  74. S'en passe des choses dans notre rugby, agitation permanente, y'a que sur le terrain que l'encéphalogramme reste plat, mais plat !!!!!!!!!!!!
    Donc, ici, où ça remue, ça tangue, ça attaque, contre-attaque, en évitant collisions inutiles et improductives, voudrais apporter mon grain de sel aux débats qui agitent la cour et les basses fosses du rugby de chez nous :
    - On déplore que les jeunes joueurs soient victimes, plus que les anciens, d'accidents musculaires, et au nom du principe de précaution, d'aucuns déclament de pas les faire jouer à haut niveau, beaucoup trop dangereux !!!!!!!! Alors on les fait jouer où ???? Hé, on se fout pas de nous, là ??? Et si que plutôt on allait fourrer son blaire dans les salles obscures où se mitonne la préparation physique ???? Et si plutôt des spécialistes -indépendants, pas prendre les gens pour des lapins de 3 ou 9 semaines non plus- nous expliquaient comment, et à partir de quels moyens et substances -naturelles ou autres-, chez un jeune joueur, de tels développements musculaires en accéléré comme on les voit aujourd'hui, sont possibles, n'y a t'il pas de l'excès en la matière ??
    -Dans ce rugby pro où tout est formaté et lissé, c'est quoi ce bazar mis par les Français dans le grand schmilblick des protocoles commotions ??? Samedi, les deux jeunes pas mûrs pour le niveau (voir point supra) sorties sur blessures aux genoux face à l’Irlande ont mis un sacré boxon !!!!!D'abord pourquoi en l'espèce un protocole commotion ???? JB dit "c’est pas nous, c’est l’arbitre qui décide en bord de terrain". Alors, c'est qui ce "médecin neutre" qui officie sur le match ??? Et qui décide que Machenaud, dans ce cas précis, sorti avant, peut rentrer ou pas ???? Je pense que Tautor a les réponses ????
    - Doit y'avoir un syndrome de l'entraineur EDF, un truc à embrayage automatique permettant de mettre la marche arrière en toutes circonstances, de tourner à droite puis à gauche sans clignotant, de changer d'itinéraire sans préavis, bref ce n'est plus de l'adaptation situationnelle, c'est de la conduite dangereuse, sans visibilité, le plein d'essence même pas fait, doit suffire de s'asseoir dans le siège du poste pour être contaminé, et le virus est très actif, hein, un match suffit en général pour !!!! Pauvre JB, après Ph.SA ML GN, pas un toubib dans la fédé pour vacciner tout ce beau monde ????

    RépondreSupprimer
  75. Merci aux contributeurs dont les noms ne suivent pas pour les joyeux moments de lecture gracieusement offerts sans être pour autant sponsorisés par le savon de Marseille ou la blanquette de Limoux.
    Petite remarque en passant : au vu, lu et approuvé des chansonnettes qui vous inspirent d'odieux pastiches, je vais finir par douter être le doyen de ce blog. On n'est pas chez Nagui, le nouveau maître à penser de ma concierge (oui, j'ai une concierge, mais elle ne le sait pas), qui vient de supplanter Jean-Jacques Goldman, Yannick Noah, Henriot et Doriot dans la coeur des Temporains. Quant à Hulot, sa nièce a beau l'appeler mon oncle, ça pèsera pas dans le prétoire.
    Et voilatypa que, nonobstant, on a un problème de 8 ! Picamoles ou Tauleigne, Tauleigne ou Picamoles. Celui dont on sait pas s'il est en forme ou celui dont on sait pas s'il fait la maille (d'Ecosse) ? Et Gourdon ? Logiquement replacé en flanker, mais à la place duquel ? Quel plaqueur sera plaqué ? Quel quota prendra le pas ? P.....g, j'vais faire une nuit blanche.

    Merci à la petite peste qui, contre une somme modique, remet dans le circuit mes textes blottis dans sa jolie boîte. Une gentille petite industrie qui ne cause de tort à personne, ne mange pas de ce pain là et vous donne le bonjour.

    RépondreSupprimer
  76. BACK OFFICE, ah ah la pêche a été bonne ; 2 beaux poissons !
    NINI : "S'en passe des choses dans notre rugby, agitation permanente, y'a que sur le terrain que l'encéphalogramme reste plat, mais plat !!!!!!!!!!!!
    Donc, ici, où ça remue, ça tangue, ça attaque, contre-attaque, en évitant collisions inutiles et improductives, voudrais apporter mon grain de sel aux débats qui agitent la cour et les basses fosses du rugby de chez nous :
    - On déplore que les jeunes joueurs soient victimes, plus que les anciens, d'accidents musculaires, et au nom du principe de précaution, d'aucuns déclament de pas les faire jouer à haut niveau, beaucoup trop dangereux !!!!!!!! Alors on les fait jouer où ???? Hé, on se fout pas de nous, là ??? Et si que plutôt on allait fourrer son blaire dans les salles obscures où se mitonne la préparation physique ???? Et si plutôt des spécialistes -indépendants, pas prendre les gens pour des lapins de 3 ou 9 semaines non plus- nous expliquaient comment, et à partir de quels moyens et substances -naturelles ou autres-, chez un jeune joueur, de tels développements musculaires en accéléré comme on les voit aujourd'hui, sont possibles, n'y a t'il pas de l'excès en la matière ??
    -Dans ce rugby pro où tout est formaté et lissé, c'est quoi ce bazar mis par les Français dans le grand schmilblick des protocoles commotions ??? Samedi, les deux jeunes pas mûrs pour le niveau (voir point supra) sorties sur blessures aux genoux face à l’Irlande ont mis un sacré boxon !!!!!D'abord pourquoi en l'espèce un protocole commotion ???? JB dit "c’est pas nous, c’est l’arbitre qui décide en bord de terrain". Alors, c'est qui ce "médecin neutre" qui officie sur le match ??? Et qui décide que Machenaud, dans ce cas précis, sorti avant, peut rentrer ou pas ???? Je pense que Tautor a les réponses ????
    - Doit y'avoir un syndrome de l'entraineur EDF, un truc à embrayage automatique permettant de mettre la marche arrière en toutes circonstances, de tourner à droite puis à gauche sans clignotant, de changer d'itinéraire sans préavis, bref ce n'est plus de l'adaptation situationnelle, c'est de la conduite dangereuse, sans visibilité, le plein d'essence même pas fait, doit suffire de s'asseoir dans le siège du poste pour être contaminé, et le virus est très actif, hein, un match suffit en général pour !!!! Pauvre JB, après Ph.SA ML GN, pas un toubib dans la fédé pour vacciner tout ce beau monde ???? "
    Envoyé par nini à Côté Ouvert le 8 février 2018 à 20:45

    et aussi CHARLES : "Merci aux contributeurs dont les noms ne suivent pas pour les joyeux moments de lecture gracieusement offerts sans être pour autant sponsorisés par le savon de Marseille ou la blanquette de Limoux.
    Petite remarque en passant : au vu, lu et approuvé des chansonnettes qui vous inspirent d'odieux pastiches, je vais finir par douter être le doyen de ce blog. On n'est pas chez Nagui, le nouveau maître à penser de ma concierge (oui, j'ai une concierge, mais elle ne le sait pas), qui vient de supplanter Jean-Jacques Goldman, Yannick Noah, Henriot et Doriot dans la coeur des Temporains. Quant à Hulot, sa nièce a beau l'appeler mon oncle, ça pèsera pas dans le prétoire.
    Et voilatypa que, nonobstant, on a un problème de 8 ! Picamoles ou Tauleigne, Tauleigne ou Picamoles. Celui dont on sait pas s'il est en forme ou celui dont on sait pas s'il fait la maille (d'Ecosse) ? Et Gourdon ? Logiquement replacé en flanker, mais à la place duquel ? Quel plaqueur sera plaqué ? Quel quota prendra le pas ? P.....g, j'vais faire une nuit blanche.

    Merci à la petite peste qui, contre une somme modique, remet dans le circuit mes textes blottis dans sa jolie boîte. Une gentille petite industrie qui ne cause de tort à personne, ne mange pas de ce pain là et vous donne le bonjour. "

    Envoyé par charles Lecucq à Côté Ouvert le 8 février 2018 à 21:36

    De rien, Charles it's my pleasure !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. réponse à nini via back office guariguette :d’après un article dans sud ouest en ligne il semble que le médecin indépendant du match soit le père du kiné des bleus...j'ignore comment et qui désigne ce médecin indépendant mais c'est sur que cela va exciter nos amis anglo saxons.
      a ce sujet pendant des décennies on nous a rebattus les oreilles avec le fair-play anglo-saxon comparé avec nos sifflets pendant les pénalités, notre propension à ouvrir sans discernement la boite à gifle et c'etait mérité mais aujourd'hui nos amis irlandais semblent porter le pet auprés des instances suspectant une magouille à la française. Aurait il fallu mettre en péril la santé des joueurs ? sous pretexte que les 2 protocoles sont du genou (erreur des arbitres) et non pas trauma cranien.

      Supprimer
  77. Très modestement, petit caillou rajouté à l'échafaudage fragile qui suporte notre EDF : ne trouvez-vous pas que l'on manque cruellement de qualités techniques sur les postes 10, 12 et 13, que les raisons en sont sans doute mltiples, principalement le rugby-pourcentage qui s'est installé ave le monde pro, mais aussi sans doute un manque de certitudes dans ce que l'on veut vraiment pour notre jeu, une formation des jeunes, petit à peti,t qui s'est recentrée centrée unifiée très insidieusement sur la moindre prise de risque, la conservation du ballon à tout prix pour le bénéfice de points par des pénalités ????
    Un bon moment que l'on n'a plus de n° 10 complet, bon dans la distribution, dans l'alternance, avec un jeu au pied pertinent dans la recherche de l'occupation, capable de mettre la pression derrière les lignes adverses, comme d'attaquer la ligne ou d'improviser sur un ballon qui arrive un peu en avance, ou en retard, ou qui rebondit aléatoirement, bref capable d'inspiration et de faire souffler un vent du large propre à enfin faire respirer ce jeu sclérosé qui n'en peut plus d'agoniser..
    D'autant que l'on oblige maintenant le n° 9 à assurer seul le jeu au pied tactique, par une aberration et une adhésion de tous à ce concept sans queue ni tête, et à ce pauvre demi de mêlée on lui a petit à petit fait perdre son rôle véritable et rogné ses prérogatives d'animateur pour celui de gestionnaire, avisé si possible !!!!!
    Pour les n° 12 et 13, faut bien dire que l'on est dans l'attente, hein !!!! Dans l'attente surtout d'une paire complémentaire, qui certes offre des garanties en défense -mais c'est bien le moins quand on joue au rugby-, mais serait composée d'un créateur et d'un coureur/perforateur. Or nous avons depuis des temps immémoriaux, au centre de notre ligne, 2 joueurs qui ont les mêmes qualités et qui, jouant tous les deux dans le même registre du boumboum/tamponnage/retour intérieur/reboumboum, n'apportent que peu de création dans une partie, sont lus et décryptés par leus adversaires les yeux fermés, et au final rajoutent de la petitesse au jeu déjà bien étroit de l'aquipe.
    Comme pour leurs petits camarades des autres postes, ils ne sont pas aidés non plus par les responsables qui se succèdent, aucune ligne directrice n'existe, de sélectioneur en un autre, de match à un autre, pas de continuité dans les choix, pas de jeu tactique dans lequel chacun a sa place, mais sans cesse des changements, des ajustements, des hommes en forme rappelés, d'autres en formes écartés, on tourne en rond, on n'avance pas, plus grave les joueurs paraissent perdus, ne font pas montre d'un enthousiasme débordant à jouer pour l'équipe Nationale, je suis de plus en plus persuadé que rien de bon, quels que soient les changements qui se feront, ne sortira de notre championnat et de notre organisation du rugby, tant que l'on ne mettra pas tout et tout le monde par terre, à bas de l'échafaudage monté de bric et de broc, de fric et bien glauque, et tout reconstruire !!!

    RépondreSupprimer
  78. Heureusement quelques réjouissantes nouvelles de l'ovale, à-même de nous réconcilier avec ce si joli jeu de couillons :
    L'European Professional Club Rugby annonce que son siège déménage de Neuchâtel à Lausanne. AH quand-même, l'était temps que ce grand pays de rugby accueille enfin cette grande instance. On raconte dans les milieux tautorisés que le climat de la belle Suisse allié aux vertus curatives du chocolat ne serait pas pour rien dans ce choix, dicté par des raisons que la raison ignore !!!!! Jeu de couillons, oui, assurément ............
    Pena Baïona : BO, nouveau conseil d'administration, groupe d'actionnaires, l'un d'eux pdt d'un truc à Hong Kong, très fin dans son analyse, traduit ainsi le projet d'union avec l'AB : « mettez deux mulets l'un avec l'autre, vous n'obtiendrez pas un pur-sang mais un très gros mulet.» Qu'en termes galants ces choses sont dites !!!!! Quant à S.Kampf, un malfrat que l'on ne peut imaginer, un qu'a financé le rugby des décennies -sans en attendre grand chose en retour- et s'en est allé sans bruit, m'enfin, à faire des trucs comme ça c'est à tuer le commerce !!!!!!!!!!!!!
    Les supporters, les joueurs, les dirigeants, les entraineurs, les éducateurs, les parents des jeunes de l'EDR et autres, les socios, les bénévoles ??????? RIEN, NADA, NIB, on la ferme et on continue à peler la bête, c'est idiot mais le BO côté terrain l'est 5° en TAUPE.D2, en lice pour les phases finales voire la remontée en FLOP.14, et ça ça ne doit rien à la nouvelle hydre à 5 têtes et sans cœur des nouveaux gouvernants. Jeu de couillons, oui .......

    RépondreSupprimer
  79. Pas certain que l'actionnaire principal soit 1 bienfait pour le B.O. Et ait compris grand chose dans ce sport.

    Quant à Marty, il parle peut être un peu vite au sujet de son poulain blessé et utilisé trop jeune. En T 14, c'est pas non plus é ident de commencer jeune, mère si le rythme est 1 ton au dessous. Ça ne l'a pas dérangé de l'avoir exposé. Parle trop ce monsieur... Une des rares exceptions à la règle, qui ait perduré est F. Mesnel, qui n'avait pas une année de championnat dans les jambe, et sachant qu'il venait de 3e.div. Mais c'était à une autre époque de chocs moins violents et sur moins de substances et gonflette altérant le cerveau...
    Attention aux calédoniens qui ont perdu chez nous l'année dernière mais marqué 1 essai de plus... Quand je vois notre ligne d'attaque, ça ne m'inspire rien. Et Beauxis à tout à prouver 1 fois de plus, surtout dans Le jeu... Et avec Machenaud à la mêlée, il ne devrait pas être aidé.
    Le problème avec l'EDF, c'est que sur 1 match ils axent leur travail sur un secteur en particulier, et souvent en faiblesse, et qu'il ne savent pas en sortir ou s'adapter en cours de partie.
    Au fait Ritchie, pas eu de réponse à mon post du 7/2 retourné par Gariguette le même jour...

    RépondreSupprimer
  80. Quoi ! De Neufchâtel à Lausanne ! Des vessies aux lents ternes ? Et la fédé de curling qui va de Bobo Dioulasso à Ouagadougou... Laporte, t'es cerné, avoue ! Il est vraiment temps de signer une pétition.

    PS. Gariguette, celle-là tu peux la garder.

    RépondreSupprimer
  81. L'humour irlandais signé BOD 👍
    http://www.minutesports.fr/index.php/2018/02/09/lirlandais-brian-odriscoll-se-moque-classement-irb-xv-de-france/

    RépondreSupprimer
  82. Et maintenant Roumanof 😂😂😂😂

    RépondreSupprimer
  83. Bonsoir, notre reporter ce soir vous conte la veillée d'armes de notre EDF avant l'affrontement de demain.
    Il pousse la porte de la chambre.1, celle du capitaine qui joue au tarot avec ses piliers et secondes lignes, dialogues : « c'est quoi déjà la combi en touche -mimosa bleu 1234 Simone- » ?? « c'est au fond » « meuh non c'est en un » « arrêtez, P.....g, la combi c'est juste pour que les autres se posent la question et ainsi perdent leur concentration, nous c'est les deux sauteurs sautent, moi j'envoie au milieu, après un vent chanceux un arbitre bigleux, sur un malentendu ça peut marcher ».
    Laissons nos techniciens de la touche, chambre suivante, les lignes arrières, partie de poker en cours, dialogues : « servi, 500 + 500 » « OUH !!! bon je relance » «  AH M...e, arrête de relancer, nous on peut pas te suivre » «  bon alors je passe » « passe aussi » « je me couche » « petits joueurs, j'avais qu'une paire » «  si on avait une paire ça se saurait ».
    Chambre suivante, les demis, ça roupille, le lit du 9 agité, il rêve : « on libère, vite vite de la vitesse, on enchaîne, encore encore » mais se réveille soudain «  OH P.....g quel cauchemar, Yo t'as pas un calmant ??? » Le Yo se réveille « pas de stress moi miraculé moi pas calmant, allez rendors toi ».
    Fond du couloir, chambre des coachs, de la fumée sous la porte. Entrée, JB devant la glace se frise la moustache en lisant les fourberies de Scapin à haute voix « mais quoi que j'suis v'nu faire dans cette galère ?? » JBE et SB sont penchés sur la méthode du protocole commotion « c'est qui l'arbitre neutre ??? » « 30 ans que j'suis dans l'bizness jamais rencontré un arbitre neutre » « AH !!!!! » « oui » « bon ».
    Notre reporter sort sur la pointe des pieds, descend à la réception, au bar BL et SS en grande conversation, dialogues : « Tu crois que du Gaillac à chaque repas ça va l'faire ??? » «  Oui oui, et puis c'est que du bon » « AH, y'en a du bon ?? » « Fais pas ch...r, tu l'as goûté ??? » «  Tu me prends pour un con ?? » « Bon, on rentre comment, vu que tout le personnel du centre est parti bambocher avec tout le parc de BM ?? » « Attends (coup de fil) allo ??? MOMO ?? T'es avec MOUMOU ?? Veneez nous chercher, on a échafaudé des plans d'enfer pour la nuit, arrivez ».
    Franchissant la porte, notre envoyè spécial se retrouve dans la cour de Marcatraz, vide, AH non sous un lampion trois joueurs discutent, ce sont les 3° lignes, « bon demain on s'y met, hein » « et si c'est pas demain, ce sera au prochain match » « vu qu'on est les seuls valides aux postes, hein ». Les 3 en choeur « on est les champions, on est les champions, on est on est ….. » Ils s'enfoncent dans la nuit, les fioles de Gaillac à la main, et s'évanouissent comme sur les terrains !!!!!!!!!!!!!!!!! 

    RépondreSupprimer
  84. Bonsoir, notre reporter ce soir vous conte la veillée d'armes de notre EDF avant l'affrontement de demain. Il pousse la porte de la chambre.1, celle du capitaine qui joue au tarot avec ses piliers et secondes lignes, dialogues : « c'est quoi déjà la combi en touche -mimosa bleu 1234 Simone- » ?? « c'est au fond » « meuh non c'est en un » « arrêtez, P.....g, la combi c'est juste pour que les autres se posent la question et ainsi perdent leur concentration, nous c'est les deux sauteurs sautent, moi j'envoie au milieu, après un vent chanceux un arbitre bigleux, sur un malentendu ça peut marcher ».
    Laissons nos techniciens de la touche, chambre suivante, les lignes arrières, partie de poker en cours, dialogues : « servi, 500 + 500 » « OUH !!! bon je relance » «  AH M...e, arrête de relancer, nous on peut pas te suivre » «  bon alors je passe » « passe aussi » « je me couche » « petits joueurs, j'avais qu'une paire » «  si on avait une paire ça se saurait ».
    Chambre suivante, les demis, ça roupille, le lit du 9 agité, il rêve : « on libère, vite vite de la vitesse, on enchaîne, encore encore » mais se réveille soudain «  OH P.....g quel cauchemar, Yo t'as pas un calmant ??? » Le Yo se réveille « pas de stress moi miraculé moi pas calmant, allez rendors toi ».
    Fond du couloir, chambre des coachs, de la fumée sous la porte. Entrée, JB devant la glace se frise la moustache en lisant les fourberies de Scapin à haute voix « mais quoi que j'suis v'nu faire dans cette galère ?? » JBE et SB sont penchés sur la méthode du protocole commotion « c'est qui l'arbitre neutre ??? » « 30 ans que j'suis dans l'bizness jamais rencontré un arbitre neutre » « AH !!!!! » « oui » « bon ».
    Notre reporter sort sur la pointe des pieds, descend à la réception, au bar BL et SS en grande conversation, dialogues : « Tu crois que du Gaillac à chaque repas ça va l'faire ??? » «  Oui oui, et puis c'est que du bon » « AH, y'en a du bon ?? » « Fais pas ch...r, tu l'as goûté ??? » «  Tu me prends pour un con ?? » « Bon, on rentre comment, vu que tout le personnel du centre est parti bambocher avec tout le parc de BM ?? » « Attends (coup de fil) allo ??? MOMO ?? T'es avec MOUMOU ?? Veneez nous chercher, on a échafaudé des plans d'enfer pour la nuit, arrivez ».
    Franchissant la porte, notre envoyè spécial se retrouve dans la cour de Marcatraz, vide, AH non sous un lampion trois joueurs discutent, ce sont les 3° lignes, « bon demain on s'y met, hein » « et si c'est pas demain, ce sera au prochain match » « vu qu'on est les seuls valides aux postes, hein ». Les 3 en choeur « on est les champions, on est les champions, on est on est ….. » Ils s'évanouissent dans la nuit, comme sur les terrains !!!!!!!!!!!!!!!!! 

    RépondreSupprimer
  85. Marrant ça, j'ai fait comme Nini, je me suis demandée à quoi pensaient les joueurs avant les gros matches ... bien aidée par la zik saccadée et nerveuse de Bernard Lavilliers ici https://www.youtube.com/watch?v=B1YLwsSqXD4 ..... je vous ai composé cela :

    IDEES NOIRES

    Ils se lèvent, c'est l'heure, enfilent les maillots
    Posent les verres pas touchés, se tapent dans le dos
    S'étreignent dans les vestiaires, en sifflant des chansons
    Eteignent les lumières, mettent enfin les crampons
    Couloir
    Une porte
    Des cris
    C'est la nuit
    Quelques pills pour tenir, il en va de leur vie
    Rideau noir
    Une porte
    Des cris
    C'est la nuit
    Rien à faire faut y'aller, et je me dis toujours

    Où es-tu, quand tu vas au Tournoi ?
    Que fais-tu, dis-moi tu penses à quoi ?
    D'où viens-tu ? Un jour tu gagneras
    Où es-tu, quand tu es au Tournoi ?


    Ils font des mauvais rêves, sont pas sur le bon câble
    Dans la paranoïa, pas de marchand de sable
    Voient en panoramique urgentes et désirables
    Des bières décapitées posées nues sur la table
    Cauchemar
    Sur le pré
    Bad trip
    Fumigènes
    Une équipe vorace attend au fond du couloir
    "on n'sort pas !"
    Cafard
    Bad trip
    Idées noires
    Avalés par l'espace au fond d'un entonnoir

    J'veux m'enfuir, quand j'arrive au Tournoi
    J'veux m'enfuir, est-ce que j'en ai le droit ?
    J'veux gagner , je ne pense qu'à ça
    J'veux gagner mais je n'y arrive pas


    J'veux m'enfuir, j'veux partir, j'veux d'l'amour, du plaisir
    D'la folie, du désir, j'veux pleurer et j'veux rire
    J'veux m'enfuir, j'veux partir, j'veux d'l'amour, du plaisir
    D'la folie, du désir, j'veux pleurer et j'veux rire
    J'veux m'enfuir, j'veux partir, j'veux d'l'amour, du plaisir
    D'la folie, du désir, j'veux pleurer et j'veux rire





    RépondreSupprimer
  86. HE, les Quincoces qui goûtent le suave nectar des whisky, et ici en déclament la jouissance qu'il donne, faites gaffe, savez-vous que ce breuvage peut avoir des effets collatéraux étonnants et tragiques ????
    Jack Daniel, fondateur du whisky du même nom, est mort d'un empoisonnement sanguin !!!!!!!!!!!!!! AH !! AH !! Oui oui oui, et comment ????? Mais c'est d'un bête : suite à une blessure à l'orteil qu'il s'était infligée en donnant un coup de pied à son coffre-fort, dont il ne se souvenait pas de la combinaison !!!!!!!!!!! L'oubli en l'occurence n'étant peut-être pas sans rapport avec quelques rasades de son invention ….......... Alors gaffe les Quinconces, pas taper dans le téléviseur demain avec la tête, plutôt amadouer son frigo pour qu'il vous délivre un nectar de votre choix, sans combinaison autre que le plaisir, et vous souvenir en gouleyant de ce qu'était le rugby avant, quand il était encore un sport, un moyen de vivre sa jeunesse et la prolonger, de passer et transmettre ensuite pour savourer dououououocement le bonheur qu'est toujours dans le pré.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On s'amuse comme on peut pendant le Tournoi, surtout lorsque les matchs ne sont pas terribles . Certains parodient des chansons d'autres ont trouvé un autre moyen de s'amuser ensemble .
      Regardez ici https://twitter.com/WelshDalaiLama ....Brian Moore s'est illustré en participant à ce jeu alors qu'il commentait notre match la semaine dernière ... Pour les non ( ou peu) anglicistes, c'est un tableau de la règle du jeu, en gros si j'ai bien pigé, il faut boire 1,2,3 verres chaque fois qu'un des événements décrits se produit, ex s'il y a de la neige sur le terrain, ça vaut 3 verres - eh oui c'est un jeu gallois, donc les quantités sont impressionnantes -
      Ils chambrent beaucoup les commentateurs et leurs tics de langage, c'est comme si nous étions invités à boire chaque fois que Galthié dit "momentum" ou "résilients" ... Les joueurs ne sont pas épargnés, ainsi 3 verres s'il y a une célébration trop appuyée d'un essai ... Des trucs sympa aussi : un verre pour fêter la 1ère cape ... Les journalistes en prennent pour leur grade : un bonus spécial pour chaque article du type "5 choses à savoir sur ..."
      Brian Moore a fait le buzz ( a fait la buse) en citant à l'antenne un mot incroyable de Trump ( "covfefe"), du coup il a dû déclencher une énorme beuverie car il fallait vider son verre immédiatement ; le plus drôle c'est qu'il commentait une action de Slimani ... J'ai dit "action" ? Euh non en fait il le charrie pour sa propension à la tchache avec l'arbitre ... Tiens les arbitres : si Barnes appelle un joueur "mate", on doit trinquer .
      Ce que j'aime le plus c'est la recommandation "Please drink responsibly ! Or don't . Just don't sue "( merci de boire raisonnablement ... ou pas . mais svp pas d'action en justice) .
      J'aime bien ce côté understatement, so British, c'est simple on dirait Charles !
      Alors Ritchie puisque tu connais bien l'excellent Brian Moore, envoie lui un petit texto de notre part, un seul mot : "Covfefe". Slàinte mhath ! Cheers ! Iechyd da ! A la vôtre !
      ⛄❄😉🍺🍻🍷⛄❄😉🍺🍻🍷

      Supprimer
  87. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  88. Lui donner les mots momentum et resilents de la part de Galthie ça passe en anglais ...
    Tellement pas grand chose à dire que même
    Pierre Michel Bonnot est peu inspiré ... faut qu’il se passe quelque chose sinon le désintérêt nous guette
    Allez Galles du momentum et de la résilience cet après midi ! L’italie du panaché peu pas en être autrement avec cet hymne ... tsan , tsan , tsan !!!

    RépondreSupprimer
  89. Bon début des italiens qui montrent des intentions offensives ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'efficacite irlandaise implacable

      Supprimer
    2. pourquoi nos centres ne jouent-ils pas comme Henshaw ? ça semble pourtant simple ...

      Supprimer
    3. 2 essais en 14 minutes ... Que dire ...que ça risque de piquer en fin de match ...

      Supprimer
  90. Heureusement que les Irlandais étaient en rodage la semaine dernière

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais des Italiens un peu tendres et simplistes sur le jeu

      Supprimer
  91. Tu l’as dit ... et beaucoup de fautes non provoquées par les Irlandais

    «  success is going from failure to failure without loosing enthusiasm “ Wiston Churchill

    Allez de l’enthousiasme ! Comme dirait Jean Lou

    RépondreSupprimer
  92. Probable fracture de l'avant bras ou du coude sur le ralenti ...

    RépondreSupprimer
  93. Jeu, sept essais et domination totale malgré l'essai italien

    RépondreSupprimer
  94. Le morceau de choix du WE Wales England

    RépondreSupprimer
  95. 👍👍👍👏👏👏👏🤪🤪🤪

    RépondreSupprimer
  96. Et voilà ... Le decor est planté

    RépondreSupprimer
  97. quel régal que cet angleterre galles ! si on m'avait dit ça il y a 20 ans que je préférerai regarder les anglais , j'aurais dit je suis fou !!

    RépondreSupprimer
  98. Une autre planète, ca change de la Corse 😘👍🥂

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ce que n'a pas compris Macron ...ahahahha

      Tautor la Corse est une planète inconnue de tous même des corses ....

      Supprimer
    2. Marco
      On l'aime ton île car vous nous faites riresssss, bon pour le rugby, le cochon est maigre

      Supprimer
  99. Incroyable intensité, peu de déchets, trop facile pour Garcès

    RépondreSupprimer
  100. Onze essais à Dublin (l'Italie en plante 3 aux Irlandais hé hé) et un formidable Angleterre-Galles qui multiplie les longues séquences de jeu. Chouette samedi. En attendant dimanche et regarder Ecosse-France entre amis à la maison. Moment rare dont il faut savoir profiter...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les Anglais les cuisent à l’etoufe le poireau sur cette fin de mi temps
      Haute intensité physique ....

      Supprimer
    2. Rien n'est fait, les anciens disaient un match c'est deux mi-temps ...la victoire se passera devant ... l'intensité et la vitesse seront déterminantes ...qui va plier en premier ?

      Supprimer
  101. Bien vu E Jones ... En ciblant la paire de demis, les gallois ont l'attelage bancal

    RépondreSupprimer
  102. À ce niveau-là, on a rien a y faire, espérons que demain le LochnessL ne nous tombe pas sur la tete

    RépondreSupprimer
  103. Ou ne nous effraie pas dès les vestiaires 😱😱😱🙀🙀🙀

    RépondreSupprimer
  104. Quel match de ouf, tous les ingrédients du rugby sont la ... Jeu, vaillance, solidarité, pugnacité,

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ces Gallois sont énormes ! À l’extérieur avec autant de blessés

      Supprimer
  105. 12 le point d'ancrage d'après Galthie ... Pfffff

    RépondreSupprimer
  106. Bravo aux 2 équipes, des rouges insoupçonnables, des blancs au top niveau, un régal rugbystique

    RépondreSupprimer
  107. Pas mieux , des défaites comme ça on les prend .... la tu peux construire !!!!

    RépondreSupprimer
  108. Quel match !!!!!! Jamais trop aimé les Anglais, j'adore les Gallois, mais là chapeau aux deux équipes, m'en fous qui a gagné c'est tellement beau le rugby joué comme ça.
    Un brin de réussite et ça le faisait pour les diables rouges, et y'avait pas hold-up.
    Pourquoi ces rencontres entre Britanniques laissent toujours plus de plaisir que celles de notre EDF, même vécue avec le cœur en bataille ????

    RépondreSupprimer
  109. Je pense à Baptiste Serin et à d'autres Tricolores qui prennent les gens pour des cons en disant que le XV de France ne pouvait pas attaquer, samedi dernier face à l'Irlande, à cause du ballon glissant. Sans déconner ? Et les Gallois à Twickenham, ils n'étaient pas sous la pluie, peut-être ? Avec un tel état d'esprit, je ne vois pas comment on peut avancer...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. M'enfin Ritchie ! Il est bien connu que ces gens-là sont nés avec des ventouses dans les paumes Mouhahahaha !

      Supprimer
    2. Enfants gâtés, prodiges avant l'heure, immatures chroniques, argentés sans souffrir, dopés contre leurs grès, ils n'ont pas conscience que le respect ça se gagne à la sueur et par la modestie ...

      Supprimer
  110. Rugby : omerta sur le dopage
    Rugby : omerta sur le dopage
    https://www.franceinter.fr/emissions/secrets-d-info/secrets-d-info-10-fevrier-2018
    🤣

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 0n s'ec(s)tasie devant ce Anglegerre/Galles,mais quid de ce qui se passe ches eux en matière de dopage, quand on voit ce niveau d'engagement physique ?...

      Supprimer
  111. On avait pourtant passé une bonne journée, good game, very good nineteen hole , ostrich fillet with black cherry,et même un inespérée semblant de connexion , le grand luxe , et puis le drame, l'accident industriel, la désillusion, l'empreinte fatale des forces du démon, la malédiction des Templiers , les sept plaies d'Égypte :
    "on va les contraindre à un jeu plus lent "
    Pauvre France !
    Come on Scotland.

    RépondreSupprimer
  112. Bon ... vous savez que je suis une inconditionnelle du rugby de la Rose, mais je les ai trouvés un peu moins incisifs que l'an passé . Ok même diminués peuvent encore nous en coller une les yeux fermés mais quand même ...Launchbury énorme - Zarma avait donc raison qui nous en parlait l'année dernière - on est loin d'avoir des 2e ligne de ce calibre, ou des centres, ou des ... ouais enfin on boxe pas dans la même catégorie . D'ailleurs on ne boxe pas tout court .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Zarma n'aime plus les Quinconces ...dommage au dela de l'ésotérisme des mots, son analyse rugbystique etait fine, ciselee et pleine de bon sens ... Reviens Roger comme ces diables rouges 👍

      Supprimer
    2. La Pravdol chere a Gariguette suggère aux Anglais de se méfier du déplacement en Écosse et en France
      Pourquoi pas faudra juste monter un poil de moustache en intensité mais tout est possible ....

      Supprimer
  113. À lire un article de Mark Reason dans I.stuff.co.nz sur un débat en NZ sur la préparation de la venue des Français cet été ... ça vous fera rire .... ou pas ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. pas facile à trouver ! c'est celui-ci ? (on y parle de la France effectivement ...) https://www.stuff.co.nz/sport/rugby/opinion/101298090/mark-reason-steve-hansen-must-go-after-the-next-world-cup

      Supprimer
    2. Je vous raconte un peu : l'article est en fait une charge contre Steve Hanson, apparemment M Reason en a marre de "the non communicating emperor", il aurait toutes les tares notamment celle de faire fuir les autres coaches à l'étranger, l'auteur propose qu'Hansen lâche l'affaire après la WC de 2019 . et s'offusque enfin de certaines déclas d'Hansen lors de la remise d'un trophée, il aurait dit qu'il ne voulait pas décimer le Super Rugby en leur prenant leurs meilleurs joueurs lors de la venue d'une équipe "of the standard of France " ....
      Et là Mark Reason se fait plaisir ; le texte est cruel certes mais pas très loin de ce qu'on a pu dire ici sur notre pauvre EDF . Je vous copie dans le message suivant l'essentiel de ce qu'il dit . Et merci à François pour l'avoir signalé ; toujours bon de savoir ce que d'autres disent ....

      Supprimer
    3. et voici le texte :
      "This is absurd on so many levels. First, has 'France' become lost in translation. Not only are France not very good, but their players will be knackered and jet lagged (it took the Lions about a fortnight to turn around after the flight) when they get here. If Hansen is worth all of his coach of the year awards, he should be able to have a captain's run on the beach the day before and still put 30 points on Les Bleus.
      This is the situation in France. They are in the early stages of a Six Nations that will take casualties. It already has. La Rochelle, Clermont, Racing and RC Toulon will then all compete in the knockout stages of the European Champions Cup. 20 of the current French squad come from those clubs.
      The leading French teams will follow that by playing out the final stages of the Top 14, culminating in the final in Paris on June 2. France will then play a test match against the All Blacks at Eden Park on June 9. It is insane. Their team will be in bits.
      So let's not pretend, as Hansen is doing, that these training camps have anything to do with beating France. The mangy cockerel will be half dead when it flutters down on these shores. Coach Jacques Brunel is on a suicide mission...."

      Supprimer
    4. Oui merci Gariguette , ont leur crisette eux aussi ... et pourtant ça gagne ... et quelle image nous avons , se caché même plus

      Supprimer
  114. Vu XV de la rose contre celui des plumes d'autruche : quel combat, quelle intensité, on en est loin en effet, c'est ce qui sépare 2 équipes en confiance d'une sélection qui en manque.
    juste 2 bémols :vers la 64eme minute un gallois rate l'essai suite à une glissade et quand il se relève semble se faire charrier verbalement par Mike Brown...franchement pas besoin de ces expédients pour gagner
    deuzio : depuis le début du tournoi je ne vois que des introductions en mêlée de son coté, les demis de mêlée se positionnent même au niveau de leur 1ere ligne plus la peine d’être en face du couloir ! et depuis le début du tournoi un seul a été sanctionné pour soit disant mauvaise introduction : Machenaud ! trouvez l'erreur !

    RépondreSupprimer
  115. Après Angleterre/Calles, inquiétude pour l'EDF quant à ses futurs adversaires, devant la maîtrise pour les uns et l'abnégation à ne rien lacher pour les autres, en tout cas la volonté de jouer même sous la pluie. Lu dans "renvoi aux 22", "dommageable que le seul festival d'essais que la France paraît désormais capable d'offrir concerne sa composition"... Indécision donc sur l'aptitude EDF à développer du jeu et celle à montrer son vrai visage pour les écossais. Qu'est ce qui va le plus nous saouler ?? Allez, doucement sur le malt !!

    RépondreSupprimer
  116. Viens de jeter un grand coup d'oeil sur la rencontre des jeunes bleuets tricolores, de beaux bébés prometteurs, de bons manieurs de ballons en puissance, de jolies intentions et de la continuité, du rythme et donc une belle prestation collective avec quelques individualités en devenir, propres à nous rassurer sur l'avenir de leurs aînés ….....................
    Nous rassurer, vraiment ??????
    Combien de ces espoirs joueront et seront titulaires en FLOP.14 -voire en TAUPE.D2- ????? Cela fait très longtemps que les espoirs Français sont bons, mais autant de temps aussi qu'espoirs ils le restent, souvent et longtemps, et au moment de passer le palier pour jouer durablement au haut niveau national, semblent au contraire régresser, comme si le contact de ce niveau - pour diverses raisons qu'il faudrait analyser en profondeur (formation, politique des clubs, financement, organisation des compétitions, rythme de ces compétitions ….) - les pénalisait, ce qui est un comble pour des joueurs formés pour justement devenir les meilleurs !!!!!!!!!!
    Sans compter, pour beaucoup – encore une analyse à faire … - les pépins et accidents physiques, contractés à un âge où ces pépins n'arrivent pratiquement jamais, sauf malchance. Quand la malchance devient la règle, il faudrait s'interroger sur les pourquoi et comment. Alors triple ban pour nos p'tits jeunots, profitez lapins, profitez, ce qui vous attend après est bien moins drôle, vous rêvez d'entrer dans la carrière quand vos aînés n'y seront plus, à voir les gueules d'enterrement de ces derniers quand ce jeu ne devrait générer que joie et amusement, on se demande si c'est bien raisonnable !!!!!!

    RépondreSupprimer
  117. Nini,
    regarde leur physique pour des jeunes proche de 20 ans et regarde le physique pour jouer le tournoi des VI Nations pour ceux qui ont 20 ou 21 ans .... lis ce qui suit, tu comprendras le devenir de ces jeunes ..... pas trop de choix .... ex N'Tamack vu en U16 U17, .... la métamorphose physique est en cours et la rupture ligamentaire en gestation pour bon nombre de ces jeunes .... bien sûr je ne leurs souhaite pas car c'est un naufrage par la suite, voir pire ....
    https://www.franceinter.fr/emissions/secrets-d-info/secrets-d-info-10-fevrier-2018

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et bin, mon ami, pas réjouissant tout ça, désespérant même. Et bien entendu on ne sait rien ou pas grand chose, c'est la grosse chape de plomb, le "cachez moi ce dopage que je ne saurais voir", mais le problème existe, cependant il gênerait tant le barnum et le commerce, alors tout le monde se tait, sacrifie au pire, présente un visage d'ange au public, et roule ma poule !!!!!!!!!!
      Oui ça fout la trouille, hein, AH de mn temps ( !!!!!!) c'était aut'chose, bien plus naturel, tiens en Bourgogne, honneur, chaque déplacement on passait par Dijon, on avait un petit routier à Plombières lès Dijon, pour le déjeuner "sportif" du midi, le menu immuable: jambon, steack et des frites, un peu de rouge pour diluer tout ça, je te raconte pas les repas pantagruéliques que l'on a fait dans la gargotte, une mousse en guise de corticoïde, un verre de pinard comme EPO, frites à volonté comme antalgique, et p'tit café pour la digestion !!!!!!
      On perdait souvent, on gagnait parfois, les après-midi, mais y'avait pas de lézard, pas de fuyard, on s'y envoyait à donf et avec gourmandise, et le soir on mettait me feu dans tous les caveaux de nos hôtes, crus Bourguignons pour la récupération et chansons du terroir pour fraterniser.
      Mais je vous parle d'un temps que les jeunes de notre filière élite et des centre de (dé)-formation ne peuvent même pas imaginer !!!!!!!!!!!!!

      Supprimer
  118. Nutella cher à Ferrero, lance ce jour une campagne de pub pour sa pâte à tartiner, bombe calorique composée de 56,3 % de sucre et 30,9 % (p/le reste...) affichant 539 kcal p/100 g. A tenter 1/2 h avant match pour booster nos bleus en pour rester dans le naturel,... Enfin, j'm'entends !!

    RépondreSupprimer
  119. Gatland pourvoyeur de jeunes de haut niveau avec Patchell, Anscombe et Shingler encadrés par un Alun Wyn Jones au sommet de son art, Halfpenny a fait cruellement défaut pour buter voir pour relancer mais cette équipe en devenir est en train d'éclore de façon insoupçonnée et insoupçonnable. Le meilleur est à venir et WG sait magnifier mieux que quiconque ce petit réservoir de joueurs talentueux prêts à mourir pour "Lands of my father". Car la clé de voute de ces équipes du Commonwealth c'est leurs hymnes et leurs chants, un replay culturel permanent qui ne peut que vous transcender ... Avouns le cette mise en scène des hymnes, à Twickenham, avec les étendards au sol a un aspect chevaleresque du meilleur effet. N'oublions pas Itoje et Launchburry dont la passe après contact fut une merveille et l'axe complémentaire 10 12 point d'ancrage d'une distribution magistrale de pieds et de jeu à la main qui a fixé les rouges en défense de façon quasi continue .... et cerise sur le gâteau, quasi 1 km parcouru balle en mains par les deux équipes ! Royal !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alun wyn Jones , quel capitaine ! Le plus emblématique du tournoi et exemplaire a tout point de vue .:..
      Les Britaniques savent se transcender et jouer le truc jusqu’au bout , même les Écossais la semaine dernière ne se sont pas reniés , dur pour eux mais à l’attaque cornemuse au bec !

      Supprimer
  120. Nous débattons volontiers de questions subjectives, qui ont certes l'avantage d'autoriser tous les types d'affirmations péremptoires, mais qui laissent sempiternellement les lieux dans l'état où nous les avons trouvés en entrant. Permettez-moi de soumettre à ceux d'entre nous qui respirent le rugby, des vestiaires à la buvette, des comités aux bureaux, une autre approche : le nombre de licenciés, un chiffre qui ouvre la porte à de nombreuses questions souvent laissées de côté. Si nous dressons le tableau intéressant la douzaine de nations majeures, le ratio licenciés-résultats place la France en dernière position, du moins au niveau de l'élite, puisque les jeunes et les filles se comportent honorablement.
    A première vue, le professionnalisme et ses calendriers sont sur la sellette, comme en témoigne encore le dur mais juste commentaire néo-zélandais exhumé ci-dessus. Aller jouer les All Blacks au lendemain de la remise du Bouclier fait rire à Wellington et pleurer à Auckland.
    L'inextricable enchevêtrement des intérêts de nos ennemis permanents nous interdit d'espérer modifier quoi que ce soit, fut-ce en pétitionnant ou en rédigeant une charte. La seule solution, bien qu'aussi utopique, serait de construire une structure rivale, constituée de gens déterminés à réorienter le rugby. En fait, il ne reste donc qu'à attendre l'échec et la ruine des méchants.
    D'ici là, expliquez-moi pourquoi les Basques ne sortent plus un seul pilier de valeur internationale, pourquoi nos deuxièmes lignes ne valent pas Momméjat, pourquoi Rupert, Lira, Bofelli, Magne ou Skréla n'ont aucun successeur, pourquoi les Landes n'enfantent plus d'attaquants, etc. Mon explication : parce que le jeu n'appartient plus aux joueurs, mais à une chaîne de diplômés d'écoles de commerce. Et dire que certains continuent de comparer Novès et Brunel... Quelle naïveté !
    Alors, que deviennent nos milliards de licenciés ? Par exemple, notre champion de France de Fédérale 2 ou de Troisième Série battrait-il son équivalent sud-africain, anglais ou néo-zélandais ? En fait, sommes-nous en train de nous leurrer ?

    RépondreSupprimer
  121. Nutella cher à Ferrero, lance ce jour une campagne de pub pour sa pâte à tartiner, bombe calorique composée de 56,3 % de sucre et 30,9 % (p/le reste...) affichant 539 kcal p/100 g. A tenter 1/2 h avant match pour booster nos bleus en pour rester dans le naturel,... Enfin, j'm'entends !!

    RépondreSupprimer
  122. Perrine Laffond 19 ans 1re médaillée olympique d'hiver et d'or, Qui a dit qu'il fallait éviter de sélectionner les jeunes ?... ah m...e, moi ! Et d'autres aussi. C-est vrai qu'en ski y a pas les mèmee commotions, plutôt des émotions.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Redmond Gerard 17 ans champion olympique de snowboard freestyle .... surveillez les bébés !

      Supprimer
  123. L'EDF, 50 nuances en vrai
    Un jeu sans regrets
    Du moins des nuances plus claires
    50 fois on l'espère

    RépondreSupprimer
  124. Bon match, l'aventure c'est l'aventure
    Mais pas style les bronzés font du rugby
    Réaliser cet obscur objet du désir
    Surtout pas l'ascenseur pour l'échaffaud

    Victoire éternelle, quand te reverrai je ??

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. SOS Fantômes
      La folie des glandeurs
      Les Zéros sont fatigués

      Supprimer
  125. BACK OFFICE Envoyé par charles Lecucq à Côté Ouvert le 11 février 2018 à 14:17

    "Nous débattons volontiers de questions subjectives, qui ont certes l'avantage d'autoriser tous les types d'affirmations péremptoires, mais qui laissent sempiternellement les lieux dans l'état où nous les avons trouvés en entrant. Permettez-moi de soumettre à ceux d'entre nous qui respirent le rugby, des vestiaires à la buvette, des comités aux bureaux, une autre approche : le nombre de licenciés, un chiffre qui ouvre la porte à de nombreuses questions souvent laissées de côté. Si nous dressons le tableau intéressant la douzaine de nations majeures, le ratio licenciés-résultats place la France en dernière position, du moins au niveau de l'élite, puisque les jeunes et les filles se comportent honorablement.
    A première vue, le professionnalisme et ses calendriers sont sur la sellette, comme en témoigne encore le dur mais juste commentaire néo-zélandais exhumé ci-dessus. Aller jouer les All Blacks au lendemain de la remise du Bouclier fait rire à Wellington et pleurer à Auckland.
    L'inextricable enchevêtrement des intérêts de nos ennemis permanents nous interdit d'espérer modifier quoi que ce soit, fut-ce en pétitionnant ou en rédigeant une charte. La seule solution, bien qu'aussi utopique, serait de construire une structure rivale, constituée de gens déterminés à réorienter le rugby. En fait, il ne reste donc qu'à attendre l'échec et la ruine des méchants.
    D'ici là, expliquez-moi pourquoi les Basques ne sortent plus un seul pilier de valeur internationale, pourquoi nos deuxièmes lignes ne valent pas Momméjat, pourquoi Rupert, Lira, Bofelli, Magne ou Skréla n'ont aucun successeur, pourquoi les Landes n'enfantent plus d'attaquants, etc. Mon explication : parce que le jeu n'appartient plus aux joueurs, mais à une chaîne de diplômés d'écoles de commerce. Et dire que certains continuent de comparer Novès et Brunel... Quelle naïveté !
    Alors, que deviennent nos milliards de licenciés ? Par exemple, notre champion de France de Fédérale 2 ou de Troisième Série battrait-il son équivalent sud-africain, anglais ou néo-zélandais ? En fait, sommes-nous en train de nous leurrer ? "

    RépondreSupprimer
  126. des frissons pour " Flowers of Scotland" c'est là ou le rugby est magique ...

    RépondreSupprimer
  127. je dois avouer que c'est un très bel essai après du des volontés de jeu ! pouru que ça dure comme disait Mme mère ...

    RépondreSupprimer