vendredi 27 avril 2018

Une genèse irlandaise

Même encore aujourd'hui, difficile de rouler plus qu'un kilomètre dans le Kerry sans passer devant un drapeau rouge qui flotte aux rafales, solidement accroché devant l'entrée d'une maison. En Irlande, soutenir le rugby est un choix de vie qui n'a rien d'anodin. Pour autant, la défaite du Munster face au Racing 92 en demi-finale de Coupe d'Europe n'a laissé personne aigri dans cette partie de la Verte Erin. Des déçus, en revanche, il y en a. Pas attristés par la défaite, non, mais par son contenu. A tel point qu'au bout de vingt minutes, les supporteurs irlandais au milieu desquels j'ai partagé ce petit morceau de rugby - ici avec Bernie (aka Bernadette), de Tralee - plongeaient leur nez dans la Guinness pour ne le relever qu'en fin de partie, quant il s'est agi de marquer pour l'honneur. Parce que ça, l'honneur, et la fierté aussi, les Irlandais en sont friands. Ils ne refusent pas la défaite car perdre fait partie du jeu, mais celui-ci implique qu'on lui donne tout.

D'une baie à l'autre, l'Irlande donne l'impression d'être toujours en avance d'une marée quand les quatre saisons viennent vous secouer dans une même journée par vagues incessantes. Il faut avoir à la fois l'âme d'un skipper pour choisir d'aller ou non dans le sens du vent et celle d'un fermier les pieds dans la terre des sentiers qui ne bifurquent jamais et préfèrent s'en prendre à la boue. Il faut savoir s'accommoder de tout, d'un feu de cheminée à la tourbe, d'un whiskey à la menthe poivrée, de ce drizzle (bruine) qui ne mouille que les touristes et qui fait office de "beau temps, vous verrez" en avril. Jean-Pierre Rives aurait aimé jouer pour l'Irlande s'il en avait eu l'occasion, sacrifier ainsi à sa passion des causes perdues et donc glorieuses qui font aujourd'hui du Trèfle le parangon de la réussite professionnelle. Et pas seulement en ce qui concerne le rugby.

Hasard de mes déplacements professionnels, en trente-cinq ans de carrière, je n'avais jamais eu l'occasion de me rendre à Thomond Park, l'antre du rugby irlandais. C'est désormais chose faite à l'initiative de ma fille ainée, Jade, qui vit non loin de Killarney. Son compagnon, Niall, a porté le maillot du Munster. Visite guidée, donc, riche d'enseignements. Dans la salle de presse - et je suis surpris qu'aucun de mes confrères n'ait relevé ça - sont imprimés au mur les titres à la une des grands moments ovales de cette province irlandaise. Victoires, certes, tant le palmarès du Munster est conséquent face aux All Blacks, à l'Australie, en Coupe d'Europe comme en Ligue Celte, mais aussi défaites marquantes, de celles qui forgent les caractères et construisent de meilleurs lendemains. Elles ne sont pas occultées : mieux, elles font partie de l'histoire et, à ce titre, mises en avant. J'ai toujours pensé que ce ne sont pas nos réussites mais nos échecs qui nous constituent : le Munster m'en a apporté une preuve, si besoin était.
Quand deux poteaux émergent d'une haie, bientôt suivis par une deuxième paire verticale, n'imaginez pas qu'il est question de balle ovale : vous venez simplement de longer un terrain de gaélique. A leurs pieds, un but de football. Ce jeu de balle n'a pas choisi entre les pieds et les mains, le rond ou l'oblong ; aucune dispute, aucune controverse. Il a pris les deux. Il est toujours bon de se souvenir que monsieur Ellis père, militaire, était caserné à Tipperary quand son fils William Webb, très jeune, accompagné de sa mère, lui rendit un jour visite. Les voyages forment la genèse mais si le rugby, en Irlande, est un lien puissant entre le Sud et le Nord, il ne porte pas en lui l'expression d'un pays, comme c'est le cas en Nouvelle-Zélande, au pays de Galles ou en Ecosse. Juste le souvenir d'une pratique liée à l'éducation, l'enseignement privé et le cursus universitaire dans les grandes villes. La campagne en est exclue.

Devant un match de football gaélique, j'ai imaginé William Webb Ellis gardant dans ses mains le ballon qui était grossement rond au lieu de taper un grand coup de pied dedans et filer seul au milieu des défenseurs en prenant le risque de se faire casser le tibia et le péroné d'un grand coup de botte ferrée, ce qui était à son époque le moyen choisi pour arrêter les inconséquents qui s'imaginaient percer. Le 12 mai à Bilbao, le Leinster et le Racing 92 se rencontreront comme s'affrontent deux idées de ce jeu. Il sera question d'organisation et d'inspiration, de jeu au pied millimétré et de passes dans l'intervalle, de relances et de percussions, tout cela porté au plus haut degré de précision. Entre temps, dans l'agitation lardée de déclarations dont on peut se passer et de révélations qui n'en sont pas pour qui se tient informé, la ProD2 (on y a à peine touché) aura livré ses finalistes et le Top 14 (déjà presque à moitié vide) ses barragistes. Nous y reviendrons.

161 commentaires:

  1. Football gaélique (ou australien selon l'hémisphère), autant de sports qui feraient du bien à la jeunesse française, tant nous peinons toujours à trouver un maître à jouer et un buteur hors pair comme l'Irlande a pu nous en donner deux en autant de générations, O'Gara et Sexton...
    Il faut que Guy naisse...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Not bad... Juste préciser que le footy (australien) est une version détournée du jeu de football tel que pratiqué au Collège de Rugby quand les fils de Thomas Arnold émigrèrent au pays des aborigènes. Le lien avec le gaélique s'est effectué plus tard. Mais il y a sûrement d'autres pistes à creuser quand on connait les liens entre Irlandais et Australiens.
      Pour abonder dans ton sens, et tu as bien vu le sens de cette chronique, quand tout le monde s'extasie sur la fin de match des Irlandais au Stade de France en disant que c'est exceptionnel, il y a effectivement de quoi réfléchir pour préparer nos jeunes rugbymen à maîtriser l'art du pied. C'est un ancien ouvreur-buteur qui l'écrit... à un jeune.

      Supprimer
    2. Un peu comme Rainer Maria Rilke, somme toute...

      Supprimer
    3. Belle reprise sans attendre le rebond, André. Tout est poésie.

      Supprimer
  2. finalement l attrait de l IRLANDE est sans fin
    cet engagemenet dans le combat
    leur longue lutte pour l independance
    ce gout de la revolte de la biere et de la musique traditionnelle
    que demander de plus
    quelle reste verte cette contree

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Suis passé par Kilmichael.

      Supprimer
    2. Et j'ai attrapé une grosse bronchite...

      Supprimer
    3. Merci qui ! Bolivar 😂😂😂

      Supprimer
    4. Un vent à décorner les aurochs le long des falaises... Et 13° au maximum. En fait, il ne fallait pas sortir des pubs. Sauf qu'entre deux averses, faut bien se dégourdir les jambes et s'aérer la vue. Entre la pente et la pinte, quoi !
      J'ai dégusté un Upmann accompagné d'un West Cork dix ans d'âge sur une terrasse couverte et abritée avec vue sur la campagne tellurique entre Cork et Bantry. Magique. Ils avaient aussi un whisky de contrebande à 70°, un truc soi-disant capable de dégommer tous mes microbes. Faut croire qu'ils étaient plus résistants que cette première distillation.

      Supprimer
  3. Bonsoir Richard,
    Très beau témoignage, les Irlandais sont un peuple formidable et respectueux. La preuve récente en est des chants Irlandais qui ont envahi le stade Lescure ( pardon Chaban-Delmas) à la fin du match de la 1/2 finale malgré la défaite de leurs Munstermen dépassés mais in fine valeureux. Oui, mauvais, pas dans un bon jour mais valeureux et joueurs jusqu'à la 80eme.
    Merci pour partager cette belle expérience.

    RépondreSupprimer
  4. Loin de Chaban je n'ai pas entendu les chants. J'imagine qu'ils seront aussi forts et beaux à Bilbao. Même si les supporteurs du Leinster ne valent pas ceux du Munster

    RépondreSupprimer
  5. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  6. Genèse ?
    Mais de quoi ? Quand on voit le niveau des irlandais, je ne peux pas m’empêcher de penser à Saint Etienne et l'épopée verte ! Celle qui a tenu la France en haleine pendant quelques années ! Rocheteau, Larqué et les barres à Glasgow, Piazza, Janvion, Lopez, Bathenay, Curkovic, les frères Revelli ... et en face, excusez du peu, Beckenbauer, Müller, Hoeness, Rummenigge, Schwarzenberg, Maier... j'étais vert de rage de voir ce but refusé, j'étais vert de cœur tellement l'abnégation de cette équipe fut totale devant les stars allemandes, j'étais vert illuminé par le sphinx Robert Herbin, impassible de tout, j'étais vert aimant de cette chanson "Allez les Verts" ! Quelle chance ont ces diables d'irlandais d'avoir des chants, de la bière, du gazon et des filles (sic la photo) ! Toute une culture, toute une province, derrière ses guerriers toujours nobles et valeureux atteints du syndrome du "fighting spirit". Ce qui m'a séduit chez ces diables verts lors d'un match du tournoi à Croke Parc, temple du football gaélique, c'est le respect. Respect du buteur (pas un bruit ni un chuchotement), Respect de l'hymne, Respect de l'adversaire. Alors que le match est gagné, Clerc les crucifie et dans la tribune, ces inconnus se tournent vers nous, nous serrant les mains avec "congratulations" ! Moment rare et unique de ce que peut offrir le rugby sur la valeur humaine d'un peuple. Mais elle est ou cette genèse ? J'étais à Beaumont l'autre week end avec JL Dupont, nous parlions de la vie et du rugby. Il me faisait lire le Petit Bleu, entretien avec Daniel Dubroca, son ami de 1e ligne. Le titre "Qu'on leur greffe des hormones" ! Excellente genèse sur l'état d'esprit actuel. En parlant des "cojones", il dit "quand on n'a pas, on ne peut pas gagner" c'est bien beau de se faire une frange sur le côté, une crête en arrière, un crâne rasé bien lustré ou une barbe taillé au millimètre près. Il me montra la photo, magnifique en noir et blanc, qui trône au dessus de sa grande cheminée rustique, de la 1e ligne agenaise avec Tolot, Dubroca et lui même pour me raconter comment à Aimé Giral, sur une combinaison préparée spécialement, ils ont dézingué la 2e ligne (Goze et Imbernon) me montrant le dentier qu'il porte depuis cette époque ! Beaumont est qualifié pour les phases finales du champoinnat en F3 sans avoir perdu un seul match de la saison avec une équipe composée de mercenaires venus de Castelsarrasin (ex F2). Mais l'an prochain, comme l'ancien président de Castel est revenu, les joueurs repartent (question de ganots !). Que va t-il rester de cette genèse illusoire. Rien un désert, une école de rugby moribonde, une descente administrative peut être en honneur et des tribunes vides. Genèse lomagnole implacable de beaucoup de terroirs du rugby français qui ont cru au "vin primeur" du gaillac sans en connaitre la saveur par ignorance et non par gout. La genèse française ne peut compter sur ses racines, jachère oblige, car ce monde amateur, fait d'honneur et de valeurs, se réduit en peau de chagrin et ne boit pas dans la même écuelle que l'abbé Tonnière !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En pleine forme, le père Tautor ! Il faut bien que genèse se passe...

      Supprimer
  7. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  8. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  9. Mourad décoré de l'ordre national du Mérite par la guêpe (bientot Mohed, Jacky légions d'honneur?) ...c'est le jour avec autant d'essais sans opposition du CO ...pas de faute d'Ashton sur Urdapilleta 🤔 EDF à VII 106 points dans le museau en 3 matchs faut que genèse se fasse 😂😂😂

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. la faute d Ashton une evidence une obstruction grossiere
      pour faire l unanmiteje propose que les matchs soient filmes en BRAILLE
      comme cela il n y aura q une interpretation
      fini les multiples appreciationsde corps arbitral qui chaque semaine se choisit
      une faute il ya 15 jours les mouvements d epaule des piliers hier le regroupement hatif sur touche
      chaque journee a sonn menu
      un peu d harmonie et de coherence non

      Supprimer
  10. Ado, jeune adulte turbulent, en couple, à vélo, en bateau, la verte Eirin m'a toujours comblé de plaisir, de rencontres,de souvenirs indélébiles.
    Certainement pas loin de l'Eden .
    Pour autant et valable pour l'Ecosse aussi, jamais je n'y ai senti vibrer le coeur du Rugby comme dans notre Sud Ouest ou du côté de la Rhondda.
    Allez Chevreuse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Piting, vu comment ils conduisent aujourd'hui sur les petites routes, à fond les ballons dans les virages à l'aveugle, faire du vélo en Irlande, faut être burné...

      Supprimer
    2. Au siècle dernier, faut dire, on croisait une Vauxhall tous les quart d'heure.
      Je me souviens surtout du vent , des raidillons et de ce put.... de vélo qui pesait une palette de Stout!
      Montauban un peu raide qui va devoir se sortir les doigts, Grenoble séduisant mais peut-être un peu dans le rouge,tous les ingrédients pour une belle seconde mi temps.
      Allez Chevreuse

      Supprimer
  11. 2e mi-temps insipide avec un jaune mérité pour Cockcot, Belleau sobre et efficace, content d'avoir revu Winieski. Toulon ne sera pas loin de la finale avec cette équipe. À suivre.

    RépondreSupprimer
  12. Tenez les Anglais encore en avance sur nous ..
    http://www.lerugbynistere.fr/news/rugby-levolution-inquietante-des-blessures-et-de-la-sante-des-joueurs-sur-les-quinze-dernieres-saisons-2404181454.php

    RépondreSupprimer
  13. Bon Georges "on ne devrait jamais quitter Montauban" je ne te vois pas dans la cuvette de Sapiac ... Tu nous en sers une pure des coteaux ... Une vraie ... acide qui ramone ... une boisson d'hommes ..pas de la bibine de Saint Sardos 👍👍👍

    RépondreSupprimer
  14. Garde le Mirabel pour la finale, que ça mijote les papilles comme à Treignac 😉😎🥂

    RépondreSupprimer
  15. Georges, range la sulfateuse pour le Mirabel, mets le en cubi pour l'an prochain ... Je pense que la Très Gnac Compagnie va apprécier ... euh attends un peu ça déconne à Sapiac ..j'appelle Guguss

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La psychologie, y en a qu'une : défourailler le premier ! Bravo au FCG et à tout Sapiac pour ce match haletant !

      Supprimer
  16. Réglé dixit Guguss ... mets au frais à maturer ...discret, on compte sur toi Georges ...j'envoie des fleurs à Sapiac

    RépondreSupprimer
  17. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  18. Cricri, Pierrot
    Comme un jeu d'échec, Dame Corrèze est passée sur la case noire celle de la défaite, de la Pro D2 mais c'est pour mieux revenir 👍 Il suffit de s'en convaincre en regardant Agen. Le chemin est tracé, reste à faire le bon sillon. Je suis sûr que le CAB peut compter sur ses illustres guerriers que vous futes. Et vous avez Nini au soutien et les Quinconces
    Allez Amédée 🏈🏈🏈

    RépondreSupprimer
  19. En lisant le "Contre Pied" d'Olivier Villepreux sur le cheval, j'ai eu l'impression qu'il écrivait sur le rugby! J'aurais le talent et l'énergie de Gariguette, je le réécrirais en changeant juste quelques noms propres et "cheval" par "rugby" et le tour serait joué.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci André une autre fois peut être mais j'ai lu l'article et j'ai découvert avec surprise que là encore il était question de Laporte . Il est vrai que l'attrait du picotin et de l'avoine ... Bref notre ubiquitaire Président avant de s'occuper de nos bourrins du rugby s'était intéressé au sport hippique : sans doute fan de cravache et de mors aux dents ? Alors Secrétaire aux Sports, il encouragea en effet les paris en ligne ; conséquence immédiate, les hippodromes commencèrent à perdre leur public - Bref, on peut aimer le cheval et contribuer à sa perte . A toujours miser sur les pires instincts de l'homme, on finit toujours par tuer ce qu'on a le plus aimé . Bien naturellement cette dernière phrase est valable aussi pour le rugby .

      Supprimer
  20. Salut l'ami Tautor des Quinconces,
    Bon, pour moi, (comme pour Pierrot), le CAB, c'est terminé depuis longtemps.
    Je regarde avec beaucoup de tristesse, (de nostalgie aussi certainement) l'évolution des choses, du club comme du rugby en général.
    La passion du jeu reste intacte, surtout la formation, mais j'ai beaucoup de mal à me reconnaître et à m'identifier dans cette évolution, certes normale mais peu contrôlée, ...et de tout ce qui se passe aujourd'hui, sur les terrains comme en dehors, dans les relations entre les acteurs de ce jeu magnifique, joueurs, entraîneurs, dirigeants, supporters,...
    J'ai quitté le club en 2009, après 50 ans dans le rugby, (joueur bien sûr, mais aussi éducateur, entraîneur, Dr Sportif, formateur de formateurs,)... aujourd'hui je suis passé à "autre chose" (famille, golf, peinture, lecture,...)... et j'en aurai fini avec la formation fin mai , avec la certification des diplômes d'entraîneurs au Comité Régional qui ferme ses portes pour laisser la place à la ligue Nouvelle Aquitaine et à l'équipe Laporte qui prendra le relais. (on attend le "programme")
    Alors je ne sais pas si le chemin est tracé ou si le sillon sera le bon, pour le CAB comme pour la Ligue, je regarde tout ça avec détachement (mais aussi avec un peu de curiosité), mais je suis content de faire partie des Quinconces et d'y retrouver sur le blog de Richard, comme à Treignac, beaucoup d'affinités et de points communs avec tous les bloggeurs ! ...qui font souvent preuve d'une grande connaissance du jeu, également d'une grande culture, et pas seulement sportive, ce que j'apprécie pleinement .
    Une pensée pour l'ami Nini qui doit être plus malheureux que moi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et bien tu vois, Christian, c'est un peu comme moi avec La Rochelle, toute proportions gardées (je n'ai joué que de 7 à 17 ans au Stade Rochelais et jamais en équipe première). Club formateur, ô combien. Mon parrain est Jacky Adole (ancien n°8 qui aurait mérité une sélection, éducateur des juniors trois fois champions de France dans les années 70 avec des gamins du cru, et entraîneur de l'équipe première qui fit tomber la même année Toulon, Béziers et Brive à Marcel-Deflandre). Et bien je vais t'avouer que je ne me reconnais plus dans ce club qui recrute tous azimuts, laisse partir ses jeunes, fait cracher AC/DC dans la sono avant le coup d'envoi. Ce n'est plus le club que j'ai connu, c'est autre chose, une entreprise. Florissante, mais une entreprise. Qui assure du lien avec le public et le ville, la région aussi, ce qui reste l'essentiel, mais en lançant des gladiateurs tête la première sans se soucier de leur santé (cf Botia). Le Stade Rochelais est désormais à la Nouvelle-Zélande ce que Montpellier est à l'Afrique du Sud.
      Mais bon, c'est ainsi. De toute façon, je ne suis supporteur d'aucune équipe : seul le jeu m'intéresse.

      Supprimer
  21. Sergio,
    C'est quoi ce vacarme en Drôme ? Ca pisse dru dans le coin ....
    http://www.rugby-addict.com/article/general/francetvinfo/5ae58603e054473df03aeb52/drome-une-finale-de-rugby-amateur-interrompue-pour-cause-de-bagarre-generale?lang=fr&utm_campaign=post-auto&utm_medium=facebook&utm_source=rugby-addict-fr

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben quoi, dans la drôme on est pour la tradition !!! Le professionnalisme, non ! la générale, oui !

      Supprimer
    2. La tradition ce n'est pas déguster 🤔😂

      Supprimer
    3. Je viens faire amende honorable !
      j'ai fait mon post d'hier juste pour rigoler... Mais ce matin j'ai vu l'article du Dauphiné Libéré qui raconte l'affaire. Ben, c'est pas drôle du tout !! C'est même d'une tristesse sordide...
      L'article est hallucinant. Les joueurs semblent s'être une peu chauffés ''à l'ancienne'', c'est à dire dans les règles et dans les limites de l'acceptable, mais ce sont les supporters (!? ) qui ont disjoncté, envahissement du terrain, pétards agricoles avec des projectiles dedans, manquait plus que les bombes à fragmentation et quelques missiles, il a fallu que les pandores interviennent pour arriver à calmer le truc après plusieurs minutes (c'est long, plusieurs minutes !). En plus, il n'y avait même pas photo au score (17/0), ils ne pouvaient même pas se sentir volés sur le fil. Non, simplement de la connerie brute, la castagne pour la castagne, se sentir fort parce qu'on laisse le mec d'en face en sang...
      Et là on peut même pas accuser le fric !
      L'homme est vraiment une sale engeance, heureusement qu'il y a les quinconces pour relever le niveau !

      Supprimer
    4. 👍👍👍🏈🏈🏈

      Supprimer
  22. et maitenant il va falloir se munir d un rapporteur pour savoir a quel degre s exprime les gens
    encore une fois le cabotin president de Toulon n assume pas ses propos
    marre de cette engeance qui modifie toujours ses premiers dires

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison, Allan, ça fait déjà un petit bout de temps qu'il commence à me courir sur le haricot, Mourad. Il se mêle de tout et surtout de ce qu'il ne connait pas, passe son temps sur et dans les médias en recherche de reconnaissance et de notoriété. C'est un pollueur.

      Supprimer
    2. En plus, là, il baisse son pantalon. A force de se multiplier sur tous les sujets sans recul, il fallait bien que ça arrive un jour.

      Supprimer
    3. Pour ça que lorsque on me dit qu’il est intelligent j’ai des doutes ... En tout cas pas celle du tempo du propos

      Supprimer
  23. Allan on boira un pot à sa santé dans la semaine.
    Christian dans L'Equipe Lamaison a fait comme toi en s'intéressant seulement aux amateurs. C'est peut-être la voie.
    A Antequera j'ai suivi un beau tournoi universitaire. Pour les amateurs de golf je vais contribuer à mieux le faire apprécier...bon dimanche
    Allez Marbella!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Antequera, la ville des apothicaires 👍

      Supprimer
  24. UBB /RC 92, un match convenu, sans enjeu,ou la plage est une symbolique, pauvre Président Marti a côté du multimillionnaire Lorenzetti ...Que vient faire Radadra dans cette galère ? Beaucoup de passes interceptées bizarre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne regarde pas le match, passant le dimanche avec une de mes filles qui revient de Madagascar où elle a bien œuvré pour une ONG (fierté du papa) dans le cadre de son Master 1 d'anthropologie. En tout cas, le R92 semble monter en puissance. Ca va nous donner une grosse phase finale, ça...

      Supprimer
  25. Il ne fait pas trop envie ce Top14 et je commence à me demander si y retourner serait une bonne chose pour le FCG . Après une saison en enfer avec la descente au bout, on sent que le club essaie de se reconstruire . Le parcours en PRO D2 a été exceptionnel ; OK rien n'est fait mais la question de la remontée est de plus en plus prégnante et non un espoir lointain . J'ai beaucoup apprécié personnellement les matchs de Pro D2, plus proches sans doute du rugby dont j'avais l'habitude - avec bien sûr quelques réserves car hélas, la pro D2 tend à singer stupidement sa grande soeur de Top14 .Au point qu'aujourd'hui où les supps de Grenoble se prennent à rêver de remontée, je suis de ceux qui s'en foutent complètement et pensent que rester encore un ou deux ans en ProD2 serait bénéfique à l'équipe pas encore stabilisée selon moi . Avec le risque bien sûr d'y rester ... définitivement . Alors est-ce grave docteur(s) ? Vaut-il mieux remonter avec une équipe de bric et de broc, et finir en vrac ou régner en maîtres absolus (hi hi hi ) sur une division inférieure ?
    Tel est le problème dauphinois du jour dont bien sûr personne n'a rien à cirer .... Au passage si j'avais l'énergie que me prête André j'écrirais une supplique pour que les medias du rugby - axe Midol/ Paris - s'intéressent davantage aux équipes du Sud-Est . Mais je ne suis pas bonne dans la supplique, et ça virerait très vite à la semonce voire au réquisitoire ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On peut tenter de faire passer mais c'est endémique...
      Pour ce qui est de la Pro D2 celui ou ceux qui monteront n'héritent pas d'un cadeau, ces vrai. Mais les espérances depassent les craintes. Il faut comme Agen creuser et former...

      Supprimer
  26. USAP / MDM comme quoi une poire mal servie coûte une finale ... Heureux pour Lanta, Beaumontois de souche, de pouvoir aller en finale et peut être en top 14 à condition de ne pas faire une fausse route en dégustant des noix

    RépondreSupprimer
  27. Malafosse a creusé son trou , à l'ancienne ... en partant à l'attaque du Chateau mais en plein jour ...

    RépondreSupprimer
  28. Mon coeur a un peu chaviré quand à Chaban Delmas , le public s'est levé à la sortie d'Aveï, oui le petit Bibendum, pour moi l'un des plus grands du top14 (bien sur les années passées)
    Quant à l'USM, quand on est con on est con et je ne félicite pas PP Lafond, d'autant que je l'ai déjà vu faire des coaching bizarre.
    quant au commentateur de C+ un certain Groussard, ferai mieux de se renseigner ou de bien suivre le rugby avant de dire des inepties sur Sergueiev

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Georges
      Une rasade suffit avec le Mirabel 👍👍👍

      Supprimer
    2. en tout cas, les supporters de Grenoble sont revenus enchantés par l'accueil à Sapiac avec un public chaud bouillant certes mais qui a respecté les joueurs adverses au point de les saluer chaleureusement à leur sortie du terrain ; bien d'accord avec toi sur les commentateurs pas du tout à la hauteur ... à se demander s'ils préparent sérieusement leur travail !

      Supprimer
  29. Ça va glisser mais pour qui le ST ou LR ? Avec ou sans bonus ?

    RépondreSupprimer
  30. Forts devant ! Comme à la grande et Belle Époque !

    RépondreSupprimer
  31. Fort ? Match lent, terne, ou les enjeux sont supérieurs au jeu helas ..ce qui risque de coûter un quart a domicile au ST

    RépondreSupprimer
  32. Dumayrou niveau international vraiment ?

    RépondreSupprimer
  33. La Rochelle une équipe ordinaire de milieu de tableau du Top 14

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un poil dur Tautor non ? Le temps n’arrange pas les choses pour les deux , donc évidement match lent
      Même nous on aurait pas fait mieux 😉

      Supprimer
  34. Tellement fort qu'on joue les barrages sic. Et un carton rouge en prime. Le R 92 est parti peut être pour faire le doublé mais attention au RCT

    RépondreSupprimer
  35. Peu aurait prédit qu’ils jouerait les barrages cette année mais bon je cherche pas à te convaincre ... certain prédisait 10 ans pour qu’on revoit le ST dans le dernier carré ... du coup je ne boude pas mon plaisir , quand on aime on est pas toujours objectif
    Racing costaud ! RCT se rapproche , Montpellier sera pas facile à prenez non plus

    RépondreSupprimer
  36. Francois
    Je suis ravi pour le club après 6 ans de disette ...mais bon on l'a faisait un peu trop belle la mariée ...nous sommes bien mais pour accéder à la marche au dessus il va falloir montrer autre chose ....c'est là qu'on est un peu court en terme de banc ... Un match de plus a la maison Lacroix aurait signé de suite en début de saison 👍

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne boude pas mon plaisir que mon équipe joue un barrage .
      Oh mon dieu je deviens un supporter chauvin
      J’aime trop ce club et cette ville Toulouse
      Oh ma ville oh Toulouse
      Et ce chanteur que dis je ce poète Claude.
      Tout m’attire .
      Bon pourront ils tenir devant des Toulon Montpellier et R92
      Je ne le pense pas sauf si ils jouent autrement ils ont morts
      Bonne soirée à tous
      Et pour Gariguette profite de ton équipe c’est l’essentiel
      Et pour Brive je suis triste pour eux, j’aime bien ce club.

      Supprimer
    2. Bien sur Tautor , on y est pas encore et comme toi Ge je pense qu'ils leur manquent 15' de maitrise pour aller jouer une nouvelle finale . Nous sommes sur le bon chemin , le recrutement et la montée en puissance de quelques jeunes comme ils l'ont toujours très bien fait sera nécéssaire pour la saison prochaine , surtout que Clermont ne va pas se trouer deux années de suite ...
      TOU LOU SAINS !

      Supprimer
  37. Bonjour à vous,
    Vous dire combien je suis triste pour le CAB est bien faible pour vous faire ressentir la peine qui me tord les tripes, la colère aussi devant ce qui ressemble à un beau gâchis, la semaine post-Treignac qui fut remplie de bien des choses, m'avait laissé espérer une révolte, que je croyais deviner dans les déclarations du staff et des joueurs, visiblement bien plus inspirés en paroles que ballon dans les mimines. La rencontre contre le SF fut un -pas- joli résumé de la saison, des approximations dans les initiatives de jeu (initiatives, bon, pas pousser non plus, disons une inadaptation aux situations proposées par le jeu), des joueurs sans idées directrices, sans collectif, sans âmes, et grave de grave de grave dans un match ou tu vis ou tu meurs à la fin, pas de révolte, pas de provocations même insensées -après tout z'avaient quoi à perdre ??-, des entraîneurs absents du truc, bref le rugby amitié-copinage-collectif-ballon devenu bouillon de vie triste sans fanfreluche.
    Alors triste Nini, et comment, laisser partir des gars comme Méla et faire avec un gars comme Irribaren une juteuse affaire financière plutôt qu'un capitaine de jeu, quelles conneries !!!!!!!
    Et demain, en PRO.D2 ou en FLOP.14 ou même en fédérale.1, peu importe le niveau, j'ai du mal à croire que ce club -que j'aime au-delà de toute raison- me réconciliera de ce désamour qui s'installe.
    Bon, c'est la vie, je vois que les supporters du ST se portent mieux que moi, tant mieux pour vous, il reste que notre sport, à lire tous vos brillants commentaires, devient un ersatz de ce que nous avons connu, les hommes de pouvoir genre JL ou MB ou MA insultent les valeurs du rugby, les joueurs Français sont des enfants gâtés qui vivent le présent en mélangeant travail et fric plutôt que plaisir et envie, les joueurs étrangers ont trouvé un pays où vivre une pré-retraite dorée sans se faire trop de mal, et tout le mercantilisme ambiant, dans lequel se complaisent, malheureusement, en plus des joueurs, entraineurs, arbitres, dirigeants et tous les crocodiles qui se nourrissent de la bête.
    Bon, le CAB habillé tout de noir me rend chagrin et violent, allez vous quitte ici, mais merde !!!!!
    Prono gratuit, je crois que le RCT, barrage ou qualifié 1/2 direct, sur ce que j'ai vu à ce jour du championnat, sera le gros morceau de la fin de saison, pour ma part je les vois dévorer tous les autres prétendants.
    Anecdote, club d'à-côté, qualifié chpt de France honneur, entrainement pour peaufiner les rouages, UNE HEURE DE PHYSIQUE, et du fractionné, et des diagonales, et des abdos, des sprints, puis grosse séquence de collisions car faut pas oublier les fondamentaux, ensuite ............ Les buteurs dans leur petit monde, les gros entre joug et touches, petit jeu derrière mais sans les buteurs donc pas de 10 ni de 15, le 9 avec les gros, bon dimanche dernier y'avait la finale du comité z'avaient pris les mêmes éléments de préparation, ont pris 33 points dont 5 essais, mais on notera la continuité ......... C'est pour toutes ces raisons que ce sport qui m'habite véritablement (pas un mot, vraiment le rugby m'a formé petit, m'a bâti ado, m'a grandi adulte et l'ai pratiqué puis enseigné et maintenant observé avec déraison et passion), le rugby me fatigue, me lasse et me met en colère devant ce que les gens en font, surtout les gens qui en sont chargé.
    Allez, tiens parait que le ciel corrézien n'en finit pas de pleurer, si ces trombes d'eau pouvaient laver ce jeu et en même temps faire retrouver au CAB ses couleurs d'origine !!!!!!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer

    2. Nini
      Le rugby professionnel est un métier plus un jeu.
      Un métier ou tu “DOIS” aller à l’entrainement Et jouer ou No money 💰 nous avons tous joué au Rugby dans les quinconces et pas exercé le métier de rugbyman.
      Autre temps autre mœurs
      Mon seul mentor était la troisième mi temps et mon ami binouse 🍻🍺
      Ce n’est pas du tout le même sport.
      Donc je ne juge pas ce sont des professionnels et je n’ai jamais eu le niveau ni l’envie de me comparer à eux.
      Reviens mon ami les quinconces sont là pour cela.
      Le Gé

      Supprimer
    3. Personne Nini , personne ne nous enlèvera ce que ce sport nous a donné , ça nous appartient à chacun , ces joies , rencontres , font partie de nous . Aujourd'hui c'est autre chose , une autre dimension
      Ceci étant dit j'ai été voir de passage à Paris jouer un club d'honneur et j'ai retrouvé cet atmosphère d'amis qui se retrouvent avec grand bonheur ,qui se connaissent pour la plupart depuis l'école de Rugby . Ils ne vont pas retrouver des collègues de boulot , non c'est pur plaisir basta . Quand je demande à mes jumeaux de petits fils ( 9ans ) qu'est ce qui leur plait la dedans , c'est de faire quelque chose avec les potes , j'aime mon entraineur , jouer , gagner les matchs , je commence à comprendre que faire marquer c'est encore mieux que marquer , voila c'est toujours la et ce sont des centaines de milliers de licenciés , de bénévoles et ça ne disparaitra jamais

      Je suis prêt à parier qu'une fois la crise de croissance terminé , le Rugby pro va retrouver le nord qu'il a perdu ,et soyons honnêtes il y a quelques bon matchs , toujours la magie de la victoire avec ses émotions , même professionnel seul le sport est capable de provoquer des émotions incroyables

      Supprimer
    4. Je plussoies. Le rugby n'est pas simplement le ou un championnat.

      Supprimer
  38. Un petit coucou à Georges avec qui je partage depuis longtemps cet avis sur Avei.
    Et un gros poutou à notre Dauphinoise ; le FCG ne montrera sûrement pas, mais sa saison, sa dynamique et le petit chef d'oeuvre d'hier ça le fait, ou bien ?
    Allez Chevreuse

    RépondreSupprimer
  39. Mourad en « négociation exclusive « pour 10% du capital .... toujours les grandes formules
    Le RCT fabrique à champions dit il , nouveau sponsor Pedigree pour Mourad éleveurs de champions ..,
    Allez c’est du second degré , au premier degré que je trouve bien c’est qu’ils souhaitent former des talents qui figurent sur la feuille de match , l’intention est bonne mais pas désintéressée car lui et d’autres feront évoluer les choses pour qu’un joueur forme soit un actif commercialisable ... logique business juqu’au bout , doucement mais sûrement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ça, François, exactement ça : désormais tout prendre au deuxième degré. Voire davantage. Pour en avoir parlé un jour avec lui, Mourad aime le buzz, recherche le buzz, il a mis de l'argent pour prendre de la lumière, il souffre de reconnaissance. C'est plutôt un mec sympa, intelligent, cultivé. Mais il ne peut pas s'empêcher de frimer.
      Une fois ça dit, je me plonge sur le commentaire de Pomasson qui n'est pas fondement.

      Supprimer
  40. Il y a quelques années, Boudjellal a déclaré -déclaration malheureusement noyée dans le flot incessant de son inépuisable logorrhée médiatique- qu’il souhaitait un jour devenir champion de France avec une équipe formée localement.
    Ce challenge semble très illusoire... Mais ce diable d’homme, multiple, malin et fatigant a plus d’un tour dans son sac. Et de la suite dans les idées. Je le soupçonne donc d’avoir le réel espoir d’aller au bout de ce désir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison, Pom, il en rêve. Mais si on note le nombre de joueurs passés par Toulon (Maestri, Fickou, Andreu (lui il revient), Menini, Orioli, etc...), il pourrait bien en misant sur les JIFF et son centre de formation parvenir à obtenir cette équipe de Toulonnais dont il rêve. Tout en sachant - quelqu'un parviendra à lui dire - que ce qui a enrichit le RCT, ce sont aussi les apports (Tordo, Melville, Tremouille, Orso, Hueber, Fourniols, pour ne prendre que quelques exemples) durant les grands heures.

      Supprimer
  41. "Jonah : le souffle de la colère", revu pour la trois ou quatrième fois avec autant d'émotion.
    Au delà du formidable joueur qui semble écarter les adversaires comme des moustiques reste toute la tendresse, l'humilité, l'humanité de l'homme,un bonheur.
    Une époque ou tout le monde, même avec la fougère sur le coeur,redoutait les bleus !
    Allez les souvenirs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La réussite de Jonah est d'abord celle de son premier éducateur au Wesley College de South Auckland. Ou comment transformer de la graine de voyou en champion. L'icone, c'est encore autre chose.

      Supprimer
    2. Et oui, Ritchie, si quelque sachant de nos dirigeants pouvait se réveiller un matin en se disant que le sport pourrait aider nos banlieues, et inversement.
      Et non, coquin de Basque, je n'ai pas envie que mon pays déserte les relations internationales , quelle suffisance, quel aveu de faiblesse aussi.
      Allez au muguet.

      Supprimer
  42. À propos de AB , c’est quoi les objectifs de Jacques Brunel pour cette tournée ? On entend plus trop «  au minimum x victoires scande par BL , qu’on entend plus trop d’ailleurs ... serait curieux qu’il n’ait pas d’objectif le Jacquot , comme le Guytou ou alors .....

    Vu le nombre de blessés et de futurs opérés qui ne partent pas , ils ont bien raison de prendre soin d’eux et d’éviter une tournée qui dans les calendriers de fous est d’un intérêt limitée , je sais Jean Lou tu n’es pas d’accord 😉 Allez d’accord revu d’effectif et appropriation du système de jeu ! Le quel au fait ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. François, pour en avoir discuté avec lui, JB souhaite une victoire et deux tests solides durant lesquels les AB auront été mis en difficulté.

      Supprimer
  43. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  44. 1e mai
    Fête du travail ... Mais pas celle du rugby tellement les chantiers sont en jachères voir en vrac à commencer par le haut niveau. L'EDF, le VII, les filières pour retrouver un rang mondial plus honorable. Mention très honorable pour les filles et les moins de 20 ans. Autres chantiers, restructuration du monde amateur Pro D3, la formation, les filières scolaires et universitaires, les écoles de rugby, etc. Reste le barnum top 14 et Pro D2. Ne faudrait-il pas refondre la Pro D2 en championnat des Provinces et le top 14 en franchises ? Que du bonheur non ? Il va falloir agiter les clochettes mais lesquelles ?
    Qui dit muguet dit Bonheur mais lequel hormis d'aimer l'ovale ? L'extase n'est plus au rendez vous que rarement. Si on doit attendre le tournoi, la Champion's Cup ou le Four Nations pour rêver autant dire il vaut mieux aller à Treignac plus souvent ! Pour le reste, Mourad pour ses propos décalés ne merite pas d'être chevalier, Brunel va faire sparring partner chez les AB et les ligues vont faire leurs apparitions avec un contenu creux ... Bref une belle journée en quelque sorte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais non le rugby va faire une mue gai et les cloches vont sonner pour ce renouveau
      T’inquiète tant que les quinconces sont là notre rugby 🏉 vivra
      Et pour Christian et Nini
      Faute de Brive on mange des brêles 😊
      Cadeau mes amis 🍀

      Supprimer
    2. Faute de Brive on mange des brêles : j'adore...

      Supprimer
  45. Je constate que Treignac ne passionne que les Quinconces, ce qui est normal. L'année dernière et cette année, le mois d'avril est au plus bas. C'est le moment où les membres du club-house se retrouvent entre eux. Sans doute que les autres bloggeurs se sentent un peu exclu de ce moment de partage réel et n'ont pas grand chose à ajouter ni à retrancher.
    Pour ma part j'espère seulement que nous serons juste un peu plus nombreux l'année prochaine. Onze pour accueillir Pierre Villepreux, ça faisait un peu court, avec le recul. L'année prochaine sera cruciale pour l'avenir de notre réunion, même si chacun a pris beaucoup de plaisir à se retrouver et à échanger en profondeur.
    Vous êtes quarante-cinq inscrits pour seulement onze présents. 25 % à la louche. Pas terrible. Ce qui pose, à terme, la question de la pérennité de ce week-end.
    Qu'en pensez-vous ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour ma part, je suis d'avis de tenter le coup encore l'année prochaine. D'abord parce que nous avons passé un chouette moment, même sous la flotte.
      Parce que Le Gé nous a synthétisé les idées que nous portons pour faire avancer le rugby que nous aimons et que ce sera l'objet de la prochaine chronique.
      En revanche, pas certain qu'il faille déplacer un interlocuteur l'année prochaine au risque qu'on se retrouve à dix. Le prochain Quinconces pourrait être l'occasion d'échanger entre nous, ce que nous n'avons pas encore fait.
      Aussi, notre ami Didier met en vente son gîte. Reste à voir si nous allons du côté de la vallée du Rhône (Romans) comme imaginé.
      Voici donc des chantiers ouverts : je suis à votre écoute (lecture)...

      Supprimer
    2. treignac vivra nous partîmes 11 et par un prompte renfort nous vîmes 45 en arrivant au port
      La cochonnaille sera de retour à Treignac l’année prochaine
      Treignac trop de gnac pour abandonner
      À vous revoir tous
      Une date et nous y serons

      Supprimer
    3. Mais Christian Pierre sont des hommes du quinconce maintenant et nous les accueillerons tous toujours et ils viendront
      J’en suis sûr

      Supprimer
  46. J'ai toujours pensé qu'il serait difficile de pérenniser un RV annuel!
    11 pour accueillir PV, c'est peu effectivement, vu la stature du bonhomme. (Et moi qui croyais qu'on allait être débordé !)
    Bon, régional comme moi, c'était relativement facile de le convaincre. Le respect et l'amitié envers toi, Richard, ont fait le reste.
    Délocaliser, la vente du gîte l'imposera ! Où que ce soit, il sera toujours difficile de réunir plus d'une équipe à 15.
    Les occupations, les aléas, les empêchements des uns et des autres, les kms également, la date,... sont des freins à la réunion fort amicale, intéressante et sympa des bloggeurs. Ce sont de belles rencontres.
    Doit-t-on se retrouver tous les ans?.... inviter un intervenant chaque fois?...je n'ai pas les réponses... ce que je sais, c'est que j'ai beaucoup de plaisir à lire le blog même si avoir rencontrer et échanger avec certains d'entre les bloggeurs est un plus !

    RépondreSupprimer
  47. 45 bloggers, 11 présents, aux élections presque 60% d'abstention ... très simple, fixons un lieu et une date pour l'an prochain, une date butoir un mois avant: si on est pas 15 on annule le séminaire. Peut être en juin il fait un peu plus chaud, en bord de mer, en bord de rivière .... Cricri qu'en a dit Pierrot ? Faut-il un parcours de golf comme en Couserans ? Ou alors partons faire un WE pendant le tournoi ? Bref, des idees et des possibilites il y en a ... Mais les "Quinconces" n'est ce pas qu'un blog de passionnés qui font leur psychothérapie rugbystique 🤔😂😂😂

    RépondreSupprimer
  48. ou alors 2 ou 3 WE répartis sur toute la France permettant ainsi à chacun d'aller au plus près et aux veinards oisifs et fortunés - les retraités hahaha ! - d'aller partout ; seul Richard aurait l'obligation morale d'être de toutes les réunions en guest star mouhahaha !
    pour le quart Sud-Est il y a des gîtes pas mal en Drôme Provençale par exemple qui permettent de loger tout le monde dans le même lieu et de cuisiner ensemble ( voir "Grands gîtes " sur Internet )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourquoi se séparer nous sommes une équipe maintenant les avants ne se séparent jamais des arrières
      Donnons une date dans un an au mois de juin un an à l’avance cela devrait se faire je comprends que nous ne pouvons pls aller à Treignac c’était pourtant bien.
      Et allons plus près de Grenoble si il le faut

      Supprimer
    2. hé non mois de juin = le bac pour moi ! tu vois ça commence ...

      Supprimer
    3. Je pense qu'on va rester sur avril et à Treignac tant que Didier n'aura pas vendu. Mais annuler un mois avant alors qu'il faudra réserver un gite six mois à l'avance, ça ne va pas être possible.
      il faut surtout que les Quinconces bloquent le week-end de la deuxième semaine d'avril et puis c'est tout... Ca doit être possible, quand même, non ? Sinon, et bien on restera dans le virtuel (ce qui est déjà pas mal) et on se verra au gré des vents et des phases finales ici et là... Mais de toute façon, ça ne peut pas être quelque chose de grave.

      Supprimer
    4. Ok on bloque le deuxième week-end d’avril c’est fait

      Supprimer
  49. oh ! m...... rencontré et échangé évidemment !!!

    RépondreSupprimer
  50. bon allez ça fait longtemps qu'on n'a pas fait d'anglais alors ....

    Trois personnes sont convoquées pour un entretien d'embauche en Angleterre.
    Arrivés au test d'anglais, le recruteur leur dit: "Faites une phrase avec les 3 mots suivants : green, pink, yellow."

    C'est d'abord le Belge qui se lance :
    "I wake up in the morning, I eat a yellow banana, a green pepper and in the evening I watch the Pink Panther on TV".

    C'est ensuite au tour de l'Allemand :
    "I wake up in the morning, I see the yellow sun,the green grass and I think to myself: I hope it will be a pink day".

    Enfin, le Français s'avance et dit:
    "I wake up in ze mornink, I hear ze phone: "green.....green...green... "
    I pink up ze phone and I say "Yellow?"...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. zat iz tough for uz , d'aileurs notre Président zozote quand il parle Anglais , mais bon au moins il le parle ...

      Supprimer
  51. 'yellow' à tous ! Vous zélu et aurais bien voulu chialer dans un pur esprit Quinconces (même sur Brive) mais n'y suis point parvenu, merdalor. Richard, s'il s'extraie du Munster, pourra-t-il en dire plus sur les Barbarians français qui, s'y j'ai bien entendu, vont se cogner les Crusaders et les Hurricanes pendant que les Bleus vont décevoir Brunel ? Merki d'avance.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Richard, il est off avec un bronchite carabinée qui le tient éloigné du rugby et du bureau, alors...

      Supprimer
    2. Et maintenant, la goutte au nez

      Supprimer
    3. Ben oui hein mauvais whisky 🥃 irlandais
      Allez remet toi mon ami
      Le Gé

      Supprimer
  52. Bonjour à tous

    En ce qui me concerne les 2 premières semaines d'avril , ce sera toujours niet , car AG de la ligue contre le cancer (date obligatoire ) ! Selon le vieux dicton, "les absents ont toujours torts" , donc c'est ma faute ....mais là encore selon l'autre vieux dicton " personne n'est indispensable" !
    Je n'ai pas de solutions a vous présenter , ni de dates ni de lieux qui satisferaient tout le monde ; aussi en bon royaliste que je suis , je me plierai a la volonté du Roi que vous êtes tous , puisque vous représentez le Rugby , sport Roi !
    Bises à tous
    Ps Gariguette , j'ai adoré ta blague

    RépondreSupprimer
  53. Bonjour, déjà à la maison ce P ... E ... de M ... de CAB avait installé l'hiver pour unique saison, voilà t'y pas que l'hiver le vrai revient s'installer, y'a plus de saison ma pauvre dame.
    Pour les rencontres des Quinconces, Treignac ou ailleurs, pas facile d'installer dans la durée ce genre de regroupement, en s'y prenant très à l'avance les aléas de la vie font qu'arrivé à la date un certain nombre ne peuvent plus être dispos, en s'y prenant au dernier moment les empêchements du moment ne peuvent être contournés.
    Alors ici aussi l'adaptation situationnelle doit primer, c't'un peu comme sur le terrain, le 10 attaque la ligne et tous les autres au soutien, en l'occurrence Richard envoie la date et le lieu, et à nous de jouer, ou pas, mais je ne voie pas quelle organisation mettre en place, bref Quinconces comme les Barbarians, une philosophie épicétou !!!!!!!!!

    RépondreSupprimer
  54. Kekun d'ici pourrait m'expliquer ce que l'EDF va aller faire en NZ cet été ??? entre les blessés (réels ou supposés) dont la liste s'allonge comme le nez de Pinocchio, les finalistes cuits et faisandés, les par défaut, les malgré nous et j'en passe ( et pas des meilleurs), JB and co (je fais des progrès in English, miss Gariguette, no ???) quels objectifs ??? Les types qui vont percevoir le paquetage et prendre le zinc, au pire vont prendre des tôles et on ne leur en voudra pas, au mieux ils se soudent devant l'adversité et nous font des rencontres de qualité, dans les deux cas, retour à la maison, exit ces joyeux compagnons d'une tournée en passant, retour des blessés, fatigués, curistes, requinqués, tire au flanc et peigne cul, vive la continuité, la construction, la progression par étapes.
    Je crois, le dis et le répète, ces tournées ne riment plus à rien, à rien qu'entretenir la manne économique devenue épicentre du rugby mondialisé, elles desservent grandement notre sport, brisent les joueurs, rendent idiots les entraineurs et perdent chemin faisant tous les amateurs de ce beau jeu de mains et de pieds qui ne se retrouve plus dans ces tristes et lamentables prestations à répétition dont l'intérêt et le contenu sportif décourageraient le plus passionné.
    Bref, vite revenir à la raison, tournoi des 6 nations inchangé chaque année, année.1 CDM pas de tournée, année.2 tournée équipes hémisphère sud en Europe, année.3 tournée équipes Europe en hémisphère sud, année.4 CDM pas de tournée. Bien sûr la refonte des championnats et calendriers doit être entreprise pour que ça marche, m'enfin à un moment, nos dirigeants vont bien entrevoir la nécessité de changer les choses, au lieu de faire preuve de cécité et accélérer vers le mur là-bas qui lui ne bougera pas.
    Suis d'accord pour dire que le rugby pro n'est plus le jeu que l'on a connu et qu'il est devenu un monstre tentaculaire dont le fric est le nerf agitateur, mais bon, une fois dit, on se résigne et on passe à autre chose ?? On va vers le rugby amateur ?? Attention, voyez pas que ce dernier copie tout, se dénature, et va finir par devenir aussi con que son grand cousin ?? Oui oui oui, reste des oasis, en séries, où que ça sent bon l'antan, l'huile camphrée et ce sont les fils des pères qui ferraillent sur les gazons naturels, pour combien de temps ???
    Allez, hauts les cœurs et les chœurs des Quinconces, comme les petits ruisseaux font les grandes rivières, notre petit chant parviendra bien un jour -ou l'autre- à titiller les oreilles d'autres, et si pas, et bien tant pis, du moins aurons-nous chanté et magnifié notre beau jeu et ses bordures.
    Quel pays, 1° mai fête du travail, muguet et chansons, défilés et boissons, ouvriers et patrons, même ça vont arriver à le dénaturer, va pas rester grand chose à nos cadets pur égayer leur vie à ce rythme.

    RépondreSupprimer
  55. Nini
    Pour le voyage au pays du long nuage blanc on parle d'une revue d'effectifs en vue de la coupe du Monde. L'EDF une colonne de vacances avec Jacques le vieux "mono" accompagné de 3 puceaux et d'un garde chiourmes pour surveiller les dortoirs 😂👍 ..... Même pas honte les gars. Pour Treignac, Richard pose la date et viendrons les plus disponibles.
    Allez le Réal

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. AH AH !!!!! Voilà maintenant quelques années que l'on procède, tournoi après tournée, stage après préparation, match après match, à "une large revue d'effectif", laquelle, de défaite encourageante en victoire aléatoire, n'est jamais terminée, toujours recommencée, et sans cesse remise sur l'ouvrage telle le pull de Pénélope, AH la s...acripante.
      Pour Treignac, ou ailleurs, oui c'est la bonne méthode je pense, cependant attention fin mars anniversaire maman, avril Pâques et ses chocolats, l'agneau et tout ça sans compter pas se découvrir d'un fil, mai fais pas ce qui me plait -anniversaire ma moitié- puis wouacances famille, en plus le 1 on défile on casse tout et on bouffe au mac'do, le 8 on regarde le défilé qui casse rien et on bouffe resto, bref pas de problème pour moi, ne serait-ce que ces détails, allez vas'y Richard pose ta date épicétou !!!!!!!!!!!!

      Supprimer
  56. ............ Je rigole, ma maman a bien compris que sa date d'anniversaire était sujette à caution et au calendrier des Quinconces, mon épouse voit d'un bon œil quelques jours de paix avec fifille, les chocolats on peut faire l'impasse selon mon médecin, le pauvre agneau verra sa vie prolongée, pas belle la vie ?????

    RépondreSupprimer
  57. Je commence ce soir mon apprentissage en aviron, espère encore demain pouvoir converser avec vous !!!!!!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le sport c'est bon pour le cerveau ... l'aviron un des 3 sports d'endurance les plus durs, mets le gps et le cardio frequence mètre 👍👍👍

      Supprimer
  58. Ok
    On bloque le 12, 13 et 14 avril 2019 à Treignac ou ailleurs.

    RépondreSupprimer
  59. 12-13-14/IV/19 bloqués. Treignac, c'est bien : y pleut, ça caille, le confort est limousin et le design corrézien, l'avenir aussi radieux que celui du CAB et Gariguette nous dispensera à la veillée des cours de swahili pendant que nous déglutirons des vins de pays où on savait même pas qu'y zavaient planté de la vigne. Allez, j'déconne (quoi que). Faut bien que je passe ma déception de n'avoir jamais pu me libérer, merde quoi ! Sinon, y a les Tonga. On ramènera quelques gros en paquets-cadeaux pour nos présidents vénérés.
    Ultime solution : parler rugby ici même, avec de vrais échanges du genre 'pourquoi Gorgodze est-il le plus grand joueur de tous les temps', ou bien 'êtes-vous plutôt Merlaud ou Gabernet ?'. Richard, soigne-toi et arrête d'avaler des trucs qui entretiennent ta bronchite, re-merde alors !

    RépondreSupprimer
  60. Quand même un petit plus dans ce blog, non ?
    Une ambiance, des connivences, un sentiment de camaraderie, plus si affinités; souhaiter se rencontrer de temps en temps me semble une idée aussi belle que nécessaire et j'enrage pour ma part de n'y avoir jamais encore participé.
    Causer Rugby, de tout, de Rugby aussi, autour d'un verre et de roboratives agapes, fô conserver, surtout si on cause Rugby.
    Allez y à pas de mal à se faire du bien, et en plus si on cau...., bon, ça va!

    RépondreSupprimer
  61. le 12 13 14 avril ; il y a 95 % de malchance que je n'y sois pas ! dommage !

    RépondreSupprimer
  62. Lorsqu'on invite PV à s'exprimer sur le haut niveau, il commence par les enfants de douze ans, pour finir avec les joueurs professionnels. Ses yeux pétillants du début à la fin de son exposé. Je le crois donc capable d’être passionné par notre assemblée restreinte, aussi bien que par un amphithéâtre comble. Intéressé au point même de proposer un prochain thème de discussion, et d'émettre le souhait d'être présent.
    Notre rendez vous annuel est le départ de discussions rugbystiques, mais aussi philosophiques (Ritchie, je viens de commander "Le miracle SPINOZA...).
    TREIGNAC ou ailleurs, c'est une soupape de sécurité permettant d'évacuer le stress quotidien, et les événements parfois douloureux de la vie.
    Alors oui, cela mérite des efforts, voir des sacrifices, pour pouvoir être présent le jour J. Mais franchement, si je suis capable de faire X kilomètres pour dire au revoir à un ami trop tôt disparu, je peux bien faire une à deux heures de route supplémentaire pour voir des sacrets vivants.
    Donc l'année prochaine, Nini à la plancha, Sergio aux ravioles, Lulure à l'Armagnac (je parle de moi à la troisième personne), Tautor et Ritchie aux cigares, ...., pour accueillir tous ce que nous n'avons pas encore la chance de connaitre.
    Christian, trop facile de venir une année avec des figues farcies au foie gras par ta femme, et de ne pas donner suite, tu es condamné à revenir, et à rester avec nous le soir.
    Gariguette, je sais bien que les discussions "d'hommes" ne sont pas toujours des plus fines, mais le fameux "lâcher prise" m'a permis de vaincre bien des difficultés (bon à force de lâcher prise, j'au une vingtaine de kilo à perdre).
    Ö Capitaine, mon Capitaine, gardons le cap.

    RépondreSupprimer
  63. Bien noté aussi et je me promet malgré la distance de m'organiser pour enfin entendre le son des voix , gouter à la plancha et aux raviolis , cigare non , Armagnac très très peu , par contre si Sergio amène un Côte du Rhone et je tacherai d'amener un très bon Espagnol , ça ira très bien
    Pour PV je suis sur que peu mais de qualité a largement suffit à son contentement, je ne parle pas de la dégustation des figues farcies au foie gras de Madame Badin même si j'ai bien compris qu'il n'a pas donné sa part aux Lions ( crinière blanche pour certain ou poivre et sel pour rester en cuisine )

    Good recovery à Ritchie en attendant !

    PS : Le miracle Spinoza , excellent , ai essayé l'éthique , trop costaud pour moi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je viens de faire la découverte du DOMAINE PIERRE GAILLARD
      COTE-ROTIE .Une merveille

      Supprimer
    2. Ouais dans les bois, les tiques c’est la saison.
      Bon le rugby j’y comprends pas grand chose.
      Mais la philosophe c’est pour moi la poule
      Oui c’est la poule qui fit les œufs
      Le Gé l’intellectuel

      Supprimer
    3. Ouais dans les bois, les tiques c’est la saison.
      Bon le rugby j’y comprends pas grand chose.
      Mais la philosophe c’est pour moi la poule
      Oui c’est la poule qui fit les œufs
      Le Gé l’intellectuel

      Supprimer
    4. Oui c'est sympa l'éthique, le problème c'est qu'au lieu de lâcher prise comme nous y encourage l'excellent Lulure, l'éthique nous oblige à nous surveiller en permanence sinon ça vaut pas !
      Mais la Science est là pour t'aider ô misérable Homme en proie à tes démons favoris ; donc ... l'action se passe en 2030
      Un homme rentre de son travail avec un robot détecteur de mensonges.
      Son fils de 15 ans rentre avec 2 heures de retard de l'école.

      - Où étais-tu tout ce temps ? Demande Le père.
      - J'étais à la bibliothèque pour préparer un devoir !
      Le robot se dirige vers Le fils et lui assène une claque...

      Le père explique :
      - Mon fils, ce robot est un détecteur de mensonges ! Tu ferais mieux
      De dire la vérité...
      - Ok... J'étais chez un copain et nous avons regardé un film : Les 10
      Commandements.
      Et paf ! Le robot assène de nouveau une claque au fils...
      - Aïe ! Bah oui ! En fait, c'était un film porno...
      Le père :
      - J'ai honte de toi ! À ton âge, je ne mentais jamais à mes parents !
      Et paf ! Le robot assène une baffe au père...
      La mère se marre :
      - Décidément, c'est bien ton fils ...

      Et paf ! Une baffe à la mère...🍓😉🏈

      Supprimer
    5. 😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂

      Supprimer
    6. Trop drôle. Au passage laisse tes tiques tranquilles

      Supprimer
  64. Tain, ce matin j'arrive dans la cuisine, je dis rien, paf, le termomix m'en colle une !

    RépondreSupprimer
  65. Reclassements faits pour Bru et Dubois ... Et GN ?
    Rebecca nous a quitté tragiquement à 18 ans, fracture cervicale ... Spence, 26 ans, AB, arrêt définitif du rugby sur commotions répétées ... On y arrive ...

    RépondreSupprimer
  66. Conciliation le 22 Mai pour GN donc on en saura plus après
    Pour les blessures graves je suis effrayé et atterré , révolté par le silence assourdissant de la ligue , de Provale voire du ministère
    Le Rugby nous a séduit pour cette possibilité que des petits malins puissent évoluer avec des grands costauds et des décathloniens . Ils ont encore leur place mais à quel prix ? Je serai étonné que l’on voit des carrières aussi longue que ceux qui arrêtent aujourd’hui et voir comme en77 le même 15 gagner le tournoi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Enfin pas tout à fait d’accord un peu comme Lafontaine la grenouille qui veut être aussi forte que le bœuf
      Tout le problème est là tu vois Sinzelle à La Rochelle ou le petit 14 du stade toulousain mais ce n’est pas des monstres.
      Je me souviens de délaud le 10 du St qui était enflé come un sifflet de saint Anne. Il n’a pas essayé de se mettre comme un monstre il a joué avec son physique et il plaquait n’importe qui.
      Je pense que si tu joues avec ta morphologie et tes appuis sans essayer d’avoir des bras et des jambes à la mike Tyson tu joueras aussi bien.
      La stupidité c’est t’entendre des entraîneurs dire il lui faut 10kg de plus la connerie est là.
      Quand tu vois un Bauden Barret musculairement il n’est pas impressionnant pourtant c’est un joueur génial. De même que Vito.
      Et les gars ils durent

      Supprimer
  67. Oui Ge mais il y a beaucoup beaucoup de blessures
    Notamment derrière ... d’ou la comparaison avec 77 on ne verra plus ça , regardes le casse tête des sélectionneurs pour composer une équipe et les joueurs eux mêmes qui décident de se faire opérer plutôt que partir en NZ
    Bauden Barrett pas impressionnant musculairement car longiligne 1m 87 quand même
    Deylaud énorme plaqueur , noueux comme un chêne
    Bref je souhaite que ça dure mais je vois quand même des gabarits de plus en plus impressionnant

    RépondreSupprimer
  68. Pour un Barrett combien de joueurs moyens, option +, qui ont cherché leur salut dans la fonte.
    Et pas la bonne en plus, celle qui épaissit, pas celle qui dynamise,pas celle qui permet au bougre de 90kg d'arriver sur celui de 110 avec une seconde d'avance.
    L'erreur c'est que le joueur cherche plus à rassurer son président, son entraîneur, à impressionner ses adversaires et son public qu'à aller vite.
    Ça vous à pas tirlopoté la grisouille les images d'Habana entre début et fin de carrière?
    En cultivant ses qualités naturelles il jouerait encore, assurément .
    Allez, hors la fonte point de salut ?

    RépondreSupprimer
  69. Correct c’est un effet de mode et comme toute mode il faut être comme tout le’ monde
    Vive Chevreuse

    RépondreSupprimer
  70. la sélection au poids commence en cadets voire en minimes où l'on écarte systématiquement les plus flinguettes qui sont souvent les plus intelligents pour compenser les plumes par de l'anticipation et une très bonne technique de placages accusés. Mais, les entraineurs veulent des gros parce qu'en face "tu comprends, ils sont super physiques"...
    je reste convaincu que nombre d'éducateurs ont flingué la formation technique parce que trop difficile à mettre en place au profit d'un jeu plus sur avec du poids.

    RépondreSupprimer
  71. Antoine nous a bien résumé tout ça dans son renvoie au 22 avec la belle citation de Giraudoux

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est vrai ; c'est quand même incroyable que le rugby ait pu inspirer des auteurs aussi prestigieux, la preuve (s'il en fallait une !) que ce sport a quelque chose "en plus" ... un je ne sais quoi, un presque rien dirait l'autre ...

      Supprimer
    2. Ce qui vont mourir te saluent

      Supprimer
    3. Fred Vargas? Sauf à croire ceux qui prétendent que Suetone l’aurait copiée. Mais il n’est pas toujours honteux d’etre Pompée, est-il ?

      Encore un peu jetlagué, surtout la tête dans le seau du fait des 3 j de loisirs supplémentaires imposés par les Kamarades d’AF, sans pouvoir faire mes devoirs de vacances, je n’ai eu que le plaisir de vous lire sans vous imposer mes remarques non/im-pertinentes ...
      Les meilleures choses ayant une fin... à très vite pour vous rejoindre dans les débats existentiels sur le futur du rugby en général et de nos rencontres en particulier.
      En toute(s) franchise(s) bien sûr et avec ou sans langue de boa (à plume, ou pas ... mais avec «qqch en plus... un je ne sais quoi, un presque rien...», je vous laisse deviner, ´ce-pas, Zizi ?)

      Supprimer
    4. Citation de Giraudoux que j'ai écrite il n'y a pas si longtemps que ça sur le blog ! la preuve qu'Antoine lit le blog !

      Supprimer
    5. Sans vouloir te faire de peine Alain, Antoine connaissait cette citation bien avant que tu ne t'inscrives sur ce blog ah ah... Et il n'est pas le seul dans ce cas. C'est même la première citation qu'on apprend.

      Supprimer
    6. Surtout quand on est gros ou maigre, petit ou très grand.

      Supprimer
  72. Nos anciens ont fait de nous des joueurs, modestes mais nombreux, simplement équipés de bon sens et d'expérience, de beaucoup d'amour aussi.
    Nous avons essayé de ne pas les trahir.
    Les techniques de communication et de gestion modernes,la médiatisation aussi auraient dû offrir un boulevard à nos descendants.
    Ils n'ont hérité que de contraintes et d'une image du Rugby toujours plus violente.
    Ce sport va en mourir si on ne crée pas d'urgences un Rugby éducatif pour les minots, comme ont su le faire les boxeurs ou d'autres.
    Allez quand même .

    RépondreSupprimer
  73. Je réserve ma chambre pour avril prochain à Treignac. Si je ne suis pas là c'est que je serai mort.
    Hier aprés midi à l'abri de l'orage à Estepona,grand moment de partage avec Alain. Echanger quelques balles entre le Jeu et le Je pour parler des Quinconces et de ce foutu rugby que nous aimons.Allan73 est un pilier solide et charmant.
    Grand moment je vous le dis entre tapas et poisson géant. Alain c'est générosité et simplicité. Etape incontournable entre Malaga et Seville pour les voyageurs,détailler le menu serait trop long car en plus on a bien bu. Quinconces en prolongation. Je vous embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Michel, ce matin sur France info , vers 7h10, un article sur la relance du golf en France, interessant...

      Supprimer
    2. Charmant !
      T'es sur, un pilier ça doit être rouillé,grinçant, claudiquant,bourru, laconique.
      Un pilier ça complote au coin du bar exclusivement avec ses congénères dans un sabir qui nous est étranger, à causer d'idoles qu'eux seul connaissent et surtout pas Giraudoux,un demi sourire à pas s'y fier vers les gamins ( le reste du club sauf le barman)
      Un pilier c’est toujours à l'heure et dispo pour un coup de pompe au malheureux retardataire,ça te fait jamais yech avec des embrouilles de gonzesses ( oui bon je sais, fô plus écrire lourdingue, mais c'est juste pour retranscrire l'époque, prescription ?)
      Et puis un jour, tout timide, limite malade ça te présente une gentille jeune femme ( ha !) qui lui fait trois beaux enfants et ça reste ton ami toute la vie.
      Allez, même des Rosbifs, alors !!!!!!!

      Supprimer
  74. un entretien formidable dans l'Equipe ce matin avec l'ami Pierrot : un tour complet du rugby finement placé entre des anecdotes plus personnelles, et aussi dans la même édition la suite de la revue des retraités . Ce matin c'est 4 pages sur Michalak avec un titre extra " pyromane en cavale" pfff ! ça donne envie de lire le roman qui va avec ... donc nostalgie à fond mais ça ne rend pas triste bien au contraire . Bonne lecture !

    RépondreSupprimer
  75. Il ne faut jamais désespérer de tout : dans The Times de ce matin
    Guidance reviewed on legal supplements in rugby
    The RFU is reviewing its guidance on legal supplements after research showed widespread use of such products among youth players.

    Pas pris le tps de lire l’article mais les beefs seraient sensibles que les comportements alimentaires de l’elite (les “suppléments”) puissent faire de potentiels dégâts chez les jeunes ... un début de clairvoyance institutionnelle, might-be?

    RépondreSupprimer
  76. Je m'étonne que personne sur le blog n'ait fait la moindre allusion au fait politique majeur de cette semaine : l'achat de 18 kg de fraises Tagada par l'équipe de campagne d'Emmanuel Macron .
    La fraise Tagada est- elle au sieur En marche ce que la pomme était à un ex président proche de la Corrèze, ou la rose à un ex encore plus ex ? Que nous apprend la presse ?
    " A la suite d’une enquête Médiapart sur les dessous de la campagne d’Emmanuel Macron, la CNCCFP (Commission Nationale des Compte de Campagnes et des Financements Politiques) a demandé à l’équipe électorale d’Emmanuel Macron de lui « fournir des éléments démontrant le caractère électoral de cette dépense« . Dans le cas contraire, les frais ne seront pas remboursés."
    L'affaire est grave : que n'ont-ils choisi les Dragibus ( bus comme déplacement et donc campagne ) ou Car en Sac - (car = voiture = déplacement ) c'eût été facile à justifier .... mais la fraise Tagada !!!
    Décryptons ensemble la symbolique recherchée par les spin doctors de notre génie politique : La fraise est le premier petit fruit à mûrir au jardin ; elle annonce le printemps.
    Printemps = renouveau = Nouveau Monde = Moi, Emmanuel ( comme un soleil ...)
    Oui mais alors pourquoi "Tagada " ? Hé bien je subodore qu'il y eut un désir sous-jacent, inconscient et pour ainsi dire parfaitement accidentel, d'associer la personnalité du candidat au refrain populaire "tagada, tagada , voilà les .... Macron ? ".
    Un peu capilotracté certes, mais réfléchissons un instant que restait-il pour exciter notre imagination ? Les petits oursons ? Trop gnangnans ! Les crocos ? Trop dangereux ! Les chamallows ? Trop mous !
    Non la fraise Tagada est parfaite pour le message macronien , alors si la commission Machin ne trouve pas d'éléments démontrant le caractère électoral de cette dépense, ce sera un vrai scandale . 🍓😉🏈


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'y vois les machiavélique desseins de Bibi, à n'en pas douter depuis qu'elle fréquente la meuf à Donald.
      A ça doit être bô dans le Air Force Un, vont finir par l'avoir la peau du pauvre Collomb, si c'est pas malheureux à c't'âge .
      Allez, on se disperse, la, c'est pas comme ça qu'on va remonter le FCG.

      Supprimer
    2. Je verrai surtout dans le développement étoffé de notre Fraisounette sur une affaire d’importance, une pointe de jalousie de voir la gariguette et ses honorables consœurs, également cogitées par l’INRA, détrônée auprès des jeunes pages du Prince par un vulgaire machin probablement aussi chimique que l’Ali éponyme, de sinistre mémoire et probablement au goût aussi sincère qu’un bateleur de vogue, fériale (ou fête foraine pour les Parisiens);

      Peut être ne serait il pas déraisonnable non plus d’y déceler une pointe d’anti-macronisme primaire (ou secondaire ou même tertiaire, qui sait?) que les histrions melanchoniens n’hesitent pas à propager avec l’enthousiasme des missionnaires portant la lumière christique aux peuplades obscurantistes... serait-il ?

      Supprimer
    3. Que nenni mes beaux sires : c'est la foi dans le rugby qui m'anime . Plutôt que rechercher des sponsors dans le caoutchouc auvergnat et autre café rochelais, c'est la fraise Tagada qu'il nous faut ! Regardez le Stade Français et son CapriSun : on s'adresse aux Djeuns . Avec la fraise Tagada on atteint les quadras voire les quinquas de toute la société C'est un des symboles des plaisirs régressifs et dire que certains ici imaginent que seul le picrate emballe les foules ... Je me gausse ha ha ha ! des preuves ? ici http://lescopainsd-abord.over-blog.com/2016/03/les-bonbons-des-annees-70-80-par-nath-didile.html ...osez me dire ensuite que vous n'avez pas goûté au moins un de ces bonbecs ??? J'attends ...

      Supprimer
    4. Franchement Gariguette tu ramènes trop ta fraise en ce moment
      Tag dagada TSOIN TSOIN 😘😊

      Supprimer
  77. Tagada tagada voila les Dalton ! C est la qu il faut chercher le lien avec Macron !
    Bon c est pas tout je pars voir La Rochelle
    Bernard Landais

    RépondreSupprimer
  78. Bon la logique est respectée à la mi-temps .... Beau match ASM ST.... Les JIFF ne sont pas ridicules

    RépondreSupprimer
  79. Et Gerondeau licencié pourquoi ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. si tu as du temps va lire rugbyrama, l'article le concernant, tu n'y apprendras rien mais dans les commentaires du forum c'est pas triste ! assez classique en fait ...

      Supprimer
  80. A Pau Pierre a la larme à l'oeil .

    RépondreSupprimer
  81. 1/4 finales sud ouest contre sud est .... Ravi pour Mignoni, une larme pour La Rochelle, pas de Pau pour Mannix, Oyonnax devrait franchir le barrage, pour les retraités, longue vie à eux et un clin d'oeil cadeau au record de Vincent Clerc

    RépondreSupprimer
  82. le LOU ouh est emtre dans le top 6
    une belle consecration pour le travail de MIGNONI
    un veritable entraineur hein LAPORTE
    au fait il est ou le tonitruand chatelain de GAILLAC
    quel suspense ce lou montpellier
    eux ont au moins n ont pas devalue la rencontre
    hein GALTIER
    LE racing est archi favori pour le sprint final
    CLERC voyant cet ailier
    LE CLERC UN GEANT de la finition
    allez GRENOBLE FUTUR 3EME CLUB DERHONE ALPES EN TOP 14
    la hierarchie du rugby mute au nord

    RépondreSupprimer