lundi 28 novembre 2016

Orage et des espoirs

Primaire. Le mot nous parle d’instincts, bas ; de réaction. Côté droit, comme côté gauche d'ailleurs, la tenue est en ce moment aux démêlés. Ca va se prolonger jusqu'à samedi, début d’après-midi, quand le rugby français des 1889 clubs votera pour une nouvelle figure à sa tête. Ou pas. Reste que la campagne, avec des vertes et des pas mûres, aura laissé des traces qui ne sont pas d’or, tissu déchiré qui ne se raccommodera pas de sitôt.
Les présidents de clubs ont choisi. Certains souhaitent conserver Pierre Camou, président depuis deux mandats. Il avait promis de ne pas dépasser cette date de péremption. Mais le pouvoir aveugle. Camou n’est pas Ferrasse: il n’en a ni la rondeur, ni la poigne, ni l’aura. Mais il s’accroche. Principalement à son Grand Stade, projet que la Cour des Comptes juge inviable financièrement. 600 millions d’euros de mise initiale pour sans aucun doute finir au milliard dans quatre ans.
Cette construction pharaonique, si mal desservie, est la pierre d’achoppement d’élections tripartite. Que le sortant le veuille ou non. Bernard Laporte et Alain Doucet ne veulent pas de cet éléphant blanc, au cœur des choix. Alors le chœur du changement se partagera principalement entre les partisans de l’aventure ouverte par Bernard Laporte et ceux de la voie médiane représentée par Alain Doucet. Il se dit que les jeux sont faits et que Bernie le Dingue est certain de l'emporter.
Sur le fond, les trois programmes sont relativement proches. Le rugby amateur, en manque de reconnaissance, a besoin de décentralisation, d’une refonte de ses compétitions fédérales, d’un soutien financier, d’une aide technique régulière et d’une simplification administrative des licences. Il suffit de discuter avec quelques dirigeants de clubs pour le saisir. Je me demande pourquoi de tout cela il n'en a pas fait cas, Camou. Et s'il était trop occupé, alors que faisait son équipe en place depuis huit ans ? Bref, passons.
Comme l’équipe de France. Passons donc. Beaucoup. Trop. Pour si peu. Un essai derrière une chistera. Pendant que les maîtres du monde arrivés au bout de leur saison aspirent au repos mérité et parviennent à inscrire trois essais quand ils le décident, nous laissant prendre la tête et la perdre dans l’occupation du terrain, la possession du ballon et les statistiques. Lesquelles ne veulent pas dire grand-chose, c'est confirmé.
Les All Blacks ne voulaient pas passer par l’infirmerie avant de s'éclater en troisième mi-temps puis s'éloigner en vacances, mais ils nous ont blessés. Dixit capitaine Guirado, porte parole des victimes de la morgue noire. Sans parler de ce que certains nomment de le suffisance, c'est-à-dire ne pas tenter trois buts de pénalité bien placés quand on n'a que cinq points d'avance. Ils ont juste livré le minimum syndical pour l’emporter face à une équipe de France «unchained» mais sectionnée par une interception au moment où elle se libérait. Terrible constat.
Pour tenter de saisir la substance stratégique du test de samedi dernier, vous pouvez vous reporter au 30-0 de Christchurch du 15 juin 2013. Presque un copier-coller. Dominer n’est pas vaincre. A l’évidence, les All Blacks ont lu Sun Tzu et son Art de la guerre. Ils jouent avec l’obliquité quand leurs adversaires n’ont que le frontal et du latéral à s’offrir, y laissant leurs articulations et leurs vertèbres. Aussi leurs espoirs interceptés.
On ne le répétera jamais assez, les racines du jeu néo-zélandais poussent à cinq ans : «Créer un amour du rugby qui durera toute la vie». Telle est la philosophie de l’opération Small Blacks au sein de la fédé kiwi. Bases apprises à travers une version ludique : «Attraper le ballon, le passer, courir et esquiver». Recyclé samedi au Stade de France. Pour en arriver là, pas de plaquage avant l’âge de 7 ans, jeu au pied interdit avant 11 ans, pas de mêlée contestée ni de lift en touche avant 14 ans, catégories open selon le poids et non l’âge jusqu’à 16 ans. Vous trouverez cela, et encore davantage, dans l’essentiel ouvrage* de Borthwick, play it again, Ian. 
Bernard Laporte élu, l’avenir de Guy Novès devient incertain. Le technicien toulousain quittera-t-il de lui-même Marcoussis avant d’être viré ? Fabien Galthié, épaulé par Fabrice Landreau, sera-t-il le prochain sélectionneur en chef du XV de France ? Les élans offensifs entrevus cet automne sont-ils feuilles mortes de saison ? Et Evry le nouvel épicentre français du rugby ? Réponse samedi. Menace, l'orage s'approche ; d'ici là de la météo ovale suivez les bulletins. 
* All Blacks, au coeur de la magie noire. Par Ian Borthwick. Editions Hugo Sport. 224 pages.

224 commentaires:

  1. Bonjour,
    Oui, on en revient toujours à la FORMATION, c'est rédhibitoire, à chaque fois que l'on en parle on revient à la préhension NZ de celle-ci, on en cause, on refait la planète ovale, et ........... Rien ne change chez nous, pas de vraie réflexion, on reste assis sur nos certitudes, dans nos EDR comme dans les autres catégories. Pour avoir suivi et subi tous les stades de la formation FFR -éducateur entraîneur- et vu l'évolution de la filière au long de 4O années, le contenu de celle-ci, au niveau des comités, est pauvre de contenu, pauvre d'évolution, pauvre de pensées directrices sur le jeu et dans les manières de l'enseigner, le partager. Pour toutes les catégories nous sommes prisonniers d'une espèce "d'obligation administrative" qui fait que beaucoup de clubs voient comme une corvée toute la procédure d'inscription de leurs candidats, puis il y a les périodes de formation, souvent les samedis sur plusieurs mois, ensuite les évaluations par des cadres territoriaux pas -toujours- au niveau souhaitable, alors on trouve dans ces formations des fanas et intéressés par tous ses aspects, et puis les contractuels des clubs envoyé là pour "être en règle" vis à vis des obligations. De-même, les formateurs, même à l'insu de leur plein gré, tombent dans ce climat un peu boy-scout, réunion-déjeuner-discussion, respectent leur programme de séance en séance, et à la fin je ne connais pas d'échec, puis après on statistique, alors séances nombreuses et assidues, fréquentation, résultats, les courbes s'envolent et tout le monde est content. La vérité c'est que lorsque l'on va sur un plateau EDR ou vers les matchs des catégories U/11.13.15.17.19, les discours des uns et des autres encadrants (pas tous mais beaucoup) est pauvre sur le jeu, on parle aux gosse de victoires, on les pousse vive voix à ne pas se laisser faire, on critique des décisions arbitrales, et si on a un joueur un peu plus vite/fort que les autres on réclame de lui donner le ballon pour gagner !!!!!!!!!!!
    Au niveau senior amateur c'est la même chose, on bricole avec ces satanées obligations. Il est important de souligner que dans les éducateurs on ne trouve plus guère d'enseignants, c'est symptomatique, cette filière était en nombre jusque dans les années 90, les Deleplace/Bru/Villepreux/Quilis et consorts ont tellement fait pour le rugby qu'on les a vite mis de côté dès lors que notre sport n'est plus resté un sport et un jeu mais est devenu un spectacle et des affaires.
    Comme dans la politique, on regarde passer les mandats de nos élus, à la fin on s'aperçoit qu'ils ont surtout fait évoluer leurs intérêts sans se soucier du bien commun, voir ce projet de grand stade complètement farfelu.
    Changer la ou les têtes de gondole ne va sans doute pas changer les grandes lignes de nos duettistes FFR/LNR, si déjà on repensait cette filière formation, en laissant vivre à-côté notre championnat et l'équipe de France comme aujourd'hui, disons jusqu'à la prochaine CDM, ce serait pas mal, non ????

    RépondreSupprimer
  2. Re-bonjour,
    Petite suggestion pour dirigeants FFR/LNR malentendants et malvoyants, dans le cadre des élections et du futur, pourquoi ne pas harmoniser les calendriers inter et nat, et chez nous, dans notre petit pré carré, pourquoi ne pas partir sur quelques principes simples : pas de doublons inter/nat, revoir cette CE mal fagotée et sportivement inintéressante jusqu'aux demies-finales, à chaque rencontre internationale, prévoir autre rencontre contre même nation avec les éternels cireurs de bancs et surtout les joueurs de nos fameuses listes élites et développement qui n'en peuvent plus de regarder la télé !! Primaire cette idée, certes, mais bon pourquoi pas ???
    D'ailleurs, primaire ou pas, trouvez pas que ça manque de débats d'idées sur la planète FFR/LNR, que quand ça cause c'est très égocentrique, un peu sectaire, horizon bouché à échéance de vote, qui qu'a parlé du jeu dans sa campagne ???
    Allez à tout' de vous lire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Ovale et désespoir".... bonjour à tous! salut Richard!
      De retour sur ce blog, (après une pause imposée, panne ordi + autres activitées) je reviendrai un peu plus tard répondre à nini sur quelques points concernant la formation. C'est globalement la vérité mais ça demande quelques explications, étant moi-même formateur "bénévole"au Comité, en appuis des cadres fédéraux. A+

      Supprimer
    2. Bonjour Christian,
      HIP HIP HIP pour ce retour, on a bien besoin de la qualité de tes commentaires, impatient de lire la suite sur ce lourd dossier de la formation, de toute façon déjà convaincu que ça va élever le débat, les idées en provenance de la province du CAB sont toujours pertinentes et intéressantes !!!!!! .

      Supprimer
  3. Yes, Christian est de retour. Nous allons pouvoir badiner avec amour sur ce sport qui nous lie. Impatient de lire tes commentaires. Tiens, commençons par Lopez : que penses-tu de son match contre les NZL ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. on en parle sur twiter ? blague à part, la comparaison avec Barett a été sévère (mais juste) et ne lui aura pas rendu service (au contraire du bras cassé de FTD)
      A la lecture de compo j'ai cru que la stratégie était d'endormir l'adversaire autour des rucks avec cette charnière ! A quand une Serin-FTD pour enfin mettre de la vitesse

      Supprimer
  4. Pour ce qui serait d'un nouveau sélectionneur, j'ai quand même du mal à croire au départ de Novès en cas de victoire de Bernie le dingue.
    Quant à Galthier, je ne sais pas vous mais ses commentaires et analyses me font bondir :
    avant les Samoas il annonce (dans votre journal) que le salut passera par du petit périmètre et de la baston. résultat, on leur met 7 essais et 50 points en jouant large.
    Ses commentaires d'anticipation (il va faire ci, il faut faire ça, c'est une erreur, etc...) sur les actions de jeu, idem : à coté de la plaque une fois sur deux ! et je ne parle même aps de l'erreur de Genia qui amène l'essai australien !

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour Richard

    je te trouve " dur" avec l'EDF , on s'est emmerdé pendant 4 ans et là , on voit du jeu , même s'ils gardent les moufles aux 5 m , les intentions sont là !
    Un ouvrier ne peut devenir patron que par le travail et l'apprentissage ; aujourd'hui l'EDF est sur le versant travail et apprentissage de la dernière passe afin qu'elle ne soit plus fébrile !

    quand aux AB , tu sais ce que j'en pense, être les meilleurs, les plus forts , les plus rugby , les plus beaux , les plus ce que tu veux ne leur donnent pas le droit d'être cons et méprisant! Ils sont les maitres du jeu aujourd'hui mais C'est au maitre de montrer à l'ouvrier le sens du devoir et du travail et non de le maintenir par la morgue sous le boisseau !
    C'est comme cela que les révolutions arrivent quand le savoir n'est pas partagé !

    Bonne journée et un salut a ce cher Christian

    Bises de Bastia , où le courage d'aller faire match nul à Nice a été récompensé

    RépondreSupprimer
  6. Hello Marc,
    c'est vrai, tu as raison, on joue, on se passe la balle, on attaque, on relance, on fait plaisir à ce formidable public du Stade de France, dixit le coach, mais on perd. Alors qu'en deux occasions, on a la possiblité de l'emporter, face à l'Australie et face à la NZL. Alors je m'emporte... ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. vous vous emportez parce qu'on perd, oui, mais mais d'une part on se fait voler le match australien et ensuite et surtout : d'où venons nous et où/qui sommes nous ?? 8° mondiaux. Donc on perd contre des soit-disant petits blacks, mais c'est juste normal, on est à notre place. On ne vaut pas mieux. Faut arrêter de rêver : on n'a pas (pour l'instant ?) de joueurs qui nous permettent de viser autre chose qu'une défaite de moins de 10 contre les AB.
      Alors sans s'en contenter, savourons tout de même les progrès fait depuis 13 mois lorsque nous battions le record de points encaissés par un quart de finaliste mondial ...

      Supprimer
  7. J'ai beaucoup aimé l'article de Lagacherie comparant les Bleus aux super héros ; c'était un article qui me rajeunissait et c'était plutôt bien ficelé . Mais j'aurais choisi d'autres super héros, par exemple je voyais davantage Lopez en Gaston Lagaffe, je voyais aussi des Achille Talon, des Dalton, des Rantanplan, caporal Blutch, bon ok ce sont des personnages souvent dérisoires - Serin en Asterix quand même ! - mais c'est ça notre Histoire de France de la BD, pas les machins amerloques ! J'ai toujours trouvé que nos ex-héros à nous avaient ce côté légèrement débraillé sur le pré - JP Rives! - que Dominici par exemple faisait un peu glandeur jusqu'à ce qu'il mette le feu partout ! Alors là on en a de tout nouveaux bien propres sur eux et tout et tout mais .... il nous reste à trouver notre Mandrake le Magicien à l'ouverture, quelques Pieds Nickelés, un ou deux Obélix de combat, des Schtroumpfs malins - pour Superdupont, l'est déjà prêt dans les starting blocks ! - Et alors Ritchie tu pourras changer ton titre en Orage ... et des espoirs .

    RépondreSupprimer
  8. Tiens, bonne idée. Je valide. merci Sylvie... Quand c'est bon c'est bon.

    RépondreSupprimer
  9. Le sujet formation , difficile à appréhender sur un blog mais sujet passionnant et primordial si on veut s'en sortir sur le moyen , long terme
    Ca devrait être le grand sujet de la mandature du futur élu car que l'on change le staff pour des histoires d'inimitié ne réglera pas le problème de fond . Il s'agit rien de plus que de mettre notre Rugby la ou il devrait être compte tenu de son nombre de licenciés , de moyens et comme évoqué plus haut par Nini de très bons "penseurs " et techniciens du jeu . Je n'ai rien lu sur cet enjeu , beaucoup sur le grand stade , la décentralisation des votes , des incantations sur le Rugby amateur , sur l'EDF mais rien sur la formation , encore une fois , je n'ai pas du aller sur les bons media hormis ce blog ou Philippe , Nini , Tautor aborde cette grande question
    Nouveau thème , le sélectionneur ... , les résultats ne sont pas la sur le plan comptable ( j'adore cette expression ) et ils ne s'aiment pas .. Bernie veut mettre Galthier etc.. rien de rare , normal de mettre ses hommes qui plus est à 3 ans de l'échéance , ce que j'en pense ( que du mal ) on s'en fout un peu ,beaucoup
    Pour en revenir à la formation , les clubs font partis de comité , est ce qu'ils se sentent concernés , investis pour faire bouger les choses ? ou est ce que c'est chacun dans son coin et chacun fait son truc comme ils le sent ? On parle toujours des mêmes clubs formateurs dont sortent beaucoup de joueurs , sont ils alignes sur le JEU ? Combien de grand 10 sont sortis de ces clubs ?
    Il me semble qu'il n'y pas ni de vision d'ensemble , ni de stratégie , comment font les Anglais ( pour changer des blacks ) qu'est qu'il y'a à prendre ailleurs qui serait compatible avec notre culture et nos structures ?
    Sur le sujet EDF , objectivité , sévérité ? Voir la réalité comme elle est me parait une bonne chose e ,quasi 10 ans de deni masqué par des soubresauts dont une finale en 2011 nous ont énormément retardé , je passe sur les 4 dernières années et à l'incapacité de la FFR de changer de cap ... rien que pour ça cette équipe ne devrait pas être re-elue
    Réaliste , mais ,dire que compte tenu de la situation Noves et son staff sont sur le bon chemin , qu'il y a encore du boulot c'est sur , encourager ceux qui tentent , vont au maximum de leur possibilités actuelles , montrent une envie de mieux faire , je pense que c'est primordial ! Le staff gère le moyen terme avec les "talents " à disposition qui évoluent dans un triste championnat ! Oui c'est mieux ,ça avance et non ça ne gagne pas encore mais on entrevoit la possibilité de le faire plus surement qu'il y a quelques années ..
    En tout cas un projet ambitieux sur la formation devrait être l'unique obsession de La FFR est des clubs amateur , c'est leur mission à chacun d'entre eux . A t on le leader qui a une vision et la capacité à fédérer ? Je crains que non ....
    Allez les Bleus

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le projet Laporte sur la formation me semble le plus pertinent et précis des trois.

      Supprimer
    2. un début de réponse et d'analyse sur les British, curieusement ( ou pas !) il est surtout question de Stuart Lancaster :http://www.telegraph.co.uk/sport/rugbyunion/international/england/11196506/Revealed-How-Stuart-Lancaster-transformed-England-from-national-laughing-stock-into-World-Cup-hopefuls.html

      Supprimer
    3. et ici la suite de la recette, version Eddie Jones http://www.telegraph.co.uk/rugby-union/2016/06/27/how-eddie-jones-has-transformed-england/

      Supprimer
    4. Pour le projet Laporte c'est ici http://www.rugbyfederal.com/doc/programme-laporte.pdf ... pour gagner du temps le projet formation c'est p 19 et suivantes ... c'est assez marrant( euh enfin je me comprends ) car calqué sur le système Educ Nat, fuyez mes frères !! Plein de MOOC et d'e-learning ! Apprends à faire des passes sur ta tablette ... ben voyons ! 😅😅

      Supprimer
    5. 😂😂😂😂😂 merci pour le lien et tes commentaires !

      Supprimer
    6. Gariguette...L’e-Université du Rugby.... fallait y penser....mort de rire....
      Vous avez lu aussi le paragraphe "conférences décentralisées par un grand homme d'état brutalement désœuvré , suivi par un concert voix guitare de l'épouse"

      Supprimer
  10. Je serai d'accord avec le sentiment de "tout reprendre à zéro" à chaque fois si le prochain Tournoi ne concrétise pas ce que nous avons vu dans ces 3 derniers matchs; il me semble qu'entre le dernier Tournoi et cet automne, il y a une progression. Pour être validée elle doit continuer, et donc en améliorant les défauts vus avant-hier: efficacité offensive et défensive, jeu au pied, alternance, justesse des choix. Et ça tombe bien, le prochain Tournoi 2017 c'est l'année où on joue chez elles les 2 meilleures nations de l'hémisphère nord.

    RépondreSupprimer
  11. Bien entendu on peut sauter sur sa chaise comme un cabri en disant "la formation, la formation, la formation", mais cela n'aboutit à rien, et ne signifie rien !
    Ça vous rappelle quelque un ?
    Parce qu'on en cause beaucoup, on en promet beaucoup, mais de quoi qu'on cause, que met on dans le sac ?
    On cherche quoi, beaucoup de jeunes sportifs bien formés, éduqués,armés pour une belle carrière sportive, même modeste, ou on fait de l'élevage en batterie.
    Quid de l'aide aux clubs, avec modèles comptables et administratifs normalisés, ( ce que les sociétés à succursales multiples utilisent depuis des décennies ), des centrales d'achat, des licences et feuilles de match informatiséesur.
    Qui nous a proposé des passerelles solides, mais surtout à double sens entre les mondes amateur et pro?
    Bref, au delà du maronnier de la formation, qui a l'ambition de faciliter le quotidien de 90 % de ses administrés.
    Allez, revendications primaires?

    RépondreSupprimer
  12. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben quand même Jean Lou ça signifie quelque chose pas que dans le Rugby et ici je ne parle pas en ce qui me concerne d'éducation mais d'acquisitions de compétences ou de skills si tu préfères

      Supprimer
    2. Bien sûr François , c'est capital,mais ils n'y a pas que ça, les clubs amateurs mériteraient bien plus d'aide, avec les outils d'aujourd'hui.
      Reconnaissons au passage que Çamou à réorganisé les services de la FFR, c'est un début.
      On nous lance les mots magiques, formation, réforme, mais quand on a dit ça, on a rien dit, hein, comment, pour quels objectifs?
      Allez demander à un brave président de base qui va donner sa voix un peu ( beaucoup ) au pif, Samedi, s'il a des réponses sur ces sujets

      Supprimer
    3. Oui ! Mais on est bien d'accord que c'est le grand chantier ! quand on voit ce qu'on voit , qu'on entend ce qu'on entend et qu'on sait ce qu'on sait on a raison de penser ce qu'on pense 😉🤓

      Supprimer
  13. Ritchie, faut pas t'emporter comme ça... J'en reviens aux commentaires de certains moins défaiteistes et pense comme eux. Comme l'article de renvoi au 22 "du contre et du pour...". l'EDF revient de si loin et se situe encore assez loin pour figurer dans le dernier carré. Alors on va pas finasser, on prend pour l'instant. L'exemple Blacks OK. Il met encore plus en valeur le mal chronique français de la formation. A force de ne pas mettre les oeufs dans le même panier par égo, intéret politique ou financier, par le biais d'un top 14 plutôt flop que flip, ça slérose forcément. Et l'issue des élections fédérales n'est pas forcément qu'un long nuage blanc. Donc orage certes, à venir : à voir, mais des espoirs. Pas forcément de la grêle pour les futures vendanges qu'on espèrent plus ensoleillées et moins polluées. Il faudra aussi que les principaux protagonistes mettent de l'eau dans leur vin bien évidemment. Tenter l'EPO, de leur plein gré pour booster leur programme. Et ce petit article pour aller de l'avant.
    http://contre-pied.blog.lemonde.fr/2016/11/28/le-xv-de-france-et-le-geste-qui-tue/#xtor=RSS-32280322

    RépondreSupprimer
  14. Bon, Sergio, sans doute en ai-je marre de voir l'équipe de France perdre de peu alors qu'elle doit gagner. Gagner face à l'équipe réserve d'Australie et des All blacks qui pensaient d'avantage à sortir dans Paris après le match au point d'avoir failli louper le banquet...
    Allez, on se décale vers Marcoussis.

    RépondreSupprimer
  15. Bonsoir,
    bin si ça ne signifie rien et si ça n'aboutit à rien, on se demande bien pourquoi nos sommes là à disserter sur notre joli jeu ......... On en cause beaucoup, certes, puisque c'est quand-même la base de former le joueur pour qu'il puisse le mieux s'exprimer sur le terrain, quant à en promettre beaucoup c'est qui qu'en promet ????? Dans le sac il est question de mettre le paquetage d'un simple joueur de rugby, maîtriser les gestes de base (la passe, le plaquage, la réception du ballon ...) et se situer sur le terrain en fonction de l'évolution du jeu pour apporter la meilleure solution, soit au problème posé par l'initiative adverse, soit à la situation créée par l'initiative partenaire.
    Cette formation doit être appréhendée dans toutes les composantes du jeu, et c'est en jouant que se forme le joueur, en étant confronté à l'ensemble des situations que le jeu crée par le simple déplacement du ballon et des joueurs. Pas d'élevage en batterie, mais une filière formation qui assume sa mission dans toute l'entité de ce terme.
    Et si personne n'a pensé à ce jour -les distraits- à bâtir des passerelles entre amateurs et pro du même monde du rugby, si nul n'a un jour songé à construire un encadrement administratif des clubs pointu, moderne et efficient, et bien si nos petits propos peuvent essaimer ici ou là, comme dirait Sébastien du CAB, c'est déjà beaucoup mieux que si c'était moins bien !!!!!!!!!!!!!
    Concernant les candidats au poste de président FFR, le projet de B.Laporte sur la formation, avec notamment le rôle de la DTN, les attributions des CRT et la création des classes rugby, me semble pertinent, et à tout le moins bien plus étoffé et ambitieux que ses concurrents.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    2. Nini, sur le fond personne ne dit le contraire concernant la formation,tes propos. Le problème c'est de bousculer ces arcanes, le lobbying tout ce qui peut scléroser la gouvernance. Ca fait autant envie que les primaires !! grave la politique. Et sur la forme, Camou la perd, Laporte déforme : peut être, certainement, bien sur ? Doucet, doucement les formes. Pas mieux.

      Supprimer
    3. D'ailleurs j'ai toujours pensé qu'il avait un bon fonds, Ni ni, et il à l'air d'avoir la forme en ce moment , c'est même le seul qui réponds à Tautor le squator,alors....
      Allez, on l' met ou le zoli stade, au champs de Mars ?

      Supprimer
  16. la FFR a mis un outil de géolocalisation en place pour les clubs amateurs afin de connaître la provenance de chaque joueur au sein du club ce qui permet de voir si un groupe est homogène (recrutement local) ou hétérogène (recrutement lointain). Lors du passage de P CAMOU à Balma, un certain nombre de clubs s'était inscrit à cet outil. Je pense que d'avoir une cartographie de nos licenciés permettrait de comprendre ou non le pourquoi du comment des flux migratoires au sein même du comité ou en inter-comités voir sur le plan national. Ainsi, on verrait ceux qui sont sur-dotés et ceux sous-dotés ce qui permettrait de faire une analyse objective situationnelle des comités. A partir de cette cartographie, les besoins pourraient être listés, le financement réparti de façon homogène etc .... Mais ceci n'explique pas tout et ne donne pas réponse à tout. Ne doit-on pas faire appel à volontariat au sein des CD pour que certains clubs puissent innover dès l'âge de 5 ou 6 ans en mixant les enfants et en développant non seulement les bases du rugby mais le goût de l'effort et l'esprit de clocher au travers de tournois ... etc. Bien sûr cela passe par une formation des bénévoles, éducateurs voir des encadrants et ces clubs bénéficieraient de bourses de la FFR pour soutenir leur action. J'attends avec impatience les commentaires de Nini mais aussi de Christian côté comité, voir de tous les bloggers des "Quinconces de France et de Navarre" ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Prioriser certaines actions ou démarches, notamment sur la formation bien sur. Et tes oeufs dans le même panier. Le grand stade y en a t'il besoin ? autonomie oui, mais quelle rentabilité : s'endetter pour le financer ou louer le stade de France ?

      Supprimer
    2. Sergio
      J'étais présent à la réunion de P. Camou bien que pas invité .... J'ai écouté avec intérêt le projet défendu du grand stade. Sur le plan financier, la cour des comptes a donné son feu vert sur le financement de ce projet qui est viable. Ce qui m'ennuie c'est le site choisi et la récupération politique qu'il y a derrière. Pourquoi aller si loin hors de Paris restons intra muros non ? Pour les œufs j'ai parlé des "entretiens de Marcoussis" ou seul Nini a répondu ! Comme quoi vois tu avant d'avoir deux œufs les poules auront des dents !! Des projets j'en ai plein la tête pour faire avancer notre rugby mais c'est comme en politique ou comme en mêlée pour se souder il faut un certain temps comme le fût du canon !!!!

      Supprimer
  17. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  18. tiens un cirque du soleil levant ! 2019 !
    https://www.youtube-nocookie.com/embed/zau35ol5uWk?rel=0

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, ça nécessite de la fusion, du timing, de l'entente, de l'harmonie, ... du compromis, tout ce qu'y a pas en FFR !!

      Supprimer
  19. Sinon, Ritchie pour détente, l'Ovale masqué a tranché. Ca charcute pas mal à Paris... Excellent
    http://boucherie-ovalie.org/2016/11/28/ovale-masque-revient-sur-france-nouvelle-zelande-19-24/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a longtemps que j'avais pas ri comme ça ! OUh que ça fait du bien ! Faut arrêter de se prendre la tête et laisser la chose ou elle doit être
      Merci à eux et à toi de nous l'avoir signalé -))

      Supprimer
  20. De propos sur la formation en information sur ce propos, les commentaires ont bifurqué, passant allègrement des tenants de notre formation française à ce qui se fait en matière de contenu chez nos (perfides!!) voisins Anglais . Il me semble, chers auditeurs, que l'on mélange un peu tout, on cause tranquillou au coin du côté ouvert de la formation de nos pioupious et de ce qu'il faudrait y mettre pour former de bons joueurs de rugby, et on te se me retrouve à lire le crédo d'entraîneurs professionnalisés qui causent de leur philosophie de gestion d'un groupe de joueurs professionnels, et pan on bascule du jeu, de la passion, de l'apprentissage, du plaisir partagé, dans le monde des affaires, de l'argent, des résultats imposés et comment tirer le meilleur de chacun , et ….... Pas la même chose, quoi.
    Donc on est quelques-uns, c'est à dire certainement quelques milliers répartis dans les clubs ou simples observateurs, à penser que la filière formation de la FFR ne remplit pas son rôle dans sa plénitude. On a déjà largement évoqué ces inepties de catégories d'âge sans tenir compte des critères physiques, de l'apprentissage dès le plus jeune âge des lifts en touche ou des rucks, de la pratique aux mêmes âges du jeu au pied, on a parlé aussi des contenus des périodes de formation des éducateurs à travers les comités pour dire tout le « peut mieux faire » qu'on en pensait (à ce propos attendu impatiemment Ch.Badin qui nous a promis -chose dite chose due, hein- de plus amples, et sans doute bien pertinents développements sur ce sujet).
    Noua avons aussi évoqué, plus en arrière, la philosophie de la formation des formateurs dans les comités, ses insuffisances et sa préhension par les clubs d'une formalité à remplir pour satisfaire aux satanées obligations administratives. J'avais souligné aussi l'idiotie qui consiste à envoyer en formation un éducateur de chaque catégorie pour remplir l'obligation minimale, ce qui suffit à habiliter l'ensemble des éducateurs par extension. Egalement, chose dont je n'ai pas parlé, on se retrouve, des plateaux de jeunes aux rencontres seniors avec des encadrants peu ou pas vraiment convaincus de leur mission, choisis entre deux tournées au cleubouze (oui oui un peu fort de houblon, juste pour susciter des réactions …..) et une réunion en passant.
    Alors, pour revenir aux pro évoqué plus haut, j'ai bien lu les articles, notamment l'Eddie Jones (pourrait quand-même causer frenchie le type ...), bon d'abord c'est le monde pro, ensuite il n'invente pas l'eau chaude, il est dans la recherche de tirer le meilleur de chaque joueur qu'il a lui sélectionné, et tous les paramètres possibles sont mis en œuvre dans ce but, c'est la recherche de la performance, c'est de la compétition professionnelle et en ce qui concerne la formation lui il ne fait que retirer du bénéfice de celle enseignée en club et dans les provinces, mais il est viviblement bien loin de ce terrain.
    J'ai assisté à une réunion de comité où Doucet venait battre campagne, on a parlé grand stade, logo maillot, compétitions et arbitrage, un chouïa d'argent à mieux re-distribuer, les interventions très généralistes donnaient matière à dévelopement longuet, de formation, brièvement évoquée pour que d'aucuns demandent plus de sous pour les déplacements, il ne fut pas question, sur la DTN c'est technique et elle fait bien son boulot, vous les comités à votre échelon vous vous débrouillez bien, on a un bon chiffre de licenciés et après mon élection ça ira encore mieux, alors l'est pas belle la vie ?????
    A que de vous lire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je vois que tu ne t'en lasses pas, alors un peu plus ici : http://www.englandrugby.com/mm/Document/MyRugby/Education/01/30/52/31/edguide_talentedyoungplayers_English.pdf
      j'ai toujours pensé que Lancaster avait fait un travail remarquable avec les jeunes - normal eu égard à son background de prof - dont Jones bénéficie aujourd'hui, par exemple je pense qu'il est en grande partie à l'origine de la réorganisation de la formation- liste Elite Jeunes en particulier- le tout en lien très étroit avec les clubs . La grosse différence c'est quand même que le rugby est resté un sport de pratiquants en GB alors qu'il tend à devenir presque exclusivement un sport de spectateurs chez nous . Et surtout 2e différence les petits commencent le rugby dès l'école primaire quand chez nous hors sud ouest il n'en est pas question .

      Supprimer
    2. Ouaip,pas mieux.
      Un bon technicien, un organisateur.
      Il ne lui aura manqué que les épaules ( ben quoi, on est sur un blog policé, on dit pas cou....s )pour tenir à distance les federastes, malfaisants et affairistes voraces de tout poil (ben quoi, on dit pas enc...s)qui l'ont fait changer de stratégie au dernier moment, avec le résultat qui nous a tant fait rigoler.
      Nos pragmatiques meilleurs ennemis ont vite rattrapé le coup, ravalé leur fierté et , révolution, embauché un éstranger, semi - bridé pas décidé à se la faire mettre ( ben quoi, la bride )
      Allez les blancs ( holà, ça va pas ce matin, moi, je dois lire trop de Nini !)

      Supprimer
    3. allez le petit blanc avec des huîtres ! Bon Janlou je vois que nous sommes entre gens sérieux donc encore une petite couche ( attention c'est tout frais va pas te coller de la peinture partout ) http://www.lemonde.fr/education/article/2016/11/29/l-inquietant-niveau-des-eleves-en-maths-et-sciences_5039968_1473685.html
      faut surtout regarder le graphique des résultats... et qui c'est les meilleurs en maths sciences ? Irlande du Nord, Irlande et Angleterre oui, oui vous voyez la corrélation avec les résultats du rugby - z'ont pas mis l'hémisphère sud ça serait pire - et puis faut s'attendre à ce que la Belgique et le Portugal viennent rapidement se joindre au concert des nations ovales vu leur classement ! Quant à nous ben c'est tout en bas qu'on est ; après faut pas s'étonner que nos joueurs n'aient pas encore intégré l'oblique dans le jeu au pied - ça doit arriver en maths sup minimum - Pour conclure une pensée d'un petit cousin lorsqu'il avait 8 ans, il m'envoie ses résultats scolaires par texto, ben dis donc c'est pas ça en maths !!
      " tkt c en dicté ke chui bon ! "

      Supprimer
  21. Bon, j'aimerais bien aussi que l'on cause de notre EDF, des listes élite et développement, après cette tournée d'automne, et voir un peu si on pourait faire avancer cette équipe un peu plus vite, se servir des insuffisances pour y remédier plutôt que ne retenir que ce qui a plutôt bien marché, et peut-être alors évoquer les hommes dans ce bateau, sur cette mer démontée, qui n'ont peut-être pas tous le pied marin qui convient et trop sujet au mal de mer pour bien naviguer dans ces flots tumultueux ????

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peux tu me dire comment sont faites les listes elites si c'est sur la valeur du joueur ou sur le copinage et le réseau ? En U16 et U17 ce sont toujours les mêmes clubs représentés à croire que c'est le desert autour dans le comité 😉 A te lire

      Supprimer
  22. bonjour à toutes et à tous,
    après quelques déboires informatiques, je reviens au club house pour discuter un peu.
    les All Blacks commencent à être arrogants vis à vis de leurs adversaires ? Bonne nouvelle, c'est le début de la descente quand on commence à se la péter.
    Personnellement, le jeu de l'équipe de France proposé par Novès et son staff me redonne goût à regarder les matches et à pousser derrière cette équipe. Ensuite, j'ai bien aimé le petit clin d'oeil de Novès au Top14 en disant que Lopez serait passé en championnat (parce que trop lent) mais pas contre les Blacks.
    je pense que le problème vient d'un soutien un peu en retard et un problème de savoir jouer dans la défense. sur les actions les plus tranchantes, aucun joueur en soutien ne se propose car barré par un Black. Je croyais que l'on devait accélérer pour se porter à hauteur. Nos joueurs ne sont donc pas rapides ? j'en doute. Je crois plutôt que les stratégies de club étant sur la non défaite et non pas la victoire, on ne se propose pas jusqu'au bout. il n'y a qu'à voir comment Dagg se propose à Savea sur le premier essai.
    Ensuite, on respecte les consignes, soit. mais ne demande-t-on pas à une charnière de réfléchir et de voir le jeu. les Blacks montaient comme des avions, un petit coup de pied par dessus les aurait un peu calmés sur l'action de l'interception de Barrett. (un essai tiré par les cheveux).
    les Blacks connaissent leur rugby sur le bout des ongles et la technique, individuelle et collective, ils la possèdent car toujours travaillée. nos gamins des équipes espoirs passent leurs après midi dans la salle de muscu...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand tu n'es as habitué à jouer vite en club ça ne s'acquiert pas en 3 semaines de stage comme le reste d'ailleurs l'apprentissage commence à l'école. ... si les enfants avaient la même vivacité pour le rugby que pour les jeux vidéos on serzit champion du monde peut être 😉

      Supprimer
    2. Pas faux, n'est ce pas Nini ??

      Supprimer
  23. Bonjour mes amis,

    Nous parlons beaucoup de formation, et j'étais d'accord avec vous et j'abondais dans votre sens. Puis j'ai lu l'article de

    http://boucherie-ovalie.org/2016/11/28/ovale-masque-revient-sur-france-nouvelle-zelande-19-24/

    donné par l'un d'entre vous.

    Une lecture qui m'a fait réfléchir (si cela m'arrive).

    Quand nous regardons l'EDF qui a joué contre les blacks ce week-end. C'était à peu près la même équipe donc avec la même formation que celle d'un an auparavant (chinois).

    Donc des joueurs avec la même formation, peuvent tout à coup faire des passes, des offloads, avancer de 194 mètres en tout, plaquer.

    Quoi, nous nous serions trompés, les mêmes ont une maitrise qu'ils n'avaient pas avant et dont nous nous moquions tous, il y a un an.

    Alors qu'est ce qui a changé ?

    Un Novés qui a cru en eux et qui les aura libérés, comme un Lancaster qui a libéré nos amis anglais de leur rugby de boeufs.

    Il suffit de montrer à ces joueurs que nous croyons en eux et je suis sûr qu'ils vont jouer et tenter et à la fin réussir.

    La formation est une chose OK, mais un rugbyman peut s'améliorer à 25 comme à 30. Je prends comme exemple Michalak qui était nul devant les perches en étant jeune et qui tourne à 90 % depuis 3 ou 4 ans parce qu'il a été entrainé par un Wilkinson.

    Je pourrais citer tous les joueurs de notre EDF et les prendre un par un et voir la transformation entre Novés et l'ancien.

    Je pense que nous fourvoyons, un joueur dépend de l'entraineur qui le dirige soit il l'améliore grandement ou il le fait stagner/régresser quelque soit sa formation initiale.

    En revanche, je pense qu'il faut un projet de jeu pour la France qui serait enseigné du plus jeune âge comme la mallette black partagée dans toutes les écoles de rugby de NZ.

    Je suis sûr que nous allons nous relever même avec la formation française (qui ne peut que s'améliorer).

    Le Gé l'optimiste.

    RépondreSupprimer
  24. Sur l'interception de Barrett, il y a un temps de jeu de trop sur le renversement.
    Au départ, Vahaamahina est au relais de Gourdon sur 30 mètres de course, et suite au regroupement sur les 22, malgré le renversement "lent" de Machenaud, on est encore en gros surnombre à gauche avec une défense pas replacée. Or on repasse à Vahaamahina un peu cramé qui ne lève pas le nez et refait un point de fixation inutile (on voit très bien sur la réalisation TV que ça laisse le temps à Barrett de coulisser derrière sa défense et de venir à droite avec la suite que l'on sait).
    Tout à l'idée d'écarter à gauche, Lopez ignore ensuite Nakaitaci légèrement en retrait qui aurait pu porter le ballon dans la défense, fixer pour jouer le surnombre, et passe directement à Picamoles (enfin, pas vraiment... gnarf gnarf).
    Un exemple du travail qui reste à faire sur la justesse dans les choix dont parlait Ritchie.

    Je regrette pour ma part bien plus le 1er essai casquette avec un Nakaitaci aux prunes pas encore vraiment rentré dans le match. On a ensuite traîné ces 7 points de retard tout le match.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est clair que s'il n'y a pas interception, y a un caramel sur le destinataire. Là, comme le disait P. Glatigny, le p'tit coup de pied par dessus n'aurait pas été en reste.

      Supprimer
  25. Oui Pipiou
    on traîne un retard manifeste que GN s'emploie à combler sur quelques semaines avant que les démons du top 14 ne reformatent les joueurs à un autre style de jeu ! Boucherie Ovale porte bien son nom, analyse lucide et décalée de ce que beaucoup ne voit pas sur le terrain ! la faute à Chimène. Quant aux joueurs, ils en ont trop dans le cerveau entre le top 14 et l'EDF ce qui fait qu'ils mélangent et oublient les consignes ! Oui il y a de l'envie, oui il y a du jeu mais tout cela reste brouillon et inachevé. Laissons mûrir le fruit peut être qu'une cuvée exceptionnelle sera à boire avec du saké ! Les anglais ont mis 10 ans pour sortir une promo de haut niveau. Serons nous capable de faire mieux et plus vite ? A voir question de "french flair".
    Pour la formation, on peut monter une bibliothèque tant les bloggers sont livresques ! Et la pratique qu'en faisons nous comme dit Gérard ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Demande à Laporte ! L'homme qui a démantelé la plupart des CREPS semble en connaître un rayon sur la formation à présent ; va même créer des écoles de rugby . Je me marre . Celui qui parlait des femmes comme d'un "ragoût" veut à présent les intégrer en masse à la Fédé . Je me marre . Ou plutôt non je ne me marre pas du tout parce que les politicards qui veulent faire croire qu'ils sont des perdreaux de l'année ça va un moment . Mais c'est tendance . .
      Les programmes c'est une chose ; avec un peu d'habileté et de savoir-faire n'importe qui peut en écrire de très bons . Mais on ne vote pas paraît-il sur des programmes, on vote sur des hommes . Son "équation personnelle" comme on dit en sociologie ne m'intéresse pas . En même temps je ne vote pas dans cette élection donc tant mieux pour lui ! ...
      Et tant pis pour le rugby .

      Supprimer
  26. Moi je vote ! Dis moi pour qui 😂😂😂 ?

    RépondreSupprimer
  27. Je me demandai pourquoi avec tout ça je continue d'aimer le Rugby et la Boucherie Ovalie me l'a rappeler , avant de réfléchir et j'imagine toi aussi Ge m'a fait beaucoup rire mais vraiment
    J'aime cet esprit on garde cette idée de faire les choses très sérieusement sans se prendre au sérieux , de garder une distance salutaire ! J'ai pratiqué ce sport pour ce qu'il représente et que je ne vais pas vous faire l'injure de le répéter mais aussi pour ses énormes éclats de rire , de foutage de gueule entre nous et sur nous même mais voilà depuis un moment je ne rigole plus et l'idée d'avoir Laporte me glace et me navre , du coup j'en veux aux mecs en place qui ont laissé la possibilité que ça arrive !
    Ge tu as bigrement raison et j'espère que les joueurs diront le bien fait d'être plus souvent ensemble et pour certains d'avoir franchi un cap
    Un article que nous a passé Gariguette sur Eddi Jones nous confirme bien l'importance du coaching et de savoir tirer le meilleur d'un joueur , de ce point de vue Guy Noves est très fort et c'est déjà beaucoup

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A propos de coaching quel intérêt de faire entrer un joueur à la 45e ou 50e mn ? Ou à 10 minutes de la fin voir moins ? Vaste débat

      Supprimer
    2. tout à fait d'accord avec François, seul un artiste peut donner la quintessence d'un stradivarius.
      Certains avec des stradivarius ont juste jouer sans partition et avec beaucoup de fausses notes.
      LE Gé mélomane ou Mélo Man.
      Pour Tautor 10 mn, je ne comprends pas non plus. Plus réservé sur 45 voir Serin avec les Aussies et NZ et je pense que tu as ta réponse.

      Supprimer
  28. la formation française n'est pas si mauvaise que cela. on a des gamins de 13 ans qui puent le rugby, capables d'aligner plusieurs passes à fond, à gauche à droite, maîtrise du placage, savoir se placer dans les rucks, protéger le ballon, etc... le pied est encore à progresser et beaucoup d'entraineurs ne veulent pas s'y atteler parce "qu'après, ils ne vont faire que ça, taper".
    dans les tournois, il m'arrive de leur dire :"pour ce match-là, vous me tentez des croisées, des coups de pied pour l'ailier ou petit par-dessus, ou petites passes dans l'axe, ou on écarte, bref, amusez-vous".
    Alors, certes, on prend des essais, mais alors quand ça marche, c'est l'extase la plus totale. Pourquoi ? parce que ce sont des gamins et que la première envie, c'est de se fendre la poire. Parce que ça me gonfle qu'un éduc qui n'arrive pas à canaliser l'énergie de ses gamins dise :"dans école de rugby, il y a école et donc vous la fermez". Putain, c'est mercredi, c'est samedi, ça suffit la pression.
    quand on fait les stages de formation FFR, on choisit le thème, on batit son entrainement, effectif global, effectif réduit, technique individuelle, puis effectif réduit, puis match d'application. la littérature sur les exo à mettre en place est foisonnante. Mais dès qu'on est en match contre un autre club, c'est la gagne coute que coute, à se foutre sur la gueule entre éducateurs sur la touche.
    l'autre jour, j'ai rencontré un entraineur des cadets d'un club prestigieux qui joue en ciel et blanc mais sans rayure. il m'en a mis plein la tronche sur le fait qu'il était champion de France, champion de ci, expert en ça, gourou, shaman, Dieu. Il a les meilleurs joueurs d'une des régions les plus rugbystiques de France, et je lui ai donc demandé pourquoi ses cadets disparaissaient dans les catégories supérieures et qu'ils finissaient en fédérale, ou dans un autre sport. "ah là, ça, tu peux pas comprendre ! c'est la stratégie des CAAAAADRES professionnels, pour être compétitif, faut recruter, là, c'est autrement sérieux... regardant sa montre, le temps qu'il m'avait accordé était terminé, j'ai du lui faire rappeler qu'il avait des choses à préparer, des trucs sérieux que je ne peux pas comprendre.
    je crois que le problème de la formation, c'est comme nos universités, ce sont les débouchés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    2. Béh non Phiphi, le problème de la formation tu nous l'expliques très bien en filigrane, le problème c'est les formateurs ! Y'en a - comme toi je parie - que les mômes suivraient en enfer et d'autres qui leur cassent les cou...es ( voir Janlou pour la traduc) . Et puis formation aujourd'hui ça tourne très vite au formatage, sans justement ces moments de déconne dont les gamins ont besoin .

      Supprimer
    3. C'est ça Garriguette, la formation en rugby c'est pas du formatage (à part la muscu). Pas comme en maths où tu peux pas faire différemment que la résultante d'une équation. Et alors ? ben, les matheux se libèrent le samedi sur le terrain... s'ils sont bien formés.

      Supprimer
    4. l'Equipe apporte de l'eau à mon moulin avec un article passionnant "Clermont en stage All Blacks", plein de tuyaux pour les entraîneurs ....

      Supprimer
  29. Bien sur pas si mauvaise que ça, ce serait faire injure à tous les braves types, anciens joueurs, passionnés , qui pallient au manque de formation par l'enthousiasme et le bon sens.
    Y à pas que des gros cons, non plus.
    Le soucis c'est aprés,quand la bonne volonté ne suffit plus, quand il faudrait toute une organisation fédérale uniformisée pour donner aux clubs une ligne de conduite claire quant aux rapports et obligations entre les petits et gros clubs, pour que chacun trouve sa place.
    En bref,repenser la relation entre le club formateur et le club phare de la région pour , entre autre une co gestion des meilleurs éléments ( et entraineurs, pourquoi pas) ambitieux .
    Allez, vaste programme...
    PS:
    Hé Gariguette, le Bernie, l'était pas collègue avec le regretté Darcos à une époque, ou bien?
    Y à pas de hasard!


    RépondreSupprimer
  30. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  31. En tous cas, les joueurs de l'EDF ne risquent pas de prendre froid.




    (vu la façon dont Zarma nous les habille pour l'hiver...)

    RépondreSupprimer
  32. Et bien limpide, doudou(ne) dis donc.

    RépondreSupprimer
  33. T'as raison pour doudoune ça jette un froid

    RépondreSupprimer
  34. partie 1
    Je lisais un article sur Pierre Villepreux, un peu son actualité, et revoilà la formation qui refait surface, j'en suis fort aise et vous livre un peu de sa pensée. Il fait quoi alors notre marquis de Pompadour ?? Tout simplement, avec son passé et tout le tintouin il se déplace dans la France du rugby, ici et là, invité dans les écoles de rugby pour répandre la bonne parole. Et qu'est-ce qu'il nous dit, donc, le viconte de la cité du cheval ?? Encore plus simple, il susurre de sa petite voix voilée à l'accent gaillard : « C’est important d’aller dans les écoles de rugby.. Pour bien faire, avoir la connaissance des différents niveaux. C’est dans les écoles de rugby que l’on apprend le mieux ». Et comment qu'il fait avec tous ces gamins qui turbulent ?? Et bien facile, fidèle à sa conception du jeu, à sa quête jamais finie du rugby du rugby source de plaisir pour les joueurs sur le terrain comme pour les spectateurs. Rugby jeu intelligent, jeu de mouvement, et cette profession de foi affichée, martelée, répétée à l'envie, et de l'envie il en suscite sur le pré « Le jeu de mouvement, l’avenir du rugby passe par là, le jeu de rugby n’est pas un jeu étriqué mais passe au contraire par un rugby de liberté ». J'ai eu le bonheur et le privilège de vivre une de ses séances avec l'EDR de mon club du moment, il y a quelques années, bonheur parce-que il arrive avec son survèt qui bouloche aux chevilles, le restant de cheveux en bataille, avec le sac de ballons, les gamins se rassemblent et ….......... La magie opère, soudain tout devient harmonieux, ça court de partout mais on n'est pas dans le tumultueux habituel des séances, de sa douce voix il parle, il parle, il envoie les ballons, il parle, il parle, il corrige, il rigole beaucoup, et les gosses se prennent au jeu, appliquent les conseils (quand toi tu te bagarres 1 heure parfois pour arriver à faire jouer un thème!!!!!), il revient sans arrêt sur ce qui ne va pas, pourquoi, comment, qui, il laisse les gosses chercher imaginer trouver les solutions puis les fait mettre en application terrain …............ Et ça marche. A l'époque j'étais déjà accro à ses thèses sur le jeu et sur sa philosophie d'entraînement, j'étais un jeune éducateur EDR et je m'en sortais avec ce que je pouvais, beaucoup d'affectif et un peu de rugby. Ces séances avec les gosses m'ont révélé que la pédagogie était une chose toute simple, que les grands discours ne servaient à rien avec les gosses, que crier allait vers le contraire de ce que l'on voulait, et surtout que le rugby était un sport finalement simple à transmettre : un ballon des joueurs du mouvement, laisser les gamins réaliser des choses SEULS, et n'intervenir qu'à la marge lorsque la difficulté apparaît pour les amener à trouver, eux et pas toi, les solutions. Je me souviens aussi, après la séance, des réactions des enfants «  OUAH on a appris pleins de trucs, et puis de toujours avancer, d'être au soutien, de toujours porter le jeu où c’est le plus facile » etc …........... Comme si nous les besogneux des séances sur toute la saison on n'avait pas les mêmes ambitions, non mais, hein, franchement !!!!!!!!!!! Non, sérieusement, j'ai vu le fossé entre des exercices portés par un éducateur dans tous les sens du terme, pédago, échangeur, patient, connaisseur et érudit, et ce que j'avais pu emmagasiner tout petitement dans quelques bouquins ou de conseils d'autres éducateurs, par ailleurs tous enseignants.
    ............. A suivre

    RépondreSupprimer
  35. Partie 2 ........... La suite
    La petite historiette précédente pour dire que la formation c'est SERIEUX, c'est pour ça que j'en cause tant ici, pour dire que la filière française du même nom n'est pas très sérieuse, pour penser que les maux de notre rugby viennent principalement de ces faiblesses et insuffisances. Et pour répondre à Gariguette et consorts, bien sûr que le problème de la formation c'est les formateurs, bien entendu qu'il y a tout au long d'une saison des milliers de braves types, anciens joueurs, parents, passionnés, dont l'enthousiasme et le bon sens pallient le manque de formation, honneur à eux, des gros cons y'en a aussi et y'en aura toujours c'est pas la masse. Mais c'est vrai aussi que la bonne volonté, à un moment, ne suffit plus, et l'on touche alors à toutes les insuffisances de la filière formation et au désarroi des clubs qui font comme ils peuvent, et souvent très bien, mais au prix de tellement de difficultés.
    Concernant les relation entre clubs formateurs et club phare de la région (???), et notamment la « gestion » des meilleurs éléments, ça pourrait faire l'objet d'un vrai débat ici, à travers les expériences de chacun, tellement pour ma part j'ai une expérience négative de ces « relations ».
    merci de votre patience,

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On a tous des mauvais exemples à ce sujet, c'est précisément ce que te dit Philippe,de jeunes déçus, perdus, parce que ça ne fonctionne pas.
      De véritables passerelles, si tu préfère, une organisation imposée par la fédé et régissant les échanges entre les clubs reste à inventer.
      Allez, si le terme "région " ne te convient pas, remplaces le par " zone d'influence "

      Supprimer
    2. je pense que les moeurs ont évolué et que nous en sommes à la moitié du chemin. Avant, on faisait un essai dans le grand club, tu étais pris ou non mais si tu étais pris, tu étais en couveuse puis tu étais mis dans le bain peu à peu mais on ne te jetait pas. Maintenant, ce sont des équipes de jeunes avec une concurrence exacerbée ou chaque fin de saison est marquée par la valse des agents, savoir si tu restes ou si tu dégages et comment tu vas rebondir sachant que le rebond est toujours hasardeux, sauf pour les plus grands. Il y a sans doute à creuser une obligation d'élite dans chaque club phare ou pro ou semi pro avec un contrat d'apprenti par exemple mais avec une obligation de temps de jeu et de durée.

      Supprimer
  36. Tiens pour la formation, ce p'tit club breton de Clisson, depuis 1911, qu'en 1re série mais 350 licenciés, plus de 200 enfants et une équipe loisirs.
    http://www.sacclisson.com/cest-quoi-le-rugby-

    RépondreSupprimer
  37. Après éducateur on devient entraîneur, là c'est encore plus sérieux, je ne résiste pas à vous donner l'exemple de ce que la formation française peut engendrer de meilleur: le petit caporal, alias LE Jacques Fouroux poussa très loin le balancier en 1986, à Nantes, face aux All Blacks, partie resté célèbre pour ses odeurs de soufre et de souffre. Notre Gersois, conseillé sans doute par une nuit agitée à rêver du noir partout, avait fixé le petit déjeuner à 8 h 30 et donné l'ordre au personnel de service de débarrasser à 8 h 31. Bien sûr ça n'avait pas loupé, plus de la moitié de l'équipe n'avait pas mangé, parait que les joueurs étaient fous de rage. Alors je ne sais pas si ça explique la performance dans la rencontre un peu plus tard, ni si cette préparation empruntait au concept "pédago échangeur patient connaisseur érudit", m'enfin les Blacks avaient mangé chaud, eux, l'après-midi, donc l'ont gagné les Bleus parce qu'ils avaient faim, peut-être un message à transmettre à notre SSSTTTTAAAFFFF..........???

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait, t'es en train de nous dire que pour régler les problèmes du rugby français il faut surtout un bon réveil, c'est ça ?

      ...

      Supprimer
    2. Non je pense qu'il faut juste avoir faim de rugby et de liberté. Rugby Liberté, fraternité. Il a raison Nini, pour jouer mieux il suffit de le vouloir et tu le veux si ton formateur/entraineur va le chercher en toi et ne t'assomme pas avec 35 temps de jeu.
      Le Gé
      Apprendre en s'amusant car c'est d'abord un loisir à jouer avec ses camarades.

      Supprimer
    3. Ha non le Gé, Bernie a dit " Nous allons créer un panel de 200 cadres techniques fédéraux qui iront dans les clubs pour former nos éducateurs." Pas question de liberté, va falloir entrer dans le cadre des cadres, bref se faire encadrer . Tu vois le tableau ?

      Supprimer
    4. Parait aussi Nini que si les français étaient a jeun de petit déjeuner à Nantes ,ils ne l étaient pas d autres substances.Je ne sais plus si c est Wayne Shelford ou Mickael Jones ,le premier sans doute,qui s était retrouve mordu du testicule .Ah quand la faim te tenaille...

      Supprimer
    5. je connais un ancien international qui était à Nantes ... à midi cure de fruits et légumes ... après il déchirait tout, grimpait aux arbres et il s'est couché le lundi matin pas fatigué ! jamais il n'a eu un autre repas aussi végétarien !!!

      Supprimer
  38. Après "Boucherie Ovalie", on a avec Zarmaou "Boucherie Française" " ... pas de veau pané Monsieur ? .. non .... du tendron ? encore moins, de l'épaule d'agneau ? .. nenni .. un steak de cheval ? non on n'est pas à Longchamp Monsieur ..., du lapin de Garenne ? ...non plombé cette année, de la vache ? oui de la vraie, folle dingue! ah c'est celle qui est bio .. Oui !! .... un bon petit perdreau ? non le dernier a fini all black Monsieur ! Bon ! vous avez de la merde en croquette ? Oui mais pas de la croquette vraie AOC mais de la bouse IGN c'est pareil même fumée, même saveur, même origine mais uniquement pour les cons sommateurs connaisseurs donc pour vous Monsieur la maison vous l'offre ! waouh ! on va se régaler avec les copains !!! Assurément à consommer sans modération devant un bon match de rugby avec du pain et un bon rouge qui tâche vous m'en direz des nouvelles !! .... Non de diu voilà un vrai boucher un pur souche c'est pas du Chabal celui là !! c'est de la viande bio !!! Que coun l'autre jour j'ai bouffé un merguez au stade de France on aurait dit du mouton noir !!! Vive la viande bleu blanc rouge !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. WAOUHHHHHH !!!! Quelle envolée, et envolée la formation pour le coup, place à la filière alimentaire et à l'étal qui donne une furieuse envie de foutre des coups de boule partout où le moindre animal à plumes à poils où même hybride viendrait à passer le museau ou les oreilles. Et sans ça, pour accompagner les mets tu conseilles quoi ?????
      Donc fruits et légumes dans toutes les EDR, ça va les former tiens !!!! Une bourse de All-Black, comme un oursin malade dans la vitrine, tout dégoulinant de dépit, joli souvenir !!!! 200 cadres fédéraux, pas mortes les idées de Fidel !!!!! Un bon réveil oui, et si c'était ça qu'il manquait à nos bleus, juste de se réveiller ????

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  39. La qualité de la formation avec pour consequence la qualité de jeu de l'EDF , c'est bien ça la question ?
    Si notre système de formation n'est pas si mauvais que ca dans les petits clubs , ce que je crois volontiers , en tout cas suffisamment bonne que pour les talents puissent émerger , il y a un endroit ou un moment ou une rupture se produit ou ça déforme si je puis dire puisque notre EDF n'arrive pas à rivaliser sur la durée y inclus dans nos équipes de jeunes ? Ca se passe ou tout ca ? Dans les clubs formateurs régionaux identifies comme tel ? Dans les centres de formation des clubs pro ?
    Est ce le style de jeu et le niveau du, des championnats ? Un peu de tout ça ?
    Et si d'aventure notre EDF commençait à avoir des résultats un moins mauvais tournoi puis un encore un peu mieux et puis en gagner un juste avant la coupe du Monde ; il faudrait quand même pas lâcher le morceau hein et surtout bien investir sur les U18 , U19 U 20 parce que c'est la et seulement la que l'on s'inscrira dans la durée , c'est logiquement cela qui fourniront la " grande EDF " C'est ce qui passe chez les autres non ? Alors ou ça coince chez nous ? Quand ils se retrouvent en TOP 14 ou Pro D2 ?
    Y a du boulot et du bon pour celui qui veut vraiment s'y coller car me parait pas si simple tout ca !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tu as raison François, il y a forcément un endroit/ un moment où le bat blesse ; si on prend comme génération- modèle celle de Serin, comment se fait-il qu'il n'y ait pas - ou très peu- de joueurs de son talent ? Je me souviens très bien de lui en EDF moins de 20, déjà un poison, beaucoup plus gueulard encore qu'aujourd'hui, mais autour de lui ? Qui ? On a parlé l'an passé d'un joueur pépite de Massy, un ailier Black très rapide, et puissant aussi ... où qu'il est ? On dirait que nos jeunes pousses disparaissent très vite du circuit bon évidemment il y a les blessures mais il doit s'agir aussi d'un problème structurel non ? Les Brits ont une génération dorée mais même Jones a du mal avec ses blessés malgré semble-t-il un réservoir de joueurs brillants plus conséquent que le nôtre . Il y a de toute évidence un problème de suivi plus que de repérage, on a détecté les bons mais est-on capable de les garder à ce niveau et si ce n'est pas le cas, pour quelle(s) raison(s) ?

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    3. Tu vois Gariguette, pourquoi penser que c'est le système qui les perd et non pas les joueurs eux-mêmes qui en ont marre.
      Nous avons tous pratiquė un sport pour le plaisir mais aurions nous aimė ce sport en tant que professionnel avec toutes ses contraintes.
      Je ne suis pas sūr que le rugby professionnel soit un sport de plaisir en tout cas en opposition avec celui amateur.

      Certains préfèrent avoir un travail rémunéré et jouer en amateurs que de verser vers un professionnalisme incertain.
      tu as plus de douleurs que de plaisir.
      Mais étant un amateur même pas éclairé, je me trompe sans doute.
      LE GE QUI RAMÈNE SA FRAISE.

      Supprimer
    4. Parra avait signé à Bourgoin alors qu'il était contacté par l'USAP. Mais, à l'époque, Perpignan, c'était le vrai marché aux bestiaux, alors qu'à Bourgoin, les gamins étaient pris en charge, entourés, choyés, et ils avaient du temps de jeu.
      une des pratiques courantes est d'intégrer les jeunes dans le groupe pro jusqu'au jeudi et de les sortir en les laissant à disposition du groupe au cas où. Certains ont du refuser des sélections dans les sélections de jeunes parce que le directeur "sportif" leur refuse le bon de sortie. Vivre cette pression à 20 ans, faut être sacrément solide mentalement

      Supprimer
  40. Excellent article, particulièrement sur l'importance de l'élection de cette semaine. Comment Pierre Camou peut-il oser prétendre qu'il va régler des problèmes qu'il n'a même pas regardé en face en 8 ans? Comment peut-il dire après la Coupe du Monde qu'il assume l'entière responsabilité de cet échec, puis se présenter pour un 3ème mandat? A-t-on vraiment besoin de s'appeler Mourad Boudjellal pour avoir le droit de dire qu'à ce niveau, assumer ses responsabilités veut dire démissionner? Enfin, il ne retient même pas les leçons de l'Histoire: Domenech est viré avant même la Coupe du Monde 2010 et on sait comment ça s'est terminé, mais Camou fait la même chose avec PSA avant la Coupe du Monde 2015! Pierre, je crois qu'il est temps que vous laissiez votre place aux autres...
    Si jamais il passe, ce qui n'est malheureusement pas impossible car il vaut mieux se méfier des sondages ces derniers temps, c'est mort pour le XV de France! Une preuve? Depuis 2008 et son arrivée, le pourcentage de victoires de l'EDF s'effondre, et la finale de 2011 n'est due qu'à la victoire des Canadiens sur les Tongiens et à une demi-finale où les gallois ont joué à 14 pendant 1h10!
    Que ce soit Laporte ou Doucet qui passe, à la rigueur peu importe dès l'instant que le vainqueur ait assez de courage pour prendre les décisions qui fâchent: réforme du calendrier, réduction du championnat à 12 voire 10 clubs, résolution du problème des doublons... Faire des promesses, c'est bien. Satisfaire ceux qui disent vouloir juger par les actes et non par les paroles, c'est mieux!
    Est-ce que Laporte va virer Novès? Personnellement j'attends de le voir pour y croire...
    En parlant de Novès, il en est à 4 victoires en 10 matchs sur sa première année, soit moins bien que PSA. Certes le contexte est différent mais pendant combien de temps va-t-on entendre cette excuse?
    Enfin, je souhaiterai vous poser une question Richard. Avant le début du tournoi 2016, je suis allé sur lequipe.fr ou j'ai trouvé un article très intéressant, mais pas dans le bon sens du terme. Je vous laisse imaginer ma surprise quand j'ai vu que les journalistes et les internautes, via un sondage, ont tout deux donné la France favorite pour remporter le tournoi. Je me suis d'ailleurs demandé, après la défaite en Ecosse, comment ces personnes devaient se sentir (personnellement j'ai participé au sondage et donné le Pays de Galles vainqueur, ce qui n'est pas passé loin au vu de la fin de match contre l'Angleterre...). Ma question, ironique il est vrai mais avec un fond de sérieux quand on sait qu'un tel article a déjà été publié, est donc simple: Un article analogue va-t-il être publié sur lequipe.fr avant le début du tournoi 2017?

    RépondreSupprimer
  41. Si ma calculette fonctionne, nous en sommes à 542 solutions miracle pour sauver le rugby français. Avec un peu de pot, y en a p'têt une de bonne.

    RépondreSupprimer
  42. Si ma calculette fonctionne, nous en sommes à 542 solutions miracle pour sauver le rugby français. Avec un peu de pot, y en a p'têt une de bonne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiens j'en ai une 543e : le rugby français n'est peut être tout simplement pas sauvable, qu'il aime se vautrer dans sa propre inanité ( Zarma n'a pas que tort ), que le panier de vieux crabes est trop tentant pour les pas si jeunes crabes et que les haines cuites et recuites sont apparemment plus bandantes que la recherche honnête, sincère et gratuite de solutions . Je pensais que les hommes du rugby avaient quelque chose de plus pour les réunir, je découvre qu'ils ont plus de différences et de défiances que d'esprit du bien commun . Et ça me gonfle .

      Supprimer
    2. Effectivement pas à la hauteur des milliers de club et de pratiquants de ce sport qui pour leur grande majorité sont mués par la passion ( comme toi ) et un acte généreux dont bien sûr ils retirent le plaisir
      Rien de nouveau sous le soleil quand le pouvoir et sa conquête s'annonce
      Chez nous il semble que l'intérêt supérieur que représente l'EDF ne soit pas partagé quand chez les autres on ne tergiverse pas ( un poil brutal mais ...)
      on atteindra les 651 idées voire plus et pourquoi ? Qu'est qui nous prend de continuer de dialoguer devant tant d'inanite ? Hein ?

      Supprimer
  43. 542 ça fait pas un compte rond donc pas de miracle 😂

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. on pourrait bien atteindre les 642idées, ce qui ressemble pour l'ensemble à la six quatre deux,expression qui comme vous le savez veut dire n'importe quoi.

      Supprimer
    2. Sinon on pouvait se le faire aux dés, mais on a passé la 421e

      Supprimer
  44. Formation, pour quoi faire? on en a déjà parlé auparavant, il ya beaucoup de parents ou grand parents qui souhaitent que la formation n'aille pas au delà d'une éducation d'enfant et d'adolescent, car continuer, plus agé, c'est prendre des risques, plus ou moins grave, pour la santé...

    RépondreSupprimer
  45. Pas faux Georges,et c'est bien la le soucis.
    Une immense majorité ne peut ni ne veux intégrer la grande usine à spectacle, simplement pratiquer son sport dans de bonnes conditions.
    Comme le suggère Tautor, formulons des souhaits,dénonçons ce qui nous à manqué un jour où l'autre et qui n'a pas été réglé, et pas seulement dans le domaine sportif.
    Les clubs sont la fondation du Rugby,ils doivent être traités comme tels par une fédération à leur service
    Allez, On pourrait imaginer aussi les moyens de controle à mettre en place sur une feuille de route imposée à l'équipe qui va d'installer à Marcoussis

    RépondreSupprimer
  46. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  47. Bonjour Richard, bonjour à tous,
    Absent pendant 2 jours, j'ai accompagné mon ami JC Rossignol pour son dernier voyage. Nous étions nombreux de la grande famille du rugby, (souvent décriée), bien sûr ses équipiers des années 70, mais aussi beaucoup d'adversaires venus de toute "l'ovalie" lui rendre un dernier hommage ( Garuet, Dupont, Gasparroto, Bourdillon, Gaby, Spanghero, Romeu, Martinez, Cimarosti, Vaur, Taffary, ...)
    Comme promis, je vais répondre rapidement à Richard : Lopez? euh!... bon joueur certes, mais bon, comment dire, il a souffert de la comparaison avec Barrett, c'est le moins qu'on puisse dire (vitesse, jeu au pied, choix tactiques). L'analyse de la situation qui permet à Barrett d'intercepter la passe de Lopez est symptomatique de la différence qui existe entre les 2 joueurs. Il y en a un qui n'a pas lu la situation (Lopez bien sûr) et l'autre (Barrett évidemment) qui a parfaitement "décodé" les intentions de son adversaire( comportement, attitude, geste, trajectoire de course, vitesse) lui facilitant l'interception. Autrement dit, bonne prise d'informations pour Barrett, pas "mauvaise prise d'information" pour Lopez, non, PAS de prise d'information tout simplement. Pour un 10, qui plus est, c'est grave à ce poste !
    Malgré tout (et les défaites) je trouve globalement l'équipe de France en progrès, au moins sur les ambitions offensives, sur les intentions de créer du mouvement. Mais il faudra faire des choix de joueurs qui ont le profil pour ce jeu dynamique, avec notamment des qualités de vitesse et d'appuis pour espérer déséquilibrer les défenses, les déborder, et marquer surtout.
    Que nini m'excuse, je reviendrai plus tard répondre sur le dossier formation. Promis!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'étais en Corrèze au moment où JC.Rossignol a décidé d'aller jouer avec ses copains déjà sur le terrain de l'annexe de la vie, me souviens de ce joueur qui imposait le respect autour de lui sur un terrain, fameux combattant qui ne connaissait pas le mot reculer, des souvenirs de son attelage avec R.Fite qui ont laissé à leurs adversaires, sans exception, de biens pénibles lundis matins !!!!! Dur le joueur, bonhomme l'homme, en plus l'était parti chez le voisin Tulliste pour affronter le CAB en 1/4 (1980), puis était revenu en blanc et noir, ses couleurs de cœur. Sacré guerrier qui s'en va là.
      Bon, je vois que la réflexion s'impose avant que de soliloquer sur la formation, j'en salive d'avance.
      Je suis bien d'accord sur l'analyse générale de NZ/FR, concernant notre EDF tes remarques me confortent pour penser qu'en matière de construction d'une équipe en devenir, certains choisis ne font pas la maille et d'autres restés à la maison ont visiblement la taille du costume, rester prisonnier de ces listes maudites c'est idiot, un peu comme si un président de la République conditionnait sa candidature à une courbe simple indicateur périodique, non mais y'en a j'vous jure !!!!!!!!!!!!!!!!

      Supprimer
    2. Pour l'instant Barrett reste exceptionnel à son poste. Du coup, Christian a assassiné Lopez. Du mal à croire qu'il ne lit pas, n'est pas capable de lire les situations. Même si sur le coup il est en faute.

      Supprimer
    3. Bonjour Christian,une question, Certains ici sont en désaccord sur Iribaren, pour moi c'est le meilleur 9 voire le meilleur joueur tout court. Qu'en penses tu ou bien quels echos du peuple briviste en as tu? merci

      Supprimer
    4. Pour l'instant Barrett reste exceptionnel à son poste. Du coup, Christian a assassiné Lopez. Du mal à croire qu'il ne lit pas, n'est pas capable de lire les situations. Même si sur le coup il est en faute.

      Supprimer
    5. Sergio, bien sûr "qu'il lit" les situations Lopez, sauf quand ça va trop vite, qu'il n'a pas le temps de prendre les bonnes informations, que le choix d'action est fait "au petit bonheur", que si ça marche tant mieux, sinon la sanction est immédiate : contre défensif, au mieux perte du ballon, au pire essai adverse!

      Supprimer
  48. 543 : avant même la sacro-sainte formation, je crois que l'accueil d'un p'tit gars dans un club est essentielle. Même si il ne pige pas tout, lui dire avec un grand sourire qu'on est heureux de le voir, qu'il va découvrir un sport pas comme les autres, que c'est pas grave si il ne fait pas tout bien, que l'essentiel est ailleurs et qu'on lui souhaite de passer de sacrés bons moments. Après, on verra si l'ambition et les moyens qui vont avec viennent au petit bonhomme...
    Christian Badin apporte déjà et encore une précision fondamentale : Ce n'est pas que Lopez voit mal, c'est qu'il ne voit pas. Une sorte d'assassinat. Ce que je crains, avec cette sorte de terrible vérité, c'est qu'elle décourage tous les p'tits gars de jouer à l'ouverture. Car des Barrett, il leur faut plus que de l'accueil et de la formation.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. pourquoi décourager, le poste de 10 est un des plus important, donc que je sache , normalement tout jeune a de l'ambition donc envie d'essayer...

      Supprimer
    2. oui Charles, un bon accueil, une bonne relation entraîneur entraîné, c'est tellement évident, mais surtout un très bon éducateur de rugby qui saura mettre en place des situations adaptées à son niveau, qu'il saura animer en gérant parfaitement le rapport de force pour permettre à son (ses) joueur(s) d'enrichir sa mémoire motrice (je vois, je décide, je joue) en conformité avec la logique du jeu et les principes fondamentaux d'efficacité.Les moyens ne vont pas lui "tomber du ciel" au petit bonhomme! Et de l'ambition ?.... s'il a un peu de talent, il pourra peut-être en avoir!

      Supprimer
    3. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    4. Merci Zarma de nous recentrer sur l'essentiel, c'est magnifique ! J'espère que Benoît est quelque part dans le coin et qu'il a lu et apprécié C Bobin "Vous savez, je n'ai pas vraiment choisi d'écrire comme ça. J'ai entamé une course, celle de la vie, et à chaque chute, à chaque genou écorché, une page d'encre apparaît. Je frotte mes écorchures avec une poignée d'encre pour les guérir."

      Supprimer
  49. l'accueil, c'est important, le joueur est important, il est bon, il est exceptionnel, il faut juste qu'il ne pense qu'à progresser, à voir, réfléchir, agir, le plus vite possible et en plus il doit informer, et surprendre. Il doit être fort, rapide. alors, comme dans le rugby, il n'a pas de valeur marchande, comme au foot, il faut lui donner les moyens de s'épanouir, et pas le traiter comme une merde

    RépondreSupprimer
  50. Bonjour,
    544: l'accueil dans nos clubs il est bien fait, il est chaleureux, empathique, le tissu humain de notre rugby il ne faut pas en douter est à la hauteur, les éducateurs sont dans leur très grande majorité des bénévoles, des gens qui y croient, qui donnent de leur temps, de leurs loisirs, de leurs énergies, avec un altruisme qu'il faut saluer. Bien sûr que l'accueil d'un nouveau p'tit gars est important, pour avoir pas mal bourlingué dans l'hexagone et au-delà je peux dire aussi que je n'ai jamais vu une structure de club accueillir des gosses en leur donnant la sensation d'être traités comme des merdes.
    Mais une fois que l'accueil est bien, après il y a les séances, les plateaux, la vie du groupe et l'évolution de celui-ci autour du rugby et des rapports humains. On n'est pas dans une garderie ou un centre aéré, là le fil rouge c'est le rugby et faire grandir les mômes dans la vie à travers ce qu'on va leur enseigner du rugby et de ses valeurs, transposables à la vie quotidienne. Et fatalement l'important devient l'essentiel, c'est à dire le contenu, le comment, le pourquoi, et c'est là que, et nous sommes nombreux à le penser, notre système est déficient. Comme le disait Gariguette, toujours pertinente et d'à-propos, le schmilblick (ça c'est moi qui dit, notre amie a un vocabulaire autrement élevé !!!) c'est LA FORMATION DES FORMATEURS, et au risque d'enfoncer la porte ouverte, ça implique que les formateurs soient de haut niveau (charisme, pédagogie, échanges, patience, connaissances, érudition) et parlent tous un langage unifié, à chacun des formés, ensuite, d'apporter en sus sa personnalité et sa façon de faire pour dispenser aux gosses la synthèse de tout ce bagage emmagasiné.
    Quand tu mets ton pioupiou à l'EDR, tu penses quand-même que tu le confies à des gens qui, à travers le rugby, vont te le faire grandir, qu'il va devenir un peu plus grand dans ce mélange autour de l'ovale, qu'il va évoluer dans son rapport avec les autres, qu'il sera plus partageur, qu'il dépendra d'un collectif et que ce collectif dépendra aussi de lui, et c'est pour ça qu'il nous faut des formateurs ad-hoc, ça me parait vital.

    RépondreSupprimer
  51. Hello, rions un peu.
    Petit poème à lire normalement, puis relire à l'envers, amusant !!! Pas une création, malheureusement, repris un texte en l'aménageant un chouïa.

    Nous candidats à la présidence FFR, nous accomplirons ce que nous promettons.
    Seuls les imbéciles peuvent croire que
    Nous ne changerons rien dans notre fédération.
    Parce que, il y a quelque chose de certain chez nous :
    L'honnêteté et la transparence sont fondamentales pour atteindre nos idéaux.
    Nous démontrerons que c'est une grande stupidité de croire que
    Les nantis de toutes espèces continueront à s'engraisser comme par le passé.
    Nous assurons, sans l'ombre d'un doute, que
    La formation et la passion du sport seront le but principal de notre mandat.
    Malgré cela, il y a encore des gens stupides qui s'imaginent que
    L'on puisse continuer à gouverner
    Avec les ruses de la vieille politique.
    Quand nous assumerons le pouvoir, nous ferons tout pour que
    Soit mis fin aux situations privilégiées et au trafic d'influences
    Nous ne permettrons d'aucune façon que
    Le rugby amateur et ses valeurs meurt de faim
    Nous accomplirons nos desseins même si
    Les réserves économiques se vident complètement
    Nous exercerons le pouvoir jusqu'à plus soif Jusqu'à ce que ce soit moins pire que si c'était moins bien

    RépondreSupprimer
  52. Pour les deux derniers vers, petit corrigé afin de bien lire de bas en haut

    Nous exercerons le pouvoir jusqu'à plus soif Jusqu'à ce que ce soit moins pire que si c'était moins bien

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. M.... pas moyen, donc le dernier est :

      Jusqu'à ce que ce soit moins pire que si c'était moins bien

      Supprimer
  53. Génial Nini !Comment appelle-t-on ce genre (lire de haut en bas et retour de bas en haut ?

    RépondreSupprimer
  54. Le dextroverse peut être 🤔🤔

    RépondreSupprimer
  55. Le dextroverse peut être 🤔🤔

    RépondreSupprimer
  56. Non ni dextroverse ni palindrome.J'attends que Nini veuille bien nous dire en quoi il écrit !Suis pas sur d ailleurs que cela porte un nom.
    Bernard Landais

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    2. Bonsoir, je ne pense pas que ce procédé soit identifié par un nom, j'avais précisé que malheureusement la trame du texte n'était pas de mon talent.

      Supprimer
    3. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  57. Moins poétique et pamphlétaire le papier de renvoi au 22 expliqué très bien ce qui se passe et les caractéristiques des protagonistes qui nous renvoie au texte de Nini
    Ca sent malgré tout la fin d'un système ... et avec beaucoup de naïveté l'espoir que la prochaine élection permettra à des hommes nouveaux d'emerger avec comme seul souci le Rugby
    Comme en politique nous avons que des politiciens narcissiques et plus d'hommes ou de femmes d'etats
    d'où le fameux rejet de " l'establishement "
    Pour le renouveau s'opère il faut absolument qu'une génération ait envie de prendre les choses en mains
    Pour finir avec une tonalité Niniesque " ou qui sont ces hommes la " Dans les clubs amateurs qui font leur preuve depuis tant d'années ?

    RépondreSupprimer
  58. Bonjour à tous,
    Sur le dossier FORMATION, et pour compléter ce que j'ai lu (je suis globalement d'accord) je veux juste témoigner et apporter quelques infos à partir de mon expérience et mon vécu. (éducateur, entraîneur,Dr Sportif,formateur au Cté); Bien sûr le formation fédérale est insuffisante même si elle est complète (60 h pour valider un brevet d'éducateur ou d'entraîneur)Cette formation ne donne que des connaissances. Aux candidats de les transformer en compétences.S'engager dans cette fonction demande un investissement important pour connaître parfaitement le jeu (être expert), connaître le joueur qu'il a en charge (ses ressources), connaître les bases de l'apprentissage moteur (la pédagogie du FAIRE , et non pas la pédagogie du DIRE); Cette saison, après une longue enquête interne, la DTN a fait évoluer la formation fédérale avec une nouvelle architecture.Le changement important dans la démarche, c'est d'inverser la chronologie traditionnelle d'apprentissage, c'est à dire de partir de la pratique pour aller vers la théorie. (sans donner de recettes). Amener les stagiaires à se questionner à partir de leurs observations et leurs ressentis en tant que pratiquants ou observateurs, sur le jeu (que se passe-t-il?) sur les joueurs (que font-t-ils?)et donc sur la démarche pédagogique à mettre en oeuvre pour faire pratiquer le jeu qu'ils souhaitent par leurs joueurs.Ensuite, la DTN veut affirmer une conception française de la formation du joueur. Placer le mouvement des joueurs (et du ballon)au coeur de la pratique d'initiation comme du développement. Facile à dire, plus difficile à mettre en oeuvre; C'est une démarche qui fait appel prioritairement à l'intelligence de jeu, à une pédagogie des choix tactiques et qui doit donc solliciter les capacités perceptives et décisionnelles du joueur et pas seulement ses capacités techniques, athlétiques ou mentales. Le POURQUOI avant le COMMENT. Mais quand les entraîneurs et les éducateurs retournent dans leur club, diplôme en poche, leur démarche et leurs interventions sont souvent éloignées des formations transmises par les cadres fédéraux compétents (si si Nini !!). Certains sont venus pour pouvoir monnayer un poste d'entraîneur, d'autres pour répondre à une obligation fédérale sans réel investissement et passion pour la formation. On touche là aux limites du bénévolat chez les plus jeunes. Le manque de moyens (structurels, humains, financiers) pénalisera toujours notre formation, quelque soient les projets; Nos dirigeants (FFR, Comités, clubs) n'investissent pas suffisamment pour espérer une formation de grande qualité à tous les niveaux et pour rivaliser avec la concurrence des autres fédérations sportives. NB : je n'ai pas lu le projet LAPORTE. Pour Georges et Charles : "bien jouer s'apprend". Loin de moi l'idée de vouloir "assassiner" Lopez, le poste qu'il occupe demande une lecture du jeu rapide pour gérer le rapport de force de la meilleure des façons. Cela s'appelle le choix tactique et qui fait la différence entre les bons joueurs et les très bons qui eux voient plus vite, (prise d'infos) décident mieux (mémoire motrice plus riche), et forcément réalisent le geste juste ( technique gestuelle adaptée).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Objection Monsieur le Président -acceptée !!!!) je ne remettais pas formellement en question les compétences des cadres fédéraux, puisqu'il en est pour eux comme pour n'importe qui, il en est de brillants et de moins brillants, je faisais part surtout de mes expériences et malheureusement je n'ai pas souvent été au contact des plus brillants. Pour le reste, merci de toutes ces observations, et je suis bien d'accord que l'ensemble du monde du rugby national n'en fait pas assez en matière de formation pour que celle-ci soit de qualité et rivalise avec les autres pratiques.

      Supprimer
    2. Si j'ai bien compris, c'est 60 heures et tout le monde rentre chez soi, le papier dans la poche et se dépêche de faire ce qu'il veut.
      Tout va bien dans le meilleur des mondes, on est tous contents , le récipiendaire , le club enfin en règle, et la DTN consciente d'avoir assumé sa juste tâche.
      Sauf que sans contrôle, sans suivi et comme tu nous le laisse entendre ça sert pas à grand chose.
      N'importe quel formateur de société nous le confirmerait, mais notre fédération est plus dirigée comme une administration que comme une entreprise.
      Concernant Lopez,je ne sais pas s'il pourrait être un très bon joueur,mais je pense qu'il serait un meilleur joueur, plus décisif et plus rapide s'il évoluait toute l'année dans un contexte moins formaté et lent, car bien qu'a Clermont, le top 14 c'est pas l'idéal pour préparer aux sudistes, non?
      Allez Chevreuse.

      Supprimer
    3. oui, c'était comme ça, jusqu'en 2016, avec en plus une visite d'un éducateur conseil dans le club du candidat pour le voir en situation et une épreuve (un entretien de 30mn) devant 2 cadres fédéraux pour valider son diplôme. Avec en suspens la question pour ceux qui valident: déterminer réellement les aptitudes du candidat (pour la grande majorité bénévole) en prenant en compte son niveau d'intervention, le minimum requis pour remplir la fonction à ce niveau, ses connaissances sur le jeu et son enseignement, faut-il être sévère? plus souple? sachant que le club compte sur lui, qu'il a payé sa formation, etc....
      La nouvelle architecture de la formation fédérale vient de débuter; les contenus sont identiques, mais la méthode est différente (voir ci-dessus) . La validation semble être plus rigoureuse et plus difficile. A voir. Mais toujours pas plus de moyens, (humains, financiers) donc pas plus de contrôle, de suivi, ...
      Je pense que Lopez est dans un "bon contexte". L'ASM est un grand club bien structuré avec des hommes de qualité; Il peut progresser dans la gestion tactique, il peut être plus rapide dans sa prise d'informations et dans la décision, mais pas dans sa vitesse de course. (c'est génétique)

      Supprimer
  59. une pensée émue pour J.C Rossignol qui avec Fite faisait du rugby un jeu d'hommes nourris au cassoulet et vin rouge !
    A cette époque , il ne faisait pas bon taquiner "le jean Claude rossignol" car le compère Fite était toujours à coté !
    Il est des attelages mythiques , Palmié Imbernon font partie de ceux là , sans oublier Bastiat Cester ...et tant d'autres ....
    Reconnaissons a ces hommes de devoir que grâce a eux notre rugby était respecté ....

    Il faut toujours s'en souvenir afin qu'il ne disparaisse pas deux fois !

    Bises de Bastia

    RépondreSupprimer
  60. Cher Christian,

    "Cela s'appelle le choix tactique et qui fait la différence entre les bons joueurs et les très bons qui eux voient plus vite, (prise d'infos) décident mieux (mémoire motrice plus riche), et forcément réalisent le geste juste ( technique gestuelle adaptée)"

    je partage à 100% votre opinion.

    Il y a une dernier point qui ne dépend pas du joueur mais bien de l'entraineur. L'entraineur doit assumer les choix de cet excellent joueur et surtout lui laisser à tout moment la prise d'initiative souvent bonne mais quelque fois mauvaise et jamais rien lui reprocher ou bien se cacher derrière les quelques mauvais choix de son joueur pour prouver son échec d'entraineur.

    Est ce que Hansen reproche à Barett son peu de réussite devant les perches. non . Est ce qu'il assume tous ses choix ? je suis sûr que oui.

    Donc Barret va de plus en plus prendre d'initiatives de plus en plus devenir meilleur puisqu'il sera entrainé à ne pas avoir peur de les prendre.

    Je pense, mais je vous laisse m'infirmer ou me confirmer ce que je pense, que Novés assume les bons ou mauvais choix de ses joueurs et les encourage. Ils se mettent donc à oser et aussi à s'améliorer même si le fossé est grand par rapport au NZ.

    Merci encore à vous pour vos précisions

    Le Gé

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien évidemment que l'initiative reste au joueur, et si le choix est mauvais, c'est que l'apprentissage n'est pas complet , pas acquis. Reste que tous les joueurs peuvent se tromper, faire le mauvais choix, c'est le jeu permanent entre attaque et défense; Mais le travail de l'entraîneur est de déterminer les causes de l'échec et de faire ce qu'il faut pour corriger et faire progresser le joueur.En ce qui concerne Noves, j'ai un avis peut-être plus critique; j'ai connu le joueur, je connais l'homme, c'est un bon manager (dans la relation avec les joueurs), entraîneur? ... je suis plus sceptique, il y a très longtemps qu'il n'entraînait plus à Toulouse; et puis j'ai eu des "antennes" à Toulouse donc de bonnes infos crédibles. Dire qu'il s'est em....... la 1ere mi-temps, c'est un peu court. Pour quelles raisons? pourquoi? que fallait-t-il faire? ou ne pas faire?,... enfin j'en demande peut-être un peu trop? trop exigeant avec l'EDF et le staff? .... attendons le tournoi , il me semble quand même qu'il y a du mieux!

      Supprimer
    2. En bon communiquant il donne à la presse quelques phrases choc dont elle est friande.
      Ses joueurs ont quand même du avoir une version plus musclée, non ?
      Allez, du mieux, assurément.

      Supprimer
  61. Ge c'est un point culturel important le droit à l'erreur , le point de départ c'est de considérer qu'on prend le joueur avec ses qualités et ses défauts parce que l'ensemble apporte énormément dans le systéme de jeu prôner
    C'est ce que je comprend sur Lopez dans la critique objective formulée , la question est de savoir si en le mettant dans des conditions positives il peut progresser sur sa "mémoire motrice " et comment il peut être aider

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. comme tous les apprentissages (moteur, intellectuel), c'est plus facile jeune, d'où l'importance de la formation chez les jeunes et de la compétence des formateurs (enseignants)

      Supprimer
    2. Mais a-t-il le droit à l'erreur à ce niveau ? Ne serait-il pas plus simple, voire plus "rentable" de tout bonnement prendre un autre joueur ? Je ne le lui souhaite pas bien sûr, mais ce n'est pas un cadet, sa marge de progression si elle existe encore doit être bien réduite . En club il serait mis sur le banc ou viré non ? Enfin peut être pas dans tous les clubs non plus ... qu'en pensez-vous ?

      Supprimer
    3. .... pas viré, non, ça ne se passe quand même pas comme ça, mais il serait mis en concurrence ! (ou bien l'entraîneur fait avec, qualités et défauts, forces et faiblesses. Par contre effectivement, sa marge de progression est maigre et il peut y avoir des "facteurs" limitants quelque fois !

      Supprimer
  62. Certains parlent des "bénévoles" (formateurs) dont on ne saurait se passer, certes. Christian touche du doigt leurs limites : pourquoi le sont ils ? certains pour monnayer et ils sont plus nombreux qu'on croit. Des "paniers de crabes" j'en ai vu. Sont ils tous dans la pensée et la mouvance de la DTN, quelle envie véritable de mettre en place les nouvelles idées, démarches ? quelles capacités vraiment d'enseignement ? le charisme ne s'invente pas non plus. N'est donc pas formateur vraiment qui veut. Même pour quelqu'un qui trempe dans le rugby depuis lontemps. Ca reste une affaire de goût, de passion, d'engagement. La formation bénévole a donc ses limites. Pour un nombre certain, mettre en pratique des shémas de jeu (pas trop compliqués) OK. Quant à parler de prise d'infos, mémoire motrice, technique gestuelle adaptée, du pourquoi avant le comment, de la pédagogie du dire du faire, je veux pas dire, mais... ils doivent en garder le minimum et appliquer avec les fondamentaux qu'ils connaissent. Sans vouloir en faire un métier les compétences de chacun ont parfois leurs limites. Ca reste tout un débat.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bien sûr que c'est difficile, ce qui explique que toutes les saisons, on forme entre 60 et 80 éducateurs/entraîneurs dans le comité. Il y a de nombreux abandons. Plus l'éducateur est formé, plus sa "durée de vie" (d'éducateur) est longue!

      Supprimer
  63. Pour résumer:
    - PALINDROME: texte ou mot dont l'ordre des lettres reste le même qu'on le lise de gauche à droite ou de droite à gauche ex: "Engage le jeu que je le gagne".
    - DEXTROVERSE: écriture de gauche à droite (écritures latines et grecques).
    - SINISTROVERSE: écriture de droite à gauche (écritures arabe et hébreu).
    - BOUSTROPHEDON: système d'écriture qui change alternativement de sens ligne après ligne, de droite à gauche puis de gauche à droite.
    Nous pourrions penser que ce dernier système pourrait s'appliquer à la lecture en question ??? Qu'en pensez-vous ???
    On s'amuse bien, ici, non ???

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ya aussi le Palintroversinisbouphédon. On en revient tjrs à droite/gauche, gauche/droite, c'est très primaire ! Et de haut en bas et inversement, c'est tjrs le même bordel. On s'amuse mieux en haut ou en bas, à droite ou à gauche ??
      Sinon, Christian : DTN ! ya du boulot. L'ovale en vaut il la chandelle ??

      Supprimer
    2. Si tu aemis jeuor, Nnii, tu dvreias lrie snas pbrlomee ce ctmeriamone . Pas un plmiaonrde jtsue un bliolrue cvreaeu .

      Supprimer
    3. OUHHHHHHHHHHH !!!!! En ai le cerveau tout brouillé pour le coup, on va peut-être ralentir sur la sémantique et la syntaxe, la saison s'annonce longue ici, on va faire comme les pros de l'ovale, phase de récupération, allez jus de houblon à satiété, c'est la tournée du président, celui de la République qui quitte le terrain et ne disputera donc pas les prolongations, AH mais pourquoi cette lucidité n'a-t'elle pas chatouillé le locataire de Marcoussis ???

      Supprimer
    4. Relis ( ou lis) ses réponses au questionnaire de l'Equipe, puis compare avec celle du dingue, et alors question sémantique amuse toi à compter combien de fois le 1er dit " nous " et le 2e dit "je" ... un sport collectif le rugby ? Pour Bernie c'est MOI, MOI et MOI .
      Question boisson, je suis auX grogS, faut combattre les microbes, m'a dit Tautor, alors je lutte camarade !

      Supprimer
    5. Bonjour,
      oui oui oui, comme toi j'ai bien lu les programmes de nos candidats au trône ovale, alors moi je ou nous, derrière il y a le contenu. Ce qui me gène chez le tenant, c'est un peu comme nos politiques, ils sont pleins de promesse et de bonnes idées, puis ils ont le pouvoir, ils n'en font pas grand chose alors de leurs promesses, ils "gèrent" ils voyagent, ils profitent, ils tiennent les acquis pour immuables et les changements pour dangereux, et puis venu ce maudit temps de la fin de mandat, se rappellent leurs promesses et les remixent au goût du jour. Après, voilà c'est un peu gonflé de revenir comme Zorro en disant que "ça y est maintenant j'ai tout compris faites-moi confiance redonnez-moi les clefs z'allez voir ce que vous allez voir". Non, on s'est déjà fait avoir en politique y'a pas si longtemps, et plutôt deus fois qu'une, on ne va pas éternellement donner les bâtons pour se faire rosser !!!!!!!!!!!!!
      Alors Camou out, Doucet sans odeur ni saveur et quand-même en plein dans le système depuis des décennies, bon reste Bernie, pas la panacée certes, donc dans l'isoloir on fait comment ??? Ne pas voter pour mais contre une personne, sans tenir compte des arguments, juste sortir le tenant ??? S'abstenir ??? Est-ce bien raisonnable tout ça ???
      Le pire est-il le plus probable, pas sûr, d'une part l'institution est solide, d'autre-part on n'est pas dans une dictature, il y a des contre-pouvoirs, et puis par-dessus tout le joueur de rugby, le dirigeant, l'entraineur, les encadrants, sont des gens intelligents ............. Ou alors c'est à désespérer de tout dans cet hexagone qui n'en finit plus de se replier sur lui-même pour ressembler de plus en plus à un grand caravansérail.
      Aparté: le Nono hier soir dans ses adieux l'a dit 24 fois "JE", indication ????

      Supprimer
    6. "Dans la période de l’entre-deux-guerres, le « je » sans être omniprésent est quand même plus fréquent. Il est à noter que le rapport entre l’emploi du « je » à gauche et à droite change considérablement avec le temps et les personnalités des politiques. En effet, si Ch. de Gaulle utilise en moyenne 6 à 7 « je » pour 1000 mots qu’il prononce, Mitterrand, lors de ses deux septennats en utilise entre 22 et 23, soit 3 à 4 fois plus (Mayaffre, 2000). Et cette croissance du « je » est enregistrée de manière régulière sur les 30 premières années de la Ve
      République et ceci aussi bien à droite qu’à gauche avec une tendance plus
      marquée et rapide pour ce dernier. J. Chirac apparaît plus modéré même si la person-
      nalisation de ses propos ne pose aucun doute. Seulement la subjectivation des propos de J. Chirac passera par l’emploi excessif de l’adverbe (« naturellement » et d’autres adverbes considérés comme ses marqueurs) et on constatera dans ses discours plutôt le « nous » fédérateur que le « je » polémique.
      Ces considérations historiques certes non exhaustives, nous amènent à affir
      mer que le paradigme du « je » n’a jamais été complètement absent du discours des
      hommes politiques et qu’avec le temps, son rôle s’accentue considérablement. Dans
      la dimension diachronique, la réponse à la question comment le locuteur se définit-ilet se situe-t-il dans son discours, le constat semble s’imposer. L’énonciation de la gauche est avant tout collective face à la droite qui favorise un mode d’énonciation individuel.Qu’en est-il aujourd’hui ? Est-ce qu’on peut constater que le clivage énonciatif est maintenu tout en sachant que le clivage politique gauche/droite tend à s’estomper ? ...." .... ami lecteur,je sens bien que tu es impatient de connaître la suite !! petit veinard ! c'est ici https://repozytorium.amu.edu.pl/bitstream/10593/6266/1/03%20srp_39_4%20Jereczek-Lipi%C5%84ska.pdf

      Supprimer
    7. Bonjour,
      Sis allé voir et n'ai pas perdu mon temps, très intéressant. Je crois que la conclusion de ce grand texte rejoint quelque-peu notre rugby tristounet d'aujourd'hui, en le lisant bien on pourrait plaquer sur nos dirigeants et autres encadrements (staff franchement !!!!!): " ... Le discours perd de son aspect esthétique et solennel pour
      rejoindre dans sa structure le parlé standard. Les interventions
      prennent la forme d’échanges en partie improvisés, où l’oralité l’emporte.
      Le centre d’intérêt des discours se trouve déplacé des finalités (notions, concepts, idées) vers les moyens (mises en oeuvre, action, énonciation). Le discours est donc pauvre et imprécis quant aux idées mais fortement modalisé et ancré quant à la promesse d’action ...". Vous mettez là-dedans les standards à la mode, projet de jeu, cahier de révision, schémas tactiques, schémas techniques, lancements de jeu, temps de jeu, évitez absolument les inepties genre improvisation, initiative, analyse, adaptation et pan nous y voilà.
      Allez FLOP.14 le retour, youpiiiiiiiiiiii va'y'avoir de la poésie, je oense qu'à Deflandre ça devrait piquer des deux côtés, je vois bien le CAB ramener un petit quelque chose de Toulouse. Et vous ???

      Supprimer
  64. Y en a un qui vient de siffler la fin de son match avec lucidité et dignité ... devrait en inspirer certain ...

    RépondreSupprimer
  65. Effectivement, je n'avais pas suivi l'actualité de ce jeudi soir, et je découvre que le président, après avoir fait son bilan, tout n'est pas à jeter à la poubelle en effet, il a fait évoluer bien des choses, il faut le lui reconnaître tout de même. Et n'avait pas les coudées franches sur tous les sujets, il faut aussi le savoir.
    En tout cas sa décision est digne, Chapeau M. Camou!

    RépondreSupprimer
  66. Pourquoi Ritchie n'enverrait pas un petit vote, là-haut à gauche, pour savoir ce qu'en pensent les commentateurs d'ici, question futur président FFR ???? Mais fissa, avant les vraies élections de ce ouiquinde ???

    RépondreSupprimer
  67. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et ca serait qui la paire ? faut dire aussi que nos charniéres ne font pas que grincer , elles cassent beaucoup et pas que les c... avec une nouvelle Porte peut être ?

      Supprimer
  68. Sinon, vu sur l'Equipe : Un ancien revenu à Biarritz... Trouvez pas que Maxime Lucu donne d'air à D. Yachvili ??

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. si mais en plus salissant , en moins Petrol Han

      Supprimer
  69. Billeterie LNR : On se ligue contre Médiapart et on sort l'éternel "à l'insu de mon plein gré" !!
    Mélodie en sous sol : https://www.youtube.com/watch?v=q2zxznM8MP4

    RépondreSupprimer
  70. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  71. L'autre jour, ma voisine qui est blonde, arrive en courant dans mon entrée,
    Elle sautait de joie !
    Je ne savais pas pourquoi, mais sans me poser de question je me mets à sauter avec elle !
    Elle me dit :
    - "J'ai une bonne nouvelle !"
    - "Bien" lui dis-je, "de quoi s'agit-il ?"
    Elle arrête de sauter, et toute essoufflée, m'annonce qu'elle est enceinte !
    Je savais qu'elle le désirait depuis un moment.
    Je la félicite et lui dit que je suis très heureuse pour elle.
    - "Il y a plus" dit-elle.
    - "Comment cela ?" demandais-je.
    Elle me dit :
    - "Il n'y a pas qu'un bébé, nous allons avoir des jumeaux !"
    Étonnée qu'elle puisse le savoir si tôt dans sa grossesse, je lui demande comment elle a su.
    Elle me dit ...
    - "C'est facile, j'étais allée m'acheter un test de grossesse,
    un emballage de deux, et les deux tests étaient positifs " !

    RépondreSupprimer
  72. Ah zut, bien que Lomagnole, elle embrassait bougrement bien !
    Anonyme

    RépondreSupprimer
  73. plus sérieusement, toi qui est du coin, que penser de l'initiative Michalesque sur Blagnac, qui semble louable sauf plus informé ?
    Allez tautor

    RépondreSupprimer
  74. Jan Lou
    que te dire j'ai appris cela par les journaux ... De côtoyer Mourad ça donne des idées ... achat à petit prix et revente à prix fort lorqu'il sera en ProD2 peut être mais n'est ce pas un tremplin à mon avis pour revenir au ST d'ici quelques années ? Car Fred est un enfant du ST ..... à suivre

    RépondreSupprimer
  75. Ouais, parce que monter Blagnac en PRO D2, rentabilité = ?? Revente à prix fort ?... Y aura de la concurrence avec Colomiers. Peut être un rapprochement.
    Louable dans le sens où il (se) fait plaisir. Peut être plus dans son style. Après qu'il finissent au ST... Avec l'acquis du succès Blagnac si ça marche, pour remonter le ST en Top 14 s'il descend !!

    RépondreSupprimer
  76. Je pense que c'est un test en blanc qui servira d'expérience pour plus tard le ST probablement en plus le President de Blagnac est le President du Comité ... Castanet en federale 1 frappe aussi à la porte de la pro D2 mais pas de sousous Colomiers et sa colombe ne sont pas encore en top 14 manque de profondeur de banc.. mais bon des resultats tres encourageants

    RépondreSupprimer
  77. à moins qu'il ne suive la filière fédérale pour être futur Président ?

    RépondreSupprimer
  78. Et donc, qui sort du chapeau cet aprèm ?? CALADOU. P'tain faut tout recommencer.

    RépondreSupprimer
  79. Pour ceux qui n'ont pas SFR la retransmission en direct d'Angleterre Australie sera sur YouTube, ici https://www.youtube.com/watch?v=ubwW47Fca5Y j'espère que le lien est correct ! Bon match !

    RépondreSupprimer
  80. Président Laporte ... tiens du changement comme aux élections 😂😂😂

    RépondreSupprimer
  81. Bon ben voilà!
    Reconnaissons au garçon une sacrée aptitude à concrétiser ses projets.
    La suite inquiète un peu , non, si on se souvient de sa prestation ministérielle, mais bon, pas de procès d'intention.
    Après tout cet appareil sclérosé devait bien s'effondrer un jour.
    Allez, Trump, Fillion,Laporte , quelle belle fin d'année.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. https://www.youtube.com/watch?v=oWQ6DuW3Brs

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  82. Et le Brexit alors ? Oublie déjà ? Et Renzi qui nous fait une Cameron ...
    Sur Papier , le programme à l'air je dis bien l'air progessiste , non ce qui m'inquiète c'est le rôle que joueront ses co listiers , mais comme tu dis pas de procès d'intention ...
    J'attend avec impatience la réaction du Staff et de GN et de voir le mode de fonctionnement , je ne vois pas ça durer très longtemps mais je ne les connais pas assez ...

    RépondreSupprimer
  83. Les loups ne se mangent pas entre eux ...😂

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vrai mais ils excluent et il y a un chef de meute

      Supprimer
    2. Qui vivra verra 😉😉😂

      Supprimer
    3. Qui vivra verra 😉😉😂

      Supprimer
  84. eh, un Patrick buisson sur la liste de Laporte, me dites pas.........
    allez, un homonyme ?

    RépondreSupprimer
  85. je suis comme François , sur le papier et le discours de la conf de presse m'ont plu !
    Laporte ne me déplait pas , la seule chose que je redoute c'est la perte de la vision claire avec le pouvoir , car malheureusement le pouvoir corrompt et fait perdre la tête !
    Pourront ils y échapper ?
    j'espère que la mouche du coche "Moscato" les fera garder les pieds sur terre !

    Félicitations à Pau dont je garde le souvenir de matchs en 73 avec Papa ( militaire a cette époque à Pau je me régalais de match entre Lourdes Bagnères et Pau )
    Bises de Bastia

    RépondreSupprimer
  86. Bon hé bien si vous êtes tous contents je vais vous laisser savourer entre vous parce que ce n'est définitivement pas du tout my cup of tea, peux pas le blairer ce type ! Donc ciao le blog et à dans 4 ans j'espère :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chère Amie fleur des bois

      même si ce n'est pas ta tasse de thé , c'est le programme qui est important , et pas lui !
      C'est comme en politique , si un président qui n'est pas de mon bord réussit a faire des réformes salutaires pourquoi je ne serai pas content ?
      Les hommes ne font que passer alors que le travail s'il est bon reste !
      Qui sait qui a construit la grande muraille de chine ? en tout les cas pas moi !

      Le programme de BL est tourner vers le monde amateur et cela me plait;je serai peut être déçu mais à priori j'y crois toujours !

      Reste , on a besoin de la voix féminine du blog ........
      bises de Bastia

      Supprimer
    2. Ah oui, ça doit être le grog!
      Moi non plus j'aime pas le lascard,le bling bling peut être si tu vois ce que je veux dire, on a déjà évoqué tout ça
      Pour autant , les autres apparatchiks ( et je n,y inclus pas M. Camou )qui rentrent chez leur mémé,on va pas pleurer.
      Allez la bizz.

      Supprimer
  87. Ah ben non tu peux pas conclure ça .... relis bien !
    A tout de suite donc ... parles nous d'Angleterre Australie pas pu le voir mais ça nous fait deux nations de l'hémisphère Nord dans le top 3 avec l'Irlande
    Le Tournoi et une tournée des Lions qui donnent déjà envie d'y être

    RépondreSupprimer
  88. Vu les candidats proposés, c'est pas non plus une élection qui tue. J'attends juste de voir si la coexistence avec Novès va durer. Y peut y avoir aussi des peaux de bananes qui trainent. Pas de véritable réjouissance. On attend juste de voir autre chose. Pas de quoi quitter le blog Garriguette. On monte pas au plafond non plus.

    RépondreSupprimer
  89. Bon bon bon, allez une tournée de jus de houblon, on savoure et puis on cause sereinement.
    Vrai qu'après le coup de trumpinette dans les écoutilles qui nous ont vrillé les tympans, puis la vague fillonette qui réveille de drôles d'échos sectaires et rétrogrades, le blues de notre prés' et la guerre civile dans les rangs de cette gauche qui porte si bien son nom, on n'a guère de petites joies à savourer ces temps-ci.
    Alors l'élection du nouveau grand sachem à la tête de la FFR, qui a laissé à la porte ses deux concurrents (dont un vient déjà de tapoter à la fenêtre) autre cataclysme ???
    Je ne sais pas, en tous les cas le vrai cataclysme serait de perdre ici les textes et commentaires de dame Gariguette, ça c'est autrement dramatique que toutes les catastrophes du monde, parce-que des conneries, des inepties, des idioties, des meurtres et des trahisons, des compromissions et des millions dans les pays pas radins fiscaux de la part de nos politiques, sportifs, artistes et autres affidés ça court les rues et les ondes, et les chiottes et couloirs des palais et bâtiments, mais déguster dans le jus la syntaxe de dame.G, se régaler dans le texte de ses saillies, de ses jugements rarement pris en défaut, se bercer de ses références littéraires ou musicales sans mauvais goût, se ravir de ses formules qui emportent le propos dans la brutale poésie de la réalité, se goinfrer de ses entrées hors-jeu dans le débat ou de ses interceptions éhontées de nos erreurs en passant, et bien ça c'est une catastrophe, et pas besoin d'un drame de plus, on en a déjà plein la musette, après le refus du Bob qui veut pas aller discourir comme tout un chacun vulgaire nobélisé, la bouderie du Fagot qui fait la grève de la faim en attendant que le jeu du XV de France le re-séduise (va maigrir le gros !!!!), et ce pesant climat de MERDE qui flotte dans le vent des idées et qui semble vouloir s'implanter durablement sans s'émouvoir qu'on a quand-même fait la COP.21 (AH AH ......).
    Alors je le dis tout net, Gariguette tu peux pas nous faire ça, un suicide collectif de l'ensemble de ce blog n'est pas à exclure, quoique, et c'est le seul bémol, les réserves nationales en jus de houblon et WOUISQUIIIII des abonnés d'icelui pourraient ne pas y suffire ..............
    D'ailleurs, le FCG, apprenant la nouvelle à l'heure de jeu, pour marquer son désarroi, a laissé filer la rencontre contre les bons boers du MHR.
    Allez, BANZAÏÏÏÏϨ.................
    Amicalement

    RépondreSupprimer
  90. Salut à toutes et tous
    Demain je vous raconterai les journées électives, ambiance, confidences, comme si vous y etiez... Moment historique.
    A plus et allez La Rochelle !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Il se dit que les jeux sont faits et que Bernie le Dingue est certain de l'emporter." Je ne vous racontais pas trop de conneries...

      Supprimer
    2. Si j'avais dû voter, mon choix ce serait porté sur Alain Doucet, la voix médiane. Mais son programme est assez proche de celui de Laporte, finalement. J'espère justement maintenant que le nouveau prez sera aussi convaincant dans les actes qu'il l'a été en paroles. J'ai assisté à son dernier meeting, à Massy. Et j'avoue que ses propos étaient marqués du sceau du bon sens.
      Décentralisation des votes, fin du Grand Stade et des gros porteurs de comités, limitation à deux mandats, simplification des licences, fin des amendes, refonte du championnat amateur de fédérale, formation avec 100 nouveaux cadres techniques. Je vote pour.

      Supprimer
    3. Ben oui, mais l'homme était quand même étiqueté ancienne équipe, avec des relents de félonnerie en plus, c'est puéril mais inévitable.
      A programme identique ils ont choisi la rupture et on peut le comprendre .
      L'homme qui se veut aujourd'hui le chantre du petit peuple et le la démocratie retrouvée me fait quand même un peu grincer des dents, ce qui n'est jamais bon avant l'apéro!
      Peut être le sanguin, l'afferiste notoire, l'associé de Gaston ( mais si, celui que les filles de son pays elles sont jolies, un philanthrope ), le ministre bismuthé à t'il été touché par la grâce après un dîner chez la Garuche!
      Non, le soucis c'est les programmes : logiques,formatés,convenus, faciles finalement tant les manques et erreurs étaient évidents.
      On a sûrement manqué l'occasion de bousculer Marcoussis, non ?
      Allez Gariguette, avec tes conneries t'as vu le FCG, encore bravo !
      ( mais si elle est la, p'têt même qu'elle rigole )

      Supprimer
  91. Aie ! On revient au jouer juste ... dommage pour le Stade Rochellais
    Machenaud n* 2 même au Racing

    RépondreSupprimer
  92. Bonjour à tous
    j'espère que Guy Noves ne fera pas la connerie de quitter l'EDF puisque Laporte est élu !
    Ce serait vraiment dommage et con, lui qui a redonné a l'équipe du jeu et de l'envie , simplement parce que ce n'était pas son candidat !
    Qui a des infos fiables là dessus ?
    Bises et bon dimanche
    Marc

    RépondreSupprimer
  93. Marco,
    le monde est fait de girouettes et de béotiens mais pas tous en particulier Guy et quelques autres ....
    mauvaise soirée pour Bastia étrillé par l'ASM ... pas bon pour le moral ...
    Santé et bon dimanche

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Allez santé aux girouettes, Bernie viendra t'il renforcer leurs rang. Ca sera la grande question du 1/2 béotiens que je suis, qui se la pose quand même.Tiens encore un verre à moitié vide ou à moitié plein. Du chambardement à la présidence oui, mais va t'y faire ?? Révolution ou résistance ?
      Sinon pas de Pau pour La Rochelle qui n'a pas pu suivre l'exemple béarnais. Prennent l'eau et le bouchon saute, chmalgré un bon Qovu et une superbe action de Vito. Reste 3e quand même pour l'instant.
      Sinon Garriguette, t'es partie in England organiser la résistance, contre un Bernie aussi naze (j'ai pas mis de i !!) que ça ?

      Supprimer
    2. Tautor

      mauvaise soirée pour le sporting, c'est sur que Monaco ces temps ci est intenable !!!
      j'espère que le match contre l'OM le 21 décembre sera meilleur , car une partie de la recette sera versé pour la ligue contre le cancer et une partie pour l'AFM !
      Donc je serai au stade en tant que Président de la ligue , stade où je ne suis plus allé depuis le 5 mai 1992 ! comme quoi l'OM restera pour moi un club mythique !
      Bises de bon après midi
      Marc

      Supprimer
  94. oh Gariguette, Gariguette reviens,
    Car la France, elle a besoin de toi
    oh Gariguette, Gariguette reviens,
    Car le Blog, il a besoin de toi
    oh Gariguette, Gariguette reviens,
    Car le rugby, il a besoin de toi

    Gariguette, Notre Pythie;

    La Pythie,

    Ecrivant de son clavier ses mots acérés
    Gariguette que tout le blog envouté
    Attend avec une impatience, d'être éclairé
    par ses mots choisis
    et sa musique qui suit
    Gariguette éternelle grande actrice
    nous change de nos bières saucisses
    Et comme des joueurs morts de faim
    nous attendons ces mots le lundi matin

    Elle a pris la porte de notre Blog
    et nous devons nous passer de notre drogue
    Donc monde cruel ! pourquoi elle cesse
    Vite, vite, ô Ritchie le divin ,
    Il nous restera plus que nos petites bassesses
    Sauf si grâce à RIchard notre reine revient.
    Tautor, fais finir cette horrible scène!
    Ou de notre blog il ne restera que l'obscène
    Quitte à se rompre pour la garder,
    Quitte à n'avoir que la porte grincée,
    Oh Sylvie Magnifique Pythie
    Reviens nous avec des mot infinis

    Le Gé l'âme attristée
    J'ai écrit ce post vers midi
    car tout le monde sait que la pythie vient en mangeant.
    C'est moins bien que "La Pythie" de Paul Valérie Désolé Gariguette

    RépondreSupprimer
  95. Gégé
    La pythie n'est pas la pitié. Laisses notre Muse se ressoucer après les affres récents de notre rugby. Elle va revenir plus haut, plus fort, plus vite .... Soyons patient Messieurs Delphes ne s'est pas construite en un jour comme au rugby cultivons le Respect 😉

    RépondreSupprimer
  96. Spécial Georges
    Iribaren / Bézy ça se passe de commentaire non ? 😉

    RépondreSupprimer
  97. Bah, Gariguette, comme Tautor parfois, et moi de temps à autres, elle a besoin de se ressourcer. Elle reviendra plus forte.
    Au fait, pas sûr de vous livrer ma chronique ce dimanche à minuit. Plutôt lundi. Car là, le boulot me déborde, élections obligent... Simon et Doucet au téléphone. Ca ira mieux demain.

    RépondreSupprimer
  98. Les élections sont finies. Comme d'habitude jamais un mot sur le perdant ... Prends du recul et restes objectif ... mmmmle temps nous dira si la cuvée de Gaillac est meilleure que l'Irouléguy 😉

    RépondreSupprimer
  99. Richard

    très beau reportage sur le président de la Rochelle sur le canal rygby !
    On découvre un homme passionné mais à la passion raisonnable
    bonne soirée

    RépondreSupprimer